-44%
Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming Arozzi TORRETTA noir
139.99 € 249.00 €
Voir le deal

 

 Conciliabule [The Batman-Atom-Mr Miracle] [JLVT Prologue]

Atom
Atom
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1648
DC : Mister Miracle ; Bruce Wayne ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Accusé de meurtre, complicité de meurtres, torture, menace cosmique globale et terrorisme. Libéré sous caution et mis à l'épreuve. Obligé d'intégrer et co-diriger une JLA pour le Président des Etats-Unis d'Amérique.
Localisations : Ivy Town.
JLA
Team Atom
Legends of Tomorrow

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 9 Jan 2016 - 0:04
Conciliabule [The Batman-Atom-Mr Miracle] [JLVT Prologue] JLA_Watchtower

Ses bottes claquent en rythme sur le sol parfaitement ciré et entretenu par des dizaines de petits robots, pilotés à distance par les systèmes ultra-développés de la Tour de Garde. Selon les dernières projections, le quartier général de la Ligue de Justice pourrait continuer à fonctionner pendant cent deux années, avant que la majorité des systèmes cesse d’être opérationnels et que l’énergie vienne à manquer.

Cent deux ans d’autonomie, en partant du principe que personne ne viendrait vérifier les logiciels et les infrastructures. Cent deux ans d’existence indépendante, qu’importe la destinée de ceux qui l’ont construite et animée.
Une pensée qui pourrait terrifier certains, mais qui rassure Bruce Wayne alors qu’il parvient jusqu’à la salle principale de réunion de la Ligue de Justice. Si la Tour de Garde peut encore fonctionner cent deux ans sans eux, cela veut dire qu’elle pourrait être un havre de salut pour les innocents en cas de catastrophe qui justifierait le sacrifice de leurs protecteurs ; et alors qu’il pose sa paume sur la gigantesque table ovale, activant ainsi le système de reconnaissance de la salle, il inscrit cette idée dans son esprit, pour plus tard.

Quelques secondes suffisent aux logiciels pour reconnaître les mots de passe intégrés à son gant, et ainsi déverrouiller les fichiers qu’il partage entre le Bat-Ordinateur et la Tour de Garde. Une retranscription holographique de ces fichiers apparaît au centre de la table, et il s’assoit calmement en gardant ses yeux sombres rivés sur les documents, bien entendu sur le siège orné de son symbole.

Il demeure silencieux encore six secondes, avant de parler d’une voix lente mais forte, trompant ainsi un silence épais à l’intérieur de la gigantesque structure bâtie sur la Lune par les plus extraordinaires de ses collègues.


« Bel effort. Vous m’avez presque surpris. »

Bruce reste de marbre quand, une fois sa phrase terminée, il voit un porte-manteau se transformer subitement en extraterrestre vert, et un homme apparaître directement sur un siège à quelques mètres de lui.
Atom et Martian Manhunter esquissent tous deux une forme de sourire en prenant leurs aises sur leurs fauteuils dédiés.


« Ah, je pensais pourtant réussir cette fois-ci… comment as-tu fait, Bruce ? Nous avions bien préparé notre coup… »

« Ta taille te rend presque invisible, et si elle réduit la portée des sons que tu produits, elle ne les empêche pas. J’ai entendu tes inspirations et expirations dès que je suis arrivé dans la salle de réunion. »

« Je ne suis guère obligé de respirer comme vous. Comment as-tu détecté ma présence ? »

Bruce tourne lentement son visage vers J’Onn J’Ozz, et esquisse à son tour un petit sourire devant l’interrogation de son camarade.

« Le porte-manteau était localisé à un autre angle, lors de notre dernière réunion. Selon les plannings, personne d’autre ne l’a utilisé, et les robots ne changent pas les éléments de place. »

« Impressionnant, Bruce. Ou je pourrais également penser que tu as considéré que, Ray tentant de te piéger, je faisais de même – et que tu as donc bluffé. »

« Belle hypothèse, J’Onn. Je suppose que la vérité se trouve certainement entre les deux. »

« Certainement, oui… »

Tous deux échangent un regard complice, avant que le professionnalisme et la discipline de Bruce ne reprenne le relais et siffle la fin de la récréation.

« Bien. Je vous ai demandé de venir aujourd’hui car je souhaite solliciter une intervention spécifique de la Ligue sur un sujet précis. Cette intervention aura une forme particulière, qui engagera autant les personnes concernées que la réputation de l’équipe. De ce fait, je choisis de vous solliciter car vous êtes à l’origine de cette dernière mouture. »

Atom et Martian Manhunter acquiescent, laissant Bruce continuer en silence. Rapidement, l’hologramme au centre de la table se modifie et laisse apparaître une vidéo, qui montre un petit film à la première personne. Le sujet court dans une allée sombre, glauque et dangereuse, à la poursuite d’un homme au physique frêle et vêtu d’un costume rougeâtre.

« J’enregistre chacune de mes interventions – pour mes archives, mais aussi pour m’améliorer. Voici ce qu’il s’est passé il y a deux jours, quand je pourchassais Anarky. »

Ray et J’Onn expérimentent alors le quotidien du Batman, la traque selon le Batman, et ils ressentent autant une forme d’excitation que de malaise.
Sur quelques mètres, quelques instants, ils sont aux premières loges et découvrent, impressionnés, l’extrême efficacité des méthodes de leur camarade, qui court et file bien plus vite que la normale, et parvient à bloquer sa cible en ayant déjà imaginé plusieurs plans à la minute. Cependant, alors qu’il plaque Anarky et le retourne pour lui faire face, ils voient également sa brutalité, sa violence et la peur qui se lit dans les yeux de sa victime ; et ils ne peuvent qu’en être gênés, même s’ils comprenaient les impératifs de la lutte contre le crime dans Gotham City.

Conciliabule [The Batman-Atom-Mr Miracle] [JLVT Prologue] Latest?cb=20091104135038

Bruce fait une pause sur le visage d’Anarky, et reprend lentement la parole.


« J’ai pris en chasse Anarky après de multiples agressions dans la journée et la soirée : il s’en prenait au tout-venant, causant de nombreuses et graves
blessures à des innocents. Je vous l’indique tout de suite : ceci n’est pas normal.
Si Anarky est un criminel, et s’il sait se battre, il réprouve le contact physique et est plus spécialisé dans les explosions, mais surtout chacun de ses actes a une visée politique. Philosophe à ses heures, réfléchissant notamment sur les modes d’organisation sociale, il est un révolutionnaire plutôt qu’un combattant de rue, ce qui m’a d’autant plus surpris – mais moins que mes découvertes. »


Bruce modifie l’image, et l’hologramme fait soudainement apparaître le torse musclé d’Anarky, recouvert de terribles et immondes cicatrices – qui semblent toutes récentes.

« Anarky est fin, presque rachitique. De plus, réprouvant le corps à corps, il n’a jamais été autant blessé dans toute sa carrière. Tout ceci a moins d’une semaine, autant l’augmentation physique que les marques de blessures. Et, après un interrogatoire plus doux que d’habitude, j’ai pu découvrir les raisons de tout ceci. »

L’image change encore, et affiche soudain une devanture miteuse d’un établissement sombre et froid, perdu dans une ruelle abandonnée. Une sorte de vieille salle de sport, mais quasiment en ruines, définitivement mal famée.

« Anarky m’a avoué avoir passé environ un mois ici, un endroit que je ne connaissais pas – à raison. Ses propriétaires cherchent la discrétion et le milieu criminel est grandement menacé si jamais la moindre information à son sujet serait transmise à notre camp. Cet endroit a le culte du secret, et ce pour une bonne raison : il s’agit d’un club de combat illégal, entre jeunes surhumains. Une sorte de Fight Club, si vous préférez la référence, mais avec uniquement des jeunes surhumains. »

Bruce pousse un profond soupir, sincèrement furieux que ce genre de chose existe – plus pour longtemps, heureusement.

« Anarky m’a informé n’avoir pas été convié là-bas, mais bien enlevé. Ces jeunes sont kidnappés, drogués, torturés, manipulés et modifiés pour en faire des combattants plus forts et plus terribles, pour la joie des organisateurs. Ce club, qui était vide à Gotham City quand je l’ai visité, n’est pas un phénomène unique : il s’agit d’une chaîne, d’une franchise. Quasiment toutes les villes américaines en ont un, mes amis. »

Bruce se tourne vers eux, et plonge son regard noir dans leurs visages concentrés et graves. Eux aussi ont compris l’importance de ce phénomène, eux aussi ne le supportent guère.

« Ce club a un nom : DARK. SIDE. CLUB. »

Chaque syllabe est prononcée lentement, pour qu’ils mesurent à chaque fois sa portée terrible ; c’est évidemment le cas, les souvenirs des récentes horreurs d’Apokolips
sont encore bien trop proches pour chacun d’entre eux.


« A priori, il n’y a pas d’autre lien que le clin d’oeil, mais nous devons enquêter – avant de détruire ces choses, nous devons en savoir plus dessus. Hélas, la Ligue ne peut pas intervenir directement : l’effacement de toutes les preuves à Gotham implique qu’ils nous surveillent. De même, nous ne pouvons pas nous intégrer au club, nous sommes trop vieux.
C’est là où j’ai besoin de vous et de votre accord. Je souhaite contacter de l’aide pour faciliter l’envoi de taupes, d’espions. Je souhaite, officiellement, solliciter des spécialistes des jeunes surhumains pour m’aider à régler. Je souhaite envoyer les Titans dans ces clubs pour les faire tomber de l’intérieur. »
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Animateur Justice League
Animateur Justice League
Super-Héros
Inscription : 02/05/2014
Messages : 293
DC : Animateur Justice League géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 2 Fév 2016 - 20:13
Les yeux d’Atom glissent longuement sur les hologrammes déployés par Batman, grâce au système de la Tour de Garde de la Ligue de Justice. Son esprit, habitué aux raisonnements scientifiques, n’est pas forcément à l’aise avec la tactique, la stratégie, mais il apprend vite et commence à développer des compétences dans ce domaine.
En ce sens, il force sa nature et tente de suivre le raisonnement de son collègue, de comprendre l’intérêt du plan de Batman ; il a du mal.

« Hum. »

Ray Palmer garde les yeux dans le vague quelques secondes encore, avant de pousser un long soupir et de poser ses mains gantées sur son visage. D’un geste rapide, il enlève son masque, passe ses doigts dans ses cheveux, puis baisse la tête ; cela ne dure que quelques instants avant qu’il ne la relève, pour plonger son regard dans celui de son interlocuteur.

« Ce n’est pas une bonne idée. »

Le visage de Bruce n’exprime rien, il attend l’explication de son collègue. Mais il est clair, pour toutes les personnes présentes, que la discussion devient soudain bien plus tendue.

« Pourquoi ? »

« Parce qu’il est hors de question que la Ligue mette en danger des enfants. »

« Les Titans ne sont plus exactement des enfants. Même si la composition actuelle n’est pas autant expérimentée que la première, il est évident qu’ils sont capables de gérer tout type de menace qui peut se profiler. »

« Tout type de menace – humaine, Bruce. Ce qui n’est pas le cas ici. »

« Nous n’avons aucune preuve de l’implication de Darkseid dans cette affaire. Et c’est pour le découvrir que nous avons besoin d’enquêter. »

Atom pousse un nouveau long soupir ; il n’aime pas cette discussion, il n’aime pas devoir s’opposer à Batman, il n’aime pas devoir trancher.
Son existence était beaucoup plus simple quand il n’était qu’un professeur à Ivy Town, puis quand il était simple aventurier costumé, puis quand il était… non, c’est faux. Ray se ment à lui-même : ça n’a jamais été simple, il y a toujours eu des complications. Celle-ci n’en est qu’une nouvelle, liée à ses propres choix, et notamment sa décision de mener une nouvelle Ligue de Justice. Décision qu’il doit assumer, quoi que cela implique.

« Lors de notre dernier contact avec Darkseid, une ville a été rasée, un de nos amis proches a été tellement marqué qu’il a disparu dans un éclair de rage. Mister Miracle a dû sacrifier une part intime de sa personne, son épouse a été torturée, et il y a eu des centaines de blessés. Nous n’avons dû le salut de la Terre qu’au prix de terribles
épreuves, et d’une union inattendue avec certains de nos adversaires. Bruce, regarde-moi. »


Palmer s’avance sur la table, et croise les bras avant de les bloquer devant lui. Ses yeux sont durs, déterminés ; sa voix autoritaire et forte. A ses côtés, J’Onn J’Onzz ne dit rien – il est clair qu’il n’a rien besoin de dire.

« Je ne laisserai pas la Ligue emmener des adolescents, des enfants, même ceux qui ont déjà combattu des criminels, dans une telle enquête. Si ces clubs sont bien liés à Darkseid, alors c’est une histoire que la Ligue doit gérer seule. Je pense même qu’elle est peut-être trop grosse pour nous, mais… il n’y a personne d’autre. C’est donc à nous de nous en occuper – mais seuls. »

Le regard de Ray parvient à attraper celui de Batman, resté immobile et silencieux jusque-là. Attentif.

« Ce sont des mineurs, Bruce. Je sais que tu as un historique fort avec les jeunes, que tu apprécies de les mener et de les coacher, et je trouve ça très noble ; mais je refuse que la Ligue cautionne d’emmener dans un club de combats clandestins, avec manipulation des pouvoirs et des volontés, les Titans. D’autant plus que Darkseid est lié. C’est beaucoup trop dangereux – ils ne sont pas à la hauteur de cette épreuve. »

Atom se tait alors. Et un silence intense se fait.
A ses côtés, J’Onn J’Onzz n’a pas ouvert la bouche pour laisser les deux discours s’opposer. Son esprit, objectif et sans cœur, le fait pencher du côté de Batman, mais son âme va vers Atom ; c’est ce camp qu’il entend défendre. Hors de question de mettre en danger de trop jeunes collègues dans ce qui ressemble à un piège hors norme.

« Bruce, je… »

« Non, J’Onn. »

La réplique de Batman est immédiate, puissante, sèche. Elle est accompagnée d’un geste, simple, sa main levée pour demander le silence. Son regard blanchâtre glisse du Martien vers Atom, avant qu’il ne reprenne lentement la parole.

« C’est inutile. »

Un nouveau silence naît, provoqué à dessein par Bruce. Ce dernier attend quelques secondes, avant de parler d’une voix forte et claire, ne lâchant jamais des yeux le nouveau chef de la Ligue.

« Atom est le chef de la Ligue : je suis sa decision, et je ne peux organiser mon propre plan maintenant que je vous ai informé. De plus… tu m’as convaincu, Ray. Je me range à ton avis. »

La tension, forte, se dissipe sur cette révélation.
Après un instant de flottement, quelques sourires glissent sur les visages, et la conversation prend un tour plus léger, plus doux, plus convivial. Le sérieux et la dureté des quelques mots échangés ont disparu, les trois collègues peuvent reprendre un ton sympathique et amical. L’affaire est classée…
Revenir en haut Aller en bas
Mister Miracle
Mister Miracle
Admin
Inscription : 29/06/2014
Messages : 14252
DC : Bruce Wayne ; Atom ; Dr Fate ; Superman.
Situation : Mister Miracle Alone. Scott Free a abandonné les New Gods, refusant son titre, son rang, son nom et même son mariage avec Big Barda. Il ignore son Futur, est perdu et tente "juste" de faire au mieux. Il a entamé une relation sentimentale avec Starfire.
Localisations : En pleine évasion.
Conciliabule [The Batman-Atom-Mr Miracle] [JLVT Prologue] 386562Rien
Conciliabule [The Batman-Atom-Mr Miracle] [JLVT Prologue] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 2 Fév 2016 - 20:14
… ou presque.
En tout cas, pour Batman, Atom et Martian Manhunter, cette affaire est terminée. Le premier va organiser une mission de la Ligue pour infiltrer un Club Dark Side, plus spécifiquement à Ivy Town, la ville de Ray Palmer. Ce dernier a choisi cette cible en accord avec Bruce, mais surtout avec l’envie de débarrasser sa cité d’un tel fléau. Même s’il s’en défend, Atom pense aussi à lui et ses intérêts.

Pour eux, donc, l’affaire est classée.
Ce n’est pas le cas pour tous les occupants de la Tour de Garde.

Depuis les terribles événements de Coast City, rares sont ceux qui ont pu croiser Mister Miracle ; aucun n’a réellement pu le reconnaître. Profondément affecté par l’attaque du maître d’Apokolips, marqué par les épreuves endurées depuis sur la planète infernale et sur Néo-Génésis, il se tient volontairement à l’écart de la Terre et de ses occupants.
Il a notamment signifié sa démission à la Ligue de Justice, et fermé la maison qu’il occupait avec Barda et Obéron. Scott Free veut se faire oublier, tout simplement ; disparaître, pour continuer à mener la vie qu’il le souhaite ailleurs, de manière plus efficace – et plus discrète.

Cependant, il ne peut couper aussi aisément les ponts, pas sans récupérer quelques éléments et vérifier certaines choses au sein de la Tour de Garde, dans laquelle il a habité pendant un certain temps.

Cette volonté de récupérer des objets utiles, voire dangereux pour les Humains, justifie sa présence au sein du quartier général de la Ligue de Justice alors que Batman présente son plan à ses deux camarades.
Avisant le Chevalier Noir au détour d’un couloir, Scott refuse le contact physique mais s’en va espionner leur conversation au sein d’une des salles de surveillance de la base ; et il n’aime pas le contenu de cette conversation.

Il est mieux placé que n’importe qui pour connaître la dangerosité de Darkseid, et la menace qu’il fait peser sur l’Humanité et la Vie en elle-même ; mais s’il est d’accord avec les faits présentés par Atom, il diffère sur la solution apportée.
Non, la Ligue seule ne doit pas gérer cette menace : l’expérience a prouvé qu’elle n’était pas de taille à gérer Apokolips. Non, la Ligue seule ne doit pas intégrer le Club Dark Side : aucun de ses membres n’y sera crédible. Non, la Ligue seule ne doit pas se considérer l’Alpha et l’Oméga de la gestion de crises : les autres groupes sont utiles, et doivent grandir, s’améliorer, s’entraîner et acquérir de l’expérience pour un jour accompagner et remplacer la Ligue.

Scott a déjà croisé Static, des Titans ; il le tient en haute estime. Et il considère, à juste titre, que le problème des jeunes super-héros ou super-vilains enlevés, lobotomisés, manipulés, torturés et utilisés relève autant de la Ligue que du groupe des jeunes surhumains.

Il pousse un profond soupir, en regardant ses anciens camarades de la Ligue rire et discuter, persuadés d’être les meilleurs, d’avoir pris la bonne décision.
Il soupire, puis appuie sur quelques boutons et envoie une copie de cette discussion, en entier, au quartier général des Titans. Ces derniers auront alors tous les éléments pour décider de la marche à suivre : ou suivre l’avis de la Ligue et les laisser faire, ou s’impliquer et gérer une problématique qui les concerne directement.

En se retirant, Scott se satisfait de sa décision : il laisse l’opportunité à toutes les parties intéressées de prendre leur décision, de faire leur choix. Mais, au fond, il sourit en sachant très bien que les Titans fonceront au Club Dark Side.
Ils pourront ainsi prouver à la Ligue, et à eux-mêmes, qu’ils ne sont pas uniquement les enfants si mal considérés par leurs aînés : avant tout, ils sont bien les héros qui éclaireront les lendemains à venir. Ou mourront pour y parvenir.
Revenir en haut Aller en bas
http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Conciliabule [The Batman-Atom-Mr Miracle] [JLVT Prologue]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Espace :: Watchtower - Hall de Justice-