[SVM] La noyade des Titans

Invité

MessagePosté le: Mar 3 Sep 2013 - 22:16
Athènes, Grèce.
7 heures 12 minutes.


La ville est calme, apathique. Encore troublée par les récents heurts entre manifestants et gouvernants, encore rongée par la pauvreté et la misère qui s'emparent définitivement des plus faibles, Athènes s'avance vers un réveil de gueule de bois, comme bien trop souvent depuis la triste année 2008.

L'homme qui s'avance vers le Parthénon, le symbole de l'ancienne capitale du monde, n'a aucun intérêt pour les difficultés des Grecs. Vêtu d'un long manteau sombre, recouvrant tout son corps, cet Afro-Américain fuit les regards, et évite d'attirer l'attention sur ses cicatrices, notamment au visage.
Au bout de quelques minutes, il parvient devant l'immense temple en ruines, jadis dédié au culte d'Athéna. Son regard s'attarde quelques instants dessus, tandis que son esprit réfléchit à tout ce qui a été prévu aujourd'hui.


Un seul mouvement de visage brise sa concentration. Ses doigts appuient sur deux boutons d'une commande cachée à l'intérieur de sa poche.
Alors, enfin, l'enfer s'abat, définitivement, sur la Grèce.

Plusieurs séries d'explosion frappent les côtes grecques, provoquant l'apparition d'une immense et terrible vague d'eau. Une douzaine de tsunamis, toujours plus grands, toujours plus forts, ils s'avancent vers la capitale grecque, frappant les habitations, les bâtiments - et surtout le Parthénon, cible d'une bombe toute personnelle.

L'Afro-Américain se débarrasse alors de son manteau, révélant sous le vêtement un uniforme de soldat Atlante classique. Il fixe sur son crâne un casque réglementaire, avec une fausse réserve d'eau, et se met à courir vers les gravats du Parthénon, la lame au clair. Intérieurement, David, Black Manta, apprécie.

Il sait très bien que le monde ne connaît pas le véritable visage de Black Manta, et il sait que la Surface ne fait pas réellement confiance à Atlantis. Alors qu'il s'avance et découpe les pauvres Grecs qui se trouvent à sa portée, il sent l'arrivée de ses alliés, les troupes que Grodd doit déployer et faire passer pour d'autres Atlantes.

Le plan est clair : s'en prendre aux symboles Grecs, faire tomber les temples Amazones et faire accuser Atlantis. Plus loin, dans les autres îles de l'archipel, les autres lieux de culte dédiées à l'Olympe sont ravagés par d'autres explosions - d'autres tsunamis.
Peu à peu, en quelques minutes à peine, tous les temples liés aux Amazones et aux Dieux Grecs sont attaqués et détruits. David sait très bien que cela ne durera pas, mais il est agréable de voir que la stratégie fonctionne - il est agréable de pouvoir faire un peu plus tomber ce qui est si important au coeur de sa Némésis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 7 Sep 2013 - 0:08
La Grèce et sa mythologie. Un beau pays, lieu touristique prisé de ces satanés humains se croyant tout permis. Le soleil commence à se lever à peine, ses premiers rayons illuminant une des capitales les plus connues d'Europe : Athènes. Tout semble calme à l'horizon, une journée comme les autres pour la plupart des habitants apparemment. Mais cela était sans compter sur l'armée de gorilles qui patientait au large, fixant la côte avec une rage peu commune. Athènes allait trembler, Athènes allait souffrir ce matin, parole de Grodd.

Depuis cette journée à Star Labs où son fidèle soldat avait été abattu sous ses yeux par ces prétendus "justiciers", Grodd ne rêvait plus que de vengeance contre cette fameuse Wonder Woman. Elle et sa ligue des justiciers ne perdaient rien pour attendre. Pendant longtemps, l'autoproclamé Roi voulut en découdre avec l'amazone dans un combat normal. Après tout, Grodd est capable d'écraser le premier se mettant en travers de son chemin - hormis presque tous ses adversaires jusqu'à présent. Mais il était cependant bien conscient qu'il fallait un meilleur plan, plus sophistiqué et plus élaboré pour venir à bout de tout un peuple.

Grodd reçut une offre d'un groupe de criminels qui visaient à créer un conflit entre les Atlantes et les Amazones. Le gorille ne fut tout d'abord pas dans une humeur assez convaincante pour accepter de collaborer avec ces criminels au rabais puis après mure réflexion il se décida enfin à accepter l'offre et à utiliser ses pouvoirs psychiques pour créer la confusion dans les rangs de l'ennemi. Après tout, Gorilla Grodd était un des télépathes les plus puissants de la Terre et il fallait bien de temps en temps qu'il utilise ses pouvoirs plutôt que sa force brute.

Et donc le Roi et son armée étaient là, tous rameutés sur la côté à attendre le signal pour lancer l'incroyable combat. Tout avait été prévu pour l'invasion et l'une des plus grandes supercheries de l'histoire. Grâce aux résidus de matériel volés à Star Labs des mois de cela, Grodd avait pu améliorer son casque pour décupler sa zone d'effet. Ainsi, l'illusion consistant à faire passer ses Gorilles pour des soldats Atlantes s'étendrait sur des kilomètres. Athènes allait souffrir et cela des mains de ses propres alliés, sort cruel.

"Mon Roi, nos troupes auraient besoin d'un discours pour leur donner de la force." fit le conseiller personnel de Gorilla.

"Très bien." répondit Grodd en raclant sa gorge et en se retournant vers son peuple. "MES FRÈRES ! Devant nous se trouve Athènes, l'une des plus anciennes capitales de la Terre ! En son sein se trouve les temples des divinités adulées par les Amazones ! Depuis trop longtemps, Wonder Woman et ses stupides laquais croient pouvoir protéger le monde contre tout ce qui peut lui arriver mais nous allons prouver le contraire ! Cette meurtrière verra Athènes et ses temples brûler dans les flammes de notre rage ! À LA GUERRE !"

"À LA GUERRE ! VIVE NOTRE ROI GRODD ! VENGEANCE !" crièrent à l'unisson toute l'armée réunie sur la plage.

"Quand j'ordonnerai le début de l'opération, rasez tout sur votre passage !"

Après ce discours monté de toute pièce, un long silence régna tandis que Grodd scrutait les alentours de la ville. On lui avait dit que le signal serait vu de tous. Son envie de combat et de meurtre le démangeait, il voulait lancer l'assaut dès maintenant mais le peu de raison qui restait dans son crâne dégénéré le força à rester calme. Et ce fut alors qu'il grommelait d'ennui qu'il vit des explosions partout au nord de lui. Des tsunamis de toute part commencèrent à engloutir la ville sous les flots et déjà les cris retentissaient dans la ville. C'était le moment, Grodd fit un geste vers l'avant pour ordonner à ses troupes de charger.

"CHARGEZ ! PAS DE SURVIVANTS ! TUEZ TOUT SUR VOTRE PASSAGE !"

L'immense armée de Gorilles fonça vers la ville, criant et hurlant comme à l'habitude. Les citoyens qui avaient réussi à s'enfuir par les sorties nord de la ville furent massacrés par les hordes de Grodd qui s'enfonçaient déjà dans la capitale. La seule chose que regrettait la bête était de ne pas avoir la vision des humains. Voir leurs propres alliés les déchiqueter et les massacrer était une vision exquise.

Il ne restait plus qu'à détruire ces maudits temples et à attirer Wonder Woman dans la bataille. Grodd n'avait qu'une envie : la battre de ses propres mains. Ce fut donc dans les hurlements et les flots de sang coulant dans les ruelles que Grodd se déchaînait comme jamais, il attendait la justicière de pied ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 7 Sep 2013 - 1:58
«On vient de nous déclarer à l'instant des tsunami sur les côtes de la Grèce ravageant les ruines des anciens temples. Nous vous passons en direct notre journalistes en direct d'Athènes...»

Wonder Woman leva la tête. L'information qui venait de surgir du téléviseur ouvert depuis plusieurs minutes la laissa sans voie. Elle s'approcha de l'écran et fini par s'assoir en écoutant le journaliste débiter des informations. Il semblait sous le choc même si il gardait son calme le plus possible. On voyait des gens courir derrière lui.

«Oui, merci Matthew. Il s'agirait d'un évènement peu commun. Les plaques tectoniques auraient formés un tsunami qui serait ravagerait présentement une partie de la côte Ouest de la Grèce. Je vous montre la carte immédiatement.»

La vague avait atteint Athènes dans les terres et frappait encore les périmètres. Des centaines de morts allaient être bientôt décompté pendant des jours. Malheureusement, les justiciers ne pouvaient rien faire en cas de catastrophe aussi inattendu que cela. L'image du journaliste revint. Il tourna la tête et pointa vers l'extérieur du cadre visuel. La caméra se retourna pour faire afficher une image qui en dura pas longtemps. Du sang apparu dans l'écran et la chaine coupa le lien qu'ils avaient avec lui. Elle fronça les sourcils envoyant cela. Elle avait cru reconnaître quelque chose. Diana parti dans sa chambre et se dirigea tout droit vers les téléporters pour rejoindre la tour des héros. La panique semblait aussi s'afficher ici. Elle se rendit directement au poste pour rejoindre Oracle, la seule capable de lui identifier la dernière image aperçue.

«Un journaliste est mort sous nos yeux. J'aimerais voir les dernières images des caméras. J'ai cru reconnaître quelque chose.»

«Voyons voir...»

Les images circulaient. Oracle n'avait pas été inactive sur ce qui se passait un peu partout. Elle semblait d'ailleurs débordée par les appels.

«Attend....juste ici.»

Wonder Woman avança la tête pour mieux apercevoir l'image un peu flou. Elle fit avancer et reculer les images.

«Des Atlantes?»

Ils étaient surtout armés et en armure. Elle sera le point car Aquaman n'était son meilleur ami au sein de la Ligue. Il s'attaquait aux prestigieuses structures du temps passé et en même temps, il insultait les Amazones. Elle se redressa de toute sa taille et quitta la pièce. Oracle reçu un autre appel et il n'y avait rien à avoir de plus. Ses pieds claquaient sur le plancher de la tour et personne ne s'interposa devant la rage qui se voyait dans son visage. Il fallait tout d'abord sauver ce qui restait des épaves. Wonder Woman Ne prit pas de temps et fila en volant vers l'île des Amazones. Le temps n'était pas aux pourparlers et elle avait besoin de renfort.

Diana descendit l'allée pour se présenter devant sa Reine. Elle plia le genou et releva la tête quand elle reçu le signe pour parler.

«Oh Mère. Les Atlantes déferlent sur les côtes de la Grèce. Nous devons nous préparer à la guerre.»

«N'y a-t-il pas un autre moyen d'éviter pour nous d'apparaître?»

«Ils pillent les temples tout particulièrement. Ils veulent ce que je te demande Oh ma reine.»

«L'homme doit se débrouiller seul, nous ne sommes pas impliquées dans cette catastrophe.»

«Justement, ce n'est pas qu'un désastre, c'est une déclaration de guerre de la part du peuple de la mer.»

«Si il en est ainsi...»

Elle toucha son miroir derrière elle. Les Amazones venaient d'avoir le signal pour attaquer. Wonder Woman baissa la tête devant la facilité pour laquelle elle convaincu sa mère. Elle avait elle aussi vu des images d'une façon que Diana ignorait. Quoi qu'il en soit, ses sœurs d'arme allaient venir attaquer les Atlantes sur les côtes. Elle prit son élan pour partir quand la Reine la questionna.

«Où vas-tu ma fille?»

Elle s'arrêta et tourna légèrement la tête.

«Je vais arrêter ce carnage.»

Elle quitta le palais sans qu'une de ses sœurs ne l'arrêta. Il n'y avait plus de temps à perdre. Quittant l'île paradisiaque, elle fila tout droit vers Athènes afin d'empêcher les hommes de ravager cette si belle cité. Il y avait tant de gens à sauver. Elle se méritait d'avoir été chercher du renfort avant de venir ici. Wonder Woman fut débité par les dégâts qui surgissaient partout. Elle vu un groupe d'Atlante s'attaquer à un groupe de personnes qui tentaient de fuir les hostilités. Elle plia le poing et fit prit un élan. Le choc fit repousser bon nombres des attaquants.

Elle se releva. Les civils qui venaient d'être épargnés regardèrent l'Héroïne qui venait d'arriver. Les cheveux dans le vent, la princesse des Amazones venaient de faire le premier pas dans cette guerre. Elle sortit son glaive et son bouclier et chargea à travers les troupes.

«AAAAhhh!»

Elle planta son épée mythique dans le premier atlante, n'hésitant pas à tuer dans une telle guerre ouverte. Les intentions étaient très visible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013 - 22:39
Voilà bientôt un mois que je suis revenu à Atlantis, l'agitation qui entoure mon retour s'estompe peu à peu et le calme reprend sa place dans la cité immergée. Ironiquement, ma vie aussi est aussi plus posé qu'avant. Je craignais en retournant à Poséidonis d'être submergé de travail ennuyeux et fastidieux, mais j'ai bien vite compris que j'avais désormais plus de temps pour moi que dans « ma vie » d'avant. J'ai aussi gagné en liberté, je n'suis plus l'esclave de quoi que ce soit, et si je fais peur aujourd'hui c'est uniquement par mon statut et non plus à cause de mon comportement. Oui, j'ai fait le bon choix en revenant, et je préfère ne pas avoir plus de regret que ça.

C'est la première fois que je fais un tel point sur ma vie, mais aujourd'hui je m'ennuie. Cela fait maintenant une bonne heure que tous le monde s'agite autour de moi sans vouloir m'en dire la cause, craignant sans doute que je m'en aille à nouveau. D'un côté ils ont raison, je n'attends que ça, l'action me manque, ici je n'fais rien de bien intéressant, j'essaye de regagner le respect de tous. Pour cela rien de mieux que m'afficher dans un acte héroïque, tous le monde respecte les héros, mais ça visiblement tous ces gens qui m'entourent n'y comprennent rien.

« Bon, vous allez me dire ce qui vous mets dans cet état depuis ce matin ? »

« Rien de bien important, un petit problème rien de plus, ne vous en faîtes pas. »

« Pas la peine de me mentir, je vois très bien qu'il y a quelque chose qui tourne pas rond en c'moment, alors faîtes moi gagner du temps et dîtes moi tout de suite ce qui se passe! »

« Eh bien, on nous rapporté une activité étrangère dans le bassin méditerranéen, près des côtes grecques pour être précis. Mais nous sommes sur le coup, ne vous inquiétez pas. »

« Vous avez raison, inutile de s'inquiéter, je vais aller jeter un coup d'oeil directement. »

« Non, vous ne pouvez pas voyons... »

« Pourquoi ? Il n'y a rien de grave d'après vous, et j'ai besoin de bouger un peu, ça me fera du bien. »

Je ne lui avais pas laissé le temps de répondre, encore un de ces conseillers qui tentait de me cloîtrer dans le palais, j'ai l'impression que même eux se méfient de moi, ils n'ont plus la même confiance qu'avant. Qu'importe, je me dirige maintenant en direction d''Athènes, un haut-lieu de culte pour les amazones, je tiens à m'assurer que tout allez bien là-bas avant tout, je connais  Wonder Woman et je veux éviter tout problèmes avec elle. Le voyage n'est pas des plus longs, perdu dans mes pensées, la vision de la côte me ramène à la réalité. J'ai beau être loin, il me semble entendre des cris. De la fumée s'échappe de la ville et la mer est particulièrement agitée, « rien de grave » qu'il disait l'autre...

Je rejoins la côte au plus vite afin de comprendre ce qu'il se passe. Une scène de guerre s'offre alors à moi. Les temples, les statues, tout ce qui faisait d'Athènes ce qu'elle est s'est effondrés. La mer quand à elle s'est invitée dans la cité, inondant une partie de celle-ci. Ce qui paraissait pour moi être le résultat d'une catastrophe naturelle ne l'était pourtant pas, c'est la conclusion que je fis en voyant Wonder Woman s'attaquant à un groupe d'homme. Tandis que je m'apprête à l'aider dans son combat je m’intéresse à ses assaillants, des ennemis qui me semblent familiers. M'approchant un peu plus encore, sur le toit d'un bâtiment, j'identifie ces personnes. La surprise me gagne d'abord, la crainte suivit rapidement. Je reconnaissait là des tenus d'Atlantes. Je ne comprends plus rien... Je croyais pourtant être le roi à nouveau, ce qui fait de moi le seul à pouvoir déclarer la guerre, et pourtant ils sont bien là, face aux Amazones. Attrapant un de mes soldats, je lui cri :

« Qu'est ce que vous foutez là ?! Pourquoi attaquez les Amazones, qui vous en a donné l'ordre ?! Hein ?! Parle petit ... »

Il ne répondit pas, il me regarda à peine. Enervé,déjà, par la situation, il fut mon premier souffre douleur. Les autres n'en sauraient rien, au pire il était un traître pour agir de la sorte. Mais cela ne règle pas le problème, je ne comprends toujours rien. Il aurait fallut demander aux Amazones, quelle folie. Je n'sais pas quoi faire. A ce moment-là je me sens comme l'Aquaman d'il y a un mois, impuissant, surpasser par les événements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 14 Sep 2013 - 22:14
Athènes s'enfonce dans le chaos - et dans l'eau.

Tout autour de David, les Grecs essayent de s'enfuir et d'éviter les attaques des troupes de Grodd, de parfaits Atlantes grâce aux pouvoirs de leur maître ; en pure perte, évidemment. Aucun civil, aucun innocent ne parvient à échapper aux agressions et aux flots, et leur bourreau ne peut s'empêcher de sourire sous son casque de soldat.
Le chant des râles et des hurlements n'est rien pour lui, mais la perspective de voir le peuple d'Arthur, et donc bien sûr leur Roi, être accusé et condamné pour un tel massacre est un délice.

Chaque homme, chaque femme qui passe près de lui est immédiatement égorgé, démembré ou simplement découpé par lui et ses lames. Recouvert de sang frais, athlétique, dynamique, Black Manta s'amuse beaucoup plus qu'il ne le pensait avant de lancer la mise en oeuvre de ce plan terrifiant.

Cependant, comme prévu, les choses sérieuses commencent : les deux cibles spécifiques, spéciales, de cette agression arrivent, l'un après l'autre.
La première fait une apparition brutale, directe et destructrice. Wonder Woman ne supporte évidemment pas ce qu'il se passe, et est en train de s'acharner sur les pauvres gorilles de Grodd ; leurs morts ne touchent pas David. Il sait très bien qu'il y en a encore beaucoup d'autres, et que cela suffira pour l'occuper.
La deuxième, sa Némésis, son bon vieil adversaire, fait une entrée plus discrète sur le théâtre des opérations, et essaye de comprendre, de donner un sens à l'enfer ; naïf imbécile. Aquaman va sûrement vouloir calmer les "Atlantes", tenter d'expliquer, tenter de les calmer pour que l'ordre remplace le chaos. Black Manta refuse qu'il y parvienne.

Les Amazones et les Atlantes doivent se faire la guerre.
Les Atlantes doivent être anéantis par les Amazones, et il va leur donner des raisons d'agir ainsi.

Les doigts fortement serrés sur les pommeaux de ses lames, bien caché derrière son casque et son armure, David se précipite vers Wonder Woman. Un hurlement de rage s'échappe de sa poitrine, tandis qu'il s'acharne sur les armes de l'Amazone et démontre une science du combat, une détermination et une violence bien supérieures aux pauvres gorilles/Atlantes qu'elle massacre peu à peu.

Diana n'a jamais vu Black Manta sans son masque, et il doit tout faire pour que la colère l'emporte sur la raison chez elle.

"La Terre va enfin être lavée de ses parasites. Le monde de la surface suffoquera là où les Atlantes régneront. Vos abus cessent enfin, le Roi a parlé, vous mourrez !"

Et quelque chose lui dit que ce genre de chose risque de fonctionner sur une personne aussi furieuse que Wonder Woman...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 22 Sep 2013 - 13:05
Les cris animaux retentissent dans la ville. La fureur des primates déchirent Athènes en lambeaux.

Les rares fuyards étaient abattus sans avertissement, personne ne devait survivre à cette attaque. Hommes, femmes et enfants jonchaient les rues devant les portes d'Athènes. L'armée simienne avançait dans une rage inarrêtable, suivi de loin par leur Roi et sa garde personnelle. Mais malgré l'horreur et le sang qui décoraient la ville, Grodd ne pouvait s'empêcher de sourire. Quel délice de pouvoir massacrer ces piètres humains tout en leur faisant croire que c'était leurs propres alliés. Le Gorille se délectait de la peur dans les yeux des civils agonisant, il se nourrissait de la terreur qu'il avait causée. Mais il ne fallait en aucun cas se précipiter, Grodd savait pertinemment que les prétendus "justiciers" montreraient le bout de leur nez pour saccager la petite fête.

Ils étaient bientôt au centre d'Athènes, au centre de leur gloire. Grodd empoigna l'un des hommes caché dans un recoin tel un trophée de victoire. Puis, dans un cri ravageur, jeta l'homme férocement sur l'une des habitations sur sa gauche. La pauvre victime put entendre ses os se briser au contact du mur avant de retomber par terre et de pousser son dernier souffle. Le chant de guerre des gorilles ne semblaient jamais devoir s'arrêter, leur marche triomphante non plus.

Mais il la vit apparaître face à son armée, celle qu'il appelait "la meurtrière". Wonder Woman en chair et en os, celle qui avait osé tuer l'un des braves soldats de Grodd des mois auparavant. Une justicière qui ne méritait rien d'autre que la mort et la souffrance des mains du Roi de Gorilla City en personne ! Et de ses yeux simiens, Grodd fut pris de stupeur quand la femme trancha littéralement - et de nouveau - l'un de ses gorilles. Le souverain primate resta silencieux pendant les premières minutes, ses braves gorilles se jetèrent bien entendu sur la femme mais se firent massacrer à la chaîne. Voir son peuple se faire tuer de la sorte par une prétendue justicière ne faisait qu'enrager l'énorme animal qui dirigeait la troupe. Il voulait la briser, la couper en deux, la dépecer et se servir de sa peau comme manteau ! Il voulait manger son cerveau et ensuite profiter du savoir appris pour détruire son peuple dans une guerre sans merci ! Trop, c'en était trop pour Grodd.

Alors qu'il se préparait à charger la justicière dans sa rage aveuglante, le primate fut pris de court par son "allié" qui se dépêcha de se déclarer digne adversaire de l'amazone en personne. Il n'en fallut pas plus pour que Grodd réclame son dû, il devait affronter Wonder Woman !

Le gorille se mit à canaliser toute l'énergie psychique qu'il avait, il regarda rapidement autour de lui tous les objets à sa disposition. Il n'en fallait pas plus pour lui permettre de montrer à l'amazone sa puissance. Plusieurs objets autour de lui se mirent à entrer en lévitation. Les voitures, les morceaux de murs ou même les cadavres encore frais des citoyens se mirent à tournoyer au-dessus de la tête de Grodd. Et d'un coup, tout s'arrêta. Un par un, les projectiles volèrent sur la justicière ainsi que sur son adversaire. Tant pis pour cet homme, il n'aurait jamais dû se mettre en travers du plus puissant primate de la Terre et son adversaire.

Tout cela n'était en fait qu'un malin petit stratagème du gorille qui cachait bien son jeu. La lévitation ne faisant pas partie de ses attributions, il avait dupé les cerveaux de tous les gens présents pour leur faire croire que cette tornade d'objets était bien réelle. Cependant, Grodd passait le plus clair de son temps à balancer les objets à la main, un mensonge de temps en temps en faisait pas de mal.

Quand tous les projectiles furent lancés, il ne restait plus rien qu'un large nuage de poussière à l'emplacement de la justicière. Grodd sentit sa rage redescendre d'un cran, ce qui lui permit de réfléchir de nouveau au plan qu'il devait respecter.

"Admire Amazone la puissance du plus grand télépathe des Atlantes ! Tu seras écrasée sous la puissance de notre peuple ! Tout votre peuple sera rayé de la carte !"

Une fois sa phrase finie, Grodd émit un cri de guerre titanesque pour redonner du courage à ses troupes. Athènes n'était pas encore en morceaux, la guerre ne faisait que commencer.

HRP : Désolé pour le post et le retard, j'ai vraiment un horaire chargé. J'essayerai de ne plus faire attendre comme cela la prochaine fois !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 22 Sep 2013 - 18:03
D'un regard, elle vu un enfant bientôt rattrapé par la vague des envahisseur de la mer. Elle se précipita pour l'éloigner et retourna vite dignement au combat. Elle était furieuse qu'un allié attaque si lâchement les côte d'Athènes. Elle ne pouvait pas tous les sauver. Elle fut ravie de voir les Amazones la suivre dans cette démêlée épouvantable. De son glaive, elle coupa vingt membres sans s'arrêter. C'était le seul moyen pour le moment de sauver ses gens du massacre qui se déroulait. Elle se foutait ardemment des morts ou des grave blessé qu'elle coupait sans cesse. Son but était de sauver le peuple de la Grèce. Même les enfants étaient emportés par les vagues dangereuses et les emmenait vers la mer. Elle fusionnait avec ses sentiments et se laissait allé dans cette parti de la ville.

Elle attaqua soudainement à deux mains dans un des hommes d'Aquaman sans se soucier de sa mort ou pas. La jeune femme retira son arme quand elle entendit un cri de rage. Elle pu se retourner à temps pour voir arriver un homme. Elle bloqua son premier coup de sa lame et le repoussa. Il était maintenant son adversaire et elle ne se souciait plus des autres. De toute façon, ses fières guerrières étaient du combat. Elle pu voir Artémis franchir un pan de guerriers et tous les projeter contre le sol.

«Les Atlantes resteront sous l'eau!»

Elle lâcha son glaive qui se planta au sol et attaqua à mains nues vers ce nouvel adversaire. Elle ne fixait que sur lui à présent. Il devait être un général du roi de la mer. Quand elle allait l'attaquer de nouveau, elle reçu de plein fouet le cadavre d'un homme qui la projeta contre le sol. Elle le repoussa et reçu une pierre au ventre. Les projectiles n'arrêtaient pas de la heurter. Dans une grande vitesse, elle recula, mais ce ne fut pas assez suffisant pour empêcher les choses et les corps lui tomber dessus. Elle fut entouré d'un nuage de poussière. Son ennemi avait dût être enterré aussi sous les décombres, elle ne le voyait plus. Un coup à la tête lui fit regagner le sol où elle succomba l'espace de quelques secondes.

Enterrée sous une montagne d'objets, Wonder Woman tenta de repousser tout le tat pour sortir de là. Ce n'était pas si facile de retirer une voiture qui nous écrasait sous son poids. Elle fini par se creuser un chemin dans la pile de trucs et elle se laissa tomber à genoux. La rage faisait maintenant place à la haine. Elle ne pouvait pas tout faire seule malgré toutes les guerrières qui l'aidait. Elle aperçue une autre de ses alliés dans la bataille, mais pas encore la Reine Hyppolite. Cette dernière devait aider les gens et se battre auprès de ses guerrières. Diana devait se relever. Elle devait donner l'exemple car les Amazones suivraient leur princesse dans la guerre. Elle gratta le sol de ses mains et se hissa tranquillement au dessus des gravats. Elle entendit vaguement un discours contre les Amazones encore. Décidément, tous les généraux étaient contre elle. À quatre patte, elle retourna la tête quand...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 5 Oct 2013 - 14:53
Un coup de feu est tiré. Une balle file vers le visage de l'Amazone, qui encaisse directement le coup et recule sous le choc.

Wonder Woman est plus résistante que la normale, très difficile à tuer. David le sait, et il ne se fait aucune illusion sur l'issue de son attaque. Il veut seulement gagner un peu de temps, occuper la Princesse guerrière et essayer de s'empêcher de s'en prendre directement à cet imbécile égocentrique de Grodd.

Ce dernier a décidé de s'occuper seulement de leur adversaire, certainement pour prouver au monde entier qu'un primate est incapable de réaliser l'impossible. Singe stupide : un plan doit être suivi jusqu'à sa dernière ligne pour espérer être réalisé, et il vient d'anéantir tout ce que nous avons tenté de réaliser jusque-là.
Black Manta aurait pu comprendre une telle pulsion chez un ennemi régulier de l'Amazone, chargé de haine et de colère après des années de défaites et d'humiliations. Or, sauf erreur de sa part, Grodd n'a pas de passif particulier avec Wonder Woman, et son envie de montrer sa puissance n'est qu'un réflexe égocentrique inutile.

Rengainant l'arme à feu qu'il avait discrètement rangé dans son armure, David recule et laisse son "allié" prendre le relais. Il sait très bien que la colère de l'Amazone sera difficile à tenir, à supporter, et il n'a pas envie d'être blessé ou handicapé pour une mission de ce genre ; il veut encore faire payer Arthur, et il refuse de le laisser s'en sortir aussi facilement. Il n'a pas encore assez payé.

Alors que David veille à retrouver un peu de prudence, un des primates de Gorilla Grodd se précipite en avant, certainement pour se faire bien voir de son chef. Profitant de la faiblesse de Wonder Woman, il essaye de s'emparer du lasso de la jeune femme. Obtenir un tel trophée serait certainement la plus grande des fiertés, et lui ouvrirait les portes d'un certain avancement, mais encore faut-il réussir... et l'Afro-américain tant opposé à Aquaman a de grands doutes sur ses chances de succès.

Black Manta égorge deux Amazones qui tentaient de secourir leur Princesse, avant de se masser une épaule rendue douloureuse par un objet propulsé par Grodd vers lui. Il n'oublie pas, et n'oubliera de loin pas, l'attaque de son "allié", qu'il espère voir mordre la poussière sous peu.
Serrant fort ses armes blanches, se préparant à dégainer son arme à feu au cas où, il attend de voir comment Wonder Woman va contre-attaquer, et si Grodd est aussi formidable qu'il le dit. Les prochaines minutes vont être fortes en émotion...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Oct 2013 - 22:48
Les armées s'entrechoquaient, les féroces amazones tenaient la ligne, bien décidées à protéger leur cité. En face d'elle, une armée de gorilles déchaînés, assoiffés de conflits et de violence qui fonçaient tête baissée dans la fureur du combat.

"Vous avez voulu une guerre à mort, Amazones ! Et bien regardez donc votre ville brûler sous la fureur de notre détermination ! AVANT CE SOIR, ATHÈNES NE SERA PLUS QU'UN TAS DE RUINES EN FEU !"

Il était temps de montrer à ces humains primitifs celui qui était le vrai maître de ce monde. Grodd sentait son heure de gloire venir, il sentait au plus profond de lui ce sentiment d'assurance et de victoire qui maintes et maintes fois l'avait conduit à une défaite certaine de la part de ces immondes justiciers. Mais le temps des justiciers était révolu ! En face de lui, des lignes d'amazones croyant pouvoir l'arrêter et sur l'un des côtés, Wonder Woman à terre, prête à être massacrée. Il n'en fallait pas moins pour déchaîner la bête qu'était Grodd. Il bomba fièrement son torse tout en montant sur une voiture puis pointa du doigt l'armée en face de lui, d'un air inquisiteur et presque divin. Tous devaient périr ! Un cri bestial émana du Roi Gorille, il était l'heure de se battre.

L'énorme primate chargea dans les lignes ennemies, déstabilisant complètement les lignes de défenses amazones. D'une de ses énormes mains, il s'empara d'une jeune femme à sa gauche puis l'écrasa au sol avec férocité. Il releva la jeune femme et la frappa à la tête jusqu'à ce que finalement tout signe de vie disparaissent de son corps et une fois l'horrible scène finie, il jeta le cadavre contre une des habitations proches. Mais le primate était loin d'en avoir fini, les coups de poings féroces volèrent les uns après les autres, détruisant les guerrières une par une tandis que les fidèles guerriers du Roi Gorille faisaient une percée dans l'armée ennemie.

Et malgré le tempérament destructeur et ultra-violent de Grodd, son intelligence était toujours présente. Il était bien conscient que l'image d'un Atlante détruisant les forces amazones à coups de poing était dérisoire et presque impossible. C'était donc pour cela qu'en même temps qu'il combattait, il manipulait les cerveaux aux alentours en leur faisant croire que le terrible général Atlante qu'il incarnait était un virtuose du bâton de combat. Tapant avec une habilité sans pareille dans les crânes des femmes autours de lui. Au fond de lui, le gorille jubilait de pouvoir faire croire à une supercherie pareille, duper tous ces esprits faibles étaient un délice pour un télépathe tel  que lui. Force et intelligence, un duo des plus terribles surtout dans les mains de l'impitoyable Gorilla Grodd.

"En avant mes frères ! Massacrez-les comme les êtres inférieurs qu'elles sont ! Aucun survivant !" cria le gorille tout en se désengageant du combat.

Il se désengageait pour viser la vraie cible, l'unique cible à ses yeux. Wonder Woman se relevait à peine, un de ses gorilles prêt à se jeter dessus pour lui enlever son précieux lasso. Une fois son arme enlevée, elle ne sera plus rien. Grodd allait la briser, montrer au monde qu'il était devenu plus fort que la femme la plus forte du monde, il sentait déjà la gloire du moment. D'un bond agile, il sauta pour se rapprocher de la justicière. Non loin de lui, ce fichu Black Manta, une gêne à ses yeux. D'un geste de la main, il poussa l'homme sur le côté tout en lui jetant un regard dédaigneux.

"Retourne avec tes hommes massacrer ces maudites Amazones, tu n'es d'aucune utilité ici." cracha le gorille à l'homme avant de se retourner vers Wonder Woman. "Wonder Woman ! Ton moment de gloire touche à sa fin, tu succomberas sous mes pouvoirs ! Tu imploreras ma pitié et bien sûr, je te tuerai..."

La bête semblait bien décidée à en finir avec la Princesse des Amazones, son excès de confiance l'aveuglait totalement.

HRP : Casse-moi la tête un peu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[SVM] La noyade des Titans

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» HISTOIRE DES TITANS pour y voir clair
» Le choc des titans : Jane Eyre vs Wuthering Heights
» Projet 10 : Adeptus Mechanicus / Titans Legions (AMTL)
» Feral Titans, peints et non soclés
» [22.12.08] Noyade à l'hôtel Explorer

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-