Le Deal du moment : -31%
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour ...
Voir le deal
90 €

 

 John Constantine - Laughing Magician

John Constantine
John Constantine
Super-Héros
Inscription : 17/08/2019
Messages : 171
DC : RAS
Situation : ... Probablement ivre.
Localisations : L'Oblivion Bar - La Maison du Mystère
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 18 Aoû 2019 - 19:10
Présentation

Nom et Prénom : John Constantine.

Pseudonyme(s) : Sa Majesté des Charlatans, The Laughing Magician, Arnaque-Man, Hellblazer, « Salopard Arrogant », "Fouteur de merde" et autres noms d’oiseaux.

Âge : 43 ans, bien qu'il semble tourner plutôt autour de 37.

Sexe : Masculin, jusqu’à preuve du contraire.

Orientation : Bisexuelle.

Nationalité : Britannique jusqu’au bout des ongles.

Base d'opération : Occasionnellement, l’Oblivion Bar. Majoritairement, la Maison du Mystère.

Groupe : Super-Héro avec deux pieds bien ancrés dans la catégorie anti-héro.

Faction(s) : Shadowpact. Du reste, John opère généralement seul (et ça convient mieux à tout le monde lorsque c’est le cas).

Statut : Hin. Célibataire, mon chou.

Profession : Détective occulte. Arnaqueur professionnel. Buveur émérite. Paumé de première. Champion de l’humanité, aussi, de temps en temps. Emmerdeur diplômé. Exorciste. Magicien, quoi.


Description physique

« A Fine piece of English Tailoring » - On sent que quelque part, ses vêtements sont faits pour être soignés. Chemise blanche, cravate, pantalon et chaussure noire, occasionnellement un costume… mais pour une raison obscure, , quelque chose cloche. John Constantine n’a jamais l’air impeccable, et même en faisant de son mieux il ne réussira probablement qu’à effleurer du doigt le « négligemment cool » : sa chemise est froissée, portée manche remontées et col ouvert. Ses costumes semblent tout droit tirés d’une brocante. Sa cravate n’est pas toujours nouée correctement. Ses chaussettes sont soit dépareillées, soit rapiécées. Constantine est profondément convaincu du charme de son style débraillé, mais c’est sujet à débat chez ceux qu’il fréquente.
John n’a pas de cape, de collants ou de costume de super-héro digne de ce nom. Il n'a qu'un vieux trench-coat. Il traîne son manteau depuis plus de trente-cinq ans, dehors, dedans, sous la pluie, le soleil ou les flammes de l’enfer. John a finit par s’attacher à son manteau, et le porte comme on porterait une veste. Constamment exposé à des énergies occultes, le trench-coat a finit par développer des pouvoirs par lui même, devenant un artefact à part entière. Raison de plus pour s’y accrocher autant que possible et ne pas le filer au premier venu.

Ni très grand ni très gros – 1m74 et demi pour une soixantaine de kilo atteinte à grand peine. John Constantine ne tire pas son épingle du jeu du côté de l'intimidation physique. D’accord, c’est un boxeur amateur, mais il a appris au fil des batailles de bar (et c’est pas glorieux glorieux). C’est un buveur notoire, généralement entouré d’une odeur diffuse de tabac, d’alcool et d’encens (c’est un parfum étrange et variable, qui tend à suivre le sillage de sa magie). Son visage n’a rien de très intimidant non plus. Une mâchoire carrée sur laquelle traîne une barbe de 3 jours, des yeux bleus occasionnellement fiévreux mais incapables de lancer des rayons lasers, des cheveux blonds, courts et savamment ébouriffés, et une dentition acceptable à défaut d’être parfaite. Rien de notable, donc. On pourrait vaguement défendre le fait que la cigarette perchée au coin de ses lèvres se qualifie comme un trait de son visage à part entière, mais c’est encore question à débat parmi la communauté médicale.

Décontracté et sûr de lui – Malgré cet apparent manque d’avantages naturels contre le reste de l’humanité, Constantine a toujours l'air s’estimer le plus gros poisson dans la pièce. Ça n’est pas toujours vrai, et c’est souvent une façade, mais faire peur au magicien s’avère régulièrement plus compliqué qu’on ne pourrait croire : ses mouvements sont tranquilles et précis, son attitude décontractée. Il parle, bouge et interagit avec le monde avec une familiarité que certains trouvent stupide, d’autres alarmantes : si un homme à l’air aussi peu dangereux semble certains qu’il est le plus dangereux, c’est probablement qu’il a un avantage que les autres ne voient pas. C’est souvent vrai, mais ça n’a pas besoin de l’être. Constantine sait que le bluff est une arme de choix, et il la manie avec efficacité.

Son foutu rictus –
John Constantine semble rarement alarmé par quoi que ce soit. Il a régulièrement l’air fatigué, et ne présente jamais véritablement un visage sérieux ou amusé: plutôt quelque chose entre les deux. John porte aux lèvres un demi-sourire légèrement narquois, mi-moqueur, mi-amusé. Le magicien vanne généralement dieux, démons et anges de la même façon: il n’a jamais vraiment l’air de prendre quoi que ce soit au sérieux, et semble toujours se moqueur d'un peu tout. Autant dire qu’il tape sur les nerfs de pas mal de monde.


Description psychologique

Moqueur (et rebelle) – A ce stade, on pourra convenir que si le Constantine parle une langue, c’est le sarcasme. Vous le diront son boulanger, le facteur, l’idiot du village et n’importe quel démon du coin. John Constantine manque parfois de tact, souvent de politesse, mais la plupart du temps de quelque chose à foutre : le respect est une valeur rare qu’il ne jette pas en masse au premier venu. Le respect, ça se mérite. La considération, faut se battre pour la garder. Et la politesse, c’est une satanée connerie qui a le mérite d’être drôle. John Constantine est irrévérencieux, moqueur et opposé à l’autorité par principe. Il n’aime pas qu’on lui dise quoi faire, et prend de bon coeur à gauche si vous lui avez dit à droite. Ça n’est pas pour rien qu’il a été punk plus jeune, ou qu’il s’est mêlé à toutes ces histoires de Paradis et d’Enfer : John est un grand fan du libre-arbitre, et c’est ce qu’il passe la plupart de son temps à défendre. Bec, ongles, âme, sang et eau si il le faut : John Constantine est un humain, et il compte bien se battre pour se revendiquer tel.

Borné –
Il est très conscient de son propre libre-arbitre. Trop, au goût des personnes qui essayent de travailler avec lui : Constantine n’est pas seulement un rebelle moqueur et solitaire, c’est une tête de mule qui n’est jamais persuadé que par ses propres conseils. D’un mauvaise foi considérable, il est particulièrement dur d’essayer de convaincre le magicien qu’il s’est trompé ou qu’il fait quelque chose de mal. John a pris plus ou moins l’habitude de réussir quand le reste du monde lui assurait que c’était impossible et qu’il était cinglé de penser avoir une chance. Autant dire qu’il a prit un peu la grosse tête. Il fera comme bon lui semble, quand bon lui semble, sans en parler à personne. Et tant mieux si ça emmerde des gens.

Sûr de lui – Le magicien exsude d’une assurance massacrante. Les mains enfoncés dans son trench-coat miteux, une carcasse de cigarette fumante et un rictus moqueur aux lèvres, Constantine aborde la majorité des situations avec une nonchalance remarquable (et généralement agaçante) : il n’a jamais l’air d’avoir très peur, n’a jamais l’air en déférence quelconque. Même quand tout semble sur le point de partir en flammes, en hurlements d’agonie et en damnation éternelle, voir spécifiquement quand tout part en flammes, hurlements d’agonie et damnation éternelle, Constantine s’allume généralement une cigarette et esquisse un demi-sourire un peu suffisant. Il est très fort, à ce jeu ; à croire qu’il pratique devant un miroir. Constantine a une vision relativement enflée de sa propre importance, et de celle de l’humain en général. Il semble considérer qu’il a le droit de passer outre toutes les lois du monde pour arriver à ses fins, et que l’humanité mérite d’exister hors des sphères d’influences des différents dieux et démons qui se battent pour son adoration. Généralement, ça agace les êtres surnaturels et ça impressionne les humains.

Humaniste égoïste - Quand on y regarde à deux fois, on se dit qu’il faut être sacrément illuminé pour continuer à faire ce qu’il fait sans abandonner en plein milieu et devenir fou. Constantine ne le dira sûrement jamais, mais c’est un humaniste convaincu : il se bat pour des valeurs et un idéal qu’il est très loin d’accomplir. Cela étant dit, Constantine n’a rien d’un enfant de coeur. Sa conception de la morale est au mieux flou, et il pourrait se faire un badge de l’adage “la fin justifie les moyens”. Si il doit sacrifier un pays pour sauver un continent, il le fera sans hésiter. Constantine aimerait se dire que si l’occasion venait à se présenter, il se sacrifierait pour sauver autrui. Joli mensonge, si il en est: il a terriblement peur de sa propre mort, et tentera sûrement de sauver sa peau par tous les moyens possibles.

Occasionnellement charmant - Dans d’autres contextes moins apocalyptique, cette assurance peut vaguement toucher du doigt l’adjectif charmant : Constantine fait occasionnellement bonne impression. Peut-être son côté de rebelle mystérieux, son assurance de tous les diables ou sa gueule d'ange... qui sait ? Le magicien semble au premier abord relativement agréable, frisant avec l'irrévérencieux avec une courtoisie révélant un bon fond. Notez que l'illusion s'efface vite, cela dit.

Manipulateur& Calculateur – Constantine ment comme il respire. C’est un excellent menteur, un bon acteur et un charlatan de première. Le bluff, l’arnaque et les fins cachées sont ses armes premières, et elles sont foutrement bien aiguisées. Vous pouvez prendre une bière avec lui sans que le ciel ne vous tombe sur la tête. Allez, admettons que votre relation s’étende plus loin qu’une simple soirée, qu’un seul verre ou un seul tour dans son lit. Disons qu’on peut vaguement envisager qu’au bout de quelque mois, vous aimiez toujours Constantine. Généralement, c’est plus ou moins le moment où l’on se rend compte que quelque chose ne tourne pas rond chez lui. John a une longue liste d'ennemis, et certaines parties sont écrites avec du sang sur de la peau humaine dans un alphabet que la terre n’a jamais vu.
Ces certains noms nécessitent généralement de s’impliquer corps et âmes dans l’affrontement, de jouer jusqu’à l’annihilation totale. Le magicien est un tacticien de talent, prévoyant, manipulateur, sans foi ni loi. Constantine est un homme terriblement pragmatique, prêt à tout pour obtenir ce qu'il veut. Beaucoup le traite d'enfoiré égocentrique, et c'est surement vrai. Pour Constantine, tout n'est qu'un moyen en vue d'une fin.
Peut-être arrivera-t-il à vous entraîner dans ses plans tordus, avec son éloquence dorée, son assurance et sa motivation de tous les diables. Refusez. Catégoriquement. Même si vous n’êtes pas prévu au menu des sacrifices, même si il cherche à vous protéger coûte que coûte, l’univers semble avoir un goût très prononcé pour faire mourir les proches du magiciens. Lentement. Et généralement douloureusement.

Solitaire – John n’a pas beaucoup d’amis. D’accord, il a un réseau de contacts. D’accord, il a un liste d’ex longue comme mon bras. Mais ses proches sont soit morts, soit traumatisés à vie d’une façon ou d’une autre. Ça n’est pas toujours la faute de Constantine : généralement il fait de son mieux pour sauver les gens qu’il aime, ou pour les maintenir en dehors du pétrin.
Son mieux est rarement suffisant. Une goutte de malchance en trop, un paramètre imprévu ou imprévisible… John est un survivant acharné, un ennemi terriblement dangereux et quelqu’un de particulièrement difficile à tuer, mais ses amis tombent les uns après les autres. Il est entouré de fantômes, de cadavres et a plus de squelettes dans ses placards qu’il n’a de chemises.
Occasionnellement, la carapace d’assurance arrogante se fissure et sa honte et ses regrets lui sautent à la gorge. Constantine se déteste, profondément, et a contemplé le suicide à plusieurs reprises. Il y a fort à parier qu’il s’y essaye régulièrement : personne ne voulant vivre n’emmerderait autant de démons matins et soirs. Personne n’accordant un peu de valeur à son existence ne fumerait 27 cigarettes par jours. Et personne, au grand personne ayant un tant soit peu d’amour propre ne passerait continuellement son temps à tout sacrifier pour sauver une espèce qu’il ne connaît somme toute que peu, qu’il n’aime pas et qui ne le connaît qu’à peine.

Histoire
Version(s) : C’est une version difficile à déterminer, puisque c’est plus ou moins un patchwork fait à ma sauce et limitée par mes connaissances du comics. J’ai brodé en reprenant des moments clefs plutôt qu’une chronologie correcte. Grosso modo, c’est basé sur les comics Hellblazer et tous ceux qui n’impliquent pas que John ait rencontré Nick Necro, ainsi que sur plus ou moins tous les autres supports à l’exception du film.
Les pouvoirs de Constantine et de son attirail ont aussi été remaniés.

** Je vais vous mettre l'histoire dans un second message, puisqu'elle est trop longue pour passer avec le reste. Désolé >.< **

Famille : Humpf. Sujet sensible. John a une sœur, Cheryl, et une nièce, Gemma, qu’il tente de maintenir aussi éloignée que possible de son travail. Jusque là, c’est un secret très bien gardé mais il est tatillon sur le sujet. Menacer les restes de sa famille vous ferait probablement plus de mal que de bien, sur le long terme.

Alliés : A peu près autant qu’il y a d’étoiles dans le ciel (j’exagère, mais c’est pour l’hyperbole artistique), quoique « Alliés » soit un terme un peu fort. Au fil des années, John s’est fait le centre d’une toile de contacts extensifs, humains ou non. Il sait où se procurer du pouvoir, et beaucoup de personnes lui doivent des faveurs.
Si on ne devait en citer qu’un, ce serait sûrement Chas Chandler. Probablement son plus vieil ami encore en vie, il lui sert plus ou moins de chauffeur, de monsieur muscle et de compagnon de beuverie (la version de la série télé n’est pas à exclure pour un PJ intéressé).

Ennemis : Nombreux. Très nombreux. Trop nombreux. Constantine a eu le temps de se forger une petite réputation, plus spécifiquement au Paradis et en Enfer, et c’est clairement celle d’un emmerdeur de première.
Si on ne devait en citer qu’un, ce serait sûrement Satan. Le Très-Haut n’est pas beaucoup mieux, mais il est moins vindicatif. Et moins sur son dos.

Pouvoirs/Capacités/Équipements/Relations
Pouvoirs :
Généralement, la magie de Constantine demande préparation. Des dessins, des ingrédients, parfois même des alignements stellaires ou une météo spécifique… Sa magie est alambiquée, obscure, et dangereuse. Le magicien n’est pas vraiment le genre à lancer des boules de feu d’un claquement de doigt (… sauf quand il les a préparées au préalable). Pour n’importe quel praticien de l’art, son arsenal occulte est un bric-à-brac sans nom, sans foi ni loi, un patchwork issu de morceaux volés à de multiples cultures (avec une sévère influence hermétique occidental néanmoins). Constantine, lui, le voit comme un « bouquet stylisé, artistiquement assemblé et parfaitement adapté à sa façon d’être ». Généralement, il garde un ou deux sortilèges de préparés sous la main.
Nécromancie - Invocation - Bannissement - Exorcisme - Téléportation - Divination - Pyromancie - Malédictions - Symboles de protections - Dissimulation - Illusions - Manipulation mentale - et sûrement d'autres.

Il est néanmoins bon de noter que Constantine n’utilise pas souvent ses sorts. La magie est un outil puissant, certes, mais surtout dangereux. Elle vient à un prix lourd, qu’il préfère généralement s’éviter de payer. Souvent, il trouve plus simple et plus efficace de se reposer sur ses contacts ou d’improviser sur le moment.

(Les pouvoirs qui suivent n’ont pas besoin des longues préparations citées plus haut. Leur fonctionnement est tout à fait différent, plus instinctif).

Hypnose – John est relativement doué pour faire avaler ce qu’il raconte aux autres. Des fois, il s’agit juste de réussir à mentir ou à bluffer correctement. Occasionnellement, il peut lui arriver d’avoir besoin d’un peu de magie, histoire de manipuler (plus ou moins) légèrement son monde. Constantine est un excellent hypnotiseur et illusionniste, mais ce sont des sorts aux effets variables : tout le monde ne réagit pas de la même façon.

Chance improbable –
En se concentrant un peu, Constantine peut emprunter ce qu’il appelle l’autoroute synchrone, la vague de la synchronicité, ou encore la-veine-de-pendu. Pouvoir le plus utilisé (et largement son préféré), la chance des Constantines est légendaire. C’est probablement pour ça qu’il est toujours envie, d’ailleurs : le magicien possède un don extraordinaire pour être au bon endroit au bon moment, pour voir les armes le prenant pour cible rater ou pour tomber nez à nez avec ce qu’il cherche en errant au hasard. Notez, cela dit, qu’il est bien incapable d’utiliser les ondes synchrones ad aeternam.

Sang démoniaque – Suite à une « intéressante anecdote », Constantine s’est dégoté de l’ichor démoniaque pour tenir compagnie à son hémoglobine. Cela semble avoir ralenti son vieillissement physique, augmenté légèrement ses capacités de guérison et son endurance physique. Le liquide à l’intérieur de ses veines est toxique, physiquement et magiquement : généralement, les sortilèges de magie du sang ont du mal à marcher dessus et les vampires s’empoisonnent avec.

Tatouages protecteurs – Constantine a eu le temps de se couvrir le dos de symboles divers, au fil des ans. Si certains ne servent qu’à améliorer sa concentration et sa perception des phénomènes magiques, la plupart visent à le protéger des possessions et des contrôles mentales. Ce ne sont pas des choses impossibles à faire : mais vu certains des symboles qu’il a choisi, il est fortement déconseillé d’essayer de s’aventurer dans l’esprit de Constantine. Les barrières servent à rendre l’entrée difficile, ou a lui donner des armes avec lesquelles se battre dans sa propre tête.

Capacités :
Maître Occultiste – Constantine sait des choses. Il connaît des secrets que certaines personnes ne voudraient pas voir dévoilées, à mémoriser des chants, des formules, des symboles et des incantations qui n'existent parfois plus que dans sa tête. John possède une multitude de livres ésotériques, mais aussi des ouvrages d'histoires (de l'espèce humaine ou d'une autre), des dossiers spécialisés sur les différents magiciens/entités/créatures qu'il a rencontré au cours de sa vie, des livres de contes, des traités politiques... la bibliothèque de John Constantine, que ce soit celle de la Maison du Mystère ou celle dans sa tête, est une arme terrible (souvent plus utilisée que ses sortilèges).

Maître Manipulateur – Constantine est un arnaqueur de première, nous l’avons déjà dit. Il s’avère du reste extrêmement bon menteur, acteur et bluffeur. Il sait convaincre, c’est un stratège a l’esprit acéré et il est généralement doué pour trouver l’endroit où appuyer pour obtenir ce qu’il veut. Capable de monter un plan solide sous le stress, à court de moyen et avec une lame sous la gorge, Constantine a fait de ses neurones son arme principale, et elles lui ont généralement permis de sortir d’un mauvais pas ou de défier des dieux mieux que ne l’aurait fait un sigil ou une incantation.

Combattant de bar – Corps à corps acceptable, dans le tiers supérieur de la moyenne. N’a pas de goût spécifique pour les armes blanches ou les armes à feu, mais sait à peu près s’en servir au besoin (couteau/épée/arme de poing type revolver/fusil).

Endurance – D’esprit comme de corps, Constantine peut traverser des épreuves atroces et s’en sortir en marchant à peu près droit. Il reste néanmoins humains: si vous lui arrachez un bras, il ne repoussera pas. Suite à une certaine mésaventure avec un cancer, le magicien semble du reste posséder une santé impeccable que ni le tabac ni l’alcool ne peuvent apparemment mettre en danger.

Prestidigitateur – Crocheter des serrures. Faire des tours de passe-passe. Jouer les pickpocket. Se débarrasser de liens ou de menottes. Ce genre de choses.

Dessinateur de talent - Il saurait tracer tous les sceaux de la Clé de Salomon les yeux bandés avec une main attachée dans le dos. Sûrement. Peut-être. C'est une façon de parler.

Équipement :
Son Trench coat - Au fil du temps, son manteau iconique à fini par développer quelques pouvoirs par lui-même. Entre autre, le vêtement est devenu particulièrement résistant, se réparant tout seul si il devait être abîmé. Il sert aussi de « moyen de transport » à Constantine lorsqu’il en a besoin: le magicien connaît de très nombreux chemins, rarement traditionnel, pour se rendre d’un lieu ou d’un monde à l’autre. Le manteau lui permet d’arpenter ces chemins: sans lui, pas de voyage magique possible.

La Maison du Mystère – Plus couramment appelé « La Maison », le bâtiment en question a pour particularité d’exister dans notre monde et dans un autre, le Rêve. Bien que théoriquement situé dans le Kentucky, Constantine peut l’appeler d’à peu près n’importe où. L’extérieur de la maison s’adapte à son paysage, devenant un immeuble biscornu si invoquée en ville, un manoir dans les landes, un moulin auprès d’une rivière... La maison est entouré de solides protections, (notamment de sortilèges illusoires assaillants les intrus) mais une grande partie des pièces à l’intérieur est verrouillé à son propriétaire. Constantine ignore exactement quelle taille fait la maison, et s’aventure rarement à explorer les couloirs (qui du reste changent régulièrement de disposition). Il n’utilise en général qu’une partie de la maison (elle, identique d’un jour au suivant) : son titre de propriétaire ne le protège que dans cette zone, pas au-delà.
Le bâtiment est vivant et conscient (bien qu’elle ne daigne se manifester que peu) et sert à la fois de refuge au magicien comme de stockage à une multitudes d’ouvrages et d’artefacts que Constantine a rassemblé au fil de sa vie.
Je vous dirais bien que personne ne peut atteindre qui s’y réfugie, mais ce serait un mensonge éhonté. John lui même ne comprend pas l’intégralité de la Maison, d’où elle vient et où s’arrêtent ses pouvoirs.

Relations :

Constantine possède un très vaste réseau de connaissances, de personnes lui devant une faveur ou de démons avides de marché. Sans être à proprement parler influent, le nom de Constantine possède un écho sensible dans le monde de l’occulte qui lui permet généralement de trouver de l’aide, du pouvoir ou des informations lorsqu’il en a besoin.

Faiblesses

La magie de Constantine est autant sa force que sa faiblesse. Chaque sortilège s’empile sur l’énorme dette qu’il doit constamment payer à l’univers pour pouvoir utiliser ses pouvoirs, ce qui le rend relativement peu enclin à utiliser des sortilèges en premier lieu. De plus, il a généralement besoin de plus de préparation rituelle que les autres magiciens: prenez le par surprise, il sera sacrément mal barré magiquement parlant.
Son pouvoir sur la chance est une lame à double tranchant : il ne peut pas profiter des ondes synchrones tout le temps. Il faut qu’il le fasse volontairement, et qu’il reste dans le bon état d’esprit pour cela : autant dire que dès qu’il se relâche, c’est généralement là ou la poisse frappe vicieusement. D’autant que ça n’est pas un pouvoir qui s’étend aux autres.

A ce sujet, croyez le ou non, mais Constantine se sent responsable pour la mort de toutes les personnes qu’il a fréquenté. Les gens décèdent, avec lui dans leur vie. De manière peu plaisante. C’est un fait. Et ça le ronge : il n’est pas toujours directement responsable, mais il sait que la mort des êtres chers est le prix qu’il paye pour continuer à se servir de sa magie. C’est sa faute. Et sa conscience empile tranquillement haine personnelle, hontes et regrets quelque part dans sa tête. Choisissez n’importe laquelle de ses connaissances passées : Constantine a une foule de regret, et ses nerfs d’aciers ne sont pas aussi solides qu’il aimerait croire.

Il a un satané problème avec la clope et la boisson. Non pas que ça entraînerait un problème de santé, mais il n’est pas moins sujet à l’ivresse que le quidam moyen. Et Constantine peut faire des choses très, très stupides quand il est ivre (par exemple, faire boire de l’eau bénite à Satan avant de le maraver à coup de bouteille en sachant que son âme finira chez lui de toute façon.)

Il se hait. Aussi simplement que cela, John Constantine se flinguerait bien volontiers si il n’avait pas l’impression de devoir sauver les miches de tout le monde tout le temps (et si il avait le courage de payer pour toutes les saloperies qu'il a fait dans sa vie en tamponnant son aller simple pour l'enfer).

Enfin, John a des ennemis plus nombreux qu’il n’y a de fourmis sur terre. Jusque là, il s’en est sorti. Mais le magicien vit toujours sur un fil, en équilibre précaire au dessus d’un abysse qui ne demande qu’à le dévorer tout cru.
Et, détail détail, sa sœur, sa nièce et son meilleur ami sont encore en vie. Je dis ça...

Hors-jeu

Présentation personnelle : Constantine, John, J, ou Johnny fera tout à fait l’affaire, mais Chester marche aussi si vous préférez.
Je tente un peu un truc avec ce perso, mon délire c’est plutôt les persos calmes et bourges d’ordinaire >.>
Je tourne majoritairement au thé noir (je suis à peu près certain que des feuilles vont finir par me pousser dans les cheveux, si je continue à en consommer autant), j’ai plus de bouilloire donc je rage, je rentre en Khâgne et je suis un normand. Caennais pour être précis.
Et je tends à en faire des tonnes, d'où cette fiche terriblement longue. J'en suis désolé :I

Disponibilités et rythme de réponse : C’est là où le bât blesse. Je vais faire ce que je peux, mais c’est souvent variable (spécifiquement cette année, je crois que je suis un peu cinglé de m’inscrire maintenant).

Pourquoi avez-vous choisi ce personnage ? Parce que Constantine. Je l’ai découvert en série tv, puis en film, puis en dessin-animé, puis en comics, puis j’ai découvert Alan Moore avec Promethea donc je me suis remis dans Hellblazer puis j’ai vu que Neil Gaiman avait écrit avec ce perso aussi…
Je pense que je suis sous le charme.

Avez-vous lu le règlement et approuvez-vous tous les points ?
Rappel : Règlement général et Règlement du nouveau joueur. Yas. J’approuve la ponctuation en général, cela dit.

Comment êtes-vous venu ici ?
J’ai découvert le forum il y a des temps immémoriaux sans m’inscrire, et des années plus tard je me suis dit que ça valait le coup.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6609-do-you-like-my-spider-s-web-john-co http://dc-earth.fra.co/t6606-john-constantine-laughing-magician
John Constantine
John Constantine
Super-Héros
Inscription : 17/08/2019
Messages : 171
DC : RAS
Situation : ... Probablement ivre.
Localisations : L'Oblivion Bar - La Maison du Mystère
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 18 Aoû 2019 - 19:13
Histoire

Mary Anne Constantine - Morte le 10 mai 1976, Liverpool, Lancashire, Angleterre. Cause: morte durant l’accouchement de ses jumeaux. Affaiblie à cause d’une série d’avortements forcés et mal réalisés.
Oliver Constantine - Mort le 10 mai 1976, Liverpool, Lancashire, Angleterre. Cause: étranglé par le cordon ombilical de son jumeau avant sa naissance.


« L’innocence est la meilleure défense de l’enfance ». Hin. C’est mignon, comme phrase. Bien pensé, dans la plupart des cas. De là où je me tiens, la meilleure défense de l’enfant reste une solide porte fermée par au moins 4 verrous. Le genre de porte qu’ils ne faisaient pas, à Liverpool, pour des enfants de moins de 10 ans.
John Constantine a survécu au 10 mai 1976, depuis lors marqué sur ses papiers comme sa date de naissance. Sa mère et son frère, non. Son père ne s’en est jamais vraiment remis. Thomas Constantine était un grand buveur à l’époque, et le décès des proches n’est pas connu pour améliorer les problèmes de boisson. Surtout quand lesdits proches meurent parce qu’on veut les forcer à avorter. Du point de vue de Thomas, ça n’avait jamais été sa faute – ni celle du hasard, du reste. Il y avait une raison pour laquelle en rentrant chez lui, tard le soir, après avoir bu et vomi sur le trottoir, il surnommait son fils « tueur ». Une raison pour laquelle il le frappait, à peu près pour tout et n’importe quoi. Thomas était du genre à instaurer une loi quasi martiale chez lui, autorisant l’occasionnel violence physique : de son point de vue, c’était un excellent moyen d’éduquer son bon à rien de fils qui lui avait coûté sa femme. Autant dire que ça n’a jamais vraiment prit sur John. Le gosse passait plus de temps dans les rues qu’il n’en passait sous son toit : n’importe quel prétexte était le bon pour se sauver en courant dans les rues de Liverpool et pour ne rentrer qu’à des horaires où le paternel serait absent. Quelque part, John se sentait vaguement coupable de laisser sa sœur ainée seule à la maison, avec lui. De 8 ans son aînée, Cheryl avait fait office de mère par procuration et était une idole du gamin. Néanmoins, Thomas l’appréciait énormément plus, et discutait longuement avec elle le soir. Elle lui rappelait Mary-Anne.
John avait déjà une mauvaise réputation. A l’école, il était turbulent : dans la cour, il était grande gueule et casse-cou. Il n’avait pas beaucoup d’amis, à Liverpool. Un seul, à vrai dire. Chas Chandler était un brave garçon, un peu naïf à l’époque mais l’une des rares personnes à aimer John à proprement parler. Les Chandler se séparèrent en 1989, et Chas s’installa avec sa mère à Londres. Les deux garçons n’eurent pas l’occasion de se voir pendant plusieurs années. John fit deux tentatives de fugues. La première fois, il fut ramené par la police pour se prendre une rouste dont il se souviendrait longtemps. La seconde, il s’installa définitivement à Londres, avec Chas en 1993.

Le garçon se trouva mêlé à la magie très vite. Il lui est difficile de se souvenir quand exactement. A l’âge de 14 ans, il s’était déjà essayé à un sortilège. Pour les plus acharnés, la magie n’est pas très dure à trouver : elle patiente tranquillement dans les . Enfant, John lisait de nombreux livres fantastiques, étranges et tortueux. Les livres d’H.P Lovecraft, par exemple. Le Seigneur des Anneaux. Fréquentant des groupes punks, il rencontra des gens clamant qu’ils étaient capables de maudire autrui et d’invoquer l’esprit des morts. John se lança corps et âme dans l’étude de l’occulte, amassant toujours plus de livres et s’essayant à des rituels de plus en plus dangereux. Beaucoup de ce qu’il lisait n’était que des bêtises fictives, mais au fil du temps il apprit à discerner le vrai du faux. John n’était pas un grand magicien, mais son nom était connu des cercles occultes amateurs.

Astra Logue - Morte le 27 juillet 1996, Newcastle, Northumberland, Angleterre. Cause: Eparpillée aux quatre coins de la pièce. L’enquête est encore ouverte.

En été 1993 naissait le groupe Mucous Membrane, fondé par John et Chas, séduits par à peu près tout ce qui constitue la mouvance punk rock (déjà mourante à cette époque). Ils étaient des musiciens minables, jouant dans des taudis pour des salaires de misère, mais pour eux c’était la grande éclate. Ils se croyaient sur le chemin de la gloire, de la richesse, de la débauche et de la luxure qu’une rock star digne de ce nom se doit de posséder. Le groupe, en tout et pour tout ne produisit qu’un seul single, “Venus of the Hard Shell’.
Un de ces fameux concerts était programmé au Casanova Club, le 25 juillet 1991, à Newcastle. La soirée s’était relativement bien passée, la musique avait été aussi médiocre que prévue, les gens s’étaient éclatés, le groupe s’était fait payer une tournée. Tout allait comme prévu, jusqu’au paiement. Alex Logue, propriétaire de l’endroit, mit le groupe à la porte sans leur verser la somme préalablement convenue, prétextant qu’ils avaient déjà bien assez profité de l’alcool et du public (... ce qui n’était pas loin d’être vrai). Quelques jours plus tard, John et plusieurs amis à lui se présentèrent aux portes du club, décidés à récupérer l’argent promis. Le bâtiment était fermé, apparemment complètement vide.

Au sous-sol du bar, Logue avait fait installer ce qu’il appelait pompeusement un “temple” dédié à Anoukis, où avaient lieu des rituels qui n’étaient ni plus ni moins que des orgies vaguement cérémonielles. Le groupe n’y trouva que des cadavres sauvagement massacrés: tous les participants sans exception avaient été déchiquetés par un démon, appelé par la fille du propriétaire, abusée et forcée de participer aux rituels. Astra Logue avait appelé à l’aide de toute ses forces, et quelque chose avait répondu.

La créature rodait encore dans les bas-fonds du bâtiment. John était déjà un magicien amateur à l’époque, suivit sinon d’une réputation au moins de quelques contacts; a dire vrai, tous les membres de l’équipe de Newcastle touchaient, de près ou de loin, à la magie. Aussi prirent-ils la décision d’arranger la situation et John décida de se débarrasser du monstre d’Astra en invoquant une autre créature infernale, Sagatana.
Leur plan tourna à la catastrophe. Chacun d’entre eux fut traumatisé, mentalement sinon physiquement. Incapables de maîtriser le démon qu’il avait appelé, John ne put que regarder sans rien faire la créature qu’il avait consciencieusement invoqué entraîner Astra en enfer comme paiement pour son service. Ce fut la première et la dernière que ce groupe se rassembla au grand complet. Mucous Membrane signa aussi son arrêt de mort ce jour là, chaque membre refusant plus ou moins de parler à l’autre pendant les années qui suivirent.

John se fit volontairement interner pendant à peu près 2 ans et demi à l’Institut Ravenscar. Il n’eut que très peu de visite, se tournant et se retournant dans son lit, incapable de dormir. Chas, occasionnellement. Cheryl, de temps en temps, entre autres pour lui annoncer la naissance de sa nièce. John tenta 3 fois de se suicider au cour de cette période, chaque fois un échec plus grand que le précédent. Le propriétaire de l’endroit, conscient que John avait été exposé à une créature de l’enfer directement, avait commencé à expérimenter sur le magicien. Sous couvert de pilules et des séances d’hypnoses, Constantine fut utilisé comme ingrédient humain dans divers rituels dont il ne gardait aucun souvenir. Il ne se réveilla qu’une fois: ce fut la dernière. Le magicien parvint à faire rater le rituel, causant la mort de la moitié des participants et l’effondrement d’une aile de l’asile. Après cela, il quitta l’institut.
John fut plus ou moins remis de force dans le circuit. Il vécu quelques mois chez un ami à lui, Brendan Finn. Il aida John à raccrocher les morceaux de sa vie (avec un succès mitigé, jusqu’ici) et à se remettre à peu près sur pieds. John ne se remit jamais complètement de l’horreur de Newcastle, et reste mentalement sensible depuis. John Constantine aurait sûrement dû tirer une croix sur l’occulte après le Casanova Club, mais obtenir réparation en sauvant une enfant prisonnière des enfers et en massacrant le démon responsable n’allait pas se faire tout seul.

Il se remit à étudier. Il ressorti ses vieux livres, en acheta de nouveaux. Il se mit à pratiquer plus assidûment, à étudier auprès de ses amis et de différents cercles occultes. John voyagea de l’autre côté de l’Atlantique, à New York, San Francisco, en Afrique, même en Inde. Le magicien se forgea peu à peu une réputation, rencontrant diverses figures de la scène occulte au fil de ses voyages. Papa Mignight, Giovanni Zatara, Swamp Thing, Felix Faust… pour n’en nommer que quelques uns.

Soeur Anne-Marie - Morte le 8 octobre 2004, Londres, Angleterre. Cause : Hémorragie externe. Profondes griffures. Retrouvée sur une plateforme de métro fermée au public.
Benjamin Cox - Mort le 13 octobre 2004, Lakeside, Wisconsin, USA. Cause: Assassiné en même temps que sa mère. Arme du crime: Supposément un couteau. N’a jamais été retrouvée.
Frank North - Mort le 20 novembre 2004, Chiloe, Chili, Amérique du Sud. Cause: décapité et abandonné sous une caverne effondrée.


À trop fouiller dans le noir, on tombe sur des choses qu’on aurait préféré ne jamais trouver. Les cas se multipliaient. Des vampires, des démons, des fantômes, des gobelins… les choses qui habituellement rôdaient dans l’ombre devenaient de plus en plus audacieuses, de plus en plus dangereuses. De plus en plus puissants. Les cas d’attaques surnaturels atteignaient des seuils jusqu’ici jamais vu, et attiraient par la même l’attention de John. Le magicien se retrouva mêlé aux plans d’un ancien cercle de magiciens, décidé à ramener dans l’univers l’obscurité d’avant le monde. Le duel entre John et la Cabale demanda des trésors d’énergie, de magie et énormément d’aide. Ils furent éventuellement vaincus, mais pas sans avoir assassiné la quasi totalité des rescapés de Newcastle dans leur affrontement contre John.

Gary Lester – Mort le 10 janvier 2006, New York, USA. Cause : Dévoré de l’intérieur par ce qui ressemble à un essaim d’insectes divers.

De retour à New York, Constantine tomba nez à nez avec l’un des derniers témoins de l’accident de Newcastle. Pour Gary Gas Lester, l’héroïne s’était avéré une solution plus qu’un problème : peu importait l’état misérable dans lequel il était plongé, l’état dans lequel il était. La drogue dure faisait de l’effet, et pendant quelques temps lui permettait d’oublier les hurlements d’Astra. Lors d’un voyage au Soudan, le junkie était tombé sur un enfant, à l’intérieur duquel on avait enfermé un démon. Saisissant ce qui semblait être une chance pour se repentir de Newcastle, Gary enferma la créature dans une bouteille et se rendit à New York pour la montrer à John.
A l’aéroport, néanmoins, le récipient fut abîmé. Mnemoth, démon de la famine, fut libéré en ville et se répandit comme une maladie. Ses victimes se trouvaient prises d’une faim insatiables, mangeant tout ce qui passait à leur portée jusqu’à être elles-même consumées par le démon qui les habitait. Mnemoth passait ensuite à l’hôte suivant, laissant un cadavre rongé derrière lui, changeant de corps comme un requin de dents. Constantine parvint à neutraliser le démon en l’enfermant dans le corps de Gary : la faim du démon dévorait le junkie comme la faim du junkie rongeait le démon. Mnemoth fut consommé, et Lester aussi.

Zed Martins, morte le 25 décembre 2008, Glastonbury, Somerset, Angleterre. Cause : Supposément écrasée sous les débris d’une maison, écroulée sans raison apparente. L’enquête est encore ouverte.
Ritchie Simpson, mort le 2 novembre 2008, Londres, Angleterre. Cause: Combustion spontanée encore non-expliquée. Enquête encore ouverte.


John Constantine et Zed se rencontrèrent plus ou moins par hasard. L’un surfait les ondes synchrones à la recherche d’un compagnon de dîner, l’autre attendait une rencontre annoncée par une vision. Aucun ne savait vraiment sur qui ils allaient tomber, mais ils passèrent la soirée ensemble. D’abord au restaurant, puis chez Zed. Avant que les choses n’aillent plus loin, néanmoins, la radio diffusa une alerte enlèvement au nom de Gemma Masters, la nièce de John. Le duo se pointa le soir lendemain matin aux aurores chez Cheryl, prêt à aider.
Constantine ayant été en Amérique pendant la quasi totalité de son bras de fer avec la Brujeria avait visiblement beaucoup de choses à rattraper. Son beau-frère et sa soeur s’était enrôlé dans un groupe de chrétien fondamentalistes, la Croisade de la Résurrection, qui leur avait fourni un nouvel appartement dans un quartier récemment construit par des fonds amassés par télévangélisme. Sa nièce, considérablement mal à l’aise avec sa nouvelle vie - et les points de vue extrêmes de son père et de la Croisade - avait pris l’habitude de traîner hors de chez elle le plus tard possible, jusqu’au soir où elle n’était jamais revenue.

Le magicien, aidé par les pouvoirs divinatoires de Zed, parvint à retrouver Gemma dans une maison quasi en ruine d’un coin de Liverpool. Elle y avait été kidnappée par un occultiste, qui choisissait des jeunes filles et les envoûtaient pour les convaincre de l’épouser. Au cours de la cérémonie, consacrée à Satan, “l’Homme” étranglait sa victime à l’aide d’une corde serrée autour du cou, laissant une marque circulaire sur la gorge du cadavre - une “alliance”. La mariée était ensuite liée dans la mort à l’occultiste et aux démons auxquels il avait dédié la cérémonie. La nièce de Constantine s’en sorti à peu près indemne, et la maison fut incendiée de fond en combles par des membres de la Croisade (L’Homme, assommé au sous-sol, périt dans l’incendie).

John se mit à enquêter un peu plus sérieusement sur la Croisade de la Résurrection, convaincu que Zed y était liée d’une façon ou d’une autre et que les ondes synchrones ne l’avaient pas poussé dans ses bras pour rien (du reste, il était très moyennement fan de l’influence énorme que semblait posséder le groupe extrémiste sur son beau-frère et par extension sur la vie de sa soeur et de sa nièce). Il les traqua jusqu’en Iowa, constatant que pour une raison ou une autre, leur télévangélisme possédait une forme de pouvoir (le village en question était parvenu à ramener à la vie leurs enfants morts durant la guerre d’Afghanistan: les soldats, se croyant toujours à la guerre, massacrèrent l’intégralité du village).
De retour à Londres, John découvrit que la Croisade n’était pas le seul groupe influent à poser problème: depuis des mois, peut-être plus, la criminalité avait considérablement augmenté en Angleterre. Un groupe de fanatiques, dédiés cette fois-ci aux enfers, travaillait dans l’ombre à créer autant de chaos que possible. Le magicien sentait qu’il manquait quelque chose, mais il était bien incapable de savoir quoi. Sans vraiment le faire exprès, le magicien se trouva pris entre les feux croisés de la Croisade de la Résurrection et de l’Armée de la Damnation. Les deux groupes semblaient décidés à mettre la main sur Zed, pour des raisons encore obscures au magicien. Il la tira des griffes des deux groupes (la cachant temporairement aux yeux de la Croisade, et la sauvant d’une monstruosité créée à partir de restes humains envoyée par l’Armée de la Damnation).
Sa solution n’est néanmoins que temporaire. Constantine la laisse aux soins d’un ami à lui, Ray Monde, pour se rendre auprès de Ritchie Simpson, dernier rescapé de Newcastle encore en vie. Depuis l’accident, Ritchie s’était mis à étudier plus activement la magie, plus spécifiquement la magie quantique: il était alors capable de projeter sa conscience à l’intérieur d’un ordinateur, surfant au travers des divers programmes et machines du monde. John l’envoya à la recherche d’information sur la Croisade. Ritchie parvint à découvrir leur localisation, mais fut son enveloppe physique fut carbonisée par les défenses de la Croisade. John coupa l’ordinateur, laissant le dernier témoin de Newcastle mourir.

Durant le trajet retour en train, John se laissa rattraper par ses remords. Ivre, fatigué, paniqué à l’idée d’être le dernier rescapé de Newcastle encore en vie est d’avoir été la cause de la mort de tous les autres, le magicien commença à voir leurs fantômes. A moitié par peur, à moitié par dégoût de lui-même, le magicien se jeta du wagon. Zed, pendant ce temps, fut retrouvé par la Croisade: ils tabassèrent Ray à mort et emmenèrent la jeune femme.
Le magicien n’avait pas réussi à se tuer correctement: à défaut, il avait royalement réussi à se briser les deux jambes, un bras et quelques côtes. Immobilisé à l’hôpital, il y reçu la visite d’un démon. La créature refusa de lui donner son nom: nommer un être démoniaque revient à l’asservir, d’une façon ou d’un autre. Les noms ont du pouvoir, et le name-dropping n’est pas qu’un outil de pure frime. La chose lui révéla en revanche qu’elle était le cerveau derrière l’Armée de la Damnation, et qu’elle souhaitait enrôler le magicien de son côté. Elle lui apprit que les sortilèges et les tentatives de la Brujeria avait eu des échos dignes d’un tremblement de terre: l’Enfer était entrée en guerre civile, et le Paradis en avait profité pour fonder organiser plus activement sa collecte d’âme, mettant sur pied la Croisade de la Résurrection. Une prophétie avait aussi été prononcée il y a quelques mois au seins des cercles occultes de Londres, alors que John était de l’autre côté de l’Atlantique. Un enfant avait été annoncé, née de l’hybridation entre l’espèce humaine et les forces d’une dimension primaire. La Croisade avait profité de cette prédiction pour organiser une nouvelle Miraculée Conception: Zed, fille d’un membre influent de l’organisation, avait été choisie par les cieux pour devenir la nouvelle Marie. Jusqu’ici, John n’avait fait qu’empêcher toutes les tentatives de l’Armée de la Damnation pour assassiner la future mère de Dieu. Le démon voulait le magicien dans son camp, menaçant d’attaquer les bébés de l’hôpital si la réponse de Constantine n’était pas à son goût. Il accepta avec réticence: la créature lui transfusa un peu de son sang, soignant instantanément ses blessures et infectant ses veines jusqu’à aujourd’hui.

Le magicien n’avait pourtant aucune envie d’aider le démon, ou la Croisade, pour ce que ça lui importait. Il se sentait complètement dépassé et trouvait plus de confort dans une énorme pinte de bière que dans la recherche d’une solution à ce problème. Après tout, il n’était qu’un magicien humain comme un autre. Il s’était déjà assez écharpé comme ça: l’humanité avait un demi-million de super-héro sur les bras, elle n’avait qu’à piquer un autre glandu pour vivre sa vie pourrie. John se terrait où il pouvait, suivit à la fois par les fantômes de ses propres regrets et par les forces de l’Armée de la Damnation qui s’impatientaient progressivement. Les semaines furent longues, tandis qu’il se terrait d’un trou à l’autre à la recherche d’un endroit où personne - personne - ne penserait à le chercher.
John Constantine n’avait jamais été très doué pour éviter ses problèmes. Au final, ils lui retombent tous dessus d’une façon où d’une autre. Complètement ivre, privé de sommeil depuis plusieurs jours - ou plusieurs semaines -, sale et misérable, John fut visité par son propre fantôme. Il ignore encore si sa conscience s’était enfin décidé à se bouger, si il s’était vraiment rencontré ou si un démon lui avait envoyé une vision, mais le magicien avait définitivement touché le fond. A partir de là, il commença à remonter.

La Croisade avait savamment préparé son rituel. La nouvelle Marie avait été convenablement lobotomisée, convaincue désormais que la naissance d’un nouveau Christ était la bonne chose à faire. Elle n’était pas vierge, mais selon leurs experts elle était prête. On l’avait autorisée à se promener dans les jardins de la propriété où se déroulerait le rite: elle avait été convaincue. Elle ne risquait pas de partir. John la retrouva lors d’une de ses ballades à l’extérieur. Il l’attira à l’abris des regards, dans un arbre creux, lui confessant un amour qui serait compromis par sa future destinée. La jeune femme lui fit l’amour une dernière fois, puisque le fait qu’elle ne soit pas vierge n’était pas un problème.
La virginité ne fut effectivement pas le problème. La corruption démoniaque du sang de John, en revanche, oui. Zed Martins n’était plus pure: elle était marquée par les enfers. Lorsque la Croisade appela un ange pour la Miraculée conception, la créature divine entra dans une fureur meurtrière et massacra l’intégralité des têtes pensantes de la Croisade présente au rituel. L’organisation, privée du support des cieux et de ses chefs, s’essouffla et disparut dans les mois qui suivirent.
John, néanmoins, n’était pas satisfait. La situation actuelle penchait du trop du côté des enfers, qui ne manquerait pas de sauter sur l’occasion de faire naître un anté-christ. Le magicien contacta Swamp Thing, avec un plan en tête. La créature prit possession du corps du magicien, l’éjectant dans le plan astral. John assista à la débâcle de la Croisade sous cette forme spectrale: il n’était pas le seul spectateur présent. Le démon de l’armée de la Damnation y avait envoyé une autre âme, aussi sous forme astrale, pour observer les résultats obtenus par Constantine. Ce dernier suivit l’espion jusqu’à la caverne où se cachait la créature. Il parvint à y glaner son nom. Or, comme nous l’avons déjà dit, le names-dropping n’est pas qu’une histoire de frime. Le démon exultait. Il était parvenu à déjouer les plans des cieux, ce qui lui laissait le champ libre pour tourner la prophétie à son avantage.
Parmis les créatures occultes, les informations voyagent vite. Le démon avait des espions partout, dont un qui lui apprit que la dimension végétal du Vert, dont Swamp Thing est l’avatar, était en émoi. Constantine avait prêté son corps à l’élémental, lui permettant de faire l’amour à son amante humaine, et de la mettre enceinte. Permettant, par extension, la naissance d’un hybride entre l’humanité et les forces d’une dimension primaire. Enragée, la créature pourchassa Constantine dans le domaine astral, manquant de peu de lui arracher la tête. Le magicien parvint à réintégrer son corps juste à temps, échangeant de nouveau sa place avec Swamp Thing. Le démon lui fit parvenir des menaces, sans pouvoir immédiatement mettre la main sur lui: il lui promit rétribution. Il lui promit une vengeance digne de celle qu’il lui avait infligé à Newcastle.

Sagatana était la créature que Constantine avait invoqué, il y a de cela 12 ans. Or ce nom n’avait jamais été le bon, raison pour laquelle la créature avait échappé à son contrôle et avait pu faire comme il lui plaisait. John connaissait son véritable pseudonyme: il savait qui était Nergal, et ce qu’il avait fait. Il le savait à sa recherche. Et il était bien décidé à lui botter le cul.
Constantine, se présentant comme appât, parvint à attirer Nergal sur des chemins entre les mondes que même la créature ne connaissait pas. Tout à sa soif de sang, elle ne comprit où elle était que trop tard: John été parvenu à l’attirer jusqu’aux portes des Cieux. Nergal y fut déchiqueté par les anges gardant la porte, réduit en lambeaux. John, lui, fut renvoyé sur terre.
Après cela, la réputation de John Constantine ne fit qu’enfler. Il avait réussi à annihiler un démon qui le surpassait en tous points, et avait réussi à déjouer les plans des Cieux comme des Enfers, s’attirant la haine des deux côtés. Durant les années qui suivirent, John se fit progressivement plus influent dans les sphères occultes. Il rencontra d’autres magiciens, d’autres divinités aussi. Il rencontra Morphée, seigneur du Rêve, et l’aida à récupérer son sable. Leurs relations ne dépassèrent jamais vraiment le cordial, mais Morphée n’a jusque là jamais mal vu le fait que Constantine vive partiellement dans son royaume (la Maison du Mystère étant situé dans un cimetierre du Rêve).
Sa réputation de parti neutre fut telle que deux créatures, Ellie et Tali, se présentèrent un jour sur le pas de sa porte. La première était une succube, ayant cherché à séduire le second, un ange, pour pouvoir grimper dans les échelons de la hiérarchie démoniaque. L’accroc de son plan s’était révélée lorsqu’elle s’était avérée amoureuse de sa proie. Le couple avait conçu un enfant, et s’était tourné vers Constantine pour protéger le fruit de leur union. John parvint à cacher l’enfant aux yeux des enfers, mais fut prit de court par une délégation d’Anges. Les créatures enlevèrent l’enfant et tuèrent Tali. Le magicien ne parvint qu’à cacher Ellie, lui sauvant la vie. Leur relation s’avèrera relativement tumultueuse au fil des ans qui suivirent.
Vers 2010, John gagna la clef de la Maison du mystère lors une partie de poker. Il passa environ les deux ans qui suivirent à explorer les recoins changeant de la maison, avant de décider de se limiter aux pièces qui lui sont allouées. De multiples cartes, dans le salon, révèlent les tentatives de John de comprendre le fonctionnement de la maison.

Mr Anthony J.Béroul, mort le 30 juillet 2013, Los Angeles, Californie, USA. Cause: explosé de l’intérieur, et corporellement déformé.

Fin juin 2013, Chas Chandler frappa à la porte du magicien, requierant son aide: sa fille, Tricia, était plongée dans un coma diagnostiqué irréversible par la médecine. En Amérique, les cas était nombreux, mais l'enfant était la seule en Angleterre. Menant son enquête, John découvrit que l’âme de l’enfant avait été capturée par un démon, Béroul, comme levier pour s’assurer les services de Constantine. La créature, installée à Los Angeles, avait montée dans son manoir une forme de succursale des enfers: plutôt que d’envoyer les âmes directement dans les bras des millions d’autres démons qui patientaient en bas, Béroul les gardait pour lui, les torturant dans son salon comme passe-temps. Menacé par une concurrence plus puissante que lui, le démon emprisonna l’âme de Tricia à côté de son organe cardiaque. Si Constantine refusait, il la tuait. Si Constantine tentait de tuer Béroul, elle mourait aussi. Si Constantine ne faisait pas exactement ce qu’il voulait, quand il voulait, elle en payait les conséquences.
Le magicien accepta, et entra en contact avec un ancien dieu de la mort Aztèque, Mictlantecuhtli. La divinité était affamée, privée des sacrifices sanglants autrefois si courants: John lui offrit un festin de roi sur un plateau d'argent. Convoquant tous les concurrents de Béroul en leur promettant sa tête, il les enferma dans une église désacralisée avec Mictlantecuhtli. La divinité ne fit qu’une bouchée des démons, satisfaisant sa fin, et l’accord de Constantine avec Béroul. Le démon, néanmoins, refusa de relâcher Tricia: après tout, pourquoi sacrifier un outil aussi utile que Constantine ?

Le magicien se rendit néanmoins auprès des comateux. Chacun d’entre eux était une âme capturée par Béroul pour alimenter sa succursale infernale. Choisissant une chambre au hasard, le magicien coupa le lien entre le démon et les comateux: Béroul, immédiatement alerté, fit irruption dans la pièce dans la minute qui suivit. Les comateux étaient bien trop nombreux à l'échelle de la ville pour que l’action de Constantine impacte véritablement les plans du démon: la chambre qu’il avait libéré n’était qu’une parmi tant, tant d’autres que son acte paraissait presque dérisoire. A défaut d’avoir sauvé des âmes, pour autant, Constantine était parvenu à attirer Béroul hors de son manoir, et de toutes les protections qu’il y avait placé. Fort de sa récente alliance avec Mictlantecuhtli, le magicien puisa dans le pouvoir du dieu de la mort pour relier l’âme de Tricia et son corps. La divinité aztèque, possédant le l’enfant, jaillit des tripes du démon, faisant exploser la créature. Menaçant de tueur Tricia, Constantine parvient ensuite à faire fuire Mictlantecuhtli, libérant ainsi l’enfant.

Thomas Constantine, mort le 10 mai 2017, Liverpool, Lancashire, Angleterre. Cause: Victime du tueur en série The Family Man.

Lors d’une visite à un ami, John fut inconsciemment mêlé à un meurtre, fournissant sans le savoir des informations sur une famille dont il apprit le décès le lendemain matin. John se lança dans un bras de fer avec le tueur en série, bien décidé à l’arrêter. Au cours du jeu du chat et de la souris qui suivit, Thomas Constantine fut prit pour cible et assassiné par l'assassin, dans une tentative d’atteindre John. Le magicien l’arrêtera fin 2017, lui infligeant une blessure par balle mortelle pour sauver sa peau.

Brendan Finn, mort le 23 février 2018, Killyney, Irlande du Sud, UK. Cause: Crise de foi.

Le 10 février 2018, John fut diagnostiqué avec un cancer du poumon en phase terminale. Terrifié à l’idée de mourir, le magicien fit le tour de ses connections à la recherche d’un remède quelconque. Il fit aussi une sacrée tournée de bar, cherchant une solution qui n’existait pas. Plus le temps passait, moins il voyait d’échappatoire. Convaincu de son propre décès, dans moins de 2 mois, le magicien rendit visite à quelques vieux amis, sans leur avouer qu’il était malade. Juste pour les revoir. Lors de ces errances, il parvint jusqu’à la porte de Brendan Finn. Rattrapant le temps perdu, son vieil ami lui fit visiter sa tour, et plus spécifiquement sa cave à vin. Sa collection était impressionnante, probablement la plus remarquable qu’un homme ait jamais vu. Mieux encore, il guida John jusque sous le bâtiment, et lui révéla une cave secrète au milieu duquel avait été creusé un puit d’eau bénite. Par un tour bénin au possible, Brendan changeait l’eau en bière: l’eau bénite devenait la meilleure bière imaginable. Les deux amis se mirent à boire, et se révélèrent chacun au fil de la soirée qu’ils étaient en stade terminal d’une maladie grave. John avait son cancer, et Brendan un foi sur le point de lâcher. Des années d’alcool l’avait rattrapé, et il était fort probable qu’il ne passe pas la nuit. Les deux magiciens s’accordèrent une soirée de beuverie en mémoire du bon vieux temps. Brendan s’éteignit peu avant minuit, s’écroulant dans la cave au milieu duquel était creusé un puit de bière.

Brendan avait été un magicien amateur, mais un conjureur efficace. L’Irlandais avait invoqué le Diable en personne, et lui avait promis son âme en échange de la plus belle cave du monde. Il avait aussi ajouté une clause, impliquant que si Satan ne venait pas récupérer son âme le jour de son décès avant minuit, il aurait le droit de monter au ciel. Le contrat avait été accepté et signé, et le Premier des Déchus venait réclamer son dû.
Il tomba nez à nez avec Constantine. Il lui expliqua anecdotiquement la raison de sa venue, tout en se dirigeant vers Brendan pour collecter son bien. John, passablement ivre, lui proposa alors un verre. Il aimait bien Brendan, certes. Mais son esprit de contradiction était encore plus fort. L’Irlandais était allé jusqu’à vendre son âme pour devenir le meilleur buveur du monde: Constantine avait l’occasion de lui faire un pied de nez en buvant un verre avec Satan en personne, et il ne comptait pas laisser passer sa chance. Satan, amusé de la proposition et jugeant qu’il avait le temps, accepta la pinte de bière tendue. Une fois sûr que le Diable avait avalé la boisson jusqu’à la dernière goûte, John annula le sortilège de Brendan, transformant la bière en eau bénite. Pour être certain de son coup, il attrapa une bouteille de vin et précipita Satan dans le puit encore plein à coup de bouteille brisée. Le Premier des Déchus se dissolue dans le liquide, et n’eut jamais l’occasion de revenir: minuit était passé, et l’âme de Brendan était logiquement acceptée aux Cieux.

John ne comprit que le lendemain à quel point c’était une énorme bêtise. Il était condamné aux enfers depuis longtemps, de manière certaine et irrévocable. Il n’avait jamais été un enfant de coeur, et les anges qu’il avait rencontré avait été très clair là-dessus: or, il avait rendu son conflit avec Satan personnel, et le démon n’attendait qu’une chose. Pouvoir mettre ses sales pattes griffues sur l’âme du magicien.
Constantine rumina une stratégie pendant des jours. Il se sentait faiblir, vomissait de plus en plus, se sentait nauséeux. Il se sentait mourir, mais il lui fallait un moyen de pression. Le magicien se sectionna les veines le 13 mars, se vidant de son sang sur le parquet de son appartement, attendant que le Premier Déchu se présente. A la grande surprise du démon, cependant, il ne fut pas seul. Les Deux Autres Déchus, formant à ses côtés le triumvirat des généraux des enfers, se présentèrent aussi en claimant leurs droits sur l’âme de Constantine. Le magicien avait, avant de se trancher les veines, invoqué un à un les grands démons. Il avait vendu son âme aux deux. Les trois démons refusaient chacun d’abandonner l’âme du magicien au suivant; mais si ils devaient partir en guerre l’un contre l’autre, la guerre civile qui en résoudrait ne serait profitable qu’aux Cieux. Les démons, incapables de trouver une solution, soignèrent Constantine et se retirèrent, non sans le maudire de tout leurs noms. Depuis le magicien semble posséder une santé de fer, malgré les innombrables cigarettes qu’il fume et son évident problème d’alcool.

Aujourd'hui, le magicien continue de fourrer son nez dans les différents évènements supernaturels qui agitent le monde, et les différents évènements en question continuent à fourrer leur nef dans ses affaires. John Constantine est mêlé au monde de la magie et de l'irréel plus que de raison, aujourd'hui: même si il voulait en sortir, il ne pourrait pas.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6609-do-you-like-my-spider-s-web-john-co http://dc-earth.fra.co/t6606-john-constantine-laughing-magician
Kate S.K./Manhunter VIII
Kate S.K./Manhunter VIII
Super-Héros
Inscription : 03/11/2017
Messages : 686
DC : M'gann M'orz & Queen Clea & Mary Marvel
Situation : Ancienne Procureur de Los Angeles et de Gotham. Ancienne avocate pour méta-humains. Aujourd'hui Cavalier Blanc du Roi Blanc Mr Bones à Checkmate. Toujours à la chasse aux métas...
Localisations : Los Angeles, Suisse
Groupes : Anciennement JSA, Freedom Fighters, DEO. Actuellement Ckeckmate, les Birds of Prey et la JLA.
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 18 Aoû 2019 - 19:47
Bienvenue !

Wow Shocked Bon courage au staff pour la lecture ^.^

J'espère te voir longtemps parmi nous Constantine et bien actif avec ton inspiration et ta plume !


Présentation - PNJs - Liens - Fiche RP - SMS - Checkmate



"SHE STALKS THE WORLD'S MOST DANGEROUS GAME"

Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 14399
DC : Bruce Wayne ; Atom ; Dr Fate ; Superman ; Adam Strange.
Situation : "New Mister Miracle". Scott Free a renié les New Gods suite à une nouvelle trahison, et se retrouve isolé de son peuple. Il s'est un temps perdu dans la violence naturelle des New Gods, mais se reprend. Il décide de retrouver une vie d'aventurier, de redresseur de torts, mais aussi d'homme du spectacle. Il s'adapte alors au XXIe siècle, délaisse le costume initial ("so 20th Century"), et adopte une allure plus moderne. Avec toujours les couleurs de Thaddeus Brown, chères à son coeur.
Localisations : En pleine évasion.
John Constantine - Laughing Magician 386562Rien
John Constantine - Laughing Magician 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 18 Aoû 2019 - 20:56
Quelle fiche !
Je sais que tu avais demandé à avoir accès aux anciennes présentations du personnage... je me demande bien pourquoi, vu l'ampleur et la qualité de la tienne ! Smile

C'est avec plaisir que je viens de parcourir ta fiche ; elle est impressionnante.
Bravo.
C'est véritablement une très belle fiche, très longue mais qui couvre complètement le personnage, dans sa globalité. J'ai particulièrement apprécié le soin pour synthétiser sa riche histoire, en allant cependant dans le détail. Bravo, oui.

C'est avec grand plaisir que je te donne ta première validation !
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
John Constantine
John Constantine
Super-Héros
Inscription : 17/08/2019
Messages : 171
DC : RAS
Situation : ... Probablement ivre.
Localisations : L'Oblivion Bar - La Maison du Mystère
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 18 Aoû 2019 - 21:43
Je pense qu'on va pouvoir changer mon titre pour The Blushing Magician.

Merci beaucoup, c'est très gentil à vous deux. Heureux de voir que ça vous plaît !
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6609-do-you-like-my-spider-s-web-john-co http://dc-earth.fra.co/t6606-john-constantine-laughing-magician
King Penguin
King Penguin
Super-Vilains
Inscription : 30/12/2018
Messages : 332
Situation : C’est officiel. Oswald Chesterfield Cobblepot est désormais le Maire de Gotham. Et sa première décision n'est d'autre que de réhabiliter Edward Nygma alias l'Homme-Mystère. Et de rendre hors-la-loi les soi-disant "justiciers"...
Localisations : L'Iceberg Lounge

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 18 Aoû 2019 - 22:38
Bonjour et bienvenue ! ^^

Tout d'abord ta fiche est très complète et l'histoire m'a grandement appris sur la vie de ce personnage que j'apprécie. Je suis sûr que tu le joueras à la perfection. Cela fait plaisir de voir de occultistes être joué sur le forum et j'ai hâte de lire tes RPs.

Sur ce je retournes à la Mairie de Gotham City, j'ai des chauves-souris à faire déguerpir de mon toit eheh

Tu peux donc désormais parcourir le forum à ta guise avec ce nouveau compte. Nous te conseillons de créer une fiche RP afin de ranger toutes tes aventures. Si tu ne trouves pas tout de suite de partenaires avec qui jouer, tu peux faire une demande de RP. Si jamais tu venais à t'absenter, si tu souhaite nous quitter ou simplement changer de personnage signale-le nous dans ce sujet, ce serait sympa de ta part.

Je t'invite chaleureusement à jeter un œil à nos équipes, et si tu le souhaites tu peux venir jouer et partager avec nous dans l'aire de jeux.

Je te souhaite de la part de toute l'équipe de DC Earth d'agréables moments sur le forum avec ce personnage qui, je l'espère, te donnera entière satisfaction.

Bon jeu !:
 


John Constantine - Laughing Magician Iwqoze10

"Lorsqu'on les pousse à se battre les attaques des Pingouins sont rapides et décisives...
et j'ai juré qu'un jour, les miennes le seraient aussi."

Merci à Conner pour la signature ^^
Revenir en haut Aller en bas
Wesley Dodds / Sandman
Wesley Dodds / Sandman
Super-Héros
Inscription : 04/03/2018
Messages : 591
DC : Hal Jordan; Silver Banshee ; Lady Blackhawk ; Polaris
Localisations : QG de la JSA, New York
JSA
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 18 Aoû 2019 - 23:02
Bienvenue!


John Constantine - Laughing Magician Elx35c10
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-hal-jordan-silver-bansh
John Constantine
John Constantine
Super-Héros
Inscription : 17/08/2019
Messages : 171
DC : RAS
Situation : ... Probablement ivre.
Localisations : L'Oblivion Bar - La Maison du Mystère
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 18 Aoû 2019 - 23:38
Yayyyy je suis vert.

Merci, c'est bien aimable à vous deux. Du coup si je veux m'inscrire dans un groupe, ça se fait par MP ?
Je retiens l'invitation, j'y passerais sûrement bientôt What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6609-do-you-like-my-spider-s-web-john-co http://dc-earth.fra.co/t6606-john-constantine-laughing-magician
Invité

MessagePosté le: Lun 19 Aoû 2019 - 0:17
Bienvenue à toi !

Sacré fiche de perso très développé Shocked
Très sympa à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 14399
DC : Bruce Wayne ; Atom ; Dr Fate ; Superman ; Adam Strange.
Situation : "New Mister Miracle". Scott Free a renié les New Gods suite à une nouvelle trahison, et se retrouve isolé de son peuple. Il s'est un temps perdu dans la violence naturelle des New Gods, mais se reprend. Il décide de retrouver une vie d'aventurier, de redresseur de torts, mais aussi d'homme du spectacle. Il s'adapte alors au XXIe siècle, délaisse le costume initial ("so 20th Century"), et adopte une allure plus moderne. Avec toujours les couleurs de Thaddeus Brown, chères à son coeur.
Localisations : En pleine évasion.
John Constantine - Laughing Magician 386562Rien
John Constantine - Laughing Magician 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 19 Aoû 2019 - 7:45
Oui, il est plus pertinent de solliciter par messages privés l'Animateur du groupe. Smile
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

John Constantine - Laughing Magician

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Boyz’n the Hood, la loi de la rue .:DVDRip – FR:. excellent film alala, mon préféré, je vous le conseille ;)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme joueurs :: Présentations :: Présentations validées-