-48%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur les baskets Nike React Element 55 SE pour homme
68 € 130 €
Voir le deal

 

 [USA, Miami] On the Beach

Dolphin
Dolphin
Super-Héros
Inscription : 23/11/2019
Messages : 24
DC : Jade, Tara Markov & Harley Quinn
Localisations : Sur Terre
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Sam 8 Fév 2020 - 16:51
Spoiler:
 

Sur la plage, l'océan à perte de vue, une drôle de jeune femme marche les pensées perdues dans le lointain. Un ciel de traîne, des nuages s'amoncellent et grondent. La pluie ne va pas tarder et la plage se vide peu à peu des surfeurs et des flâneurs. Quelques joggeurs au loin. Rien de plus, rien de moins.

Dans sa tête, tout tourne encore et encore. Elle n'est plus celle qu'elle avait été pendant toutes ces années, à sillonner le fond des océans de cette drôle de planète bleue.

Hors du temps, hors de l'histoire, la vie de Dolphin s'est écoulée sans que rien ne s'y passe...

Mais tout avait changé. Disparue, l'insouciance passée ! Envolée, l'innocence de ses jeunes année !

Rien ne sera plus jamais pareil.

Car, maintenant, elle était embarquée.

Et il était impossible de se baigner une nouvelle fois dans la même eau.

Dans sa tête, le flot des émotions contradictoires. Une volonté de découvrir le monde, celui de la surface où elle ne pouvait demeurer plus d'une heure. D'explorer les terres sèches et - pourquoi pas ? - d'aller vers l'infini et au-delà, vers les étoiles si lointaines et si mystérieuses...

Dolphin croisait le chemin des gens sur la plage. Ils avaient des vies et des amis et des soucis et des préoccupations qu'elle ne connaîtrait jamais. La vie des autres gens quelle était telle ? La vie des autres gens, elle y était figurante. La drôle de fille aux cheveux blancs et au regard triste qui marchait pieds nus sur la plage.

Qui étaient-ils ses gens ? Des gens sympathiques et souriants comme le Dr. Riley ? Qui lui apporteraient les choses qu'elle ne pouvait connaître par elle-même ? Ou bien de grands et intrépides héros comme Aquaman, toujours là pour servir l'amitié entre surfaciens et créatures des profondeurs ? Ou alors... comme la terrible et froide Reine Cleah ? A faire invariablement partie du problème et jamais de la solution ?

Un cœur solitaire battait dans sa poitrine. Ses mains très légèrement palmées dégagèrent doucement une mèche de cheveux ensablés qui s'était prise dans son regard vague...

Qu'allait-elle faire aujourd'hui ? Que serait sa vie demain ?

Il était temps de vivre sa vie, de rentrer dans l'histoire, celle avec un petit "h", celle qui était la sienne...

Mais elle ne savait vraiment pas par où commencer, la jeune fille de la plage...
Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 209
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Dim 9 Fév 2020 - 18:55
On the Beach
Ft. Dolphin


Miami Beach, Floride.

Sur la plage, l'océan à perte de vue. Un homme d'âge mûr court au bord de l'eau, le regard fixe vers l'avant. Devant lui, à deux dizaines de mètres, un autre coureur. Au dessus de leurs têtes, le ciel menaçant, noir et parcouru ponctuellement de veine blanches électriques et de sombres coups de tonnerre. Pas un des meilleurs temps pour une promenade. Aussi, les touristes, les penauds et autres Beach-boys à frange rejoignent peu à peu les parkings. C'est aussi bien. Au loin, une jeune femme fine à la crinière d'opaline traine son spleen dans les grains dorés. Rien de plus, rien de moins.

Le joggeur imprime d'une foulée sportive ses pas dans le sable humide. Ses pieds caressant à intervalle régulier avec les écumes océanes. Ses cheveux châtains et soyeux volant légèrement dans les airs. Il porte un simple t-shirt blanc et un pantalon beige, qui n'est certainement pas prévu pour la course. A bien y regarder, il ne semble pas pratiquer la course comme on l'entend. Mouvements saccadés. Souffle haletant. Transpirant. Il semble plus subir cet effort que le chérir. Il agite les bras comme des moulins à vent, comme pour écarter des mouches invisibles, ou peut être faire des signes aux gens autour de s'écarter. Sur son flanc, un étui noir porte une arme qui se balance contre ses côtes. On l'entend vociférer par moment sur les rares promeneurs qui bravent cette météo peu clémente.


« ECARTEZ-VOUS ! »

Oui, à bien y regarder, ce n'est probablement pas un joggeur. L'autre coureur non plus n'est pas des plus conventionnel. Et il n'a absolument rien à lui envier. Celui-ci est un petit homme asiatique drapé d'une tunique traditionnelle d'ocre et de pourpre, partiellement recouverte d'inscriptions chinoises ébènes. Il arbore une coupe dégarnie, se terminant en une petite queue de cheval de cheveux sombres, ainsi qu'une moustache fine et travaillée à la Salvador Dali. Rien de bien moderne. Ce deuxième coureur parait bien loin d'être un sportif. Suant à grosses gouttes, l'asiatique jette de temps à autre des regards paniqués derrière lui pour observer la progression de son poursuivant. Le jeune chinois ancre mal ses sandales dans le sable et court comme si les fouets de ses maîtres étaient à ses trousses.

Les deux hommes, harassés par un effort inhabituel, s'avance et approchent de la position de la jeune fille palmée.

Le jeune asiatique bedonnant arrive au niveau de la jeune femme et, sentant la fatigue d'une course trop longue s'accumuler dans ses jambes et un poing de côté l'atteindre, décide de s'arrêter et de se dissimuler derrière la belle inconnue. Terrifié et terré comme un animal paniqué. Il se met à déblatérer très vite dans un mandarin incompréhensible. D'abord parce que personne ne parle chinois à Miami. Et aussi parce que ce dialecte-là provient tout droit de 1389, la dynastie Ming.

L'homme caucasien parvient enfin à rejoindre les mètres restants et se trouve face à la jeune fille. Avec derrière elle, le garçon apeuré.
Il s'apprête à prononcer une phrase, mais son corps épuisé le ramène à la raison et lui impose de souffler une seconde. Une main sur les côtes, une autre tendue en l'air devant lui comme pour signifier "Un instant, s'il-vous-plait !". Puis, après quelques respirations excessives, il se redresse et fait deux pas vers le couple nouvellement lié par le destin.


« Pas d'inquiètudes mademoiselle, il n'est pas dangereux. » souligne l'homme à l'adresse de la jeune femme en débardeur. « Je suis agent gouvernemental. Je vais m'occuper de ce monsieur Tchang. Il doit rentrer chez lui.. hein Tchang ? »

Puis, dans un geste presque banal, il présente succinctement une carte qui ressemble à celles du FBI. Il la range quasiment aussi sec dans sa poche arrière.

« Je m'appelle Rip Hunter. » dit-il. « Tout va bien se passer. »

Probablement n'y avait elle jamais songé. Être saisi dans une spirale aventureuse sans l'avoir prémédité. Être aspirer dans un tourbillon hasardeux, au beau milieu d'une course poursuite temporelle.
Et sans n'y avoir jamais eu l'accès peut être, elle s'apprêtait à rentrer dans l'histoire, celle avec un grand "H", celle des Hommes et des civilisations. La jeune fille de la plage...


Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)


Présentation · Fiche RP · Contact

Merci à Tim et Conner pour les avatars et signatures.
Revenir en haut Aller en bas
Dolphin
Dolphin
Super-Héros
Inscription : 23/11/2019
Messages : 24
DC : Jade, Tara Markov & Harley Quinn
Localisations : Sur Terre
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Sam 15 Fév 2020 - 9:28
Un premier coureur.

Il porte un joli vêtement avec de belles couleurs. Il a peur. Et il vient se faufiler derrière elle.

Dolphin est surprise et ne sait trop comment réagir. Un instant, elle était perdue dans ses pensées, à se dire qu'elle n'était qu'une figurante, faisant des passages fugitifs dans les vie des autres gens et, là...

... ce type venait de se faufiler derrière et lui parlait. Très vite. Trop vite. Avec des mots qu'elle n'avait pas encore appris. Des mots qu'elle n'était même pas sure de pouvoir prononcer, elle qui s'exprimait si gauchement hors de l'eau, avec des mots.

Elle eut à peine le temps de le regarder que déjà un autre coureur venait vers le premier. Un homme, plus grand, (un peu) plus athlétique mais quand même bien fatigué. Lui aussi voulait-il se réfugier derrière elle ? A combien pouvaient-ils tenir derrière elle ? Était-ce un jeu ou une coutume de surfacien ?

Elle demeura interdite un instant mais il lui parla. Lui aussi, il jacassait drôlement. Mais avec des mots qu'elle comprenait, du moins pour certains d'entre eux. Un agent gouvernemental, c'était quoi ? RipHunter et Tchang, elle comprenait, elle c'était Dolphin. L'inquiétude, le danger, ça aussi. Et c'était d'autant plus inquiétant et dangereux qu'il lui disait que ça l'était pas, certainement. Un peu comme avec la Reine Cléa. Et tout allait bien se passer...

Elle ne fit guère attention à la carte car il y avait du texte imprimé et qu'elle ne savait pour ainsi dire pas lire.

Ce qu'elle voyait c'était l'arme qu'il portait au flanc dans un étui. Un truc pour jouer à la guerre et faire du mal. Faire du mal à qui ? Au petit homme réfugié derrière elle.

Elle comprit ce qu'il fallait faire. Elle serra les dents et maugréa :

"Moi... Dolphin"

Puis elle prit une pose défensive, campée sur ses pieds et ses petits poings serrés. Rip pouvait certainement trouver ça ridicule mais...

... elle lui bondit dessus, avec la ferme intention de le faire tomber, de lui enlever son arme et de projeter dans l'océan cette dernière. Et au moment où elle bondit sur Rip, elle lança à "Tchang" :

"Cours, petit homme, cours !"
Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 209
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Mar 18 Fév 2020 - 11:59
On the Beach
Ft. Dolphin


En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, la jeune femme pâle s'était jetée sur le voyageur temporel. Animée par une énergie puissante et résolue, Dolphin, comme elle disait s'appeler, avait bondi sur sa cible. Ensemble, ils étaient tombé à la renverse dans le sable humide de ce début d'orage.

Se débattant dans les grains écumeux, Rip tente de la raisonner.


« Mais lâchez moi bon sang ! Il s’enfuit...» s'énerve Rip. « Vous ne comprenez pas... c'est dangereux de le laisser ! Je dois le ramener chez lui ! »

Mais visiblement les phrases du capitaine Hunter restent momentanément sans réactions autres de son adversaire. La jeune femme claire, à califourchon sur le capitaine, essaye de lui retirer son arme de l'étui. Elle est concentrée, remuée, agitée. Comme une lionne sauvage qui craint pour ses petits. Hargneuse même et vive. Elle tente de passer au travers des défenses gestuelles du scientifique pour atteindre son blaster. Et alors qu'elle commence à s'en saisir du bout de ses doigts palmés, la gamine est ralenti par Rip. Il attrape ses deux poignets à temps, craignant qu'elle n'use de l'arme contre lui ou qu'elle ne blesse une tiers personne. Ne touchez pas à cela, se disait-il en murmure à lui-même. La jeune fille tient alors timidement l'arme et se voyant repoussée d'un geste, elle fait voler le pistolet laser plus loin dans le sable. Il atterrit à quelques mètres de là, plus haut sur la plage, à l'abri des vagues.

Rip repousse vigoureusement son assaillante et se relève hâtivement pour repérer le fuyard. Mais aussitôt, la jeune fille s'interpose de nouveau.


« Vous comprenez ce que je dis ? Je ne suis pas votre ennemi ! Le "petit homme"... Je veux l'aider à rentrer chez lui. »

Rip n'était pas très sûr de savoir si cette jeune femme pouvait comprendre ce qu'il lui disait. Elle semblait manier les mots avec difficulté. Ce n'était peut être pas sa langue natale. Mais elle comprenait un peu. Comment en était-on arrivé là ?

Rip se tient les hanches, faisant face à Dolphin.

Les yeux du voyageur temporel se promène sur sa silhouette ondine et très vite, il détecte quelques signes qui ne trompent pas. Les mains et pieds palmés, la peau claire, les cheveux cristallins. Elle n'est pas de ce monde.


« Vous n'êtes pas d'ici... vous êtes atlante ? » demande t'il, curieux.

Au loin, le petit "Tchang" fuit encore le long du rivage. Il n'est quasiment plus visible à cette distance.


Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)


Présentation · Fiche RP · Contact

Merci à Tim et Conner pour les avatars et signatures.
Revenir en haut Aller en bas
Dolphin
Dolphin
Super-Héros
Inscription : 23/11/2019
Messages : 24
DC : Jade, Tara Markov & Harley Quinn
Localisations : Sur Terre
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Mar 18 Fév 2020 - 22:11
Saisie aux poignets, Dolphin faillit utiliser toute sa force physique pour se dépêtrer de la prise de Rip Hunter mais s'abstint finalement : la peur de désarticuler l'autre et de le mutiler ? Ou bien la sensation que le danger qu'il représentait n'était pas réel ?

Etant repoussée, elle réussit à envoyer valdinguer l'arme ce qui était le plus important à ses yeux : le type ne pourrait en faire usage sur qui que ce soit et ça c'était l'essentiel. Pour le reste, elle se remit rapidement sur pied et était prête à rendre à Rip la monnaie de sa pièce et de permettre au petit homme de mettre de la distance, mais un mot lui enleva toute velléité de combat...

"Chez lui ?"

Un voile de tristesse passa dans le regard de Dolphin. Chez lui, c'était un endroit qui existait quelque part. Chez elle, eh bien... c'était une énigme qui ne pourrait trouver de solution que dans son passé, pourtant définitivement et irrémédiablement inaccessible...

Elle baissa les yeux et se frotta les bras tristement, à l'évocation de cet endroit qu'elle ne connaîtrait jamais.

"Toi... l'aider ?" ajouta-t-elle, maladroitement. Elle haïssait cette langue. Elle détestait être aussi gauche et disgracieuse dans sa façon de se mouvoir et de parler. Elle...

... n'appartenait pas à cet endroit. Car elle était...

"Je sais pas qui je suis" tenta-t-elle. "Pas atlante. Aquaman-atlante, moi pas atlante... mais pas de-la-surface non plus. Moi..."

Sa poitrine se gonfla et elle relâcha un énorme soupir.

"J'ai fait une bêtise avec petit-homme, c'est ça ?"

Elle regarda au loin, dans la direction où Tchang avait fui.

"Toi le ramener comment chez lui ? Chez lui, loin d'ici ?"

Une nouvelle pause fut marquée avant que Dolphin ne dise finalement :

"Besoin d'aide pour retrouver petit-homme ?"
Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 209
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Jeu 20 Fév 2020 - 15:14
On the Beach
Ft. Dolphin


Aussi rapidement qu'elle s'était changée en amazone furieuse, la jeune femme avait modifié totalement son comportement d'une manière inattendue. Elle avait troqué sa mâchoire serrée et son regard bestial pour une moue rappelant la torpeur du sentiment mélancolique. Et toute cette évolution sociale s'était faite en un claquement de doigts. A la simple évocation fugace d'une notion commune, celle du foyer, du chez soi. Oui, la blanche était presque hébétée, comme si elle avait succombé à un envoutement. La puissance des mots et le poids des idées.

Rip, de son côté, rassemble ses idées et son calme. Il balaye le sable qui s'est accumulé sur lui dans la lutte et ramasse les choses qui sont tombés de ses poches. Une paire de lunettes de soleil, un stick métallique et d’autres babioles étranges. Puis, il se tourne vers l'horizon et constate que le petit asiatique n'est plus visible du tout. Dieu seul sait où il se trouve...

Rip prend une longue inspiration.
Il se sent complètement partagé ; d'un côté, il se sent en colère vis-à-vis de Dolphin qui a entravé sa mission et qui menace l'intégrité de l'histoire... mais d'un autre côté, Rip ne peut s'empêcher de sentir avec empathie la détresse sociale de cette jeune personne qui ignore jusqu'à ses origines et qui ne connait rien des enjeux qui l'animent lui. Elle semble tellement innocente.
Laissant retomber ses bras, las, Rip décide implicitement de s'abandonner à la douceur et à l'acceptation. Il éteint alors la pression qu'il ressent dans ses muscles et s’adoucit. Son regard aussi change. Calme et concentré.


« Ce n'est pas ta faute... » dit-il. « Tu as cru bien faire j'imagine. Tu as cru qu'il était en danger. Mais c'est sa présence ici et maintenant qui est le vrai danger. Je dois le ramener à son époque ! »

Rip ne se livrait pas au hasard. Il ne se l'autorisait que parce qu'il avait l'intuition aiguisée d'être en face d'une bonne personne. Qu'aucune information qu'il donnerait ici ne serait utilisée contre lui ou à de viles fins. Et alors que la jeune créature marine semblait réagir à cette information étrange, Rip se penche pour récupérer son arme et la range dans son étui. Puis, il poursuit son explication.

« Je m'appelle Rip. Rip Hunter. Je suis un voyageur temporel. » lâche t'il brusquement. « Et ce "petit-homme" que je poursuivais nous vient tout droit de la Chine du début de la dynastie Ming... ou pour être plus clair c'est un clandestin temporel de 1389. Il est terroriser par ce monde dont il ignore tout. »

Rip se met alors à pianoter sur sa montre rapidement.

« Chaque instant qu'il passe ici, à notre époque, risque de causer une crise temporelle grave. C'est très sérieux, je dois le ramener. Quand à savoir comment... »

Sur cette phrase énigmatique pour la jeune femme, une forme sphérique émerge de la voute céleste et traverse la plage pour venir se positionner face à eux. La sphère de verre et d'acier reste en vol stationnaire au dessus du sable humide. La Time-Sphere. Le vaisseau spatio-temporel de Rip.

« Tu peux te racheter Dolphin... aide moi à le retrouver et je le ramènerai chez lui ! »

Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)


Présentation · Fiche RP · Contact

Merci à Tim et Conner pour les avatars et signatures.
Revenir en haut Aller en bas
Dolphin
Dolphin
Super-Héros
Inscription : 23/11/2019
Messages : 24
DC : Jade, Tara Markov & Harley Quinn
Localisations : Sur Terre
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Ven 21 Fév 2020 - 8:47
"RipRiphunter" est un parleur mais pas au point de son "Joli Parleur". Pourtant, les mots qu'il emploie son compliqués et Dolphin a du mal à le suivre... mais elle fait un effort : il n'a pas l'air méchant et elle a clairement fait une erreur de jugement.

L'histoire racontée est incroyable aussi Dolphin pense qu'elle n'a pas tout compris. Certaines idées la dépassent complètement.

"Maintenant ? Epoque ?"

Quelle consistance a le temps pour qui a vécu les dernières décennies à parcourir sans mémoire ni histoire les tréfonds des océans ?

"Ramener 1389, Dolphin comprit !"

En fait, dans sa tête 1389 avait tout l'air d'être un lieu... mais quelle différence cela pouvait-il faire ?

L'arrivée de la sphère dans les airs lui fit relever la tête, la bouche légèrement ouverte et les yeux écarquillés, signes d'une profonde admiration pour un miracle qu'elle prenait pour ce qu'il était... un élément fantastique de plus dans une réalité par moments terne et douloureuse.

"Maison à toi ? Ou alors c'est... 1389 ?"

Ce dernier mot avait été chuchoté, comme si ce nombre était un mot de passe, un secret pour un endroit dissimulé, que l'on ne pouvait prononcer qu'avec difficulté et respect.

"Possible de voyager dans nuages avec ?"

La question était intéressée et renvoyait à une discussion passée avec un drôle de garçon métamorphe.

Quand la sphère fut à proximité d'eux, elle lança :

"Moi monter dedans ? Ou bien courir ou nager pour retrouver petit homme ?"

Elle était à vrai dire dubitative. L'homme s'était enfui sur la plage. Et - clairement - si RipRipHunter n'était pas capable de le rattraper (elle le dévisagea de la tête aux pieds, concluant que non, il n'était pas réellement aussi capable que Dolphin de faire ça), Dolphin pourrait sur la plage le rejoindre assez rapidement... et si elle prenait la voie des mers, cela irait encore plus vite !

Se dandinant d'un pied sur l'autre, elle ne savait s'il fallait entrer dans la sphère ou bondir à la poursuite de Tchang.

Mais RipRipHunter allait le lui dire !
Revenir en haut Aller en bas
Rip Hunter
Rip Hunter
Super-Héros
Inscription : 14/12/2019
Messages : 209
Localisations : Perdu quelque part dans le temps
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Dim 8 Mar 2020 - 16:17
On the Beach
Ft. Dolphin


Alors que la sphère temporelle lévitait tranquillement au dessus du sable et qu'une fine pluie froide commençait à tomber, le capitaine Hunter souriait affectueusement.

Devant lui, la jeune ingénue sautille nerveusement. Elle semble excitée à l'idée de faire quelque chose pour se racheter, mais complètement perdue à savoir ce qu'il faut faire exactement. Courir sur la plage ? Nager très vite ? Ou monter dans un vaisseau spatio-temporel ? Ce n'est pas bien clair. Et c'est normal après tout.

Face à toutes ces petites questions qu'elle avait posé, et à sa manière si particulière de le faire, Rip comprenait qu'elle n'avait pas vraiment saisi ce qu'il avait tenté d'expliquer.

Le voyageur temporel ferme alors momentanément les yeux et porte sa main close serrée contre son front. Puis il la tend bien ouverte face à la jeune femme, comme pour lui signifier de marquer une pause. Il pense. A ce qu'il doit lui dire. A la meilleure manière d'expliquer les choses. Puis quand ça lui vient, après quelques secondes, il s'adresse à elle.


« Toi Dolphin ! » dit-il en la pointant du doigt. « Moi, Rip ! »

A cette deuxième affirmation, le voyageur se pointe lui-même d'une main.

« Petit Homme... » énonce t'il en pointant au loin sur la plage et en réfléchissant à quoi dire. « ... Petit Homme est en danger ! Dolphin et Rip aider Petit Homme ! »

C'était finalement le plus simple.
Il ne servait à rien pour l'heure de compliquer la situation en rentrant dans l'explication de théories quantiques sur le voyage dans le temps. La pauvrette avait déjà quelques difficulté à intégrer certains notions simples de terrien. Il lui faudrait donc un temps bien plus important pour saisir des concepts plus ardus comme celui-ci. Et c'était bien là la noeud du problème : le temps.
Car l'horloge du monde continue à tourner et le temps défile sur sa courbe. Et chaque minute passée avec ce Tchang, ou quelque soit son vrai nom, dans notre présent temporel est un danger pour l'intégrité du flux.
Il faut donc agir en vitesse. Le temps des explications viendrait après peut être. Ou alors celui d'effacer les mémoires courtes. Plus radical, mais moins risqué.

Rip sort alors d'une de ces poches une petite boite claire qu'il ouvre. Il en extrait une petite oreillette blanche, dont il simule l'usage avant de la tendre à la fille palmée.


« Mettre dans l'oreille. Comme ça ! » dit-il. « Dolphin va entendre Rip dans l'oreille. »

Hunter essaye de choisir des mots simples, des idées concises, tant que faire se peut. En plus de ce vocabulaire choisi, Rip accompagne la plupart de ces propos d'une gestuelle illustrante. Le but est d'être le plus rapidement clair.

« Dolphin plus rapide que Rip. » commence t'il, toujours en utilisant ces mains par instant. « Rip vole dans les nuages et dit à Dolphin où aller. Dolphin attrape Petit Homme ! Après, Rip ramène Petit Homme chez lui ! D'accord ? »

Sur ces dernières paroles, Rip hoche vaguement la tête de haut en bas et dresse son pouce en l'air, signe d'approbation dans la plupart des sociétés terrestres. Ses phrases se faisait progressivement plus denses et complètes, mais restaient encore très sobres.

Elle sourit. Puis parti en courant dans le sable frai en direction du chinois drapé de soie orangée, ramassant probablement sur son visage les perles glacées de cette pluie de fin d'hiver.
Elle avait certainement compris. En tout cas, c'est ce que Rip espérait. Après qu'elle ait filé, Rip, lui, saute dans son vaisseau qui prend rapidement de la hauteur et s'envole en direction de la cible disparue.

Bien loin des deux compères, le clandestin temporel quitte la plage en toute hâte et s'engouffre dans les allées piétonnes d'un quartier commerçant de Miami. Il court entre les passants, bouscule une femme qui s'offusque en suédois, et fini par rentrer avec fracas dans une friperie vintage. Changer de tenue, se camoufler pour disparaitre. Naturellement craintif et dans une totale incompréhension de son environnement, le jeune chinois de la dynastie Ming tente de disparaitre. Au moins le temps de comprendre ce qu'il se passe.


Codage par Libella (Graphiorum) et par Orange (CSS-Actif)


Présentation · Fiche RP · Contact

Merci à Tim et Conner pour les avatars et signatures.
Revenir en haut Aller en bas
Dolphin
Dolphin
Super-Héros
Inscription : 23/11/2019
Messages : 24
DC : Jade, Tara Markov & Harley Quinn
Localisations : Sur Terre
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Sam 28 Mar 2020 - 6:57
"RipRipHunter" s'appelait en fait seulement... "Rip". Dolphin avait toujours eu un peu de mal avec le nom des surfaciens, ces derniers semblant s'encombrer de beaucoup trop de choses pour les désigner eux (et elle ne parlait même pas des titres, grades et autres joyeusetés qui la dépassait de loin... pourquoi fallait-il parfois appeler le "DocteurRiley" "Meredith" alors qu'à d'autres moments elle était "Docteur" ?), au détriment de tout travail sur la propre substance de leur être...

... elle ferma néanmoins les yeux, se demandant si elle serait à nouveau appelée "Chérie", comme ce marin le lui avait dit il y avait de ça... un temps certain.

Elle avait introduit l'oreillette dans son oreillette et battit des mains quand elle se rendit compte que "Rip" lui parlait directement dans la tête ! Aurait-elle été moins naïve et plus soupçonneuse, elle se serait demandée si l'effet était permanent ou bel et bien temporaire. Mais l'idée que "Rip" puisse lui parler à tout moment de la journée et pendant tout événement de ladite journée ne lui faisait pas plus peur que cela...

... en effet, que craindre quand les notions de pudeur et de secret n'avaient aucun sens ? Elle pourrait le considérer, tout simplement, comme une sorte d'ami - plus ou moins imaginaire - coincé entre ses deux oreilles...

Mais le temps n'était pas à la réflexion. D'ailleurs, avec Dolphin il ne faisait jamais réellement beau temps sur la réflexion.

"Rip" prenait la voix des airs et elle, elle se laissait guider par "Rip" pour aller aider "Petit homme" à retrouver "1389".

C'est à ce moment, la consigne étant claire, la mission limpide, que Dolphin se jeta à nouveau à l'eau. Et en quelques secondes parcourut une distance considérable, anéantissant tout record humain olympique (ce qui rendrait sans intérêt la tenue de Jeux Olympiques inter-espèce". Sauf qu'il fallait s'arrêter à un moment... et le guidage par oreillette fut salutaire : car sans cela, elle aurait nagé certainement jusqu'au Mexique !

A contrecœur, elle quitta le réconfort des eaux pour se mettre à courir sur la plage, puis sur la route du front de mer, puis dans les rues goudronnées de Miami. Elle ne bouscula personne car elle y prenait gare, mais elle allait très, très vite. Plus vite que les joggeurs hyperprotéinés qui couraient avec le dernier modèle de godasses de sport... elle, elle courait pieds nus sans le moindre entraînement spécifique, sans la moindre fatigue, sans la moindre assistance médicamenteuse...

... elle courait en direction de sa cible. Et sa cible était entrée dans une boutique. Une boutique où elle entra à nouveau. Elle lança à la cantonade en entrant.

"Petit homme. RipRipHunter et moi..."

(il n'était pas dit que Petit homme et Rip aient le même degré de familiarité, à l'heure actuelle, que Dolphin et Rip)

"... on t'aide à rentrer 1389, OK ?"

La drôle de voix rauque de Dolphin combinée à son discours décousu pouvait déstabiliser. Mais, en fait, elle fut déstabilisée par les vêtements, ils étaient si beaux et elle se dandina d'un pied sur l'autre, quelque peu gênée de paraître - finalement - en haillons en présence d'aussi beaux tissus...

... un début de conscience de sa personne ? Si un sentiment humain avait jailli en elle en dépit de son apprentissage des profondeurs... c'était bien la coquetterie.

Et peut-être que Petit homme était comme elle, à chercher dans le silence et le calme des tissus des réminiscences de son lointain "1389"...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[USA, Miami] On the Beach

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-