La Plaie [Starfire]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 1 Aoû 2019 - 14:31
Mosaic.
Cité improvisée et construite à la hâte au cœur du bush australien, par tous les extraterrestres réfugiés et abandonnés sur Terre après la lutte contre Darkseid. Beaucoup sont venus là pour aider contre le tyran cosmique, certains ont fui l’horreur de leurs mondes – et tous espéraient pouvoir obtenir un peu de paix et un nouveau départ sur la planète bleue.
Ils ne cessent de déchanter.

La Plaie [Starfire] Af9985ef4f8941fcb6b0379af36dd18a6de0d5eb

Mosaic est construite avec des matériaux venus de cent mondes, par mille peuples.
Les technologies sont multiples, et plusieurs créent des fusions étranges et incompréhensibles ; certaines se rejettent, et les tensions sont nombreuses.
Entre les extraterrestres qui n’arrivent pas à rentrer chez eux, car leurs mondes ont été détruits ou les rejettent, mais aussi entre eux et les Humains. Qui vivent mal une telle présence sur la Terre, et ont régulièrement mal réagi.

L’A.R.G.U.S. a été chargé de gérer Mosaic.
En soi, d’empêcher que ses habitants s’en échappent ; et d’organiser l’intérieur.
Ça s’est mal passé.

L’Agent Liberty a été un temps chargé d’être une forme de shérif de Mosaic – mais ses méthodes brutales et abominables ont causé des ravages inacceptables.
Il a été démis de ses fonctions ; car tout a été révélé.
Notamment par Starfire – l’Héroïne Koriand’r qui a pu vaincre cet Humain devenu fou. Et qui, maintenant, se retrouve elle-même shériffe de Mosaic.
Bien que ça ne soit pas une sinécure.

Mosaic va un peu mieux, depuis ; les tensions demeurent, mais la présence de Koriand’r apaise les choses – et elle collabore avec l’A.R.G.U.S., et notamment son leader.
Qui a envoyé un message à la jeune femme, afin de la retrouver dans l’un des plus hauts points de la ville.
La Plaie [Starfire] Alien_city_wip_by_alexruizart_d4l6wwd-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9NTc1IiwicGF0aCI6IlwvZlwvOGVjY2MwNjctNDY4YS00NGRiLTg1YjYtZDkwYmQ5NDg2YWE2XC9kNGw2d3dkLTgxNmU0NjZiLWIwNWMtNDkwOC1iNjY2LWEyZWYxOWEwMjI0MC5qcGciLCJ3aWR0aCI6Ijw9MTI4MCJ9XV0sImF1ZCI6WyJ1cm46c2VydmljZTppbWFnZS5vcGVyYXRpb25zIl19
Des éléments issus de la technologie de Colu, mais aussi de Durla ; étrange et surprenant.
Mais ça tient.

« Hrm. »

Le leader de l’A.R.G.U.S. n’en demande pas plus ; du moment que le sol tient, ça lui va.
Même s’il sait que, ici, ça n’est jamais une certitude.

« Hem. »

Il prend une grande inspiration, et fixe les cieux ; en l’attendant.
En attendant la princesse surpuissante à qui il est dévoué, et avec qui il travaille pour installer un peu de paix dans un contexte de guerre.
La Plaie [Starfire] 6061658-ww1
Steve Trevor esquisse un sourire, malgré l’équipement militaire qu’il porte ; certaines choses ne changent pas.
Même si la coïncidence est troublante, il doit l’avouer.

« Allez. »

Steve soupire, et attend ; il n’a jamais été doué pour ça.
Mais il attend.
Car il a besoin de Starfire ; il a besoin qu’elle gère une situation qui devient difficile.
Il a besoin qu’elle gère… Mister Miracle.
L’ami de Koriand’r. Ancien membre de la Justice League. Extraterrestre.
Et en sale état, selon les derniers éléments entrevus sur les caméras de sécurité.
La Plaie [Starfire] Tumblr_p2kpverSNe1rjqt15o3_400
Le Néo-Dieu erre dans Mosaic ; avec une sale tête.
Et en quête d’ennuis.
Ce qui n’est pas une bonne chose pour lui… et encore moins pour Mosaic !
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 1 Aoû 2019 - 17:30


La plaie


Koriand’r commençait à fatiguer, et ça se voyait.

Elle n’était pas de constitution humaine, et le hasard faisait qu’en tant que Tamaréenne, elle était plus solide et robuste que l’humain lambda. Elle était loin d’être la créature la plus puissante sur Terre, et même dans Mosaïc pour être honnête, mais il était difficile de se fixer des limites quand on semblait être la seule personne capable de… et bien, faire ce qui devait être fait. Elle oscillait entre des moments de doutes intenses et de solitude acérée, puis elle revenait avec encore plus de détermination et de colère. Le seul hic c’est qu’elle n’accordait pas grande importance au sommeil car il y avait bien plus important. D’un côté, elle avait les mises à jour de Garfield sur Khalid Nassour, de l’autre elle creusait elle aussi toujours pour tenter de percer chaque mystère créé par la rencontre avec le Scott du futur et son étrange acolyte, et en plus de tout ça, elle cherchait son Scott, bien décidée à lui faire regretter d’avoir baissé les bras.

C’était la version officielle, bien sûr. Parce qu’officieusement, elle était surtout morte d’inquiétude et trop effrayée à l’idée de faire face à tout ça sans lui pour l’avouer. Alors autant rester sur le côté officiel de la chose.

Il y avait Mosaïc aussi. Cette ville qui pouvait devenir un tel joyau mais qui pliait sous le poids des tensions qui ne cessaient de tirailler le peuple surprenant qui y vivait. Elle avait accepté la lourde tâche de s’en occuper avec un plaisir qu’elle n’avait jamais dissimulé. Même maintenant, malgré tout. Même maintenant, elle gardait une partie de son temps pour les habitants inquiets, pour ceux qui voulaient parler, ceux qui posaient problème, ceux qui avaient peur. Et pour Steve Trevor, évidemment. Dirigeant de l’A.R.G.U.S, il était le seul homme au sein de cette organisation en qui elle avait encore confiance. Alors, lorsqu’il l’appela et lui donna expressément rendez-vous, elle saisit l’urgence de la situation et elle n’hésita pas un instant pour tout lâcher et le rejoindre.

Il avait choisi un point en hauteur, sûrement pour éviter de se retrouver mêlé au peuple de Mosaïc qui avait encore moins confiance à l’A.R.G.U.S qu’elle. S’il avait dû s’y prendre à l’avance pour atteindre le point de rendez-vous, il ne lui fallut à elle que quelques secondes. Un des nombreux avantages du vol. Ca ne l’empêcha pas d’arriver quelques minutes en retard ceci dit.

« Toutes mes excuses ! » s’exclama-t-elle alors qu’elle passa en flèche près de la passerelle sur lequel un Steve Trevor à l’air tendu l’attendait. Elle perdit de l’altitude et posa les pieds sur le sol métallique avec une grimace d’esquisse. « Désolée, Steve. Je ne vous avais pas oublié, c’est juste que… »

Elle compléta son excuse des plus maladroites par un geste vague de la main. Elle était sincère, mais elle n’avait pas vraiment d’excuses précises. Mauvaise gérance de son temps, voilà la raison.

Elle le rejoignit en quelques pas et l’étreignit sans une once d’hésitation. La plupart du temps, ils communiquaient par radio ou par écrans interposés, et la grande majorité des fois où il s’était présenté à elle, ça avait été pour lui livrer son lot de mauvaises nouvelles. Raison de plus pour ne pas adopter la rigidité forcée des militaires de la Terre et pour rester cent pour cent Tamaréenne avec lui.

Lorsqu’elle s’écarta ceci dit, ce fut pour le dévisager avec sérieux.

« Que se passe-t-il ? »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 2 Aoû 2019 - 18:06
Steve Trevor attend ; et il n'est pas patient.
Mais il ne peut rien faire, là, pour accélérer la venue de son interlocutrice. Alors il attend.
Et grogne, un peu.

 « Hrm. »

Une légère grimace glisse sur son visage, alors que ses doigts ressentent une légère tension, collée contre la crosse de son arme à feu ; il n'a jamais à l'utiliser, jusqu'ici.
Pourvu que ça dure.

 « Mmh... ? »

Un élément attire soudain son attention sur son flanc – et il esquisse un léger sourire, en découvrant la confirmation de son espoir.
Elle est là ; vraiment.

 « Ha. »

Il hoche la tête, alors que Koriand'r vient se placer directement devant lui ; en volant.
Ce qu'il a déjà vu, souvent, chez d'autres surhumains ou extraterrestres.
Mais ce qui ne cesse de l'impressionner, toujours.

 « Ce... n'est rien. »

Et il le pense.
L'arrivée de Starfire fait disparaître la moindre impatience, chez lui ; il hausse la tête, et sourit.
Mais son visage se trouble, quand Koriand'r se projette sur lui pour l'étreindre.

 « Heu... »

Cela le surprend ; mais il partage l'étreinte, en souriant et en fermant les yeux.
Ça aussi, ça lui est déjà arrivé – et il ne s'en lasse pas.
Même s'il doit avouer qu'il préfère quand une autre Princesse le salue ainsi ; et le fait frissonner, toujours.

 « Bonjour. »

Steve recule aussi, mais son sourire s'évapore quand Koriand'r se lance sur le sujet de leur rencontre.
Et cela n'a rien de joyeux, hélas.

 « Votre ami va nous poser des difficultés. »

Il soupire, plonge une main dans son équipement, et sort un dispositif électronique. Un écran s'anime, et montre une image.
La Plaie [Starfire] Tumblr_pcuy0h6cZt1th1eqeo3_400
Celle de Scott Free ; en sale état.
Et en civil.
Ce qui, Starfire, est plus que rare.

 « Il erre dans Mosaic ; il cherche la bagarre. »

Trevor appuie sur un bouton, et l'image change ; elle devient une vidéo.
Où Koriand'r peut découvrir le Néo-Dieu qui... se bat. Vraiment.
Son ami pacifiste se bat.
Et ne quitte jamais un combat sans la défaite de ses adversaires.

 « Il ne provoque pas directement tout ça... il est toujours attaqué. Beaucoup de gens l'associent à Apokolips, hein ; mais quelque chose a changé. »

Steve grimace, et continue.

 « Avant, les types le provoquaient... et il ne répondait pas, ou s'en moquait ; plus maintenant.
Il ne provoque pas la bagarre, Koriand'r. Mais il... il ne la fuit plus.
Et j'oserais même dire qu'il la cherche – car il erre dans les quartiers chauds. »


Le leader de l'A.R.G.U.S. soupire, et referme le boîtier.

 « On n'a rien pour l'arrêter... et j'veux pas l'arrêter ; mais faut que ça cesse. Ça va mal finir, clairement, et ça va faire mal. Autant pour lui que pour Mosaic.
Vous... le connaissez. Vous pouvez lui parler ? Le calmer.
Si ça continue, je... je vais devoir agir. Le stopper. Voire le virer, d'ici. Et... j'ai pas envie de ça. J'ai pas envie, non plus, de devoir le forcer. »


Notamment parce que, vu l'état de Mister Miracle, ça se passerait mal.
Surtout pour l'A.R.G.U.S.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 25 Aoû 2019 - 17:07


La plaie


Fidèle à son statut de militaire, Steve n’attendit pas un instant pour plonger au cœur de la raison de sa présence ici. D’ordinaire, Koriand’r aurait regretté un tel empressement – la solitude était évidente ces derniers temps – mais quand l’écran s’alluma et que la photo clandestine de Mister Miracle s’afficha, elle perdit toute envie de faire la discussion. Son visage se fit peiné et chagriné, car si elle s’était promis une bonne engueulade et qu’elle avait nourri colère et douleur depuis qu’il l’avait laissée dans ce hangar, il était dur de continuer à prétendre la sincérité de ces sentiments-là quand il avait l’air d’être en si piteux état, même en photo.

« Oh, Scott… » souffla-t-elle en levant une main hésitante pour la photographie.

Elle reporta son regard sur Steve tandis que ce dernier lui faisait part de ce qu’il se passait. Il était à Mosaïc alors… Comment avait-elle fait pour ne pas le savoir ? Elle avait un bureau dans lequel elle n’entrait pratiquement jamais, trop occupée à parcourir les rues de cette ville et à en connaître les habitants, et pourtant il était passé à travers les mailles de son filet. Elle s’évertuait à être meilleure pour Mosaïc que l’avait été l’Agent Liberty, et pourtant, Scott venait de mettre à mal tout le travail qu’elle avait fourni jusque-là. C’était fidèle à sa nature bien évidemment, mais les faits restaient là. Elle l’avait cherché partout, inquiète, et il s’était caché juste là, sous son nez.

Le soulagement d’avoir enfin un moyen de pouvoir lui parler depuis ce qu’il s’était passé dans le désert surpassa cependant cette honte terrible qu’elle ressentit. Elle releva les yeux vers Steve. Elle ferait face à ses propres états d’âme plus tard. Quand elle aurait le temps. Jamais ?

« Je m’occupe de lui, Steve. Je vous suis reconnaissante d’être venu me voir avec ces informations. Nul doute que vos supérieurs auraient certainement préféré une solution plus durable à ces problèmes qu’il pose, mais vous avez bien fait. Il n’est pas… » Elle hésita un instant. Que pouvait-elle dire qui n’aurait pas l’air d’une tentative de justification de sa part quant au comportement de Scott ces derniers temps ? Et il y avait toujours ces révélations qui l’empêchaient de dormir. Steve était un allié des plus agréables, mais elle n’était pas non plus au stade des secrets avoués. Elle se reprit donc rapidement. « Il est plus prudent, en effet, que j’aille lui parler avant que vous n’engagiez la moindre action. Si affrontement il devait y avoir, je crains que l’A.R.G.U.S n’ait aucune chance. »

Oh, c’était très poli et dans le respect que la politique et l’éducation de son pays avaient toujours exigé d’une héritière au trône, mais elle y avait rajouté une sincérité bien plus évidente. Elle ne cherchait pas à l’effrayer, ni-même à le menacer secrètement. Scott n’était de toute évidence pas dans son état normal, et s’il lui était venu l’envie de devenir belliqueux et porté sur la bagarre, tout Mosaïc ne suffirait pas à l’arrêter. Cette ville était déjà bien trop fragile pour que Koriand’r ne prenne le risque d’un raid de l’A.R.G.U.S envers un de ceux qu’elle considérait être un citoyen de Mosaïc. Par principe, mais aussi parce qu’ils perdraient et que les pertes collatérales seraient bien trop élevées.

« Merci, » reprit-elle, loin du ton de dirigeante qu’elle avait pu emprunter un peu plus tôt. Elle riva ses yeux dans ceux de Steve et posa sa main sur son avant-bras. « Merci, Steve. Je vais régler ce problème, vous pouvez compter sur moi. »

Ses pieds, déjà, se détachaient du sol et elle gagnait, peu à peu, en altitude. Elle ne s’autorisa que quelques centimètres de hauteur ceci dit. Elle avait appris rapidement après son arrivée sur Terre que les humains n’aimaient pas qu’on soit plus élevés qu’eux, et qu’elle poussait déjà le bouchon un peu trop loin avec sa grande taille.

Et puis, elle aimait bien Steve.

« Vous avez une localisation précise ? »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 26 Aoû 2019 - 13:13
Steve Trevor esquisse un sourire amusé.

« Ha. »

Il lève légèrement la tête, et maintient un sourire en coin en regardant Starfire ; qui vole. Mais qui ne vole pas trop haut, afin de préserver son ego.
Il a compris. Il sait.
Il a l’habitude, avec l’autre Princesse. Et ça l’amuse.

« Vous… ha. »

Le militaire en vient à glousser, même.
Il est resté silencieux durant toutes les réponses de la jeune extraterrestre, et a régulièrement hoché la tête. Il a suivi les émotions qu’elle a ressenties, et Steve a été sincèrement touché par ce qu’elle vit.

« Vous la connaissez, non ? Diana ? »

Ça la touche ; ça la touche beaucoup.
Il regrette de devoir lui imposer cela – mais il sait qu’elle est la seule à pouvoir gérer cet événement.
Elle est la shériffe de Mosaic ; mais elle est surtout l’amie de Mister Miracle.
Et ce dernier en a bien besoin, en ce moment.

« Vous… avez beaucoup de points communs. »

Le soldat hausse les épaules et secoue la tête ; amusé.

« C’est un compliment. »

Ses yeux se perdent quelques instants ; dans une rêverie intense, mais habituelle.
Qui l’amène ailleurs.
Qui le ramène à Themyscira – même s’il s’en sort, rapidement.
Car il a un job à faire.

« Mmh. »

Steve Trevor se reprend, et redresse la tête.

« Oui. »

Il hoche la tête, encore.

« Le quartier de Kliubanl. C’est là qu’il a été vu, récemment. »

Le militaire grimace, légèrement.
Ce quartier est connu ; il tient son nom d’une planète anéantie par Darkseid. Une planète sale et dangereuse, sans foi ni loi, qui semble s’être reproduite dans cette fameuse zone.
Pleine de voleurs, d’assassins et de monstres.

« Bonne chance ! »

Steve la salue, quand elle s’en va ; elle en aura besoin.
Hélas, elle en aura besoin.

**
*
**

Plus tard. Plus loin.
Au cœur du quartier Kliubanl.
Quelques âmes errent.

La Plaie [Starfire] Wallpaper_star_wars_1313_05_1920x1080

Quelques âmes sombres se préparent à des mauvais coups.
Et une silhouette se fait voir.

« Si t’es fier d’être un Néo-Dieu, tape dans tes mains ! »

Une silhouette attire l’attention, en chantant faux et fort.

« Si t’es fier d’être un Néo-Dieu, tape dans tes mains ! »

Une silhouette attire les regards, de plus en plus durs et agressifs.

« Si t’es fier d’être un Néo-Dieu, tape dans tes mains ! »

La silhouette avance, et sait qu’elle ne devrait pas faire ça ; elle provoque.
Elle cherche.
Elle cherche les ennuis.
Elle cherche les ennuis auprès de ceux qui ont perdu leur monde à cause de Darkseid ; un Néo-Dieu.

« Si t’es fier d’être un Néo-Dieu, tape dans tes mains ! »

L’homme avance, et sent que des sales types le suivent ; ils continuent.

« Si t’es fier d’être un Néo-Dieu, tape dans tes mains ! »

Il hausse même le ton ; il cherche les ennuis.
Il veut les trouver.
Lui qui est là avec ses cheveux trop longs, sa barbe anarchique, son t-shirt à thème, sa veste en cuir ; lui qui attire les ennuis et la haine.
Lui.
La Plaie [Starfire] Tumblr_pcuy0h6cZt1th1eqeo4_400
Scott Free.
Qui cherche les ennuis. Qui cherche le combat.
Qui veut ça.
Faire mal. Et avoir mal.
Surtout. Avoir mal.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 26 Aoû 2019 - 21:53


La plaie


Les yeux que Steve posa sur elle firent s’emballer le cœur de Koriand’r dans sa poitrine. Oh, elle savait que l’émotion qui y régnait n’était pas pour elle, mais elle y était malgré tout tellement forte que Koriand’r ne pouvait s’empêcher d’être touchée, surtout quand on savait que Steve Trevor était un homme à l’esprit militaire. C’était la force de ce qu’il ressentait qui la touchait tant, parce que ça lui manquait. Ce désir, cet amour si profond, et le respect et l’émerveillement qui venaient avec… Ca lui manquait. Elle avait l’impression de lutter contre la solitude depuis si longtemps désormais qu’elle avait oublié ce que ça faisait d’être complètement emporté par ses sentiments, et à voir Steve Trevor la dévisager de la sorte, comme si elle était quelqu’un d’autre – et elle savait très bien qui- elle ne pouvait être qu’envieuse.

Mais touchée, aussi. Très touchée.

« Je la connais, » finit-elle par acquiescer avec un petit sourire. « Et personne n’aurait pu douter qu’il s’agissait là d’un compliment. Un compliment des plus flatteurs, je dois bien l’admettre. »

Ses pensées se tournèrent vers Scott, mais non pas par la force du besoin ou à cause de ce que Steve venait de lui apprendre, mais pour une autre raison bien plus profonde. En dehors des ennuis qu’il semblait avoir et de l’état pitoyable dans lequel il était, il lui manquait. D’une manière viscérale mais aussi presque simpliste. Il lui manquait comme un enfant pouvait regretter sa veilleuse ou son nounours préféré. Non pas qu’elle ne le considère comme un objet, bien loin de là. Non, c’était plus… plus une question de quotidien et d’habitude, et de bien-être, un bien-être que seul lui semblait désormais capable de lui faire ressentir. Voilà en quoi sa disparition l’avait tant blessée parce qu’elle ne pouvait s’empêcher de penser qu’il savait tout ça. Il savait ce qu’il représentait pour elle, et il était quand même parti.

« Merci encore, Steve, » dit-elle avant de finalement s’envoler dans une fausse trainée de feu.

Direction Kliubani. L’antre de la haine contre Darkseid. L’antre de la haine tout court. Elle peinait à trouver la solution pour apaiser ceux qui s’y cachait tant la colère qui y régnait était puissante. On pouvait presque la respirer dans l’air ou même la frôler du bout des doigts parfois. Tangible et palpable, elle hantait les recoins sombres de Kliubani, lourde de menaces et assoiffée de vengeance. C’était le pire endroit pour Scott, et ça aussi, elle était persuadée qu’il le savait.

Elle ne traîna donc pas et fila tout droit vers le centre du quartier, puis vers la voix terriblement familière mais aussi étrangère dans ses intonations et ses propos de celui qu’elle avait été chercher à l’autre bout du monde. Elle ne vit pas tout de suite les dégâts de son absence à cause de la hauteur qu’elle avait sur la situation, mais elle vit aussi clairement qu’en plein jour le groupe qui le suivait et les armes qu’ils sortaient de sous leurs vestes. Elle plongea et atterrit avec moins de grâce que de violence derrière Scott – entre lui et ses futurs agresseurs. Au bon moment, apparemment, puisque l’un d’entre eux s’était déjà lancé en avant, et l’arrivée subite de Koriand’r l’obligea à freiner brusquement puis à tituber pour éviter la chute. Ils n’auraient pas tenu deux minutes face à Scott.

Koriand’r ne les quitta pas des yeux, les sourcils froncés et le visage impassible. Elle frappa des mains, deux fois, et ses poings s’illuminèrent, auréolés de son énergie qui ne demandait qu’à être libérée. S’ils avaient naïvement cru à une victoire face à Mister Miracle, ils n’étaient pas idiots au point de penser qu’ils pouvaient s’occuper de lui et d’elle. Sans oublier qui elle était pour cette ville et le nombre de plus en plus important de ceux qui la soutenaient.

Ils la foudroyèrent donc du regard, elle et Scott, et tournèrent les talons pour retourner dans l’ombre. L’un d’eux cracha à ses pieds, une mixture d’un jaune radioactif déstabilisant, mais Koriand’r ne cilla pas. Elle avait arrêté, il y avait bien longtemps de cela, de céder à l’intimidation. Elle veilla à ce qu’ils soient réellement partis avant de se tourner vers Scott.

Il ne l’avait pas attendu, évidemment. Il agissait même comme si elle n’était pas là, et une fois de plus, elle fut blessée d’une telle réaction. Pas au point d’oublier le soulagement intense et l’inquiétude, tout aussi prenante, qui l’assaillaient. Elle reprit son envol donc, juste pour quelques secondes, juste le temps de le dépasser par sa gauche pour atterrir devant lui.

Et c’est alors qu’elle prit pleinement conscience de son état, et c’est ce qui la blessa plus que tout.

« Oh, Scott, » souffla-t-elle en le dévisageant.

Ce n’était pas juste les cheveux plus longs et à peine coiffés, ni-même la barbe qui poussait de façon anarchique, c’était les cernes sous ses yeux et le regard un peu fou dans ces derniers. Les bleus, les coupures et hématomes, et les kilos perdus. C’était la douleur si évidente qu’il portait sur lui et cette colère froide qui exigeait de lui qu’il ne souffre, par sa main et celle des autres – par tous les moyens possibles et nécessaires.

« Scott, » répéta-t-elle, les yeux brillants. « Scott, Scott, Scott… Pourquoi ? »

Elle n’attendit pas de réponse parce qu’il n’en aurait pas. Elle s’était habituée au silence de sa part, mais elle ne le laisserait pas s’en tirer comme ça. Pas cette fois. Plus jamais. Elle fit les derniers pas qui la séparaient de lui, pressa la paume de sa main contre le cœur de ce dernier puis le prit dans ses bras.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 27 Aoû 2019 - 10:09
Scott Free reste figé et silencieux.
Il regarde.
Il la regarde.
Elle.
Qui vient d’arriver.
Qui atterrit derrière lui.
Qui apparaît devant les voyous et mauvaises personnes qui s’approchaient, dans son dos ; pour s’en prendre à lui. Pour le tabasser. Pour le maltraiter.
Pour essayer, au moins.
Pour prendre leur branlée, et aller à l’hôpital ; longtemps.
C’était ce qui était prévu – annoncé.
C’était ce qui lui plaisait.
C’est ce qui n’aura pas lieu.
A cause d’elle.

« Hrm. »

Il grogne ; car il sait.
Il sait ce qu’il va se passer.
Il sait ce qu’il se passe avant même que cela n’arrive.

« Pff. »

Il souffle ; et se détourne.
Car il sait.
Il sait ce qu’elle fait – et avec quel talent.
Elle les repousse.
Elle leur fait peur.
Elle fait tomber toute envie, chez eux, de nuire.
Elle les terrifie ; et ils ont raison. Elle est bien meilleure qu’eux.

La bande fuit, alors.
Non sans une ultime provocation ; non sans une dernière pique.
Qu’elle ne relève pas.
Elle vaut mieux que ça. Lui aussi ; avant.

Ce n’est plus le cas.
Il est parti.
Il s’est détourné d’elle.
Il a filé.
Mais il sait.
Il sait avant même que Starfire le rejoigne.
Il ne s’en tirera pas aussi facilement.

« Humf. »

Scott Free soupire ; elle est là.
Starfire, qui atterrit devant lui.
Koriand’r.
Shériffe de Mosaic ; Princesse. Héroïne.
Amie.

« Pourquoi ? »

Amie de Mister Miracle.

« Pourquoi, hein ? »

Mais Koriand’r se rend compte, par l’allure, par le ton sec qu’il emploie ; par son regard, aussi.
Terrible. Brutal.
Les yeux engorgés de sang. Rongés par la fatigue. Hantés par la douleur.
Et la colère.
Une colère sourde et terrible, qui règne en maître dans son âme.

« Pourquoi pas, plutôt ? Ha ! »

Il glousse ; il ricane.
Sans joie.
Sèchement. Durement.
Cruellement.

« J’ai été forgé sur Apokolips ; je suis une arme.
Il n’est que temps que cette arme sorte de son fourreau. »


Un sourire mauvais glisse sur son visage.

« Laisse-moi, Koriand’r. Laisse-moi. »

Son regard se module ; se fait plus terrible.
Plus inhumain.

« Ou je te forcerais à le faire. »

Il y croit ; il y croit vraiment.
Il le fera.
Il est prêt à se battre pour qu’elle le laisse.
Il est prêt à faire usage de la force.
Starfire, alors, peut voir jusqu’où son cher ami est tombé… dans quel trou il a chuté. De quel trou il ne semble absolument pas vouloir sortir.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 2 Sep 2019 - 18:29


La plaie


Scott s’écarta d’elle, et quand elle croisa son terrible regard, Koriand’r comprit que ce qu’il était sur le point de lui dire serait tout sauf agréable à entendre. Ou même à voir, car ses mots et le ton qu’il employait lui distordaient les traits et faisaient bien trop facilement oublier la douceur et la bonté dont elle le savait capable. Il était furieux, terrassé et fou de douleur – tout à la fois. Brisé. Il était brisé. En tant que figures publiques de ce monde en quelque sorte, ils étaient tous habitués à laisser transparaître une image bien précise, comme un cercle extérieur qui contenait tout ce qu’ils étaient. En tant qu’amie de Scott, Koriand’r avait eu le plaisir et l’honneur de déchiffrer bien des aspects et recoins de Scott. Mais ce qu’il lui montrait là était inédit – non, c’était la personnalisation de ses plus terribles doutes et de la crise d’identité éternelle avec laquelle il se débattait.

« Tu me forceras ? » releva-t-elle, prise de court.

Elle dévisagea Scott, s’attendant à trouver la fameuse pointe de malice, ou même une faille, n’importe quelle faille dans laquelle elle pourrait s’engouffrer pour le sortir de là. Elle n’avait eu de cesse d’être hantée par l’expression sur son visage après ce terrible face à face dans le hangar, et il lui semblait maintenant évident que ça n’avait été que le début d’une longue d’inédits dans leur amitié. Elle l’avait cherché. Partout. Partout. Et lui, il n’avait pas… Il…

Il avait été juste sous son nez, tout ce temps.
Elle était là, sa faille.

« Force-moi, alors, » répliqua-t-elle en campant ses positions. Il l’avait repoussée ? Très bien. Il la regardait comme s’il était sur le point de la détruire. Très bien aussi. Mais il était là. Il savait que Mosaïc était son territoire, et il était là. « Parce que je ne te laisserai pas, et tu le sais. »

Elle s’avança de nouveau vers lui, mais elle ne força aucune étreinte et même si elle en crevait d’envie, elle ne le toucha pas non plus. Elle voyait sa douleur encore plus clairement que sa colère, mais s’il n’était pas humain, Scott ne partageait pas non plus l’attrait vital des Tamaranéens pour le contact physique. Elevé dans la chaleur et les cris d’Apokolips, le toucher avait une toute autre signification pour lui et elle faisait de son mieux pour s’en rappeler. Parce qu’il avait besoin d’elle, qu’il en soit conscient ou pas. Elle était bien assez têtue pour s’en rappeler pour lui, ce n’était pas un problème.

« Si c’est ce que tu veux, jouer à l’arme de Darkseid, alors joue, Scott. Mais si tu crois un seul instant que je te laisserai t’enfoncer sur ce chemin-là tout seul, tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu’au coude, mon ami. »

Elle fit un nouveau pas vers lui et écarta légèrement les bras sans le lâcher du regard.

« Je n’abandonnerai pas. Quoi qu’il en coûte, je ne t’abandonnerai pas. »

Enfin elle s’arrêta juste devant lui. Elle était obligée de baisser les yeux pour le regarder, et d’aussi près, il avait l’air encore plus misérable. Il y avait du sang séché sur sa veste et des fleuraisons de couleurs inattendues sur les ecchymoses qui s’étalaient sur son visage.

« Tu ne me fais pas peur, » souffla-t-elle finalement, et elle ne parlait pas de sa menace. Si combat il devait y avoir, il serait terrible pour les alentours et encore plus pour elle, mais il ne s’agissait de toute façon pas de son seuil de tolérance à la douleur physique. Il s’agissait du reste. De la douleur de Scott, sa colère et, surtout, la peur qui l’habitait. Elle voulait qu’il en soit vraiment conscient : ça ne lui faisait pas peur. Elle était là pour les éclats de rire comme pour le reste. Son passé sur Apokolips, ses capacités et ses doutes, c’était bien loin de l’effrayer. Ne réalisait-il pas ? Elle l’avait cherché. Même après avoir vu son regard et l’abandon dans sa posture, elle l’avait cherché sans relâche.

« Je n’ai pas peur, » répéta-t-elle, d’un ton à la fois calme et déterminé.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 3 Sep 2019 - 8:15
Un silence terrible répond aux répliques, aux réponses de Starfire.
A ses prises de position.
Qui sont définitives et absolues ; brillantes et courageuses. Immuables.
Elle ne bougera pas. Elle ne partira pas.
Elle ne le laissera pas, surtout.

Car elle n'a pas peur.
Ce qu'elle dit ; ce qu'elle reformule.
Ce qu'elle assume.
Ce qu'elle annonce, même, autant pour le convaincre lui que pour le formaliser devant tout le monde.

C'est beau. C'est noble.
C'est fort.

 « Je sais. »

Mais c'est inutile.

 « Je m'en fous. »

Car si Scott Free a longtemps valorisé de telles positions, s'il pourrait être ici fier et heureux de voir Koriand'r se placer ainsi... l'être qui incarnait de telles émotions, de telles expressions n'est plus ; ou n'est pas là, en tout cas.

 « Qui crois-tu être pour me parler ainsi ? »

Il ne bouge pas ; pas d'un pouce.
Son visage n'exprime aucune émotion – il reste immobile, aussi.
Et si sa voix est sèche et brutale, ce sont surtout ses yeux qui sont terribles. Ses yeux, qui expriment la violence et le désespoir qui l'animent.

 « Shériffe de Mosaic ? Princesse de Tamaran ? Titan ? »

Scott Free est brisé. Scott Free est en miettes.

 « Ha ! »

Il grimace, cruel ; il est brisé, oui.
Et enragé par la douleur.

 « Qui donc crois-tu juger ici, petite ? »

Jolie ironie, vu la différence de taille ; mais il continue, agressif.

 « J'ai été membre de la Justice League. J'ai protégé bien plus d'existences que ne comptera jamais Mosaic. Et... et je ne suis pas Princesse d'un monde, moi.
Je suis le Haut-Fils de Néo-Génésis ; la monnaie d'échange entre deux êtres qui dépasseront à jamais ta compréhension. Elevé sur Apokolips, né sur Néo-Génésis ; seul survivant des Puits de Darkseid ! Seul échappé de l'Orphelinat de Granny Goodness ! Seul vainqueur de la lutte des Hunger Dogs ! Seul être dans tout l'Univers à avoir défié Apokolips de l'intérieur, et y avoir survécu !
JE NE SUIS PAS N'IMPORTE QUI, PETITE ! »


Il hurle ; à s'en briser la voix.
Car son cœur l'est déjà.

 « Je sais que tu n'as pas peur ; mais je m'en fous.
Car ça ne change rien. »


Son corps réagit, enfin.
Il ferme les yeux.

 « Je peux te briser en un instant. »

Il le pense. Il le sait.

 « Et je le ferais. »

Il rouvre les paupières.

 « Si tu as la bêtise de me suivre. »

Pour offrir à Starfire un regard d'une cruauté sans pareille ; il hait.
Il n'est que cela. La haine.
Envers autrui. Envers l'Univers.
Envers lui-même.

 « Porte. »

La réaction est immédiate, après ce mot ; quelque chose se lance.
Quelque chose apparaît. Derrière lui.
La Plaie [Starfire] 170778-117685-doors
Une porte, oui ; un vortex, plutôt.
De téléportation.
Qui n'a rien de la technologie des Néo-Dieux.

Dans lequel il recule – pour disparaître. Pour s'échapper.
Pour fuir.
Non sans un dernier regard à Koriand'r, cependant. Non sans un ultime coup d'oeil.
En avertissement.

Ne viens pas, dit-il ainsi ; ne viens pas.
Ou je ne réponds plus de rien.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 4 Sep 2019 - 13:49


La plaie


Koriand’r resta de marbre face à la colère de Scott. La colère ? Non, la haine. Il pourrait la tuer. Il était en train de s’égosiller contre elle, de lui hurler horreur après horreur, et elle ne pouvait s’empêcher de penser que d’un revers de la main, il pourrait la tuer. Elle s’était toujours enorgueilli de comprendre ce qu’il pouvait ressentir, de savoir quelles émotions venaient habiter ses yeux, mais à cet instant, elle était plus perdue qu’elle ne l’avait jamais été. Il pourrait la tuer, oui. Le ferait-il ? En avait-il même vraiment envie ? Elle n’était pas étrangère aux menaces en l’air mais en était-ce vraiment ? Elle pouvait assurer sans sourciller que s’il le fallait, elle donnerait sa vie pour lui, et elle avait toujours cru, peut-être naïvement, qu’il en était de même pour lui. Pour tous ceux qui lui étaient chers. Peut-être qu’elle avait été trop Tamaranéenne sur ce coup-là. Peut-être qu’il était réellement sincère. Peut-être qu’il était sur le point d’être aussi Néo-Dieu qu’elle n’était Tamaranéenne.

Il pourrait la tuer, oui. S’il le voulait, il le pouvait et probablement sans grand effort.
Sauf que ça la mettait plus en colère qu’autre chose.

« Tu crois sérieusement que… hey, reviens-ici ! »

Elle s’avança vers la porte, les poings serrés et la mâchoire crispée. On était loin du Tunnel Boom, et pendant quelques courtes secondes, elle se demanda si c’était bien son Scott qui s’y était engouffré. Elle avait rencontré celui du futur et il avait eu ce même air détruit et désespéré qui était en train de fleurir sur le Scott actuel. Elle n’était pas sans ignorer l’existence d’autres dimensions, autres timelines… Voilà qui serait bien rassurant de réaliser qu’elle faisait face à une autre version de son ami, que ce n’était pas lui qui s’était affirmé capable de la détruire sans sourciller, mais c’était une échappatoire lâche, et Koriand’r s’était promis, il y avait des années désormais, qu’elle ne prendrait jamais plus le chemin de la lâcheté face à un problème. Il pouvait la tuer, oui. Plein de gens pouvaient la tuer. Plein de gens auraient pu la tuer, et elle était toujours là. Elle n’était pas indestructible, mais elle avait appris à ne pas courber l’échine devant les menaces – plus depuis qu’on lui avait forcé la main bien trop de fois pour l’oublier.

Ses poings s’illuminèrent et le vert de ses yeux se fit déterminé et froid. Elle franchit le pas sans hésiter.
Bien qu’elle aurait peut-être dû.

Elle ferma les yeux. Les Tunnels Boums, elle connaissait. Ca, par contre, c’était une toute autre aventure.

« Tu oublies que tu n’es pas le seul à avoir survécu ! » cria-t-elle dans le vide. Etait-elle toujours en train de traverser ? Ou était-elle arrivée à bon port ? En tout cas, elle était vivante… pour le moment. « Et plus que tout, tu oublies que tu es mon ami ! »

Elle étouffa un grognement.

« Même si tu ne me facilites pas la tâche tous les jours, » ajouta-t-elle dans un souffle.

Elle s’était promis qu’elle le retrouverait, qu’elle irait où il irait, et surtout, qu’elle serait toujours là s’il avait besoin d’elle. Il avait peut-être l’air de s’en moquer et d’être très bien tout seul, mais la douleur qu’il cachait avec toute cette rage Néo-divine, elle, elle la voyait très clairement.

Il pouvait la tuer… Et bien, c’était un risque qu’elle se devait de prendre.

Koriand’r ouvrit les yeux.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 4 Sep 2019 - 17:45
Starfire parle ; dans le vide.
Personne ne lui répond.

Ni quand elle tente de répliquer à Scott Free, quand celui-ci décide de lui fausser compagnie et de disparaître dans un étonnant vortex de téléportation.
Ni quand la Princesse prend la décision courageuse mais un peu folle de le suivre, au cœur de ce portail de téléportation ; où elle glisse quelques mots, afin de rappeler ses similitudes avec le Néo-Dieu – et leur lien.

Ses mots sont simples. Ses mots sont purs.
Ses mots sont touchants.
Mais ses mots n’obtiennent aucune réponse, hélas.

Bien que, très vite, Koriand’r puisse se désintéresser de ce silence étouffant gardé par Mister Miracle ; car le transfert s’achève.
Elle arrive.
Elle arrive à destination.
Et découvre que son ami réserve encore bien des surprises, même tant d’années après leur première rencontre.

La Plaie [Starfire] Inside_a_Spaceship_Wall_Mural_Wallpaper_a_9fb77dfc-5592-4288-90f9-487cdee54604

Starfire est arrivée, oui.
Mais où ?

Elle se découvre au cœur d’une salle stérile et froide ; complètement métallique, avec une technologie qui ne lui dit rien. Mais respire tout ce qu’elle n’aime guère – la sècheresse, la violence d’une science sans conscience.
Et il y a la vue, aussi ; la Terre.
Très proche. Trop proche, pour que les systèmes humains ne le remarquent pas. Il y a donc un système de protection – de filtrage de la lumière et des logiciels, pour ne pas être vu.

C’est quelque chose.
Quelque chose qu’elle ne connaît pas ; quelque chose qui semble très éloigné de Scott Free, même dans ses moments les plus terribles.
Mais… elle va bientôt en apprendre plus.
Bien qu’une partie d’elle-même va le regretter, hélas.

« C’est terminé. »

Une voix forte et froide se fait entendre ; à proximité.
Une voix qu’elle connaît.

« Le Haut-Père l’a validé ; c’est terminé. A partir de maintenant. Tout est terminé. »

Quelques pas lui suffiraient pour rejoindre une pièce, à proximité.
Une pièce mécanique. Une pièce métallique.
Une pièce troublante.
La Plaie [Starfire] 11167698-wall-of-screens
Une pièce remplie d’écrans.
Même si tous sont éteints ; tous, oui.
Sauf un.

« Ton titre de Haut-Prince t’est retiré. Ton nom est supprimé des archives où Izaya l’avait conservé ; non, tu n’y auras pas accès. Néo-Génésis est informée de ton infamie, et tu es désormais exclu de notre peuple.
Tu seras traqué, chassé et exécuté si tu reviens sur Néo-Génésis. Et Apokolips. »


La voix continue.
Froide. Brutale. Sèche.
Inhumaine.

« Tout est terminé.
Tu n’es plus Haut-Prince. Tu n’es plus Néo-Génésien. Tu n’es plus Néo-Dieu.
Et… »


Starfire voit l’écran allumé, alors ; d’où provient cette voix.
Elle voit le visage qui prononce ces mots. Elle le reconnaît.
La Plaie [Starfire] Big-barda-314
Big Barda.
Guerrière. Héroïne. Female Fury. Epouse de Scott Free.

« Et notre union… est supprimée également.
Nous ne sommes plus liés.
Je me libère enfin de toi, traître. »


Ex-épouse de Scott Free, plutôt.
L’image s’évapore ; son visage froid, dur et blessant s’évapore.
Ecran noir.
Qui se rallume, soudain.

« C’est terminé. »

Et tout recommence.
Ce qui apparaît n’être qu’une vidéo recommence.
Même si, soudain, une voix s’élève derrière la Princesse.

« Tu sais. »

Une voix réelle.
Même si son propriétaire ne se considère plus comme tel.

« Maintenant… tu sais. »

Scott Free ; Scott Free est là.
L’épaule collé contre un angle de porte ; le regard de côté.
Las. Vaincu.
La Plaie [Starfire] Tumblr_pcuy0h6cZt1th1eqeo6_400
Brisé. Et abandonné.
Au point de se passer en boucle un enregistrement qui lui piétine le cœur.
Au point de ne pouvoir s’échapper de cette douleur qui le rend fou…
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 8 Sep 2019 - 14:23


La plaie


Koriand’r débarqua de l’autre côté, prête à se défendre plus qu’à attaquer, mais en faisant en sorte de se montrer aussi menaçante que possible. Il voulait se battre ? Qu’il en soit ainsi ! Elle jouerait son rôle en montrant les dents et prétendant être là pour l’offensive tout en ne comptant que sur ses capacités défensives. Oui, elle était prête à lui tenir tête et à le secouer pour qu’il lui revienne. Alors elle débarqua dans cet étrange endroit, les sourcils plissés, les poings illuminés de son énergie propre et les mâchoires crispées… seulement pour découvrir que Scott ne l’attendait pas de l’autre côté.

Un seul coup d’œil lui suffit pour réaliser qu’il s’agissait d’un vaisseau, bien qu’elle n’en reconnaisse pas vraiment la technologie. Il ne venait ni de Néo-Génésis, ni d’Apokolips, ni de Tamaran, ni d’aucune civilisation qu’elle connaissait. L’intérieur était froid et silencieux malgré le fait que le vaisseau soit en orbite autour de la Terre et que ses moteurs soient donc en marche. Pas de lumière, pas vraiment de mobilier. Juste une grande pièce de forme arrondie, vide et à l’atmosphère stagnante. Koriand’r en oublia sa détermination à vouloir paraître aussi énervée que possible et s’avança, d’abord avec prudence puis avec plus de curiosité, jusqu’à la large fenêtre qui s’ouvrait sur la Terre, en contrebas. La porte n’avait pas été un Tunnel Boum, mais sa fonction première était la même, de toute évidence. Elle devait venir de la même technologie que celle qui assurait à ce vaisseau sécurité et discrétion en étant si prêt de la planète des humains.

Mais, aussi passionnant que cela puisse être, la priorité de Koriand’r était pour le moment toute autre. Elle se détourna de la baie vitrée et jeta un nouveau regard autour d’elle. C’était si pesant et si froid qu’elle n’osa pas tout de suite parler, comme si elle avait peur de se rendre compte que sa voix ne pourrait même pas sortir, retenue dans sa gorge par l’atmosphère si dense autour d’elle. Elle n’eut pas besoin de tester son hypothèse ceci dit, car une autre voix vint briser le silence. Ce n’était ni la sienne, ni celle de Scott. Mais Koriand’r la connaissait.

Elle s’avança rapidement vers l’origine de la voix et pénétra dans une salle, toute aussi lugubre et froide que la première et dont la seule différence était l’absence de la vue sur la Terre. Au lieu de ça, un mur d’écrans aussi évolués que le reste du vaisseau s’élevait devant elle et semblait la fixer d’un œil noir. Enfin, pas les écrans, pas tout à fait. Big Barda, plutôt, de toute sa hauteur bien que condensée dans un seul de ces écrans, la fixait d’un œil sombre et empli de colère. Elle ne la voyait pas, évidemment, car c’était un enregistrement et elle s’adressait très clairement à Scott avec des mots d’une violence aussi précise et chirurgicale que le tranchant d’une lame.

Koriand’r resta figée sur place tandis que Big Barda semblait conclure ce qui ressemblait à une sentence par un nouveau coup – fatal – avant de disparaître quand l’écran devint noir, comme les autres.

« Par X’Hal, » souffla-t-elle en faisant quelques pas de plus pour complètement entrer dans la pièce.

Son avancée fut stoppée nette par le même écran qui se ralluma et reprit sur le même enregistrement, le même ton, la même violence, la même sentence. Elle leva sa main à sa bouche pour retenir un hoquet de stupeur et d’horreur, et c’est à cet instant-là que la voix de Scott surgit de derrière elle. Koriand’r fit volte-face, horrifiée. Non pas parce qu’il venait mettre à exécution sa menace, bien au contraire. Parce qu’il était là, à la regarder avec toute la douleur qu’il avait fait mine de camoufler un peu plus tôt si présente dans son regard, et la voix de Big Barda continuait de résonner derrière elle. Son première réflexe fut stupide, mais instinctif, car elle voulut le prendre par la main et l’éloigner de la pièce avant qu’il n’entende la fin, mais la raison la rattrapa avant qu’elle ne fasse quoi que ce soit. Il savait, évidemment, ce que Barda disait. C’était lui qui faisait en sorte qu’elle le dise, encore et encore, comme s’il avait peur de l’oublier.

Comme s’il préférait se punir et en souffrir éternellement, plutôt.

« Scott, » souffla-t-elle. Sa voix se logea dans le léger silence qui ponctua le discours de Barda avant qu’elle ne lâche, une nouvelle fois, la terrible nouvelle et que l’écran ne s’éteigne pour reprendre, à peine deux secondes plus tard. C’est terminé.

Koriand’r se mordit doucement la lèvre inférieure. Il était à quelques pas à peine d’elle, appuyé à l’arche qui menait à cette pièce à torture, toujours aussi blessé et fatigué qu’il l’avait été sur Mosaïc, mais sans artifice cette fois-ci. Et c’était terrible à voir. Elle crut entendre son propre cœur se fêler.

« Non… » finit-elle par dire, doucement. Elle n’avança pas, ne fit aucun geste en sa direction, mais elle ne le lâcha pas des yeux pour autant. Compassion, douceur et horreur s’y mêlaient, affection et inquiétude ainsi que le désir ardent de l’aider, de comprendre. Elle ne voulait pas le brusquer, pas alors qu’il était enfin là, devant elle. « Non, Scott, je ne sais pas. »

Derrière elle, Barda le mettait à mort avec ses mots, encore et encore. Une vie de solitude, sans appartenance, sans liens, condamné à ne plus avoir d’attaches avec les siens, avec son monde. Koriand’r aurait voulu qu’elle se la ferme, rien que deux minutes. Avec respect, bien sûr, mais par X’Hal, Barda, ferme-là.

« Raconte-moi. »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 8 Sep 2019 - 21:01
Starfire s'avance ; vers lui.
Un pas, ou quelques-uns. Très peu. Elle s'avance. Elle s'approche.
Elle s'arrête. Devant lui.
Et elle parle.
Avec sa voix, si douce, si chantante.
Et elle le regarde.
Avec son regard intense, brûlant, puissant.
Et elle lui demande.
Avec tendresse, lenteur et compréhension.

Malgré les mots lancés violemment envers elle, peu avant. Malgré les piques. Malgré les abus. Malgré les bastonnades au cœur de Mosaic. Malgré sa violence.
Malgré sa haine de lui-même.
Elle avance. Elle s'approche. Elle parle. Elle le regarde.
Elle lui demande.

Pleine d'espoir. Pleine de bonne volonté.
Pleine d'envie d'aider.
La définition même de la main tendue.
Mais...

 « Non. »

La réponse est sèche.
Le visage de Scott Free se ferme.

 « Non. »

Il se répète. Il se redresse.
Il ferme les yeux ; l'écran derrière Koriand'r s'éteint.

 « Je... ne veux pas. »

Ses paupières se rouvrent.
Ses yeux se figent sur la Princesse ; ils sont rouges, émus.
Et déterminés.

 « Tu as vu ; tu sais. Tu es intelligente, tu peux deviner le reste. »

Starfire s'est avancée, approchée.
Lui fait un pas en arrière.

 « Je ne suis plus le Haut-Prince de Néo-Génésis. Je ne suis plus le fils d'Izaya. Je ne suis plus un Néo-Dieu. Je... ne suis plus marié. »

Sa voix est lente ; sa respiration aussi.
Son corps se crispe.

 « Tu veux savoir pourquoi, je le sais ; mais non. Je refuse. Je refuse de te le dire. Je refuse de céder à ta curiosité. »

Une grimace dure glisse sur son visage.

 « Je refuse... de céder. »

Ses poings se serrent ; il s'énerve.
Contre quelqu'un qui ne le mérite pas. Contre une amie. Contre une proche.
Il s'en veut ; il s'en voudra encore plus, plus tard.
Mais... pas maintenant. Pas encore.

 « Tu ne sauras pas. Tu... n'auras pas le plaisir de tout savoir ; pour t'amuser, plus tard, des blessures de ce pauvre, pauvre Mister Miracle. »

Le Néo-Dieu détourne le regard.

 « Je... ne porte plus ce titre ; ni ce costume. La combinaison brûle dans une pièce à côté. Tu peux récupérer les cendres, si tu veux. »

Nouveau pas en arrière ; une paroi s'ouvre sur son flanc.
Starfire voit.
Le costume, en effet. Au cœur d'un brasier. Qui s'évapore lentement, sous les flammes et la fumée.

 « Récupère-le ; et pars. »

Scott Free se détourne entièrement de l'Héroïne, et s'avance vers les profondeurs du vaisseau ; l'obscurité.

 « Les Néo-Dieux m'ont tout pris ; ils ne m'ont laissé que ma Boîte-Mère, et veulent limiter mes Tunnels-Boum. J'ai... trouvé cet endroit. Ce Porteur.
Un vaisseau qui n'a pas été assez bon pour protéger son équipage. Un engin qui a été utilisé à de mauvaises fins par des fous. Un échec, avec une conscience.
Idéal, pour moi. »


Il s'arrête ; et glisse un coup d'oeil derrière lui.
Sombre. Et froid.

 « Pars ; je te laisse faire. Je te le demande.
Pars.
Ou... je ne te le demanderais plus. »


Ses poings se serrent.

 « Je ne veux pas faire ça – mais je tiens à ma solitude ; pars.
Cela me... minerait d'abîmer ton beau visage. »


Il est sincère ; il ne veut pas ça.
Mais il le fera.
Il n'a plus rien à perdre. Et il veut être seul.
Quoi qu'il lui en coûte.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 16:29


La plaie


« Le plaisir de savoir ? M’amuser de ta douleur ?! » tonna Koriand’r.

Sa voix tonnait et elle-même, redressée de toute sa hauteur, avait l’impression d’être le prochain point d’impact de la foudre. Ils avaient beaucoup partagé tous les deux depuis qu’ils se connaissaient. Leurs histoires passées, pour commencer, mais aussi leur présent. Il était là quand son mariage avec Dick Grayson était tombé à l’eau, quand elle s’était résolue à ne jamais débloquer ce bonheur-là. Elle, elle avait été là quand lui s’était déchaîné sur le Cinquième Monde. Ils étaient là l’un pour l’autre, et ça avait toujours été le cas depuis le tout premier instant. Il lui avait offert compagnie et réconfort quand elle s’était sentie seule et délaissée, abandonnée et rejetée. Et jamais, jamais ne lui avait-il donné l’impression de la connaître si peu.

Elle jeta un regard furibond en direction du costume qui brûlait. Oh, elle savait qu’il la provoquait et qu’il espérait, d’une certaine façon, provoquer sa colère et la pousser ainsi à lui tourner le dos. Comme si… comme si ça pouvait marcher ! Ca ne la rendait qu’encore plus furieuse. Elle serra les poings et le droit s’illumina en projetant un halo verdâtre sur l’orange de sa peau.

« Je crois que tu as oublié quelque chose de terriblement important, Scott, » reprit-elle. Elle eut un mouvement de tête vers l’écran, désormais éteint, mais qui semblait toujours briller tant le souvenir des images terribles qui y avaient été diffusées était fort. « Je ne suis pas un Néo-Dieu. Je ne suis pas eux – je ne suis pas elle. Tu ne veux pas me dire ? Très bien, ne me dis pas. Ca ne changera rien au fait que je suis . Je ne suis pas eux et je ne te chasse pas. »

Elle reporta son regard sur le costume. Qu’espérait-il provoquer de la sorte ? C’était lui qui brûlait son propre costume. Que pensait-il qu’elle verrait dans ce geste ? Que voulait-il qu’elle voit ? Peu importe ce que c’était, elle était persuadée qu’il ne pouvait pas être plus loin de la vérité, et ça lui faisait mal, bien plus mal que les paroles si dures qu’il avait envers elle.

« Quant à mon beau visage, » reprit-elle. « Il en a pris d’autres des coups, et il a essuyé bien des affronts. Si je dois encaisser les tiens, alors je le ferai mais qu’une chose soit bien claire, Scott, et je crois que je ferais bien de le répéter encore une fois… je ne suis pas eux. »

Son poing gagna en luminosité tandis que l’énergie qu’elle y rassemblait augmentait. Quand elle leva la main pour viser, ce n’est pas lui qu’elle prit en ligne de mire, évidemment. Jamais. Non. C’était le costume. Il voulait qu’elle en ramasse les cendres ? A quoi bon ? Elle n’en avait que faire des vestiges d’une tenue – parce que ce n’était que ça, à ses yeux. Une tenue, un costume. Le symbole était ailleurs, et ce symbole-là, Scott aurait bien du mal à le brûler.

Elle resta plantée là, pantelante, tandis que son énergie aidait le feu à réduire le costume en miettes bien plus rapidement. Elle baissa les yeux vers ses doigts puis reporta son regard sur Scott.

« Tu peux brûler autant de tenues que tu veux, Scott. Pleurer autant de titres que tu veux, mais ça ne change rien. Tu restes toi. Et tu continues de t’échapper. » Elle marqua une pause. « Mais je ne suis pas un piège… Je ne suis pas un piège, Scott. »

Elle ferma brièvement les yeux, transforma sa douleur et sa colère en volonté si forte que quand elle rouvrit les yeux, elle aurait pu faire face à la mort elle-même.

« Je ne suis pas venue pour des stupides cendres. Mon cœur pleure pour la douleur que tu endures, mais je suis désolée, Scott. Je suis sincèrement désolée… mais je reste. La suite sera de ton fait, pas du mien. »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 15 Sep 2019 - 18:25
Elle ne part pas.
Malgré sa froideur. Malgré la sécheresse de ses réactions. Malgré son discours. Malgré sa violence. Malgré l'enregistrement. Malgré les flammes, malgré la thématique dépressive. Malgré même ses menaces.
Elle ne part.
Starfire ne part pas.

 « Hem. »

Et Scott Free prend une grande inspiration, en ramenant le regard devant lui. En n'offrant que son dos à la Princesse, et en cachant ainsi son expression faciale.
Une grimace.
Une grimace de crispation, de frustration ; et de douleur.

 « Humf. »

Il soupire, et tente de relever ses épaules ; il n'y arrive pas vraiment.
Il a vu, bien sûr. Il a vu et entendu.

Elle ne partira pas. Elle l'a fait bien sentir.
Koriand'r ne partira pas.
Car elle ne laisse jamais ses amis. Car elle n'abandonne jamais ses proches, surtout dans la peine ; et il l'est. Et il lui a fait comprendre.

Ce fut... une erreur.
Même si elle a été consciente. Même s'il l'a faite volontairement.
Il l'a laissée venir. Il l'a fait venir.
Ici.
Le message est clair ; une part de lui veut qu'elle soit là. Une part de lui veut qu'elle intervienne.

 « Soit. »

Sa voix est ferme, sèche.

 « Reste. »

Ses poings se ferment.

 « Viens, alors. Et apprends. »

Il s'avance.
Il s'enfonce au cœur du vaisseau inconnu. Il marche, au milieu de couloirs sombres et troubles.
Jusqu'à destination.
Jusqu'à une zone plus éclairée... plus riche, aussi.

La Plaie [Starfire] 792c5739bd3cdb8b5d2465d7ad66fdb1

Une salle de contrôle ; de pilotage.
Faite pour un équipage entier.
Mais Scott Free est bien seul à s'installer dans le siège du capitaine, et à activer des logiciels de gestion automatique afin de piloter l'appareil.

 « Nous sommes dans le Porteur. Ce vaisseau abandonné, comme je te l'ai dit, existe en dehors de la Terre ; en dehors de cette Dimension. Sa fonction est d'évoluer dans le Multivers, plus précisément dans la Plaie. »

Sa voix est lente, froide.
Il appuie sur un bouton, et un écran s'anime à proximité ; révèle une image.
La Plaie [Starfire] 83805-183012-the-bleed
Une illustration de ses paroles, plutôt.

 « La Plaie est grosso-modo ce qui entoure, ce qui baigne les différents éléments du Multivers. Les 52 Univers qui composent le Multivers sont rassemblés au milieu du Planétaire des Mondes, autour du Rocher d'Eternité.
Mais... attends. »


Il ne prend pas le temps ; il n'explique rien.
Il lui impose un discours sec, direct, intense. Précis, sur des éléments qui dépassent l'imagination de beaucoup.
Il ne prend pas de gants. C'est sa façon de lui faire payer sa présence ici.

 « Voilà. »

Le Néo-Dieu appuie sur un autre bouton ; un autre écran s'allume.
Avec une image bien plus surprenante.
La Plaie [Starfire] Multiversity_Map_2400_53ee6b4c22d9a9.11031355
Bien plus intense, aussi ; bien plus révolutionnaire.

 « Voici la carte du Multivers. Je l'ai arrachée au cadavre de Mandrakk, le plus grand des Monitors transformé en vampire cosmique ; bref.
Les 52 sont dans le Planétaire des Mondes. La Maison des Héros, siège de la Justice League Incarnate, l'équipe ultime, est au milieu. La Plaie sépare les Univers. La Speedforce sépare le Planétaire des mondes-entités : Néo-Génésis, Paradis, Rêve, Enfer, Apokolips, Underworld, Cauchemar, Skyland.
La Sphère des Dieux, qui fait barrage au Limbo, où les Héros et Vilains oubliés viennent s'abandonner. Avant la fin. Avant la Source. Avant le Mur de la Source. »


Son ton est professoral, presque agressif ; il s'arrête.
Il soupire, et secoue la tête.
Puis reprend d'une voix lente, usée.

 « Le Porteur va me permettre de quitter le Planétaire des Mondes, ce qui m'est interdit depuis que j'ai été banni de Néo-Génésis. Ce monde et Apokolips sont accessibles par la Dimension dont tu viens, mais uniquement sur le bon-vouloir de ses habitants... et ils m'interdiront l'accès.
Le Porteur me permet de tricher ; mais je ne vais pas sur Néo-Génésis. »


Il ferme les yeux ; inspire lourdement.
Puis tourne son visage vers elle.
Et Scott Free plonge un regard vide et triste sur Koriand'r.

 « Je vais plus loin. Je dépasse le Planétaire. Je dépasse la Sphère des Dieux, je survole le Limbo.
Je vais à la Source. Je vais au Mur de la Source.
Pour y rentrer. »


Ce qui est impossible ; tout le monde le sait.
Personne ne peut rentrer dans la Source. Tous ceux qui ont essayé ont péri, et demeurent affichés, bloqués sur le Mur. Leur cimetière.
Tout le monde le sait. Koriand'r le sait.
Scott aussi ; mais il y va quand même. Il ira quand même. Elle comprend maintenant pourquoi.

Pourquoi il agit ainsi. Pourquoi il est ainsi. Pourquoi il est ici.
Pourquoi il voulait qu'elle parte.

Scott Free veut mourir. Scott Free s'organise pour mourir.
Et il laisse Koriand'r le comprendre... alors qu'elle sent ; elle sent le mouvement.
Le Porteur s'avance. Le Porteur file.
Vers la suite. Vers le voyage.
Vers... le voyage-suicide de Mister Miracle !
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 17 Sep 2019 - 21:51

La plaie


Il ne fallait pas qu’elle panique.
Ne panique pas.
Elle entendait son souffle, court et rapide.
Reste calme. Reste. Calme.

Ca faisait beaucoup à assimiler d’un coup. Le plan, les informations qu’il lui donnait… Beaucoup, oui, sans aucun doute, mais ce n’était pas le plus gros morceau et franchement pas ce sur quoi elle s’attardait actuellement. Elle regardait la lumière colorée de l’autre côté des vitres du vaisseau tout en se faisant à l’idée qu’ils naviguaient désormais en dehors de la dimension dans laquelle elle avait l’habitude de vivre. Et encore, ce n’était pas le plus dur à avaler. Loin de là. Loin de là.

Son regard toujours plongé dans celui de Scott, elle le dévisageait longuement tout en se forçant à ne pas basculer dans l’hystérie et la peur viscérale qu’elle sentait monter en elle. Oh, comme elle l’admirait ! Comme elle le respectait ! Le premier à s’être échappé d’Apokolips – et de Néo-Génésis aussi, dans un certain sens. Le premier en bien des points à ses yeux. Elle s’était si longuement amusée de son costume et de cette identité un peu loufoque qu’il s’était donnée lui-même. Mister Miracle ! Il échappe à tout, même à la mort ! Comme elle l’aimait – sans honte, sans chercher à sa cacher ou à se « contrôler ». Car Scott parlait le Tamaranéen, il comprenait ses coutumes, il acceptait ce que les humains qualifiait d’exubérance. Son respect pour lui, sa… sa foi, tout ça n’avait pas de limite.

Sauf que le piège le plus important que Scott cherchait à déjouer, ce n’était pas la mort, comme tout le monde le croyait si fermement.
C’était la vie.

« Tu veux mourir, » dit-elle et sa voix craquela.

Elle s’en voulut immédiatement, évidemment, et s’efforça tant bien que mal à prendre une nouvelle inspiration d’air.
Ne panique pas. Calme-toi, calme-toi.
Puis son regard croisa celui de Scott de nouveau, et son souffle s’emballa de nouveau. Il avait l’air si triste, si seul. Il avait tant fait pour elle, dès le jour de leur rencontre. Et maintenant, c’était lui qui était seul, délaissé, rejeté, dévoré par sa colère et toutes ces choses qui le bouffaient de l’intérieur. Elle l’avait cherché à travers le monde entier en espérant qu’ensemble, ils seraient invincibles et qu’ils pourraient faire face à la prochaine menace – mais elle avait été si égoïste. Il s’était enfui et il aurait dû être sa priorité, elle aurait dû chercher à comprendre et à l’aider, pas seulement à le ramener. D’ailleurs, même ça elle avait échoué, parce que s’il n’était pas réapparu dans Mosaïc, elle n’aurait jamais… oh.

Oh.
Oh !

Il voyageait vers sa mort certaine. Son sort était déjà scellé. Pourquoi était-il venu à Mosaïc ? Pourquoi avoir tant attiré l’attention sur lui-même de cette sorte ? Il devait bien se douter qu’elle l’apprendrait d’une façon ou d’une autre – alors pourquoi ? Pourquoi la repousser puis la laisser monter avec lui ? Pourquoi lui demander de partir, encore et encore, avant de lui montrer ce qui lui était arrivé et lui dire ce qu’il comptait faire ?

Parce qu’il essayait de s’échapper, encore une fois ! Sauf qu’il était face au plus difficile des pièges et que la victoire était loin d’être garantie : il essayait d’échapper à lui-même, il essayait de se préserver malgré tout. Et il avait besoin de l’aide de Koriand’r pour ça.

Elle renifla et essuya l’unique larme qu’elle n’avait pas réussi à retenir du revers de la main.

« Tu ne m’aurais même pas dit au revoir ? » releva-t-elle finalement. Elle se racla la gorge pour tenter de retrouver le timbre normal de sa voix. Elle reprit, après un instant de pause. « Je vais rester, Scott. Tu le sais, n’est-ce pas ? Je reste avec toi. Laisse-moi une chance. »

Car elle était persuadée que tout n’était pas perdu. Et elle savait qu’au fond de lui, Scott pensait la même chose. C’était lui qui l’avait menée jusqu’ici, après tout.

« Tu es mon ami. Je ne t’abandonne pas. Je ne t’abandonnerai jamais. »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 18 Sep 2019 - 13:54
Il ne dit rien.
Ses lèvres restent closes. Son regard demeure figé devant lui.
Il ne fait rien. Il ne dit rien.
Il attend.

Scott Free sait ; il sait que Koriand’r va comprendre. Il sait qu’elle est intelligente, il sait qu’elle est fine, il sait qu’il y a un esprit vif et puissant. Au-delà des charmes que tous les imbéciles ne voient qu’en elle ; lui sait.
Il y a plus. Il y a mieux encore.
Et elle le prouve.

Starfire comprend.
Elle comprend pourquoi le Néo-Dieu lui dit tout cela. Elle comprend pourquoi il lui présente tout son projet, alors que la logique dicterait de tout cacher, de ne rien dire.
Elle comprend pourquoi il a erré dans Mosaic, s’u attirant des ennuis de plus en plus importants – se faisant de plus en plus connaître comme un être violent et agressif, si loin de sa nature profonde.

Scott Free l’appelle à l’aide.
Elle le comprend.
Et elle agit – en actant son choix ; en confirmant sa position.

Koriand’r ne partira pas.
Koriand’r ne le laissera pas ; elle restera.
Quoi qu’il en coûte.
Quoi qu’elle doive subir et affronter pour cela.

« Humf. »

Un long et terrible soupir s’échappe des lèvres du Néo-Dieu.
Il détourne les yeux.
Pour qu’elle ne voit pas entièrement les larmes que lui ne parvient pas à maîtriser ; pas aussi bien qu’elle, en tout cas.

« Ce chemin est… solitaire. »

Sa voix est lente ; faible.

« Celui… qui aurait dû te dire au-revoir… il n’est plus. »

Il se lève. Il se redresse.
Il s’écarte de la chaise de commandement, et s’avance lentement vers une vitre.
Lentement, oui. Difficilement. Douloureusement.

« C’est… Mister Miracle. »

Scott Free pose son bras contre la vire, et fige son front dessus.

« Et… je ne le suis plus. Je ne suis plus Mister Miracle. »

L’aveu est douloureux ; très.

« Je… souhaite disparaître, en effet. Dans la Source. »

Ce qui équivaut à mourir.
Mais il préfère cette différence sémantique.

« Car… je n’ai plus rien, Princesse. »

Princesse ; son titre. Mais aussi le surnom si affectueux qu’il n’a cessé d’utiliser pour elle.

« Je ne suis plus Haut-Prince. Je ne suis plus Néo-Génésien. Je ne suis plus Néo-Dieu. Je ne suis plus marié.
La… Justice League nourrit des doutes légitimes sur moi. La moitié de l’Univers me croit mort, l’autre m’envisage en tueur de masses. Le titre de Mister Miracle ne me sied plus.
Je… n’ai plus rien. »


Il soupire, puis se tourne. Croise les bras. Colle un dos recroquevillé contre la vitre.
Et fige un regard triste sur Starfire.

« Autant… achever ma route, alors ; aller dans la Source.
L’ultime connaissance. La réponse définitive.
N’est-ce… n’est-ce pas là ma seule issue ? »


Non ; et il le sait.
Et elle va le dire. Et il le sait aussi.
Et il attend cela.
Même s’il s’en veut – même s’il culpabilise, de quémander ainsi de l’aide. Mais il n’a plus le choix.

Scott Free est brisé.
Il a besoin qu’on le recolle ; et il n’y a plus que Koriand’r pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2019 - 17:50

La plaie


« Qu’est-ce que tu racontes ? » laissa échapper Koriand’r avec un léger éclat de rire.

Oh, rien de bien amusant, rien de sincèrement amusé aussi. Un peu d’incrédulité, par contre – de peur aussi, beaucoup. Le moment décisif approchait et elle en était consciente. Si ça avait un réel soulagement de se rendre compte qu’à sa façon, Scott était venu lui demander de l’aide et qu’il n’était pas encore perdu, elle savait aussi qu’ils étaient bien trop près du gouffre pour qu’elle ne se sente réellement à l’aise. Rien n’était fait encore. Tout dépendait d’elle et de ce qu’elle dirait. Elle était terrifiée. Terrifiée viscéralement, jusqu’au plus profond de son être, comme elle l’avait été si peu de fois dans sa vie. La dernière fois, c’était quand son père avait dû se séparer d’elle, faire d’elle une offrande en faveur de la paix, la condamnant ainsi à de longues années de servitude, de dignité bafouée et d’agressions innommables. Mais une dignité, ça se reconstruit. Un corps, ça se soigne, ça se répare. Il ne s’agissait plus juste d’elle, cette fois-ci. Elle n’avait pas le droit à l’échec. Elle n’avait pas le droit de le perdre.

« Qu’est-ce que tu racontes ? » répéta-t-elle, sans rire cette fois-ci, mais avec un sérieux décontenancé, sincèrement perdu, mais ô combien sincère. « Evidemment que tu es toujours là. Tu es toujours là. »

Il se détourna d’elle, laissa aller un peu plus de sa douleur à l’abri du regard de Koriand’r et elle le laissa parler sans l’interrompre, les sourcils froncés, la peur au ventre et le cœur battant à tout rompre dans sa poitrine. Elle entendait ses appels à l’aide si fort, et elle désirait tellement y répondre et être à la hauteur, mais il contenait bien plus que des appels à l’aide et elle ne pouvait lui interdire de s’exprimer sur le reste. Elle préférait que le poison qui entachait ses paroles retourne à l’air libre plutôt qu’il ne continue de se répandre à l’intérieur. Elle préférait qu’il parle plutôt qu’il ne prenne la fuite, encore.

Par X’Hal… elle ne pouvait pas le perdre. Elle ne pouvait pas le laisser faire. Elle ne pouvait pas échouer… X’Hal, donne-moi la force...

« Scott, » souffla-t-elle quand il eut fini et que leurs regards se croisèrent de nouveau. « Tu es toujours là. »

Ne tenant plus, elle s’avança vers lui et mit ainsi de côté la distance physique qui les séparait en quelques enjambées. Elle s’arrêta juste devant lui et posa ses deux mains sur ses épaules avec douceur, comme si elle craignait que son geste ne le pousse dans ses retranchements les plus sombres une nouvelle fois. Mais quand ses paumes touchèrent les épaules de Scott et qu’il ne se déroba, son contact se fit plus sûr, plus présent.

« Tu n’as pas autant changé que tu ne le penses, » reprit-elle. Son regard se détacha des yeux de Scott pour se lancer dans l’exploration des ecchymoses, des bleus et autres plaies non soignées. « Tu es toujours aussi têtu, toujours aussi apte à te jeter dans le pire des pièges juste pour pouvoir t’en sortir après. Tu continues à exister, à évoluer. Tu fais des erreurs – moi aussi, j’en fais – et tu essaies de les réparer ou de te faire pardonner. Ca n’a jamais été facile, sur Terre, n’est-ce pas ? Etre différent, être un Néo-Dieu… Ca a toujours été délicat pour certaines personnes et ça aussi, ça n’a pas changé. Tu te souviens notre première rencontre ? Tu t’étais présenté comme défenseur de la Terre. C’était encore plus dur à l’époque – pour toi, comme pour moi. Pourtant, c’est comme ça que tu as choisi de m’aborder. »

Elle frotta machinalement du bout des doigts une traînée de sang dans le cou de Scott. Coagulé, comme toutes les autres traces de sang sur lui, mais pas aussi séché, signe qu’il venait d’un affrontement plutôt récent. Son geste se fit bien plus doux quand elle s’en rendit compte. Qu’elle agisse inconsciemment ou pas, une chose était vraie plus que tout : elle ne voulait pas le blesser.

« Je t’ai vu perdre espoir récemment, » reprit-elle d’un ton encore plus doux et plus bas. « Quand on nous a laissé entendre que ce monde n’avait pas d’avenir, tu as perdu espoir. » Elle jeta un regard à la plaie dans le cou de Scott, stoppa ses gestes et releva les yeux vers ce dernier. « Je l’ai vu comme je te vois maintenant. Les choses évoluent, mais tu restes toi, au fond. Et je sais que c’est dur, parfois, je sais que… Je sais que ça fait peur aussi, et que parfois la solitude est plus pesante qu’autre chose, mais tu es tellement plus que ça. Je voudrais que tu puisses te voir à travers mes yeux, que tu prennes conscience de ce que tu as changé dans ma vie depuis mon arrivée sur cette planète. De ce que tu continues à changer.» Elle esquissa un petit sourire. « Tu m’as donné Mosaïc. Tu m’as offert confiance et amitié, et ça n’a jamais changé, Scott. Même maintenant, même alors que je te cherchais, tu restais mon ami. »

Elle ferma brièvement les yeux tandis que son sourire glissait de son visage. Un petit soupir plus tard et elle repartait à l’assaut, mais cette fois, elle ne put rien faire contre les larmes qui lui montèrent aux yeux. Elle n’y prêta guère attention, pour être honnête parce qu’il y avait déjà trop de choses à gérer en elle. La peur, le battement de son cœur, sa détermination et sa volonté à aider Scott mais aussi la force des sentiments qu’elle éprouvait pour lui : reconnaissance, amour, admiration, respect… Jamais elle n’avait été aussi fière d’avoir la capacité sentimentale des Tamarannéens.

« Tu te trompes, tu sais. Des issues, il y en a plein d’autres. Des centaines, même. Tu te trompes aussi quand tu dis que tu n’as plus rien. Je suis là, moi. Tu m’as moi. Tu m’auras toujours, parce que je serai toujours à tes côtés. Je sais que ce n’est pas pareil, que ce n’est pas tout à fait ce que tu attends et espère mais le fait est que ça reste plus que rien. Je suis là, Scott, et toi aussi – comme tant de fois auparavant. Ca non plus, ça n’a pas changé. Nous sommes immuables. »

Elle essuya rapidement une de ses joues du bout des doigts puis finit par lâcher les épaules de Scott ; pour prendre son visage entre ses mains à la place. Si sa première tentative de contact avait été douce et délicate, ce nouveau geste était encore plus mesuré, encore plus respectueux. Il était précieux. Il fallait qu’il le voie. Il fallait qu’il voie qu’il y avait bien plus que sa douleur et les blessures sur son visage. Ses pouces vinrent se loger sous ses pommettes, là où elle pouvait plus aisément chasser les traces des larmes qu’il avait essayé de lui cacher.

« Tu as déjà existé en dehors de leurs attentes auparavant. Tu n’as jamais vraiment été Mister Miracle quand tu étais avec moi, pas le Haut-Prince, pas un Néo-Dieu – par moment, pas même Scott Free. Je veux que tu saches que je le voyais à chaque fois. Toi… libre. Je l’ai vu aussi clairement que je te vois maintenant et je sais, je sais que ce n’est pas perdu. Tu es toujours là. Tu es loin d’être perdu. »

Elle esquissa un petit sourire empreint de souvenirs et d’émotions.

« Je voudrais que tu puisses le voir à travers mes yeux, » dit-elle à nouveau. Elle hocha légèrement la tête, comme pour insister et réaffirmer ce qu’elle venait de dire. « Tu es splendide quand tu es libre. »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 23 Sep 2019 - 13:18
Scott Free ne dit rien ; il ne peut plus.
Il ne peut plus dire un mot.
A cause d’elle.

Elle, oui.
Celle connue comme Starfire, l’Héroïne des Titans mais aussi envoyée du Conseil de l’Univers ; la Shériffe de Mosaïc.
Mais il sait qu’elle est bien plus.

Elle, oui.
Celle connue comme la Princesse de Tamaran, la sacrifiée de la royauté et la guerrière qui a résisté au pire, afin de défendre ses valeurs et son peuple.
Mais il sait qu’elle est bien plus.

Elle, oui.
Celle connue comme Koriand’r, ou Kory ; l’amie, la proche, la compagne, la fiancée, la jeune femme si étrange mais si douce et chaleureuse, qui ne laisse personne indifférent avec ses trésors de gentillesse et de compassion.
Mais il sait qu’elle est bien plus.

Scott Free ne peut rien dire ; avec ses mots.
Son corps parle.
Ses yeux parlent, surtout. Pour lui.

Il a manqué une respiration, quand elle s’est approchée.
Il a tremblé, quand elle a touché ses épaules.
Il a frissonné, quand elle a touché sa peau pour retirer un peu de sang séché.
Et… il respire difficilement, maintenant.

Parce qu’il écoute. Parce qu’il la regarde.
Parce qu’il comprend.

Ce qu’elle dit. Ce qu’elle veut lui dire.
Ce qu’elle lui dit en creux, aussi.
Sur ses sentiments. Sur ses émotions. Sur ce qu’elle ressent.
Et qui rejoint ses propres sensations.

« Je… »

Sa voix n’est qu’un souffle, qu’un murmure ; ses yeux sont figés dans les siens.
Il s’y perd. Il adore ça.

« Je… je suis… »

Il frissonne. Il tremble.
Il se rapproche.
Encore plus.

« Kory. »

Il utilise ce mot à dessein.
Pas de Starfire, son titre de Shériffe ; pas de Koriand’r, son nom officiel.
Pas de Princesse, son surnom.
Kory.
Un nom simple. Un surnom direct.
Une appellation surprenante… et intime.

« Kory. »

Il se répète. Il se rapproche.
Il lève les mains ; tremblantes. Qu’il pose sur ses hanches.
Si douces.

« Tu… tu es… »

Il s’approche. Il approche son visage.
Il se penche.
Il ne sait pourquoi ; son esprit ne sait pourquoi. Son corps sait, lui.
Son corps agit.
Il se penche. Ses paupières se ferment. Il se penche.
Sa bouche demeure entrouverte.
Il se penche.
Il ne sait pourquoi ; il n’ose s’avouer pourquoi. Mais il se penche. Mais il s’approche.
Mais il ouvre plus ses lèvres, et…

« MISTER MIRACLE, AU SECOURS ! »

Il s’arrête ; il se fige.
Car une voix terrible l’interrompt. Les interrompt.

« MISTER MIRACLE ! AIDE-NOUS ! RANN EST ATTAQUEE ! DES PARA-DEMONS SONT ICI ! »

Un écran s’est allumé, à proximité ; une silhouette y apparaît.
La Plaie [Starfire] Images?q=tbn%3AANd9GcSxeuu3zkfXIAEoTneHmDwMWL-FwrWYHKIx5KzENUELpW5oeaqX
Adam Strange.
Archéologue terrien. Héros. Protecteur de Rann.
Terrorisé.

« APOKOLIPS EST PREVENUE, MAIS ILS NE FONT RIEN ! NEO-GENESIS EST HORS LIGNE ! LE CONSEIL DE L’UNIVERS ARRIVERA TROP TARD !
MISTER MIRACLE ! AIDE-NOUS ! »


L’appel est clair ; il est désespéré.
Mais il… est refusé.

« Humf. »

Scott Free soupire.
Il a lâché Koriand’r. Il a reculé. Il a baissé les yeux et les épaules.
Le moment… le moment est passé.
Sa magie aussi.

« AIDE-NOUS ! LES DEFENSES SONT DEPASSEES ! LES GENS MEURENT ! »

« Porteur, fin de communication. »

« J’AI REMONTE TON SIGNAL ! JE NE CONNAIS PAS TA LOCALISATION! AIDE-N… »

La transmission s’achève ; Scott Free se détourne, et avance lentement vers un couloir sombre.

« Porteur, interdis toute communication extérieure. Je ne veux plus être dérangé. »

Il se détourne ; il s’enfuit.
Le Néo-Dieu refuse l’appel, et la demande. Des gens souffrent. Des gens pleurent. Des gens meurent. Ils appellent Mister Miracle.
Et Scott Free fait comprendre, en abandonnant Koriand’r sans un mot, que celui qu’ils cherchent n’est plus ici…
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 30 Sep 2019 - 16:19

La plaie


Il ne lui avait pas laissé le temps de réellement l’apprécier, avec tous ces bleus, tout ce sang, cette douleur et cette colère – il n’avait offert pour son retour qu’inquiétude et peur à Koriand’r, mais là, tandis qu’elle se tenait tout proche de lui, elle pouvait enfin en apprécier chaque aspect. Il était là. Elle l’avait retrouvé. Le contexte, les drames, peu lui importait pour le moment. Il était là, et par conséquent, elle aussi, mais d’une manière tellement différente. Ce n’était pas comme se tenir face à Steve Trevor, comme prendre la parole face aux aliens vivant à Mosaïc, Ce n’était pas comme parler avec Garfield. Non, se tenir aux côtés de Scott, c’était une toute autre expérience, et c’était une toute autre Koriand’r qui en émergeait, et que X’Hal lui en soit témoin, elle aimait être Koriand’r. Kory. Elle l’avait retrouvé, malgré tout. Il était brisé, abimé et en si piteux état, mais il était là et elle aussi, si proche de lui, et, enfin, enfin, elle se retrouvait en même temps.

Elle se laissa donc aller, le laissa poser ses mains sur ses hanches sans se poser trop de questions. A quoi bon ? Elle le laissa se rapprocher et se pencher vers elle, tout comme elle en fit de même. Elle l’avait retrouvé, et sans même le savoir, lui aussi l’avait retrouvée elle. Les mains qu’elle avait toujours sur ses joues glissèrent ; l’une s’arrêta sur son épaule, et l’autre alla loger à l’arrière de sa tête. Et peu lui importait les conséquences, les problèmes et tout le reste. Elle l’avait retrouvé, et son bonheur était tel qu’il lui semblait terriblement tragique de ne pas l’honorer.

Alors elle se pencha elle-aussi, toujours un peu plus… jusqu’à ce que le monde se rappelle à eux. La communication d’Adam Strange claqua dans l’air autour d’eux comme un coup de fouet donné en traître. Koriand’r laissa échapper un petit soupir, mais elle ne s’écarta pas, ne s’éloigna pas pour autant. Elle plongea ses yeux dans ceux de Scott et elle le regarda peu à peu s’emmurer de nouveau et lui échapper, encore et toujours. Elle n’était pas surprise, non. Juste terriblement attristée. Elle voulut le garder un peu plus, le forcer à lui revenir en le retenant près d’elle alors elle se pencha pour appuyer son front contre celui de Scott mais ce dernier se déroba à son étreinte avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit.

Elle le regarda sans un mot ignorer l’appel puis le couper définitivement avant de s’écarter et s’éloigner d’elle. Il avait gagné, et il le savait. Il s’était échappé avec succès, encore une fois. Il partait dans une direction, et elle ne pouvait aller que dans l’autre. S’il avait choisi d’ignorer l’appel, elle… elle ne le pouvait pas. Il le savait également. Elle était K.O. Sur le banc de touche. Elle n’avait plus qu’à déclarer forfait.

Mais elle l’avait retrouvé. Ils s’étaient retrouvés. Elle… elle ne pouvait pas le laisser partir. Surtout pas pour ce qu’il avait en tête.

Elle étouffa un juron puis s’envola à sa suite jusqu’à pouvoir le rattraper par la main.

« Je t’en prie, » s’empressa-t-elle de dire avant qu’il ne puisse ouvrir la bouche. « Ne me laisse pas. Ne… S’il te plaît, Scott, laisse-moi une chance. Reviens avec moi, et… »

Elle ferma brièvement les yeux pour essayer de trouver ses mots et en profita pour remettre les pieds à terre. Elle vint rajouter sa deuxième main à celle qui tenait toujours celle de Scott et elle la recouvrit de ses doigts.

« S’il te plaît, » souffla-t-elle. « Je n’attends rien de toi. Rien ne t’oblige à faire quoi que ce soit, mais … quitte ce vaisseau, et viens avec moi. Reste avec moi. »

Elle serra un peu plus sa main entre les siennes.

« Parce que moi, je ne partirai pas, tu comprends ? Jamais je ne te laisserai seul et peu m’importe que tu cours à ta perte. Je reste avec toi. »

L’appel d’Adam résonnait dans ses oreilles. Le Conseil de l’Univers arriverait trop tard, avait-il dit. Parce qu’ils n’étaient certainement pas encore au courant. Si elle pouvait aller les prévenir, alors l’effet serait immédiat. Les Lanterns seraient elles aussi mises au courant, et tous les défenseurs de la paix, et …

Mais elle ne pouvait pas partir. Pas maintenant. Si elle partait, elle ne le retrouverait jamais, et ça, elle se le refusait. Elle pensait ce qu’elle avait dit – comme toujours. Elle ne le laisserait pas. Elle porterait le poids de ce choix s’il le fallait, mais elle ne pouvait pas le laisser. Ce n’était pas une question de volonté, c’était … elle en était tout simplement incapable. Elle ne partirait pas.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 1 Oct 2019 - 9:04
Rann est en danger.
La planète est attaquée ; par des Para-Démons. Par l’armée d’Apokolips, qui avait en principe été anéantie lors de la défaite de Darkseid. En principe, oui.
Mais ils sont là, malgré tout ; ils sont là. Et ils attaquent.
Et ils détruisent. Et ils tuent.

Rann est attaquée ; Rann tombe.
Sa population se meurt.
Et Adam Strange, son héros, son protecteur… appelle à l’aide.

Il prend sur lui. Il renie son ego. Il rejette sa dignité.
Il appelle à l’aide.
Il quémande de l’aide. Il supplie, même ; pour avoir de l’aide. Pour être sauvé. Pour que Rann soit sauvée.

Mais.
Mais personne ne répond.

Mais le Conseil de l’Univers est trop loin ; mais le Corps des Green Lanterns est absent.
Mais Mister Miracle refuse la communication – car il n’est plus là.

Car Scott Free considère qu’il n’est plus cet être.
Ni cet artiste de l’évasion, ni ce Héros cosmique ; il ne l’est plus. Il ne veut plus l’être.
Il ne peut plus l’être.

Il se détourne, alors.
Il coupe la communication. Il ferme les yeux. Il s’avance dans un couloir sombre ; seul.
Sans elle.
Sans Koriand’r ; sans Starfire. Sans Kory.
Sans la Princesse.
Sans sa Princesse… qu’il ne se juge plus digne de côtoyer. De croiser.
Encore moins de tenir dans ses bras.

Mais elle n’est pas d’accord, bien sûr ; mais elle refuse.
Elle le rejoint.
Elle utilise ses formidables pouvoirs pour s’envoler, pour venir rapidement vers lui ; pour le rejoindre.

Koriand’r se place devant lui ; puis se pose devant lui.
Elle s’empare de ses mains.
Elle serre ses mains dans les siennes, aussi. Pendant qu’elle parle. Pendant qu’elle se livre.
Pendant qu’elle s’ouvre, complètement.

Scott Free ouvre la bouche, alors.

« … »

Mais nul mot ne s’en échappe ; et pour cause.
Il est brisé.
Il est soufflé, aussi. Il est soufflé par la détermination, la ténacité, la force, la fougue de Koriand’r ; non pas qu’il en doutait. Mais la voir ainsi, la découvrir prête à se battre… pour lui. Ça le souffle.
Parce que ça le touche. Parce que ça l’emporte.
Parce que cela intensifie des éléments, des sentiments qu’il ne croyait pas connaître ; qu’il ne croyait pas avoir. Et qui paraissent une évidence, maintenant.

« Je… »

Il ne sait que dire ; il se perd.

« J… je… »

Il bafouille ; Scott Free bafouille.
Le maître de l’évasion. Le roi de la parole. Le maître des discours. L’empereur des mots.
Il bafouille.
Et pour cause.

« Kory. »

Ses yeux cessent de fuir. Son visage se redresse.
Son regard se fige ; sur le sien.

« J… je… ne… »

Je ne peux pas, veut-il dire.
Je ne peux pas être celui que tu veux ; je ne peux pas être celui dont tu as besoin.
Je ne peux pas être cet être brillant que tu mériterais
.

« Mais… j… »

Mais je ne peux te fuir, acte-t-il.
Mais je ne peux ni ne veux te fuir, et je ne peux ni ne veux m’empêcher de ressentir.
Je t’ai laissé me retrouver
, disent ses yeux dans une complainte triste, pour que tu ne me laisses pas m’échapper.

« Kory. »

Ses doigts serrent ceux de Starfire ; il se crispe.
Il a peur. Il est terrorisé.
Mais.
Mais il essaye ; mais il ose.
Mais il s’avance.
Mais il caresse les doigts de Koriand’r. Mais l’ombre d’un sourire glisse sur son visage barbu.

« Ko… ry. »

Scott Free s’avance encore ; Scott Free s’avance toujours.
Il essaye. Il ose. Il s’avance.
Il est terrorisé. Il est brisé.
Mais elle… mais elle le reconstruit. Mais elle l’accepte.

Elle accepte Scott Free ; et non pas Mister Miracle.
Dont il peut se débarrasser.
Qu’il peut fuir.
Dont il peut se libérer, sans craindre une quelconque culpab…

« M’sieur… M’sieur Miracle ? »

Le Néo-Dieu se fige ; car il l’entend.
Une voix.
Une voix résonne au cœur du Porteur.

« M’sieur Miracle ? »

Une voix d’enfant.

« Je… j’suis désolée. J’suis désolée d’vous… d’vous déranger.
J’ai… j’ai pris l’communicateur d’mon papa. Celui qu’il m’a dit d’utiliser quand… quand ça va pas.
Et ça va pas, là. »


Une image s’affiche soudain sur un moniteur, à proximité.
La Plaie [Starfire] 428427-images
Une petite fille.
Terrorisée.

« Je… j’m’appelle Aleea. Aleea Strange. »

Scott détourne le regard de Kory, pour le figer sur l’écran ; Aleea Strange.

« J’suis… j’suis dans la salle du trône. L’ancienne. C’est… c’est sécurisé. Mon papa… il m’a toujours dit que c’était terrorisé. »

La fille d’Adam.

« Je… j’me permets d’vous appeler… car il y a des méchants. Ils attaquent ma planète. Ils attaquent mon papa.
Et… et j’crois que ça s’passe mal. »


Elle est sur Rann.

« Y a… y a des monstres. J’ai peur. »

Scott lâche les mains de Starfire ; et s’avance vers le moniteur.

« Mon… mon papa, il y arrive pas ; il arrive pas à les repousser. C’est… c’est pas grave, mais… j’ai peur.
Y a des monstres. Ils détruisent tout. Mon papa… j’crois qu’ça va pas. J’crois qu’il a mal. »


Les yeux de Scott sont fixés, exorbités, sur l’écran.
Il voit ; mais elle ne peut les voir.

« Il… il m’avait donné ce communicateur… au cas où. Il… il m’avait dit que… que si y avait un souci, une attaque, ou… ou si papa disparaissait, il… il fallait l’prendre. Et appeler. Vous appeler.
M’sieur Miracle. Appeler le… le M’sieur Miracle. »


Ses muscles se crispent.

« Papa… papa m’a dit qu’vous viendriez ; qu’vous viendriez.
Je… j’sais qu’vous êtes occupé… j’sais qu’vous avez beaucoup d’choses à faire ; j’comprends. Z’êtes… z’êtes un m’sieur important.
Mais… mais j’ai peur. »


Ses mains se serrent.

« J’ai… j’ai pas peur pour moi, hein ! J’suis… j’suis une grande fille. J’suis forte. Même si… même si les monstres sont monstrueux, hein. Même si ça… ça m’plaît pas d’les entendre, d’l’autre côté d’la porte d’la salle du trône. Y… y disent qu’ils veulent m’donner à Granny… que Granny va s’occuper d’moi… j’comprends pas, mais bon.
Mais… mais j’ai pas peur pour moi, M’sieur Miracle. J’ai… j’ai peur pour mon papa et ma maman.
Ils se battent, vous savez. Ils se battent, dehors. J’pense… j’pense qu’ils s’battront fort, mais… j’ai peur qu’ça soit pas assez. J’ai peur qu’ils… »


Aleea étouffe un sanglot.
Scott manque une respiration.

« Ils… les monstres arrivent, M’sieur Miracle. J’les entends.
J’ai… j’ai peur. J’sais qu’vous êtes occupé. J’sais qu’vous avez beaucoup à faire, mais… sivouplaît. Sivouplaît, M’sieur Miracle. Sivouplaît.
V’nez… v’nez nous aider. V’nez aider mon papa et ma maman.
Moi… moi, c’est pas grave. Moi, ça ira. J’suis sûre. Mais… v’nez les aider, sivouplaît. »


Aleea Strange continue encore ; même si ses mots ne sont plus vraiment fluides, même si les larmes et les sanglots rendent son discours difficile à entendre.
Qu’importe. Scott Free ne l’écoute plus.

Scott Free a fermé les yeux.
Il entend et voit, alors.
Il entend les cris des Ranniens terrorisés, qui luttent jusqu’à la mort ; face à des Para-Démons programmés pour détruire. Pour anéantir. Pour piétiner. Il entend, oui ; car il n’a connu que cela durant toute son enfance.
Et il voit, alors ; il revoit. Cette enfance. Granny. Les Puits de Feu. La Citadelle du Désespoir. Le Cachot de l’Enfer. Le Miroir de la Douleur. La Cellule de l’Horreur. Il voit, oui.

Scott Free voit ; ce qui attend Aleea Strange.
Comme il entend ; ce que Rann subit, en ce moment. Seule.

Un monde.
Seul face à l’abominable.
Une enfant.
Si courageuse qu’elle appelle à l’aide non pas pour elle, mais pour ses parents ; une enfant qui pleure.

Une enfant qui pleure ; qui appelle à l’aide.
Qui demande qu’on la sorte de l’enfer d’Apokolips.
Comme un autre.
Comme un autre enfant, qui a pleuré sur Apokolips ; qui a appelé à l’aide. Qui n’a jamais été entendu. Qui s’est échappé seul.
Et qui a juré, alors.

Qui a juré que plus jamais aucun enfant ne pleurera seul, face aux monstres.
Qui a juré que quelqu’un viendrait toujours, alors.
Quelle que soit la menace. Quel que soit le danger ; quelqu’un viendrait.
Toujours.

Il rouvre les yeux, alors ; il se redresse.
Un choc sonique intervient.
Un Tunnel-Boum apparaît.
Il y glisse, sans un regard en arrière ; sans un mot.
Sans une hésitation.

Abandonnant Starfire seule, au bord du Porteur.
Qui s’en rend compte.

« Princesse Koriand’r de Tamaran. Vous êtes désormais en contrôle du Porteur. »

Un autre moniteur s’allume.

« Le Porteur est à votre disposition pour vous transporter où vous le souhaitez, Princesse. »

Les mots mécaniques se font entendre à ses oreilles ; mais l’écran peut aspirer entièrement son attention.
Un écran qui révèle tout le théâtre des opérations de Rann

**
*
**

… où le pire intervient ; Rann tombe.
Ses défenseurs aussi.

« ALANNA ! »

Adam Strange est encore debout ; mais cela ne durera pas.
Il est entouré de Para-Démons. Il recule.
Il est terrorisé.

« ALANNA ! Où… où es-tu ?! »

« ADAM ! »


Sa femme répond ; il la voit.
Emportée dans le flux ennemi. Bientôt recouverte d’adversaires.
Bientôt mise en pièces.
Comme tous leurs alliés. Comme leur armée.
Comme leur monde, bientôt.

« ALANNA ! Je… je ne sais pas quoi faire ! Alanna ! Ils… ils se rapprochent ! »

« SAUVE-LA, ADAM ! SAUVE ALEEA ! »


Adam Strange grimace ; il sait.
Il sait qu’il ne pourra pas.
Aleea est trop loin. Les relevés montrent que les Para-Démons perceront la porte de la salle du trône avant son arrivée.

« Je… »

Des larmes de rage coulent sur son visage ; il sait.
Il sait qu’il va les perdre.
Sa femme. Sa fille.
Son monde.

« Alanna… »

Adam Strange est dos au mur ; il tire.
Il tire de moins en moins.
Il n’en peut plus. Il ne veut plus.
Il ne veut pas survivre dans un Univers sans elles ; il ne veut pas survivre dans un Univers où nul ne vient les aid…

BOOM

Un choc sonique interrompt ses pensées ; et les attaques des Para-Démons.
Qui se figent.
Qui lèvent les yeux au ciel.
Qui ne comprennent pas.

« Mais… »

Adam Strange baisse les yeux sur ses capteurs, par réflexe ; il voit, alors.
Il ne comprend pas, d’abord.
Il ne comprend pas pourquoi Aleea a disparu du radar, puis réapparaît la seconde d’après – plus loin. Bien plus loin.
En sécurité.

« M… mais… »

Mais il comprend, ensuite ; il croit comprendre.
Son cœur s’emballe.
Sa respiration accélère.
Il relève les yeux, alors - et voit.

Les Para-Démons.
Qui reculent.
Qui se replient, par réflexe.
Par peur.

« Oh. »

Car ils voient ; car les Para-Démons voient… comme lui.
Il voit.
Là. Dans les cieux. Dans les airs. Filant entre les vaisseaux. Glissant entre les engins qui explosent.
Il voit.
Il le voit.

La Plaie [Starfire] Mr_miracle_commission_by_felipemassafera_d948toj-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9NzUwIiwicGF0aCI6IlwvZlwvMjYwYmZhNjgtNWY1NC00ZjQ3LWJkMDgtNzdhMTFmMmExZDI3XC9kOTQ4dG9qLTQ0OTU5MDljLWUwYjktNDZkNS05Y2VjLWU2MDZlN2ZiODBkNS5qcGciLCJ3aWR0aCI6Ijw9NjAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0

Les chocs soniques se multiplient ; les vaisseaux des Para-Démons se brisent d’eux-mêmes.
Il passe. Ils explosent.
Et il ne s’arrête pas.
Ses Aéro-Disques vibrent et hurlent, et il les maîtrise avec la perfection d’un pilote émérite ; qu’il est.

Il fend les cieux. Il s’en prend aux vaisseaux. Il se fait voir.
Il terrorise les Para-Démons.
Il mène la lutte ; il défend Rann.

Mister Miracle.

Qui jamais plus ne laissera une enfant pleurer seule face au danger.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 1 Oct 2019 - 22:04

La plaie


Koriand’r sentit les doigts de Scott frémir entre ses deux paumes, elle sentit les muscles rouler sa la peau de ce dernier, signe qu’il se mouvait ne serait-ce qu’un peu et elle n’était pas naïve au point de ne pas y voir là un risque, même infime, qu’il ne soit en train de se préparer à se dérober à elle de nouveau. Elle le refusait catégoriquement. Elle ne le laisserait pas partir, non. Alors elle serra un peu plus sa main, elle remonta ses doigts sur son poignet et y pressa ses phalanges. Plus fort elle le tenait, et moins il y avait de risques qu’il ne disparaisse de nouveau. Un Tunnel Boom et c’en était fini de leur étreinte – un Tunnel Boom et il serait de nouveau hors d’atteinte. Elle ne pouvait lui laisser la moindre seconde de répit, elle ne pouvait pas se retrouver seule de nouveau, pas quand il avait tant besoin d’elle. Besoin d’elle pour ne pas sombrer, pour ne pas commettre l’irréparable… Par X’Hal, elle ne pouvait pas le perdre.

« Reste avec moi, » souffla-t-elle de nouveau tandis qu’il relevait les yeux vers elle et qu’il murmurait son prénom.

Elle aimait quand il l’appelait Princesse, parce qu’elle y voyait un peu de malice et quelque chose de joueur. Koriand’r se présentait toujours comme Princesse de Tamaran, et il en déjouait le titre avec aisance comme pour se moquer gentiment d’elle. Ca la faisait rire. Elle aimait quand il l’appelait Koriand’r aussi. C’était plus sérieux, plus posé. C’était l’heure des discussions qui fâchent. Koriand’r, ça la forçait à la concentration. Il était capable de la forcer à remettre les pieds sur terre et à faire la mise au point sur lui avec un seul mot. Mais Kory… Kory, c’était pour tous les autres moments. Quand il n’y avait plus de blague à faire et plus d’enjeux mortels. Ca sonnait bien, à ce moment précis. Ca voulait dire qu’il était avec elle et qu’elle arrivait à l’atteindre.

Kory, alors. Elle serait Kory, sans une once d’hésitation.

Elle esquissa un léger sourire en réponse à celui de Scott tandis qu’il se rapprochait d’elle. Elle écarta une main mais laissa l’autre étroitement accrochée à celle de Scott. A chaque pas qu’il faisait vers elle, elle glissait un peu plus haut sur son avant-bras mais ne perdait rien de l’intensité avec laquelle ses doigts étaient crispés sur lui.

« Ca ira, » rajouta-t-elle, d’une voix encore plus basse.

Elle baissa les yeux vers lui et posa doucement sa main libre sur sa joue. Elle pouvait passer les prochaines heures à le lui répéter, à continuer à lui dire qu’elle n’attendait rien de plus de lui que ce qu’il était, qu’elle serait toujours là pour se tenir à ses côtés et qu’elle se moquait des attentes, des rôles qu’on lui demandait d’endosser. Elle pouvait l’asseoir là, tout de suite, et ne s’arrêter de parler que pour respirer, et ils y seraient encore quand ils atteindraient la Source. Peut-être alors aurait-il changé d’avis, et elle ne pouvait qu’espérer, parce qu’elle n’abandonnerait pas. Jamais. Et ça aussi, elle pouvait lui dire de bien des manières.

Elle n’eut pas à le faire, ceci dit. Parce que l’écran de communication se ralluma, et que le nouveau message reçu par le Porteur emplit tout l’espace autour d’eux. Tout comme Scott, Koriand’r se tourna vers l’écran, et tout comme lui les suppliques et le courage de la petite fille à l’écran lui brisèrent le cœur. Si jeune et déjà face à tant d’horreur et de peur… Elle détourna le regard, le souffle coupé et le cœur lourd. Elle ne pouvait pas quitter Scott, mais ce qui se passait sur Rann… c’était bien trop réel. Mais elle ne pouvait lui demander de se sacrifier alors qu’il ne restait plus rien de lui à donner… et elle ne pouvait pas partir alors qu’il était si décidé à mourir.

Ses yeux se remplirent de larmes alors que la petite fille se remettait à pleurer. Elle ne pouvait pas la regarder, parce qu’elle ne pouvait pas venir la sauver. Elle ferma brièvement les yeux et reporta son attention sur Scott tandis que ses doigts se serraient encore plus autour de son bras. C’est quand elle croisa finalement son profil qu’elle lâcha prise et laissa ses larmes rouler sur ses joues.

La main qu’elle avait retirée de sa joue revint à l’assaut mais elle la posa sur sa nuque à la place. Elle lâcha son bras, aussi. Parce qu’il allait partir. Pas vers la Source – peut-être pas tout de suite – mais il allait partir et cette fois, elle n’aurait pas le droit de le retenir. Comment il avait pu penser ne plus être qui il avait toujours vraiment été, elle ne le saurait jamais, mais à le voir maintenant, à voir son regard tandis qu’il regardait le message si déchirant de la fillette d’Adam, elle fut confortée dans ses idées. Il était tellement plus que ce qu’il pensait, tellement plus que ce qu’on attendait de lui, et bien meilleur que la piètre image qu’il avait de lui-même.

Et il était attendu. Comme un sauveur, un héros. Il était attendu.

Koriand’r esquissa un triste sourire avant de relâcher son bras, puis de retirer sa main de sa nuque. Elle ne saurait jamais s’il l’avait senti, s’il avait compris, mais l’instant d’après, il était parti et elle était de nouveau seule.

Le Porteur la reconnut alors comme commandant en chef et lui offrit tous les avantages qui allaient avec, mais elle n’y prêta pas tout de suite attention, bien trop focalisée sur l’écran devant elle et sur ce qu’il montrait. Rann était débordée, assiégée et au bord de l’invasion totale – mais Rann était sur le point d’être sauvée. Koriand’r vit les mouvements paniqués des Para-Démons face à ce nouvel assaut qu’ils craignaient plus que tout, elle vit les forces Ranniennes se libérer, les liens se briser, et elle le vit lui, trop rapide pour apparaître dans toute sa splendeur sur l’écran.

Koriand’r se prit le visage dans les mains et laissa finalement échapper le sanglot brisé qui lui avait bloqué la gorge. Ses pleurs résonnèrent tout autour d’elle, bien qu’ils furent de courte durée. Quelques instants plus tard, elle redressa la tête, s’essuya les joues comme si de rien n’était, chassa les tremblements dans ses doigts et s’éclaircit la gorge.

« Porteur, cap sur Rann. Aussi vite que possible. »

Avec un tel vaisseau, elle y serait presque en un clin d’œil. Assez rapidement pour pouvoir aller épauler Scott et lui prouver, encore et toujours, qu’elle serait toujours à ses côtés, peu importe ce qu’il choisirait de faire avec sa nouvelle liberté. Même si elle savait déjà, elle, ce qu’il ferait. Ce qu’il faisait déjà. Il en paierait le prix un jour, certainement, parce que s’il était capable d’échapper aux pires des pièges, il semblait avoir bien plus de mal à s’échapper de ceux qu’il se lançait tout seul, mais tant pis. Il était ce qu’il était – et elle voyait très clairement qui il était. Un homme qui ne pouvait se refuser à un appel au secours, un homme qui était prêt à se tenir seul face à une armée de monstres pour ensuite se penser briser, inutile et dangereux. Un homme bien plus entier et complet qu’il ne le saurait jamais.

« Nous sommes arrivés à destination, Princesse. »

Le surnom la fit sourire, surtout prononcé par la voix mécanique de l’intelligence artificielle qui gérait tout le vaisseau. Elle savait d’où il venait.

Elle serra les poings et ces derniers s’enflammèrent.

« Ouvre la porte. »

Elle avait été prête à lui dire des heures durant qu’elle serait toujours à ses côtés, qu’elle le soutiendrait toujours et que son affection serait toujours sincère. Ce n’était pas tout à fait la même chose, mais l’effet serait le même. Le fond était le même.

Il était là, et elle aussi. Ils lutteraient ensemble. Pour les batailles et ce qui viendrait après. Elle serait là.
C’était le plus important.

Elle plongea en avant.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 2 Oct 2019 - 9:33
La guerre est totale.
Rann contre les Para-Démons. Les humanoïdes contre les monstres.
La Lumière contre l’Obscurité.
Qui demeure plus puissante. Qui demeure plus forte. Qui demeure plus intense, plus terrible, plus destructrice.

Mais.
Mais la Lumière n’est pas seule ; mais Rann n’est pas seule.
Quelqu’un l’aide.
Quelqu’un file entre les vaisseaux des Para-Démons, et les anéantit ; avant de se projeter, encore.

Toujours plus haut. Toujours plus loin.
Vers l’armée elle-même.
Vers la masse des Para-Démons.
La Plaie [Starfire] Dc-comics-parademons
Qui, par leur nombre et leurs forces, outrepassent leurs peurs pour continuer.
Pour fondre sur l’ennemi.

Mister Miracle.

Qui se fige dans les airs ; flottant sur ses Aéro-Disques.
Il s’arrête. Il se poste devant eux.
Entre eux, l’armée des Para-Démons – et Rann, dont les soldats encore debout repoussent les Para-Démons au sol. Avec une fougue renouvelée.

L’armée menace ; l’armée fond sur lui.
Mais le Néo-Dieu ne bouge pas.
Car il sait.

Il sait ce qui intervient ; il sait ce qui arrive.
Un choc terrible craque dans les cieux.
Une porte de téléportation s’ouvre – le tissu de la Réalité se déchire ; quelque chose s’échappe des canaux entre les Dimensions.

Quelque chose s’échappe de la Plaie.
La Plaie [Starfire] 1227679-slimer_authority_19_04
Le Porteur.
Piloté par Starfire, qui a décidé de l’amener ici ; bien sûr. Scott Free s’en doutait. Scott Free le savait.
Scott Free comptait dessus.

Koriand’r s’échappe du vaisseau, qui flotte dans l’atmosphère de Rann ; les Para-Démons se sont figés, devant l’apparition.
Ils s’arrêtent. Ils se bloquent. Ils sont stupéfaits, et crispés.
C’est l’occasion.

« Je m’oppose à l’invasion de Rann. »

Sa voix est forte. Sa voix est sûre.
Sa Boîte-Mère transporte sa voix sur toute la planète – et dans tous les réseaux officiels de la Galaxie.

« Je protège Rann ; je combats pour Rann. »

Il croise lentement les bras.

« Selon la Loi de Rann, cela fait de moi un Rannien.
Comme Adam Strange avant moi, je bénéficie de la citoyenneté de Rann car je me bats pour elle.
Si l’on attaque Rann, on m’attaque moi. »


Les Para-Démons le fixent, surpris et inquiets ; même les combats ont cessé, au sol.

« Or, si vous m’attaquez… »

Un choc sonique intervient ; un Tunnel-Boum s’ouvre.

« … vous forcez ceux que j’ai aidés, ceux qui ont une dette envers moi, à agir. Pour me protéger.
Pour protéger Rann. »


Un immense vortex de téléportation s’ouvre, oui ; bien des choses en sortent.
Bien des hommes. Bien des machines.
La Plaie [Starfire] 895930-thanagarians__03__001__01_
Une armada.
Une armada de Thanagar.

« Les Thanagariens m’ont juré de me défendre, après que j’ai stabilisé le cœur de leur planète ; j’exige le paiement de cette dette. »

« Un Thanagarien paye toujours ses dettes… même pour sauver un Rannien ! »

Un concert de hurlements et de rugissements répond à l’affirmation du Général de Thanagar.
Les Thanagariens sont prêts ; prêts à fondre sur les Para-Démons – mais ils ne sont pas les seuls.

Un autre choc sonique intervient.
Un autre vortex s’ouvre.
La Plaie [Starfire] Maxresdefault
De terribles horreurs s’en échappent, soudain.

« J’ai aidé à la protection de Colu face à Darkseid ; j’exige la protection de Colu, sur Rann. »

« Votre. Demande. Est. Acceptée. »

Les troupes se positionnent ; les guerriers se préparent.
Les armées entourent les Para-Démons.
Qui ne sont pas intelligents. Qui n’ont pas de vie propre. Qui n’existent que pour servir, tuer et périr. Qui attendent des ordres… et qui paniquent, devant la masse ennemie.

« Je suis citoyen de Rann ; Rann est sous ma protection.
Mais je l’annonce, aussi.
L’Univers entier est sous ma protection.
Je suis citoyen de cet Univers, et il est sous ma protection. »


Il s’avance un peu, déplie les bras.
Par instinct, il pose ses mains sur ses hanches.

« A vous de le savoir.
Que tous les envahisseurs le sachent. Que tous les conquérants le sachent. Que tous les destructeurs le sachent.
Je suis Mister Miracle.
Je m’évade de tout ; j’arrête tout.
Je suis en représentation, dans cet Univers. Je stoppe les monstres.
N’en soyez pas un – ou je viendrais pour vous. »


Son regard est terrible ; la menace également.
Les Thanagariens et Coluans restent de marbre, prêts à fondre sur les Para-Démons… qui finissent par réagir. Qui obtiennent finalement leurs ordres.
Qui s’enfuient.

Plusieurs chocs soniques interviennent.
Ils fuient.

L’armée des Para-Démons s’évapore, aspirée par plusieurs Tunnels-Boum ; ils ne sont pas les seuls.
Thanagar & Colu partent, aussi. Ils quittent Rann, après que Scott Free ait silencieusement activé ses propres portails de téléportation ; il n’a plus besoin d’eux.
Pour l’instant.

Un silence terrible s’installe, alors ; le silence après la bataille.
Tout est terminé.
Tout s’est terminé… si vite. Si rapidement.
Si facilement.

« Humf. »

Un soupir difficile s’échappe de ses lèvres ; ses épaules retombent, légèrement.
La pression retombe.
Le Néo-Dieu semble se recroqueviller sur lui-même, alors que les attentions demeurent sur lui… mais ça ne dure pas.

« PAPA ! »

Car ils l’entendent ; car Adam Strange l’entend.

« PAPA ! MAMAN ! »

« ALEEA ! »


Adam et Alanna Strange s’échappent des cadavres et des gravats… pour courir ; pour courir vers elle.
Leur fille.
Leur fille qui s’échappe de sa cachette – et court vers. Toute la population se concentre dessus, alors, grâce aux écrans installés partout, qui filmaient le combat. Et qui filment maintenant les retrouvailles d’une famille… de la première famille de Rann.

Ça fait plaisir. Ça fait du bien.
Ça occupe.
Alors que, lentement, discrètement, Mister Miracle recule ; descend, et s’approche des ombres.

Pour s’effacer. Pour disparaître.
Une fois sa mission accomplie…
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Koriand'r / Starfire
Koriand'r / Starfire
Super-Héros
Inscription : 25/06/2018
Messages : 134
DC : Diana Prince ; Jason Todd ; Jessica Cruz ; Pamela Isley
Situation : Représentante de Mosaïc
Localisations : Mosaïc

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 3 Oct 2019 - 22:16

La plaie


Koriand’r aurait combattu à la mort si cela avait été nécessaire ; et d’ailleurs, elle était descendu du Porteur dans cette optique. Chargée à bloc par sa colère, la force de ses sentiments, elle aurait massacré Para-démon après Para-démon sans se retourner, jusqu’à tomber de fatigue si c’était le sort qui lui était destiné. Elle se serait tenue entre la population d’une planète entière et une armée assoiffée de sang et se mouvant comme un seul et unique ennemi sans hésiter, sans frémir ni vaciller. Elle aurait combattu ici, mais aussi là-bas, ailleurs, car telle était sa loyauté. Tel était son respect, sa foi également et la force de ses croyances. Elle aurait tout fait, sans hésiter.

Mais parfois, se battre… Parfois ce n’était peut-être pas le plus important, le plus utile. Pas alors qu’il avait déjà un plan, évidemment, qu’elle pourrait faire tomber à l’eau en jouant les gros bras. Elle aurait combattu jusqu’à son dernier souffle pour lui, oui, sans un regard en arrière. Mais elle pouvait tout aussi bien se tenir à ses côtés, et ce serait avec le même respect, la même foi, les mêmes croyances, la même force d’émotions. Elle s’éloigna donc du Porteur, glissa dans les airs jusqu’à atteindre la hauteur de Scott tandis que sa voix, puissante et retransmise par le biais de sa Boîte Mère, imposait déjà le silence sur le champ de bataille tout autour de lui. Sans un mot, les poings toujours fermés et ses premiers tirs prêts à être tiré, elle s’arrêta juste derrière lui. Prête à soutenir. Prête à attaque. Prête à défendre. Prête à le suivre à l’autre bout de l’univers s’il le fallait.

Elle n’était, pourtant, qu’une personne parmi tant d’autres qui lui offraient la même dévotion. Les Tunnels-Boums s’ouvrirent les uns après les autres et des masses entières de population s’en échappèrent, armées jusqu’aux dents, prêtes à servir et défendre en son nom. Koriand’r ne bougea pas, ne s’en offusqua pas – bien au contraire. Elle garda les poings serrés, les épaules droites, mais son regard, lui, passait d’un général à l’autre, d’une parole loyale à l’autre avec émerveillement. Comment pouvait-il ne pas voir… ? Son effet sur les autres, l’importance de son existence, la force de son existence. Comment pouvait-il ne pas voir qu’il existait bien au-delà des puits enflammés d’Apokolips et du destin qu’on lui avait choisi ? Le regard de Koriand’r s’arrêta finalement sur sa nuque et elle esquissa un petit sourire dans le vide. Comment pouvait-il ne pas comprendre, ne pas réaliser que jamais, jamais elle ne le laisserait disparaître. Il ne serait jamais seul. Il avait trop touché, changé en mieux bien trop de choses. Il était si lumineux. Si lumineux.

Et il les avait tous ébloui. Les Para-démons s’échappèrent dans une cacophonie terrible et erratique, et les troupes alliées venues aider se retirèrent également, leur forces armées désormais inutiles – pour le moment. La victoire se répandit comme un feu de forêt tout autour d’eux ; cris de joie après cris de joie, applaudissements, éclats de rire… Ils baignaient tous dans sa lumière.

Et lui ? Lui était vidé.
Hésitante, Koriand’r se rapprocha doucement de lui poser une main dans son dos, entre ses omoplates, là où un poids immense semblait s’être réinstallé après cette démonstration de force. Ca aussi, elle pouvait le faire. Le porter avec lui. Elle pouvait, et elle voulait. Il fallait qu’il le voie, qu’il s’en rende compte.

« Scott, » commença-t-elle, tout doucement, mais la suite de ses paroles furent noyées par le cri de joie intense qui résonna à quelques pas d’eux.

Elle assista, comme le reste de Rann, aux retrouvailles entre les deux parents royaux et leur enfant, qui avait été si courageuse, et qui pleurait à chaudes larmes désormais dans les bras de son père et de sa mère. C’était son appel au secours qui avait sauvé la planète toute entière, son appel à l’aide qui avait fait ce que Koriand’r avait essayé elle aussi de faire. La petite princesse avait sauvé bien plus que son monde, et elle ne le saurait jamais. Elle aurait la chance de grandir, un futur qu’elle avait été si proche de perdre…

Koriand’r se détourna finalement de la scène pour se rendre compte que Scott s’était dérobé. Un vent de panique s’empara d’elle et elle fit volte-face et inspecta les alentours avec frénésie, son cœur en feu contre sa cage thoracique. Elle le retrouva au sol, quelques mètres sous elle, déjà prêt à se fondre dans la masse et dans les ombres. Il lui fallut quelques instants pour le rejoindre et perdre l’altitude, mais quelques instants, surtout, pour reprendre son calme et ravaler la peur intense, la panique terrassante qui s’étaient emparées d’elle. Mais plus elle se rapprochait de lui, et mieux ça allait.

Mieux ça irait.

Elle se posa doucement devant lui pour lui couper le chemin sans non plus lui donner l’impression de le pousser dos au mur. Avec un léger sourire et ses yeux rivés sur ceux de Scott, elle tendit le bras vers elle, déplia ses doigts et lui présenta sa paume.

« Viens avec moi, » dit-elle avec douceur. « Partons. Ensemble. »

Elle sourit un peu plus, tendrement et chaleureusement, et garda sa main tendue vers lui.

Il n’avait qu’à s’en emparer, et elle ferait le reste. Elle combattrait à mort s’il le fallait. Elle se tiendrait face à une armée assoiffée de sang s’il le fallait. Elle resterait à ses côtés, le soutiendrait et porterait chaque fardeau dont il s’estimait responsable sans faillir, sans protester. Tout ce qu’il devait faire, c’était lui faire confiance et prendre sa main. Et elle ferait le reste. Ils le feraient. Ensemble.


:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 13526
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Exilé. Déshérité. Déshonoré. Divorcé.
Localisations : En pleine évasion.
La Plaie [Starfire] 386562Rien
La Plaie [Starfire] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 4 Oct 2019 - 9:48
Elle est là.
Elle est là, devant lui ; elle est venue. Elle l’a rejoint. Elle l’a retrouvé.
Bien sûr.
Bien sûr qu’elle l’a retrouvé. Bien sûr qu’elle l’a cherché. Bien sûr qu’elle ne participe pas tout de suite aux festivités. Bien sûr qu’elle ne s’abandonne pas tout de suite au plaisir du soulagement, au bonheur de la survie ; bien sûr.

C’est Starfire.
La Princesse de Tamaran ; la Shériffe de Mosaïc.
Koriand’r. La Titan. L’agente du Conseil de l’Univers.
C’est… Kory, surtout.
Kory.

« Hey. »

Mister Miracle la voit ; esquisse un petit sourire.
Sa voix est lente, faible.
Il est au sol. Il s’est posé. Ses Aéro-Disques ont disparu, et il s’avançait ; il s’avançait vers les ombres, vers ces ténèbres si chaudes qui lui conviennent tant.

Mais elle est venue.
Mais elle l’a retrouvé ; mais elle refuse de l’abandonner.
Bien sûr.

« Kory. »

Son sourire demeure, sur son masque sensible ; mais il se module.
Devient triste.

« Je… je les ai sauvés. J’ai arrêté les Para-Demons. J’ai vaincu l’ennemi. J’ai repoussé une armada, sans verser une goutte de sang inutile. »

Ses épaules se baissent.

« Je… suis Mister Miracle.
Pour tous.
Pour eux tous ; je suis Mister Miracle.
Qui repousse les monstres. Qui stoppe les drames. Qui sauve les enfants. »


Ses mains tremblent.

« Qui… ne peut avoir le temps… pour lui. »

Un lourd soupir s’échappe de ses lèvres crispées.

« Pour… nous. »

Il baisse les yeux, alors ; ravale un sanglot.
Et s’évapore.

Une Porte s’ouvre, en effet.
Pas de choc sonique. Pas de Tunnel-Boum. Pas de téléportation de Néo-Dieu.
Juste une Porte, du Porteur – et il s’évapore.

Mister Miracle part ; il abandonne Starfire ici.
Pour partir.
Loin de Rann. Loin d’elle.
Loin, aussi, de ce Scott Free qu’elle a tant touché dans le Porteur… et qui lui est désormais inaccessible. Elle qui se retrouve seule sur Rann, rongée par des sentiments sûrement éloignés de ceux de toute la population…

**
*
**

… qui a refusé de la laisser partir.
Rann a insisté pour que Starfire participe aux festivités.

Elles ont été longues. Elles ont été improvisées, mais brillantes ; elles se poursuivent, encore, même si Adam Strange et son épouse ont autorisé Koriand’r à aller se reposer dans une chambre du Palais Royal.
Ils lui ont encore demandé d’être présente, le lendemain ; pour l’arrivée du Conseil de l’Univers, et ainsi assurer la transition avec les représentants de l’organisme cosmique.

La Princesse est donc dans une chambre ; belle et magnifique.
Mais où elle peut se sentir seule, sûrement.
Le sommeil doit être difficile à trouver, même dans des draps aussi agréables. Le repos peut se fuir à elle.
Mais… mais quelque chose se passe, soudain.

La Plaie [Starfire] 170778-117685-doors

Une Porte.
Une Porte s’ouvre… et l’avale. Et l’absorbe, elle et le lit.

Koriand’r est transportée ailleurs, par cette Porte. Téléportée contre son gré.
Ailleurs.
Où elle réapparaît la seconde d’après – et où elle reconnaît l’endroit, aussi.

Le Porteur.
Elle est à nouveau sur le Porteur, dans une pièce froide et métallique ; mais qui donne sur une immense baie vitrée. Avec un panorama superbe.
Qui coupe le souffle.

La Plaie [Starfire] Fantasy-island-wallpaper

Mais dont Koriand’r ne sait rien.
Pour l’instant.

« Ce monde s’appelle QI'tu'. »

Une voix se fait entendre, soudain ; derrière elle.

« C’est… un secret. Une micro-planète, en fait. Connue uniquement des Néo-Dieux de Néo-Génésis. »
Une présence approche, dans son dos.

« C’est… ici que j’ai été conçu, en fait. Ha. »

Quelqu’un s’arrête ; quelqu’un se fige.
Quelqu’un la regarde – et sourit.
La Plaie [Starfire] Wwfbipaouwkvkajrghgj
Scott Free.
Rasé ; de frais.

« Hello. »

Sa voix est douce, chaude.

« Je… sais ce que j’ai dit. Je sais ce que j’ai dit.
Mister Miracle n’a… n’a pas le temps, et le droit, de s’occuper de lui. De nous.
Mais… »


Son regard est intense, puissant.

« Mais j’ai réfléchi. Mais je me suis dit que si Mister Miracle n’y a pas droit… Scott Free peut avoir d’autres choix, aussi. »

Il lève ses mains, et tend une coupe à Koriand’r ; avec, dedans, elle le reconnaît, le breuvage qu’elle préfère, issu de Tamaran.

« Et Scott Free, si tu le permets… si tu l’acceptes… si tu le supportes encore… »

Il s’approche ; il s’arrête.
Devant elle.
Quasiment collé à elle.

« Scott Free veut t’emmener sur QI'tu'.
Et, surtout… »


Son regard est troublé, et troublant ; son visage esquisse un sourire plein de charmes.
Il se penche vers elle.

« Scott Free te veut, toi.
Scott Free veut faire le choix… de nous. »


Ses lèvres s’entrouvrent.
Son cœur accélère. Sa respiration se saccade.
Il a peur. Il appréhende. Il craint la suite.
Mais il ose ; mais il ose oser.
Et il ne peut cacher qu’il adore ça…
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

La Plaie [Starfire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Bard, Patrick] La quatrième plaie
» Utilisation de la pierre d' alun
» Ma première fic ici! (Peeta)
» [Molas, Aurélien] La onzième plaie
» Parce qu'il faut bien une première fois [Pv Jaime]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Mystery Zones :: Mosaïc-