[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter]

Superman
Superman
Super-Héros
Inscription : 29/08/2019
Messages : 162
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; The Atom ; Dr Fate.
Situation : Clark Kent revient d'un séjour dans le Multivers. Il a aidé à gérer une crise cosmique, et est revenu pour stopper Superboy-Prime ici. Il doit se réhabituer à un foyer qui a évolué et souffert sans lui.
Localisations : Partout, tout le temps.
MessagePosté le: Sam 4 Jan 2020 - 21:39
31 décembre 1999 ; peu avant minuit.
Archipel des Samoa.

Cet Etat indépendant de Polynésie occidentale est situé dans l'Ouest de l'Océan Pacifique Sud, et occupe la partie occidentale des îles Samoa. Le reste est sous administration américaine, mais les relations sont apaisées.
L'archipel est peuplé depuis plus de trois mille ans, et a obtenu son indépendance le 4 juillet 1997 – un peu plus de deux ans avant, donc.

Les Samoa sont connus pour leur climat agréable, leurs paysages magnifiques, la détente et la sérénité qui s'en dégagent. Pour autre chose ce soir, aussi.
L'archipel est le dernier.
Il s'agit du dernier pays à fêter le nouveau millénaire... à quitter le XXe siècle, pour plonger dans le XXIe.

Les fêtes sont nombreuses, et puissantes ; sauvages, même.
L'archipel des Samoa se lie à la liesse générale de l'Humanité, et célèbre le passage au nouveau millénaire.
Mais pas partout.

Certaines zones gardent leur discrétion. Certaines zones restent plus calmes.
Certaines zones demeurent... apaisées. Et donc apaisantes.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] American-samoa-np-021

C'est ce qu'il cherche ; il est ravi de le trouver.
Enfin.


 « Humf. »

Un léger soupir s'échappe de ses lèvres ; il esquisse un petit sourire.
C'est beau, pense-t-il. Et ça l'est.
Comme ce monde. Comme le reste de tout ce monde – son monde.

Même s'il n'y est pas né. Même s'il ne vient pas d'ici.
La Terre est son monde.
Il veut le protéger – il va le protéger ; le servir. Se mettre à son service... aider, en fait. Au maximum de ses possibilités.
Et elles sont nombreuses.

Mais... ça fait peur. Mais ça le crispe.
Mais ça l'angoisse.

Il vient de passer une année entière à tourner autour du monde – à se plonger dans plusieurs cultures ; à découvrir l'Humanité.
A s'en émerveiller. A les estimer, encore plus qu'avant.
Mais... ça lui fait peur, oui.
Mais il craint de ne pas être à la hauteur. Mais il craint de mal faire ; de ne pas être accepté.
De ne pas s'en sortir.


 « Hrm. »

Il grogne, puis grimace ; et glisse ses mains dans ses poches.
Crispé. Un peu terrifié, oui.
Avec plein d'envies – plein d'idées. Un vrai désir d'agir, de bien faire.
De faire la différence.
Mais... ça fait peur. Comme ce changement de millénaire, une date qu'il s'était fixée comme... une date ; une date-clé. Un moment-clé.

Le 1er janvier 2020 est le jour qui doit être celui où il commence à se déclarer au monde – à le changer, pour l'aider ; pour les sauver.
Le 1er janvier 2020, oui.
… et il a donc choisi de célébrer le millénaire dans l'endroit qui le fête le plus tard ; pour reculer au maximum ce moment. Pour le fuir.

Pour rester aussi longtemps que possible au 31 décembre 1999.
Et demeurer uniquement Clark Kent... le temps qu'il le peut encore.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] Ebc8a74a0729645b04889bfd7a0545d0
Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 65
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
MessagePosté le: Mar 7 Jan 2020 - 0:01
Le nouveau millénaire
Ft. Superman


Archipel des Samoa. 31 décembre 1999, 14h27.

Au cœur de l'océan pacifique, une île magnifique : Samoa.
Rip se tient debout, les pieds nus ancrés dans le sable chaud, faisant face à la mer, un cocktail dans la main. Le soleil ardent vient lécher la peau du voyageur temporel. Délicieux.
Le ressac de la mer sonne mélodieusement. "Un petit coin de paradis", c'est ce qui était marqué sur la brochure du site de voyage qu'il avait étudié avant de choisir sa destination. Ça aurait pu être un super coin.

Rip se tient debout sur la plage, complètement cerné par des milliers de touristes de tous les horizons qui se palabrent au soleil. Des grosses écrevisses rougeoyantes qui exhibent des sourires de plombiers, des bonnes femmes siliconées et tartinées d'huile qui fondent quasiment dans la mer, des mômes braillards qui chouinent et qui projettent du sable en l'air. Une horde de zombie écœurants. Un petit coin de paradis… tu parles !

Rip se tient debout dans le sable. Il a troqué sa tenue habituelle pour une chemise en camaïeux de bleus et de verts, arborant un dragon asiatique, et un short camouflage. C'est à la mode en 1999. Il ramène son verre à la bouche et note qu'une paille s'y trouve. Il grimace.


"Quand je pense que les tortues ont disparu à cause de cette merde…"

Il arrache la paille et la jette dans une poubelle non loin de là. Une femme obèse portant une robe trop juste et un grand chapeau noir à bords souples le regarde avec incompréhension. Le voyageur temporel avance doucement entre les serviettes étendues sur le sable. Il se rapproche de l'eau pour y mettre les pieds. A quelques mètre de lui, un gamin déjà cramé par le soleil, et surement bercé trop près du mur à la naissance, se comporte en tyran. Porcelet écarlate, il cri comme une harpie sur des pettes filles, crache, meugle, pleurs. Une vraie sangsue. Une pensée noir traverse alors l'esprit de Rip.

"Y'a des requins à Samoa ?"

Il ne le souhaite pas vraiment. C'est à espérer tout du moins.

Ce n'est pas vraiment les vacances qu'il avait rêvé. Oui, le maître du temps avait souhaité en prendre un peu pour lui. Se reposer. Une petite île pour décompresser. Il en avait besoin. Et ce satané occultiste qui l'en avait privé momentanément. Constantine, quel emmerdeur… C'était une chose du passé maintenant. Oui, Rip est en vacances. Et s'il veut en profiter, il va devoir se trouver un coin plus calme.


...

Archipel des Samoa. 31 décembre 1999, peu avant minuit.

Loin des festivités, Rip goutte enfin le nectar sucré de la solitude. Il marche seul dans l'obscurité de la nuit étoilée, titubant très légèrement de son abus d'alcool, une pack de bière frai à la main. Seul. Quelques minutes seulement avant la nouvelle année.

Il a souhaité être seul, vraiment. Seulement quelques heures avant, au milieu de la plage de zombies, de la glace à la vanille lui dégoulinant sur la jambe parce qu'un enfant mal élevé lui avait étalé dessus. Oh oui, il l'avait désiré. Mais maintenant qu'il est seul au monde au milieu de l'océan, il regrette. Car passer au nouveau millénaire sans personne lui semble bien morose. Il aimerait une compagnie.

Par chance, comme s'il avait été récupéré par sa bonne étoile, il repère une silhouette humaine assise dans le sable à une dizaine de mètre sous un palmier. C'est un jeune homme brun, seul lui aussi. Le jeune homme regarde l'horizon magique qui marque la fin du XXe siècle. Le regard glacé, il semble tourmenté. Probablement tourmenté par sa propre solitude. C'est ainsi que l'interprète Rip. Essentiellement pour se donner bonne conscience et grandeur âme alors qu'il s'apprête à venir le déranger pour lui-même échapper au tourment de l'isolement.


"Heureusement que je passais par là. Vous alliez vous retrouver seul pour la nouvelle année. Fais pas bon de rester seul…" dit-il, autant au jeune garçon qu'à lui-même.

Rip s'affaisse lourdement dans le sable. Les bières qu'il tient se cognent entre elles et tintent comme les grelots de Clochette. Il s'allonge à côté du jeune homme sans même attendre de réponse de sa part.


"C'est plus calme ici. On est tranquille, loin du monde" réplique Rip en montrant d'un signe vague de la main le port visible plus loin sur la côte, d'où émanent des fusées et une mélodie sourde.

Rip reste un petit moment dans le silence, sans vraiment attendre de réponse.


"Une bière ?"

Il tend une mousse encore fraiche à son nouvel interlocuteur en souriant poliment. Rip espère intérieurement que celui-ci parle sa langue ou alors il n'aura rien entravé de ce qu'il a dit jusque là.


Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)
Revenir en haut Aller en bas
Superman
Superman
Super-Héros
Inscription : 29/08/2019
Messages : 162
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; The Atom ; Dr Fate.
Situation : Clark Kent revient d'un séjour dans le Multivers. Il a aidé à gérer une crise cosmique, et est revenu pour stopper Superboy-Prime ici. Il doit se réhabituer à un foyer qui a évolué et souffert sans lui.
Localisations : Partout, tout le temps.
MessagePosté le: Mar 7 Jan 2020 - 11:21
Quelqu’un vient. Quelqu’un le rejoint.
Clark le sait.

Avant même que l’homme ne parle. Avant même que l’homme ne s’installe à ses côtés.
Clark le sent ; il l’a senti.

L’odeur d’alcool, de transpiration et de fatigue précède l’homme à plusieurs dizaines de mètres. Le frottement de ses habits contre sa peau lui permet de détailler son allure, avant de le voir. Le franchissement de la distance entre eux par le sable confirme la silhouette, par une fine analyse de sa masse vu son enfoncement dans le sol.

L’odorat et l’ouïe de Clark le renseignent sur l’homme, avant qu’il n’arrive.
Le jeune homme a donc pensé fuir, alors.
A s’échapper. A quitter rapidement les lieux, à super-vitesse ; afin d’éviter tout contact. Toute socialisation. Afin de devenir simplement flou, une brume super-rapide que l’autre croira avoir rêvé ; comme si souvent, dans son existence.

Mais… non.

Non, Clark ne le fait pas ; Clark ne s’enfuie pas.
Il reste là.
Et se tourne, lentement, vers l’homme qui s’approche et s’installe, de manière cavalière.


« Bonjour. »

Un sourire léger glisse sur son visage juvénile.

« Et… non merci. »

Il lève une main, et refuse la bière ; dans un sourire.
Poliment.
Clark ne boit pas – jamais. Déjà, parce qu’il sait qu’il pourrait causer de terribles dégâts en étant saoul, et en ne se contrôlant pas ; il refuse que cela arrive.
Ensuite… parce qu’il n’aime pas cela, tout simplement. Clark a conscience que l’alcool peut plaire, griser et apporter du bien, mais… ça ne l’intéresse pas.

Il a grandi avec Jonathan et Martha Kent, qui ont une consommation d’alcool faible ; mais régulière.
Jonathan Kent boit des bières, clairement. Clark en a bu, aussi.
Mais… ça ne l’intéresse pas. Il n’aime pas ces choses qui peuvent pousser quelqu’un en dehors de lui-même ; il s’en méfie. Il comprend qu’on puisse aimer, mais… ce n’est pas pour lui.


« Et… oui. C’est plus calme, ici. »

C’est pour cela qu’il est venu ; la paix.
La paix avant le nouveau siècle.
La paix… avant sa nouvelle vie.


« Humf. »

Clark soupire, secoue la tête ; il a peur. Il a horriblement peur.
Mais.
Il n’a pas le choix ; il doit le faire. Il doit faire ça.
Il doit être brave.


« Au fait. »

Le jeune homme relève des yeux fatigués, et présente sa main à l’homme.

« Clark. Enchanté. »

Il sourit, sincère, et hoche la tête.

« Qu’est-ce qui… vous amène ici ? »

Il sourit, encore.
Calme, posé ; toujours rongé par l’inquiétude, mais… calme.
Il parle. Il discute. Il découvre quelqu’un.
Il aime cela ; même si sa vie va entièrement changer. Il aime cela ; il aime les autres.
Tout simplement.

Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 65
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
MessagePosté le: Mar 7 Jan 2020 - 22:31
Le nouveau millénaire
Ft. Superman


Alors que le jeune homme décline poliment la bière, Rip abaisse son bras et ramène sa main au pack de blonde où il replace la bouteille encore scellée.

Il regarde de haut en bas son interlocuteur et réalise alors qu'il s'adresse à un quelqu'un d'éminemment plus jeune que lui. Aussi, il faut soigner les apparences et se contenir pour ne pas lui donner mauvais exemple ou le tourmenter davantage. 'Comporte toi en adulte bon sang' pense le voyageur temporel en serrant le poing. Rip se redresse et prend une posture plus droite et sobre. Enfin bon, presque sobre. Une fois assis en tailleur, il pose également sa propre bière à demi-pleine et l'enfonce dans le sable à côté de lui. Il se tourne d'un quart pour être plus en face de son jeune compagnon.

Le jeune homme cafouille, bredouille, bidouille. Il n'est pas des plus à l'aise. Il n'est pas non plus des plus énergiques. Certainement qu'il a passé une sale semaine. Mais il trouve tout de même le courage de dresser sa main devant lui en guise d'ouverture, prêt à une poignée de main virile avec un vieux con alcoolique. Oui, Rip se dit que peut être il le voit ainsi.


"Ravis de faire ta connaissance Clark. Moi je m'appelle Rip." dit le maître temporel en empoignant doucement la main du garçon.

Rip a une poignée de main de scientifique. Ferme, rapide, efficace. Ce Clark est bien conçu et à des bras solides. Il serre un peu fort.


"Quelle poigne !" dit Rip en se dégageant et secouant sa main pour en retirer les fourmis. Mais aussitôt dit, c'est une chose oubliée. "Ce qui m'amène ici ? J'en sais trop rien…"

Rip Hunter laisse un léger silence s'installer. On entend toujours le ressac des vagues aller et venir sur la plage blanche, le reflet de la lune donnant dans les eaux sombres de presque minuit. Juste au moment où son acolyte semble vouloir parler, Rip reprend sa phrase.

"Quand j'étais gamin, on pensais que les voitures voleraient dans le ciel en 2000. On en est loin…" dit-il en soufflant les yeux dans le vague.

Cette dernière phrase sort tout droit de son cortex préfrontal. Le signe léger d'une dépression passagère. Son esprit a vagabondé quelques secondes pour énumérer les incertitudes et déceptions du voyageur. Une phrase sans contexte et sans sens commun, sortie de nul part.


Il laisse un nouveau silence. Plus court cette fois-ci.

"Je sais pas… Ce que je fais là ? Une île paradisiaque, le soleil et la météo estival. Vivre décembre ailleurs que sous la neige. Les cocktails. La plongée. Les vacances quoi !"

Avec son talon, il frotte dans le sable pour dessiner des formes indistinctes en même temps qu'il parle.

"Sortir de la routine et prendre du temps pour soi. Se reposer. Réfléchir et faire le point. Mettre de côté le boulot, les questions complexes et les expériences. Faire quelque chose de simple pour une fois. Juste profiter de l'instant présent sans penser aux responsabilités… avant d'y retourner. C'est pour cela qu'on vient tous ici non ? Décompresser."

Il se doute que le gamin répondra par l'affirmative.

Après un moment, il reprend.


"Je connais un Clark. Une armoire à glace. Un titan. Il est un modèle pour plein de gens. Porter ce prénom te portera peut être chance ?"

Hunter parle d'une voix basse et douce. L'effet de l'alcool s'estompe petit à petit.

"Et toi alors ? Qu'est-ce que tu fais au paradis ?"




Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)
Revenir en haut Aller en bas
Superman
Superman
Super-Héros
Inscription : 29/08/2019
Messages : 162
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; The Atom ; Dr Fate.
Situation : Clark Kent revient d'un séjour dans le Multivers. Il a aidé à gérer une crise cosmique, et est revenu pour stopper Superboy-Prime ici. Il doit se réhabituer à un foyer qui a évolué et souffert sans lui.
Localisations : Partout, tout le temps.
MessagePosté le: Mer 8 Jan 2020 - 10:14
Clark sourit doucement, en hochant la tête.

« Enchanté, Rip. »

Son expression se fait soudain moins positive – ses joues rougissent, en fait.
De gêne. De timidité.
De honte, presque, devant la réflexion et la réaction de Rip.


« Dé… désolé. »

Trop fort ; il a serré trop fort.
Imbécile, pense-t-il.
P’pa lui a toujours dit de faire attention à sa force – de la moduler, selon ce qui l’entoure ; ceux qui l’entourent.

Il n’a pas fait attention.
Il n’a pas fait attention, il a fait mal à Rip… et Clark s’en veut ; grimace, clairement.
Culpabilise.
Mais se reprend. Doucement.


« Hem. »

Le jeune homme prend une grande inspiration, et hoche doucement la tête alors que l’autre explique les raisons de sa présence.

« Je… j’vois. »

L’ombre d’un sourire glisse sur ses lèvres.

« Petit… petit, j’pensais… je pensais surtout aux étoiles, en fait. Moins la conquête spatiale, que l’exploration spatiale. Ça m’a toujours… inspiré.
Hanté. »


Clark détourne les yeux, et fixe le ciel ; évidemment.
Evidemment que l’Espace l’a toujours passionné, rongé.
Chacun rêve toujours de son foyer, quand il est lointain.


« Mais… oui. Les vacances, comme vous dites, attirent – et notamment ici. »

Le jeune homme repose un regard pétillant sur Rip.

« Mais… »

Sa voix se module, cependant.

« Mais… excusez-moi, Monsieur, mais je suis curieux.
Vous voulez des vacances. Vous voulez une forme de paradis – des cocktails, la plongée. La détente. La décompression, oui.
Mais.
Pourquoi être ici ? Je veux dire, sur cette plage ? Dans cet endroit déconnecté des festivités – loin des autres ? Des cocktails, de la décompression générale ? »


Sa voix est plus directe, oui ; plus pertinente.
Comme celle d’un journaliste, qui a soulevé un élément à relever ; sur lequel enquêter.
Journaliste, oui. Déjà.


« Humf. »

Clark soupire, cependant, et détourne les yeux par la suite ; les joues rougies par les mots de Rip.

« C’est… merci. »

Un peu gêné ; un peu intimidé par ces mots.
Sur cet autre Clark.
Un titan. Un modèle. Une puissance.
Ce qu’il doit être, il le sait ; ce qu’il doit devenir. Cette charge qui le hante – qui le ronge.


« Et… je… »

Il reste silencieux un moment ; hanté par ce poids, cette charge qui l’ont poussé à tourner autour du monde. A fuir ses responsabilités, en un sens.

« L’an 2000… va changer beaucoup, pour moi ; va me changer.
Je… dois faire quelque chose. Devenir quelque chose.
Quelque chose qui est en moi ; quelque chose qui est nécessaire. Quelque chose qui va tout changer – pour moi. Et les autres, j’espère.
Mais… »


Clark détourne les yeux.

« … ça fait peur. Ça me terrorise, Monsieur.
Et… je fuis. Ha.
Oui. Je fuis, Monsieur. C’est pour ça que je suis ici – que j’ai cherché et trouvé l’endroit qui passe le dernier à l’an 2000. Pour décaler au maximum le moment où je devrais… devenir ça. Devenir… lui. »


Il soupire, et se tait ; en baissant les yeux.
Gêné. Hanté. Rongé.
Terrorisé ; par ce qu’il doit être. Par ce qu’il doit devenir.
Par celui qu’il doit devenir.

Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 65
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
MessagePosté le: Jeu 9 Jan 2020 - 22:59
Le nouveau millénaire
Ft. Superman


Il y a quelque chose de touchant dans le comportement de ce jeune homme. Rip est attendrit. Il sent que ce gamin à les épaules lourdes. Lui-même avait le sentiment d'être sous le poids de la responsabilité, de l'urgence. Mais en regardant ce jeune garçon, il réalise qu'il est fort. Qu'il est un héros et qu'il doit venir en aide à ce jeune gars. L'accompagner dans ce moment difficile et le soutenir.

Qui ne se souvient pas comment devenir un adulte est traumatisant. Le corps change, l'esprit pas autant. On se sens responsable. On aimerait être un autre. Le champs des possibles s'ouvre mais on a l'impression de se noyer dans l'absurde abondance de chemins possibles. On est écrasé, suffoquant, sous la pression d'une vie exigeante. Rip se souvient de son chemin à lui. Il avait cette chance de pouvoir oblitérer tous ces doutes dans ces recherches pour la science. Mais ce n'était pas donné à tout le monde. Non, ce garçon ne serait pas seul pour traverser cette épreuve. Le time master serait à ses côtés.


"Tu peux laisser tomber le Monsieur avec moi. Considère que tu parles à un oncle un peu jeune ou un bon copain un peu plus vieux." dit Rip d'une voix calme. "Je crois que j'en avais marre d'être dans le tumulte de la foule. J'avais besoin de tranquillité, pour réfléchir. Un peu comme toi ! Et puis, si je n'étais pas là tu serais complètement seul. Et ce ne serait pas un nouvel an très positif. Tu ne crois pas ?"

Cette question n'est décidément pas la plus importante. Clark déverse son sac. Il se livre timidement. Il est avec un parfait inconnu au bout du monde. Rien ne le retient de se confier et de trouver peut être un adulte capable de le guider. Ou au moins de l'écouter. Oui, Clark est tourmenté.

Rip se détend et allonge ses deux jambes dans le sable. Il veut avoir l'air cool pour donner bonne impression et pour détendre le gamin.


"Tu sais Clark, c'est normal d'avoir peur. On a tous peur de quelque chose. Peur du temps qui passe, peur d'être seul, peur d'être malheureux ou de souffrir. C'est un sentiment humain. C'est naturel. C'est même nécessaire. La peur nous garde parfois en vie." déclare Hunter. "Devenir adulte est une chose terrifiante. C'est un grand bouleversement dans une vie. En quelques mois, tu te sens projeter dans une vie de responsabilités et de devoirs. C'est dur. Mais tu sais ce qui fait les vrais héros ? Les femmes et les hommes les plus braves de notre monde, Clark ? Le courage !"

Le voyageur temporel agrippe une poignée de sable froid dans sa main et joue avec. Il le malaxe, le déverse doucement. Puis le jette au sol d'une légère impulsion.

"Le courage, c'est d'accepter qu'on à peur parfois. D'accepter qu'on ne maitrise pas tout. Qu'on a besoin d'aide même en certaines occasions. Et de quand même faire face à l'adversité. C'est le courage qui fait un homme. Pas parce qu'il ignore la peur, la tristesse ou le doute, mais parce qu'il est conscient et résilient. Parce qu'il accepte ses failles et qu'il reconnait ses limites. Parce qu'il reste et qu'il fait face au monde. Fier. Humble. Droit. Un homme qui protège ce qu'il aime et ce en quoi il croit. Voilà ce qui fait les héros."

La lune bien haut dans le ciel est quasiment ronde. Sa lumière douce et blanche éclaire la plage déserte avec tendresse. Le ressac de l'océan apporte sa douceur et sa volupté. Un crabe passe non loin.

"Et parfois Clark, parfois quand tu auras peur. Quand tu auras des doutes. Tu feras comme aujourd'hui. Tu te retireras du grand monde pour trouver un espace de sérénité et reprendre des forces. Une pause. Un break. Un petit coin de paradis pour te reposer. Temporairement. Pour mieux repartir après. Plus fort. Plus concentré. Plus ouvert aux autres."

Rip reprend sa respiration, s'allonge dans le sable sur le dos et pointe le ciel.

"Regarde. Le ciel magnifique, voute extraordinaire de notre petite terre bleue. Des milliards d'astres brillants et brulants à des distances infinies. La lune, toute proche. Toute ronde. Et là, plus bas. Regarde l'océan. Vaste, calme, mélodieux. Ferme tes yeux et écoute la mer qui nous parle. La vie qui s'y trouve. Entend le chant des oiseaux nocturnes aussi, des insectes qui nous entourent. Sens la fraicheur du sable. Sens le vent qui se lève et qui caresse ta peau. Sens le poids de ton propre corps. Nous faisons parti d'un tout Clark. Ce monde harmonique, fragile. Nous sommes tous des poussières d'étoiles à notre origine. Maintenant, tu sais mon garçon. Tu sais ce que c'est d'être un homme. Tu sais ce qui t'attends. Cela ne dépend plus que de toi ! Tu es maître de ton avenir. Ne laisse personne t'en faire douter."

Rip se redresse. L'heure de la nouvelle année ne tardera plus maintenant. Quelques minutes tout au plus.

"Ce nouveau millénaire va changer beaucoup de choses pour toi. C'est certain. A toi de savoir si tu seras assez courageux pour en tirer le meilleur !"

Rip se montre rassurant, et aussi un peu provocateur, volontairement.
Il le sens. Ce jeune homme deviendra un gars bien. Un homme véritable. Courageux. Brave. Fier. Droit. Humble. Un homme qui protège ce qu'il aime et ce en quoi il croit. Qui accepte la peur et le doute. Qui sait compter sur les autres. Un homme qui fait parti d'un tout. Un héros.



Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)
Revenir en haut Aller en bas
Superman
Superman
Super-Héros
Inscription : 29/08/2019
Messages : 162
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; The Atom ; Dr Fate.
Situation : Clark Kent revient d'un séjour dans le Multivers. Il a aidé à gérer une crise cosmique, et est revenu pour stopper Superboy-Prime ici. Il doit se réhabituer à un foyer qui a évolué et souffert sans lui.
Localisations : Partout, tout le temps.
MessagePosté le: Ven 10 Jan 2020 - 23:53
Clark Kent esquisse un sourire amusé, alors que Rip lui répond.

 « Ha. »

Il bat des paupières, et hoche doucement la tête.

 « D'accord... Rip. »

Il le fait ; il oublie le Monsieur.
Même si ça le démange encore. Même si ça ne sonne pas juste, pour lui. Même si sa politesse et sa bonne éducation veulent le rattraper.
Il le fait, oui. Il oublie le Monsieur, et apprécie de plus en plus cette surprenante mais si agréable discussion.


 « Et... j'vois. J'comprends.
Je... comprends le besoin de tranquillité. Vous l'avez compris, j'en avais... besoin aussi. C'est une habitude... de ma part. »


Le jeune homme détourne les yeux, et laisse à nouveau son regard glisser devant lui ; sur l'eau. Sur l'océan.
Sur cette immensité sombre – et si envoûtante.


 « Mmh. »

Un léger souffle s'échappe de ses lèvres. Rien d'autre ne sort, alors.
Rien.
Pendant longtemps. Pendant tout le discours, toute la réponse de Rip Hunter. Qu'il écoute avec intérêt, et passion.

Clark ferme les yeux, cependant ; pas par fatigue ou par ennui.
Par envie.
Par besoin de se faire simplement... porter. Par ces mots ; par ses mots.

Ceux de Rip Hunter.
Qui se lance. Qui se projette. Qui livre un discours puissant – intense.
Clark en est passionné, oui.
Clark se sent littéralement happé par les mots de cet inconnu... qui semble le connaître complètement ; qui semble tout savoir de lui.

Ou, en tout cas, comment lui parler.

Comment le lancer. Comment évoquer ce qu'il faut – ce qu'il lui faut.
Pour se sentir bien.
Pour se sentir compris. Pour se sentir responsable ; pour se sentir confiance.
Pour se rappeler.

Ce qu'il veut être. Ce qu'il veut devenir.
Ce qu'il est au fond, déjà.
Mais ce qu'il doit découvrir ; et ce qui ne va pas tarder.


 « Mer... ci. »

Clark se tourne vers Rip, et rouvre les paupières.

 « Merci. »

Un sourire doux glisse sur son visage, alors qu'un regard ému se fige sur son interlocuteur.

 « Je... je n'sais pas quoi dire. Ha. Un comble, pour... pour un futur stagiaire en journalisme, hein ? »

Le jeune homme rougit un peu, et passe doucement sa main dans ses cheveux.

 « Mais... wah. Vous... vous savez comment remettre quelqu'un d'applomb, Rip.
Vous... ha. Vous n'auriez pas d'la famille au Kansas ? Mon... on aurait mon P'pa, là. Il... il a des discours comme ça, aussi. Ha. »


Clark détourne encore les yeux ; soudain un peu plus humides.

 « Je... j'l'ai pas vu. Depuis... des mois.
Lui et M'ma. Je... ils me manquent. Je... j'devrais les revoir. Les retrouver. Retourner à la maison... passer un peu d'temps à Smallville. Avant... avant... »


Le jeune homme souffle lourdement, pris par l'émotion ; entièrement.
Au point de ne plus faire attention.
Au point de révéler des éléments importants de son histoire – de son identité.

Il ne s'en rend pas compte, cependant ; il se perd dans cette émotion.
Bien que cela ne dure pas.


BOOM

Et pour cause ; il se passe quelque chose.
Une explosion.


BOOM

Suivie d'une autre.
Suivie de cris, ensuite ; de hurlements. D'une peur. De la panique d'une foule de fêtards, qui sont soudain sous le feu... ennemi.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] Concept-Art-Kekai-Kotaki-The-Commando

Des hélicoptères approchent. Des mercenaires aux masques terribles en descendent.
Des tueurs ; des soldats-tueurs.
Qui sont envoyés ici pour tirer dans le tas – et s'emparer des survivants. Pour des rançons.
Hé, c'est aussi leur Nouvel An ; même les monstres peuvent s'amuser. Non ?


 « Non. »

Clark est debout ; déjà.
Sa mâchoire se crispe. Ses poings se serrent.
Il voit ; il voit tout, même si tout est loin.
Il voit tout – et il sait.

Il sait ce qu'il se passe. Il sait ce qui arrive.
Il sait... ce qu'il doit faire.

Les mots de Rip résonnent alors dans son esprit.
C'est le courage qui fait un homme. Pas parce qu'il ignore la peur, la tristesse ou le doute, mais parce qu'il est conscient et résilient. Parce qu'il accepte ses failles et qu'il reconnait ses limites. Parce qu'il reste et qu'il fait face au monde. Fier. Humble. Droit. Un homme qui protège ce qu'il aime et ce en quoi il croit.
Il comprend ; il comprend complètement, maintenant.

Il comprend. Il souffle. Il prend une grande inspiration.
Et se lance.

Sans rien dire à Rip. Sans protéger son identité. Sans réfléchir.
Il se lance.
Il se projette, court ; vite. Très vite. Très, très vite, comme souvent quand il en a besoin. Au point de faire craquer sa chemise, et révèle le t-shirt qu'il porte toujours en dessous ; le t-shirt auquel il tient tant, car il arbore le symbole de son origine, car il a été cousu par M'ma.

Il finit par arriver, au cœur de la foule ; devant les mercenaires.
Il se place, alors.
Il se place entre les mercenaires et la foule. Il se place ; il attend. Il se positionne.

Droit. Humble. Fier.
Prêt.
Prêt à se battre ; pour protéger ce qu'il aime. Ce en quoi il croit.
Prêt, oui.
A être courageux. A être ce qu'on attend de lui.

Un héros.
Enfin.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] 5894623-0075166689-NewSu

(HJ/ J'espère que ce rebondissement ne te gêne pas, ça me semblait pertinent de créer un petit twist. Préviens-moi si besoin, ça ne me gêne pas de modifier ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 65
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
MessagePosté le: Sam 11 Jan 2020 - 1:36
Le nouveau millénaire
Ft. Superman


Ce discours était saisissant. Il avait touché sa cible. En plein cœur.
Clark semblait conquis après ça. Il avait cette nouvelle lumière dans les yeux. Ce petit grain qu'on trouve dans la pupille des gens confiants et forts.

Le voyageur n'est pas peu fier. Il sent qu'il a su apporter à ce jeune homme l'impulsion légère dont il avait besoin pour prendre son envol.

Bien sûr, l'apprenti journaliste revient à une émotion forte lorsqu'il parle de ces parents. Mais il a aussi cette force intérieure que Rip ne parvient pas à expliquer. Cette énergie.
Clark n'est plus le même garçon qu'il a rencontré trente minutes auparavant. C'est un homme à présent.

De plus loin sur l'île émanent les échos du fameux décompte. Les voix des touristes incantent en cœur :


« 5… »
« 4… »
« 3… »
« 2… »
« 1… »

...

Archipel des Samoa. 1er Janvier 2000, 00h00.


BOOM

Un traditionnel feu d'artifice éclate dans le ciel de la baie à minuit pile, proposant un tableau de somptueuses teintes orangées sur la voute céleste.
Des architectures pyrotechniques probablement disposées au sol semblent faire danser de longues et ardentes flammes, tandis que des fumées épaisses s'échappent en colonne au dessus de la côte hôtelière.
Les gens crient de joie. En communion. C'est la fête. Celle du nouveau millénaire.

Pourtant, pas de fusée dans le ciel. Ce n'est pas un spectacle traditionnel.


BOOM

Une seconde détonation. Une explosion même.
Tout a fait similaire à la première.
Le campement des géos du club est en flamme.
Les cris ne sont pas de liesse, mais de détresse.

Ce n'est pas un feu d'artifice. C'est une attaque.

Des hélicoptères de combat probablement à l'origine des explosions survolent l'île en tirant dans la foule. Depuis les appareils qui restent en vol stationnaire, des soldats en armure de plaque et masqués descendent en rappel. Un autre hélicoptère semble s'être posé plus loin sur la plage.


Clark se dresse avec beaucoup d'adresse. Il semble bouillonnant. Rip s'en veut pendant une seconde quand il voit la flamme qui brille dans l'œil de son jeune ami. Il lui a donné de fausses espérances. Ce n'est qu'un gamin. Il doit le protéger. Il doit tous les protéger.


« Mon garçon, c'est pas le moment de jouer les hér… »

Mais avant d'avoir eu le temps de terminer sa phrase, le jeune fermier du Kansas est déjà rentré d'une course d'hypervitesse pour rejoindre le combat. Il n'est pas perceptible à l'œil nu pour quelqu'un de normal. Mais Rip s'est habitué à observer ce genre de phénomène. Il devine alors l'impossible. Clark est un speedster. Sa vitesse n'a rien de comparable avec celle de Superman. Mais il devrait l'égaler quand il serait adulte. Et c'est à ce moment-là que Rip percute.

« Oh merde… » lâche nerveusement le voyageur temporel en se redressant à son tour. Bien moins vite que son jeune ami.

Il réalise enfin que depuis tout ce temps où il faisait la leçon a ce jeune homme, il s'adressait en réalité à une altérité passée de Clark Kent, alias Superman. Rien que ça.
Rip accuse le choc un court moment. Puis se pose une centaine de questions sur ce que cette rencontre fortuite allait pouvoir transformer au futur qu'il connait. Tout cela en une seconde de temps réel.

Bien entendu, Clark est loin maintenant. Il doit déjà être au contact de l'ennemis pour sauver le plus de monde possible.


« Clark. Du Kansas. J'aurai dû faire la connexion plus vite… quel con… » jure Rip en partant en courant vers le village pour lui prêter assistance.

« Je connais un Clark. Une armoire à glace. Un titan. » se répète t'il en singeant une voix niaise. « Quel idiot… »

Rip attrape sa montre futuriste et contacte en urgence sa fidèle amie.

« Gideon ? J'ai besoin de toi tout de suite. Y'a urgence là ! »

Instantanément, la Time-Sphere décolle de sa position reculée et rejoint Rip sur la plage. Sans prendre le temps de se poser vraiment, le vaisseau ralenti à quelques centimètre du sable et Rip grimpe dedans.
Il s'assoie à sa place de commande et ordonne à l'IA de décoller et de se rapprocher au plus vite du village. Elle s'exécute.


« Que se passe t'il capitaine Hunter ? » demande l'intelligence artificielle.

« Comment veux tu que je le sache Gideon ? C'est à moi de te poser cette question là ! » lâche Rip sous le feu de l'adrénaline. « J'étais allongé tranquille dans le sable à discuter avec un Clark Kent prépubère et voilà que débarquent les stormtroopers de l'empire galactique. »

Avant même d'avoir laisser le temps à Gideon de répondre, Rip poursuit sa tirade énergique.

« Pourquoi faut-il toujours que ça tombe sur moi ? Les dieux nordiques, un super-robot dans la ville, un foutu magicien et maintenant ça ! Bordel… Les maîtres du temps vont encore venir me casser les… »

Rip n'a pas l'occasion de finir sa phrase qu'une rafale puissante sur la Time-Sphere lui en fait perdre le file.
Le vaisseau s'écrase presque dans la plage, tout proche de l'entrée du village.


« Rip, il semblerait que nous soyons attaqués ! »

« Non, tu crois ? » hurle Rip à moitié abasourdi par la chute et la secousse.

Se jetant à corps perdu dans les monceaux d'affaires éparpillées au sol à l'arrière du véhicule, Rip fini par trouver son holster.
Il l'accroche à son buste en vitesse et appuie sur le bouton bleu qui actionne le sas d'entrée.


« Il va falloir me donner des informations plus pertinentes que ça chère amie. J'ai besoin de savoir qui sont ces gus et ce qu'ils foutent là ! » scande Rip avec panache. « Oh, et… Bonne année Gideon ! »

« Bonne année, Rip ! Je regrette que cette célébration ne soit pas plus intime. Sous une branche de gui par exemple… »

« Et moi donc… »

Rip Hunter sort du vaisseau en dégainant son arme futuriste. A peine sorti, avec son look de vacancier à la Corben Wallas, le voyageur se met à essuyer des tirs en provenance de l'entrée du village. Plus habile et plus rapide qu'eux, il se met à guner en retour dans leur direction et envoi deux des troopers au tapis.

Il marche rapidement, concentré, l'arme à la main. La musique qu'il se fait dans sa tête rend les choses plus épiques encore.


« Et bon dieu, faites que je n'ai pas bousillé l'histoire en parlant à ce Superman boutonneux… »

Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Superman
Superman
Super-Héros
Inscription : 29/08/2019
Messages : 162
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; The Atom ; Dr Fate.
Situation : Clark Kent revient d'un séjour dans le Multivers. Il a aidé à gérer une crise cosmique, et est revenu pour stopper Superboy-Prime ici. Il doit se réhabituer à un foyer qui a évolué et souffert sans lui.
Localisations : Partout, tout le temps.
MessagePosté le: Lun 13 Jan 2020 - 9:11
La situation est terrible.
Les explosions se multiplient ; la foule se disperse, et continue de hurler.
La peur est totale. La terreur se diffuse.

Les Samoa s’embrasent.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] 2937580808_e10c74785a_b

Les mercenaires vont et viennent ; s’en prennent aux civils.
Tirent dessus.
Ils sont ici pour s’emparer des possessions des touristes souvent riches – mais aussi pour se faire plaisir ; pour assouvir leurs abominables pulsions de mort et de sadisme.

Ils tirent, ainsi.
Ils tirent sur tout ce qui bouge – ils tirent avec leurs armes à feu, mais aussi avec leurs hélicoptères ; même si l’un d’eux a un problème, soudain.
Même si l’un d’eux… tangue, soudain. Et se rapproche dangereusement du sol.

Une nouvelle explosion secoue l’île, alors.
Au moment où Rip Hunter rejoint le cœur des opérations – la folie d’une bataille à sens unique.
Jusque-là.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] 77905202-air-crash-burning-falling-helicopter-destroyed-helicopter-decorated-with-toy-at-dark-fire-background

Les mercenaires cessent légèrement leurs tirs… et regardent.
La carcasse. La carcasse de l’hélicoptère.
Dont sont expulsés le pilote et le tireur ; inconscients, mais indemnes.

Une forme en émerge, alors.
Une forme s’échappe de l’hélicoptère – en le soulevant. En réalisant l’impossible, et en soulevant une carcasse de plusieurs tonnes.

Un miracle.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] Action_1jhasnasdnms

Un miracle perdu dans les ombres, duquel on ne voit que le torse ; que le symbole.
Un symbole encore inconnu.
Mais qui hantera le nouveau millénaire… et tous ceux à venir.


« Arrêtez ! »

Il bondit.
Clark relâche l’hélicoptère et se projette vers les mercenaires – il bondit ; et s’écroule violemment au sol, en le frappant avec sa force.
Une onde de choc s’en dégage, et repousse un peu les ennemis.


« Je vous en prie, arrêtez ! »

Une grimace glisse sur son visage, quand il voit qu’ils n’arrêtent pas ; qu’ils continuent.
Dans la folie.


« Vous… je ne vous laisserais pas faire ! »

Clark débute, encore ; il manque d’expérience.
Il ne sait pas encore pleinement utiliser tous ses sens en même temps – et ne voit pas, ainsi, Rip approcher. Il est concentré sur autre chose.
Sur les civils, pris pour cibles ; sur les innocents. Qu’il doit sauver.


« RAH ! »

Il bondit, encore.
Il se projette ; il se place devant eux. Il prend les tirs. Il intercepte les balles.
Qui rebondissent sur lui.

Clark serre les poings, alors. Tandis que les hurlements de la foule se multiplient, cette fois parce qu’une créature inconnue arrive ; même pour les protéger.
Clark serre les poings ; et se prépare.

Au combat. Au combat direct.
Ce qu’il a toujours craint. Ce qu’il a toujours réprouvé, lui le pacifiste dans l’âme ; mais il comprend. Il comprend, maintenant.
Parfois… ceux qui veulent la paix doivent se battre, pour l’obtenir ; pour l’obtenir de ceux qui ne veulent que la guerre.

Parfois, la violence aide.
Même s’il se jure de ne jamais l’employer abusivement – même s’il se jure là, ici, dans cette fournaise, au cœur de ces cris et de cette terreur, de toujours chercher un autre moyen d’agir.
Toujours !

Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 65
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
MessagePosté le: Mer 15 Jan 2020 - 21:04
Le nouveau millénaire
Ft. Superman


Sang et brouillard.
La guerre était venue jusqu'ici.
Cette thébaïde du pacifique où on trouve des bancs chauds de sable ivoire, des jungles exotiques et des flots d'eau clair aux poissons arc-en-ciel.
La plage n'est qu'une ombre désormais. Le feu s'étant sur le fronton de mer, éparpillé par l'alcool, les huiles de moteur et les pailles des huttes touristiques. Des corps sans vie se trouvent au sol. Les tirs des armes de siège explosent dans l'air. Des rafales qui sifflent au dessus des têtes.
Les mercenaires ne se privent pas. Ils se divertissent de cet affrontement spectacle qui ne souffre aucune résistance. Les quidams de l'île sont démunis. Ils seront esclaves ou morts. Dépouillés quoi qu'il advienne. Sauf si on vient à leur aide.

Alors qu'il rivalise d'adresse pour esquiver les tirs qui viennent vers lui, Rip Hunter rejoint le cœur de la zone sinistrée. Momentanément à couvert, il rentre en communication avec Gideon, l'intelligence artificielle.


« Gideon ? J'ai fini par rejoindre le forum principal. » expulse t'il de sa bouche, essoufflé. « J'ai perdu de vue Superman et j'ai l'impression d'être au milieu d'un film de Michael Bay… Dis moi tu en sais plus sur cette attaque ? »

Sondant sa base de données, l'IA répond quasiment instantanément.

« Armes et armures de confection chinoises. Haute technologie. Les techniques de combat sont variées et trahissent des enseignes des quatre coin du monde. Ce sont des mercenaires. Ils ne s'embarrassent pas des civils. Ils … »

Mais une rafale de QBZ-95 vient érafler la montre digitale du voyageur du temps, passant très proche de sa main et coupant net la conversation.

« Ma… montre !!! »

Le maître du temps réplique d'un geste rapide en tirant à trois reprise sur ces assaillants. Des lasers émeraudes s'échappent du canon de son blaster et viennent impacter les mercenaires blindés. L'un d'eux s'effondre et les autres se replient.

Soudain, un des hélicoptères s'écrase au sol. L'explosion semble créer un cessez-le-feu pendant quelques secondes. Deux corps inanimés sont projetés hors de la carcasse fumante et léchée par les flammes. L'appareil se soulève anormalement et dévoile une silhouette en dessous.
Clark Kent. Superman.

C'est donc sa première fois. Ou c'est tout comme.

Rip s'émerveille de l'opportunité qui lui ait donnée de vivre ce moment. Clark endosse pour la première fois sans doute la responsabilité de son altérité héroïque. C'est un moment fort. Emprunt d'une émotion sincère. Mais très vite, les tirs reprennent dans sa direction.

Clark est sur tous les fronts. Un lion qui saute sur des gazelles apeurées par la bête. Les mercenaires se concentrent tous sur lui quasiment. Ils veulent l'abattre. Ils découvrent pour la première fois qu'une personne ne les craint pas. Ils apprennent la peur.

D'un coin de l'œil, Rip remarque que quatre d'entre eux s'échappent en courant de la zone de bataille et se dirigent vers la plage. Là où un autre des hélicoptères avait atterris plus tôt. Il les prend alors en chasse, conscient que son compagnon ne pourra pas tous les gérer sans son aide.
Les quatre gaillards ont par ailleurs emportés avec eux un jeune homme captif. La trentaine, cheveux noirs, lunettes carrés, polo blanc taché de sang, le nez cassé, un bouc sur le menton. Genre expert informatique. Ils fuyaient le combat. Ce n'étaient pas des hommes, mais des couards.

Rip projette dans leur direction une bille paralysante. Arrivant au contact d'un des soldats, elle éclate en des arcs électriques fugaces. Les deux hommes de l'arrière garde sont touchés et s'écroulent inconscients dans le sable blanc, la bave aux lèvres. Les autres se mettent à riposter de tirs.

Hunter évite les balles. Il se jette au sol. Tir à son tour.
Sa visée est précise. Experte même. Et très vite, il abat un autre malfrat. Un tir non létal, mais suffisamment conséquent pour le mettre hors d'état de nuire. Désormais seul, le dernier mercenaire aggripe son prisonnier à la gorge et se cache derrière, s'en servant de bouclier humain. De sa main libre, tenant un pistolet mitrailleur, il braque aléatoirement ses ennemis déterminés. Il vise d'abord Rip sans véritablement le voir, puis son otage.


« Pas approcher ! Otage mort sinon… » dit le preneur d'otage avec un accent russe très prononcé.

Allonger la face dans le sable, Rip pense fort à Clark Kent. Il murmure.

« Clark… je vais avoir besoin de toi sur ce coup là. »

Rip se retourne sur le dos et tire à répétition dans le ciel de son arme futuriste. Un faisceau smaragdin translucide se forme vers les cieux. Un signal à l'aide. Car seul l'homme d'acier pourra sauver cette victime. Il n'aura qu'une poignée de secondes. Pour Superman, c'est assez. Mais ce jeune homme qu'est Clark saura t'il réagir à cela.

Le mercenaire s'apprête à tirer sur sa cible.
A rependre, sang et brouillard.








Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)
Revenir en haut Aller en bas
Superman
Superman
Super-Héros
Inscription : 29/08/2019
Messages : 162
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; The Atom ; Dr Fate.
Situation : Clark Kent revient d'un séjour dans le Multivers. Il a aidé à gérer une crise cosmique, et est revenu pour stopper Superboy-Prime ici. Il doit se réhabituer à un foyer qui a évolué et souffert sans lui.
Localisations : Partout, tout le temps.
MessagePosté le: Jeu 16 Jan 2020 - 22:28
Les tirs se multiplient. Les cris deviennent plus rares.
Les gens tombent ; et ne se relèvent pas.


 « Rah. »

Clark Kent grimace ; il comprend.
Il comprend que ça se passe mal. Il comprend qu'il doit agir... différemment.

Il fait tomber plusieurs mercenaires – mais d'autres sont encore là. D'autres continuent leurs actes immondes... mais lui ne peut être partout.
Hélas.
Il essaye, cependant. Il court ; il bondit. Il se projette.

Il se place devant les balles. Il sauve les civils. Il protège ; il vient au secours.
Mais ça n'est pas assez.

Les mercenaires sont encore là – s'en prendre à eux individuellement ne sert à rien.
Clark doit agir, oui. Différemment.


 « Allez ! »

Sa grimace s'amplifie, alors qu'il se tourne vers eux ; vers les mercenaires.
Qui sont là, en face.
A quelques mètres. Lourdement armés. Prêts à tout... prêts au pire.


 « ALLEZ ! »

Lui ne l'est pas ; lui ne le veut pas.
Le pire – il n'en veut pas. Il n'en voudra jamais.
Parce qu'il pourrait, oui.
Il pourrait se jeter sur eux. Il pourrait les anéantir, tous. Il pourrait les briser ; en un geste, un mouvement. Il pourrait leur ôter la vie, sans que personne ne les pleure.
Jamais.

Clark pourrait, oui.
Mais il ne le fera pas ; jamais.
Même pas ici.
Même pas en enfer... bien qu'il en ait assez, des tirs et des flammes. Bien qu'il en ait assez, oui.
Et qu'il décide d'y mettre fin – de chasser cela.


 « ALLEZ ! »

Par un grand coup de vent.
En se précipitant directement en avant, en mobilisant sa super-force – et en claquant des mains, avec le plus terrible des effets !

L'impact est immédiat, direct.
Les mercenaires sont propulsés en arrière – et s'écroulent ; touchés, bloqués.
Les flammes s'éteignent, aussi.


 « Ha... »

Un léger sourire glisse sur le visage fatigué et marqué de Clark... mais cela ne dure pas.
Parce qu'il voit ; parce qu'il voit ça, dans les cieux.
Un tir. Un signal. Un appel.
Confirmé par quelques mots murmurés dans le sable – et que sa super-ouïe capte ; sans qu'il sache pourquoi.

Parce qu'il le faut, peut-être ; parce qu'il le faut.
Parce qu'il le doit.

Il court, alors.
Clark court ; aussi vite qu'il le peut. Aussi rapidement qu'il le peut.

Il court. Il se projette. Il se précipite. Il file.
A une vitesse jamais atteinte.
Ni par lui ; ni par personne d'autre, encore.

Il court. Il se projette. Il se précipite. Il file.
Il arrive.

Sur la plage.
Là où le pire se joue. Là où le mercenaire fixe Rip, à terre, que Clark voit ; mais il ne cherche pas à comprendre sa présence ici.
Il court. Il arrive.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] 818Kar5mU6L._AC_SY741_

Et il saute.
Une seconde avant que le mercenaire tire ; la balle file, alors.
Il la voit.

Clark utilise ses super-pouvoirs par instinct.
Il voit le mécanisme de l'arme s'enclencher – il voit le système se lancer. Il voit la poudre, l'explosion ; la balle.
Qui part.
Qui s'échappe du canon. Qui file vers l'otage, à quelques centimètres à peine.

Clark saute, oui.
Clark plaque littéralement le mercenaire – et tous deux roulent violemment sur le sol.
Sur plusieurs mètres. Dans le chaos et le brouhaha.

Un silence terrible s'impose, ensuite.
Le tir est parti. La balle est partie ; le mercenaire a tiré.
Mais.

Mais l'otage est debout ; vivant.
Sain. Et sauf.

Parce qu'une main s'est placée entre lui et le canon. Parce qu'une main a bloqué la balle.
Une main invulnérable.


 « Haa... haaa... ha... »

Clark halète, alors.
Couché sur le dos. Le corps plein de douleurs et de crispations ; la respiration difficile.
Mais avec un sourire, sur le visage.
Parce qu'il sait, alors.

Il sait qu'il a réussi ; il sait qu'il a sauvé l'otage – et beaucoup d'autres.
Il sait autre chose, aussi.
Il sait... ce qu'il doit faire, maintenant. Il sait ce qu'il doit faire de sa vie.
Il sait qu'il doit faire ça.

Parce qu'il aime ça. Parce que c'est bien.
Parce qu'il le peut ; parce qu'il le doit.
Parce qu'il aime ça.
Parce que c'est lui. C'est ce qu'il veut être – celui qu'il veut être.

Maintenant.
Et tous les jours de son existence !
Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 65
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
MessagePosté le: Mer 22 Jan 2020 - 20:47
Le nouveau millénaire
Ft. Superman


On a pas idée de ce que peut produire un simple son.
Une déflagration sèche. Un bang sonore. Perçant le voile de l'existance et nous arrachant au temps qui passe. Pendant une seconde, le temps s'arrête et plus rien ne semble bouger. Le poids d'un millier d'âmes qui nous accablent. Le doute qui s'installe.

L'arme braquée sur le ciel, Rip cesse de tirer lorsqu'il entend cette détonation.
Son esprit s'éteint l'espace d'un instant. Il y pense. Pauvre homme… Il n'est pas parvenu à la sauver.
Un homme est mort par sa faute. Parce qu'il n'était pas capable de le sauver. Il n'avait pu qu'invoquer la puissance d'un Superman adulescent qui ne maîtrise pas encore ses dons. Non, il était lui le responsable. C'était lui l'adulte. Le maître du temps. Un maître qui ne maîtrise rien du tout.

Paralysé pendant une fraction de seconde, Rip a l'impression qu'une vie entière défile devant ses yeux. Revenant à lui aussitôt, il relâche ses bras encore pointé vers le haut et les laisse tomber dans le sable. Il se retourne, ventre à terre, mordant le sable, et tordant son cou il essaye de regarder son échec en face.

L'otage est au sol. Immobile. Oh dieu…

A quelques mètres plus loin, se trouvent deux autres corps allongés dans le sable.
Celui du mercenaire, visiblement inconscient. Et celui d'un jeune homme. Un jeune homme brun, musclé, transpirant. Un jeune homme courageux. Clark.

Le jeune Kent reste allongé sur le dos dans le sable. Il sourit. Et même s'il est impossible pour Rip de le voir d'où il se trouve, il le sait. Oui, il doit être satisfait. Car tous les grands doutes qui plombaient son cœur peuvent désormais s'envoler. Il est à la hauteur de la tâche. Il est déjà le grand Superman. Ou il le sera bientôt pour le moins. Amené à faire de grandes choses.
Clark a sauvé la vie de biens des femmes et des hommes cette nuit. Il est arrivé à temps.

Rip se relâche alors complètement et s'effondre tête la première dans le sol. Ils ont gagné.

Au dessus d'eux, des sirènes de la garde civile sonnent en canon avec intensité, annonçant l'irrémédiable échec de cette attaque terroriste. Les derniers mercenaires en état prennent fuite à bord d'un hélicoptère encore fonctionnel qui prend de la hauteur doucement en tirant quelques rafales pour couvrir sa fuite. Rip tourne les yeux vers l'appareil. Difficilement perceptible dans cette nuit noire, une large silhouette semble se dessiner à l'arrière du véhicule. Une ombre massive, colossale, simiesque. Noir comme le jais, à la pupille vive, et portant dans ses bras un cylindre brillant d'argent et de verre.


« Une partie d'échec ne se solde pas en un tour Mallah. » exprime une voix mécanique avec un accent français provenant du cylindre métallique. « Cette attaque n'est qu'un simple mouvement de pion. Nous reviendrons ! »

« Oui, maître. » répond une voix caverneuse et douce à la fois.


Le gorille fait un signe de sa main poilue et leur hélicoptère s'élève rapidement dans les cieux avant de disparaitre à l'horizon.

Dans le même temps, de nombreux hélicoptères et véhicules terrestres de la garde civile commencent à arriver et inondent la plage de spots lumineux. De grands cercles blancs aveuglants se promènent aléatoirement sur l'île pour trouver les assaillants restés ou les victimes potentielles.

Ecarté de sa vision d'un grand singe noir portant un crane-robot en métal, Rip se lève et court vers Clark pour le sortir de là. Il doit l'extraire d'ici, préserver son anonymat.
Les soldats déboulent en nombre et ils seront curieux de savoir ce qui a pu mettre hors d'état de nuire autant de mercenaires.

Hunter déclenche le pilotage automatique de la time-sphère à distance et programme son arrivée sur site. Il arrive au contact du jeune Superman, toujours allongé dans le sable et lui agrippe le bras.


« Clark ! » s'époumone t'il à l'endroit du jeune homme. « Il faut qu'on file d'ici. Personne n'a vu ton visage pour le moment et il est crucial cela reste ainsi. Crois-moi ! L'armée est déjà sur place et elle ne tardera pas à comprendre que les mercenaires que tu as pris en charge ne se sont pas assommés seuls. On doit pas trainer dans le coin… suis moi !»

Attrapant sa main et tirant dessus pour le relever, il mène le jeune héros à grandes enjambées vers l'océan sur lequel vient se poser le vaisseau temporel. Les deux hommes montent à son bord, avant que la sphère d'acier ne disparaisse dans un épais nuage vert.

...

A bord de la Time-Sphère, quelques part entre le temps et l'espace…

Rip Hunter, le voyageur temporel, fait face au plus grand héros que la terre est portée : Superman.
Ils sont tout deux assis dans un fauteuil du vaisseau.


« Tout ça doit te sembler bien étrange Clark… » commence Rip. « Ce vaisseau spatial. Moi et mes capacités. Le fait que je ne sois pas surpris par les tiennes… j'aimerai tellement pouvoir te dire tout ce que je sais, mais c'est impossible… »

Il passe une main dans ces cheveux, souffle, avant de reprendre.

« Avant que tout n'éclate à Samoa, quand nous n'étions que tout les deux à disserter sur le monde et la responsabilité des Hommes, je t'ai parlé d'un autre Clark que je connaissais. Un homme d'exception… Et bien, je suis à présent sûr que tu seras au moins autant à la hauteur ! Tu l'as prouvé cette nuit. »

Rip marque un blanc.

« Tu deviendras un grand héros, Clark. Un leader et un espoir pour les gens de ce monde. Tu as cela en toi. Et tu le découvrira, un jour, quand le temps sera venu. »

Rip sort un objet de sa poche discrètement.

« Une grande destinée t'attend Kent. Et je suis fier de l'avoir croiser à un moment. Superman et Rip Hunter contre le mal… Cela fera un bon souvenir de vacances. Mais toi tu ne t'en souviendra pas. On se retrouve de l'autre côté, Clark ! »

Soudainement, un flash lumineux éclate face au jeune super-héros. Il se retrouve sur la plage aux Samoa, à distance des conflits, quelques heures après les incidents.

De cette nuit super héroïque, le jeune homme ne se souviendra probablement que de brides partiellement cohérentes. Il se souviendra vaguement d'une discussion au bord de l'eau peu avant minuit. Il se souviendra de l'attaque des mercenaires et de ses premiers exploits en tant que super-héros. Il se rappellera qu'il a su saisir son courage et embrasser sa destinée héroïque. De sa fuite lorsque l'armée arriva sur place. Des images partielles, floues et entrecoupées de flashs aveuglants. Mémoire inconstante. Rêve éveillé. Entre songe et réalité.

C'était souvent comme ça qu'émergeait les personnes ciblées par cet outil du maître du temps. Mais rien n'était sûr, car Rip n'avait jamais fait cela à un krytonien.
Nul ne pouvait prédire comment Clark Kent réagirait à cet effaceur de mémoire à court terme.

Une chose était sûr. Rip Hunter en avait fini de ces vacances.


Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Superman
Superman
Super-Héros
Inscription : 29/08/2019
Messages : 162
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; The Atom ; Dr Fate.
Situation : Clark Kent revient d'un séjour dans le Multivers. Il a aidé à gérer une crise cosmique, et est revenu pour stopper Superboy-Prime ici. Il doit se réhabituer à un foyer qui a évolué et souffert sans lui.
Localisations : Partout, tout le temps.
MessagePosté le: Jeu 23 Jan 2020 - 10:40
Les secours sont là ; ils interviennent. Ils prennent en charge les blessés. Les autorités gèrent les mercenaires, les bloquent ; les emmènent.
Les Samoa s’apaisent. La nuit se termine, l’aube se lève.
Enfin.

Clark Kent est sur la plage, lui. Face à l’immensité de l’océan, et au jour qui se lève.
Il sourit.

Il est fatigué, bien sûr. Son corps est épuisé par les événements, et il a quelques douleurs ; mais elles passent. Mais il sait qu’elles passeront.
Il sait, surtout, que ce n’est pas bien grave – car il va bien.

Ses souvenirs commencent déjà à s’effacer, mais il sait ; il sait au fond de lui ce qu’il s’est passé.
Il sait qui est ce Rip, qu’il a croisé, même si son nom s’évapore déjà de son esprit.
Un ange gardien.

Rip est un ange gardien ; certes voyageur temporel. Certes visiteur venu d’un autre Temps, d’une autre époque. Certes un miracle fait homme, tout simplement.
Mais… un ange gardien, quand même.

Clark le sait, le sent ; quelqu’un veille sur lui. Quelqu’un a veillé sur lui.
Il aime ça. Il se sent rassuré.
Et… il sait qu’il a fait ça aussi, ce soir. Il a agi ainsi.

Clark a été un ange gardien, cette nuit. Il a été un Héros, même s’il est trop modeste pour l’avouer ; bien qu’il l’assume.
Il veut ça. Il veut faire ça. Il veut être ça.

Le jeune homme prend une grande inspiration, et sourit encore ; sa mémoire se vide.
Mais il sait.
Il a bien agi. Il a été aidé, et il va passer du temps à chercher qui l’a aidé ; mais il l’a fait, aussi. Il a sauvé des gens. Il a protégé des gens.
Il a bien agi.

Sans hésiter. Sans regret. Sans remords.
Sans peur, au cœur de l’action.

Clark Kent sourit, oui. Il se redresse, instinctivement. Il se place pleinement dans le soleil. Il plante ses pieds dans le sable mouillé, laissant les vagues lécher ses jambes.
Il sourit ; en laissant le tissu trouvé dans son vaisseau flotter dans son dos. Il sourit.

Au soleil. A l’aube. A cette nouvelle journée. A ce nouveau siècle. A ce nouveau millénaire.
A ce nouveau monde.
Qu’il entend aider ; qu’il entend accompagner.
Chaque jour de son existence.


[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter] X5dq

(HJ/ Merci pour ce formidable RP ! Very Happy J’ai complètement adoré écrire Clark comme ça, ce fut un énorme plaisir ! J’espère pouvoir poursuivre la relation Rip/Clark, dans le Présent… ou même le Futur. Razz /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Flashback] Le nouveau millénaire [Rip Hunter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Syruk - Un nouveau de plus :)
» Papy_Moustaches - Un nouveau
» Nouveau davidu30
» forgesdan nouveau FÉLÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Océanie-