Contrat : Dwarfstar [Deathstroke]


Inscription : 21/11/2015
Messages : 513
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mar 13 Sep - 20:28
L'estuaire L.I.S., situé dans la baie d'Ivy Town, est une zone industrielle comme les Etats-Unis d'Amérique en comptent des dizaines. S'il y a de nombreux bâtiments impressionnants, rares sont ceux qui attirent l'oeil par leur beauté ; même s'ils sont souvent anciens, ils n'ont jamais été prévus pour le plaisir de la vue et de l'architecture.


De nombreux dockers s'usent le dos et la santé pour faciliter l'arrivée, le départ, le transport et le stockage de centaines de containers chaque jour.
L'estuaire est en effet une véritable ruche, constamment en activité, même la nuit ; cette zone ne s'arrête jamais, et le turnover des employés est extrêmement brutal, vu la difficulté de la tâche et surtout l'aspect très précaire de ces emplois.
Cela fait donc de l'estuaire un endroit idéal pour se cacher - au beau milieu d'une foule qui ne cesse de se renouveler.

Une pensée qui ne cesse de rebondir dans l'esprit de Sylbert Rundine, pour justifier de vivre dans ce qu'il n'hésite pas à considérer comme un trou à rat.
Le jeune homme, le regard bas, un blouson en cuir relevé sur sa nuque, s'avance, les mains dans les poches. Il évite les coups d'oeil curieux, slalome entre les dockers, pour finalement arriver dans un recoin d'une des nombreuses petites ruelles de l'estuaire ; il pousse ainsi une porte anonyme, et pénètre dans une sorte de placard aménagé, doté de quelques mètres carrés à peine, remplie de bric-à-brac chaotique.

Sylbert pousse un profond soupir en refermant derrière lui, avant de ranger ses clés dans un coin vide d'une table recouverte de détritus. Son regard glisse sur son bordel, avant qu'un léger sourire glisse sur son visage. Il ne peut réprimer un petit ricanement.


"Hé, hé..."

Sans prévenir, Sylbert se précipite en arrière, sort un couteau de son manteau et menace une zone remplie de cartons abandonnés.

"Sors d'là ! J't'ai senti !"

Le silence, d'abord. Avant que, de longues secondes plus tard, une légère silhouette s'échappe des cartons ; un enfant, un enfant des rues. Sale, amoché, sauvage, et dangereux.
Mais Sylbert l'est encore plus.


"Donne. Donne c'qu't'as pris."

L'enfant, attiré ici par l'esprit d'un petit vol facile, n'a pas été assez rapide et a été chopé. Il réfléchit rapidement, tente de savoir ce qu'il doit faire, mais l'air mauvais de l'autre le convainc rapidement.
En tremblant, le gamin sort d'un petit sac ce qu'il voulait subtiliser - une ceinture que Sylbert reconnaît immédiatement.


"Ah. P'tit malin."

Une ceinture de Ray Palmer, dit Atom ; la ceinture qui permet à Sylbert d'être le tueur, voleur et violeur Dwarfstar.
Une lueur mauvaise glisse dans ses yeux alors qu'il s'empare de la ceinture.



Il l'agrippe comme si elle était le bien le plus précieux qui soit, avant de reposer son attention sur l'enfant, tremblant de terreur.

"J'aime pas les voleurs... et j'pense qu'personne te pleur'ra... c'pas ton jour, p'tit..."

Un sourire mauvais apparaît alors sur son visage, alors qu'il commence à jouer avec son couteau. Nul doute que des pensées bien sombres rôdent dans son esprit rongé par le vice et le Mal...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 24/08/2016
Messages : 1830
DC : Animateur du Network - Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Partout et nul part
Groupes : Wilson family - Ravageur
The Network
MessagePosté le: Sam 17 Sep - 16:25

Dans une chambre d'hôtel, loué à la semaine, Slade Wilson nettoyait consciencieusement ses armes réfléchissant à la mission qu'il lui avait été donné. A ses côtés un homme était en train de pianoter sur un ordinateur portable de marque Asus, cherchant des informations sur internet et sur le sous réseau illégale nommé Thor.

L'ambiance était assez froide pour cause, Slade n'avait pas encore de piste précise sur sa proie, l'homme qu'il était venu chassé, celui qui l'avait payé il y a de ça plusieurs années pour un meurtre dont il c'était approprié tout le mérite alors qu'il n'avait été que le commanditaire.

Pourtant durant ses trois dernières semaines Deathstroke n'avait pas chômé. Il avait fait le tour de la ville à plusieurs reprises, il avait rendu visite à certains de ses "contacts" et avait même fait une recherche manuel, portrait en main, auprès des gens de la ville. La seule piste qu'il avait pour le moment était une femme qui avait cru le voir près du port, mais c'était trop flou pour être exploitable. C'était pour ces raisons que Slade avait fait appel à son plus fidèle ami et associé afin que celui-ci l'aide dans cette tache ardue.

- T'es sur au moins que ce type n'est pas déjà mort ?

- Ouaip, on m'a affirmé qu'il était en vie et qu'il était dans cette satané ville .

- Alors il essaye vraiment de ce faire oublier car j'ai rien sur lui. Pas de carte de crédit, de numéro de compte, d'assurance, de sécurité social, rien d'administratif.

- Et le scan facial et corporelle ça donne quoi ?

- Ca donne qu'avec les maigres informations que tu m'as donné soit tout le monde est suspect soit personne. Mais j'en ai relancé un début d'après-midi on verra si on a plus de chance.

Plusieurs heures passèrent avant que le scan finisse et qu'un triple bip réveille l'homme qui s'était assoupie devant son pc. Se frottant les yeux il regarda l'écran et appela Deathstroke:

- Hey mon grand le scan est finit et j'ai trois candidats potentiels.

- Des noms et prénoms à me fournir ?

- Tu ne veux pas non plus la date de leur premières dents de lait ? Non c'est un scan fait via les cameras de surveillance de la ville dans c'est du facial principalement. Y en a un dans les quartiers chic accompagné d'une jolie blonde au décolleté plongeant même très plongeant l'homme approcha la tête de l'écran, Slade en profita pour lui mettre une claque derrière la tête Hum oui , le second doit être acteur ou je ne sais quoi car il est sortit plusieurs du théâtre par l'entrée des artistes ...

- Et le derniers ?

- Un pauvre type difficilement reconnaissable qui est apparu une ou deux fois à peine sur les bande vidéos se trouvant dans la baie à l'estuaire L.I.S. pour être précis. T'en dis qu...

- C'est le derniers ! Prépare les micro bombes fumigènes dans une de mes sacoches j'en ai quasiment plus. Je part sur le champs.

- Et pourquoi ce ne serait pas l'un des deux autres , hein?

- Parce que celui que je recherche n'a plus une tune, il est pas spécialement séduisant pour être au bras d'une bombe comme celle la, et que ce n'est pas du tout un artiste et je le vois mal dans un théâtre. C'est un pauvre mec voilà tout.

Deathstroke attrapa sa ceinture, la serra à sa taille et partit un manteau long sur les épaules.
Il descendit directement au garage de l'hôtel, enfourcha sa moto, mis le contact et partit en direction des docks. Finalement la femme avait une piste intéressante.

L'endroit était immense et bourré de monde c'était comme chercher une aiguille dans une putain de zone portuaire. La plus part des bâtiments se ressemblant tous, en majeur partie ils abritaient des usines, des hangars et autres locaux spécialement dédiés au dockers. S'arrêtant plus ou moins au milieu il se gara dans une ruelle sombre là ou sa moto ne serait vu de personne et ne dérangerait pas. Il appuya ensuite sur son oreillette bluetooth :

- C'est une vrai fourmilière ici fait moi un tri dans toutes ses adresses. Tu mets de côté toutes les entreprises, et tu regroupes les particuliers. Une fois fait tu cherches un max d'infos sur chacun d'eux et tu me fais une sélection de dix adresses qui ont le moins d'info sur ces occupants. Comme tu l'as dit il se fait discret. Avec un peu de chance on trouvera deux ou trois lieux potentiels mais si ça se trouve il squat quelque part et là ça risque d'être plus dur.  

- Ce sera tout mon seigneur ?

- Non tu enregistres le profil que tu as trouvé et tu le mets comme étalon pour un scan automatique des caméras de toute la zone. Maintenant qu'on a un lieux de travail j'ai aps envie qu'il nous fausse compagnie.  

- Ok et toi grand manitou ?

- Je vais me balader et laisser traîner mon oeil et mes oreilles un peu partout .

Sur ces mots il partit à pied, se promener dans la zone portuaire d'Ivy Town. Son regard se portait sur tout ce qu'il trouvait d'intéressant à regarder, n'importe quel détail était bon à prendre. Ses oreilles écoutaient toutes les conversations qu'il pouvait entendre, cherchant des mots cibles dans les paroles des gens. Lorsqu'il pensait qu'une des conversations pouvaient être utile il se dirigeait vers les intéressés et leur demandait des infos sur celui qu'il cherchait, se faisant passer pour un détective privé du nom d'Amoretti. A part une indication douteuse et imprécise vers un bâtiment en particulier Slade ne trouva rien, ce fut le signal téléphonique de son associé qui fut libérateur :

- J'ai du neuf patron !

- Je t'écoute ...

- Toutes données compilé j'ai six adresses qui correspond à ce que tu m'a demandé. Sur les six une me parait plus suspecte que les autres. Je t'envoie les coordonnées GPS sur ton smartphone.

- Je ferais celle-ci en premier mais envoie moi les autres quand même.

Deathstroke sortit d'une poche caché son téléphone portable et regarda les coordonnées puis les transféra sur une carte du style google map. Une fois l'adresse affiché il s'y rendit en courant.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e

Inscription : 21/11/2015
Messages : 513
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 18 Sep - 11:36
Les cris ont cessé - depuis longtemps.
Mais pas la souffrance.

Vingt-cinq minutes ont passé depuis que Sylbert Rundine est rentré chez lui, et a découvert un gamin des rues dans le chaos des cartons qui représente un pan entier de son micro-appartement. Par malheur pour ce dernier, le locataire est rentré plus tôt que prévu - et a exigé de récupérer la ceinture d'étoile naine blanche, dérobée jadis auprès de l'Université d'Ivy Town.
A ce moment-là, l'enfant a simplement cru perdre son butin, voire se prendre quelques bleus ; il n'imaginait pas, hélas, l'enfer qu'il allait vivre.

Sylbert Rundine est le super-vilain connu sous le nom de Dwarfstar, qui a utilisé ses pouvoirs pour voler, tuer et surtout violer des étudiants sur le campus d'Ivy Town.
Sylbert Rundine a eu une enfance difficile, a été abusé, détourné du droit chemin - c'est une âme en peine. Ce qui n'excuse en rien ses actes.

Depuis vingt minutes, Sylbert Rundine s'en prend à l'enfant.
Il l'a bloqué contre un mur et le sol, et le perce avec son couteau. Le gamin a d'abord hurlé, mais les murs épais ont empêché la transmission du son. Maintenant, il est coincé entre l'inconscience et la conscience, entre une douleur infinie et l'espoir de sa fin - de sa fin définitive.
Le gamin a mal, terriblement mal, et Sylbert Rundine s'en prend à lui d'une manière perverse et vicieuse. Nul abus sexuel sur lui, mais un massacre digne de Jack l'Eventreur.

Mais alors qu'il sourit, qu'il jouit même, la porte de la chambre s'ouvre à la volée... et Slade Wilson découvre alors une scène au-delà des mots, au-delà de l'horreur.
Sylbert Rundine est recouvert de sang, et ne cesse de sourire.
Deathstroke vient d'ouvrir une porte en Enfer. Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 24/08/2016
Messages : 1830
DC : Animateur du Network - Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Partout et nul part
Groupes : Wilson family - Ravageur
The Network
MessagePosté le: Dim 18 Sep - 13:49

Slade Wilson était en chasse sous contrat. Sa cible ce nommait Sylbert Rundine alias Dwarfstar, un homme qu'il l'avait engagé des années plutôt pour commettre un meurtre dont aujourd'hui il s'appropriait tout le mérite. Sa mission était de le traquer, de le trouver et de le ramener à un super-héros du nom de Ray Palmer alias Atom.
Pour cette mission Deathstroke n'était pas payé, c'était son honneur qui était mis en jeu et une vengeance bien mérité.

Avec l'aide de son fidèle ami et associé, il avait réussis à rétrécir sa zone de recherche à L'estuaire L.I.S dans la baie d'Ivy Town. Grâce à une recherche approfondie ils avaient trouvé l'adresse potentiel de la cible et Deathstroke s'y rendit le plus vite possible fracassant la porte d'un coup de pied pour tomber sur une scène d'horreur.

Il lui fallut une demi seconde de réflexion, pour faire le point sur la situation et agir en conséquence. Ses yeux virent un homme de dos, ensanglanté , tenant un couteau, de taille et de corpulence correspondante à sa cible. Ces cheveux était de la bonne couleur, sa façon de s'habiller aussi. Par terre, recroquevillé sur lui même se trouvait un enfant au vu de sa taille, un garçon pour être plus précis. Il était lui aussi ensanglanté, Deathstroke pouvait voir de multiples plaies sur son corps, il en conclu donc que les blessures infligés à l'enfant avait été fait par l'homme et son couteau. La correspondance avec sa cible était de 69% assez pour passer à l'action et même s'il se trompait, l'horreur de la scène l'obligeait à intervenir.

Il lui fallut une demi seconde de plus pour sortir l'un de ses pistolets de son holster et tirer une balle dans le genoux de l'agresseur, faisant volé en éclat la cavité osseuse. Deathstroke fit deux pas puis balança un coup de pieds verticale dans la main de l'homme, lui faisant perdre son arme blanche. Dans la foulé, la jambe toujours au dessus du so,l il le frappa une première fois au visage lui cassant le nez puis une seconde fois au torse avec cette fois-ci plus de puissance faisant traverser la minuscule pièce à sa cible potentielle.

Deathstoke se mit devant le garçon en protection et pointa son arme sur Dwarfstar. Ses yeux observèrent attentivement l'homme, les ressemblances avec sa cible étaient montés à 95%, Slade n'avait plus de doute il s'agissait bien de lui.

- Tu bouges je t'explose l'autre genoux Dwarfstar c'est compris ?  

Il tourna légèrement la tête sur le côté pour jeter un oeil à l'enfant qui se trouvait dans un état critique. Il détermina que ses chances de survit s'élevaient à peine à 13% , autant dire presque nul. Deathstroke ne pouvait plus sauver ce petit et il réalisa avec quelle barbarie Sylbert s'était acharné sur l'enfant. A la base il avait déjà l'intention de lui faire passer un sale quart d'heure mais vu ce qu'il venait de faire Deathstroke allait doubler la dose.

- Tu es descendu bien bas Sylbert. Tu vis dans un trou à merde et tu massacres des gosses pour le plaisir? Finalement je crois que l'on a bien fait de m'envoyer ici.

Deathstroke se tenait prêt à toutes éventualités, son arme pointé sur son ennemi, le point serré, Dwarfstar allait déguster ....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e

Inscription : 21/11/2015
Messages : 513
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Mer 21 Sep - 21:24
"Koff."

Sylbert Rundine tousse - et ça fait mal.
Il a besoin de quelques secondes pour se reprendre, pour comprendre ce qu'il s'est passé, pour retrouver le contrôle ; mais son expérience lui hurle qu'il n'aura pas le temps de faire tout ça.
Il doit réfléchir vite, agir vite, et prendre la bonne décision. Sinon, le déferlement de violence qu'il vient de subir ne sera qu'un avant-goût d'un enfer bien plus long.


"Koff, koff."

Ses yeux se posent sur Deathstroke, l'homme engagé quelques mois plus tôt pour tuer Ryan Choi, sa Némésis.
Il ne comprend pas pourquoi Slade Wilson est ici, mais il voit l'effet de sa venue : genou anéanti, nez brisé, hématome terrible sur le torse ; la douleur réelle ne vient pas encore, mais elle ne va pas tarder. Pour l'instant, il est encore sous adrénaline.
Il doit se décider avant que la vraie souffrance ne se déchaîne - et qu'il perde vraiment pied.


"Koff, koff, koff."

Sylbert Rundine tient toujours son couteau... mais hors de question d'affronter Deathstroke à l'arme blanche.
Il se passe la main sur son nez ensanglanté, et glisse son regard du mercenaire à l'enfant - puis de l'enfant au mercenaire. Et il sourit.
Sylbert Rundine tient toujours son couteau - mais aussi la ceinture.


"Crétin."

A peine a-t-il formulé ces deux syllabes que Sylbert Rundine active la ceinture, et se miniaturise immédiatement.
A taille microscopique, il enfile ladite ceinture, et manipule sa masse pour filer devant Deathstroke - et pénétrer directement dans la bouche entrouverte de l'enfant. Un geyser de sang s'échappe alors de sa nuque, à l'endroit où le petit Dwarfstar vient de passer en créant un trou béant.
Sylbert Rundine disparaît alors dans la pièce - toujours à petite taille.

Blessé, certes. Affaibli, bien sûr. En mauvais état, définitivement.
Mais à taille microscopique.
Et avec beaucoup, beaucoup de sales idées en tête pour se venger de Deathstroke...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 24/08/2016
Messages : 1830
DC : Animateur du Network - Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Partout et nul part
Groupes : Wilson family - Ravageur
The Network
MessagePosté le: Dim 25 Sep - 14:45

Deathstroke avait remporté la première manche en détruisant le genoux et le nez de Dwarfstar en plus de lui avoir assainit un coup de pied violent au thorax. Le combat venait pourtant à peine de commencer et le plus dur restait à venir.

Slade avait très bien vu que Dwarfstar avait sa ceinture spéciale, celle qu'il a lui même dérobé à Ryan Choi avant de le tuer pour le compte de celui qu'il affrontait aujourd'hui. Le terminator savait qu'à un moment ou un autre il s'en servirait et que les choses allaient se corser. Vu comment Deathstroke l'avait attaquer le premier et au vu de l'état de santé de Dwarfstar, il ne fut pas surpris quand celui-ci activa sa ceinture pour se miniaturiser et quasiment disparaître.

Sylbert acheva sa victime en lui explosant la nuque ce qui enleva un poids sur la conscience de Slade lui qui avait peur de l'achever d'un tir perdu ou par obligation de mission. L'enfant avait subit les atrocités de Sylbert et sa présence agonisante pesait dans l'esprit du mercenaire. La giclé de sang lors de la sortie du corps de l'enfant par Dwarfstar indiqua à Slade la position de son ennemi et sans retenu il tira à plusieurs reprise dans cette direction espérant toucher sa cible mais la méthode n'était pas bonne et il le savait.

En moins de deux et d'une main, il rangea son flingue dans son holster et sortit son bâton de combat tandis que de l'autre main il enfila une lunette thermique haute précision. Slade avait prévu l'utilisation de la ceinture par Dwarfstar et l'équipement thermique était là pour avoir une chance de le voir plus importante qu'avec la simple utilisation de ses sens sur-développés.

En position de combat, son bâton dans sa main prêt à s'en servir, Deathstroke fit trois pas en arrière se rapprochant du mur qui donnait sur la sortie pour bloquer toutes tentatives de fuites. Il  balança ensuite dans la pièce, deux mini bombes fumigènes au sol qui se déclenchèrent presque immédiatement remplissant ce placard à balai d'une fumé épaisse. Malgré sa petite taille Dwarfstar allait être gêné par la fumé au niveau respiratoire, lui qui toussait déjà suite au coup qu'il a prit dans la poitrine mais aussi au niveau visuel. Deathstroke lui pouvait retenir sa respiration assez longtemps pour ne pas en être accommodé et sa lunette thermique lui donnait une vision complète et précise de la pièce malgré la fumé.

- Deuxième round Dwarfstar, à toi d'attaquer, montre moi ce que t'as dans le froc pourriture !
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e

Inscription : 21/11/2015
Messages : 513
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 25 Sep - 19:46
Sylbert Rundine est parvenu à survivre le "premier round" - mais uniquement par chance.
Il a, au contraire, tous les risques de périr durant ce "deuxième round", au vu du professionnalisme et de l'efficacité du mercenaire qui a définitivement décidé de s'en prendre à lui.

A moitié assis, à moitié allongé sur un bout de carton, toujours à taille microscopique, celui qui aimait se faire appeler Dwarfstar quand il entendait terroriser Ivy Town grimace. Il ne sait pas quoi faire - il ne sait pas comment se sortir de cette sale passe.
Réduire sa taille, tuer le gamin, disparaître... ça, au fond, c'était facile.
Mais maintenant qu'il s'est stoppé, que les souffrances pénètrent définitivement son esprit après l'explosion de son genou et de son nez, puis la bastonnade, il sait que l'adrénaline ne va bientôt plus être suffisante. Sous peu, il va vraiment souffrir - et Deathstroke n'aura alors qu'à se baisser pour le cueillir.

Hors de question.
Sylbert Rundine ne s'est pas caché depuis des mois, il n'a pas fait tant d'efforts pour garder un profil bas pour en finir ici et maintenant.
Hors de question - hors de question de périr dans cette piaule pourrie.

Deathstroke ne perd pas de temps, lâche des fumigènes et se prépare à le choper dès que Sylbert Rundine commettrait l'erreur de tousser, ou de grandir par réflexe.
Sylbert Rundine ne sait qu'il n'a que quelques secondes pour agir - pour espérer s'en tirer.

Sans un mot, la mâchoire crispée, prenant une grande inspiration qui ne pourra servir que quelques secondes, Dwarfstar se relève malgré la douleur, et file directement vers Slade Wilson.
Sylbert Rundine n'a jamais été un stratège, c'est une brute, une sale bête, une abomination sous une peau humaine. Poussé dans ses retranchements, blessé, enragé, il réagit par instinct - et se propulse en manipulant sa masse, en espérant faire le maximum de dégâts.

Augmentant le poids de ses poings, il entend se précipiter vers le mercenaire.
Attaque frontale, pure et sans concession.
L'idée, frapper le crâne de l'ennemi, causer des dégâts avec ses poings super-lourds, gagner du temps - et passer enfin par la porte, située dans le dos de Slade. Et faire ça vite, car plus que dix secondes avant de perdre sa réserve d'oxygène, et donc inspirer la fumée, et donc tousser, et donc révéler sa présence, et donc... perdre.
Mais non, cela n'arrivera pas. Sylbert Rundine va se battre à mort pour l'empêcher.
Et fuir, encore. Pour survivre, toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 24/08/2016
Messages : 1830
DC : Animateur du Network - Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Partout et nul part
Groupes : Wilson family - Ravageur
The Network
MessagePosté le: Jeu 13 Oct - 19:10

La pièce se remplissait lentement de fumé. Slade passait en revu chaque coin et recoin de ce taudis immonde dans lequel habitait son ennemis du jour le dénommé Sylbert Rundine alias Dwarfstar. Il n'avais pas beaucoup de temps pour attaquer la fumé épaisse allait bientôt faire effet sur ses yeux et son système respiratoire s'il avait bien sur l'erreur de respirer.

Sa lunette thermique, bien que puissante, ne trouvais rien. Il faut dire qu'essayer de repairer quelqu'un qui a la taille d'un microbe n'était pas évident. Alors qu'il tenait son bâton dans la main droite il retira son gadget à l'aide de la main gauche. De toute évidence elle ne lui servirait pas ou peut être pas tout de suite donc il l'a rangea à sa place sur sa ceinture.

Deathstroke était sur ses gardes, les jambes légèrement fléchis, bien sur ses appuis, les deux mains à présent sur son bâton de combat, près à toute éventualité. Slade se concentra sur ses sens, son acuité visuelle et son ouïe se perfectionnèrent, les privilégiant sur l'odorat et les deux autres sens qui lui étaient inutiles dans l'instant.

Lorsque Dwarfstar passa à l'attaque il ne le vit pas tout de suite malgré son augmentation sensorielle de l'instant. En faite Deathstroke ne perçu l'attaque que lorsqu'il sentit et vit le déplacement de son ennemis dans la fumé. Car si Slade avait balancé du fumigène ce n'était pas que pour ralentir et déranger Sylbert, non c'était aussi pour mieux voir ses déplacements, puisque malgré sa taille réduite ses mouvements déplacent tout de même de l'énergie cinétique, visible par exemple grâce à de la fumé. Quoiqu'il en soit c'était trop tard, l'attaque de Dwarfstar contre lui était lancé il ne pouvait que limiter les dégâts ce qu'il fit en mettant du mieux qu'il pouvait son bâton en opposition des poings de son adversaire.

Malgré l'absorption du bâton de combat de Slade, le choc fut violent propulsant le mercenaire en arrière, s'explosant le dos contre le mur qui craquât, sans se briser,  avec la force du coup et le poids du corps de Deathstroke.

L'homme au masque bicolore était sonné et légèrement désorienté. Dwarfstar n'était plus dans son champs de vision qui lui était relativement rétrécit à cause de l'impact porter par le coup de son adversaire. Ses faiblesses allaient rapidement disparaitre d'ici là il était légèrement vulnérable. Le point positif c'est que Sylbert n devait pas être dans un bel état aussi ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e

Inscription : 21/11/2015
Messages : 513
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Ven 14 Oct - 12:52
La tentative désespérée de Sylbert Rundine, sous l'identité de Dwarfstar à petite taille, a porté ses fruits.
Son adversaire a été brutalement propulsé en arrière, a subi quelques dommages, et une sortie semble s'ouvrir devant lui - la porte est accessible, maintenant, et il peut directement filer, s'échapper dans l'Estuaire L.I.S., disparaître dans Ivy Town, et trouver un trou où lécher ses plaies et se reprendre.
En soi, tout serait parfait... si cette attaque terrible n'avait pas laissé des traces sur lui aussi.

Deathstroke a été repoussé, et a été touché, mais Sylbert Rundine a encaissé le plus gros du choc.
Ne portant pas d'armure, il n'a eu aucune protection durant l'impact. Déjà blessé, il a brutalement rebondi contre son adversaire, pour littéralement s'écrouler au sol - lourdement touché.
Sylbert Rundine ne peut tout simplement plus se lever : il est bloqué, au moins à court terme.
La respiration sifflante, ses plaies ré-ouvertes voire empirées, et un choc traumatique trop lourd pour être supporté. Il n'est plus en état, tout simplement, de continuer la lutte et de s'enfuir. Le sauvetage est proche, mais encore trop loin hélas.

D'ici quelques instants, Slade Wilson se sera repris, et il pourra terminer ce qu'il a commencé.
Sylbert Rundine va être récupéré par le mercenaire.
Mais un événement improbable va venir troubler les plans de chacun.

Alors que les deux combattants gisent, chacun de son côté, la porte du petit local se met à trembler...

... avant d'exploser, sous l'impact terrible d'un poing microscopique, mais à la masse intensifiée à l'extrême.

Atom, Ray Palmer, pénètre dans ce petit espace.
Lévitant au-dessus du sol, à petite taille, il serre les poings. Alors que la fumée disparaît dans l'ouverture, le scientifique laisse glisser son regard de Deathstroke, vers Dwarfstar ; il ne peut réprimer des grimaces, de dégoût et de colère envers ces deux êtres qui incarnent tout ce qu'il déteste dans l'existence.
S'il a, effectivement, mandaté Slade Wilson pour retrouver Sylbert Rundine et le tuer, il souhaitait essentiellement utiliser ses capacités pour le détecter - et réunir les deux hommes dans la même pièce.


"Bien... messieurs, bonjour. Le procès des assassins de Ryan Choi peut commencer - et je crains de devoir incarner les rôles de procureur, juge, jury et bourreau."

Soudain, derrière lui qui est toujours à petite taille, un bruit de fin du monde se fait entendre - avant qu'une étrange silhouette mécanique n'apparaisse là où la porte se trouvait quelques secondes plus tôt. Une silhouette...
... qui s'avère être une mystérieuse armure aux couleurs d'Atom, lourdement armée et bien sûr très menaçante !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 24/08/2016
Messages : 1830
DC : Animateur du Network - Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Partout et nul part
Groupes : Wilson family - Ravageur
The Network
MessagePosté le: Jeu 20 Oct - 20:13

Le mercenaire reprenait doucement ses esprits malgré que ses sens soient toujours à l'affut. Il chercha du regard, développant sa vision au maximum pour essayer d'apercevoir son ennemis qui était Dwarfstar. Le coup qu'il venait de prendre le sonna mais pas assez pour le mettre en déroute et en quelques secondes il fut prêt à reprendre le combat.

C'était sans compter sur l'intervention, quasi invisible, d'Atom qui explosa la porte à l'aide des ses points. Lorsque Slade vit de qui il s'agissait il comprit très rapidement le pourquoi de sa présence ici. Ray Palmer l'a embauché pour retrouver Sylbert pas pour le tuer mais pour réunir les deux hommes au même endroit avec en prime l'un de ses deux adversaires déjà bien amoché par le premier.

Ray Palmer ne fit pas de détour et dit très clairement le motif de son intrusion ce qui n'étonna pas Slade. Après tout c'était presque à prévoir pourtant Deathstroke n'imaginait pas à quel point Atom pouvait avoir la rancune facile pour ainsi précipiter un jugement et une condamnation sur les deux hommes qui se battaient il y a de ça encore quelques secondes.

Le fumigène s'extirpa de la pièce par ce qui était un peu plutôt la porte de ce trou à rat et laissa apparaître une forme humanoïde qui s'avéra être une armure de combat au couleur de l'Atom. Ca n'impressionna pas le mercenaire qui se mit pourtant sur la défensive, curieux de voir les possibilités du jouet télécommandé de Ray.

Il réfléchit un instant pour rétorqua à Palmer :

- Non seulement tu ne respects pas notre accord mais en plus tu te permets de m'agresser et de me menacer avec ton tas de ferraille pendant ma mission et tu oses dire que c'est moi qui n'ai pas d'honneur ??

Puisque tu nous as planifié un procès tu savais quand intervenir et tu savais dans quel état tu trouverais ce gros, je veux dire, ce microscopique tas de merde, tu ne lui laisse donc même pas une chance de se défendre ... et tu oses dires que c'est moi qui n'ai pas d'honneur !!
Montant le ton sur ça dernière phrase.

- Le héros d'Ivy Town va donc devenir un meurtrier ? Car on sait tout les deux que le jugement a déjà été rendu et ce depuis longtemps. La peine de mort nous attends.  Ca va faire de toi un criminel Ray Palmer tu le sais j'espère ? Faudra que tu explique à la ligue des Justicier et à ta conscience par la même occasion comment le héros juste et droit que tu étais est devenu un tueur de sang froid. Cette dernière phrase fit esquissé un sourire à Deathstroke.

Prenant appuie sur ses jambes, son baton de combat dans les mains, prêt à s'en servir, Slade attendit. Il venait à peine de s'échauffer avec Dwarfstar et il était en forme pour se friter à l'armure robotique qu'avait emmené Atom avec lui.

- Bien monsieur le juge on vous écoute ...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e

Inscription : 21/11/2015
Messages : 513
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Sam 22 Oct - 21:16
Sylbert Rundine n'a plus la force de se lever. Il se vide de son sang, dépossédé de la moindre étincelle d'énergie, incapable de s'échapper ou même de reprendre sa taille normale.
A quelques mètres, Deathstroke a réussi à se remettre sur pied, animé autant par ses propres forces que par la colère qui explose dans son coeur et ses tripes en découvrant Atom, venu pour régler définitivement ses comptes avec ceux qu'il cherche depuis tant de temps.

Lentement, le visage de Ray Palmer glisse de Sylbert Rundine, qui provoque une grimace de dégoût, vers Slade Wilson.
Aucune expression ne glisse dans ses yeux à ce moment-là. Il reste silencieux pendant de longs instants, avant de doucement reprendre la parole, pour briser ce terrible silence pesant, à peine troublé par le vrombissement de son armure derrière lui.


"L'honneur - c'est important pour toi, hein, Slade ? Tu l'évoques souvent, pour justifier tes actions, tes refus d'agir, ou même ton mode de vie. Tu l'évoques, pour te différencier des monstres comme Le Joker ou d'autres... tu te penses meilleur, au-dessus d'eux. Parce que tu as de l'honneur."

Son ton est lent, terrible. Plein d'une rage contrôlée avec beaucoup de peine.

"Alors, Slade, toi qui tiens tant à l'honneur... dis-moi un peu, qu'est-ce que c'est qu'attaquer à cinq contre un ? Cinder, Osiris, Cheshire, Tattooed Man et toi contre Ryan Choi ? Est-ce que cinq contre un, cinq psychopathes qui attaquent par surprise quelqu'un chez lui, en menaçant de faire un carnage autour... est-ce que c'est honorable ?"

Le scientifique crispe les poings, serre la mâchoire en lançant un regard de pure colère vers Deathstroke.

"Je le fais à ta place - non, Slade, ça n'est pas honorable. Alors non, définitivement, je ne vais pas respecter ton honneur, ou le mien, parce que tu ne l'as pas fait - parce que l'assassinat de Ryan n'a jamais été ni vengé, ni puni !"

Sans prévenir, Atom, toujours à petite taille, effectue un salto arrière pour filer directement dans l'armure. Il reprend sa taille normale, et occupe définitivement la combinaison sur-armée.

"Quant à l'héroïsme... je ne me suis jamais considéré comme un Héros, Slade. Je n'ai jamais adopté ce statut : ce sont les autres qui me l'ont fixé. Moi... moi, j'ai toujours su que je n'avais pas les épaules pour.
L'assassinat de Ryan Choi exige que Justice soit faite - mais toi, et lui, vous ne paierez jamais pour ce crime. Vous vous échapperez, et tout sera encore pareil.
Je veux la Justice pour Ryan... mais, franchement, je m'accorde très bien d'une bonne vieille vengeance personnelle."


Ray lève son poing droit, et deux micro-missiles s'échappent de l'armure pour filer directement vers Deathstroke.
Lévitant au-dessus du sol grâce à sa combinaison, il s'avance ensuite vers Sylbert Rundine - et lui envoie un rayon violet, issu d'un répulseur à l'intérieur de sa paume gauche. Dwarfstar, toujours immobile, retrouve soudain sa taille normale, mais demeure toujours figé par la douleur et les blessures.
Rapidement, Palmer se tourne vers Slade... et se prépare au combat, en dressant les défenses de son armure et en envisageant la suite. Ca va faire mal, ça va être dur - mais c'est indispensable.
Ryan exige que ses assassins soient châtiés... et ils le seront, quoi que ça lui coûte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 24/08/2016
Messages : 1830
DC : Animateur du Network - Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Partout et nul part
Groupes : Wilson family - Ravageur
The Network
MessagePosté le: Dim 23 Oct - 12:04

Ray Palmer était en colère ça se voyait, la haine et le chagrin le consumait de l'intérieur, lentement, comme un cancer qui se développait peu à peu, le rendait plus faible de jour en jour. Car si Atom se croyait plus fort grâce à ses émotions négatives c'était tout le contraire et Slade le savait mieux que personne. Le pseudo héros avait dû concocter ce plan pendant un moment, et l'extase d'avoir sous la main les deux principaux acteurs du meurtre de son ami devait être une jouissance sans pareil, lui qui devait ruminé cette rage depuis si longtemps.

Il aurait pu faire ce qu'il avait à faire, tuer Sylbert Rundine alias Dwarfstar puis Deathstroke mais il se sentait obliger de justifier une nouvelle fois son acte, comme si la culpabilité d'agir comme ceux qu'il détestait faisait déjà effet sur lui. Malheureusement Atom répondit et fit une première erreur, celle de lui parler du Joker, en le prenant pour exemple. Deathstroke était à cent mille lieux du Joker et l'associer à lui dans une phrase le dégoutait plus que tout. Rien que pour ça Ray Palmer méritait une leçon. Seconde erreur il parlait de l'attaque contre son ami sans en connaître les raisons et l'utilité. Encore pire il traitait tous les membres de cette ancienne équipe de psychopathe, ce qui était bien trop exagéré, en tout cas pour certains et certaines. Troisième erreur, Ray dénigrait l'honneur de Deathstroke comme si l'homme n'en avait pas, ce qui irritait considérablement le mercenaire. Quatrième et dernière erreur, Atom se disait ne pas être un héros mais plus un homme cherchant la justice par lui même ou au mieux une vengeance.

Ces petites choses qu'évoqua Ray Palmer firent monter un soupçon de colère chez Slade, se disant que l'homme qu'on qualifiait de génie et de héros était bien loin de ce qu'on disait de lui. De toute évidence Atom était guidé par la haine et la rage, son raisonnement semblait sans faille pour lui et seulement pour lui, alors que d'autre, extérieur au conflit qu'il l'opposait à Deathstroke, auraient compris qu'il agissait de façon extrême et irréfléchis. Pourtant Ray Palmer était adulte, majeur et vacciné. Il avait toutes ces capacités cérébrales et ne semblait pas être dans un état second, c'était donc qu'il s'avait très bien ce qu'il faisait et ainsi assumait pleinement les conséquences de ses actes. Dans ces conditions Deathstroke ne voyait aucun éléments qui pourrait le culpabiliser plus tard et comprenait que le conflit était inévitable. Qu'il en soit ainsi  

Atom envoya deux micro missiles en direction de Slade, celui-ci les évita grâce à une pirouette de côté avant de se protéger des éclats de mur que les missiles venaient de faire exploser. Tournant la tête, il vit alors Dwarfstar reprendre sa taille normale sous l'effet du rayon de l'armure d'Atom qui se tourna en direction de Slade. Le mercenaire prit alors appuie sur son bâton et lança avec forces ses deux pieds joints sur le plastron de l'armure poussant ensuite le plus fortement possible sur ses jambes. Vu que l'armure en question lévitait l'effet de poussé fut encore plus important et elle fut projeter en arrière très rapidement, sortant du locale pour se retrouver quelques mètres plus loin dans l'estuaire laissant Deathstroke seul avec Sylbert Rundine.

Le mercenaire sortit l'un de ses flingues et tira trois balles sur son ennemis de tout à l'heure touchant Dwarfstar au coeur et à la tête, le tuant sur le coup. Arme et bâton en main il sortit du trou à rat qu'était la piaule du défunt Sylbert et regarda Atom dans son armure avant de dire :

- Effectivement tu n'a pas d'honneur Palmer, en faite tu n'as rien pour toi à par la haine que tu me voues car j'ai tué ton ami Ryan Choi. T'es-tu demandé pourquoi on y était aller à cinq ? C'est tout simplement parce que LUI c'était un véritable héros. C'était une vrai menace, un vrai combattant pas comme toi qui te dissimule derrière une armure sophistiqué. Tu as repris le costume de l'Atom mais tu es très loin de lui arriver à la cheville.  

Tout en parlant Slade avançait lentement vers son nouvel ennemi. Il brandit son revolver et tira un coup de feu visant une jointure de l'armure.

- Je te le confirme Palmer tu n'es pas un héros. On t'as mis sur un piédestal mais tu n'es rien d'autre qu'un petit rat de laboratoire qui a voulus reprendre l'héritage d'une personne sans en avoir les compétences. Il n' y a qu'à voir les échecs de ta vie personnelle et amoureuse pour voir que tu n'es rien d'autre qu'un looser.  

Faisant un pas de plus il tira une nouvelle fois en direction d'Atom visant une autre jointure. Slade était calme, réfléchis, il voyait toutes les options qui s'offraient à lui et élaborait déjà plusieurs stratégie de combat, imaginant les différents scénario possible.

- Tu n'es qu'un pleurnichard ressassant encore et encore le petit drame que tu as vécue, voulant qu'on lui, ou plutôt qu'on te rende justice. Qui a rendu justice lorsque l'on a tué mes deux fils ? Qui a rendu justice lorsque le gouvernement à envoyé mon meilleur ami se faire tuer ? Qui a rendu justice quand les acolytes des plus grands héros de cette planète, réunis entre eux et appelé les Teen Titans ont tué mon fils ? Qui a empêché le gouvernement de faire de moi ce que je suis aujourd'hui ? Et je peux encore t'en citer plein comme ça. Tu vois Ray tu n'es pas seul dans le malheur et comme moi tu t'abandonne aujourd'hui à une vengeance personnel car personne n'a rendu justice lorsqu'il le fallait.  

Son ton était toujours aussi calme. Il mit la main sur son oreillette et dit d'une toute petite voix :
- Continue l'enregistrement et active les protocoles de défenses et ceux de départ. Il fit deux pas et tira encore une fois sur l'armure d'Atom visant encore une jointure.

- Contemple devant toi le fruit de l'injustice et de la vengeance pure, regarde ce que l'on devient lorsqu'on se laisse dicté son chemin par la rage et la haine, cherchant à faire justice sois-même. C'est bien ce que tu veux Ray Palmer dis moi ? Tu veux devenir un assassin, un meurtrier alors vient, avec ton armure ou sans, viens me torturer et me trucider comme je l'ai fait pour Ryan Choi il y a de ça quelques années.  

Tirant un quatrième et dernière balles, visant encore une fois une jointure de l'armure, Deathstroke rangea son arme à feu dans son holster et commença à courir en direction d'Atom. Ses deux mains agrippant son bâton de combat, une fois à porter il frappa d'un mouvement circulaire l'une des deux jambes de l'armure dans laquelle se trouvait Ray la déséquilibrant, puis toujours dans un mouvement rotatif il fit un tour sur lui même pour frapper à nouveau avec son bâton mais cette fois-ci dans le ventre, avant de se repositionné en défense.  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e

Inscription : 21/11/2015
Messages : 513
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Dim 23 Oct - 14:38
A la base, le plan était simple : engager Deathstroke pour qu'il retrouve Dwarfstar, piéger les deux, leur faire peur et mal, puis les ramener à la police.
Même s'il a tenu un autre discours, Atom n'est pas un assassin - il rêverait d'en être un, mais ne pourra jamais prévoir d'ôter la vie et mettre son plan à exécution.
S'il demeure rongé par la disparition de Ryan Choi, il sait, au fond, qu'il suivra les règles... même s'il passera par quelques chemins détournés, pour faire souffrir ceux qui ont tué son ami et élève.


"Je... non..."

Vêtu de son armure, Ray est persuadé de pouvoir faire face à toute attaque, même les techniques de combat ultra-sophistiquées de Deathstroke.
Mais il se rend soudain compte que son plan était bien trop ambitieux - car il a gravement sous-estimé son adversaire.
Slade Wilson évite avec facilité les deux micro-missiles, puis se précipite directement vers le scientifique. Malgré les défenses de sa combinaison, il est brutalement repoussé en arrière... et ne se relève que pour assister, impuissant, aux tirs vers Sylbert Rundine.


"Slade... qu'est-ce que..."

Trois tirs. Trois balles. Trois réussites.
Trois plaies.
Un mort.


"Il est... il est..."

Atom est tétanisé par ce que le mercenaire vient de faire.
Et alors que ce dernier commence à lui tirer de nombreuses balles sur les jointures de son armure, en accompagnant chaque projectile d'un discours bien senti pour rappeler au scientifique ce qu'il est en train de faire, et combien il est tombé bas.


"Tu... je... c'est... vrai..."

Alors que Deathstroke sort, et continue à prononcer ses paroles blessantes à l'intérieur de la chambre minuscule qu'occupait jusque-là Sylbert Rundine... Ray Palmer comprend que le mercenaire a raison.
Il est allé trop loin - il en a trop fait.
Dévoré par la colère et la douleur d'avoir perdu Ryan, de n'avoir pas été là pour sauver ce gamin qui a suivi ce chemin uniquement par sa faute, il a longtemps rongé son frein... avant de se lancer stupidement, un soir de déprime, pour construire cette armure débile, qui n'a aucun sens avec ses pouvoirs et sa vocation. Pire encore, il a même engagé Deathstroke - qui entend maintenant le briser, et sûrement diffuser leur conversation ailleurs.


"Tu as... raison, Slade. Tu as entièrement raison."

Jusque-là apathique, vaincu, figé, tétanisé, il s'est laissé tirer dessus, puis a été brutalement propulsé au sol par la technique de son adversaire.
Cependant, maintenant, il se reprend - lève lentement son regard vers Deathstroke.


"J'ai... commis une erreur. En t'engageant. En préparant tout ça. En vouant une telle haine à ton groupe, et à ce que vous avez fait..."

Lentement, Ray se relève. Il pousse un profond soupir... puis redevient minuscule, pour s'échapper de sa combinaison.
Cette dernière continue de léviter derrière lui, désormais en veille mais toujours active, même si les tirs de Deathstroke l'ont endommagée.


"C'était une erreur - comme de vouloir m'enregistrer. L'armure bloque les communications et les stockages si je le souhaite... et je le souhaite, bien entendu. Tout ce que tu as pu enregistrer, ce sera du bruit blanc et des fréquences incompréhensibles."

Toujours à petite taille, Palmer modifie sa masse pour léviter, à quelques mètres à peine de Deathstroke. L'estuaire L.I.S. s'est vidé dès que les combattants surhumains se sont faits connaître, et la police n'est pas encore intervenue.
Ils ont du temps pour régler leur "différend" - et c'est ce que le scientifique, désormais plus conscient de ce qu'il se passe, entend faire au plus vite.


"Je... je n'aurais pas dû t'engager, je n'aurais pas dû en faire un truc personnel. Je... je suis désolé, Slade, parce que je sais que, maintenant, tu ne peux plus t'arrêter - ton honneur, ou ta folie, t'en empêchent. Je le comprends.
Mais... tu as tué. Ryan, déjà. Sylbert, maintenant.
Même si tu dis agir selon un code - t'es un malade, un assassin. Un taré. Et... ouais, je le suis aussi. Je l'ai été encore plus, quand je t'ai engagé. Je ne suis pas mieux que toi - mais je dois quand même t'arrêter."


Atom soupire, puis serre les poings. Derrière lui, l'armure s'active et lève ses bras, pour menacer Deathstroke avec les multiples armes qui la composent encore.

"Pour Ryan... et même pour Sylbert."

Et, sans prévenir, Ray se précipite vers Slade à petite taille et à grande vitesse - pour en finir une bonne fois pour toutes avec ces terribles souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra

Inscription : 24/08/2016
Messages : 1830
DC : Animateur du Network - Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Vétéran du Network - Freelance
Localisations : Partout et nul part
Groupes : Wilson family - Ravageur
The Network
MessagePosté le: Mar 1 Nov - 13:39

Le changement d'attitude et de discours de Ray Palmer surprit et choqua Slade Wilson. Le scientifique était venu avec tant de haine et de rage à son encontre et à celle de Dwarfstar qu'il ne comprennait pas pourquoi, maintenant que ses vœux étaient réalisés, il changeait de comportement.
Sylbert Rundine a été tué comme il le voulait, un conflit armé entre Slade et Ray était ouvert, pourquoi brusquement ce changement de situation de la part d'Atom ? Se demanda Deathstroke.

Le héros rouge et bleu fit part de son ressentit à son ennemis, comme s'il se livrait lors d'une séance chez le psy, lui indiquant que les enregistrements prit depuis son arrivé étaient tous inutilisables. Ce n'était pas si grave, le mercenaire avait pu enregistrer la justification du meurtre de Dwarfstar ce qui était finalement le plus important.
Atom se confia ensuite sur "l'erreur" d'avoir engagé Slade, il parla de folie, disant à Deathstroke qu'il était taré, intensifiant ainsi la surprise d'un tel revirement de discours de la part du scientifique. Le mercenaire n'était pas à l'aise dans les jeux d'esprits et la psychologie n'était pas son domaine de référence mais pour le coup il était dans l'incompréhension la plus totale vis à vis des paroles que tenait Ray maintenant comparé à ce qu'il avait entendu plus tôt.

En dehors de son armure et à petite taille Atom se mit en position d'attaque. Deathstroke n'avait pus de visuel réel sur son ennemis mais il vit très bien que l'armure vide commandé par Ray le pointait de ses canons. En l'espace d'une seconde Slade fut balayé par une attaque au corps à corps puissante tapant en plein dans le haut de ses abdominaux, lui coupant le souffle et le faisant partir en arrière violemment. Après quelques roulés boulés sur les gravier qui jonchaient le sol de l'estuaire Deathstroke se releva doucement commença par prendre appuie sur l'un de ses genoux.

Après ce nouveau discours Slade allait devoir adaptés ses paroles pour finir par faire comprendre à Ray Palmer la bêtise de son geste en esperant que celui-ci abandonne le combat avant qu'il ne soit trop tard :

Il commença à voix basse - C'est moi le taré, c'est moi qui suis fou, hahaha , elle est bonne putain. Il leva la tête dans la direction d'Atom ayant positionné mentalement l'impact du coup et ayant calculé le degré de l'élan prit pour frapper ainsi que la retombé du corps après l'impact . - Arrête de parler pour ne rien dire et surtout arête de faire ta mijaurée. Ne me parle plus jamais d'honneur car tu n'es pas capable dans ton formidable cerveau de scientifique de comprendre le principe d'honneur. Ne parle pas de folie non plus car ici le fou et le taré ce n'est pas moi ... Slade se releva sentant sa côte flottante gauche fêlée. - C'est TOI !!

Je ne sais pas ce que tu as développé comme maladie mentale avec les années, bipolarité, schizophrénie avec dédoublement de la personnalité ou je ne sais quoi mais bordel Ray tu m'as engagé pour tuer Dwarfstar et tout d'un coup tu t'indignes de son assassina en me traitant de malade et de taré ?? J'AI REMPLIS TON FOUTU CONTRAT ATOM !!!


La situation commençait à passablement énervé Deathstroke, le revirement incohérent du scientifiques irritait le mercenaire au plus profond de lui et plus le temps passait plus il se disait que tout cela n'était qu'une perte de temps inutile et malsaine. Il continua quand même :

- Comparé à toi mon cerveau n'est pas atrophié. J'ai essayé de te faire changé d'avis lorsque tu as voulus m'engagé prétextant de l'argent en récompense mais tu n'as pas voulus. A l'instant j'ai essayé de te faire comprendre qu'il valait mieux pour toi d'abandonné le chemin obscur dans lequel tu t'étais engagé mais tu n'as de nouveau pas écouté. J'ai essayé de te faire reculer et d'empêcher ce combat car jusqu'à présent j'avais un minimum de respect pour toi mais tu ne comprends rien. Ton ego de héros d'Ivy Town sur-dimensionné t'empêche de voir ce qui est le mieux à faire dans ton intérêt et tu te fourvoies dans une quête inutile et à l'issue douloureuse

Slade aura tenté tout ce qu'il pouvait pour arrêter Atom dans son plan de vengeance et de justice. Dans sa main il prépare différentes grenades. Son souffle est revenu, sa côte commence déjà à se réparer d'elle-même, il va mettre fin au combat avec que son adversaire n'aille trop loin.

- J'ai été gentil avec toi jusqu'à maintenant car je n'avait rien à te reprocher mais tes insultes perpétuelles à mon encontre, tes insinuations douteuses sans me connaître m'ont plus que lassées. Et puisque tu sembles vouloir à tout prix ma peau je vais me défendre comme j'aurais déjà du le faire ...

Sur ses mots Deathstoke comme ça à courir en direction d'Atom et de son armure. Celle-ci se mit alors à tirer dans sa direction. Dans un mouvement fluide du poignet, Slade fit tournoyer son bâton de combat électrifié devant lui, interceptant une partie des projectiles que l'armure tirait sur lui. L'autre parties des dits projectiles étaient évité par les diverses cabrioles, sauts rotatifs et autres mouvements d'acrobaties effectués par le mercenaires. L'air autour de lui était ionisé et chargé d'électricité statique. En fin de courses Deathstroke fit un saut périlleux au dessus de l'armure, vide, d'Atom. A la retombé et lorsque sa main passa près du casque du tas de ferraille, le mercenaire lâcha successivement deux mini bombes qui s'engouffrèrent dans l'armure. La première était de type électromagnétique et eut pour résultats de court-circuiter l'armure mais ne ce n'était pas suffisant. La seconde était de type incendiaire et n'allait pas tarder à enflammer d'un feu nourrit et continue l'intérieur de l'armure laissant au mercenaire le temps de ranger son bâton, de prendre l'un des bras de l'armure, le séparer d'un coup de couteau puissant, puis d'envoyer le reste de l'armure grâce à une prise de judo se nommant "Ipon Seoi Nage" droit dans le cagibi du défunt Sylbert Rundine.
L'armure en feu allait sûrement enflammé tout le foutoir du trou à rat dans lequel vivait Dwarfstar et peut être même le faire exploser.

Calmement Deathstroke rangea ensuite son couteau, regarda le gantelet qu'il avait dans les mains, sortit à nouveau son bâton de combat et électrifia le gantelet. Il visa ensuite dans la direction la plus probable d'Atom et activa le gantelet afin que le rayon agrandissant lui fasse retrouver sa taille normale.

- Tu as encore le choix de t'arrêter ici et maintenant Ray. Une dernière chance de stopper une idée foireuse, qui n'aboutirais de toute façon à rien de joli. Menace moi une dernière fois, attaque moi une dernière fois, et tu scelles ton sort pour aujourd'hui. Dans moins de deux minutes la police locale sera là et notre petit combat, s'il continue, risque de faire plus de blessé et de morts que ceux prévu à la base. Personnellement j'appelle ça des dommages collatéraux et ça ne me reste pas sur la conscience mais pourras-tu en dire autant ?

Avec les années Deathstroke s'était ramollis, il y a de ça pas si longtemps il lui aurait mis une branlée mémorable pour lui avoir autant manqué de respect. Et pourtant cette fois-ci Slade retenait ses coups. Peut-être que celui que l'on nommait le terminator avait en pitié l'homme abattu qu'il avait devant lui ? Peut-être se revoyait-il des dizaines d'années plus tôt, l'esprit assoiffé de vengeance et de justice en se disant que si quelqu'un était venu à lui pour lui ouvrir les yeux su ce qu'il faisait comme il était en train de le faire avec Ray Palmer aujourd'hui il n'en serait pas là , il n'aurait pas eut cette funeste carrière et réputation.
Alors c'est ça l'empathie dont ils me parlaient.

Cette sensation étrange d'épargner quelqu'un qui s'était perdu sur un chemin inhabituel que lui connaissait malheureusement trop bien lui fit parcourir un frisson le long de son dos.

Deathstoke venait de passer un cap dans sa vie et sa carrière, il venait de laisser plusieurs chance de rédemption alors qu'il y a quelque temps de ça il aurait châtié avec force et colère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e

Inscription : 21/11/2015
Messages : 513
DC : Mister Miracle - Ch'al Andar - The Bat
Localisations : Ivy Town
Justice society of America
Legion of Doom
MessagePosté le: Sam 5 Nov - 21:11
Les poings d'Atom s'écrasent sur la combinaison de Deathstroke.
Enragé, le scientifique a utilisé ses pouvoirs pour modifier la masse de ses mains et frapper aussi fort qu'il le peut, avec la densité du béton, contre son ennemi. Il veut taper fort, faire mal - mais, au fond, ce n'est pas réellement le mercenaire qu'il veut briser. C'est lui-même.

Après ce coup initial, Slade Wilson se remet et assène un discours agressif, provocateur, plein de suffisance... et de vérité, hélas.
Ray Palmer a foiré. Tout simplement.
Rongé depuis des mois par la disparition de Ryan Choi, un ancien élève qui a pris sa suite comme Atom quand le professeur a abandonné ce monde suite aux erreurs mortelles de Jean Loring, il a cru se débarrasser de sa douleur et de sa colère en refondant la Justice League. Il s'est trompé.

Les récentes crises dimensionnelles puis temporelles n'ont fait que raviver le souvenir de Ryan Choi - en croisant des doubles de ses collègues, en découvrant des exilés du Passé ou du Futur dans ce Présent, il n'a cessé de se rappeler l'absence de son ancien élève.
Et sa terrible, terrible culpabilité, qui n'a cessé de le renvoyer la nuit, en sueur et enragé. Même s'il n'a pas tué lui-même son ancien étudiant, c'est lui qui l'a amené sur la voie de l'héroïsme en acceptant que Ryan l'aide dans ses recherches... et c'est à cause de lui que le jeune homme a fini par voulu suivre son exemple en devenant Atom.

Alors que Deathstroke achève son discours en le prévenant qu'il va arrêter d'être "gentil", Ray se rend compte de ce qu'il fait - et de ce qu'il a fait.
Il a commis une erreur, une terrible erreur. Hanté par cette perte, il a cédé, dans un moment de solitude angoissante, et a forcé la main de Slade Wilson pour chasser Sylbert Rundine. Il envisageait un plan "simple", pratique voire "efficace" - obliger le mercenaire à retrouver Dwarfstar, intervenir au "bon" moment, les vaincre tous deux, et ainsi les incarcérer et venger définitivement Ryan.
Hélas, c'était bien une mauvaise décision... comme de rester, là, à léviter à taille minuscule, en se perdant dans ses pensées et dans ses erreurs.


"Non..."

Toujours figé par la situation et la découverte de la vérité, Ray Palmer observe avec horreur l'attaque de Deathstroke contre l'armure.
En quelques secondes à peine, le mercenaire s'en prend directement à son invention, la brisant, l'endommageant et finalement en lui mettant le feu, avant de l'envoyer immédiatement vers le logement jusque-là habité par Dwarfstar.
Cela n'a duré qu'une poignée d'instants - mais ce fut brutal, terrible, et efficace.


"Slade, je..."

Incapable de bouger, le scientifique est soudain frappé par le rayon agrandissant - et se retrouve immédiatement à changer de taille, contre son gré. Ce qui lui créé une douleur ahurissante, qu'il ne peut s'empêcher d'exprimer par un hurlement terrible.


Cela ne dure que quelques secondes, mais il a bien évidemment l'impression qu'il subit une telle souffrance abominable pendant une éternité.
Finalement, quand le phénomène s'achève, Atom est à taille normale - mais à genoux, éreinté et prêt à s'écrouler.
Il relève cependant un regard plein de haine vers Deathstroke, qui lui laisse le "choix"... entre un conflit terrible qu'il perdra, et une défaite humiliante.


"Je..."

Ray Palmer le hait - de toute son âme.
Il veut l'arrêter, il veut le frapper, il veut le torturer, il veut le faire souffrir pendant des semaines, il veut le faire tomber dans le trou le plus profond, il veut faire oublier jusqu'à son nom et son histoire... il veut lui imposer mille morts.


"Pars."

Sa voix est rauque, un souffle cruel et terrible.
Oui, il veut arrêter Slade - mais les ténèbres ont un peu disparu de son coeur, et la vérité crue s'impose. Il a foiré, il a déconné.
Des innocents sont en danger, il s'est aventuré sur une voie dangereuse et inutile - il a foiré, définitivement. Il n'est pas à la hauteur de la menace, et il ne s'en sortira pas.


"Pars..."

Atom se relève difficilement, esquisse une grimace de douleur. Il se tourne lentement vers l'incendie en cours, se détourne légèrement en entendant les premières sirènes - puis fixe à nouveau son attention sur Deathstroke.
Il pousse un profond soupir, avant d'arracher son masque et de le jeter au sol.


"Pars - je ne t'attaquerais plus, je ne tenterais plus rien contre toi. Plus jamais."

Ses poings se crispent, son coeur se serrent.
Il baisse les yeux, et murmure une nouvelle fois entre ses dents.


"Pars... s'il-te-plaît."

Ray soupire une nouvelle fois, et se détourne de Deathstroke pour s'avancer lentement vers l'incendie - pour faire ce qu'il peut.
Il est vainc, tout simplement.
Le scientifique pensait avoir tout réglé, tout géré, mais il se trompait. Il s'est perdu en cédant ainsi à la haine et à l'avidité, et il a trahi Ryan Choi en étant également responsable de ces dommages et de la mort de Sylbert Rundine. Que ce dernier mérite son sort n'entre pas en ligne de compte.
Une nouvelle fois, Ray est responsable d'une catastrophe - une nouvelle fois, il a du sang sur les mains. Une nouvelle fois, il n'est pas à la hauteur.


(HJ/ Pour ma part, je pense qu'on peut s'arrêter là. Merci beaucoup pour ce sujet super ! Je ne pensais pas qu'il irait par là, mais ça m'a beaucoup plu et je trouve ça passionnant à lire et à jouer. Au plaisir de se recroiser en RP ! Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Contrat : Dwarfstar [Deathstroke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Naxoo : contrat par immeuble vers contrats par appartement.
» CONTRAT
» Changement de contrat Sunrise => Swisscom
» Validité de contrat
» annuler un contrat deja signé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town :: Estuaire L.I.S-