-42%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur robot iRobot Roomba 981
579 € 999 €
Voir le deal

 

 Vermintide - [Libre]

Queen of Fable
Queen of Fable
Super-Vilains
Inscription : 24/11/2019
Messages : 29
Localisations : Dans des livres...
MessagePosté le: Mar 10 Déc 2019 - 21:07
Musique:
 

Scientia potentia est

Le savoir c'est le pouvoir, le vieil adage malgré des siècles d'usages était pour ainsi dire intemporel, en tout temps celui ci se vérifiait comme étant une vérité des plus absolus qui soit. En toute époque, combien de généraux avaient su habilement mener leurs troupes à la victoire en suivant cette simple vérité, combien de politiciens avaient pu se hisser au sommet en suivant cette simple vérité, combien d'hommes et de femmes quelconque avaient su à un moment ou a un autre se débarrasser de rivaux gênant en suivant cette simple vérité...

Impossible à dire.

Mais ils étaient nombreux.

Très nombreux.

La noblesse animale était habile et savante, contrairement à ce que l'on pourrait croire, ses illustres membres ne se laissaient pas gouverner par leurs instincts... Enfin... Pas tout le temps du moins. Cependant, lorsqu'ils le voulaient, les sangs bleus pouvaient se montrer habiles, rusés, retors. Mais jamais ils ne se démenaient autant afin d'espérer atteindre l'excellence que lorsqu'ils servaient la Couronne. Et ces heures d'ambitions et de complots, celle ci avait de nombreuses tâches à confier à ses loyaux sujets. Si la majorité d'entre eux demeuraient dans le royaume au sein du livre, ce n'était cependant pas le cas des Rats. Le clan des rongeurs, spécialisé depuis fort longtemps dans les actions clandestines avait reçu une tâche bien particulière qui commandait de se rendre sur Terre, au sein du nouveau monde, dans la ville que l'on nommait Gotham. Et ce afin de s'emparer et de sécuriser des informations stratégiques vis à vis de l'époque, et notamment de l'état de l'Europe. Le Duc Ludovico, patriarche des rats se dévoua à cette quête avec zèle. Bien vite, ses rôdeurs, coupes jarrets, assassins et autres rats des ombres se dispersèrent en nombre dans les recoins obscurs d'une ville sinistre.

Bien vite, ceux ci obtinrent des résultats plus que satisfaisants, ils chapardèrent par ci des journaux et des ouvrages délaissés, fouillant poubelles et ordures, s'introduisant à la faveur de la nuit dans quelques demeures afin de subtiliser d'éventuels documents d'intérêt. Cependant ce n'était pas assez. Fidèles à leurs passions pour la fourberie, ils commencèrent à interpeller quelques citoyens isolés, tantôt dans des ruelles escarpés, tantôt dans des lieux abandonnés ou encore dans les égouts qui courraient sous la ville. Les rats étaient bons lorsqu'il s'agissait de faire parler les agneaux égarés loin du troupeau. Ils étaient même très bons. Quelques menaces par ci avec assurance du nombre, quelques coups de surins au préalables, une petite course poursuite encadrée dans des tunnels. Un habile mélange de "finesse" et de sauvagerie. En fin de compte, ils finissaient tous par collaborer et discuter volontiers même si beaucoup étaient des ignorants.

Bien évidemment, les rongeurs ne laissèrent presque aucun témoins dans leur sillages, les rares "épargnés", avaient soit "perdus" leurs langues et leurs yeux, soit la raison... Eh, après tout qui prêteraient attention aux dires de fous. Pour ce qui était des autres, les rats faisaient en sortes de disposer des corps. Il y avait bien assez de places dans cette ville pour les dissimuler. Et si besoin, ils pouvaient toujours s'offrir un repas...

Mais comme l'on peut s'en douter... De tels agissements, même avec tous les efforts du monde afin d'essayer de les dissimuler, ne pouvaient qu'attirer l'attention à un moment ou à un autre. Après tout, dans cette société moderne, les indices qui s'accumulaient aller finir par se voir. Ce n'était qu'une question de temps en fin de compte avant que les héros locaux ne portent leurs regards sur les "mystérieuses disparitions" et les "vols de journaux et d'ouvrages". Oui... Une question de temps.

Cependant, d'autres intérêts avaient vu le jour au sein de la cour royale, la Reine réclamait une prise sur le monde réel par l'intermédiaire d'un miroir par lequel elle pourrait observer et "participer" aux manoeuvres de ses chers sujets. Aussi, voilà que trois acolytes aux longues moustaches aux allures de voleurs digne de ces jeux de rôle médiévaux dont raffolent les enfants, se retrouvaient à transporter sur leurs frêles bras une création de leur souveraine enroulée dans un long drap écarlate. Ceux ci courraient à la suite de leurs homologues, qui eux avaient les mains libres, ou tout du moins pouvaient manier l'arc, la dague et quelques autres outils essentiels aux gens de l'ombre.

"Plus vite ! La nuit n'est pas éternelle... Hâtez vous donc !"


Chef d'escadre:
 

Siffla le rongeur en tête de file. La course folle se poursuivit pendant quelques minutes, puis à l'extrémité d'une allée reculée, l'étrange convoi s'arrêta. Le chef d'escadre d'un signe de la main ordonna le silence, puis tout en se collant au mur, il se pencha légèrement afin de laisser dépasser une partie de sa tête. Son regard se porta sur un supermarché de l'autre côté de la rue, fermé de nuit. Personne, si ce n'est d'éventuels vigiles à l'intérieur.

Un regard à gauche, personne.

Un regard à droite, personne.

Seul l'obscurité et les maigres éclairages de lampadaires vieillissants. Il commence à se faire tard, et le voisinage dors à point fermé. L'heure idéale pour agir.

"Vous savez ce que vous avez à faire."

Tous acquiescèrent silencieusement, ça commença. Les rongeurs se précipitèrent en direction de leur cible, bien décidés à pénétrer à l'intérieur. Ils étaient seuls, avec une poignée d'ignorants qui allaient connaître l'enfer en cette nuit... Ou du moins pensaient-ils ainsi.

Qui sait... Peut être des imprévus allaient-ils se présenter à eux...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Déc 2019 - 17:08
Il y avait longtemps que « l'équipe » n'avait pas été réuni. Depuis que la mairie de Gotham City avait érigé la « Loi des Robins », c'est à dire une loi interdisant aux jeunes de se faire justice en portant le costume de Robin et qui autorisait la police a arrêté les jeunes qui portaient du rouge et du jaune, sans sommation. Depuis que le Nid, commanditaire du groupe de jeune, avait décidé de couper tout contact. Depuis que Batman était revenu. Bref, depuis un petit bout de temps. Mais ce soir, était un soir particulier.

En effet, Riko Sheridan, l'une des jeunes du groupe We Are Robin, avait été choisis par l'ancien Red Robin, devenu aujourd'hui le nouveau ou l'un des nouveaux Batman, avait décidé de faire d'elle sa partenaire. Sa Robin. Un véritable honneur, quand on savait ce que cela voulait dire pour elle. Quand on savait le nombre de jeune talentueux qui aurait pu être choisis à sa place. C'est comme si elle avait remporté un concours de jeune héros. Et que le jury, c'était Batman lui-même ! Un Batman qui avait lui-même été Robin autrefois, qui plus ait. Et elle avait décidé d'entre parlé au groupe, à ses amis. Parce qu'il l'avait aidé à atteindre ce rêve. Et qu'il méritait d'être mis au courant.

Mais elle avait décidé, avant ça, de se faire aider dans une affaire des plus étranges. Dans le quartier, des dizaines de personne avait été porté disparus. D'autre était revenu mutilés, ou complètement fous, baragouinant à propos d'homme-rat médiévaux et tortureurs. Difficile à démêler le vrai du faux, et c'était sans doute d'ailleurs là la tactique à employer. Elle en avait parlé aux Robins, et avait demandé de l'aide sur l'affaire, car l'une des victimes était une camarade de classe. Traite de blanche, violeur, rançonneur... difficile à dire à qui ils avaient à faire. Mais une petite course en groupe, pour fêter la promotion de Riko et le bon vieux temps, c'était idéal.

Seul les plus téméraires avaient répondu présent. Dre, ou André Cipriani, était là. Vêtu d'un long manteau à capuche noir, le jeune boxeur était un délinquant qui détestait l'autorité. Autant dire que la Loi des Robins, ça lui passait au dessus, et même ça l'encourageait à continuer. DaxAtax, Daxton Chill, le mécano du groupe, était là aussi, avec ses drôle de lunettes et sa crête de punk. La dernière présente était Robina, alias Isabella Ortiz, ou Izzy. C'était à la fois l'amie et la rivale de Riko, et elle sortait avec Duke Thomas, l'ancien leader du groupe devenu The Signal, un autre sidekick du Batman originel. Riko aussi aurait voulu sortir avec Duke, malheureusement, sa timidité l'avait empêcher de passer le cap, quand Izzy était bien plus sûre d'elle, et plus jolie. Oh, et il y avait Shug-R, dont Riko ne connaissait pas vraiment le nom car elle était toujours en communication à distance sur son pc. C'était le soutiens logistique, en quelques sortes.

« Pourquoi t'es en costume, R-Iko ? S'interrogea Dre. Tu sais bien qu'on doit faire profil bas, avec cette loi de merde. Duke nous avait dit que les Robin, c'était terminé.

« Oui, je sais bien... c'est juste que... bref je vous en parlerai quand on aura fini avec cette histoire d'enlèvement.

« Tu sais quoi sur cette histoire ? Demanda Izzie.

« Pas grand chose... les témoignages diffèrent les uns des autres, impossible d'avoir une idée claire. Ce qu'on sait, c'est qu'ils sont nombreux, rapide et efficace. Mais on sait pas s'ils font partis d'un gang, qui est leur chef, ni rien. On sait même pas vraiment ce qu'ils cherchent.

Les jeunes héros des rues restèrent dubitatifs. Des nouveaux gangs criminels naissaient et mourraient chaque jour à Gotham. Parfois ils avaient des objectifs clairs, parfois ils étaient dirigés par un fou sorti d'Arkham et il était difficile de prédire leur prochain mouvement. En général, les enlèvements de masses avaient un rapport avec la prostitution ou l'esclavage, mais il y avait quelques anomalies avec cette hypothèse, comme le fait qu'un homme malade et âgé faisait parti des victimes recensés. Ou que certaines personnes furent relâchées. Il n'y avait aucun lien entre les victimes. A part peut-être une proximité de quartier.

@Shug-R Les gars, j'ai peut-être quelque chose d'intéressant. Une alarme silencieuse a été déclenché dans un supermarché à Middletown. C'est à quelques pâtés de maisons de votre position. Vous devriez aller voir ça. J'envoie les coordonnées.


@R-Iko Ok, on va voir ça











Les Robins se mirent alors en mouvement. Peut-être que l'alerte donnée n'avait rien à voir avec ces malfaiteurs, mais de toute façon, s'il y avait de l'action et des actes criminels, les héros étaient là pour intervenir.
Revenir en haut Aller en bas
Queen of Fable
Queen of Fable
Super-Vilains
Inscription : 24/11/2019
Messages : 29
Localisations : Dans des livres...
MessagePosté le: Dim 22 Déc 2019 - 1:48
Musique:
 
Le moins que l'on puisse dire, c'est que les serviteurs du trône, qu'ils soient lupins, félins ou rongeurs n'avaient pas la moindre considération sur des questions d'ethnie, d'âge, de taille ou quoi que ce soit d'autres lorsqu'on en venait à parler des habitants de la Terre. A leurs yeux, ils étaient soit des agneaux égarés, soit des serfs déloyaux ou tout simplement des vermines bonne uniquement à leur servir de proie lors d'une chasse traditionnelle au sein des vieilles forêts. En général, ces appréciations étaient laissés à la discrétion des bêtes, chacune d'elle avait ses avis bien que de manière générale, les bêtes-liges s'alignaient sur les pensées de leurs suzerains respectifs en la matière. La situation n'avait aucune espèce d'importance. C'était ainsi. C'était comme ça.

Les rats ne fichaient éperdument au sein de Gotham à qui ils soutiraient leurs informations. Ils le faisaient. Ce soir ne serait pas différent des nuits et jours précédents. Il ne fallut pas plus de deux minutes afin que cette meute de bêtes encapuchonnées ne traverse la route. Ils longèrent alors les murs à l'abri de toute source de lumière afin de gagner une porte dérobée se trouvant à l'arrière. Celle ci était fermée à clé et donnait sur la partie des lieux où les marchandises destinées à être mise sur les étagères à la vente étaient livrées.

Trois individus se grimpèrent dessus mutuellement afin de pouvoir atteindre la poignée. Ils tentèrent alors de crocheter celle ci. Sans succès. Peu enclins à la patience, la voie fut dégagée à coup de lames. Ce qui eut pour effet entre autre de déclencher une alarme silencieuse habilement disposée et d'alerter par la même occasion les vigiles qui commencèrent à rappliquer. Ceux ci, lampes-torche dans une main et arme de poing dans l'autre pénétrèrent avec prudence dans l'aile arrière du supermarché. Méthodiquement, ils inspectèrent les lieux, et en particulier les coins assez grands où d'éventuels assaillants étaient susceptibles de se dissimuler. Rien. Seule une porte ouverte et un imposant miroir disposée contre un mur.

"Grossier personnage, pointer un faisceau lumineux vers ma personne ? Comment osez vous ?"


L'un des gardiens ayant décidé de s'approcher du miroir mentionné tomba à la renverse sous ces propos, stupéfié de constater que quelque chose se mouvait dans le verre de l'objet. La Reine des Fables, siégeant dans son trône, contemplait depuis son palais un individu bedonnant dans un uniforme des plus ridicule. Ses collègues par ailleurs ne tardèrent pas à courir à son secours afin de le remettre sur pied, il aurait en effet été très disgracieux pour ce brave homme de faire la tortue plus que nécessaire.

La Dame des histoires souriait à la vue de ce spectacle tandis que les intéressés étaient désormais en train de bégayer et se demandaient à haute voix avec d'odieux jurons ce qui s'il passait.

"Gentils serfs, nous avons quelques questions à vous poser. Je vous demanderais de nous écouter avec ferveur. Et afin de nous assurer que vous compreniez bien nos exigences..."

Elle claque des doigts, et soudainement, les créatures bipèdes qui se terraient dans les ombres, sous les étagères, derrière les caisses et dans les recoins inaccessibles pour des humains sortirent soudainement lames au clair dans un vacarme impressionnant. La scène dura une poignée de minutes. Les assaillants submergèrent bien vite les vigiles par le nombre et par les angles d'attaques. Une flèche habilement tirée en désarma un avant qu'il n'ai eut le temps de faire usage de son arme. Un coup d'épée dans le talon d'un second força celui ci à plier le genoux. Une dague mise sous la gorge d'un troisième par un rongeur un peu acrobate força celui ci à la reddition. Propre, et rapide.

Des grésillements se firent alors entendre, venant des radios des individus, des paroles en émergèrent, faisant mention d'un appel à la police.

"Il y en a encore un. Et il appelle d'autres humains." Constata le chef de raid.

"Alors qu'on lui coupe la tête. Nous n'avons que faire de serfs déloyaux qui ne désirent pas coopérer. Un exemple est de mise". Rajouta la Reine depuis son miroir.

"Bien votre majesté, vous là bas ! Fouillez les lieux et rapportez moi la tête du malandin ainsi que tout objet... D'intérêt."


Les rats s'exécutèrent. Certains s'éclipsèrent à la recherche du planqué tandis que leurs homologues relocalisèrent le miroir ainsi que leurs captifs à l'intérieur même du supermarché afin d'avoir une discussion plus tranquille, laissant quelques individus en arrière afin de garder un oeil sur la porte en cas d'arrivée d'invités surprises.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Vermintide - [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-