[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE]

Animateur
Animateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 590

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 18 Oct 2019 - 7:56
Coast City est une ville lumineuse.
Pleine de vie. Pleine de dynamisme. Pleine de soleil, et donc de gens beaux et bronzés.
Une ville où il fait bon vivre. Une ville où les gens sont heureux.
Mais pas uniquement.


[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] Latest?cb=20121225221420&path-prefix=es

Coast City est une ville survivante ; de survivants.
Par deux fois elle a été détruite.
Par deux fois elle s’est reconstruite.
Et ses habitants sont prêts à le refaire, si besoin.

Ni Mongul, ni Darkseid ne sont parvenus à anéantir l’esprit de ceux qui y vivent.
Leurs proches sont morts ; les pertes ont été terribles.
Mais certains ont survécu. Et sont revenus.

Coast City ne renonce pas ; ses habitants non plus.
Il faut plus que des tyrans cosmiques, pour les faire tomber – il faut plus que des Crises pour anéantir l’âme de la ville.

Mais.
Mais peut-être que Coast City va être confrontée, ici et maintenant, à quelque chose qui peut la faire tomber ; qui peut la faire chuter.

L’âme de ses habitants a toujours été la plus grande force de la ville.
Le courage. La résistance. La résilience.
La solidarité, et la force de la communauté.

L’âme des habitants de Coast City l’a sauvée ; tout le monde le sait.
Et notamment le Psycho-Pirate.


[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 214511-17546-psycho-pirate

Roger Hayden est un Vilain qui dispose du Masque de Méduse ; un artefact capable de contrôler les émotions de tous ceux qui croisent son regard.
Psycho-Pirate se branche sur tous les réseaux de Coast City – son image se diffuse sur tous les canaux.
Les télévisions. Les téléphones. L’informatique.
Les écrans géants.

Psycho-Pirate est ici car il a entendu le message de Lex Luthor ; son défi.
Il a peur.
Il a peur de disparaître. Il a peur d’être happé par la fureur de Lex, si l’Humanité échoue – il ne veut pas ça. Il veut se protéger. Il veut survivre.
Il veut réussir.
Et n’a jamais supporté l’arrogance bouffie des gens de Coast City.

Psycho-Pirate diffuse alors son message à Coast City ; il est clair.
Révoltez-vous. Changez.
Embrassez votre opposé.

Que les courageux deviennent lâches. Que les solidaires deviennent égoïstes. Que les aidants deviennent des profiteurs. Que les sauveurs deviennent des tueurs.
Que les bons deviennent mauvais.
Et vice-versa.
Même s’il sait qu’il y a bien plus de Bons Samaritains ici ; qui, soudain, se transforment en monstres.

Le message est passé ; la ville change.
La ville se retourne.
Coast City se retourne contre elle-même ; les habitants se déchirent.
La crise est totale.


[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 1305820574-riot-police-shield-molotov-cocktail-wallpaper-jpg

Personne n’est épargné.
Les policiers deviennent des tueurs ; les secouristes deviennent des égorgeurs.
Coast City se retourne contre elle-même.

Psycho-Pirate adore cela.
Il en profite, dans son repaire secret ; il en profite, et rit.
Coast City devient folle.
Et même les meilleurs deviennent les pires… même les meilleurs. Même un fameux pilote, piégé dans son cockpit et subissant le message de Psycho-Pirate.

Même Hal Jordan, donc.


[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] A-10-Tankbuster-attack-aircraft-airplane-art-design_1920x1080

Le pilote tire ; sur la foule.
Il revient de son essai. Il s’acharne avec ses munitions.
Il fond et tire sur la foule.
En riant ; en ricanant.
En se préparant à se poser, aussi. A retourner à la Base Ferris… pour se poser. Et aller récupérer un fameux anneau, dans son casier – pour continuer ses attaques.
Et les rendre encore plus flamboyantes !


(HJ/ Bienvenue dans la nouvelle étape de Year of Evil ! Very Happy
Ce sujet vise à surfer directement sur l’annonce et le défi de Lex Luthor, lisible ici, avec un sujet de discussion ici.

Nous commençons par l’attaque de Psycho-Pirate sur Coast City.
Attention : ce sujet est libre mais aussi sans animateur.
Pour faire simple, personne ne viendra relancer : vous êtes livrés à vous-mêmes. Vous pouvez poster quand vous le voulez, vous pouvez agir comme vous le souhaitez… ou presque.

Trois impératifs principaux :
- vous devez respecter le Règlement, et ne pouvez donc imposer aucune action à un autre joueur sans son accord ;
- aucun Vilain ne peut perdre ici sans son accord, dans un fonctionnement similaire au Super-Villains-Month. Il faudra donc être malin pour s’en tirer, ici ;
- tous ceux qui postent ici doivent changer de caractère : Psycho-Pirate modifie vos émotions, et vous ne pouvez y échapper ! Razz Un Héros devient Vilain, et un Vilain devient Héros !

Le sel de ce sujet, où vous êtes libres, sera donc de forcer vos natures… et voire comment survivre, ou comment stopper Psycho-Pirate. Smile
Vous êtes bien évidemment dans une ambiance de révolte urbaine totale, avec quasiment personne de sympathique – hormis les criminels, soudain des petits anges !

Oh, et ce sujet n'a pas vocation à durer trop longtemps. Nous définirons le moment d'en finir, mais cela ne devrait pas dépasser un mois. Wink

Le Staff reste disponible en cas de question, et nous surveillerons de loin.
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Tempest
Tempest
Super-Héros
Inscription : 22/08/2017
Messages : 341
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 18 Oct 2019 - 9:08
La foule hurle.
Les gens ont fixé, surpris puis tétanisés, l’allocution de Psycho-Pirate ; certains l’ont reconnu, mais ont oublié ce qu’ils pouvaient faire. Quelques-uns, trop peu, en ont conscience et ont fui – mais ont été rattrapés par les multiples écrans qui les entourent.

La foule hurle ; car la foule se transforme.
Elle s’emporte. Elle s’énerve.
Les crispations explosent ; les digues cèdent. Les pulsions s’intensifient, et les natures… les natures changent. Profondément.

Les bons deviennent mauvais.
Les gentils deviennent méchants. Les calmes deviennent agressifs. Les doux deviennent violents.
Les criminels deviennent des bons samaritains.

Mais le peuple… la foule change.
Tout change ; ils changent.
Coast City est essentiellement remplie de gens bons ; de personnes courageuses, loyales, solidaires, sympathiques.
Plus maintenant.

Les rues explosent. La foule rugit.
Les gens se déchirent ; littéralement. Certains arrachent le visage d’autres.
La violence est partout. La violence est totale.
Et, hélas…


« Surfaciens misérables. »

… elle touche tout le monde.

« Même pas capables de résister à un Vilain. Même pas capables de penser ce qui arrive. Même pas capables de comprendre que leur mode de vie égoïste tue Atlantis ! »

Y compris les Héros.
Y compris Tempest, qui a vu l’allocution de Psycho-Pirate… et n’a pas su, non plus, détourner le regard.
Il a vu. Il a regardé.
Il a été changé.


« Misérables ! Insectes ! Nuisibles, devant la grandeur d’un Empire dont vous ne savez rien, et qui vous dépasse ! »

Garth est venu à Coast City.
Dans le cadre d’une mission officielle ; ou quasiment officielle.
Pour rencontrer Hal Jordan, le Green Lantern – afin qu’il organise une rencontre officielle entre les Héros de la Surface, et le nouveau gouvernement du Royaume d’Atlantis.

C’était une bonne idée.
Qui se transforme maintenant… en catastrophe.


« RAH ! »

Tempest a changé ; Tempest n’est plus un Héros bon et loyal, animé par une envie de bien faire.
Il est rongé.
Par la haine. Par le rejet. Par l’obscurité. Par la violence. Par l’avidité.
Et il se déchaîne.

L’Atlante utilise son hydrokinésie pour retirer l’eau des Humains qui l’entourent ; les gens se dessèchent, s’affaiblissent. Il en rit.
Il utilise son contrôle de la glace pour en figer d’autres. Il glousse.
Il utilise son contrôle du feu pour brûler des véhicules et des bâtiments. Il ricane.

Il se projette dans les airs, et fracasse un bâtiment.
Il explose ; il libère toute sa fureur.
Et entend causer encore bien, bien des dommages…


(HJ/ Résumé rapide :
- Tempest est ici pour rencontrer GL et organiser une rencontre avec Atlantis ;
- Tempest est infecté, change, devient Vilain et cruel ;
- Tempest s’en prend violemment à la foule, en riant. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Queen/Green Arrow
Oliver Queen/Green Arrow
Super-Héros
Inscription : 09/07/2019
Messages : 52
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 18 Oct 2019 - 12:02
John Diggle est un homme sans passé.
Un mercenaire, un ancien membre des forces spéciales qui a croisé la route de l'Archer Vert. Qui est devenu un ami, un allié, un confident.
Et, comme tel, qui a été broyé.
Le compagnonnage de Green Arrow n'est pas une démocratie, ni une compagnie ordonnée.
Vivre dans la Team, c'est s'oublier au profit d'un ego, c'est se perdre dans les méandres de l'épave du survivant.

John Diggle est un homme sans avenir.
Un mercenaire, un freelance qui prend ses contrats au jour le jour. Un homme d'honneur, qui ne peut plus simplement suivre un homme. Qui ne peut plus simplement suivre les ordres.
Un spartiate sans foi dans la chaîne de commandement. Mais un homme ne naît que rarement seul dans ce monde.

John sait que se trouvent ici à Coast City les services de son beau-père, le Général Roy Stewart du Corps des Marines. L'homme qui l'a élevé, un homme qui l'a déçu à maintes reprises, jusqu'au Service des Renseignements de la défense qu'il représente, un organe dirigé d'une main de fer. Un homme et un mandat auxquels il n'aura de cesse de tourner le dos.

Si John a choisi de se laisser guider par sa conscience, un tel choix n'est pas toujours pragmatique. Surtout lorsqu'un parent qui est aussi un homme de pouvoir a décidé de reprendre le contrôle de votre vie.

Il est fumasse, mais conserve sa contenance.
Il vient à Coast City pour confronter le Général qui lui servit de figure paternelle. Il descend sur le tarmac de Ferris Air avec deux énormes sacs de sport et une détermination en béton. Il ne se laissera pas manipuler à devenir une arme sans jugement. Pas même par un père de substitution qu'il a craint trop longtemps au point de ne jamais le confronter.

Il n'admire plus la vue des hangars à avions. Il ne vit que pour ses valeurs, car son esprit a été usé. Un coeur énorme, tourné uniquement sur son comptant de vies sauvées, de pirates stoppés, de terroristes anéantis. Dans le reste, il ne voit guère au-delà de la corruption d'un monde trop flou pour un vétéran.

Et, l'onde psychique de Roger Hayden frappe. Et le frappe. Le change. D'un chevalier errant en armure d'amertume, les lignes bougent et il devient tout autre.

Le monde se fait plus clair. Il plonge à deux mains dans son arsenal personnel, qu'il porte dans ses sacoches. Aucune chose n'est plus morale qu'une autre. Instinctivement, il se saisit de l'arme la plus dévastatrice. Guerrier il est, tempête et fureur il fera pleuvoir. Il empoigne son lance-flammes et tire à vue, avec l'élément primordial de mort des tous premiers hommes.

[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] Diggle-profile-1c775d-ga_9_16_17_600-1500x1929-v1.jpg__395x600_q85_crop_subsampling-2_upscale

Le temps de faire un maximum de dégâts sur la base aérienne, il sent monter en lui cette rage nihiliste qui désormais l'anime.

Il suit la piste jusqu'aux réserves d'hydrocarbure. Il arrose tout de flammes sur son passage. Son sang bouillonne.

Et lorsqu'il voit se poser l'aéroplane du pilote d'essais, son visage buriné se fend en un énorme sourire carnassier.

"Brûle, bébé, brûle!!!"
Revenir en haut Aller en bas
Polaris
Polaris
Super-Vilains
Inscription : 26/09/2019
Messages : 36
DC : Hal Jordan, Sandman, Silver Banshee, Lady Blackhawk
Localisations : Mexique
MessagePosté le: Lun 21 Oct 2019 - 13:47
Alors que le puissant mage atlante massacre tout ce qui passe, tout ce qui bouge. Un immeuble qui aurait du s'effondrer sous son impact bascule doucement, des étages entiers et leurs habitants maintenus en lévitation par les armatures de fer à l’intérieur du béton armée des murs porteurs. Le haut de l‘immeuble se pose doucement dans la rue. Les gens en sortent, agressifs. Ils attaquent celui qui vient pourtant de les sauver et celui ci s’envole pour échapper à leur vindicte.

Il ne veux pas avoir à leur faire de mal, juste les sauver. Tout le monde. Il est un homme bon, quelqu’un d’attristé par les déséquilibres du monde et voudrait le rendre plus juste et égalitaire, cela sans violence.

Il déborde d’empathie par tous les gens qu'il voit, dans son armure d’acier John Nichhol est touché. Il est quelqu’un d’émotif, tout cela lui donne envie de pleurer. Tous ces morts, la haine des gens à son encontre alors qu’il ne fait que vouloir les sauver.

Alors que des policiers tirent dans la foule qui riposte avec des armes - car on était malheureusement dans le pays des armes, quel drame - il bloque les balles dans les airs et attire à lui toutes les pistolets, fusils, mitraillettes et armes blanche. Toutes les armes à ses pieds il se concentre dessus et des sphères de lumière rouge apparaissent au bout de ses mains, tout cela fond. N’est plus que du métal rouge en fusion.

Les gens sont désarmés maintenant, si ils s’agressent entre eux ils se feront moins mal non? Mais soudain ils s’effondrent, certains gelés, d’autres desséchés. Et un immense rayon de flammes tombe sur Polaris qui a juste le temps de faire apparaître un champ de force stoppant l’attaque énergétique.


[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] Rco01313

Il manque de trébucher, tremblant de peur il se redresse pour voir et entendre Tempest qui venait de tuer ceux qu’i venait pourtant de sauver d’eux même.


“Toi! Oui toi là le….magicien ?!? Arrête tout de suite ou sinon je vais...je vais…”


ll hésite, le psycho-pirate a complètement retourné le mental de Polaris. Il est désormais non seulement quelqu’un de bon et partageur mais aussi avec un gros problème de confiance en lui. Le genre de mouton qui respecte les règles dont le vrai Polaris se moquerait sans vergogne. Il était pourtant venu là pour braquer une orfèvrerie à l'origine, certainement pas essayer de sauver la ville.

HJ:
Spoiler:
 


[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 541ful12
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-hal-jordan-silver-bansh
Per Degaton
Per Degaton
Super-Vilains
Inscription : 03/07/2019
Messages : 121
DC : Anton Arcane
Localisations : Le Temps.

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 22 Oct 2019 - 8:37
Attablé à un café de l'aéroport de Coast City où il attendait un contact pour l'achat d'armes, Degaton observait son smartphone. Comme tous les habitants de cette époque, en cette période délicieusement troublée, il fallait rester à la page et au courant. Il devenait compliqué pour lui de faire la part des choses sur des évènements qui s'étaient ou non déroulés tant il passait de temps à faire des sauts dans des époques.

Si entre 1800 et 2019 il y avait un monde qui ne souffrait pas beaucoup de mélange, essayez de faire la différence entre les évènements qui se sont produits en janvier et en février de la même année avant de vous interroger si l'information en question a été démentie et modifiée en avril ou en juin ? Bien malin qui...

Les sourcils de Degaton se soulèvent d'horreur, mais il est trop tard. L'image d'Hayden, cette froussarde et pathétique créature qui... qui... parle et...

Et la noirceur s'écarte. Les meurtres, la domination, l'envie de contrôle, tout cela s'échappe soudainement. Les autres clients du café commencent à se hurler dessus. La violence semble quitter le corps de Degaton pour se répandre autour de lui. Une femme gifle son enfant qui fait un caprice ; un vieillard se plaint de son café froid ; un homme hurle à la trahison sur un article de presse. Un policier proche leur ordonne de se taire. Dans le reste de l'aéroport, des citoyens en rage pulvérisent un guichet d'accueil avec un banc arraché de ses fixations, une guichetière attaque avec les ongles le visage du premier assaillant.

- Je... balbutia Degaton soudainement dépassé par cette fureur.

Un homme proche pleure et s'en va en courant, une balle de policier le fauche dans un éclat de rire. Degaton se jette sur lui. Il n'allait tout de même pas laisser tuer des innocents !

- Arrêtez enfin ! supplia-t-il en mettant tout son poids sur le bras de l'agent de l'ordre. Ressaisissez-vous monsieur l'agent ! Ce n'est pas un exemple.

Mais soudainement, l'homme fit preuve d'une violence inouïe et repoussa Per qui tituba en arrière.

- Toi, tu vas le regretter ! lança le policier en pointant l'ex-criminel de son arme.

Degaton, par instinct, fuit. Il se dématérialisa et réapparu quelques minutes dans le futur, non loin de la scène. Il vit le policier tirer sur l'emplacement où il se trouvait et jurer sa rage avant qu'un client de l'aéroport ne le frappe avec un poteau de file d'attente.

Une veille femme lança son sac à main sur Degaton.

- Mais, madame enfin, que vous arrive-t-il ? demanda poliment Degaton qui songea à une maladresse. Cette pauvre dame devait être perturbée par toute cette pagaïe.

Mais elle l'invectiva tant et si bien qu'il préféra partir en courant, le monde devenait-il fou ? Que se passait-il ici ?

Il se dématérialisa pour quitter les lieux et rejoindre une zone normalement plus sûre : Ferris Air, il y avait normalement des militaires ici et une partie de la garde nationale non loin, eux seraient sûrement gérer cette crise et...

Des civils partaient en courant, d'autres les agressaient ici, en tout lieu et toute possibilité. Les chiens couinaient de peurs, les chats agressaient les enfants qui frappaient de plus belle leurs parents fous de rage.

Degaton traîna alors ses bottes jusque dans les locaux de Ferris où une standardiste lui sauta dessus en le traitant de "sale machiste décérébré".

- Madame, vous faites erreur ! déclarait Degaton en essayant de la faire descendre sans la blesser.

- J'aurais dû écouter ma mère ! cracha-t-elle en le frappant de ses petits poings.

Degaton parvint alors à la faire lâcher prise, le plus délicatement qu'il le put tant elle se débattait.

- Madame, je vous en conjure, nous devons impérativement voir un responsable ! Respirez madame ! Nous ne pouvons pas gérer cela seuls, je vous en conjure, il ...

Une gerbe de flamme illumina alors le tarmac. Un type fou utilisait un lance-flamme !

ça c'est un mec ! gratifia la standardiste méconnaissable. Prends-en de la graine !

Mais tout ceci était absurde ! Degaton quitta la jeune femme pour rejoindre ce maniaque. Il leva un bras comme l'on hèle un taxi. Un avion allait se poser non loin.

- Eh ! Vous là-bas ! Arrêtez ! C'est dangereux ce que vous faites ! Vous pourriez blesser quelqu'un !

Il espérait qu'il l'entende, il espérait qu'une discussion avec lui lui permettrait de comprendre l'inconséquence de son geste et le danger qu'il représentait, il espérait qu'il puisse expurger les pensées affreuses qui le poussèrent à ce geste affreux. Le dialogue, la bienveillance, l'écoute émotionnelle, la volonté de l'union volontaire pour vaincre l'adversité, tant d'éléments qui ne faisaient aucun sens pour l'ancien Degaton. Tant de choses qui allaient coûter chers à quelqu'un.

Psycho-Pirate avait joué le premier tempo de cette valse ubuesque avec talent.

Restait à espérer pour lui que ses victimes ne se réveillent pas de si tôt, car autrement, il ne verrait pas la dernière danse...

[HRP]
- Degaton fuit un aéroport devenu fou et rejoint Ferris Aircraft.
- De là il va à la rencontre de Green Arrow pour lui faire entendre raison.
[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Randolph W. Dibny/EM
Randolph W. Dibny/EM
Super-Héros
Inscription : 12/10/2019
Messages : 146
Situation : Acutellement malade, après être entré en contact avec des créatures du Microvers
Localisations : Opal City
JLA
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 386562Rien
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 25 Oct 2019 - 10:47
Depuis que Lex Luthor a déclamé un discours avec toutes les mauvaises intentions au monde, la population mondiale semble être réceptive. Bien trop… Je me doutais que présenter la chute d’un Green Lantern à la télévision aurait l’effet escompté. Et le monde est en train de devenir un véritable enfer…

Même à Opal City, un groupe s’est insurgé et a fait beaucoup de dégâts.
Même dans les plus grandes villes, ils essayent de faire des appels aux armes et au soulèvement.
Et à Coast City, les informations fusent. Les nouvelles vont vites. Un appel à l’aide est lancé. Mais pas de la part les autorités locales, ni des militaires en place. Ce sont des voyous et des criminels, essayant de survivre à l’assaut frontal et bien équipé de la police, qui envoient désespérément des messages sur les réseaux sociaux avec leur téléphone. Les journaux télévisés et même à la radio transmettent les messages, au début suspicieux puis avec horreur. Certains racontent même qu’il ne faut pas aller là-bas, que c’était peine perdue…

Évidemment, ce dernier point n’est pas arrivé à mes oreilles. Je ne l’aurais pas écouté… Je me suis rendu à Coast City en voiture, déviant de ma route initiale qu’est Central City. Ce que je vois est… chaotique. La fumée m’annonce les prémices d’une catastrophe et en me rapprochant je vis diverses bâtiments pris dans les flammes. C’est la guerre ici. Des gens se battent, des gens meurent et quelques rares consciencieux n’essaient même pas d’arrêter cette folie, trop peu nombreux, trop enclin à vouloir se sauver, se replier pour mieux comprendre ce qu’il se passe… J’allais pour les rejoindre, pour savoir s’ils n’avaient pas aperçu les forces de l’ordre ou d’autres héros, venus prêter main forte. Mais… Contre qui devons nous battre ? Le peuple de Coast City ?! Non… Comment autant de personnes peuvent décider de tout détruire, en particulier ceux qui ont juré de protéger ou de sauver des vies ?! Et c’est en voyant certains héros tout détruire sur leur passage que j’ai compris…
J’ai compris mais trop tard.
J’entends une voix qui s’infiltre dans ma radio et me donne même l’impression d’être dans l’air de cette ville. Non, non, non ! Il ne faut pas l’écouter ! Il...
Révoltez-vous. Changez.
Je ne dois pas l’écouter…
Embrassez votre opposé
Ils paieront… Tous paieront ce qu’ils ont fait. Au centuple !
Ce monde n’a que ce qu’il mérite ! Et si je calcule bien mon coup, tout se passera au mieux… Dans mon intérêt.

Lorsque mes mains révèlent mon visage, il s’avère être différent. Mes traits ne sont plus les même, métamorphosés. Je suis devenu une autre personne, oubliant même la douleur que ce changement de force a provoqué. Sourire carnassier aux lèvres, j’éclate de rire à gorge déployée, alors qu’un policier fonce sur moi. Que nenni, amigo… Il n’a pas compris ce qui lui arrive, qu’il se fait camisoler, et mis au sol comme un malpropre. Au passage, je l’ai subtilement désarmé. Pourquoi faire ? Un braquage ! Bien évidemment, dans tout ce chaos général, c’est le meilleur moment de piller les boutiques. Et une balle dans la tête au premier qui m’empêche de faire ma vie…
Les gens de biens s’enfuient et au milieu d’eux je prends la direction inverse. Je ris et les scènes à Coast City dépeignent une situation horrifique : un homme qui essaye d’en poignarder un autre, un autre qui utilise un lance flamme sur tout ceux qui bougent, un atlante qui déchaîne les éléments, une femme qui s’attaque à un preux défenseur… Mais je m’en fiche. Je vais accomplir mon plus grand pillage. Quelque part, loin dans mon esprit, j’ai trouvé ce point étrange… Mais l’avidité me dissuade de trop y penser. La personne que je suis devenue à soif d’acquérir tout ce qui ne lui appartient pas !

J’abandonne les fuyards, je laisse derrière moi ceux qui ont besoin d’aides à la merci d’un beau monde délirant. Je façonne mon plan, je le prépare avec soin. Et rapidement, le cassage commence, là où les premiers pilleurs ne sont pas allés.
- HOLD-UP ! HAHA !



/ HRP : [Skin EM pilleur activé Very Happy ! Son visage s’est modifié, il est peu reconnaissable sauf éventuellement par ceux qui l’observe bien...]
[EM ne prend pas forcément parti, mais sera plus enclin à aider les actuels vilains]
[Son émotion principale sous l'influence de Psycho-Pirate est l’avidité, mais il est très enclin à la vengeance si l’occasion se présente…] /
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tempest
Tempest
Super-Héros
Inscription : 22/08/2017
Messages : 341
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 25 Oct 2019 - 21:23
Les yeux de Tempest irradient de puissance magique, alors qu'il les pose directement devant lui.
Sur celui qui lui parle.
Sur le seul crétin qui ne fuit pas devant lui.


 « Sinon quoi ?! »

L'autre le menace ; il ose le menacer.
Crétin. Imbécile.
Débile !
Débile de la Surface ! Un autre ! Un de plus ! Un de plus qu'il croise, et qu'il va anéantir... comme tous les autres !


 « Tu vas faire quoi ?! »

Garth s'est déchaîné ; littéralement.
Il a brûlé des bâtiments entiers, carbonisé des véhicules par dizaines. Provoqué les incendies qui enflamment Coast City.
Il a gelé ses cibles, aussi ; tout le monde. Tous ceux qui croisent sa route. Désormais bloqués dans des cocons de glace – à agoniser, à l'intérieur.
Ça le fait rire ; mais il ne rit plus, là.


 « Hein ? Si je ne m'arrête pas ? Tu vas faire quoi ?! »

L'Atlante mobilise ses forces – et provoque un geyser d'eau, qui vient des canalisations souterraines ; le geyser le soulève, juste en face de Polaris.
Il pose ses yeux sur lui.

[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 994287-garth_of_atlantis__04__003__01_
Et sa haine est totale.

 « Comment oses-tu me parler ? Comment oses-tu me regarder ?! Cafard de la Surface ! »

Une aura de Magie pure l'entoure soudain.

 « PERSONNE ne doit me regarder ! PERSONNE ne doit me parler ! Je ne m'intéresse à PERSONNE ! Je ne veux que MON BONHEUR !
Et je ne supporte pas de dépendre des autres... de n'être connu que comme un Magicien ! NE M'APPELLE PAS COMME CA !!! »


Garth explose ; littéralement.
L'effet est terrible.


 « JE NE VEUX PAS ETRE UN MAGICIEN ! »

Et tout Coast City va le sentir.

 « JE VEUX CONQUERIR !!! »

Le pire se déclenche, alors.
D'abord, Polaris est la cible d'un puissant rayon d'énergie magique – directement projeté vers le Vilain devenu bon.
Avec, évidemment, un tir... pour tuer.

Autre chose aussi, en parallèle ; ce fameux pire.
Tempest se déchaîne... et déchaîne son contrôle de l'eau ; vers l'Océan, à proximité.
En provoquant l'horreur.
En créant un phénomène qui va échapper à tout contrôle...

[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 32907c74e55863d52d7ee6420b4cabe1
... une créature abominable, qui entend s'abattre sur la ville – et tout y détruire !

(HJ/ Résumé rapide :
- Tempest a brûlé beaucoup de bâtiments et de véhicules ;
- Tempest a gelé tous ceux qu'il croise, et qui agonisent dans des cocons gelés ;
- Tempest se confronte à Polaris, sur lequel il hurle ;
- Tempest est soulevé par un geyser d'eau, et finit par tirer un puissant rayon d'énergie vers Polaris, pour essayer de le tuer ;
- Tempest créé un monstre aquatique, qu'il veut faire abattre sur la ville. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Conner Kent
Conner Kent
Admin
Inscription : 05/12/2016
Messages : 4468
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Enragé.
Localisations : Coast City.
JLD
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 28 Oct 2019 - 6:29
Lex Luthor avait un message à faire passer.
Et il s'était assuré qu'il soit entendu.

Depuis l'annonce, Conner n'avait eu de cesse d'arpenter la planète - en vain.
Sans surprise, l'intéressé n'avait omis aucun détail, prenant toutes les précautions pour ne pas être retrouvé ; ni par lui, ni par personne.

Ce qui, pourtant, ne suffisait pas à le décourager.
Il retournerait chaque petit caillou de cette foutue planète pour lui mettre la main dessus s'il le fallait - et le mettre là où il ne pourrait plus nuire à personne.

C'était sa responsabilité.

Luthor était son créateur - et même si sa créature avait acquis une volonté propre et échappé à son contrôle, ils n'en restaient pas moins intimement liés ; c'était dans ses gênes, qu'il le veuille ou non.

Oh, il n'était pas seul à chercher, bien sûr, il en avait parfaitement conscience : chaque héros qui osait encore se présenter comme tel - et ils se faisaient de plus en plus rares - devait garder l’œil ouvert.

Mais il n'avait fait appel à aucun d'entre eux, n'avait négocié aucun partage d'informations - rien de tout ça. Certes, il y perdait sans doute en efficacité - que valaient ses super-sens, face à un bat-ordinateur ? -, mais c'était quelque chose qu'il tenait à faire par ses propres moyens.

Peut-être...
Oui, peut-être parce que lui-même n'était pas sûr de ce qu'il lui ferait quand il l'aurait trouvé.

Luthor avait toujours été quelqu'un de dangereux ; le simple fait qu'il ait été capable de façonner un être tel que lui en était un parfait exemple. Mais rien de ce qu'il avait pu faire par le passé, aucune de ses machinations n'avait été à la mesure de son nouveau projet.

Et le pire était de savoir, avec la plus glaciale certitude, qu'il avait les moyens de ses ambitions.

Alors oui, le clone cherchait ; il traquait le moindre signe, la moindre information qui pourrait le mettre sur la piste. Il avait coupé toute communication pour s'y consacrer entièrement ; c'était trop capital pour se laisser distraire par quoi que ce soit.

Bien sûr, il ne pouvait pas prévoir que la première activité suspecte qui lui reviendrait aux oreilles serait la mise à sac d'une ville entière.

Il survolait un pays d'Afrique quand il en entendit parler, entre deux grésillements d'une radio sur laquelle la fréquence avait du mal à passer.
C'était plus qu'il n'en fallait.
En quelques secondes à peine, il traversa la planète - parcourant plusieurs milliers de kilomètres aussi vite qu'il le pouvait sans générer de catastrophes sur son passage.

Le monde était déjà assez à la dérive sans qu'il vienne en rajouter.

Coast City était en flammes.
Il ne pouvait pas s'être passé plus de quelques minutes depuis le début de la crise, et pourtant...

Depuis les airs, aux abords de la ville, Conner observa ce spectacle avec consternation. C'était à n'y rien comprendre : comment les choses avaient-elles pu dégénérer aussi vite ? C'était comme si tout le monde était devenu fou au même moment.
Et, pire encore...
Chaque recoin de la ville qu'il scrutait semblait receler un autre visage familier ; un autre allié - qui contribuait à mettre la ville à feu et à sang.

Aucun d'entre eux ne lui était extrêmement proche, tout au plus les avait-il croisés sur l'un ou l'autre champ de bataille, mais de là à imaginer qu'ils puissent se conduire de la sorte...

Non, définitivement, quelque chose n'allait pas.
Et il devait savoir quoi.

Alors qu'il s'apprêtait à entrer dans la ville, toujours dans les airs, il vit un colosse se lever ; un géant aquatique, né de l'océan qu'il venait de survoler.
Ça ne pouvait pas être bon signe.

Alors ça, pas question. déclara-t-il - et ses yeux s'embrasèrent. Tu n'iras nulle part !

Il bougea à toute allure pour se placer face à elle - pour lui faire obstacle -, et c'est alors qu'il put sentir... Quelque chose ; comme une main qui se serait refermée sur sa psyché et essaierait d'y planter les ongles, grattant ses défenses mentales.

Grimaçant, il s'immobilisa, mettant toute sa concentration à repousser l'intrusion. Quel qu'en soit l'auteur, il tenait déjà tous les habitants en son pouvoir ; il ne l'aurait pas lui.

Mais face à lui, le titan aqueux gagnait du terrain - répandant son ombre immense sur la côte, un peu plus menaçant à chaque pas. Probablement alertés par les secousses, de plus en plus de citoyens commencèrent à remarquer sa présence - à hurler.

Si on ne l'arrêtait pas, la cité toute entière disparaîtrait sous les eaux, et avec elle sa population. Dans toute cette confusion, personne à part lui ne semblait pouvoir s'en occuper.
Avait-il vraiment le luxe de s'inquiéter de quoi que ce soit d'autre ?
Non. Sans doute pas.

Le faisceau écarlate jaillit de ses yeux, frappant la créature en plein torse, couvrant une surface aussi large que possible - et, surtout, la soumettant à une chaleur extrême ; assez, en fait, pour la forcer à s'évaporer.

Au cœur des vapeurs ardentes, Conner demeura prostré, sans daigner encore rejoindre le sol.

Pourquoi était-il venu, déjà ?...
Ce qu'il serait plus facile de réfléchir sans tous ces geignards pour lui casser les oreilles... Il était plus que las d'avoir à supporter leurs plaintes en continu - de ne pouvoir qu'entendre sans cesse les lamentations de ces misérables petites choses fragiles.

Ils leur avaient tout donné, et pour quoi ? Qu'avaient-ils reçu en échange ?
On leur avait craché dessus. On leur avait tourné le dos.
Eux les héros. Eux les dieux.

Ils avaient été reniés, trahis - et cette trahison allait se payer cher.

Oh certes, il était humain aussi - en partie.
Mais celui à qui il devait cette partie de son ADN œuvrait à rendre cette planète meilleure, lui.
Elle, et toute la misérable vermine qui grouillait à sa surface.

Une louable entreprise.

Comment est-ce que quiconque pouvait encore avoir le moindre espoir pour ce bout de caillou et ses occupants ? C'était une cause désespérée. Peut-être même que ça l'avait toujours été ; qu'il ne s'en était simplement pas rendu compte. Et le simple fait d'y penser, de penser à tout ce qu'il avait fait pour essayer de le sauver lui inspirait une colère noire.

Une colère trop longtemps retenue.
Si longtemps, en fait, qu'il ne se rappelait même plus pourquoi.

Alors, sa main trouva naturellement le chemin de sa poche.

Aucune cachette n'avait jamais paru assez sûre.
Aussi avait-il finalement décidé de le garder sur lui.
Où est-ce que quoi que ce soit était plus en sécurité que là où il pouvait le voir ?
L'anneau était brisé, de toute façon : il ne risquait pas de nuire à qui que ce soit.
Brisé, mais pas détruit.

Pas assez pour ne pas se gorger de la fureur aveuglante qui affleurait sous sa peau - pour ne pas se réactiver à son contact, et rougeoyer comme un soleil démoniaque.
Il ne se rappellerait sans doute même pas l'avoir passé à son doigt.
Ça aurait dû être fait depuis longtemps.
Depuis toujours.

Conner Kent de la Terre,
tu portes une grande rage dans ton cœur.

Un déferlement de puissance enveloppa sa silhouette alors qu'était scellé le pacte effroyable.
Il poussa alors un rugissement - un cri primal, viscéral, cauchemardesque.
Et le sol frémit, comme si le monde lui-même tremblait d'effroi.

[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 1572240047-conner-rl

Qu'il tremble, donc.
Ça ne le sauverait pas !

récapitulatif des actions:
 


« with blood and rage of crimson red
ripped from a corpse so freshly dead
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 1572240047-conner-signature-rl
together with our hellish hate
we'll burn you all - that is your fate !
»
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Polaris
Polaris
Super-Vilains
Inscription : 26/09/2019
Messages : 36
DC : Hal Jordan, Sandman, Silver Banshee, Lady Blackhawk
Localisations : Mexique
MessagePosté le: Lun 28 Oct 2019 - 12:59
Spoiler:
 

Après que Polaris ai interpellé Tempest avec hésitation celui ci se tourna en sa direction, ivre de fureur. Au fur et a mesure que sa colère grandissait à son égard et que la magie l’entourait Nichol eu l’impression que ses jambes étaient en coton. Il pourrait s’évanouir là, maintenant. Sans même une attaque psychique du magicien, sans même le rayon qui partirait bientôt. Juste de terreur.

“Je heu...pardon…”

Puis le rayon partit de Tempest vers Polaris, et dans une action ayant plus en rapport avec le réflexe de survie que la tactique le vilain passé dans le camp des bons tendis une main devant lui en faisant appel au technologies parcourant son corps..

Il stoppa le rayon de lumière , ses pieds reculant sur le sol sous la force de l’impact. Le casque du vilain dissimulait à son adversaire son visage terrifié mais celui ci n’aurait pas besoin de le voir pour comprendre qu’il n’était pas à 100% de ses capacités.

Alors qu’il se remettait de ce qu’il venait encaisser l’Atlante utilisa ses pouvoirs pour faire apparaître un titan marin, un colosse d’eau contre lequel ses pouvoirs seraient bien inutiles.


“Oh...non…”


Mais il vit alors surgir en supervitesse une forme volante. Ne distinguant pas à cette distance qu’il s'agissait de Superboy il eu cependant le bonheur de voir que la vision chaude évaporait le titan, déjouant les plans de destruction du mage Atlante.

“Oui!!! Bravo!!!”

Cria t’il en levant le poing avant de distinguer quelque chose. Superboy prenait un objet, le portait à sa main...puis des lueurs rouges brillèrent le long de son corps.

“Oh...non...j’ai toujours eu du mal avec les lantern…”

En temps normal il aurait plutôt dit qu’il aurait voulu les voir mort, mais il était bien plus modéré dans ses intentions. Les mains chargées de l’énergie catalysée par les monopoles John tourna la tête vers Tempest. Que devait il faire, décharger l’énergie sous forme électrique contre lui? Une stratégie qu’il aurait fait s’il était toujours le Polaris Ordinaire. Il aurait tenté le test de force, que le meilleur gagne. Et il se serait sentit le meilleur.

Mais il ne l’était pas. Le Mage Atlante était trop fort pour être soumis avec des projections de métaux ou des éclairs. Et si on cumulait à cela la présence d’un kryptonien red lantern...la ville était perdue. Car il avait le sentiment d’être seul contre tous, vraiment.

Ce fut à cet instant qu’il compris la source de l’anomalie, car si le Psycho pirate jouait sur les sentiments il n’altérait pas la logique des individus. Il était toujours capable de réfléchir à ce qu’il se passait, et de comprendre l’évidence.

Les choses étaient inversées. Les bons étaient mauvais et lui, le seul gros mauvais du coin, devenait bon. Ils étaient donc sous l’influence d’un mage ou d’un télépathe. Or Polaris savait créer des boucliers psychiques, et se protéger des ondes télépathiques avec ceux ci en les faisant rebondir.

Mais s’il se protégeait lui même il redeviendrait mauvais, et celui qu’il était actuellement ne voulait pas çà. Car il était prêt à se sacrifier pour sauver cette ville pour le bien commun. Ce que l’autre lui ne ferait jamais et il le savait . Il ne devait surtout pas générer ce bouclier psychique autour de lui sans quoi il passerait lui aussi dans le camp des mauvais, et cette ville était perdue pour de bon.

Quelqu’un inversait l’ordre des choses, inversait la polarité. Et qui de mieux que Docteur Polaris pour l’inverser à nouveau? Il souffla un coup dans son casque, courage. Allez , courage! Affronte ce fou furieux

Il s’envola pour approcher de Tempest puis tendis une main vers lui pour générer une bulle de protection psychique autour de l'atlante, déviant les ondes générées par le Psycho pirate. Il ignorait d’ailleurs bien que c’était lui qui était derrière cette manipulation d’ampleur des foules. Puis il s’adressa à Tempest sans être sur que cela fonctionne, prêt à générer un nouveau bouclier avec son autre main s’il l’attaquait à nouveau.


“Ça y est??? Tu...tu t’es calmé? Ne bouge pas trop vite pour que maintienne la bulle autour de toi surtout, sinon on va tous y passer ! Et ne m’y fait pas rentrer non plus sans quoi je sais de quoi je suis capable, je me casserais en me marrant pour vous laisser vous entre-tuer!”


Il désigna du doigt le superboy Red Lantern.

“Si on ne l’arrête pas il ne restera rien de cette ville.”


Il espérait de tout son cœur que çà marcherait.



HJ

Spoiler:
 


[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 541ful12
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-hal-jordan-silver-bansh
Tempest
Tempest
Super-Héros
Inscription : 22/08/2017
Messages : 341
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Ray Palmer ; Fate ; Kalel.
Localisations : Atlantis, mais pas uniquement.
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2019 - 10:08
Tempest est fou.
Fou de rage. Fou de colère. Fou de haine.

Il ne se contrôle plus ; il n’a aucune envie de se contrôler, d’ailleurs.
Il veut juste faire payer à la Surface ce qu’ils ont fait – il veut juste obtenir ce qu’il a toujours voulu. Ce qu’il a toujours espéré.
Ce qu’il a toujours exigé au plus profond de son âme, même s’il ne le savait pas.

Le contrôle. La gloire. La puissance.
Le Pouvoir.
Absolu. Définitif. Total.
Sur eux ; sur la Surface. Sur les autres. Sur le monde.
… sur le monde entier.

Sans aucune tolérance pour ses opposants.
Sans aucune patience pour ceux qui oseraient se mettre sur son chemin.


« TU OSES ! »

Un rictus de haine glisse sur son visage, quand il voit Superboy anéantir son géant aquatique ; il ne le supporte pas.

« IMMONDE SALAUD ! »

Garth ne tolère pas qu’on s’en prenne à lui ; à ses créations.

« FOUTU BÂTARD ! IMBECILE ! SOUS-ÊTRE ! MÊME PAS CAPABLE D’ASSUMER UN MANTEAU TROP LOURD POUR TOI ! »

Son discours est enragé ; sans beaucoup de sens, non plus.
Qu’importe.
L’Atlante s’emporte. L’Atlante se prépare. L’Atlante va lancer une attaque…

… quand tout change.

Quand il change.


« M… mais… »

La brume s’évapore de son esprit ; la tension retombe. La fureur disparaît.
Il… change. Il revient.
Il redevient lui-même. Et si Tempest est à genoux, sous le choc, il ne tarde pas à prendre conscience des événements – et à blêmir, en voyant autant Coast City que les conséquences de ses propres actes.


« Par… Poséidon ! Je… j… »

Il est tétanisé ; terrorisé.
Par lui-même.
Par ce qu’il a fait. Par ce qu’il a voulu faire. Par ce qu’il a osé à faire.

Garth n’a cependant guère le temps de s’appesantir dessus – il doit agir.
La situation est abominable ; folle, démente.
La ville est sur le point de céder. Coast City est sur le point de s’effondrer… et si les gens se massacrent, s’entretuent, les Héros et Vilains font de même. Avec plus de Héros ici – et plus de Héros retournés surtout, hélas.


« Par Neptune. »

Il grimace, et se tourne ; vers son sauveur.
Vers celui qui l’aide.
Polaris ; Docteur Polaris – un Vilain. Un Vilain qui vient de bloquer l’influence du Psycho-Pirate, et de le sauver.
Un Vilain… bon.

Fichue journée, pense Garth.
Fichue vie.


« Soit… je vois. Je vois. »

L’Atlante se relève, se redresse ; il grimace.
C’est dur. C’est terrible.
… et c’est Superboy. Superboy, avec des pouvoirs de Kryptonien – et un anneau ; un anneau de Red Lantern.


« Comme si ça ne suffisait pas… »

Tempest est encore affaibli ; le bouclier de Polaris bloque le signal de Psycho-Pirate, mais il entend encore son message – comme un bruit de fond.
Ça va être dur ; ça va faire mal.
… mais il n’a pas le choix, encore.


« Allez ! »

Il se lance, alors – il lance une attaque contre Superboy.
Une attaque multiple.
D’abord un rayon de gel, pour bloquer ses jambes, son torse et ses bras.
Puis un rayon de chaleur, pour le forcer à fermer les yeux.
Puis… une manipulation aquatique ; pour retirer l’eau de son corps. Pour extraire les particules de son organisme – pour l’affaiblir, déjà. Voire plus.

Garth en est conscient ; la situation est abominable.
Il doit agir.
… même s’il doit aller plus loin que d’habitude.


(HJ/ Résumé rapide :
- Tempest est sur le point d’attaquer Superboy quand Polaris agit ;
- Tempest met quelques instants à se remettre ;
- Tempest prend acte et se lance : un tir de gel, un tir de chaleur, et il essaye de sortir toute l’eau de l’organisme de Superboy pour l’affaiblir… ou le tuer. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Queen/Green Arrow
Oliver Queen/Green Arrow
Super-Héros
Inscription : 09/07/2019
Messages : 52
DC : Hartley Rathaway
Localisations : Sur la route
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2019 - 12:49
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] Latest?cb=20190715150400

Dans les locaux de Ferris, il n'y avait pratiquement personne. John y avait mis le prix pour que le Général ne soit pas mis au courant qu'il venait effectivement se confronter à lui.

Heureusement.
Car les flammes que crache son arme sont assassines.
Un équipage réduit au sol est présent, bien sûr. Mais aucune huile, aucun militaire.
L'endroit a été réservé par ses soins pour un atterrissage discret. Le genre de choses qu'il se refuse à faire sur commande, mais selon ses règles, il ne s'en privait pas.

Ses codes d'honneur venaient pourtant de disparaître, et il enflammait l'oiseau de fer. Du moins, il dardait son lance-flammes dans sa direction.

Quand une voix se mit à retentir.

- Eh ! Vous là-bas ! Arrêtez ! C'est dangereux ce que vous faites ! Vous pourriez blesser quelqu'un !

Il haïssait désormais les civils. Depuis l'onde psychique. C'était acté, et tant pis pour ce petit homme blanc d'âge moyen qui entendait lui donner un cours éclair sur ce qu'il convient de faire ou ne pas faire.

Il renacle et crache au sol.
Il ne se laissera pas dicter ses actes par un bien-pensant aux poches profondes.

John enfonce son bras jusqu'au coude dans un de ses larges sacs de matériel et en tire un chapelet de grenades.

"Fermez-la, vous n'y connaissez rien ! Un soldat sait l'Enfer de la guerre, et je suis de retour à la maison, m'sieur !"

Puis il jette, comme un possédé à un jeu de fête foraine, ses grenades dégoupillées une à une en direction de Per.

Surpris un instant par une lueur à l'horizon, il quitte l'Européen des yeux.
Un golem de vague, un titan d'eau de mer, créé dans la ville proche par Tempest, se dessine.
Se confronter aux monstres, être l'homme. Être fort et brutal et vainqueur.
Voilà une réponse à sa rage de mort.

Il cherche un instant Degaton du regard, puis reprend au trot la direction des flammes qu'il a créées, en direction de l'arsenal d'essais.
De la zone de tir de missiles balistiques.
En flammes.
Sans s'arrêter jusqu'à atteindre, manipuler, un lance-missiles à la hauteur du monstre à l'horizon.
Ses vêtements chauffent. Ils fondent, s'embrasent.
Et John Diggle se sent guerrier. Vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Per Degaton
Per Degaton
Super-Vilains
Inscription : 03/07/2019
Messages : 121
DC : Anton Arcane
Localisations : Le Temps.

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 9 Nov 2019 - 22:50
Cette Terre était une Terre pleine de malheurs, mais aussi de choses si merveilleuses qu'elle valait la peine que l'on combatte pour elle et en son nom. L'Humanité n'était pas le dépotoir puant que les médias dépeignaient, ce n'était pas ce lieu d'horreurs dont rêvait assurément Lex Luthor. Non, l'Humanité était une grande oeuvre, un assemblage hétéroclite d'envies et de désirs, d'espoirs et d'aspirations si puissants et inébranlables que rien ne pouvait l'arrêter ou l'empêcher de prendre son envol.

La violence faisait partie intégrante de sa complexité et l'affronter représentait non pas une fatalité mais un défi, celui de s'élever, personnellement et collectivement. Son adversaire était en rage, bouillant d'une colère incontrôlée, il le sentait mais ce n'était pas une chose neuve en lui, impossible, elle devait être en lui depuis tant de temps qu'elle en avait pris le contrôle. Cet homme n'était pas responsable de cet état de fait, il était une victime, victime de ses émotions, d'une injustice sans aucun doute, le plus grand moteur de cette rage si terrible.

Degaton ne pouvait pas le laisser, il devait lui tendre la main dont nous avions tous besoin. C'est en tournant le dos, en enfermant les gens que ceux-ci se forgent en criminels. Oui, leur isolement, leur abandon, voilà l'ennemi. Lui n'était pas comme cela ! Naturellement, le voyageur temporel avait peur, cet homme était ivre de carnage.

Puis il lui répliqua sur la Guerre. Ô cruelle destinée, que ne lui as-tu pas fait vivre pour le faire sombrer ainsi ? Per connaissait les guerres, lui ne pouvait en parler au passé ni au singulier. Il avait vécu de terribles heures dans ses moments de perditions et tous ces souvenirs le submergeaient à son tour. Degaton fut un monstre, de chair et de sang, de ces hommes noyés en leur noirceur de peur d'affronter la beauté intimidante de ce monde.

L'on ne vit pas dans une maison en flamme ! rétorqua-t-il.Il est facile de croire que le mal est confortable, mais crois-moi, ce n'est qu'une façade, celle d'un orgueil blessée qui génère à son tour tant de malheurs qu'il ne pourra jamais plus rien en sortir. Combattre, c'est laisser le chemin le plus juste derrière soit, celui d'être plus exemplaire qu'un simple animal blessé. Je te sauverais ! Et d'avance, je te le dis, je te pardonne. Viens plu...

Mais hélas pour lui, déjà son adversaire sortait une séries de grenades pour l'achever. L'ex-militaire sauta par réflexe pour s'éloigner les premières explosions qui le déstabilisèrent cependant. La chaleur des brasiers causés par ce monstre empêchèrent le sang de Per de se glacer tout à fait. L'homme refusait la conciliation, il fallait le sortir de cet état.

Degaton profita du rapide coup d'oeil que son opposant portait vers un colosse d'eau qui surgissait du néant pour partir dans les couloirs du temps. Là, il sentit que quelque chose se battait en lui, une rage intérieure, mais l'influence du Psycho-Pirate était encore trop forte et la paix intérieure qu'il vivait présentement lui plaisait trop. Aussi replongea-t-il dans cette ville en plein chaos.

Les sirènes retentissaient, hachées par le crépitement des flammes d'un Green Arrow devenu complètement fou. Degaton, sur son disque temporel, observait la folie de cet homme se répandre, dans ses mains, un module de voyage temporel lié à son transport.

- Seul, je ne peux rien, déclara-t-il tout haut pour lui-même.

Triste constat, cet homme hors de contrôle devait être aidé, mais il fallait du renfort que Per ne pouvait amener jusqu'à eux, alors il irait, là où visiblement on se battait contre le mal. Là où des âmes nobles seraient prêtes à combattre avec lui.

Il jeta son module à proximité de Green Arrow, s'enfuit dans le temps, espérant que son arme serait assez forte pour le happer avec lui et se matérialisa auprès de Polaris, Garth et un Superboy visiblement en mode berserker. Il chercha Green Arrow, espérant le trouver à proximité.

- Que quelqu'un m'aide ! J'ai un fou furieux dévastateur à neutraliser ! appela-t-il.

Son regard était implorant, sa voix douce et perdue. Degaton sombrait de plus en plus entre les mains du Psycho-pirate.
Revenir en haut Aller en bas
Polaris
Polaris
Super-Vilains
Inscription : 26/09/2019
Messages : 36
DC : Hal Jordan, Sandman, Silver Banshee, Lady Blackhawk
Localisations : Mexique
MessagePosté le: Jeu 14 Nov 2019 - 22:56
Tempest s’est lancé, il accepte l’affrontement contre un adversaire que personne ne voudrait affronter. Superboy. Avec un anneau de Red Lantern. Il n’avait pas encore frappé cependant, seul un cris avait été poussé par lui.

A la catastrophe déjà grande celle de Superboy plein de fureur viendrait peut être pas s’ajouter. Mais pour cela il faudra ne pas lésiner sur les moyens employé. L’atlante enchaîne les attaques, c’est ce qu’il faut. Mais il est exposé, envoyer des sorts si puissants l’expose à un adversaire trop rapide pour lui, combinant les pouvoirs de Superman, la télékinésie et les pouvoirs du corps des enragés de service.

Alors John décolle et suis Garth de près. Maintenant toujours le bouclier psychique autour du mage avec une main il lève l’autre qui se charge d’une énergie rosâtre. Un nouveau bouclier aux énergies que Superboy pourrait vouloir projeter vers eux.

Il demeure prêt à le faire apparaître mais sait que l’ennemi est très rapide. Que les fractions de secondes nécessaires pour que son cerveau commande à la protection d'apparaître pourraient être trop longues pour qu’il ai le temps de les protéger. Et qu'elle ne bloquera pas ce qui est non métallique et non énergétique, en somme que si Superboy se contente de donner un coup de poing tout ordinaire et pourtant déjà si dévastateur il ne pourra pas l'arrêter.

Mais il tente le coups. Le magicien attaque, il défendra. Tant et aussi bien qu’il pourra pour que cette ville ai une chance d’être épargnée par la fureur du Kryptonien. Et en admettant qu’ils réussissent à le stopper, encore faudra t’il trouver le responsable de tout cela...


“Si tu arrives à le faire rester en place je...je pourrais essayer de générer un bouclier psychique sur lui aussi mais...si je fais çà , cela m'accaparera entièrement."

Et le moindre citoyen armé avec sa carte de la NRA n’aurait qu’a tirer une bastos sur ce bon Docteur Polaris pour qu’il cesse de générer ses protections mentales. Après quoi Tempest et Superboy se déchaîneraient sur cette ville.

HJ:
Spoiler:
 


[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 541ful12
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6136-fiche-rp-de-hal-jordan-silver-bansh
Conner Kent
Conner Kent
Admin
Inscription : 05/12/2016
Messages : 4468
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Enragé.
Localisations : Coast City.
JLD
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 22 Nov 2019 - 22:54
« Les Red Lanterns tirent leur puissance de la colère ».
C'est ce que l'on prétend.
C'est une erreur.

Ce n'est pas la colère qui les anime ; c'est la rage.
Et si cela pourrait sembler n'être qu'une nuance infime...
Il s'agissait en fait d'une différence fondamentale.

La colère, Conner la connaissait : d'une certaine manière, elle avait été son lait maternel. Elle n'avait eu de cesse de contrôler les premières années de sa vie - de le pousser à la faute ; mais c'était aussi à travers elle qu'il avait grandi, appris à la dépasser.
Oh, il lui arrivait encore occasionnellement de céder à un coup de sang, mais ce n'était en rien comparable avec la frénésie qui s'emparait régulièrement de lui fut un temps.

Mais aussi absurdes, aussi disproportionnées qu'elles puissent paraître, elles avaient toujours un sens : un but et une cause.

La rage n'avait rien de tout ça.
La rage était un cri de haine jeté à la face de l'univers.
La rage était un incendie brûlant tout sur son passage, sans discrimination, sans distinction.

Et son feu coulait dans ses veines.
Et le coeur du brasier était devenu le sien.

Il était une catastrophe naturelle ; il était un séisme, un ouragan - et plus, tellement plus.

Il était un météore, dégageant tant de chaleur qu'il en faisait fondre les immeubles quand il ne les pulvérisait pas en passant à travers. Car il fonçait - droit sur celui qui avait eu le malheur de croire qu'il pourrait arrêter sa course.

Droit sur Tempest.

Ils s'étaient connus fut un temps. Ils n'étaient pas exactement de la même génération, mais cela ne les avait pas empêchés de travailler main dans la main à diverses occasions. De se battre côte à côte, d'assurer leurs arrières.

Tout ça n'avait plus aucune importance.

Tempest tenta de l'arrêter.
Il ne fit qu'essayer.
Ce n'étaient pas ses attaques qui manquaient de puissance : il aurait aisément neutralisé qui que ce soit d'autre que lui - voire pire, s'il l'avait souhaité.
Mais un kryptonien n'était pas un adversaire comme les autres ; il en avait conscience, et c'est pourquoi il n'avait pas ménagé ses efforts.
Même ça ne suffirait pas.

Conner s'écrasa sur lui avec une violence immodérée, incontrôlée - et on aurait pu croire que la ville entière allait s'en retourner. En lieu et place, elle ne fit que se fendre, une faille gigantesque s'ouvrant sur ses viscères de béton tandis qu'il encastrait son agresseur dans le sol - l'enterrait, un coup après l'autre, si loin et si vite qu'on aurait pu croire qu'il allait l'emmener au centre de la Terre.

L'idée d'employer ses pouvoirs ne sembla pas même lui venir à l'esprit, et peut-être était-ce une chance : sa force seule suffisait déjà à le rendre inarrêtable - et même ainsi, son simple contact causait déjà de terribles brûlures : c'était comme être brûlé par la lave.

LÂCHE-MOI, IMBÉCILE ! finit-il par lui hurler dessus alors qu'il le tenait encore à bout de bras, un déluge de sang corrosif se déversant du même coup d'entre ses lèvres.

Car contre toute attente...
Sa conscience n'avait pas entièrement disparu dans les flammes.

Car contre toute attente...
S'il voyait bien le monde en rouge, il discernait encore les formes.

Car contre toute attente...
Cet assaut n'avait servi qu'à lui faire perdre un temps précieux.

Puisque l'influence qui s'était étendue sur la ville retournait littéralement le cerveau de tous ceux qui s'y trouvaient, faisait d'eux tout l'opposé de ce qu'ils étaient censés être... Le meilleur moyen de garder ses esprits était encore de les abandonner.

C'était un pari risqué, il le savait.
Mais il avait dû réfléchir à toute vitesse - et c'était la meilleure option à sa portée.
Il serait toujours temps de s'excuser plus tard.

Il avait bien perdu la raison pendant une poignée de secondes - et, à dire vrai, pourrait la perdre encore ; cette bague à son doigt le rendait profondément instable -, sans quoi il ne s'en serait pas pris au héros atlante avec une telle véhémence... Mais en avait retrouvé une lueur à temps pour ne pas mettre ses jours en danger ; et au moins avait-il la certitude qu'il ne viendrait pas le gêner davantage.

L'abandonnant au fond du gouffre qu'il avait lui-même créé, Conner décolla à toute vitesse - tant qu'il savait ce qu'il faisait, tant qu'il avait un semblant de contrôle. S'improvisant boulet de canon incandescent, il passa au travers tout ce qui se tenait entre lui et sa cible, perça avec fracas les quelques gratte-ciels qui tenaient encore debout ; il n'avait pas le luxe de les éviter.

Il passa toute la ville au crible, aussi vite que ses sens surhumains le lui permettaient - aussi vite qu'il pouvait percevoir le signe le plus infinitésimal. Jusqu'à trouver enfin - jusqu'à savoir à qui il devait s'en prendre. Jusqu'à remonter le signal par lequel il avait propagé sa bonne parole sur tous les écrans.

Et à apparaître devant le Pirate comme un diable nimbé dans son manteau de feu.
Sa conscience lui échappait ; il n'avait plus le temps de faire dans la finesse.

TOI ! CRÈVE ! rugit-il, braquant sur lui un regard crépitant d'énergie - et tâchant de trouver en lui une ultime étincelle de retenue pour que ça ne reste que des mots, alors qu'il délivrait dans sa direction un faisceau optique dévastateur.

récapitulatif des actions:
 


« with blood and rage of crimson red
ripped from a corpse so freshly dead
[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 1572240047-conner-signature-rl
together with our hellish hate
we'll burn you all - that is your fate !
»
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Animateur
Animateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 590

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 23 Nov 2019 - 15:53
Coast City tombe ; littéralement.
La cité lumineuse s'en relèvera peut-être – mais difficilement. Car les Héros devenus mauvais s'acharnent sur elle... et les dégâts sont terribles.

Polaris parvient à ramener Tempest du bon côté, mais le Magicien atlante n'est hélas pas de taille face à la puissance absolue d'un Superboy qui semble encore se contrôler... mais s'acharne malgré tout contre lui.
Le choc est terrible ; la violence est totale.
Et Garth est malheureusement abandonné par Conner Kent, sans aucune possibilité pour l'ancien Aqualad de se remettre. Il est brisé.

Alors que John Diggle continue ses dégâts.
Alors que Per Degaton tente d'en appeler aux autres.
… Superboy retrouve Psycho-Pirate.

Le responsable. Le coupable.
Le nouveau maître de Coast City ; le cerveau derrière cette folie.
Son adversaire. Son ennemi.
Sa cible.

Mais...

 « Guh... guuuuh... guhgug... »

… la découverte est troublante ; choquante.
Superboy retrouve bien Psycho-Pirate – mais sûrement pas comme il l'imaginait.

[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 295323-198657-psycho-pirate
L'homme est brisé, déjà.
Le Vilain est recroquevillé dans un coin, le visage libéré de son masque – les yeux fumants ; désormais aveugles.

Superboy venait stopper et détruire Psycho-Pirate ; mais quelqu'un l'a devancé.
Et ce quelqu'un est encore là.

 « Bonjour. »

Il interpelle d'ailleurs Conner – qui peut entendre une voix ; sa voix.
Hélas bien connue.
Hélas terrible, pour lui.

 « Etonnant choix de couleur ; je ne peux nier que cela manque... de vert. »

Un léger gloussement s'échappe de sa gorge, alors qu'il le regarde.
Lui, donc. Qui tient le masque de Psycho-Pirate.

[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE] 130364a304efbcf24915c4f9962f5cc1
Lex Luthor.
Ennemi principal des Héros et de l'Humanité, depuis son fameux défi.
Et, accessoirement, un des pères génétiques de Superboy.
Qui ne peut bouger, soudain bloqué par une puissance inconnue ; dérivée du savant fou.

 « Je ne peux nier, non plus, ma fierté de voir que tu te détournes enfin des méthodes viciées et lâches de Superman... et j'espère que cela durera.
Après la fin de cette farce. »


Lex soupire, et pose le masque sur son visage ; tout change, alors.
Le sort se rompt.
L'influence du Psycho-Pirate s'évapore – les Héros redeviennent bons, les Vilains redeviennent mauvais ; la folie retombe.
Mais les dégâts, les blessures, les cadavres et les horreurs demeurent. Elles s'amplifient, même, alors que les Héros et bons découvrent ce qu'il s'est passé... ce qu'ils ont fait.

 « Je n'ai pas validé tout cela ; Psycho-Pirate a cru que cela me plairait, de voir les Héros agir ainsi sous son influence. Rien n'est moins faux.
Je veux cela... mais de votre plein gré. »


Luthor sourit, mais commence à s'évaporer ; son image s'altère, disparaît.

 « A bientôt, fils.
Continue dans cette voie – tu ne peux me rendre plus fier. A bientôt... à mes côtés. »


Il s'échappe ; il se téléporte.
Il le laisse là – il les laisse là, même. Eux.
Les Vilains qui ont bien agi. Les Héros qui ont causé des horreurs.
Les bons qui se sont comportés comme des salauds ; il les laisse là. Lex Luthor a mutilé Psycho-Pirate... mais a récupéré son masque. Une nouvelle arme terrible pour lui.

Une arme qui vient de prouver son efficacité – en faisant tomber Coast City.
En brisant l'incarnation de la Volonté sur Terre ; un signe de très mauvais augure pour le fameux défi de Lex Luthor !


(HJ/ Comme évoqué au début, le sujet ne devait pas durer longtemps... et s'achève donc ici ! Razz Je vous invite à conclure pour vos personnages, mais cela s'arrêtera après. Je vous remercie de vos participations, ce fut un plaisir de lire vos réactions !
Résumé rapide :
- Superboy a complètement vaincu Tempest ;
- Superboy découvre Psycho-Pirate, qui n'a plus son masque et est aveugle ;
- Lex Luthor en est responsable, car il n'accepte pas que Psycho-Pirate force les intentions. Lex rompt le sort, bloque Superboy, et s'échappe ;
- Coast City est bien tombée, les dégâts sont terribles, la culpabilité est totale. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Per Degaton
Per Degaton
Super-Vilains
Inscription : 03/07/2019
Messages : 121
DC : Anton Arcane
Localisations : Le Temps.

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 27 Nov 2019 - 8:30
Ainsi la tempête s'achève.

Les justiciers déchainés les uns contre les autres tandis que leurs ennemis, impuissants, observaient de leur mièvrerie honteuse leur puissance de feu. La ville avait sombré dans le chaos en moins d'une heure, tout était destruction et la pitié doucereuse, la compassion pour son prochain qui avaient guidé Degaton se dissipaient. Il voyait un Tempest à Terre, des immeubles en feu, aux vitres brisés, les voitures vandalisées, il avait le souvenir de cette situation grotesque, d'avoir vu un justicier de cette Terre dévoiler toute sa puissance dans un combat qui le reléguait dans la catégorie "Poids Plume".

Oui, affronter les justiciers était une chose, voir leur plein déchaînement une autre. Mais la violence et la colère reprenait le dessus. Terminé la loque incapable de tenir tête à une vieille dame hargneuse ou à un fou furieux équipé d'un lance-flamme. Degaton était de nouveau Degaton. Psycho-pirate avait été trop loin et le jour où Per mettrait la main dessus, il allait le payer cher ; mais si l'homme avait été retrouvé par un Super-Boy déchaîné, pas sûr qu'il reste grand chose à faire avec.

Remonté sur son disque temporel, le tyran temporel observait avec une moue de dégoût ce gâchis. Cette énergie perdue en une démonstration pathétique. Ah... Psycho-pirate. Et dire qu'ensemble ils avaient vécu les turpitudes d'une crise qui avait coûté au multivers* et maintenant voilà à quoi il en était réduit : des efforts vains pour complaire à un Luthor en perte de vitesse.

Degaton s'éloigna de Polaris et des justiciers au milieu desquels ils se trouvaient tous deux et lévita au-dessus de cette ville blessée et violentée. Les citoyens regagnaient leurs esprits. Les mères pleuraient les enfants sans vie qu'elles tenaient dans leurs bras. Les policiers en état de choc observaient leurs mains ensanglantés lorsqu'ils ne tournaient pas simplement leurs armes vers leurs crânes en sueur pour éviter de trop penser aux conséquences.

Les pompiers étaient vus avec peur par des citoyens hurlant à l'aide. Les petites frappes qui avaient joué au boy scout fuyaient de nouveau dans les ruelles insalubres ; les sans-abris qui ne s'étaient pas écharpées hurlaient des imprécations. Coast City ne seraient plus jamais la même.

Soudain, un homme dans la foule, un homme au visage griffé pointa du doigt la tenue fasciste qui lévitait.

- Hey ! Toi ! T'es pas le mec qui voyage dans le temps ? hurla-t-il, appelant sur Per l'attention d'autres badauds. Pourquoi tu vas pas dans le passé pour évite ça ?! Pourquoi tu reviens pas flinguer ce dingue ?

Le tyran l'observe de sa position, le regard méprisant. D'autres citoyens s'approchent de leur semblable qui lui montre le poing.

- Et pourquoi ? lance-t-il de sa hauteur. Pour tuer le Psycho-pirate ? Pour achever Lex Luthor ? Pour armer chaque être de cette ville pour qu'ils puissent se défendre et que vous vous entre-tuiez plus efficacement ?

Le disque descendit alors.

- Vous empêchez de voir la vérité ? Regardez autour de vous.

D'un main rouge il montra la désolation de la rue.

- Ne voyez-vous pas l'oeuvre de vos ennemis ? Ne voyez vous pas tout ce qui vous est révélé ?

- On parle de morts !

- Pour vous ! hurla Per. Pour moi ils sont encore vivants, toujours là, à arpenter dans le temps et l'espace leur vie d'avant, avec vous, ou avec d'autres. Rien d'ici n'est inévitable. Rien de tout ceci n'est gravé dans le marbre. Vous avez vécu un possible que je peux le modifier à ma guise. Mais pas ainsi, pas pour vous renfermer dans l'aveuglement, pas pour vous éviter cette tragédie révélatrice.

Il pointa les cadavres et les devantures vandalisées.

- Regardez ! Voilà l'avenir qui vous attend : tuer ou être tué. Tel est l'avenir auquel vous condamne Luthor et tous les justiciers qui vous maintiennent dans l'illusion de la sécurité ! Mais vous avez montré que vous étiez assez forts pour lui survivre ! Vous avez montré que vous pouviez lui faire face ! Vous êtes des survivants, non pas d'une catastrophe, mais d'une bataille, d'une agression, d'une attaque, odieuse et cruelle !

Les gens étaient devenus silencieux et écoutaient. Degaton était devenu enflammé face à cet homme qui avait osé l'interpeller et embrassait toute la foule de ses harangues qui frappait droit dans leurs coeurs meutris.

- Il viendra un temps où vous aurez un choix à faire. TOUS ! Il ne se résumera pas à La Legion of Doom, à Luthor ou au Justiciers. D'autres voies s'offrent à vous ! Prenez en main votre destin ! Balayez les méta-humains, les extraterrestres et embrassez une destinée humaine ! Pour votre Humanité et pour votre avenir ! Face à des criminels et des justiciers aussi puissants il ne vous reste que la servitude ! A moins naturellement que vous acceptiez une autre voie : celle de participer collectivement à l'édification d'une entité forte et puissante !

- Ah ouais et c'est quoi ton miracle ? fit un auditeur plus sceptique que d'autres.

- Moi... J'ai le temps dans le creux de ma main, j'ai la possibilité de vous sauver, de vous guider, de vous offrir une échappatoire à cette triste fatalité. Regardez ! Regardez donc autour de vous ! Voyez ce qu'ils vous ont pris et tout ce que je peux vous rendre ! Voyez leur destruction, voyez ce que nous pouvons reconstruire ! Voyez la force en nous, voyez ! Il ne vous suffit que d'accepter la main que je vous tend !

Son disque toucha le sol tandis que le voyageur temporel leur tendait une main conciliante.

- Je peux vous rendre votre vie d'avant, au simple prix d'une aide dans la chute et la destruction des monstres coupables de tout ceci !

Car il est naturel que dans les malheurs les voix qui portent soient celles, même corrompues, d'un espoir impossible et d'un passé fantasmé, d'une gloire qui jamais n'exista vraiment mais que le nationalisme et la propagande avaient forgé. Et dans les failles de ce système se nichait une force que les tyrans savaient contrôler : le désespoir.

Des badauds s'avancèrent vers lui. Qu'avaient-ils à perdre ?

D'autres tentèrent de résister.

- L'écoutez pas ! C'est un nazi ce type, je l'ai lu dans le journal et...

- Est-ce que... je... mon fils ? demanda une mère avec le corps de son enfant contre elle.

- Comme vous l'avez vu hier et comme vous pourrez le voir demain, l'engagea le tyran.

Alors elle prit sa main tandis qu'il arborait son sourire le plus délicat, aussi le plus hypocrite pour ceux qui le connaissait. De ce geste Degaton défia la foule du regard et certains se détachèrent pour le rejoindre avant de disparaître dans le flux du temps.

Les plus lents se précipitèrent trop tard en jurant et d'autres pleuraient d'avoir encore perdu des proches. Les temps de malheurs ne faisaient que commencer...

* Dans les comics Degaton a conservé, comme Psycho-pirate le souvenir des évènements de Crisis On Inifite Earth notamment.

[HRP]J'ai adoré le concept de ce sujet, un grand merci ![/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Year of Evil] La chute de Coast City [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Moving City - 14.08.2010 - Zürich
» ASTRO CITY: DES AILES DE PLOMB
» Presentation d\'angel ... or evil ^^
» Resident Evil 4 Chainsaw Controller
» RESIDENT EVIL

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Coast City-