-31%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil à réduction de bruit active – Bose Headphones 700
274.01 € 399.95 €
Voir le deal

 

 Curse of the dark mind (Jericho)

Wallace West II/Kid Flash
Wallace West II/Kid Flash
Super-Héros
Inscription : 07/04/2018
Messages : 178
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Groupes : STAR Labs
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 11 Déc 2019 - 16:01
Après avoir vu des dieux de la vitesse diffuser leur aura électrique dans Central, Keystone et New York City, soufflant un sillage d'énergie et d'espoir partout derrière leurs pas.
Après avoir eu tous ses sens engourdis par le choeur de la légion des Anges d'Asmodel dans le passé de San Francisco, et constaté le silence assourdissant laissé par le passage du divin, si vite effacé de l'impression collective.
Après avoir peiné et risqué dans le passé de Gorilla City pour sauvegarder l'espèce de citoyens déjà morts, pas encore nés et globalement clos à l'humanité, et senti bien plus tard la puissance de leurs prophéties.
Après avoir été l'instrument littéral de la tyrannie d'Apokolips, désormais affranchi de l'Équation d'Anti-Vie.

Hartley Rathaway est.

Libre et passionné.
Réconcilié avec sa sensibilité. Prêt à entendre les instincts qui sont les siens, désormais libérés du conditionnement de l'Équation d'Anti-Vie.

Mais pour qu'Hartley demeure entier, il a besoin d'être toujours en quête.
D'être le Pied Piper.
D'être une figure discutable de la justice sociale en collants et cape verts. Lumineuse, parfois. Sombre, souvent. Sonore, par définition.

Il a trouvé une nouvelle quête.
Il a trouvé un nouveau moteur.
Concernant son mandat, il demeure le même, formidable et changeant. Discutable et indisputé.
Ce qui le renouvelle est une nouvelle cosmogonie. Quatre forces, là où existait à sa connaissance exclusivement la Speed-Force.

C'est en homme de sciences et en enfant des sens qu'il aborde un nouveau chapitre.
Essentiellement, seul.
Sur les épaules chancelantes de géants, grâce à des intuitions suscitées par l'esprit du peuple de Solovar.

Grâce à des veines de métal Nth sous Gotham City, il sent vibrer la Sage Force.
Grâce à des appareils modifiés de la technologie propriétaire du Docteur Elias, aux études de STAR Labs sur le métal conducteur cosmique, à ses propres extrapolations sur les pouvoirs des Thinkers (Devoe, Carmichael, et l'AI), il commence à attester de son existence.
Il a modifié un de ses diapasons soniques pour se rapprocher de la fréquence la plus pure de la Sage Force, l'énergie de l'esprit. Dimension de pouvoirs soeur de la Speed Force.

En cherchant la plus pure forme de la Sage Force, le vigilante et ex-criminel des villes jumelles en a décelé la plus profonde des perturbations dans cette Force.

Il sent une nouvelle vibration. Non, pas une, mais six.
Hartley relève les yeux de ses relevés, et remarque une mouche en train d'élire domicile dans ses instruments de mesure.

Libre mais esclave de ses dysfonctionnements, il interrompt toutes ses observations pour fixer le tout petit charognard.
Les ailes diaphanes à la structure si résistante.
Les pattes cillées, le corps construit comme lui pour capter toutes les vibrations environnantes dans la cacophonie de ce monde de l'isolement.
Les yeux, aux multiples facettes, capables de percevoir tant à la fois.
Le conduit qui lui sert à consommer tout ce qui est rejeté par ce monde.
La moindre miette.

Hartley a faim de vérité.
Il a soif de vivre sa vérité.
Il trépigne de confectionner les artefacts nécessaires pour canaliser la Sage Force.

Abandonnant la mouche, et avec elle ses instruments, et avec eux une petite légion de rats qu'il a hypnotisés pour être ses petits assistants de laboratoire, il quitte son petit coin d'égout, son petit nid du jour improvisé, et avec lui les miettes et les résidus que laissent traîner ses petits assistants, et qui nourrissent cette mouche.

Revêtu de son costume, aujourd'hui sans capuchon, il va aller voir en personne cette perturbation.
Muni de son diapason infusé au Nth, il en traque l'origine à travers la ville de Gotham.
La ville n'est pas pourrie, elle vit.
Et cette vie laisse beaucoup de côté.

Si une mouche peut assouvir sa faim aussi facilement, il épanchera sa soif et étend ses pas dans la direction de la perturbation majeure qu'il a perçue. En direction d'un immeuble de logements.

Sortant son grappin, il prend son envol.
Et se cale sur le rebord d'une fenêtre.
Alors, il cogne son diapason contre la fenêtre.

Une onde de choc psychique lui éclate au visage en retour.
La fenêtre tombe en éclats.
Note à lui-même : construire une visière capable d'absorber les chocs psychiques.
Revenir en haut Aller en bas
Joey Wilson
Joey Wilson
Super-Héros
Inscription : 22/11/2019
Messages : 171
DC : Tim Drake - Slade Wilson
Situation : Tente de se reconstruire une santé mentale digne de ce nom sous la tutelle de Batwoman
Localisations : San Francisco
MessagePosté le: Jeu 12 Déc 2019 - 21:59

« Curse of the dark mind »
ft. Hartley Rathaway
_____Ce soir, il n’y a personne chez Stephanie. Le couple était partite n patrouille pour toute la nuit, des trucs de chauve-souris apparemment. Joey n’avait pas vraiment besoin de connaître les détails. Tout ce qu’il avait à savoir, c’est qu’ils n’étaient pas prêts de rentrer avant demain midi. Le jeune homme avait donc l’appartement pour lui tout seul si on exclue l’animal de compagnie qui gambadait dans le salon en mâchouillant une balle de tennis qu’il avait pratiquement déchiquetée avec ses petites dents.
Joseph aurait très probablement pu en profiter pour sortir un peu, boire un verre avec des amis ou commencer à faire d’éventuelles rencontres à Gotham City, lui qui n’y avait jamais mis les pieds. Mais il ne pouvait pas sortir de cet appartement qu’il considérait presque comme une prison dorée au bout de plusieurs semaines. Le couple de justiciers ont fait de leur mieux pour que ce sentiment n’arrive jamais dans la tête de Joey, pour rendre la situation moins pesante pour lui. Malheureusement, c’est un fait. Il est difficile pour lui de se sentir libre lorsque cette dernière se limitait à une porte d’entrée verrouillée par empreinte digitale des propriétaire. Même le chien avait le droit de sortir de temps en temps.

Ce n’était pas pour lui faire de mal qu’ils faisaient tout ça. Tant qu’ils n’avaient pas trouver de solution à son problème, Joey restait un danger pour lui-même et surtout pour les autres. Le temps qu’un miracle lui tombe dessus, il était retranché dans les appartements de gens qui voulaient bien l’aider à trouver une solution. C’était une question de temps mais le blondinet commençait à trouver le temps long.
Ce soir, il avait prévu de sortir sa guitare, la seule chose que son père a pensé à confier à Batgirl juste avant de se faire arrêter par les autorités. Elle l’avait retrouvé à l’entrée de son appartement sans que rien n’est été volé ou dérangé. Joey s’était installé sur le canapé du salon et le toutou ne tarda pas à le rejoindre. Il s’était installé un peu plus loin du jeune homme. L’animal semblait très méfiant envers lui. Ces ondes psychiques qui se libéraient quand il souffrait d’une crise l’effrayait. La plupart du temps, il allait se glisser sous la couette ou se réfugier dans la salle de bain en couinant. Au moins, il ne cherchait pas à le mordre.

La musique lui permettait de s’évader un peu de ce monde. Il ferma doucement les yeux et se laissa emporter par ce morceau qu’il était en train de jouer. L’animal aussi finit par s’apaiser et s’allonger sur le canapé à côté de Joey. Il le regarda quelques secondes avant de laisser échapper un léger sourire, heureux de voir que même Floki avait arrêter de penser qu’il était une source de danger. Mais les choses ne pouvaient pas se dérouler normalement, sinon il ne serait pas retenu ici contre son gré.
Ces doigts se raidirent soudainement. En quelques secondes, il se retrouva paralyser des mains et son visage fut complètement défiguré par la douleur. Il secoua la tête avant d’abandonner sa guitare. Floki, flairant le danger, aboya nerveusement sur Joey en sentant d’avance. Il se redressa sur ses quatre pattes et continuait de japper sur le jeune homme.

Il saisit ses tempes pour essayer de calmer cette violente douleur mais en essayant de la chasser, une violente onde de choc brisa les deux fenêtres qui se trouvaient au plus proche de lui. Quelques livres présents sur les étagères ne résistèrent pas non plus et se laissèrent tomber sur le sol. Le jeune homme secoua de nouveau la tête en sentant un courant d’air derrière lui. Il remarqua un grappin sur le rebord d’une des fenêtres. Machinalement, le chien se retourna vers la fenêtre en sentant un étranger entrer dans sa propriété. Il aboya sur l’intrus mais ne faisait pas vraiment le poids contre lui. Seul les balles de tennis ne peuvent pas le résister. Joey reste sur ses gardes et recula légèrement. Ses deux yeux vert luisant fusillait l’intrus du regard, les poings serrés, prêt à se défendre.

« SORTEZ D’ICI QUI QUE VOUS SOYEZ. » rétorqua Joey avec sa voix synthétisée qui s’était machinalement connecté aux enceintes de la télévision par défaut.


Revenir en haut Aller en bas
Wallace West II/Kid Flash
Wallace West II/Kid Flash
Super-Héros
Inscription : 07/04/2018
Messages : 178
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Groupes : STAR Labs
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 13 Déc 2019 - 12:34
Une voix émergea des enceintes de salon.
Hartley craignit un instant d'être confronté à Thinker. À Kilg%re. À une version du Dark Multiverse de lui-même - comme si ce genre de phénomènes pouvait lui arriver.
Non, une rencontre aléatoire, une collision de deux phénomènes en lutte avec eux-mêmes et pas prêts à mener leur meilleure vie, voilà ce qui se passait - mais le Piper l'ignorait encore.

Il activa son propre émetteur sub-vocal et émit à son tour dans le sound system du téléviseur. Il économisait son souffle, prêt à dégainer sa flûte pour sa propre protection.

« Diantre. Techniquement je suis encore dehors, et je regarde dedans. »


Être un sale con, le mode par défaut de Pied Piper.
Il n'aimait pas faire chier le monde. Mais ça lui achetait automatiquement l'assurance de se sentir à sa place. Et puis... Il était comme ça. Dur à l'extérieur.

À propos d'extérieur, Hartley se stabilisa sur le rebord de fenêtre. Puis il enfonça un regard arrogant dans les yeux retro-éclairés du jeune blond.

« Et... Non. Je ne pars pas tant que je n'ai pas compris. J'ai comme la tête dure de cette façon-là. »


Sa tête lui faisait un mal de chien après la première onde psychique.
Il appliqua quelques principes de sophrologie pour recentrer corps et esprit, cela dans le simple temps nécessaire à la pensée.

« Donc. Je travaille avec STAR Labs. Mes... assistants et moi avons repéré une perturbation dans une Force que je n'avais même pas encore théorisée avant la semaine dernière. Vous n'auriez pas été mordu par un gorille télépathe radioactif, par hasard ? »


Son nez commençait à saigner.
Il est des choses que même la force de la pensée positive ne peut empêcher d'impacter.
Revenir en haut Aller en bas
Joey Wilson
Joey Wilson
Super-Héros
Inscription : 22/11/2019
Messages : 171
DC : Tim Drake - Slade Wilson
Situation : Tente de se reconstruire une santé mentale digne de ce nom sous la tutelle de Batwoman
Localisations : San Francisco
MessagePosté le: Sam 14 Déc 2019 - 16:17

« Curse of the dark mind »
ft. Hartley Rathaway
_____Ce n’était pas l’imagination de Joey, il y avait bel et bien un intrus suspend par sur le rebord de la fenêtre. Ce derni n’hésita pas à se montrer légèrement insultant et jouer sur les mots. Méfiant, le jeune homme recula d’un pas, contrairement au chien qui continuait d’aboyer sur l’intrus en laissant échapper quelques grognement entre deux ou trois jappements. Il n’en faisait qu’à sa tête, Joseph ne pouvait pas le calmer. Il le laissa se rapprocher de l’inconnu, comme si quelqu’un pouvait avoir peur d’un chiot qui n'arrivait même pas à atteindre les rotules de cet homme. Le blond serra ses poings et laissa l’individu entré. Il aurait pu directement posséder l’étranger mais ça ne lui aurait pas permit de connaitre les motivations de cet étranger.

Joey restait à bonne distance de cet homme. Il essayait déjà de reprendre le control de ses pouvoirs. Ses yeux continuaient de luire, prêt à attaquer au moindre faux pas. L’intrus utilisa les même communications que le fils de Slade. Ce dernier se retourna vivement vers les enceintes du téléviseur qui laissèrent échapper une seconde voix.

« Comment… comment faites-vous cela ?! »
lança-t-il alors qu’il venait de faire exactement la même chose à l’instant même.

Il avoua qu’il travaillait pour un laboratoire, plus précisément STAR Labs. Apparemment, les ondes psychiques de Jericho commençaient à devenir de moins en moins discrète. D’habitude, il n’y avait que les voisins de Stephanie pour s’en plaindre et manquer de la traiter de trainée, comme si une nuit d’amour pouvait être capable de faire trembler les murs à ce point.
Il n’était pas réellement confiant. Le chien continuait de le suivre en poussant quelques aboiements incessant qui n’aidait pas Jericho à calmer ses migraines. Son visage était déjà défiguré par la douleur. Il redressa légèrement sa tête pour remarquer que l’étranger avait également beaucoup de mal, un filet de sang s’échappant d’une de ses narines. Est-ce lui qui lui procurait autant de souffrances ? Était-ce ces pouvoirs ? Qu’est ce qui allait lui arriver s’il lui avouait la vérité ? Il l’ignorait et Joey ne voulait certainement pas finir entres de mauvaises mains.

« Vous faites erreur. Il n’y a pas de gorille radioactif par ici. Ce que vous dites n’a aucun sens et vous n’avez rien à faire là. » Joey essayait de le faire sortir de là. « Partez, s’il vous plait, vous effrayez mon chien. »

Ce n’était pas chez lui, ce n’était pas son chien. Il essayait de se protéger sans avoir à utiliser la violence. Au bout de quelques secondes, en comprenant bien que l’intrus ne bougerait pas sans avoir eu réponse à ses questions, le jeune homme n’arrivait pas à calmer sa migraine et l’animal continuait toujours d’hurler sur l’intrus à cape vert, rien d’agréable pour la tête, rien de bon pour la migraine. Il posa ses deux mains sur ses tempes pour essayer de calmer ça, mais il n’y arrivait pas, il n’y avait rien à faire.

« ALLEZ VOUS EN. »
hurla une dernière fois les enceintes avant d’exploser.

Puis, une autre onde psychique, aussi puissante que la première se libéra. Le chiot s’arrêta tout de suite d’aboyer et, prit d’une peur soudaine, décida de galoper dans la salle de bain pour se cacher et se faire oublier. La télévision explosa suite à la deuxième onde psychique. D’autres livres se suicidèrent à leur tour pour rejoindre leurs camarade tombés au combat. Les mains du jeune garçon lui cachaient le visage, comme s’il avait honte de ce qu’il était capable de faire.

« N…N…Non… »
lança l’une des enceintes de la télévision qui arrivait encore à fonctionner avec quelques grésillements dans la voix. « Je… s…suis désolé. »


Revenir en haut Aller en bas
Wallace West II/Kid Flash
Wallace West II/Kid Flash
Super-Héros
Inscription : 07/04/2018
Messages : 178
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Groupes : STAR Labs
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 17 Déc 2019 - 0:23
Le jeune homme à la chevelure blonde en bataille se montre curieux, impulsivement, concernant le fait que Rathaway puisse émettre sa voix sur l'appareil de salon. Cela, en dépit, ou plus probablement à cause, de la capacité qu'il a démontré avoir, de le faire, en premier.

Hartley lui répond sobrement, goguenard.

« Émetteur sub-vocal. Quand on a des capacités soniques, c'est stupéfiant à quel point il faut se montrer inventif. Le synthétiseur de voix m'a sorti de bien des embarras ! »

Il mima de se frapper à la gorge, et arbora un sourire qui se voulait amical.

« J'ai appris à faire deux ou trois trucs un peu plus impressionnants, mais j'apprécie ton enthousiasme ! Je te montre le mien, si tu me fais voir le tien... »

Piper dévoila à nouveau une belle rangée de dents blanches.
En fait, il n'était d'ordinaire pas aussi enclin à donner des risettes. Moins encore dans des situations tendues et - bien pire - inattendues.

Mais l'autre semble d'autant plus surpris que lui de se trouver nez-à-nez avec celui qu'il ignore être un mentaliste.
Surpris et désarçonné par la supposition romanesque du Pied Piper.
Qu'il n'a manifestement pas reconnu, mais celui-ci ne s'en vexe pas. Il est habitué à l'anonymat relatif apporté par son statut de justicier mineur.

Le robin-des-bois des villes jumelles désactive momentanément son émetteur de voix, comme si cela pouvait apporter moins de bizarreries à la situation.
Il détaille du regard le garçon en tenue d'intérieur, son regard lumineux, ses gestes saccadés.
Le Fifre étend ses paumes vers le haut, de part et d'autre.
Il souffle, penaud :

"Bah, si... Bizarrement, à moi, ça me paraît hyper sensé."

Il envisagea donc d'écarter le lien avec les gorilles mentalistes. Pas sûr que cette piste tienne la route, même si la dénégation du maître des lieux pouvait paraître un poil trop insistante.
Autant que son rejet lui parut un rien hésitant.
Solitaire et apeuré. Il connaissait lui-même trop bien la musique pour ne pas en reconnaître l'air à l'oreille.

"Écoute, je serais ravi de t'expliquer tout ça autour d'une tasse de café. Vous autres les millenials vous avez tous des machines à espresso, non ?"

Hartley voulut tendre la main vers le chiot apeuré. Malgré leur nature plutôt imprévisible, le flûtiste ne détestait pas les animaux. Pour autant, il estimait généralement que d'autres espèces que les chiens d'appartement avaient bien plus besoin de son éventuelle affection. Ce ne fut visiblement pas un dilemme pour le meilleur ami du maître des lieux, qui avait fini par détaler comme un garenne.

La bête avait senti l'onde de choc un instant plus tôt que Hartley, qui eut tôt fait de se couvrir les oreilles - en vain.
La vague mentale devait avoir foutu le bordel dans ses aides auditives.
Il se plia de douleur.
Des vaisseaux pulsaient sur ses tempes.

Il manqua d'air, tant son cerveau était déréglé par le sifflement de ses super-acouphènes.
Il ne hurla pas.
Mais lâcha d'énormes larmes roulant sur ses joues.

Son regard implorant se fit revanchard.
Il sauta à la gorge du jeune homme, maladroitement mais violemment !
Revenir en haut Aller en bas
Joey Wilson
Joey Wilson
Super-Héros
Inscription : 22/11/2019
Messages : 171
DC : Tim Drake - Slade Wilson
Situation : Tente de se reconstruire une santé mentale digne de ce nom sous la tutelle de Batwoman
Localisations : San Francisco
MessagePosté le: Mar 17 Déc 2019 - 22:09

« Curse of the dark mind »
ft. Hartley Rathaway
_____Joey ne baissait pas sa garde. Il n’était pas chez lui. Il ne se serait pas montré aussi méfiant, dans un autre contexte. Malheureusement, son état de santé, ces pouvoirs incontrôlables et les convoitisent qu’ils pouvaient attirer le forçait à devenir plus craintif. Il ne croyait pas vraiment aux paroles de l’intrus alors que ce dernier tentait tant bien que mal de le rassurer avec un sourire et des paroles amicaux. Le jeune continuait à se montrer méfiant et insista pour que l’individu sorte de l’appartement. Il n’était pas la bienvenue et si Stephanie rentrait et voyait encore un intrus chez elle, elle allait se poser des questions.
Mais le jeune garçon perdait à nouveau le contrôle de ses pouvoirs. En voulant chasser l’intrus, il dégagea une seconde onde psychique tout aussi intense que la précédente. Hartley se trouvait plus près de l’origine de ses nuisances et y semblait très sensible. Le blanc de ses yeux noircissait dès qu’il utilisait cette capacité et son visage semblait dénué d’émotion le temps de quelques secondes.

Joey reprit ses esprits au bout de quelques minutes. L’intrus est touché, blesse, il semblait avoir du mal à respiration. Le jeune garçon comprend bien vite, c’est sa faute. Culpabilisant, il se rapprocha de ce dernier pour lui venir en aide mais c’est à son tour de devenir agressif. Il sauta au cou du jeune garçon et empoigna sa gorge déjà atteinte par une lourde cicatrise qui était à l’origine de son mutisme. Il écarquilla les yeux, perdit l’équilibre et tomba à la renverse en entrainant avec lui son adversaire. Il tomba sur ses fesses et chercha immédiatement à se redresser mais le poids du corps de son ennemi l’en empêchant. Joey est effrayé, il sert les poings, mais il ne veut pas attaquer. Des souvenirs traumatisants stimulèrent son esprit paniqué qui se revoyait, enfant, lorsque sa mère l’avait laissé seul à la maison et qu’il s’était retrouvé seul face à ses ravisseurs.
Sa cornée se noircit de nouveau, son visage devient soudainement agressif. Il tend la main vers l’intrus. Une lueur verte semblait émanée de cette dernière avant de créer un bouclier psychique, le poussant à lâcher le jeune homme et à reculer de quelques pas.

Joey retrouva ses esprits quelques secondes plus tard. Il regarda la paume de sa main qui avait déclenché ce bouclier mais tout semblait normal. Elle tremblait légèrement, il finit par comprendre ce qu’il avait encore fait. Il se sentait comme un monstre qui attaquait au moindre signes de danger. Il ne le faisait pas exprès mais difficile de faire avaler ça à son adversaire.

« Je ne voulais pas… je le jure. » les enceintes avaient encore un peu de mal à retranscrire les paroles de Joseph. « Ce n’est pas moi… Je ne contrôle plus rien. Pardonnez-moi. Je ne voulais pas vous faire du mal. Je… je ne contrôle plus rien. »

Joseph se rapprocha de son adversaire, cette fois ci pour lui venir en aide. Il l’aida à s’installer sur le canapé et redressa ses pupilles émeraudes vers lui. Il saignait du nez, Joey se détacha de lui l’espace de quelques secondes en se rappelant d’un détail. Il parlait d’un expresso, il ne traina pas pour démarrer la machine.

« Est-ce que… c’est vrai ? » demanda le jeune homme. « Vous travaillez pour STAR Labs ? Ils vous ont parlé de moi ? Qu’est ce que… vous cherchez vraiment ? »


Revenir en haut Aller en bas
Wallace West II/Kid Flash
Wallace West II/Kid Flash
Super-Héros
Inscription : 07/04/2018
Messages : 178
DC : Oliver Queen/Green Arrow
Localisations : Central City
Groupes : STAR Labs
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 31 Déc 2019 - 10:31
Piper sentait le corps du jeune psychique sous le sien.
Il s'était rué sur lui, sous l'impulsion de la douleur, qui l'avait privé de son souffle.
Il le tenait à la gorge. Mais ne souffrait pas moins.

Malgré la douleur, essentiellement psychosomatique, Hartley prit un instant pour tâcher d'éclaircir un détail.
Il jeta un rapide coup d'oeil aux enceintes, pas loin de rendre l'âme, qui répercutaient tout ce que le jeune homme articulait.
Puis sur le jeune homme lui-même.
Outre le visage légèrement déformé par les épisodes psychiques, il remarqua une cicatrice.
Sur la gorge.
Qu'il pressait, de ses longs doigts tremblants.
Il avait mal pour lui, bien que celle-ci paraisse refermée depuis longtemps.

Il relâcha son étreinte sur la gorge chaude et pulsante.
Il écarta son visage du souffle court du résident.

Il comprit.
Que le garçon était muet, mais pas de naissance.

Il avait lui-même dû apprendre le langage des signes, bien que ses parents aient tôt fait de combattre le signe évident de sa surdité en commandant les meilleures prothèses qui soient, une commande très spéciale au Dr. Will Magnus, alors en besoin de financer les recherches sur ses responsomètres.

Il signa à l'intention du jeune homme.
Qui venait de s'excuser.
Qui avouait perdre le contrôle.
Alors qu'Hartley lui-même venait de perdre patience, de perdre son calme. De l'agresser. À cause de sa propre curiosité qui l'avait conduit jusqu'ici. Car il avait soif de savoir, et que le savoir c'était le pouvoir.
Ses mains s'agitèrent pour former des phrases.
Tandis qu'il laissait à son interlocuteur la chance de se relever.

« Tu contrôles pourtant les haut-parleurs ? »

Les deux se posèrent un instant dans le canapé.
Hartley fut saisi par les pupilles d'émeraude de son interlocuteur.
Il avait des yeux magnifiques.

Il suivit le jeune homme jusqu'à la machine à café.
En fait, il était surpris de sa gentillesse après un assaut physique qu'il n'avait lui-même pas su retenir.
Il eut un sourire gêné.

« C'est un des premiers tours que je me sois appris. J'avais mal et j'avais en quelque sorte besoin d'être entendu... Même si j'y suis allé un peu fort. »

Il s'attendait à être gêné par le bruit de la machine à espresso, avec son ouïe exacerbée, mais celle-ci s'avéra curieusement silencieuse.

Il posa délicatement une main sur l'épaule du garçon.
Puis points sa cicatrice, un peu mal à l'aise, mais accablé d'une sempiternelle curiosité.

« Ça... ça a dû faire mal ? »

Il reprit place dans le divan, et répondit aux interrogations de son hôte, toujours en langue des signes.

« Je m'appelle Hartley Rathaway. Je suis des villes jumelles. Et, oui, je travaille avec STAR Labs. »

Il but doucement son café, comme pour faire durer le plus possible ce moment. Un moment de répit.
Avec une personne avec qui il avait étonnamment de points communs, semblait il.

« Ma spécialité est la diffusion du son, les machines et instruments qui le diffusent et... Ce que ça fait au cerveau humain. Car je ne le comprenais pas étant né malentendant, et parce que mes prothèses me permettent un lien unique avec tout ce qui crée du son, y compris toutes les machines. »

Il avait fini son café tellement vite.
Pour un citoyen de Central City, qu'on l'apprécie ou non, le café était comme une seconde nature.
Même s'il avait passé beaucoup de temps dans des institutions, Rathaway ne faisait pas exception.

« Je peux altérer le comportement des gens grâce au son. C'est comme ça que j'ai été connu comme un nouveau Pied Piper of Hamelin. Mais, je veux surtout, aider. Alors, à STAR Labs Central City, j'étudie la Speedforce et quelques Meta-pouvoirs. »

Ses mains ne s'arrêtaient plus de signer.
Il devenait nettement plus bavard qu'à l'accoutumée, ou plutôt vachement plus factuel, loin de son esprit condescendant habituel.

« Mon potentiel de manipulation des hommes et des machines vient de... D'un endroit vraiment pas cool, et je... J'explore d'autres pistes qui me permettraient de mieux dormir la nuit. Et je crois en avoir découvert une. »

Une idée envahit son esprit. Il voulait aider son hôte. Pour cela, il songea à une manière bien concrète.
Il émit un court sifflement.
De nombreux rats plus ou moins harnachés de petit équipement - fer à souder, lampe-torche, électro-aimant, etc. - firent leur entrée par la fenêtre.

« Ne panique pas, je te présente mes assistants. »

Les rongeurs commencèrent à se rapprocher de leur ami.
Hartley sortit de sa poche un petit flûtiau, avec lequel il leur donna nombre d'impulsions afin de les envoyer réparer le système d'enceintes du téléviseur.

« Je ne te souhaite pas de faire une nouvelle attaque, mais il se peut que cela les perturbe si ça venait à arriver, sache-le. »

Il posa alors les deux mains sur les épaules de Joey, comme pour sonder dans son regard à quel point il était rassuré par rapport à leurs débuts calamiteux.
Revenir en haut Aller en bas
Joey Wilson
Joey Wilson
Super-Héros
Inscription : 22/11/2019
Messages : 171
DC : Tim Drake - Slade Wilson
Situation : Tente de se reconstruire une santé mentale digne de ce nom sous la tutelle de Batwoman
Localisations : San Francisco
MessagePosté le: Mer 1 Jan 2020 - 21:56

« Curse of the dark mind »
ft. Hartley Rathaway
_____La tension était redescendu chez le jeune homme. Il avait repris temporairement le contrôle de son corps et craignait que cela se reproduise à nouveau. L’intrus essaya à son tour de calmer la situation une fois qu’il lui avait prouvé qu’il n’était pas une menace. Il le laissa prendre son café et s’installa sur le canapé pour essayer de reprendre son souffle. Il lui avoua qu’il perdait le contrôle de ses pouvoirs. Il se tourna quelques secondes en direction de la télé abîmée. Il allait devoir expliquer ça à Stephanie, il laissa échapper une grimace gênée. Il n’avait pas les moyens financier pour la rembourser. Il se tourna vers Hartley qui lui posa une première question.

« Il ne s’agit pas de moi. C’est mon émetteur bluetooth sur mon téléphone. Il me permet de communiquer avec les personnes qui n’arriveraient pas à me comprendre avec le langage des signes. Je peux difficilement perdre le contrôle avec lui. »

L’invité improvisé finit par remarquer cette immense cicatrice qu’il avait au niveau du cou. Même les rituels de Brother Blood ne pouvaient annuler cette partie traumatisante de son enfance. Sa mémoire lui jouait des tours mais il s’était souvenu de ce moment là où ces larmes coulaient, cette lame sous sa gorge, la vision de son père sous l’uniforme de Deathstroke qui ne réagissait pas. Ce ne sont pas des souvenirs agréables mais ils sont là. Le rituel n’avait pas réussi à faire oublier la douleur psychologique de ce triste évènement, mais il ne parvenait pas à se souvenir de la douleur physique.

« Je ne sais pas… »
avoua Joey, laissant échapper une mine triste en se rappelant de son lourd passé. « Je ne me souviens pas de tout mais… C’est mon père qui m’a fait ça. »

Il ferma les yeux quelques secondes et laissa son invité se présenter. Il essayait de rassurer Joseph. Il valait mieux pour lui que ce dernier ne lance pas une nouvelle attaque. Mais la crise était terminée et le jeune homme semblait, en apparence, avoir reprit le dessus. Il laissa son ami siffler et à la vue de ses étranges rongeurs équipés, effectua un mouvement de recul. Il était tombé sur un étrange personnage travaillant pour Star Labs mais il restait fascinant. Lorsque le jeune homme fut certain qu’il ne s’agissait que de rongeur, il essaya de se détendre à nouveau. Hartley semblait très tactile, Joey un peu moins. Il craignait qu’à chaque contact de sa part, une nouvelle crise se réveille soudainement, encore plus violente que la dernière et qu’Hartley l’attaque de nouveau. Joey essayait d’être à l’aise avec cet homme mais cela s’avérait beaucoup plus compliqué que prévu.

« Je m’appelle Joseph Wilson. » Rien que son nom de famille en effraie plus d’un. « Je… » Il marque un temps de pause. « Je ne peux rien te promettre… Je ne contrôle vraiment plus rien. Mes pouvoirs… Ils ne sont plus les mêmes, ils sont différents…. Plus dangereux. »

Il regarda ses mains, une mine triste se dessinait sur son visage. Il était malheureux, presque traumatisé par ce qu’il était en train de subir. Il n’était plus le même homme mais est ce qu’il se souvenait réellement de ce qu’il était avant de mourir ? Tout était si embrouillé dans son esprit. Il redressa légèrement sa tête en observant Floki, attiré par les rongeurs, de rapprocher des deux hommes et essayer de faire connaissance avec les petits animaux présents, peut-être même en faire ses partenaires de jeu. Un ange passa, Joey semblait avoir une idée qui germait dans un coin de sa tête, peut-être un remède

« Tu t’y connais en cerveau humain, non ? Tu peux m’aider ? Trouver ce qui ne va pas chez moi ? Je suis perdu. Je ne sais plus quoi faire pour comprendre. Je veux comprendre ce qu’il se passe avant… avant que je ne tue quelqu’un. »


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Curse of the dark mind (Jericho)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-