[S6#1] Le vélo de l'espace

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Jeu 9 Juil 2015 - 18:21
Secret Six
Mission # 1


Le premier méfait pour un criminel en devenir : le vol de vélo.


Descriptif de la mission

Lieu :

Laboratoires souterrains du Projet CADMUS, banlieue industrielle de Metropolis.


L'entrée du personnel se fait dans différents bâtiments d'entreprises écrans au dessus des installations (une fausse entreprise de conception design par exemple).
Dispositifs anti-intrusion et de reconnaissances du personnel avant qu'il ne puisse descendre.
Dispositifs de défenses anti-terroriste si tentative d'intrusion.
Un large dispositif de caméras et un personnel de sécurité entrainé et équipé, dirigé par The Gardian.


Cible :

Le Super-Cycle appartenant au groupe Forever People. L'activité du groupe est en pause et ils ont acceptés que CADMUS puissent étudier l'appareil.


Le Super-Cycle est un véhicule issu de la technologie New Genesis.
Il dispose d'une intelligence artificielle de haut niveau et de capteurs très développés.
Il dispose de nombreuses dispositifs offensifs et défensifs.
Il vol à de très grandes vitesses et peut changer de ''phase'' (intangibilié).
Il peut, de manière limitée, changer d'apparence.


Objectif de la mission :

Trouver l'espace où le Super-Cycle est garé.
Désactiver l'IA du Super-Cycle en lui collant un patch technologique fourni au Secret 6.
Sortir le Super-Cycle des laboratoires.
Cacher le Super-Cycle dans l'un des garages de la House of Secrets.
Aucun membre ne doit être capturé ou fournir des informations à l'ennemi.


Dangers :

Dispositifs technologiques.

Gardiens connus des lieux : The Gardian / Dubbilex


Gardien supposé du véhicule : Big Bear


Autres surprises ???...


Pour le reste, n'hésitez pas à utiliser votre imagination concernant les salles du laboratoire, les créatures qui s'y trouvent, les technologies rencontrées, etc.




Règles du RP

En tant que leader auto-proclamé du groupe, Ultra-Humanite fera le premier post proposant un plan.
Chaque membre poste ensuite dans l'ordre qu'il veut, avec le rythme qu'il désire.
Il n'y aura pas d'ordre du tour et il n'y aura pas de minimum de lignes.
Mais un membre devra poster si la date de son dernier post remonte à 10 jours pour que le RP avance à bon rythme.
Si un membre ne peut poster du fait d'une absence il doit le faire savoir en section groupe.
Dans ce cas, on verra s'il peut être ''contrôlé'' par les autres joueurs pour ne pas que ça bloque le RP.
Si vous voulez discuter du sujet, poser des questions, n'hésitez pas à le faire ici : http://dc-earth.fra.co/t2590-mission
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Juil 2015 - 6:07
"Mes amis, notre première mission étant à présent dévoilé, j'ai par conséquent mis au point un plan, c'est après tout ma responsabilité en tant que chef.
Ultra-Humanite regardait ses collègues l'un après l'autre, d'un air grave. Il était déjà dans le garage qui allait accueillir leur futur 'trophée', du moins si ils réussissaient la mission. Est-ce qu'il croyait en la réussite de son plan ? Eh bien, il y croyait, puisque étant son plan, mais probablement pas à 100%. Il faut dire que pour une première mission il avait déjà vu plus facile. Et il n'avait, pour la plupart, jamais travaillé avec ses collègues et donc avait une presque totale méconnaissance de leur capacité et de leur mode d'action tout simplement. Mais il ne voulait bien évidement pas échouer et c'est pourquoi il mettrait toutes les chances de son côté. Prenant une profonde inspiration, Ultra-Humanite commença son explication :

- 1ère étape : infiltration. Ayant pris en compte les informations qui nous ont été données, j'ai estimé que l'entrée la plus simple d'accès se fera via une société bidon de vente de papier. Pour ça, nous allons devoir capturer un des 'employés', vraisemblablement avant qu'il aille à son lieu de travail. Là je prendrais son contrôle mentale. Je passe les premiers dispositifs en me faisant accompagné de Kasumi et de Cupid, des 'nouvelles recrues'. 2 cas de figure à ce moment-là. Si ça passe, Kasumi et Cupid se débarasse de tout ce qui pourrait nous gêner, le plus discrètement possible, avant de faire entrer tout l'équipe, moi compris, ce qui nous facilitera déjà grandement la tâche. Si ça rate, l'effet de surprise prendra place, nous entrerons donc en force et descendrons le plus vite possible au but, tout en restant toujours groupé.

2ème étape : la capture. Là nous formerons 2 groupes. Moi et l'un de vous, peu importe qui, aura pour but de foncer sur le véhicule, le désactiver, se débarrasser des éventuels gardiens et de le transporter vers la surface et vers notre véhicule de secours, situé à quelques bâtiments de là. Les autres auront la délicate mais néanmoins nécessaire tâche de nous couvrir pendant le transport du Super-Cycle. Vos opposants seront constitués de gardes, en fait dirigés par The Gardian, accompagné de Dubbilex. Méfiez vous de ce dernier d'ailleurs, je préfère prévenir. Maintenant, l'idée, si vous voulez, est sous la simple forme d'un flèche, ciblant notre but cela va de soi. Moi et l'un de vous, qui se désignera, à l'extrémité triangulaire de cette flèche, les autres tout le long de la droite. Maintenant vous l'aurez compris, le but est de frappez vite et fort. Il n'y a guère de moyen de rester longtemps discret, vu les systèmes de surveillance, à moins d'avoir le miracle de les désactiver sans se faire prendre, mais je ne compterai vraiment pas là-dessus.

Rappel : nous devons évidemment en ressortir tous et sans avoir donné une quelconque information. C'est pourquoi il nous faut toujours rester de vue, au moins en duo. Qui voudra donc m'accompagner jusqu'au Super-Cycle ? Vraisemblablement le gardien est Big Bear. On ne sera pas trop de deux pour le mettre hors-jeu. Sinon, des questions ? Des objections ? Ce n'est qu'une proposition de plan parmi bien d'autres possibilités. Je suis par conséquent ouvert à toute critique, du moment qu'elle soit constructive... Si il n'y en a pas, je propose qu'on commence dans de bref délais."  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Juil 2015 - 19:32
Pamela avait été appelée pour sa toute première mission aujourd'hui même, leur leader, Ultra-humanite, leur avait demandé à tous de le rejoindre dans le garage de la House of Secrets. Ils étaient tous réunis autour de leur chef. Pamela écoute attentivement les instructions, une fois que Humanite a eu fini, il a demandé si quelqu'un avait une question particulière.
Pamela avait compris le principal, à savoir qu'il fallait un vélo un peu particulier, mais ce qu'elle n'avait pas aimé c'est que Cupid et Kasumi avaient pris les devants de la mission. Ultra avait oublié que Pamela pouvait contrôler n'importe qui d'un souffle de toxines et pouvait lui donner des ordres, ce qui serait largement plus facile après tout. La belle rousse savait qu'il ne fallait pas trop jouer au chef mais le fait que l'on puisse oublier ses talents la blessait un peu. Elle décide quand même de prendre la parole et s'adresse à leur chef.

"Hmm... Je ne voudrais pas jouer la peste mais tu oublis que je peux contrôler n'importe qui par le simple fait de lui souffler au visage... Si vous voulez, je vous montre? Mais tout ça pour dire que ça serait pas mieux de contrôler les gardes et leur faire voler leurs propres vélos de l'espace je sais plus quoi ??"

Pamela n'avait pas peur de se mettre l'équipe à dos mais mieux valait leur faire partager l'idée que de se retrouver emprisonnée, voire pire. Ce que Mockingbird leur avait dit en privé à chacun d'entre eux. Avant de se reculer du groupe, elle rajoute.

"Enfin je dis ça mais vous faites comme vous voulez, toujours est-il que je n'ai pas très envie de me faire capturer par des malades qui ont dans leurs garages des vélos volants."

La jeune femme avait un tempérament de feu et lui disait ce qui lui passait par la tête sans retenue, ce qui lui eu valu beaucoup de problèmes par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 17 Juil 2015 - 15:28
Merlyn avait lu le descriptif de la mission le soir même de son arrivé à la House of Secrets et avait fait quelques recherches les jours suivant avant qu'il ne soit appelé par Ultra-Humanite comme le reste du groupe. Celui qui s'était proposé pour gérer le groupe avait un plan à leur proposer.
Il était simple. Mais il y avait un point qui manquait ; il ne comptait pas désactiver les systèmes de sécurité ce qui semblait à l'assassin indispensable pour se déplacer dans le complexe sans être piégé par une garnison bien supérieur en nombre et en force. En effet, il avait pu se renseigner grâce à ses informateurs que CADMUS avait donné naissance à plusieurs monstruosités, bien qu'officiellement il n'en est rien. Merlyn est un tueur d'hommes pas de chimères génétiquement modifiées.


"Si Miss Ivy est capable de contrôler les gardes comme vous, il faut profiter au maximum de cet avantage. Avant de pénétrer l'infrastructure grâce à un employé, nous devons faire en sorte qu'un autre désactive les systèmes d'anti-intrusion et de protection. Je n'ai pas envie de prendre le risque d'être stoppé par une porte en titane ou abattu par un simple robot. Mockingbird s'est bien gardé de nous assister d'un super-costaud, une entrée musclée sera du suicide.
Par contre je ne pense pas qu'ils puissent voler le matériel pour nous, ce télépathe, Dubbilex, rendra très rapidement le contrôle inopérant, avant de s'attaquer à nous. Je pense qu'un groupe doit le neutraliser, il devra compter sur votre soutien Ultra-Humanite."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 15/02/2015
Messages : 421
DC : Maxima d'Almerac
Situation : Do you feel like a Hero yet ?
Localisations : ...


MessagePosté le: Mer 22 Juil 2015 - 15:24
Kasumi était, son éternel masque sur le visage, en train de considérer la situation. L'absence de brute ou même de puissance de feu brute lui était bien égale. Elle savait de quoi elle était capable, et il ne faisait pas grand doute qu'elle pourrait aisément y pallier. Elle savait qu'il était question ici de CADMUS et des implications de cela. Elle se demandait, en fait, ce qu'il arriverait si elle tombait sur Conner. Est-ce qu'il avait encore des liens avec ces installations ? Est-ce qu'il lèverait le petit doigt pour les aider ? Qu'est-ce que elle, en tant que Cassandra, ferait ? Est-ce qu'elle pourrait lever la main sur lui, riposter ? Comment réagirait-il, si il apprenait qui se tenait sous le masque ?
Cela, réellement, lui importait plus que de laisser son identité être connue de tout les autres psychopathes du cru. Surtout Merlyn.

Pour l'instant, elle se contenait d'être assise sur la table de réunion, un pied dessus et l'autre se balançant dans le vide, inspectant l'une de ses lames.

" Je laisse ma place à la rousse, si elle y tient. " émit-elle de sa voix artificielle en regardant successivement Ivy et le gorille, " Je serais aussi crédible en nouvelle recrue que vous. "

Elle désigna le chef d'un mouvement de tête.

" Si vous avez vraiment besoin d'aide, je pourrais vous suivre en m'infiltrant de mon côté : je n'ai pas encore rencontré de sécurité suffisamment bonne pour m'arrêter. Dès qu'un danger trop important se présente pour vous, on convient d'un signal, vous me l'envoyez, je débarque, je cogne et je disparais. "

Kasumi se craqua méthodiquement la nuque en hochant à droite et à gauche.

" Je suis la meilleure dans ce que je fais, et vous surestimez grandement ces gens-là. Je vois qu'une menace : Dubbilex. Et encore. "

Elle plongea les ouvertures oculaires de son masque dans les yeux de la maîtresse des plantes.

" Si jamais ils te repèrent, avec moi derrière, ils auront pas le temps de te capturer. "

Si Dubbilex se risquer à sonder son esprit, ce qu'il découvrirait le surprendrait suffisamment longtemps pour qu'elle le neutralise. Suffisamment longtemps, au moins, pour qu'il ne puisse éventer sa découverte. Il y avait juste à espérer que le gorille n'ait pas menti sur sa réputation, et qu'il soit capable d'effacer la rencontre de l'esprit des antagonistes du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 23 Juil 2015 - 15:07
La mystérieuse guerrière aux allures ninjas préférait donc jouer l’électron libre. Son ton et son assurance laissaient l’assassin de la Ligue sceptique. Etait-ce une surestimation de ses propres compétences, une sous-estimation des dispositifs de sécurité du laboratoire ou bien était-elle véritablement capable d’entrer, frapper, disparaître et sortir à sa guise grâce à des moyens insoupçonnés ?

Kasumi.

Ce nom ne lui disait vraiment rien et pourtant, si elle réussissait bien ce qu’elle leur annonçait, elle ferait une recrue intéressante pour la Ligue.

« Vous saurez donc vous occuper du télépathe, Kasumi, pendant que l’attention de la sécurité sera sur le groupe qui se dirigera vers le Super-cycle ? »

Il s’exprima ensuite à Ultra-Humanite :

« Je serais en couverture. »

Il jeta un œil mauvais en direction de Cupid qui conservait son air irrévérencieux et indifférent comme lors de la réunion. Il se demandait sérieusement, puisque chaque membre été facilement remplaçable d’après les mots du Mockingbird, si la mort et non pas la capture de la jeune femme suffisait à désappointer leur commanditaire. Cette réflexion lui rappela quelque chose.
Le Mockingbird avait évoqué l’arrivé prochaine d’un sixième membre et pourtant ils étaient toujours cinq à la veille de leur première mission…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 28 Juil 2015 - 1:20
Regardant au sol, Ultra-Humanite réfléchit aux idées bienvenues de ses collègues. Qui étaient plutôt bonnes, il devait le concéder. Relevant son crâne massif, il annonça : "Bien, dans ce cas je prend en compte vos idées qui semble, ma foi, fort acceptable. Je répète donc l'intitulé modifié : moi et Poison Ivy prenons contrôle de 2 employés. Là nous faisons en sorte de désactiver le gros de la sécurité, même si ça risque d'être compliqué de ne pas se faire prendre, pour que vous autres entriez. Ensuite on fonce, Kasumi se charge en priorité de Dubbilex, discrètement cela va de soi. Moi et Ivy se chargeons du véhicule et de ses gardiens, tandis que vous autres vous nous couvrez pendant ce temps. Maintenant ne perdons pas plus de temps. Rapidité et efficacité. Nous ne pouvons échouer."

Aussitôt dit, le singe ouvrit la porte du garage. Il se trouvait à plus de 500 mètres du leur objectif, ce qui était suffisant pour brouiller les pistes si ils étaient suivis, et assez près pour ne pas avoir à se fatiguer ou utiliser un véhicule. Humanite fit signe à ses collègues de le suivre. La 1ère étape constituait donc à la capture d'un employé. Par conséquent il fallait se poster près de son lieu de travail et sans se faire repérer. Vu son physique cela n'allait guère être facile, mais en même temps il aurait besoin de sa force physique une fois à l'intérieur. Il mit donc une longue veste et un chapeau pour cacher quelque peu son apparence simiesque. Suivi de près par Poison Ivy, les autres marchaient à quelques mètres d'eux, de façon à les couvrir en cas de pépin.

Ils finirent par arriver en vue de leur cible. Ils n'approchèrent pas trop, car déjà il pouvait y avoir des caméras ou d'autres sécurités. Humanite regarda chacun des membres embusqués en leur faisant un signe de tête. Il se tourna ensuite vers Poison Ivy : "A nous l'honneur de débuter. Comme il est évident que personne ne va venir à nous, et en vue de tes capacités, tu devrais attirer l'un des leurs vers nous, penses-tu y arriver à cette distance ? Si non, rapproche toi un peu, mais sans avoir l'air suspect. Une fois à portée tu prends son contrôle, tu en fais venir un second, je prends son contrôle et on rentre."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 29 Juil 2015 - 17:01
Merlyn avait parfaitement cerné la situation et avait mis Pamela en avant mais surtout ses talents de contrôle mental. Cependant une femme doutait des capacités de la belle rousse, c'était Kasumi. La première fois que Ivy l'avait vue, elle ne l'avait pas vraiment appréciée mais elle allait devoir faire avec, elle la regarde sans dire un mot. Puis Kasumi s'adresse à Pam. Poison Ivy lui répond d'un simple geste de la tête pour donner son accord si il fallait faire équipe avec Cain pour le bien de la mission elle le ferait.

Ultra-Humanite prend la parole et change les plans, maintenant Pamela allait devoir faire équipe avec le gorille, le plan qu'il exposait aux yeux de ses collègues était très clair et Pamela allait devoir assurer tout du long. Puis Ultra ouvrit la porte du garage puis Pamela et lui prennent la tête pour se diriger vers la cible . Il fallait capturer un des employés et le contrôler, un jeu d'enfant pour la belle rousse qui avait l'habitude de cette pratique.
La cible était en vue. Pamela était vêtue de son fameux manteau beige, en dessous elle avait sa tenue noire et verte, mais peu importe la tenue, les gardes ne feraient même pas attention à cela mais plutôt aux formes de la jeune femme. Ultra s'adresse à Poison Ivy qui lui répond en chuchotant.

"Bien sur que je peux, c'est un vrai jeux d'enfant."

Sur ces mots la belle rousse sort de sa cachette, elle regarde autour d'elle. Une seule caméra se trouvait à l'entrée et pour la déactiver il suffisait de rentrer dans la cabine des gardes, ils étaient deux comme Ultra l'avait indiqué. Pamela s'avance suffisamment pour ne pas se faire repérer par la caméra puis commence à parler à haute voix.

"Excusez-moi messieurs mais j'ai ma voiture qui vient de tomber en panne un peu plus loin sur la route et j'ai besoin d'aide, pouvez vous m'aider ?"

Le premier homme se dirige vers Pamela, fusil à la main.

"Vous ne pouvez pas rester là madame, c'est une zone interdite au public."

Le deuxième avait entendu la discussion et était sorti de la cabine en se dirigeant vers Pamela et l'autre garde, puis il s'adresse à son ami.

"Mais t'es fou toi ! Ne pas aider une si jolie femme ! On va vous aider madame, elle est où cette fameuse voiture ?"

"C'est gentil mes mignons, très gentil."

Puis Pamela souffle une toxine aux visages des deux gardes, leurs yeux deviennent vert. Le contrôle mental était opérationnel, elle s'adresse à un des gardes.

"Toi, vas me couper la caméra et l'alarme de l'entrée."

Le garde s’exécute et il coupe l'alarme et la caméra puis il rejoint Pamela. Cette dernière se retourne vers ses collègues avec un léger sourire et elle lève ses bras.

"Voilà, deux pour le prix d'un ! Vous pouvez rentrer. Désolée Ultra, la prochaine fois je te laisse ta chance."
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 15/02/2015
Messages : 421
DC : Maxima d'Almerac
Situation : Do you feel like a Hero yet ?
Localisations : ...


MessagePosté le: Mer 29 Juil 2015 - 20:34
Le meilleur moyen d'éviter, dans une situation pareille, une pile de cadavres parfaitement inutile aurait été de prendre les devants. Réaliser une infiltration efficace et particulièrement musclée, pallier aux dégâts que feraient la bande de psychopathes en phase terminale qui composait cette bande en frappant avant les autres et en neutralisant toute hostilité ennemie avant l'utilisation de la force létale.

Qu'ils tuent ou qu'ils ne tuent pas, leur passage serait de toutes façons remarqué. Cassandra n'était pas folle, tout juste impulsive. Elle tenait cela de la propension à vouloir tout prévoir de son père adoptif.

" Oui. " répondit-elle à Merlyn, quant à son inquisition sur le télépathe. Elle ne se faisait pas la moindre illusion sur le fait que sa condition de simple humaine, comme pour Batman, poussait ses adversaires à les sous-estimer.

Elle était la meilleure dans ce qu'elle faisait, c'était pour cela qu'elle avait été formée. Celle Qui Était Tout.

Le signal venait d'être donné par Poison Ivy que la rousse vénéneuse put sentir un coup de vent la frôler et une foulée particulièrement efficace mouvoir l'assassine à une vitesse qui aurait fait passer un coureur olympique pour un écolier jouant à chat.
Sa vision la renseignait sur un garde de l'entrée qui avait été alerté par le soudain arrêt du bip régulier de l'alarme. Le timing de l'ouverture de la porte fut parfait pour qu'il reçoive les semelles jointes des deux bottes de Kasumi en pleine occiput, le précipitant en arrière en basculant derrière le comptoir de l'accueil dans un cabriole incontrôlée, l'assommant sur le coup. Un deuxième garde observa la scène d'un air hagard, tenant en main un Daily Planet dont la dernière page était ironiquement une photographie de très grande taille d'un point d'interrogation, faisant partie d'un dossier sur les derniers méfaits du Sphinx à Gotham. Il lâcha le journal pour porter la main à son Glock et le dégainer, mais il n'eût pas le temps de tirer le premier coup que l'assaillante était déjà sur lui et que la culasse de l'arme avait été défaite d'un geste expert. Un coup fut suffisant pour l'expédier dans un état léthargique lui aussi.

La suite fut une espèce de jeu de massacre, puisqu'une Cassandra Cain en liberté et en l'absence de dispositifs d'alarme ou de caméras de surveillance équivalait à laisser entrer un vélociraptor dans un enclos de moutons. Cela commença fébrilement par la neutralisation une à une des sentinelles des locaux, pour culminer par l'extermination complète du peloton d'intervention de la sécurité, censé intervenir en cas de grabuge. Occupé à commencer leur soirée dans la salle de détente autour de passe-temps de bidasses dont le contrat stipulaient qu'ils ne devaient pas être alcoolisés - soit principalement la lecture, le poker et la télé, et non les activités homo-érotiques, contrairement à la croyance populaire -, les six hommes étaient sortis en trombe, l'arme au clair, quand un cognement sourd avait résonné contre la porte.
Avec un souci évident de théâtralisation, Cassandra avait neutralisé juste devant la porte l'une des sentinelles, en la pendant par l'arrière de son gilet au plafond.
Après avoir sursauté, ils étaient sortis en rangs serré, le fusil en main et une goutte de sueur au front.

Quelques fractures plus tard, l'assassine avait "nettoyé" l'entrée. Elle se pencha sur l'un des commandos, lui arracha son badge, colla son front au sien et ses paumes aux siennes. Elle laissa son armure faire le reste, les dispositifs technologiques imitant, à toutes fins utiles, les empreintes et l'iris d'un employé accrédité du bâtiment.

" Entrée sécurisée. " lâcha-t-elle dans la radio, " Il y a des badges qui traînent au sol. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2015 - 17:42
Leur entrée se déroula sans accros. Poison Ivy usant de ses charmes pour la sécurité technologique et Kasumi de ses talents en combat d'un visiblement très haut niveau pour la sécurité humaine.
Elle fit preuve d'une vitesse hors-norme mais pas surhumaine, des sens totalement opérationnels et une élimination de ses ennemis avec une précision et une efficacité particulièrement appréciable. Mais, une élimination modérée.
Lorsque Merlyn entra à son tour dans l'espace ''sécurisé'' tous les corps de surveillance jonchaient le sol, toutefois aucun n'avait subis de blessures mortelles, il s'en assura. Cette jeune femme aux allures de ninja n'en était donc pas vraiment une, car elle choisissait de ne laisser aucun cadavre derrière elle, alors même qu'il ne s'agissait pas d'une directive de leur chef à l'avatar ailé. Un choix moral et une difficulté supplémentaire qu'elle s'imposait donc, et qu'elle pouvait se permettre vu son niveau de maîtrise. Si ce code n'était pas une généralité absolue, elle avait bien tous le potentiel pour devenir une véritable Assassin. Un doute qu'il faudrait écarté à l'avenir...

En passant à coté d'elle pour fouiller un gardien, Merlyn lui offrit justement un sourire équivoque, baissant légèrement la tête, signe subtile de respect.

Cela fait, il prit une première flèche, prête à décochée et fit un signe de tête aux autres pour annoncer qu'il était maintenant temps d'avancer suivant le plan transmis par Mockingbird.
Le complexe scientifique était gigantesque et leur cible n'était évidemment pas garée à l'entrée. Il fallait descendre comme dans une mine sans que les murs qui les entourent ne deviennent ceux d'une prison. Il s'était chargé en explosif dans l'armurerie de la House of Secret pour pallier à ce problème, mais à condition ne pas être confronté à des choses indestructibles et dans de tels laboratoires, tout était possible.

« Notre entrée fut bonne, mais tous le complexe va savoir que nous sommes là d'ici quelques secondes. Il faut faire vite. »

Il se mis donc à courir vers les escaliers pour descendre le nombre de pallier nécessaire ; tout était vide.
Mais à peine venait-il d'entrer dans le couloir recherché avec certains de ses compagnons d'armes (peut-être pas tous) qu'il vit au fond de celui-ci le Gardian en armure, accompagné d'une affreuse créature accrochée à son épaule droite comme une imitation de singe raté.




« Je suis Gardian, chef de sécurité de CADMUS.
Votre irruption dans ces lieux secrets et une folie, criminels. Je sais exactement qui vous êtes et vous serez livrez aux autorités une fois arrêté et vos cerveaux lavés de tout souvenir. »

Ces mots dits il leva un doigt accusateur en même temps qu'une flèche fut tirée dans sa direction. Les yeux de la créatures s'illuminèrent instantanément et la flèche fut arrêtée net par ce qui semblait être une force invisible.

« Je déteste ça... » marmonna Merlyn alors que des mastodontes aussi grotesques que la créatures aux pouvoirs télékinésiques apparurent derrière eux dans le couloir, à l'opposé du Gardian pour les charger de manière bestiale.




Alors qu'il se préparait à les combattre, l'Archer noir sentit une sorte de brouillage visuel qui lui vint de nul part, comme l'effet de plusieurs whisky avalés quelques temps plus tôt.
Une attaque certainement mentale.

Une voix confirma cette impression en résonnant dans sa tête, comme dans celle des autres probablement.

« Étrangers, vous ne pouvez nous résister.
Pourquoi êtes-vous ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 12 Aoû 2015 - 18:28
Alors que Gardian cuisinait les mercenaires à l’aide de la télépathie de Dubbilex qui venait d’arriver à l’instant, ce dernier eut un bourdonnement très vif et percutant qui lui rafla ce qui aurait pu ressembler à son oreille droite pour aller toucher un des mastodontes élancé dans une course frénétique sur les intrus, le faisant perdre l’équilibre pour le voir s’écraser contre le mur. Quant à Dubbilex, le bourdonnement eut un effet très néfaste sur sa télépathie. Après c’être pris la tête à deux mains, il relâcha Merlins et les autres, surpris par ce revirement de situation. En se retournant, ils virent qui était à l’origine du bourdonnement, causé par une balle de sniper Double-Dragon V-16 , Deadshot. Celui-ci, après le tir puissant qu’il avait exécuté avec comme toujours une excellente précision, avait stoppé net l’action en cours pour détourner l’attention de tout le monde sur lui, y compris celle du Gardian et des mastodontes, tous bouche-bée. Et alors que l’épaisse fumée du tir commençait à s’écarter, on pouvait le distinguer allonger sur le ventre en train d’approvisionner son arme. De quoi ? personne ne pouvait le voir, et étant donné son emplacement cela était compréhensible. Mais une fois qu’il eut terminé la préparation de son arme, il appuya sur son oreille droite et lança un appel à ses compagnons par radio :

- Secret Six…on s’éclipse !

Et à ses mots, ses compagnons se mirent à couvert de même que le Gardian plongea sur Dubbilex pour le couvrir avec lui, puis Floyd tira une grosse ligne de balle en caoutchouc à première vue puisque les premières balles que Gardian avait pris en sauvant son compagnon avait rebondis. Ce dernier prit alors une balle dans sa main avant que Floyd ne murmure un léger « Boom ! » pour se rendre compte qu’elles explosèrent en libérant des fumigènes. Les membres du Secret Six profitèrent alors de l’occasion pour s’échapper, se dirigeant vers une porte, qui malheureusement était bloqué de l’autre côté. Ils commencèrent à frapper à la porte dans la crainte que la fumée se dissipe, mais alors qu’ils était prêt à se rendre la porte s’ouvrit par l’intermédiaire de Floyd, passé de l’autre côté par le haut.

« Lorsqu’on a pas de gros bras dans l’équipe, on se sert d’autre chose ! exclama Floyd d’une manière assez hautaine volontairement pour excéder Humanite. Et puis, continua-t-il, un Secret Six à cinq, c’est pas drôle, puis il se retourna, dos à l’équipe pour courir dans une direction bien précise. Notre employeur m’a fait le topo sur l’opération et sur ton magnifique- il insista sur ce terme en pensant encore au singe- plan Humanite. Je sais par où il range le vélo. Qu’est-ce qu’on fait, vous me suivez où vous continuez le plan du Gorille ? »

Au fond il y avait un poil de sincérité dans ce qu’il avait dit, et puis il n’avait rien contre le singe parlant. C’est juste que Floyd Lawton n’aime pas la hiérarchie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2015 - 6:16
Le sauvetage de Deadshot fut... inutile. Enfin du point d'Ultra-Humanite. C'est vrai quoi ils n'avaient pas besoin d'un assassin, que le gorille qualifierait de lamentable, en plus d'avoir un ego surdimensionné. Le "meilleur tireur" du monde... Tss... Humanite aurait facilement contré l'attaque mentale et physiquement personne ne faisait encore le poids face à lui, d'après ses estimations. Et puis surtout son plan était parfait, malgré les douteuses insinuations de leur nouveau collègue. Il ne voyait aucune faille ou de quelconque problèmes. Certes il fallait éliminer des adversaires. Et après ? C'est pour ça que l'équipe était principalement constitué d'assassins après tout. Humanite faisait le plan, étant supérieurement intelligent, et la team l'exécutait. C'était leur job après tout. Tout ça allait encore lui retomber dessus, il le sentait venir...

Sans trop réfléchir, Ultra-Humanite soupira : "Vu qu'on a 'la chance' d'avoir notre sixième membre, je suppose que nous devrions le suive." Comme si on avait le choix de toute façon, c'est pas comme si il avait balancé des fumigènes derrière nous, se dit intérieurement Humanite. Même si il fulminait contre Deadshot, il n'allait pas se mettre à saboter le plan. Car en effet, si ils voulaient réussir c'était en équipe qu'il fallait travailler. Malheureusement, se dit Humanite. Il garda par conséquent ces réserves pour plus tard, quand ils réussiraient la mission. Regardant ses collègues qui semblaient être d'accord sur le fait de suivre Deadshot, le génie s'exclama : "Bon, on te suit vu que tu as la chance de connaître l'emplacement du vélo." Ils suivirent donc en courant Deadshot qui semblait effectivement savoir où était ce vélo. Néanmoins cela était trop simple au goût du gorille. Ils allaient se faire avoir comme des bleus, c'est sûr, à suivre un idiot orgueilleux. Ultra-Humanite se demanda si d'autres étaient aussi de son avis. Car si non, il craint d'être aussitôt considéré comme jaloux et du coup, de perdre de sa respectabilité, déjà bien entaché par l'ego de ces collègues...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 16 Aoû 2015 - 13:39
Au moment où Pamela avait donné le signal d'entrée, Cassandra était passé devant elle à toute vitesse, elle neutralise les gardes à l'entrée puis signale au reste du groupe que l'entrée était sécurisée et qu'il pouvait rentrer. Au signal de Merlyn Pamela avance et regarde les gardes au sol, il faut l'avouer, Kasumi avait fait du beau boulot. La belle rousse ramasse un badge on ne sait jamais si cela pouvait servir, puis elle écoute attentivement Merlyn qui ordonne de le suivre et ce c'est que la belle rousse fit. Elle descend les escaliers qui donnent dans une salle inférieur alors qu'ils allaient avancer en direction du garage, un homme en armure leur barre le chemin. Pamela n'avait aucune idée de qui était cet homme, elle lâche juste une phrase de désespoir.

"Il manquait plus qu'un gugusse en costume collant pour nous barrer la route..."

Des grognements se firent entendre derrière eux, ils se retournent pour jeter un coup d’œil, un gros monstres d'une origine inconnu leur barrait leur seule chance de se sauver. Pamela sentit quelque chose pénétrer son esprit et lui parler, elle ne pouvait pas résister, quelqu'un avait un pouvoir de télépathie, la pire chose pour un super vilain qui a des choses à cacher. Un homme apparu alors, il semblait être concentré sur les intrus, Pamela compris que c'était lui qui les contrôlait. Un des montres se lance à toute vitesse vers le groupe pour les capturer mais sans comprendre pourquoi ce dernier fini sa route dans un mur, une détonation c'était faite entendre et le contrôle télépathique était parti. Qui était à l’origine du tire ? Personne ne le savait, ce ne fut qu'au moment où l'homme parle à l'oreillette ordonnant aux Secret Six de partir. Pamela se mit à couvert avec le reste de ses camarades. Des fumigènes éclatent dans le couloir et le groupe en profite pour se diriger vers une porte mais cette porte ne cède pas. Puis elle s'ouvre soudainement et laisse apparaître Floyd, le plan avait changé il fallait suivre maintenant Deadshot à la place de Ultra-Humanite ce qui ne plaisait pas au gorille et encore moins à Pamela. Puis après quelque réflexions, ils suivent Floyd dans les couloirs à la recherche du vélo. Pamela se dit à elle même.

"A quoi bon suivre un homme qu'on ne connait à peine ?! Si j'avais su je ne serais pas venue et je n'aurais jamais accepté le contrat ! Ah Pamela qu'est ce que tu peux être bête des fois."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 18 Aoû 2015 - 16:35
Merlyn fut content de voir que Deadshot était le sixième membre de leur équipe, l'assassin fut un ancien compagnon d'arme, fiable et intelligent, dans les périodes de troubles comme lors de l'assassinat de la femme d'Elongated Man. Toutefois, il faisait preuve d'une certaine arrogance sans retenue, à la mesure de celle d'Ultra-Humanite, ce qui risquait de générer un début de conflit avant même qu'ils ne soient officiellement associés.
Heureusement, dans l'urgence de la situation le génie criminel à l'apparence simiesque alla dans le sens de Floyd qui avait tout de même réussi à infiltrer seul le complexe scientifique et disposait peut-être d'informations qu'eux, n'avaient pas.

Pour ne pas être poursuivis par les monstruosités de CADMUS, Merlyn enfonça une flèche dans le système de contrôle de la porte derrière eux avant de suivre Deadshot. Le programme électronique à l'intérieur de la pointe devrait être en mesure de la paralyser.
Cependant, cette retraite après l'embuscade dans laquelle il était à peine 30 secondes plus tôt avait été bien trop facile et bien trop rapide. Dubbilex n'étant pas totalement neutralisé et il était certain que ses capacités n'avait que faire d'un mur ou d'une porte verrouillée et mettait plus qu'en péril leur mission. Merlyn jeta un œil si Kasumi était toujours avec eux, si elle comptait bien s'occuper du télépathe comme elle l'avait certifiée...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 15/02/2015
Messages : 421
DC : Maxima d'Almerac
Situation : Do you feel like a Hero yet ?
Localisations : ...


MessagePosté le: Jeu 3 Sep 2015 - 15:59
Les galéjades qui fusèrent de part et d'autres, entre un Guardian adepte du discours scénique et un Deadshot privilégiant les entrées détonantes, permirent à Kasumi de se livrer elle-même à des tartarinades. Elle s'était faite avoir comme les autres, mais à l'inverse d'eux, ne fuyaient pas avec le tireur d'élite.

Elle avait à neutraliser Dubbilex, et Dubbilex elle neutraliserait. Elle avait une arme secrète pour cela, et elle ne craignait pas le Guardian ou ses créatures.

Merlyn avait raison de regarder derrière lui : L'assassine n'était plus avec lui, ni avec le groupe. Elle avait profité de la diversion pour dégainer ses deux sabres avec maîtrise, laissant leur rougeoiement éclairer son chemin, une lame pointée devant elle et l'autre prête à frapper, derrière son épaule. Au moment de pénétrer dans l'épais nuage, on put entendre une espèce de hurlement d'outre-tombe. Celui-ci remua jusqu'aux tripes mêmes des protagonistes de la scène, et ne manqua pas de faire reculer sous l'impulsion d'un réflexe primal les créatures, une crainte surnaturelle causée par cette déformation contre-nature du son.

Ce curieux gadget ne saurait se comparer au cri de Black Canary, pour ne citer qu'elle, mais la reproduction technologique de ce qui aurait bien pu être un cri de banshee fut plus que suffisant pour se frayer un chemin jusqu'à Dubbilex au travers de tout la garde qui s'était déployée. Il venait de reprendre ses esprits pour se voir confronter à ce qu'il ne pouvait croire.

" Tu- Tu ne peux être elle ! " protesta-t-il, réfutant la vérité que son esprit pouvait lire sous le masque, " C'est une imposture ! "

Cassandra s'arrêta un instant, pour enlever ce qui cachait son identité. Elle était parfaitement neutre d'expression. Elle n'appréciait ni ne détestait ce qu'elle faisait, ce qui la rendait d'autant plus terrifiante.

" Non ! Pourquoi ? "

Cassandra balaya la question en se ruant sur lui.

" Ça n'a rien de personnel. " se contenta-t-elle de dire en lui tailladant de manière superficielle la peau, suffisamment pour que l'hémorragie soit bénigne mais particulièrement impressionnante.

C'était pour le déconcentrer avant de l'assommer véritablement car, du reste, Cassandra était honnête. Ça n'avait rien de personnel. Il y avait un travail à accomplir.

" Dubbilex est hors de combat. " se contenta-t-elle de dire dans sa radio à destination du reste du groupe, " Allez au vélo. Je vais les retenir. "

Et elle le pensait vraiment. Seule contre le Guardian et sa troupe, en posture avec ses deux lames, son visage découvert. Sa tactique se basait autant sur sa propre compétence que sur le fait que le chef de la sécurité de CADMUS pourrait peut-être retenir ses coups face à une adversaire qu'il pourrait peut-être voir comme une alliée mal dirigée. Elle le laisserait faire, du reste, et croirait à ses paroles, mais elle n'était qu'une arme. Son entraînement lui permettait d'agir indépendamment de ses pensées avec la même efficacité chirurgicale. Ce n'était pas qu'elle n'avait pas de cœur, c'était plutôt qu'elle n'avait pas de libre-arbitre, dans ces moments-là. Elle était spectatrice de ses coups, et n'en retirait pas la moindre émotion, tant qu'elle ne donnait pas la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 5 Sep 2015 - 22:07
Peu importe ce que Kazumi était en train de faire, elle se le gérait. Le plus important était de récupérer le vélo et de le faire évacuer. Floyd avait acquis un passe pour activer quelques portes, mais pas celle du hangar. Il faudrait ouvrir un poste de contrôle interne au bâtiment avec ce passe, en prenant soin d’éliminer les gardes, pour ouvrir ensuite le hangar où se trouvait le vélo. Il suffirait ensuite d’amener l’engin au point d’extraction alpha, ou au point beta si les choses tournait mal. Cependant, Floyd avait oublié que Humanite avait préparé un plan, et que les mercenaires allaient l’appliquer. Il ne savait pas si ce plan incluait la partie de récupération du vélo, mais peu importe. Au moment où il pensait à son plan, ils arrivèrent devant la porte du poste de contrôle où, machinalement, Lawton les avait amenés. Il se retourna  vers ses compagnons et leur donna quelques indications :
« Très bien ! voici le poste de contrôle interne qui va ouvrir les portes du hangar. j’ai besoin de deux gars ici dont un prêt à nous ouvrir la porte à mon signal et l’autre qui puisse repousser les gardes le temps que nous y allions. Merlyn. Ivy. Vous vous en occupez. Si la mission n’est pas compromise, on devrait passer vous récupérer avec le vélo. Sinon, démerdez-vous. J’insiste sur l’ouverture de la porte à mon signal, parce qu’on est déjà repéré et le temps qu’on va avoir dans le hangar nous sera conté. On doit pouvoir arriver avant les gardes, il ne faut donc pas ouvrir trop tôt. Cupid. Humanite. Avec moi, je vous couvrirai. King Kong, si tu es aussi intelligent que tu le prêtant, tu seras chargé de faire fonctionner ce bidule, et si possible de le faire rouler jusqu’au point d’extraction, ou du moins jusqu’à la sortie. Tout le monde est OK avec ce plan ? Alors c’est parti. Ivy, voilà le pass, lui informa-t-il en lui tentant la carte d’accès qu’il avait obtenu hier dans la journée. On en a pour 6 minutes. Dans 3 minutes, je vous contacterais pour vous dire où nous en sommes. D’ici là ne touchez pas à la porte. Et ne vous faites pas tuer. »
Tels furent ses paroles avant de partir dans l’autre direction, suivi de Humanite, assez ronchon, et d’une Cupid assez passive pour le coup. Une fois à la hauteur du gorille, Deadshot le questionna :
« Mon plan te parait-il mauvais ? Je veux dire, c’est toi le chef à la base. Alors tu approuves, ou pas? Je crois qu’on est parti sur de mauvaises bases. Tu sais, je n’ai rien contre toi. Ni contre qui que ce soit ici. »
Floyd marqua un temps d’arrêt, dans un ton plus solennel que jamais, puis repris avec une extrême froideur :  
« Mais saches que si je dois en buter un pour le pognon, je n’hésiterais pas une seule seconde. »
Au moins, il avait le mérite d’être franc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Sep 2015 - 16:53
[HRP : Petit rappel Deadshot Wink Même si cela peut ne pas déranger le joueur, je trouve qu'il vaut mieux éviter de dire ce que fait son personnage, mais seulement le supposer. Par exemple, tu peux ''supposer être suivis par un PJ'', mais il vaut mieux éviter de dire simplement ''être suivis par un PJ''. Car chacun reste entièrement maître de son personnage Wink]


Finalement, l'intuition de Merlyn se trouva être bonne. La ninja avait disparue ce qui devait probablement régler le problème du télépathe, tout en regonflant un peu l'estime de Merlyn qui se sentait quelque peu dépassé par les capacités de cette mystérieuse combattante et préférait être celui sur lequel l'équipe ainsi réduite pouvait compter.

Les cinq arrivé devant une large porte, Deadshot qui n'était parmi eux que depuis quelques minutes, leur expliqua la situation et assigna des ordres comme s'il était devenu le leader de l'opération, ne laissant pas Humanite placer un mot. En le voyant agir de la sorte, Merlyn reconnaissait bien là le caractère de Floyd bien difficile à cadrer, mais craignait aussi réellement qu'un conflit au sein de cette équipe très fragile n'éclate et ne rende la mission que plus périlleuse.
Attentif sur les réactions du Gorille blanc, lui même choisit en tout cas de ne pas contester quand Deadshot lui assigna une tâche plutôt ingrate de surveillant de porte auprès de la mortelle Ivy. Il se mis en position comme voulu, bien qu'il aurait tout de même un mot à lui dire plus tard...

Il jeta un œil à Ivy qui à moins d'une rébellion de sa part devait bien aussi suivre les consignes de Deadshot.
La rousse avait vraiment beaucoup de charme, mais il n'était pas assez bête pour ne pas tenir ses distances, sachant très bien qu'elle était plus dangereuse qu'un baril d'uranium fêlé. Il regretta un instant que Cupid n'ait pas été assignée à sa place. Même s'il était bien formée, l'archère semblait dépassée par les évènements et c'était une occasion pour lui de la jeter sous le feu ennemi à la première occasion.
Après tout, Mockingbird avait été clair, ils étaient remplaçables...

Et, lui aussi...
C'est pourquoi il détourna le regard de l'empoisonneuse pour se concentrer vers le couloir où allait surgir d'autres monstruosités, assurément.
Bien que Kasumi avait assurée que Dubbilex n'était plus un souci quelques instants auparavant, par radio, ce foutu laboratoire ne se laisserait pas cambrioler aussi facilement...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 9 Sep 2015 - 0:52
Quand son nouvel 'ami' expliqua son plan, Ultra-Humanite ne put s'empêcher de penser :
"Foutu Deadshot, je vais demander qu'on le fasse virer dès notre retour à la base... si il ne fait pas échouer la mission d'abord... En tout cas si la mission était un échec il savait qui blâmer désormais... L'idée de faire intentionnellement rater la mission lui traversa brièvement l'esprit. Mais il se rappela tout aussi rapidement les conséquences d'un échec... Il conclua qu'il fallait mieux suivre Deadshot gentiment et rapidement. Pour cette fois, uniquement. Puis cet idiot l'appela King Kong et lui demanda si il était capable de faire fonctionner l'engin. A lui, Humanite, l'un des plus grand savant que cette misérable Terre est connu. C'était un jeu d'enfant voyons. Il suivit donc leur nouveau 'chef' toujours aussi rageur mais ne voulant la montrer à cet instant crucial. La team avant tout.

Puis l'avorton lui questionna. Maintenant il demandait ce qui ressemblait à des excuses. Puis il ajouta qu'il pourrait tuer n'importe lequel membre de la team. Humanite bouillonnait de rage. Il se mit à respirer de plus en plus fort et vite. Ses poils se hérissèrent. Cherchant ses mots, il se mit à mentir :
- Non... ton plan est... hum... correct, je vais sans doute en témoigner de tes brillantes idées bienvenues à notre employeur... une fois rentré. Et non, je ne t'en veux pas le moins du monde voyons... on est collègue, mon pote...
Prononçant ce dernier mot, il lui flanqua une grande claque dans le dos qui l'envoya 2 mètres plus loin, contre un mur. Humanite se rapprocha rapidement de lui, faussant la crainte de l'avoir blessé, et l'aidant à se relever :
- Ah navré, je ne connais pas ma force... tu ne m'en veux pas j'espère ? Hein l'ami ? Bon dépêchons nous, on a encore du boulot à faire.
Se remettant rapidement en route, ils arrivèrent à la porte du hangar où était vraisemblablement garé l'objectif. Ils n’attendaient plus que le signal de Deadshot. Et d'éventuels ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 9 Sep 2015 - 19:07
Au bout d'un moment Deadshot s'était arrêté devant la porte du poste de contrôle, Pamela s'arrête net elle aussi. Puis l'homme se mit à parler pour expliquer le plan. Ultra Humanite n'était plus le chef, enfin, du moins il se laissait marcher sur les pieds par ce genre d’énergumène. Deadshot avait confié la mission à Ivy et à Merlyn d’ouvrir la porte et de s'occuper des gardes le temps que le reste du groupe allait récupérer le vélo. Pamela n'était pas très enthousiaste à cette idée de rester plantée ici, elle devait normalement récupérer le vélo avec Ultra aux vues de son don à embobiner les gardes. Une phrase fait tilte dans la tête de la belle rousse et elle la fait partager de vive voix.

"Comment ça si la mission n'est pas compromise vous venez nous récupérer ? Il est hors de question que je reste ici avec les malades qui s'y promènent."

Deadshot avait l'air d'un type sans coeur et franc, tout ce que la belle rousse détestait, il croit peut être avoir de l'autorité ici mais il se trompe et si il continuait à se la jouer "chef d'équipe" et à donner des ordres stupides, elle le tuerait et le donnerait à manger à ses plantes. L'homme lui tend également le pass, elle le prit avec férocité et lui réplique.

"On a pas le choix de toute façon. Facile à dire pour toi !"

Puis Deadshot part en compagnie d'Ultra et de Cupid, tandis que Pamela reste avec Merlyn à attendre le signal. Un silence de mort règne dans le couloir, Ivy n'avait jamais parlé à Merlyn d'ailleurs elle ne le connaissait pas tant que ça. Après quelques minutes à regarder le couloir, Pamela brise la glace est commence à parler.

"Tu ne trouves pas que ce Deadshot est un vrai c*** ? Donner des ordres comme ça alors qu'il vient d'arriver, j’espère qu'il sera viré !"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 15/02/2015
Messages : 421
DC : Maxima d'Almerac
Situation : Do you feel like a Hero yet ?
Localisations : ...


MessagePosté le: Ven 11 Sep 2015 - 14:59
La fumée s'estompait pour révéler une guerrière seule, de dos. Il n'y avait plus que le Guardian et ses gorilles, laissés là alors que le complexe avait encore besoin d'eux. Heureusement pour le Secret Six, Cassandra s'était révélé la menace la plus réelle, neutralisant à elle seule le plus puissant télépathe de la zone.

" C'est fini. Tu es seule. Rends-toi. Tu n'as aucune chance de t'en sortir par les armes. "

La voix du Guardian était ferme, catégorique.

En réponse, Cassandra se retourna avec une minutie théâtrale, ses lames à ses côtés, des gouttes de sang perlant l'une après l'autre, servant à faire présager le pire.

" Est-ce que c'était une option, de toutes façons ? " demanda-t-elle, avec le même ton.

" Je t'ai connu en de meilleurs jours, Cassandra. " répondit-il, sans vraiment faire montre de surprise, " Et en bien meilleure compagnie. "

Elle ne répondit pas. Elle savait parfaitement ce qu'il tentait de la faire. Elle ne se laisserait pas résonner. Elle avait dépassé ce point depuis bien longtemps. Elle était une âme en peine. Elle préféra se jeter sur lui, ses lames brillant maintenant d'un éclat incandescent, fumant à l'envie.

Le Guardian était bon, très bon. Il n'avait rien à envier à Batman. Ce ne fut pourtant guère que son bouclier qui lui permit de lutter, car Cassandra était ce que Batman se refusait d'être : la sauvagerie, la violence, la volonté de vaincre, par tout les moyens. Batgirl avait disparu. Il ne restait que le repentir. Il ne restait qu'une chose, peut-être précisément ce qu'avait voulu Ra's al Ghul.

" Il n'y a aucun échappatoire, Batgirl. Si ce n'est pas moi qui t'arrête, ce sera un autre. Tu ne peux que perdre. Tu le sais. "

Elle ne cessait pas ses attaques, ne s'arrêtait à aucun coup de butoir. Un étrange gorille tenta d'intervenir : il en eût le bras tranché dans un pas de danse félin de la combattante. Ce n'était plus de l'escrime, ni même de l'acrobatie. Cela ressemblait à un vol macabre, à un happening surréaliste où des lames incendiées se confrontaient à un bouclier d'or.

" C'est fini. " asséna finalement le Guardian, quand il brisa l'une des lames en la bloquant entre son pied et le bouclier.

L'était-ce vraiment ? Toujours en posture, Cassandra accueillit la nouvelle avec un petit rire euphorique. L'adrénaline du combat, probablement.

Elle ouvrit sa radio, pour que tout le Secret Six l'entende. Peut-être une dernière bravade, alors que les portes s'ouvraient et que des dizaines d'opérateurs en armes, frappés du blason de CADMUS à l'épaule, déboulaient et la braquaient, à couvert derrière des boucliers ou des caisses.

" Oui. C'en est fini pour Kasumi. " rétorqua-t-elle avec malice.

Elle dégaina une troisième lame. Un sabre qui n'avait rien à voir avec l'outil éminemment technologique qu'elle venait de perdre. Une lame bien plus vieille, ancestrale. Un outil de pouvoir qu'elle avait jusqu'alors caché sous sa tenue, le réservant pour une occasion spéciale.

" Je suis Celle-Qui-Est-Tout. Je suis la Destructrice des Mondes. Je suis la Tête du Démon. Je suis ... Cassandra Cain, c'est moi, la véritable Maître de la Ligue, la Seule et l'Unique. Avec moi, cela ne finira jamais. "

Le pensait-elle vraiment, où profitait-elle de ces derniers instants pour s'amuser sur le dos de l'Archer ? On ne le saurait probablement jamais, car le Secret Six perdait là l'un de ses membres, de manière inéluctable.

Ils étaient remplaçables ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 15 Sep 2015 - 1:36
Merlyn fut à moitié surpris de la révélation que l'enfant de la Ligue leur fit par radio. A moitié surpris et à moitié déçu de lui même de ne pas l'avoir démasqué plus tôt alors que les signes étaient évidents. A présent, il ne devrait plus se revoir.
Car, si elle agissait ainsi, c'est qu'il était certain qu'elle se trouvait dans ses derniers retranchements face à on ne sait quelle horreur enfermée dans ce laboratoire maudit. Cadmus leur prenait donc un membre de l'équipe autant qu'a lui même celle qu'il comptait utiliser contre Talia après son père. Si Mockingbird était un homme ou une femme de parole, alors s'en était fini pour ce qu'il y avait de plus chère pour la fille de Caïn. Quelque soit le sang qui coulera, tant pis pour elle. Sa propre machinerie sera lancée et l'épargnera donc.

Le bruit de la bataille s'était fait entendre un instant dans leur oreillettes, alors même que le calme était bien trop présent là où se trouvait Merlyn et Ivy, au point même que l'empoisonneuse tentait de faire la conversation...

« Je doute que Deadshot se fasse éliminer par Mockingbird s'il a bien été embauché. Il a été placé dans Cadmus à notre insu pour des raisons précises. Cela montre que Mockingbird a plus confiance en lui, qu'en nous même. C'est un fait, même si je ne l’apprécie pas non plus. »

« Deadshot est un bon élément quelque soit son caractère. Nous redéfinirons plus tard qui doit être le leader de ce groupe... »

Un pas lourd au coin du couloir coupa court à la discussion.
L'archer sortit immédiatement un flèche de son carquois et banda son arc en jetant un œil à Poison Ivy pour voir ce qu'elle comptait faire.

« Voilà la cavalerie... »

En effet, les monstruosités qu'ils avaient vus plus tôt étaient de retour. Les colossales gorilles grisâtre, laids et cornus, les apercevant commencèrent à les charger avec bestialité...



------------------------

Face aux second groupe du Secret Six, la lourde porte du hangar s'ouvrit toute seule et le précieux butin réclamé par Mockingbird apparu : Le Super-cycle, garé en haut d'une estrade et entourée de machines et de matériel mécanique dont la grande majorité se trouverait absolument inconnu à la liste du meilleur mécano de l'équipe.
Evidemment, le véhicule ne fut pas seul. Ce fut l'un de ses conducteur, le solide Big Bear qui accueillit les voleurs.


« Les gars. Je ne sais pas pour quelle raison vous êtes venu jusqu'ici, mais si travaillez pour Darkseid vous partez perdants. Même si vous me battez vous ne recevrez rien du Maître d'Apokalyps à part la souffrance et le désespoir. »

En parlant ainsi le New-God fit craquer ses puissants poing, plus gros qu'un visage humain. Si les vilains refusaient son offre, il était prêt à les combattre.

« Rendez-vous et laissez nous vous aider. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 17 Sep 2015 - 19:53
Alors que Pamela observe le couloir, son oreillette se mit en marche et on pouvait entendre les révélations de Cain. Pamela n'avait jamais senti cette femme de toute façon, elle aurait ce qu'elle mérite. Un membre de moins dans le Secret Six. Merlyn répond ensuite aux paroles de la jeune femme.

"Chouette, il ne manquait plus que notre patron n'ai pas confiance en nous ! Dans quelle galère je me suis fourrée."

Merlyn avait quand même de l'estime pour ce Deadshot alors que Pamela n'en avait aucun, elle détestait les hommes qui la prenait de haut ou ceux qui jouaient les chefs sans en avoir le droit. Alors qu'elle allait répliquer quelque chose à Merlyn un bruit de pas lourd résonne dans le couloir. Tandis que Merlyn s'empare d'une flèche et se met en position pour tirer. La belle rousse se met aussi en position de combat mais difficile de se concentrer dans cet environnement, aucune plante n'était à sa disposition sauf dehors et cela allait prendre du temps avant de les ramener ici. Merlyn prévient que les géants sont de retour et effectivement ils arrivent au fond du couloir prêts à les charger. Pamela regarde Merlyn et lui dit.

"L'archer, j'ai besoin de toi ! Il faut que tu t'occupes de les distraire le temps que mes plantes chéries viennent ici, avec ce béton, il m'est difficile de sortir quoi que ce soit de végétal ici."

Pamela allait devoir faire vite, les monstres étaient entrain de charger, ils n'allaient pas tenir longtemps à deux, de plus des flèches n'arrêteraient pas ces monstres qui étaient au nombres de trois, déjà beaucoup trop pour Pamela. La belle plante se concentre pour appeler ses plantes à venir vers elle de peur de ne pas avoir le dessus sur les monstres, elle fait appel à toute sa force et toute sa volonté pour que le temps d'attente des plantes soit raccourci au maximum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 17 Sep 2015 - 21:38
Aux évènements étaient arrivés soudainement, la révélation de Kazumi, Merlyn attaqué, et maintenant Big Bear qui barrait la route, Floyd n’avait qu’une chose à dire :
« ‘chier ! »
Certes pas très éloquent et raffiné mais, en sommes, cela traduisait bien et la situation qui s’installait, et l’avis de Deadshot sur ce point. Toujours en restant comme impassible, il était en train d’échafauder une tactique. Un plan qui ferait d’une pierre deux coups. Il s’adressa alors à ses compagnons de la sorte :
« Cupid, j’ai besoin que tu t’occupes de lui  au corps à corps. Je vais te couvrir à distance. »
Alors elle se jeta sans poser de question sur le demi-dieu, si l’expression n’est pas trop osée, pour lui asséner quelques coups.
De fait, Lawton tourna le tête vers Humanite pour lui signifier qu’il avait le champs libre :
« On s’occupe de lui. Tu es le mieux placé pour déplacer cet engin. Fais-moi juste signe quand tu es prêt à partir. On a encore Merlyn et Ivy à chercher. Pour Kazumi, je ne sais pas si elle compte sortir d’ici, alors je te laisse le choix. Si jamais je ne peux pas te rejoindre une fois que tu es prêt à partir, laisses-moi ici. Ça ne devrait pas être trop compliqué ? Si je ne suis pas avec vous au départ, voilà le plan avec les points d’évacuations, dit-il en tendait un plan numérique de la station avec deux points rouges dessus.»
Sans vérifier si Humanite allait au vélo, Deadshot sortit un fusil automatique qu’il pointa sur Big Bear, en visant il vu que Cupid se débrouillait plutôt bien. Dommage. Deadshot tira une rafale sur le géant roux. Par bonheur Cupid n’avait rien, mais le gardien non plus et alors que celui-ci fonçait sur Deadshot, Floyd réfléchissait à la mission, à ces perspectives d’avenir, le genre de détails auxquels on pense à tête reposée, et non pas au milieu d’un champ de batail. Il réfléchissait au groupe : les gens avaient vraiment l’air d’agir par peur pour Mockingbird, ce patron secret. Ils avaient tous l’air de vouloir Lawton se faire virer du groupe. Il n’était pas dupe. Il savait clairement ce que signifiait les regards de focus quand il en voyait, les auras haineuses quand il en sentait. Floyd savait parfaitement ce que pensaient Ivy et Humanite, et il s’en fichait clairement. Il savait qu’il pouvait compter sur le soutient de Merlyn, presque comme … un ami ? Comme un allié plutôt. Il savait parfaitement que Kazumi … Cassandra Cain avait sa propre histoire, et il se sentait une fois de plus dupé par le Batman pour avoir fait infiltrer dans ses rangs une de ses alliés. C’est alors qu’il réalisa qu’il aurait plus besoin d’elle vivante s’il voulait atteindre la chauve-souris. Le problème était d’appréhender la fille qui savait plutôt bien se défendre en combat singulier. Après réflexion le vrai problème était de la sortir de la vivante.
Toutes ces pensées cogitaient dans la tête de Deadshot jusqu’à ce qu’il esquive promptement la charge de Big Bear. C’était moins une. En roulant sur le côté Floyd visa avec son bras droit le genou du Géant puis il tira pour le déstabiliser et le faire s’écraser contre le mur. Cupid se jeta donc sur son ennemi presque aussi tôt pour l’asséner de coup. Cupid… Voilà quelqu’un dont il ne connaissait pas l’avis sur le comportement du mercenaire. Ça n’était pas important. Pendant qu’elle combattait le géant, il repensait à leur employeur, qui était-il ? Si ça se trouve, c’était un justicier qui voulait s’amuser avec les mercenaires, peut-être même le Batman ; qui avait un double avantage : étudier le vélo et tenir 6 criminels d’un coup. Décidemment, l’obsession du Batman pour Deadshot était vraiment trop grande. Batman n’avait surement pas besoin d’eux. Peut-être un agent gouvernemental comme Amanda Waller, mais n’était-elle pas morte, ou quelle que chose dans le genre ?
Ou bien c’était un criminel, intéressé par la technologie futuriste. Lex Luthor ? L’Homme Mystère ? Il fallait aussi que l’employeur choisisse ces membres. Pourquoi eux et pas six autres ? Soit il les connaissait, soit il enquêté sur eux. Ça n’était clairement pas le moment pour ce genre de réflexion. Elle serait plus adaptée autour d’une table basse avec un café court. Ou une bière, au choix. Mais au vu de la météo, le café serait tout de même plus approprié.
Quoi qu’il en soit, Floyd attendit que Cupid ait fini de jouer avec le géant. Comme il s’ennuyait, il tirait de temps en temps sur le héros pour le déstabiliser. Cupid était en furie, et ne retenait plus ses coups. Et une fois que Big Bear tomba au sol, elle se retourna vers Deadshot, par besoin de continuer et d’assouvir sa folle furie, sa soif de sang.  Celui-ci avait paré cette éventualité, comme on le lui avait suggéré avant son départ, et pointa son bras vers elle. Avant qu’elle n’eut le temps de bouger, Lawton tira entre les deux yeux, et la laissa s’étaler par terre. Au moins une bonne garantie de ne plus avoir d’ennuie…de ce point de vue en tout cas. Et puis ça ferait une part en moins. Alors qu’il était dos au vélo, il entendit un bruit étonnant, comme un mélange de vrombissement et de sabre laser. Etait-ce l’avant-première du nouveau Star Wars, ou étai-ce Humanite qui avait trouvé la commande et qui partait maintenant ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 20 Sep 2015 - 21:42
Merlyn décocha sa flèche qui atterit droit au pieds du monstre qui courait provoquant une importante explosion. Il trébucha et s'écrasa, ses membres inférieurs blessés.

« Mockingbird n'a pas plus confiance en nous que nous en avons en lui. Il ne me paye pas par ce travail, il me menace et j'imagine que c'est la même chose pour toi. Mais, nous n'avons pas le choix, comme nous ne savons rien sur lui. »

Il tira une nouvelle flèche explosive en direction d'une autre monstruosité, mais cette fois-ci droit dans l’œil. Ce dernier hurla de douleur alors que le projectil réduisait normalement son globe oculaire en poussière.
L'archer continua alors à parler à Ivy d'un ton calme comme s'il tenait une conversation normale :

« Je m'accroche principalement à l'espoir que notre maitre-chanteur soit aussi intelligent qu'il le prétend et nous a soigneusement choisi pour que l'on soit bien capable d'accomplir ses missions. »

Les monstres chargeaient de nouveau, même les blessés qui trainaient la patte, fous de rage. Merlyn sortit un autre format de flèche de son carquois et ne prit cette fois-ci pas la peine de viser. La flèche éclata en pleine course libérant un épais nuage noir devant les petites yeux injectés de sang de leurs assaillants.
Il couru sur le coté et attrapa Ivy au passage tout en continuant :

« Mais les révélations de la fille de Cain et ton incapacité à combattre ces monstres dans ces souterrains érodent sérieusement mon optimisme. »

Il abaissa sa capuche et remonta son masque pour se protéger de la fumée qui rapidement se mettait à combler tous l'espace du couloir et en sortit un autre de sa veste pour le tendre à Poison Ivy pensant qu'elle en aurait besoin.

Il décocha alors un nouvelle flèche prêt à faire son possible pour abattre ses monstres même les yeux bandés...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 23 Sep 2015 - 20:15
Merlyn prit les choses en mains, il tire une flèche aux pieds d'un des monstres qui s'écrase sur le sol. Pamela ne se laisse pas déconcentrer par le tremblement que la bête avait causée par sa chute. Merlyn avoue ce qu'il pense de leur chef, l'inconnue qui les avait embauchés.

"Oui je peux te confier que c'est aussi le cas pour moi."

Les monstres chargent à nouveau, Merlyn continu de tirer ses flèches, une des flèche libère un nuage noir. L'archer court sur le côté et attrape au même moment Pamela tout en parlant. Il s’éloigne de la zone et Merlyn tend une veste à Poison Ivy pour qu'elle se protège de cette fumée toxique, la jeune femme refuse.

"Non merci, je suis insensible aux toxines en tout genre, mais tais-toi, tu me déconcentres, laisses-moi faire !"

Alors que Merlyn sort de son carquois une flèche pour tirer à l'aveugle sur les montres qui restaient debout, des racines frôlent les jambes de Pam et de Merlyn, elles glissent tels des serpents vers leurs proies.

"Tu vois, il faut laisser du temps à mes enfants pour arriver."

Les racines disparaissent vers la fumée et attaquent les pattes des monstres restant en les faisant tomber au sol. On entendit des cris de douleurs, les bêtes ne pouvaient plus bouger. Pamela se retourne vers Merlyn et lui dit.

"Maintenant il faut qu'on dissipe cette fumée pour en finir une fois pour toute avec ces bêtes de malheur."

Pamela allait montrer que malgré qu'elle avait l'air d'une femme fragile elle était bien capable de se battre comme l'un des membres de son équipe et pas besoin de gadgets pour y arriver.
Revenir en haut Aller en bas
 

[S6#1] Le vélo de l'espace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Mot de passe espace adhérents passeports annuels
» [Aide] Comment liberé de l'espace sur sa Ram ?
» Wall-E et Eve Dans l'espace
» Rénovation de l'espace Eurodisney?
» [DISCUSSION] Discussion sur l'espace de personnalisation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-