" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd)

Inscription : 17/11/2018
Messages : 227
DC : Mr Freeze/Sandman/Silver Banshee
Localisations : Gotham City
Groupes : Birds Of Prey
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 25 Aoû 2019 - 15:09
Spoiler:
 

" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) 32248812

C’était un sale temps pour être flic. Un sale temps pour habiter Gotham on pourrait ajouter, pour peu qu’on ne soit pas l’un des bénéficiaire des largesses du nouveau maire. Oswald Chesterfield Cobblepot avait été élu de justesse non pas parce qu’il avait su ramener un espoir de meilleur lendemain pour la ville mais parce qu’il était apparu comme le seul rempart contre Jack Napier, “ Le Joker” pour encore pas mal de monde. Du moins suffisamment de monde pour que l’on lui préfère celui que certains surnomment “ le Pingouin.”

Les citoyens avaient eu le choix entre “la peste et choléra”, une expression qu’on retrouvait d'ailleurs dans beaucoup de bouches. Le vrai grand génie de ces deux hommes avait été de s’arranger pour exclure toute concurrence sérieuse et honnête dans la course à l’investiture, devenant les seuls choix possibles.

Le soir même de l'élection le Pingouin avait banni les super héros de la ville, hormis le Batman. La police de Gotham avait pour ordre de tenter d’arrêter tout héro costumé et plus de collaborer avec eux comme cela se faisait souvent jusque là. Le GCPD était de nouveau le seul moyen officiel de lutter contre “un certain crime”. ” Un certain crime” car évidement pour le pingouin et certains de ses alliés comme le Sphinx il n’était pas question qu’on s’attaque à leur business personnel. Les hommes et femmes du commissaire Gordon étaient donc priés d’agir contre le crime tant qu’ils ne s’attaquaient pas trop aux affaires du nouvel homme fort de la ville. Le Pingouin faisait d'une pierre deux coups, car il protégeait ses affaires les plus lucratives tout en éliminant la concurrence sans avoir à impliquer directement son gang: La police le faisait pour lui. Gotham sentait fortement la Chicago des années 20, et Cobblepot devenait un nouveau Capone. Au dessus des lois, intouchable avec la police à sa botte.


Certains flics acceptèrent la nouvelle situation sans rechigner, continuant à faire leur job sans fouiner dans les affaires du pingouin. Cédant à des corruptions ils tournaient les yeux ailleurs quand il le fallait et s’en prenaient aux petits criminels sans jamais s’attaquer aux gros bonnets. D’autres agents de police n’ enquêtaient plus sur les gangs du pingouin et ses alliés de peur pour leur vie ou celle de leur famille. Faisant profil bas ils attendaient la fin de la tempête, espérant de tout cœur que Batman face leur job, puisque lui avait encore le droit de le faire. Ils savaient ce qu’ils avaient à faire si ils croisaient un robin ou une batgirl: Tirer à coté, et faciliter leur action en feignant l’incompétence. Ce ne serait pas Gordon ou Montoya qui leur demanderait leur badge et leur flingue pour avoir manqué ce genre de cibles, personne n’en doutait. Le Pingouin les laissait là mais n'attendait peut être qu'une erreur de leur part pour les décrédibiliser.


Mais certains flics encore honnêtes doutaient de Harvey Bullock. Longtemps corrompu l’inspecteur qui avait toujours pris des libertés avec la déontologie semblait à nouveau traîner dans les petites combines, et accepter les enveloppes venant d’on ne sait où. Il avait quelques agents sous sa responsabilité et on ne prêtait pas à ceux ci d’être beaucoup plus honnête. Il y avait cependant depuis une semaine à l’intérieur de son groupe Zinda Blake, une femme affiliée aux Birds Of Prey un groupe de super héroïne. Elle avait acceptée l’offre du pingouin faite aux héros de rejoindre le GCPD, et pour certains flics corrompu il ne faisait aucun doute qu’elle était là pour les espionner et refiler des infos à son groupe de cogneuses. Voir à Batman. Bref c'était un danger.

Alors les flics pourris avaient deux attitudes envers elle. Soit ils l‘ignorait, soit ils lui pourrissaient gentiment la vie. Avec quelques petites remarques sexistes ou rappels à son passé d’actrice et pin up il y avait matière à la décourager de rester. Parce qu’après tout il était facile de se concentrer là dessus surtout quand on la voyait débarquer en tenue de cuir et mini-jupe. Tout juste avait elle mise un badge de flic par dessus le symbole des BlackHawk sur sa casquette et son blouson. Elle se fichait cependant pas mal de ces attaques car elle avait l’habitude: Étrangement pas mal d’hommes étaient lourdingues avec les femmes qu’ils imaginaient un peu réservées ou timides mais prompts a traiter de prostituée celles qui n’avaient pas de problème à montrer leur corps ou affirmer leurs envies. Pour ceux là rien n’était plus frustrant qu’une femme qu’on dit facile et qui pourtant se refuse à eux, car alors ils se demandaient : “ Mais si elle est facile pourquoi elle n’est pas intéressée par moi? Quelle sal….”. Qu’elle affirme disposer de son corps avec qui elle voulait et refuse leurs avances était une insulte pour ces égo vite froissés, et la première insulte qui leur venait à la bouche était particulièrement contradictoire. Pourquoi serait elle une prostituée si elle se refusait justement à eux? Mais là encore, elle avait l’habitude et tout cela glissait sur elle sans l'atteindre.


Cela faisait une semaine qu’elle était dans les locaux du GCPD et ce soir là Harvey Bullock avait décidé à l’envoyer dehors en patrouille avec un autre agent, une nouvelle recrue aux résultats prometteurs. Il convoquait donc la femme dans son bureau et lui expliquait ce qu’il attendait d’elle à l'abris des oreilles indiscrettes.

" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Galler10

“D’habitude c’est préférable de mettre un ancien en duo avec un nouveau, mais dans vos cas c’est un peu différent. Ce gars a d’après les tests tout pour faire un très bon flic mais c’est bien çà qui me fait peur. Ses résultats sont beaucoup trop bons pour qu’il n’ai pas d'ambitions plus grandes que le GCPD, surtout en ce moment. J’ai confiance en vous Blake, pas en lui.”

“Ok chef. Comment vous allez?”

Elle lui demandait cela sincèrement car Bullock avait l’air fatigué, son air négligé jouait pas mal là dedans mais c’était bien une réalité: Ils étaient débordés, et sous pression. Lui comme Gordon.



“Oh...oui. Vous savez...çà fait quelques années que je me suis rangé et voir avec quelle facilité j’arrive a faire croire à certains collègues que je suis un ripoux... Je croyais qu’ils me faisaient confiance maintenant. Mais je découvre que leur opinion sur moi n’a jamais changée en fait.”

Zinda était attendrie par le lieutenant et s’approchait de lui en posant la main sur son bras pour le consoler.

“Ça ira quand même ?”

Le lieutenant s’empressait de la repousser, atteint dans sa fierté. Il sortit alors un cigare de sa poche intérieur pour le porter à sa bouche.

“Ne prenez pas l’habitude de me parler comme çà Blake, même à l’abris des regards. Je suis censé ne pas vous sentir, et vous vous méfier de moi. Alors restez sur la ligne qu’on s’est fixé.”


Il y avait autre chose, car d’ordinaire il se foutait de ce qu’on pensait de lui et confier que des choses l’atteignait n’était pas dans son habitude. Il était un solitaire et parler à ses chats lui suffisait amplement jusque là alors ce n’était pas la peine de commencer à faire sa petite nature. Les temps étaient durs pour les flics oui, mais ce n’était pas une raison pour se laisser aller. Il alluma son cigare pour tirer dessus alors que Zinda s’était reculée, puis s’approchait de la porte du bureau pour l’ouvrir et s’adresser à Jason.


“Entrez.”

Puis il refermait la porte derrière lui et passait derrière son bureau en faisant signe à l’ancien robin incognito de s’asseoir, tout comme Zinda.


“Voici l’agent Blake vous allez faire équipe. Vous pouvez me rappeler votre nom et d’où vous venez?”

Il savait déjà tout cela mais feignait de prendre à la légère son dossier. Une manière de faire croire qu’il ne se méfiait pas de lui et permettre d’identifier plus facilement s’il devait lui aussi le catégoriser chez les pommes pourries du panier GCPD.


" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Rco00714
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 20/10/2017
Messages : 286
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Localisations : Est retourné à Gotham pour travailler avec le reste de la Batfamily pendant la convalescence de Bruce.
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 25 Aoû 2019 - 18:14


GCPD, ouvrez cette porte !


Ca avait été si facile d’infiltrer le GCPD que Jason se sentait presque embarrassé pour ces derniers. Presque. Parce que si Gordon était toujours… et bien, Gordon, il ne donnait pas cher pour le reste de la force, surtout pas depuis que Cobblepot s’était hissé au sommet. Les ordres du nouveau maire sur les héros masqués de Gotham l’avait tellement agacé qu’il avait décidé de s’occuper du cas du Pingouin une bonne fois pour toute. Ca lui apprendrait, tiens, à se croire plus malin que les autres. Parce que les officiers du GCPD qui, vraiment, suivaient ces ordres-là n’étaient jamais les plus brillants et la menace était si basse qu’elle en était ridicule, mais combien de ses filatures et autres boulots normalement faits dans l’ombre avaient été mis à l’eau à cause de ces fous du gyrophare ? Rira bien qui rira le dernier, ô Oswald.

Ce qu’il devait faire était de plus en plus évident, surtout avec les trois quart du GCPD trop occupés à ramasser les pots-de-vin pour faire leur boulot. S’il voulait faire tomber le Pingouin, il fallait d’abord qu’il s’occupe de tous ceux qui lui servaient de protection, en commençant par le bas de gamme. Il allait se faire une liste bien épaisse de tous ceux qui étaient trop contents que les jours de brutalité soient revenus parmi les prétendus sauveurs de Gotham, et quand le moment viendrait, il s’occuperait d’eux. Eux tous. Il était de retour dans cette petite secte sympa qu’était l’armée personnelle de Bruce Wayne, mais ça ne voulait pas dire qu’il allait se contenter de suivre les ordres. Il s’occupait de ses affaires, et quand ils seraient tous prêts à coordonner le renversement du tyran au nez crochu de Gotham, Jason ne manquerait pas de cibles.

Alors après s’être créer une nouvelle identité, il avait passé les tests du GCPD avec peut-être un peu trop de zèle – mais les autres recrues avaient si nulles et très certainement plus attirées par l’appât du gain made in Iceberg Lounge que par l’amour du devoir civique – qu’il n’avait pu s’empêcher de leur donner leur première leçon. Maintenant, il avait un peu trop d’yeux braqués sur lui à son goût, mais toujours moins que s’il était en train de courir de toit en toit en tant que Red Hood. Il pouvait faire avec. Il ferait avec, même. Le seul truc qui l’embêtait un peu, c’était que l’une de ses paires d’yeux appartenait au Lieutenant Bullock qui semblait être retombé dans ses vieux défauts – et de manière très théâtrale d’ailleurs. Trop pour que Jason n’y croit instant. Bullock était intelligent et son intérêt pour sa personne pourrait déranger. Aussi quand on lui apprit qu’il serait mis en paire avec Zinda Blake pour une enquête, Zinda Blake aussi connue sous le nom de Lady Blackhawk et actuel bras droit officieux de Bullock, Jason s’avala deux aspirines en cadeau. La journée promettait. Il marchait sur un fil invisible au-dessus du vide, et il était temps d’utiliser son Dick Grayson intérieur.

(Berk.)

Il se présenta donc à l’heure demandée dans le bureau de Harvey Bullock et afficha son air stressé le plus convaincant quand ce dernier riva un regard désintéressé sur lui. Ils étaient décidément tous les deux de grands acteurs dignes d’Hollywood.

« Je… William Cooper, chef. Je viens de Chicago ! » Il jeta un regard nerveux, un brin fuyant en direction de Zinda Blake qui n’avait pas bougé d’un pouce et dont la présence occupait malgré tout une bonne partie de la pièce. « Miss Blackhawk - euh Agent Blake, j’veux dire… c’est un honneur, vraiment. »

Elle faisait partie des rares costumés qui s’étaient pliés au régime d’Oswald, mais à la voir là, en tenue de Blackhawk et portant toujours l’insigne de ces derniers en plus de celui du GCPD, il était évident qu’elle n’avait pas pris cette décision pour se faire oublier. Jason n’était pas le seul à avoir une motivation cachée, il en était persuadé. A dire vrai, même Harvey Bullock avait ses propres machinations en tête, car s’il voulait qu’il fasse équipe avec Zinda Black, c’était pour le tester. En bref, ils jouaient tous aux échecs les uns avec les autres en ce moment, et les échecs à trois, c’était toujours un peu délicat.

« C’est un honneur, » rajouta-t-il, maladroitement.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/11/2018
Messages : 227
DC : Mr Freeze/Sandman/Silver Banshee
Localisations : Gotham City
Groupes : Birds Of Prey
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 26 Aoû 2019 - 1:48
Le gars était pour le moins nerveux, du moins tout le laissait paraître. Il n’avait regardé qu’a moitié Zinda en apportant sa réponse à Bullock. Après cela il avait par deux fois dit que c’était un honneur de la rencontrer/faire équipe allez savoir. Elle sourit un peu sans rien dire, ses yeux ne s’ attardant pas trop sur lui pour regarder le lieutenant et surtout sa réaction.

“Vous avez bien fait de vous reprendre agent Cooper, ce surnom que vous lui avez donné ne signifie rien, du moins sur toute la municipalité de Gotham. En dehors de cette ville …”

Le cigare fumant coincé au coin de sa bouche il fit un signe de la main l’air de dire “ bon débarra”.

“...elle peu bien faire ce qui lui chante.”

Le regard un peu absent Zinda écoutait Harvey jouer sa comédie, donner le change. S’il était corrompu il ne pouvait pas la piffer forcément, il fallait donner un peu de cohérence à son personnage pour être crédible auprès de ses hommes comme du nouveau. Il ouvrit le dossier fraîchement imprimé puis regarda son interlocuteur dans les yeux un bref instant.

“Chicago hein…”

Il feuilletât ensuite les pages dans un silence a peine troublé par le faible bruit des téléphones provenant de bureaux. Zinda tournait à nouveau les yeux vers William , n’ayant pas l’impression de voir chez lui autre chose qu’un jeune gars un peu mal à l’aise, comme on le serait tous en rencontrant un gradé de la police de Gotham. Peut être était il aussi un peu intimidé par elle du fait qu’elle venait d’une autre époque et qu’on la qualifiait parfois de “ héroïne de guerre”, du moins il semblait. Enfin bon elle n’aimait pas trop se faire encenser pour ces motifs là, “ Personne par la guerre ne deviens grand” comme disait l’autre là...elle avait oublié son nom ce devait encore être un général chinois ou un truc du genre...ah non c'était Maître Yoda. Alors peut être qu’il voulait parler de la justicière, pour le coup çà lui faisait plaisir de voir quelqu’un apprécier ce qu’elle faisait avec les Birds. Mais c’était bel et bien inapproprié d’en parler en ce moment, s’ils ne voulaient pas s’attirer des ennuis. Bullock avait fin ide feuilleter le dossier, il le refermait donc en brisant le silence.


“Bien Cooper et Blake, vous allez me faire une patrouille sur Downtown cette nuit. Le vieux Gotham et le quartier Diamond. Vous pouvez disposer.”

Il posa son cigare sur le cendrier en regardant tout à tour ses agents, les laissant refermer la porte. Une fois dans le couloir Zinda croisa les bras s’approchant de Jason pour lui parler en face.

“J’suis contente de te rencontrer et de faire équipe avec toi William, mais évite les gaffes à l’avenir.’

Elle enlevait sa casquette pour bien replacer le badge dessus, de sorte à ce que le symbole du faucon noir soit entièrement caché par celui du GCPD.

“Mais c’est sans doute un peu de ma faute.”

Elle marcha ensuite à travers les couloirs du Central, s’attendant à ce qu’il la suive naturellement. Passant plusieurs portes ils arrivaient à l’armurerie où elle prenait une CB un gillet parre balle et une arme à feu, invitant d'un geste son confrère a faire de même. Elle passait ensuite devant un guichet protégé d’une grille où ils lui donnaient une clé puis se rapprochait de Jason en entrant dans le garage.

“Je conduis çà te dérange pas?”

Bien sur qu’elle conduisait, quelle idée c’était une question purement rhétorique! Lui souriant elle songeait que la crainte de Bullock n’avait a priori pas l’air d’être fondée car ce jeune gars n’avait pas l’air d’un mauvais bougre. Mais restait à creuser un peu pour voir ce qu’elle pourrait y trouver.

“Pourquoi t’as quitté Chicago William?”


Autant pour trouver des réponses aux questions que se posait le lieutenant que pour faire un peu plus connaissance.


" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Rco00714
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 20/10/2017
Messages : 286
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Localisations : Est retourné à Gotham pour travailler avec le reste de la Batfamily pendant la convalescence de Bruce.
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 26 Aoû 2019 - 21:20


GCPD, ouvrez cette porte !


La machine était décidémment bien huilée, à tel point que Jason commençait à se demander si l’intégration de Lady Blackhawk dans le GCPD n’était pas une conséquence plutôt qu’une cause. Bullock jouait aussi bien la comédie que possible et elle suivait avec tant d’aisance qu’il lui paraissait envisageable de penser qu’ils s’étaient mis de mèche avant qu’elle ne prenne la décision un peu folle de rentrer dans les rangs. Cela voudrait évidemment dire que Gordon était lui aussi dans la magouille, et ça n’étonnerait Jason qu’à moitié, au final. Par extension, cela pouvait aussi impliquer Bruce ce qui était un peu plus délicat parce que, premièrement, merci de m’avoir prévenu Bruce et deuxièmement, il était censé y aller plus doucement désormais et s’il montait un réseau d’infiltrés dans le GCPD, il se ferait taper sur les doigts par Selina Kyle.

Tout ça était certes très intriguant, oui, mais ce n’était pas ce qu’il était venu faire en premier lieu. S’ils avaient tous décidés de s’allier dans leur coin, grand bien leur fasse, lui il était là pour démasquer les salauds de bas étage – pour leur régler leur compte en temps voulu. Sa partie préférée.

« Je sais, je suis désolé, » grimaça-t-il en baissant maladroitement les yeux au sol avant de redresser la tête, comme s’il venait de se rappeler que lui aussi portait l’insigne. « Ca n’arrivera plus. »

Il la suivit à travers les couloirs jusqu’à l’armurerie. Il ne connaissait pas grand-chose d’elle au final. Juste ce qu’il se disait et ce qui figurait dans le dossier que Bruce avait sur elle – mais ce dernier avait fini par deviner que Jason piochait dans sa base de données et il soupçonnait de ne plus avoir qu’accès aux parties visibles des icebergs. Elle faisait partie des gentils, c’était déjà ça. Il devait bien admettre que la façon dont elle se mouvait entre les bureaux et sous les regards parfois très animés des pourritures du commissariat imposait le respect. Elle n’avait besoin de l’autorisation de personne, et elle semblait plutôt ravie de le rappeler à ceux qui osaient en douter. Bref… respect.

Il se munit de son équipement en même temps qu’elle puis la suivit comme un chiot suivrait sa mère jusqu’au garage. Elle lui désigna les clés et il sourit en réponse à ce qu’elle lui dit.

« Ca va de soi, » dit-il avec un petit sourire.

Quelques secondes plus tard et ils étaient installés dans la voiture qui leur avait été assignée pour la nuit. Patrouiller sous la lumière de la Lune, Jason connaissait, mais le faire en était assis bien confortablement dans un véhicule chauffé ? Hey, c’était pas si mal d’être flic apparemment. En plus, on pouvait même arrondir les fins de mois en se vendant au plus offrant sans risquer grand-chose en retour. Le. Rêve.

C’est elle qui entama la conversation tandis qu’elle manoeuvrait avec aisance vers la sortie du garage souterrain. Il appréciait déjà de pouvoir profiter de ses talents de pilote.

« Et bien… je viens de Chicago mais je ne suis pas né là-bas. Je suis Gothamite d’origine. Mes parents ont déménagé un peu avant mes dix ans et c’est à Chicago que j’ai grandi. » Ma mère est morte dans son vomi, une seringue dans le bras tandis que mon père servait de bouc émissaire à Double Face, et après ça, ce sont les rues de Gotham qui m’ont élevé. « J’ai toujours voulu revenir. On n’oublie pas son lieu de naissance, et quand j’ai appris que Cobblepot était devenu maire, j’ai… »

Il s’interrompit de lui-même, comme s’il prenait conscience qu’il abordait un sujet délicat. Il jeta un regard en coin à Zinda et fit mine de s’intéresser de plus près aux bâtiments qui défilaient de l’autre côté de sa fenêtre.

« Je sais que je suis pas censé en parler au Commissariat, mais je suis vraiment content de bosser avec vous, Agent Blake. Je collectionnais les maquettes des avions de la Seconde Guerre Mondiale quand j’étais petit. Vraiment c’est… » Il lui sourit doucement. « Une opportunité rêvée pour moi. »

Il hésita puis fit mine de se jeter à l’eau.

« J’espère que vous ne prendrez pas mal ce que je vais dire, mais j’aurais jamais cru que… ‘Fin, jamais j’aurais pensé qu’un homme comme Oswald Cobblepot arrive à obliger quelqu’un comme vous à rejoindre le GCPD. »

C’était elle qui avait lancé les interrogations, et il devait avoir l’air de tenir la route devant elle. Son but, c’était de trouver les vrais méchants, pas de se mettre Zinda Blake et Harvey Bullock à dos, et s’il devait faire la pourriture plus tard, il la ferait loin de ces deux-là. Ils ne feraient que lui compliquer la tâche, et il avait déjà assez de migraines comme ça, merci bien.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/11/2018
Messages : 227
DC : Mr Freeze/Sandman/Silver Banshee
Localisations : Gotham City
Groupes : Birds Of Prey
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 28 Aoû 2019 - 1:17
Ils avaient pris la route et la voiture de patrouille avait commencée à parcourir les environs du vieux Gotham. Tout en longeant l’avenue Zinda écoutait son collègue lui répondre. Deux confréres qui font connaissance parlaient de ce genre de chose, cela pouvait apparaître anodin. Mais elle cherchait aussi à s’assurer qu’il était fiable et vu ce qu’il disait pour le moment il en avait bien l’air.

Il était bien d’ici déjà, et ne semblait pas porter le nouveau maire dans son cœur, bien qu’il restât relativement sur la réserve sans dire franchement ce qu’il pensait de lui: et a vrai dire cela aurait semblé bizarre à Lady Blackhawk si son nouveau collègue était arrivé direct à son premier jour de service en critiquant celui qui avait la main sur la ville; un tel manque de réserve face à ce super-criminel alors qu’on travaille dans une police partiellement corrompue et à sa botte aurait semblé anormal: Et pris par elle au mieux comme de l’insouciance, au pire comme les paroles quelqu’un qui prêche le faux pour savoir le vrais.

Gardant les mains sur le volant elle regardait tantôt la route tantôt les yeux de William dans le reflet du rétroviseur central. Il disait être content de travailler avec elle, et qu’il collectionnait les maquettes d’avions de la seconde guerre mondiale quand il était petit.


“Ah bon? J’ai toujours mon Grumman Skyrocket dans un vieux hangar tu sais.”

Sur une île perdue n’apparaissant sur aucune carte, juste à coté de l’endroit où stationne le vaisseau spatial d’Hawkman. Mais c’est une autre histoire. Elle lui sourit.


“Je l’ai retapé pour m’occuper et il vole toujours. Mais tu sais je préfère les avions dernier cris, je ne suis pas une nostalgique. Il faut savoir faire table rase du passé et s'ouvrir à la nouveauté, et j’ai toujours vécue avec mon temps.”


Elle n’avait pas eue le choix, probablement ne se serait elle jamais aussi bien adaptée à son époque si elle était restée sur celle qu’elle avait quittée et les amis qu’elle avait perdue. Zinda était quelqu’un qui vivait avec son époque et savait profiter de l’instant présent sans rester les yeux rivés sur un rétroviseur. Son nouveau collègue continuât a parler en lui disant qu’il était étonné que Cobblepot ai réussi à “l’obliger” à rejoindre le GCPD. Zinda était étonnée qu’il puisse penser cela et a vrai dire çà la vexait un peu. Personne ne l’obligeait à rien, elle ne faisait pas cela parce que le Pingouin l’aurait forcée. Pas même parce qu’Oracle lui aurait demandé non, elle le faisait parce qu’elle avait prise conscience en parlant avec Harvey que les flics de cette ville allaient vivre des temps difficiles. Et qu’elle ne voulait pas qu’ils soient seuls dans ce moment là. Mais elle savait que la solution viendrait de Batman et les siens un jour, ou d’Oracle.

La question était “ et en attendant?”. En attendant que les super héros remettent un maire démocratiquement élu à sa place derrière les barreaux sans passer pour des criminels, que pouvait elle faire pour aider les flics honnêtes a ne pas se faire submerger par les pourris? Pour aider tous ces citoyens qui espéraient encore un salut de la police dans cette ville maudite? Zinda n’agissait pas pour Barbara et les Birds Of Prey, elle agissait pour elle. Comme Lady Blackhawk, quelqu’un qui entre en résistance quand on pense que l’ennemi a gagné. Et un résistant çà ne prend pas toujours le maquis comme les compagnons du Batman dans cette ville. Ça peux aussi agir de l’intérieur. Elle n’avait jamais faite comme cela, et a vrai dire comme l’avait pressenti Bullock elle était peut être un peu trop naturelle et directe pour que cela se passe sans problème. Aussi espérait il la conseiller au mieux pour qu’elle ne fasse pas d’erreur.


“J’ai acceptée l’offre du maire sans y être obligée. Je l’ai faite parce que je me suis dite que c’est le moment. Il y en a plusieurs qui ont rendu leur plaque vous savez, ne voulant pas participer à ce qu’il se passe. J’suis peut être naïve mais je pense que c’est justement pas le moment de la rendre, voir d'en prendre une. Pour triompher le mal n'a besoin que de l'inaction des gens bien pas vrai?”


Formule un peu convenue, mais elle n’était pas quelqu’un a intellectualiser 107 ans pour transcrire ses idée. C'était une fonceuse, et quelle fonceuse.

“Tu sais tu choisis aussi un drôle de moment pour t’enrôler.”

Elle pinça ses lévres en lui souriant, se tassant dans le fond de son siège. Elle aurait bien poursuivie à son tour la discussion pour en savoir plus sur lui mais une communication dans la CB attirerait leur attention.

“Voiture 86 on a un 10-57 sur Riverfront vous pouvez y aller? Une ambulance est en route.”

Zinda ne toucha pas à la CB et jeta un regard en coin à Jason pour voir comment il allait réagir. Elle était déjà en train de faire glisser ses mains aux gants noirs sur le volant, gardant le pied droit immobile. Prête a le coucher sur la pédale.


" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Rco00714
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 20/10/2017
Messages : 286
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Localisations : Est retourné à Gotham pour travailler avec le reste de la Batfamily pendant la convalescence de Bruce.
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 3 Sep 2019 - 15:34

GCPD, ouvrez cette porte !


La réponse de Zinda l’éclaira un peu plus sur le pourquoi du comment, et il pouvait comprendre, réellement, ce qu’elle essayait de lui dire. Il fallait agir, et les règles avaient changé alors elle avait changé avec elle. C’était admirable et cela faisait preuve d’une grande volonté et d’une sacré détermination – ce qui, il supposait, n’aurait pas dû être une surprise quand on prenait en compte l’historique de Lady Blackhawk. Il ne pouvait s’empêcher, ceci dit, que c’était une bien triste opportunité ratée, car si Zinda s’était faite toute petite pour passer entre les mailles du filet tout en continuant à agir, il aurait aussi adoré la voir trop fière pour ça. Ca aurait pu être sympa de la croiser dans l’obscurité des nuits de Gotham, loin des faisceaux des lampes de police, mais toute aussi active et utile. Il n’était pas là pour juger ceci dit, surtout pas avec le respect qu’il avait pour la femme derrière le volant. Elle fonctionnait selon son propre système, tout comme Bruce le faisait, et le fait que ce soit des systèmes auxquels Jason peinait à croire n’entrait pas en ligne de mire.

Il n’aurait pas eu son team-up Lady Blackhawk/Red Hood, mais il pouvait très bien se satisfaire de William Cooper/Zinda Blake. Au moins, elle s’accrochait, et ça, ça avait de la valeur à ses yeux.

« Je ne voulais pas paraître insultant, je suis désolé, » bafouilla-t-il, l’air un peu intimidé. « Vous avez raison par contre : ce n’est pas en se détournant qu’on pourra aider. Et c’est exactement ce qui m’a poussé à demander mon affection à Gotham, parce que le climat actuel semble être si… »

Il ne put finir sa phrase, car la radio s’enclencha et la voix de l’opérateur pour la nuit grésilla dans l’habitacle. Pas besoin de réfléchir quant au code annoncé. L’avantage d’avoir été Robin, puis Red Hood était que s’infiltrer dans la police se faisait sans effort, parce que leur jargon, il le pratiquait depuis tout gamin. Il sentit la tension dans la voiture et devina les yeux de Zinda braqués sur lui, pleins d’attente. Il avait peut-être répondu juste à toutes ses interrogations à peine cachées, il en faudrait bien plus pour lever tout soupçon. Et, encore une fois, il avait mieux à faire que d’avoir un ex (ou pas ?) membre des Birds of Prey sur le dos pendant qu’il faisait l’inventaire des pourris du coin.

Alors il s’empara de la radio, pressa le bouton et répondit.

« Centrale, ici Voiture 86. 10-57 sur Riverfront, bien reçu, on se met en route. On y sera dans trois ou quatre minutes. Des indications sur le véhicule en fuite ? »

Il jeta un regard à Zinda et lui adressa une petite grimace penaude, comme s’il s’excusait de s’être ainsi emballé et d’avoir répondu à sa place. Elle était l’officier la plus gradée dans leur petite équipe toute fraîche, et William Cooper, contrairement à Jason Todd, vénérait les lois et règles en ce bas monde.

« Heureusement que vous avez pris le volant, » dit-il, la radio toujours en main. « Il se pourrait qu’on doive se lancer dans une course poursuite de dernière minute. »

Il jeta un regard sombre par la fenêtre tout en vérifiant qu’il était bien attaché, car c’était le genre de chose que William Cooper faisait machinalement quand une as du volant était sur le point de violenter l’accélérateur de la voiture dans lequel il était.

« Enfin, si on le retrouve… Percuter quelqu’un puis se barrer, c’est vraiment… »

Il ne finit pas sa phrase et se contenta de secouer légèrement la tête en attendant la réponse de l’opérateur radio, parce que William Cooper, lui, s’étonnait encore de la cruauté humaine avec une naïveté un peu puérile et un peu trop innocente pour le boulot qu’il avait choisi. On ne pouvait pas faire plus éloigné de Jason Todd.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/11/2018
Messages : 227
DC : Mr Freeze/Sandman/Silver Banshee
Localisations : Gotham City
Groupes : Birds Of Prey
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 4 Sep 2019 - 12:53

Lors de leur discussion William sembla penser qu’il s’était montré insultant avec elle. Que c’est mignon songea Zinda en ne remarquant pas qu’il jouait là un rôle le faisant passer pour plus timide qu’il n’était. Il commença à parler des raisons de son engagement ce qui intéressait sa coéquipière quand l’appel d’urgence eu lieu. Comme elle l’avait espérée il répondit et montra aussitôt qu’il connaissait bien le métier. Cooper se réjouissait qu’elle ai prise le volant au cas où il faudrait poursuivre le fuyard et son interlocutrice au Central répondait à ses questions.


“Pas d’information complémentaire sur le chauffard voiture 86, il faudra investiguer sur place terminé.”


Jason était parfaitement dans son rôle du jeune agent de police pas encore blasé par l’état du monde et la violence de Gotham. Faisant semblant de redouter d’être secoué il vérifiait sa ceinture, donnant à l'occasion toujours plus de gages de la sincérité de son engagement à l’agent Blake.

“Ok c’est partit”.


Les gyrophares et la sirène s’activèrent et le véhicule gagna en vitesse pour prendre plusieurs virages brusquement mais sans perte de contrôle. Toujours maîtrisée l’auto se glissait dans le trafic rapidement et avec aisance pour finir par arriver en a peine deux minutes sur les lieux, devant des bâtiments administratifs de Gotham.

Ils descendirent alors pour se diriger vers l’attroupement de passants autour de la personne qui était couchée sur la route. C’était un homme d’une cinquantaine d’année aux cheveux courts grisonnants qui semblait bien mal au point. L’ambulance arrivait elle aussi, les premiers secours se dirigeant vers l’homme pour vérifier son état.

Le soigner était la mission de ces hommes là, identifier le responsable celle des agents Blake et Cooper.


" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Rco00714
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 20/10/2017
Messages : 286
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Localisations : Est retourné à Gotham pour travailler avec le reste de la Batfamily pendant la convalescence de Bruce.
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 14 Sep 2019 - 19:03

GCPD, ouvrez cette porte !


Il n’y avait pas à dire, Zinda Blake n’avait pas volé sa réputation. C’était une vraie as du volant, sans aucun doute, et Jason regrettait clairement de devoir jouer la bleusaille aux grands rêves parce qu’il aurait voulu discuter plus en profondeur avec elle. Il devait se contenter de s’accrocher à son fauteuil d’une main et à la portière de l’autre en faisant mine de lutter pour retenir son repas tandis qu’il appréciait en réalité les compétences de la jeune femme à côté de lui. Au mieux du mieux, il lui aurait fallu un peu moins de trois minutes pour arriver là-bas avec sa moto, deux minutes trente tout au plus au meilleur de sa forme, mais elle, elle l’avait fait encore plus rapidement et avec bien plus de talent. Il avait cru perdre sa soirée quand Bullock l’avait affecté avec Zinda – inutile d’enquêter, elle serait clean, elle – mais puisque c’était fait, il pouvait autant en profiter pour assimiler tout ce qu’il pouvait d’elle, non ? Et qui sait, à la fin de tout ce bordel, quand William Cooper deviendrait obsolète, peut-être pourrait-il lui demander de lui apprendre deux ou trois trucs. Elle devait être terrible sur une moto.

Elle freina brusquement quand ils arrivèrent sur la scène du crime ; brusquement, mais sans que ça soit non plus terriblement violent, bien qu’il ne comprenne pas comme c’était possible. Jason réenfila son rôle de troufignon de base – il fallait être honnête – et se racla la gorge en lâchant portière et fauteuil.

« Et bien… Nous… euh, nous sommes arrivés rapidement. »

Il adressa un sourire qui tenait plus de la grimace à Zinda puis sortit de voiture.

C’était une scène comme il avait déjà tant vu, que ce soit en tant que gamin des rues ou Robin. Dans le premier cas, il était témoin et se barrait toujours avant que la police ne rapplique – il avait appris qu’il avait bien trop l’air d’un coupable pour tenter le Diable – et dans le deuxième cas, il ne s’attardait pas auprès de la victime. Il courait après les coupables, surtout. Il connaissait le protocole ceci dit, alors il s’empressa de faire reculer les civils pour établir un cordon de sécurité autour du pauvre vieil homme qui, dans l’état qu’il était, aurait beaucoup de mal à s’en sortir, et ainsi permettre aux secours de travailler aussi tranquillement que possible.

Il était conscient, évidemment, du regard de Zinda dans son dos et de l’attention particulière qu’elle portait à ses faits et gestes, et ce qui l’obligeait à redoubler de vigilance et à ne pas paraître trop habitué ou autre. Aussi quand le terrain fut finalement dégagé, il se détourna des civils pour jeter un regard un peu perdu à la scène. Il y avait du verre brisé un peu plus, signe que le coupable avait cassé une vitre ou même son pare-brise en percutant vieil homme. Il lui serait aisé d’en prendre un bout et savoir si c’était le premier ou le second, puis à s’en servir pour affiner ses recherches. Mais ce soir, il n’était pas Jason Todd.

Il se tourna vers Zinda, les sourcils plissés et l’air soucieux.

« On n’a aucun témoin oculaire de l’accident. J’ai bien une jeune femme qui m’a dit qu’elle était la première à être arrivée sur place mais elle n’est pas sûre ni du modèle, ni de la couleur de la voiture qu’elle a vu partir en trombe. » Il poussa un petit soupir avant de jeter un regard autour d’eux avant de pointer les bâtiments administratifs de chaque côté de la rue, de nouveau plein d’espoir. « Ces bâtiments sont truffés de caméras, on pourrait voir avec le service technique si l’une d’entre elle a attrapé quelque chose, non ? »

Puis il se mordilla l’intérieur de la joue, signe de nervosité.

« Comment vous voulez procéder, chef ? »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/11/2018
Messages : 227
DC : Mr Freeze/Sandman/Silver Banshee
Localisations : Gotham City
Groupes : Birds Of Prey
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 15 Sep 2019 - 1:21
Ils posèrent le cordon de sécurité puis firent leur travail. Interrogeant les personnes présentes ils n’apprirent pas grand chose. Jason avait été formé par le meilleur des détectives aussi sa difficulté principale était de se freiner pour ne pas attirer l’attention sur lui. Zinda le regarda faire, et l’ancien Robin cru qu’elle l’épiait car elle se méfierait de lui, mais ce n’était pas pour cette raison qu’elle le regardait.

Non la raison était tout autre. Zinda n’était pas flic, n’était pas détective. Elle ne l’avait jamais été même si ses compétences en le domaine n’étaient pas nulles non plus, car aux coté d’Helena ou Dinah on apprenait forcément des choses. Elle n'était pas détective aussi çà l’arrangeait bien d’apprendre ce travail d’investigateur aux cotés de l’agent Cooper. Celui ci faisait le bilan avec elle de ce qu’il avait trouvé et proposait de vérifier des cameras des bâtiments administratifs. Les yeux de Zinda quittaient l’homme sur sa civière qu’on embarquait à l’intérieur de l’ambulance pour se poser sur son collègue.

“Tu as raison allons-y. De mon coté j’ai sécurisé le verre brisé pour l’enquête, il nous servira si on retrouve la voiture. Et j’ai vérifié ses papiers.”


Son visage montrait qu’elle était préoccupée.

“Il s’agit de Charles Faraday, c’est un juge.”

Un juge se faisait renverser avec délit de fuite. Forcément l’accident n’en semblait plus autant un. Forcément il ne s’agissait plus d’un chauffard qui paniquait et ne voulait pas assumer sa grave erreur de conduite. Non ça devenait politique, surtout ces temps ci. Elle n’ajoutait rien à Jason mais il aurait suffisamment de jugeote pour comprendre tout çà. Le terrain deviendrait glissant, on chercherait peut être à leur retirer l’affaire en apprenant cela. Aussi Zinda n’allait pas à la voiture pour informer le Central du nom de la victime. Pour avancer le plus possible dans l'enquête avant qu’on essaie de leur prendre à eux, deux nouvelles recrues de bas grade chargées de faire des patrouilles.

Ils se rendirent dans le bâtiment administratif d’en face. Ce centre des impôts ne fut pas long à les mettre en relation avec le responsable de la sécurité qui les amenait au poste où étaient enregistrées les images de dehors. Là sur son ordinateur ils visionnèrent à l’heure de l’accident pour voir qui avait renversé le passant. Il s’agissait apparemment d’un Taxi mais on on ne pouvait pas voir sa plaque où son numéros. Elle garda une copie des données et sortir dehors avec Jason, là elle s’adressait à lui sur les marches du bâtiment.


“Je connais quelqu’un qui pourrais nous aider à retrouver ce taxi. Dis moi William...est ce que çà te dérange si on attend avant de prévenir le poste de l'identité de la victime?”

Elle eu un léger sourire mais était inquiète. Car elle ne le connaissait pas et ne savait pas comment il réagirait à cet écart sur les procédures. Allait il s’offusquer comme le jeune boy scout qu’il semblait être? Allait il accepter par envie de jouer les inspecteurs lui même. Ou bien demander une compensation quelconque à Zinda, dévoilant qu’il prenait vite le travers de pas mal de policiers corrompus de Gotham?


" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Rco00714
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Inscription : 20/10/2017
Messages : 286
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Localisations : Est retourné à Gotham pour travailler avec le reste de la Batfamily pendant la convalescence de Bruce.
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2019 - 14:51

GCPD, ouvrez cette porte !


Elle avait noté le verre, évidemment, elle avait noté le verre. C’était vraiment appréciable de se rendre compte que tout le GCPD n’était pas partie en vrille. Restait à voir maintenant ce que l’analyse montrerait… Si elle n’était pas mystérieusement perdue par le labo. C’était frustrant de ne pas pouvoir prendre le sac de preuves pour l’embarquer et l’examiner de son côté.

Pas aussi frustrant, ceci dit, que d’entendre le nom de la victime et de se rendre compte qu’il n’avait même pas reconnu Charles Faraday parce qu’il avait été trop occupé à jouer son rôle avec perfection. Quand Zinda lui annonça l’identité de la victime, il jeta un regard surpris vers l’ambulance. Les portes de cette dernière se refermèrent, mais pas avant qu’il ait pu voir, en effet, le profil familier de l’homme sur le brancard. Il faisait partie des dossiers « sensibles » qu’ils gardaient à l’œil avec Selina, Tim et Steph. Charles Faraday était le seul juge à Gotham qui avait encore sous la main des affaires ayant été conclues avant l’avènement au pouvoir du Pingouin – des affaires, donc, qui avaient été menées à bout avec professionnalisme et dans les règles de l’art. Ils avaient décidé de le garder à l’œil quand ce dernier était allé voir Gordon pour lui faire part de menaces qu’il avait reçues. Il en fallait du courage et peut-être un peu de stupidité aussi, car sa confiance aveugle au système judiciaire auquel il vouait sa vie ne l’avait de toute évidence pas épargné. Il avait accepté de devoir emménagé avec sa famille dans une des maisons sécuritaires gérées par le GCPD et voilà où il en était. Les chances qu’il passe la nuit étaient infimes.

Et Jason savait tout ça. Il connaissait aussi par cœur les dernières affaires du juge sur le point de passer au tribunal. Il savait aussi qu’il pouvait contacter Selina Kyle pour qu’elle organise la protection du reste de la famille de Faraday et du juge pendant ses soins, juste au cas où. Mais le hic… Le hic c’était que William Cooper, lui, ignorait tout de ça. En résultat, sa frustration ne fit qu’augmenter, surtout alors que la rapidité était souvent vitale dans ce genre d’affaire.

Il suivit Zinda jusque dans le bâtiment le plus proche en ruminant son dilemme intérieur. Sans surprise, les images ne leur révélèrent pas grand-chose d’autre qu’un véhicule dont la plaque était probablement fausse. Etrangement, ce n’était pas la voiture noire à laquelle Jason s’était attendu. Fallait-il mettre à l’écart les lieutenants de la famille Falcone qui étaient sur le point d’être jugés ? Un taxi, ce n’était pas vraiment le modus operandi de la mafia de Gotham…

Ils quittèrent ensemble bâtiment. Le cerveau de Jason était en pleine surchauffe tant il cogitait, rassemblait ce qu’il savait, faisait la liste des affaires et des suspects et cherchait des liens – tout en continuant à se demander s’il ne devait pas plutôt fausser compagnie à sa chère partenaire pour mettre ses autres partenaires sur le coup. Il sentait déjà la migraine se rapprocher.

Zinda l’arrêta sur les marches du bâtiment et le coupa dans ses pensées. Ce qu’elle lui dit le surprit, mais sans plus. C’était, sans aucun doute, la chose à faire. Faraday et sa famille étaient normalement protégés par le GCPD. Quelqu’un avait balancé sa position. Et, en dehors de ça, les flics pourris pullulaient tellement au commissariat qu’on risquait de leur enlever l’affaire juste pour faciliter la tâche des coupables si le juge passait la nuit.

« C’est une affaire sensible, » fit-il en faisant mine d’hésiter. William aurait largement préféré faire son rapport à Bullock, mais Jason, lui, était le plus grand adorateur de l’action dans l’ombre. « Disons que si ton contact peut nous obtenir une piste, on continue, mais sinon, il faudra prévenir le chef. Qu’en penses-tu ? »

Il lui fallait juste quelques instants sans qu’elle le regarde pour qu’il contacte Selina et les autres via le dispositif qu’il gardait toujours sur lui. Il devait remonter en voiture avec elle le plus vite possible, et une fois qu’elle serait concentrée sur sa conduite, il pourrait glisser sa main dans sa poche et s’occuper de la partie ombre de toute cette affaire. Il n’était pas très à l’aise, ceci dit, à l’idée d’œuvre dans son dos. Elle n’était pas juste un membre du GCPD. C’était Zinda Blake. Mais que pouvait-il faire d’autre ?

« En attendant, nous n’avons qu’à faire comme si nous n’avions rien trouvé aucun moyen de l’identifier. Il va devoir passer au bloc opératoire, et ça prendra quelques heures avant que quiconque ait l’occasion de le voir et de possiblement l’identifier. »

Avait-elle pris les papiers pour les garder avec elle ? Ah, bon sang, voilà qui donnait un sacré coup dans son rôle de parfait petit flic… Il avait peut-être accepté trop rapidement. Peut-être qu’il aurait dû juste partir… Foutue Gotham.

« Allons-y, » dit-il alors en espérant accélérer le rythme et détourner l’attention de Zinda des multiples erreurs qu’il venait de commettre. « Je te suis. »

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/11/2018
Messages : 227
DC : Mr Freeze/Sandman/Silver Banshee
Localisations : Gotham City
Groupes : Birds Of Prey
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 20 Sep 2019 - 19:28
Les réflexions de son collègue n’étaient pas dénuées de sens au contraire. Bientôt l’identité de la personne qui avait été renversée serait connue. Cette enquête serait une course contre la montre avant qu’on les appelle sur la CB en leur disant qu’on envoyait “ des gens” et qu’ils pouvaient reprendre leur patrouille. En tout cas il acceptait et entrait dans son jeu sans demander de contrepartie. La recrue se sentait elle de jouer les inspecteurs au défi de la hiérarchie? Ou alors était il dans le camp des pourris qui avaient commis cette tentative de meurtre, auquel cas il était trop heureux de pouvoir court-circuiter l’enquête en faisant disparaître les preuves qui auraient pu traîner? Elle penchait pour la première option, bien entendu.

“Bien allons-y.”

Elle se dirigeait alors vers la voiture de police et profitait qu’une autre arrive sur les lieux pour quitter le secteur. Elle roula d’abord doucement pour ne pas éveiller les soupçons mais dès qu’elle fut hors de leur champ de vision elle écrasa le champignon pour traverser la ville a toute allure mais sans gyrophare. Ce faisant elle sortait son téléphone portable et naviguait dans son répertoire pour appuyer sur la fonction “ appeler” avant de porter celui ci à son oreille.


“Ouai j'sais c’est dangereux et çà mérite une amende monsieur l’agent.”

Souffla t’elle avec un sourire à "l’agent Cooper" en entendant décrocher.

“Allô Massoud t’es où? Oui çà va écoute, tu peux rentrer au dépôt? Promis je te paie la course. Oui à tout de suite.”

Après avoir passée quelques quartiers en longeant une avenue la voiture s’éloignait du centre pour se garer devant un grand hangar où étaient parqués des taxis. Là un homme au teint mat attendait les bras croisé adossé à son yellow cab.

“C’est un ami Afghan il saura nous renseigner.”


Elle descendait de la voiture en faisant signe à son collège de faire de même puis approchait de Massoud en se jetant sur lui pour le serrer dans ses bras en exprimant sa joie avec beaucoup d’allégresse, ce qui mettait ce dernier très mal à l’aise.


“Je vous en prie miss vous savez que c’est pas bien.”

Elle reculait en rigolant.


Si dieu disait que c’est pas bien qu’on serre dans nos bras les gens qu’on aime çà se saurait vieux poto!”

Il soupirait, déjà las d’avoir a nouveau ce genre de discussion sur la religion avec elle. Il l’appréciait beaucoup mais elle avait une mauvaise vie, fréquentait les hommes, s’habillait de manière inappropriée et buvait. Elle volait même le bien d'autrui des fois. C’était vraiment dommage pour mademoiselle Blake qu’elle ne connaisse jamais le paradis car elle avait un cœur d’or. Il la recommandait à dieu parfois dans ses prières.

“J’aime ma femme alors c’est elle que je serre dans mes bras.”

Elle lui tapait un grand coup dans le dos en éclatant de rire.

“Haha toujours le mot pour rire Massoud! Si t’as droit à plusieurs femmes je signe tout de suite pour qu’on puisse enfin se faire des câlins alors !

Très mal a l’aise d’avoir cette discussion surtout devant l’autre agent de police à coté d’elle il s’adressait à Jason.

“Désolé, vraiment...désolé monsieur. Je...je ne suis pas d’accord avec ce qu’elle dit…c’est péché.”

" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Rco00715
" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Rco01516

Elle resta a le regarder avec des yeux malicieux, se retenant de le charrier encore un peu car elle adorait taquiner celui qui la ramenait des bars quand elle avait trop bu, c’est a dire quasiment tout le temps. Elle se retenait car elle avait un job a faire, une tentative de meurtre à élucider.

“Dis moi old pal...est ce qu’il y a un des taxi ramené avec des bris de glace ce soir?”


Massoud mettait ses mains sans ses poches en s’adossant à la portière de son véhicule, regardant Zinda et Jason. Il avait un peu peur de lui car il y avait pas mal de policiers racistes dans ce pays, avec des préjugés sur lui à cause de ses origines alors qu’il était pourtant un hommes des plus honorable. Qui était parti de chez lui pour fuir la guerre, et les gens auxquels certains ignorants l'associait.


“La soirée n’est pas terminée, et puis on ne les répare pas en pleine nuit. Revenez demain matin à huit heures miss...”

Zinda désigna le bâtiment derrière lui en réajustant sa casquette.

“C’est pas de la lumière que je vois là?”

Et de fait, une lumière émanait des fenêtres du garage qu’elle venait de montrer du doigt.

“Ah...je vous jure que je n’avais pas remarqué monsieur!”


Disait il les yeux apeurés en regardant Jason, ne sachant pas si on allait l’accuser de quoi que ce soit. Il faudrait s’y rendre, mais fallait il appliquer une stratégie particulière pour y entrer, ou se pointer en mode “ GCPD OUVREZ CETTE PORTE!!!” ? L’avis de l’agent Cooper intéressait sa coéquipière.




" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd) Rco00714
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-mister-freeze-silver-ba
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

" GCPD ouvrez cette porte!!!" (Zinda Blake/ Jason Todd)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'histoire ,la porte ouverte a l'imagination (explication)
» Panneau de porte...
» Je cherche à acheter des parements en brique pour appuis de porte-fenêtre
» Laguna 2 : Problème de verrouillage sur une porte
» [Scalese, Laurent]Le baiser de Jason

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: GCPD Central-