Le Deal du moment : -34%
Perforateur burineur SDS+ MAKITA DHR202RM1J avec ...
Voir le deal
295.99 €

 

 Echos du passé [Ray Palmer]

Randolph W. Dibny/EM
Randolph W. Dibny/EM
Super-Héros
Inscription : 12/10/2019
Messages : 325
DC : Sinestro & Ted Kord
Situation : Enquête en Europe sur un groupe mystique...
Localisations : Opal City / Hall of Justice
JLA
Team Atom
Echos du passé [Ray Palmer] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 11 Jan 2020 - 12:40
Echos du passé [Ray Palmer] 340?cb=20191223103242&path-prefix=fr


Cela fait plusieurs heures que je travaille, dans mon bureau. Depuis ce matin, je n’ai pas bougé, à part pour subvenir à mes besoins… J’ai à peine mangé. Tout ce que j’ai su faire, c’est enchaîner, m’archarnant sur ce que j’ai sous les yeux. Des articles de journaux, des notes, des éléments qui m’ouvrent sur une prochaine enquête… Mon contact en Europe m’a donné ce dossier, me demandant d’y jeter un coup d’oeil, une fois que je serais rentré… Après les événements à Bruxelles, nous étions déjà bien heureux d’avoir survécu. Des vilains ont frappé. Très fort… De nombreux morts sont à déplorer, mais ce n’est rien comparé au nombre total qu’il y aurait eu si nous n’avions pas été là pour leur faire face… De valeureux gardiens, des forces de l’ordre, des unités d’interventions soutenus par Arthur Curry, Aquaman. Et moi-même, enfin, en faisant tout ce que je peux…
Deux héros contre toute une armée, c’est peu… Mais ça a limité la casse…

Je suis revenu à Opal, blessé, déconcerté, presque abattu… Le dossier que j’ai sous les yeux n’a pour le moment pas beaucoup de mystères, tout semble même bien trop facile. Mais… Il me manque certain élément, qu’il me faut pour être certain de mon coup. Retourner en Europe après ce qui s’est produit me met la boule au ventre… Je pousse un long soupire. J’ai honte d’être dans cet état là…
Je feuillette le dossier. Des enlèvements, des pillages dans des musées… C’est presque des événements normaux par rapport à ce qui s’est produit à Bruxelles, avec cette armée “d’animaux parlant”, armurés et armées jusqu’aux dents. Mais cela inquiète mon contact, qui souligne que ces crimes se déroulent dans plusieurs grandes villes. Simultanément.
Je fais une grimace alors que mon bras s’allonge vers la veste, pendu au porte manteau. Fouillant la poche, j’attrape mon téléphone pour envoyer un message. J’enquêterai lorsque je serais pleinement rétablis…
Ce qui n’est généralement pas long…
Enfin… Tout dépend si je me laisse le temps de me reposer…

Driiing… Driiiing…

Pas de repos pour les braves…
Que quelqu’un vienne m’achever, par pitié…
- Oui … ?
- Avec plus d’enthousiasme que ça, Dibny…
- Oh… Commissaire O’Dare ! Quel plaisir… Tous mes voeux pour cette nouvelle année !
- Merci bien. Cette année commence mal, n’est-ce pas ?

Je pousse un soupire. Il a terriblement raison…
- Dibny, je suis désolé de vous charger un peu plus mais … Nous avons trouvé de nouveaux éléments à ajouter aux vôtres dans l’affaire de Mist et de la technologie d’Ultra-Humanite.
- Ne vous excusez pas. Je peux faire plusieurs choses en même temps !
- Hmm. Les héros ne se reposent jamais, c’est ça ?
- Hé…

J’entends un soupire au bout du fil et je devine sans le voir qu’il lève les yeux au ciel.
- On se voit demain, à l’ouverture. Soyez à l’heure, Dibny.
- Comme d’habitude, Commissaire !

Il raccroche. Il a toujours su raccrocher, avec style. Non en faite comme une brute qui écrase le combiné sur son socle, hein… Mais le Commissaire O’Dare est une personne droite et juste, qui mène les opérations comme un chef. Toute sa famille fait partie de la police, alors on peut dire qu’il a toujours quelqu’un pour l’aider, pour le seconder. Je fais partie des personnes qu’il aime appeler lorsque l’affaire commence à être épineuse… Autant vous le dire : quand on se rapproche de bien trop près d’un mystère mortel… Donc là, on fait appel à ce bon vieux Elongated Man pour prendre les coups le premier. Hé… C’est le jeu.
Ouais…
Mais là, je n’ai qu’une envie c’est de me laisser tomber comme une chaussette au fond du canapé…

Je me lève du siège, tenant mon bras. Bordel, ils m’ont bien amocher, presque autant que Doomsday. Presque autant que Superboy Prime… On enchaîne les gros méchants pas beaux super balaises et les coups violents dans les principales villes du monde. J’ai qu’un seul corps pour essayer de m’opposer à tous ces mastodontes, génies du mal et de la mort… Même mon élasticité va finir par lâcher prise à force de se faire piétiner en un si court lapse de temps.
Malgré tout, je suis là. Encore.
Le souci en faite… C’est… Le reste.
Les répercussions morales… Les messages de Per Degaton. La menace qui me pèse, comme une guillotine française levée au dessus de ma tête prête à la trancher à n’importe quel moment. Cette sensation d’être condamné à chaque instant qui passe, chaque minute à me poser sans cesse des questions sur ce qu’il peut bien lui faire.
A elle. A ma chérie. A ma Sue.
Il peut agir dans tous les passés, faire répercuter ça sur le présent… Sans parler des conséquences dans le futur mais… Je me suis fait à l’idée de ne pas en avoir. De… De futur… Enfin… Pas avec elle…
Bon sang…
Il faut que j’arrête d’y penser. A tout ça, à toutes ces choses horribles…
Mais est-ce que je dois lui en parler ? Je n’ai pas réussi à le faire jusqu’à maintenant… Les vilains semblent vouloir tous frapper quasiment au même moment et nous n’avons même pas le temps de souffler. Pendant la fête, je n’ai pas eu le coeur de déranger Ray avec ces choses là… Le voir si surpris, si… Si heureux. L’instant m’a rempli de joie. Et de tristesse aussi…

Je n’en veux à personne. C’est juste moi le vrai problème. Je quitte mon bureau, avec le cerveau qui carbure, l’esprit dans la brume. Je regarde à peine devant moi, suffisamment pour esquiver les passants et pour traverser la route… Sous ce manteau et chapeau, je ressemble à n’importe qui, morose et pensif, dans un environnement encore très lumineux. Les lumières festives sont encore accrochées et décorent la belle Opal City. La place centrale sur mon chemin accueille le marché de fin d’année, une tradition ici. Malgré les événements chaotiques, les habitants essayent de vivre, de profiter de leurs proches. Un sourire triste glisse sur mon visage alors que je m’éloigne. J’arrive dans les quartiers d’habitations.
Je n’en veux à personne de vouloir vivre. Pourquoi nous battrons nous sinon ? Pourquoi les héros vont se battre si ce n’est pas pour aider et sauver le plus grand nombre, pour les protéger, pour qu’ils puissent continuer leur vie ? C’est juste que… Je veux… juste…
Je veux juste voir mes amis se sentir aussi bien. Voir mes proches aussi heureux que n’importe qui, même s’ils sont des héros. Ils ont tous tant sacrifié. Mais aujourd’hui, la roue tourne et ils ont le droit d’avoir accès au même bonheur. Carter et Shiera ont une fille et ils font une belle petite famille. Ray est avec Jessica et ils forment un beau couple.
C’est mieux comme ça…
C’est ce que je pense vraiment.
Ils méritent ce bonheur.

J’arrive devant la porte de ma maison. Cet endroit si cher à notre coeur, détruite puis reconstruite. Elle a beaucoup changé mais les souvenirs sont encore intacts dans mon esprit… Je connais ces murs comme ma poche, chaque recoin, chaque pièce… Mais il manque quelqu’un. Il manque cette lumière constante. Il manque ta présence, la tienne, la seule personne qui rend cet endroit vivant.
Je passe une main sur mon visage, tandis que j’ouvre et que je rentre chez nous… Enfin, je veux dire, chez moi…
Bon sang…
Je ne sais pas pourquoi, mais revenir par ici, ce soir, me donne envie de m’enfuir. J’ai comme une boule au ventre, une appréhension. J’ai peur de découvrir des choses que je ne veux pas voir. Je revois à nouveau toutes ces images… De cette nuit-là… La peur de la perdre, puis un instant plus tard la découvrir, étendue sur le sol. Inerte, sans vie… Tout c’est arrêté à ce moment précis.
J’ai promis de continuer, de ne pas me laisser abattre, d’être fort, de redevenir un héros et d’aider mes amis et mes camarades, de reprendre du service… Mais… Faire tout ça en sachant que Sue puisse enfin reposer en paix est bien plus simple…
Aujourd’hui je n’en suis plus si sûr. Je crains le pire.

J’ai comme une profonde envie de m’effondrer, tant mon corps commence à trembler d’angoisse. Je jette un coup d’oeil vers le téléphone fixe de la maison… Je ferme les yeux, laissant échapper des larmes… Je n’en peux plus. Je suis probablement très fatigué, je n’ai pas arrêté de la journée et… en faite je n’ai pas arrêté tout court depuis ma promesse avec Ray. Je n’ai pas cessé de bouger, d’essayer de me rendre utile. Parce qu’à chaque instant, même bien avant cette histoire avec Degaton, dès que je ne fais rien, j’ai l’impression de perdre la tête. Que l’inactivité me rend fou. Que je peux à tout moment me jeter du haut d’un building, juste pour arrêter de penser à tout. A tout. A tout ça. A toutes ces … Foutredieu !

Il faut que je lui en parle… Je ne peux pas rester comme ça !
J’approche du combiné, je le décroche de son socle et je le laisse pendre le long du mur… Je vais m’asseoir sur le canapé, un peu plus loin dans le salon. Je m’affale dedans, me tenant le crâne comme si je le retiens d’exploser. Après quelques minutes à essayer de retrouver une respiration plus calme, je choppe mon téléphone portable et je tapote un SMS. A Ray.

Hey
J’ai besoin de toi.
Désolé de te demander ça si précipitamment...
Peux-tu venir chez moi ?

Mon dieu… Dis oui…

S’il te plait...

Pourvu qu’il ne soit pas trop occupé…

Tu peux passer par mon tel fixe...
Je t'en pris...

Je ne peux plus attendre. J’ai gardé ça trop longtemps pour moi… Je suis sûr que je m’inquiète beaucoup pour rien, mais… J’ai tendance à croire que ces menaces peuvent être exécutées, surtout venant de la part d’un vilain qui a réussi à attaquer le très renforcé et sécurisé Parlement Européen de Bruxelles. Ces pouvoirs sont dantesques… Alors que peut faire un simple méta-humain devant un voyageur temporel ?
Je pose le téléphone sur la table basse, me laissant tomber sur le canapé, ma tête posée sur les coussins… J'ai posé une main sur mon front. J'ai vraiment cette impression de partir en vrille...
Je sens que ce cauchemar va me hanter longtemps. Et il ne fait que commencer…
Revenir en haut Aller en bas
Atom
Atom
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1658
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 13 Jan 2020 - 10:42
Rien ne vient, après le message de Ralph Dibny à Ray Palmer.
Rien.

Les messages par SMS ont bien été transmis – mais aucune réponse n’arrive ; aucun SMS en retour.
Rien.
Ralph Dibny fait face à son smartphone, patientant. Attendant sûrement avec stress et angoisse, après ce moment si difficile ; auquel il n’arrive pas à faire face seul.

Mais rien ne vient.
Ou presque.


DRING

Parce que quelque chose intervient, soudain.

DRING

Parce qu’un téléphone sonne, soudain.

DRING

Parce que le téléphone fixe d’Elongated Man se fait entendre – et les sonneries se multiplient.

DRING

Jusqu’à ce que le combiné soit décroché.
Jusqu’à ce que, par expérience, Ralph recule après avoir pris le combiné… pour laisser passer une petite silhouette, qui s’échappe de l’engin.


Echos du passé [Ray Palmer] The_Atom

Ray Palmer ; dit Atom.
A taille minuscule. Qui a surfé sur les lignes téléphoniques pour rejoindre directement Opal City – et qui tient une sorte de sac, sur son petit dos.


« Hey ! »

Une voix agréable et dynamique se fait soudain entendre.

« Désolé, j’étais au milieu d’une expérience et je n’ai pas pris le temps de répondre. J’ai foncé dès que j’ai terminé. »

La silhouette demeure petite ; pas plus haute qu’un pouce.
Le scientifique dépose son sac sur la table basse, et active ses pouvoirs. Ledit sac reprend sa taille classique, alors que le Micro-Héros manipule sa masse et sa densité pour voler autour.


« C’est… ça va ? »

Ses sourcils se froncent, alors qu’il flotte devant Ralph ; il comprend, alors.

« Mmh. Non. »

Une légère grimace glisse sur son visage.

« Non. Ça ne va pas, hein ? »

Sans attendre, Ray se projette encore, et vient s’installer sur le canapé.
A côté de Ralph.


« Ralph. Que se passe-t-il ? »

Il s’assoit, sur le siège ; il regarde son ami.
Il attend.
Prêt à écouter. Prêt à comprendre. Prêt à aider.
Toujours.
Pour lui.


Echos du passé [Ray Palmer] 1030013-jla_01_012
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Randolph W. Dibny/EM
Randolph W. Dibny/EM
Super-Héros
Inscription : 12/10/2019
Messages : 325
DC : Sinestro & Ted Kord
Situation : Enquête en Europe sur un groupe mystique...
Localisations : Opal City / Hall of Justice
JLA
Team Atom
Echos du passé [Ray Palmer] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 15 Jan 2020 - 19:32
Je n’attends pas depuis bien longtemps, alors que mon SMS est parti. Qu’il est bien reçu… Mais qu’aucune réponse ne vient. Je jette des coups d’oeil vers mon téléphone, qui reste silencieux. Nada, rien ne bouge… Je me pince la lèvre inférieur, nerveusement.
Tout va bien. Du calme. Pas besoin de s’inquiéter… Il doit être occupé. Il va venir…
Oui. Il vient toujours. Lorsqu’il s’agit d’aider, il est capable de se couper en quatre pour soutenir quelqu’un. Il l’a déjà fait.
Quelque part je m’en veux déjà de le déranger… Mais j’ai déjà cherché sur le pourquoi, sur le comment cet homme a bien pu mettre la main sur ce numéro. Celui là spécifiquement. Celui de Sue. Car oui, les messages, en plus d’être menaçants et inquiétants, ont tous été envoyés depuis un numéro que je connais encore par cœur, même après tout ce temps passé. J’ai beau avoir cherché, je ne retrouve pas la trace de Degaton. Est-ce une farce ou est-il diaboliquement doué ?
Alors que je suis plongé dans mes pensées, mon téléphone fixe sonne, me faisant sursauter. Bon sang, je suis stupide… Il faut que je reprenne mon sang-froid.

J’écoute la sonnerie retentir, sans bouger. Au moment où elle s’arrête, je m’attends à entendre quelqu’un arriver. Mais Atom est discret. Je ne suis au courant de sa présence dans ma maison que lorsqu’il me salue. Mon cœur bat à nouveau normalement et j’ai l’impression qu’un poids vient de s’en aller. La voix de Ray, de mon ami, me rassure. Je commence un peu à me calmer.
Il s’excuse et je sourie doucement. Il n’a pas besoin de le faire, il le sait très bien… Mais il le fait, parce que c’est Ray Palmer. Il fait toujours au mieux et il ne se rend pas compte à quel point c’est déjà génial qu’il est pu venir jusqu’ici.
- Merci Ray…

Je tiens à le dire. Avec le temps, j’ai appris qu’il faut dire les choses avant que l’on ne puisse plus. Je tourne la tête vers lui, qui est resté à petite taille. Je le vois déposer quelque chose sur la table basse et c’est avec une franche surprise que je regarde une sorte de sac revenir à sa taille d’origine. Je lève un sourcil, intrigué, me demandant ce que cela peut bien être… Mais je n’ose pas questionner mon ami pour le savoir. J’observe ce dernier, aussi petit qu’un pouce, voler autour du sac puis devant moi. Je dois vraiment avoir une sale tête pour que Ray, après m’avoir posé la question, se rend compte déjà de la réponse. Il fronce les sourcils et je ne peux pas m’empêcher de lui répondre avec un large sourire, maladroit.
- Tu sais bien ! Je suis toujours en super forme …

Ouais, allez, on y croit tous…
Je soupire face à ma propre connerie. Je le vois déjà s’inquiéter et être prêt… Prêt à m’écouter. Il s’installe sur le canapé, toujours à petite taille. J’ai toujours trouvé ça fascinant à quel point il sait évoluer dans un environnement avec cette taille. Je lâche un sourire. Non sans rire, il est serein ce trait là et j’ai déjà l’impression que… que ça va.
- Je me sens déjà mieux, depuis que tu es arrivé… Mais…

Mais.
Le fameux mais.
Tu as toujours quelqu’un qui va te poser ce mais là, à un moment dans ta vie… Et tu vas le regarder en te demandant quel genre de drame va faire surface. J’ai mal rien qu'en y pensant, car ce que je vais lui montrer, même moi j’ai encore beaucoup de mal à comprendre ce que ça signifie. Ni pourquoi ça m’arrive, à moi… Pourquoi est-ce que ça tombe sur elle... ? Ni si tout est vrai...
Je regarde pendant un long moment Ray, sans bouger. Puis, je me redresse pour m’asseoir, frottant mes mains comme si je cherche à les réchauffer. En faite, j’ai des petites douleurs mais c’est parce qu’il me faut boire le Gingold, la quantité quotidienne pour garder mes pouvoirs… Elle va attendre, parce que notre discussion ne peut plus être repousser. Le silence doit être pesant et assez intenable, mais Ray peut voir que… Que j’essaye de trouver mes mots... Je finis par poser des yeux navrés sur lui.
- Je… C’est un peu… Étrange… Je pense que te montrer sera plus parlant, qu’avec des mots.

Je tends mon bras pour attraper mon téléphone portable et je le pose juste à côté de Ray. En ouvrant ma messagerie, il peut déjà voir que parmi les noms apparaît celui de Sue. Et la date est très récente : le 23 décembre de cette année…
- Un certain Degaton m’a contacté avec ce numéro… Il prétendait l’avoir eu en volant le téléphone de Sue… Lorsqu’elle vivait.

Je ne suis pas habitué aux voyages temporels. Enfin… A la base, non. Mais entre les messages de cet homme et ce qui c’est passé le soir de Noël avec Derek je… J’avoue que… Je commence à être rôdé, maintenant. Je deviens beaucoup plus tendu alors que je repense à tout ça. Je ne l’ai dit à personne, encore, c’est un secret que j’ai gardé, avec Derek… Le petit a voulu me donner cette chance, de la revoir. De lui dire aurevoir… Mais… Je me sens mal d’avoir voulu tenter quelque chose. D’avoir voulu brisé le temps pour qu’elle puisse vivre…
Et là je me retrouve à devoir parler de ça avec Ray, en lui cachant cette partie de la vérité… Je ne sais même pas comment aborder la chose, tellement j’ai peur de sa réaction. Tellement je me sens coupable d’avoir eu des pensées et une volonté d’être égoïste…
J’essaye de retenir l’angoisse alors que je défile les autres messages, envoyés par le tyran.
- Je sais que ça paraît complètement dingue… Mais… L’idée même qu’il puisse lui faire dû mal, me rend fou… Je voulais aussi te montrer les raisons qu’il l’a poussé à me contacter… Je le prends très au sérieux. Surtout après ce qui s’est passé à Bruxelles, en Europe…

Per Degaton est une des têtes qui a organisé l’attaque sur le Parlement Européen. Il a frappé fort, en étant très bien organisé, avec des moyens qui ne viennent pas toutes de notre époque. Ce qui me rend encore plus paranoïaque à l’idée qu’il puisse effectivement voyager dans le temps pour faire du mal à ma femme…
- On… On ne peut pas le laisser faire. Je… Je ne peux pas. Il peut s’en prendre à moi s’il le souhaite, mais pas aux autres... Encore moins à Sue… Je…
J’ai pu la serrer dans mes bras, sentir sa chaleur, juste avant ce moment précis où elle a connu cette fin atroce…
- Ray…
J’ai pu lui parler et lui dire à quel point je l’aime…
- Je…
Et j’ai dû repartir, et la laisser mourir… La laisser partir, puisque c’est écrit dans le temps…
- J’ai failli faire une connerie, Ray…
Je mets mon visage dans mes mains, essayant de ne pas craquer.
- Énorme… même…

J’ai vraiment pensé que ça irait, lorsque j’ai pris Derek dans mes bras. Lorsque je l’ai remercié et que j’ai dit que… que ça va aller. Que ça va mieux. Que ça ira forcément mieux… Je n’ai pas eu tort. J’ai réellement eu envie d’aller mieux d’avancer. Je lui ai promis et je l’ai promis à Ray aussi…

Mais j’ai failli tout gâcher… Tout.
Je culpabilise, vraiment. Et je… Je me sens très égoïste encore une fois, alors que je parle de tout ça à lui, à Ray Palmer. A la personne qui a subi autant de malheurs, voir bien plus … Je n’ai pas le droit de faire ça. Je ne peux pas… !
Je sors mon visage. Mes sourcils sont légèrement froncés et j’ai une mine triste…
- Je suis désolé… Je…

Je ne sais même pas comment le lui dire… Je n’y arrive même pas...
Revenir en haut Aller en bas
Atom
Atom
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1658
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 16 Jan 2020 - 8:34
Ray Palmer ne dit rien ; et sourit.
Longtemps.

Il reste là, sur le dossier du canapé. Assis dessus, à petite taille ; il attend.
Il attend que le vernis social saute.
Il attend que les quelques réponses polies de Ralph Dibny sautent ; il attend que le verrou que l’on s’impose, ces fameuses annonces que tout va bien alors que tout va mal, saute.

Il attend que son ami cède ; en ne disant rien.
En souriant.
En étant juste… là. Calme, posé. Aussi rassurant que possible. Aussi sympathique possible.

Atom attend ; en cachant autant que possible sa crispation, son angoisse.
Sa peur.

Ralph est son ami. Un ami de longue date, un ami intime ; même s’ils se sont perdus de vue, suite à l’un des drames les plus abominables qu’ils aient connu.
Cela va mieux, maintenant.
Ils se rapprochent ; ils se retrouvent. Enfin.

Le Micro-Héros craint pour son ami, alors.
Et à mesure qu’il explique – qu’il tend son bras pour chercher son téléphone, qu’il présente ensuite à Ray ; qui lit, alors, en reprenant une taille normale, et en s’installant sur le canapé.
Pour lire, oui.
En silence, encore.

Il ne dit rien, en effet ; aucun mot ne sort de sa bouche.
Longtemps.
Même s’il communique, malgré tout ; autrement. Son visage change, oui.

Son sourire s’évapore.
Lentement. Doucement. L’expression positive s’efface ; les sourcils se froncent. Ralph ne le voit pas, mais son poing gauche se ferme à l’extrême, au point de faire blanchir ses jointures.
Son cœur accélère. Sa respiration se trouble.
Une grimace déforme, une seconde, ses lèvres ; avant de disparaître.


« Humf. »

Un soupir s’échappe de sa gorge.
Un lourd, très long soupir.


[b] « Per… Per Degaton est un Vilain connu. Hélas. »


Atom reprend, doucement.
D’une voix lente. D’une voix calme.


« C’est… un adversaire régulier de la JSA, il a fait partie de l’Injustice Society. Ses origines sont troubles – comme d’habitude, avec les voyageurs temporels.
Il est en tout cas lié aux années 30 et 40, avec une forte probabilité qu’il soit issu de cette époque. Il a cependant franchi les barrières du Temps, et développe régulièrement des… empires, à de nombreuses périodes temporelles. Avec toujours des constantes. »


Ray redresse le regard, pour la première fois.

« C’est un salaud et un tyran. »

Il le fige dans les yeux de Ralph Dibny.
Qui peut découvrir une ombre de fureur difficilement contenue, dans ceux de son ami.


« Et un Nazi. »

Sa main qui ne tient pas le téléphone de Ralph tremble ; Nazi.
Il déteste ces types, putain.


« Humf. »

Le scientifique soupire, cependant ; souffle.
Se calme. Essaye de se calmer.
Pour lui. Pour Ralph. Pour son ami ; qui a besoin de lui. Maintenant.


« Hey. »

Ray se redresse, et s’avance sur le canapé ; il se penche en avant.
Un sourire doux passe lentement sur son visage.


« Hey. »

Il tend le téléphone à Ralph – et en profite pour prendre son bras ; pour serrer son avant-bras entre ses doigts.

« T’es pas seul, mec. »

A nouveau, son regard se fige dans les yeux de son ami.

« T’es pas seul. La JLA est là ; les amis sont là.
Je suis là. »


Ralph peut alors lire autre chose, dans les yeux du Micro-Héros.
De l’amour.
Une affection amicale sincère et totale. Pleine de regrets encore difficiles à gérer – mais véritable, réelle. Présente pour lui, définitivement.


« On… va gérer ça, Ralph. On va gérer ça, avec Per Degaton. »

Il hoche la tête, pour confirmer ses mots ; pour confirmer l’évidence.

« Mais… je comprends. Je comprends ta peur ; je comprends que tu craignes qu’il… fasse quelque chose.
Je comprends. Je comprends, et on va gérer ça.
Mais… mais tu parles d’une connerie, Ralph. D’une connerie que t’as failli faire. C’est… quoi ? »


Son sourire s’étend encore, pour se faire plus rassurant.

« Tu peux tout me dire ; je suis là. Je suis là pour toi.
Et je te lâche pas. »


Au propre comme au figuré, car Atom tient toujours l’avant-bras de Ralph ; pour ne pas couper leur connexion, leur lien.
Pour le faire parler.
Pour que Ralph Dibny puisse s’exprimer… se livrer. Se libérer.
Pour qu’il permette à Ray Palmer de l’aider ; de l’accompagner, pour aller de l’avant. Pour qu’il aille bien.

Pour, après, s’occuper de Per Degaton.
Ensemble ; d’abord.
Parce que Ray le sait – il le sent ; Per Degaton est un salaud. Un monstre, qui n’a cessé de commettre des actes immondes et inacceptables. Un Nazi.

Atom déteste les Nazis.
Et même s’il réprouve l’idée, même s’il a juré de ne plus plonger dans cela… la tentation de la solution définitive glisse dans son esprit.
Déjà, parce que Per Degaton est un Nazi.
Ensuite… parce que Per Degaton fait ça à Ralph ; et Sue. Et il n’a pas le droit.

Pas à eux.
Pas à ses amis ; pas à eux.

Personne n’a le droit de leur faire cela ; pas à eux, non.
Pas sans subir la colère vengeresse et définitive d’Atom.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Randolph W. Dibny/EM
Randolph W. Dibny/EM
Super-Héros
Inscription : 12/10/2019
Messages : 325
DC : Sinestro & Ted Kord
Situation : Enquête en Europe sur un groupe mystique...
Localisations : Opal City / Hall of Justice
JLA
Team Atom
Echos du passé [Ray Palmer] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 18 Jan 2020 - 14:28
Firelink:
 



Oh bon sang… Je l’admire. Vraiment. Il est … Ray Palmer est exceptionnel. C’est une personne bienveillante, brillante. C’est une bonne personne… Il est un ami vraiment, très, très précieux. Je suis un chanceux. J’ai toujours été entouré de bonnes personnes, aimantes. Je le sais… Je le sais très bien… Mais…
C’est justement ce qui me pousse à vouloir les protéger. Même de moi… Je suis bien capable de me mettre en travers du danger pour leur servir de protection, et hélas j’ai tendance à être bien trop dévoué, depuis le décès de Sue… Bien plus qu’avant. Mais je ne veux pas qu’ils subissent le malheur, qu’ils soient atteint des mêmes maux que moi, qu’ils se retrouvent plus bas que terre et même en dessous à tenter de se battre désespérément pour s’en sortir.
Et je ne peux pas m’empêcher de me dire qu’il faut que je les protège de moi. De moi ? Oui… Je ne veux pas être… un poids… Je ne veux pas non plus être la cause de leurs troubles.
Mais Ray est venu. Il est présent.
J’ai tendu mon téléphone vers lui et il l’a regardé. J’ai vu ses yeux… Son visage… Sa personne tout entière est devenue tendu. Il garde le silence mais au fond de lui tout s’exprime : de la colère, principalement. Son humeur légère et son sourire ont laissé la place à une grimace qui lui font avoir des traits graves. Lorsqu’il reprend la parole, il me révèle des informations sur Per Degaton. Oui… Il a l’air de bien le connaître. Ce qu’il me dit ne me surprend pas. Le peu de renseignements que j’ai pu trouver sur ce vilain m’ont révélé, qu’en effet, on ne sait pas grand chose de son passé, hormis des rumeurs, des théories mais étant un voyageur temporel il fausse tout. L’Injustice Society… Je me renseignerais sur ce groupe. Il se peut que l’on puisse trouver quelque chose… Courir après un tyran qui possède des empires à travers le temps. Génial. J’aime. Excellente idée...
Mais il le faut. Pour l’empêcher de nuire...
Ray a l’air très remonté contre Per Degaton et je le comprends… Il menace la vie de ses proches. Il est capable de tout faire, à n’importe quel moment, sans que l’on puisse changer les choses. Et le pire c’est qu’il a beaucoup d’alliés qui le suivent, qui ont les mêmes idées que lui. Des idéaux nazis… Le pire de tous les régimes.

Je sens de la tension chez Ray. Sa colère est vive et il en tremble même. Je fronce les sourcils d’inquiétude… J’ai tourné la tête. Je m’en veux beaucoup… De le mêler à cela et de ne pas réussir à … à lui dire. A tout lui dire… Mais Ray Palmer agit. Parce qu’il a compris… Parce qu’il comprend énormément de choses, qu’il sait observer et écouter, qu’il est venu pour… pour moi… Mais aussi parce qu’il me connaît.
Il attrape mon bras. Je revois en ce geste le même qu’il a fait au Hall de Justice, lorsque j’ai ouvert mon coeur, lorsque je lui ai dit ce que j’ai vu dans la Zone 51… Et il me répète ce qu’il m’a déjà dit.
Je ne suis pas seul.
La JLA.
Les amis.
Ray.
Et je le sais très bien. Et malgré tout, je souhaite que l’on trouve des solutions qui n’impliquent personne, pour leur éviter bien des problèmes.
Je lève les yeux vers Atom, le véritable héros ici… Son visage a changé, son sourire redevenu bienveillant. Il exprime une sincère amitié. Même si nous nous étions éloignés, même si nous avons des regrets, même si nous rencontrons encore des difficultés, des vilains qui veulent nous rendre la vie horrible… Nous ne sommes plus seuls, nous sommes là. L’un pour l’autre.
Et putain, ça, ça fait du bien de le savoir. Bordel.
Je lui réponds avec le même sourire et je hoche de la tête.
- On… On va gérer, oui. Ensemble… Per Degaton ne perd rien pour attendre.

Il peut attendre dans n’importe quelle époque, nous iront le débusquer...
Je sens l’emprise de Ray sur mon bras se resserrer. Oh oui, je … Je sais que je peux tout te dire. Tout ce qui me passe par la tête, toutes les choses les plus terribles qui puissent s’y trouver, dans ce fichu crâne. Tout ? Vraiment ? Je… Est-ce vrai… ? Est-ce que tu es prêt à entendre ce que je vais te dire, Ray Palmer ? Est-ce que tu es vraiment préparer à prendre connaissance de ce que j’ai bien failli faire au Temps ? … A Sue. A nous. A tout le monde ?
Mon acte aurait pu tout changer… C’était irréfléchi et complètement dingue…
Mais je crois que je suis fou. Non, j’en suis certain même… Et ce moment là a prouvé à quel point je suis atteint. A quel point je souffre de ma situation actuelle. Et si Derek n’avait pas été là pour tous nous sauver, pour empêcher l'irréparable d’arriver… Oh bon sang, je n’ose pas imaginer les conséquences derrière…
Je serre les poings, je baisse le regard… Je ferme les yeux quelque instants. Je sens la peur grimper, s’insinuer partout… Sa réaction, je la crains… Vraiment… Mais je finis par le regarder de nouveau…
- Je sais Ray… Mais… C’est… Disons que ça aurait pu très mal finir…
Les traits qui accompagnent ce que je m’apprête à lui dire sont désespérés. Je suis tellement… désolé…
- Je suis allé dans le passé… Trois ans en arrière…
Je n’ai pas besoin de lui faire un dessin. Il sait.
- … Juste avant que ça n’arrive, juste au moment où… Je n’étais pas à la maison, ce soir-là… Le soir où j’aurais dû être auprès d’elle…
Le soir de mon anniversaire. Le soir où Sue a voulu me faire une surprise. Celle qui aurait dû être la meilleure de toute ma vie.
- Et… Elle était là…
Mes mains tremblent, je sens mon cœur au fond de ma gorge…
- Elle était bien là… En chair et en os…
Heureusement que je suis toujours assis, mes jambes commencent à trembler, elles aussi…
- J’ai pu lui parler, Ray… Elle a réagi comme on peut l’imaginer, elle a bien vu que j’étais différent, que je suis arrivé de loin… Sue a toujours su remarquer les détails…
Je souris, maladroitement et je regarde ailleurs, droit devant moi…
- Je… Juste après… Juste après lui avoir… parlé… J’ai voulu l’empêcher de répondre au téléphone…
Il sait. Il sait la cause du décès… Il sait…
- J’ai voulu… la sauver…

Mon visage trouve un refuge dans mes mains, parce que je suis bien incapable de le regarder dans les yeux, là… Je m’en veux terriblement… Avec cette tentative si… Si égoïste…
- Je suis désolé… Je ne réfléchissais pas… Je ... J'étais…

Aveuglé.
Par la peur, celle de la perdre à nouveau.
Par la colère aussi, contre moi-même...
Par la douleur de la voir partir.
Encore…

Pourtant. C’est déjà arrivé. C’est toujours le cas… Tu n'es plus là. Je t'ais perdu...
Revenir en haut Aller en bas
Atom
Atom
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1658
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 18 Jan 2020 - 22:27
Un long silence suit les mots de Ralph Dibny – ses révélations.
Ses aveux.

Un long silence, oui, durant lequel le Héros s'effondre. Laisse les larmes couler entre ses doigts, laisse son corps s'écrouler.
Sous la douleur. Sous la peine. Sous les remords.
Sous les regrets.

Mais cela... ne dure pas.


 « Ralph. »

Une voix douce s'élève à ses côtés.
Alors qu'une main se pose sur l'épaule d'Elongated Man.


 « Tu t'excuses... de quoi ? »

Ray parle, à ses côtés.
Sans cet aspect lourd et théâtral que donnent les masques – très souvent modifiés, pour transformer les voix. Comme le masque d'Atom.
Que le scientifique vient d'enlever, de laisser dans sa nuque.


 « D'avoir... revu ta femme ? »

Il se penche en avant, vers son ami brisé.

 « D'avoir... profité d'une opportunité pour revoir la femme que tu aimes, que tu aimeras toujours ? »

Un léger sourire glisse sur le visage d'Atom.

 « D'avoir... d'avoir réalisé le rêve de chaque veuf, de chaque veuve ?
D'avoir obtenu ces quelques moments, ces quelques minutes qui font mal, oui... mais qui permettent de se sentir un peu plus léger ? De se dire qu'on a pu la retrouver – et lui dire, enfin, tout ce qui compte ? »


Ray tapote légèrement l'épaule de Ralph.

 « Personne n'a à t'excuser pour ça, vieux... ni pour le reste. »

Il souffle, puis se redresse lentement ; se relève.

 « T'as... pensé à agir, hein. T'as pensé à intervenir. T'as pensé à la sauver. »

Le Micro-Héros vient se poster devant Ralph. Les mains dans les poches.

 « Personne peut t'en vouloir pour ça, mon ami. »

Il esquisse un sourire doux, en s'accroupissant devant son camarade.

 « Ralph.
J'ai... perdu Jean. Pas quand Eclipso l'a prise – mais bien avant. Bien avant... les événements, aussi. Je l'ai perdue il y a des années.
Comme j'ai perdu Laethwen, en Amérique du Sud.
Quand... quand j'ai perdu Jessica, dans mes bras, j'ai... tout ça est revenu ; tout ça m'est revenu. J'ai... je n'ai pas accepté. Je n'ai pas pu accepter.
J'ai agi, alors. J'ai ravagé l'Espace, j'ai menacé la Réalité pour la ramener – et j'ai réussi. En réalisant l'impossible... et en multipliant ce que beaucoup considèrent comme des mauvais choix. »


Ray pose ses mains sur les genoux de Ralph.

 « Je sais que tu... t'en veux. Je sais que tu culpabilises.
Mais... t'as pas à le faire.
T'as fait ce que tout le monde aurait fait ; ce que j'aurais fait. Mais... tu t'es arrêté. Tu t'es arrêté, avant d'aller plus loin ; trop loin, diraient certains.
Tu as fait... mieux que moi. Ha. »


Il sourit, et hoche encore la tête.[:i]

 « Ne t'en veux pas, Ralph. T'as... t'as agi comme n'importe qui l'aurait fait ; et tu t'es repris. Tu as su avoir assez de force pour tenir – et tu as été plus fort que moi.
Ne culpabilise pas trop. Ne t'anéantis pas sous la culpabilité... parce que tu n'as rien fait qui justifie ça. »


[i]Lui, en tout cas ; lui n'a rien fait pour cela.
Pour Ray, c'est autre chose.


 « Mais, Ralph... comment ?
Comment ça a pu se passer ? Comment ça a pu arriver... ce voyage temporel ? Cette... rencontre ? »


Palmer sourit toujours ; mais il s'inquiète.
Les voyages temporels sont puissants – mais cruels ; dangereux. Bien trop pour qu'il laisse ses proches en souffrir sans rien faire.
Bien trop pour ne pas protéger Ralph Dibny ; de ces voyages.
Et de lui-même.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Randolph W. Dibny/EM
Randolph W. Dibny/EM
Super-Héros
Inscription : 12/10/2019
Messages : 325
DC : Sinestro & Ted Kord
Situation : Enquête en Europe sur un groupe mystique...
Localisations : Opal City / Hall of Justice
JLA
Team Atom
Echos du passé [Ray Palmer] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 20 Jan 2020 - 22:54
Je n’arrive toujours pas à le regarder.
Ni à relever la tête.
Encore moins à me calmer…

Le silence qui suit mes aveux est terriblement long. A quoi pense t-il, qu’est-ce qu’il fait ? Je ne peux pas le savoir. J’ai fini par céder… Par lâcher prise…
Ray ne tarde pas. Il trouve les mots. Il arrive à dire les choses, comme elles sont. Et toujours pour me rassurer. Sa première question me force à me calmer et à l'écouter. La seconde question commence à me faire baisser les mains, dévoilant un visage en larmes. Mes yeux un peu rougis se tourne vers Ray.
C’est vrai. Derek m’a offert ce cadeau. Il m’a permis de la revoir, la personne qui compte le plus à mon cœur. Ma petite femme, ma Sue. J’ai pu l’approcher, lui parler. En bravant le Temps et l’Espace, en faisant ce que personne d’autre ne peut faire…
Est-ce que je me sens pour autant plus léger ?

Ray se lève et je le suis du regard, sans dire un mot. Je… Je suis bien incapable de prononcer une seule syllabe… Surtout pas alors qu’il entre dans le vif du sujet. Celui qui… Qui a failli tout faire foirer. Cet instant précis où j’ai voulu agir. Où j’ai voulu sauver la vie de Sue.
Personne ne peut m’en vouloir pour ça … ? Moi si.
Moi si, je m’en veux. D’y avoir pensé, un seul instant. Et pire encore, d’avoir voulu étendre mon bras pour l’attraper, pour derrière faire valdinguer ce maudit téléphone et de la serrer dans mes bras en lui disant que tout est fini. Qu’il ne va rien lui arriver. Plus jamais… Ni à elle, ni à l’enfant qu’elle porte.
Bordel de… merde…
Je baisse la tête, mes yeux rivés sur le sol, mes mains tremblantes, mon corps tout entier veut céder, s’abandonner, alors que la fatigue fait pression et que l’angoisse ressenti jusque là refait surface comme un yo-yo.
Mais je redresse le regard vers Ray, cet ami si cher. Qui me sourit doucement et m’explique ce qu’il a ressenti, ce qu’il a vécu… D’abord avec Jean. Puis avec Laethwen, que je ne connais pas. Et enfin avec Jessica…
Je l’écoute attentivement. Il me livre quelque chose qui est à jamais gravé dans son être. Similaire à ce que j’ai vécu…
Perdre un être cher et tout faire pour le sauver. Ray Palmer est capable de tout faire, même l’impossible. C’est une évidence bien connue. Un homme très intelligent et extraordinaire, tant par ses capacités de tout créer, que par celles à lui attirer les pires ennuis qui puissent exister…
Le contact de Ray me rassure mais ce qu’il dit ensuite me fait secouer la tête doucement.
Mais… Ray… - Je… Je n’ai pas su…

Je n’ai pas su m’arrêter. Je n’ai pas pu le faire seul. Derek a sauver le Temps et l’Espace. C’est lui le véritable héros de l’histoire…
- Je n’ai pas voulu m’arrêter, Ray…

Mes mains se remettent à trembler et je serre les poings pour essayer de contrôler ce corps qui part à la dérive.
- J’ai voulu aller trop loin. Je ne suis pas beaucoup plus fort que toi… C’est…

C’est lui qui a tout fait. Il m’a amené dans le passé, à l’instant précis où j’ai pu lui parler. Échanger avec elle, sans prendre aucun risque, sans que cela ne touche personne, ni le Temps lui-même. Le jeune a tout calculé avant de se lancer dans cette aventure et il a même vérifié si j’étais apte à le faire. C’est lui qui m’a attrapé le bras, qui m’a éloigné d’elle et qui a essayé de me raisonner…
- J’ai… J’ai pété un plomb… - Je pose mon menton sur mes mains alors que mes yeux, d’où s’échappent des larmes solitaires, fixe mon ami - Il m’a permis de le faire, il m’a offert cette chance… Mais je… Je suis devenu fou. J’ai voulu tout détruire et changer le passé… Pour elle. Pour la sauver... C’est lui qui m’a empêché de le faire et qui m’a ramené dans le présent…

Je grimace un sourire. Je vois bien qu’il s’inquiète… Les voyages temporels sont risqués. En particulier pour des personnes qui n’y sont pas habituées… Comme moi. Je m’adosse contre le canapé, le regard perdu dans le vide… Je soupire, lessivé.
- C’est lorsque nous sommes revenu que j’ai compris… - Je penche la tête sur le côté, le regard peiné, le sourire triste… - J’ai su que… Qu’elle me manque, beaucoup trop. Beaucoup plus que je ne veux bien l’avouer…

Je crains de connaître la suite… De marcher sur ce chemin si tortueux. Je sais que je ne suis pas seul, que nous ne sommes pas seuls tous les deux. Que nous pouvons nous serrer les coudes. Et que nous avons aussi les amis. Tout cela compte beaucoup… Malgré la douleur. Même si Sue a une place toute particulière et qu’elle a laissé cette place totalement vide… Un creux que je ne peux pas remplir… Et je l’ai dit à Derek, que je ne saurais jamais le remercier assez pour ce qu’il a fait et que tout ira bien. Tout ira mieux…
Enfin… Je l'espère

Je me redresse et je relève la tête, le dos bien droit. Je regarde Ray et je tente un sourire moins mélancolique.
- Ne t’inquiètes pas !
Il va le faire... s'inquiéter...
- Tu le sais bien... Tu n'as pas plus solide que moi !
Hin, hin...
- Bon, ok. Disons plutôt que... Tu n'as pas plus... borné ! C'est plus juste, hé ...
On est déjà bien plus proche de la vérité...

Je me sens mieux de lui en avoir parlé, vraiment. Soulagé même... Qu’il soit là, qu’il est écouté et échangé avec moi… Mais autre chose continue de me tracasser. Si j’ai pu faire ce voyage temporel, rien n’empêche Degaton ou l’un de ses sbires d’aller y faire un tour et bafouer les souvenirs que j’ai d’elle… De perturber la ligne temporelle… Et de faire souffrir nos proches. Pas seulement Sue. Il peut s’en prendre à n’importe qui.
Alors que j’y pense, mes sourcils se froncent et mes poings se serrent… Il est rare que je me mette à détester quelqu’un, au point de vouloir l’arrêter par tous les moyens possibles, même les plus directs... Il est le premier à me faire ressentir ça. A me montrer que je peux être un monstre… Et que la barrière entre le bien et le mal est fine.
Revenir en haut Aller en bas
Atom
Atom
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1658
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 21 Jan 2020 - 10:59
Un grand sourire s’installe sur le visage de Ray Palmer.
Longtemps.

Il ne bouge pas, durant toutes les réponses de Ralph Dibny ; durant toute son explication.
Il sourit.
Il sourit à son ami. Il le regarde, et il sourit.

Calme. Posé. Rassurant.
Il sourit ; et il l’écoute, en hochant régulièrement la tête pour inviter son camarade à continuer. A s’ouvrir, encore.
A poursuivre ses révélations.


« Ralph. »

Atom reprend, doucement.

« Ne me demande pas de ne pas m’inquiéter ; tu sais que ça n’est pas possible. »

Il glousse, légèrement.

« Mais… arrête. »

Ses mains sont toujours sur les genoux de son ami.

« Arrête de t’en vouloir. »

Sa voix est tendre, rassurante.

« Tu… as eu l’opportunité de revoir ta femme ; de revoir Sue. »

Son sourire s’agrandit, en prononçant le prénom de leur proche.

« Personne ne peut t’en vouloir pour cela ; personne. »

Il acquiesce, pour confirmer ses mots.

« Et… tu as hésité. Tu as hésité à la ramener ; tu as hésité à agir pour qu’elle ne meure pas.
Tu as hésité à tout faire pour sauver quelqu’un – qui s’avère être la femme que tu aimes. »


Son sourire se fait plus tendre, plus triste.

« Tu es un Héros, Ralph ; tu l’as toujours été, tu le seras toujours.
Tu es un Héros.
Tu sauves des vies, c’est ta façon d’être. Bien sûr que tu as voulu la sauver – bien sûr que tu as voulu sauver ta femme.
Personne ne peut te juger pour avoir voulu ça, Ralph. Personne. »


Il tapote légèrement le genou de son ami, pour confirmer.

« Tu… as su résister ; le Temps te remercie. Mais je… je n’ose imaginer l’ampleur du sacrifice que cela a provoqué, chez toi. L’ampleur de ce qui t’a été demandé.
Je… ne sais pas quoi dire. »


Ray soupire, et se redresse lentement.

« Tu… n’as pas à t’en vouloir ; tu es un Héros. Tu es un homme.
Tu as eu envie ; tu as voulu.
Personne ne peut t’en vouloir, Ralph. Personne. Et… et surtout pas moi. »


Debout devant son ami, Palmer pose une main amicale sur l’épaule de Ralph ; et sourit, encore.
Même si une question le hante, toujours.


« Mais… tu ne m’as pas dit.
Qui, Ralph ? Qui t’a emmené ? Qui t’a guidé ? Qui t’a… empêché ? »


Atom sourit toujours ; mais il se méfie, s’inquiète.
Pour Ralph. Pour son ami.
Qu’il espère ne pas être au centre de manipulations temporelles – d’odieux plans, dont il aimerait le sauver !

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Randolph W. Dibny/EM
Randolph W. Dibny/EM
Super-Héros
Inscription : 12/10/2019
Messages : 325
DC : Sinestro & Ted Kord
Situation : Enquête en Europe sur un groupe mystique...
Localisations : Opal City / Hall of Justice
JLA
Team Atom
Echos du passé [Ray Palmer] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 21 Jan 2020 - 13:24
La colère s’évapore. Elle ne s’écoule pas aussi rapidement que souhaité, mais sa présence aide beaucoup à ce que je me sente mieux. A ce que je me sente moi-même… Pas un homme qui se laisse emporté par sa haine, mais un homme qui tient tête, qui garde ses convictions intactes. Et la présence qui permet cela, cet ami présent, si puissant par les intentions et les émotions qu’il transmet aujourd’hui, tient dans une seule et même personne.

Ray Palmer garde le sourire alors que je me livre. Alors que je lui fais comprendre que je me sens plus monstrueux qu’un vilain qui sévit. Et il n’attend pas, à nouveau, pour parler. Pour me rassurer… Il arrive même à me faire esquisser un léger sourire. Et ça fait du bien… ! Evidemment qu’il s’inquiète, évidemment que ça lui fait quelque chose… Et j’avais si peur, justement, qu’il… qu’il prenne mal. Je me suis tout autant inquiéter, comme à mes habitudes… Pour les autres, pour mes proches, pour lui. Parce que sans eux, sans leurs présences, je ne serais plus là. Et je le sais pertinemment ...

Lorsqu’il prononce le nom de Sue, mon sourire s’agrandit au même moment que le sien. Personne ne peut m’en vouloir… Ce que j’ai ressenti à ce moment-là est légitime. Personne ne peut être parfaitement stable et sûr de lui dans un moment pareil. Sue a compris lorsqu’elle m’a vu, je crois… Oui je crois qu’elle a compris. Elle m’a regardé, analysant chaque traits sur mon visage, acceptant un trouble dont elle ne peut mesurer l’amplitude. Parce que je n’ai pas pu lui dire pourquoi je me suis retrouvé là, ni pourquoi mes angoisses sont si grandes. J’ai pu lui dire bien des choses… Mais pas que je dois la laisser partir. Elle l’a compris. Elle m’a laissé faire. Elle m’a laissé lui dire aurevoir...
Alors à défaut d’avoir pu utiliser des mots, j’ai voulu agir. J’ai hésité et j’ai failli provoquer une catastrophe.

Un Héros ?
Tu veux dire quelqu’un qui inspire les autres ?

Par sa présence. Par ses convictions. A travers les valeurs qu’il défend.
Il inspire aussi quelque chose de puissant dans les cœurs. Une force inarrêtable, une âme insoupçonnable, un esprit infaillible !
Mais aujourd’hui les véritables Héros de cette histoire… Ils sont tout proche de moi.
Sue. Qui a su et qui ne m’a pas arrêté.
Derek. Qui a su aussi et qui lui m’a arrêté à temps.
Et toi, Ray, qui sait… Qui m’écoute et qui m’assure que j’ai encore le droit au titre héroïque… Que je n’ai pas de blâmes à recevoir ni à me faire.
Le Temps nous remercie d’être des êtres si exceptionnels ? D’être terriblement humain et pourtant de tout faire pour nous dépasser, pour être bien mieux… ? Tempus Furginaut a dû essuyer quelque perle de sueur, avec tout ce stress qu’on a provoqué…
- Le vrai Héros, c’est toi Ray…

Je relève la tête, alors que Ray s’est redressé et est debout devant moi. Je lui adresse un franc sourire qui s’élargit lentement. J’ai cessé de trembler, l’angoisse a fini par passer et… Je le regarde, tandis que sa question demeure. Il continue de s’inquiéter, oui… Il craint le pire avec cette histoire de voyage. Les bonds dans le Temps sont féroces et il a raison… Le sacrifice que j’ai fait est énorme… Immense… Et je… Je préfère ne pas y repenser. Pas tant que j’ai à nouveau les idées claires.
- Il s’appelle Sideways, de son nom héroïque. - Débutant dans ce domaine mais qui se débrouille déjà très bien ! - Il est encore jeune, mais j’essaye de le former. Il est venu à moi il y a quelques mois, ici à Opal. Il cherchait un mentor pour “devenir un bon héros”. - Je ris doucement en repensant à sa demande si maladroite. - Je lui apprends tout ce que je sais… Mais concernant ses pouvoirs, j’ai cru comprendre qu’un autre mentor l’aide à les maîtriser… - Je ne sais pas grand chose sur Tempus et je ne l’ai vue qu’une fois, dans le feu de l’action en plein milieu d’une Metropolis mise à feu et à sang… Je me demande si un jour, il serait prêt à une petite discussion… - Il est capable d’ouvrir des portails. Il peut aller partout… - Mon sourire se tarit très légèrement… - … Et il a réussi à en ouvrir un vers ce moment précis du passé… Il lui a suffit d’une date précise et d’un plan bien ficelé qu’il ne fallait pas dépasser sous aucun prétexte… Et… de mon accord. - J’empêche toutes les émotions néfastes de revenir pour continuer à le regarder d’un air plus sérieux… - Il m’a amené là-bas et … Il s’est comporté comme un véritable Héros. - Je fronce les sourcils d’inquiétudes… - Je ne peux pas m’empêcher de me sentir fautif… Pas seulement par rapport à ce qu’il s’est passé là-bas, mais… Il a voulu me faire ce précieux cadeau dans une intention honnête et pure, celle de m’aider à me sentir mieux. Il voulait me sauver, en quelque sorte, à sa façon. - Je souris à nouveau - C’est lui qui mérite les remerciements, qui a sauvé le Temps et toutes les vies qui ont failli être touché s’il ne m’avait pas empêché d’agir. - Mon sourire s’élargit et je suis réellement fier de dire ces mots là - Ce petit est formidable, un vrai de vrai Héros pure souche et… Je suis vraiment heureux de l’avoir rencontré !

Derek n’est pas seulement qu’un disciple pour moi. Il m’a donné quelque chose bien avant ce cadeau là… Quelque chose qui m’aide à avancer, qui m’aide à croire que tout n’est pas perdu… Que j’ai encore un bout de chemin à parcourir. Avec lui. Avec vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Atom
Atom
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1658
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 21 Jan 2020 - 14:30
Du rouge monte aux joues de Ray Palmer, alors qu’il entend les réponses… les retours de Ralph Dibny.

« Ho. »

Un sourire gêné glisse sur son visage.

« Je… »

Il détourne les yeux, mais garde sa main gantée sur l’épaule de son ami.

« Je… je n’suis pas un Héros, Ralph. Pas… vraiment. »

Atom grimace, légèrement ; non, pense-t-il.
Non, il n’est pas un Héros.
Un Héros ne tue pas, comme il l’a fait avec Mazahs. Un Héros ne torture pas, comme il l’a fait avec Preon. Un Héros ne manipule pas, comme il l’a déjà fait. Un Héros n’envahit pas une base gouvernementale. Un Héros ne manque pas à sa parole.

Ray Palmer n’est pas un Héros, non ; mais ce n’est pas si grave.
Du moment qu’il est là pour ses amis.


« Et… oh. »

Le scientifique repose son regard sur Ralph ; il sourit.
Même si le cœur n’y est pas.


« Je… vois. »

Il sourit, même s’il a envie de serrer les poings ; même s’il a envie d’exploser, là.
Il sourit. Il prend sur lui.


« Je… le connais. »

Le Micro-Héros hoche lentement la tête.

« Sideways. »

Il maintient son sourire.

« J’ai… déjà discuté avec lui ; de ses pouvoirs. C’est… un bon gamin, oui. »

Derek James.
Doté de formidables capacités, avec une vraie envie de bien faire ; un bon gamin, oui.
Et ce n’est pas étonnant qu’il ait voulu emmener Ralph dans le passé.
C’est un bon gamin. Oui.
Mais.
Un bon gamin que Ray Palmer voudrait écraser contre un mur, là, et lui défoncer la tronche. Pour avoir menacé l’équilibre du Temps, et avoir torturé Ralph en lui montrant la femme qu’il aime – et qu’il n’a pas le droit de sauver.


« Je… suis ravi qu’il ait pu t’aider ; vraiment. »

Ray acquiesce ; ne montre rien de ses émotions.
Poker Face.
Définitivement.


« Vraiment, oui. »

Il tapote l’épaule de son ami, et enchaîne.

« Mais… sans revenir dessus.
Per Degaton.
Je… pense qu’il faut s’en occuper ; qu’il faut vraiment s’en occuper. »


Son visage se ferme, un peu plus froid.

« Tu… comptes faire quoi ? »

Lui sait déjà ; lui a déjà des idées.
Mais il attend.
Il attend la décision de Ralph. Il attend l’avis de Ralph.
Avant de donner ses propositions.
Avant d’enclencher ses propres mouvements ; pour protéger et sauver son ami.

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Randolph W. Dibny/EM
Randolph W. Dibny/EM
Super-Héros
Inscription : 12/10/2019
Messages : 325
DC : Sinestro & Ted Kord
Situation : Enquête en Europe sur un groupe mystique...
Localisations : Opal City / Hall of Justice
JLA
Team Atom
Echos du passé [Ray Palmer] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 21 Jan 2020 - 16:27
- Ray ?

Il est gêné. Bien sûr. Il a toujours été gêné qu’on lui gratifie de ce titre-là. Pourtant, il est Atom. Un scientifique qui a fait beaucoup de choses pour ce monde, un ami sincère, un chef émérite. Un Héros de la Justice League.
Il a fait des erreurs, qui lui ont coûté cher… Il a déjà payé pour ces erreurs. Il doit continuer d’avancer, comme on s’est promis, dans le Hall de Justice… Je sais que maintenant il peut faire de meilleurs choix. Il n’est pas seul, il peut compter sur nous. Peu importe tout ce qu’il a pu faire avant, il peut aller de l’avant et nous aider à protéger ce monde. A le sauver et à le reconstruire… C’est ce que je pense. C’est ce que j’espère, vraiment…
Je n’ai moi-même plus grand chose à construire. Alors j’essaye d’apporter mon soutiens, là où je peux me rendre utile.

Comme… Maintenant… Là…
Je peux me rendre utile du mieux que je peux. Pour Ray Palmer. Si, jusque là, son visage a exprimé des émotions très sincères… Je n’en suis pas certain, mais…
Je suis toujours assis et en le regardant j’ai cru voir … un léger changement. L’atmosphère me semble différente et pourtant Ray ne laisse absolument rien paraître. J’en ai fait des rencontres, j’ai pu en observer des visages, des mimiques et des toc. L’expression passe beaucoup par les gestes et par le langage facial. Ils peuvent en dire long sur ce que pense une personne, qu’elle ne veut ou ne peut pas exprimer avec des mots. Mais alors là, c’est un défi, un vrai. Ray est très difficile à cerner, lorsqu’il le veut vraiment.

Je continue à le regarder, jetant un coup d’oeil sur ses faits et gestes. Il semble déjà connaître Derek mais lorsqu’il parle de lui… Ses sourires sont en contradiction avec sa voix. Je la trouve différente… Il...
Est-ce que Ray s’inquiète tant qu’il soit remonté contre Derek ?
- Ray ?

Je ne le lâche pas des yeux, cette fois-ci. Je me relève, lui faisant face. Je le dévisage, longtemps… J’essaye de percer à jour ce masque qu’il vient de poser. Lentement, je fronce des sourcils. Il est doué. Pétard… Ouais… S’il y a bien un truc que je n’ai jamais réussir à faire c’est cacher mes émotions. Je suis bien incapable d’avoir une expression d’une totale neutralité.
- Ray… - Il est ravi mais je n’en ai pas l’impression, pourquoi est-ce que ça me paraît si évident … ?! - Ray… - C’est… Je me sens titillé, comme si mon sixième sens émet une alerte. BIP BIP BIP - S’il te plaît… Ne… N’en veux pas trop au petit… - C’est peut-être l’instinct ou alors je déraille, qui sait ? - Comme tu l’as dit, il a voulu m’aider. Et j’ai accepté, j’ai été d’accord pour… prendre autant de risques...

Je lui adresse un regard entendu. Mais je ne peux pas m’empêcher de me crisper. Face à ce que je viens de dire, alors que j’ai encore cette culpabilité tapis dans l’ombre qui m’accable. Mais surtout face à ce que vient de dire Ray. A propos de Per Degaton…
- Oui… Il faut s’en occuper… Mais… Comment ?

Même si nous arrivons à le repérer avec la JLA, Degaton peut se mouvoir à travers le Temps. Il possède des alliés partout, à toutes les airs, dans chaque foutues années qui défilent sur notre ligne temporelle et je suis persuadé que s’il en a envie il peut tout faire basculer. Tout changer. A quel point est-il puissant ? Est-il seulement possible de l’attraper ?
- Il faut l’arrêter et le faire juger pour ses crimes commis en Europe… C’est un monstre, je sais mais… Je suis contre la mise à mort s’il existe une autre solution.

Plus pacifiste que moi, tu ne trouves pas… Mais mes mots pourtant sont dit avec amertumes. Même moi je ne suis presque pas convaincu par cette idée de lui donner un jugement convenable… Les souvenirs des victimes dans le Parlement à Bruxelles sont encore présents dans mon esprit… et… Je…
- Hmpf… - C’est dur… - Ils sont doués pour nous faire douter, hé… - Je respire un coup et je finis par lui lâcher - À moins que l’on ramène Sue à notre époque pour la protéger, et même ça je doute que ça l’arrête, je ne suis pas certain que l’on puisse prévoir, ni pister les mouvements de Per Degaton. - Oh… Attends, deux secondes… Qu’est-ce que je viens de dire ? - Mais… - Pister… Peut-être que quelqu’un peut pister Degaton et même le suivre, peu importe où il va et où il se trouve… - Sideways, lui, pourrait le suivre… ?

C’est une question, oui, mais elle fait office d’affirmation en même temps. Ses portails ont prouvé qu’il peut se déplacer instantanément d’un point A à un point B. Et d’un point dans le présent à un point dans le passé… Je jette un nouveau regard vers Ray Palmer. L’homme qui de nous deux est bien capable d’imaginer un plan, qu’il soit possible ou non de réaliser. Car Ray Palmer sait braver l’impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Atom
Atom
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1658
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 21 Jan 2020 - 17:33
Un léger sourire glisse sur le visage démasqué de Ray Palmer.

« Hey. »

Il pose sa main sur le bras de son ami, désormais debout.

« T’inquiète. »

Il hoche doucement la tête, en maintenant son expression positive.

« Je sais que Sideways a voulu bien faire – et vous avez assuré ! »

Atom glousse, légèrement.

« Il n’y a pas de problème. Ne t’inquiète pas. »

C’est faux.
Le scientifique ment, là ; mais il ment bien.
Parce qu’il en veut à Sideways, oui.
Mais il ne dit rien. Il ne dit rien à Ralph, qui apprécie beaucoup Derek – qui le remercie, au fond, pour l’opportunité de revoir Sue, et loue son courage et son abnégation.

C’est vrai ; Derek James a bien agi, quand Ralph a voulu sauver Sue.
Mais.
Mais cela n’aurait jamais dû arriver. Mais cela n’aurait jamais dû pouvoir arriver – et c’est de la faute de Sideways, alors.

Oh, Ralph le sait : le gamin a voulu bien faire.
Mais.
Mais il a failli risquer le Temps lui-même, ainsi ; modifier la Réalité.
C’est inacceptable.
Même si une petite voix rappelle à Atom qu’il a fait la même, pour ramener Jessica ; mais il réplique, intérieurement, que ce n’est pas pareil. Alors… ce n’est pas pareil. C’est comme ça.


« Mmh. »

Un léger souffle s’échappe de ses lèvres, alors que ces pensées s’évaporent ; alors que Ralph évoque un autre sujet. Une autre difficulté.
Per Degaton.


« Hrm. »

Un petit grognement s’échappe de la gorge d’Atom, alors qu’il lâche Ralph – alors qu’il se détourne de lui, en marchant lentement au cœur de la pièce.

« Je… ne suis pas partisan d’une solution extrême. Non plus. »

Il essaye, plutôt.
Ray Palmer essaye de réprimer ses mauvais penchants ; c’est difficile, quand quelqu’un menace un proche.
Encore plus quand ce quelqu’un est un Nazi.


« Mais… il faut l’empêcher d’agir. Pour Sue, pour toi – pour le monde entier, au fond.
On… ne peut pas laisser un tel monstre errer dans le Temps. »


Atom croise les bras, et secoue la tête.

« Mais… oui, Sideways peut aider. Mais… tu veux vraiment mettre le gamin sur la route de Per Degaton ? »

Il se tourne vers Ralph, et hausse les épaules.

« Il y a… d’autres voyageurs temporels, tu sais. Booster, hein, même si ce n’est pas forcément le plus… fiable.
Ou… Rip Hunter. »


Ses sourcils se froncent légèrement.

« C’est… ça peut être une solution, au fond.
Affronter un voyageur temporel dément… avec notre propre voyageur temporel. Nan ? »


Il esquisse un léger sourire ; mais prépare déjà une suite.
Envisage déjà un plan.
Une stratégie. Une tactique. Une approche.
Pour stopper Per Degaton ; pour l’empêcher de nuire.
Définitivement.

Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Randolph W. Dibny/EM
Randolph W. Dibny/EM
Super-Héros
Inscription : 12/10/2019
Messages : 325
DC : Sinestro & Ted Kord
Situation : Enquête en Europe sur un groupe mystique...
Localisations : Opal City / Hall of Justice
JLA
Team Atom
Echos du passé [Ray Palmer] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 25 Jan 2020 - 22:51
Je souris doucement. A son tour, Ray me dit de ne pas m’inquiéter. Il sait que je le fais, quoi qu’il arrive. Qu’il pleuve ou qu’il vente, je m’inquiète toujours. Surtout lorsque mon ami dissimule ses pensées bien au fond de son esprit. Je lâche un long soupire alors. Je le soupçonne de me cacher quelque chose, à propos de Sideways. Ray doit prendre très au sérieux la menace qui a failli s’abattre sur le monde, à cause des erreurs que j’ai… Que j’ai voulu réparer, pour en créer des bien plus graves à la place. Mettre en péril le Temps lui-même et de nombreuses vies… Mais il va rejeter toute la faute sur Derek et je ne peux pas l’accepter. Il n’est pas le seul à blâmer… Non…

Mais… Le moment n’est plus venue pour parler de cela. Lorsqu’un problème pointe le bout de son nez, il faut forcément que ça soit sous la forme d’un super-vilain. Et celui-là est d’un niveau assez rude… Per Degaton est un voyageur temporel aux idées de conquête à grande échelle, qui veut offrir un meilleur avenir à l’Humanité. En purgeant le système et en se débarrassant des personnes qui essayent de l’arrêter… Le temps est propice pour que les plus grands mégalomanes tentent d’écraser tout ce que nous défendons... Il m’a fait comprendre que les justiciers, à la moral dépassée, doivent être écartés. En sommes, soit nous le rejoignons, soit il nous exécute, ce qui est sensiblement lié à une volonté d’imposer un régime fasciste.
Ray grogne et fait quelques pas dans mon salon, sous mon regard cerné et triste. Je l’avoue, je suis dépassé par tout ce qui se passe et par la menace qui pèse au dessus de nos têtes. Une force invisible qui se résume à de petits détails qui vont se cumuler et former une catastrophe le jour où Degaton va mettre un grand coup de pied dans certains événements du passé… Je n’ai pas le pouvoir de l’arrêter, mais j’ai des proches qui eux peuvent faire la différence. Une équipe et des amis.

J’écoute Ray, qui me donne son avis concernant Sideways. Il peut me voir grimacer et hocher de la tête. Il a raison, nous ne pouvons pas demander à Derek d’affronter un ennemi aussi redoutable. Il est encore trop jeune, trop inexpérimenté… Il lui faut encore du temps, pour apprendre à se servir de ses capacités, surtout celles des bonds dans le temps… Je grimace un peu plus, massant ma main droite avec l’autre, sous une douleur vive...
- Non, on ne peut pas lui demander ça… - Je m’avance vers Ray qui me propose d’autres personnes… Je hausse les épaules à mon tour. - Cela fait un bon moment que Booster Gold n’a pas croisé la route d’aucun d’entre nous… - Je soupire… Qu’est-ce qu’il devient ? Où est-il passé ? Depuis le décès de Ted Kord, le voyageur du 25e siècle s’est peu à peu éloigné et a finit par disparaître. - Quand à Rip Hunter, est-il vraiment prêt à nous aider ? - Je l’ignore mais cette solution est peut-être la seule qu’il nous reste… - Au fond… oui… Nous ne pouvons pas envisager d’arrêter Degaton sans l’aide d’un voyageur expérimenté…

Mais je ne suis pas rassuré pour autant. C’est impliquer d’autres personnes, les mettre en danger et devenir des cibles prioritaires du nazi. Mon soupire est déchirant alors que je lui demande ceci, comme si je lui demandais un miracle…
- Nous n’avons pas beaucoup d’autres solutions, hein… ?

Je connais déjà la réponse… Mais vous savez, c’est la question que vous posez parce que vous êtes démunis et que cette évidence vous désarme, vous rend vulnérable…
Mon bras s’étend dans la cuisine pour aller chercher quelque chose et il revient à sa place, ma main tient une bouteille d’élixir du Gingold, que je regarde quelques instants. Ce fruit, cette formule, tout cela réveille mes gênes latents de méta-humain, qui me donnent ces incroyables capacités. Degaton peut aisément revenir à l'instant précis où j'ai créé l'élixir et tout changer. Il peut modifier toute mon histoire avec Sue. Détruire nos vies, et celles de nos entourages...
Je secoue la tête, chassant toutes mes pensées. Je me tourne vers Ray, commençant à retirer le bouchon de ma bouteille. C'est que... Je m'attends presque à ce qu'il sorte une solution de sa ceinture qui miniaturise tout... C'est pour cette raison que je le regarde. Que j'espère... Parce que moi-même je n'ai que très peu d'alternatives à proposer...
A part celui de le trouver et de lui en mettre une suffisamment forte pour l'empêcher de faire un bond dans le temps...
Revenir en haut Aller en bas
Atom
Atom
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1658
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 3 Fév 2020 - 21:25
Un sourire triste glisse sur le visage fatigué de Ray Palmer.

 « Ouais. »

Sa voix douce et calme s'élève lentement, au cœur du salon de Ralph Dibny.

 « On... n'a pas le choix. »

Il tape légèrement l'épaule de son ami, affectueusement.

 « Mais... on ne l'a jamais vraiment. »

Un petit sourire glisse au coin des lèvres d'Atom.

 « Et... on s'en est toujours tirés. Nan ? »

Le scientifique prend une grande inspiration, puis recule légèrement.

 « On... va contacter Rip Hunter ; sans oublier la piste Booster Gold, hein. Mais on le met de côté pour l'instant.
Autant éviter les catastrophes volontaires, si possible. »


Il croise les bras, et sourit légèrement.

 « Maintenant... tu dois te reposer surtout, okay ? C'est... beaucoup d'émotions. »

Ray se tourne vers la table, et s'empare du téléphone fixe de Ralph.

 « Je... suis touché que tu m'en ais parlé ; que tu m'ais fait confiance. Merci. »

Il hoche la tête, et commence à taper quelques numéros.

 « Mais... tu dois te reposer, ouais ; te détendre.
T'as rien fait de mal. T'as... fait au mieux.
Et là... détends-toi, okay ? On va le faire ensemble. J'nous commande des pizzas, okay ? On mange, tu te poses, tu dors, et j'y vais. Okay ? »


Palmer adresse un clin d'oeil à Ralph, en ne lui laissant pas le temps de réagir.

 « Dis-moi la pizza que tu veux... et quelle boisson, hein.
Oui, allo ?
Oui, c'est pour des pizzas. Oui, j'attends. »


Le scientifique sourit, et cale le combiné entre son oreille et son épaule.

 « C'est... ça va l'faire, Ralph. Ça va l'faire.
On... on va pas t'laisser tomber ; j'vais pas te laisser tomber. Promis. Allez, dis ta pizza, mec ! Ils vont me demander ! »


Ray Palmer glousse ; ricane. Sourit.
S'amuse.
Même s'il s'inquiète pour Ralph Dibny. Même s'il est crispé par l'attitude de Sideways. Même s'il est enragé par les abus de Per Degaton.
Même s'il est troublé ; il sourit. Il rit. Il s'amuse.
Il organise une bonne soirée. Une soirée de copains – pour rire, manger des pizzas, discuter ; amener Ralph au lit, et le laisser.

Parce qu'ils sont amis. Parce qu'ils sont proches.
Parce que Ray ne laisse pas un proche dans le besoin ; parce qu'il ne veut abandonner personne.
Plus jamais.
Quoi qu'il en coûte.


(HJ/ Je pense que ça peut faire une bonne conclusion. Smile Merci pour ce beau RP, en attendant avec impatience les prochains ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Echos du passé [Ray Palmer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-