Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)

Inscription : 09/07/2019
Messages : 36
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 30 Juil 2019 - 17:38
Gotham, ville lumière. Plus d'un million et demi de résidents, et pas un faisceau qui ne soit souligné par une part d'ombre plus importante encore. Une ville de pèlerins qui compte davantage d'âmes damnées que n'importe quelle autre cité. Un haut lieu des affaires et surtout, les bas-fonds les plus abyssaux de tout le continent.
Green Arrow n'est pas venu pour le tourisme, encore moins pour faire affaires au nom de l'entreprise familiale. Il suit une piste, une piste parmi une douzaine d'autres soigneusement discriminées dans son livre noir.

Sur la piste des usuriers du crime mondial, un groupe qui se ferait appeler le Neuvième Cercle, un nom tristement célèbre s'est dégagé. Même le Chevalier Noir a subi une déconvenue face à un tel adversaire. Ce qui veut dire qu'il a appris. Aujourd'hui, Oliver Queen n'a pas le temps de chuter pour en sortir plus grand que son ennemi.
Entamant un grand tour au travers du pays pour se mesurer à ses cibles, il accepte de demander de l'aide.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  Images?q=tbn%3AANd9GcRQJFJDSsvUnYTaJeMEDpNFLr9URFho6pq_TwdZXeqmQT2IYKXB

Empennant une flèche-grappin, Green Arrow vise une des innombrables gargouilles de la cité maudite.
Twang ! Whoooosh ! FbaSNATCH !
Le câble se dévide puis se tend, et le robin des bois moderne se lance, les bras tendus sous son arc qui agit comme une poulie glissante.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  78bf07022121b1a6c018f78c9ea8cf63b4788ed4r1-745-1182v2_00

La connaissance du terrain est essentielle afin de ne pas jouer les pompiers pyromanes. Si Oliver n'est pas dépaysé dans ce paysage de jungle urbaine, il a dû effectuer les opérations de recherche et repérage nécessaires lors d'une phase extensive de reconnaissance. En opération extérieure, il retrouve sa vraie nature et ses qualités, celles du survivant en environnement hostile.
Et avec ce travail méthodique de préparation, une fatigue qu'il avait un temps oubliée. Il était temps pour l'archer d'Émeraude de sortir à nouveau de sa zone de confort. Il se laisse volontiers submerger par les vibrations positives qui viennent lui agiter la tempe. Il ressent une fierté d'un métier maîtrisé mais toujours renouvelé, ressourcé par le déracinement du faux sédentaire.

"Humph."

Invisible, car préparé, il sait exactement où poser le pied, et dans quoi il met les pieds.
Il connaît la jeune femme qu'il vient rencontrer. Ils se sont connus non pas dans une, mais pas loin de trois anciennes vies. Elle est le poing des Outsider Clans, elle est une orpheline, elle est une vexation constante au visage de ceux qu'elle rencontre, mais par-dessus tout, c'est une alliée de confiance.

"Onyx. Dans mes bras, jeune fille."

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  73c5c5c19560fd6348c2e651e5fcc892--onyx-pressure-points

La jeune femme sort de l'un des trois points d'entrée que le Green Arrow avait identifiés, le point le plus probable. Et elle ne dément pas son profil. À la première ouverture, elle frappe au cœur.

"Dans tes rêves, mon vieux."

Un hochement de tête et un regard complice suivirent sa pique.
Son placement de voix, sa posture, rappelaient à la fois un personnage de film d'époque et une gosse de la rue. Un curieux mélange qui n'appartenait qu'à elle, à la fois rugueux et éthéré.

"Comment te traite la vie de justicier à Star City, vieille canaille ?"

Il encaisse la pique cachée. Il sait qu'il est à sa place. Il sait qu'Onyx est son miroir. Qu'elle utilise une technique simple, intuitive dans l'affrontement, et qu'elle n'épargne pas ses ennemis ; jamais elle ne manquerait de respect à un allié en lui témoignant un plus faible degré d'engagement. Avec l'ancienne assassin, c'est tenir ou mourir.
Jamais elle ne baissera sa garde, néanmoins il convient pour l'archer de faire au mieux pour rassurer une de ses pairs.

"Ms. Adams, comme vous le voyez, je suis ici et pas là-bas. Alors... On va dire qu'elle me porte ?"

Confus. Faible. Voilà ce qu'il renvoie à Onyx Adams. Cela, parce qu'il connaît son passé. Ses fêlures qui l'ont rendue si redoutable. Et l'archer au grand coeur tombe dans l'empathie.
Mais elle ne le reçoit pas en retour. Il n'est pas son miroir. Elle ne baisse pas sa garde.

"Le dévouement est une cruelle maîtresse. Et dis-moi tu, moi c'est tu, Onyx."

Un sourire gêné se dessine sur le visage masqué d'Oliver. D'ordinaire, c'est lui qui, en tombant les masques, joue les détendus. Elle, ne joue pas. Elle pose les règles de l'engagement. Une admiration teintée de regrets pour la jeune femme sereine qu'elle aurait pu être se lit à travers les lentilles tactiques de Green Arrow.

"Tu seras toujours ma moniale guerrière en environnement urbain préférée, O."

Ollie saisit la jeune femme par les épaules dans un geste paternaliste, doucement mais fermement. Il la sentit se raidir.
Les limites. Se fixer des limites, savoir qui être en tant qu'Oliver et ce qu'il représentait en tant qu'Arrow. C'était parfois difficile. Très peu se permettaient de remettre un héros à sa place, car on ne les imagine pas se comporter involontairement comme des rustres. Tandis que dans le civil, c'est justement le genre d'appel presque désespéré pour de l'attention qui lui laissait au final toute licence d'être seul.
Cela partait d'une bonne intention, elle le savait et s'était retenue de lui coller un énorme bourre-pif. Un sourire crispé apparut sur le visage du play-boy, qui fit place rapidement à une allure plus professionnelle.

"Il a reçu mon invitation ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1484
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 31 Juil 2019 - 10:23
Onyx file le regard de Green Arrow pendant quelques instants, après sa question ; elle réfléchit.
A bien formuler les choses. A bien avancer ses arguments. A bien positionner ses pions.
A parler, elle qui est essentiellement habituée à communiquer par ses gestes ; ses poings. Ses actes.


« Le message a été… transmis. »

Elle maintient ses yeux fixés sur l’Archer d’Emeraude ; elle ne le dévie pas.
Trop forte. Trop fière.


« J’ignore s’il répondra. »

Un léger soupir s’échappe de ses lèvres.

« La période est difficile. »

Une grimace accompagne ses mots.

« Il est décrié par la police. La Mairie est prise par un ennemi. Sa Némésis s’achète une légitimité, et ses proches semblent absents ; la période est difficile, sans même évoquer le scandale de la Justice League. »

Onyx hausse les épaules.

« J’ignore s’il viendra. Nos… rapports sont irréguliers, depuis… Orpheus. »

Orpheus ; Gavin King.
Un Héros se faisant passer pour un chef de gang, sur demande du Chevalier Noir ; un plan mis en place en secret, mais efficace. En apparence brutal et terrible, appuyé par Onyx. Cela fonctionnait bien.
Jusqu’à ce qu’Orpheus meurt ; et brise un peu plus l’âme de la jeune femme.


« J’ai accompli ma tâche ; gère, maintenant. »

Elle repousse ces mauvaises pensées par cette réplique, et un ricanement cruel.
Elle veut rajouter quelque chose ; une petite pique, un nouveau tacle.
Elle n’en aura pas l’occasion – car un projectile vient passer entre elle et Green Arrow.

Un projectile, oui.
Qui passe devant eux… et qui revient.
Une sorte de boomerang.
Qui retourne à son propriétaire ; mais qui n’est pas un boomerang.


« Gotham n’est pas Nottingham. »

Une voix lourde et intense se fait soudain entendre.
Modifiée, mécaniquement.


« Nous n’avons pas de shérif. »

Une forme émerge des ombres – et récupère le projectile, revenu vers elle.

« Et nous n’avons pas besoin de Robin des Bois. »

La silhouette se fige, devant le duo ; et joue avec le projectile.
Qui n’est pas un boomerang. Même si son nom finit pareil.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  Fianto-kargono-tactical-batsuit-artstation
Le Batman.
Qui se présente aux deux combattants et, avec son air si sombre et dur, hoche lentement la tête.


« Arrow.
Que veux-tu ? »


Il est froid. Il est sec.
Comme d’habitude.
Mais il n’a pas de temps à perdre ; comme d’habitude également.
Sauf que le Batman vit une période difficile – et son caractère s’en ressent. Encore plus que d’habitude !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/07/2019
Messages : 36
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 1 Aoû 2019 - 18:48
Onyx se fit plus sobre à la mention du chef de file des justiciers locaux. Elle ne pouvait s'engager davantage. En revanche, elle s'avisa de prévenir Queen au sujet de la situation actuelle, ou plutôt sur l'importance de ne pas en négliger la portée.
Ollie hocha la tête en signe d'assentiment.
Puis, l'arme précéda le combattant, comme pour affirmer que le carquois gothamite était déjà fourbi.

L'entrée du Batman coupa la chique à Green Arrow. D'abord, de surprise, un instant de fascination pour le batarang, enfin interdit par les paroles rabaissantes. Le chevalier noir avait beau être coutumier de l'adoption d'un ton condescendant, les mauvaises blagues étaient davantage le rayon de ses jeunes prodiges.
La vanne de Robin des Bois, on la lui faisait environ vingt fois par semaines, dans les périodes calmes. La plupart du temps c'était un signe qu'il était sous-estimé, ce qui dans L'Art de la Guerre est à prendre comme un avantage.
Mais Batman? Il faisait son numéro. Le coup de l'intimidation. Sauf que cette fois, il sollicitait une réaction.
En un mot comme en cent, il cherchait la bagarre.

La légendaire moustache de l'ancien naufragé se défrisa net.
Juste avant que ne commence à s'agiter sa tout aussi inénarrable langue bien pendue.

"Heee ho, One-punch-man, tu te trompe de cible je crois, non ?"

Il ne connaissait que trop bien la réputation du Dark Knight d'avoir fait taire en un seul l'une des plus grandes bâilles de la communauté héroïque, le Lantern de caractère Guy Gardner.
Surtout, l'archer d'émeraude se définissait par son tempérament sanguin et son attitude réfractaire à toute forme d'autorité. Son image de casse-pieds tâtillon sur les principes, laxiste sur l'application de leur inflexibilité le faisait passer pour un égocentrique mégalomane. Pour un inutile et empêcheur de tourner en rond. Un contrepied évident à l'identité que le Batman avait construit envers et contre tous les pouvoirs additionnés de leurs semblables.
Mais Ollie n'était pas venu pour décrier les méthodes de son confrère. Pas plus qu'il n'était venu se placer au centre de l'attention pour pas un rond.
S'il n'avait pas été lui, il se serait bien gardé d'aller plus loin. Mais la provocation n'a qu'un pas, et s'il n'est pas franchi, ce sera uniquement le jour où le justicier de Star City sera mort et enterré.

Le visage du vigilante se déformait en une grimace accusatrice, alors qu'il s'enfonça davantage dans une tirade à destination de l'homme - la légende - qui venait de lui manquer de respect.

"Si je ne te connaissais pas un peu, je dirais que tu n'as pas fait caca ce matin, ce pourquoi tu as décidé de me faire subir une purge."

L'homme au capuchon vert se prit un temps le visage entre les mains, sentant à quel point les choses s'étaient mal engagées. Il exposa ses paumes en signe d'apaisement et offrit au maître des lieux un regard des plus sérieux.

"Bats. La Justice League n'est plus. Qu'on soit d'accord ou pas avec ce qu'elle représente, ça ne signifie pas la fin de notre communauté de joyeux compagnons. Écoute-moi."

Son sang bouillonnait, mais il faisait son maximum pour se contenir.
Rarement avait-il été aussi arrogant envers l'homme au capuchon à pointes. Mais il voulait un échange d'égal à égal. Et c'était peut-être ça, oser dire ce qui doit l'être.

"Il n'y a pas d'histoire de shérif ou de je ne sais quoi. Je respecte le fait d'être un homme avec une mission, et toi mieux que personne. Mais là, ce n'est pas juste ça. Je suis ici sans jugement. Je suis sur une affaire."

Sans attendre d'approbation, il sortit de son carquois une tablette Q-Pad. Fendillée, l'écran craqué, les bords élimés.
Il inclina l'écran en direction du fils de Gotham, cherchant clairement à susciter une réaction face à l'iconographie.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  Nine-circles-of-hell-cover-640-360

L'image était une photographie d'un écran, agrandie depuis une image volée d'une caméra de sécurité. On pouvait distinguer la naissance de quelques pixels morts, signe du début d'une séquence d'auto-destruction du fichier incriminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1484
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 2 Aoû 2019 - 18:43
Green Arrow ne goûte guère la pique du Batman ; prévisible.
Tout comme la plaisanterie qu'il sort, pour se défendre.
Mais la suite l'est moins – et elle justifie, à elle seule, que le Chevalier Noir s'avance et ne s'emporte pas. Pas encore.


 « Hrm. »

Il grogne, cependant ; bien sûr.
Mais il s'avance.
Ses pas sont lents. Son allure est massive. Et son attention est pleinement centrée sur Oliver Queen, qui s'enfonce dans son petit jeu habituel ; voire même un surjeu.
Insupportable. Un vrai clown. Quasiment un gamin.
Mais un vrai Héros ; avec un sacré ego.


 « Hem. »

Bruce prend une grande inspiration.
Si l'Archer est venu, s'il lui demande de l'aide... c'est important ; très important.
Queen ne mettrait pas son ego de côté, sinon.
Et cela crispe déjà le Batman, alors que, toujours silencieux, il suit les paroles de Green Arrow – puis regarde sa tablette, et son contenu.

 « Mais... c'est quoi ? »

Onyx parle.
Elle brise le silence massif qui s'est instauré entre les deux Héros ; car elle n'aime pas ça.
Et ne comprend rien, non plus.

 « C'est... bizarre. »

Elle n'est pas partie, quand le Batman est arrivé ; elle est restée. Elle a assisté au combat de coqs, et poussé quelques soupirs discrets.
Elle a regardé, ensuite. Et elle ne comprend pas.
Ce qu'elle ne supporte pas.

 « C'est quoi, ce truc ? »


 « Des problèmes. »

La voix lourde et puissante de Bruce lui répond ; sans explication.
Ses lunettes sombres se redressent, et se figent sur le visage d'Oliver. Le Chevalier Noir déchiffre les expressions de l'Archer – mais ce dernier ne peut guère voir le regard de son allié.
Pratique, pour ce dernier.


 « Quelle est ton affaire, Green Arrow ? »

Sa voix demeure modifiée, grave ; mais elle est moins agressive.

 « Et... »

Il prend une grande inspiration.

 « En quoi puis-je t'aider ? »

Bruce ne sait pas clairement ce qu'il voit, ici ; mais il comprend ce qu'il se passe.
Quelque chose de grave.
Quelque chose de mystérieux. Quelque chose de dur. Quelque chose de terrible.
Quelque chose qu'il faut stopper.
Quoi qu'il en coûte ; quelque ego il faut brimer, pour y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/07/2019
Messages : 36
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 14 Aoû 2019 - 16:37
Oliver se tourna vers Onyx. Il aurait aimé lui en dire plus, l'impliquer. Travailler avec elle. Mais il ne savait pas comment travailler avec elle, contrairement au chevalier noir. Il se contenta de partager suffisamment d'informations pour qu'elle et également Batman comprennent.

"Ceci est un indice. Un fichier issu des bases de données de... d'une grande entreprise de Star City."

L'image en elle-même ne constituant pas un fichier, ils se doutaient qu'il y avait autre chose de moins transparent derrière tout cela. L'archer relata ce qu'il lui était arrivé en tentant de découvrir ce qu'il y avait à l'intérieur.

"L'ouverture du document n'a pas été déclenchée, une clé utilisateur en protégeait les données. Le fichier s'est auto-détruit. Et avec lui, tout le bureau dans lequel il a été consulté."

Apposant son pouce et son index sur la surface tactile de l'écran, il opéra à un rétrécissement de la zone du visuel, puis appuya sur une icône apparue au milieu pour relancer la lecture du fichier de caméra, qui se termina par une déflagration et la destruction de l'instrument de prise de vues lui-même. La silhouette de Green Arrow était clairement visible sur la vidéo, évacuant sa personne des lieux in extremis.

"Pour autant, il apparaît clairement que ceci relie Qu... relie mon réseau de suspects à une organisation nommée le Neuvième Cercle. La destruction a pu être suivie via un signal de traceur virtuel qui remonte jusqu'à un compte appartenant à nul autre que Nyssa Raatko."

Une courte pause eut à peine le temps d'être laissée par le héros encapuchonné qu'il sentit bon de préciser, d'un air nerveux :
"Aussi connue sous le nom de Nyssa Al-Ghul. La fille de Ra's, Ra's Al-Ghul. De la Ligue des Assassins."

Et voilà. Voilà pourquoi il était venu consulter l'un des plus grands experts connus de la famille à la tête de la Ligue des Assassins.

"Nyssa est associée à la banque non-officielle des super-criminels et pécheurs capitaux."

Là, c'était on ne peut plus clair.
Un bruit se fit entendre un peu plus loin.

"Supposément. Oh, et, on a été suivis."

Un regard malicieux se tourna vers Batman et Onyx, avant qu'il ne rajoute :

"Je ne voudrais pas vous offenser. C'est clairement moi qui ai été suivi, désolé pour avoir laissé planer le doute, c'était pas cool pour vous deux !"

Il avait bandé les muscles de ses jambes afin de les déplier spécifiquement pour éviter l'attaque de l'assaillant.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  4672728-reap2

Lequel, s'étant jeté sur le trio, devrait s'attendre à un beau retour de bâton.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1484
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 17 Aoû 2019 - 20:19
Le Batman reste silencieux.
Longtemps.

Son corps demeure figé. Sa stature est parfaite.
Aucune expression ne s'échappe de lui, ni verbale, ni physique ; rien. Il ne donne rien.
Ni à Green Arrow, ni à Onyx.
Mais, au fond de lui, son cœur et son âme se crispent, alors que son esprit analyse rapidement les éléments et, avant même que l'archer n'explique les choses, il comprend.

Il comprend que quelque chose se passe.
Il comprend que des événements graves se préparent ; devant lui, devant son nez, quasiment.
Il n'aime pas ça – il ne supporte pas ça.


 « Hrm. »

Le Chevalier Noir grogne, légèrement.
Quand les informations s'écoulent des lèvres de Green Arrow.
Et notamment quand ce dernier bute sur le nom de son entreprise ; Queen Industries.


 « Humf. »

Evidemment.
Evidemment qu'Oliver Queen sait tout cela car Queen Industries est impliqué.
Il faudrait vraiment qu'Onyx soit stupide pour ne pas saisir, elle aussi.

 « Ha. »

Elle esquisse un petit sourire.
Puis hoche la tête.

 « J'vois, ouais. »

Onyx n'est pas un super-cerveau ; mais elle n'est pas stupide.
Elle commence à comprendre.
Même si, hélas, les rebondissements viennent gêner la suite de cette discussion.


 « Je ne suis jamais suivi. »

Le Batman livre ces quelques mots en effectuant un salto quasiment impossible, afin d'échapper à l'agresseur ; un salto quasiment inhumain.
Qu'il n'aurait pas pu effectuer, sans sa nouvelle Batsuit.
Merci Tim, pense-t-il. Mais ses pensées s'évaporent très vite, car il laisse son corps gérer.


 « En position. »

Il se reçoit parfaitement au sol ; et relève ses lunettes sur l'ennemi.
Qu'il ne reconnaît pas.
Ça non plus, ça ne lui plaît guère. Même s'il doit avouer que les informations amenées par Green Arrow l'intéressent ; et justifient qu'il tolère sa présence, ici.


 « Arrow. Couverture. »

Oliver et Bruce ont souvent collaboré ensemble au cœur de la Justice League.
Mais rarement en duo ; très rarement en équipe.
Même s'il espère, ici, que le fameux caractère explosif de l'archer acceptera ce simple ordre.


 « Onyx. Attaque. »

 « RAH ! »

La guerrière se lance, sans même une hésitation ; ils se connaissent moins – mais ont plus souvent combattu ensemble.
Ça aide.
Et ça permet qu'elle se projette, et tente de frapper violemment l'ennemi ; mais ce n'est qu'une diversion, et elle le sait.

Car la véritable menace s'élève.
Car le Batman se redresse.
Et, sans attendre, récupère son lance-grappin ; il vise, et tire.
Vers l'ennemi. Vers le mollet de l'ennemi.
Pour le bloquer. Pour faire mal.
Surtout, pour faire mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/07/2019
Messages : 36
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2019 - 11:26
Ollie acquiesce silencieusement, en pleine acrobatie. Mais il sait que Batman est doué, assez pour distinguer un assentiment silencieux au milieu d'une chorégraphie de combat de voltige improvisée. Une suite de sauts lui permet de s'installer bien à vue, dans un atterrissage volontairement bancal. Et... Voilà, un petit bout de béton cède sous un placement du pied orienté juste comme il faut. Le crac distinct d'une brisure, le fwoosh subtil de poussière, le rumbll tintant des tout petit débris.

Et, sans un bruit, l'encochement muet des flèches, la tension de la corde, la respiration calme mais puissante.

"C'est moi que tu cherches, monsieur sombre-et-sanglant ?"

Pour tout tir de couverture, point de flèches gadget. Inutile de fanfaronner devant le maître des gadgets, ni de prendre le risque sans connaître l'adversaire, qu'une tactique moitié réfléchie ne leur retombe dessus. Son regard aiguisé en revanche était sa meilleure arme, tandis qu'il le posait univoquement sur la personne qui l'avait suivi. Il remarqua l'étoile de David gravée sur la ceinture du silencieux assaillant.

"Hey, les gars, si c'est un authentique complot maçonnique, je revends toute mon opération à la Question."

La nuée de flèches à pointes régulières s'abat sur la silhouette à capuche pourpre.
Celui-ci ne peut l'ignorer, comme il n'aurait pu feindre de ne pas percevoir la position de Green Arrow.
L'armure prend le gros de l'attaque, bien que loin de demeurer indolent, l'adversaire forme des moulinets avec ses bras, brisant plusieurs des projectiles avec sa faux et ses chaînes.
Qu'importe, Onyx croit trouver une ouverture, et s'élance prête à frapper, puis à la dernière fraction de secondes, à danser avec l'arme ennemie, esquivant, accompagnant, anticipant même d'emblée le mouvement, qu'elle avait furtivement capturé lors du tir de couverture.

Et Batman joue son coup.

L'armure en cuir bouilli, capable de résister aux balles et aux coups, aux flèches également, est pour autant légèrement plus cassante que la version non traitée du matériau. Sous la puissance d'impact du bat-grappin, la protection du mollet cède imperceptiblement. Une légère fissure se forme en lieu et place de la chair perforée d'abord espérée par le Chevalier Noir.

"Essayons... à... nouveau."

La voix d'outre-tombe frappe comme un coup de poing dans le cœur des trois justiciers. Mais c'est l'odeur qui se dégage de ses bandages et de dessous son capuchon, dispersée alentours par les mouvements amples de sa longue silhouette, qui vient les saisir aux tripes. Une odeur âcre, rance, malsaine.

"Le... mal... rampe."

Adoptant une posture de combattant, une impossible posture parfaitement stable mais qui aurait déchiré les tendons de n'importe qui, l'agile créature prépare visiblement sa contre-attaque.

"Moi... pas."

Et il frappe.
D'abord, Onyx, avec une précision témoignant une connaissance aiguë de l'anatomie et une force surnaturelle.
Puis, Batman, dont la ligne de grappin se trouve à sa portée ; il la tire en arrière, espérant exercer une tension trop forte pour son bras, son poignet, son épaule.
Enfin, sa chaîne à la longueur impossible semble s'envoler jusqu'à l'archer d'émeraude, juste assez près pour démettre le sol fissuré sous ses pieds, tel un fouet.

"Et meerd..."

Ollie glisse, et tombe. Onyx ressent la douleur, une sensation qui lui est familière, mais de surprise, elle tombe.
Seul, peut-être, Batman, peut-il acheter un répit à ses comparses et éviter que la situation ne tourne définitivement en leur défaveur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1484
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 29 Aoû 2019 - 12:22
Le plan était bon.
Onyx qui attaque. Green Arrow qui couvre.
Une belle diversion.
Un beau duo de combattants, qui occupe l’ennemi – pendant que le Batman s’en prend à lui ; violement. Durement.
Salement.


« Hrm. »

Bruce grogne ; le plan est bon, oui.
Mais pas assez.

Car l’ennemi résiste. Car les coups ont été subis, mais encaissés.
Car le grappin a pénétré la chair… mais la douleur ne l’a pas arrêté ; même si l’événement a pu donner quelques informations sur l’adversaire.
La créature, même. Car le Chevalier Noir a de plus en plus l’impression que ce qu’ils combattent n’a plus grand-chose d’humain.


« Hem. »

Il prend une grande inspiration, cependant, et rejette ces pensées ; toute pensée, même.
Il doit agir.
Il ne doit pas réfléchir. Il ne doit pas raisonner.
Il doit agir. Vite.

Il le fait, alors ; il se lance.
Et lance, aussi.
Des choses.


« Humf. »

Bruce soupire, en bondissant et en ouvrant ses bras ; après avoir récupéré des éléments, dans sa ceinture.
C’est un effort. De sauter. De lancer. Ça devient un effort.
Ce n’est pas bon – il vieillit ; il n’aime pas ça.
Même s’il a encore le niveau, ce soir. Heureusement.

Il lance des choses, donc.
Un premier élément vers Onyx, qui grogne et souffre au sol ; un gant. Un gant électrifié, pour préparer une réplique salée.
Un deuxième file vers Green Arrow ; qui tombe. C’est un Batarang ; un Batarang automatique, qui flotte dans les airs. Et vient se poster aux côtés de l’archer – pour qu’il s’y accroche, et freine sa chute. Autant que possible.

Le Batman ne voit pas, cependant, l’effet de ces envois ; il est déjà plus loin.
Il est sur autre chose.
Sur l’ennemi.
Sur l’adversaire, aux postures impossibles et aux odeurs surprenantes ; une créature.
Un monstre. Un de plus, face à lui.


« Tu ne rampes pas, non. »

Bruce effectue une roulade, puis se redresse ; et file vers l’ennemi.

« Mais tu vas t’agenouiller. »

Il rouvre les bras ; une dizaine de Batarangs s’en échappe.
Tous explosifs.
Tous envoyés pour faire diversion – alors que Bruce bondit, encore.

Sur l’ennemi.
Pour le frapper ; par surprise.
Pour le frapper… avec son autre gant électrifié. Pour taper, et faire mal.
Et le briser.
En espérant, surtout, qu’Onyx et Oliver se remettent, et viennent l’aider… vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/07/2019
Messages : 36
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 15:00
Onyx, à terre, voit la brèche créée par le bat-grappin dans la jambière de cuir. Son œil de combattante est aussi acéré que l'est celui de tireur d'élite de Green Arrow, son confrère.
Avec rapidité, elle se saisit du gant jeté par le Chevalier Noir, et l'enfile prestement. Non sans précision, elle enfonce un doigt ganté dans la fissure au mollet de leur attaquant.
Bientôt, une odeur de grillé se répand.
Mais elle n'attend pas, et tel un serpent, se replie en arrière, presque violemment. Non, pas presque. Son corps est encore endolori. Mais elle ne crie pas.

Un simple coup de chaîne bien placé avait suffi à briser les appuis de l'archer d'émeraude. Il chuta de sa position, laissant échapper un cri de protestation.

"Eeeeeh !"

Par chance, il pouvait compter sur son confrère. Le justicier de noir vêtu le voit tomber, et tomber de haut. Un batarang volant est projeté dans sa direction, et Oliver s'en saisit. Il aura le temps d'être impressionné par la technologie plus tard.

"Merci, Ba... Oh. La grosse artillerie, hein ?"

Le chevalier masqué envoie une dizaine de batarangs explosifs, et l'adversaire, l'impitoyable créature désarticulée, a un mouvement de recul.
Alors, le Batman cogne.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  0490a890392df2963f75b1459f536d9a--valiant-comics-image-comics

Et envoie une nouvelle décharge énergétique.
La créature, le Faucheur, se relève péniblement.

"J... Né un... Se cache dans le n..."

De ses yeux, une fumée verte se disperse. Ses bandages exsudent un liquide orangé.

En une acrobatie, Oliver rejoint Onyx et Batman.

Sonné, incohérent, l'être tombe en arrière, des hauteurs depuis lesquelles ont eu lieu l'affrontement.
Il tombe.
Et Onyx bondit à sa suite, avide de revanche.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  Latest?cb=20081128214140

D'en-haut, le combat semble très inégal. La jeune femme mène, et conclut.
Mais Oliver n'est pas rassuré pour autant. Tout ce que ses sens ont perçu paraissait hors de contexte, inhumain et anachronique. Mais les derniers éléments étaient assez clairs pour donner du sens à tout le reste.

"Bats. Tu as vu comme moi, c'est les signes d'un bain récent dans le Puits de Lazare, pas vrai ?"

Le ton était inquiet, point de morgue, point d'arrogance. Aucune trace de défiance, en dépit de la force excessive de son homologue, qu'il aurait d'ordinaire lourdement décriée.
Il souleva son pied, sentant quelque chose craquer sous sa semelle. C'était son Q-Pad, cassé en deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1484
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 15:30
Le Batman se redresse lentement.
Après les coups. Après les attaques. Après le combat.
Qui est désormais terminé.


« Hrm. »

Même si l’ennemi est encore un peu debout. Même s’il n’est pas encore pleinement au sol. Même s’il tente encore de se défendre, de combattre, de résister.
Le Chevalier Noir grogne ; il sait.
Le combat est terminé.
Onyx ne va lui laisser aucune chance – et c’est une bonne chose.


« Arrow. »

Sa voix roule comme le tonnerre, alors que ses yeux sombres, derrière ses lunettes noires, fixent la scène, plus bas.
Son visage est fermé.


« Ta capacité à signaler l’évidence m’a longtemps surpris. »

La phrase est dure ; elle pourrait même être agressive, méchante.

« Je la trouve maintenant… rafraîchissante. »

Mais Bruce reprend ; se reprend.

« Humf. »

Et pousse un profond soupir, avant de se tourner vers l’archer ; il le fixe.
Il le détaille du regard, même.
Green Arrow ; Oliver Queen.
Riche. Egocentrique. Grande gueule, comme on dit ; donneur de leçons. Sûr de lui.
Il mentirait en disant qu’il l’apprécie beaucoup.
Il mentirait, aussi, s’il contestait l’estimer, le respecter et valoriser sa présence à ses côtés.


« Ton enquête a soulevé l’intérêt de certaines forces, ici. »

Plus bas, Onyx met fin aux résistances de l’ennemi ; elle met fin à sa combativité.
La créature tombe.
Une légère grimace glisse sur le visage du Chevalier Noir.


« Gotham City est… troublée ; le chaos menace. L’élection d’Oswald Cobblepott a la Mairie n’est qu’un symptôme, parmi des phénomènes massifs. La… Ligue des Ombres rôdes. »

Annoncer tout cela est désagréable ; car Bruce a l’impression d’admettre ici un échec, une erreur.
Une défaite.
Inacceptable ; mais irrémédiable. La situation va déjà trop loin, ici.


« Ta propre enquête révèle des liens plus profonds de la Ligue avec d’autres éléments ; d’auteurs participants au monde criminel.
Ce n’est pas une bonne nouvelle. »


Le Batman laisse son regard glisser sur la créature vaincue, au sol ; Onyx, triomphante.
Il soupire.
Puis se tourne, encore, vers Oliver.


« Il faut poursuivre ton enquête ; la développer. »

Un bruit faible se fait alors entendre ; une forme apparaît.
Dans les cieux. Au-dessus d’eux.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  1227670-batplane
Le Batplane ; qui se rapproche.
Qui se pose.


« Viens.
Il y a à faire ; et nous ne pourrons pas évaluer la suite ici. »


La proposition est claire : collaborer.
Bruce propose de collaborer avec Oliver – et notamment de l’emmener ailleurs. Chez lui.
Dans la Batcave.


(HJ/ Si tu veux, tu peux narrer le vol jusqu’à la Batcave ! Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/07/2019
Messages : 36
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 12 Sep 2019 - 11:37
Batman ne manqua pas de faire preuve d'une certaine condescendance tandis que l'archer lui faisait part de ses conclusions. Ollie allait préparer une pique bien sentie, mais commença à reformuler lorsqu'il constata un subtil adoucissement dans la personnalité du héros à la cape. C'était comme voir le prof le plus sévère de l'école rire d'un coup à gorge déployée. Une pointe de camaraderie dans un comportement pour le moins habituellement aride. Terriblement offensant, mais, pour reprendre ses mots, quelque peu rafraîchissant. Il ne se laissa pas démonter malgré le ton rustre de son ami. Il souffla, péniblement puis avec davantage d'assurance :

"J'essaie de communiquer. C'est un processus en perpétuelle amélioration, merci pour ton feed-back, tête-à-pointes."

Il passa une main gantée dans sa barbiche blonde, qui devient tout ébouriffée comme pour illustrer son tempérament revêche. De sombre et mal à l'aise, il était devenu hilare. Pas un signe de grande santé mentale direz-vous, mais un esprit équilibré n'est pas monnaie courante dans le métier.

Tout en ramassant ses flèches éparpillées suite à l'affrontement, il écouta plus attentivement le point du justicier gothamite sur la situation locale.
Ça ressemblait fort à un briefing, pour une collaboration sur un territoire bien connu du Batman. Cela ressemblait presque à un aveu d'impuissance, une vulnérabilité à peine voilée face aux vagues incessantes de challenges imposés à une population civile et héroïque sous sa protection.
Sauf qu'il savait déjà toutes les informations qu'il lui donnait, et l'homme en noir devait, quelque part, savoir qu'il le savait. Et, au-delà de l'aspect factuel, il n'y avait rien à saisir ici pour Ollie. Il n'était pas l'épaule bienveillante du grand méchant chevalier noir, il ne le serait jamais.

Machisme et fierté, alors.

"Mec, je t'aime comme un... frère aîné vraiment con qui rafle toutes les coupes de football, de lutte, de club de débat, qui porte un masque noir avec des oreilles pointues et qui ne supporte pas mon chili super-épicé spécialité Green Arrow. Alors je te dois la vérité : c'est bon, j'ai compris Gotham, sa situation actuelle, et tout. Je sais que l'heure est grave, alors, ouais, tu essaies de communiquer toi aussi, mais tu sais que je ne suis pas aussi con que vous voulez m'en donner l'air, vous autres les super craques avec vos avions invisibles et vos QG-satellites en orbite géostationnaire ? Lâche-moi du lest, Bats, on vient de se confronter à un stalker-Solomon Grundy-Simon Dark-Assassin-Activiste maçonnique, tu as mieux à faire que de me lire le dépliant de ta ville de rêves régulièrement rongée par le crime organisé et menacée par l'anarchie."

Sa sensibilité le rendait vraiment con, des fois. Mais Ollie n'était pas prête à embrasser son côté féminin, il ne le serait peut-être jamais. Il percevait des trucs, des fêlures, et ça le rendait automatiquement braqué. Sauf avec une femme. Mais Batman n'était pas une femme. Il était un confrère, un rival. Un mec qui travaillait cent fois plus dur que les autres et vous le faisait sentir.
Il râle encore, en époussetant ses jambières sous le ciel clair-obscur de Gotham City.

"Ça s'appelle faire de la reconnaissance et étonnamment, le petit demeuré rafraîchissant de la communauté des super-héros, connaît."

L'archer vert vit le Bat-plane arriver et retint un sifflement d'admiration. Non, il garda ça intériorisé. Il avait ses propres joujoux, s'il avait voulu les étaler on ne se serait pas privé de commentaires pseudo-savants pour en critiquer la conception, il ne ferait pas le plaisir à son homologue à gadgets de la côte Est de lui lâcher un compliment là-dessus, pourtant amplement mérité. L'aeronef était simplement à couper le souffle, mais il n'en dirait rien.

Orgueil et caractère de cochon, alors.

"Bref. C'est bien pour ça que je suis venu ici, non ? Si je supporte ta grosse tête suffisante, c'est surtout par un geste de considération, de ne pas sauter au-dessus de ta tête."

Cela faisait deux fois tête, mais bon, personne ne s'attendait ici à ce qu'Arrow produise son meilleur discours. Il resta silencieux un moment. Le visage fermé. Les bras croisés. Oui, il boudait. Marre d'entendre Batman lui redire ce qu'il avait trouvé tout seul. Marre que le gros héros ombrageux s'attribue toutes les trouvailles, tout le temps. C'était lui, le petit justicier d'une ville sans homologues, qui avait trouvé l'enquête.

Après quelques secondes dans l'engin à la conception hors du commun, il cessa un instant son caca nerveux pour une remarque à la fois militante et snob, qui ne dissimulait que très mal son admiration.

"Quelle est l'empreinte carbone de ce truc ? ... Juste comme ça, c'est pour mes recherche et développement."

Le temps de faire le malin, ils étaient déjà arrivés. La Bat-cave, okay ça c'était encore une idée cool. Comme tout le reste, il s'en était lui-même inspiré pour concevoir la logistique de son opération. Dame que c'était énervant.

Il sortit d'un pied leste, plutôt pressé de la voir en personne, presque autant que de se débarrasser de la pression d'une collaboration avec celui dont il avait demandé son aide. Celui avec qui il ne pouvait souffrir la comparaison.

Il avait une affaire d'envergure plus importante que lui-même à gérer, et ça le rendait bien irritable. Il voulait vraiment collaborer. C'était ça ou ramper sous une table et se mettre en boule pendant que sa ville encourageait le crime. Il le devait à tous ceux impactés par ce renflouement de la criminalité.

Après avoir pris le temps de se bombarder de claques visuelles dans ce repaire invraisemblablement opérationnel, il prit une chaise. Que ça lui plaise ou non, c'était Batman l'expert ici. Il leva un menton indolent pour un point plus éclairé sur les acteurs en présence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1484
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 9:05
Green Arrow n’est pas content ; il le fait sentir.
Dans son style si particulier.

Le Batman reste silencieux face au discours de son camarade. Face à son long discours, plutôt.
Il a l’habitude. Il sait gérer.
Oliver Queen est un Héros depuis longtemps, qui a vécu des épreuves terribles et s’en est toujours remis ; en se révélant de plus en plus à lui-même. En révélant de plus en plus ses inclinations sociales, libertaires – et son caractère.
Intense. Puissant.
Insupportable, aussi. Parfois. Souvent. Très souvent.


« Hrm. »

Bruce grogne ; à plusieurs reprises.
Il ne dit rien, cependant. Il ne coupe pas l’archer. Il ne l’interrompt pas.
Il le laisse. Il le laisse faire. Il le laisse parler.
Mais il grogne.
Pour que Green Arrow comprenne ; il le laisse décharger sa juste colère. Mais ce n’est pas pour autant que le Chevalier Noir va tout tolérer.

Cela s’achève, cependant ; Oliver achève son discours, sa réponse.
Enfin.


« Soit. »

Bruce hoche la tête, lentement.

« J’apprécie que… tu ne sautes pas au-dessus de ma tête, comme tu dis. Enfin. »

Son visage s’affine, se crispe.

« J’apprécie que tu n’essayes pas. Plutôt. »

Le message est clair ; Oliver ne pourrait jamais que tenter de faire cela.
Jamais il ne réussirait.
Pas avec lui. Pas avec le Batman.


« Allons. »

Bruce a laissé à Oliver l’opportunité de se lâcher, de libérer son verbe et sa gouaille ; c’est fait.
Qu’ils passent aux choses sérieuses.

Le duo monte dans le Batplane, et file rapidement dans les airs ; dans les cieux.
Mais Oliver ne reste pas silencieux. Enfin.
Pas durant tout le voyage – car il parle. Car il interroge. Car il pique, plutôt.
Enfin.


« Hrm. »

Bruce grogne, en continuant de piloter.

« Moteur électrique. Issu d’éoliennes et de récupération électrique de fonctionnements verts. »

Il se tourne légèrement, et esquisse un sourire mesquin.

« Pas d’empreinte carbone ; pas de dégât environnement. Propre. Efficace. »

Batman, pourrait-il continuer ; mais il n’en fait rien.
Ses mots se suffisent à eux-mêmes.

La suite du voyage se passe plus silencieux – mais cela ne dure guère longtemps.
Ils arrivent.
Ils pénètrent au cœur des éléments naturels à proximité du Manoir Wayne, et le Batplane se pose ; à destination. Au cœur du repaire du Chevalier Noir. Dans son foyer.

La Batcave.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  2014979-batman_001__rizz3n_empire__pg12_13
Toujours aussi impressionnante.
Toujours aussi sérieuse et théâtrale, aussi.

« Monsieur Bruce. Monsieur Oliver. »

Une voix accueille les deux Héros à leur sortie du Batplane ; une voix connue et attendue en ces lieux.
Une voix calme, douce. Distinguée. Fort polie.
A l’ancienne.

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)  736681a0cf31854f547d57e01fe4ae3b
La voix d’Alfred Pennyworth, qui effectue un salut poli à l’archer.

« Une collation vous serait-elle agréable ? »


« Rien pour moi. Nous sommes occupés. »

Le Batman passe devant Alfred, avec à peine un regard ; il approche et active le Batcomputer, avant de se tourner vers Green Arrow.
Il le fixe un instant – puis soupire.


« Bon. Quelles sont tes… propositions ? »

Il fait un pas ; un pas vers Oliver.
Il lui laisse l’honneur de proposer, d’évoquer ses idées pour la suite. Connaissant Batman, c’est beaucoup. Connaissant leur relation, c’est énorme !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 09/07/2019
Messages : 36
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 11:33
Le Batman lui signifia à demi-mots qu'il n'avait pas le choix que de passer par lui pour intervenir à Gotham.
Et c'était vrai.
Le Batman ne manqua pas de le moucher. De l'impressionner. De rappeler qui il l'était, et qu'il l'était en tous points. Même son avion rendait la justice, jusqu'au niveau environnemental.
Ollie resta coi.

Ils étaient maintenant dans la légendaire Bat-cave.
Et une silhouette commençait déjà à bourdonner autour des deux justiciers.
L'archer vert ôta masque et capuchon.
Lorsqu'on rencontre une légende, on le regarde droit dans les yeux.

Le légendaire Penny-One, aide-de-camp du Chevalier Noir, dans tout son flegme britannique. Ancien des forces spéciales, ancien des services de renseignement de la couronne. L'homme dans le fauteuil. Les yeux et les oreilles du plus grand détective de la planète. L'homme qui a changé les couches des sept Robin pendant que Batman leur apprenait à crocheter des menottes reliées à un détonateur d'ogive nucléaire.

Arrow s'avança comme un petit militant à la rencontre d'un prochain présidentiable du parti.
Il lui tendit sa main à serrer d'un geste glouton et volontaire.

"Enchanté, Penny-One. Les gars et moi sommes vraiment impressionnés par le peu de grognements que vous suscitez chez votre homme au front."

Le héros de Star City grinçait des dents en entendant le petit personnel de Bruce Wayne l'appeler Maître. Il avait envie de prendre Alfred par son col impeccablement amidonné.
De le forcer à se libérer d'un habitus colonial, révolu et terriblement asservissant. Il se retint en déglutissant un grand coup.
Il n'était pas là pour changer les règles, et encore moins pour brutaliser un vieil homme.

"Pour moi ce sera un sandwich aux concombres. Extra cheddar, extra oignons rouges, avec la blinde de sauce samouraï, Penny-One !"

À la grande surprise d'Oliver - pour ne pas dire désarroi - le chevalier à la cape lui laissa la place de responsable pour fixer la suite des événements. C'était inattendu, et à vrai dire, le héros avait beau se préparer à toutes les éventualités en se rendant sur le terrain, il n'avait pas du tout envisagé celle-ci.

Comme un candidat interrogé sur un sujet auquel il ne s'attendait pas, Oliver commence par récapituler ce qu'il sait du sujet.
Quitte à enfoncer des portes ouvertes.
Quitte à se faire reprendre les rênes.
Quitte, aussi, à y prendre plaisir, à trouver cette place adaptée à ses compétences.

"Nyssa Raatko, connue pour s'être opposée mortellement à Ra's Al Ghul, puis réciproquement avec sa demi-sœur Talia Al-Ghul, et pour avoir rejoint l'un et l'autre dans leurs projets au sein de la Ligue des Assassins, de Léviathan, et, de nouveau de la Ligue des Assassins. Elle dispose de moyens conséquents, d'un cortège de tueurs ninja."

Il se dandina un peu dans son fauteuil. Ils connaissaient tous les deux la ligue des ombres.
Mais en termes de culture locale et de culture générale, il était battu. Qu'à cela ne tienne, il entra en terrain potassé.

"Je la soupçonne d'avoir retourné Charon, le pourvoyeur des évadés d'Arkham, au service de la Banque du Neuvième Cercle. Thématiquement, ça serait logique, quand on connaît ses classiques. A voir si le poète était prémonitoire."

Il se massa la clavicule encore endolorie.
Il plissa les yeux.

"A en croire ma petite chute de tout à l'heure, elle a déjà le Faucheur dans sa poche alors, ça se tient."

Il s'était laissé suivre. La cible avait révélé sa main. Moins qu'il l'avait espéré. On était loin des criminels en col bleu des Glades, avec leurs stratégies pataudes et leurs flingues tenus comme dans les films.

Mais il pensait, toujours, aux gens. Pas seulement à la classe moyenne, pas seulement aux ouvriers peu qualifiés.
Toute métropole avait ses bidonvilles, et c'est là qu'il glanait toujours les meilleures informations. Là qu'il trouvait les tripes et la révolte de se battre pour faire tomber les géants.
Celles de Gotham était juste mieux cachées.
Underground.

"Moi, j'irais voir sa majesté des mouches Phosphorus Rex, et les timbrés du culte de l'apocalypse nucléaire. Pour le frisson de voir des gogoles médiévistes et des tarés survivalistes se mettre sur la tronche, ou mieux, s'être réconciliés pour former une belle famille heureuse qui finance les intérêts majeurs du crime. Ça serait-y pas beau ?"

Le milliardaire au grand coeur gloussa de sa moquerie affectueuse.
Et il releva la tête.
Peu de gens connaissaient les communautés cachées de Gotham, moins encore parmi ceux qui vivent en-dehors de ses murs.
Il était fier de connaître ses gens, les laissés-pour-compte. Les bizarres qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, en-dessous des strates les plus basses du monde des actifs. Ceux qui étaient tombés ou avaient grandi dedans et gardaient le coeur de vivre dans un monde malgré la boue, l'hygiène déplorable et l'ignorance choisie par les gens ordinaires.

"Des communautés au mode de vie alternatif. Vivant des retombées du règne de Dr. Gotham et du No Man's Land. Je veux voir ça. Mais surtout, je tiens à intervenir avant qu'il ne soit trop tard pour eux, si l'amour du thème de ces brûleurs d'ordi va jusque-là."

Il hésita, puis conscient que son style n'était pas vraiment le même que celui du justicier ténébreux, proposa une alternative.
Par respect pour l'autre.
Par respect pour la mission.

"Ou alors on va directement frapper à la porte de Nyssa, on se bat un coup, on commence à atteindre une explication, on se fait ligoter, on échappe à une mort certaine et on la sauve d'elle-même tout en sauvant notre propre bacon d'une exécution positivement mortelle."

Il fit un tour sur lui-même, enfoncé dans son fauteuil.
La messe était dite, à Batman d'opter pour la communion ou le trajet direct pour le confessionnal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1484
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 12:25
Green Arrow fait le show.
Encore. Toujours.

Son talent pour faire vivre une ambiance, pour installer une atmosphère n’est plus à démontrer ; il en fait encore la présentation ici.
Il n’a, hélas, pas un public facile.

Le Batman reste de marbre devant les mots et l’attitude de l’archer. Il s’est approché de son Batcomputer, l’a allumé, l’a lancé ; il a attendu, ensuite.
En silence. Dans une posture figée, immobile.
Similaire à une gargouille. D’intérieur.

Alfred Pennyworth demeure calme, lui aussi ; mais il cache un peu moins bien ses émotions que son employeur – enfin, il a un peu moins l’habitude de Green Arrow que Bruce.
Il fronce les sourcils, ainsi. Hoche la tête. Grimace légèrement.
Mais acquiesce, finalement.

« Hem… soit. Humf. »

Il inspire, il répond ; il expire.
Lourdement.

« Je… suis ravi de pouvoir enchanter votre quotidien, Monsieur Oliver. Et je… oui. »

Le majordome se détourne légèrement, et hausse les yeux au ciel quand il n’offre que son dos à l’archer.

« Je m’en vais préparer votre sandwich. Comme… vous l’avez demandé. »

Même s’il a la sensation d’enterrer la gastronomie, en agissant ainsi.

« Je reviens rapidement. Monsieur Bruce, voulez-v… »


« Rien. »

La réplique est sèche et directe.

« Merci. »

Même s’il rajoute ce mot ; cette petite démarche supplémentaire.
Parce qu’il a entendu la pique d’Oliver.
Bruce niera que Green Arrow a une influence sur lui – mais ce n’est pas faux. Même s’il se détourne rapidement de ces pensées, pour se concentrer sur autre chose.


« Humf. »

Le Chevalier Noir soupire, et hoche la tête ensuite ; plusieurs fois.
Car il écoute.
Car il suit la présentation d’Oliver Queen, et apprécie autant son esprit de synthèse que son style, finalement ; ce type de rapport a plus de légèreté avec l’archer. Même s’il ne l’avouera jamais, évidemment.

Cela s’achève, cependant ; sur un silence.
Sur un choix.
Son choix.


« Soit. »

Il hoche la tête.
Il a compris. Il a suivi ; il a compris, oui.
Et il parle.


« Je… dois l’avouer. Je tente de m’occuper au mieux de Gotham City, mais… les nuits sont trop courtes pour que j’intervienne au cœur de ces communautés. De ces marginaux, qui auraient besoin d’aide et d’appui.
Mais… »


Il soupire, et détourne le regard.

« Je n’ai pas le temps. Hélas. »

Bruce le regrette ; mais c’est ainsi.
Il a conscience qu’il manque ainsi une opportunité – mais il ne peut tout faire. Il l’apprend lentement ; c’est difficile, surtout pour lui. Mais il fait cette démarche.
Et ose même aller au bout de celle-ci, ici.


« C’est… pour cela, en soi, que ton idée me paraît plus pertinente. En temps normal, j’aurais agi comme tu l’évoques – droit au but, vers Nyssa. Mais ce serait passer à côté d’informations cruciales, et… je ne goûte plus forcément d’être ligoté. Les goûts s’affinent, avec l’âge. »

L’ombre d’un sourire glisse sur son visage, alors qu’il évolue lentement autour de Green Arrow.

« Tu… as une bonne idée. »

Le Batman s’arrête, et se tourne vers Oliver.
Il pose les mains sur son crâne, et retire lentement ses lunettes ; pour que son interlocuteur voit ses yeux, quand il lui parle.


« Vas-y.
Va enquêter. Va les rencontrer. Va les découvrir. Va mener tes investigations.
Nous… en reparlerons ensuite.
Je te laisse mener. Je te laisse enquêter. Je te laisse… gérer. »


Ici. A Gotham City. Dans sa ville.
Bruce laisse Oliver faire.
Chez lui.
C’est beaucoup. C’est énorme. C’est terrible, pour lui.
Mais c’est… juste.
Indispensable, vu son âge et sa fatigue. Mais juste, surtout. Oliver le mérite.
Il est temps de lui faire confiance.
De lui faire pleinement confiance, surtout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Mieux vaut se savoir un ami dans l'ombre, que demeurer seul en pleine lumière (Batman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tapie dans l'ombre
» JON SHANNOW (Tome 1) LE LOUP DANS L'OMBRE de David Gemmell
» Mieux vaut glisser dans la piscine.
» ONTHS -> Première édition
» fuite tuyau pvc enterré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-