-30%
Le deal à ne pas rater :
Casque-micro sans-fil Sony pour PS4 + 1 jeu offert
69.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Razzia sur la radio [Clayface/Livewire/Red Robin]

Invité

MessagePosté le: Mar 15 Oct 2019 - 16:23
Gotham City Radio

Fin du dernier tube de l'été diffusé plusieurs fois par jour depuis quelques semaines et court jingle musical associé à la chaîne radio. Sa voix féminine et pleine d'énergie retentit alors dans les radios de milliers de Gothamites.

Razzia sur la radio [Clayface/Livewire/Red Robin] Radio10

« C'était Sunlight Summer Sunday ! Il est 18 heures et vous êtes bien sur GRC, LA chaîne de Gotham City ! Bienvenue à vous si vous nous rejoignez. C'est l'heure du débat du jour. Aujourd'hui nous allons parler de l'épée de Damoclès qui plane au dessus de nos têtes. Laquelle, me demanderez-vous. Je parle de Lex Luthor et de sa Legion of Doom. Pour les quelques rares auditeurs qui n'ont en pas entendu parler ou qui viennent de sortir du coma, sachez que le célèbre multimilliardaire déchu de Metropolis vient de nous lancer un ultimatum. Je simplifie et résume son discours : si la Terre ne devient pas un prédateur dans un an, c'est que nous sommes des proies et, par conséquent, sa Legion nous l'imposera. Faut-il prendre sa menace au sérieux ? Pouvons-nous refuser ? Quel modèle de société nous dirigeons-nous ? Autant de questions que mes invités vont nous aider à répondre. »

Dans le studio de GRC, la journaliste Vespair Fairchild affublée d'un casque audio se tourna légèrement vers sa gauche.

« Avocat au barreau de Gotham, expert dans les affaires criminels et fervent soutien de notre maire Oswald Chesterfield Copplebot, vous avez accepté notre invitation pour répondre à toutes les questions politico-judiciaire que soulève cette menace adressée au monde. Bonsoir à vous, maître Rolando Gimrack. »

Casqué lui aussi, l'imposant invité s'appuya lourdement sur la table pour répondre au microphone avec l'amabilité et l'aisance de tout homme de loi respectable.

« Bonsoir, miss Fairchild. C'est un plaisir. »

« Son nom fait frémir les habitants de cette ville, fait régulièrement la une de nos journaux et ce bien malgré lui. Il s'évertue pourtant à rendre à son nom, sa profession et son hôpital ses lettres de noblesse. Docteur émérite en psychologie, il nous aidera à mieux comprendre les motivations de l'ancien golden boy de Metropolis et à juger le sérieux d'une telle demande. Bonsoir, Dr Jeremiah Arkham. »

Son interlocuteur de face, un homme maigrichon coiffé d'une coupe en bol et d'une épaisse paire de lunettes opina et répondit.

« Bonsoir et merci pour votre invitation. »

« Lui aussi anciennement associé au tristement célèbre hôpital d'Arkham en tant que précédent chef de la sécurité, il s'est juré de garder enfermer les criminels et les fous afin de préserver la société mais de manière illégale. Enfermé à Blackgate et ayant aidé les gardiens à maîtriser deux tentatives d'émeutes, l'ancien geôlier connu sous le nom de Lock-Up est actuellement en liberté conditionnelle et nous donnera son opinion sur la justice et la criminalité. Bonsoir, Lyle Bolton. »

Bras croisés et regard sévère, l'armoire à glace de droite se contenta d'un simple « Bonsoir. » en guise d'introduction.

« Pour commencer ce débat, je vais m'adresser à vous, maître. La Justice League a combattu de nombreuses invasions planétaires capables de nous rayer de la carte. C'est le cas de Brainiac et récemment de Darkseid. A la suite de sa défaite devant le Hall de Justice et de son interdiction par le président, de nombreuses personnes se demandent qui le protégera d'une telle menace. Dans le cas actuel, qui pourra nous protéger de la Legion of Doom ? »

« La réponse me semble pourtant simple : nous-mêmes. Nous remercions tous la contribution que ces justiciers ont pu apporter pour la défense de notre planète bien-aimée. Ils ont pu mettre en évidence le fait que nous n'étions pas préparés à faire face à de tels scénarios. J'irai même jusqu'à dire que nous ne l'envisagions même pas. Merci à eux. Maintenant il est de notre responsabilité de mettre en place des dispositifs légaux pour nous protéger. Je tiens à rappeler qu'ils sont des justiciers autoproclamés opérant illégalement depuis des années. Nombreux de mes clients finirent à l'hôpital après avoir croisé Batman et sans qu'aucune charge ne soit retenues contre eux. Je me félicite d'ailleurs de voir que notre président et notre maire aussi ont finalement mit en lumière ce jeu de dupes. »

« Croyez-vous que nous sommes en mesure de refuser l'appel de Luthor ? »

« Je l'espère. Notre gouvernement se doit d'y répondre. En tant qu'avocat, je pense que Lex Luthor est un homme raisonnable et qu'il saura accepter une main tendue. »

« Docteur Arkham. Il y a encore quelques temps, le nom de Lex Luthor était synonyme de réussite et de génie. Comment interpréter le fait qu'un self-made-man ayant eu autant de succès puisse tout perdre en commettant des crimes ? Est-ce là un acte de folie ? »

« Je n'aime pas me prononcer sur l'état de santé mentale d'une personne qui ne fait pas parti de mes patients. D'autant plus que le secret médical me l'interdirai. Nous avons trop tendance à qualifier de fou ceux qui agissent différemment de nous. Il faudrait que l'un de mes collègues approche Luthor pour répondre à votre question. J'aimerai néanmoins revenir à la vision qu'il a de notre société. Pour lui, il semblerait qu'elle se distingue entre les prédateurs et les proies. Il veut une société dans laquelle les lions dirigent les moutons, et non le contraire. »

« Monsieur Bolton, j'ai l'impression que Luthor et vous partagez cette vision d'un monde trop... laxiste. Est-ce une bonne chose que cet appel à devenir, je cite, des prédateurs ? »

« Euh... ça dépend. S'il c'est pour rétablir l'ordre, oui. Que ce soit son objectif ou pas, on doit sécuriser nos rues. »

Pas davantage de propos. Un interlocuteur assez taciturne.

« Vous êtes bien sur GRC ! Appelez-vous au 1 800 232 3324 et, dans cette heure de débat, vous pourrez poser vos questions à nos invités. »

Une heure de débat. Une heure de débat dans laquelle se trouvait Clayface, déguisé en l'un des quatre invités et ayant ligoté la version originale bien loin du dit studio. Son but ? Utiliser le débat pour l'orienter en faveur de Lex Luthor.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 16 Oct 2019 - 7:34

-Terminus ! Tout le monde descend !
cria le chauffeur de bus en ouvrant les portes


Une décharge bleue sortie de la station de radio du bus et passa sous le nez du chauffeur pour se poster sur le toit de la gare routière de Gotham. Enlevant une poussière invisible sur son costume, elle prit une profonde inspiration ; humant les douces odeurs de pots d’échappements, l’odeur d’urine provenant d’un SDF non loin d’elle, l’odeur des égouts, de cigarette, le son strident des taxis klaxonnant, des sirènes de police. Gotham ou la ville avec le plus de “fous furieux”, une ville “pour foutre encore plus la merde”, un endroit idéal pour faire ce que l’on veut ; Livewire sourit à pleine dent en pensant à cela.


"Enfin les vacances."


Par quoi commencer lorsque l’on est en vacances ? D’habitude, les gens veulent sortir boire un verre, visiter la ville, les musées, ou même se reposer quand le voyage a été long, mais pas Livewire. Non Livewire voulait faire quelque chose de ... Spécial pour son premier jour à Gotham City. Et ce qu’elle voulait faire était d’autant plus urgent à faire quand elle avait entendu dans le bus cette “musique de bisounours” ainsi que cette “voix nasillarde et irritante à souhait” introduisant trois "bouffons d'hypocrites".


"GRC hein ?" murmura-t-elle en partant vers une cabine téléphonique


Trouver la station ? Facile. S’introduire dans les locaux ? Facile quand on coupe le courant et qu’on absorbe “un peu” de ce dit-courant. Immobiliser le plus de membres possibles ? Long, mais facile à faire quand on est un taser ambulant et que le générateur de secours met un peu de temps à démarrer. Mais maintenant, que restait-il à faire ?



Faire le show.




Elle entra doucement dans l’un des nombreux téléphones qu’offraient les bureaux de la station et composa le numéro pour les invités. Il fallait bien faire monter la pression et quoi de mieux que de faire une petite plaisanterie ? Lorsque la voix de la journaliste retentit, Livewire ne prit pas la peine d’attendre et de faire des politesses, pourquoi faire après tout ?


"Bonsoir GRC, j’ai une question et qui n’est pas des moindres pour vous tous dit-elle en laissant à peine le temps à la journaliste de parler vous ne trouvez pas que ça manque de pep’s tout ça ? Non mais sérieux, on a un pauvre docteur qui espère encore avoir un peu d’estime, un malabars qui semble même pas comprendre ce qu’il fait ici et l’avocat du Diable ! Et bien sûr, ce sont tous des hommes, pourquoi ? Vous pensez que les femmes ne peuvent pas avoir un avis ? Franchement, vous auriez pu faire un effort dans le choix de votre casting mademoiselle."

Une onde à faible décibel grésilla dans les casques audios des invités présent et une musique Rock éclata dans la pièce ainsi que sur les ondes.


“Gotta raise a little hell” crièrent les enceintes à travers la pièce
musique:
 


Il ne restait que deux assistants, ceux gérant tout ce qui était en lien au planning et au déroulement de la Radio.
Il ne fallut pas longtemps à Livewire pour sortir de la platine, laissant les deux assistants momentanément stupéfait de voir quelqu’un sortir d’une machine électrique. D’un geste rapide elle chargea dans ses mains de l’électricité et toucha les deux assistants au thorax, les faisant passer par la vitre protégeant les principaux animateurs de ce soir.


"Heureusement que je suis là pour animer tout ça. Rebonsoir, tout le monde", dit-elle d’une voix aguicheuse.


Elle fixait les quatres personnes déjà présentes unes à unes comme un Toxicomane regardant son addiction en face de lui. Elle s’approchant de la table et se mit à côté de la jeune animatrice en lui jetant un regard plein d’amusement.



"Il y a un changement de programme, c’est moi qui reprends l’émission, donc toi chérie reste assise tranquillement et tout se passera bien ; ça vaut pour vous aussi Messieurs en passant ! Ne croyez pas que vous êtes exemptés, je peux vous cramer les miches en deux secondes, c’est clair ?"
Déclara-t-elle en faisant émerger de l’électricité dans sa main.


Elle s’avança alors, le torse bombé, droite et fière. Ignorant la jeune femme qui avait définitivement “une voix de chieuse”, Livewire porta le micro à sa bouche ainsi que son casque audio avant de regarder les hommes présents dans la salle.


" Il serait malvenu de votre part de tenter de vouloir sortir",dit-elle avant de se concentrer sur le micro quand la musique prit fin.


"Bonsoir Gotham City ! Petit changement de casting pour cette heure de débat ce soir. C’est moi, la pétillante Livewire qui animera l’émission ! Et croyiez-moi ça manquait d'énergie dans GRC ! Peut-être me connaissez-vous si vous êtes passé par Métropolis, il y a quelque temps sur l'ancienne Radio Rock. Si vous ne me connaissez pas, sachez que le débat de ce soir risque d’être… Électrique. Mais passons, je vais prendre la petite fiche à question de cette charmante journaliste à la voix énervante et … qui est prête à faire une crise de tachycardie ? T’en fais pas ma belle, je ne vais pas te tuer, c’est mauvais pour l’audimat tout ça. Messieurs, s’il vous plaît faites nous une présentation plus personnelle que celle que la malade ici présente à fait à votre encontre, les auditeurs vous écoute, les auditeurs sont tout ouïe, rien que pour vous. "


Ce soir-là Livewire était fière et heureuse, elle avait retrouvé ce dont on lui avait privé, elle allait s’amuser, se mettre en lumière, profiter de ses vacances et surtout, elle allait montrer à Gotham qu’elle était là.

Revenir en haut Aller en bas
Timothy Drake / Batman
Timothy Drake / Batman
Super-Héros
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1292
DC : Slade Wilson / Joey Wilson
Situation : Prépare ses fiançailles en costume de chauve-souris
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
JLD
Young Justice

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 16 Oct 2019 - 22:38

« Razzia sur la radio. »
ft. Clayface / Livewire
_____Cela fait six ans que le jeune homme a endossé le costume de Robin. Il avait fini par connaître la ville sur le bout de ses doigts au bout des dix premiers mois. Il avait commencé par avoir ses petites habitudes au bout de deux ans. A force de jouer les justiciers nocturne, on finit par se faire son petit emploi du temps.
Vers vingt-deux heures, l’adolescent finissait sa première partie de patrouille et son estomac commence à crier famine. A force d’envoyer des droites dans la face des criminels, les batteries se vident. Red Robin allait s’accorder une vingtaine de minutes pour manger tranquillement sur le haut d’un building. Sa thermos de café rangé dans un endroit bien stratégique, une boit en carton malheureusement froide contenant une bonne portion de riz vinaigré et des baguettes en bois pour déguster le tout.

Même pendant sa pause déjeuner, Red Robin restait toujours aux aguets. Son ordinateur était branché aux fréquences radios du GCPD. Mais ce soir, hormis quelques vol à la tir, le jeune justicier avait passé un début de soirée relativement calme. Pour cette fois, il pouvait se permettre un moment de détente surtout quand on n’a pas dormi depuis plus de deux jours.
Tim changea la fréquence radio pour finalement tomber sur un débat autour de la récente élocution de Lex Luthor. Bien évidemment, il en avait entendu parler et craignait pour la suite des évènements. Ce n’est pas vraiment ce qu’il souhaitait à quelques mois de son mariage. Son attention était plutôt focalisée sur sa nourriture plus que sur le débat d’autant plus que le sujet des Batjusticiers était de nouveau remis sur le tapis. L’adolescent avait un avis bien tranché sur ce débat, lui le porteur de masque.

Mais très vite, le débat semblait tourné aux cauchemars. Des bruits de fond, des interférences, un mouvement de panique. L’adolescent oublia rapidement son repas lorsqu’il entendu une voix peu rassurante s’échapper de son ordinateur. Une chose est claire, cette personne n’avait pas été invité sur le plateau.
Par chance, le justicier n’était qu’à une centaine de mètre de la station de radio. Il faisait toujours en sorte de faire ses pauses en plein centre de Gotham City, prêt à intervenir à tout moment. En moins de cinq minutes, Red Robin était présent sur les lieux et avait déjà poser les deux bottes sur le toit de la station. Personne n’est parvenu à sortir du bâtiment, l’intrus les retient probablement en otage. Il gardait une oreillette sur la fréquence radio du GCR. C’était un avantage pour lui, de pouvoir écouter en direct la prise d’otage. Il était capable de déterminer le nombre d’individus présent dans la pièce, l’humeur, les motivations, l’identité de la preneuse d’otage. A l’heure où elle continue son show, l’adolescent est déjà en train d’enregistrer sa voix pour laisser son ordinateur chercher un nom, un casier judiciaire, tout ce qui pourrait l’aider pour planifier le temps idéal.

Inutile pour lui de foncer dans le tas, se serait mettre la vie des otages en danger. Il devait créer une diversion pour pouvoir pénétrer dans les locaux sans se faire repérer. Red Robin se rapprocha du compteur électrique de la station et finit par couper les lumières, sélectionnant les bons interrupteur pour que GCR reste toujours à l’antenne, une coupure de quelques secondes à peine. Avec ça, le jeune homme espérait ainsi rentrer dans le bâtiment par une issue de secours et se faufiler dans la masse.

Razzia sur la radio [Clayface/Livewire/Red Robin] 529722C6qKLg6UwAAYnlX1



Razzia sur la radio [Clayface/Livewire/Red Robin] Signabatman-56d2762
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Invité

MessagePosté le: Sam 19 Oct 2019 - 12:53
Un silence consterné s'était abattu dans l'assistance. Une invitée de dernière minute venait d'apparaître. La journaliste la regardait bouche bée. L'avocat se protégeait le visage avec ses bras. Le psychologue, plus aguerri que les autres grâce aux multiples émeutes de son hôpital, demeurait calme. L'ex-taulard fut le seul à s'être relevé. Geôlier dans l'âme, il fut également le seul à avoir identifié l'assaillante. Sachant que toute tentative de fracasser le crâne de la super-vilaine résulterait en une défaite éclaire, Lyle Bolton se contenta de serrer les dents et les poings.

« Qu-quoi ?! Vous n'avez pas le droit ! », s'indigna Vespair en se voyant dérobée de son casque, de son micro et de sa place.

Livewire invita cordialement les trois experts à se présenter. Arkham, tel une gargouille, était parfaitement immobile et ne clignait même plus les yeux. Il avait devant lui une potentielle patiente des plus fascinantes. Bolton jetait un regard haineux sur elle mais se garda de l'injurier, préférant faire grincer ses dents avec l'intensité de deux plaques tectoniques. Gimrack s'empressa de prendre la parole, voyant le dialogue avec sa ravisseuse comme une alternative préférable à une séance d'électrochocs.

« Je... je m'appelle Rolando Gimrack et je suis avocat ici à Gotham. Mes clients sont des personnes arrêtées pour de prétendus actes criminels, mais sans qu'aucune preuve ne soit fournit pour le prouver. Je passe bien plus de temps dans les commissariats que devant le juge ! Cela fait moins de frais pour la justice, pas vrai ? Ha ha... », plaisanta-t-il mollement en s'épongeant le front. Ce qu'il oubliait de préciser, c'est que ses clients travaillaient tous pour le Pingouin et que si aucune preuve n'existait pour les inculper, c'est parce qu'il monnayait leur destruction avec les ripoux affectés au local des scellés.

« C'est Luthor qui vous envoie ? Il vous faut un avocat ? »

Pendant ce temps, Clayface étudiait la situation sous toutes les coutures mais rien ne semblait lui permettre de la retourner à son avantage. Dissimulé sous les traits de la journaliste Vespair Fairchild, il avait organisé ce débat en choisissant délibérément ces trois individus afin que leur pragmatisme puisse convaincre une partie des gothamites de rallier Luthor, ou du moins ne pas s'opposer à ses projets. Et voilà que cette Livewire de Metropolis venait en une seule minute de ruiner tout ça. Elle venait de leur prouver qu'il ne fallait attendre que le chaos de la part des criminels.

« Tu as tout gâché... »

Il ne risquait pas de faire de tachycardie en l'absence d'organe cardiaque. Cela ne l'empêcha pas, en quelque sorte, de sentir le sang lui monter à la tête. Clayface commençait à voir rouge. Ses efforts réduit à néant. Elle lui avait volé sa place et accaparait l'attention, le reléguant à un simple rôle de figurant.

« Non ! »

Il ne l'accepterai jamais. Se relevant d'un bond, il arracha le micro des mains de l'infâme squatteuse. Son micro ! Les hommes du plateau détournèrent leur attention sur la journaliste qui se comportait en véritable furie mythologique. Arkham haussa même un sourcil. Les traits du visage de Fairchild, bien que toujours humain, étaient déformés de façon inhumaine par une rage qui grandissait de seconde en seconde. Même sa voix commençait à être déformé.

« C'est mon plateau ! Mes invités ! FOUS ! LE ! CAAAAMP ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 20 Oct 2019 - 11:38
Livewire était plongé dans son rôle d’animatrice qui lui avait tant manqué. Tout était à sa place ; la table ronde illuminé par des néons, l’emplacement des micros, des invités l’odeur du tissu. Elle était dans son élément, comme si elle était chez elle à métropolis, dans son propre studio de radio. Rien ne pouvait ternir ce moment magique, cette magnifique renaissance, non absolument rien ne pouvait ternir ce moment.


-Humm comme c’est intéressant.. j’aimerai aussi qu’on n’est jamais aucune preuve contre moi d’un claquement de doigt, dit-elle ironiquement, Non Luthor ne m’envoie pas et non j’en n’ai pas besoin d’avocat, ça me fera moins de frais aussi pour vous payer n’est-ce pas Monsieur le comique ? D’ailleurs parlons d..


« C'est mon plateau ! Mes invités ! FOUS ! LE ! CAAAAMP ! »


Ce moment, cette renaissance, SA renaissance, tout allait partir, s’effriter, se disloquer à cause de la journaliste. C’était son moment.
Elle avait beau être clémente envers les femmes, elle savait tout de même qu’il fallait se méfier de la colère d’une femme, car celle-ci pouvait être encore plus dévastatrice qu’une bombe Hydrogène. De même qu’elle savait que les femmes dans le genre de la journaliste et d’elle-même ne pouvaient se laisser prendre comme ça au dépourvues: la fierté et l’égo était trop forte.


“La garce” pensait-elle


Elle n’avait pas bougé de sa place, elle n’avait pas cédé directement à la colère bien que la seule chose que Livewire voulait faire était de défoncer le crâne de cette petite peste de Journaliste contre la table. Mais non, il lui fallait être plus calme et garder un minimum de sang-froid. Après tout, elle était en pleine émission, en direct avec Gotham, elle ne voulait pas déjà ternir sa réputation, non elle ne referai pas les mêmes erreurs qu’à Métropolis. Alors dans un calme presque Olympien, Livewire se contentait de faire claquer ses ongles contre la table et de passer sa langue sur ses lèvres pour se contenir.


“Tu ne me gâcheras pas ce moment” pensait-elle


Après tout, elle ne voulait faire de mal à quiconque ici, simplement animer ce débat. Alors Livewire s’étira avant de se lever rejoindre doucement la jeune journaliste, de plus en plus près, sentant le souffle de la journaliste caresser sa peau blanche. Calmement, oui, avec tout le calme qu’elle avait (et cela était une véritable torture.), Livewire saisit doucement la main de la journaliste qui tenait encore le micro.


-Cher Auditeurs, il semblerait que la Journaliste Vespair montre enfin son vrai visage, dit-elle en lui souriant malicieusement, Doc vous devriez faire son profil psychologique elle a l’air d’être un peu sur les nerfs.



Si l’envie de lui fracasser le crâne était présente, Livewire avait une autre idée: elle aurait pu l’immobiliser, la paralyser, l’assommer, oui ! Mais elle au lieu de céder à la violence, Livewire voulait faire autre chose de plus “amusant” et “vrai”.


- D’ailleurs, tu veux une pastille pour la gorge ma belle ? Il faudrait pas que tu te casses la voix, même si c’est déjà le cas, dit-elle avant de se rasseoir à sa place et de prendre le micro de l’avocat, Vous ne m’en voudrez pas maître que j’emprunte votre micro. Laissons la Furie jouer avec son micro et entrons dans le vif du sujet : Lex Luthor et son annonce, LE sujet où je voulais en venir avant que Mademoiselle décide de faire un caprice.


En tant que chieuse professionnelle, elle voulait encore la voir sortir de ses gonds ; c’était tellement amusant. Surtout que vu sa façon d’être, la journaliste allait être encore plus intéressante aux yeux de la Vilaine. La voir péter les plombs, la voir se soumettre à ses envies, ses pulsions primaires, voir cette femme s’imposer, s'époumoner, voir dans son regard la colère, la frustration, l’impuissance, oh oui cela allait être tellement amusant.


-Non mais vous l’avez vu ? Il faut attendre que ce gros mégalomane lance une menace mondiale pour que l’on ait peur ? Pour que l’on se protège ? Les Gothamites ainsi que les Terriens ne sont pas idiots ! On vous prend pour des imbéciles, Lex Luthor vous prends pour des cons Gotham ! Il pense que parce que nous sommes des citoyens, on ne pense pas ? Ne réfléchissons pas ? Et vous maître vous êtes tellement son petit Labrador, vous avez été invité non pas pour avoir un avis, mais pour soutenir Lex Luthor dans son délire de tyran tout-puissant ! Gotham vous êtes libre de faire ce qu’il vous plaît, n’ayez pas peur de vous lancer dans la liberté ! N’attendez pas que quelqu’un vous menace pour le faire ! Libérez-vous de vos chaînes ! On n’a pas besoin de Monsieur propre et de son complexe d’infériorité pour être ce que l’on est ! Hurla-t-elle en tapant du poing, et tout de suite un morceau du groupe légendaire “Scorpion”, profite bien Gotham, n’hésitez pas à nous appeler pour donner votre avis sur Monsieur propre et son micro pénis, qui est à l’origine de son comportement mégalomane et destructeur si vous voulez mon avis.


Quand la musique commença elle fit éteindre les micros par une décharge électrique. Et son attention se reporta immédiatement à la jeune journaliste, histoire de bien la faire enrager, Livewire la regarda avec une lueur presque hautaine.


-Peut-être que tu n’en n’a pas encore entendu parler ou bien que tu viens de te réveiller du coma ma Furie, mais dans ce genre d’émission être sous le feu des projecteurs c’est pas donné à tout le monde. Je n'ai pas envie de tuer qui que ce soit donc tu vas gentiment poser ton cul sur cette chaise et on reprendra notre débat, tu as forcément un avis sur Luthor pas vrai ?


Sa voix se tut un instant, fronçant les sourcils Livewire regardait les néons de la salle clignoter fébrilement. Ils s’éteignirent, l’espace d’un instant, un instant qui aurait presque pu passer inaperçu si la Vilaine ne connaissait pas les installations électriques. En prenant de l’énergie au compteur elle avait fait en sorte qu’il reste tout de même assez d’énergie pour ne pas être dérangé par une éventuelle coupure de courant. Faire sauter les plombs n’était pas si facile surtout pour un bâtiment comme celui-ci. De même que le générateur de secours, n’était pas aussi rapide pour prendre le relais. Livewire soupira doucement avant de se fondre contre le dossier de son siège, un petit sourire en coin.


“Un autre invité surprise ? Génial", pensa-t-elle en se léchant les lèvres
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Drake / Batman
Timothy Drake / Batman
Super-Héros
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1292
DC : Slade Wilson / Joey Wilson
Situation : Prépare ses fiançailles en costume de chauve-souris
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
JLD
Young Justice

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 30 Oct 2019 - 21:24

« Razzia sur la radio. »
ft. Clayface / Livewire
_____Red Robin était dans les locaux. Jusqu’à maintenant, personne n’avait remarqué sa présence. Bien, pourvu que sa dure. Il déposa son majeur sur son index pour activer sa vision nocturne. Il s’était retrouvé dans les bureaux de la comptabilité. Les propriétaires étaient déjà loin, à l’abris, chez eux. L’adolescent se releva pour atteindre la porte, une oreillette toujours connecté à la radio.
La preneuse d’otage était bavarde, c’était plutôt positif pour Red Robin. Il pouvait prendre son temps, analyser les environs pour ne pas se faire repérer. Les dernières personnes qui n’avaient pas été remarqué par la criminelle avaient déjà prises les jambes à leur cou pour quitter les locaux. Le couloir était désert et le jeune homme ne tarda pas à rejoindre la lumière.

Il désactiva sa vision nocturne et continuait de se rapprocher du studio dans laquelle elle s’était retranchée. Sur le chemin, il continuait d’écouter d’une oreille la radio lorsqu’il entendit une voix se déformer et manquer de lui détruire le tympan gauche. C’était cette voix, celle de la journaliste qui s’était déformé sous la colère pour devenir inhumaine sous la colère. La criminelle n’avait pas encore fait le rapprochement mais Red Robin avait bel et bien une théorie derrière la tête.

« Ordinateur. Pourrais-tu réaliser une analyse vocale des dernières phrase de Vespair Fairchild, si je ne me trompe pas. Compare-la avec les patients d’Arkham. Je veux en être certain… »

Car même si l’adolescent est certain de sa théorie, il a besoin de preuve avant d’agir. Malheureusement, la musique se lance et le jeune justicier n’a désormais plus le moindre indice sur la situation dans le studio. Red Robin grimaça, il avait perdu son plus gros avantage pour planifier son plan. Maintenant, c’était une course contre la montre. Il essaya de réactiver les micro à distance, mais il n’avait pas accès aux serveurs du studio et cela prendra beaucoup trop temps. Des vies étaient en danger et il devait se dépêcher.

Red Robin était désormais un genou à terre, coller contre la porte qui menait à la salle d’enregistrement. Jusqu’à maintenant, personne ne l’avait repéré que ça soit les otages ou la criminelle. Le jeune homme colla son oreille contre la porte en espérant pouvoir entendre le monologue de Livewire qu’il n’avait pas encore identifié pour l’instant. Il y avait une petite fenêtre qui pourrait lui permettre de jeter un coup d’œil, mais ça ne serait pas assez furtif. Red Robin serra les dents, hésitant. S’il mettait trop de temps pour intervenir, il risquait de mettre des vies en danger. Sa main se posa sur l’une des pochettes de sa ceinture pour en sortir une grenade fumigène. Il n’avait plus qu’à la dégoupiller, ouvrir légèrement la porte et la faire glisser pour laisser la fumer envahir la pièce et déstabiliser tout le monde. Maintenant, Red Robin peut faire son entrée.

Razzia sur la radio [Clayface/Livewire/Red Robin] 529722C6qKLg6UwAAYnlX1



Razzia sur la radio [Clayface/Livewire/Red Robin] Signabatman-56d2762
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Razzia sur la radio [Clayface/Livewire/Red Robin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-