Voir le deal
14.99 €

 

 The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 28 Oct 2019 - 10:17
Iron Heights est une prison de haute sécurité.
Moins connue que Belle Reve ou Blackgate ; moins démente que l’Asile d’Arkham.
Mais elle demeure l’une des places fortes de l’univers carcéral américain.


The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Latest?cb=20120215195915

Enfin.
De l’univers carcéral américain… concernant les Métahumains.

Iron Heights est spécialisé dans ce domaine, en effet.
La présence depuis des décennies des Flash au cœur de Central City puis Keystone City a forcé les villes jumelles à se développer ; à développer ce pénitencier, en bordure de la seconde cité.

Longtemps, les habitants ont méconnu la présence de la prison – mais l’implication grandissante des Vilains en ville, l’explosion de l’influence des Rogues a mis la lumière sur la structure.
Qui est devenue ainsi une place forte… une place crainte.
Autant pour les monstres qui y sont retenus – que pour Gregory Wolfe, son terrible et intransigeant directeur.

Depuis peu, Iron Heights accueille un prisonnier particulier ; laissé à l’isolement.
Pour son propre bien… et celui des autres détenus.
Raymond Palmer.
Le Héros connu comme Atom est mis en cause pour trahison, meurtre, mise en danger des intérêts terriens, torture et non-assistance à personne en danger ; voire complicité de meurtre. Le scientifique et aventurier organise bon gré mal gré sa défense avec ses proches, en essayant de gérer surtout une culpabilité terrible.

Ray Palmer ne va pas bien ; mais il fait avec.
Même si la soirée qui s’ouvre, dans une atmosphère moite et désagréable, va changer beaucoup de choses… pour lui et Iron Heights.

« Allez ! On se bouge ! »

« Plus vite que ça ! »

Les détenus grognent et hurlent, mais suivent les indications des gardiens ; des indications violentes.
Il se passe quelque chose.
Les prisonniers ignorent quoi, ne comprennent pas… mais il se passe quelque chose. Ils sont transférés depuis leurs cellules vers ailleurs, vers une autre zone de la prison.


The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] The-Flash-32-spoilers-5-e1508164383167

Sans explication. Sans gant. Sans douceur.
Avec beaucoup de nervosité.
Quelque chose se passe, clairement ; quelque chose de grand. Quelque chose qui inquiète les gardiens, et créé une atmosphère électrique.

Ce n’est, hélas, que le début.

« Salutations, chers détenus du pénitencier ! »

Une voix se fait entendre dans les haut-parleurs ; ce n’est pas celle du directeur.
Les gardiens se regardent. Ils ne comprennent pas.
Une image apparaît soudain sur les écrans.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 2979814-VJSAYGFB-6
La terreur monte chez les gardiens ; l’excitation grandit chez les détenus.

« Pour des raisons qui me sont propres, j’entends garder l’anonymat… mais pas le silence.
Chers prisonniers, vous remarquez que vous êtes exclus de vos cellules ; à raison. Ce soir, un prisonnier spécial vous rejoint ; ce soir, un invité exceptionnel arrive à Iron Heights, en attente d’un transfert ailleurs.
Ce soir, un nouveau venu vient dormir chez vous… et je veux qu’il y trouve sa dernière demeure ! »


Quelques cris montent dans les rangs ; les gardiens reculent.

« Je tairais son nom, mais vous le trouverez rapidement ; il vient d’arriver à l’embarcadère Ouest. Oh, je n’ai qu’une demande – je veux sa mort, c’est tout. Pour des raisons qui me sont propres.
Je veux sa mort… je veux que vous le tuiez, pour moi.
Pour cela, rien de plus simple ! Je vous en donne l’opportunité ! »


Plusieurs bruits se font entendre ; des bruits mécaniques.
Les portes s’ouvrent.
Les cellules s’ouvrent ; les bracelets s’ouvrent.
Les détenus se libèrent.
Et commencent à hurler, s’agiter.

« Bien évidemment, j’ai besoin que toute la prison s’implique… alors j’y vais à fond ! Iron Heights est désormais coupé du monde. Le pénitencier est bloqué.
Pendant douze heures.
Vous avez douze heures pour tuer le prisonnier – douze heures. Si vous échouez, s’il s’enfuit ou si le délai passe… vous mourrez. »


Un silence terrible s’instaure, soudain.

« Des gaz seront libérés. Des gaz mortels.
Vous mourrez tous.
Vous avez douze heures pour vous lancer. Douze heures pendant lesquelles aucun officiel, aucun Héros ne pourra venir ; douze heures où vous avez le contrôle complet du pénitencier.
Douze heures pour tuer un homme.
Ça devrait aller, nan ? »


Un rire terrible ponctue ce discours ; l’image disparaît, alors.
Le silence règne encore.
Les détenus se regardent. Regardent les gardiens.
La tension est terrible.
Et puis…

Elle explose ; tout explose.
Ça crie. Ça hurle. Ça tape. Ça se combat.
Ça tabasse. Ça tue, déjà.


The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Brazil-jail-riot-e1564422007346

L’émeute s’installe… dans toute la prison.
Dans tous les niveaux, toute la structure d’Iron Heights ; l’émeute est totale.
Les gardiens sont lynchés. Les détenus s’entretuent.
La violence est totale – abyssale.

Une boule de fureur et de brutalité naît au cœur du pénitencier… et personne n’est épargné.
Ou presque.

L’aile du prisonnier solitaire n’est pas touchée ; Ray Palmer n’est pas touché.
Quelques gardes le savent. Quelques gardes y vont.
Dans une tentative désespérée pour survivre… et trouver une solution ; trouver même un peu d’espoir, voire même un Héros, pour les sauver.

S’ils savaient.
S’ils savaient que, même dans cette aile isolée, même dans cette zone sûre, ils n’y trouveront pas grand-chose… et encore moins un Héros !

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 29 Oct 2019 - 0:01

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Lorsque l’on capturait le Terminator, ce n’était jamais pour très longtemps. Ils le savaient tous. L’art de l’évasion n’était pas un secret pour le mercenaire. Tôt ou tard, il se libérerait de ces chaines et ces gardiens espéraient tout bas qu’ils seraient loin à ce moment-là. Mais cette fois, c’était différent. Les rumeurs se répandent comme une trainée de poudre. Slade s’est rendu. C’est ce qu’affirmait les collègues.
C’était trop gros pour être avalé. Il n’avait aucune raison de faire ça. Il avait disparu des radars depuis plusieurs mois. Il s’était réfugié au Canada pour se faire oublier et ne réapparaissait uniquement pour exécuter quelques contrats. Mais il était revenu. Il avait remis les pieds sur Gotham City et la rumeur veut qu’il aurait un contrat avec Batgirl.

Des conneries, des tas de conneries qui commençait déjà à se répandre. Slade allait s’y faire. Impossible de le laisser à Blackgate, la dangerosité du personnage poussèrent le commissaire à envoyer le mercenaire à des autorités plus compétentes pour gérer ce type de problème. Iron Heights n’est que la première étape d’un long périple.
C’était bien la première fois que Slade avait lâché prise. La plupart du temps, c’était lui qui avait les cartes en mains. Pour cette fois, il avait posé son jeu de carte sur la table et c’était laissé faire. Il ignorait ce qu’il allait devenir. Certains Etat voulait probablement le condamner à mort. Plus rien n’avait d’importance.

Le convoi a fini par se fermer. Sept personnes étaient entassées depuis plus de cinq heures, trois heures que Slade avait envie de pisser. Impossible de bouger avec des menottes qui lui prenait tout le bras, s’arrêtant à quelques centimètres du coude une tenue ridiculement orange, des chaines au pieds, pour empêcher toute tentative de fuite et une muselière. La rumeur circule, il aurait arraché un morceau de nez d’un gardien uniquement avec ces dents sous un accès de rage. Rumeur infondée, mais le prisonnier est heureux de se savoir arrivé à destination.
Il descend, il doit faire de petit pas pour éviter de trébucher. Il est encerclé et guider par six soldats armés et masqués. Slade est calme et se laissait guider, le sédatif administré fait effet. Mais la situation allait immédiatement se dégrader lorsqu’une voix inconnue retentit. Les gardes s’arrêtèrent, Slade redressa la tête en levant un sourcil, curieux. Lui qui pensait finir sa nuit dans une cellule à l’écart jusqu’au prochain point relai, il allait être déçu.

A peine arrivé dans le quartier ouest de la prison, un contrat est immédiatement posé sur sa tête. Les gardes comprennent, Slade l’a compris mais il ne semble pas inquiet. Pour ses gardes du corps, c’est une autre histoire. Les regards se croisent et non loin de là, le chaos commençait à régner dans la prison et le mercenaire n’avait fait que quelques pas dans cette dernière. Il laissa échapper un léger ricanement derrière le masque qui camouflait le bas de son visage. L’un des soldats se retourna vivement vers lui.

« Et ça te fait marrer ? » grogna-t-il. S’il ne le craignait pas, il lui enverrait la crosse de son fusil d’assaut directement dans le nez mais il connait les monstrueux réflexes du détenu.

« Franchement ? Je ne pensais pas que j’attirerai autant de fans. » rétorqua Slade avec sarcasme, immobile, il ne prenait même pas la peine de le regarder dans les yeux. « Vous êtes tous en train de vous chier dessus, c’est hilarant. »

« Hey, c’est toi la cible. Pas nous ! » rétorqua un second garde juste dans son dos, la voix légèrement tremblante et l’œil sur le viseur, craignant de voir arriver les premiers prétendants. « On pourrait très bien te jeter dans la gueule du loup pour qu’ils nous épargnent. »

« Vous êtes des dommages collatéraux… parmi tant d’autres. Je n’ai jamais mis les pieds ici mais je sais parfaitement qu’aucun de vous ne survivra ici, même en me laissant à leur merci. » Il se retourna vers l’un d’entre eux. « Mais j’aimerais bien vous voir essayer de trouver une solution à ce bordel. »

Et il n’allait probablement pas être déçu. Pendant que ses gardes du corps d’un jour cherchaient une solution, la cible avait encore quelques atouts dans sa poche, même drogué. La cavalerie se rapprochait. D’ici quelques minutes, les premiers auront atteint le quartier ouest après avoir éliminer les dernières menaces qui le séparait de Deathstroke. Le temps étaient comptés.
Deux soldats avaient été envoyé dans le quartier d’isolement, non loin de là. Cette séparation improvisée et silencieuse de leur part semblait signifier qu’ils avaient une solution bien trouvée, un miracle peut-être.

Dans les cellules d’isolement, il y avait bien quelqu’un, un héros d’un temps. Ces capacités leur permettront peut-être d’évacuer le mercenaire loin de cette prison. Ce quartier n’est pas encore envahi par les détenus. Les quelques gardes qui surveillaient les lieux étaient partis en urgence aider leurs collègues. Les deux soldats se rapprochèrent de la cellule et l’ouvrirent pour découvrir un homme, bien loin de la légende. La porte est violemment ouverte, pas le temps pour la douceur. Le premier fait un pas dans la cellule avant que le deuxième se rapprocha pour épauler son collègue.

« La situation est critique. Aujourd’hui, nous vous donnons l’occasion d’obtenir une réduction de peine, Professeur Palmer. » Il pivota son crâne pour observer le couloir et vérifier que personne n’avait envahi les lieux. « Nous sommes seuls, les radios sont coupés et les détenus libres. Slade Wilson ne doit pas mourir dans cette prison. Nous avons besoin de renforts et c’est une offre que vous ne pouvez refuser. »

« J’ai bien peur que vous n’ayez pas le choix. » répondit le deuxième avant qu’un coup de feu ne vienne atteindre sa poitrine pour le projeter violemment contre le mur.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 29 Oct 2019 - 10:59
Ray Palmer est à l’isolement.
Ça lui convient.

Depuis son arrestation lors de l’ouverture de son Académie de la Science, Atom est… brisé.
Les accusations portées par les militaires puis le Gouvernement américain ont fait mal ; font mal, toujours. Parce qu’elles sont vraies.
Il ne cesse de répéter cela ; il ne cesse de se ronger, avec cela.
Tout est vrai.

Il a tué Mazahs.
Il a laissé Victor Freeze tuer les agents de Kobra. Il a torturé Preon. Il a mis en danger l’équilibre spatial.
Il a pénétré la Zone 51.

Ray Palmer est… un tueur. Un homme violent ; un traître.
Il ne cesse de se répéter cela.
Il s’en veut ; il s’en veut terriblement, et est hanté par ses actes… par ce que ses actes lui ont coûté, et coûtent au monde entier. Aux élèves de l’Académie, dont les espoirs de réussite ont été brisés ; à ses proches, aussi, qui sont obligés de le défendre.

Le scientifique s’en veut ; il se hait pour ça.
Mais…
Mais certaines choses changent. Mais il accepte de se défendre, maintenant ; mais il collabore avec ses proches, pour monter son dossier.
Il a compris.
Son procès est utilisé – instrumentalisé par le Gouvernement, afin de toucher la réputation des Héros ; de participer à l’effort général, lancé par Lex Luthor, pour anéantir leur camp.

Ray l’a compris ; Ray ne le supporte pas.
Ray se déteste toujours.
… mais Ray veut bien se défendre ; pour les autres. Pour les Héros. Pour les copains. Pour ses proches.
Pour… les innocents, et ceux qui sont trop faibles pour se défendre.

Même dans le moment le plus sombre de son existence, même au fond du trou… Ray ne peut aller contre sa nature.
Il veut aider les gens.
Il ne supporte pas qu’ils souffrent ; qu’ils soient en danger. A fortiori quand c’est de sa faute – ou qu’il peut y faire quelque chose.

C’est pourquoi il se lève, quand deux gardes viennent troubler son isolement.
C’est pourquoi il s’intéresse à leur discours, quand ils lui expliquent la situation – quand il entend, via leurs radios, les cris et les explosions ; les hurlements. De peur. De souffrance. D’agonie.

C’est pourquoi, enfin, ses poings se serrent… quand le second garde est projeté contre la vitre de sa cellule ; pour mourir.


« Non. »

Une immonde trace de sang s’établit sur la vitre, alors que le garde glisse ; et meurt.
Son camarade se retourne, tire… vers l’ombre.
Vers les ténèbres, où quelques ricanements s’élèvent ; des détenus. Des détenus sont là. Des détenus les ont suivis. Des détenus veulent s’amuser.
Des détenus… viennent de tuer. Un garde. Un innocent. Devant lui.
Alors qu’il lui demandait de l’aide.
Alors qu’il… lui demandait de l’aide ; à lui. A Ray. A Ray Palmer.


« Bordel. »

Palmer ferme les yeux, secoue la tête ; il ne veut pas.
Il ne veut pas faire ça.
Il ne veut pas sortir de sa cellule. Il ne veut pas se battre.
Il ne veut surtout pas le faire pour lui – pour Slade Wilson. Pour cet enfoiré. Pour ce salaud… ce tueur. Qui a massacré Ryan Choi… qui a fait souffrir des centaines de personnes ; dont Batgirl, même si le scientifique ignore encore comment.


« Bordel de merde. »

Les détenus approchent ; le garde est seul.
Ray soupire.
Il ne veut pas – il ne veut vraiment pas. Il veut payer pour ses crimes. Il veut se défendre, il veut suivre la Loi… suivre les règles.

Mais.
Mais un type va mourir, là ; un type est mort.
D’autres souffrent, aussi.
D’autres vont périr – si personne ne fait rien. Si personne n’évacue Slade Wilson ici… un salaud ; qui mérite la mort. Qui mérite de crever, de la pire des façons.
Mais… qui mérite de mourir. Selon les règles.
Et pas comme ça, surtout ; pas comme un chien.


« Fais chier. »

Ray prend une grande inspiration – et agit.
Il frappe ; il frappe la vitre… qui explose.
Il en sort rapidement, et vient se positionner devant le garde ; les détenus tirent – sur lui.

Il ne bouge pas. Mais les balles… ne le blessent pas ; ne percent pas sa peau.
Le garde ouvre en grand les yeux.
Il ne dit rien ; il s’empare de l’arme du garde – et l’envoie directement vers la zone ténébreuse où se trouvent les détenus.

Quelques cris fusent ; quelques grognements.
L’arme est soudain bien plus lourde… et a fait des dégâts. Le garde se redresse, et envoie un fumigène ; les détenus détalent.

« Mais… mais… v… vous… »


« Ouais. »

Ray soupire, et vérifie son corps ; il n’est pas blessé… mais marqué.
Et ça a fait mal, bon sang.

« Vos… vos pouvoirs… »


« Vous m’avez injecté un produit pour les bloquer, ouais ; ça marche.
Un peu. »


Il soupire, et tourne un regard sombre vers le garde.

« Je peux pas rapetisser – je peux pas m’échapper. Je peux pas altérer complètement ma densité.
Mais.
Je peux… le faire un peu. Je peux augmenter ma force. Je peux être plus résistant. Je peux être plus léger, aussi. »


De nouveaux cris se font entendre dans la radio ; Ray grimace.

« Bon.
Où est Slade ? Et comment on l’évacue ? »


Palmer force le garde à avancer – et ils se mettent en marche ; rapidement.
Ray ne veut pas être là. Ray ne veut pas faire ça.
Mais.
Il ne peut pas faire autrement ; il ne peut pas laisser des innocents être massacrés… sans rien faire.
Il ne peut même pas laisser Slade Wilson être tué ; il mérite de l’être.
Mais… pas comme ça ; dans les règles.
Toujours, maintenant. Dans les règles.


**
*
**

Un peu plus loin ; un peu plus dans les profondeurs d’Iron Heights.
En enfer.

Les gens hurlent. Les gens crient. Les gens souffrent.
Les gens meurent.
La révolte est totale ; violente. Les détenus s’acharnent, les gardes se défendent – mais ne sont pas assez. Les actes abominables se multiplient, et le pire se prépare… parce que les surhumains récupèrent leurs pouvoirs.

Iron Heights explose ; l’horreur se multiplie.
Slade Wilson est au milieu.
Ses gardes l’accompagnent, mais un déjà est tombé – par un tir perdu ; d’autres suivront. Hélas rapidement.

« Où il est ? »

Une voix puissante et terrible se fait soudain entendre ; une masse apparaît.
Brutale et massive.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Girder-DC-Comics-Flash
Girder.
Un ennemi de Flash ; une saloperie en métal – qui avise Slade. Et esquisse un sourire mauvais.

« Hé ! Enfoiré ! »

Girder bondit, alors ; fonce.
Vers Slade.
Pour le défoncer – comme il a déjà défoncé trois gardes. Pour le massacrer.
Pour en faire son tapis.
D’une part, pour survivre… mais, surtout, pour le plaisir !

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 29 Oct 2019 - 12:51

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Le mercenaire demeurait passif, immobile. Les chasseurs de tête n’étaient plus qu’à quelques mètres de lui. Pendant que les deux gardes étaient partis chercher leur miracle, Slade avait pourtant proposer son aide si on l’aidait à se débarrasser de ces menottes beaucoup trop encombrante. Une cinquantaine de kilogrammes sur les mains, la gravité faisait le reste. Il avait envie de se gratter le crâne depuis une dizaine de minutes, c’était une véritable torture pour soulever ça.

« Qui nous dit que tu n’as pas organisé tout ça ? La ferme. T’es très bien comme ça. » rétorqua l’un des soldats qui était censé le protéger, le doigt sur la gâchette, tirant sur les premiers criminels qui avait emprunté le couloir.

« Bordel. Laissez tomber... » soupira Slade derrière son masque. « …Vous êtes définitivement trop con pour survivre. » marmonna-t-il avant de se prendre un coup de crosse dans le bide. Le plus proche avait probablement entendu.

« LA FERME. » lança-t-il pendant que le mercenaire se tordait de douleur. Il grimaça derrière son masque et se plia en deux. Le sédatif réduisait sa résistance et sa régénération. Il allait probablement avoir un beau bleu qui mettrait peut-être cinq minutes de plus que d’habitude pour disparaître.

Ce n’était pas faute de vouloir aider. D’un côté, même s’il les trouvait plutôt stupide, ces hommes étaient innocents et ne méritait pas de mourir à cause d’eux. Slade essayait d’avoir une conscience, un bon sens moral. Il ne leur demandait pas une arme, juste de quoi se défendre tout seul à main nue.
Le mercenaire détourna légèrement son corps lorsqu’un tireur tenta de lui tirer une balle dans le cœur. Cette balle finit dans le corps d’un de ses protecteurs. Il est mort sur le coup et il ne sera pas le dernier. Slade est un simple spectateur impuissant en train d’assister à un massacre dont il est malheureusement le seul responsable. Ce n’était pas vraiment la forme de rédemption qu’il espérait. Personne ne veut lui donner la moindre confiance, certains pensent qu’il est seul organisateur de cette mascarade. Il profite de cette diversion pour essayer de se débarrasser de ces menottes, mais cela demandait une concentration totale et beaucoup de temps. Il n’avait le droit à aucune de ces deux choses.

Slade entendu un hurlement. Il redressa son crâne pour observer un géant de métal le menacer et l’insulter directement. Les soldats encore en vie reculèrent vivement pour laisser le mercenaire à découvert. Même si leur supérieur voulait que le prisonnier soit maintenu en vie, leur existence avait beaucoup plus de valeur à leurs yeux que celle de cet enfoiré qui doit bien avoir plus d’un millier de meurtres sur son dos. Avec quelques secondes de réflexions, Slade allait finalement trouver une utilité à ce tas de muscles métalliques.
Deathstroke se positionna juste devant Girder. Il repoussa violemment le garde qui se mettait en travers pour le protéger. Il aurait pu insulter sa mère pour qu’il accélère mais il n’en aura pas le temps. Slade soulève ses bras attachés pour les positionner juste devant sa poitrine. Comme prévu, il se retrouva violemment projeter contre le mur. Sous la puissance du monstre, le mercenaire avait détruit le mur sur lequel il avait été envoyé et se retrouva dans la pièce voisine, à terre, recouvert de poussière. Il laissa échapper un grognement de douleur avant de se redresser dans l’obscurité pendant que ces gardes du corps essayaient de stopper Girder.

Une imposante fissure s’était formée sur les menottes. Il n’avait plus qu’à les frapper plusieurs fois contre les blocs de béton pour libérer ces bras. Les mains libres, il se redressa en sentant son dos et ses côtes le faire souffrir. Il était beaucoup plus sensible, sa régénération était ralentie, mais la situation n’était pas encore assez catastrophique pour qu’il s’inquiète. Il retira sa muselière, bon sang, il n’est pas un animal.

« Enfin libre. » grogna le mercenaire, se rapprochant douloureusement d’un cadavre pour voler son matériel, son fusil d’assaut et une grenade qu’il dégoupilla avant de la glisser sous les pieds de Girder. « Tiens, cadeau. »

Il se servit de son fusil d’assaut pour libérer ses chevilles et tirer sur les autres criminels qui étaient en train de vider leur chargeur sur ses gardes du corps. Le mercenaire semblait être de leur côté, il aurait très bien pu les ignorer et partir, mais il restait dans le champ de bataille malgré ses blessures, libre mais drogué.

De l’autre côté, Ray Palmer était guidé par le dernier garde jusqu’à la dernière position de Slade qu’il connaissait. Il savait que l’ancien héro avait un certain passif avec le mercenaire. Ça ne l’enchantait pas de l’aider mais il n’avait pas vraiment le choix. Le soldat se collait contre les murs pour se protéger. Lui ne bénéficiait pas des capacités d’un Atom, simplement d’un gilet et d’un casque pare-balles.

« Il faut que vous atteigniez le toit de la prison. Un hélicoptère est sous le point de se poser et vous y attendra. Vous devez évacuer le prisonnier au plus vite. » Un ange passa. « Je sais que vous n’êtes pas réellement enthousiaste à l’idée de protéger l’homme qui a tué une de vos connaissances. Mais si ça peut vous rassurez, là où il va atterrir, il sera probablement condamné à mort. » Ils finirent par atteindre le champ de bataille, le soldat aperçoit leur cible libre et armé. « Bon sang, il s’est libéré ! »

Slade se retourna machinallement pour apercevoir les deux hommes. Le second lui était étrangement familier. Il avait une mine affreuse, mais il finit par le reconnaître. Ray Palmer à Iron Height, c’était donc ça leur miracle ? S’il en avait eu le temps, il se serrait taper un fou rire juste avant. Ou peut-être qu’il aurait dû se frapper la main contre son visage en sachant que Palmer est un héros qui rêve de le voir pendu au bout d’une corde.

« Sérieusement ? » grogna Slade. « Vous êtes au courant que ce crétin veut aussi ma peau ? Je peux très bien gérer ces débiles tout seul. »

« RESTEZ OU VOUS ETES. NE BOUGEZ PLUS. » ordonna le soldat en pensant que Slade allait probablement se retourner contre lui.

« Pour la dernière fois, bouffon, écoute-moi bien attentivement. JE. NE. VEUX. PAS. M’ECHAPPER. » il leva les yeux vers Ray. « J’avais entendu une rumeur comme quoi tu étais en prison. Je trouve ça très drôle. »

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 29 Oct 2019 - 14:08
Le garde tremble ; il est terrorisé.
Il ne sait pas quoi faire.

Ses camarades sont tombés – morts ; ou disparus. Donc bientôt morts.
Il est seul. Il est perdu.
Il voit l’enfer s’ouvrir devant lui… et des dizaines de détenus ne cessent de s’en échapper, en offrant quantité d’horreurs et d’actes abominables.

Le garde a une mission, et doit la mener ; mais ça le terrorise.
Slade Wilson le terrorise.
Et le voir, comme ça… libre. C’est… trop. C’est trop pour lui.
C’est juste…


« Ho, assez. »

Ray Palmer interrompt ses pensées crispées – et ses mouvements.
Le scientifique lève sa main, et baisse le canon de l’arme du garde. Autour d’eux, tout explose… mais les deux hommes semblent dans une sorte de cocon ; avec l’autre, aussi.
L’autre en face. L’autre qui leur parle.
Slade Wilson.


« S’il voulait nous tuer, vous seriez déjà mort. »

Le ton est sec et violent ; la révélation aussi.
Elle n’en est pas moins vraie.
Ray méprise et déteste Slade Wilson – mais il ne peut contester l’évidence ; il est le meilleur dans sa partie. Même si sa partie, c’est d’être un salaud sans âme.


« Gardez vos munitions, on en aura besoin. »

Palmer lâche l’arme, et soupire ; le garde obtempère.
Lentement, le scientifique lève ensuite les yeux – et les pose sur Slade. Nulle expression n’anime alors ses traits.
Ni grimace. Ni rictus.
Ni haine, ni joie ; rien. Seul le vide, une expression neutre… bien plus terrible qu’une quelconque expression de rage.


« Deathstroke. »

Son ton est froid, lent.
Son regard est sec, terrible ; Ray Palmer ne va pas bien. Il est fracassé, brisé par les événements récents… et il tient à peine debout.
Il tient, malgré tout ; il fait l’effort.
Pour les civils. Pour les innocents. Pour les faibles.
Pour ceux qui périront, si Slade Wilson n’est pas évacué d’ici… vivant. Hélas.


« J’avais entendu que tu n’avais pas besoin d’aide, pour te sortir de tes mauvais pas. »

Palmer hausse les épaules, et montre, avec ses mains, la situation.
Infernale.


« Tu veux quoi, en fait ? »

Il baisse les mains, et son regard devient encore plus dur.

« Des gens meurent à cause de toi. »

La sentence est brutale ; mais juste.

« Des hommes bons meurent. Des prisonniers qui veulent se racheter meurent.
Des vies sont prises… à cause de toi. »


A proximité, Girder se redresse… seul.
Entouré de cadavres.
Les gardes du corps de Deathstroke sont morts ; tous. Girder les a tués ; tous.
Avec une violence et une brutalité exacerbée.

« RAAAAAH ! »

Girder souffre ; il a mal. Il est fragilisé, affaibli… mais encore debout.
Et enragé, surtout.

« FILS DE PUTE ! »

Girder se lance ; il court.
Il se précipite vers Slade. Il donne tout. Il se projette entièrement.
Il veut l’écraser.
Il veut le bloquer contre mur, il veut arracher ses bras, il v…


« Oh, la ferme. »

Ray Palmer vient se placer juste devant Girder ; entre lui et Slade Wilson.
Girder est surpris, et ralentit. Erreur.
Le scientifique s’accroupit, mobilise le peu de pouvoirs qu’il a encore – et frappe.
Dans le ventre de Girder.
Avec une densité et une force similaires… au béton.

« HOUUUUUUUUUUU !!! »

Girder est soudain coupé en deux ; la douleur est insupportable.
Il s’écroule.
Il se tient le ventre, et souffre abominablement. Bloqué, figé, pendant plusieurs minutes encore.


« Vous aviez dit quoi ? »

« Euh… hein ? »

Le garde survivant se tourne vers Ray, qui se redresse ; et secoue sa main, légèrement endolorie par le choc.


« Le colis, là. »

Du pouce, Palmer désigne Slade ; à qui il tourne le dos.
Par irrespect, complètement.


« Je dois l’amener où ? »

« Oh. »

Le garde se reprend, et crispe ses mains autour de son arme.

« Le… le toit. Il faut… le toit. »


« Okay. »

Ray soupire, et se tourne vers Slade.

« On y va ? »

Son visage est toujours froid ; fermé.
Il ne veut pas être là. Il ne veut pas faire ça. Il ne veut pas le sauver.
Mais.
Il n’a pas le choix. Des innocents sont en danger. Il y a des gens à sauver.
… et des règles à respecter, aussi. Surtout.

L’étonnant trio s’avance, alors, et tente de passer entre les mailles de révolte.
Ça devient difficile.


The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Maxresdefault

Quelques gardes essayent encore d’agir – mais les détenus sont nombreux ; trop. Et les surhumains commencent à s’activer.
Ça ne sent pas bon… et il faut agir.

Surtout que le trio n’évolue pas discrètement, hélas ; surtout que quelqu’un est sur leur piste.
Quelqu’un qui les voit. Quelqu’un qui les suit.
Quelqu’un qui se prépare à agir.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 293?cb=20121105051231
Plunder n’a plus rien, ici ; il ne vient pas, d’ici. Mais il veut s’y faire une place.
Et quel meilleur moyen… que de se payer le scalp de Slade Wilson ?

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 29 Oct 2019 - 23:53

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Ray Palmer était face à son ennemi et était constraint de le protéger. Une tension était en train de naître entre les deux hommes. Le soldat entre les deux étaient tremblant, il craignait Slade. L’ancien héros finit par calmer ce dernier et le mercenaire se contenta de porter son fusil d’assaut sur son épaule. Il pouvait détester Palmer autant qu’il le voulait, ce n’était pas le plus stupide du groupe.
Girder n’était pas loin, Slade était prêt à se défendre malgré ses blessures mais Atom tenait son rôle à cœur et envoya l’ennemi au tapis. Le mercenaire est surpris sans trop l’être. Il jouissait presque de la situation, voir l’ancien héros devoir protéger quelqu’un qu’il détestait. Bien évidemment, Ray n’oubliait pas de lancer quelques piques pour lui rappeler qu’il est seul responsable de ce massacre, à croire qu’il voulait vérifier que Slade avait un cœur.

« Super. Tu seras gentil de marquer ça sur mon épitaphe, ça me fera une belle jambe. » rétorqua Deathstroke en essayant de ramasser un maximum de matériel sur les cadavres de ses anciens gardes du corps pour se protéger de toute cette foule qui voulait sa peau. « T’as autre chose à me reprocher peut-être ? On a toute la journée. »

Ray Palmer lui tournait le dos et s’adressait à lui comme s’il ne s’agissait que d’un vulgaire colis à déposer dans un point relai. Slade ne réagit pas, il n’en attendait pas moins de celui-là. Il redressa son regard suite à la question et se contenta d’hausser les épaules. De toute manière, le mercenaire finirait par arriver sur le toit, avec ou sans escorte. Cela restait beaucoup plus difficile sans être accompagné. Les renforts se rarifiaient et la plupart des criminels voulaient sa peau.
Leur ascension jusqu’au toit de Iron Height allait s’avérer beaucoup plus compliquer. Slade arrivait à tenir tête aux idiots qui osaient l’approcher pendant que le soldat qui les escortait semblait beaucoup moins enthousiaste, craintif. Deathstroke ne l’avait pas quitté des yeux. C’était un jeune qui avait probablement débuter sa carrière il y a quelques mois. Il ignorait comment il avait fait pour survivre jusque-là.

Au bout de quelques minutes, le mercenaire, qui fermait la marche du trio, finit par se lasser. Il changea machinalement de direction. Le gardien se retourna vivement pour apercevoir la cible modifier sa trajectoire et les oublier. Il essaya de rattraper le mercenaire qui s’était déjà aventurer dans un couloir désert et tapisser de sang.

« Hey ! Où est-ce que tu vas ?! » lança le soldat, sa voix était toujours aussi tremblante quand il s’adressait à Slade.

« Ça se voit pas, non ? Je vais pisser. » rétorqua Slade en empruntant la porte qui menait droit aux toilettes communes, celle qui était réservé à la cour lorsque les prisonniers avaient le droit à leur instant de liberté de quelques heures par semaine.

« Pardon ?! » Le soldat faisait les gros yeux. Il faut dire que ce n’était pas réellement le moment de penser avec sa vessie, surtout quand ta tête est mise à prix.

« Six heures, j’ai passé six heures le cul assis dans un convoi blindé, muselé en compagnie de six abrutis. Alors tu m’fous la paix deux minutes, tu veux. » Il leva les yeux en direction de Ray Palmer. « Quoi ? Tu veux m’la tenir peut-être ? »

Le mercenaire n’avait pas envie de perdre du temps. On ne fait pas attendre l’appel de la vessie. Il leur tourne le dos quelques secondes, le temps de se diriger vers l’urinoir le plus proche. Plus ils perdaient de temps dans cette prison et plus la violence se faisait ressentir. Le jeune soldat n’avait clairement pas envie de finir ces jours dans cette prison simplement à cause de la vessie du célèbre Deathstroke. Il s’impatientait, il laissa sa peur de côté pour finalement rentrer dans les toilettes avec la cible. Slade attendait qu’il se rapproche pour finalement poser sa main derrière la nuque du jeune garçon et envoyer sa tête frapper la porte taguée d’un des toilettes. Le soldat est assommé et s’écroula au sol, une légère bosse était apparue sur son crâne. Deathstroke baissa les yeux vers lui puis les leva en direction de l’ancien Atom. Le comportement de son colis n’allait probablement pas le laisser indifférent.

« Calme toi. » lança-t-il froidement. « Je ne l’ai pas tué, il est en vie. Crois-moi, c’est le mieux que l’on puisse faire pour lui. Il n’aurait pas survécu en nous suivant. C’est juste un gamin. Lorsqu’il se réveillera, tout ça sera fini. Il aura juste un bon gros mal de crâne. C’est mieux que de finir six pieds sous terre. »

Slade n’avait pas changé de direction uniquement pour vider sa vessie, mais il en profita pour le faire quand même. L’espace de quelques secondes, un blanc s’était installé entre les deux ennemis, le temps que le mercenaire se soulage. Il enjamba le corps endormi du jeune homme pour se laver rapidement les mains avant d’agripper le bras de Ray et le forcer à rentrer dans la pièce à son tour pour le rapprocher de lui.

« On est suivi. » affirma le mercenaire en jetant un coup d’œil à la sortie. « On est suivi depuis le début. On doit se montrer plus discret. Je ne sais pas qui est ce type mais c’est clairement pas un de tes copains, encore moins le mien. » Il leva les yeux vers une bouche d’aération cadenassé, verrouiller et totalement difficile d’accès pour éviter toute tentative d’évasion. « Il va falloir emprunter un autre chemin. »

Il leva son œil en direction d’Atom. Il avait bien une idée. Il aurait pu déverrouiller l’accès s’il ne ressentait pas l’effet du sédatif qui le plongeait dans un état comateux. Oui, le mercenaire n’était pas au plus haut de sa forme mais il ne montrait pas sa faiblesse, encore moins face à Atom. Mais cette fois, il devait s’avouer vaincu, sa force était restreinte et son dos était encore en compote après le plaquage de Girder. La régénération était ralentie, il avait l’impression de faire un bon en arrière, à l’époque où il n’était qu’un simple soldat et un père de famille qui essayait d’élever ses enfants. Slade se sentirait presque nostalgique s’il n’avait pas une prime collé au front.

« A toi l’honneur. » rétorqua Slade en croisant les bras et pliant légèrement sa nuque vers l’arrière. « Je me demande ce qu’à bien pu faire le grand Atom pour finir sa vie dans les cellules d’isolement Iron Height. T’as mis de mauvaise humeur le Batman ou c’est un coup de Luthor, le grand Ray Palmer se serait fait des ennemis ? Oh je ne suis plus ton pire ennemi ? Je serais déçu. » Slade lançait des piques, il en profitait, l’ancien héros n’avait pas vraiment le choix que de subir.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 30 Oct 2019 - 11:05
Ray Palmer ne dit rien ; il reste silencieux.
Longtemps.

Le garde terrifié finit par accepter l’évidence, et le duo devient un trio – ils avancent.
Ils passent dans le cœur d’Iron Heights, et essayent d’éviter la folie ambiante ; c’est difficile, mais ils y arrivent. Le scientifique mène le groupe, sans un regard en arrière.
Il sait que Slade est là ; il sait que Slade prépare quelque chose.
Il s’en fiche.

Tout ce que Palmer veut, c’est éviter le pire… pour les autres.
Pour Slade, aussi.
Mais ça ne veut pas dire qu’il doit le chouchouter – ou la lui tenir, comme il le propose fort vulgairement au garde.

A nouveau, Ray ne dit rien, alors ; il reste dans un coin.
Les bras croisés. Une épaule contre un mur. Les yeux plissés, les sens en alerte ; au cas où. Au cas où quelque chose arrive. Au cas où quelqu’un arrive.
Mais personne ne vient.
Même si, cependant, quelque chose se passe… quelque chose de peu surprenant, cependant.

Slade Wilson met le garde inconscient ; bien sûr.
Il l’évacue de leur groupe – comme le scientifique s’y attendait. Pour son propre bien, comme il dit.
Mensonges ; demi-vérités, plutôt.

Slade Wilson travaille seul. Il ne veut pas être gêné. Il ne veut pas de boulet.
Rien d’autre ne justifie, vraiment, son acte.

Bien sûr, Deathstroke aurait pu tuer le garde – et c’est une bonne chose qu’il ne l’ait pas fait ; mais Atom n’est pas dupe.
Le mercenaire est égoïste ; ne pense et ne vit que pour lui.
Le garde s’en tire bien… mais ils ne peuvent pas rester, non. Ils doivent aller de l’avant.

Pour que cette folie cesse.
Pour que la prison redevienne normale.
… pour que Ray retourne en cellule.

L’avancée se fait cependant difficile ; car Slade les stoppe, en évacuant quelque chose. Quelqu’un.
Qui les suit. Qui les poursuit.
Il propose une solution, aussi. Mais ne peut s’empêcher d’envoyer une pique à Ray, toujours silencieux. Qui préfère adopter le mutisme, face aux multiples paroles de Slade – définitivement trop bavard.
Nerveux, peut-être. Insupportable, définitivement.


« Je pensais que tu étais un pro’, Slade. »

La voix de Ray se fait entendre, alors ; pour la première fois depuis plusieurs minutes.
Elle est lente. Elle est posée.


« Je pensais que tu te tenais au courant des évolutions de ce monde. »

Il tourne lentement son regard vers Slade.
Ses yeux sont sombres et durs.


« Je vais bientôt avoir un procès, Slade.
Je suis… mis en cause. Avec plusieurs chefs d’accusation. »


Il utilise alors ses doigts pour les énoncer.

« Pour… meurtre. Non-assistance à personnes en danger. Complicité de meurtre. Menace de l’équilibre cosmique. Torture. Et trahison. »

Ray soupire, et referme ses poings après avoir listé les crimes dont il est accusé.
Dont il se sait coupable.
Et qui ne cessent de le ronger.


« J’ai été arrêté lors de l’ouverture de Palmer Technologies, un think-tank que je voulais construire en Académie de la Science. Pour… aider des gamins à grandir, et travailler. »

Palmer des yeux crispés, et les fige sur la bouche d’aération.

« Pff. »

Il hausse les épaules.

« Quelle idée de merde. »

Il secoue la tête, et enchaîne.

« Il va nous tirer dessus, comme des lap… »

BANG BANG BANG

Ray Palmer est interrompu, cependant ; et saute.
Car les balles fusent.

BANG BANG
Et tombent, tout autour de lui et de Slade.
BANG BANG BANG BANG
Un veritable tir de barrage tombe sur eux… et le scientifique grimace.

« Bordel. »

Il a réussi à se jeter sur un côté, et est projeté par un pan de l’escalier ; mais le métal est endommagé à chaque tir, alors que les balles vont bientôt revenir.
L’autre recharge. Ray en profite pour parler vers Slade – même s’il ne voit pas où il est.


« Encore un admirateur. T’as une autre idée de merde, pour l’éviter ? »

BANG BANG

Les balles reprennent ; Palmer grimace.
Ça ne sent pas bon.
Et il ne sait pas où se trouve Slade… et comment cet enfoiré va !

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 1 Nov 2019 - 22:50

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Slade Wilson s’était senti suivi depuis le début. Il avait imposé à son équipe une petite déviation pour se protéger d’une éventuelle menace. Il avait supprimé un membre en l’assommant et l’abandonnant dans les toilettes. Après en avoir profité pour vider sa vessie, le mercenaire profita de ce pseudo moment de calme pour obtenir des réponses à ces nombreuses questions. Il était soudainement très bavard. Entre ses questions, Slade essayait d’obtenir un maximum de renseignement sur son ennemi, profitant des moments de faiblesse de Ray Palmer pour obtenir quelques réponses.
Il n’allait pas être déçu. Le professeur lui balançait tout et l’ancien criminel enregistrait tout. Il laissa échapper un maigre sourire lorsqu’il lui fit la liste des accusations. Ce n’était qu’une question de temps avant que son procès tombe. Le mercenaire se redressa légèrement avant de se tourner vers son partenaire d’une soirée.

« Alors qu’est ce que ça te fait ? Qu’est ce que ça fait de savoir que tu ne vaux pas mieux que moi ? » lança le mercenaire avec un sourire moqueur. Il profitait de la situation tant qu’il le pouvait. « Estime-toi heureux d’avoir au moins le droit à un procès. » marmonna-t-il par la suite.

Slade n’est pas dupe. Il est parfaitement conscient qu’il n’aura pas le droit à cette chance. Il a tué beaucoup de personne, des gens importants, tant de gens dont il avait oublié l’identité. La rumeur sur son arrestation s’est répandue comme une trainée de poudre. Il suffisait qu’un seul proche d’une victime soit suffisamment haut placé pour l’envoyer au mauvais endroit. Le mercenaire se voyait déjà condamné à la chaise électrique ou à une exécution non officielle pure et simple. Mais il ne dégageait aucune inquiétude et cela depuis son arrivée à Iron Heights.

Ray ne tarda pas pour exprimer son opinion vis-à-vis du plan de secours de Slade. Le mercenaire prenait un très gros risque en empruntant les bouches d’aérations. Il avait conscience des risques mais s’ils agissaient rapidement, ils pourront s’en tirer sans se faire canarder par leur suiveur.
Malheureusement, c’est trop tard. Les coups de feu retentissent et le duo improbable est séparé. Le mercenaire se retrouva derrière le mur d’un des toilettes. Juste à côté de lui, une porte en bois peint déjà criblé de balle. Le mercenaire, le cul assis sur le carrelage, essayant de se protéger des balles comme il le pouvait en s’enfonçant davantage de la cuvette dans laquelle reposait la tête d’un soldat probablement mort noyé ou la nuque brisé. En tout cas, Slade ne comptait pas finir comme ça. Il entendit les nouvelles remarques de Ray. Bon sang, déjà qu’il n’aidait pas tellement, il n’hésitait pas pour en rajouter une couche. Slade grogna, il bougea la tête pour essayer de repérer cet homme.
Il finit par sentir un liquide chaud au niveau de son bras qui devenait de plus en plus douloureux. Il orienta son œil en direction de son bras. Il a été touché, il saigne. Le mercenaire pesta, c’était douloureux et beaucoup moins supportable. Il allait devoir intervenir rapidement. Aujourd’hui, il n’est pas un super-homme et il devait agir en conséquence.

« J’ai toujours une solution. » pesta le mercenaire en vérifiant le nombre de balle qu’il lui restait dans le revolver qu’il avait emprunté au soldat décédé juste à côté de lui. Trois balles, ce n’est pas assez et son fusil d’assaut était beaucoup trop gros et difficile à manier à un seul bras et dans une pièce aussi étroite. « Je pourrais te balancer à ce crétin et te laisser crever, ça fera moins de paperasse pour ton procès. N’est ce pas une idée de génie ? »

Slade en mourrait secrètement envie de le faire mais heureusement pour l’ancien Atom, sa carrière de criminel était censée être terminé, il l’avait promis à son fils. Il fallait faire le bien, protéger les survivants, survivre jusqu’au bout, ne pas tuer. Le mercenaire pivota sa tête en direction des miroirs qui lui permettaient de voir la position du tireur. Il se retourna quelques secondes en direction de Ray Palmer pour lui montrer les miroirs qui leur donnait un bon avantage.

« On a encore un moyen. » lança-t-il en gardant un œil sur le tireur, attendant que ce dernier recharge. Il n’avait pas le droit à l’erreur surtout que leur adversaire n’allait pas tarder à comprendre la stratégie du mercenaire.

Slade se lança, sortit de sa cachette pour tirer une balle directement dans l’épaule de son adversaire, un second tir sur le poignet à peine quelques secondes après. Il en profita pour se rapprocher, ranger son arme et sortir son fusil d’assaut pour venir coller le corps contre la gorge du tireur et l’entraîner directement dans les toilettes. Il se prit un coup dans le bide, un autre coup directement dans la blessure, poussant le mercenaire à lâcher prise.

« Tu pensais que ça serait aussi facile ? » rétorqua Slade en pointant son fusil d’assaut, il ne lui restait plus qu’un chargeur.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 5 Nov 2019 - 10:17
Plunder ne dit rien.
Aucune réplique ne vient. Aucune réponse n’est adressée à Slade Wilson.
Et pour cause.

Plunder a le souffle coupé ; Plunder souffre.
Il pensait avoir fait ce qu’il fallait. Il pensait avoir réussi le coup parfait – l’avoir suffisamment préparé, en tout cas.
Retrouver Slade Wilson. Le pister. Le choper.
Le tuer.

Ça semblait bon ; ça semblait simple. Ça semblait assez.
… mais non.

« Hrm. »

Plunder grogne, en essayant de retrouver sa respiration ; en vain. Les coups portés par Deathstroke sont trop forts, trop violents. Même un mercenaire comme Plunder, sur son monde, est troublé ; doit se reprendre.
Il n’en aura pas l’occasion, hélas.

Slade a repris la main. Slade a pris l’arme.
Slade va tirer.
Mais…


« Non. »

… non, en effait.
Slade Wilson ne tire pas. Car Ray Palmer l’en empêche.


« Pas… aussi facile. »

Le scientifique pose sa main sur le canon de l’arme. Son regard se fige dans les yeux de Deathstroke.

« Et pas… ça. »

Ses yeux sont noirs ; sa détermination est totale.
Il ne veut pas. Il refuse.


« Slade. »

Sa voix est sèche. Sa voix est dure.
Il appuie suffisamment sur le canon pour le baisser. Et se place, discrètement mais efficacement, entre Deathstroke et Plunder.
Entre le prédateur… et sa proie.


« Tu m’as demandé ; avant. Tu m’as demandé.
Ce que ça fait. De ne pas valoir mieux que toi. »


La question fait mal.
La répéter tout autant, hélas.


« Je… sais pas. »

Il soupire ; veut baisser les yeux. Fuir. Se cacher. Se réfugier ailleurs.
Il n’en fait rien.
Ray tient. Envers et contre tout.
Contre lui.


« Je sais pas… parce que je sais plus grand-chose. »

Il prend une grande inspiration ; ça le crispe. Ça le ronge.
Ça le hante.
Mais… il fait avec. Il vit avec.
Pour l’instant encore, au moins.


« Mais je sais que ça… »

Tirer ; tuer Plunder.
L’assassiner, froidement et sèchement.


« … ça ne servira à rien. Ni à toi. Ni à moi. »

Plusieurs cris se font entendre ; la structure tremble.
La révolte s’intensifie.


« Faut… qu’on bouge. »

Palmer lâche le canon – et recule ; il le laisse.
Il le laisse choisir. Il le laisse décider.
Alors que Plunder retient sa respiration… alors que la peur l’étreint, définitivement.

La révolte s’intensifie en parallèle, oui.
Et le duo improbable se rend rapidement compte qu’il faut agir – car un pan entier de mur s’ouvre, devant eux. Le métal se déchire. L’acier hurle.
La structure tremble…

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Magenta
… devant Magenta, maîtresse du magnétisme !
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 5 Nov 2019 - 11:08

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Le mercenaire avait une arme braquée sur son adversaire. Il était prêt à tirer, il n’avait plus qu’un seul geste à faire. Ce geste, il l’avait déjà fait des centaines de fois : pour de l’argent, pour sauver sa peau, pour sa famille, pour son travail. Il y avait tellement de raison qui pouvait justifier cet acte mais aucune n’était réellement juste. Par défaut, le soldat aurait déjà tiré, mais il semblait beaucoup plus hésitant que d’habitude. Il essayait de se racheter une conscience pour lui mais surtout pour ses enfants.
Ray se met au milieu en agrippant l’arme. Slade pourrait très bien repousser l’ancien héros, retenir son arme, mais il ne fait rien. Il demeurait immobile, son œil se tourna mécaniquement en direction de son partenaire d’un soir. Sa voix était beaucoup plus tremblante et hésitante. Il n’avait pas peur de montrer ses faiblesses à un homme aussi dangereux que Deathstroke. Ce dernier prit la peine de l’écouter sans broncher. Son canon était déjà baissé. Il jeta un dernier coup d’œil en direction de sa victime avant de lui envoyer la crosse de son arme sur la tempe, un coup suffisamment puissant pour l’assommer.

« Je suis censé sauver ma peau. » grogna Slade en levant les yeux vers Atom. « Mais j’ai gâché suffisamment de vie, n’est-ce pas ? »

Sa voix semblait beaucoup plus calme à sa dernière phrase. Le mercenaire avait conscience d’avoir pourri une partie de la vie de Ray. Peut-être qu’il était indirectement lié au comportement hors-la-loi de l’ancien justicier. Il l’ignorait, mais il n’avait pas envie de le savoir. De toute manière, Slade ne comptait pas assener de coup mortel, seulement ralentir ses adversaires.
Et des ennemis, le mercenaire en a à la pelle. Malheureusement, le professeur était mêlé à cette histoire et s’était retrouvé du mauvais côté. Ce dernier suggéra au mercenaire de quitter cet endroit au plus vite, son plan tombait à l’eau. Il n’y avait plus vraiment le temps pour l’hésitation, Slade hocha la tête et profita que le tireur soit assommé pour emprunter la seule porte qui les menait au couloir.

« Si ça peut te rassurer, tu apprendras à vivre avec. Je le fais tous les jours et… »

Mais il n’a pas le temps de terminer sa phrase car Magenta mourrait d’envie de couper court à ce petit moment de répit. Slade plia sa colonne vertébrale pour se protéger. Les débris de plafond leur tombaient dessus et l’un des pans du mur des toilettes est complètement ravagés par les pouvoirs magnétiques de la jeune femme. Le mercenaire pesta, plaquant ses deux mains sur son crâne pour protéger son visage avant de lever les yeux vers Ray qui devait être tout aussi surpris par cette attaque soudaine.
Les armes sont inefficaces face à ce type de méta-humain. Slade avait déjà croisé une personne avec les mêmes capacités et il l’avait même aidé à s’échapper d’un convoi. Rien ne pouvait arrêter cette créature, surtout quand on devait la vaincre à mains nues. Les capacités du mercenaire sont limitées et il n’a pas réellement le temps de réfléchir. Il attrapa son partenaire. Il devait l’accepter, il avait besoin de son aide. Il essaya de le protéger des débris plus ou moins dangereux qui s’écrasaient sur leur crâne, leurs épaules et sur le haut de leur colonne vertébrale. Il engagea le seul et unique plan qu’il avait en tête pour échapper à cette femme, la fuite.

« On dégage, TOUT DE SUITE. » hurla le mercenaire.

Slade prenait ses jambes à son coup en entrainant avec lui Ray. Dans une autre situation, il aurait joué cavalier seul, il aurait laissé l’ancien héros se débrouiller. Il aurait pu gagner du temps, se servir de lui pour pouvoir rejoindre le lieu du rendez-vous et le supprimer de sa liste par la même occasion. Mais le mercenaire à besoin de lui, pour se prouver qu’il pouvait avoir une bonne conscience, pour se prouver qu’il avait un cœur et pour prouver à Ray qu’il n’était pas que le sac à merde qu’il avait eu le malheur de croiser, lui et Ryan.
Le mercenaire continuait de courir, empruntant les escaliers pour gagner le premier étage. Il essayait d’emprunter les passages les moins fréquentés, à l’abris des regards. Certains criminels sont trop occupés à se tabasser entre eux pour calculer les deux hommes.

Slade commença à fatiguer au bout de plusieurs minutes de course intensive. Il avait besoin de reprendre son souffle et de s’arrêter. Il emprunta les couloirs donnant sur les cellules désertes et entra dans l’une d’elle, la plus éloignée. Elles étaient toutes dépourvues de leur propriétaire. Le mercenaire n’imposa pas son choix de faire une pause à Ray Palmer. Il se rapprocha d’un miroir pour observer cette imposante tâche de sang sur son bras gauche. L’adrénaline lui avait fait oublier sa blessure, mais le sang qu’il perdait et sa fatigue lui rappelait qu’il n’était plus un surhomme.
Il s’arracha la manche de sa combinaison pour examiner sa blessure de plus près. La blessure ne se régénérait pas et le sang continuait de couler. La balle était encore coincée dans son organisme et il n’avait pas le matériel adéquat pour se soigner. Slade s’énerva et frappa violemment le mur en face de lui.

« FAIT CHIER. »

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 5 Nov 2019 - 15:27
Ray Palmer grimace.
Ça ne va pas.
Ça ne se passe pas bien… et ça n’est pas près de s’arranger.


« Bordel. »

Il grimace – et court.
Parce qu’il n’a pas le choix. Parce que c’est la seule chose à faire. Parce que c’est sa seule possibilité.
Parce qu’il ne voit pas d’alternative.

Il court… parce que tout explose, autour de lui ; autour d’eux.
Autour de Slade Wilson et lui.
Deathstroke, oui. Qu’il doit sauver. Qu’il doit protéger. Qu’il doit amener à bon port – au cœur d’une révolte de détenus, dont la plupart sont des Métahumains ; envoyés à sa poursuite, pour le tuer.

La tâche est terrible ; mais ça aurait pu bien se passer.
Ça avait commencé à… bien se passer, en fait. Même si Ray s’est surpris dans sa démarche, dans son contact, il a pris conscience que son ennemi veut… bien faire.
Ou, en tout cas, ne pas mal faire.
Ce qui fait toute la différence – mais a son avantage.

Oh, le scientifique n’est pas dupe : il sait qui est Slade Wilson.
Un tueur. Un assassin.
Un salaud, même.
Mais.
Mais… ce n’est pas un monstre, pour autant ; ce n’est pas une saloperie sous visage humain. Pas entièrement.


« Hrm. »

Ray grogne, en courant ; il secoue la tête.
Il n’aime pas ça. Il n’aime pas ce qu’il pense, là – mais il sait. Il sait qu’il a raison.
Slade Wilson n’est pas un monstre.
Il aimerait ; il aimerait qu’il le soit. Il aimerait que Deathstroke soit ainsi… car ça permettrait de le haïr ; car ça le rendrait détestable, et ça serait plus facile.

Mais non ; non.
Même ça, Slade Wilson ne le fait pas – ne le donne pas ; à ses victimes et ennemis.
Même ça.


« Pff. »

Ray souffle, et achève sa course ; enfin.
Elle fut difficile.
Si le mercenaire a lancé la fuite, Palmer ne l’a pas attendu. Bien qu’il ne dispose pas de tous ses pouvoirs, il a un léger contrôle sur sa densité – et ça suffit. Et ça suffit à un Héros expérimenté comme lui.

Atom a ainsi enchaîné les manipulations de masse.
Un coup super dense, pour se protéger des chocs et ainsi ne pas être blessé. Un coup plus léger, pour accentuer sa souplesse et réaliser des prouesses acrobatiques.
Il va. Il file. Il court.
Il arrive, là. Au moment même où Slade Wilson frappe un mur… parce qu’il saigne ; parce qu’il est blessé.


« Hey. »

Ray arrive ; il s’approche.
Au loin, Magenta se déchaîne. Au loin, la maîtresse du magnétisme utilise ses pouvoirs… et fait d’une zone entière de Iron Heights un enfer.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Tenor
Tout explose ; tout implose.
Tout devient fou.
Des détenus par dizaines s’enfuient devant elle – car Magenta semble incontrôlable.
Et elle s’approche, hélas, de la position du duo improbable.


« C’est… ça va ? »

Ray grimace, et soupire ; il voit.
Il voit la blessure de Slade. Il voit sa frustration. Il voit sa douleur.
Il mentirait en disant que ça ne lui fait pas plaisir.
Mais… mais il ne peut pas se permettre ; ils ne peuvent pas se permettre ça.


« L’infirmerie. Il y a des éléments… pour ça. L’infirmerie. »

Il faut y aller ; et vite.
Magenta les menace. Magenta attaque.
Et ils doivent fuir – maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 5 Nov 2019 - 20:14

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Ray Palmer n’était pas loin et le danger non plus. Slade était las de fuir mais aucun d’entre eux n’avait le choix, c’était une question de vie ou de mort. Le professeur observer son ennemi de toujours et remarqua rapidement la blessure qui laissait échapper une trainée de sang derrière elle. Il devait retirer la balle, mais elle était bien enfoncée dans sa chair et le plomb allait bientôt l’empoisonner s’il n’intervenait pas rapidement. Car même si la régénération est lente, trop lente, le temps que Slade arrive sur le lieu de rendez-vous et qu’il soit envoyé dans un lieu beaucoup plus sûr et capable de maintenir captif un homme aussi dangereux, la plaie sera déjà fermée. Il essayait de retirer cette balle en enfonçant ses doigts dans la plaie. C’était douloureux, dangereux et loin d’être efficace.

Slade redressa son œil suite à la question de Ray. Pour l’instant, ils ne pouvaient pas faire grand-chose. Le mercenaire se sert de ce morceau de tissus qu’il avait arraché pour se fabriquer un garrot. Au moins, le sang arrêtera de couler, le temps qu’ils trouvent une solution. Son partenaire suggéra l’infirmerie qui se trouvait un peu plus loin, à cette étage et le désordre qu’était en train de causer cette seule et même personne. Le mercenaire grinça des dents au moment où il sentit la balle qui était dans son organisme être attiré par le champ magnétique de Magenta. La balle se baladait dans sa chair et tirait sur sa peau. Slade échapper quelques cris de douleur avant de reprendre sa course pour l’éloigner de ce champ avant qu’il ne soit trop important.

Les deux hommes continuèrent leur course. Le mercenaire avait abandonné ses armes derrière lui en sachant bien qu’il le ralentirait et qu’ils seraient inefficace face à une méta-humaine contrôlant le métal. Il fallait rejoindre l’infirmerie, prendre de l’avance sur la calamité qui se trouvait juste derrière eux. Slade accéléra le mouvement et suivait l’ancien Atom qui connaissait les lieux un peu mieux que le mercenaire qui n’était là que depuis une heure à peine.

« Il faut l’arrêter ou elle va tuer tout le monde si ça continue… dont les crétins que j’ai assommé derrière moi… »

A tous les coups, les autorités supérieurs lui mettront toute ses morts sur le dos. Quand on parle de morts, on parle surtout des âmes innocentes, des gardiens de la prison, les criminels ne sont que des dommages collatéraux. Même si ce n’est pas la priorité de Slade, une petite voix dans sa tête lui rappelait que c’est comme ça qu’agirait un véritable héros et que c’était peut-être le bon moment pour s’acheter une bonne conscience et remettre les pendules à zéro avec au moins celui qui essayait de l’aider, à contre-cœur.

Mais plus tard, pour le moment, le mercenaire avait besoin de se rendre à cette infirmerie. Une fois dans la pièce, il n’attendait pas l’autorisation pour fouiller dans les étagères à la recherche des bons outils pour retirer cette balle. Ils avaient probablement quelques minutes de répit, même la calamité n’était jamais très loin. La bale qui était présente dans la chair de Deathstroke avait finit de s’agiter et de transformer son muscle en charpie. Malheureusement, il ne pourra pas se retirer la balle toute seule. Slade devait se tordre pour espérer rentrer ses outils dans la plaie et trouver le corps étranger. Il leva son œil, un simple regard pour faire comprendre à son partenaire qu’il avait besoin d’un coup de main.

« J’ai vu ce que tu as fait. » lança le mercenaire pour rompre ce silence. « Tes pouvoirs, tu pourrais très bien les utiliser pour te barrer d’ici. Hormis ton procès, il n’y a rien qui te retiens ici et je ne suis pas une excuse. » Un ange passa. « Bordel, tu es un héros. Crois-moi, on pardonne plus rapidement à un héros. Tu te fais oublier quelques temps, tu vas te ressourcer je ne sais où. Tu seras simplement considéré comme l’homme qui a laissé crever Deathstroke. » un rictus sur ses lèvres se dessina. « Non seulement tu pourras dormir sur tes deux oreilles et en plus tu auras vengé ton copain Ryan et la petite Batgirl au passage. Tu as tout a gagné. »

Le mercenaire pouvait très bien se retourner la question. Il pourra très bien envoyer son poing dans la gueule d’Atom, se diriger vers le lieu du rendez-vous, tirer deux balles dans la tête de chacun d’entre eux avant de leur voler leur hélicoptère. A une époque, il ne s’en serait pas privé mais ce que le professeur ignorait que la capture du mercenaire avait été organisé de sa propre volonté. Une simple promesse qui le bloquait entre ces quatre murs.

« Il doit bien y avoir du matériel dans le secteur. Des balles en plastique, quelque chose pour l’arrêter. Elle va buter tout le monde et nous avec si on n’agit pas. » Slade laissa échapper une grimace, il avait l’impression de parler comme Batman, c’était écœurant rien que d’y penser, dans quel merdier il s’était foutu.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 6 Nov 2019 - 8:58
A nouveau, Ray Palmer reste silencieux durant la course pour rejoindre l’infirmerie, et malgré les paroles de Deathstroke.
Il le reste… longtemps.

D’une part, parce que la manipulation de ses capacités reste difficile – il doit plus se concentrer, plus se plonger en lui-même pour un résultat moindre que d’habitude ; troublant, et surprenant.
Mais efficace, parce qu’il peut ainsi suivre le rythme surhumain du mercenaire, qui demeure exceptionnel malgré sa blessure.

Et de l’autre… parce qu’il ne sait pas quoi dire ; il est troublé.
Par ce que dit Slade Wilson. Par ce que ça déclenche chez lui, surtout.
Le doute. La haine. La surprise. Le… soulagement, aussi.
Il ne comprend pas, en fait. Il ne comprend pas pourquoi il réagit ainsi – et pourquoi Deathstroke est comme ça, aussi.

L’autre est… humain, en fait ; il a un cœur.
Une sorte de cœur, on va dire.
La première pensée de Slade Wilson va directement… aux autres ; aux autres prisonniers. Aux détenus. Aux gardes. Aux victimes potentielles de Magenta.
Et ensuite… vers lui, aussi ; le mercenaire parle de lui. Du scientifique, qui pourrait s’enfuir – s’échapper. Récupérer sa réputation après quelques temps, et un come-back réussi.
Avant de revenir à Magenta… avant d’évoquer les solutions pour l’arrêter ; comme si ça l’intéressait. Comme si ça… le touchait, aussi.


« Humf. »

Un lourd soupir s’échappe des lèvres de Ray Palmer, alors qu’il évolue dans l’infirmerie ; à la recherche d’éléments nécessaires pour aider Slade.
Enfin.
Si on peut appeler cette salle une infirmerie.


The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Rfom_Infirmary_01

Ray a déjà visité cette pièce, et sait que l’ambiance est lourde ; désagréable.
La révolte rend cela encore pire.
A priori, d’autres détenus sont déjà venus… et ont commis ici des atrocités, vu les traces de sang. Le scientifique réprime quelques grimaces, en repoussant des déchets. Avant de se tourner vers le mercenaire.


« Arrête ça. »

Cette torture qu’il s’impose, pour s’extraire seul la balle ; un comportement stupide.
Et dangereux.


« Allonge-toi. »

Sa voix est lente, sèche ; sans émotion.

« Je suis souvent intervenu dans des organismes, sous forme microscopique. Je ne suis pas médecin ; mais je sais gérer ça. »

Ray pose plusieurs ustensiles, et se lave les mains ; il soupire, et se tourne vers Slade.

« J’ai pas d’anesthésiant… et, je l’avoue, j’ai pas envie de t’en donner. Serre les dents. »

Il commence, alors ; il commence l’intervention.
Il ouvre la chair de Slade. Il plonge les instruments ; il se concentre.
… mais son esprit dérive. Mais son esprit revient à ce que le mercenaire disait.
Au point de grimacer – et de reprendre, lentement.


« Ne te trompe pas : je veux ta mort.
Je veux que tu meures. Je veux que tu payes pour ce que tu as fait… à Ryan. A Batgirl. »


Il se crispe, et s’arrête un instant ; la plaie est encore sensible.

« Mais… je veux que ça soit fait dans les règles ; selon le système. »

Ray soupire, et concentre son attention sur l’opération.

« Je… ne peux pas te tuer ; je peux pas.
J’aimerais. Mais je peux pas. »


Avouer une faiblesse est difficile.
Encore plus face à un tel adversaire.


« Comme… je peux pas te laisser mourir ; pour les autres, déjà. Les prisonniers, les gardes.
Mais… je pourrais m’enfuir, ouais ; je pourrais. Mais je le ferais pas.
Ils me pardonneront peut-être ; sûrement. Ils me pardonneraient, hein, si je faisais ça… si je me faisais oublier. Si je revenais en Héros, après. Mais… »


Palmer relève son regard, et le plonge dans celui de Slade.
Ses yeux sont froids et terribles.


« Moi ; moi, je me le pardonnerais pas.
Tu dois payer pour tes crimes.
Mais… moi aussi. »


Il soupire, et continue ; l’opération est quasiment terminée.
Slade Wilson est presque libéré de sa balle – ce qui est une bonne chose. Car Magenta approche, et les murs de l’infirmerie commencent déjà à trembler…

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 6 Nov 2019 - 12:09

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Le mercenaire essaya de se débarasser du corps étranger implanté dans son corps. Il transformait sa chair en charpie en essayant de jouer avec ses doigts ou avec le matériel qu’il trouvait. Il ne faisait que remuer le couteau dans la plaie, littéralement parlant. Atom suggéra son aide, presque à contre-cœur, Slade en avait conscience mais il répondait aux exigences. Il s’installa sur la table, tâchée de sang pour s’y allonger. Il demeurait muet après avoir demandé à son partenaire pourquoi il n’en profitait pas pour quitter les lieux. C’était un héros, on pardonnait tout aux héros et ce n’était pas qu’une pensée utopique de Slade, c’était plus ou moins la vérité.
Ray commença à ouvrir la chair du prisonnier. Bien évidemment sans le moindre produit pour calmer la douleur. S’ils avaient pris le temps de fouiller davantage dans les placards, ils en auraient trouvé mais c’était trop satisfaisant pour Atom. Slade serrait les poings, puis les dents. Son visage était défiguré par la douleur et il commençait à laisser échapper quelques cris de douleur étouffés. Derrière son air concentré et déterminé, Ray devait bien jubiler, surtout lorsque le scalpel entra en profondeur dans la chair. Le mercenaire s’énerva. Il se retenait de sauter au cou de son infirmier.

« Mais tu le fais exprès ou quoi, là ?! » gueula-t-il entre deux grognements et après avoir broyer une barre de fer qui se trouvait sous sa main, la seule chose qu’il avait trouvé pour ne pas broyer le crâne de Ray.

Il avait ses raisons de rester ici, tout comme Slade. Il ne pourra jamais se pardonner de ses actes s’il ne les payait pas en prison. D’un côté, le mercenaire pouvait comprendre. Ils n’étaient pas si différents. Intérieurement, le père de famille ne se pardonnait pas le mal qu’il avait fait à ses enfants. Grant, Joseph, Rose, tous autant qu’ils sont. Joey avait pris tarif en se retrouvant entre les mains du clown. Slade l’avait mis de côté pour mettre en avant sa fierté et sa colère, à en délaisser son enfant, une occasion pour le clown de lui mettre la main dessus et de jouer avec les sentiments cachés du mercenaire.

« Me tuer dans les règles ? Comme la fois où tu as voulu m’exploser les artères de l’intérieur et que tu as seulement réussi à exploser mon nez ? » Si le mercenaire ne s’était pas retenu, il aurait ris aux éclats, mais la douleur et la présence des mains de Ray Palmer dans sa chair l’en empêchait. « Et dire que rien de tout cela ne serait arrivé si tu avais réussi… Un regret de plus à rajouter dans ta liste. »

A croire que le mercenaire avait perdu goût à la vie, à croire qu’il avait fini par être dégouté de lui-même et de ses agissements. Une soudaine prise de conscience qui devait perturber le professeur. Il le savait, il pouvait le lire dans son regard. Secrètement, cela l’amusait beaucoup de le savoir déstabiliser, ignorant s’il était en train de le manipuler ou s’il était réellement sincère.

« Je paierai pour mes crimes, à partir du moment où ils me condamneront à mort. » il redressa la tête vers Ray et laissa échapper un sourire. « Franchement, qui pense que je survivrais une seconde de plus à partir du moment où j’accepte de jouer selon vos règles. » Il laissa échapper un raclement de gorge. « Président ou pas, il y aura toujours des corrompus rancuniers pour me passer la corde au cou. Estime toi heureux, c’est probablement la dernière fois que tu vois ma tronche. »

Des regrets, il en a probablement des centaines. Il ne les énumérait pas, il les cacher au fin fond de son esprit, comme si elle n’existait pas. Mais elles sont là, bien présentes et Batgirl semblait être la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Il aurait pu faire autrement, il aurait pu ne pas être complice de cette mascarade. Même s’il s’est débarrassé personnellement de son employeur, même s’il s’était expliqué devant la victime, le mal était fait.

« Il n’y avait rien de personnel, tu le sais très bien. » grogna Slade pour se justifier, même s’il n’y avait rien d’excusable à être le bourreau de l’affaire. « Que ce soit avec Ryan ou Stephanie. » Pour le cas de Batgirl, l’affaire était beaucoup plus compliquée que Ray ne le pensait. « Dans d’autres circonstances, je n’aurais même pas prêté attention au contrat sur la tête de Batgirl. » Il baissa légèrement les yeux. « C’était elle ou la vie de mon fils. J’ai fait mon choix et tu aurais fais exactement la même chose. Sauf que moi, j’ai pris le chemin le plus court, celui qui ne pardonne pas et même si j’en éprouvais des remords, je reprendrais le même chemin, pour eux. »

La voix du mercenaire devenait de plus en plus calme. C’est comme s’il s’adressait à un vieil ami, à un confident. Même s’il laissait place aux doutes quant à ses regrets, il était sincère. Il y avait encore tant de chose qu’ignorait le professeur, mais avait-il réellement besoin de connaître toute l’histoire ? Slade ne jouait pas encore carte sur table avec lui, encore moins avec son ennemi. Il sentit la balle se déloger de sa chair. Il serra les dents, quelques grognements et un champ magnétique qui s’était rapproché de la position des deux hommes. La balle s’agitait dans sa chair, avant de se déloger soudainement de la plaie.

« AH. PUTAIN !! » hurla Slade avant de plaquer sa main contre sa blessure.

Il attrapa un rouleau de bandage. Ils avaient perdu suffisamment de temps. Slade se redressa et enroula le tissu sur sa plaie, suffisamment fort pour stopper le saignement. Il se tourna mécaniquement vers Ray avant d’emprunter la porte la plus proche pour sortir d’ici.

« On a perdu suffisamment de temps. On continue. »

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 6 Nov 2019 - 16:31
Ray Palmer parle pendant l’opération ; un peu.
Un peu seulement, en fait.

Il explique sa position. Il réaffirme sa volonté de voir Slade Wilson tomber pour ses crimes – mourir, pour payer aux yeux de la société.
Il justifie aussi ses pensées… ses regrets. Ses peurs. Ses failles.
Ses faiblesses.

Ce n’est pas facile ; ça ne l’est jamais.
Encore moins devant un ennemi.
Ray le fait, quand même. Il s’ouvre. Il se livre – complètement, au fond. Il se livre, et assume.

Il écoute, aussi ; encore.
Slade.
Salde Wilson – qui parle. Qui râle. Qui grogne. Qui lance quelques piques.
Qui s’ouvre aussi ; un peu.

Ça le surprend ; ça le crispe.
Car il ne veut pas ça, en fait. Le scientifique ne veut pas que le mercenaire s’ouvre. Il ne veut pas qu’il livre sa pensée. Il ne veut pas qu’il s’explique… il ne veut pas qu’il s’humanise.
Il veut qu’il reste là, comme ça – aussi monstrueux que possible. Aussi abominable que possible.

Parce que c’est plus facile ; de le haïr.
C’est plus facile… s’il n’est pas humain. S’il ne paraît pas humain.

Hélas, une fois de plus, les choses ne tournent pas dans le sens voulu par Ray Palmer.
Qui doit faire avec.
Qui doit prendre sur lui… et faire avec.


« Humf. »

Il soupire ; il grimace.
Il est sur le point de terminer – il est sur le point de sortir la fameuse balle du corps de Deathstroke. Ça lui fait mal.
C’est une bonne chose.


« Rien de personnel, hein. »

Il relève un instant les yeux, et fige un regard sombre sur le visage de Slade.

« Les Nazis disaient ça ; les bourreaux disent ça. Les salauds disent ça.
C’est facile, Slade. Bien trop facile.
Tu… détruis des vies. Tu as détruit des vies, et tu en anéantis d’autres en supprimant tes cibles. Oh, je comprends… tu as voulu protéger ton fils ; ça, je comprends. Mais, pour ça, tu n’as eu aucun remords à détruire d’autres.
Tu veux quoi, alors ? Une médaille ? »


Il secoue la tête, et reprend.

« T’as évoqué avant ce que j’ai essayé de faire… ouais. Ouais.
Ouais, j’ai voulu te tuer – je le regrette pas. Comme je regrette pas de… pas avoir réussi ; c’est comme ça. C’est mieux comme ça, je reconnais, mais… c’est comme ça.
Maintenant… regarde-toi. Regarde-toi, Slade. »


Palmer recule, et retire les instruments ; Deathstroke se redresse, et hurle.
Il hoche lentement la tête.


« T’as été Président. T’as mené le pays ; t’as eu une chance de bien faire.
Et… t’as fait. Pas trop mal.
Mais… après ? T’avais tué Ryan avant, hein ; mais tu t’en es pris à Batgirl après. T’as continué. T’as voulu sauver tes enfants, et je comprends. Mais à quel prix ? »


Il jette les instruments, se lave les mains ; tourne le dos à Slade.
Sans crainte.
Sans politesse, non plus.


« Tes gamins ne t’aiment pas. Et t’as tué. Et t’as fait du mal.
T’as voulu bien faire ; mais t’as laissé des innocents être sacrifiés pour tes proches… qui te le rendent même pas. »


Le scientifique soupire, et se tourne vers le mercenaire.

« Tu suis toujours ton chemin, ouais.
Mais… tu t’es jamais dit qu’il est complètement merdique, ce chemin ? »


Il hausse les épaules ; un mur se lézarde, sur l’action de Magenta.

« On y va. »

Ray désigne une voie ; une voie qui part d’un côté… et loin.
Loin de Magenta.


« On se barre.
Plus vite je te mets ailleurs… plus vite Iron Heights pourra être remis sous contrôle ; plus vite tout se calmera. »


Il grimace… et se lance.
Sans vérifier si Slade va bien. Sans s’assurer que le reste se passe au mieux.
Il a une mission ; il va l’accomplir.
Quel qu’en soit le prix !

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 6 Nov 2019 - 20:55

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Slade avait désormais un corps étranger en moins et son infirmier en avait probablement profité pour le charcuter un peu. Il allait laisser couler pour cette fois. Le mercenaire s’était redressé pour envelopper sa blessure dans un tissu épais afin de stopper rapidement la perte de sang. Sa peau finirait par se régénérer au bout d’un moment.
Ray est le plus sage pour trouver le chemin qui leur permettrait d’éviter la colère de Magenta. Slade suit, il suit parce qu’il n’a pas d’autres choix et laisse son partenaire s’exprimer. Ce dernier pouvait ressentir toute la haine qu’il éprouvait à son égard, même si cela ne lui faisait ni chaud ni froid. Durant leur courte pause à l’infirmerie, le mercenaire avait observé attentivement le comportement de l’ancien Atom. Son visage était crispé, comme s’il n’admettait pas que l’assassin de Ryan soit également un être humain avec des défauts et parfois, quand on prenait le temps de creuser un peu, des qualités.

« J’ai détruit des vies. J’ai détruit la vie de mes gosses et je dors encore sur mes deux oreilles. Je suis un salaud pour beaucoup d’entre vous et c’est un titre qui me collera à la peau jusqu’à la fin de mes jours. Soit, je l’accepte. » Il laissa échapper un soupir. « J’ai pris conscience du mal que j’ai causé, je l’accepte. Ça ne me donnera pas un ticket pour le paradis, ça ne ramènera pas les morts, ça ne détruira pas les traumatismes que j’ai causé. »

Mais en prenant conscience de tout ce mal, il pouvait peut-être espérer devenir un meilleur homme pour le temps qu’il lui reste. Ces paroles sont difficiles à prononcer chez un Slade aussi digne qui n’aimait pas avouer ses fautes en public. Il serra les dents, cela suffirait pour faire sous-entendre qu’il aurait aimé être autre chose à présent, quelque chose qu’il ne pourrait jamais devenir. Son casier judiciaire est trop gros pour permettre le moindre pardon. Alors, le mercenaire décida qu’il n’y avait qu’une dernière chose à faire : faire avec leur loi, leur prouver qu’il acceptait son sort.

« Tout les chemins sont merdiques, Palmer. Où que tu te trouves, quoi que tu décides, tu finis tôt ou tard par causer du tort à quelqu’un. Regarde-moi et regarde-toi. Deux chemins différents et pourtant, nous nous retrouvons sur le même sentier. Ironique non ? »

Tout en répondant aux paroles de Ray, Slade continuait de marcher, un pas actif qu’il accéléra afin de trouver un rythme de course tout à fait acceptable. Il ne fallait pas aller trop vite, il avait encore deux mots à dire à son allié d’un soir. Mais il fallait tout de même presser le pas car la menace n’était jamais bien loin.

« Contrairement à ce que certains pourraient penser, j’aime mes enfants. Avec tout les tords que j’ai pu leur causer, je n’attends rien de leur part. » Un ange passa. « Si tu étais père de famille, tu comprendrais. Tu comprendrais que, lorsque l’ont fait un enfant, il ne faut pas s’attendre à de la reconnaissance de leur part. Peut-être à la fin si tu n’as pas été trop salaud. Je n’attends rien de leur part. » Un autre soupir, il serra les poings. « Mon chemin sera merdique jusqu’au bout, c’est mon fardeau, je l’assumerai seul, sans emporter mes gosses. C’est mon rôle de père que de leur montrer un meilleur sentier. Eux, ils ont encore une chance de faire les choses correctement. Eux, ils ne merderont pas, pas comme moi. Je leur donne cette chance, à chacun d’entre eux. C'est ainsi que je vois les choses, Palmer. »

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2019 - 9:37
Ray Palmer avance, avec Slade Wilson.
Rapidement. Discrètement.
Efficacement.


« Hrm. »

Un grognement s’échappe de la gorge du scientifique, alors qu’il glisse un regard vers Deathstroke ; ses mains se serrent. Son cœur se crispe.
Ça fait… mal. Ce que le mercenaire vient de dire ; ça fait mal.

L’autre l’ignore sûrement, mais le sujet des enfants est sensible pour Atom – très sensible.
Parce qu’il ne peut pas en avoir. Enfin.
Il ne peut plus.

Plus depuis un voyage dans l’Espace. Plus depuis une quête terrible et impossible pour ressusciter Jessica Cruz. Plus depuis qu’il a fusionné son énergie lumineuse, héritée de l’Invasion du Microvers, et l’anneau de Green Lantern de la jeune femme.
Quelque chose s’est passé, alors. Quelque chose a changé.
En lui.
… et l’a rendu stérile.


« Tu te bats pour tes gosses ; tu t’en fous de ce que tu dois faire pour ça, et tu le fais. Pour qu’ils aient un meilleur chemin. »

Sa voix est lente, sèche ; il est crispé.
Il est mal, là.


« Mais… tu te rends compte que tu les défonces, en fait ? »

Il tourne un regard rapide vers Slade ; crispé, aussi.
Emu. Troublé.


« Tu leur offres pas ce qu’il faut pour avancer ; tu les défonces, avant même qu’ils puissent essayer eux-mêmes. Ton ainé est mort en essayant d’être comme toi, mieux que toi. Ton second est ravagé par un père Vilain et des inclinations à l’Héroïsme qu’il n’arrive pas à assumer ; sans parler du handicap dont tu es responsable. Et ta gamine est défoncée aussi, parce qu’elle cherche constamment un modèle et ne trouve rien. »

Il soupire ; il s’arrête.
Calme-toi, pense-t-il – calme-toi. Ça ne vaut pas la peine de s’énerver.
Pas contre lui. Pas comme ça.


« Je… pense que tu es sincère. Tu penses faire au mieux, et agir comme tu le peux. »

Ray hausse les épaules, et soupire.

« Mais c’est faux. »

Un sourire triste glisse sur son visage.

« Tu tues. Tu voles. Tu détruis des vies.
D’accord, tu veux aider tes enfants et tu les aimes – mais ça change rien. Ils ont ça en tête. Ils voient ça. Ils savent ça.
Ils doivent vivre avec ça. Avec un père à l’influence immense, et qui connote leurs vies. Il y a pas de Grant, de Joseph ou de Rose.
Il y a les gamins de Deathstroke. Avant tout. Avant eux-mêmes. »


Palmer détourne les yeux, et continue l’avancée ; il tremble encore.
Le sujet est douloureux, oui.
Parce qu’il ne peut pas avoir d’enfant – il ne peut plus. Alors qu’il le voulait ; alors qu’il en voulait.
Alors qu’il en a vus… quand Elena et Carter sont arrivés du Futur, il y a quelques mois. Ses enfants ; leurs enfants, avec Jessica.

Si beaux. Si bons. Si adorables.
Il en a été fier… il en est fier ; même s’ils n’existent plus. Même s’ils n’existeront plus.
… parce qu’il ne peut plus.


« Hem. »

Atom prend une grande inspiration et pousse une porte ; il grimace, alors.
Il n’aime pas là où ils arrivent.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Alcatraz%20Kitchen
La cuisine ; la cuisine d’Iron Heights.
Vide – en apparence.
Et certainement bien dangereuse…

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2019 - 11:45

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Slade n’était pas stupide. Il avait compris au moment même où il avait tourné son œil vers son interlocuteur. Le sujet est délicat pour Ray Palmer, pas seulement parce qu’ils parlaient de l’âme paternel de Slade Wilson, mais surtout parce que ce dernier avait abordé le sujet des enfants. Il fallait que son cerveau travaille quelques secondes pour comprendre la triste vérité. Le mercenaire avait fait un choix après Rose, après le mal qu’il avait provoqué à Joseph, celle de ne plus procréer. Une méthode simple et rapide, peu de paperasse. C’était son choix, ses raisons et il l’assumait jusqu’au bout. Pour Ray, c’était une autre histoire bien plus dramatique.

Le mercenaire n’avait pas eu un excellent exemple de paternité. Il essayait, sans savoir que ce n’était pas la plus sage des décisions. Il aurait pu abandonner Joey, le laisser dans son amnésie pour lui donner une chance de vivre une autre vie, loin de son influence, loin de Deathstroke. Il aurait changé d’identité, il ne porterait plus ce nom de famille qui sonnait désormais comme une malédiction lorsque l’on descendait d’une seule et même personne, Slade. Le sujet devient de plus en plus délicat et Slade n’était pas réellement prêt à se confier, encore moins avec Atom. Ce n’était déjà pas évident pour Wintergreen de tirer les vers du nez de son ami, alors avec Ray Palmer, c’est encore pire. Tôt ou tard, Slade va se renfermer, devenir agressif, grossier, éloigné son partenaire d’un soir, lui rappeler qu’ils se détestent, qu’il est un monstre et que ça ne changera pas.

« Je suis une malédiction pour mes enfants mais ils ne sont pas les seuls. Je ne joue pas les loups solitaires uniquement parce que ça m’emmerde d’avoir un crétin sur le dos. » Une petite pique, un regard presque froid, il semblerait que Slade est retrouvé son agressivité. « Tu penses que je ne le sais pas assez ? Tu penses qu’il m’en faut plus pour comprendre ? Tu es naïf, Palmer. »

Le mercenaire croisa les bras et se ferma progressivement. Contrairement à Ray, il était beaucoup plus difficile pour lui de garder son calme. Des gens veulent le voir mort, ils ont probablement une bonne vingtaine de criminel au cul à l’heure actuelle et les choses ne sont pas près de s’améliorer. Leur chemin finit par les emmener directement dans une pièce vide, tout aussi lugubre que l’infirmerie. Slade balada son œil aux alentours avant de ralentir son pas de course. Il fronça les sourcils. Tout comme Ray Palmer, il n’aimait pas cet endroit. Non pas à cause l’odeur nauséabond de la nourriture lui rappelant les repas de la prison, mais le sentiment d’être épié qui grandissait au fur et à mesure que les secondes défilaient.

« Tu penses que je suis là contre ma volonté ? » Le mercenaire haussa les épaules et laissa échapper un sourire moqueur. « Ne soit pas plus stupide que tu ne l’es. C’était ma décision. Peu importe la décision de vos lois, Deathstroke est mort le jour où j’ai déposé les armes devant Batgirl et sa copine. Plus de Slade Wilson. J’ai gâché toute leur enfance, je leur laisse cette chance. C’est la seule chose que je peux leur donner. Si ma mort peut leur permettre d’évoluer, qu’il en soit ainsi. Il n’y a que comme ça que les cadavres arrêteront de tomber sur mon passage. »

Le mercenaire posa ses doigts sur le plan de travail juste devant lui, enjamba le cadavre d’un garde juste devant lui avant de sentir une légère vibration. Les poêles et les casseroles se mettaient à vibrer. Le métal qui les compose réagissait au champ magnétique. Elle n’était pas loin et elle n’était probablement pas la seule. Slade leva son œil en direction de Ray Palmer, lui suggérant de continuer leur course. Ils n’étaient probablement plus très loin du lieu de rendez-vous.

« Bon sang, on ne peut vraiment pas compter sur les autres. Il faut tout faire soi-même. » grogna une voix plutôt familière pour se détacher de l’obscurité.

Une voix qui ne laissait pas le mercenaire indifférent. Slade redressa vivement sa nuque. Sa main se rapprochait doucement du couteau de cuisine le plus proche. Il avait pourtant promis, il avait promis qu’il ne tuerait plus, pour lui et pour surtout pour ses enfants. Malheureusement, ses pulsions étaient beaucoup trop fortes. Il avait immédiatement identifié l’individu. Il savait ce qu’il avait fait à sa famille et surtout à son fils, Joseph. Le prisonnier se retourna vers l'homme, son arme au poing, il s’avança de quelques pas.

« Je ne pensais pas que tu tomberais aussi bas, mais c’est amusant. » Slade continuait de se rapprocher, le visage rempli de haine et les paroles de Sportsmaster ne vont pas arranger les choses. « Comment se porte ton fils ? Je n’ai pas pris de nouvelles. »

« Viens par ici, connard. » rétorqua le mercenaire en accélérant le pas.

Son adversaire jubilait de voir toute cette rage naître chez le mercenaire. Il allait lui sauter dessus, lui arracher la gorge et jouer avec ses boyaux. Il en mourrait d’envie, mais il n’en aura malheureusement pas l’occasion. Magenta n’est pas loin, le mur porteur à leur gauche explosa et tous les objets métalliques présent dans la cuisine gravitèrent autour d’elle.
Slade se retrouva le cul par terre, recouvert de poussière. Il laissa échapper un grognement mais la présence de Magenta ne le ralentissait pas. Il était là, juste devant lui et il aura sa peau ce soir. Il en oublia le rendez-vous, il en oubliait sa promesse, il oubliait Ray. La haine était trop forte et les pulsions suivaient. Le mercenaire ne réfléchissait plus, la voie de la raison a disparu. Il rattrapa son couteau avant que ce dernier ne soit emporté par le champ magnétique de Magenta. Il utilisait toute sa force pour le garder avec lui. Il se tenait sur ses deux jambes, enjamba les gravas pour sauter à la gorge de Sportsmaster qui était lui aussi à terre.

« JE VAIS T’ARRACHER LA GORGE FILS DE PUTE. »
hurla Slade.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 7 Nov 2019 - 15:00
Ray Palmer veut dire quelque chose ; il veut répondre.
Répliquer.

Renvoyer Slade Wilson dans son camp, comme on dit. Lui faire fermer son clapet. Lui rappeler toutes ses erreurs – toutes ses conneries.
Tous ses abus. Toutes ses folies.
Tous ses crimes.

Le scientifique veut, oui ; il le veut sincèrement, absolument.
Mais… il ne peut pas.
Il n’en a pas l’opportunité, hélas.


« Hughn. »

Ray est… figé. Bloqué.
Littéralement.
Il ne peut pas bouger. Il ne peut pas répliquer. Il ne peut même pas utiliser ses pouvoirs – il est immobilisé, littéralement.

Pour voir ce qu’il se passe.
Pour subir, d’abord, les paroles de Deathstroke… et voir ce qu’il se passe.
Voir l’attaque.

D’un vieil ennemi de Slade Wilson ; d’une vieille connaissance, qu’il n’a aucun plaisir à revoir – mais que ceux qui apprécient les bons combats sont heureux de retrouver, ici.
Sportsmaster.
Lawrence Crock ; mercenaire émérite, et concurrent direct de Deathstroke.
Qui se tient en face de ce dernier après les attaques – et sourit, sous son masque.

« Ha. »

Il fait jouer le filin entre ses mains, et glousse.

« Tu parles trop, comme toujours ! »

Slade Wilson bondit – mais Sportsmaster le reçoit.
En envoyant sur lui le poids olympique, placé au bout de son fil. Il le lance directement vers Deathstroke, en espérant toucher son visage… en espérant écraser son crâne, surtout.

Lawrence Crock a vécu ces derniers mois des moments compliqués, et il goûte avec plaisir les événements du moment ; une sorte de renaissance.
Il bondit sur le côté, et sort deux lames pour se préparer au combat. Il est prêt, il attend ça.

Collaborant avec la Secret Society of Evil, Sportsmaster a été de la majorité des missions – et l’a payé lourdement ; il est mort.
Il a été tué. Son torse défoncé par une lame.
Il a été ramené, cependant. Son esprit a été placé dans une sorte de monstre mécanique… et il vient de passer des semaines à attendre qu’un corps cloné soit terminé.

Lawrence Crock possède maintenant ce corps ; et il veut en profiter.
Il veut vaincre et briser Deathstroke, pour fêter ça.

Sauf que.
Sauf que… ça n’est pas le plan.

« AllonsAllonsCeN’estPasCeQuiEstPrévu. »

Une voix se fait entendre ; une voix rapide et précipitée.
Un choc sonique se fait entendre… et une traînée jaune apparaît, soudain.
Approche. Se rapproche.


The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Latest?cb=20160515130536&path-prefix=fr

Reverse-Flash ; Eobard Thawne.
L’ennemi intime de Flash, qui vient se placer entre Deathstroke et Sportsmaster.

« JeBloquePalmerPourQueTuTuesSlade. NeJouePasAvecLui. »

Ray grimace, en se rendant compte que son immobilisme vient de là ; Reverse-Flash.
Il l’a figé.
Cet enfoiré d’Eobard Thawne l’a figé, et il ne voit pas comment s’en sortir !

« DépêcheToi. OuJeM’enOccupe. »

Le Vilain se tourne vers Slade, et sourit ; il n’hésitera pas.
Il n’hésitera pas à le tuer… si Sportsmaster n’arrête pas ses bêtises, enfin !

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 11 Nov 2019 - 22:22

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Tout était plus clair dans la tête de Slade. Il a toujours eu une certaine rivalité avec Sportsmaster. Cela remonte à tellement loin que le mercenaire est incapable de se rappeler à quel moment tout avait dérapé. Peu lui importait, il le détestait. Le mercenaire n’avait jamais eu l’occasion de se venger. Il s’en était prit à son fils et même si Joseph était solide, il en était sorti avec une bonne amnésie. Il était indirectement responsable de tout les ennuies qui avaient suivi Slade jusqu’à maintenant.
Le mercenaire avait toujours son couteau en main et il avait laissé sa colère s’exprimer. Sortir de cette prison n’était plus qu’une quête secondaire. Slade voulait désormais anéantir Laurence. Il avait pourtant promis à Ray qu’il en avait fini avec son passé criminel. Mais lorsque Sportsmaster pointa le bout de son nez, c’était une autre histoire.

Son adversaire était prêt à le recevoir. Il esquiva les premières attaques de Deathstroke. Avec le sédatif qu’on lui avait administré, il était beaucoup plus lent, ses capacités étaient altérées. Laurence allait en profiter. Il écrasa son poing en plein visage, Slade ne parvient pas à esquiver. Il recula un premier pas et esquiva la deuxième attaque. Il enfonça sa paume dans le visage du blond pour l’empêcher de réaliser son coup de boule. Le mercenaire se décida alors de le repousser avec un coup de rotule directement dans les côtes.
Son nez était en sang et probablement tordu mais ça n’allait pas ralentir Slade. Ce n’était pas la première fois ni la dernière fois qu’il allait se casser le nez. Il ne lui faut que quelques secondes et un mouvement bien précis de la main pour remettre tout ça dans l’ordre. Pendant ce temps, un autre ennemi décida de faire son apparition. Eobard, bien évidemment, ce crétin ne pouvait pas venir seul à croire qu’il avait peur de se retrouver en tête à tête avec Deathstroke.

« C’est quand tu veux Palmer. »

Parce que le mercenaire avait bien conscience qu’il allait avoir besoin d’aide. Il ne craignait pas de les affronter tout les deux à lui tout seul, mais cela prendrait beaucoup trop de temps. Il prit le risque de pivoter son œil en direction de son partenaire qui était comme figé. Pendant un court instant, Slade pensait que ce crétin de professeur le faisait exprès mais ce n’était pas le cas. Il poussa un grognement avant de recevoir un nouveau coup de poing surprise de la part de Laurence. Il recula à nouveau. Le bas de son visage est désormais recouvert de sang.

« Tu es faible, Slade. » rétorqua Sportsmaster après avoir bien entendu les paroles d’Eobard. Il était presque déçu de devoir faire ça vite. « Regarde-toi, c’est à croire que tu ne tiens plus debout vieux débris. Je prends mon pied à te ridiculiser. » Il lève les yeux en direction Palmer « Sois-en témoin, Atom. »

Slade est rongé par la rage, mais répondre à ses provocations n’allait clairement pas arranger sa situation. Il se rapprocha de son adversaire. Il avait toujours son arme en main malgré le champ magnétique de Magenta, la lame restait coller à la main du mercenaire. Il tenta de poignarder son adversaire au niveau de la clavicule. Laurence para sans problème l’attaque en bloquant le poignet de Slade avec ses deux mains. Il le tordit jusqu’à lui faire lâcher son arme. Ce dernier se retrouva désarmé, Sportsmaster en profita pour essayer de taillader son torse avec son arme. Slade rétracta son torse et plia sa colonne vertébrale pour sentir le bout de la lame frôler sa chair déjà abîmé.

Il n’allait pas mourir comme ça et encore moins de sa main. Le mercenaire est déterminé. Pendant que Laurence essayait de le taillader avec sa lame, Slade décida d’attraper cette dernière à mains nues. L’arme blanche lui tailladait la main mais l’effet de surprise était efficace. Il en profita pour attraper son adversaire par la gorge et le fracasser contre le mur le plus proche.

« Je ne m’abaisserai pas à ton niveau, Sportsmaster. »
grogna Slade. « Plus maintenant. » Il le désarma d’un geste. La lame rejoignait la sienne. « J’ai changé et tu devrais en faire autant. »

Il envoya de nouveau sa colonne vertébrale heurter violemment le mur juste derrière lui, répliqua ensuite par un coup de poing en plein visage avant de viser l’estomac et de terminer par un coup directement sous la mâchoire. Laurence a également le visage en sang mais ça ne l’empêchait pas de rire.

« Franchement, qui pense une seule seconde que tu es capable de changer, Slade ? » se moqua-t-il avant que le mercenaire ne senti une lame taillader son ventre. « Redescend sur Terre, tu deviens sénile, mon vieux »

Simple réponse du mercenaire, un coup de pied bien placés dans les parties. Il profita de ce moment de diversion pour se tourner vers Ray qui était figé par le speedster qui observait la scène. Slade avait remporté ce round et ce combat prenait un peu trop de temps à son goût. Deathstroke ne réfléchit pas, il n’avait pas vraiment le temps, il fonça vers Ray en espérant pouvoir le libérer de son immobilisme. Malheureusement, il n’est pas plus rapide qu’Eobard qui se jeta sur lui.

« TropLent, beaucoupTropLent »

Slade est à terre, à deux mètres du professeur. Il essayait immédiatement de se remettre sur ces deux jambes mais Eobard se retrouva juste au-dessus de lui et lui brisa une de ses rotules d’un simple coup. Il hurla de douleur avant que son dos ne retourne à sa place initiale. Eobard était au-dessus de lui. Son bras accéléra, tremblant à une vitesse folle et le bout de ses doigts se rapprocha lentement de la boite crânienne du mercenaire qui essayait de le retenir par la simple force de ses bras. Il serrait les dents, il avait quelques difficultés pour retenir son adversaire qui n’allait pas tarder à lui exploser le crâne. Slade prit le risque de ne le retenir qu’avec un seul bras.
Il cherchait une arme, quelque chose, n’importe quoi, un miracle pour se sortir de cette situation. Il ne parlait pas, il ne quittait pas son ennemi du regard. Ses doigts arrivaient à effleurer n morceau de bois, une spatule en bois parfait. Avec toute la force qu’il lui restait, il envoya directement le manche dans l’organisme, juste au-dessus du bassin de son adversaire.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 12 Nov 2019 - 14:45
Ray Palmer ne bouge pas ; parce qu’il ne peut pas.
Absolument.
Et ça le rend fou.


« Hrm. »

Il grogne, cependant ; il se crispe.
Parce qu’il essaye.
De se libérer. De sortir du blocage imposé par Eobard Thawne.
De s’échapper.


« Hughn. »

En vain ; ça ne fonctionne pas.
Atom reste bloqué.

Il pourrait sûrement s’échapper en changeant de taille, en modulant pleinement sa masse ; s’il avait tous ses pouvoirs.
Ce qui n’est pas le cas, hélas.

Reverse-Flash le maintient dans une zone de blocage, une sorte de coupure en dehors de la mobilité et du Temps ; l’idée est terrible, étouffante.
Le scientifique en lui commence à raisonner pour comprendre comment tout cela a pu se passer… mais l’homme d’action en lui rejette tout cela. A regret.

La folie scientifique des pouvoirs de la Force Véloce n’ont jamais cessé de l’attirer – notamment quand il a travaillé avec Barry sur la fameuse moto de Neutrina.
Mais ce n’est ni le lieu, ni le moment pour cela.
… parce que Slade Wilson est sur le point d’être tué, et il doit empêcher cela.

« Ha. »

Bien que Sportsmaster, a quelques mètres, commence à rire de bon cœur, sous son masque.

« Vas-y, mec. »

Il a mal ; il souffre.
Il est clairement en sale état, et Deathstroke s’est révélé être le vainqueur dans leur affrontement. Même affaibli, le vieux mercenaire reste le meilleur.
Bien que cela ne compte plus, là.

« Défonce-le. »

Lawrence Crock se persuadera que ce n’est pas de sa faute – qu’il n’était pas en forme, alors que Slade Wilson jouait sa survie ; il se racontera des fables, pour tenir encore la tête haute.
Les faits demeurent.
Deathstroke a battu Sportsmaster.
Et c’est bien Reverse-Flash qui, avec un sourire immense et mauvais, se prépare à donner le dernier coup à Slade.

« J’enAiAssezDesLents. »

Il lance sa main sa main pour frapper.

« TuVasCrev… AAAAARGH !!! »

Reverse-Flash hurle, cependant ; il s’interrompt, se bloque.
Parce que Slade Wilson contre-attaque.

Deathstroke frappe violemment Eobard Thawne, qui recule et se tient le ventre ; il souffre.
Il n’a rien vu venir. Il n’a rien pu faire.
Il tente de se reprendre… mais relâche sa concentration, alors.

« Eobard, att… ACK ! »

Sportsmaster hurle, et Thawne se tourne vers lui ; trop tard.
Lawrence Crock est projeté sur plusieurs mètres – car un poing avec une densité augmentée vient de s’abattre sur son visage.
Le mercenaire roule sur le sol, et s’abandonne dans l’inconscience. Reverse-Flash se crispe, en comprenant.

Ray Palmer est libéré ; et énervé.
Reverse-Flash souffre, et a du mal à se reprendre. Deathstroke va se relever, aussi.
Ça risque de faire mal…

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 12 Nov 2019 - 22:59

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Slade avait du affronter seul deux adversaires redoutables. Même avec une certaine quantité de sédatif qui se promenaient dans ses veines, la tâche n’était pas aussi facile. Le Terminator portait bien son nom. Il avait réussi à mettre à terre le premier candidat. En souhaitant venir en aide à son partenaire, il est tout de suite intercepté par le Reverse-Flash qui tenta sa chance. Malheureusement, il n’aura pas le droit à la clémence de Slade.
Eobard était pourtant si près du but. Il avait blessé violemment le mercenaire, le plaquant au sol et l’empêchant de se redresser en lui brisant une rotule. La douleur est extrême mais ce n’était pas le moment de se déconcentrer. Slade était parvenu à rendre les coups à son adversaire avant qu’Atom ne se décide d’intervenir. Deathstroke redressa sa colonne vertébrale pour la décoller du sol, il observa son partenaire qui avait finalement pu se libérer de l’emprise du speedster.

« Je vais faire comme si tu ne l’avais pas fait exprès. » lança le mercenaire, une autre pique avant de trainer sa jambe vers lui.

L’os de sa jambe est complètement délogé, c’était douloureux. Cependant, ce n’était pas la première fois que le mercenaire avait à faire avec ce type de blessure. Il taquinait son partenaire, mais il avait parfaitement conscience que ce n’était pas la faute de Ray. Mais c’était l’occasion de le taquiner à nouveau et il n’allait pas s’en priver. Il n’était pas stupide. Il reporta machinalement son attention sur sa rotule. Il savait ce qu’il devait faire, c’était douloureux mais réparable. Il attrapa le manche de la spatule brisée qu’il avait enfoncé dans la chair d’Eobard et le déposa entre ses dents. Il le mordait de toute ses forces, se préparait psychologiquement avant de replacer ça d’un coup sec et calculé. Il mord le morceau de bois de toute ses forces, un cris étouffé s’échappait de ses cordes vocales. Il essayait de contenir sa douleur mais il ne pouvait pas se retenir de laisser échapper quelques jurons.

« AH. BORDEL DE MERDE. » hurla le mercenaire

Tout était rentré dans l’ordre. Le mercenaire retira le morceau de bois qu’il avait entre ses dents et qui avaient désormais la marque de sa mâchoire en plus du sang d’être tâcher du sang d’Eobard. Il avait probablement avalé quelques gouttes de sang de sa victime en voulant se soigner. C’est écœurant mais Slade allait s’en remettre.
Il s’était redressé pour observer les deux corps à terre. Son attention se focalisa machinalement en direction de Sportsmaster, puis Atom. Il pouvait abandonner, se focaliser sur sa principale mission et l’oublier. Mais il ne pouvait pas effacer de sa mémoire ce que cet homme avait fait et les mauvaises habitudes ont la vie dure. On ne s’improvisait pas gentil garçon en un jour. Slade était rancunier et il avait une occasion en or inconscient juste devant lui.

Le mercenaire fait demi-tour, les poings serrés et le visage fermé. Il se retourna vers Laurence inconscient. Il pourrait lui fracasser le crâne, lui tirer une balle dans la tête s’il avait ses armes. Il se contente d’un premier coup de pied dans les côtes pour le réveiller. Slade veut en profiter, son sadisme reprend le dessus.

« Quoi ? C’est tout ? »
rétorqua le mercenaire, un léger sourire narquois sur son visage. Il se pencha pour agripper le cou de sa victime et le forcer à se redresser pour arriver à son niveau. « C’est tout ce dont tu es capable. »

Un autre cou dans l’estomac, le mercenaire est contrôlé par la colère et la rage. Son honneur et la vie de son descendant ont été bafoué par cet homme. Il pouvait en finir, lui briser la nuque pour être certain qu’il ne s’en prendra plus à l’un de ses enfants. Slade plaqua le corps à moitié conscient de son adversaire contre le mur qui avait déjà été lézardé et abîmé durant leur combat. Derrière ce visage remplis de colère se cachait un semblant d’hésitation qui grandissait. Même s’il voulait se venger et venger son fils, il lui avait fait une promesse, celle de mettre de côté tout ce qui le rendait toxique. Il n’entendait pas son partenaire, sa voix résonnait dans son esprit sans atteindre sa boite crânienne.
Finalement, le mercenaire se rapprocha de sa victime, l’agrippant toujours par la peau du cou, plantant les ongles dans sa chair et le privant d’oxygène de temps en temps. Il serrait de plus en plus jusqu’à lui couper complètement la respiration. Il appuya ensuite sur la blessure qu’il lui avait fait au niveau des côtes. Il fallait que ça fasse mal pour que le message puisse passer.

« Je pourrais te faire bien pire. » affirma Slade alors que le sang continuait à s’échapper de ses narines. « Alors je veux que tu écoutes très attentivement car je ne le répéterai pas deux fois… » Il rapprocha son visage qui n’était plus qu’à quelques centimètres de celui de Laurence. « Reste à l’écart de mes enfants ou la prochaine fois, ce ne sont pas tes côtes que je casserai. »

Il lâcha Laurence, le jeta comme une vieille poupée de chiffon. Il ne pouvait pas cacher sa frustration. Le vrai Deathstroke ne lui aurait pas laisser la vie sauve, mais aujourd’hui, Slade souhaitait être un autre homme et Ray en était témoin. Il se rapprocha de lui, un visage fermé mais la colère avait fini par s’évaporer sur ce dernier. Ces poings étaient toujours serrés pour canaliser cette haine qu’il essayait de garder pour lui.

« C’était personnel, Palmer. Je devais le faire même si ça nous a fait perdre du temps. »

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 13 Nov 2019 - 11:55
Ray Palmer grimace, en s’approchant de Reverse-Flash.
Ce dernier est blessé – mais est encore capable de causer des dégâts ; et Slade Wilson n’aide pas, en remerciant à sa façon celui qui vient de l’aider.


« Si je l’avais fait exprès… »

Le scientifique jette un coup d’œil rapide en arrière, et lance un regard sombre vers le mercenaire.

« … je serais intervenu après qu’il ait plongé sa main dans ta gueule. »

La réplique est sèche ; mais sincère.
Atom veut toujours voir Deathstroke mourir. Il souhaite que cela intervienne via la méthode légale – en suivant les règles ; pour que Slade Wilson soit jugé et condamné, légalement.
Mais le principe demeure ; il veut que le mercenaire meurt.
Et il ne l’aide que pour sauver d’autres vies – que pour empêcher que le pénitencier Iron Heights devienne un véritable charnier.

« Palmer. PetitPetitPetitPalmer. »

Eobard Thawne se rappelle à lui, cependant ; cela n’a rien non plus d’agréable.


« Eobard. »

Ils se connaissent ; ils se connaissent bien.
Mais ça n’est pas agréable.

Ray Palmer a, un temps, noué une haine intime envers Reverse-Flash – qui s’en est beaucoup pris à lui ; qui a poussé Atom à certains retranchements, et notamment créer un double temporel pour attaquer Eobard.
Ça ne s’est pas bien terminé… mais ils en sont restés là.
Jusqu’à aujourd’hui.


« Tu peux essayer de tuer Slade ; mais je vais t’en empêcher. »

« MaisTuEsAffaibli. ÇaSeVoitPetitPetitPetitRay. »

« Je suis en effet affaibli… mais tu es blessé. »

Un sourire mauvais glisse sur le visage de Ray.
Voir la souffrance du Vilain lui fait plaisir ; il ne devrait pas, mais c’est comme ça.
Et c’est bon.


« Tu peux essayer de le tuer… ou essayer de te soigner.
Quelle vie compte plus, pour toi ? La sienne à prendre – ou la tienne à sauver ? »


C’est au tour de Reverse-Flash de grimacer ; de se crisper.
Il comprend. Il comprend que Ray a raison.
… et il déteste ça.
Mais il n’a pas le choix. Les coups portés par Deathstroke ont été précis, et le touchent vraiment ; il a besoin de soins – de soins rapides.

« MauditSoisTu. TuLePayeras. VousLePayerezTous. »

Eobard Thawne s’emporte – hurle ; mais disparaît.
En un éclair. En un choc.
Il s’évapore. Il file. Il se précipite ailleurs… et abandonne les combattants ici.

Enfin ; ceux qui restent debout.
Car Slade Wilson s’est occupé de Sportsmaster… et il ne reste plus grand-chose de lui, déjà.


« Hey. »

Atom se tourne vers le mercenaire, et découvre alors l’état de Lawrence Crock.
Son regard glisse sur ce dernier quelques instants, puis revient vers Slade Wilson ; il hausse les épaules.


« Tu l’as pas tué ; c’est un connard.
Ça me va. »


Ses paroles peuvent choquer, venant d’un Héros – mais il assume.
Il sait.
Il sait que Sportsmaster est un tueur et un mercenaire, pas mieux que Deathstroke ; il sait aussi qu’ils ont un contentieux. Et Slade s’est arrêté avant de le tuer.

Ça lui va, oui.
Ça ne devrait pas, mais… ça lui va.


« Tu peux… avancer ? »

Il soupire, et grogne ; son corps tremble encore, un peu.
Le blocage par Reverse-Flash a laissé des traces – et son organisme se remet encore difficilement des produits donnés par le pénitencier, pour limiter ses pouvoirs.

Iron Heights tremble, encore ; la situation empire.
Il va falloir bouger, à nouveau… s’ils en ont la possibilité !

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 233
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : En état d'arrestation
Localisations : Canada
Secret Society

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 13 Nov 2019 - 23:24

«The Terminator & The Tiny Titan »
ft. Ray Palmer
_____Slade avait épargné une vie. Il ne fallait pas se voiler la face, le mercenaire avait fait cela à contre-cœur. Son visage encore légèrement défiguré par cette colère qui l’envahissait. Le professeur répond à la petite tacle de son partenaire, bien évidemment. Ce dernier laissa échapper un léger sourire au coin avant d’enjamber le corps douloureux du Reverse-Flash qui s’amusait à provoquer l’ancien héros. Slade le laissait faire, il se redressa pour se tenir sur ses deux jambes. L’une d’entre elle était plutôt douloureuse. Même s’il avait tout réparé et remit son os à sa place, la douleur allait être encore présente pendant quelques heures avant de s’estomper.

« Il n’aurait jamais pu le faire. » rétorqua le mercenaire en enjambant son adversaire tout en ne manquant pas de lui écraser la main avec le talon de sa chaussure. « Il est trop lent. » se moqua-t-il pour humilier son adversaire une dernière fois.

Il laissa Ray Palmer en finir avec lui tout en gardant une oreille attentive à la scène. Leur chemin se sont croisés plus d’une fois apparemment. Contrairement à ce qu’il pourrait penser, Slade n’était pas le seul ennemi récurrent d’Atom. Une fois qu’il avait terminé sa petite affaire avec le speedster, il ne manqua pas de souligner l’effort du mercenaire. Il n’en fallait pas moins pour le mercenaire pour tuer un adversaire. S’en prendre à ses enfants étaient probablement la goutte d’eau qui avait fait déborder le vase. Pourtant, le mercenaire avait épargné sa vie, preuve qu’il voulait changement. Mais le changement sera-t-il durable ? Ray lui demanda s’il était capable d’avancer. Même si Slade tenait sur ses deux jambes, la douleur se lisait dans son visage après l’agacement.

« Ça devrait le faire. » rétorqua le mercenaire en essayant de mettre sa fierté et son égo de côté, pour une fois. « On a perdu assez de temps ici. On ne devrait plus être très loin. »

Il prit quelques secondes pour observer Ray. Il savait que les attaques du Reverse-Flash n’était pas sans conséquences. Il remarqua facilement les tremblements de son partenaire. Il avait quelques difficultés et il n’arrivera pas à les cacher à Deathstroke. Ce dernier fit quelques pas, il boitait, sa jambe était douloureuse et son os craquait au moindre pas. Mais il ne se laissait pas abattre, d’autant plus que le toit au-dessus de sa tête était sous le point de s’écrouler. A mesure que le duo se rapprochait du point de rendez-vous, Iron Heights se transformait en ruine. Le mercenaire supportait la douleur quelques mètres, laissant s’écouler une trainée de sang derrière lui. Il finit par reporter son attention sur Ray et attrapa son bras.

« Tu trembles. » affirma Slade. « Les pouvoirs du Reverse-Flash sont difficilement encaissable surtout quand on est limité, ce qui est ton cas. » un ange passa. « Ne me mens pas. Si on ne se sert pas un minimum les coudes, on va finir sous les décombres à notre tour. »

Il posa le bras de Ray autour de sa nuque pour l’aider à marcher. En se concentrant sur lui, il en oubliait sa rotule douloureuse et ils avancèrent ensemble avec quelques difficultés. Ils étaient beaucoup plus lents que prévu, tout deux handicapés par les différentes épreuves qu’ils avaient dû affronter. Le mercenaire n’est pas infaillible et la fatigue commençait à se faire ressentir. Des gouttes de sueurs s’échappèrent de son front. La paupière de son œil commençait à se faire lourde et le souffle de plus en plus difficile.

« Tu vas pouvoir te débarrasser de moi et retourner à tes occupations... Enfin non, ton dernier foyer est probablement sous les décombres à l'heure où on parle. Oups ? »

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Ray Palmer
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1541
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Fate ; Tempest ; Kalel.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 14 Nov 2019 - 13:13
Ray Palmer fronce les sourcils, et grimace ; il reste stoïque.
Surpris, en fait.

Surpris de l’attitude de Deathstroke. Surpris de sa proposition. Surpris de ses mots.
Surpris de sa volonté… d’aider.
De l’aider lui, en fait ; alors qu’ils sont ennemis. Alors qu’ils ne s’aiment pas. Alors qu’ils ne se supportent pas.
Alors que, fondamentalement, Atom veut que Slade Wilson meurt ; légalement, certes. Mais le vœu et la volonté sont réels.


« Hrm. »

Un grognement lourd s’échappe de sa gorge.
Slade s’approche ; Ray ne bouge pas.


« C’est… »

Il soupire ; il ferme les yeux.
Foutue situation.
Foutue journée qui le pousse à sauver la vie de Deathstroke… et même devoir subir son souhait de l’aider ; lui.
Foutue journée, oui. Foutu Slade Wilson, aussi.


« C’est… gentil. »

Il rouvre les yeux, et grimace encore.

« Et… ouais. Ça va pas.
Thawne m’a… il m’a bloqué ; il m’a figé dans le Temps, en fait, et dans le Mouvement. On… on s’connaît. Il… il a tué des gens devant moi, et ça… ça a été une vendetta. Entre lui et moi.
Ça s’est… pas bien fini. »


Palmer soupire, puis détourne les yeux.

« C’est… ça va passer. T’inquiète. »

Le tremblement, déjà, baisse en intensité ; ça s’améliore, en effet.

« J’ai… j’me débrouille. Seul. »

Fierté. Ego. Arrogance.
De fameuses failles dans la personnalité de Ray Palmer.
Mais des éléments que Slade Wilson peut bien comprendre – car il fait face aux mêmes défauts et difficultés, pour son propre cas.


« Mais… merci. »

Atom hoche la tête, et grimace un sourire ; léger.
Mais sincère.
… même si ça ne lui plaît pas, en fait. Même s’il ne supporte guère ce que Deathstroke est en train de faire – car il se révèle humain. Car il se révèle loin du monstre sans âme et sans conscience que tous voient en lui.

Cela devient plus… difficile de le haïr, alors.
Et ça ne plaît pas à son camarade de galère ; car ce dernier sent qu’il va devenir difficile de vouloir encore la mort de Deathstroke… si Slade Wilson se révèle presque sympathique.


« Et… t’occupe pas d’mon foyer, mec. »

Il soupire, et avance doucement, en se tenant aux murs.

« Je… j’peux en avoir où j’veux, en rapetissant des maisons. »

Un léger sourire accompagne ses mots.

« C’est… c’est sûrement mieux que le lit d’camp où tu dors, en attendant que tes ennemis te trouvent, nan ? »

Une pique ; une nouvelle.
Plus légère, cependant.
Plus douce. Moins agressive.
Comme si… comme si Atom se calmait, un peu ; comme s’il s’apaisait, en face de Slade Wilson.
Le principe ne lui plaît guère – mais il n’a pas le temps d’y penser plus.

« Ho, le doux rêve du foyer. »

Car une voix se fait entendre. Car une voix interrompt ses pensées.

« Si loin, pour vous… mais si accessible, pour moi. »

Une voix se fait entendre – et une forme apparaît.
Elle naît, en fait.
Elle naît du sol… elle s’en échappe ; d’une flaque. Elle s’échappe d’une flaque.
D’une flaque d’eau – qui réfléchissait l’image.
D’une flaque… qui était en soi un miroir !

« Je pourrais vous y emmener… si vous y mettez le prix. »

L’homme sourit ; l’homme triomphe.
Avec son lourd accent écossais, et sa suffisance.

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke] Latest?cb=20081122214731
Evan McCulloch – le deuxième Mirror Master.
Un Rogue.
Capable de les emmener loin d’ici… ou de les perdre dans la Dimension du Miroir !
Autant un allié qu’une menace – à appréhender avec attention…

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

The Terminator & The Tiny Titan [Deathstroke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» univers terminator 4
» Recherche titan imperator
» Spacewolf Terminator par Laurent Exposito
» [AIDE] - Connexion HTC TITAN avec PC
» Titan Garde Imperiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City-