Le deal à ne pas rater :
Amazon Music Unlimited offert pendant 3 mois
Voir le deal

 

 Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE]

Batman
Batman
Super-Héros
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1788
DC : Mister Miracle ; Atom ; Dr Fate ; Superman ; Adam Strange.
Situation : De retour.
Localisations : Gotham City.
Batfamily
Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] 386562Rien
Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 8 Fév 2020 - 22:06
Le jour est gris. L'humeur est sombre.
La foule est silencieuse.
Devant le cortège. Devant l'avancée des hommes, des soldats ; du cercueil, hélas vide vu les circonstances de la disparition.


Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] The-cost-of-pomp-for-Reagans-funeral

Le Président des Etats-Unis d'Amérique est tombé.
Qu'importe son identité.
Qu'importe qu'il ait été nommé en temps de crise, et pas élu. Qu'importe que cela n'ait toujours été que temporaire. Qu'importe qu'il ne l'ait été que très peu de temps.

Le Président est tombé.
Bruce Wayne est mort ; la Nation lui offre des funérailles dignes de sa fonction.

Un silence terrible accompagne le cortège.
Jusqu'à la tribune. Jusqu'à l'estrade. Jusqu'à l'assemblée ainsi réunie, pour un dernier hommage ; mené par quelqu'un en particulier.
Quelqu'un pour qui ce moment est important, terrible. Déchirant.
Même s'il ne peut en montrer l'ampleur. Même s'il ne peut révéler quel lien l'unissait réellement à Bruce Wayne – son ami. Son ami des ténèbres.


Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] 2cadc29920dcdea576f4919133304f9a

Superman. En habits de deuil.
Car il le faut. Car il le doit.
Car il le doit à Bruce – pour son engagement. Pour sa mission.
Pour son sacrifice.

Le Président Wayne est mort, donc ; la Nation le pleure.
Ses proches aussi.
En sachant, eux, ce qui a été réellement perdu. Celui qui a été réellement perdu.
Dont le spectre hante déjà le foyer.


Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Comic-book-wayne-manor

Le Manoir Wayne est silencieux depuis des semaines. Depuis le départ de Bruce pour la Maison Blanche.
Alfred Pennyworth y est revenu depuis peu.
Ombre parmi les ténèbres.

Le vieil homme erre ; triste et seul, en attendant cette famille qu'il a invitée pour passer le moment ensemble. Pour tromper la solitude, oui, qu'il subit. Rongé par la tristesse, par l'abandon.
Par la perte.
D'un fils qui ne partageait pas son sang, mais son âme. D'un enfant qu'il a élevé, d'un jeune homme qu'il a cherché, d'un homme qu'il a aidé et sauvé.
D'un Héros qu'il a tant admiré.
D'une légende dont il n'accepte pas la disparition.


Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Alfred_Pennyworth_%28Alex_Ross%29

Alfred baisse les yeux ; rongé.
Mais il relève le regard – car il entend quelque chose. Car le Batcomputer l'appelle.
Car quelqu'un le sollicite.
Quelqu'un qui dispose des codes du réseau ; et qui mérite, donc, son attention.

 « Oui ? »

 « Bonjour, Monsieur Pennyworth. »

Une image apparaît sur l'écran. Celle d'un homme qu'il n'a pas vu depuis longtemps.

Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] 2913435-batwing_18
David Zavimbe ; le premier Batwing. Qui avait abandonné l'armure, et repris un temps le costume du Phantom.
Mais les temps changent. Les hommes aussi.

 « Monsieur Zavimbe, puis-je... puis-je faire quelque chose pour vous... ? »

 « Je pense que c'est plutôt moi qui peux faire quelque chose pour vous. J'ai eu vent des... événements, et j'ai... j'ai voulu enquêter.
J'ai trouvé quelque chose.
J'ai entendu parler de troubles puissants dans une base oubliée, et perdue. »


 « Une... base ? »

 « Une base de la Ligue des Ombres. »

 « Ho. »

 « Oui. J'ai fait le déplacement, j'ai trouvé une structure entièrement brisée, des traces de combats acharnés... sans aucun corps, mais avec des traces.
Et... autre chose. Je vous montre. »


David Zavimbe montre quelque chose, alors ; quelque chose de gravé dans un mur, à la pierre.
Un étrange symbole, une sorte d'arbre.
Alfred Pennyworth a le souffle coupé, alors ; car il connaît ce symbole.
Il reconnaît le logo de la Fondation Wayne ; celui issu de vieux carnets de Martha Wayne... et que Bruce a continuellement fait et refait, après la mort de ses parents.

Le symbole que Bruce Wayne a fait sien, après son drame.
Le symbole qui est le dessin favori du Batman.

 « Ho. »

 « Il... il y a autre chose aussi, Monsieur Pennyworth ; du sang. Du sang que j'ai analysé – et qui est le sien.
Du sang frais, Monsieur Pennyworth. Tiré hier. »


Alfred Pennyworth se tait, alors ; il ne dit rien.
Il ne peut rien dire.
Mais son visage exprime autant la surprise qu'un début de sourire.

 « J... je... »

 « Je vais encore regarder, mais... mais oui, Monsieur Pennyworth. Oui.
Je... je vous tiens informé.
Mais oui. Oui. Oui... oui. »


Batwing sourit, et coupe la communication ; Alfred Pennyworth baisse les yeux, jugule sa respiration.
Retient un rire.
Un rire crispé. Un rire incontrôlable. Un rire hystérique.
Un rire de soulagement.

Il leur dira ; il va leur dire.
A tous. A tous ceux qui vont venir, aujourd'hui.
Il va leur dire.

Rien n'est fait. Rien n'est terminé. Rien n'est assuré.
Mais...
Oui. Mais... oui.
C'est un signe. Il leur a laissé des signes ; deux signes.
A eux. A lui, surtout.
Le sang pour les proches, les analyses. Le symbole... pour lui. Pour lui seul.
Un souvenir d'enfant – pour son père.
Oui.
Oui, pense le vieil homme en s'asseyant difficilement. Oui, soupire-t-il enfin.

Oui !


(HJ/ Le sujet est libre : vous pouvez poster votre réaction à la mort / votre présence à la cérémonie / votre passage au Manoir si vous saviez qui était Bruce.
Je ne reposterais pas avec Alfred, vous pouvez l'utiliser mais avec parcimonie. L'idée est que la Batfamily va apprendre que Bruce semble vivant, et il leur laisse des signes.
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Rose Wilson
Rose Wilson
Super-Vilains
Inscription : 18/10/2017
Messages : 453
Localisations : A préciser
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 9 Fév 2020 - 22:57
Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] CRa7TYirnCmjNaJgHRKsedJCjtBrsCOodJHybPePlg03UiN8e4ExcX59McEENP_-garBnjLwJPwljf3UaN4cRJ1qRb1tkik

Je suis présente à Washington pour honorer une grande boite vide.
Sans y croire un instant et pourtant je pleure.

Bon je sais bien qu'un jour il va y passer et ne plus revenir, mais pas aujourd'hui. Le type capable de balancer le satellite de la justice league contre un astéroïde ?

Alors qu'un nouveau dieu humain était présent et ne rêvait que de lui arracher la tête devant les caméras ?

Non, pas de cadavre, pas de mort. Et même si il y avait un cadavre ...j'aurais des doutes. Lex est trop poseur pour laisser passer une occasion pareil et encadre la couverture du Times au dessus de son bureau en train de tenir la dépouille du président au milieu des ruines de la maison blanche.



Alors pourquoi je pleure ?

Car je ne fiche rien je me laisse bercer sans chercher à aller plus loin. Je reste sur mes acquis et mon "centre d'équilibre" en ayant trop peur de bouger d'un coté comme de l'autre.

Oui, je répond au téléphone, la belle affaire.

J'ai besoin de plus ...

Et j'ai peur de me perdre ..

Et ...

JE doute ...

Car c'est le plan de Lex au final


Alors je laisse les larmes coulées et alors que la boite vide se dirige vers Arlington, j'ai peur de ma route.

Putain tu fais chier Bruce, mais Lex viens enfin de faire une belle connerie.

Je ne prend pas la peine de cacher ma peine car c'est vrai que même si ne n'y crois pas vraiment, il y à toujours un petit doute. Une petite voix...

Et quand les caméras finissent de se rincer l'oeil je vais boire un coup en ville seule.

HJ
-édit car ce n'étais pas clair-
-Rose se trouve à Washington en civil et en pleur (pour de vrai).
-Elle ne croit pas un instant au drame (sauf tard le soir pour faire des cauchemars).
-Elle ne dispose néanmoins d'aucun indices autre que les news et trouve que Lex a fait une bourde.


Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] B13004630b70e3c7fcc1531e02e3fe0b
Revenir en haut Aller en bas
Selina Kyle/Catwoman
Selina Kyle/Catwoman
Super-Vilains
Inscription : 21/09/2017
Messages : 457
DC : Shiera Sanders/Hawkgirl & Barbara Gordon/Oracle
Situation : Désespérée
Localisations : Gotham

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 10 Fév 2020 - 16:01
Les funérailles de Bruce Wayne
feat. Libre

Debout sur le rebord du toit, je suis le défilé de militaires et autres personnalités des yeux... Il y a du monde, beaucoup de monde dans les rues et tous ont les yeux rivés vers le cercueil qui remonte doucement l'avenue. Il n'y a pas un seul bruit non plus à part le bruit des sabots qui résonne sur les pavés. Les larmes coulent silencieusement sur mes joues alors que je réalise, cette fois, que tout est fini. Même si le cercueil est vide, Bruce a disparu, personne n'a aucune idée de l'endroit où il peut être... Je sais que certaines chau16:01:00ve souris ont essayé de me contacter mais depuis l'incident, je garde le plus de distance possible avec eux... Il était le seul lien que je pouvais avoir avec eux, maintenant qu'il est parti, je n'ai plus rien qui me rattache à eux... C'est cruel, peut-être, je sais, mais je ne peux pas m'empêcher de me dire qu'ils s'en sortiront beaucoup mieux sans moi en fait... Je jette un dernier coup d'oeil à la scène, vers Superman qui est debout sur l'estrade, puis, sans un nouveau regard vers le cercueil recouvert du drapeau des Etats-Unis, je quitte l'endroit, la ville...

Cela fait à présent quelques jours, semaines, je ne sais plus trop que je suis revenue à Gotham. J'ai retrouvé mon appartement minable et j'ai pu aller chercher mes chats, profitant de l'absence de tout le monde... Mais aujourd'hui, c'est quelque chose de plus important que je dois faire et franchement, rien que d'y penser, mon coeur se serre. Les mains dans les poches de mon jean, je lève les yeux vers l'immense portail qui ouvre la voie vers le Manoir Wayne. Ce dernier est complètement silencieux, tout est si calme... Les nuages qui gris qui filent dans le ciel lui donne une allure lugubre qui me fait froid dans le dos. Doucement, les yeux toujours posés sur la bâtisse, j'avance... Je fixe, une à une, les fenêtres, ne sachant pas vraiment à quoi m'attendre... J'ai presque la sensation que je vais le voir apparaître à travers l'une d'elle, un sourire en coin, fier de sa nouvelle blague... sauf que cette fois, ce n'est pas une blague et Bruce ne s'essaye pas de nouveau à faire preuve d'humour... Derrière les fenêtres tout semble bien calme et bien silencieux... Je monte lentement les marches du petit escalier qui mène à la lourde porte et je m'arrête devant. Après quelques secondes, je baisse les yeux vers ma main droite qui sort délicatement une petite boîte, un étui... celui dans lequel se trouve la bague de fiançailles... cette bague qui appartenait à la mère de Bruce et qui se doit de retourner au Manoir. Je me pince les lèvres, ferme les yeux et prend une profonde inspiration avant de frapper la porte. Je donne deux légers coups... je suis prête à faire demi-tour lorsque la porte s'ouvre, laissant apparaître Alfred. Ce dernier me fixe et je peux clairement voir que quelque chose est différent chez lui... Je fronce les sourcils mais je préfère ne pas m'y intéresser. Doucement, je lui tend la boîte dans laquelle se trouve la bague.

"Alfred, je... Bonjour... Je vous ramène la... la bague... Je... Désolée.."

Je baisse les yeux quelques secondes avant de les poser sur le visage du majordome. Une larme coule sur ma joue et je tourne les talons... Hors de question que je reste ici plus longtemps...

© nightgaunt


Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Selina-kyle-catwoman-tome-1-avis-critique-review-joelle-jones-en-manque-d-inspiration-extrait1-mariage-annule-bague
Revenir en haut Aller en bas
Barbara Gordon/Batgirl
Barbara Gordon/Batgirl
Super-Héros
Inscription : 21/03/2019
Messages : 319
DC : Catwoman / Hawkgirl / Mera
Localisations : tour de l'horloge
Batfamily
JLD

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 10 Fév 2020 - 16:57
BARBARA&
LIBRE

LES FUNERAILLES DE BRUCE WAYNE
Je n'ai rien fais de mal, je suis juste partie en week-end avec mon petit ami... Pourtant, la vie a décidé d'être une garce avec moi puisqu'elle m'a punie en décidant de tuer une des personnes les plus importantes à mes yeux. Bruce n'est plus là, il a été assassiné alors que je n'étais pas là... C'est idiot, je sais que je n'aurais pas pu faire grand chose, pourtant, au fond de moi, je ne peux pas m'empêcher de m'en vouloir... Assise sur le lit, dans mon ancienne chambre au Manoir, je lève les yeux tout autour de moi alors que plein de souvenirs me reviennent. Il y a quelques jours, j'ai pris la décision de venir ici, quelques temps, juste pour éviter qu'Alfred ne se retrouve seul... Si il y a bien une chose dont je n'ai pas envie maintenant, c'est de le voir mourir de chagrin. Je m'en veux aussi de ne pas avoir été là quand les autres ont eu besoin de moi... Ma famille, mes frères et soeurs qui, même si ils ne sont pas du même sang que moi, ont une place importante dans ma vie et dans mon coeur... Il n'est plus là et je n'étais même pas là pour son enterrement... Je n'ai même pas eu la possibilité de lui dire au revoir. Je prend ma tête entre mes mains et je me met à pleurer. La première fois depuis que je suis rentrée et que j'ai appris sa mort. Mon corps est secoué de sanglots alors que je me laisse glisser sur le sol, appuyée contre le lit. Je remonte mes jambes et enfouis mon visage dans mes genoux. Je les serre de toutes mes forces avec mes bras et je laisse tout sortir... tout ce que j'ai refoulé depuis quelques jours pour ne pas paraître faible... Il n'est plus là, tout ne sera plus comme avant et je ne sais pas du tout comment on va faire sans lui... J'ai envie de me dire que ce n'est pas fini, qu'il y a sûrement quelque chose, un indice que nous seuls pourront voir mais c'est plus fort que moi... Même si il a échappé à la mort une fois après son combat contre Cheetah, il semblerait bien que cette fois, il n'ait pas eu cette même chance. Je ne sais pas du tout combien de temps je reste là, à pleurer... sûrement trop longtemps... Alors que je m'approche d'une des fenêtres de la chambre, j'aperçois Selina, en bas, qui repart en direction de la sortie. J'essuie les larmes sur mon visage et je quitte la pièce. Doucement, je descend les escaliers et mon regard se pose sur Alfred qui est debout, dans le hall, une petite boîte à la main. Je fronce les sourcils quelques secondes avant de comprendre... Ils allaient se marier et c'est la bague qu'elle est venue rendre... Mon coeur se serre et sans attendre, je me précipite vers Alfred pour le serrer dans mes bras... Non, vraiment, rien ne sera plus comme avant...

Pando



Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Tumblr10
Revenir en haut Aller en bas
Stephanie Brown/Batwoman
Stephanie Brown/Batwoman
Admin
Inscription : 27/03/2018
Messages : 1750
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Carter Hall, Tula Marius, Carol Ferris
Situation : Triste
Localisations : Gotham
Groupes : Batfamily
Batfamily
Young Justice

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 10 Fév 2020 - 20:55
L'annonce de la mort de Bruce Wayne avait été un véritable choc pour tout le monde, pour tous ceux qui le connaissaient... Et plus encore pour ceux qui étaient proches de lui et qui connaissaient sa véritable identité. Stéphanie avait pleuré seule après avoir vainement tenté de contacter Tim qui s'obstinait à ne pas lui répondre, avant d'aller rejoindre Cassandra sans même laisser un petit mot d'explication ou d'excuse aux membres de la YJ. Orphan et elle étaient restées l'une avec l'autre pendant les jours qui avaient suivit, communiquant peu avec le monde extérieur. Sauf avec Alfred, Dick et un peu Damian qu'elle ne pouvait pas abandonner. Malgré qu'il soit une petite teigne.

Suivre le cortège pour la cérémonie d'enterrement avait été une véritable épreuve, et Cassandra avait bien failli renoncer. Enterrer ce cercueil même vide, c'était comme accepter définitivement la disparition de Bruce Wayne. Admettre que Lex Luthor avait vaincu en anéantissant le Président, mais aussi l'un des plus grands héros de ce monde... Et surtout, leur père de substitution. Un père pas toujours parfait, qui les avaient fait souffrir, qui avait pu les décevoir... Mais qui avait toujours été là pour elles.
Voir ce cercueil enfouit sous le sol, c'était comme être séparé une fois pour toute de leur figure paternelle... Et pour elles qui n'étaient guère proches de leurs pères biologiques, c'était une déchirure encore plus profonde.

***


-J'arrive toujours pas à croire qu'il ai pu mourir comme ça...

-Je sais...

-C'est... Enfin... Tu sais qu'il ét... Est...


-J'ai toujours sût... Qu'il était humain, et faillible. Bien plus que beaucoup se l'imagine... Mais je n'aurais jamais cru qu'il mourrait ainsi. Même en vieillissant.


La mort de Batman était un véritable choc, un traumatisme qui réveillait d'autres souffrances et d'autres douleurs... Et alors que la famille aurait dû être plus unie que jamais, certains manquaient cruellement à l'appel. Stéphanie et Cassandra arrivaient au manoir lorsque Selina se détournait, quittant le manoir Wayne. Spontanément Stéphanie l'attrapa par la main pour tenter de la ramener à la maison, afin qu'elle ne soit pas seule... Mais elles ne parvinrent pas à la retenir... Et furent contraintes de la laisser s'éloigner...

-Il faut croire... Que le bonheur est impossible à Gotham.

Cassandra avait attendu que Selina soit trop loin pour l'entendre mais ils résonnèrent quand même comme un coup de tonnerre. Stéphanie se tourna vers Cassandra, mais aucun mot ne franchit sa bouche... Elle ne trouva pas quoi dire, quoi répondre... Peut-être parce qu'il n'y avait rien à répondre à ces paroles de désespoir pur. Lex Luthor avait bel et bien fait éclaté cette petite bulle de bonheur qui avait commencé à se créer au sein de la batfamilly.

-Vient... On va rejoindre Alfred...

Stéphanie n'avait aucune conviction dans sa voix, et les deux jeunes filles se dirigèrent vers le hall du manoir où se trouvait également le vieux majordome. Papy Alfred. Leur grand-père à tous si durement touché par ce drame. Peut-être plus encore. Lorsqu'elles finirent par arriver, Steph se précipite aussi dans les bras d'Alfred. Cassie hésita un instant, avant de se joindre aux deux autres Batgirl qui entouraient déjà le doyen de la Batfamilly.
Et la seule figure paternelle qu'il restait pour beaucoup.


Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Test1-5706496
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 14 Fév 2020 - 21:05

( Les funérailles de Bruce Wayne )
Une silhouette d’enfant, vêtue de noir. Digne droit. Il fixe devant lui et des larmes silencieuses naissent au coin de ses yeux. C’est maintenant un trauma qu’il partage avec celui qui fut son père. Quelque chose dont ils auraient pu parler si la source de ce trauma ce n’était pas son père lui même. Damian Wayne marche derrière le cortège qui marque la fin de Bruce Wayne. Poings serrés, visage fermé, mâchoire crispée. Damian Wayne vient de perdre son père. Lui qui s’était si souvent dit seul vient de comprendre que maintenant il avait perdu la seule personne qui croyait, au moins un peu, en lui. Les journaux titreront en gros demain sur le drame de cet enfant tout juste reconnu par son père. Ils parleront probablement de sa dignité “pour son si jeune âge„. Mais la mort ne lui est pas inconnue. Et dans le silence de son esprit Damian,lui, construit déjà des plans pour demain.

Des offres ? Il en a reçu, sa mère qui veut son retour, d’autres qui veulent l’accueillir, l’aider. Mais pour la première fois de sa vie Damian Wayne veut, presque, marcher dans les pas de son père. Lui aussi vivra dans l’ombre. Pour l’heure il est dans l’ombre de Superman. Écoute son discours. Son regard droit devant lui. Il entend les pleurs, à vu les larmes de Stéphanie et de Cassandra. Mais il a marché seul, et à cet instant il se tient seul derrière le seul être capable de prononcer un discours.

Damian lui ? Il s’est enfermé dans le silence. Depuis l’annonce de la mort de son père. Depuis qu’Alfred l’a pris entre ses bras en lui disant qu’il était là pour lui. Damian Wayne ne parle plus. Sa mâchoire reste inlassablement serrée, personne ne sait ce qu’il emprisonne ainsi. Pourtant il ne lâche rien. Même la bienveillance d’Alfred n’y change rien. Et le vieil homme a pourtant déployé des trésors de patience et d’intelligence pour tenter de changer cela. Rien y fait.

Alors il reste dans le silence le plus total. Lorsque le cercueil, vide, est mis en terre il se tient devant comme un rempart entre cette cruelle réalité et celles qui étaient - aussi - les filles de Bruce Wayne. Encore une fois il reste digne, droit. Encore une fois il n’a pas le temps d’avoir son âge, pas le droit d’être un enfant qui pleure son père. Il a un devoir il le sait. Il doit une vie à cet homme que beaucoup pleurent et à juste raison. Mais lui. Lui il ne pleure toujours pas. Lui encore maintenant, serre ses doigts autour de cette rose blanche qu’on lui a donné en lui tapant légèrement sur l’épaule en murmurant un « désolé fiston »…
Désolé, ils le sont tous. Désolé mais cela ne changera rien, cela ne ramènera pas son père. Un homme le pourrait, Damian le sait. Mais il sait aussi que ce serait faire offense à Bruce. Personne ne veut revenir de cet enfer là… le prix à payer serait lui, bien trop élevé. Alors les doigts de Damian se referment sur la tige et les épines s’enfoncent lentement dans la chair de ses doigts. Mais là encore il ne pleure pas.

On l’a ramené au plus vite auprès d’Alfred, il n’y a que lui autorisé à s’occuper du jeune garçon. Le seul que Damian tolère en ces heures sombres. Alors à son tour il devient ombre parmi les souvenirs du Manoir. Il erre et remarque chaque détail, chaque personne. Bien trop adulte dans ce costume noir qui lui donne des allures d’homme alors qu’il n’a pas encore fêté ses quinze ans. Immuablement muet. Il arpente les couloirs et la voit en pleurs. Elle. Barbara. Elle qui a déjà tant traversé et rêvait d’amour et de vacances quand tout cela est arrivé. Elle qui sanglote avec violence. Alors Damian fronce les sourcils et disparaît avant de revenir quelques minutes plus tard. Une couverture entre les mains il la pose sur ses épaules. Le regard sûr, le regard sombre, malgré ce vert intense qui est le sien. Il ne l’a juge pas, il n’y a pas de critique dans ce regard là. Juste une assurance étrange quelque chose qui murmure un « ça ira mieux », un « ça va s’arranger » avant qu’il ne disparaisse comme il est venu.

Et alors qu’il redescend, il la voit, Selina, ravagée par le chagrin, par la peine et le doute. Il voit la bague remise à Alfred. Il voit aussi Stéphanie, Cassandra et Barbara entourer Alfred. Mais Damian refuse, rejette ce retour. Elle est à elle, c’est un cadeau, l’un des derniers probablement de son père à cette femme à qui il avait tout promis sauf ça. Alors Damian se place près du Majordome et reprend l’écrin. Reprend cet anneau. Sa foulée est nerveuse, rapide aussi. Et sa main se resserre finalement sur le poignet de Selina. Il sait. Il connaît la peine qui est la sienne. Mais c’est tout ce qui lui restera de Bruce probablement. Un chagrin, une douleur, et une promesse. Une promesse que Damian replace entre ses doigts. L’écrin lui est rendu. Le refus n’est pas envisageable. Le non n’est pas entendable. Encore une fois cette assurance étrange dans ce silence. Damian devient alors le gardien d’une mémoire qu’il ne pensait pas devoir un jour assumer. Mais il ne l’a retient pas plus longtemps. Son regard plongé dans le sien ne soutient l’échange que quelques secondes rien de plus. Sa peine à lui est là, visible il le sait. Il la sent. Cette douleur. Alors il la relâche et part. Elle peut protester, refuser, vouloir lui rendre cet objet, Damian refusera. Damian ne répondra pas. Il ne voudra pas entendre son appel. Il est, au fond, déjà loin. Son esprit lui sombre lentement, irrémédiablement dans une peine qu’il ne montre pas. Qu’il ne se donne pas le droit de montrer. Qu’on ne lui a pas appris à gérer.

Seul. Cette fois il l’est. Muet, renfermé sur lui même. Son regard se pose sur les membres de cette famille unie dans une douleur commune. Une douleur innommable, qu’il ne parvient pas à partager avec eux. Alors dans le silence le plus total ses pas d’enfant le mènent à un seul endroit. Un endroit dont il tire les rideaux. Où il prend place dans la plus terrible des obscurités. Cette chambre où son père a dormi. Dans cette chambre où il a ouvert les yeux chaque matin. Le dos appuyé contre ce même lit Damian observe le vide devant lui. Et sa mâchoire se serre un peu plus. Retient avec plus de violence encore ce qui rugit au fond de lui. Il veut retenir cette rage qui gronde plus fort encore. Qui voudrait le muer en un autre, en un être qu’il n’est plus. Qu’il ne veut plus être. Pour lui, parce que cette leçon là c’est tout l’héritage qu’il lui reste de son père.

A cette seconde Damian Wayne est réellement seul au monde et rien ne pourra changer cela. Rien ne le peut plus.


( Pando )
Revenir en haut Aller en bas
LE JOKER
LE JOKER
Super-Vilains
Inscription : 03/10/2018
Messages : 202
DC : Bart Allen / Impulse
Situation : Le Joker est déchu. Tombé et oublié.. il se laisse mourir peu à peu d'un maladie qui commence à le détruire de l'intérieur.
Localisations : Gotham City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 15 Fév 2020 - 16:38
Loin, tapis dans une de ses cachettes, les rideaux tirés envahissant la pièce d'une obscurité menaçante, un rire saccadé placarde les murs.

Un disque jouait un son venu tout droit d'un autre époque. La décrépitude du bruit démontrait l'époque ancienne...




Un rire presque étouffé, retenu. Au sol, aux pieds du Joker, des dizaines de journaux, tous avec le même gros titre.. ce même sujet que tout le monde parle depuis peu.. Bruce Wayne est mort.

Le président, le milliardaire, l'orphelin.. le Batman...

Le Clown venait de perdre son meilleur Némésis. Du moins l'original. Dans cette triste circonstance, Joker ne voyait pas ça comme une victoire, lui debout, Bruce au sol. Mort par un stupide attentat, jamais il n'avais prévu ce genre de situation. De tous les scénarios que le clown c'était imaginé, celui-ci était sans doute le plus inattendu. Il venait d'assister à la meilleur chute d'une blague qui avait duré pendant tant d'année.

Le corps du Joker vibrait sous l'effet du rire étouffée.

" - AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH AH "

Ses épaules bougeant de haut en bas prirent un mouvement de balancier et ses long bras maigres dessinait une forme en face de lui, les yeux fermés, ses pieds glissaient sur le sol. Le clown dansait tout en riant intérieurement.

Perdu dans sa trans, dans ses mouvements presque aériens, Joker continuais de contenir son rire.

S'avançant vers les fenêtres fermés. Il arracha d'un coup sec le vieux rideau, faisant voler plein de particules de poussières autour de lui. La seule source de lumière divisait la pièce en deux, par cet unique trait lumineux.

La musique arrivait à sa fin et le Joker salua l'espace vide qui l'entourait.

Joker et Batman, deux géants déchus, détruits.

Deux acteurs d'un immense spectacle que ne se terminera que par la mort du symbole de l'un et de l'autre.

Et enfin dans cet ultime geste qu'est la salutations d'un public, Joker se permis de libérer une seule et unique larme qui tomba au sol.


Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Sans_t13
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t6014-le-joker http://dc-earth.fra.co/t6011-the-joker
Carter Hall/Hawkman
Carter Hall/Hawkman
Super-Héros
Inscription : 07/05/2018
Messages : 710
DC : Patty Spivot, Garfield Logan, Stephanie Brown, Tula Marius, Carol Ferris
Situation : En train de combattre, comme d'habitude
Localisations : St Roch
JSA
JLA
Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 15 Fév 2020 - 18:20

Une journée avant les funérailles

Deux vieux héros discutaient dans le hall de la JSA presque désert. Deux anciens qui avaient vu les grands protecteurs de ce monde faire leur début, s'élever petit à petit vers le firmament. Chacun à leur manière. Chacun à leur façon. Avec leurs forces et leurs faiblesses, leurs défauts et leurs qualités... Mais parmi ces héros protecteurs, Bruce Wayne avait sans doute été l'un des plus remarquables.

-Ça fait quand même quelque chose, Jay. Batman, tu sais.

-Je sais. C'était un survivant. Un vrai guerrier comme tu l'as souvent dit. Mais même les guerriers peuvent s'effondrer... Sauf toi.

-Oh... Peut-être qu'un jour je tomberais aussi. Parfois, je me le demande.


-Certains diraient que si ce jour arrive, c'est que la fin est venue.

-Certains diraient la même chose s'ils savaient qui est réellement tombé lors de l'explosion de la Maison Blanche. Certains le pensent sans doute.


-Peut-être Cart'. Peut-être.


***

Hawkman observait à présent le cortège funéraire menant le cercueil vide de l'un des plus grands héros de ce monde vers sa dernière demeure... Ou pas. Bruce Wayne était déjà revenu d'entre les morts, et malgré le chagrin et le sentiment de perte qui habitait beaucoup de gens, Carter se demandait si le Batman ne trouverait pas un moyen de revenir. Comme la dernière fois. Il ne le savait pas, il ne le savait plus... Mais y avait quelque chose dont il avait bien conscience. Ils ne pouvaient pas attendre d'avoir la certitude

-N'empêche... Ça fait bizarre...

Juché sur un toit de la ville, Hawkman riva son regard vers le ciel chargé de nuages grisâtres. Un moment son regard se perdit dans l'horizon et des souvenirs affluèrent. Des souvenirs des enterrements auxquels il avait assisté. Des tombes de ceux qu'il avait connu durant une incarnation et qu'il avait été visité sous une autre identité plus tard. Parfois des décennies après que les personnes soient décédées. Combien de noms habitaient sa mémoire ? Il ne le savait pas. Et il le savait encore moins depuis qu'il avait découvert sa véritable identité.

-Un jour, fatalement, les guerriers doivent tomber. Chacun notre tour, nous devons partir. C'est notre lot...

***

-Dit-moi Carter, qu'est-ce que tu comptes faire maintenant ?

-Moi ? J'compte bien continuer à me battre pour que les pourritures qui traînent dans nos rues ne triomphent pas entièrement. Et compte sur moi pour mettre ma masse dans la tronche de cette pourriture de Luthor si je le peux.


-Oh, je te fais confiance pour ça. T'es peut-être notre doyen, mais tu n'a pas encore perdu de ta vigueur malgré tout ce temps.


***

Le cortège s'était arrêté devant l'endroit où le cercueil devait être déposé. Bras croisés, Hawkman posa son regard sur Superman. Le meilleur ami de l'homme que tous pleuraient dont beaucoup sans trop savoir ce qu'il avait réellement fait pour cette Terre. Pour l'Univers même. Il pouvait imaginer ce que Clark pouvait ressentir. Il avait déjà dû enterrer ou voir la tombe d'amis très chers. Et il savait combien il se sentirait mal s'il devait enterrer son meilleur ami. Ray Palmer.
Mais il saurait qu'il devait ne pas pleurer.

-Tu étais une personne exceptionnelle, Bruce Wayne.


Ceux qui ne pouvaient pas se battre avait au moins un avantage, ils pouvaient pleurer. Ils pouvaient regretter ceux qui sont morts pour eux. Mais ceux sur qui reposait le poids du monde, ils en avaient moins le droit. Car justement ils devaient se préparer pour la suite. Pour les prochains coups. Pour les encaisser ou pour répliquer avant que l'ennemi n'attaque. Lorsque le cercueil vide fut mis en terre, Hawkman lâcha Superman du regard pour accompagner le réceptacle dans son tombeau.
Combien de fois avait-il vu des gens qu'il connaissait tomber avant lui ?

-Repose en paix, si tu le peux. Car d'autres se chargeront de protéger ce monde pour toi. Car ce combat, nous devons absolument le continuer.


Lorsque le cercueil fut enfin recouvert de terre, Carter esquissa un geste de salut aux guerriers tombés ancien, d'une époque que tous avaient oublié. Avant de ses détourner, et de déployer ses grandes ailes qu'il avait gardé rabattu jusqu'à là. Il s'en va, le cœur un peu triste par cette perte, mais déterminé.
Les guerriers peuvent tomber oui.
Mais d'autres pouvaient décider de rester, pour honorer la mémoire du mort.
Et pour veiller à ce que son combat perdure. Quoiqu'il en coûte.
Un jour, c'est possible, Hawkman finirait par tomber après des millénaires de combat. Mais tant que ce jour ne serait pas arrivé, il combattrait.
Pour la mémoire de ceux qui ne peuvent plus le faire.
Par respect pour ces âmes mortes pour leurs convictions.

***

-J'vais te dire un truc, Jay. Les Égyptiens croyaient qu'après sa mort, l'âme du défunt se divisait en deux parties. Le Bâ et le Khâ. Jadis, on honorait le Khâ des morts, on se rappelait de lui pour que le Khâ ne meurt jamais et ai une chance d'atteindre le monde des Dieux.

-Mmmmh...

-J'ai connu beaucoup de croyances durant ma longue vie... Mais y a une chose en laquelle je crois. C'est qu'en ne lâchant pas, en se relevant malgré les coups et les blessures, quelque part, on honore nos disparus. On leur rend hommage. Parce qu'ils continuent de vivre à travers ceux qui se souviennent et qui continuent, malgré tout. Et que dans le cas de ceux qui sont tués, continuer c'est leur ravir leur victoire. C'est p'têt pour ça, que je ne suis jamais parvenu à réellement abandonner.


***

Spoiler:
 

Merci Tim pour la signa ^^

"Un guerrier ne meurt pas facilement. La mort, pour le trouver, doit livrer bataille avec le guerrier. Et le guerrier ne cède pas souvent à la mort."

La Roue du Temps, Carlos Castenada
Revenir en haut Aller en bas
Ted Kord/Blue Beetle II
Ted Kord/Blue Beetle II
Super-Héros
Inscription : 16/01/2020
Messages : 228
DC : Ralph & Sinestro
Situation : A embarqué de valeureux héros dans un voyage temporel, pour lui sauver la vie et sauver le Temps.
Localisations : Ivy Town / The Bug
Groupes : Birds of Prey
Legends of Tomorrow
MessagePosté le: Dim 16 Fév 2020 - 15:40
Spoiler:
 

Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] 75126410 Les funérailles de Bruce Wayne Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Rco00710


Il a reçu de nombreux appels, sans y prêter attention. C’est finalement le message de Sideways qui lui fait décrocher les yeux de ses nombreuses preuves et des papiers de l’enquête, posés sur son bureau. Il entend les informations qui diffusent en boucle la nouvelle… Le Président des État-Unis est mort. Ralph est tétanisé devant cette nouvelle, incapable de penser, de faire quoi que ce soit. Il s’est assis sur le lit et fixe la télévision, comme s’il essaye de voir une toute autre vérité derrière ce flux… Mais non, rien d’autre ne vient que cette fatale et terrible vérité. Bruce Wayne est mort…
Ralph décroche son attention de la télévision lorsque son téléphone se met à sonner… Et le nom qui s’affiche… le rend blême…


***


« Tu es bien silencieux, Ralph. Je t’ai connu beaucoup plus bavard ! »
- Excuses moi… Ted… C’est juste… - Le détective soupire, essayant d’afficher un sourire même si cœur est peiné - C’est beaucoup d’un coup…
« Ouais… »

Un long silence s'installe de nouveau entre les deux vieux copains, qui viennent à peine de se retrouver, alors qu’ils sont en route vers le lieu de l’enterrement de Bruce. Ralph Dibny observe longuement Ted Kord…


***


- A..Allô ?!
C’est impossible. Dites moi que je rêve ?! Pincez moi, tout ceci n’est qu’un odieux cauchemar !
« Ralph… Je… »
- Qui êtes-vous ?! Que voulez-vous et qui vous a permis d’utiliser ce numéro ?! RÉPONDEZ !
« Ouoh-oh ! OH ! Calmes toi, vieux ! »

La voix à l’autre bout du fil commence à balbutier devant cette engouement de la part de l’homme élastique. Mais il arrive à se démener et réussit à former des phrases.
« C’est bien moi, Ralph, c’est Ted ! Je sais que c’est fou mais c’est bien moi… »

Heureusement que Ralph est resté assis… Il ne s’est pas senti bien et il lui a fallu plusieurs minutes avant de pouvoir reparler, tandis que Ted lui explique les circonstances de son retour… des plus mystérieux. Mais le mystère, en général, a toujours su titiller les sens du détective élastique.
- D’accord, je te crois.
« Sérieux ? »
- Non, mais nous ferons avec …
« Sympa… »
- Tu es au courant… J’imagine ?
« Oui… »
- … Je demande à Cyborg un Tunnel-Boom, j’arrive chez toi.
« Hein ?! Mais… »
- Et si jamais tu as menti, je te ferais payer cher !

Si Ted n’a pas été radin en parole jusque là, il laisse passer un léger “gloups” avant que Ralph ne lui raccroche au nez.


***


Ted Kord jette des coups d’œil vers son ancien collègue et partenaire héroïque, qui continue de le fixer, cherchant à le percer à jour. Il se reconcentre sur la route, en lâchant un soupire agacé.
« Il te faut quoi, Ralph ? Mon sang ? Déjà vérifié. »
- Empreintes ?
« Pareille. »
- Tu te souviens de tout mais pas du moment qui nous intéresse le plus, c’est à dire le moment pile de ton retour. C’est étrange non ?
« Oh, non, pas le coup du nez… »
- Désolé, hé !

Ralph esquisse un large sourire et son nez redevient normal. Ted lève les yeux au ciel, consterné… Mais il finit par sourire à son tour.
« C’est bien moi, Ralph. Ne t’inquiète pas. »
- Hmm hmm…

Il a encore dû mal à croire que son vieux pote soit revenu d’entre les morts… Tandis que Bruce… Batman… est parti. Il soupire à nouveau, faisant froncer les sourcils de Ted, inquiet.
« Ralph ? »
- Ouais, ça va…
« Ouais, ça a l’air… En tout cas, lorsque tu es arrivé chez moi, j’ai eu dû mal à te reconnaître… La dernière fois que je t’avais vu tu étais plus bas que terre. »
- La dernière fois que je t’ai vu, tu étais mort et enterré, Ted.
« Certes… »

Ralph grimace, taquin, devant la mine déconfite de l’ancien héros bleu.
« Mais je voulais dire par là que tu as l’air en forme et ça fait plaisir à voir. J’ai cru comprendre que tu avais rejoint la JLA ? Rien que ça… »
- A quand le retour du Blue Beetle parmi nous, d’ailleurs ?

Ted Kord redevient muet, pendant quelques instants, faisant arquer un sourcil à Ralph.
- Ne me dit pas que tu n’y as pas pensé une seule seconde…
« Si. »
- Alors ? Qu’est-ce qui t’en empêche… ?
« Je viens à peine de revenir dans un monde qui se fait petit à petit détruire et maintenant un ami vient de mourir… Je… Je me sens un peu dépassé par les événements. »

Ils arrivent à destination. La cérémonie ne tarde pas à commencer et le cortège de la présidence s’avance, portant le cercueil du chef d’État. Bien plus que cela, pour la plupart des personnes présentes, il était un ami cher, un père, un frère, un partenaire, un chef parmi les justiciers. Mais aujourd’hui, les deux hommes sont ici en civil et viennent respecter la mémoire de Bruce, sans afficher aucun signe qu’ils sont des héros. Ted regarde autour de lui. Ils sont si nombreux à être venu. Superman lui-même est arrivé et prononce un discours émouvant… Un ami qui pleure la disparition du meilleur d’entre eux… Le cercueil est mis en terre et tout le monde s’approche un par un pour dire leurs derniers adieux. Les deux super-copains attendent longtemps avant de pouvoir approcher la tombe. Ralph est resté silencieux pendant tout ce temps et Ted a respecté cela. Mais il lève un regard surpris lorsque son comparse finit par dire :
- Je pense qu’il est vivant…
« … Quoi ? »
- Bruce.
« Merci j’avais saisi... Mais… ? »

Le regard de Ralph a l’air déterminé. Ted affaisse un peu ses épaules, d’un air abattu. Il imagine ce qu’il doit se passer dans la tête du détective, qui depuis quelques années maintenant a subi la perte de son épouse, Sue. Une amie chère elle aussi… Ted se redresse et pose une main ferme sur l’épaule de Ralph, comme pour essayer de le rassurer… Ou de le raisonner. Mais Ralph a une réaction à laquelle il ne s’attend pas. Il tourne son regard vers l’ancien Blue Beetle et lui sourit.
- Je le pense vraiment ! , finit-il par lâcher. On parle de Bruce. Tu sais très bien qui il est. On ne se débarrasse pas de lui comme ça… Et puis tu sais ce qu’on dit…
« Non ? »
- Pas de corps dans le cercueil…
« Ils n’ont tout simplement rien trouvé pour… »

Ted s’arrête de parler et voit sur le visage du détective de la suspicion et le nez qui s’allonge légèrement lui fait signe qu’il ne croit pas que ça soit un hasard.
- Pas de corps, Ted ! , sourit Ralph. Mais j’ai peut-être tort… Il est peut-être réellement mort… Ou alors il se cache et il reviendra au moment venu.
« Je ne sais même pas pourquoi j’essaye de te convaincre du contraire, tu n’en fais qu’à ta tête ! »
- Tout à fait !

Ralph s’approche de la tombe et s’incline silencieusement. A bientôt, mon ami.
Puis il s’éloigne, redressant le col de sa veste pour lutter contre un léger vent frais. Ted Kord s’avance à son tour et… ne sait pas trop quoi penser, ni quoi dire… Il ne sent perdu, désemparé par cette situation. Il soupire tristement et finit par s’éloigner de la tombe. Il rejoint Ralph qui s’est arrêté à l’écart, dans un coin où personne ne peut le voir lui et le prochain Tunnel-Boom dont il va se servir pour repartir en France.
- Merci de m’avoir proposé ta compagnie Ted !
« Je t’en pris… »
- Au faite…

Ted lève les yeux Ralph, qui arbore un nouveau sourire. Cet homme a beaucoup changé et il semble essayer de ne pas se laisser submerger par ses sentiments, par son chagrin. Il est devenu fort… Ou alors il fait semblant, depuis tout ce temps. Comment fait-il pour tenir… ?
- Le monde a besoin de nous, Ted. C’est à nous de veiller sur lui. C’est ce que Bruce aurait voulu que l’on fasse… N’est-ce pas ?
« … »
- Réfléchis-y, l’insecte !

Il fait des dernières salutations avant de prendre le Tunnel et de partir. Il a fort à faire et le connaissant il ne veut pas laisser le chagrin le ralentir. Le connaissance, oui, il doit se faire force pour avancer… Pour continuer.
Ted se retrouve seul, avec tout ce tumulte dans son esprit. Il devrait en faire tout autant et avancer… Reprendre là où il s’est arrêter.
Ne pas abandonner.
L’entrepreneur hésite un long moment… Puis il finit par tourner les talons vers sa voiture. Le cœur lourd mais l’esprit tourné vers des lendemains, vers sur ce qu’il doit faire… Pour continuer à œuvrer contre le crime, comme le faisait Batman.
Revenir en haut Aller en bas
Timothy Drake / Batman
Timothy Drake / Batman
Super-Héros
Inscription : 22/03/2017
Messages : 1299
DC : Slade Wilson / Joey Wilson
Situation : Prépare ses fiançailles en costume de chauve-souris
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Batfamily
JLD
Young Justice

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 28 Fév 2020 - 10:58

« Les funérailles de Bruce Wayne. »
[ LIBRE ]
Musique:
 

_____Timothy avait déjà perdu son père biologique. Il aurait pu le sauver, il aurait dû rester à son chevet, il aurait dû avoir cet instinct miraculeux qui l’aurait gardé en vie. Il aurait dû comprendre qu’en devenant Président, Bruce prenait des risques énormes. Il se retrouvait en première ligne, une cible parfaite pour briser tout espoir. Le jeune adulte aurait dû voir le danger venir, il aurait dû prévoir. C’est pour cela que Bruce l’avait entrainé pendant toute son adolescence, pour anticiper chacune de ses actions et empêcher les scénarios catastrophes.
Ce drame aurait pu être éviter. Cette phrase, elle se répétait dans la tête de Tim. Impossible pour lui de faire abstraction de ce qu’il aurait pu faire pour sauver la vie de son père adoptif. Tous les scénarios défilent dans son crâne pour finalement revenir à l’essentiel. Bruce est mort, il fallait l’accepter, accepter d’enterrer un cercueil vide.

Alfred connaissait bien le comportement du jeune homme dans des périodes aussi difficile à surmonter psychologiquement parlant. Sa mère a été empoisonné, son père biologique à succomber à ses blessures. Immédiatement, Tim s’était renfermé sur lui-même. Sa carapace s’est formée, son visage est émotionnellement fermé. Il est difficile pour lui d’évaluer son état psychologique. Le majordome essayait d’agir en conséquence. Il laissait le garçon respirer mais était toujours derrière lui pour apaiser sa tristesse. C’était devenu une triste habitude de consoler les orphelins.
Porter le costume de la chauve-souris était devenu un fardeau pour lui, mais il continuait d’agir comme si de rien n’était. Il ne fallait pas laisser la moindre piste aux criminels de Gotham City. Mais maintenant, le cœur n’y est plus, même avec tout le soutien que lui accordait sa famille.

Bien sûr, en tant que fils adoptif de la famille Wayne, Tim est présent aux funérailles, derrière sa carapace, son visage fermée. Il jeta un rapide coup d’œil en direction de Stephanie. Elle n’est qu’à plusieurs mètres de lui. Le jeune homme prend « ces distances avec elle, il a besoin de se recueillir seul. Quelques poignées de mains, le jeune homme restait silencieux et se contentait des formules de politesses pour parler aux quelques personnes qui l’avaient reconnu et qui souhaitait toutes leurs sincères condoléances au jeune homme.
Malgré son visage fermé, son regard vide ne trompait pas. Il pivota légèrement sa tête en direction du cercueil. Son regard était fixé sur ce morceau de bois ciré et vernis, vide. Son cœur se serra quelques secondes. Une pensée traversa son esprit, il redressa sa nuque, s’immobilisa pendant que le cortège continue son avancé.

« Il n’est pas mort. » murmura-t-il.

Cette pensée ne le quittera pas jusqu’au retour au manoir. Tout est plus silencieux maintenant. Il leva les yeux en observant les quelques marches qui le séparait de la porte d’entrée de sa demeure. Ces escaliers semblaient un défi impossible à surmonter. Finalement, au bout de quelques marches, Tim s’arrêta et s’installa sur l’une des marches pour rester seul, pensif, avec une toute nouvelle pensée en tête.
Il n’est pas mort.

Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Logo-tim1-56dbb97



Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Signabatman-56d2762
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Slade Wilson
Slade Wilson
Super-Vilains
Inscription : 24/04/2018
Messages : 291
DC : Tim Drake - Joey Wilson
Situation : Sorti légalement de prison, paye ses dettes pour tenter de passer du bon côté.
Localisations : Inconnu
Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 29 Fév 2020 - 12:53

« Les funérailles de Bruce Wayne »
[ LIBRE ]
_____Le Président est mort. Slade devrait en avoir quelque chose à faire, mais il ne semblait pas toucher par cette mort. Il détestait Bruce, il détestait Batman. Entre les deux hommes, il y a toujours eu une guerre d’égo. Aujourd’hui, c’est bien Deathstroke qui avait gagné cette guerre.
Cependant, la victoire était amère. Il n’y était pas responsable. Slade ne se trouvait pas à la Maison Blanche lorsqu’elle a explosé. Il était en pseudo congé, étudiant quelques dossiers dans son fauteuil, une bière à la main. Il prenait au sérieux la mission que lui avait confié Bruce, ce petit groupe qu’il allait devoir former et dirigé pour lutter contre les plans de Luthor.

En tant qu’ancien Président, Slade savait qu’on allait chercher à éliminer Bruce. C’était un homme influant qui s’était fait beaucoup d’ennemi en vieillissant. Il avait déjà montré des signes de faiblesse. L’ancien mercenaire les avait remarqués très rapidement sans s’être davantage attardé sur le sort de Batman qui avait bizarrement changé de silhouette du jour au lendemain.
Malgré tout ce qu’il pouvait penser de cet homme, il ne pouvait pas cacher le respect qu’il pouvait avoir face à un de ces anciens adversaire. Il était l’un des rares à lui tenir tête, un des rares à avoir gagner son respect malgré son code moral foireux. Dans ce cœur de pierre, peut-être y avait-il un semblant de tristesse, un peu de regret. Difficile de savoir ce que pouvait ressentir cet homme pour sa famille, alors pour un adversaire, c’est encore plus difficile.

Il était présent, à l’écart mais présent. Était-ce par simple contrainte, parce qu’il était employé de Bruce Wayne ou était-ce par respect pur et simple envers la chauve-souris et la personne qui avait prit soin de ses enfants à sa place, envers cet homme et ses convictions. C’était l’une des rares personnes à croire qu’il pouvait choisir, à croire qu’il pouvait devenir meilleur, presque un héros. Même l’ancien mercenaire avait parfois du mal à y croire quand il repensait à tout ce qu’il avait traversé.
Il était resté silencieux pendant toute la cérémonie, sans chercher à se rapprocher. Il s’était habillé sobrement d’un costume cravate sombre et des lunettes de soleil pour cacher les traits physiques qui aurait permis aux invités de le reconnaître trop facilement. Même si le vieil homme avait souhaité être présent ce jour-là, il avait conscience qu’il n’avait pas réellement sa place dans cette cérémonie.

Sa présence lors de la cérémonie ne sera alors que de courte durée, surtout lorsque son regard se permettait de se promener un peu pour observer toutes les personnes présentes. Il en reconnu plusieurs, espérant que ces derniers ne l’avaient pas remarqué. Il n’était resté qu’une petite heure pour se recueillir avant de tourner les talons et disparaître dans la foule. Ce crime ne restera pas impuni et les responsables seront retrouvé, il en fait secrètement le sermon.

Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE] Logo-55de7af

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Les funérailles de Bruce Wayne [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Manoir Wayne-Batcave-