-36%
Le deal à ne pas rater :
Friteuse sans huile Philips Airfryer Série 3000
69.99 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez

Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress]

Damian Wayne/Redbird
Staff
Damian Wayne/Redbird
Staff
Inscription : 09/10/2021
Messages : 598
Localisations : Gotham City
Batfamily
Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress] 386562Rien
Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress] Jeu 22 Sep 2022 - 10:46

Le Jeune Prodige observait de loin l’un des établissement les plus en vue de la cité de Gotham. L’Iceberg Lounge, un endroit détenu par le Pingouin servant à la fois de cœur à son empire criminel et de façade de légitimité pour ses activités d’homme d’affaire « respectueux de la loi ». Après Sionis, Cobblepot était incontestablement le plus puissant seigneur du crime de Gotham. Son organisation était suffisamment nébuleuse pour que les activités des gangs qui lui étaient affiliés ne puissent remonter jusqu’à lui et ainsi, il échappait toujours aux poursuite. Il possédait pourtant une réputation d’homme d’affaire respectable bien que peu de gens soient dupe.


L’Iceberg Lounge, ainsi que d’autres possessions de Cobblepot, servaient en sous mains de plaque tournante pour le marché noire. Le Pingouin avait toujours eut le nez fin pour obtenir ce que d’autres convoitaient pour ensuite le revendre à prix d’or, qu’il s’agisse d’armes, d’objets d’arts, de matériels ou d’informations.... Si sa situation n’était pas monopolistique sur le marché, il était le plus gros acteurs de ce commerce souterrain, et si tout ceux qui opéraient au sein de la pègre de Gotham devait un jours où l’autre rendre des comptes à Black Mask, tous finissaient également par se fournir chez le Pingouin.


Mais même si Damian aurait été ravis de gâcher la réception que le propriétaire de l’Iceberg Lounge donnait… ne serait-ce que pour le plaisir. Ce n’était pas lui qui l’amenait dans cet endroit. Il avait en effet apprit plusieurs choses. Pour commencer, l’une des familles de la mafia italienne survivante avait envoyé l’un de ses capo pour pour participer à une ventes privés entre plusieurs organisations opérant à Gotham, le Pingouin fournissant les locaux et jouant les médiateurs contre un pourcentage des produits ou du bénéfice impliqué dans les ventes. Tout le monde savait qu’il s’agissait d’un marché de dupe, mais il fallait reconnaître qu’en terme de garantie de sécurité et de fiabilité, l’offre du Pingouin était difficilement concurrençable.


La seconde information était le retour d’une ancienne alliée de son père à Gotham. Huntress, Héléna Bertellini, avait fait son retour en ville. Elle avait toujours eut un statut un peu particulier au sein de la « Chevalerie de Gotham » à cause de sa tendance à exécuter certains criminels. Mais surtout, le Fils du Batman se doutait qu’elle ne resterait pas longtemps sous les radars… surtout avec si elle avait aussi reçut l’information concernant ce deal en cour. Et quelque chose disait au jeune homme que tel était le cas.


Il devait avoué, il était intrigué par cette femme. Son père avait toujours été intraitable sur le fait qu’ils ne pouvaient pas prendre la vie de leurs ennemis, Nightwing avait fait de son mieux pour inculquer ce principe à Damian lorsqu’ils furent le Dynamique Duo… et même si le jeune héros avait beaucoup de mal à y adhérer, il respectait néanmoins les règles par respect pour son géniteur. Mais depuis, le Batman avait confié les rênes de Gotham au Ghost-Maker qui n’était pas réputé pour être timide concernant l’exécution de ses ennemis, et par le passé, il avait accepté de travailler avec Huntress pendant des années. Damian s’interrogeait sur ce que cette justicière avait de si particulier pour que son père la tolère malgré ses errements.


Damian inspecta alors le tranchant de l’épée qu’il avait emmené avec lui. Cette fois, il avait opté pour un simple wakizashi, un sabre court japonais. Cette arme manquait peut-être d’allonge, mais elle serait adapté pour le style de combat du jeune homme, lui permettant de garder un contrôle parfait des mouvements de sa lame tout en utilisant son autres mains librement. Même s’il savait que son père réprouverait le fait qu’il patrouille avec des armes létales, l’Héritier du Démon était capable de les manier à la perfection, au point d’en faire un prolongement de lui-même. Et son talent aiguisé par l’entraînement intensif à leur maniement qu’il avait reçut le rendait parfaitement capable d’utiliser cette arme sans ôter la vie à qui que ce soit. Accepter de renoncer à leur maniement n’aurait constituer qu’un gâchis de ses talents


Inspectant le fil de l’épée, l’attention du jeune homme fut attiré par des évènements en contrebas. Des dealers fournissant leurs clients, un duo de policiers touchant leurs pots-de-vin, un pickpocket cherchant une proie à dépouiller… la faune classique de Gotham. Bien entendu, il pouvait aussi voir des hommes du Pingouin patrouillant dans les rues environnant son établissement, celui-ci appréciait de garder la criminalité sous contrôle dans ses environs immédiat mais surtout garder ses rivaux à l’écart. Avec la monté récente de tension entre plusieurs des seigneurs du crimes de Gotham, la protection n’était peut-être pas superflues. Mais surtout, le jeune homme était attentif aux signes d’éventuels altercations… ou de personnes privilégiant les voies de communications alternatives.


Rengainant sa lame, le Fils du Batman continua son observation de la forteresse de Cobblepot, repérant les différentes voies d’entrées et les systèmes de sécurité… et espionnant aussi les personnalité présentent ce soir à l’Iceberg. Après tout, la préparation est la matrice des victoires. Il se demanda s’il n’allait tout compte fait pas s’inviter dans la soirée, sans attendre. Il s’en voudrait que ces vermines puissent retirer quoi que ce soit de cette soirée autre qu’un séjours en cellules ou à l’hôpital… il avait une préférence pour l’hôpital, au moins ils ne retourneraient pas aux affaires dans la nuit.
Invité
Invité
avatar
Re: Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress] Ven 23 Sep 2022 - 13:22

- C'est pas bien d'espionner les gens...

Ma voix se glisse insidieusement à son oreille alors qu'un franc sourire, quoi qu'un peu cynique tout de même, se dessine sur son flanc gauche tandis que je penche le visage vers lui.
Je le dévisage de longues secondes sans sourciller. Eh bien... si on m'avait dit que je tomberais sur l'avorton de ce cher, mystérieux et fantasmagorique Batman dès mon retour à Gotham, je ne l'aurais sans doute pas crû. Comme quoi... ne jamais s'attendre à rien en ce bas monde.

- Tu es hum... Damian, c'est ça ? Huntress, mais tu peux m'appeler Helena.

Privilège accordé aux membres de la Batmanounette family. Il faut bien qu'ils en aient quelques uns... et c'est à peu près le seul. Quoi que... non, quand même pas. Enfin passons.

Extirpant une petite paire de jumelles de l'une des poches qui trônent sur la sacoche qui ceinture ma taille, je la porte à mon regard et observe les environs. Les toits, personne. Etonnant...
Dans les ruelles alentour ça n'est pas le même son de cloche par contre.

- Bande de cancrelas... Dis-je alors que ma langue claque contre mon palais d'un air réprobateur.

Evidemment. Petits larcins, rackets à la limite de l'agression et autres tractations de drogues vont bon train en bas. Profitez en bien les gars... Je n'ai vraiment pas le temps de m'occuper de vous ce soir, mais... ça viendra. Tôt ou tard. Et sans doute plus tôt que plus tard d'ailleurs.

- Alors le rejeton, c'est quoi ton programme de la soirée ?

Ces quelques mots sont lancés avec une certaine nonchalance, alors que les jumelles sont toujours rivées sur mon nez. Je n'ai pas la moindre idée de ce qu'il prévoit de faire, mais il est évident qu'il ne s'est pas posté ici par hasard. Evidemment, je connais sa réputation, même si je ne le connais pas personnellement, du moins pas encore... Mais, quoi qu'il en soit, je n'ai pas l'intention de m'encombrer d'un môme. Sans compter que s'il venait à lui arriver quelque chose... la terre ne serait sans doute pas assez grande pour tenter d'échapper à la fureur de son paternel. Et avoir Batman au cul, j'ai déjà donné, merci.
Damian Wayne/Redbird
Staff
Damian Wayne/Redbird
Staff
Inscription : 09/10/2021
Messages : 598
Localisations : Gotham City
Batfamily
Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress] 386562Rien
Re: Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress] Dim 25 Sep 2022 - 16:51

L’actuel porteur de l’uniforme de Robin n’avait pas eut besoin de se retourner pour savoir que quelqu’un s’approchait de sa position. Il l’avait entendu arrivé depuis un moment. Elle était discrète, mais les sens du jeune homme avaient été affûté pendant des années. Il pouvait reconnaître le son d’une cape soulever par l’air, estimer la stature d’une personne au crissement de ses semelles sur le sol et à sa démarche. A dire vrais, il n’était pas sûr pour autant de l’identité de la personne l’approchant, donc il s’était préparé à réagir s’il percevait la moindre chose suspect. Dissimulé sous sa cape, sa main droite s’était déjà emparer d’une paire de Batarang.


Ce n’est que quand il entendit la voix s’adresser à lui, que le jeune homme daigna se retourner pour dévisager son interlocutrice. Il s’agissait de Huntress, comme Damian s’y était attendu… bien qu’il n’espérait pas la rencontrer dans ces circonstances. Le visage arborait une expression où il dévisageait la justicière à l’arbalète comme s’il se demandait si elle était sérieuse en lui disant que l’espionnage n’était pas bien. Malgré que cela faisait presque quatre ans qu’il avait rejoint le Bat-clan, Damian restait parfois très hermétique aux tentatives d’humour de ses semblables. Et si elle réprouvait l’espionnage, elle était probablement pas dans la bonne équipe de justicier, les membres du Bat-clan dépendaient justement en grande partie des informations collecté pour préparer leurs actions.


«  Tst. Ce sera Robin en opération, Huntress. » corrigea-t-il immédiatement.


Damian ne comprenait pas non plus la difficulté qu’avaient certains à s’en tenir aux noms de code sur le terrain. Ils étaient là pour une raison et aussi le jeune homme était bien placé pour savoir qu’on ne pouvait jamais être vraiment sûr de qui vous écoutait, que ce soit durant vos communications ou depuis les ombres. De plus, Damian avait développer le réflexe de dépersonnaliser ses contacts, les appelants plus volontiers par leur nom de famille, leur nom de code ou par un surnom que par leur prénom… il n’utilisait ce dernier que pour une poignée de personnes, toutes ayant gagner sa confiance et son estime. Ce qui n’était pas encore le cas d’Huntress.


Le jeune homme continua sa surveillance, détaillant les différentes voies d’accès disponibles. La plupart étaient lourdement gardées par les hommes du Pingouin. Ce dernier commençait à avoir l’habitude des intrusions des protecteurs de la cité dans son établissement. Ses hommes de mains faisaient parties des mieux formés et des mieux équipés au sein de la pègre de Gotham, le Pingouin ne regardant pas à la dépense pour ce genre de choses pour s’assurer un avantage sur ses adversaires. Mais cela resterait loin d’être suffisant pour l’empêcher d’entrer s’il le désirait.


Alors qu’Héléna l’interrogeait sur ses plans pour la soirée, le Jeune Prodige avait fixé son attention sur une des voitures qui s’engageaient dans la voie menant au parking de l’Iceberg Lounge. Il s’agissait probablement de ce qu’il attendait. Cela fut confirmé lorsque son passager en émergea avec ses gardes du corps.


« D’après mes informations, des représentants de plusieurs groupes criminels participeront à une vente organisé au sein de la forteresse de Cobblepot. L’objet de cette vente semble être des armes et équipements de haute-technologies. De quoi donner un peu de force de frappe à leurs larbins respectifs. » Exposa le jeune homme « Si mes soupçons sont exact, ce type qui viens d’entrer c’est Mattias Ricci. »


Damian marqua une pause pour se tourner vers Héléna, observant avec attention sa réaction.


« Ce nom te dis sans doute quelque chose, avant, il a été l’un des lieutenants de la famille Casamento. Aujourd’hui, il joue les représentants pour la Cosa Nostra. »


Jadis la force dominante incontestée du monde criminel Gothamite, la mafia italienne avait subit revers sur revers depuis l’avènement du Chevalier Noir sans parvenir à réellement s’adapter aux nouvelles réalités. La chute de l’Empire des Falcone, l’émergence des super-criminels, les ravages causé dans les rangs des cinq familles par les actions du Batman et surtout par la quête de vengeance d’Huntress… tout cela avait énormément affaiblit la mainmise de la mafia sur Gotham au point que cette organisation, autrefois puissante, n’était plus qu’un joueur secondaire dans la pègre de Gotham. Si elle restait influente dans certains quartier de la ville, les différentes familles survivantes avaient dût se serrer les coudes pour survivre et s’allier malgré leurs rivalités. Elles restaient suffisamment importante pour pouvoir influer sur les luttes de pouvoir, mais ne pouvait plus prétendre à une position dominante qu’elles rêvaient pourtant de récupérer.


« Pour ma part, je compte bien aller gâcher la fête. »


Damian était curieux de savoir quel serait la réaction de Héléna à tout cela. Curieux de découvrir à quel type de justicière il avait affaire et les raisons qui avaient fait que, malgré ses actions parfois extrêmes, elle avait été accepté dans le cercle des proches de son géniteur.
Invité
Invité
avatar
Re: Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress] Lun 26 Sep 2022 - 21:08

Hahahaha mais quel plaisir ce gosse ! Ca commence bien tiens. A croire que l'amabilité n'est définitivement pas inscrite dans le code génétique de sa famille. Aussi avenant que son paternel, le rejeton.
Et puis l'humour, ça n'est pas son truc non plus visiblement... du moins à en juger par la tête qu'il arbore. Ca aussi, ce doit être de famille. Il ne dégueule pas non plus de troisième degré le Batman.

Balayant toujours les alentours de mes jumelles, je ne daigne pas adresser un seul regard à ce marmot arrogant et imbu de sa petite personne. S'il a l'habitude qu'on lui brosse les pompes parce qu'il est le digne fils de son pôpa et un petit génie tombé du ciel, il est plutôt mal barré avec moi. Je déteste les gosses... non mais vraiment.

- Premièrement. Mon index pointe vers le ciel. Je ne suis pas en opération avec toi, je travaille en solo. Que l'on se retrouve ici en même temps n'est que pure coïncidence. Alors tu vas te détendre le masque gamin. Mon majeur se dresse à son tour. Deuxièmement, j'apprécierais que tu ne me prennes pas pour une débutante. Je m'entraînais déjà que tu faisais encore dans ta couche.

Et à ces quelques mots, je lui balance mon bracelet sous le nez, équipé d'un brouilleur. Non mais pour qui il me prend ce mouflet...
Et en guise de dessert, l'annulaire vient rejoindre ses potes pointant vers un ciel nocturne sans la moindre étoile.

- Et enfin, pour l'instant ce sera le morveux. Je t'appellerai Robin quand tu pèteras un peu moins haut. Parce que là, tu défies les lois de la gravité bonhomme.

J'écoute d'une oreille ce qu'il me raconte, tandis que j'observe Ricci s'extraire de la voiture dans un froncement de sourcils. Faut reconnaitre que le morveux a bien fait ses devoirs.

- Ouais ouais effectivement... et avec comme pièce maîtresse, clou du spectacle, cerise sur le gâteau, le Freeze Gun. Donc autant dire que la sécurité va être au top du top, comme on aime.

"On" ? Ouais non mais on ne va pas s'enflammer la torche non plus, hein. Pour l'instant il n'y a pas de "on", c'était purement... purement... deux secondes, je cherche... oh et merde hein !
En attendant, le Freeze Gun ce n'est pas rien. Mais c'est surtout à se demander où diable a pu passer son proprio... qui risque de ne pas être particulièrement enchanté de le savoir ici.

Il se tourne dans ma direction, et je fais encore totalement abstraction de son regard inquisiteur. Mais qu'est-ce qu'il me veut le mouflet... encore. Et là j'entends ses mots. Ces quelques phrases qui passent la barrière de ses lèvres. Haha ok.

- En effet. S'il est encore en vie en train de se pavaner comme un paon quelques étages plus bas, c'est à cause de ton cher papa.

"A cause", pas "grâce". Non. Parce que si ça n'avait tenu qu'à moi... tous les membres du clan Cassamento, du plus petit trouffion au chef de famille, du lien de sang au stagiaire recruté pour faire le café et les photocopies, auraient tous été exterminés sans le moindre battement de cil, et encore moins la larme à l'oeil.
Mais... bon... j'ai fait une promesse, et je la tiendrai. Mais punaise... qu'est-ce que ça me coûte ! Surtout de le voir, l'autre imbécile, dans son joli petit costard à trois milles boules.

Il annonce presque fièrement qu'il compte bien aller foutre le bordel. Là j'hésite...
Pour la première fois depuis quelques minutes, mes jumelles délaissent enfin mon nez et je pose un regard assez indéfinissable sur lui durant de longues secondes. Un joyeux mix entre "tu te fous de moi ?" et "hum... pourquoi pas après tout".

Non mais je bosse seule on a dit. Hein seule, solo, alone. Et puis c'est qu'un gosse, aussi prétentieux et génie soit-il. C'est un môme... et argh... ça me soule, mais ça me soule.
Donc non, c'est mort, il va rester sur son toit à manger des bonbons et je vais y aller seule.

- Ok, on va mettre l'ambiance dans ce cas.

Quand ces mots sortent de ta bouche plus vite que ton ombre, alors que t'as rien demandé. Un plaisir.

- Alors le morveux, c'est quoi ton plan, vas-y j'suis toute ouïe.

Il veut jouer aux grands ? Bah go. Et puis ça me fera des vacances.
Contenu sponsorisé
Re: Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress]

Chasser le naturel par la porte, il reviendra par la fenêtre - [Huntress]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Iceberg Lounge-
Sauter vers: