[SVM]Les mauvais tours d'un destin rieur

Invité

MessagePosté le: Dim 1 Sep 2013 - 22:31
Le papier d'oreo est chiffonné et jeté sur le fauteuil, sur la place du mort. La fatigue, née d'une nuit blanche et d'une longue route, marque les traits de son visage. Ses mouvements sont plus lents, moins précis ; son crâne lui fait mal, comme si une matraque s'acharnait toutes les dix secondes sur son cerveau. Il a besoin de dormir - il le fera dans quelques heures.

Il ne sait pas si Laryn termine bientôt ses cours. Il l'a attendu, seul, dans sa voiture, à une trentaine de mètres de la maison que Marissa loue depuis quelques mois déjà. Quand il les a vues sortir, quand il a vu son ex-femme amener sa fille au bus scolaire, son coeur a failli s'arrêter.
Elles ne lui ont jamais autant manqué qu'en cet instant - ses erreurs ne lui ont jamais autant coûté qu'à ce moment.

Kent V. Nelson est rongé par la douleur et par les remords. Il est monté haut, trop haut, et la chute fut terrible. Psychiatre recherché et renommé, professeur adulé, époux comblé, père rempli de fierté, il s'est laissé aller aux faiblesses humaines : pouvoir, argent, flatteries... et sexe, bien sûr. Surtout le sexe, et encore plus l'arrogance, l'ont fait définitivement tomber.

Il a trompé sa femme, et il s'est fait prendre. Coucher avec une étudiante est un cliché pour un professeur, mais il s'est laissé prendre, et l'engrenage fut fatal. Marissa est partie, il a été accusé de détournement de mineur, a été rongé par le scandale et la remise en question de ses qualités... qui ont rapidement disparu.
Il a mal apprécié le comportement d'un patient, et des innocents sont morts - à cause de lui. Parce qu'il n'a pas bien fait son travail, parce qu'il n'a pas été à la hauteur.

Kent n'a pas revu Laryn depuis que Marissa a obtenu la garde unique. Il a envoyé des lettres, des excuses, des cadeaux, mais n'a jamais obtenu la moindre réponse ; il ne lui en veut pas, il la comprend. Il a trahi sa famille, et elle a dû se sentir salie devant toutes ses amies et toutes ses connaissances quand ce qu'il a fait a été révélé au grand jour.

Mais elle lui manque - et il est en train de changer. C'est pour ça qu'il est parti de la Tour du Destin, dans une voiture louée, sans le heaume de Nabu. Pour se fatiguer, pour faire l'effort, pour arriver près de ses proches et l'avoir mérité. Pour l'entrapercevoir, pour la retrouver un peu, et peut-être même pour esquisser quelques mots, s'il parvient à en trouver le courage.
Pour le moment, il n'y arrive pas. Coincé dans son véhicule, entouré de papiers de gâteaux usagés, il attend, observe, se ronge les ongles et baille.

Nelson a peur, peur de se retrouver face à elle, de ses accusations, de ses vérités, de ses paroles. Il a déjà affronté des monstres, des démons, des horreurs... mais c'est une petite fille, la sienne, qui le terrifie. Il en sourirait presque, si ce n'était pas aussi triste.
Et, surtout, il ne resterait pas là s'il savait ce que cette journée lui préparait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Sep 2013 - 2:00
Le Joker avait encore une fois décidé qu'il jetterait son dévolu sur St.Roch. Cette ville, qu'il avait déjà littéralement bombardé, va de nouveau entendre le rire machiavélique du clown. Le Prince du Crime avait réussi à rassembler beaucoup de fidèles ces derniers temps, sa notoriété ne faisait qu'augmenter depuis qu'il s'attaquait à d'autres cités que celle de Gotham. Il avait réuni trois esprits malades à ses côtés, lui servant de lieutenant. Sa prétendue fille, Duela, était parti avec Gaggy, le bras droit nain du Joker, pour libérer les prisonniers de la fameuse prison de Belle Rive, créant l'émeute. Harley était partie s'amuser avec ses vieilles copines de Gotham. Le Joker, quant à lui, allait rencontrer seul à seul un héros différent de son habitude. En effet sa notoriété a été entendu par des personnes dont il ne s'y attendait pas, les forces du Chaos. Ils avaient fourni au Joker toutes les informations possibles sur leur ennemi, le Dr.Fate. Il n'en fallait pas plus pour convaincre le clown, une victoire sur un être aussi puissant était largement suffisant.

Le clown avait pu tout prévoir. Il connaissait tout de Kent Nelson, il savait qu'il allait observer sa fille, repenser à son ancienne vie. Il savait également où habitait cette fameuse fille. Kent était une cible beaucoup plus simple sans son heaume, et le clown sadique allait prendre cette opportunité.

Il se trouvait désormais dans la rue où habitait la fille Nelson. Il était camouflé dans son trench-coat brun refermé et son chapeau et se rapprochait à présent de la voiture de sa future victime. Arrivé à hauteur de la vitre, il toqua.

Eh bien, à vous voir comme ça, on pourrait vous prendre pour un stalker ! Haha ! Alors on attend quelqu'un ? Sa fille qu'on aurait délaissé par exemple ? Héhéhé....

Le Joker ne pouvait s'empêcher d'afficher un énorme sourire, rien que de penser à la tête qu'il va faire quand il va reconnaître le Prince clown du crime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 7 Sep 2013 - 21:46
Kent V. Nelson blêmit en voyant qui s'adresse à lui.
Ses fonctions naturelles sont sur le point de céder, et de livrer au véhicule de location le fruit de ses entrailles en comprenant ce que l'autre dit.

C'est le Joker - le Joker est en train de lui parler. De menacer Laryn.

Il a toujours cru que c'était un cliché inventé par le cinéma ou la télévision, mais il se rend compte que sa bouche est grande ouverte, ses yeux sont exorbités. Son cerveau fonctionne au ralenti, ses mains tremblent et, tout simplement, il ne sait pas quoi faire.

Depuis que Nabu l'a nommé Docteur Fate, depuis qu'il lui a transmis son heaume et l'a bombardé protecteur mystique de la Terre, l'ancien psychiatre a fait de son mieux en combattant des menaces mystiques, des démons, des légendes et des créatures venues d'autres dimensions. Il a réussi, il a survécu et il a emporté quelques victoires qui ont flatté son égo et ont repoussé quelques dangers immédiats.
Mais lui... lui, c'est différent.

Le Joker est un monstre, un monstre à visage humain. Ses crimes sont abominables, sa réputation terrifiante. Tous ceux qui le croisent sont marqués par cette rencontre, et Kent comprend désormais pourquoi. L'impression qu'il dégage, l'atmosphère qu'il créée autour de lui est dérangeante, troublante - dégoûtante.
Il a peur, il n'a pas peur de l'avouer. Et il ne sait pas du tout quoi faire face à celui qui met toujours en déroute le Batman... face à celui qui est en train de le menacer, de menacer Laryn.

Par réflexe, Nelson tâtonne sur le siège passager, cherchant le heaume là où il n'est pas - il ne l'a pas. Il a choisi de ne pas l'amener, de s'enfoncer seul et sans pouvoir en plein coeur de l'Amérique pour essayer de retrouver la trace de ses proches et d'une vie qu'il a perdu. Même quand l'étudiante avec qui il couchait a tout révélé à la presse, et qu'il a peu à peu tout perdu, Kent ne s'est jamais autant trouvé stupide.

Les rares choix qui se présentent à lui défilent dans son esprit, et il en prend un au hasard. Son pied s'écrase sur la pédale, et il recule avant de s'enfoncer à nouveau en avant - vers le Joker.
Il ne sait pas quoi faire, mais il sait exactement ce qui ne doit pas arriver : l'ancien psychiatre ne peut pas le laisser disparaître, il ne peut pas le laisser menacer sa femme et sa fille. Il a beaucoup échoué dans son existence, il a beaucoup déçu... mais il refuse de les laisser tomber encore une fois.

Kent V. Nelson fonce donc avec son véhicule de location vers le Clown, avec toute l'énergie du désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 9 Sep 2013 - 1:58
Le Joker avait le résultat escompté. Fate ne semblait vraiment pas s'attendre à le voir ici. On aurait tendance à penser que le clown s'acharnerait uniquement sur Gotham City, mais il avait pris comme résolution d'étendre son champ d'action et ainsi, remonter dans le classement des criminels les plus recherchés. Kent eut le réflexe de ce qui ressemblait à une fuite, mais il s'arrêta pour ensuite rouler à toute allure vers le Joker. Ce n'était pas une fuite, mais un assaut.

Ah, je préfère ça !

A peine eut-il le temps de finir sa phrase et de sauter, dos à la voiture, qu'il fut percuté par le véhicule, par-dessus lequel il passa en cognant encore une fois l'arrière. Après un temps immobile, il se releva fébrilement. Il avait des traces de sang sur son visage et on pouvait en voir couler le long de sa jambe également.

Ouch ! Non mais t'es pas bien dans ta tête, pour faire ça ?!

Une fois debout il sortit immédiatement un 9mm avec lequel il tira au niveau des roues, pour que cela n'arrive plus. Une des roues arrière fut touché par une des balles. Le clown s'approcha hâtivement de sa potentielle future victime en poussant un rire excité.

Allez sors de là, et vient me montrer comment tu fais ta magie !

Le Joker sortit cette fois-ci une barre à mine, qu'il cachait derrière son dos et la tapota sur son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 9 Sep 2013 - 22:31
(HJ/ Je suis le principe du Super Vilains Month, et je fais donc en sorte que le vilain "gagne" sur le héros durant tout le mois. Ouille, ça fait mal mais c'est le jeu. Wink/HJ)

Kent V. Nelson n'a jamais affronté d'ennemi aussi incontrôlable, aussi violent et aussi dangereux que le Joker. En même temps, il n'a jamais renversé personne.
C'est la journée des premières fois - il aurait bien voulu les éviter.

Essayant de contrôler encore son véhicule, l'ancien psychiatre sent son coeur battre une cadence folle en propulsant le Joker à quelques mètres. Il est prêt à reculer, à foncer à nouveau vers la créature qui a fait tant de mal à Gotham City.
S'il n'a pas de grande connaissance sur les criminels, les "super-vilains", il a été informé, comme tout le monde, de ses exactions dans la ville de Batman. Il n'a jamais cru aux rumeurs sur la mort de Robin, vu que Robin est toujours là, mais il sait très bien ce qu'ont subi les Gordon... le Clown a décidé depuis des années de faire payer ceux qui essayent de protéger Gotham City, et le monde entier en est depuis toujours dégoûté.

Là, il a l'opportunité d'offrir au monde un soulagement - cruel, violent, honteux et immoral, en totale contradiction avec ses serments, mais l'envie est pressante. Kent est sur le point d'accélérer quand le Joker le prend de vitesse, et détruit les pneus du véhicule de location.

Le choc est soudain, brutal. Le crâne de Nelson frappe violemment le volant... l'airbag ne fonctionne plus depuis des années, merci les faibles finances de l'ancien psychiatre et la malhonnêteté du loueur. Son nez se brise sous le choc, et l'épais liquide pourpre macule désormais tout son visage.
L'esprit hagard, la vision troublée, il essaye de reprendre le contrôle et de s'échapper - il sait très bien que le Clown va profiter de cette faiblesse, et il refuse d'être sa victime. Heureusement, son coup de folie a dû être vu de loin, et Laryn a pu s'échapper... elle, au moins, est loin de ce monstre.

Malheureusement, Kent trouve directement devant lui le Joker quand il essaye d'ouvrir la porte de son véhicule. Il tente de parler, mais les mots se bloquent dans sa gorge. Ses bras se lèvent pour se défendre, mais le Clown tapote déjà son épaule - et touche, certainement sans le savoir, un des nerfs de l'ancien psychiatre.
Ces derniers, fragilisés par le choc contre le volant, par la fatigue de la longue route, par la lassitude des trop nombreux combats, sont violemment agressés par un coup mal placé.

Un cri de douleur s'échappe des lèvres ensanglantées de Nelson, tandis qu'il ne sent plus son bras gauche, devenu quasiment un membre mort.
Par un réflexe inattendu, le Docteur Fate sans heaume donne un violent coup de pied dans la cuisse de son agresseur, et se projette sur l'autre siège, en essayant de s'enfuir. Pathétique, il rampe dans l'habitacle, cherchant à fuir un destin funeste... sans vraie chance d'y parvenir, malheureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Sep 2013 - 1:32
[HJ: tu ne te relèveras que plus brillamment Razz]

Le clown se prit le coup de pied qui le fit tomber en arrière. Ce réflexe de la part de Kent le fit rire.

Ouh, je vois qu'on compte pas se laisser faire ! Mais tu restes moins impressionnant sans ta source de pouvoir ! Sans ce qui fait de toi un être exceptionnel tu n'es finalement qu'un homme comme les autres, c'est à dire faible ! Sans ton casque magique, tu n'es personne ! Hahaha ! Allez viens là !

Le Joker se releva et se craqua la nuque. Il s'étira les bras et rentra de nouveau dans la véhicule. Il attrapa le pied de Kent Nelson avec sa main libre et essayait de le tirer vers lui. Une fois un peu rapproché, il frappa le genou de ce dernier avec son arme favorite.

En ce moment, tu dois penser à ta fille non ? Est-elle en sûreté ? Peut-être que je l'ai attaché à une dizaine de bâtons de dynamite ? Peut-être qu'elle est déjà morte et que j'en ai fait un trophée dans mon repaire ? Héhé !

Il frappa une nouvelle fois.

Tu sais, je suis devenu fraîchement père à mon insu, alors je connais tout ce bordel de la famille, ce genre de choses qui font de crétins comme toi des faibles ! Vous les héros vous êtes trop facile à atteindre une fois qu'on vous connaît sous votre vraie visage ! Hahaha !

Le Joker prit la fleur lui servant de boutonnière et la rapprocha de sa victime. Il la pressa et un gaz en sortit.

Ceci t'aidera peut-être, tu deviendras comme moi...Héhé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Sep 2013 - 21:36
Ses dents crissent les unes contre les autres. Ses doigts, ceux qui peuvent encore bouger, sont crispés et tremblent. Ses yeux sont dilatés, ses paupières battent sans interruption. Son sphincter est prêt à le lâcher, et le sang coule par des dizaines de plaies sur son corps. Ce n'est pas le pire qu'il est en train de subir.

Le pire, c'est d'imaginer Larynn aux mains du Joker.
Le pire, c'est de se souvenir des destins de Barbara Gordon, de Sarah Essen et de toutes ses autres victimes, et de penser à ce qu'il a pu faire à sa petite fille.

Le pire, c'est d'être à la merci d'un monstre et d'imaginer que la chair de sa chair peut vivre la même chose.

Les coups sont douloureux, les frappes sont brutales. Kent V. Nelson supporte, encaisse, serre les dents et tremble. Il essaye d'imaginer des moyens de sortir, des moyens de s'échapper, mais à chaque fois, les limites de son corps, de plus en plus profondes, le rappellent à la réalité.
Il n'est pas un combattant - il ne le sera jamais. S'il se retrouve dans cette situation, dans cet enfer, c'est parce qu'un Seigneur de l'Ordre aux abonnés absents a décidé de lui confier un heaume qu'il a jugé bon de ne pas amener... encore une belle idée. Propulsé dans cette vie qu'il ne connaissait pas, qui ne l'a jamais intéressé, l'ancien psychiatre est maintenant sujet à l'agression du Joker - mais ça ne peut pas durer.

"RAAAAAAAAAAAH !!!"

Un hurlement, aussi bref que brutal, s'échappe de ses lèvres ensanglantées alors qu'il fixe des yeux exorbités vers l'adversaire.
Ses mains tremblantes se lèvent, s'avancent pour repousser l'ennemi - un geste de désespoir, un geste futile. La fleur, terrible et démente, libère son gaz hallucinant, dont l'effet n'est pas immédiat.

Alors que Kent suffoque, tousse et bat des mains pour évacuer le gaz, un sifflement suraigu se fait entendre dans la rue. Le Clown du Crime n'a guère le temps de lever les yeux qu'un rayon doré vient éblouir le véhicule, et propulse le criminel plusieurs mètres plus loin. Une décharge de force vient de l'évacuer, tandis que l'habitacle de la voiture est subitement entouré d'un halo jaune.

Pendant plusieurs secondes, un éclair doré bloque la vision des passants et du Joker, avant que le véhicule de location n'explose pour libérer un Docteur Fate en habits de lumière, irradiant de puissance.

"JOKER !!!"

Vêtu de son costume classique, Kent s'élève au-dessus du sol, les mains entourées d'un halo doré. Appelé inconsciemment à l'aide par son propriétaire, le heaume a répondu à la demande silencieuse et a rejoint son maître ; désormais, le Joker fait face au Docteur Fate, avatar sur Terre d'un Seigneur de l'Ordre, et l'équilibre du combat va changer - ou presque.

"Tu as osé t'en prendre à ma famille ! Tu as osé t'en prendre à moi ! Tu m'as suivi, tu m'as menacé, tu m'as agressé ! Tu menaces ma fille ! C'est... c'est horrible, c'est monstrueux... c'est... c'est..."

S'approchant du Clown, volant toujours au-dessus du sol, Kent se sent soudainement... partir. Aller loin, aller beaucoup plus loin qu'il ne le voudrait. Ses perceptions changements, ses sens perdent pied - et son esprit disparaît.

"C'est tordant !"

Un rire hystérique, incontrôlable, s'empare soudainement de lui, tandis qu'un halo doré entoure son heaume et le transforme, le rendant beaucoup plus menaçant et troublant.

"Tordant ! Complètement tordant ! Niahahahahahahahah !!!"

Le rire continue, le rire s'amplifie et l'esprit de Kent s'évapore - il n'est plus, tout simplement.


Un Docteur Fate modifié, bouleversé s'enfonce dans Gateway City, et envoie des dizaines de rafales d'énergie mystique tout autour de lui. Nelson n'existe plus, son esprit est rongé par la folie du Joker et l'être qui a pris sa place s'acharne sur son environnement, un rire terrifiant s'échappant encore de sa gorge et de son heaume désormais monstrueux.
Le Clown a lâché un nouveau psychopathe loufoque sur le monde ; pas sûr qu'il apprécie les fruits de cette graine, vu les destructions incontrôlables que sa création est en train de faire tout autour du Joker...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 26 Sep 2013 - 16:43
Alors que le Joker s'amusait en dépit de Dr.Fate, il fut soudainement projeté hors du véhicule. Il était à terre, ébloui par une lumière dorée provenant de Nelson. Le héros avait réussi à retrouver son heaume et reprit donc la situation en main. Il s'approchait du Joker, l'air menaçant. Le clown en ria hystériquement.

Hahahaha ! Quel twist ! C'était parfait ! Allez maintenant, le combat final !

Cependant, un autre retournement de situation arriva. Le gaz du Joker avait finalement marché, malgré un laps de temps pour devenir efficace et malgré le port du heaume. Dr.Fate était en train de devenir fou.

Ooooh, un quatrième acte ! Comme c'est excitant, hahaha !

Fate devenait vraiment hystérique, le mélange du produit chimique et de la puissance magique du heaume ne semblait pas faire bon ménage.

Aaaah j'ai toujours voulu avoir un vrai magicien dans mon équipe ! C'est ce qu'il manquait à mon  cirque !

Dr.Fate commençait à faire beaucoup de dégâts autour de lui, il faisait fi de tout ce qui se trouvait autour de lui, même l'idée d'être à proximité de sa fille ne lui parvenait pas à l'esprit. Ses rayons d'énergie atterrissaient partout, dont certains près du Joker. L'un de ses rayons avaient failli le décapiter.

Non mais t'es complètement taré ou quoi ?! C'est pas moi qu'il faut viser mais les gens innocents !

Le Joker commençait à courir pour éviter de subir la rage de sa victime. Il prit un talkie-walkie accroché à sa ceinture.

Gaggy ? Dudu ? Si vous avez fini votre ballade en prison, il est temps de mettre les voiles et d'observer les dégâts d'un peu plus loin, j'ai pas envie de me faire pulvériser par Shiny Dark Vador !

Le Joker réussit à s'éloigner dans un rire sombre et malsain, courant à travers les débris des bâtiments que Fate mettait en pièces.
Revenir en haut Aller en bas
 

[SVM]Les mauvais tours d'un destin rieur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» les tours petronas
» Avis de marché - DRAC Centre - Cathédrale de Tours - Peinture murale (lot 1)
» Blog bon cosplay/mauvais cosplay
» Photo Intérieur Tourelle T34
» La vie est trop courte pour lire de mauvais livres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City-