[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest]

Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 5 Sep 2019 - 22:24
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Cfo5

- Encore jeune Derek. Et cette fois, sans Citadelliens. Nous avons déjà fort à faire.

J'en peux plus.
Ca fait des heures et des heures qu'on s'entraîne dans ce fichu carrefour dimensionnel à la mord moi le noeud, et j'ai pas l'impression de progresser d'un iota ! En plus, il me laisse même pas souffler une seconde, le Tempus ! Raaaaah ! Ca ressent pas la fatigue, les Fuginautes ?!
Je regarde fixement ce grand dadais or et bleu, avant de finalement m'assoir genoux contre la poitrine, sur le bout de caillou flottant me servant de plate-forme.
Enfin, il semble remarquer que quelque chose ne va pas. Ouf, ça lui aura pris quoi... une petite heure ? Bravo mon grand, tu refermes les failles spatiales comme personne, par contre, les relations humaines, t'es encore en train de pédaler dans le flux temporel pour les comprendre.

- Que se passe-t-il, jeune Derek ?

Petit soupir... et je commence à cracher le morceau.
J'ai une pierre dans l'estomac, et les boyaux qui se tordent.
Sérieux, j'espère que tu vas écouter, gros tas de boulons conscient, parce que ça va pas le faire, sinon.

- Il se passe que j'en ai marre ! J'ai faim, j'ai soif, je suis fatigué, j'ai perdu ma mère y a moins d'un mois, j'ai tout juste mes dix-huit ans... et on veut faire de moi un Protecteur de la Réalité. Non, en fait, TU veux faire de moi un Flic Spatio-temporel !

Tempus reste silencieux.
Ca ne m'encourage pas à arrêter, loin de là. J'ai beau scruter son visage doré et les rouages qui tournicotent sur son front, j'arrive pas à capter... il sait pas quoi répondre ? Il attend que je finisse ? Il s'en fout ? Vas-y, dis quelque chose ! Explique moi, aide moi à COMPRENDRE !

- Moi, là, je suis sensé faire mes devoirs dans ma chambre, et textoter avec Ernie. Comme tous les gars de mon âge, aussi cons soient-ils ! Pas ouvrir des portails entre les dimensions !

Ah, les lèvres se mettent en marche ! Il va dire quelque chose ! Vas-y mon pote, aide moi à aller mieux, parle, permets moi d'accéder à ta vision des choses !
Il s'avance, lentement, presque mécaniquement.

- Mais c'est important !

Ah.
D'accord.
C'est tout ?
On dirait bien.
Je mâche mes mots, littéralement, et les lui crache avec colère !

- Bien sûr que c'est important ! JE SAIS BIEN ! Tellement important qu'il y a toute une armée de Fuginautes pour ça ! Alors pourquoi moi, Tempus ? Hein, pourquoi MOI ? M'entraîner, c'est pas risquer que je fasse de plus grosses conneries avec mon pouvoir ? VAS-Y, PARLE !

Et là, il m'achève, magistralement !
Une vraie corrida. Je peux vous dire que le rôle du taureau, il pique. Pas étonnant qu'Animal Man milite autant pour interdire toute pratique de ce... de ce massacre.
Et donc, me voilà achevé par:

- Parce que j'ai estimé mieux de faire ainsi.

Parce que toi, Tempus Fuginaut, de la race des Fuginautes, protecteur du Multivers, garant de la stabilité du tissu spatio-temporel, tu as estimé juste de m'entraîner sans même m'expliquer le pourquoi du comment ? C'est... ça ton excuse ?
Heureusement qu'il est pas à portée, je lui aurais bondi dessus, toutes griffes (que je n'ai pas) dehors... non mais il se prend pour quel genre de démiurge, cette espèce de sociopathe ?!

- Comme quand tu as voulu m'éliminer avant de revenir la queue entre les jambes pour me prendre sous ton aile, c'est ça ?

En espérant que ça lui chatouille l'ego un peu. Ego Fuginaut, ça sonne pas mal non plus, n'est-ce pas ?

- Je ne comprends pas cette expression, mais je sens du sarcasme. Je suppose que tu n'es plus en état de parler posément. En effet, il est temps de prendre du repos. A plus tard, jeune Derek.

Me... revoilà sur mon lit ? Il m'a congédié, comme un malpropre ? A cause de ma très légitime colère ?
J'en suis... bouche bée... mais pas longtemps.
PUTAIN TEMPUS ! MAIS QU'EST-CE QUE TU FOUS ?! MON MONDE S’ÉCROULE A CAUSE DE CES POUVOIRS, ET TOI, TU M’ÉJECTES POUR PAS RÉPONDRE A MES QUESTIONS ?! OH ON VA PAS EN FINIR LA, MON GROS, C'EST MOI QUI TE LE DIT !

J'ouvre un rift furieux, crépitant avec vigueur, comme si l'énergie réagissait à mes tourments. Sans regarder, je bondis dedans...


... pour être accueilli par une grosse vague d'eau de mer !

- AHUUUUUGH !

Je m'arrête sur place, poings serrés, complètement refroidi par un vent sifflant et les embruns de l'océan, quand ce ne sont pas les vagues qui viennent tremper mes vêtements. J'ai plus soif, j'ai plus soif, promis !
Mais où je suis ? En zyeutant sans bouger, je peux voir que je me tiens sur un gros rocher. En même temps, je sais pas léviter, ça aurait été bizarre.
Puis je me retourne, et c'est là que je la vois.
Une cité, émergeant hors de l'eau, sans côte à portée de vue.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Ncwu

Nouvelle vague glacée dans le dos.
M'y attendais pas... gak !
Je m'éloigne très vite du bord, la mâchoire pendante, pour admirer de cette île mystérieuse. Machinalement, j'essaie d'ouvrir un rift pour me rapprocher plus vite... mais rien n'y fait. Perturbation, fatigue ou non maîtrise de mon pouvoir...
Et pis merde, j'aurais dû rester m'entraîner avec Tempus. Au moins, là, je l'aurais pas imaginé en train de me dire:

- Je t'avais prévenu, jeune Derek !

Tout mais pas çaaaa !
Bon, du calme garçon, tu peux le faire. Avance toi le long des falaises, et trouve quelque chose. Au pire, tu tenteras de sauter et de t'agripper aux parois.
Oui, c'est ça.
T'es pas nul, Derek !
Tu vas y arriver. Tu vas Y ARRIVER !


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 6 Sep 2019 - 11:41
Bazilia est une île spéciale. Présente depuis des siècles sur Terre, mais entourée d’un halo de mystère et de danger qui pousse tous les curieux à en fuir. Rongée par des temps passés violents et mauvais. Cœur d’un drame. Foyer de bien des déceptions.
Et absente de toutes les cartes ; enfin.
Toutes les cartes de la Surface.

Bazilia est connue, en effet, de certaines personnes de ce monde.
Certaines personnes sous-marines.

Bazilia a été conçue et construite il y a des siècles ; par les Atlantes.
Qui ont décidé, sous l’égide du violent et agressif Roi Honsu, de reconquérir la Surface ; cette terre au Soleil qu’ils ont quittée lors du Cataclysme, duquel ils ont survécu par la grâce et la détermination du Roi Orin.
Ses héritiers n’ont, hélas, pas toujours eu la sagesse et la bonté de ce monarque.

Honsu était cruel et envieux ; Honsu a voulu protéger Atlantis des gens de la Surface, qui retrouvaient force et civilisation après le Cataclysme.
Honsu a lancé une attaque – avec l’appui de Bazil, son plus grand guerrier.
Ils ont alors créé Bazilia, une île sortie des flots via la puissance magique et scientifique des Atlantes. Comme base de repli, comme repaire des armées atlantes lors de leurs attaques sur Terre.

Bazilia a servi ; longtemps.
Puis a été abandonnée.
Quand la conquête atlante a échoué en Egypte. Quand Bazil est mort. Quand Honsu est mort.
Quand la trahison a été opérée.

Bazilia a été abandonnée – et les Atlantes n’aiment pas y aller.
Trop de souvenirs. Trop de fantômes.
Trop d’ombres.

Bazilia demeure une possession atlante, que le Royaume sous-marin abandonne ; et la Surface a, dans un réflexe étrange et puissant, un rejet de Bazilia.
Personne n’y va. Personne n’y vient.
Sauf… aujourd’hui.

Sauf Derek James.
Qui vient d’arriver aux abords de Bazilia ; qui lutte contre les flots, les vagues, les courants.
Qui se rapproche du bord.
Qui n’arrive pas à s’enfuir, et tente de monter les parois. Qui veut se mettre à l’abri, mais n’y arrive pas. Seul.


« Hey. »

Heureusement, il ne l’est plus.

« C’est une propriété privée ; l’accès y est interdit. »

Car une voix se fait entendre, derrière lui ; à proximité.
Une voix forte. Une voix sûre.
Une voix à l’accent étrange, troublant.


« Mais… les règles de l’hospitalité s’appliquent même ici. »

Un bruit puissant intervient ; quelque chose s’échappe des flots.
Quelqu’un s’échappe des flots.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Latest?cb=20151001224636&path-prefix=es
Tempest.
Magicien Atlante. Héros de la Surface, chez les Titans.
Héros.
Fort. Puissant. Actif.
Qui s’échappe de l’eau, bondit en dehors de son élément – et chope Derek au passage, afin que ses capacités magiques et ses muscles atlantes l’aident.


« Voilà. »

Derek se retrouve sur un vieux chemin de ronde, sur les bordures ; au sec.
Avec son sauveur à ses côtés.
Qui se relève déjà. Qui se redresse déjà.


« Je suis Tempest, conseiller de la Reine Mera d’Atlantis. »

Sa voix est forte. Ses yeux violets brillent.
Plus que d’habitude ; il appelle sa Magie. Juste au cas où.


« Tu te trouves sur une île atlante. Interdite.
J’exige de connaître l’origine de ta venue – et tes attentions. »


Une aura d’énergie entoure ses poings ; deux auras, deux énergies.
Une chaude. Une gelée.
Au cas où, encore – car Garth se méfie.

Il est venu à Bazilia car les professeurs de l’Ecole Silencieuse de Magie l’ont averti que certains étudiants ont eu des visions – des visions concernant l’île oubliée.
Des visions en lien avec la Magie.
Des visions de drames, aussi ; de pleurs et d’horreurs.

L’Atlante est venu, alors. Il est venu enquêter.
Et il vient de trouver ce jeune homme.
Inconnu. Perdu, clairement ; troublant – et il s’en méfie. Car Garth en a déjà vu beaucoup, et il sait qu’un visage innocent peut cacher le pire. Il y est prêt.

Il est prêt à agir, si Derek James ne répond pas bien.
Au cas où.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 6 Sep 2019 - 16:15
- Humpf !

Je me sens tiré par la veste à capuche, comme si on y avait accroché un boulet de canon. Ca fait un peu voiture en vrac tractée par une dépanneuse. Une dépanneuse avec un moteur d'avion, certes. Une dépanneuse de compèt'. Pour se faire une idée des sensations, on dirait des montagnes russes... l'accélération prend aux tripes, surtout par surprise comme ça, et s'arrête tout aussi brusquement, une fois le plancher des vaches... marines retrouvé.
Et là, je le découvre.
A la fois aide et gardien, Tempest impressionne. Tempest m'impressionne. D'abord par la musculature qui se dessine sous sa tenue rouge et noir. Puis par l'aura qui se dégage de lui, qu'elle soit de charisme ou de magie. Sans trop savoir où et comment me mettre, je baisse un peu la tête, les mains dans les poches.

- Euh... merci pour le coup de main. Je sais pas encore comment gérer... tout ça.

Et je regarde mes pieds. Comme s'ils y étaient pour quelque chose. Mes baskets neuves, éraflées, déchirées par les roches de l'île, font peine à voir. Je soupire, et regarde mon sauveur. Qu'est-ce que je fais là, moi ?
Ah. Et non seulement je tombe sur un Atlante badass, mais en plus c'est un officiel... j'en mène pas bien large, vous pouvez me croire. Le plus respectueusement du monde, un peu bafouillant, j'essaie de bredouiller un truc pacifique:

- Faut pas vous inquiéter, je viens pas vous envahir, hein !

T'es bien engageant comme garçon, Derek. Ouah, t'as un conseiller royal devant toi, qui a même pas parlé de ça, et toi, direct, pouf, uppercut au foie en évoquant l'idée d'une invasion. Maintenant, réfléchis un peu plus, au lieu de dire des conneries pareil.

- Enfin, j'aurais pas grande chance de toutes façons.

Petit haussement dépité d'épaules.
Je peux pas m'empêcher de regarder l'énergie pulser autour des poings du conseiller. C'est presque... hypnotisant. Sans que je sache pourquoi, une petite pointe d'envie naît dans mon coeur. Moi aussi j'aimerais pouvoir contrôler mes dons, et m'en servir sans craindre de blesser ou de me retrouver sur une île paumée au milieu de nulle part, à me geler les miches.

- Je veux juste vous dire que mon pouvoir a fait... n'importe quoi. Comme d'hab.

J'ai beau essayer de sourire, ça ne prend pas.
Ca grince beaucoup trop dans ma voix. Dépit, morosité, fatigue, colère... un mix franchement pas fameux vient parasiter mes explications.
Pour appuyer mes paroles, je lève lentement une main, j'attends une validation, et je tente d'ouvrir un rift, pas bien grand, qui mène juste un peu à ma droite. Ni une tentative de fuite, ni une agression.

- Vous voyez... oh.

Quelques étincelles dorées jaillissent. Mais rien de plus. Comme un appareil électrique surchargé. L'univers ne permet pas de faille ici. Il ne me permet pas de manipuler son essence. Et pourtant, j'ai pu venir ici... Oui, ok, Tempus a raison, je manque d'entraînement ! Mais... ça fait mal. Il faut m'en servir, mais ca me fait mal d'utiliser ce pouvoir... cette puissance qui est la cause de tout ce qui m'est arrivé d'horrible ces six derniers mois... ça me heurte jusqu'à l'âme.
Je passe lentement une main lasse sur mon visage, et, dépité, fait un petit geste ironique de "tadaaaa, voici ma magie !". Un vrai clown, oui.

- Encore.

La Colère. Elle n'a pas vraiment cessée depuis la conversation avec Tempus. Face à la nouveauté, elle s'est juste recroquevillée dans un coin, attendant son heure pour ressurgir. C'est dans ces moments là qu'on s'en rend compte. La colère est la mort de l'âme. La peur aussi, mais ça, c'est une citation copyrightée de Dune. Oui, le bouquin de Frank Herbert. Et le film de Lynch. A voir, clairement ! En attendant de pouvoir reprofiter d'un lecteur DVD, j'essaie d'évacuer ce qui serre ma gorge d'un soupir. C'est pas vraiment efficace, mais la moutarde redescend un peu.
Avec un petit sourire gêné, je soutiens le regard améthyste de Tempest, pour la première fois depuis notre rencontre.

- Je... j'suis désolé. Y a quelque chose qui le bloque. Vous... vous pourriez m'aider, s'il vous plaît ?

Je suis qu'un putain de gamin de dix-huit piges.
Je suis pas prêt.
Mais un jour, il faudra bien.


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 6 Sep 2019 - 21:37
Tempest ne dit rien ; il reste silencieux.
Durant toutes les réponses de Derek.
Et même après.
Et même quand ce dernier achève sa démonstration un peu pitoyable, avec une incapacité à activer pleinement ses capacités ; même s'il montre qu'elles existent.

Le jeune homme demande de l'aide.
Le jeune homme se présente comme pacifiste, et perdu ; en plein besoin d'aide, oui.
Mais.
Mais son interlocuteur reste silencieux ; figé, même.

Les yeux violets demeurent fixés sur l'adolescent.
Les paupières se plissent légèrement.


 « Hem. »

Il prend une grande inspiration ; puis secoue la tête.
Avant de reprendre.


 « Hey. »

Et de laisser son visage s'animer.
Pour exprimer un grand sourire.


 « Détends-toi. »

Sa main se lève, et tapote l'épaule de Derek.
Un peu lourdement.
Mais pleinement amicalement.


 « Je ne vais pas t'ouvrir le ventre pour que les poissons viennent dévorer tes tripes. »

Il glousse, amusé.

 « Il faut un jugement d'un tribunal atlante, pour me permettre de faire cela. »

Son gloussement se mue en ricanement ; un peu sec, un peu cruel.
Un peu sadique.


 « Et nous n'en sommes pas encore là. »

Garth n'ira jamais jusque-là ; même si les lois atlantes le permettraient.
Il n'ira jamais jusque-là.
Même si le gamin n'en sait rien. Même si le gamin doit avoir une des trouilles de son existence. Même si le gamin doit se demander comment faire pour s'en sortir.

L'Atlante le sent ; l'Atlante ne veut rien changer.
Il s'amuse.
Comme Arthur s'amusait de ses propres réactions, à son âge. A l'époque, il trouvait ça cruel et mesquin.
Il le pense toujours.
Même si c'est très agréable d'être de l'autre côté.


 « Bon. Reprenons. »

Tempest tapote encore l'épaule, puis la lâche.
Avant de s'avancer vers les éléments de défense, pour s'accouder dessus ; et laisse son regard glisser sur la mer, en souriant lentement.


 « J'ai... bien compris que tu ne souhaites pas nous envahir. Je doute, en soi, et ce n'est pas une attaque, que tu puisses réellement mener une telle invasion.
Laisse-moi te dire ce que je pense.
Je pense que tu viens récemment de découvrir tes pouvoirs. Je pense que tu essayes de bien faire. Je pense que tu ne comprends pas bien ce que tu peux et dois faire – pour gérer tes pouvoirs, pour les utiliser.
Je pense aussi que tu es mort de peur, et que tu veux rentrer chez toi.
Mais je pense que tu veux aussi savoir pourquoi tu es ici, car tu sembles l'ignorer, et tu ne veux pas partir sans certitude qu'il n'y a pas de danger. Pour autrui. »


Garth prend une grande inspiration, et se tourne.
Pour coller son dos et ses coudes sur le mur ; il sourit, en regardant Derek.
Si jeune. Si perdu. Si innocent.
Ça... lui rappelle quelque chose. Des souvenirs. Des souvenirs chers à son cœur.
De ses amis. De sa famille.
De lui, aussi.
Et ça fait bizarre ; car Tempest se rend compte qu'il n'est plus Derek. Il n'est plus comme lui.
Il est passé à autre chose. Il est devenu une autorité, à laquelle le gamin demande de l'aide.

Par Poséidon, pense-t-il.
Où sont passées toutes ces années ?


 « Mais... oui. Je vais t'aider. Je vais t'aider à retourner chez toi. »

Tempest se redresse, et revient vers Derek.
Il sourit.


 « Déjà... tu vas me dire ton nom, d'accord ?
Appelle-moi Garth.
Et toi ? Je préfère savoir qui je ramène chez lui. »


 « Oh, mais vous n'allez ramener personne. »

Le sourire de l'Atlante s'évapore... quand il l'entend.
Un son, désagréable. Un bruit, aigu.
Une voix, horrible.
Inhumaine.

 « Personne ne quittera cette île. »

Une forme apparaît ; puis une autre. Puis encore une autre.
Une dizaine de formes. De silhouettes.
Se disposent autour de Derek et de Garth, qui se place devant le jeune homme ; pour le protéger.

Un geste noble – mais inutile.
Les silhouettes se multiplient. Les silhouettes se précisent.
Il les voit. Ils les voient.

Des soldats. Des guerriers.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] MV5BYWVlNjRhZjQtZjlmYy00OGZmLTgwYzQtZmExNWE1MmUzZjM1XkEyXkFqcGdeQXVyMjMyNTkxNzY@._V1_
Fantômes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 6 Sep 2019 - 22:53
- Glups.

L'est bizarre, le Tempest...
Un coup il a l'air sympa, un autre il fait peur...
P't'être... qu'il est juste humain, au final ?
J'ai toujours aimé les super-héros, et faut avouer que le principe des Teen Titans, ça faisait rêver. Des jeunes ados à super-pouvoirs, tous amis, tous ensemble, pour lutter contre les forces du mal et triompher !
Est-ce que j'aurais pu imaginer qu'un rêve pareil pouvait engendrer un Tempest ? Je pense pas. Les Titans, c'est le genre d'équipe qui fait sourire, qui donne la patate, qui fait qu'on lâchera jamais rien, non pas au nom de grands principes de vérité, de justice et d'honneur comme la Justice League, mais pour l'amitié, l'amour et les autres autour de soi... c'est ça, c'est un rêve. Peut-être qu'on place nos héros bien trop sur des piédestaux.
Ou alors, les quelques mots sur l'étripage sont une tentative d'humour à laquelle j'ai un poil de mal à adhérer, auquel cas je m'excuse. M'enfin quand même, c'est rude ! Mais j'essaie de pas me laisser démonter. Torse bombé, sourcils froncés, je mobilise tout ce qui me reste de courage, et entoure mon coeur avec.

- Ouais, c'est à peu près ça... mais je suis pas mort de peur, ok ?

Je serre mes petits poings d'ado, qui n'ont jusque là connu que quelques aventures, et m'avance de deux pas vers Tempest. Allez, montre lui ce que tu as dans le ventre, mon champion ! Te laisse pas intimider, tu as déjà rencontré bien pire qu'un petit bout de caillou au milieu de l'océan ! Deux autres dimensions, tu m'entends ? Une dans laquelle tes alliés ont combattu le Sheeda, et une autre où tu as tenu tête à cette saloperie de démon, Perrus le Bienveillant ! C'est pas de la terre, de l'eau et des arêtes de poisson qui vont te faire trembler les genoux, par le Multivers !
Vas-y, balance tout !

- Juste... absolument et viscéralement terrifié par cette île, qui est proprement la représentation parfaite que je me ferais de l'Île des Morts de Böcklin... hé hé. C'est fou à quel point elle donne envie de prendre les jambes à son cou...

Mouais. 3.5/10 pour l'effort, mais pas plus. T'as quand même un peu chié dans la colle, là.
Mais soit, que Tempest me comprenne, c'est à la fois très rassurant et très flippant. Je suis un tel livre ouvert ? La prochaine fois, j'amène mon masque.
Par contre, qu'il pige tout ça si vite me détend.
On veut mon bien. Je suis pas un monstre bizarre à étudier.
Ca fait... longtemps qu'un inconnu a pas manifesté autant de sympathie envers moi, sans demander quoi que ce soit en retour. Presque les larmes aux yeux, je souris comme un idiot, et lui réponds, soulagé:

- Ah. Salut Garth. Moi, c'est Derek. Ou Sideways, si on donne nos pseudonymes.

Le poids sur mon diaphragme s'allège, et je me permets même un petit clin d’œil, avant d'ajouter:

- Et un jour, si mes pouvoirs veulent bien fonctionner, le plus grand des héros, hé !

Fanfaronner, ça aide à tout cacher.
Quelques blagues, des mots bien sentis, ça permet de se sentir moins lourd. Pis bon, sans une bonne rigolade, que serait la vie, hein ? On se ferait chier comme des rats morts !
En parlant de mort...
Moi et ma grande bouche.
Un peu partout, des ombres surgissent des silhouettes, comme si... comme si elles attendaient notre venue. Non, elles ne viennent pas des ombres. Elles SONT des ombres. Venues du passé, peut-être de cet endroit ? Y avait-il eu un massacre, une guerre, une exécution, ou bien ces formes accomplissaient leur tâche éternelle: garder cette île ?
Au final, peu importe.
Elles sont là, et elles sont menaçantes.

- Mais... et si je m'appelle pas Personne, hein ? Lui c'est Garth, moi c'est Derek. On est tranquille, nan ?

Je passe d'abord ma tête de derrière le dos de Tempest, pour bien prendre connaissance de la vue. Sont beaucoup. Sont même pas mal beaucoup.
Allez cerveau, réfléchis, réfléchis !
T'es pas juste bon à dire des conneries, quand même ?!
J'ai beau me creuser le cerveau, deux questions me vient en tête. Deux vraiment importantes, évidemment.

- Pourquoi ne pouvons-nous pas repartir ? Et, surtout, qui êtes-vous ?

Puis je me place aux côtés de cet atlante dont j'ignore tout.
Peut-être me joue-t-il un tour avec de la magie ? Peut-être est-il dangereux, mais tant pis.
Entre le courage et l'idiotie, il n'y a qu'un pas que j'ai l'habitude de franchir !
J'ai pas passé une super journée, alors fantômes terrifiants ou pas, faut pas venir me chercher !


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 8 Sep 2019 - 19:01
Un silence terrible répond aux réactions et interrogations de Derek.
Terrible, oui.
Plein de tension. Plein de pression. Plein de ce calme précédant la tempête – de ce mutisme qui s'empare des hommes, des soldats avant la bataille ; le sentiment est terrible.
Mais légitime.

Ça va péter.
Tous le savent, ici ; ça va péter.
Bientôt.
Très bientôt, même.


 « Derek. »

Garth ; Garth parle.
Avec une voix lente. Avec une voix calme.
Et un corps crispé.


 « Tu... as dit avant t'appeler Sideways. Tu as utilisé tes pouvoirs. »

Son regard est figé ; devant lui.
Sur les fantômes.
Sur celui qui a parlé, surtout.


 « Tu devrais mettre ton costume, si tu l'as. Et tu devrais préparer ce que tu peux. »

Tempest prend une grande inspiration.
Ses poings se serrent.
Les fantômes se rapprochent.


 « Tu... vas en avoir besoin. »

L'Atlante voulait sourire ; l'Atlante aurait pu sourire.
Aux plaisanteries de Derek. A ses piques.
A ses réactions préalables, aussi. A la petite complicité qui commence à naître entre eux ; il aurait pu sourire à tout ça, donc. Mais il ne le fait pas.
Car la tension est là. Car la pression est là.
Et... ça va péter.

 « Nul ne quitte Bazilia. »

Le fantôme principal reparle ; sa voix a le son d'ongles sur un tableau noir.

 « Les guerriers maudits ne le permettent pas. »


 « Vous n'avez aucune autorité sur nous. »

Garth s'avance ; un pas.
Un seul.
Mais suffisamment pour rouler des muscles, et faire luire ses yeux violets.


 « Vous avez échoué dans votre vie. Vous échouez encore dans votre mort.
Votre honneur n'est plus. Laissez-nous partir, et nous v... »


 « MENTEUR ! »

Un cri de rage s'échappe du fantôme ; et des autres.
Ils attaquent.
Les soldats morts se précipitent vers Tempest – et c'est ce qu'il souhaitait. Les attirer dans un piège.

Sans attendre, l'Atlante mobilise ses capacités magiques, et fait venir une énorme quantité d'eau de l'Océan, afin de créer un mur aquatique ; solide.
Les fantômes, surpris, viennent percuter la défense. Mais cela ne durera pas.


 « Derek ! »

Garth se tourne vers le jeune Héros, en augmentant la densité du mur ; pour qu'il tienne encore un peu.

 « Ce sont des soldats atlantes morts dans la honte ! Ils veulent nous retenir pour nous faire périr avec eux ! Il faut fuir !
Peux-tu faire quelque chose ? Peux-tu t'enfuir ? »


Un fracas terrible se fait entendre ; le mur d'eau cède.
Les fantômes attaquent.
Ils sont plus nombreux. Ils sont enragés. Ils sont fous.
Et ils veulent les tuer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 9 Sep 2019 - 17:45
J'ai fait une bêtise.
Dans mon orgueil et ma colère, j'ai perdu du temps. En palabres. En mots que je pensais beaux, ou au moins aptes à désamorcer la bombe fantomatique. J'aurais dû me concentrer sur une situation de repli. Sur le moyen de réactiver mes pouvoirs, de nous déplacer ailleurs. Parce qu'à part ça, je vois pas comment aider. Je vais être un poids mort pour Garth.

La pression augmente. Les spectres approchent.
Et je ne sais toujours pas quoi faire. Les silhouettes sont partout. Et elles ne nous laisseront pas partir. Les malédictions d'outre-tombe, c'est tout un folklore chez nous. La Momie, les Vampires, les Zombies... quand t'es avec tes potes dans un siège avec du popcorn, ça fait frissonner, c'est rigolo. Quand tu es dans ta chambre, seul, dans le noir, ça triture les méninges. Là, face à la menace, ce sont les tripes qui prennent le relais. Les miennes ont jamais été aussi lourdes et glaciales, comme si des tonnes d'eau pesaient sur moi.

L'attaque ne tarde pas.
Garth est habile, il tente aussi de contourner les mots du revenant.
Malheureusement, ça ne suffit pas. Et les fantômes lancent l'assaut.
Le mur d'eau de Tempest, épais, ne résistera pas longtemps.

M'enfuir... peut-être.
Je pourrais plonger, et essayer de nager, aussi loin que je peux.
Mais le temps presse. Et ce n'est pas une option.
Faire quelque chose ? Oui. Parce que ça me titille. A peine arrivé, je n'ai eu qu'une seule envie: repartir. Mais quelque chose m'en a empêché. Et... finalement, je pense qu'il n'y a pas la moindre interférence extérieure ici. Mon pouvoir a voulu m'avertir. Me retenir. Cet endroit précis de l'univers a besoin de moi. Et là, je LA sens.
Alors que le mur d'eau de Garth faiblit, je lève un bras, et l'enfonce dans la trame même de tout ce qui est, jusqu'au coude. Tempus me dirait sûrement, et à raison, d'être délicat, mais pas le temps pour les sermons. Que ce vieux Fuginaut me lâche un peu les basques, j'ai quelque chose d'impossible à accomplir ! Ouh, j'imagine déjà son laïus... ça va faire mal.

Enfin, au sein de ce tout, je trouve ma voie.

- Garth, je sais pas si je peux m'enfuir... mais je peux faire ça !

L'effort est terrible.
Je tire de toutes mes faibles forces d'ado boosté aux super-pouvoirs. Autour de mon bras bouillonne rageusement une énergie qui dore de plus en plus, jusqu'à atteindre l'orange et le rouge, comme si je brûlais le monde.

- AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ALLEZ !

Lâche rien ! Ça bouge, tu le sens !
Crie, crie tout ton saoul si ça te donne du courage !
La douleur est là, elle grimpe le long de mon bras, pulsant jusque dans mon crâne. Un voile rouge couvre ma vision, et les gouttes de sueur et d'eau de mer me piquent les yeux. D'ici quelques secondes, je vais tourner de l'oeil, et crever avec Tempest... eh bien soit, mais pas sans lutter ! Je serre les dents, et force encore !

Brusquement, plus rien ne s'oppose à ma traction, et dans un bruit de déchirement, j'ouvre une faille titanesque.
Un éclat d'une blancheur immaculée s'en échappe, m'aveugle alors, nous aveugle tous.
Et nous emmène ailleurs, Garth et moi.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Ncwu

La vision me revient peu à peu... Bazilia. Encore ? J'ai... j'ai échoué ?
Mes genoux flanchent. La tête me tourne, j'ai envie de vomir, mon bras pulse de douleur. Et je chute.
Plus de spectres, mais... le bruit de la vie sur l'île ?
Et un bruit de pas. Dans notre direction. Je ferme les yeux pour apaiser ma pauvre tête. Alors qu'il faisait très gris tout à l'heure, un plein soleil nous chauffe le visage. Schhhhhhh, pas la lumière, je suis une créature de la nuit, moi ! Avec une sacrée douleur à la tête, surtout.

- Je... j'ai senti quelque chose. Comme une main tendue à la recherche d'aide. Je... j'l'ai saisie, Garth. Je pouvais pas la laisser...

C'était... étrange.
Si on s'en sort, faudra que j'en touche deux mots à Tempus.
Je m'affale sur la pierre, cherchant fébrilement autour de moi l'énergie que m'a coûté ce transport.
Si j'étais moins aux abois, l'eau qui mouille mes vêtements me ferait sacrément ronchonner.

- On est... où ?

Spoiler:
 


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 10 Sep 2019 - 10:59
Il se passe… quelque chose.
Un choc.
Un événement ; une folie.


« Hughn. »

Garth émet un raclement de gorge ; il a mal. Il sent son corps être complètement crispé. Chaque muscle semble sur le point de déclencher une crampe.
Il a mal. Il souffre. Il ne comprend pas.
Enfin.
Il commence à comprendre, en rouvrant ses paupières et en posant ses yeux violets autour de lui ; il commence à comprendre, notamment en entendant les quelques mots formulés par Derek. Sideways.


« Hem. »

Il prend une grande inspiration ; il se redresse, lentement.
L’Atlante ne s’est pas rendu compte qu’il a chuté, mais il est au sol. Ses genoux sont endoloris ; les autres douleurs commencent à s’évacuer. Ça fait du bien.
Et c’est la seule bonne nouvelle à sa disposition, en fait.


« Maudites soient les marées. »

Le juron atlante s’échappe de ses lèvres ; Tempest grimace.
Puis se tourne vers le jeune homme à ses côtés.


« Derek. »

Du bruit se fait entendre ; des gens.
Des gens viennent.
Ils arrivent. Il les voit. Il grimace.
Il comprend. Entièrement.


« Tu… ne m’avais pas dit. »

Garth se tourne vers Derek, et soupire.

« Tu ne m’avais pas dit… que tes pouvoirs te permettent de voyager. Dans le Temps. »

Les gens sont là ; les gens les entourent.
Ils sont en armes. Ils sont menaçants.
Ils sont…

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Latest?cb=20160821114445
… des chevaliers ; en armures.
Avec des symboles sur leurs armures. Des symboles que Tempest reconnaît.
Des symboles atlantes.


« Cessez-la ! »

« Soumettez-vous ! L’autorité du Roi Honsu s’impose à vous ! »

Une vingtaine de soldats se positionnent autour d’eux ; armés, agressifs.
Garth lève les mains, en symbole pacifique universelle.


« Nous… venons en paix. Nous n’avons aucune vocation à nous battre, nous s… »

« Ne l’écoutez pas. »

Une voix froide et sèche se fait entendre ; une figure émerge de la masse.
Patibulaire. Agressive.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Latest?cb=20121121093716
Mauvaise, littéralement.

« Il a les yeux violets ; c’est un démon. »

« Vous avez raison, Prince Kraken ! C’est un démon ! »

« Tuez-les ! »

Garth grimace, et glisse un regard vers Derek ; ça sent mauvais.
Ça sent vraiment mauvais !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 10 Sep 2019 - 15:56
- Je... quoi ?!

Voyager... dans le temps ?
Comme... une DeLorean ? Je suis une DeLorean ? Un convecteur temporel sur pattes, et tout ? Je sais que Tempus m'a dit un jour que je pouvais triturer l'Espace-Temps, mais de là à pouvoir m'y balader à ma guise... c'est fou. Et c'est une telle responsabilité supplémentaire sur mes épaules. Je me sens pas prêt, moi ! On peut pas me lâcher un peu ?

- Je suis paumé là.

Je m'allonge, une main sur le front, pour m'empêcher de vomir.
Trop de stress, trop de pression.
Engueulade, colère, grosse vague froide sa maman, émotions difficiles à avaler, attaque de fantômes guerriers puis voyage temporel, ça fait quand même trop à digérer.
Le bruit de pas se rapproche. Cadencé, rapide, il n'augure rien de bon. Est-ce que j'aurais pas hérité d'une malédiction de malchance avec tous ça, par hasard ? Faudra que j'aille contacter un marabout. Réparation des ordinateurs par la pensée, retour de l'être aimé dans les vingt-quatre heures et analyse de pouvoir magique à la con via téléphone... le top.

- Et sur le point de tourner de l'oeil...

Les bruits de pas s'arrêtent enfin. Yeux fermés, sweat à capuche ouvert, je ne peux qu'écouter.
On est pas dans la merde, tiens.
Mais c'est moins immédiat que les fantômes.
Entre la peste et le choléra, on a eu la malaria.

- Non. Ne souillez pas Bazilia avec du sang impur. Enfermez les. De plus, le surfacien a l'air d'être égyptien, malgré son accoutrement.

EGYPTIEN ?!
Encore un peu, et je bondis sur mes pieds, histoire de lui apprendre un peu la géographie ! Nan mais, je veux bien que j'ai des origines portoricaines, mais quand même ! J'ai pas de perruque ou de khôl sous les yeux, putain...
M'enfin, engueuler un prince, je sais pas si c'est la meilleure des idées vu notre situation. Autant rien dire, ça nous vaut de ne pas être exécuté instantanément.

- Il doit sûrement comploter contre Atlantis. Je l'interrogerai moi même au nom de notre glorieux roi Honsu mon père.

- A vos ordres Prince Kraken. Emmenez les.

Ah... interroger, genre gentil flic atlante et méchant flic atlante, ou vierge de fer, étireur de membres et plumes pour chatouiller dessous les pieds, la plus vile technique de torture employée depuis l'émergence du concept ?
Je ne peux m'empêcher de lancer un regard profondément paniqué à Garth, mon seul phare dans cette tempête d'incompréhension.

On nous mène à travers de magnifiques défilés rocheux, dans d'humides cavernes éclairées par des champignons luminescents ou des algues phosphorescentes en suspension dans des bulles. Une flore adaptée aux deux mondes sublime chaque chemin. Impossible de profiter, toutefois: les gardes semblent pressés de nous installer en cage. Dire que c'est mon péché mignon, jouer au touriste des menottes aux poignets... pfff... accueil: 3/20. On verra la qualité des services et de la chambre.
Creusées à même une paroi rocheuse, nos cellules sont rudimentaires, et on nous y jette sans ménagement, un dans chaque. Puis, comme si notre vue les dégoutait, les guerriers s'éloignent, nous laissant avec l'ombre comme seule amie.
Je m'adosse aux pierres, toujours pas remis de mon tour d'il y a quelques minutes.

- J'ai vraiment fait ça ? Je nous ai envoyé dans le passé ?

Avant que Garth ne puisse me répondre, une autre voix émerge des ténèbres.

- Non. Tu as saisi ma demande d'aide. Ton pouvoir a simplement ouvert le passage.

Que quoi ?
Qu'est-ce ?
C'est pas moi qui...

- Mon frère pense avoir sous la main un espion égyptien pactisant avec un démon aux yeux violets. Je sais que ce n'est pas le cas. Qui êtes-vous, et de quand venez-vous ?

Une silhouette discrète sort d'une anfractuosité de la roche.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Efok

Encapuchonnée.
Avec une aura de magie palpable même pour moi.
A se demander comment je l'ai pas sentie avant...

Spoiler:
 


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 10 Sep 2019 - 16:32
Garth s’est laissé faire.
Il a pris conscience de l’étrange rebondissement après sa venue à Bazilia, et a compris que les guerriers atlantes ne le connaissaient pas ; et pour cause.
Ils sont dans le Passé.

Sans savoir pourquoi. Sans savoir comment.
Ils sont dans le Passé.
Derek les a transférés directement dans un temps ancien, et ils se retrouvent maintenant face à la force armée du Roi Honsu, qui a voulu conquérir la Surface quand celle-ci a commencé à retrouver une civilisation ; ce fut un échec.
Enfin. Ce sera un échec – car l’armée atlante semble bien puissante, maintenant, et active.

Cela ne les arrange pas ; car si les théories temporelles divergent, un fait demeure.
Mieux vaut éviter de changer des choses.
Mieux vaut éviter d’utiliser ses formidables pouvoirs ici, au risque d’altérer une Histoire déjà fort compliquée.

Tempest n’a rien fait, alors.
Il est demeuré silencieux. Il est demeuré calme.
Malgré les piques.
Malgré les provocations, nombreuses, de ces soldats qui haïssent, par nature, les enfants aux yeux violets ; malgré ces fous qui ravagent la Surface, et périront bientôt en Egypte. Non sans avoir commis des atrocités.
Non sans avoir, aussi, constamment tué les enfants aux yeux violets qui naissent maintenant.

Le Titan prend sur lui – et c’est difficile ; mais il prend sur lui.
Et pénètre dans le cachot avec Derek, en esquissant un sourire poli aux réactions physiques et multiples expressions faciales de Sideways.
Qui ne comprend pas. Qui n’aime pas. Qui ne supporte pas. Qui est perdu.
Qui garde une fraicheur bienvenue ; mais la situation est terrible.

Et devient encore plus complexe, quand le responsable de leur venue ici se révèle.


« Oh. »

En causant un trouble puissant chez Garth, qui ouvre en grand ses paupières.

« C’est… tu… »

Il reste interdit, figé ; il le reconnaît. Il reconnaît celui qui les a fait venir, et semble savoir qu’ils ne viennent pas de ce Temps.
Atlan. C’est Atlan.
Sorcier atlante ; le plus grand, le plus fort. Son mentor magique. Celui qui l’a formé. Celui qui l’a sauvé, bébé. Celui qui l’a transformé.
Atlan. Le plus grand des Mages atlantes, même si Arion aurait à y redire.
Atlan. C’est Atlan.

« Ha. Je vois. »

Un sourire étrange glisse sur le visage du Sorcier, alors que Tempest demeure figé.
Atlan, pense-t-il ; Atlan jeune.

« Vous me connaissez ; formidable. »

Atlan jeune.
Alors qu’il est mort, dans leur temps ; dans le Présent.

« Vous allez donc pouvoir m’aider. »

Atlan s’avance, et pose ses mains sur les épaules des deux Héros du Présent.

« Il nous faut stopper cette folie. Comment comptez-vous m’aider ? »


« Euh… »

Garth réagit ; enfin.
Il parvient à se reprendre. Il parvient à se remettre.
Et à parler, lentement.


« Nous… nous venons du Futur, et… mais… mais ça n’a pas de sens. Rien n’a de sens. Nous… nous ne devrions pas être là. »

Il recule, se détache d’Atlan.
Concentre son attention et son regard, déterminé, sur Derek.


« Nous devons partir. Tu dois activer tes pouvoirs. Vite. »

Son visage se crispe en une grimace sèche.

« Nous ne pouvons pas rester là. »

Atlan fronce les sourcils ; Atlan ne comprend pas.
Garth le sent – cet Atlan est jeune, sûrement doux et innocent ; mais ça ne change rien.
C’est Atlan.
Le plus grand Sorcier atlante. Un Mage puissant. Son mentor.
Mais aussi un menteur, un manipulateur, un corrupteur qui n’hésite pas à sacrifier ses pions pour sa réussite ; un véritable Magicien atlante, à l’ancienne.

Garth connaît cela – Garth ne veut plus cela.
Plus maintenant.
Plus jamais !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 11 Sep 2019 - 17:11
Hum... non monsieur, moi je te connais pas. Pas encore en tous cas.
Et c'est pas poli de pas se présenter !
Un peu plus, et je t'apprends les bonnes manières à coups de pompe dans les fesses... enfin non, vu l'impression de puissance qui se dégage de toi, je le ferais pas. Mais j'y pense très fort, et c'est ça le plus important !

- Je vous connais pas, désolé.

Petit haussement d'épaule et moue embêtée.
Ouais désolé, on a pas tous été biberonné aux légendes sous-marines. Je me demande quel goût ça peut avoir... celui des embruns peut-être ? Ou des algues. Ça doit pas être fameux pour quelqu'un pas habitué depuis tout petit.

- Hum. Je suis Atlan, fils du roi Hosun, et frère du Prince Kraken, à qui vous devez cet emprisonnement.

Ah.
Mine de rien, on a pas qu'un glandu devant nous.
Un héritier royal atlante. C'est peut-être pour ça que Tempest l'a reconnu. Ca doit être un grand nom, Atlan. Je me demande comment ça fonctionne, leur royaume. C'est absolu de droit divin, avec des seigneurs sans limites ? Monarchie constitutionnelle ? Ca m'étonnerait que le Roi soit juste là pour faire "joli", comme chez les anglais. Encore vu la révérence dont font preuve tous ses loyaux sujets.

- Moi, c'est Derek. Salut. Et donc, vous avez pas de problèmes avec nous ?

Question légitime. Encore une ! Ah, tu es tellement fort, Sideways ! Tu fais toujours mouche !
Non mais c'est vrai ! Comment faire confiance au gars qui se dit frère d'un prince rejetant un des siens parce qu'il a les yeux violets... combien de temps avant mon époque, d'ailleurs ? Oulà, pas y penser, pas y penser, ça fait déjà mal au crâne, et j'ai pas besoin de ça.

- Je ne condamne pas la Surface pour la simple raison qu'elle existe.

Hum...
C'est... au moins c'est joliment dit.
Pas touché, mais joliment dit.
Aucune idée de s'il raconte des craques ou pas, mais ça témoigne d'une réflexion sur le sujet. Méfiance, toujours méfiance, surtout vu la tête de Garth, mais ok, t'as marqué un point, le blondinet.
Je hoche la tête, tout de même.
J'ai écouté, j'ai entendu.
Mais Tempest tire toujours une tête de dix pieds de long.

Rien n'a... de sens ? Il faut fuir, et laisser les problèmes s'accumuler ici ?
C'est pas comme ça que j'imaginais les choses.
Je m'adosse difficilement au mur, vidé de toute énergie. J'ai tout donné pour venir ici.

- J'y comprends plus trop rien, j'avoue.

- Jeune Derek !

Que quoi ?
On dirait... Tempus. Sa voix, je veux dire. Elle résonne au loin, comme un écho passé.
Regard à droite, regard à gauche, la vision voilée par la fatigue. Ouais, voilà, je dois être fatigué. Un plic ploc de goutte d'eau un peu bizarre, mes oreilles qui partent en vrille, et voilà.
Reprenons.
C'est bien plus important.

- Garth, je peux pas. Je sais pas comment faire. Et je sais pas si je pourrais si vite.

Epuisé est un doux euphémisme.
Et puis, si on a le pouvoir d'aider Atlan à protéger et son peuple, et le nôtre, autant pas hésiter, non ? Bon, je dis pas qu'on l'a, ce pouvoir, mais on peut au moins tenter ? Avec un peu de chance, ça va passer, et on pourra avoir de l'aide pour rentrer chez nous, dans le Présent.

- Est-ce qu'on peut pas... l'aider ? On est des super-héros, non ?

Je baisse les yeux, et passe une main dans mes cheveux trempés.

- Enfin... tu en es un. Moi...

C'est pas de la honte. Plus une espèce de gêne de me mettre au même niveau que quelqu'un comme lui. Ou comme Superman, tiens. Nan, moi, j'aimerais bien, mais je suis juste Sideways, le téléporteur sympa du quartier.


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 11 Sep 2019 - 17:42
Garth grimace.
Il recule ; il recule encore. Il est hanté, happé ; rongé même.
Par ce qu’il se passe.
Par celui qui se trouve avec Derek et lui. Atlan.
Fichu Atlan.
Evidemment qu’il est impliqué dans une telle folie. Fichu Atlan !


« Tu… es sûr ? »

Il se tourne vers le jeune homme ; qui ne peut pas.
Qui ne peut pas réutiliser ses pouvoirs. Qui ne peut pas les ramener. Qui ne peut pas solutionner leur problème, ici.
Qui ne peut pas ; et qui a honte.


« Hem. »

Tempest prend une grande inspiration – il voit. Il voit que le jeune homme est rongé par la honte et la culpabilité… et il comprend.
Lui aussi. Lui aussi a vécu et subi de tels sentiments.
Quand il ne parvenait pas à activer ses pouvoirs. Quand il ne réussissait pas les objectifs fixés. Quand il finissait les journées exténué, avec la certitude de ne pas être assez bon ; de ne pas en faire assez.
De ne pas plaire assez.

A Atlan.


« Ce… n’est pas grave. »

L’Atlante s’avance, et pose une main amicale sur l’épaule de Derek.
Il sourit.


« Cela reviendra. »

Sa voix est douce, chaude ; rassurante.

« Ne t’inquiète pas. »

Il hoche la tête, et ses yeux violets tentent de capter le regard de Derek.

« Nous… allons gérer, en effet. Ensemble. Entre nous.
Entre… super-héros. »


Même s’il n’aime pas ce terme ; même s’il ne s’est jamais reconnu dans ce terme.
Mais Garth sent.
Il sent que ce terme touche Derek – il sent que ça a de l’importance, pour lui.
Il agit, alors, pour le rassurer ; pour le calmer. Pour que ça aille. Pour le mettre en confiance.

Exactement ce qu’Atlan n’a jamais fait pour lui.
Et même si cet Atlan n’est pas celui qui l’a entraîné durement, même s’il est un Atlan plus jeune… il demeure Atlan.
Le plus grand Sorcier atlante. Même à son âge.

« Hem. »

Qui prend une inspiration, et fixe Tempest avec un regard étrange.

« J’ai… conscience que cette situation est difficile ; terrible. Vous n’avez pas choisi d’être là, et je vous impose d’être là. J’en suis désolé.
Mais des événements terribles imposent la venue de… comment dites-vous ? Des super-héros ? Enfin. Des guerriers. De votre temps. »


« Quels événements ? »

La réplique est directe ; sèche.
Brutale.
Garth se crispe, et serre les muscles. Sans même s’en rendre compte.

« Quelqu’un conseille mon père ; quelqu’un venu de votre époque. »


« Mais qu… »

Tempest ne peut terminer sa phrase – il est interrompu.
Car la porte de la cellule s’ouvre.
Et plusieurs gardes arrivent, avec un air patibulaire.

« Le Roi veut vous voir. »

« Le démon et la fille en pyjama. »

« Maintenant. »

Garth glisse son regard vers Derek – et hoche la tête.
Ils vont y aller. Ils vont sortir.
Ils sortent, d’ailleurs. Ils quittent la cellule. Ils marchent dans les couloirs sombres et obscurs de Bazilia.

Vers le Roi. Vers l’audience. Vers des réponses.
Et… loin d’Atlan.
Surtout. Loin d’Atlan.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 11:47
Depuis que maman est... partie, j'ai plus trop eu l'occasion d'avoir du réconfort. Mon père est absent. Rocio est... on va dire très vive. Elle essaie de bien faire, mais c'est un gros morceau qui arrive dans ma vie. Tempus est un bloc de marbre à qui on a taillé deux jambes, deux bras, un bâton et une tête à cornes. Ernie est assez brute, mine de rien. Et les gens du lycée... mouais. On va dire que je les ai même pas évoqués.
Du coup, ça fait bizarre, cette main sur mon épaule.
C'est pas désagréable, loin de là. Ca en appelle juste à des sensations pas ressenties depuis quelques mois. Les tripes chauffent, les joues aussi, la gorge se noue, et les larmes ne sont pas loin. Ah putain, pourquoi je porte pas mon masque, moi ? Pour me cacher un peu... cela dit, se moucher dedans, c'est sans doute pas la meilleure des idées du monde.

- Ca me va. D'accord. On va gérer.

Faut se l'avouer, Garth a pas l'air d'être un crack concernant le coaching et le soutien de jeune en détresse. Mais c'est pas grave. Parce que là, il a... je sais pas, les mots justes ? La bonne intonation ? La figure forte de celui qui prend sur soi pour le bien d'autrui ?
Y a quelque chose, et je suis sûr qu'avec un peu de volonté et d'entraînement, il pourrait avoir un Tempest Boy avec lui. Ou un Robpest. Ou un Kid Tempest. Ou un petit Tide, ce serait rigolo comme tout !
M'enfin, je parle, je parle, mais j'ai toujours pas dit le plus important:

- Merci Garth. Vraiment.

Puis, un peu gêné malgré tout (c'est ça d'être un ours asocial), je me reconcentre très vite sur l'autre mage, là. Arion. Vu son accoutrement, j'aurais plus parié sur Barbare Guerrier spé Berserker niveau 15... comme quoi, il ne faut pas juger un livre sur sa couverture. Si le gars c'est un mage capable de m'offrir une ouverture temporelle, y a pas trop intérêt à lui chercher des noises.

Ah ouais ? On est des guerriers ? Je regarde mes petits points, fort peu convaincu. Il aurait dû aller chercher Superman, un autre magicien, ou Aquaman ? Quoique... Aquaman, pas sûr que ce soit une bonne idée dans l'Atlantis du passé, il risquerait de vouloir faire son progressiste, et d'amener la démocratie et tout...
Mouais.
Non. De toutes façons, c'est nous, et personne d'autre.
Pour mater un gars qui vient du Futur. Enfin, de leur Futur. De notre Présent, quoi. Vous suivez ?

- Ah ouais ? Notre époq...

Deux prises de parole coupées, deux d'un coup ! Félicitations messieurs les gardes, aujourd'hui, vous avez décroché le gros lot !
Ah, et nous aussi.
On a rencard avec le Roi. Hoonsun, un truc du genre, j'ai mal compris. Quoi que soit son nom, va falloir faire gaffe et la jouer serré. Manquerait plus qu'on se fasse zigouiller à cause d'un vice de protocole. Du coup, j'embête pas le monde, et j'emboite le pas à Tempest, direction la... salle du trône ? Pitié, pas la salle de torture !
Et là, un des gardes m'achève... quelle fille ?!
Abasourdi, estomaqué, plié en deux, brisé, je regarde le gars, puis autour de moi, puis mes propres mains.

- Mais... je suis pas une fille...

Aucun énervement quand je dis ça. Je suis juste... soufflé.
Bon, biologiquement parlant, en tous cas, je peux vous l'affirmer. Normalement, j'en suis pas une ! Ou alors j'ai un truc en trop et deux trucs en moins. Notamment.
Finesse et élégance.

- Humpf... corps de lâche, cheveux longs.

J'ouvre de grands yeux.
C'est ça la garde atlante ?! Faudrait nettoyer les trous du casque, ils ont l'air bien encrassés par une bêtise immémorielle ! Pis d'où qu'il me parle avec ses cheveux longs, là ! La moitié des gus que j'ai vu étaient soit chauves, soit avec des tignasses à faire pleurer de jalousie toutes les demoiselles (et métalleux) sur terre !
Mais malgré tout, je ne peux m'empêcher de me demander: est-ce qu'il serait pas plus lucide que moi ? Peut-être... peut-être que je suis une fille, au fond de moi, et que toute ma construction de garçon n'est qu'une illusion ? Me suis-je auto-leurré toute ma vie ? Quelle perspective des plus terrifiantes, à n'en pas douter !
Au bord de la dépression, je lance mon plus beau regard de chien battu à mon seul ami atlante, le rire au coin des lèvres, et demande, implorant:

- Garth, est-ce que je suis une fille ? Je veux une réponse franche et honnête. Dis moi la vérité.

Je ne supporterai pas qu'on tourne autour du pot !
J'ai... j'ai besoin de savoir ! Dites moi la vérité !
Nos pas nous conduisent, enfin, devant deux grandes portes en pierre, qu'un humain peinerait à manipuler seul. Heureusement qu'ils ont des muscles en béton, sinon faudrait abandonner un bon paquet de trucs de leur architecture...


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 13:45
La situation est tendue.
Les gardes emmènent Garth et Derek en dehors de la cellule ; pour les guider au cœur de Bazilia, la cité sortie des flots pour servir de tête de pont à l’invasion de la Surface. Par un Royaume d’Atlantis revanchard et agressif, mené par un dirigeant violent et mauvais.

Un dirigeant que le duo doit rencontrer, maintenant ; par principe, cela s’annonce mal.
Surtout quand le jeune Sideways s’emporte face à une remarque d’un garde – une remarque blessante, une remarque méchante. Mais qui ne reste qu’une remarque.


« Humf. »

Tempest soupire, alors qu’il évolue dans Bazilia.
Les couloirs sont sombres. L’éclairage est faible. L’humidité est constante. L’ambiance est lourde.
Et son jeune camarade, si sympathique, si volontaire, mais si jeune, aussi, l’interroge.


« Derek. »

Sa voix est lente, alors que son regard violet glisse et se pose sur le jeune Héros.

« Tu es un jeune homme plein de talent ; mais aussi plein de nervosité. »

Un léger sourire glisse sur son visage.

« C’est… touchant. »

Puis disparaît, rapidement.

« Mais inadapté, ici. »

L’Atlante hoche la tête, et module son regard ; qui devient plus sombre.
Le moment est sérieux. Ils doivent l’être aussi.
Même si les circonstances vont directement les amener à agir ainsi – car ils arrivent.

« Agenouillez-vous devant le Roi. »

« Le Roi Honsu ! »

« Notre Roi ! Le Roi Honsu ! »

Plusieurs vivas et hourras montent des gardes, mais aussi de ceux qui les accueillent ; d’autres gardes. D’autres guerriers.
Au cœur d’une salle, dans Bazilia. Une salle immense. Une salle remplie de piliers, et de gens en armes. Avec un siège immense au milieu.
Une salle terrible.
Une salle du trône.


« Hem. »

Garth prend une grande inspiration, et retient une grimace ; il voit.
Il voit où ils arrivent.
Il voit qui ils découvrent, aussi. Leur interlocuteur. La raison de leurs présences ici.

Le Roi.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Latest?cb=20120904081745
Le Roi Honsu.
Qui esquisse un sourire mauvais, en les fixant.

« A genoux, en effet. Devant le monarque de ce monde. »

Tempest s’exécute ; de mauvaise grâce.
Honsu est fou. Il faudra que son propre fils, Haumond, se fasse passer pour un héros grec afin de battre son autre fils, Kraken, pour faire cesser sa conquête folle.
L’histoire est connue – mais n’est pas encore l’Histoire, ici. Et c’est bien cela qui l’inquiète.


« Mes… salutations. Roi Honsu. »

Garth est un esprit libre ; il l’a toujours été.
S’agenouiller n’est pas dans sa nature. Se soumettre non plus.
Il le fait. Pour l’instant seulement.

« Bien. Mes troupes m’ont informé de votre arrivée imprévue ; j’hésite. Etes-vous des espions égyptiens, ou des guerriers grecs ? Dois-je vous faire interroger, ou vous liquider directement ? Oh, que de choix, que de choix ! »

Honsu est en représentation, et sa cour rit ; le flatte, l’amuse.
Honsu est sûr de lui. Ça fera sa perte.
Mais pas encore.

Tempest glisse légèrement son regard vers Derek, et grimace.
Ça va être compliqué.
Ça va être vraiment compliqué, ici…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Sep 2019 - 15:28
D'accord.
Pas faire le con. Mais genre vraiment pas.
Ne pas trahir la confiance que Garth peut mettre en moi. Faire honneur à ce que je suis sensé devenir, selon Tempus: un protecteur. Pas un héros, au final. Un gardien de l'équilibre, de la stabilité, de l'existence. Un gardien du Multivers.
Il me faut également trouver la limite entre l'audace et l'idiotie. Et surtout ne pas la franchir. Sourcils froncés, le regard ferme et déterminé, je hoche la tête. Et je réponds la seule chose valable:

- Ok.

C'est tout de même difficile d'accepter que tout ce que je vis là est réel. J'ai commencé à en voir, des trucs étranges, hein. Des démons, des magiciens, des créatures venues d'univers encore inconnus... Retourner dans le passé, avec toutes les implications que ça comporte, reste encore en dehors de ma compréhension. On pourrait dire de ma juridiction, même si en mon for intérieur, je sais que ça viendra. Tempus m'y amènera.
Va falloir que je commence à m'ouvrir l'esprit, moi.

Le poids de la pierre et de l'eau autour de nous écrase mes sens, ma perception des choses.

Enfin, nous entrons, pour être accueillis par des soldats. Surtout des guerriers. Après tout, pour qu'il y ait autant de fantômes à notre époque, j'aurais dû m'en douter un peu.
Amenés vers un trône, et son occupant, nous sommes "invités" à nous agenouiller. Il est certes vrai que mon lacet est défait, mais ça va, j'ai pas encore besoin de refaire un noeud.
Mais bon, pour ne pas froisser l'ego d'un Roi, je m'exécute également. Non non, c'est pas du tout parce que ça risque de l'énerver et qu'on est à un poil de grenouille de se faire raccourcir d'une tête.

- Je vous présente mes salutations, Grand Roi Honsu.

Ca a l'air d'être un gars qui aime s'entendre. Et qui aime se faire flatter. On en a des comme ça au lycée. Le plus beau son du monde reste celui de leur voix, et ils constituent des cours entières d'élèves pour se faire... on va dire cirer les bottes, ce sera moins sale.
Attends voir... Atlan a dit qu'une personne de notre époque est responsable de troubles ?
Réfléchis Derek, réfléchis, tu as que ça de toutes façons !
Bon, une idée. J'en ai une.
Hum... c'est risqué, mais je vois pas trop quoi faire à part être à la merci d'un seigneur des océans au sourire on ne peut plus malaisant. Je suis sûr que même en train de saigner de toutes parts, la risette du squale qui te fonce dessus fout moins les miquettes...
Par avance, je jette un regard d'excuse à Garth. Si jamais on vient à se faire tuer.

- Oui ? Une pathétique bravade surfacienne dont vous voulez nous faire part, hum ?

Ah, il a l'oeil. Mauvais ça, mauvais.
On croise les fesses et on serre les doigts !

- Rien de tout cela, ô mon Roi.

J'avale difficilement ma salive, et inspire un grand coup.

- M'accordez-vous le droit à la parole, mon seigneur ?

Un éclair fugace de surprise passe dans son regard, bien vite remplacé par un amusement certain. C'est un acteur, qui se complait devant public. Question, pour plus tard: est-ce une condition inaltérable au pouvoir ?

- Hum. Si tes mots ne me plaisent pas, je donnerais ta langue en pâture aux créatures de l'océan.

Glups !
Okay, pas le moment de merder. Sans me redresser, et sans chercher à croiser son regard, en bon petit sujet soumis que je suis (profitons de mon minuscule amour propre pour pas avoir trop mal), je me lance, redoutant un rire, de la colère en face, ou la peur à côté de moi.

- Mon Roi, je suis Der'ek, fils de J'aimes d'Honsupolis, capitale de la province des Terres Émergées d'Egypte. Je suis un sujet libre d'Atlantis, et Garth est mon esclave-démon personnel. Il a été formé et éduqué depuis tout petit dans le but de servir ma famille.

Le prends pas mal, Tempest, j'essaie quelque chose !
T'auras tous les droits de me coller des tartes une fois qu'on s'en sera sorti ! Si on s'en sort... oh, va falloir la jouer fine et pas faire d'incohérences... allez Derek, comme quand tu jouais avec Ernie aux super-héros !
Inquiétude, colère... mets la gomme garçon !

- Nous venons de votre Futur, Roi Honsu. Pour vous aider. Car la pérennité du Royaume est menacée. Par quelqu'un venu de notre temps. Par quelqu'un qui veut arrêter votre glorieuse conquête du monde !

Si on rentre un jour, je me mets aux cours de théâtre, ou à de l'impro...
On flatte, le plus subtilement possible. Bon, j'ai plus la sensation de ressembler à un éléphant dans un magasin de porcelaine, mais on fait avec ce qu'on a, hein. Et là, j'ai surtout du culot à revendre.
Espérons que j'ai été audacieux. Pas idiot.

- Jeune Derek !

Encore la voix de Tempus... tordue, faible mais un tout petit peu moins lointaine cette fois.
Je jette un œil à Garth.
L'a t-il entendue ?


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 15 Sep 2019 - 19:06
Un silence de plomb répond aux mots de Derek.
Enfin.
A la terrible tentative du jeune homme – qui s'est lancé dans une improvisation, dans un discours terrible qu'il nourrit de ses propres idées.

C'est un pari. C'est un défi.
C'est une terrible tenative, qui peut être autant brillante qu'abominable.

Le Roi Honsu ne dit rien ; il reste silencieux. Sa cour également.
La tension est palpable. La pression est totale.
Et Derek James peut sentir également un regard – un regard extérieur à celui du Roi atlante, et de tous ceux qui l'entourent ; non, ce ne sont pas eux qui le fixent... c'est un autre.

Garth.
Garth fixe Derek ; Garth ne dit rien, mais le fixe.
Tendu.
Il comprend le projet du jeune homme. Il comprend son envie. Il comprend son idée. Il comprend son plan.

C'est un bon plan. C'est une bonne stratégie.
Si Honsu tombe dedans.
Si ça passe... si Honsu tombe dans le piège.

 « Ha. »

Ce qui semble être le cas.

 « Der'ek... Der'ek, donc. »

Le Roi croise les bras, et hoche lentement la tête.

 « C'est... je vois. Je vois. »

Il se détourne légèrement, plisse les yeux ; il réfléchit.
Il réfléchit, mais il semble aller dans la voie voulue par Derek. Il réfléchit, et il apparaît que le plan de Sideways réussit.

 « Hon... Honsupolis, donc. Cela... cela sonne bien... »

Il sourit ; il glousse, même.
Des rires se développent, à proximité. La cour s'emporte. La cour le suit.
Cela réussit. Cela fonctionne.
Et Garth se détend, légèrement ; se décrispe, au moins un peu.

 « Mais. »

Sa voix change, soudain ; elle devient plus sèche, plus dure.
Plus terrible.
Et la cour fait de même.

 « Mais... vous mentez. »

Son regard s'assombrit, son visage se ferme.

 « Vous mentez. En voulant diviser. »

Honsu fait un pas en avant ; la cour s'est refermée, aussi.
Et l'ambiance devient soudain plus agressive.

 « Vous en voulez à mon allié... à mon conseiller. »

 « Et c'est un tort. »

Une voix se fait entendre ; une forme apparaît.
Et vient bloquer les espoirs des deux voyageurs temporels, en se plaçant devant eux.

 « Bonjour. »

Derek et Garth le découvrent, alors.
Debout. Bras croisés. Calme. Confiant.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 3198020-untitled
Puissant, en apparence.
Et complètement inconnu, aussi.

 « Je suis Black Beetle ; je veille aux intérêts du Roi Honsu. Vous voulez sa perte. Et vous allez mourir. »

Les gardes s'approchent ; mais Garth en a assez.
Et il le fait savoir.


 « Stop. »

Il se redresse, se lève ; active ses pouvoirs, et créé un mur de glace autour de Derek et lui – mais aussi autour du Roi et de ce Black Beetle surprenant.

 « Il est temps que cela cesse. »

Sa main enflammée se lève, et vise Honsu. Alors que ses yeux violets s'animent d'énergie.

 « Je veux des réponses. Je veux savoir qui il est. Je veux savoir ce qu'il vous conseille.
Et je veux le savoir maintenant ! »


La patience de Tempest n'est plus ; il en a assez.
Et il est temps que ça se sache !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 16 Sep 2019 - 1:02
Un nouveau silence parcourt la salle du trône.
Seul le cliquetis métallique des armes, des armures, l'interrompt.
J'ai échoué. Encore. Faudrait vraiment que je m'habitue, hein. J'essaie, je me débats dans le grand bain, mais rien n'y fait. Que pouic. Nada. Fait chier. Je sais même plus quoi penser d'autre. On va y passer. Le mur de glace de Tempest ne nous accordera que quelques secondes de répit... et on y passera tous. Papa, Ernie, je suis désolé.

- Ah !

Ah ?

- Ah ah ah ah ah !

Et le bon rire démoniaque du méchant. Le voilà. On attendait plus que lui...
Tonitruant, triomphal. Tellement cliché. C'en est presque insultant. On va mourir, et on part sur une série Z ? La vie, c'est du pain complet quatre céréales sans sel.

- Ah ah ah ah ah ah ah ah !

On a compris, pas la peine de se gargariser pour si peu... enfin si, Tempest, ça aurait dû être une menace. Il peut créer de la glace, utiliser l'eau qui l'entoure comme il l'entend. En plus, c'est un conseiller royal atlante ! Moi, sans pouvoir, sans formation, je suis qu'un poids. Les vêtements lourds et mouillés qui t'entraînent au fond de l'océan, sans espoir de revoir un jour la lumière.

- Ah ! Tu veux bien des choses, démon. Mais qui es-tu pour les exiger du roi légitime de ce monde ? Qui es-tu pour les demander à Honsu le Conquérant ?

Mais !
Parce qu'il faut toujours un mais, dans ce genre d'histoire.
Mais, il s'est passé un truc pas prévu.
Juste derrière moi, dans le cocon glacé qui nous sert de protection, il se passe quelque chose.

RFFFFFT

Un rift. Un très fin rift, tout petit, tout minuscule.
D'où émerge une voix terrible, celle d'un gardien immortel, celle d'un seigneur de l'espace-temps. La voix furieuse de Tempus Fuginaut. Elle fait trembler les murs, vibrer les boucliers.

- Jeune Derek ! Je t'ai enfin trouvé. Tu n'es pas seul ! Mais je ne peux faire plus !

Je dois vous avouer, je m'attendais à voir mon prof particulier agrandir l'ouverture, et passer pour venir nous filer un coup de main. Que nenni les amis ! D'abord timidement, puis comme un flux puissant, une énergie dorée jaillit de la faille pour venir entourer mes mains.
Tous mes doutes sont balayés, toutes mes peurs, muselées.
Je ne suis plus à sec.
Mes pouvoirs sont revenus.
Et en plus, je suis en surcharge. Tout mon corps brille de mille feux, un vrai petit coucher de soleil. Qui a dit un sapin de Noël, qui ?! Que je lui apprenne les bonnes manières, non mais...

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Giphy

Une confiance nouvelle gonflant ma poitrine, je me redresse, et ouvre une faille juste à mes pieds. Une petite, nul besoin de plus.
On m'a toujours dit qu'une petite qui marche, c'est mieux qu'une grosse qui fonctionne pas. Bah là, je peux faire mieux: une grosse d'une petite !

- Roi Honsu. Vous menacez le flux spatio-temporel, par vanité et par orgueil. Répondez à Garth, où je détruis tout. Votre conquête. Vos soldats. Votre île. Votre personne. Tempest et moi. TOUT. J'en ai le pouvoir. Car je ne suis pas seul.

Et pour faire péter l'île, en vrai, je sais pas, on en est au bluff, là.
Après, un trou noir, je sais pas si ça va pas foutre un peu le boxon quand même... mouais, si on doit préserver le flux temporel, c'est peut-être pas la meilleure des idées. J'y... j'y retravaillerai mieux, la prochaine fois ! J'entends déjà Tempus: un grand pouvoir, blah blah blah... et il a raison. Et il faut que je l'écoute davantage.
M'enfin, c'est pas non plus parce que j'ai récupéré de quoi bastonner sec qu'il faut me laisser dominer par... mon orgueil. Attendez deux minutes. Est-ce que ?
Je plante mon regard dans celui d'Honsu.

- Non... ce n'est pas de l'orgueil... pas que. Vous avez peur... vous avez peur, parce que vous avez découvert que votre univers était grand, plus grand... vous avez peur, parce que la Surface existe.

Et je le comprends.
Est-ce que j'ai vu juste ? C'est une toute autre question, ça.
Moi, quand j'ai découvert que mon monde ne se limitait pas à la Terre, ça m'a donné le tournis. Quand on a découvert les aliens avec Superman et les premières invasions, ça m'a mis sur le cul. Et quand enfin, avec mes pouvoir, j'ai découvert le Multivers... plus le temps passe, plus les univers s'agrandissent. Tout est sans limite, et c'est à la fois rassurant et éminemment flippant. Il y a aura toujours quelque chose à découvrir. Mais ce ne sera pas toujours bon.
Et en ça, si Honsu n'est pas juste un fou sanguinaire, je le comprends.

- Mais ne vous fiez pas à moi pour parler de demain. Ni à lui. Nous ne sommes pas là pour vous aider. Je n'en ai pas la prétention.

Petite pause dramatique.
C'est mieux comme ça.
"Hélas ! pauvre Yorick !" comme disent si bien les Danois.

- Mais faites vous confiance. Menez votre guerre.

Je souris.
Et j'intensifie l'énergie dorée qui tournoie autour de ma main, l'approchant petit à petit du rift à mes pieds.
Allez, lâche rien, Derek !

- Ou de toutes façons, il ne restera plus rien pour le faire. Donc parlez. Ne le laissez pas gagner..

- Vous croyez vraiment que cela va nous faire vaciller ? Vous vous trouvez en présence du Roi Honsu, ne l'oubliez pas. Il a décrété votre mort. Vous mourrez.

Fichu Black Beetle...
Il va tout faire capoter !
En même temps, je devrais m'attendre à ça de la part de l'ennemi du jour, non ?


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 16 Sep 2019 - 10:39
Tempest ne dit rien.
Il reste silencieux, encore ; il maintient le mur de glace, malgré les coups et les attaques des gardes atlantes, qui tentent de briser la protection afin de venir sauver leur Roi.
En vain – ils n’y arrivent pas.
Parce que Garth se concentre. Parce que Garth s’active. Parce que Garth s’en occupe.

Et c’est bien.
Car c’est efficace – et car ça l’oblige à se concentrer dessus.
Pour l’empêcher de réagir aux événements.
Pour l’empêcher de hurler sur Derek James, un garçon plein de ressources et de talents… mais complètement dangereux et dérangé, ici !


« Hrm. »

Il grogne, en maintenant sa concentration ; c’est difficile, lourd.
Mais moins que le regard que ses yeux violets adressent régulièrement à Sideways. Qui a bénéficié d’un retour de pouvoirs impressionnant – mais qui n’a pas trouvé mieux que d’ouvrir un trou noir au cœur de Bazilia ! Dans une île-cité bourrée de gens ! Dans le Passé !


« Par… Neptune. »

Il grimace, alors que Derek continue son échange avec Honsu mais surtout Black Beetle ; la situation est tendue. Et le Titan sait que ça ne fait que commencer.

« Mon conseiller dit vrai ! Vous n’êtes rien ! Face à ma puissance ! Face à la puissance du Royaume d’Atlantis ! »

Honsu hurle ; littéralement.
Ses mains sont serrées. Ses muscles sont crispés.

« Tu… tu ne sais rien ! Der’ek ! Tu ne sais rien ! Tu… tu viens peut-être d’une ville bien nommée, mais… mais tu ne sais rien ! »

Ses yeux sont exorbités.

« Le… le Royaume d’Atlantis n’a peur de rien ! Je n’ai peur de rien ! Je… je dois respecter ma lignée ! Mon devoir ! Apporter la lumière à ce monde ! En le conquérant ! En… en… »

« Allons. »

Black Beetle pose sa main sur Honsu, qui baisse les yeux ; le Roi tremble.
Mais il ne dit plus rien, déjà.

« Vous y arriverez, Roi Honsu. Vous y arriverez. »

Le voyageur temporel lève ses yeux, et pose un regard mauvais sur les deux Héros.

« Personne ne vous en empêchera. »

Un sourire mesquin glisse sur son visage.

« Je vous en débarrasserais. Et nous pourrons engager enfin cette conquête que l’Univers attend de vous. »

Black Beetle lève son bras – qui se modifie ; qui se transforme.
En arme.
En canon, qui vise directement Derek et Garth… mais cela ne dure pas longtemps.


« Je… pense m’être mal fait comprendre. »

La voix de Tempest est soudain encore plus dure qu’avant.

« J’avais demandé que cela cesse… et personne ne m’a écouté. »

Son corps change, alors. S’entoure d’énergie.
Est auréolé d’une aura puissante – et violette. Magique.


« C’est… une erreur. »

Le choc intervient après ces mots ; un choc puissant et terrible.
Une explosion.
Une explosion d’énergie.

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 59177608-light-burst-purple-explosion-with-rays-abstract-elements-transparent-lines-vector-illustration
Une explosion d’énergie violette.

Tout change, alors.
La puissance se diffuse – et entoure directement Derek et Black Beetle ; mais abandonne le Roi Honsu.
Qui ferme les yeux, sous le choc. Qui les rouvre quelques instants après.
Seul.

Garth et Sideways ont disparu. Black Beetle aussi.
Il est seul.
Derrière ce mur de glace. Loin de ses gardes.
Seul.
Il tombe à genoux ; il est seul. Terrorisé. Hanté. Rongé.
Et seul. Au point que sa folie va s’intensifier, à n’en pas douter…


**
*
**

Au même moment ; ailleurs.
La même énergie violette apparaît. La même puissance se profile.
Et trois personnes émergent de l’aura.

Garth. Derek. Black Beetle.
Qui arrivent.
Ailleurs.
Dans une autre zone. Dans un autre endroit. Loin de Honsu. Loin de Bazilia.
Loin… de la Surface.


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] Cenote2OjosATCScubaDiving

Dans une cave.
Dans une cave avec de l’oxygène – mais une ambiance sombre, brutale ; oppressante.
Dans laquelle Tempest se redresse, en grimaçant.


« Hughn. »

Il souffle difficilement ; il souffre.
Il les a téléportés. Magiquement. Il sait faire ça. Il peut faire ça. Il a fait ça.
Mais ça demande beaucoup.
Il est affaibli… troublé. Mais demeure sur ses gardes.


« Plus… plus tard, cet… cet endroit sera l’Aquacave. Ce… ce n’est encore qu’une grotte abandonnée, mais… elle conviendra. »

Il se tourne vers Black Beetle, et ses yeux violets s’animent encore ; il n’a quasiment plus d’énergie. Mais l’autre n’a pas à le savoir.

« Parle.
Qui es-tu. Que veux-tu. Pourquoi fais-tu cela.
Pourquoi nous… devrions te laisser vivre. »


Tempest n’est pas un tueur ; mais Garth est un soldat.
Black Beetle s’en rend compte.
Lui aussi se remet difficilement de la téléportation – mais il comprend. Il est en danger. Il est vraiment en danger.
Et les prochaines minutes risquent d’être terribles…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 18 Sep 2019 - 11:44
Ah.
Le roi est bien fou.
Schtarbé, barjo, dingo, maboule, lunaire, dérangé...
Mais le genre atteint de chez atteint, au point de provoquer peur et pitié rien qu'à l'écouter. Quelque part, c'est pas inconcevable comme position. On menace tout ce qu'il est et veut, au nom d'un futur lointain. Si un gars bizarre bondissait d'un coup chez moi pour me hurler "NOOOON ! Si tu fais ça, voilà ce qui va se passer !", je risquerais d'être un peu désappointé. Au moins. Et quand je suis désappointé, j'utilise mes pouvoirs.
En parlant de ça...
Me voilà bien embêté, avec un trou noir potentiel qui ne me sert plus à rien. Cette menace, voulue crédible, et pensée comme possible, n'a plus aucun sens. Pire, elle m'effraie. Je m'effraie. L'espace d'un instant, j'ai envisagé l'action. J'ai mis en danger des gens, ennemis certes, mais des gens quand même. Petit à petit, très honteux, j'écarte ma main vibrante d'énergie, et referme de l'autre la faille au sol. Dans un chuintement, le rift disparaît, ne laissant plus comme lumière dorée que celle de mes mains.

Que je pointe, sans savoir trop quoi en faire, en direction des menaces de Black Beetle. Oh chouette, un canon. Et ça a l'air de drôlement bien pulser, en plus ! Il manquait plus que ça, une douche d'énergie ! De quoi se débarrasser de ses microbes, et profiter d'un nettoyage au plus près, cela dit. Dans le Passé, qui sait à quoi on peut s'attendre, après tout ?
Tout est cependant interrompu par Tempest; mes regrets, le monologue d'Honsu, les conseils du Scarabée. Et par notre disparition. Ma vision se teinte de violet, et nous voilà ailleurs !

- Humph !

Arf, le voyage se passe pas aussi bien qu'avec mes rifts...
Ca secoue, ça bringuebale.
Après, moi, je suis archi-spécialisé dans ce domaine. Tempest, lui, est vachement plus polyvalent, normal que ce soit moins paisible comme passage. Pis la méthode doit pas être la même ! Moi, j'ouvre une porte à un endroit A qui donne à un endroit B. Il suffit de la passer, et c'est bon. La téléportation magique atlante, elle nous porte, elle nous transporte. Ca doit vachement puiser dans l'énergie du lanc... oh oui !
Je me précipite vers mon allié du jour, pour lui offrir un soutien physique.
La grotte autour de nous est gigantesque, et, bien que brute, offre un panorama grandiose. Pas étonnant qu'Aquaman décide de s'en servir... dans 2000 ans. Mais je ne peux pas profiter de ça. J'ai autre chose à faire. Quelque chose d'extrêmement futile, et des plus importants.

M'excuser.

- Je... je suis désolé, Garth !

Parce que la honte ne part pas.
Elle colle. Elle emprisonne. Elle s'attache à moi comme la toile d'une araignée affamée. Elle brûle, également.
J'ai vraiment merdé.
On est dans le passé, je peux pas faire n'importe quoi n'importe quand ! La seule cible de mes menaces aurait dû être Black Beetle, personne d'autre. Ni Bazilia, ni Honsu, ni les soldats. Juste Black Beetle. Et j'ai pas fait ça. J'ai mis en danger tout le monde. TOUT le monde. Les gens du Passé, du Présent et du Futur.
Raaaaah, quel con !

- Oui, je suis désolé... j'aurais jamais rien fait, hein...

Pathétique, mon pauvre ami. Faut pas devenir une machine sans émotion, hein, mais quand tu essaies de t'expliquer, mets-y un peu plus d'entrain, merde alors ! Sois solide sur tes appuis, explique toi (pas le bon moment, certes). Lâche pas des gros blancs de dix minutes entre chaque groupe de mots !
Et peut-être que si.
Peut-être que tu aurais, par panique, déclenché ce trou noir que tu es incapable d'arrêter.
Peut-être que tu aurais ravagé une île, un royaume, un Futur, pour rien. Parce qu'au final Derek, ta mort est insignifiante ici. Si tu meurs, le cours du temps n'en sera pas réellement impacté. Si tu détruis Bazilia, ou en tous cas sa tête pensante, tu changes complètement l'histoire. Mais ça, tu n'y penses pas, n'est-ce pas ?
Parce que tu n'es pas encore formé. Tempus ne t'a pas encore parlé de tout ça. Il n'estimait pas l'urgence de la situation. Quel con ce Tempus. Il aurait bien dû se douter qu'avec toi, tout part forcément en cacahuète.
Même quand tu essaies d'être calme et silencieux pour laisser Tempest mener la barque, tu ne peux t'empêcher de réagir, comme une andouille de Guéméné AOC:

- Pardon ?!

Pas bien éloquent le Derek, hein ! Espérons que le Tempest soit un maître de la lecture entre les lignes, de la compréhension des non-dits. Que ce soit à propos de tes excuses ou de tes surprises, il en a du boulot, le pauvre gus.
Après un petit temps de réflexion, qui paraît s'étirer sur des décennies à mes yeux, le Scarabée porte la main à son menton cuirassé, et répond à Garth:

- Hum. Comme je l'ai déjà dit, je suis Black Beetle. Je désire aider le Roi Honsu à conquérir l’Égypte. Et oui, vous allez me laisser vivre. Parce que je suis votre seul espoir de revoir un jour votre époque.

Ah.
C'est une sacrée bonne raison ça.
Parce que j'ai quand même causé de sacrés ennuis ici. Si on pouvait repartir, et avec le Beetle, ce serait pas une mauvaise idée, je pense.


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Inscription : 22/08/2017
Messages : 309
DC : Mister Miracle ; The Bat ; The Atom ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 18 Sep 2019 - 14:36
Garth ne se sent pas bien.
Pas bien du tout.

Même s’il demeure un Atlante, avec les capacités physiques extraordinaires inhérentes au peuple sous-marin, il est depuis longtemps un Magicien. Intrinsèquement lié aux forces mystiques de son monde ; de son temps.
Où il n’est plus.

Le voyage dans le Passé l’a troublé, à la base.
L’utilisation de ses pouvoirs n’a cessé d’empirer la situation ; il a tenu, malgré tout. Il a pris sur lui. Il a encaissé.
Mais là… là, c’est différent.


« Humf. »

Tempest soupire. Il grimace.

« Hrm. »

Il grogne, même. Et intensifie sa grimace, en sentant la souffrance se diffuser entièrement dans son organisme.
Il a mal ; vraiment.
Et il sent ses forces l’abandonner, surtout. Ce qui n’est vraiment pas une bonne nouvelle.


« C’est… ça… ça va… »

L’Atlante esquisse un petit sourire, pour rassurer Derek qui vient l’assister, l’aider à tenir debout ; c’est gentil. Et il apprécie.
Il le rassure, alors. Il veut l’apaiser.
Même si ce n’est pas vrai. Même s’il ne va pas bien, non. Vraiment pas.


« Ne… n-ne… ne t’inquiète… pas. Ça… ça va. T’as… t’as fait… au mieux. »

Ce qui est vrai : il est difficile d’en vouloir à Sideways d’avoir abusé de ses pouvoirs, alors qu’il débute. Garth nourrit encore quelque méfiance envers le jeune Héros, mais les faits demeurent.
Derek a fait au mieux de ses capacités, dans sa situation ; c’est bien.
Maintenant, il faudrait juste éviter de refaire de telles bêtises – l’Atlante doute de pouvoir tenir encore un tel rodéo, comme dirait Roy Harper.


« C’est… ça ira. »

Il soupire, et tente de transformer sa grimace en sourire ; c’est difficile.
Surtout quand Black Beetle s’insère dans la discussion.


« Hem. »

Tempest prend une grande inspiration, et fige son regard violet sur l’ennemi.
Qui reste calme. Qui reste immobile.
Qui assume sa présence, et leur fait sentir sa suffisance ; insupportable.


« Tu… n’as pas compris, je pense. Tu es en danger. Je pourr… »

« C’est toi qui n’as pas compris. »

Black Beetle s’avance, et esquisse un sourire bouffi d’arrogance.

« Je suis Black Beetle ; j’erre dans le Temps. Je le manipule à ma guise.
Je veux que le Royaume d’Atlantis aille plus loin en Egypte, afin que vous obteniez des éléments de Magie égyptienne qui me manquent. Je veux que les Atlantes ramènent des artefacts, afin que votre mysticisme s’en nourrisse.
Je veux créer des liens entre ces Magies, afin de les utiliser plus tard. Et je refuse d’abandonner mon projet. »


Un léger gloussement s’échappe de sa gorge.

« Tu penses me menacer, petit Héros ? Petit bras droit ? Tu n’es rien. Aqualad, quoi. Héros de pacotille. Titan oublié. Assistant moqué par les aut… »


« Par Neptune, tu aimes trop parler. »

Tempest perd patience ; définitivement.
Il lâche Derek.
Il s’avance.
Il se redresse.
Il se souvient des mots du jeune homme – de ses doutes et craintes, sur le meurtre évoqué ; il comprend. Mais Sideways va devoir comprendre seul, aussi.


« Je suis Garth. On me surnomme Tempest, comme on m’a surnommé Aqualad ; mais ce ne sont que des pseudonymes. »

Il s’entoure d’une aura d’énergie violette, qui devient rapidement aveuglante.

« Je suis le fils du Roi Thar et de la Reine Berra ; je suis le Prince et dirigeant des Idyllists. Je suis l’époux de Dolphin. Je suis le père de Cerdian.
Je suis certes un Titan – mais je ne suis pas un loser, comme tu l’évoques.
Je suis Prince. Je suis Régent. Je suis ambassadeur.
Je suis le protecteur magique d’Atlantis… et de ce monde. »


Black Beetle veut se défendre, se battre ; il ne peut pas.
Car Tempest le bloque par télékinésie.


« Tu vas parler, petit voyageur temporel.
Ou tu vas me supplier de parler, après que je me sois occupé de toi… »


L’Atlante a mal ; mais il n’hésite pas.
Cela suffit.
Il est un Héros, oui. Mais il est surtout un Atlante.
Leur justice est différente.
Black Beetle et Derek vont bientôt s’en rendre compte…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 24/08/2019
Messages : 99
Situation : En plein rift !
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Hier à 2:43
Ça va, il a pas l'air de trop m'en vouloir, pour mes conneries dans la salle du trône.
Je suis un peu bizarre, quand même.
Dans la vie de tous les jours, à la maison, dans la rue, au lycée, peu me chaut l'avis des gens. Vêtu comme un sac à patate, ou isolé dans un coin comme une bête curieuse, ça me fait ni chaud ni froid, pour être honnête. Je dis pas non plus que ce serait désagréable d'être aimé et reconnu par mes pairs, mettons nous bien d'accord. Si je pouvais être moi et faire l'unanimité... bon, je perdrais un peu en charme, il faut l'avouer. Le geek solitaire, ça donne un style ! Mais ce serait cool quand même.
Alors qu'avec les super-héros, je sais pas...
Y a quelque chose qui me pousse à vouloir avoir leur approbation.
Quelque chose qui me donne envie de voir leurs yeux briller de fierté. Genre: "Oh, le chat a pas fait à côté de la litière, c'est bien Sidecat, c'est bieeeeen !". Ouais, comparaison pas ouf. L'idée y est quand même. J'espère. Et là, c'est pareil ! Le Tempest, j'ai envie de savoir qu'il est satisfait de moi.
Du coup, ça me fait perdre de vue l'essentiel: la défense de mes valeurs. Je crois fondamentalement en la liberté, et en la justice, et en toutes ces conneries américaines débitées par nos chers politiques. Ça passe notamment par la protection des droits humains. Et là, je dois avouer que je me trouve dans une zone très floue.

On est dans le Passé (j'en reviens toujours pas !), et le gars là, Black Beetle, c'est clairement une menace pour toute la ligne temporelle, si j'ai bien capté. Le neutraliser, donc, c'est une bonne chose. Le problème, c'est que neutraliser, ça doit être un mot atlante pour "combattre le feu par le feu", vu l'emportement de mon bon ami Garth. On se trouve clairement à un de ces moments charnières des jeux vidéos à narration, dans lesquels on te file deux choix. Le A, c'est accepter ce qui se passe, le B, c'est se rebeller contre. Avec une limite de temps. Et c'est cornélien, parce que les deux solutions dépendent uniquement de ton éthique.

JE SAIS PAS OÙ ELLE EN EST MON ÉTHIQUE !

Je suis quoi, moi ?!
Je veux quoi ? Je fais quoi ?
Je suppose que je dois m'offusquer et le montrer... mais ça bloque. Les mots meurent dans ma poitrine avant de réussir à sortir. Ils gonflent dans ma gorge, et forment une boule de stress abominable ! J'ai envie de parler, de sortir un beau mot, mais non. J'ose pas. Mon cerveau me dit que c'est pourtant ce qu'il faut faire, mais vas-y alors, cerveau, parle à ma place, exprime toi, écris avec ton jus de cortex un long paragraphe sur la gentillesse, la grandeur d'âme et les licornes roses à paillettes !
Le monde... c'est pas que ça.
Pas que du bien. Sinon ma mère serait encore en vie. Ou au moins serait morte pour une raison plus grandiose...
Et moi je me retrouve à paniquer je sais pas combien de temps avant ma naissance, dans une grotte dieu sait où, avec un conseiller royal atlante et un voyageur temporel avec une gueule de blatte ! C'est... ouais, c'est surréaliste, je crois que le mot est bien choisi ! Tout ça va trop loin pour un petit gars comme moi. Vaut peut-être mieux que je reste silencieux. Que je regarde.

...

...

Mais non ! J'arrive pas à me satisfaire de cette situation non plus !
Je veux pas que Tempest fasse du mal à Black Beetle. Parce que je veux pas qu'un héros, qu'il soit plutonien, arcadien ou atlante, fasse du mal à quelqu'un. Peut-être que dans d'autres circonstances j'arriverais pas à tenir mes valeurs. Peut-être que je vais me trahir plus vite que je ne le pense. Peut-être.
En attendant, c'est à mon tour de jouer.
J'ai pas arrêté d'utiliser mes pouvoirs, dès que je le pouvais. Maintenant, tente autre chose. Tu n'es pas qu'une boule d'énergie spatio-temporelle, Derek.

- Garth... je suis pas sûr que ce soit bien. Tu parles comme lui. Tu parles trop, par Neptune, hé hé !

Oulà non, Derek, tu oublies tout de suite les tentatives d'imitation comique !
Là, non seulement c'est pas le moment, mais ça marche pas. Donc tu ranges tes yeux qui pétillent, et ta mèche brune qui te tombe sur le front, et tu reprends sérieusement !

- Enfin, ce que je veux dire, c'est que je te connais pas, c'est sûr. Tu es... wouah ! Tellement de choses. Ca fout le vertige.

Clairement.
Je connais pas beaucoup Tempest. Je vais pas le cacher. Du coup, découvrir autant de trucs sur lui, ça envoie du rêve ! Je suis en compagnie d'un compagnon d'exception, avec du sang... bleu ? On dit quoi pour la royauté, en Atlantis ?
Concernant mon discours un peu minable, je tempère d'ores et déjà mes propos.
Je vous le disais, volonté de plaire avant de penser à ses propres valeurs... ah la je me fatigue.

- Attention, je veux pas me faire l'avocat du diable.

- Hum...

Ah non, commence pas toi !
C'est pas le moment !

- Oh toi... tais toi ! On t'a pas sonné.

Puis, je me tourne à nouveau vers mon allié atlante, mon seul soutien ici, sur Bazilia et dans le Passé. Yeux baissés vers le sol, et mains crispées quand même.
On est un vrai stressé ou on l'est pas !

- Je suis pas le quart de ce que tu es, de qui tu es, Garth. Tempest. Le nom que tu veux. Mais je me demande si s'abaisser au niveau de ce type, qui nous ferait certes la même chose à notre place, est-ce que c'est pas... bizarre ?

La fin de ma question se termine tout bas, au fur et à mesure que toute confiance en moi quitte mon corps.
J'ai pas osé dire "mal", "dégueulasse", "inadmissible"... peuh, un jour, faudra te tenir plus fermement dans tes bottes, mon p'tit gars ! Mais, c'est pas trop mal quand même, tu as le droit à trois secondes d'intense fierté personnelle. Et après, c'est fini, hein.


[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest] E4zw
Présentation - Fiche RP - Demandes RP
"My life is like a comic book !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t6619-le-rift-memoriel-sideways http://dc-earth.fra.co/t6615-derek-james-sideways
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Bazilia] La magie des océans [PV. Tempest]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Magie et corps à corps
» [Magie] Nurgle: cloaque de pus
» MAGIE VAUDOU de Graham Masterton
» [Magie-Domaine du Feu] Une idée comme ça...
» Tempete de magie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Atlantis-