[Egypte] Un heaume, deux trench-coat et un artefact

Inscription : 18/08/2019
Messages : 38
Localisations : Central City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 24 Aoû 2019 - 14:00
Juin 1932 dans le désert égyptien non loin de la frontière avec la Libye .

À cette époque Occult était encore un jeune magicien qui était loin de posséder tous les sorts magiques et d'en savoir autant qu'aujourd'hui, il n'était même pas encore devenu détective et ne combattait pas encore le crime de manière officielle. En effet à cette époque il parcourait, en compagnie de Rose, la terre à la recherche de sortilège et d'artefact magique qui lui permettrait par la suite de devenir l'un des plus grands magiciens de la terre. Ses différentes recherches le menèrent aux quatre coins du globe et en cette année 1932 il avait reçu de la part des Sevens l'ordre de fouiller l'Égypte.

Parmi les découvertes qu'il fit une d'entre elle resta gravé dans sa mémoire non pas car il s'agissait d'un puissant sortilège ou d'un mystérieux artefact, mais car il ne put jamais mettre la main sur cet objet.

Tout a commencé au début du mois de juin, Rose et Richard étaient quasiment perdus en plein désert lorsqu'ils découvrirent l'entrée d'un tombeau enfouit sous le sable. Ils ne le virent pas tout de suite bien entendu, mais Rose avait ressentit sa présence et grâce à leur magie ils parvinrent à déblayer le sable et à trouver l'accès. Sur leurs gardes, ils décidèrent ensuite d'explorer ce temple à la recherche de la source de la magie qui émanait ce cet endroit. Après une bonne heure passée à explorer les couloirs et les impasses du temple ils arrivèrent enfin au centre de ce dernier où était conservé ce précieux artefact, mais à leur grand regret ils ne parvinrent pas à le récupérer ou à l'activer. La magie de cet objet leur était inconnue.

Au cours des mois et des années qui suivirent Occult tenta tout pour le récupérer, mais avec le temps qui passait -et la sagesse qu'il accumulait au passage- il abandonna cette idée, veillant toujours de temps à autres que l'objet ne tombe pas entre de mauvaises mains.



De nos jours dans le bureau du Docteur Occult à Central City


Richard Occult cherchait le dossier contenant toutes les informations qu'il disposait sur cet artefact, son bureau avait beau être le mieux organisé possible il était parfois bien difficile de trouver un papier parmi les milliers dont il disposé. Bien sûr si tout était rangé dans un ordinateur cela aurait bien plus simple, mais à l'époque où il avait commencé à accumuler toutes ces informations sur ses enquêtes, sur les personnes à surveiller, sur les nombreux artefacts et sortilège qu'il avait découvert au fil des années, Internet n'existait pas et il était à présent bien trop âgé pour changer ses bonnes vieilles habitudes… du moins c'était ce qu'il avait toujours pensé. Il avait déjà trouvé les informations qu'il disposait sur Constantine et il cherchait à présent celle sur cet artefact qu'il avait découvert il y a des années en Égypte. En effet, il avait appris de source sûr que John Constantine en personne avait découvert l'existence de cet artefact. En temps normal il ne s'en serait pas inquiété, si lui en plus de 80 ans n'avait jamais découvert comment récupérer cet artefact il imaginait mal comment quelqu'un d'autre pourrait mettre la main dessus, mais avec Constantine il fallait s'attendre à tout.

Cela faisait plus d'une demi-heure qu'il cherchait donc son dossier lorsqu'il le trouva enfin. Un œil extérieur trouverait sans doute qu'il utilise de vieilles méthodes révolues, mais elle marchait alors il ne jugeait pas utile dans changer. Il se mit donc à lire les deux dossiers avec un grand intérêt. Bien sûr il connaissait déjà la plupart des informations présentent puisque c'était lui qui les avait découvertes, mais ce rafraîchir la mémoire ne faisait de mal à personne.

Une fois toutes les informations lues et relues Occult se mit donc en route. Prêt à empêcher Constantine de mettre la main sur cet artefact par tous les moyens s'il le fallait, car il ne laisserait jamais cet artefact tomber entre de mauvaises mains, ce qu'il était à ses yeux entre celles de Constantine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/08/2019
Messages : 51
DC : RAS
Situation : ... Probablement ivre.
Localisations : L'Oblivion Bar - La Maison du Mystère
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 25 Aoû 2019 - 17:04




Le zipo s'alluma avec un crépitement caractéristique, crachant une flammèche orangée et dansante. Dans un mouvement rendu quasi automatique par l'habitude, on approcha l'extrémité d'une cigarette le temps qu'elle s'embrase, avant de refermer le briquet d'un mouvement de poignet. John Constantine se laissa aller contre le tronc d'un arbre, inspirant une bouffée de tabac avant de recracher un petit nuage d'un air pensif.

Le magicien patientait dans la cour du réfectoire de la fac de médecine de New York depuis une dizaine de minutes maintenant. Il avait réussi à baragouiner son entrée dans le bâtiment, prétendant être un assistant perdu dans les couloirs. L'anglais s'était glissé derrière un arbre, hors de la vue de la plupart des gens et ayant l'air de faire une longue pause cigarette. Il n'aimait pas spécifiquement New York. C'était une ville trop haute, trop bruyante, trop peuplée. Trop pleine de mauvais souvenirs, aussi. Rien à voir avec sa Londres bien-aimée, à vrai dire, qui lui manquait beaucoup ces derniers temps. Mais on ne peut pas toujours aller exclusivement où l'on aime aller, spécifiquement lorsque l'on vit le même genre de vie que Constantine.

Hier encore, il était en Egypte. Ces dernières années, le magicien avait commencé à partir à la recherche d'armes, de sortilèges ou de protections plus activement que jamais auparavant. John Constantine avait des ennemis bien plus puissants que lui, en pouvoir comme en force: il avait jusqu'ici réussi à leur glisser entre les doigts ou à leur faire suffisamment peur, mais ça n'allait pas durer pour toujours. Pour l'instant, ses recherches étaient une perte d'énergie et de temps monumentale: il avait trouvé des pièges, des cul-de-sacs et des fausses pistes, mais relativement peu d'artefacts. La magie était rare, dans le monde, et il était généralement difficile de trier le vrai et le faux.

Pourtant, il avait trouvé un temple, à demi-enseveli dans les sables d'Egypte, grâce au journal d'un Haut-Prêtre d'Anubis mort et embaumé depuis longtemps. Au fil de ses recherches, il avait fini par croire que ce que contenait l'endroit était précisément ce qu'il cherchait.

Le magicien releva les yeux vers le refectoire, observant une flopée d'étudiants passer avec des plateaux pour s'installer en discutant aux différentes tables du restaurant universitaire. Il avait tenté d'entrer par lui-même dans le temple, traversant les différents pièges et défaisant un par un les verrous qui en barraient l'entrée. Mais la porte du saint des saints était restée résolument fermée peu importe les sortilèges qu'il avait lancé dessus. Constantine avait besoin d'aide, et la fac de médecine semblait l'endroit tout désigné.

***

-Alors, grosse journée ?

Le futur docteur était tout seul, assis à sa table, occupé à manger (... probablement. Constantine ne comptait pas rentrer dans sa tête pour l'instant et il se moquait bien de ce qu'il faisait jusque là). Le thaumaturge n'attendit pas de réponse, et tira une chaise devant l'étudiant. Sa cigarette commençait progressivement à se raccourcir, mais il lui restait encore de quoi fumer avant de devoir en sortir une autre.

-J'aurais besoin de ton aide, si tu veux bien m'accorder 5 minutes.

Constantine aurait probablement dû demander à Nabu, plutôt qu'à Khalid. Mais si il l'avait fait, il aurait probablement terminé grillé sur place (ou enfermé dans une prison dimensionnel magique, quelque part très loin de la terre). La porte du temple était scellé par une magie ancienne, puissante - divine. Quelqu'un maniant la force primale de Thot avait bloqué l'accès à l'artefact, et les sales pattes de Nabu traînaient partout autour de la porte.

Constantine ignorait pourquoi le Seigneur de l'Ordre avait décidé d'isoler perpétuellement l'objet hors du monde, mais c'était un critère de confirmation suffisant à ses yeux: c'est que l'artefact était puissant, et le magicien avait besoin de beaucoup de puissance, ces derniers temps. Le verrou était savamment réalisé, et seul l'énergie du dieu Ibis pouvait l'ouvrir (ou quelque chose de plus puissant encore). Il aurait fallu le Heaume de Nabu pour entrer. Mais tout bien considéré, le Heaume de Thot ferait parfaitement l'affaire. Un léger gargouillis vint interrompre ses pensées.

-... Tu comptes manger ton dessert ? J'ai pas avalé grand chose depuis hier.



The Fool - 22th Major Arcana of the Tarot Deck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6609-do-you-like-my-spider-s-web-john-co http://dc-earth.fra.co/t6606-john-constantine-laughing-magician
Inscription : 09/11/2017
Messages : 369
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
New Titans
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 26 Aoû 2019 - 11:26
Khalid Nassour mange.
Seul.
Comme d’habitude.

Ses contacts avec ses camarades sont réduits au minimum ; et il sait que c’est de sa faute.
Il est absent. Trop souvent.
Il ne vient quasiment plus en cours. Il rend à peine ses devoirs. Il ne fait plus qu’acte de présence, en général ; ça le mine. Et ça l’isole.

Les études de Médecine sont difficiles et brutales ; injustes.
C’est une jungle.
Certains posent des pièges. Certains donnent de fausses informations. Certains se battent, même, contre d’autres.
Il y a des prédateurs, il y a des proies. Et il y a lui.
L’animal malade.

Celui qui va échouer, ils le savent ; tous.
Il vient trop peu. Il révise trop peu.
Il va échouer. Et les autres le fuient, alors. Hors de question de traîner avec un nul. Hors de question de perdre du temps avec lui.
Hors de question de s’intéresser à quelqu’un qui ne réussira pas les examens.

Avant… avant, c’était différent.
Avant, il n’était pas seul, ici. Dans ce réfectoire.

[Egypte] Un heaume, deux trench-coat et un artefact  R%C3%A9fectoire-d-universit%C3%A9-41378035
Dans cette salle immense et désormais désagréable.
Où il s’amusait, jadis ; avec ses proches.

Avec elle. Shaya.
Sa petite-amie. Qui ne l’est plus.
Il vit avec. Il a même trouvé une autre compagne, qui le comprend et le rend heureux.
Mais… quand même.
Khalid est seul, là. Ça le mine.
Même si sa solitude sera bientôt trompée – et il va la regretter, très rapidement.


« Mmh ? »

Le jeune homme relève les yeux ; il sent quelque chose.
Quelqu’un.
L’aura de quelqu’un, en fait. Qui l’informe avant même la fumée de cigarette.


« Oh. »

C’est lui ; c’est bien lui.
John. Constantine.
La légende. Le mythe. Le fou.
Le dangereux.
John Constantine. Qui le rejoint. Qui s’installe. Qui lui parle.


« Euh. »

Qui veut même lui prendre son dessert.
Ce qui pousse Khalid Nassour à lever un sourcil, troublé.

[Egypte] Un heaume, deux trench-coat et un artefact  Images?q=tbn:ANd9GcQodWNOpXXmrbtsNhnAVA606D5nKtotLklTUdFizl3-IcFK7ByZ
John Constantine ; ici.
Ça n’a rien d’une bonne nouvelle.


« Bon… bonjour. »

Ils se sont croisés à peine. Ils se sont vus à peine.
Et ça lui allait.
La réputation du Britannique le précède – et il n’est pas à l’aise, de le voir ici.


« Je… j’le garde. Le dessert. J’le garde. »

Khalid pose la main dessus.
Pas touche.


« Vous… vous voulez quoi ? »

La voix est hésitante ; mais pas le regard.
Khalid Nassour n’est pas encore Docteur Fate – mais il est Fate. Et il a fait ses preuves.
Il a sauvé le monde, déjà. Il n’est plus un gamin ou novice.
Plus vraiment.
Et il ne veut pas se laisser faire ou avoir, par Constantine. Surtout pas ici.
Prudence est mère de sûreté !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/08/2019
Messages : 38
Localisations : Central City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 1 Sep 2019 - 17:01
Doctor Occult rendit donc visite à Rose car il savait qu'elle avait la capacité de retrouver n'importe quelle créature magique ou homo-magi de ce monde, ce que Constantine était. Les deux détectives magiciens avaient racheté un vieux bâtiment dans un quartier quasiment à l'abandon. Le bâtiment était composé d'un rez de chaussé et de deux étages. Au rez de chaussé se tenait le bureau de Rose et au premier étage le bureau d'Occult ainsi que la bibliothèque magique qui faisait aussi salle d'attente. Au deuxième étage se trouvait l'appartement des deux amis.

Rose était occupée à classer des papiers lorsqu'il entra. Elle tourna aussitôt son regard vers lui alors que ce dernier lui dit :


« Excuse-moi de te déranger mais j'ai besoin de ton aide tout de suite. J'aimerais que tu m'aides à localiser John Constantine.

-John Constantine ? Qu'est-ce que tu lui veux à celui-la ?

-Il a découvert l'emplacement d'un vieil artefact. Tu sais celui qu'on avait découvert en 1932 dans le désert de Libye en Egypte.

-T'es toujours pas passé à autre chose ! S'exclama-t-elle en souriant. Je vais essayer de le trouver, mais il est malin, ça va peut-être être compliqué.

-T'es la meilleure, je sais que tu peux le faire. » Lacha-t-il pour l'encourager avant de s'en aller afin qu'elle ait plus de facilité à se concentrer.

Elle revint vers lui une dizaine de minute plus tard souriante et lui informa qu'il était à la fac de médecine de New-York.

« La fac de médecine ?

-Oui et il y avait d'avoir une autre présence magique à ses côtés, cela avait l'air d'être la magie de Nabu, mais le porteur du heaume de Fate change si souvent que je ne sais pas qui ça peut-être.


- Ça ne peut-être que Khalid Nassour, c'est le dernier en date et vu son âge ça collerait qu'il soit à la fac, mais qu'est-ce que Constantine lui veut ?

-Ça j'en sais pas plus que toi.

-Merci pour tout je vais me mettre en route.

-De rien. Finisa-t-elle alors Occult était déjà partie à travers un de ses portails.

New York, fac de médecine


Occult apparut dans une petite ruelle situé en face de la fac de médecine. Une petite ruelle où personne ne le remarquerait mais d'où il pouvait surveiller toutes les allées et venues en provenance de cet établissement. Cela faisait bizarre à Occult de revenir là après toutes ses années, il avait été étudiant ici il y a bien des années, l'endroit avait changé depuis, mais il lui paraissait toujours aussi désagréable. Non pas qu'il n'avait pas aimé apprendre, mais il n'y avait pas vraiment d'ami et avait surtout eu des problèmes avec les autres enfants de son âge avec qui il ne s'entendait pas très bien -ce qui n'était pas très surprenant quand on a été élevé par un groupe de sorciers mystiques dans le but de protéger la terre de menaces magiques plutôt que comme n'importe enfant du Bronx. Il remonta donc le col de son trench-coat afin que son visage ne soit vu par personne. Il n'avait plus qu'à attendre que John sorte d'ici et pour être sûr qu'il ne perde pas le contact avec lui il lia une connexion télépathique avec Rose afin qu'elle l'informe des mouvements de John. Il était bien organisé, mais Fate rajoutait une pièce dans l'échiquier et il ne savait pas trop à quoi s'attendre de lui. Leurs rares entrevue s'était rarement bien passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/08/2019
Messages : 51
DC : RAS
Situation : ... Probablement ivre.
Localisations : L'Oblivion Bar - La Maison du Mystère
Shadowpact

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 1 Sep 2019 - 18:17




Constantine laissa échapper un grognement déçu. Il aurait vraiment aimé avoir ce dessert. Tant pis. Il trouverait bien un autre gamin trop préoccupé par ses schémas d'anatomie humaine à qui voler son dessert. Quoique Khalid devait, récemment, avoir d'autres sujets de préoccupation que les schémas d'anatomie. Humaine, ou non. Le magicien planta son regard dans les yeux du jeune homme.

-Je voulais t'adresser mes condoléances, d'abord. Sincèrement.

Ses condoléances, pour le peu qu'elles changeraient, étaient vraies. Le thaumaturge n'avait rien contre l'étudiant. On aurait vaguement pu dire qu'il l'aimait bien, mais il n'avait pas vraiment d'avis tranché sur la question pour l'instant. Pour l'instant, il se sentait plutôt désolé pour lui: si jeune, et impliqué de force dans un combat millénaires face à des forces qu'il ne comprenait pas et que l'humain n'avait jamais été fait pour comprendre, poussé sur le champs de bataille par une entité cosmique qui ne concevait l'humanité comme les pions savamment élaborés d'un jeu d'échec à l'échelle de l'Histoire avec un grand H et de ce qui venait avant et après. Si jeune, et déjà obligé de devoir s'occuper de préoccupations métaphysiques, des lois de notre réalité et de l'Ordre tel qu'énoncé par les Seigneurs de l'Ancienne Égypte. Constantine compatissait: à son âge, un adolescent devrait plutôt se concentrer sur ses études, ses amis, ses relations amoureuses. Du moins, c'est ce qu'il supposait. Il n'était jamais vraiment passé par là non plus, alors forcément, sa compassion se limitait toute seule à un moment donné.

-J'aurais besoin d'un coup de pouce magique. Normalement, j'aurais demandé à Kent.

Constantine rassembla ses mots, ses phrases, ses tournures, ses implications. Il pouvait voir que Khalid ne lui faisait pas confiance - mais qui lui accordait ne serait-ce que le bénéfice du doute, ces temps-ci ?- aussi devait-il s'assurer de ne pas le brusquer. Du moins, pas trop. Le gamin en avait bavé, récemment, et il n'était plus vraiment le bleu qu'il était lorsqu'il avait mi la main sur le heaume la première fois. Il fallait être consciencieux. Charmeur. Et efficace.

-Il y a une porte, au milieu des sables d'Egypte, que je ne peux pas ouvrir. Elle est scellé par une magie largement au-dessus de ce que je peux m'offrir. J'ignore, franchement, ce qui est derrière. Ce que je sais, c'est que dernièrement, de plus gros poissons que moi l'ont découverte. Et ont tenté de l'ouvrir.

Ça, c'était faux. De ce qu'il en savait, personne n'avait tenté d'ouvrir la porte ces derniers temps - il avait remarqué des traces, plus anciennes, mais qu'il n'avait pas réussi à identifier. Personne n'avait essayé de force le coffre-fort antique jusqu'ici. A part Constantine.

-Ils ont presque réussi. J'ai peur que les défenses ne tiennent pas, avec le temps. D'ordinaire, j'aurais transféré moi-même l'objet vers une cache plus sécurisée, plus discrète, mais comme je te l'ai dit il faudrait de plus gros bras que les miens pour l'ouvrir. La magie antique égyptienne, c'était le domaine des résidents de la Tour du Destin.

Le magicien réajusta sa position. Il sentait une gêne. Petite, légère. Agaçant. Un point de tension entre ses omoplates, des poils hérissés sur sa nuque. Rien qui ne l'empêchait de se concentrer sur sa discussion, mais tout de même. Bizarre.

-Je serais bien allé voir Nabu, mais il ne m'aime pas. Et je ne l'aime pas non plus. D'autant que Kent a été très clair, là-dessus: c'est toi, son héritier. Personne d'autre. C'est toi qu'il a formé. C'est sur tes épaules que retombe le manteau du Docteur Fate.

La sensation de gêne ne disparaissait pas. Prit d'un doute, le magicien se laissa aller sur sa chaise, recrachant un nuage de fumée en l'air. Il ouvrit ses sens, le plus largement qu'il lui était possible de le faire. Après tout, il n'était ni médium, ni homo magi, ni quoi que ce soit de fondamentalement surnaturel. Il n'était qu'humain, mais parfois, c'était bien assez. Il laissa retomber son regard sur Khalid.

-Je comprendrais si tu refuses de m'aider. C'est peut-être un peu tôt. Et un peu brusque. Ce serait tout à fait ton droit.

Le magicien huma l'air. Il sembla, un court instant, sur concentrer sur la périphérie de son regard. Il sentait quelque chose, dans l'air, dans la terre. Il ne savait pas trop quoi, ni trop pourquoi. Mais quelque chose le fixait, il en était sûr. Constantine ne tiqua pas, ne réagit pas. Sur aucun plan magique ne put-on détecter sa réaction quelconque: à moins d'être dans la pièce en face de lui, il était difficile de dire si il avait remarqué quoi que ce soit.
Le magicien lança un seul regard à Khalid. Un regard perçant, fugace, haussant un sourcil. Si il avait écrit un mot sur son front, il aurait probablement été moins clair: "Tu l'as senti, toi aussi ?".


The Fool - 22th Major Arcana of the Tarot Deck
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6609-do-you-like-my-spider-s-web-john-co http://dc-earth.fra.co/t6606-john-constantine-laughing-magician
Inscription : 09/11/2017
Messages : 369
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Tempest ; Kalel.
Situation : Jeune Héros en formation.
Localisations : Mouvante, surtout New York.
New Titans
JSA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 2 Sep 2019 - 9:40
Khalid Nassour reste silencieux.
Longtemps.

Son regard reste figé sur John Constantine, devant lui ; il suit.
Il suit son discours. Il suit ses arguments. Il hoche même la tête, inconsciemment, instinctivement, afin d’éviter le Sorcier à poursuivre.
Il suit. Il comprend.
Et s’il ne dit rien, il lâche cependant quelques micro-réactions, qu’un homme comme le Britannique ne peut manquer.


« Hrm. »

Le jeune homme grogne, déjà.
Quand John présente ses condoléances ; il grogne, et esquisse un léger sourire gêné en agitant sa main.
Merci, semble-t-il dire ainsi ; merci, mais il ne peut en dire plus. La plaie est encore trop ouverte.


« Hem. »

Khalid prend une grande inspiration, ensuite.
Quand John évoque son besoin d’aide, puis explique clairement le lien avec lui ; la magie égyptienne. Evidemment.
Il fallait que ça tombe sur un truc comme ça.


« Humf. »

Le Magicien soupire, ensuite.
Et secoue même la tête.
Parce que le Britannique a terminé. Parce qu’il a exposé son point. Parce qu’il a même laissé une porte de sortie à l’étudiant en Médecine, qui pourrait ainsi se dérober suite à la dernière réplique de John.


« Je… »

Il ne veut pas ; il commence, mais il s’interrompt.
Khalid Nassour ne veut pas.
Il ne veut pas suivre l’Anglais. Il ne veut pas s’intéresser à son problème. Il ne veut pas filer en Egypte. Il ne veut pas gérer ça.
Il ne veut pas.
Il veut juste être là ; il veut poursuivre ses études. Il veut éviter les pièges, et suivre son instinct, qui lui dicte qu’il y a quelque chose, là. Que John ne dit pas tout.


« J’ai… cours de virus, là. J’ai… c’est une matière. Une matière importante. »

Pour essayer de bien faire. Pour essayer de valider son année.
Pour sauver ce qui peut encore l’être.


« Mais… »

Son regard se tourne ; son attention se détourne.
Vers les étudiants. Vers les autres.
Vers ceux qui, jadis, le tenaient toujours pour l’un des leurs. Vers ceux qui, auparavant, révisaient avec lui, blaguaient avec lui, s’amusaient avec lui. Déjeunaient avec lui.
Et.
Et là.
Et là… il est seul.


« Okay. »

Khalid ferme les yeux ; il soupire.
Il encaisse.


« Okay. »

Il se lève.
Avec des gestes lents, fatigués. Mesurés.
Las. Il se lève.


« Allons-y. »

Khalid glisse ses mains dans les poches de son pull à capuche, et s’échappe de la table ; de la chaise.
Son regard triste glisse sur le plateau, puis sur le Britannique.


« Et… et prends l’dessert, si tu veux. »

Il hausse les épaules, puis se détourne.

« J’ai plus faim. »

Khalid s’avance, alors ; vers la sortie.
Il part. Il quitte le réfectoire.
Et acte, inconsciemment, son départ définitif de l’Université de Médecine… pour rejoindre le monde de la Magie.
A son corps défendant. Hélas.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Egypte] Un heaume, deux trench-coat et un artefact

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'aime deux choses
» [Collection] Nous deux
» Côte des Deux Amants, le matin, avec Annie et Danver
» La vallée des morts - Egypte
» La citadelle Saladin et ses mosquées (Egypte) - PC et Mac

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Afrique-