Broken Bat [Batfamily]

Inscription : 17/01/2017
Messages : 1486
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 15:51
Broken Bat [Batfamily] 454735-waynemanor

Le Soleil se lève sur le Manoir Wayne.
Il fait beau ; il fait bon.
Une belle journée se prépare. L’automne approche. Les feuilles commencent déjà à tomber. Les arbres brunissent.
La Nature enclenche sa mue ; ce sera beau. Comme cette journée – pour tous ceux qui ont la chance de pouvoir s’engager dans un quotidien doux et agréable.

Ce n’est, hélas, pas le cas pour les occupants de ce Manoir.
Car un drame s’y joue.

Depuis plusieurs heures. Depuis un temps certain.
Un drame se joue.
Un homme souffre. Un homme est dans le coma.
Un homme… lutte pour survivre.
C’est mal engagé.

Et un autre assiste à cela ; un autre lutte pour qu’il survive. Un autre utilise toutes ses connaissances, toutes ses forces pour cela.
Tout son amour.
Mais… ça ne suffit pas ; il le sait. Il le sent.


Broken Bat [Batfamily] 2014979-batman_001__rizz3n_empire__pg12_13

Perdu au cœur d’une Batcave sombre, silencieuse ; terrible. Etouffante.
Il prend sa décision, alors.
Il prend sa décision.
Allume le Batcomputer. Se branche sur le canal de communication qui relie toute la Batfamily.
Et se lance.


Broken Bat [Batfamily] 6012147-alfred4

« Mes… mes chers enfants.
J’ai conscience que vous êtes tous occupés par de nombreuses tâches, autant dans votre quotidien que dans vos vies privées. Et je suis sincèrement désolé de vous interrompre, car je valorise le temps que vous vous accordez, et la mission que vous servez.
Mais…
Mais je me dois de vous avertir. Il… s’est passé quelque chose.
Il y a eu… un drame.
Monsieur Bruce, il… il est…
Monsieur Bruce est blessé. Monsieur Bruce a été agressé, dans le cadre d’une mission de sa Justice League. Monsieur Bruce est… il a été frappé par Cheetah, une membre de la Legion of Doom de ce sagouin de Lex Luthor. Monsieur Bruce n’a… Cheetah était modifiée ; améliorée.
Monsieur Bruce n’a… il n’a eu aucune chance.
Monsieur Bruce est dans le coma.
Monsieur Bruce ne se réveille pas. Monsieur Bruce a… des blessures. Des blessures plus importantes que… que toutes les autres.
Monsieur Bruce est… je… il…
Par Saint-Georges, je vous présente mes excuses ; je ne sais quoi dire.
Je sais quelles décisions vous avez prises pour l’aider dans sa mission, avec quelle volonté vous avez souhaité vous impliquer plus ; mais… mais l’événement que nous craignions est intervenu plus tôt que prévu.
Monsieur Bruce est… dans le coma.
Je… je ne sais pas s’il en sortira ; je ne sais pas comment il en sortira.
Je… j’ai… Monsieur Bruce. Monsieur Bruce a besoin de vous.
A ses côtés.
Je… je vous en prie. Venez. Il… Monsieur Bruce, il… non. Bruce.
Bruce. Bruce a besoin de vous.
Mon… fils a besoin de vous.
Votre… père a besoin de vous. Venez.
Je vous en prie.
Venez. »

Et la communication s’achève ; et Alfred Pennyworth, le costume ravagé par le sang, le corps brisé par les heures d’opération… s’écroule, sur le bureau.
Il est épuisé. Il est brisé.
Il pleure.
Il a peur ; il a peur pour son fils – qu’il ne peut aider. Qui a besoin de plus.
Qui a besoin d’eux.
Pour espérer survivre.


(HJ/ Je propose que tous ceux intéressés postent, je relancerais avec Alfred et Bruce quand vous aurez posté. Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1342
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall
Situation : Aux prises avec des Bat-Vilains
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 17:25
Plusieurs jours étaient passés depuis que Stéphanie avait été sauvée des griffes de BatTim. Épuisée par ces émotions et ses jours d'emprisonnement, Steph' avait souhaité prendre une petite pause. Se retirer quelques semaines de la vie héroïque, bien qu'elle ai quand même tenu à se réserver des jours de ronde dans sa zone. Pour ne pas totalement abandonner la Batfamily alors qu'elle s'était engagée à les aider à protéger la ville tout en suppléant au mieux Batman. Mais la soirée précédente n'avait pas fait partie de ces soirs où elle revêtait son costume de Batgirl pour sillonner les toits de la ville. Stéphanie avait dormi, et plutôt bien dormi. Mais quelque chose l'avait réveillé.
Une sonnerie spécifique lui signant une communication sur le réseau de la Batfamily.

-Oho...


Ce n'était pas étrange qu'ils communiquent via ce canal, mais Steph' eut pour le coup un sale pressentiment. Elle ne savait pas ce qu'il c'était passé exactement, mais elle pressentait une catastrophe. L'une de ces catastrophes dont Gotham avait le secret. Branchant ses écouteurs pour entendre la communication, la jeune fille commença à s'habiller. Juste au cas où. En entendant la voix d'Alfred, Steph' fronça les sourcils. Et son cœur s'accéléra lorsqu'elle entendit le mot drame.

-Oh bon sang...

Immobile elle écouta la fin de la conversation à moitié habillée à moitié en chemise de nuit et elle senti un courant d'air froid la traverser en réalisant que la blessure de Batman... Était bien plus grave qu'elle aurait pu l'imagine. Bruce avait été blessé de nombreuses fois durant sa carrière héroïque mais là... Mais là son corps semblait avoir beaucoup de mal à se remettre. Bruce était dans le coma. Rien qu'essayer de l'imaginer ça semblait impossible... Mais pas tant que ça. Cette mission avait terriblement mal tournée et cette Cheetah avait laminé ce pauvre Batman. Même Alfred doutait et appelait à l'aide... Surtout ça en fait.

-Alfred est-ce que ça va ? Je vais... Alfred !


Encore à moitié sous le choc de la nouvelle, Stéphanie acheva de s'habiller et attrapa le sac contenant son costume de Batgirl avant de sortir de l'appartement. Oubliant même de prendre quelque chose à grignoter en court de route. Mais elle n'avait pas le temps de manger, et surtout pas l'envie. L'appel à l'aide du majordome avait fait taire ce besoin et la jeune fille couru donc vers le manoir. Elle arriva essoufflée au manoir et prit quelques secondes pour reprendre son souffle, constatant que même les chats de Selina étaient absents. Ils n'étaient pas dans les couloirs menant à l'entrée de la BatCave en tout cas. Peut-être avait-il senti le drame ? En descendant, Stéphanie se demanda si Selina était aussi au courant de la situation de Bruce.


-Alfred où est-ce que... Alfred ?


La jeune fille resta un moment immobile en apercevant le vieil homme effondré et en larmes face au BatComputer. Cette visions seule suffisait à faire disparaître tout espoir, mais elle fini par apercevoir le corps de son mentor étendu sur un lit. Immobile et inanimé. Dans le coma. Une vague de détresse et de désespoir l'envahit. Pas Batman Pas Bruce, non. Les disciples de Batman s'étaient réunis autour de Selina pour pallier à une éventuelle faiblesse de leur mentor... Mais le destin semblait bien décider à les rattraper et à leur porter un coup puissant.

-Oh non... Non...


Prenant une inspiration pour refouler ses émotions et ses lames, Stéphanie se dirigea vers le majordome. Lui aussi avait besoin d'aide. Il allait mal, très mal. D'une éducation très britannique, le vieil homme était plutôt réticent aux marques d'affection. Mais ça n'empêcha pas Stéphanie de lui passer les bras autour des épaules pour le serrer contre elle.

-Alfred, je suis là maintenant... Les autres vont arriver aussi... Enfin peut-être pas tous, mais je pense que certain viendront. Vous n'êtes pas seuls, Bruce et toi.


Elle resserra sa prise en lui frottant le dos, avant de finir par le relâcher. Elle se dirigea ensuite vers le lit où reposait le corps lardé de griffures de Batman.

-Hey Bat... Je sais que tu vieillis, oh d'ailleurs tu as un cheveu qui grisonne... Mais tu ne peux pas nous lâcher comme ça. Tu as survécu à tellement de sales coups des criminels de Gotham... A Brainiac, à Darkseid et à tant d'autres... Ce n'est pas une femme félin sur deux pattes qui va te vaincre. Des gens tiennent à toi, ici, tu le sais. Même si tu ne le dis pas, tu le sais.

Elle essayait de mettre un peu d'entrain dans sa voix, et s'était même risqué à une plaisanterie. Pour tenter d'alléger un peu cette situation terriblement oppressante. Batman dans le coma. Qui risquait de ne jamais se réveiller, voir de mourir... Ce qui reviendrait à peu près au même. Passant une main sur celle de son mentor, elle s'éloigna un peu pour se tourner vers le majordome.

-Est-ce que tu veux que je prennes le relais auprès de lui quelques minutes ? Tu peux me le demander ça ne me dérangera pas.

Enfin si, un peu. Elle avait beau ne pas avoir la même relation filiale que les autres pouvaient avoir avec Bruce, cela la troublait beaucoup.
Mais Alfred avait le droit à ce qu'on le soulage un peu dans sa peine.
Et puis, il y en aurait bien d'autres qui viendraient pour répondre à l'appel du majordome... Non ?


Broken Bat [Batfamily] Bargir13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1130
DC : Slade Wilson
Situation : Renvoyé de l'Université d'Ivy Town
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
Broken Bat [Batfamily] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 21:48

« Broken Bat. »
ft. Batfamily
_____La semaine de l’adolescent avait été plutôt mouvementé. Il était rentré en urgence à Gotham City avec l’aide d’Alfred. Il ne s’était pas réellement justifié sur les raisons de ce retour dans sa ville natale. Les journaux avaient fini par leur donner des réponses à leur question mais Tim était resté muet et n’avait pas réellement envie de mentionner ça. Il n’avait aucune envie d’en parler et Alfred n’avait pas réellement envie d’aborder le sujet.
Quelques jours plus tard, il en avait fini avec le règne de la chauve-souris futuriste devenu folle. Certaines questions étaient laissées sans réponse, une frustration pour Tim. Difficile de combler ce vide. L’adolescent était resté tranquille au manoir sans réellement chercher le contact social avec le reste de sa famille. Il avait besoin de temps, il avait besoin de se reposer et le majordome l’avait compris. Lorsqu’il partait en patrouille, il lui arrivait de finir sa nuit dans un des repaires de Batman et d’y rester les jours suivant. Il prévenait toujours Alfred, pas de quoi s’inquiéter.

Un beau jour, l’adolescent n’était pas revenu au manoir. Il s’était simplement endormi sur un semblant de canapé pour finir sa nuit après une longue patrouille. Alfred avait laissé un message sur l’ordinateur de Tim. Bruce s’était absenté depuis longtemps, peut-être trop longtemps pour que son fils adoptif soit complètement serein. Le majordome finit par avouer que Bruce avait été gravement blessé, il se rapprocha de l’enregistrement, fronçant les sourcils.
Au fil du message, les poings de l’adolescent se serrait. Il avait tout perdu. Tout était en train de se détruire devant ces yeux. Son renvoi à l’université d’Ivy avait été dur à digérer. Ray avait pourtant trouvé une solution alternative au jeune homme, un miracle qui s’est lentement transformer en cauchemar. Cette nouvelle, semble être la nouvelle de trop. Les nerfs de Red Robin confronter à de rudes épreuves commençait à tétaniser. Celui qui avait la réputation d’être le plus calme de la Batfamily était sous le point de craquer.

L’adolescent vira les affaires présent sur son bureau d’un revers de la main assez violente. Son visage commençait doucement à se défigurer par la rage. Une colère qu’il avait englouti au fond de lui depuis ces derniers mois. La goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il s’acharnait sur son matériel, ne semblant plus avoir le contrôle sur son corps. Il laissait parler toute cette rage qui sommeillait en lui sans chercher une seule seconde à retrouver la raison. Pendant plus de dix minutes, l’adolescent avait fracassé les écrans des ordinateurs jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’un tas de composants électriques. Quelques jurons arrivaient à se faire entendre entre les violents fracas du matériel qui se fait charcuter, des cris de douleur, des cris de colère, une rage qu’il camouflait depuis longtemps.

Lorsque la colère était passée, l’adolescent laissa derrière lui un repaire complètement désordonné avec du matériel informatique désormais inutilisable. Il se rendit au manoir avec un visage beaucoup plus calme et des rougeurs sur les jointures de ces poings. Il rentra ces mains dans son sweat pour masquer cela avant de se décider de descendre dans la Batcave.
Stephanie était présent au chevet de Bruce. Alfred était également présent. Il échangea un rapide regard avec le majordome pendant que Stephanie essayait d’adresser la parole à Bruce, dans un état comateux. Tim restait légèrement à l’écart pour ne pas gâcher ce moment.

« J’ai fait aussi vite que j’ai pu. » affirma l’adolescent avec un calme olympien avant de se rapprocher et de poser la main sur l’épaule de Steph pour lui apporter un léger soutien. Il semblait avoir du mal à trouver les mots.

Broken Bat [Batfamily] 529722C6qKLg6UwAAYnlX1




Broken Bat [Batfamily] Signa1-56349fd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin En ligne
Inscription : 21/09/2017
Messages : 323
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 22:18
Broken Bat
feat. BatFamily

Comment est-ce qu'on est censé agir quand la personne qu'on aime le plus sur cette planète n'est plus que l'ombre d'elle même... Pourquoi est-ce que j'ai si mal ? Pourquoi est-ce que j'ai l'impression qu'on vient de m'arracher une partie de moi et qu'on l'a découpée en petits morceaux... Assise sur le bord du lit, ce lit qu'on occupait il y a encore peu de temps tout les deux, je fixe devant moi sans trop savoir ce que je cherche, ce que j'attend. Depuis qu'il a été ramené ici au Manoir, depuis qu'Alfred m'a annoncé ce qu'il s'est passé, je ne suis toujours pas descendue dans la Batcave pour le voir... Je n'ai jamais été douée pour ce genre de chose... et puis est-ce que j'ai le droit légitime d'être présente moi aussi.... la gorge serrée, le visage humide de larmes, j'étouffe un sanglot tout en essayant de me convaincre que ce n'était pas inévitable... tout en essayant de me convaincre qu'on ne s'y est pas pris trop tard pour vouloir lui apporter notre aide... Je pousse un cri de rage, un cri de désespoir alors que je me laisse tomber au sol, près du lit. Cheetah... le nom de la personne responsable de tout ça... le nom de celle dont je me fais la promesse de réduire en miettes... Cheetah, tu as fauté, tu n'es plus digne de représenter la race féline... Je jure que je te trouverai et que je te ferai la peau pour ce que tu as fais... Je remonte mes jambes, je serre les poings alors que mon visage s'enfouit dans mes genoux.

Ce sont des bruits de pas, de porte qui me sortent de ma torpeur, de mon chagrin. Je relève la tête, fixe l'horloge et les aiguilles qui continuent d'avancer... D'un revers de la main, j'essuie mes joues, je retire toutes les traces de larmes. Je me lève, rejoins la salle de bain et me rince le visage... plus de larmes, plus aucunes traces... je dois être forte, je ne dois pas plier sous la douleur... Silencieuse, je quitte la chambre de Bruce et je descend une à une les marches des escaliers... J'hésite, je suis prête à faire demi tour, plusieurs fois, mais je repense à cette promesse que je lui ai faite, celle que j'ai faite à tout le monde lors de notre réunion... Je n'ai pas le droit de fuir, je n'ai plus le droit de disparaître maintenant... Je lui ai promis d'être là, près de lui, quoi qu'il arrive alors c'est ce que je vais faire...

Alors que j'actionne les aiguilles permettant d'entrer dans la batcave, ma gorge se serre. La porte dérobée coulisse sur le côté pour dévoiler un escalier menant tout droit dans le ventre du Manoir. Je prend une profonde inspiration, je ravale mes larmes et je descend... Le froid et l'humidité de l'endroit viennent m'envelopper immédiatement et mon corps tout entier est parcouru de frissons alors que je perçois quelques mouvements d'ailes dans l'obscurité.

En quelques minutes, qui me paraissent durer des heures, je finis par arrive au bas des marches et là, la vision qui s'offre à moi, me fend le coeur. Alfred, en larmes, veille. Stephanie et Tim sont déjà là et mon coeur se serre lorsque je vois leurs traits tirés. Je m'avance encore un peu, j'ai l'impression que mon coeur va bondir hors de ma poitrine tellement j'ai mal... Je fais un pas vers eux et je le vois là, étendu sur le lit, les yeux fermés et le corps recouverts de bandages et de lacérations. Je plaque mes mains sur ma bouche pour étouffer un sanglot et c'est tremblante que je m'avance vers les trois personnes déjà présentes. Je pose une main sur l'épaule de Tim et une autre sur celle de Stephanie et je finis par rejoindre Alfred. Sans un mot, je me place à côté du majordome, essayant de faire de mon mieux pour ne pas craquer. J'essuie rapidement une larme qui perle au coin de mon oeil et je fais quelques pas pour me rapprocher du lit sur lequel Bruce est allongé... D'ici, on a l'impression qu'il est apaisé, enfin, qu'il dort... j'attend de pouvoir puis je m'avance vers lui. Ma main, hésitante, vient caresser doucement sa joue et un sourire tremblant se dessine sur mes lèvres.

"Tu vois Bruce... je t'avais promis d'être toujours là pour toi... je suis là..."

Ma gorge se serre puis je rajoute quelques mots.

"Tu m'as fait la promesse de ne pas mourir... alors tiens là... s'il te plaît..."

Mes derniers mots se brisent dans un nouveau sanglot et je suis obligée de me lever, de quitter ma place pour aller m'isoler, un peu plus loin, le temps de me calmer...

© nightgaunt


Broken Bat [Batfamily] Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/03/2019
Messages : 63
DC : Catwoman / Hawkgirl / Mera
Localisations : tour de l'horloge
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 23:00
BARBARA&
BAT'FAMILY

BROKEN BAT
Première mission avec la JL secrète et c'est loin d'être une réussite... Et moi, assise dans ce fauteuil sans avoir la possibilité d'aider... J'ai encore et toujours le son des battements de coeur de Bruce dans la tête... Ils ralentissent et moi je suis assise dans ce maudit fauteuil sans pouvoir faire quoi que ce soit... Je suis furieuse. Furieuse contre moi, contre tout le monde mais surtout contre moi parce que je n'ai pas réagit assez vite... J'aurai du la voir sur mes radars, j'aurai du la voir et l'avertir de sa présence... Pourquoi je ne l'ai pas vu ! En quelques minutes, tout ce contre quoi on voulait se battre a détruit nos vies... Notre pire cauchemar est devenu réalité et je ne sais pas quoi faire pour me racheter. Je n'ai pas pu aider, coincée dans cette maudite Tour à attendre... Attendre que la mission se termine sauf que cette fois, elle a mal tourné. Je passe une main dans mes cheveux alors que je tente de les relever. Je me fixe dans le miroir, à l'heure actuelle, je ne me supporte plus... Inutile... c'est tout ce que je suis depuis que je suis dans ce fauteuil roulant... Au début, j'arrivais à vivre avec ça, j'avais trouvé un moyen de me rendre utile mais maintenant tout est différent. Je n'ai pas su prévoir et à cause de ça, Bruce, mon mentor, mon ami, est plongé dans le coma et dans un état lamentable... Lorsque mon ordinateur se met à biper d'un son que je connais bien, je ferme les yeux. Je sais pourquoi ce message et j'appréhende d'entendre la voix résonner dans la tour. J'appuie sur le bouton de communication et le message se lance... mes poings se serrent au fur et à mesure qu'Alfred parle et l'entendre s'adresser à nous, avec tellement de tristesse, je ne le supporte pas. Il implore notre aide, il a besoin de nous lui aussi et on lui doit d'aller le soutenir... Seulement voilà, comment je vais pouvoir tous les regarder en face alors que je sais que c'est de ma faute si Bruce est allongé dans un lit, inconscient... Je déglutis, je réajuste mes lunettes et je me met en route. Je me dois d'y aller, je lui dois bien ça... Quelques minutes plus tard, je descend de la voiture aménagée pour pouvoir faciliter ma conduite et je lève les yeux vers l'immense porte en bois qui semble guetter mon arrivé. Je prend une profonde inspiration et j'entre... A l'intérieur, tout est calme, il n'y a pas de bruits... Le seul bruit que j'entend, c'est celui de la grosse horloge qui trône dans le hall... Je ferme les yeux, je regarde autour de moi et j'avance en direction du petit ascenseur installé pour moi afin que je puisse descendre dans la batcave. J'appuie sur le bouton et je descend, silencieuse, les doigts crispés sur les accoudoirs de mon fauteuil. Lorsque la porte s'ouvre, l'appréhension me gagne... Et si ils ne voulaient pas de moi parce que je n'ai pas su prévoir tout ça... Mon fauteuil avance et mon regard se ternit lorsque j'aperçois Alfred, Steph, Tim et Selina. L'ambiance est lourde, pesante, je n'aime pas ça... Dans un coin, Selina tente tant bien que mal de ravaler ses sanglots alors que Alfred, lui, pleure, silencieusement. Tim et Steph sont près du lit et se sont, eux aussi, murés dans le silence. Plus j'avance, plus ce que je vois ne me plait pas... Je suis prise de flashs, je me vois allongée dans ce lit, après l'agression du Joker... Branchée à des dizaines de fils qui me maintiennent en vie, ma famille autour de moi qui pleure... Je n'aime pas ce que je vois parce que j'ai l'impression plus que réelle de me voir, allongée là, il y a quelques années en arrière... Ma gorge se serre et j'avance près du lit. Je pose une main sur le bord et sans quitter Bruce des yeux, je pose une simple question. "Comment sont ses constantes Alfred ?" Je ravale mes larmes, je ne dois pas craquer, je n'ai pas le droit.... Ma question peut sembler déplacée, mais c'est ma façon de gérer la situation et le stress qu'elle représente pour moi...
Pando


Broken Bat [Batfamily] 70eb6786427c1dedd451ec9fbf3ba6a0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1486
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 10 Sep 2019 - 16:09
La Batfamily est là.
Pour la plupart de ses membres ; certains manquent, cependant. Certains sont en route. Certains ne peuvent pas venir.
Certains ne veulent pas venir, aussi. Par choix. Par impossibilité d’humeur.
Par douleur, aussi. Qu’importe.

La Batfamily est là.
Autour de son fondateur ; de leur mentor. Bruce Wayne – le Batman.
Inconscient. Dans le coma.
Blessé. Plus que jamais.
Affaibli. Plus que jamais.
Aux portes de la Mort. Plus que jamais.
Mais… vivant. Encore vivant. Plus que jamais.

« C’est… »

Alfred Pennyworth prend une grande inspiration ; il souffle. Pour ravaler ses larmes. Pour calmer ses tremblements. Pour se contrôler.
Pour se reprendre.
Devant eux. Devant les petits.
Qui sont autant les siens que ceux de Bruce, tous deux le savent très bien. Et c’est un sourire plein d’affection paternelle qu’il offre à ceux qui viennent – et notamment à Stephanie, qui lui offre une étreinte bienvenue.

« Merci. »

Il souffle, encore. Esquisse un sourire triste.

« Je vous remercie… d’être venus. »

Même si c’est dur. Même si c’est terrible.
Même si c’est abominable, de le voir ainsi ; et cela les touche tous.

Stephanie prend sur elle – paraît si forte, si sûre, si résistante ; mais Alfred sait. Il ignore le détail des événements, mais il sait que la jeune femme est blessée. Touchée. Quasiment brisée, même si elle tient, ici. Pour les autres. Pour ses proches. Pour sa famille.
Timothy arrive, et tente de juguler sa colère ; il n’y arrive pas. Le jeune homme a vécu des événements abominables, et a dû affronter ses pires penchants – littéralement. En perdant, ensuite, l’espoir d’un avenir meilleur, ailleurs. Evidemment qu’il enrage.
Barbara ravale ses larmes et prend sur elle ; digne. Forte. Noble. Repoussant sa propre douleur, ses propres peines pour se concentrer sur celle des autres – pour aider les autres. Toujours. Au sacrifice de sa personne.

Et il y a… Selina.
La nouvelle. La plus récente addition à cette famille.
La compagne ; l’amoureuse. L’amour.
Qui a abandonné une vie de crimes et d’habitudes pour lui ; qui a juré. Qui a promis. Qui se bat. Pour lui.
Et qui obtient… ça. Qui obtient cette horreur. Qui obtient cette folie.

« Il… l’intervention est terminée. »

Alfred soupire, et lâche lentement Stephanie ; à regret.
Mais il faut. Mais il doit.
Le vieil homme passe. Le vieil homme laisse glisser ses mains sur les épaules, les joues de ceux qui l’entourent ; il sourit.
Tristement. Mais il sourit.

« Ses… ses constantes sont st… »

« Ses constantes sont stables. »

Une voix se fait entendre, derrière eux ; une voix issue d’une silhouette qui émerge des ombres.
Une voix de femme.

Broken Bat [Batfamily] 250px-LeslieThompkins
Celle de Leslie Thompkins, dont les talons claquent sur le sol alors qu’elle approche.

« Alfred et moi sommes intervenus de concert ; je finissais de me laver les mains, quand il vous a appelé. J’ai préféré le laisser vous accueillir – car il a plus de douceur que moi. »

Elle hoche la tête vers le majordome, et enchaîne ; avec une expression sévère sur le visage.

« Bruce est dans le coma. Bruce est blessé à l’excès.
Je vais être crue : les prochaines heures seront décisives. S’il les passe, il vivra ; mais je n’ai jamais vu quiconque survivre à de telles blessures. »


L’annonce est d’une violence rare ; une vérité sèche et brute.
Une annonce de médecin.
Qui cache, à peine, le trouble d’une femme attachée à ce patient, et qui gère mal ses émotions.

« Mais… »

Elle soupire, et détourne le regard ; pour le figer sur le patient, immobile et inconscient.

« Je n’ai jamais vu quiconque comme lui.
Alors, peut-être… »


Peut-être ; peut-être qu’il vivra. Peut-être qu’il survivra.
Encore.
Peut-être. C’est tout ce qu’elle leur offre.
Peut-être.
Ils vont passer la nuit à espérer et craindre ce peut-être…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 323
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 11 Sep 2019 - 15:21
Broken Bat
feat. BatFamily

Silencieuse, dans un coin, j'observe la scène. J'ai l'impression qu'elle se déroule sans que je sois vraiment là... tout semble fonctionner au ralenti, j'ai l'impression que tout devient de plus en plus sombre et que tout, peu à peu, est en train de me lâcher. Les bras serrés autour de ma taille, je les serre un peu plus comme pour tenter de me rattraper à quelque chose... d'éviter de tomber plus bas. Mon monde tout entier est en train de s'écrouler et je ne sais pas quoi faire pour que ça s'arrête... Je déteste tellement ne pas savoir quoi faire... c'est tellement cruel... et je me sens complètement inutile... Alors je reste là, tapie dans un coin à ravaler mes larmes et à tous les observer... eux qui font partie de cette famille... Je me pince les lèvres, essayant comme je peux de faire bonne figure... Le voir allongé dans ce lit, plongé dans l'inconscience et la chose la plus douloureuse qu'il m'ait été donné de voir et je me maudis de ne pas avoir réagi plus tôt, de ne pas avoir pris les devants plus vite... Si je lui en avais parlé plus tôt il ne serait certainement pas dans cette situation... Il serait là, auprès de nous, conscient et en pleine forme.

Du coin de l'oeil, je repére que Alfred bouge. J'essuie rapidement une larme et sans attendre, je m'approche de lui et je lui prend doucement les épaules pour lui faire comprendre que lui aussi, il a entièrement le droit de craquer. Il faut prendre soin de lui comme il l'a toujours fais... et même si ma place ici n'est pas vraiment légitime, il est hors de question que je reste là sans rien faire. J'ai envie de lui demander de s’asseoir, de souffler un peu mais je sais d'avance ce que le majordome va me répondre. La voix de Barbara s'élève et demande alors comment sont les constantes du milliardaires. La voix tremblante d'Alfred se fait entendre, je presse tendrement mes mains sur ses épaules alors qu'une voix, ne provenant pas des personnes présentes ici se fait entendre à son tour. Je tourne le visage et j'aperçois le Dr Thompkins... Je la connais, je l'ai aidée plusieurs fois et Bruce et moi avons déjà travaillé ensemble pour l'aider... Je baisse les yeux quelques secondes alors qu'elle s'approche alors qu'elle nous indique que les constantes sont, pour le moment, stables. Je lâche Alfred et laisse tomber les bras le long de mon corps.

Une nouvelle fois, je m'écarte, je laisse un peu de distance entre eux et moi. Silencieuse, j'écoute avec le plus grand des intérêts tout ce qu'elle a à nous dire. Tout se mélange dans ma tête... Les blessures, leur gravité, le peu de chance de survie, le coma... Les prochaines heures sont décisives... les mots que tout les proches redoutent d'entendre dans leur vie... Bruce est quelqu'un de fort, je crois en lui, pourtant, avec tout ce que vient de nous dire le Docteur, j'en suis à douter... Je ferme les yeux et une nouvelle larme coule sur ma joue alors qu'elle annonce y croire, un peu... Peut-être...

Sans un mot, je m'approche de nouveau du lit et je prend la main de Bruce dans la mienne. Je reste là, à le dévisager, à mémoriser les contours de son visage... J'ai envie d'y croire même si une part de moi préfère se préparer au pire... Leslie a raison, Bruce n'est pas n'importe qui, Bruce est quelqu'un de solide... Mes doigts caressent sa main et je laisse échapper un soupir. Sur mon visage, il n'y a plus de larmes, plus de pleurs. Juste de la détermination... Je veux y croire et je veux que ce "peut-être" devienne réel...

"Il va y arriver... j'en suis sûre..."

Je refuse de penser que cette conversation qu'on a eu sur le toit soit la dernière. Je refuse que ce soit le cas.... parce que si Bruce vient à mourir alors je serai pleine de remord, de regret de ne pas lui avoir dis tout ce que j'avais sur le coeur à ce moment là. Non cette discussion ne sera pas la dernière et si il faut, je remuerai ciel et terre pour lui permettre d'avoir cette chance de survie... quitte à donner ma vie pour la sienne...

© nightgaunt


Broken Bat [Batfamily] Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 20/10/2017
Messages : 286
DC : Diana Prince ; Jessica Cruz ; Koriand'r ; Poison Ivy
Localisations : Est retourné à Gotham pour travailler avec le reste de la Batfamily pendant la convalescence de Bruce.
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 22:22


Broken bat


William Cooper débutait dans la police. Pour le Lieutenant Bullock et la fidèle Zinda Blake, il était trop naïf, trop innocent. La tête pleine d’idéaux, il s’était engagé après l’élection de Cobblepot, comme si il pourrait tout faire changer à lui tout seul. Tant mieux.

Aux yeux des autres, ceci dit… de la basse cours du GCPD, William Cooper était un gosse malin. Se faire passer pour le gentil de l’histoire tout en cherchant à ramasser le plus gros pot de vin au passage ? Ce brave gosse irait loin dans une ville comme Gotham. Personne ne savait flairer les pourris comme lui et bientôt, il aurait trouvé tous ceux dans le commissariat qui pouvaient l’aider à arrondir ses fins de mois. Tant mieux, aussi.

Mais le point commun de ces deux versions, c’était que William Cooper était une nouvelle recrue, et qui dit nouvelle recrue dit manque d’habitude. Après un service comme celui qu’il venait de se taper (heures supplémentaires oblige), n’importe quelle recrue serait épuisée, et il ne dérogeait pas à la règle. Pour certains il avait l’air fatigué de ceux qui s’efforcent de redresser les torts, en vain. Pour d’autres, il avait les traits tirés à cause de cette ville pourrie qui leur en demandait toujours plus sans rien leur fournir en échange.

Tant. Mieux.

Mais si William Cooper était bel et bien fatigué alors qu’il sortait enfin du G.C.P.D alors que l’aube pointait déjà le bout de son nez entre deux immeubles grisâtres, ce n’était pas à cause des treize heures –presque quatorze - qu’il venait de s’enfiler, non. Il était bien plus habitué à ce genre de rythme qu’on pouvait le penser, mais ça l’arrangeait qu’on ne le sache pas. Non, si il s’arrêta de l’autre côté de la porte qui menait au parking privé et qu’il inspira une profonde bouffée d’air, c’était parce qu’il se maudissait intérieurement. La prochaine fois, il ne promettrait rien, se dit-il. Ou alors, il ferait comme les autres tiens, pour une fois. Il sauterait de toit en toit et guetterait le crime bien à l’abri de la connerie humaine si exceptionnellement rassemblée chez les membres de la G.C.P.D. La prochaine fois, il dirait oui, oui, Catwoman, promis, je vais aider Bruce à se dégager plus de temps libre et il ne se reposerait absolument pas sur tout un plan au long terme qui impliquait fausse identité et infiltration dans une des institutions les plus pourries de Gotham. Vivement que Cobblepot tombe enfin, et ce ne fut pas William Cooper qui le pensa, mais bel et bien Jason Todd qui se dirigeait vers sa moto en s’efforçant de toujours paraître être celui qui avait choisi de porter l’insigne toujours sur son torse : Cooper.

Il jeta un regard vers la porte quand il atteignit son véhicule pour s’assurer qu’aucun flic n’était sorti fumer une clope. Il se débarrassa de William Cooper via un soupir de soulagement et chevaucha sa moto. Il ne démarra pas tout de suite ceci dit, car quand il enfonça son casque de motard à l’apparence très normale (haha, comme William Cooper ! … ils étaient si faciles à berner) sur sa tête, il fut averti d’une alerte très spéciale à l’intérieur de sa visière. S’attendant à un appel au rassemblement – chauve-souris contre garnements – il lança le message en démarrant sa moto.

Ce ne fut pas la voix de Bruce. Ni celle de Selina. Pas Babs, pas Tim, pas Stéphanie, et pas Dick, non plus, mais celle d’Alfred et le cœur de Jason chuta jusque dans le creux de son estomac. William Cooper était bel et bien oublié.

« Qu’est-ce que… non. »

Il pressa avec force sur la pédale, et la moto s’emballa en retour. Il quitta le parking plus rapidement que de raison, mais au diable sa couverture et au diable le reste. Le message était vieux de presque une heure déjà. Ils étaient probablement déjà tous rassemblés au manoir, et son absence… Putain, ils étaient tous là-bas, et lui il était là et ça le hanterait si jamais…

Il passa les vitesses plus vite que de raison et la moto s’envola presque au-delà des frontières de Gotham. Quelle idée de vivre si loin du centre. Quelle idée, vraiment, de se déguiser en foutue chauve-souris et d’aller se frotter à des gens qui n’étaient même plus vraiment humains. Quelle idée. Sérieusement, Bruce, quelle idée.

Il ferait quoi ? Il ferait quoi s’il arrivait là-bas, en retard, et qu’Alfred lui ouvrait la porte pour lui dire qu’il n’était pas le bienvenu, que Bruce était… qu’il était parti tout en sachant que Jason n’était même pas venu à son chevet ? Que ferait-il si, après un coup du destin à la con, on échangeait leurs rôles et Bruce était celui qui mourait tandis que Jason était celui qui arrivait en retard ? C’était tellement ridicule que ça en devenait plausible. C’était quand la dernière fois qu’il avait eu de la chance ? Que Bruce en avait eu ? Qu’ils en avaient tous eu ? Ils ne s’étaient même pas expliqués, ils n’avaient pas vraiment reparlés depuis si longtemps… Il ferait quoi, oui, s’il arrivait là-bas et découvrait un Alfred terrassé et un corps sans vie qui ne pourrait plus jamais lui répondre ?

Il ne freina pas quand il pénétra dans l’enceinte du manoir, et dût s’arrêter brusquement devant le large porche pour ne pas entrer directement dans le hall avec sa moto. Il l’éteignit, descendit et se précipita vers les grandes portes. Mais il se figea après avoir levé sa main pour les ouvrir.

Que ferait-il s’il entrait et que le manoir était encore plus silencieux que d’habitude ? Et que Bruce était mort … ? Que ferait-il ?
Il pleurerait, voilà tout. Il pleurerait et ça ferait un mal de chien pendant très longtemps. Il pleurerait, sans aucun doute.
Il avait été élevé de telle sorte à toujours avoir un plan de secours, quelque chose de prêt dans sa manche – et il était mort la seule fois où il avait délaissé cette règle. Il en avait un de plan désormais, et cela finit de lui donner la force dont il avait besoin pour entrer dans le manoir et affronter ce qui l’attendrait de l’autre côté.

Il ne trouva personne, sans surprise. Quand l’horloge qu’il avait déverrouillée laissa place aux escaliers qui le mèneraient sous terre, il entendit des éclats de voix distants. Pas plus étonnant, non plus. Il réalisa seulement qu’il avait toujours son casque sur la tête alors il s’empressa de le retirer avant d’entamer sa descente. Alfred détestait qu’ils gardent leurs couvre-chefs à l’intérieur, et le moment n’était pas propice aux taquineries.

Il arriva en bas des marches, juste à temps pour entendre la fin du discours du docteur Leslie Thompkins et la réaction de Selina. Tim, Stéphanie et Barbara étaient là, évidemment.

« Evidemment qu’il va y arriver, » lâcha-t-il malgré lui.

Les regards se tournèrent vers lui, et Jason stoppa son avancée. La réalisation soudaine qu’il n’était pas à sa place le figeait sur place. Il n’était pas vraiment… Il n’était plus vraiment le petit gars que Bruce avait pris sous son aile et les choses étaient désormais si compliquées entre eux… Peut-être n’avaient-ils même pas remarqué son retard tant ils avaient peu compté sur sa présence. Il n’était pas à sa place et ça n’avait rien à voir avec la tenue de flic qu’il portait toujours. Il hésita et faillit faire un pas en arrière pour retourner dans l’ombre – car c’était toujours là qu’il était pendant leur rassemblement. A l’extérieur du cercle, en retrait. C’était là qu’était sa place.

Sauf que Selina bougea légèrement sur le lit, et il vit un peu mieux Bruce, et il décida que non, pas cette fois. Pas. Cette. Fois.
Il fallait un plan pour tout, non ?

Il s’avança donc finalement et rejoignit les autres autour du lit aménagé, non sans avoir posé son casque sur le bureau du Bat-ordinateur au passage. Il s’arrêta près du lit et dévisagea Bruce. Il n’avait jamais eu peur de lui. Même gamin, quand, pris par un nouvel accès de colère, il s’était jeté sur les roues de la Batmobile qui semblait tant le narguer et que Batman lui-même l’avait surpris, Jason n’avait pas eu peur. Il n’avait pas eu peur en vivant dans le manoir, et il n’avait pas eu peur bien plus tard quand Batman s’était de nouveau dressé contre lui. Mais à voir Bruce de la sorte, allongé et si… si humain, Jason se fit la remarque qu’il n’était jamais trop tard pour les premières fois.

« Il y arrivera, » répéta-t-il. « Il a fait bien plus dur. »

C’était presque cathartique d’admettre que dans leur histoire bordélique, Bruce avait aussi eu sa part de souffrances. Non pas que Jason ne compte les points mais si c’était là un coup du sort pour les mettre à niveau, que le sort aille se faire foutre.

Il releva les yeux vers Alfred, toujours sans oser toucher Bruce, et le regard du vieil homme lui fendit un peu plus le cœur.

« Je suis désolé pour le retard, » dit-il d’une petite voix.

Puis il se laissa aller et s’avança jusqu’au majordome pour le serrer dans ses bras autant qu’il se blottissait contre lui.

« Je suis désolé, » répéta-t-il, rien que pour lui. Et pour Bruce, peut-être. Ca dépendrait de ce qu’il se passerait dans les prochaines heures.

Il faut toujours avoir un plan.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 25/09/2017
Messages : 480
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz ; Koriand'r
Situation : Ambassadrice de la Terre auprès du Conseil de l'Univers
Localisations : Mount Justice, ou dans l'espace, auprès du Conseil.
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 22:31
Broken Bat


Diana resta dans le silence même après le départ des autres membres de ce qui restait de la Justice League, qui n’avait plus rien d’une ligue. Le débriefing était fini, la mission conclue, ce chapitre-là fermé pour le moment. Mais il lui restait une chose à faire.

Elle se leva et défit doucement le Lasso qui était encore enroulé autour de ses deux bras, boucles après boucles. Le combat avait été virulent et avait laissé sa peau poussiéreuse. Retirer ainsi le Lasso lui laissait une espèce de tatouage en relief. Une bande de peau propre, une bande de peau sale, propre, sale – et ainsi de suite. Elle enroula la relique tout aussi méthodiquement et l’accrocha à sa taille. Elle avait du sang sur les mains, reste d’affrontements plus violents que prévu, et l’ironie ne lui échappait pas. Le Lasso une fois rangé, elle se pencha pour ramasser son bouclier qu’elle vint accrocher dans son dos.

Elle s’apprêta à quitter la pièce mais se figea sur le pas de la porte, le regard attiré par une des nombreuses décorations qui ornaient les salles de conférence de l’Ambassade de Gateway. Une fresque gravée dans le marbre surplombait la longue table et Diana en observa les détails qu’elle connaissait par cœur sans rien dire. Elle racontait l’histoire de Sisyphe, le roi qui avait déjoué la mort par ruse avant d’être finalement rattrapé par son destin. Condamnée à la frustration éternelle dans le Tartare, le dernier tableau le représentait en train de pousser un immense rocher vers le sommet d’une montagne qu’il n’atteindrait jamais. Dressé de toute sa hauteur au-dessus du roi déchu, Thanatos fixait sa prise. Il semblait regarder Diana.

Elle le regarda elle aussi pendant de longues minutes silencieuses, jusqu’à finalement se détourner et quitter pour de bon la pièce.

Elle s’envola avant même de poser un pied hors de l’Ambassade et prit directement la direction de Gotham puis du Manoir qui en surplombait le relief en périphérie. Elle ne prit pas la peine de passer par l’entrée principale car elle savait que personne ne lui répondrait. Elle connaissait les systèmes de sécurité qui protégeaient l’antre du Chevalier de Gotham et elle passa devant chacun d’eux sans aucun problème. Il avait la confiance difficile, bien sûr, mais elle était de toute évidence sur la liste de ceux à qui il accordait le bénéfice du doute. Elle remonta le tunnel jusqu’au cœur de la cave, jusqu’à la lumière et aux autres personnes présentes avant de poser le pied à terre.

C’est ainsi qu’elle sortit de l’ombre : au pas, sa marche régulière et posée, le bouclier sur le dos et l’épée dans le fourreau. Ses cheveux étaient gonflés par la distance qu’elle venait de parcourir en volant, et elle portait encore sur elle les traces du combat qui avait eu lieu à Metropolis. Poussière, sang, égratignures mais surtout honneur et détermination. Elle ne décocha pas un mot tandis qu’elle se rapprochait du lit et du petit groupe autour et son visage resta lisse et fixé sur Bruce jusqu’à ce qu’elle n’atteigne ce dernier.

Sur Themyscira, peu d’Amazones tombaient au combat – tout du moins, c’était vrai avant que Diana ne quitte l’île et n’attire le regard du monde sur ses sœurs. Il y avait eu bien plus de funérailles depuis lors, mais le rituel était ancestral, et les siècles, les millénaires n’y avaient jamais rien changé. On honorait la guerrière - le guerrier, par des prières, des offrandes et les souvenirs d’une vie justement menée. Diana et Bruce s’étaient battus aux côtés l’un de l’autre maintes et maintes fois, et c’est ce qui avait forgé leur amitié et la relation si profonde entre eux. Il était homme parmi des Amazones, des Kryptoniens, des méta-humains, des magiciens… il n’était qu’homme, et il était de ceux qui renforçaient l’amour qu’elle avait pour l’humanité toute entière malgré tout, ainsi le désir de protection qui ne cessait de la faire agir.

Il était allongé – absent, mourant, blessé – mais il se battait, elle en était persuadée. Alors elle l’honorait en portant son armure, en affichant son bouclier et son épée, son Lasso et les traces de la bataille qu’elle-même venait de mener. Ils s’étaient souvent battus aux côtés l’un de l’autre, et si elle ne pouvait le suivre sur ce champ de bataille en particulier, elle resterait à ses côtés.

Elle releva les yeux vers Selina Kyle qui était de l’autre côté du lit et la salua d’un signe de tête respectueux.

« Barbara Ann Minerva, autrement dit Cheetah, fait partie de mes ennemis depuis des années, maintenant. Elle n’aurait jamais dû croiser son chemin, et elle ne l’aurait jamais fait si Lex Luthor ne s’en était pas assuré. » Elle baissa les yeux vers Bruce tout en dénouant la bourse en cuir qu’elle portait à la ceinture. « Ils paieront tous les deux. »

Sa bourse une fois dénouée, elle plongea la main et en retira plusieurs oboles – la monnaie de son peuple – et les glissa dans la main de Bruce. Thanatos le lui avait rappelé lui-même : le sort qu’il réservait à ceux qui lui échappaient plus que de raison était cruel, et Diana serait damnée si elle laissait Bruce faire face aux courroux de la Mort elle-même sans moyen de défense. Avec ça, il paierait le Passeur, et le Passeur l’amènerait vers sa paix éternelle – si c’était là ce qui se passerait. Elle ne voulait prendre aucun risque, pas après la décision qu’elle avait déjà dû prendre : continuer la mission de la League tout en le sachant mortellement blessé. Elle en paierait elle aussi le prix.

Elle releva les yeux et son regard passa de Selina au reste de l’assemblée avant de s’arrêter sur Alfred, sur l’épaule duquel elle posa une main qui se voulait rassurante et assurée.

« Je vous en fais la promesse, » rajouta-t-elle.

Son regard s’arrêta un peu plus longtemps sur Barbara Gordon. Elle les avait épaulé pour la mission de la League – et brillamment qui plus est. Tout était parti en vrille mais la jeune femme avait fait preuve d’un calme olympien et sa maîtrise des technologies de ce monde était en tête de liste des raisons qui avaient fait que Bruce soit pris en charge le plus rapidement possible. La culpabilité était écrasante dans la pièce, et elle-même ne dérogeait pas à la règle, mais elle ne devait pas être l’émotion la plus présente.

Elle écarta sa main et se tourna de nouveau vers Selina Kyle.

« J’aimerais joindre mes prières aux vôtres, si vous me l’accordez. »

Il était temps d'avoir foi, et avoir foi en Bruce était plus aisé qu'il ne semblait lui-même le penser. Le reste, les regrets, la douleur et la culpabilité viendraient plus tard. Pour le moment, elle avait foi, et elle était là pour lui. Guerrière et guerrier. Sur le champ de bataille le plus important sur lequel ils aient jamais eu à livrer combat. La foi ne serait pas de refus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1342
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall
Situation : Aux prises avec des Bat-Vilains
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 14 Sep 2019 - 18:28
L'attente était dure, insoutenable... Une icône se mourrait hors de la vue du plus grand nombre et peu de ses proches semblaient savoir quoi faire. A part essayer de le soigner, et attendre en espérant surtout. Stéphanie faisait de son mieux pour tenir et ne pas montrer sa détresse, même si elle devait se ressentir. Elle fut soulagée de voir Tim finalement arriver et accepta la marque de soutien qu'il lui prodigua en posant également un main sur son épaule.

-Tu es là, c'est le principal.

Batgirl remarqua que les jointures de Tim étaient rouges et se demanda ce qu'il avait pu fabriquer... Mais ce n'était pas réellement le moment, alors elle remit ces questions à plus tard. En espérant que ce plus tard ne soit pas après la mort de Bruce. Elle ne savait vraiment pas comment elle réagir si jamais ils devaient perdre celui qui avait été à la base de leur famille. Selina et Barbara finirent par arriver, toutes les deux aussi brisées qu'eux par la situation, et toutes les deux aussi fortes. Catwoman s'installe auprès de Bruce et Babs se renseigne.

C'est normal. Répondit-elle faiblement lorsque Alfred les remercie.

Le moment avait une certaine douceur malgré son aspect terrible. Leslie, que personne n'avait remarqué jusqu'alors, vint répondre à la question d'Oracle. Des constantes stables. Des chances qu'il survive... S'il passe les prochaines heures. Si son corps ne le lâche pas. Les mots de Leslie sont durs, violents mais plein de réalisme... Et d'un peu d'espoir sur la fin. Bruce n'était pas n'importe qui. Il était lui. Batman, le Dark Knight. Un être exceptionnel comme on en trouve trop peu en ce monde.
Il survivra, il pouvait le faire.

-Nous allons rester ici, à attendre qu'il se mette à grogner.

Encore une fois elle tentait de faire appel à l'humour pour tenter de dérider l'atmosphère... Même s'il y avait fort à parier que se ne soit pas très efficace. Pas avec Bruce à côté qui risquait de mourir à tout moment. Un invité surprise fini par se présenter, et pas n'importe lequel. Jason Todd en personne, Red Hood. Le fils rebelle présent à Gotham qui avait mis de côté sa relation difficile avec son ancien mentor pour se rendre à son chevet. Lorsque Wonder Woman arriva, les dieux seuls savent comment elle a été averti de la situation, et effectua son étrange rituel, Stéphanie prit la main de Tim dans la sienne.

-Vous pouvez rester, je crois. Vous êtes une proches de Bruce également.


Sa voix était incertaine, et quelque part en elle quelque chose était en train de se briser. Quelque chose en lien avec tous les drames qu'elle a connu récemment, et l'état de Bruce ne faisait qu'affaiblir des défenses déjà bien amochées.


Broken Bat [Batfamily] Bargir13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 21/03/2019
Messages : 63
DC : Catwoman / Hawkgirl / Mera
Localisations : tour de l'horloge
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 16 Sep 2019 - 14:16
BARBARA&
BAT'FAMILY

BROKEN BAT
Près du lit, les mains posées sur le bord, je pose une question. Une seule et unique question qui peut sûrement paraître froide et déplacée. Pourtant, cette question représente beaucoup pour moi... Je ne suis pas médecin, loin de là, mais j'ai juste besoin qu'on me réponde et qu'on me dise clairement les choses... Les yeux fermés, je me mord l'intérieur des lèvres pour ne pas pleurer... Je ne veux pas pleurer, pas ici... Je ne tourne même pas le regard quand j'entend quelqu'un s'approcher et répondre à ma question. Je reconnais de suite le Dr Thompkins, je sais qu'elle fait du bout travail et j'ai envie de croire qu'elle a réussit cette fois aussi. L'ambiance est pesante, on a tous peur de perdre celui qui nous a pratiquement tous élevés, celui qui nous a pris sous ses ailes... Celui qui a fondé cette seconde famille avec nous... Les yeux toujours fermés, j'essaye de faire abstraction des bruits des machines, des bips constants qui nous donnent ses constantes, des tuyaux branchés dans ses bras... je ferme les yeux parce qu'à chaque fois que j'entend les machines sonner, j'ai la sensation de me revoir quelques années en arrière, quand le Joker m'avait laissée pour morte... Je serre les poings et je détourne le regard, ravalant un sanglot. C'est une voix que je connais si bien qui me fait ouvrir les yeux pour de bon. Jason est là, un peu plus loin derrière nous, il est venu et bon sang qu'est-ce que je suis contente de le voir ici... Mon coeur se serre et cette fois, je n'arrive pas à retenir les larmes qui cherchent à sortir depuis quelques jours... Je ne supporte pas de le voir comme ça et je m'en veux terriblement de rien avoir pu faire pour éviter tout ça. Je baisse les yeux et le visage, essuie rapidement les larmes derrière mes lunettes et je me redresse, sans plus aucune trace de pleurs. Comme toujours, je reprend le contrôle, je m'empêche de craquer et je pense déjà à la suite. Ce que mes amis ignorent, c'est que depuis l'accident, je fais des recherches... Des recherches pour la suite, des recherches dont j'ai cruellement besoin. Diana est la suivante à descendre dans la Batcave. Je la salue rapidement d'un geste de la tête et je recule pour laisser de la place aux autres... Sans un mot, silencieuse et solitaire, je les écoute tous. Je déglutis et après un rapide coup d'oeil à Alfred qui a très bien compris, je disparais, sans rien dire. Je ne peux pas rester une seconde de plus ici, j'ai besoin de prendre l'air et j'ai surtout besoin d'avancer dans mes recherches... Je sais qu'Alfred a compris pourquoi je suis partie et je sais aussi qu'il ne m'en tiendra pas rigueur. Et même si je vais être concentrée, les jours à venir, sur quelque chose d'important, le majordome sait que je serai là si il y a besoin de moi. Comme toujours... Je serai toujours là pour eux...
Pando


Broken Bat [Batfamily] 70eb6786427c1dedd451ec9fbf3ba6a0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1130
DC : Slade Wilson
Situation : Renvoyé de l'Université d'Ivy Town
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
Broken Bat [Batfamily] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 18 Sep 2019 - 23:10

« Broken Bat. »
ft. Batfamily
_____Tim était resté plutôt discret. Il baissa les yeux quelques seconds en direction du corps comateux de son père adoptif. Il avait beau ne dégager aucune émotion derrière son visage fermé, cette situation était insupportable. Il avait retrouvé son père biologique dans la même situation. Il pouvait croire à ce moment là que sa vie ne se résumait qu’à un insupportable cercle vicieux. Mais cette fois, il n’était pas fils unique, il avait toute une famille derrière lui. Le fardeau était plus facile à supporter, mais restait toujours aussi douloureux et difficile à encaisser.

Le jeune homme avait essayé d’apporter un soutien moral à sa petite copine, s’il pouvait encore l’appeler ainsi après tout le mal qu’il avait pu lui faire. Difficile de savoir où est ce qu’ils en étaient au point de vue de leur relation, mais il faudra déjà dialoguer pour avoir un semblant de réponse. L’adolescent était déjà soulagé de voir qu’elle ne refusait pas ce petit geste. C’était déjà un bon début, espérons que les choses s’améliorent par la suite.
Leslie finit par se rapprocher pour établir un rapport sur l’état de santé de Bruce. Tim s’attendait déjà aux mauvaises nouvelles et il n’allait probablement pas être déçu. Son regard ne pouvait plus se détacher de cette image d’un Bruce complètement inconscient et qui ne semblait pas réagir face au monde qui l’entourait. Contrairement au reste de l’équipe, l’ancien étudiant était le seul qui gardait une certaine distance avec son père adoptif, laissant le monde autour de lui noyer son champ de vision en passant devant lui pour qu’il puisse se focaliser sur autre chose.

Les visites s’enchainent, mais ne provoquaient aucune réel réaction de la part du jeune garçon. Il semblait ailleurs, le regard presque vide, comme s’il essayait de cacher ses émotions. Pendant ce moment d’absence, il eut un réflexe mécanique, celle de prendre la main de Stephanie et de la serrer, comme pour si son inconscient cherchait un soutien moral avant tout.
Tim mit quelques minutes avant de comprendre ce que son subconscient venait de lui faire faire. Il détourna machinalement les yeux vers elle avant de baisser la tête. Il n’osait pas vraiment la lâcher, de peur qu’elle pense qu’il la rejetait. Si on l’observait de plus près, on pouvait le voir rougir légèrement avant de se racler la gorge et de se ressaisir. Il avança d’un pas en direction de Bruce, lui accordant quelques secondes de plus avant de soupirer.

« Je sais que ce n’est pas réellement le moment pour ça. » soupira l’adolescent. « Mais Bruce avait toujours un plan pour n’importe quel situation. Il est toujours préparé à toute éventualité. Je doute qu’il est oublié celle où il se retrouverait dans cette situation, je me trompe ? » Il tourna mécaniquement les yeux vers Alfred. « Est-ce qu’il avait un plan ? »

Ces paroles pouvaient paraître très désagréable pour certains pendant ce moment de recueillement. L’adolescent parlait presque comme s’il était complètement détaché de la situation, sans éprouver la moindre tristesse. Cela pouvait être très déstabilisant quand on ne connaissait pas Tim Drake et sa capacité à prendre sur lui pour ne rien laisser paraître.

Broken Bat [Batfamily] 529722C6qKLg6UwAAYnlX1




Broken Bat [Batfamily] Signa1-56349fd
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin En ligne
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1486
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Tempest.
Situation : Batman blessé. Le Chevalier Noir est affaibli par le poids des ans, mais il a surtout été agressé par la Legion of Doom. Il en sort lourdement blessé, lacéré à de nombreuses reprises par Cheetah. Le temps de la guérison sera long... s'il l'atteint un jour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Justice League

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 19 Sep 2019 - 12:11
Le moment est terrible.
Un homme est entre la vie et la mort ; un homme se meurt – même s’il se bat pour survivre.
Le combat est enclenché.
Et l’homme n’est pas seul dans sa lutte ; il est accompagné. Il est assisté.

Bruce Wayne est soutenu.
Par ses proches. Par tous ses proches, oui.
Même ceux qui n’imaginaient pas venir.

Jason Todd est venu. Diana Prince est venue.
Tous attendent.
Tous entourent le corps blessé et brisé du Batman, sur lequel Leslie Thompkins et Alfred Pennyworth sont intervenus ; ils l’ont opéré. Ils ont quasiment remplacé tout son sang, et ont réalisé des miracles de médecine.

Nul ne sait encore si cela suffira ; tout est dans les mains de Bruce, maintenant.
De sa combativité.
De sa force, hélas invisible – car cette lutte est intérieure. Et son corps, ravagé, ne montre rien de son acharnement.

Broken Bat [Batfamily] Banner_Batman-hurt.png
Encore moins son visage.
Dont on ne peut voir que le bas… car le masque demeure. Car Alfred a voulu le laisser, et Leslie n’a pas eu le cœur de le faire enlever.

Tous attendent ; ensemble.
Quasiment religieusement. Presque entièrement silencieusement.
Presque.

« Hem. »

Car Alfred Pennyworth prend une grande inspiration, et se redresse.
Ses yeux sont émus. Son visage est crispé.
Mais il se redresse ; mais il retrouve sa droiture et sa posture classiques. Il esquisse un sourire, sincère, et fige un regard plein d’émotions sur Jason.

Jason Todd. Robin. Red Hood.
Qu’importe ; Alfred qui est Jason.
Le fils de Bruce.
Le fils de son fils.

« Vous… n’êtes pas en retard, Monsieur Jason. Vous êtes… à l’heure. »

Il hoche la tête.

« Et… là où vous devez être. »

Alfred sourit. Puis se tourne lentement sur le côté.
Vers elle.
Diana Prince, oui ; Wonder Woman.
Qui est venue. Qu’il connaît, et qui illumine toujours les lieux par sa présence.

« Ma… Madame. »

Alfred Pennyworth sourit, hoche la tête encore ; il est ému.
Par sa présence. Par sa venue.
Par ses mots – par ses actes. Qu’il comprend. Qui peuvent paraître terribles, brutaux… mais qui ont du sens, dans le fonctionnement des Amazones. Dans l’optique d’une discipline guerrière, militaire.

« Merci. »

Le Britannique connaît cela ; admet cela.
Mais se détourne, pris par l’émotion.

Leslie Thompkins reste dans son coin, mais fixe toutes les personnes présentes ; elle est mal à l’aise. Elle sent bien le trouble, la douleur de chacun – mais elle ne sait gérer cela.
Son regard s’attarde régulièrement sur Stephanie, dont elle est plus proche. Leslie esquisse un léger sourire vers elle ; si forte, Stephanie. Si puissante. Si sûre.
Un roc. Un pilier.
Mais cela peut s’effondrer, un pilier. Cela peut s’effriter, un roc. La docteure le craint, et elle se promet de voir avec elle – de l’aider, de la pousser à se confier. Au moins pour qu’elle se libère du poids que les autres mettent sur elle.

Même si ses pensées divaguent ailleurs, et très vite ; à cause de Timothy Drake.
Qui parle.
Qui reprend la parole – et se lance. Pour une question et une problématique terribles, qui créent un silence assourdissant.

Sa question est justifiée, objectivement.
Mais beaucoup peuvent aussi penser qu’elle est…

« Trop tôt. »

La réplique de Leslie Thompkins est sèche et directe.

« Il est beaucoup trop tôt. Pour cela. »

Comme le regard noir qu’elle adresse au jeune homme.

« Bruce Wayne se sera préparé, oui. Et vous le découvrirez.
Si la question se pose. »


Leslie s’avance. Fait claquer ses talons sur le sol en ciment.

« Bruce Wayne n’est pas mort. »

Elle s’arrête devant Tim.

« Il. N’est. Pas. Mort. »

Elle veut le gifler ; elle veut vraiment le gifler.
Comment ose-t-il ?
Comment ose-t-il parler ainsi ? Réagir ainsi ? Evoquer cela ?
Il n’est pas mort.
Bruce n’est pas mort ; elle refuse d’imaginer cela. Elle refuse d’accepter cela.

« Peut-être… qu’une collation serait agréable. »

Alfred ; Alfred Pennyworth intervient.
Pour apaiser les tensions. Pour solutionner le problème.
Pour sauver le moment. Comme d’habitude.

« Hrm. Oui. Oui-oui. Oui. Une collation. »

Leslie se détourne de Tim ; elle hoche la tête, et va s’activer auprès de ses instruments. Tandis que Barbara agit de son côté, et Selina demeure à proximité de Bruce.
Ils sont blessés. Ils sont troublés.
Ils sont terrorisés ; ils ont raison de l’être. Mais ils doivent rester unis.

Cette nuit sera l’une des plus dures de leurs existences.
Mais elle passera.
Mais… elle passe, déjà.

Les heures filent. Le temps coule.
Les places changent, s’échangent. Certains s’endorment, certains non ; ils s’occupent, ou restent figés. Ils parlent, ou non. Qu’importe.

La nuit passe.
La nuit passe, oui. Et Bruce… Bruce reste.
Vivant.
Bruce reste vivant. Bruce tient. Bruce résiste.

Et alors que l’aube apparaît, alors que le dispositif de la Batcave s’active pour créer un peu de lumière naturelle, les membres de la Batfamily tentent de survivre ; de résister.
Ils sont groggys, fatigués. Endormis. Troublés. Rongés, encore.
Mais ils sont là. Mais ils sont encore là ; tous.
Les proches de Bruce. Les proches du malade. Les proches du blessé. Les proches de…


« Hrm. »

… celui qui grogne.

« Humf. »

Celui qui souffle.

« Ack. »

Celui qui réagit, légèrement ; celui qui vit.
Bruce.
Bruce vit. Bruce fait plus que combattre et survivre – Bruce vit.
Et il commence à réagir. Et il commence à bouger, à se réveiller.

Les blessures sont terribles. Les dégâts sont abominables. Les conséquences seront terrifiantes.
Mais… qu’importe.
Il vit. Bruce vit. Et il se réveille.

La nuit est passée ; il y a survécu.
Et eux aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/09/2017
Messages : 323
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Hier à 14:53
Broken Bat
feat. BatFamily

L'atmosphère dans la batcave est devenue lourde, pesante... On est tous là, autour de lui à se rappeler des choses qu'on a vécu avec lui, à prier pour qu'il ne lâche pas et qu'il se réveille... A chaque son de la machine, je frissonne, priant de ne pas avoir à entendre le son long, continu et le tracé plat qu'on redoute tous ici. Assise sur la chaise, près du lit, je joue nerveusement avec doigts alors que mes yeux sont posés sur le visage du milliardaire. Il m'est impossible de penser que c'est la fin et qu'il ne se réveillera pas... Je ne peux pas m'y résoudre et il est hors de question que je pense à la suite, sans lui. Je détourne les yeux lorsque j'entend une voix que je connais bien. Jason, vient d'entrer ici et une partie de moi est soulagée de le voir ici. Je sais à quel point les différends qui les opposent sont compliqués mais je suis contente de voir que Jason est venu parce que je sais très bien qu'il n'aurait pas supporté être absent si jamais... si jamais il arrive quoi que ce soit à Bruce... Je lui adresse un petit sourire, pour lui faire comprendre que je suis reconnaissante de sa présence ici. Autour de moi, les gens parlent mais je n'y prête pas spécialement attention... Je me suis terrée dans ma bulle, je me suis murée dans le silence et j'attend...

Jason n'est pas le seul à arriver... Diana fait elle aussi on apparition. Je ne la connais pas très bien mais je sais qu'elle et Bruce ont travaillé ensemble et ont, pendant un temps, tisser des liens allant au delà d'une simple relation de "travail". La princesse brise le silence en nous parlant de Cheetah et à la simple prononciation de son prénom, mon sang se met littéralement à bouillir dans mes veines et à cet instant, je n'ai qu'une envie, prendre part au combat que l'amazonienne compte livrer. Je lève les yeux vers elle et d'un simple regard, je lui fais comprendre que je veux en être... Je veux l'aider à donner une bonne leçon à Cheetah et Luthor. Tournée vers moi, Diana demande la permission de rester avec nous pour joindre ses prières aux nôtres. Je baisse les yeux quelques secondes, avant de répondre sur un ton las et fatigué...

"Toutes les prières sont bonnes à prendre... Vos Dieux seront peut-être plus enclin à nous aider que le nôtre..."

Ce Dieu en qui j'ai perdu toute foi il y a déjà bien longtemps... J'ai vécu tellement de choses dans ma vie que j'ai arrêté de lui demander de l'aide... Mais si, il se décide à nous écouter ce soir, c'est le moment... si il y a des prières qu'il se doit de réaliser, ce sont celles qu'on passe en boucle dans nos têtes depuis quelques heures maintenant... Je baisse de nouveau les yeux et je rapproche doucement la chaise du lit. Ma main se pose sur celle de Bruce et je me replonge dans le silence de cette attente interminable.

Seulement voilà, la remarque de Tim sur la suite ne me plaît pas... Je lève les yeux vers lui alors que Thompkins lui fait comprendre qu'il n'a pas le droit de parler comme ça, que rien est encore fait.... Je fronce les sourcils, je serre les dents et je me mord les lèvres.

"Arrête..." Je plonge un regard noir dans celui du jeune garçon. "Arrête ça de suite s'il te plaît."

A ce moment précis, j'ai qu'une seule envie, me lever, faire le tour du lit et lui en coller une. Mais je me retiens, ce n'est pas le moment, alors je prend sur moi et je serre le poing tout en espérant qu'il ne rajoutera rien. Je n'hésiterai pas une seule seconde à lui coller mon poing dans la figure si il répète une seule fois ce qu'il vient de dire. Près de nous, Alfred a la bonne idée de nous proposer quelque chose à boire et à manger... comme d'habitude, il est là pour calmer les tensions... De mon côté, je secoue la tête, je ne veux rien... je suis incapable de manger ou de boire quoique ce soit...

Les heures passent, Bruce est toujours plongé dans l'inconscience... L'ambiance est redevenue calme et il n'y a plus eu de mots plus hauts que d'autres... La nuit fait son apparition et même si je lutte contre le sommeil, même si je ne veux pas dormir parce que j'ai peur de l'abandonner, la fatigue, les nerfs, finissent par avoir raison de moi. Je m'endors, près du lit, la tête posée près de sa main, toujours enveloppée dans la mienne.

C'est un mouvement, un bruit, léger, qui viennent me sortir de mon sommeil. Je me redresse sans pour autant lâcher la main et mes yeux s'ouvrent en grand lorsque je vois Bruce qui semble peu à peu sortir de son coma. Je me lève, je serre sa main, le coeur serré.

"Doc..." Les mots sortent difficilement de ma bouche, ma gorge est nouée. "Docteur! Venez !"

Qu'importe si je réveille tout le monde, il est réveillé... Je caresse ses cheveux et je dépose un baiser sur son front avant de laisser place à Leslie. Je recule, je croise les bras autour de ma taille et j'attend...

© nightgaunt


Broken Bat [Batfamily] Signat11
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1342
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall
Situation : Aux prises avec des Bat-Vilains
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Hier à 19:49
Barbara était parti malgré le besoin qu'ils avaient d'être ensemble en ces heures si terribles... Oh, ça devait être dur pour Oracle également, c'est pour quoi Stéphanie ne lui en voulait pas pour son départ. Tout comme elle comprenait que Dick, Cassandra et Damian ne soient pas venus. Ce qu'ils vivaient là était terriblement difficile. Un drame comme la Batfamily en avait rarement connu. Et Dieu sait qu'elle en a connu des drames pourtant. Son corps se raidit lorsque Tim posa la question qui tue. Celle que personne n'aurait dû avoir à poser. Elle serra brutalement sa main pour lui signaler à quel point elle désapprouvait cette question en ce moment si délicat. Oui ce n'était réellement pas le moment.

Elle aurait pu s'énerver, crier sur Tim oui... Mais les réactions de Leslie et Selina suffirent à son goût. Elles avaient montré leur colère et leur désapprobation face à la question de Red Robin, et Batgirl n'avait pour une fois pas envie de s'énerver. Alfred était parvenu à apaiser un peu la tension en proposant une petite collation. Stéphanie n'osait pas le dire, mais elle mourrait de faim, elle n'avait rien mangé depuis ce matin lorsqu'elle avait reçu l'appel d'Alfred.

-Il va se réveiller, vous verrez. Il risque même de nous demander ce qu'on fabrique tous là alors que nous devrions être en train de veiller sur les innocents.


Ce n'était pas tant pour rappeler à Tim qu'il avait fait une erreur que pour convaincre tout le monde que le pire n'allait pas arriver. Bruce allait survivre, il le fallait. Red Robin fini par s'en aller, et Steph' commença à se sentir seul malgré la présence des autres personnes présentes. Désœuvrée et ne sachant pas quoi faire alors qu'elle ressentait le besoin de s'occuper, Stéphanie fini par aviser le BatOrdinateur et sût ce qu'elle allait faire. Il fallait qu'elle se renseigne sur l'ennemie, sur celle qui avait laminé Bruce. Parce que ça l'occuperait. Oui, il y avait Wonder Woman juste à côté qui saurait sans doute mieux comment faire, mais elle devait s'occuper pour échapper à l'attente.

Stéphanie alla donc chercher ces choses presque désuètes qu'étaient le papier et le crayon et s'attela donc à la tâche qu'elle s'était attribuée : Rassembler le plus d'informations possible sur Cheetah et trouver des tactique pour la combattre, le tout en restant la plus silencieuse possible. Elle faisait cela pour échapper à la peur et à la tristesse qui suintait de cette pièce qu'elle ne pouvait pas quitter. Elle envoya juste un sms d'encouragement à Barbara qu'elle avait senti si troublée, et s'était attelée à la tâche... Enfin elle avait essayé.
Malheureusement, le sort du Bat emplissait toujours son esprit.

La nuit passa, et malgré sa détermination à ne pas dormir Stéphanie s'était laissée emporter dans les bras de Morphée. Elle était toute recroquevillée dans le siège, dormant d'un sommeil où les rêves et les cauchemars s'étaient succédé. Pas réellement une bonne nuit. Elle perçu les légers grognements du Batman, mais son esprit ne réagit pas. L'exclamation de Catwoman par contre la fit sursauter au point que le fauteuil fut projeté contre le rebord du BatOrdi' tandis que les feuilles et le crayon tombèrent sur le sol dans un frottement de papier.

-Hein ?! Que ? Docteur qui ?

Mal réveillée, l'esprit encore plein de pensées diverses, Batgirl ne tarda pas à se souvenir de l'endroit où elle se trouvait et des circonstances qui l'avaient amené à passer la nuit ici. Et elle se souvint que Selina avait appelé le docteur Thompkins. Ce qui voulait dire une chose, il y avait eut une évolution ! Elle porta son regard sur la super-voleuse et son attitude trahissait

-BRUCE !

Les jambes endolories par les quelques heures qu'elle avait passé recroquevillée dans le fauteuil, Batgirl se leva et se déplaça tant bien que mal jusqu'aux côtés de Selina pour pouvoir se rendre compte de la situation. Batman avait survécu. Elle l'avait toujours répété et s'était raccrochée à cette idée pendant son sommeil... Mais le constater était une réelle source de soulagement. C'était comme si un énorme poids s'enlevait enfin de ses épaules.
Un de moins parmi ceux qu'elle avait à porter. Mais pas à un des moindres !

-Vous pouvez vous vanter de nous avoir fait une belle peur Mr Wayne.

Les talons claquant sur le sol, Leslie s'approchait du lit, prête à ausculter son patient.


Broken Bat [Batfamily] Bargir13
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Broken Bat [Batfamily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vos photos de Pégase V2 "Broken Version"
» [MEP] Broken Soul
» Primavera Sound 2010 - 27 au 31 mai
» [Compositeur] Hans Zimmer
» pourquoi un prix aussi elevé pour la myth broken de pégaze

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Manoir Wayne-Batcave-