La Bataille de Themyscira [Brainiac : WotFC]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 02/05/2014
Messages : 236
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Sam 18 Mar 2017 - 12:45
Arrow Réunion Justice League : Brainiac révèle son jeu.

Themyscira – une île mythique, source de légendes et de rumeurs, située en pleine Mer Méditerranée.
Accessible seulement par chance ou par autorisation, habitée et défendue par les Amazones, les plus grandes guerrières de l’Histoire, choisies par les Dieux grecs, formée et expérimentée pour gérer tout type de situation ou de menace, la cité est également le foyer d’arts, de culture et de merveilles à nulle autre pareille.
Themyscira – un bijou sur Terre, un havre de paix et de douceur.



Qui est, hélas, menacée par des forces qui la dépassent.
Une semaine plus tôt, la Justice League a découvert que ses récentes aventures ont été orchestrées par Brainiac : ce dernier entend s’emparer de quatre cités terrestres, pour les faire rejoindre sa collection.
Au-delà d’une ville humaine classique, encore inconnue, Brainiac a identifié quatre cités déviantes intéressantes : Gorilla City, Nanda Parbat, Morlaidh et Themyscira – mais il n’en a besoin que de trois. Voulant forcer l’île des Amazones à combattre dans la compétition qu’il entend organiser, et voulant surtout briser et humilier la Justice League, Brainiac a informé cette dernière qu’il attaquerait Themyscira dans une semaine… en guise de défi et de provocation.

Brainiac a aussi révélé une alliance avec Metallo, qui avait délibérément infecté Cyborg quelques jours plus tôt. Cyborg est désormais contrôlé par Grid, une intelligence artificielle néfaste.
La Justice League a été expulsé de la Tour de Garde – et n’a plus de système de communication ou de téléportation. Ils sont perdus, aveugles et immobilisés, et n’ont eu qu’une semaine pour se préparer.
Mais ils sont la Justice League ; même les Dieux baissent les yeux devant eux.

Sitôt expulsé de la Tour de Garde, le Batman a contacté chaque membre de l’équipe pour vérifier leur état, et mettre en place la réplique.
Première consigne : ne pas évoquer l’événement, pour ne pas attirer l’attention ou inquiéter les foules. Deuxième consigne : informer Themyscira. Troisième consigne : se préparer au pire.

Le délai d’une semaine est écoulé, aujourd’hui.
Et sur les plages de Themyscira s’amassent désormais une armée terrible…

… celle des Amazones, prêtes à la bataille et au sacrifice ultime.

La Justice League est présente, avec quelques surprises, mais se place actuellement en retrait, sur demande expresse des Amazones.
Il s’agit de leur combat – de leur île. De leur survie.

Une vive tension règne, bien sûr, sur les plages.
Celle-ci est heureusement ou malheureusement brisée par un craquement sinistre dans l’Espace-Temps, suivi d’un choc sonique abominable.
Un Tunnel-Boum est activé, signe que Grid contrôle définitivement leur ami Cyborg. Un Tunnel-Boum est activé – et fait soudain apparaître une vision terrifiante et tétanisante.




Une armée de robots, forte de centaines de créatures métalliques de différentes tailles, apparaît soudain au-dessus des eaux et sur le sable fin. Brainiac envoie sa première vague.
La Bataille de Themyscira est lancée.


(HJ/ Et voici, le combat commence ! Smile Quelques indications :
1. le sujet sera relancé le 28 mars 2017.
2. vous pouvez nourrir le contexte sur la semaine passée et ce que vous avez fait.
3. prière de laisser Wonder Woman décrire la défense dans la mesure du possible.
4. vous pouvez vous lancer directement dans l’action ou attendre – mais c’est la guerre, Brainiac vous a humilié, donc à vous de voir. Wink
5. les robots sont relativement classiques : ils avancent, tirent et explosent. Pas de résistance particulière, mais ils sont très nombreux.
Bonne chance ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1083
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 18 Mar 2017 - 12:54
Une semaine plus tôt, une réunion de la Justice League a tourné au drame.
Déjà, de nombreuses mauvaises nouvelles ont été évoquées : les départs du groupe d’Atom, de Green Arrow et du Martian Manhunter, les troubles dans le Royaume d’Atlantis et leurs récentes mésaventures. Cela s’enchaîna avec l’attaque informatique sur Cyborg, devenu la créature Grid, maléfique intelligence artificielle qui a bloqué les Héros.
Mais, surtout, ce qu’ils pressentaient s’est révélé être une réalité – un esprit était derrière les attaques contre Gorilla City, Morlaidh et Nanda Parbat. Un esprit qui est Brainiac.

L’extraterrestre a immobilisé les Héros, dévoilé son plan pour enlever diverses cités sur Terre… et a défié directement la Justice League, en annonçant son attaque de Themyscira une semaine plus tard.
Le groupe a ensuite été expulsé de sa base – rejeté, comme des enfants qu’on évacue d’une pièce lors d’une discussion entre adultes.
Brainiac a donc envahi leur Tour de Garde, agressé un camarade et ami, et jeté un gant virtuel au visage du groupe ; la fureur et la rage ne sont pas des mots et des concepts assez forts pour décrire les émotions ressenties par le Batman.

Sitôt qu’il fut téléporté en dehors de la Tour de Garde, ce dernier a filé dans sa Batcave avant de contacter ses alliés, grâce à ses informations confidentielles sur leurs situations.
Si la colère a dicté les premières réactions, tous ont convenu qu’ils devaient s’organiser – et faire profil bas, pour éviter la panique.
Alors que Cyborg incarnait jusque-là l’autorité dans l’équipe, son rapt et les dommages subis du fait de l’attaque réussie de Grid laissent la Justice League sans chef ; le Batman refuse, après plusieurs tentatives infructueuses, de prendre la suite, et le groupe s’auto-gère pour le moment.
Il faudra, à terme, trouver une solution et un nouveau leader – mais plus tard. Quand le monde sera sauvé.


« Ils arrivent. »

La voix lourde et puissante du Chevalier Noir s’élève et est relayée dans les oreillettes de tous ses alliés, réunis ici. Son regard impassible fixe les Tunnels-Boum qui s’ouvrent et libèrent des centaines de robots.
L’image est terrible, mais il contient toute crainte ou toute crispation. Hors de question de donner à Brainiac le moindre avantage.


« Je m’occupe de la première vague. »

Le Batman penche légèrement les commandes devant lui…
… et le Batplane s’avance, lâchant très rapidement quatre missiles qui viennent exploser devant les robots – libérant des dizaines de micro-projectiles, qui anéantissent une partie des premières troupes.
Il jongle avec les commandes, et effectue un looping pour venir se placer au-dessus des troupes Amazones ; autant pour les protéger que pour attendre la suite. Cela demeure leur combat, évidemment.


« Je conseille à la Justice League de frapper en premier – et aux extras d’organiser des attaques discrètes pour le moment. Brainiac s’attend à ce que notre équipe s’oppose à lui… autant attendre avant de lui faire la surprise. »

Si Bruce a toute confiance dans la Justice League pour gérer cette menace, il sait très bien que Brainiac est un danger important.
Pour pallier les départs d’Atom et du Martian Manhunter, il a sollicité autant les réservistes que des… Héros surprenants, qui peuvent apporter clairement un plus dans cette terrible guerre.
Brainiac leur a lancé un défi humiliant ; il n’a pas idée de ce qu’il a déclenché…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 18 Mar 2017 - 16:23
Aquaman était assis autour de la table et écoutait attentivement ce que disait chacun des membres de la Ligue, le  coup était dure pour la JL. En effet Oliver, J'Onn et Atom ont annoncé leur départ temporaire de la ligue, perdre trois atouts durant la même réunion fût compliquer pour la Ligue, mais heureusement Hal revenait parmi eux. Le Green Lantern ne serait pas de trop bien au contraire même si ils n'étaient pas toujours en bon terme Arthur était content de le voir revenir. Après que tout le monde ai eu le temps de parler Cyborg repris en main la réunion.


Cependant, la réunion fût intérrompue avant d'arriver à la fin, Cyborg changea soudainement de forme qui semblait bien plus agressive et dangereuse que tout ce qu'on avait pût voir de lui, mais pas le temps de s'étonner que déjà une explosion envoie tout le monde valsé. Même les plus rapides n'ont pas eu le temps de réagir, sans pouvoir résister un Tunnel-Boom apparût et téléportait de force chaque membre de la Ligue présent. Aquaman fût envoyé prêt de l'océan Atlantique, le roi atlante était sonné et encore perturbé parce qu'il venait de se passer.

Au début il eu du mal à se relevé il devait y aller progressivement, une fois debout il se servait de son trident comme appuie puis regagnait l'océan. Une fois dans l'eau son corps pouvait enfin se remettre d'aplomb quelque chose de grave se passait, l'ennemi avait maintenant le contrôle de la tour de Gaie ce qui peut vite devenir un problème. Nageant dans l'océan Aquaman savait qu'une guerre se préparait comme l'avait dit brainiac. Afin d'aider ses amis il décidait d'aller rapidement en direction de Poseidonis.


Arriver sur place cinq soldat le pointaient avec leur lance l'obligeant à lever les mains en l'air et lâcher son trident. C'est sous bonne escorte qu'il traverssait la ville qu'il dirigeait. Les habitants étaient tous à chuchoter ou le regarder avec mépris, c'était difficile pour Arthur lui qui les chérissait comme des membres de sa famille. Personne n'avait repris le throne d'Atlantis les habitants avait élus un conseil qui dirigeait la ville. Ammener devant eux comme un vulgaire prisonnier, mis à genoux il les fixait avec un air déterminé.


« Bien toi ancien roi déchu, malgré ce qu'on t'avait dit tu es revenu et j'ose croire que tu n'est pas assez fou pour le faire sans véritables raison. Alors parle vite et après vas-t-en. »

«  D'accord dans ce cas j'irais droit au but, je viens vous voir malgré mon interdiction de territoire car quelque chose d'important se prépare à la surface. Avant de me dire que cela ne vous concerne pas écoutez moi jusqu'au bout. Un ennemi puissant de la Ligue des justicier viens de faire son apparition il souhaite prendre le contrôle de la planète entière, pour ce faire il compte conquérir les cités les plus importantes.

En prenant le contrôle de ses cités il n'aurait plus personne en mesure de pouvoir l'arrêter, si vous le laissez faire Atlantis, que dis-je ? Tout le royaume des océans sera compromis, il viendra vous trouvez et vous balaillez et ne pensez pas avoir une chance contre lui sans organisation et aide.  C'est pourquoi je sais qu'elle est sa prochaine cible, je vous demande donc l'autorisation d'emmener une partie de votre armée pour le combattre et arrêter sa folle course. »


« Pour quelle raison pensez-vous que nous accepterions de vous laissez une partie de l'armée Atlante ? »

«  Peut-être parce que vous êtes moins bête que prévu ? Croyez-vous vraiment que je serais venu me mettre à genoux devant vous sans raison valable ?  Laissez moi trois cents hommes, tous armés et équiper pour une guerre sur la surface. En échange je ferais ce que vous voudrez. »


«  Dans ce cas prouvez-nous que vous vous souciez vraiment des habitant d'Atlantis. Reprenez ce thrône dirigez cette ville, mais coupez tout les liens que vous avez avec la surface et ses habitants. Prouvez-nous que vous êtes prêt à considérer ces habitant comme votre famille et que vous ferez tout ce qui est en votre pouvoir pour leur sécurité. »



« Parce que vous pensez que je suis ici pour m'amuser ? Ben dites moi je ne sais pas qui vous à mis à ce poste mais il est temps que je revienne. Donc oui j'accepte votre deal, je ne mettrait plus les pied à la surface le temps de remettre tout en ordre dans ce royaume qui part en sucette depuis mon départ. »


Arthur n'aimait pas beaucoup ce chantage à vrai dire ça l'énervait pas mal, si il ne pouvait plus aller sur terre cela veux dire plus de JL. Ce détail le gênait avant d'être un groupe de héros la Ligue est sa deuxième famille, un endroit où il n'est pas jugé pour ce qu'il est. Un endroit où chaque membre, même ceux avec qui il à le moins d'affinité, compte comme un frère. Cependant, une guerre ne se gagne pas avec des paroles, mais avec des sacrifices.

« Bien en faisant abstraction de votre arrogance nous acceptons de vous donnez cents hommes armés et équiper pour combattre à la surface. Maintenant gagnez cette guerre et on verra si vous reprenez vos fonctions de roi. »

------------------------------------------------------------------------------------------------

Le lendemain Aquaman avait donner rendez-vous aux soldats prêt d'Atlantis une petite réunion avant la bataille s'impose.  Devant lui se trouvait trois cents soldat motivé et prêt au combat, le roi d'atlantis se tenait droit devant eux, en les regardant d'un air sérieux. Voilà une nouvelle fois il allait conduire cette armée au combat et montrer la puissance des Atlantes.

« Bien écoutez-moi tous ! Tout d'abord je vous remercie d'être venus combattre à mes côtés aujourd'hui on vas mener un combat difficile, tout d'abord parce qu'il ce passe à la surface et ensuite chez les amazones qui ne sont pas favorables aux hommes.  

Arriver sur cette plage nous passerons par les  côtés laissant les amazones aller au front, le but principale de notre manœuvre est de forcer l'ennemi à se retrancher sur le milieu des terres. La Ligue sera présente pour nous venir en aide biensure, nous serons là pour l'assister le mieux possible, piéger l'ennemi et forcez-le à se replier sur lui-même.

Une fois au milieu de l'île les amazones et la ligue en feront leur affaire, ensuite on devra empêcher les renforts ennemis d'arriver. Ils passent par les airs au dessus de l'eau, on se battra sur deux fronts mais on en est capable après tout nous sommes des Atlantes montrons-leur ce qu'on en fait de leur batailles. »


Aquaman avait pour but d'expliquer le plan et de les motivés pour qu'ils donnent le meilleur d'eux même il savait très bien que certains allaient mourir, et eux aussi le savaient. Avant de partir il posa ses deux mains sur sa tête en fermant les yeux, en attendant quelques minutes le groupe de soldat se mis en route.  En chemin un groupe d'animaux marins en tout genre les rejoignaient, des requins, des orques, des calamards géants ainsi qu'un grand nombre d'autres espèces marines.  

Prêt de l'île Aquaman demandait aux animaux d'attaquer tout les robots qui volaient à leur porté, ce qui donnerais un grands coup à l'unité de renfort ennemi.. De la plage on pouvait voir des grands requins sauter hors de l'eau et broyer des robots ennemis au vol, les laissant s'occuper de leur arrières Aquaman mis pied à terre suivis de son petit groupe d'hommes. Devant lui se trouvait le groupe d'amazones.


«  Salutations je sais que vos guerrière son redoutables et puissantes, je sais aussi que votre île est interdite aux hommes mais laissez-moi vous venir en aide. »


En écartant les bras Aquaman donnait l'ordre à ses soldats de se positionné de façon à mettre leur tactique en place ,  chacun savait quel rôle il avait à jouer. Sur place Batman était déjà présent ce qui ne pouvait être qu'un avantage.  Batman avait ouvert les hostilité en attaquant le premier aider de son Batplane, sans perdre de temps Aquaman partit à l'affrontement envoyant ses soldats détruire les flans ennemis.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3996
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 19 Mar 2017 - 8:04
Brainiac.

Brainiac les avait manipulé. Brainiac avait fait en sorte qu'ils soient réunis ici et maintenant, à l'endroit même où il avait réussi à se câbler sur le malheureux Victor Stone et à le transformer en une simple courroie de transmission pour ses ordres.

Prisonnière du système de défense créé par les efforts conjugués de l'artiste suprême de l'évasion et du Chevalier Noir, Jade ne pouvait que serrer les dents et maudire Brainiac. Et se maudire elle-même : Brainiac, pourquoi n'y avait-elle pas pensé ?

Le collectionneur fou. Qui déploie son intelligence suprêmement malsaine aux fins de mettre sous cloche quelques cités de plus... pour qu'elles finissent par prendre la poussière quelque part sur son vaisseau.

Elle aurait bien glissé ses mains de part et d'autres du cou du vilain et serré jusqu'à ce que mort s'ensuive.

Car Jade était désespérée et comprenait l'horreur de leur situation : Victor était contre eux, la Tour de Garde était contre eux. Autrement dit, ils étaient à la merci d'un être qui n'avait aucune pitié et qui connaissait tous leurs secrets et faiblesses et ce grâce à leurs propres systèmes...

... et les justiciers ne durent leur survie qu'à l'incroyable arrogance de Brainiac : il leur expliquait leur maître-plan et les encourageait à devenir les témoins de l'affreux génocide qu'il prévoyait sur Themyscira.

Comme si leurs efforts conjugués n'y pourraient rien. Comme si l'agitation et les efforts de la Ligue de Justice ne pourraient qu'accroître le plaisir de Brainiac.

Le tout pour qu'au final seules 5 cités survivent au meurtre stellaire que le vilain se proposait de commettre.

Chassée de la Tour de Garde, avec une belle épée de Damoclès qui allait s'abattre sur sa propre tête une semaine plus tard, Jade était au comble du désespoir : que faire, alors que l'on était isolée du reste du groupe ? Que faire face à une telle menace ?

*
*  *

Batman les avait réuni un à un et avait organisé leur transport sur Themyscira. Les amazones avaient pris au sérieux la menace et avaient réuni leurs forces sur la plage. Une formidable troupe de combattantes aguerries.

Jade avait décidé, pour ce combat, de demander à revêtir la tenue traditionnelle des amazones. Ce combat, elle voulait le mener sous les couleurs de Themyscira, pour mieux se souvenir de ce qu'ils comptaient protéger. Et elle se mêla à la troupe, attendant de recevoir des ordres, tremblant dans ses sandales, terrorisée à l'idée de l'attaque que Brainiac était sur le point de mener...

... car ce dernier voulait en plus qu'ils aient passé la semaine à ne pas dormir, à se morfondre, à pleurer et à s'angoisser.

Et Jade le confessait : en dépit de sa peau et de ses pouvoirs, elle n'était qu'une habitante de la terre... et même les méta-humaines pouvaient ressentir la peur. Peur de mourir. Peur de voir mourir les autres.

Et sur cette plage paradisiaque, elle baissa les yeux et se dit que - bientôt - le sable allait se gorger du sang de ses alliées.

*
*  *

Quand le Tunnel-Boom (comment Brainiac osait-il se servir de LEUR technologie ? Comment osait-il faire usage de Cyborg pour ce qu'il n'était pas : comme d'une simple interface ne servant qu'à transmettre ses ordres et ses caprices ?) s'ouvrit, laissant apparaître la formidable troupe mécanique, Jade eut peur. Cette guerre lui en rappelait une autre. Celle des Durlans. Celle qui avait vu la disparition de Ray...

Elle transpira à grosses gouttes et entendit dans son oreillette le plan de Batman. Elle opina du chef : suivre les ordres de Batman, très bien...

Le Batplane attaqua. L'armée d'Aquaman fit de même. Et elle ?

Elle n'avait ni avion, ni armée, et souhaitait n'être - pour ce combat - qu'une amazone (bien qu'un peu trop petite, chétive et verte pour l'être) parmi les autres.

Mais les tirs nourris des innombrables belligérants mécaniques la ramenèrent à la raison et à la réalité : trêve de palabres ! Si elle voulait limiter le nombre de morts, elle allait devoir appeler la Starheart et son pouvoir !

Jade mit un genou à terre et se concentra pour créer un bouclier vert juste devant les amazones - tant pour protéger ces dernières - que pour gêner la progression des machines. Et elle se concentra pour que le bouclier recule en direction des soldats mécaniques et les repousse... Jade se disait qu'au corps à corps les amazones étaient imbattables mais risquaient plus d'être en difficulté contre des armes à feu ou à énergie. Et elle supposait que les archères puissent tirer en cloche au dessus du mur et faire mouche, contrairement aux mécaniques de Brainiac...

Mais le soleil risquait néanmoins de ne pas se coucher, ce soir, pour tout le monde...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Mar 2017 - 20:17
Le sang de Firestorm, le sang de Jason, celui de Ronnie, bouillonnait sous le feu de la colère.

Le regard dur vers l'océan, l'Homme-Nucléaire se tenait là, avec ceux qui avaient répondu à l'appel, en retrait des honorables et menacées amazones, Jason ne désirait qu'une chose : se battre pour en découdre. Et l'esprit dominant de Firestorm, Ronnie, avait du mal à calmer ses pulsions violentes, ce qu'il faisait avec sagesse habituellement.

Les temps étaient durs et le renversement de situation brutal : la Ligue n'était pas en train de traverser ses meilleurs moments lorsque Brainiac les avait dépouillé de tout : leur base, leur technologie, leurs données et surtout, l'un d'entre eux.
Firestorm ne faisait pas parti des rangs de la Justice League depuis longtemps : il y était depuis peu mais cela ne changeait rien. C'était chacun des membres de la Ligue qui se sont faits planter un couteau.

Jason et Ronnie avaient un grand respect pour Cyborg, et le voir de l'autre côté n'était pas facile. Et l'on connaissait l'étendu de ses capacités, c'était mauvais pour eux.

Savoir toute la technologie de la Ligue aux mains de ce psychopathe surdoué ne plaisait pas à Ronnie, contrariait beaucoup Jason.  Savoir le monde menacé par cela, dont le peuple des Amazones qui risquaient beaucoup aujourd'hui énervait Firestorm.
Voir cette armée interminable de robots remarquables n'améliorait rien.

L'action commençait. La bataille sera compliquée mais tous espéraient une chose : que ce soit la dernière contre cet ennemi et que l'issu leur soit favorable. Le navire aérien de Batman fusait déjà dans le ciel, le bruit de ses explosions venant recouvrir celui des pas de l'armée de métal.
Aquaman se montra avec son armée, et déjà les capacités de héros se faisaient remarquer ci et là.

Levant les yeux vers le ciel, Firestorm s'envola et constater le champs de bataille sur le même niveau que la vision du Batman.

Ca sera interminable. Et compliqué de tout exterminer avant la première victime, remarqua la voix de Ronnie dans l'esprit de l'homme-nucléaire.

Firestorm leva une main, dirigée vers la mer grise de robot, et une vague d'énergie pure s'en échappa pour la frapper, détruisant une petite poignée de machine.

On y arrivera, répondit simplement le héros d'une voix ferme.

Cependant, Jason le voyait aussi : ils pourraient tous frapper, il y en aura toujours plus. C'est pourquoi le regard de Firestorm parcourait toute cette armée, l'armée des Amazones, que la Ligue, d'Aquaman, en quête d'un plan, une idée, n'importe quoi qui leur permettrait de frapper plus fort, plus gros.

La vitesse de vol de Firestorm augmenta, doubla, tripla, pour finalement le voir atteindre son plafond de 100km/h, descendant vers le sol, mains en avant. De ses mains se dégageaient de l'énergie qui vint bientot frapper plusieurs d'entre eux en quelques secondes.

Ta vitesse n'enlèvera pas la quantité, lui avisa Ronnie. Et te voila près de la mer, à leur portée, l'un d'entre eux pourrait te noyer.

La voix portante de Firestorm se fit entendre jurer. Agacé, celui-ci remonta vers le ciel, jetant une frappe d'énergie sous l'énervement.
Mais il avait raison : Firestorm pouvait frapper, encore et encore. Mais cela suffirait-il à surmonter l'armée ?
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 15/06/2016
Messages : 317
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Lun 20 Mar 2017 - 10:27

Bon, je sais, côté discrétion j'avais complètement raté mon coup avec mon déguisement de barbare vikinisé, ma grande épée à deux main cousine des Claymores ancestrales des Highlanders et mon A4 transformé en bouclier rond. Je voulais passer inaperçu dans les rangs des Amazones, mais ma taille et mon attirail faisaient tâche ... Enfin toujours moins que si j'avais ma tenue pourpre habituelle.

Mais quoi !?! Batman m'avait contacté et m'avait dit d'être discret histoire de faire une surprise à l'ennemi du moment, un certain Brainiac, drôle de nom, qui devait attaquer l'île aux gonzesses de Diana, et comme je ne refuse jamais une bonne petite partie d'échanges musclés, je lui ai répondu que je les rejoindrai là bas directement sans me faire remarquer. Alors, comme je connaissais l'endroit pour y être déjà allé, j'y étais l'heure qui suivait et quand les guerrières se sont massées sur les plages, je me suis mêlé à elles.

Bien sur qu'elles m'ont tout de suite reconnu, enfin que j'étais pas une femme, mais à part des regards soupçonneux et hostiles, je n'ai pas eu trop de remarques désobligeantes vu que je n'étais pas le seul représentant du sexe opposé et proscrit sur les lieux. Et puis l'arrivée de l'ennemi les a tout de suite détournées de ma personne.

Parlons de leur arrivée à ceux là ! Qui leur a donné la possibilité d'user des BoomTubes ou assimilés ?!? Je vous le demande hein !?! Dites moi qui que je lui tire les oreilles et plus si pas d'affinités !!! Et puis regardez moi ça !? De pâles copies des Paradémons de mon père, une parodie hétéroclite à peine capable de tenir sur ce qui leur sert de membres locomoteurs et tirant comme des mauviettes !!!

Je profitais de la stupeur de mes voisines pour avancer vers le premier rang, le second plutôt en découvrant ma petite rainette préférée qui établissait un bouclier protecteur devant nous. Brave petite va !

Je me tenais donc derrière la première ligne, planqué plus ou moins par deux grandes godiches musculeuses carapaçonnées et observait nos alliés et nos ennemis.

Il y avait déjà du monde au contact, Batman et son appareil qui avait ouvert le bal du ciel et, surgie des eaux, une tribu d'hommes amphibies qui prenait les unités en tenailles et ravageant leurs flancs allègrement. Les boites de conserve tombaient en pièces détachées, mais il en sortait toujours plus des vortex qui tiraient sans discontinuer sur leurs adversaires sans se soucier des pertes qu'elles subissaient.

Leur masse avançait inexorablement vers la rive en pataugeant dans l'eau et les efforts de la petite Jade pour les repousser semblaient bien futiles ...
Appuyé sur la poignée de mon épée fichée en terre, le bouclier dans le dos, j'observe la bataille, repérant les failles et les faiblesses des machines stupides et lentes y allant de mes commentaires tout haut pour faire profiter de mes découvertes mes voisines. Connaître son ennemi est un gage de victoire, ou du moins de survie.

Les gros sont plus lent mais plus costauds, ils ont une faiblesse aux articulations des bras et à la base du cou. ceux qui ont des cornes perdent leurs moyens si on les coupe et les crapauds avec leurs capuches ont des champs de visions restreint sur le devant. Les plus dangereux au corps à corps seront les plus petits, ils sont rapides ...

J'essuyais un regard mauvais des deux grandes perches devant moi qui se retournèrent, puis quand elles y regardèrent à nouveau elles approuvèrent d'un hochement de tête mes remarques, passant le mot à leur proches qui diffusèrent le message de rangs en rangs.

J'étais calme en surface, mais je trépignais intérieurement de me jeter dans la mêlée, à l'épée ou en armure. Mais la chauve-souris avait été claire dans ses ordres, ceux qui n'étaient pas de la JLA devaient rester sur leur réserve pour créer la surprise au bon moment.
N'empêche que ça me mettait la rage de regarder le spectacle sans rien faire qu'attendre surtout en voyant l'autre là qui s'était élevé en l'air et venait de faire un plongeon pour les mitrailler ... Pas juste Pourquoi on est encore sur la touche nous ? Juste pour regarder et applaudir ?!

Mais vu la vitesse où ils commençaient à avancer, je ne doutais plus que nous allions pouvoir nous en tailler une tranche dans pas longtemps, et inversement.

Une nuée de flèche assombrit le ciel et alla s'abattre sur les rangs ennemis, ne provoquant que peu de dommages au final. Seul un tir direct dans ce qui leur servait d'yeux où au niveau des zones d'articulation pouvait les abattre. Les flèches ricochaient sur leur métal, parfois s'inséraient entre deux pistons musculaires, ce qui les ralentissait un peu juste le temps qu'ils s'en débarrassent, mais très peu réussirent à leur causer des dommages sérieux. Si les amazones avaient utilisé des pointes explosives, ça aurait pu faire mal, mais là ...
Personne n'a de grenades dans le coin ? Demandais je ...


Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Mar 2017 - 12:18

" Diagnostic en cours. " La voix, mécanique et monocorde, résonne dans le vaisseau.

" Systèmes défensifs : En ligne. " Les lumières se rallument.

" Systèmes d'occultation : En ligne. " Un petit vrombissement s'élève, subtil.

" Modules de déplacement : En ligne. " Les volets glissent sur la coque pour dévoiler une orbe bleue et verte drapées de filets pâles glissant à sa surface, une bille flottant devant le soleil lointain, couvrant péniblement sa clarté comme l'enfant couvrait l'horizon de son doigt et se prétendait roi du monde.

" Tout les systèmes auxiliaires sont en ligne. Le Rédemption est pleinement opérationnel. Coordonnées vérifiées. Galaxie : "Voie Lactée". Système : "Solaire". Nous pénétrons l'orbite de la planète "Terre". Formes de vie pensantes technologiquement primitives et génétiquement inférieures détectées à la surface. Les modèles indiquent un nombre exceptionnel d'anomalies biologiques, physiques, énergétiques et technologiques à la surface. Présence d'un cimetière de vaisseaux de combat de races technologiquement évoluées en orbite. Détection d'une station orbitale émettant des signatures énergétiques indiquant l'utilisation de technologies semblables à Apokolips ... "

La voix du Contrôle se tut un instant, avant de revenir.

" Plan d'action recommandé : Déploiement des pylônes. Oblitération planétaire. Almerac ne peut cautionner cette aberration parmi les étoiles... Impératrice, vos ordres ? "

Maxima d'Almerac se tenait, droite et fière sur le pont du vaisseau, et balaya d'un geste dédaigneux l'opinion du Contrôle.

" Sur cette aberration se tient le futur de l'Empire. " répondit-elle, sibylline, " Que l'avant-garde se tienne prête à partir. Il y a sur cet astre une menace à éradiquer, et je mènerais personnellement l'offensive. "

Magistrale et théâtrale, dans la plus pure veine des pur-sangs d'Almerac, elle se retourna, accompagnée par sa cape, et se dirigea vers l'endroit où se réunissait les forces qui allait débarquer sur la planète.

Sazu n'était pas d'accord. Ceux du Conseil qui étaient dans le secret n'étaient pas d'accord. Le capitaine du vaisseau et la majorité des officiers n'étaient pas d'accord.

Mais elle était l'Impératrice d'Almerac, et sa volonté était celle de l'Empire et du Peuple d'Almerac, point à la ligne. Si le Batman avait contacté Maxima et lui avait expliqué à quel point la situation était désespérée et ne pouvait être résolue avec les frêles capacités de la Terre, alors, en tant que protectrice de la Terre, elle pouvait consentir un modeste sacrifice. Il fallait voir cela comme un investissement pour l'avenir, car Superman et les héros de la Terre ne pourraient que constater que Maxima, hautaine et imbue de sa personne, zénith de la perfection universelle, n'était pas l'une de ces stupides conquérantes comme pouvait l'être Darkseid. Elle pouvait "faire le bien". Elle pouvait s'abaisser à leur niveau.
Peut-être pourrait-elle même un jour leur faire voir tout ce que la Terre aurait à gagner à rejoindre le concert des nations galactiques...

Mais en attendant, avec la subtilité typique d'un empire galactique venu aider une bande de primates attardés, la voix du Contrôle, d'une absence d'émotion admirable et d'un ton presque robotique, trouva directement le chemin des communications du Batplane. Cela avait été de la pénétration directe et violente permise par les instructions de Maxima quant à quoi viser - Car se frayer un chemin dans un seul appareil était bien plus rapide et discret que d'essayer de frapper toutes les formes synthétiques sur la plage ... - mais on ne pouvait peut-être retirer aux Almeraciens qu'ils avaient peut-être fait exprès de s'inviter d'eux-même sur les communications, sans demander au préalable. Peut-être le privilège de celui qui, loin de chez lui, ne faisait que suivre les directives impériales sans trop accorder de crédit à ceux à qui les directives s'appliquaient.

" Batman, ici le Contrôle du croiseur alméracien Rédemption. L'Impératrice Maxima m'a ordonné de suivre vos directives. Nous sommes en orbite et nous attendons vos ordres. L'Impératrice supervise elle-même un atterrissage qui devrait avoir lieu dans quelque dizaines de secondes ... Quant à nous, nous pouvons braquer nos armes dans votre direction ou vers la station ennemie. Nous avons des faisceaux disrupteurs à gravi... Ahem ... Excusez-moi. Nous avons plusieurs armes capables de faire de très, très gros "boums" ... Je me dois néanmoins de vous mettre en garde contre un bombardement direct : nos modèles les plus optimistes prévoient un cratère de deux cents kilomètres de diamètre et une déstabilisation durable de votre atmosphère... Je suggère d'attendre quelques mois en évacuant la population de votre planète sur un astre voisin. Nous serons en mesure de déployer nos armes d'extermination planétaire pour circonscrire définitivement la menace. "

Bon, évidemment, il y avait aussi tout le matériel connexe propre à un vaisseau de combat évolué, notamment les techniques de piratage évoluées ou ... Et bien ... beaucoup de choses ... Mais la subtilité n'était pas vraiment le fort de la civilisation venu d'ailleurs ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Mar 2017 - 16:40
Hal sauta sur ses pieds quand il se rendit comptes que quelques chose n'allait pas avec Victor, mais il était déjà trop tard. Malgré le flash de puissance verte qu'il relâcha de son anneau, il n'avait aucune chance de briser la barrière qui s'était soudainement élevée autour de lui. Une barrière conçue par Batman et Mister Miracle était, par nature, impénétrable. Même par l'arme la plus puissante de l'Univers.

Comme les autres, Green Lantern ne put qu'observer la scène avec une fureur grandissante, mains serrées en des poings de rage impotente et aura brillant intensément autour de lui pour marquer son émotion.

Brainiac!

Comment ne l'avaient-ils pas vu avant?! Ce n'est pas comme ce type faisait dans la discrétion!

COmme tout bon villain, Brainiac leur sorti l'intégralitée de son plan sur u8n plateau, mais l'enfoiré avait si bien tout planifié que, même s'ils savaient EXACTEMENT ce qui allait se passer, ils seraient incapable de faire quoi que ce soit pour l'empêcher.

Ou du moins, c'est ce que Brainiac croyait. Et comme tous les vilais intersidéraux qui avaient essayer de conquérir/détruire la Terre par le passé, il commettais la même erreur.

Sous-estimer son adversaire.

Et c'est là qu'ils devraient jouer contre lui. Les humains, Metas ou non, son 100 fois plus résistants et difficile a exterminer que l'on peut le croire a première vue. D'Accord, quand tout va bien dans le meilleur des monde, l'humain a tendance a être égocentrique et cruel parmi sa propre race, mais mettez-les devant une menace qui touche la terre entière, et soudainement, ils commenceront a se battre comme un seul peuple. Ils avaient repoussés Darkseid, par le passé, et Brainiac, malgré son opinion surboostée de lui0-même, n'était guère différent en essence.

Alors après avoir été littéralement chassé de la Tour de Garde, Hal de perdit pas une seconde a prendre la direction d'Oa pour demander des renforts. Pas question qu'il laisse Brainiac détruire la Terre sans au moins essayer de l'arrêter!

*
* *

"Je suis désolé, Hal Jordan, Green Lantern du Secteur 2814, mais il tu devras affronter seul cette menace contre ton monde natal."

Les paroles du Gardien, qui se tenait en porte parole du conseil, étaient froides et dénuées de toute émotions. Hal serra les poings a ses côtés, frustration et colère peintes sur son visage. Comme toujours, les Gardiens le laissaient tomber, et il devrait se débrouiller par lui-même! Non! Ces petits gnomes bleus DEVAIT entendre raison, voir a quel point la situation était critique! Hal tenterais une dernière approche.

"Vous ne pouvez pas abandonner la Terre a son sort! Vous, plus que tout autre, savez a quel point elle est importante dans l'univers! Si elle est détruite, les répercussions a grande échelle seraient catastrophique, et vous en êtes conscient! Pourquoi refuser de me laisser prendre des hommes pour les mener au combat et protéger ma planète natale? Avec l'appui du Corps, nou battront Brainiac, je n'en ai aucun doute!"

L'un des autre Gardiens, pas le porte parole, posa un regard pensif sur Hal après son discours, et il y avait une vague de murmures entre les autres membres du Conseil. Hal, se tenant rigide et impatient, mais contenant ses émotions, ne pouvait qu'attendre le verdict final. Et espérer qu'il serait positif. Ce fut cette fois-ci Gantet qui prit la parole et parla pour le conseil. Le seul membre du Conseil qu'Hal appréciait, et il en fut profondément soulagé.

"Hal Jordan, tes paroles son pleine de sagesse." Commença la Gardien d'u8n ton plus animé que ses collègues, mais toujours détaché, a un certain niveau. "La situation Galactique actuelle ne nous permet pas d'envoyer des troupes en grand nombres vers la Terre. La crise que vous affrontez est, tout de même, de nature locale."

Hal était sur le point de protester, mais Gantet leva une petite main bleu pour le stopper. Hal pouvait presque croire qu'il souriait même si son expression ne changeât pas.

"Cependant, il nous est possible de t'accorder la réquisition d'un petit contingent de Green Lanterns pour t'aider dans ton combat. Choisis sagement, Green Lantern de la Terre."


Hal sourit largement et baissa brièvement la tête en signe de respect devant le Conseil des Gardiens. Même une dizaine de Green Lanterns seraient mieux que rien.

"Merci, Gardiens! Vous ne le regretterai pas!"

Et sur ces mots, il s'envola et s'activa a recruter les dix Green Lanterns qu'il emmènerais sur Terre avec lui. Il avait déjà les candidats parfaits en tête.

*
* *

L'île de Themyscera apparut sous eux après leur entrée dans l'atmosphère. Hal Jordan stoppa quelques centaines de mètres dans les airs et leva une main pour stopper ses collègues. Kilowog se tenait a ses côté, comme un roc solide et il était plus que content d'avoir l'un de ses meilleurs amis a ses côtés.

"Green Lanterns, nous y voilà!" Commença-t-il alors qu'il fit face à la dizaine qu'il avait recruté. "C'est ici sur l'Île des Amazones que la Bataille pour la survie de la Terre prendra place! Je ne peux pas garantir que chacun d'entre vous s'en sortira vivant, ou même indemne, mais je suis très satisfait et honoré de vous compter parmi nous en tant qu'allié contre les forces de Brainiac!"

Une vague d'approbation passa à travers la petite foule et Hal se senti plus que revigoré par la vue de ses amis et collègues si prêt a mettre leur vie dans la balance pour aider a sauver son monde. Après une minute, il leva une main gantée de blanc pour demander le silence et ajouta, souriant mais le regard sérieux et déterminé.

"Montrons-leur comment on se bat, Green Lanterns! Montrons-leur de quoi le Corps est capable! En avant, et que la bataille commence!"

Et comme une pluie d'étoile filantes vertes, la petite troupe de Green Lanterns descendit vers l'île comme un seul homme, et Hal put tout de suite voir que la bataille était sur le point d'être lancée. Elle avait même déjà commencé. Il lança par-dessus son épaule vers ses compagnons.

"Attaquez les plus gros! Détruisez-moi ces robots!"


Lui-même se dirigea directement vers l'un des énorme robots et dans la même temps créa autour et devant lui une énorme projection qui ressemblait à une copie verte et lumineuse des machines qu'ils attaquaient. Le fracas qui s'ensuivit quand les deux titan se rencontrèrent fut gigantesque et l'explosion de pouvoir qui en résultât était à couper le souffle.

Et cette scène se répéta en plusieurs autres points, là où d'autres de ses robots géants se trouvaient.

La bataille prenait vraiment une tournure cataclysmique avec l'arrivée de Hal Jordan et les autres Green Lanterns.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 236
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Mar 28 Mar 2017 - 10:10
La guerre est déclarée.
La guerre est déclarée, et elle est totale.

Alors que les Amazones chargent directement les premières troupes de Brainiac, envoyées sur les eaux mais aussi sur les plages, ardentes et violentes dans la défense de leur chère patrie, les membres de la Justice League ne se laissant pas démonter.
Un défi à l’équipe et à la Terre a été lancé par Brainiac ; il sera relevé, et l’extraterrestre le regrettera amèrement.

Si le Batman a agi en premier, anéantissant une première partie de la vague initiale d’attaquants volants grâce à son Batplane, Aquaman a joint ses troupes à celles de Themyscira.
Trois cent Atlantes, surarmés et surdéterminés, prennent les robots en tenaille, les repoussant par les terres. Des dizaines d’animaux marins croquent, agressent, écrasent également tout ce qui a l’audace de passer sur et dans les eaux.
En parallèle, Jade a créé un bouclier, protégeant autant les Amazones des attaques directes que repoussant les créatures mécaniques… vers les alliés d’Aquaman, mais pas uniquement. Dans une action conjointe, Firestorm abat un travail fantastique en utilisant ses terribles énergies pour des tirs lointains, en récupérant ainsi les robots repoussés par Jade pour les briser.
Si Orion demeure en retrait, attendant avec la deuxième vague d’Amazones pour fondre avec elles vers l’ennemi, étant ainsi le seul à respecter la consigne du Batman, l’autre alliée surprenante de la Justice League attaque directement. Alors que l’ordinateur du vaisseau Rédemption contacte le Batplane, Maxima et une partie de ses troupes débarque sur Themyscira pour préparer sa bataille. Elle sera la troisième vague, mais n’aura sûrement pas à attendre longtemps.
Enfin, Hal Jordan mène un bataillon de dix Green Lanterns contre les robots. Avec les plus forts, les plus expérimentés, les plus terribles du Corps, il créé un chaos indescriptible en fondant depuis les cieux, participant ainsi à la fureur de la contre-attaque.

Et cela fonctionne.
Les robots sont brisés, anéantis, bloqués – et repoussés.

L’invasion est repoussée. La première vague se disloque, et l’espoir grandit dans les cœurs des guerriers : les pertes sont après tout minimes, les Amazones développent une fureur et une réussite extraordinaires.
L’espoir grandit, oui – avant d’être écrasé.

Le Tunnel-Boum, toujours ouvert, crépite un peu plus, un son de fin du monde se fait alors entendre, tandis que quelque chose en sort…

douze super-avions s’en échappent ainsi, et bombardent directement les premières lignes des Amazones. Si ces dernières sont toujours protégées par le bouclier de Jade, ce dernier est légitimement repoussé et doit se replier.

La première ligne des Amazones est elle-même lourdement touchée par la contre-offensive, et de nombreuses guerrières périssent malgré la protection incarnée par Jennie-Lynn Hayden.
Hélas, il ne s’agit pas du seul nouvel élément sur le champ de bataille… car, très vite, trop vite, de nouveaux adversaires émergent du Tunnel-Boum.

Une partie se dirige directement vers les Amazones et le bouclier créé par Jade…


… et frappe, lourdement, violemment les troupes, avec deux monstres mécaniques de chaque modèle.

Une autre partie file, elle, directement vers les Atlantes…


… et frappe avec une violence irraisonnée, avec cette fois-ci trois créatures robotiques pour chaque modèle.

En parallèle, deux nouvelles unités sortent directement du Tunnel-Boum…

… et s’en prennent directement à Firestorm et au Batplane, dans un tir nourri et ultra violent.

Surtout, deux nouveaux Tunnels-Boum s’ouvrent dans deux autres endroits – Grid est en forme, et Brainiac semble n’avoir aucune limite dans sa fureur.

Dans les terres, là où le vaisseau de Maxima dépose l’impératrice et ses troupes, ce vortex de téléportation apparaît…

… et libère une machine terrible, gigantesque, qui libère un vaisseau de puissance et d’énergie directement sur le vaisseau – et l’île elle-même !
Brainiac entend briser Themyscira par ses profondeurs, et n’a définitivement aucun remords à agir ainsi.

Enfin, alors que les onze Green Lanterns continuent de s’acharner, un autre Tunnel-Boum apparaît au-dessus d’eux…

… libérant seize Manhunters, qui filent directement vers le Corps.

La première vague de Brainiac a échoué, certes – mais ce n’était qu’un appât, pour pousser les Amazones et leurs alliées à sortir et à s’avancer sur le champ de guerre.
Maintenant, le véritable combat commence. Maintenant, alors que plusieurs dizaines d’Amazones et d’Atlantes ont déjà péri, la véritable Bataille de Themyscira est enclenchée.


(HJ/ Et voici, tour relancé comme convenu ! Smile Je vous avais prévenu que ça allait être compliqué ! Quelques informations :
1. le tour sera relancé le vendredi 7 avril 2017 dans la journée.
2. il reste environ 1/4 des premiers robots.
3. les nouveaux robots, plus massifs, sont plus durs à détruire et tirent rapidement et en grand nombre.
4. les Tunnels-Boum sont encore actifs mais plus rien n’en sort.
5. on rentre dans le dur, bon courage ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 28 Mar 2017 - 11:03
Aquaman et ses hommes étaient au combat, ils donnaient tout ce qu'ils pouvaient pour détruire l'ennemi, Arthur fut soulagé quand il entendait les autres membres de la Ligue arriver. Cette bataille allait être dure et dangereuse, mais rien dans ce monde n'est capable de balayer la Ligue des Justiciers. Durant le combat Aquaman faisait rentré à Atlantis tout les soldats grièvement blessé, ils avaient jouer leur rôle et il était fière d'eux. Les amazones venaient elles aussi de se mettre en route pour la bataille, et faut dire qu'elles étaient balèzes dès leur arrivée la deuxième vague d'ennemis fût rapidement détruite.

Une fois tout les ennemis battus les soldats Atlantes reculaient à nouveau comme si pour eux c'était fini, pour avoir déjà participer à de grande guerre c'est loin d'être terminé.

On se place en formation défensive ! Que ceux qui sont blessé retourne à l'arrière du groupe puis fuient par l'océan direction Atlantis. Le reste je tenais à vous dire qu'on à réussi à repousser la première vague et comme vous le savez une bataille victorieuse ne nous feras pas gagner la guerre. Je compte sur vous pour que vous ne relâchez rien et si on doit en mourir je serais fière d'être mort à vos côté messieurs.

Aquaman savait qu'il fallait toujours tenir ses troupes en haleine un renversement de situation est si vite arriver quand on à le malheur de relâcher sa garde. Mais le roi atlante était loin d'imaginer ce qui allait leur arriver, quelques minutes plus tard douze avions venaient d'arriver au dessus de l'île, alors qu'il comptait donner ses ordres pour les abattres d'autres renforts ennemis arrivaient. Devant les Atlantes se trouvaient neufs robot gigantèsque tous assez puissant pour balayer trois fois la petite armée Atlante.

Repliez-vous ! On vas reculer jusqu'au bord de l'eau l'océans nous donneras un avantage. Je m'occupe d'attirer leur attention pour vous, éxécution !

Aquaman pris appuis sur ses puissantes jambes avant de bondir directement en direction du premier Robot, ton trident venait se loger où était censé être son visage. Le roi des mers cognait de toutes ses forces la machine qui ne semblait pas mise à mal aussi facilement en l'envoyant valsé contre un arbre. En se relevant difficilement il envoyait depuis sa main magique des jets d'eau sous haute pression et très brûlante. Visiblement l'eau les tranchaient relativement bien.

En tournant son trident dans les airs Aquaman venait crée un orage, des nuages noirs apparaissaient on pouvait entendre des grondements depuis la terre. Un puissant éclair venait frapper le trident du Roi avant que ce dernier ne le renvoit en pleine face des géant mécaniques. Même le géant robot reculait sous la puissance du choc, sans perdre de temps lancé dans une course rapide Arthrur changeais sa main magique en forme d'épée formée d'eau sous haute préssion. Aider par cette lame il tranchait le bras gauche de la première créature, mais rapidement un tir ennemis venait le toucher et le faire tomber. A terre il était à la merci de l'ennemi, mais alors qu'il allait recevoir une attaque violente ses soldats venaient à son secours, en formation autour de lui ils attaquaient efficacement les robots.

En se relevant Arthur comprenait l'erreur qu'il avait fait en leur demandant de rester à l'écart visiblement lui comme l'ennemi semblait sous-estimer la force des Atlantes. Aquaman enfonçait le bas du trident dans le sol et attendait les yeux fermé. Toujours les yeux fermé devant l'ennemi, il envoyait un signal à ses alliés de la Ligue.

Ici Aquaman, Je vous annonce que je compte faire tomber la colère des océans sur l'ennemis. Le temps que je réunisse assez d'énergie vous avez 3 minutes pour vous protégez.



Aquaman attendait donc le délais, une fois celui-ci passer il pensait bien que tout le monde c'était protéger et tant pis pour ceux qui ne l'avaient pas écouter. Le roi atlante ouvrait les yeux d'un coup, la mer venait frappée de manière beaucoup plus violente les côtes de l'île, soudains une ombre arrivait à l'horizon. Un raz-de-marée digne des plus grand films de catastrophe naturelle, celui-là allait faire mal à l'ennemi, d'un mouvement de mains face à lui la mer venait se déchaîner sur terre. Une vague haute de plusieurs dizaines de mètre venait frapper le sol si violemment qu'Arthur dût se maintenir pour ne pas finir embarquer à son tour .

Tremblez créatures ! Face à la puissance de l'océan, vous ne quitterez pas cette île vainqueur je vous le dit, parole d'Orin roi des sept mers.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 15/06/2016
Messages : 317
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Mar 28 Mar 2017 - 12:35

C'est la liesse générale autours de moi, les amazones crient, pour ne pas dire plus, leur victoire, mais je reste sur ma faim ... Trop facile ... Et ces vortex encore ouverts ne me disent rien qui vaille ... J'ai trop appris de mon père et de ses sales tours pour me réjouir si vite. Mes voisines les plus proches me tapent dans le dos à l'envie, la joie, mais me regardent fixer ces trous béants dans le ciel et mon inquiétude se communique peu à peu à elles. Je grogne en réponse à leurs questions et elles m'imitent bientôt de loin en loin, à leur tour inquiètes.

Je n'aime pas avoir raison, mais quand l'énergie qui s'en échappe annonce de nouvelles transitions, un murmure parcours nos rangs pour finalement se muer en cris de rage et presque de désespoir alors les unités aériennes ennemies surgissent de là et se jettent telles des rapaces sur une troupe de lièvres sautillants sur le pré.

Le spectacle de l'exécution de leurs soeurs plonge les femmes guerrières dans une sorte de stase ébahie. Trop vite, trop fort, trop de mortes en un seul coup malgré les protections et leurs alliés. Le tribu est lourd mais il faut réagir, et vite, sinon ...

Je gueule mes ordres et après un sursaut, certaines obéissent par nécessité, d'autres se tournent vers moi se demandant de quel droit moi, un homme, je peux leur imposer ma volonté. Mais les cheffes se joignent à moi et relaient mes invectives car elles en sentent le bien fondé.

L'aile droite se porte au devant des blessées qui reviennent vers le rivage ou sortent des bois avec comme consigne de les mettre en lieux surs s'il en reste, puis de revenir grossir les rangs de notre ultime défense.

L'aile gauche se rue vers les gigantesques robots qui fondent sur les atlantes avec pour mission de supprimer toutes les petites unités qui gravitent entre leurs pieds et au mieux d'essayer de leur faire autant de dégâts que possible avec leur faible moyens. Toute aide est bonne à prendre dans une telle mêlée et si l'une d'entre elles parvient à trancher ne serait ce que l'articulation d'un genoux ou d'un talon, le monstre en deviendra d'autant plus faible et malhabile ...

Le Centre quant à lui, je le dirige vers l'intérieur des terres d'où est venu la rumeurs d'autres combats. Ici il y a assez de troupes à l'oeuvre et en fractionnant les rangs, elles ont des chances d'aider plus qu'en groupes qui se gêneraient entre eux et qui affaibliraient nos alliés par leur présence.

Restait moi.

Je regarde en l'air alors que la plage autours de moi se vide quand les Amazones se mettent en branle. Les avions sont la proie des Green-lanterns jusqu'à ce qu'ils soient eux même pris en chasse par des humanoïdes qui leurs donnent du fil à retordre...

Au sol, l'ennemi à lancé des troupes plus importante, non en nombre, mais en taille et en moyens. Mon coeur balance et je sens que je dois me hâter de prendre une décision qui peut définir la survie ou la mort de nombreux combattants de chez nous.

Batman avait donné comme consigne d'attendre en retrait, mais de tous ceux qui étaient là, j'étais pratiquement le seul à avoir suivi ses désirs, les autres, soit plus tête brûlées, soit plus avides de gloire ou indépendants à outrance, s'étaient rués dans la danse sans écouter. Quand l'armée ne suit pas les ordres de son général en chef, la débâcle n'est pas loin, quel que soit le nombre et quelle que soit sa puissance ...

Ma physionomie barbare et frustre fut remplacée par celle qui m'annonçait en tant que puissant parmi les puissants alors que mon armure de sang me recouvre et que mon étincelant casque prend la place du couvre chef que jusqu'à cet instant j'arborais.

Le bouclier se libéra dans le même temps de mon bras et sembla se déplier pour revenir à sa forme initiale, celle de mon fidèle A4 qui comme un destrier vivant vint se placer à mes côtés, m'offrant ses cale-pieds pour monter à son bord.

L'enfer était dans les airs, dans et sur l'eau autant que sur terre, et moi, le diable personnifié, je me jetais enfin dans la cohue en répandant la mort sur mon passage.

Alors qu'Aquaman faisait son affaire d'un des géants, je filais à grande vitesse sur un autre et lui délivrais sa part de ténèbres au point qu'un de ses bras en tomba et qu'il s'abattit sous le coup, immédiatement submergé par celles et ceux qui le harcelaient ou le fuyaient au sol l'instant d'avant.

D'un coup de rein, mon esquif si fragile d'aspect monta en chandelle et pulvérisa l'aile droite d'un de ces oiseaux de proies qui fondait sur un Green-Lantern occupé à en marteler un autre avec ses créations annulaires ...

Une virevolte, un looping, un autre pique du nez, la poupe séparée du corps ...

Mais alors l'avertissement du roi des créatures des mers arrive à mes oreilles ...

Quelle folie ! Il y en a tant qui gisent à moitié morts dans les flots et qui ne pourront se mettre à l'abris à temps par faute de le pouvoir ! Et les autres aux prises avec les géants sur la plage ou pataugeant dans l'eau peu profonde, ils n'auront ni le temps ni l'occasion d'éviter ce qu'il est en train de mettre en place !

Tirant des rafales de ci de là sur mon passage, je relais pourtant son message en amplifiant ma voix au maximum, semblant un dieux terrible de l'ancienne Grèce qui active ses adorateurs humains. Des ripostes fusent vers moi, mais mon A4 est plus rapide et esquive. Des unités aériennes m'ont prises pour cible, mais cela n'a que peu d'importance vis à vis des vies qui dépendant de moi en bas.

Les patins de mon transport s'allongent et rasant les flots, j'attrape ceux que je peux pour les déposer derrière moi avant d'en viser un autre afin de les emmener à l'arrière. Mais je ne peux prendre tout le monde et j'en laisse tant derrière moi !

D'en haut j'assiste à une débandade indescriptible, nos combattants fuyant les eaux et les rivages pour échapper au mur liquide qui commence à se dresser tandis que leurs ennemis enhardis par cette fuite les poursuivent, en abattant de nombreux au passage.

J'ai beau y mettre tout mes forces et tout mon coeur, je ne peux rien pour beaucoup et n'en sauve que trop peu, ceux qui sont derrière moi attrapant les retardataires au vol comme ils peuvent à la limite de tomber eux même sur le sol ... Mon A4 ressemble rapidement à une grappe vivante de corps hurlant leur terreur de tomber ou encourageant les autres à résister à l'envie de lâcher...

Juste le temps de décharger un premier lot, que le tsunami créé par Aquaman se déverse sur ses proies, mais encore bien des innocents sont là, eux aussi victimes des flots ...

Je le maudis intérieurement mais il est trop tard ... Ma rage se déverse sur les avions qui me pourchassaient et que j'avais assez distancé pour déposer mon précieux chargement, puis de plus haut je découvre pour la première fois l'engin installé au milieu des terres ... C'est là-bas qu'on va avoir besoin de mon aide maintenant et j'y fille derechef, tournant le dos à ce carnage désolant où ennemis et alliés ont trouvé la mort par la faute d'un seul qui pensait bien faire ...




Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 29 Mar 2017 - 20:58
C'est le chaos le plus total!

A peine quelques instants après que les premières vagues de l'attaque de Brainiac ne soient repoussés, une dizaine de nouveaux Tunnel Boum apparaissent et déchargent leur lots de machines de guerre et de monstres à la puissance destructrice extrême. Les exclamations de joie se transforment vite en cris de terreur et exclamations d'attaque alors que les combats reprennent de plus belle. Des dizaine de nouveaux robots sont maintenant relâchés sur le champs de bataille, et Hal Jordan et ses alliés se préparent a donner main forte là où c'est nécessaire...

Jusqu'à ce qu'un autre Tunnel-Boum ne s'ouvre juste au-dessus d'eux et ne déverse plus d'une quinzaine de Manhunters qui, sans attendre une seconde, se jettent sur les onze Green Lanterns avec toute la puissance de leur arsenal.

"Tenez les rangs!" Hal ordonne au dessus des bruits de combats alors qu'autour de lui des explosions d'énergie verte s'animent en un chaos indescriptible contre les robots maléfiques. "Ne les laissez pas vous prendre a revers! Détruisez-les!"

Les Manhunters ont été crées par les Gardiens avant même que le Corps ne soit formés, un premier essaie des petits êtres bleu a mettre en place une Police Universelle. Cependant, il fut vite découvert que les Manhunters étaient défectueux dans leur programmations et bien trop littéral dans leur manière d'interpréter leurs directives. S'avérant bien trop dangereux et imprévisible pour être contrôlés efficacement par les Gardiens.

Ils furent donc mis hors service et désactivés. Jusqu'à ce qu'ils ne se réactivent d'eux -même et ne se mettent a semer le chaos. Hal les croyaient tous détruits, mais il avait de toute évidence tort, alors que deux d'entre eux ne lançaient vers lui des attaques puissantes. Du coin de l'oeil, alors qu'il bloquait le sceptre énergétique de l'un de ses attaquants, il vit Kilowogg être sévèrement touché et se mettre a perdre de l'altitude, de toute évidence au bord de l'inconscience.

"Kilowog!"
S'exclama-t-il alors qu'il tentait de foncer au secours de son ami.

L'un des deux Manhunters qu'il combattait le frappa avec une intense vagie d'énergie électrique qui le choqua et le mit temporairement hors de combat. Un court moment, mais qui fut utilisé à son plein potentiel par ses adversaires qui l'envoyèrent vers le sol dans un écrasement imminent... en plein dans le chemin de la vague destructrice relâchée par Aquaman!

"Hal!" Entendit-il juste avant qu'un mur d'eau ne s'abatte sur lui et ne le coupe momentanément de la bataille.

Green Lantern eut juste le temps de lever autour de lui une bulle de protection verte mais il fut tout de même emporté par les flots qui se déchainaient et déferlaient tels une avalanche liquide loin a l'intérieur des terres. Il fut balotté, lancé et secoué comme un ballon dans l'océan pendant une tempête... jusqu'à ce que quelques chose ne le tire de l'eau. Une main verte géante l'avait tiré des flots et sorti de sa situation délicate.

"Hey Jordan! You okay, kid?"

Kilowog s'était repris et avait prêté main forte a son vieil ami. Hal eut a peine le temps de lui sourire. Les deux Manhunters qui étaient après lui, plus un qui se lança vers Kilowog, étaient de retour pour finir le travail, mais Hal, énergisé par la colère et l'adrénaline du combat, en transperça un avec une longue lame d'énergie verte et le coupa en deux dans un cri de rage.

Sous eux, la destruction était totale. À la vue de toute cette dévastation, Hal sentie la rage et une impuissance monter en lui. Tant de morts... Et il avait été trop occupé pour voir ce qui se préparait et le stopper! Pourquoi Aquaman avait-il pensé qu'une telle manœuvre .tait acceptable, ou même nécessaire?! Il était rare pour Hal de ressentir une telle colère dirigée vers un collègue mais Aquaman venait de tuer des dizaine de personnes avec cette vague!

Il n'eut pas le temps de s'attarder sur cette pensé, cependant. Sur les 16 Manhunter, il en restait encore 14 parfaitement fonctionnels et ils avaient les mains pleines a tenter de les stopper. Au dessous de lui il pouvait déjà voir un Green Lantern flotter sur l'eau - mort ou blessé? - Et ;es autres étaient tous en train de se battre pour leur vie.

Cette bataille leur couteraient bien plus qu'ils n'étaient de toute évidence prêts a payer, mais la survie de leur planète entière en dépendait. Avec Kilowog a ses côté, il était de retour au combat et les Manhunters étaient maintenant face a un front fort de dix Green Lantern qui les repoussaient avec toute la puissance de leur pouvoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 31 Mar 2017 - 1:48

" Camarades, nous essuyons présentement les tirs d'une batterie planétaire du Warworld de Mongul ! " entonna le commandant de la Garde Impériale avec un ton étonnamment sobre, " ... Mais nous sommes la Garde Impériale d'Almerac ! Nous ne redoutons pas cette racaille terroriste utilisant un armement qu'elle ne comprend même pas ! Camarades, en position ! "

Des sifflets résonnèrent dans la soute du vaisseau, tandis que les tremblements de l'atterrissage s'amenuisait et que la lumière du jour s'infiltra progressivement, par raies, avec l'ouverture d'un passage sur l'extérieur.

" En avant ! Pour l'Empire, et pour la Gloire ! "

Et, de la petite navette, une horde de gaillards lourdement couverts et armés surgirent en formation, entraînés et disciplinés. Le même spectacle se répéta à plusieurs autre endroits de la plaine, pour les navettes chanceuses qui n'avaient pas été interceptées par des chasseurs ennemis ou par les canons de l'arme de fin du monde ennemie.

Si les vaisseaux semblaient des proies faciles dans les cieux et si les amazones et les atlantes semblaient peiner face à un adversaire en évidente supériorité technologique face à des arcs, des lances et des épées - même si les prouesses physiques pouvaient faire la différence -, le combat des troupes ennemies face aux commandos d'Almerac ne promettait certainement pas d'être aussi guilleret ... Et si les Almeraciens n'étaient pas adeptes de la Magie, ils connaissaient très bien le domaine de la technologie, et ce n'étaient certainement pas des robots qui allaient les faire paniquer ou reculer, quelque soit leur taille : on parlait là des troupes de choc génétiquement perfectionnées d'un empire qui s'étendait sur des milliers de systèmes stellaires et qui avait élevé la guerre au rang d'art !

" Pas un pas en arrière ! " pouvait-on entendre dans les rangs, entre les décharges d'énergie, " Visez pour enfoncer leurs lignes ! "

Alors que les épées et les flèches pouvaient ricocher sur les carapaces des derniers piétons adverses, les carabines à Radion des Almeraciens - créées par les Krenons dans la perspective d'une guerre avec Apokolips - taillaient dans le métal avec une précision chirurgicale.

Leur efficacité, en vérité, était telle qu'un appareil ennemi venant se perdre au-dessus du champ de bataille à l'intérieur des terres eût la désagréable surprise de voir la réactivité des troupes ennemies à l'oeuvre, qui l'abattirent en faisant usage d'une arme qui disloqua l'appareil en plein vol sous sons propre poids.

Le principal problème restait l'énorme machine qui les dominaient et entreprenaient de démolir méthodiquement l'Île, et la planète sous elle.

Face à cela, n'importe quel nombre de carabines à radions ou de canons à gravitons était inutile. L'Arme était trop bien protégée ... Et sans pouvoir bénéficier des tirs orbitaux du Rédemption, ils étaient pour ainsi dire piégés dans la clairière, sans être toutefois réellement dépourvus.

Dans la navette principale, détruite depuis un moment déjà, l'Imperatrice avait extirpé ses hommes, parmi lesquels une équipe d'auxiliaires médicaux qui, utilisant les méthodes peu orthodoxes des Almeraciens, seraient en mesure de remettre en ordre de combat des blessés atlantes ou amazones ... Si tant est qu'ils soient en mesure d'atteindre la plage, leur matériel ne supportant pas vraiment les téléportations de leur souveraine.

Maxime d'Almerac, elle, s'était vite concentrée sur la menace la plus terrible : elle lévitait au-dessus des combats, une aura rouge-orangée flottant crépitant autour d'elle, ses capacités de ferrokinésiste apparaissant tout autour du corps de la machinerie terrifiante par des déformations pour l'instant bénignes, mais qui ne tarderaient pas à avoir des effets calamiteux sur l'intégrité structurelle de l'appareil démoniaque ... Pour peu qu'elle soit laissée tranquille.

C'était à cela que servait la cinquantaine de commandos au sol, à vrai dire. Attirer les tirs et couvrir leur impératrice, en profitant de leur supériorité technologique évidente pour repousser la horde infernale malgré leur désavantage numérique flagrant ...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1083
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 31 Mar 2017 - 19:40
Brainiac a lancé une première vague, que les forces monopolisées par la Justice League ont repoussé.
Les Amazones, les Atlantes, leurs alliés marins, les Green Lanterns et Firestorm se sont lancés directement vers la première ligne ennemie, et l’ont violemment anéantie ; protégés par le bouclier de Jade, ils ont légitimement ressenti une bouffée de satisfaction.
En parallèle, Orion prépare sa propre offensive, et Maxima atterrit sur l’île, tandis que son vaisseau rentre en communication avec le propre appareil du Batman. Si ce dernier a tiré le premier, il a depuis essentiellement observé l’ennemi – mais ne goûte guère le mode de communication de ces alliés-là.


« Contrôle, je vous reçois parfaitement – et vous remercie de ne pas modifier votre écran, il ne s’agit pas d’une déficience de vos systèmes mais des logiciels que je contrôle qui viennent de hacker votre vaisseau.
La technologie alméracienne est définitivement impressionnante… pour votre niveau de développement. »


Il passe au-dessus d’une dizaine de robots, qu’il anéantit grâce à une bombe judicieusement larguée sur eux.
Il fronce les sourcils, alors qu’un écran annexe de son ordinateur de bord lui montre ce que ses systèmes sont en train de faire à ceux du vaisseau allié. Il n’a guère apprécié le ton et surtout le contenu du message de son interlocuteur – la dernière réflexion est certes provocante, mais lui aussi peut avoir besoin de relâcher la pression.
Heureusement, grâce à ses propres éléments technologiques et à ceux récupérés dans la technologie kryptonienne et thanagarienne, il peut hacker presque tout ; un avantage très utile, pour éviter la destruction du monde qu’il souhaite protéger.


« Nous nous passerons, pour le moment, de vos faisceaux disrupteurs à gravité. Je me dois de vous rappeler que la Terre dispose d’une gravité unique dans le Système Solaire, qui seule a permis l’existence de la Vie ici ; il serait fâcheux, outre l’anéantissement détruit, que l’équilibre précaire ayant permis à notre race de naître soit ainsi interrompu ou troublé.
Et, croyez-moi… aucun d’entre vous ne souhaite s’attirer l’inimité des Humains. Vous avez conscience de ce que nous sommes capables de nous infliger – ne nous défiez pas, spécifiquement quand vous souhaitez nous aider.
Veillez sur votre Impératrice. Nous reprendrons plus tard. »


Son attention a été concentrée sur son discours et sa réponse au Contrôle, mais aussi dans l’analyse générale des mouvements de troupe alliées.
Le Batman n’a donc pas fait attention aux Tunnels-Boum – et n’a pas vu, pas pu prévoir le prochain mouvement de Brainiac.
Alors que son Batplane effectue un salto, son pilote avise au loin les nouveaux venus : les avions, qui anéantissent une partie des lignes Atlantes et Amazones, avant que d’autres Tunnels-Boum n’apparaissent pour s’en prendre à Maxima et aux Green Lanterns.


« Non… »

L’appareil continue de filer, plus vers l’intérieur de l’île.
Le Chevalier Noir fixe, avec horreur les cadavres qui s’accumulent, rapidement supplantés dans son champ de vision par de nouveaux monstres mécaniques, gigantesques et terribles.
S’il se maudit intérieurement de n’avoir pas su anticiper à temps ce mouvement de l’ennemi, son attention est rapidement concentrée sur une autre horreur technologique lâchée par Brainiac – une horreur qui s’en prend directement à lui !


« Non, non, non, non… »

Crispé, le Batman sait qu’il est trop tard.
Pas assez concentré, pas assez réactif, pas assez incisif, il n’a pas été à la hauteur – et ne pourra pas échapper aux tirs ennemis.
Le Batplane, malgré le brio de son pilotage, est ainsi violemment impacté par deux missiles… et s’embrase.


« Protocole d’abandon enclenché. Evacuation ordonnée. »

Les systèmes brûlent autour de lui, mais il conserve son calme.
Une trappe sous ses pieds s’ouvre, et il se laisse glisser dans le vide alors que le Batplane file vers la plage… pour s’écraser violemment sur quelques robots, survivants de la première ligne ennemie. Fidèle et efficace jusqu’au bout.

Le Batman chute, donc, mais demeure stoïque. Les bras le long du corps, il ne fait aucun mouvement, ne dit rien.
Il n’est plus qu’à quelques secondes du contact avec l’eau – quand une gigantesque forme s’échappe des flots…

… celle d’un Batboat énorme et massif, terrible et dangereux.
Le Chevalier Noir glisse dans une ouverture formée dans le dos, et descend le long d’un tuyau qui l’amène jusqu’au centre de commandes.
Un Batboat caché sous l’eau… le Batman pense définitivement à tout.


« A toutes les unités, la contre-offensive a échoué. J’ordonne aux deuxième et troisième vague de prendre le relais. J’enclenche un signal d’alerte à nos alliés, pour… »

Il fronce les sourcils. Il reste silencieux quelques instants, vérifiant rapidement les relevés donnés par ses engins.
Autour de lui, les tirs continuent, mais le Batboat est bien plus résistant – il pourra tenir plus longtemps que le Batplane


« Je… non. Non. Non. »

Si, pourtant.
Il refuse de le croire, sa fureur est décuplée en un instant, mais… si. Hélas, si.


« Je… je suis au regret de transmettre une information désagréable. Nos communications avec le reste du monde sont coupées. Un dôme de protection invisible vient d’être créé par Brainiac : nous ne pouvons ni sortir, ni communiquer dans un rayon de dix kilomètres.
Nous sommes coupés du monde… personne ne peut venir nous aider. »


Et aucun d’entre eux ne peut aider le monde – qui en a bien besoin, hélas.
Alors que le Batman prend les commandes du Batboat pour lutter contre l’ennemi, plus loin, à Metropolis, Brainiac abat sa carte-maîtresse et lance son invasion définitive ; cela, hélas, aucun de ceux présents ici ne pourra le savoir, car aucune communication, ni terrestre, ni atlante, ni amazone, ni almeracienne, ni new-god ne peut passer.
La Bataille de Themyscira va se dérouler en vase-clos – pour le meilleur et le pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3996
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 6 Avr 2017 - 19:43
Le sourire et la satisfaction non feinte qu'elle affichait sur son visage disparurent brutalement. Les alliés imprévus, la victoire sur la première vague, le sentiment de s'accomplir en luttant aux côtés des courageuses amazones, tout cela...

... fut réduit à néant quand Brainiac fit apparaître de nouvelles machines de mort. De nouvelles façons de les tuer par les Tunnel-Boom qu'il gérait depuis leur Tour de Garde. Depuis Victor.

Elle se sentait comme un rat dans un labyrinthe. A se démener contre un observateur puissant et inflexible. Ses espoirs, ses victoires... tout cela était vain. Brainiac était omnipotent. Brainiac allait vaincre et ils allaient tous périr sur cette plage paradisiaque.

Les membres de la Ligue et leurs alliés. Les amazones et les hommes d'Almerac. Les Green Lanterns et les Atlantes. Tous.

Même Batman désespérait alors qu'il passait d'un Batplane à un Batboat. Une Bat-tombe l'attendait-elle quelque part ?

Car Brainiac avait réussi à mener à bien son plan : son dôme les coupait du reste du monde. Brainiac avait fermé le piège sur eux et maintenant il avait une pleine et entière maîtrise de la partie. Même la fuite n'était plus permise, alors que lui pouvait ouvrir des tunnels à l'infini, pour rapporter la mort aérienne ou roulante, la mort mécanique qui allait cracher son déluge de plomb et d'acier sur eux...

Déjà les Amazones mourraient. Déjà les Atlantes tombaient. Et aussi puissants que les membres de la Ligue pouvaient être, ce jour là allait les marquer à tout jamais : c'était le jour où des Dieux allaient faillir et manquer à leurs devoirs vis à vis du monde...

... car ils n'étaient au fond - toutes et tous - que de simples habitants d'une Terre qu'ils ne pouvaient protéger de tout. Et Brainiac venait de leur offrir cette leçon là.

Quand les Amazones mourraient sous les bombes, Jade s'envola. Tout comme Orion sa première cible était les avions.

Elle utilisa ses pouvoirs pour dévier les machines et en envoyer certaines valdinguer vers le dôme au loin de la foule des combattants.

Peut-être qu'ainsi elle pourrait rompre le dôme - cette foutue cloche à fromage - qui les piégeait ?

Et elle essaya aussi - avec toute la force de sa volonté - d'utiliser la Starheart aux fins de faire plonger les avions et leurs cargaisons de bombes vers les machines de mort de Brainiac. Celles qui tuaient à distance. Celles que l'on ne pouvait atteindre par des moyens conventionnels.

Et tant pis si c'était trop pour sa volonté. Tant pis si elle défaillait et tombait au sol comme pour y mourir.

Elle le faisait pour elle. Pour ses camarades qui étaient tombées au champ d'honneur. Pour la Terre. Avec une volonté qui aurait voulu être celle de Dieu.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 02/05/2014
Messages : 236
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Jeu 6 Avr 2017 - 22:03
La Bataille de Themyscira prend un tournant désastreux.
Alors que Brainiac a savamment attendu que la première vague de défenseurs marque de nombreux points contre ses premières troupes, pour anéantir quasiment entièrement les guerriers locaux puis envoyer des créatures mécaniques encore plus abominables que les précédentes.
Les morts se comptent par dizaines – l’eau se colore du sang pourpre des victimes, tandis que les râles d’agonie se succèdent aux tirs de mortiers. L’enfer s’abat sur Themyscira.

Si le Batman a été touché directement et a changé d’engin, ses camarades réagissent de même. Enregistrant très certainement l’information donnée par le Chevalier Noir sur le dôme qui les enferme désormais, tous tentent de faire au mieux pour protéger l’île des Amazones et l’emporter… mais tous ne font pas les meilleurs choix.

Si Maxima et les siens s’en prennent à la terrible machine issue du Warworld, certains des Almeraciens viennent aider directement les blessés sur la plage. L’impératrice elle-même est au front, et en vient à détraquer à distance l’horrible appareil ; si aucun effet n’est encore visible, les circuits internes en viennent déjà à avoir quelques ratés, et la violence du rayon s’affaiblit…
Jade utilise les extraordinaires pouvoirs de la Starheart pour défendre ceux qui peuvent l'être, et pour s'en prendre aux multiples robots et nouveaux venus ; elle réussit l'impossible, en déviant les tirs et les attaques, en protégeant ceux qui filaient vers une mort certaine. Son action est essentielle, déterminante pour conserver des combattants debout.
En parallèle, Hal Jordan et les Green Lanterns s’en prennent aux Manhunters. Cinq sont déjà tombés, plus que onze machines démoniaques à affronter, donc ; cependant, trois membres du Corps ont été blessés ou incapacités, et seuls sept valeureux guerriers d’émeraude demeurent dans les cieux, tout en essayant d’attaquer les avions qui ont bombardé les Amazones et Atlantes.
Orion s’est échappé de la réserve où il avait été cantonné jusque-là, prenant l’ampleur, l’apparence et l’attitude du trop célèbre Chien de Guerre. Il tente de faire au mieux, use de sa technique absolue pour s’en prendre à l’ennemi, mais… lui comme les autres assistent, impuissants, à la décision d’Aquaman.
A la terrible et mauvaise décision d’Aquaman.

Si le Roi des Océans parvient initialement à briser un des six monstrueux robots géants qui ont été libérés pour s’en prendre à lui et aux siens, il choisit ensuite d’utiliser son Trident pour déchaîner les éléments.
Déjà, quelques minutes avant, il avait modifié la météo pour créer des éclairs, qui ont anéanti deux autres monstruosités mécaniques. Restent trois, donc.
Restent trois, et Aquaman décide de provoquer un raz-de-marée – alors que des blessés sont encore sur le champ de bataille, alors que ses Atlantes sont à proximité, alors que les Amazones s’en prennent aux quatre géants qui leur sont destinés, et parviennent à en anéantir deux.

Aquaman provoque donc un tsunami.
Qui détruit deux des trois robots géants attribués aux Atlantes. Qui détruit les deux attribués aux Amazones. Qui détruit tous les avions envoyés pour bombarder, déjà affaiblis par les attaques de Jade. Qui détruit une des deux unités de tank-sur-pattes qui ont anéanti le Batplane.
Et qui tue les deux-tiers des Amazones restantes, tous les Almeraciens envoyés pour aider et dix-pour-cent de ses troupes, pas assez rapides pour s’échapper et s’enfuir.

Un silence de mort s’abat sur le champ de bataille. Le mouvement d’Aquaman a été si soudain que quasiment aucun adversaire ne demeure debout – mais ses alliés le fixent, stupéfaits et terrifiés par son choix et sa folie.
Mais alors que les Tunnels-Boum crépitent encore, alors que la suite semble s’approcher… une voix habituellement douce et tendre mais aujourd’hui brutale et terrible s’élève juste derrière Aquaman.


« Arthur. Qu’as-tu fait. »

La question n’est que pure rhétorique. En se tournant, il peut alors découvrir une silhouette à proximité…
… celle de Wonder Woman elle-même, vêtue pour la guerre.
Jusque-là silencieuse mais efficace, Diana s’en est pris directement aux robots approchant des murs de la cité, faisant le choix difficile de laisser la défense de la plage à ses sœurs et à ses alliés. Alors que ses bottes baignent dans les eaux colorées par le sang et hantées par les râles des Amazones, elle contient difficilement sa colère.


« Ma lame n’a pas encore pénétré ton corps uniquement en mémoire de notre amitié… passée. Récupère tes hommes, protégez-vous dans un pan inoccupé de l’île et disparais de mon regard. Tu n’es plus le bienvenu ici – et nous réglerons la suite plus tard, s’il y a un plus-tard. »

Le ton est froid, terrible ; sans aucune émotion.
A quelques dizaines de mètres, un Tunnel-Boum crépite encore, signe qu’une nouvelle attaque arrive. Le regard enragé de Wonder Woman demeure encore quelques instants sur Aquaman, avant de se lancer directement vers le Tunnel-Boum.
Sans rien dire, elle dépasse le Roi des Mers, puis se tourne vers les Amazones, ses sœurs encore sur la plage, et qui se contiennent difficilement face aux Atlantes. Diana lève alors sa lame, et hurle à l’attention des siennes.


« AVEC MOI, AMAZONES ! MORT A L’ENNEMI ! MORT AUX ENVAHISSEURS ! A MORT ! »

Wonder Woman court vers le Tunnel-Boum, avant qu’un flash n’aveugle toute la zone…
… révélant la seconde d’après de nouveaux venus dans cet enfer.

« Ah… je vois qu’il nous reste de quoi nous amuser. Parfait.
Extremists, avec moi ! Montrons-leur que Lord Havok et les siens méritent leur réputation ! »


Lord Havok, le lieutenant de Brainiac entraperçu en Amérique du Sud par Diana, Arthur, Bruce, Barry et Ray, mène l’attaque contre les Amazones mais également les Atlantes.
Lord Havok est un sorcier vêtu d’une armure à la technologie extraordinaire (copie du Docteur Fatalis de Marvel). Il est accompagné du Docteur Diehard, qui contrôle le magnétisme (copie de Magneto) ; de Gogron et ses tentacules monstrueuses (copie du Docteur Octopus) ; de Tracer et ses griffes acérées (copie de Dents-de-Sabre) ; et de Dreamslayer, une créature mystique infernale (copie de Dormammu).

Immédiatement, d’ailleurs, Aquaman peut sentir que son Trident devient… étrange, il sent moins son pouvoir et sa puissance.
Lord Havok et Dreamslayer viennent de le bloquer et de siphonner son énergie. Les prochains moments vont être compliqués…

En parallèle, le dernier robot géant attribué aux Atlantes et l’unité de tank-sur-pattes reprennent l’assaut contre les autres défenseurs, et notamment Jade et son bouclier, mais aussi Firestorm ou le Batboat.
L'Homme-Nucléaire est d'ailleurs brutalement touché par plusieurs tirs, qui le mettent au sol ; la suite va être dure.

Plus loin, le dispositif de Warworld continue son effet, mais affaibli par Maxima ; l’impératrice peut donc se considérer chanceuse, hormis la perte de ses troupes venues aider les blessés – et ce qui se prépare dans l’Espace.
Insidieusement, ses formes pénètrent discrètement dans son vaisseau-mère, des formes qui ne tardent pas à se répliquer…

… et à s’avancer, comme une invasion en marche, pour tout dévorer sur leur passage.

Surtout, alors que le combat aérien se poursuit entre Green Lanterns et Manhunters, le Tunnel-Boum situé à proximité d’eux crépite également.
Un autre flash agresse la vision de tous les combattants, laissant apparaître un nouveau venu…

… le Cyborg-Superman, lévitant sur un siège et armé de bagues du Sinestro Corps.

Hank Henshaw se tourne lentement vers les sept Lanterns restants, et esquisse un sourire mauvais. Les Manhunters viennent se placer naturellement derrière lui, et se préparent au combat.
Brainiac semble avoir définitivement rameuté tous ses alliés dans l’Espace, pour les concentrer sur la Terre et Themyscira… et personne, ici, ne connaît la réalité de son plan, et son attaque sur Metropolis.
Tout ceci est un piège, qui se referme parfaitement sur la Justice League et ses alliés.
Le pire est définitivement arrivé.


(HJ/ Et voici, tour relancé ! Quelques indications :
1. le tour sera relancé le jeudi 13 avril 2017 : un délai plus court dicté par l’action, mais surtout par mon absence à venir.
2. Wonder Woman sera désormais incarnée par l'Animateur.
3. Aquaman, ton Trident dysfonctionne comme « châtiment » à ton geste fou Very Happy mais que je salue pour le courage du RP !
4. Firestorm, tu es affaibli du fait de ton silence durant ce tour.
5. Lord Havok et les siens sont des pastiches des personnages Marvel. Imaginez de les affronter, tout simplement.
6. les robots restants n’ont rien, les autres ont disparu.
7. bon courage et bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 317
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Ven 7 Avr 2017 - 15:04

Pas le temps de pleurer nos mort, à peine celui de mettre en sécurité nos survivants, déjà d'autres ennemis surviennent et attaquent par de plus nombreux fronts. Leurs frappes sont dures, même si les défenses tiennent bon, le choc est douloureux.

J'entends le message de Batman et je demande confirmation à mon A4 de ses allégations alors qu'une autre transmission s'éteint quand nous sommes subitement coupés du monde.

Effectivement, le verdict tombe rapidement. Une barrière tant physique que temporelle englobe toute cette île, du ciel jusque loin sous terre et autours. Essayer de la traverser taillerait en pièce le téméraire, si le physique pouvait être forcé, le temporel agissait comme les lames d'un mixeur sur le secteur.

J'envisageais la possibilité d'ouvrir un Boom-Tube, identique à ceux de l'ennemi par la forme, mais bien différent par la nature ... Mais là encore, mon A4 émet des réserves. Il était quasi impossible d'ouvrir un vortex et si cela devait être possible, il y avait un risque énorme d'être interrompu pendant le trajet entre les dimensions tant qu'il n'aurait pas décortiqué la structure même du processus de Brainiac.

Pourtant, d'autres portes vers l'extérieur étaient encore ouvertes, celles qu'empruntaient les unités de l'ennemi pour arriver ici. Les utiliser résoudrait pas mal de problèmes ... Encore fallait il les atteindre et surtout, si cela était faisable, penser avant à soulager un maximum mes alliés avant de transiter vers d'autres champs de batailles où ma présence était requise.

Car oui, avant que nous ne soyons coupés du reste du monde, j'ai reçu un message bref et affolé d'une vieille connaissance qui m'avertissait de l'arrivée des forces de Brainiac. Quand je dis "m'avertissait", j'avais surtout intercepté une émission qui ne m'était pas destinée, mais chuuut, pas un mot là dessus ! Sinon, c'est moi qui vous tue ! ...

J'en étais là de mes pensées tout en fonçant tête baissée sur la machine qui attaquait le dôme de la ville principale des amazones quand sortirent tout un contingent d'humanoïdes inconnus mais sans aucun doute liés d'une quelconque manière à notre ennemi principal ...

J'hésite alors sur la marche à suivre, la machine ou ceux là ... L'urgence est des deux côtés, trois si je comptais Métropolis ...

Finalement, n'ayant pas changé de direction pour autant, je décide d'aller au bout de ma première idée, surtout quand je découvre une vieille connaissance en bas déjà aux prises avec la monstruosité mécanique ... Sans plus attendre, je prends le contrôle de ses moyens de communication et je lui envois ma proposition ...

Maxima Chérie ? Unissons nos efforts, que nos efforts bien sur, juste cette fois !

Et au moment où je prononce ces mots, je passe en rase motte au-dessus de sa tête, le bras levé poing fermé, filant le mors aux dents droit sur le ventre du mécanoïde...

Je sais qu'elle comprendra, elle a dans le sang ce qu'il faut et dans la tête assez de matière pour déduire de mes propos ce que je projette ...

Je fonce sur mon A4 qui d'un coup perd sa forme véhiculaire pour venir étreindre mon torse et armé de la sorte, je suis propulsé poings les premiers sur la machine, entouré de cette force Omega dont le contrôle m'a été légué à ma naissance auquel s'additionne l'énergie émise par l'Impératrice ...

Avez vous déjà plongé un couteau porté au rouge dans une motte de beurre ? Imaginez alors ce que cela donnerait et vous aurez la parfaite image de ce qui se passe lorsque je traverse de part en part cette chose faite d'acier et d'électronique.

Quand je ressors de l'autre côté, le rayon qu'elle dispensait a une éructation, un toussotement, une altération qui se répète encore et encore, puis, comme quelqu'un qui presse ses doigts sur son nez pour retenir un éternuement et qui se dévaste la cervelle ce faisant, toute la partie basse de l'engin implose et vole en éclats avant que le reste ne s'effondre d'un coup, privé d'appuis ... Une bonne chose de faite, au suivant ...

J'ai un petit signe de la main vers la petite dame en repassant au dessus d'elle pour aller jusqu'à mon prochain combat ...



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 7 Avr 2017 - 15:37
Que venait-il de faire ? Le seigneur des mer venait de faire s'abattre un mur d'eau aussi gros que puissant, certes il à réussi à balayer des ennemis, mais aussi des alliés. Arthur regardait autour de lui et tout ce qu'il voyait était les corps de ses compagnons d'armes Atlantes et Amazones, cette attaque à bien faillit nuire à certains membres de la Ligue également. A quoi avait-il pensé en lançant ce truc sur l'île ? Encore une fois sa haine et son sang-chaud lui avait fait défaut.

Arthur pensait que ses camarades lantern pourraient mettre les alliés à l'abris, mais pourquoi comptait-il sur eux ? Ces derniers avaient déjà un dur combat en cours dans les airs, pourquoi leur alourdir la tâche ? Le roi atlante ne savait plus quoi pensé, il se trouvait à genoux une main qui tenait son trident et l'autre posée contre le sol. Ses cheveux long et blond lui cachaient le visage, ce qu'il venait de faire était inéxcusable rien ne pouvait justifier un tel geste. Ses hommes aussi étaient mort par sa faute, encore une fois il n'a pas sut prendre la bonne décision ce qui était terrible cette fois.


Qu'est-ce...Qu'est-ce que j'ai fais...? Pourquoi avoir fait ça ?


Maintenant debout Aquaman regardait sa main libre comme si elle venait d'être tâché du sang de tout les alliés qu'il venait de tuer par son action stupide et iréfléchie. Alors qu'il est conscient une sorte de flashback passait dans sa tête, son père adoptif celui qui lui avait appris qu'avec de tels pouvoirs il devait le mettre au services des démunis. Aquaman serrait son poing et serait les dents. Dans sa tête le visage de son père restait là à le fixer avec une mine déçue, un regard triste et sévère à la fois.

Père je te demande pardon... Non je vous demande à tous pardon, je ne sais pas ce qui m'a pris. J'ai échoué dans ma mission, ce qu'il viens de se passer prouve encore une fois que je n'ai pas l'étoffe d'un héro digne de ce nom. Batman, Superman, Flash, Wonder Woman Cyborg et Green Lanter, voilà des vrais héros qui savent sauver le monde en gardant une limite.

Moi je ne suis qu'un barbare venu des océans qui passe son temps à faire des gaffes que ses amis doivent réparer.


Derrière lui une voix qu'il connaissait bien se mis à parler, c'était Diana. Arthur savait très bien ce que ressentait actuellement la belle amazone à son égard à sa place il aurait surement ressentit la même chose. Un mélange de colère, de tristesse mais aussi d'amitié ce qui n'arrangeait rien. C'était un sentiments affreux, la princesse amazone lui jettait un regard plein de colère lui demanda également de quitté cette île sur le champs.


Je m'en vais.

Sans perdre de temps Aquaman demandait à ses hommes de rester sur place et de continuer d'appuyer la Ligue. En rentrant à Atlantis il enverrait encore plus de renfort, cette fois c'est l'armée entière des Atlantes qui irait combattre. Une armée de soldat surhumains équipé et entraîné à ce genre de bataille difficiles. Aquaman faisait demi-tour et quittait l'île malgré la présence de Lord Hawok et la défaillance de son arme. Plongeant dans l'océan il nageait aussi vite que possible pour regagner Atlantis et envoyé tout de suite l'armée Atlante.


Quelques minutes plus tard les renforts Atlantes venaient d'arriver sur l'île et combattaient aux côtés des amazones et de la JLA. Aquaman quand à lui se trouvait assis sur son trône le regard plongé droit devant lui pensif, sans dire un mot il restait là à penser à ce qu'il venait de faire.





Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 7 Avr 2017 - 18:33
Hal et les autres Green Lanterns étaient débordés. Les Manhunters étaient de féroce ennemis, et déjà quatre des leurs étaient tombés, blessés ou mort, impossible a savoir pour le moment. Mais tout n'était pas encore perdu!

La bataille avait soudainement prit une tournure pour le pire avec l'action d'Aquaman, et une partie de Hal se sentait toujours terriblement enragé par cette action on seulement irrationnelle mais plus destructrice que tout ce que les forces de Brainiac avaient put leur faire tomber sur la tête jusqu'à maintenant. Il demanderais plus tard à l'autre homme ce qui l'avait poussé a de tels extrèmes. Pensait-il qu'ils pouvaient protéger les troupes au sol et combattre les Manhunters - qui étaient des ennemis impossible a arrêter, étant de nature mécanique - en même temps? Hal ne pouvait passe permettre d'envoyer même un seule Green Lantern protéger les combattant au sol. C'était des Amazones. Elles étaient capables de se protéger seules, et n'avaient pas besoin de leur aide... Mais personne n'aurait put prévoir cette tournure des évènements.

Hal se sentait un peu coupable de n'avoir pas vu a temps la menace. Il ne pouvait cependant rien y faire et, pour le moment, la situation ne lui permettait pas d'être distrait.Des gens mourraient au combat. C'était une vérité toute simple de la vie, mais tragique également. C'est quand ces morts étaient inutile, et évitable, que ça devenait difficile a accepter.

Cependant, ses Lanterns étaient toujours fort au front et se battaient avec toute la volonté dont ils disposaient. Serrant la mâchoire, Hal parla haut et fort, amplifiant sa voix avec la puissance de l'anneau.

"Green Lanterns, avec moi! Cette bataille n'est pas terminée, mais je peux vous promettre, nous ne céderons pas! DÉTRUISEZ-MOI CES ROBOTS!"


Alliant le geste a la parole, Hal fit exploser un autre Manhunter avec une salve d'énergie verte qui, comme une volée de roquettes vert émeraude, s'écrasa contre sa cible et la transforma en une pile de pièces détachées fumantes. Un autre prit immédiatement sa place et saisit ses deux bras comme s'il tentais de les lui arracher, tirant violemment. Hal laissait échapper un cri de douleur étranglé, puis serra les dent, ses poings se fermant et l'anneau réagissant en déchargeant une puissante vague contre l'ennemi qui l'avait surprit de la sorte. Quand il fut relâché, Hal constata presque cliniquement que son bras gauche ne répondait plus. L'articulation de l'épaule semblait déboité. La douleur était comme un acide courant dans tout son corps, irradiant depuis son épaule blessée. Le Manhunter vit son opportunité de frapper de nouveau, mais un autre Green Lantern - Katma Tui - dévia son attention quand elle arracha presque son bras droit avec une volée de lames d'énergie vertes.

Hal prit un peu de recul et puis, avec l'anneau, il crée une attelle pour immobiliser contre sa poitrine le bras inutilisable et puis retourna au combat. Pas le temps de se reposer cependant. Un nouveau portail s'était ouvert et... les yeux du Green Lantern s'agrandirent de stupeur quand nul autre que la Cyborg Superman en sorti.

Un Cyborg Superman armé d'anneaux du Sinestro Corps.

"Green Lanterns!" Hal lança à ses compagnons qui se battaient toujours. "Nouvelle cible à midi!"

Il n'avait pas besoin d'en dire plus car tous venaient de voir la nouvelle menace. La combat, pour les Green Lantern, venait de prendre un tournure des plus dramatique. La cyborg Supoerman était l'un des ennemis les plus dangereux que l'on pouvait imaginer, et armé d'anneaux du Sinestro Coirps en plus... Hal ne laissa pas sa soudaine appréhension se voir. Brainiac ne reculais de toute évidence devant rien...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 18/01/2016
Messages : 3996
DC : Razorsharp, Dolphin & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Dim 9 Avr 2017 - 8:46
Les Enfers s'étaient ouverts sur l'île de Themyscira et même les éléments s'y mettaient. Alors que Jade s'échinait à faire pleuvoir les avions, un gigantesque raz-de-marée vint renverser le plateau de jeu et retira de la partie l'immense majorité des joueurs.

Jade était dans les airs mais elle ressentit cruellement le souffle de la vague déferlante, balayant sur son passage alliés comme ennemis, ravageant l'île paradisiaque que Brainiac convoitait.

Les conséquences étaient effroyables. Les ultra-terrestres étaient morts. De nombreuses amazones avaient péri. Même des atlantes. L'horreur, l'horreur.

Mais à la manière de bougies magiques sur un gâteau d'anniversaire, le Tunnel Boom crépita de nouveau, libérant des méta-humains complices de Brainiac.

Et c'était, d'ailleurs, sans compter l'apparition mystère de Cyborg Superman, armé des bagues de peur du Sinestro Corps ! Mais ça, Hal Jordan prit sous son bonnet d'intervenir : et il était évident qu'il était de taille à affronter et à vaincre le pouvoir de la peur ! Contrairement à Jade...

Car elle avait peur de mourir. Et la colère la ravageait. Une expression de haine farouche apparut sur le visage de Jade. Bien que ce ne soit pas ses sœurs qui étaient là, mortes, brisées et noyées, sur la plage de Themyscira, elle comprenait la fureur de Wonder Woman.

L'instant d'avant, elles respiraient et avaient leurs rêves, leurs joies et leurs espoirs. Maintenant, elles n'étaient plus là, laissant derrière elle le sentiment d'un immense gâchis et d'un vide paralysant.

Et il y avait un responsable à tout cela.

Et ce n'était pas Arthur. Mais les circonstances. Ces circonstances qui - clairement - résultaient de la volonté de Brainiac.

Elle aurait voulu serrer et rompre avec ses vertes mains le cou verdâtre de cet infâme tyran.

Elle était prête à accomplir les 7 pêchés capitaux en lieu et place des travaux d'Hercule pour mettre un terme à cette horreur. Elle était même prête à inventer de nouveaux pêchés.

Déjà les monstruosités mécaniques s'attaquaient à nouveau à sa barrière protectrice. Orion fut plus rapide qu'elle pour s'en occuper.

Elle demeura en vol stationnaire un instant, ne sachant plus trop que faire. Firestorm était dans les choux. Le réveil sera pour lui difficile. Ouvrir les yeux et être en compagnie d'une amazone morte, il y avait mieux.

Jade sentit sa colère monter en elle. Le lâche Brainiac n'était pas là pour affronter physiquement ses victimes. Et à défaut de tuer le chef, il lui restait à réduire le nombre de ses émissaires.

La fille de la Starheart, généra des disques vert dans la paume de ses mains. Des disques qu'elle voulut les plus fins qu'il soit. Les plus tranchants. Comme du fil monomoléculaire.

Consciente du pouvoir de destruction de ces deux armes, elle les envoya à grande vitesse en direction des Extremists, en tentant d'éviter les deux dont les pouvoirs paraissaient magiques, Dreamslayer et Lord Havok... car il était inutile de répéter le fiasco Gray Man ! Le but était de trancher, de sectionner, de mutiler... de tuer. Les digues étaient rompues. Jade brisait ses propres tabous et n'hésitait plus à franchir la ligne. Son innocence était perdue, tout comme le paradis qu'avait été Themyscira. Maudit soit Brainiac !

Pour le reste, l'appel de Wonder Woman avait été clair. Jade était revêtue de la tunique des amazones et sa place était à leurs côtés. Elle s'était rangée sous leur bannière. Elle partagerait leur sort, quel qu'il soit. Et dématérialisant ses disques une fois que ceux-ci auraient rempli leur office, elle s'envola pour épauler l'assaut des amazones et faire ce qu'elle pourrait pour détruire des machines ou protéger des vies...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1083
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Dim 9 Avr 2017 - 11:25
Encore une fois, la situation est catastrophique.
Si le Batboat a bien supporté le terrible tsunami déclenché par Aquaman, son propriétaire et pilote a assisté, avec horreur, au choix erroné de son camarade. De nombreuses répliques désagréables explosent dans son esprit, mais il les retient - Arthur doit déjà se sentir suffisamment mal, et ils n'ont de toute façon pas le temps pour ça.
Ils ont une île à sauver... et sûrement un monde, s'il connaît bien Brainiac.

Un piège, pense-t-il en glissant sur les eaux pour tirer sur un des rares derniers robots géants encore debout. Un piège lancé par Brainiac en les attirant ainsi, en les défiant depuis la Tour de Garde, et la Justice League est pleinement tombée dedans. Il est pleinement tombé dedans.
Il ne se le pardonnera jamais.
Quoiqu'il arrive, quoiqu'il se passe ici, le Batman n'acceptera jamais d'avoir failli ainsi. Il espère que Brainiac n'a pas encore lancé ses autres attaques, qui sont irrémédiables ; il espère que ses proches auront activé le Protocole Nuit Noire le cas échéant, le terrible plan supposé compenser son absence en cas de crise globale - et de disparition du Chevalier Noir.

Il espère, oui.
Mais ne supporte guère d'en être réduit à l'espérance pour survivre.


"RAAAAAH !!!"

En colère, il se laisse aller à un grognement de fureur incontrôlée dans son habitacle, alors que ses armes parviennent enfin à terrasser un robot géant. Il déteste les armes-à-feu, ne les accepte guère, mais doit avouer qu'elles peuvent être utiles... parfois.
Son regard se fixe ensuite sur ses écrans, qui lui détaillent la situation - catastrophique, toujours.
Maxima et Orion forment une alliance de fortune pour repousser l'ennemi. Jade s'est jointe aux Amazones, menées par une Diana pleine de fureur, de douleur et de culpabilité... et Aquaman s'est retiré, finalement conscient de ses actes. Mais quelque chose ne va pas.

Le Batman plisse les paupières, et découvre que Arthur n'est pas parti - il ne le peut pas, le dôme de protection est total, et empêche la fuit par les terres, les mers et les airs.
Arthur n'est pas parti... il est là, immobile, debout, les yeux dans le vague.


"Dreamslayer."

A proximité du Roi des Océans, le Chevalier Noir entraperçoit une étrange silhouette...
... celle de Dreamslayer, un Démon des Rêves issu de la Dimension de Lord Havok - après l'évocation de leur rencontre avec ce dernier par ses collègues, Bruce a fait ses devoirs. Et sait que Dreamslayer peut manipuler autrui et leur créer des illusions, pour les stopper.
Aquaman en est prisonnier - il croit certainement être ailleurs, avoir réglé la solution et être ailleurs. Ce n'est hélas pas le cas.

Sans prévenir, le Batboat change de direction et file soudain vers la plage. Il tire plusieurs volées de Batarangs, qui viennent impacter Dreamslayer - qui ne s'y attendait sûrement pas.
Blessé, l'ennemi est rapidement repoussé par ces armes plongées dans l'eau bénite... vieux reste des récentes aventures étranges avec le Shadowpact. L'adversaire s'efface, et le Batboat s'approche encore d'Aquaman, le haut-parleur activé pour que son pilote parle directement à son allié.


"ARTHUR, RÉVEILLE-TOI ! CE N'ÉTAIT QU'UNE ILLUSION ! QU'IMPORTE CE QUE TU AS FAIT, LES VICTIMES... SEUL COMPTE CE QUE TU VAS FAIRE ! AGIS NON PAS EN ROI, MAIS EN HÉROS ! EN MEMBRE DE LA JUSTICE LEAGUE ! ON NE POURRA PAS GAGNER SANS TOI ! ON NE POURRA PAS SURVIVRE SANS TOI !
LORD HAVOK EST LÀ, ARTHUR ! LORD HAVOK QUI T'A DÉFIÉ ET A BLESSÉ ET TUÉ DEVANT TOI ! AIDE-NOUS, ARTHUR ! AIDE-NOUS OU IL NOUS TUERA TOUS !"


Le Batman ne croit pas à tout ce qu'il dit - mais il croit que son ami a besoin d'entendre tout ce qu'il dit.
Espérant, encore, que ses mots auront eu un impact, il redémarre le Batboat et file vers les autres robots géants, laissant à ses alliés plus forts le soin de s'en prendre aux Extremists... lui n'est pas de taille.
Et, en parallèle, il active un vieux système de communication pour contacter ses balises autour du monde - le morse. Voyons voir si le morse peut fonctionner... voyons voir s'il peut apprendre ce qu'il se passe autour d'eux grâce à l'un des plus vieux systèmes d'échanges du monde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/06/2016
Messages : 317
DC : none
Situation : est partagé physiquement
Localisations : En transit ferroviaire
Groupes : Sans pour l'instant

New Titans
MessagePosté le: Lun 10 Avr 2017 - 14:12

La destruction de la machine qui ébranlait les fondations même de l'île n'a pas fait disparaître le dôme qui nous emprisonne pour autant comme je l'escomptais.

Cependant, cela allège d'autant nos troupes et nos alliés qui peuvent se tourner vers d'autres lieux de combat et d'autres ennemis non moins puissants et dangereux. Moi même, j'évalue la situation en survolant le théâtre de tant de souffrances. Il n'y a aucune stratégie dans tout cela, juste des échauffourées et une réaction locale à une menace ponctuelle ... Autant le plan de Brainiac est bien ficelé, autant la défense est une succession de réactions réalisées dans un désordre total ... Même Batman semble débordé par la situation, peut être n'a-t-il pas l'habitude de conduire une telle armée ? Et ses généraux sont autant d'individualistes qui se lancent dans la bataille sans suivre une technique pré-établie ...

Il manque une âme à cette armée, un cerveau qui saura où porter le levier qui conduira à la victoire même si pour cela il faudrait malheureusement trancher tel ou tel membre, sacrifier un doigt pour sauver la main, main à qui l'ennemi a déjà taillé bien des extrémités d'ailleurs, aidé par la folie obscure d'un de nos alliés ...

Je virevolte ainsi, donnant par ci par là un coup tout en soupesant, en organisant dans mon esprit l'échiquier avec les pièces qui me restent ... Et de là, je prends une décision comme tout général en prendrait après avoir évalué nos chances.

D'un coup de reins, je fais pivoter mon A4 et je fonce sur un des Manhunters qui harcèlent les Greens Lanterns, ceux que j'assimile aux cavaliers du jeu et qui une fois soulagés de cette pression pourront aider les autres dans toute la plénitude de leur art.

Je lui arrive dessus par derrière alors qu'il est aux prises avec l'un des bonhommes verts et je lui défonce le dos usant de l'Omega encore, ne faisons pas de détail, l'heure n'est plus à la dentelle. Ses entrailles artificielles lui sortent par le torse en fumant et il est réduit au silence avant d'exploser. Cela a été si vite que son second, surpris, ne peut éviter ma droite qui lui défonce la face. Le Green Lantern le termine aisément alors que je continue vers un autre. Cependant il est prévenu maintenant et fait volte-face pour m'affronter.

Mais avant que je ne fonde sur lui, un choc gigantesque me propulse vers le sol en perdition et ce n'est qu'à l'intervention des automatismes de mon A4 que je dois de ne point m'enfoncer dans le sol.

Mon dos n'est que souffrance, et quand je regarde vers le ciel, je vois celui qu'ils nomment le Cyborg-Superman planer à l'endroit de notre collision. Jusqu'ici, j'était Orion de New-Genesis, mais la douleur aidant et me trouver devant un adversaire à ma mesure font éclater les barrières fragiles qui retiennent l'Orion d'Apokolips.

C'est lui qui se dresse maintenant, c'est lui qui s'élance vers cette parodie d'être humain et c'est son poing qui rencontre celui de la chose qui vient de le frapper, provoquant un cataclysme d'énergies et de forces brutes qui ébranlent tout sur son passage.

Tout ce qui est dans les airs à proximité et sous l'emprisonnement de la coupole en subis les conséquences. Les unités volantes sont déstabilisées et soufflées comme les Manhunters qui sont projetés en arrière, leur électronique interne déboussolée, au même titre que les Greens Lanterns et s'écrasent contre les parois du dôme.

La terre tremble et le sol se dérobe sous les pieds des machines géantes aussi bien que des Amazones, se craquelant parfois à certains endroits. Des vagues se lèvent et les flots s'agitent furieusement, mais bien moins que lors de la vague provoquée par le trident du maître des océans.

Mais surtout, surtout, ce sont les machines sur qui ce déferlement a le plus d'impact et le plus d'effets à long terme, permettant par là aux biologique de prouver sa suprématie sur le mécanique en matière de récupération.

Nos poings se rencontrent tour à tour, augmentant le sinistre déferlement, et ma rage augmente à l'instar de la douleur qui remonte le long de mes avant bras. Même mon A4 qui est venu se lover sur mon torse à la dernière seconde ressent les affres de ce combat de titans où les coups sont échangés à la vitesse de l'éclair, rencontrant celui d'en face à chacun d'eux, phalanges contre phalanges.

L'Oméga monte encore en moi plus puissant, plus incontrôlable, la force qui est origine de toutes vies et destructions des mondes s'accumule et mes coups plutôt que de faiblir se renforcent alors que mon ennemi de sont côté semble peiner à mobiliser sa puissance.

Mais tout à coup, quelque chose brille à ses doigts et attire mon oeil aux éclats de lave pure et il m'envoie un coup où réside toute la puissance dont il dispose alors que je vient de lui en asséner un qui me réjouit par le bruit de craquement qu'il occasionna.

Ce coup ultime m'expulse dans les airs tel un projectile, à une vitesse où les yeux humains ne peuvent que deviner le trait, et je suis projeté au travers d'un de ces vortex d'où sont venus les capitaines de Brainiac sans pouvoir rien faire pour éviter d'y sombrer ...

La dernière vision que j'ai de mon adversaire est son bras droit à l'épaule disloquée et au coude aux attaches rompues laissant pendre inutile, un avant bras grésillant ...

Themyscira disparaît avec cette dernière vision alors que j'éructe ma haine et mon désir de sang entraîné malgré moi dans le trou creusé au travers de l'univers ...


Voici comment je vous quitte comme il était plus ou moins prévu tout en vous laissant à vos joyeuses réjouissances et des ennemis affaiblis ainsi qu'une chance plus grande de vaincre peut être ... Hauts les coeurs compagnons !



Foncer dans le tas et parler après si c'est encore possible, telle est ma devise !
My hostility kept me from making many friends.  --Orion (New Earth)
(Statut RP : 3/5)
(merci à John Constantine pour cet avatar)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 12 Avr 2017 - 23:41
A bord du Rédemption, toutes les alarmes hurlaient. Il y avait une tentative d'abordage brutale et peu subtile, mais néanmoins efficace. Tout les couloirs des ponts inférieurs s'étaient transformés en zones de morts où les tirs découpaient les bras d'une horde instable qui fondait et dévorait les Alméraciens sans faire trop d'égards des "blessures" que l'on pouvait leur infliger. La ruche semblait toute concernée en particulier - et à raison - par le centre de commande et de communications, où le poste de pilotage du vaisseau émettait un message directement à l'Amirauté d'Almerac. Un message relativement simple au regard de l'expédition qui avait été lancé :

" Impératrice capturée par peuple d'une puissance inconnue. Renforts nécessaires pour libération et oblitération. Recommande Flotte de Croisade complète. "

Là où le reste du vaisseau sombrait petit à petit dans le chaos, ils étaient de plus en plus nombreux à essayer de rejoindre en courant le pont de commandement, d'autres à essayer de confronter la menace l'arme à la main ... Les carabines à radion n'avaient que peu d'effet, néanmoins. Tout le salut de ces hommes se tenait dans les unités de sécurité destinées à lutter contre les menaces d'abordage, avec de lourds disrupteurs à gluons destinés à désolidariser les bases atomiques fondamentales de leurs cibles.

Soit, dans un langage moins sybillin, à transformer ce qui se tenait au bout de la décharge en poussières de particules subatomiques verdâtre. Peu subtil, mais que pouvait-on attendre d'autre, au final, d'armes lourdes sur affût ?

Il ne fallait pas se leurrer, néanmoins : le vaisseau était perdu. Le commandement d'Almerac avait sous-estimé la menace que représentait cette planète. Cela ne se reproduirait pas. Ce Batman avait gagné la première bataille, mais probablement pas la guerre.

" A-t-on localisé l'origine de la menace ? " demanda calmement la voix du Contrôle, qui ne couvrait pas l'alarme stridente ou les tirs résonnant derrière les sas protégés.

" Affirmatif. " lui répondit-on, " Station spatiale défensive ennemie. Ils l'appellent la "Tour de Garde". "

" Bien. Toutes les armes dans l'axe, infligez-lui le maximum de dégâts. Toutes les armes qui ne peuvent tirer sur elle ont instruction de tirer sur tout ce qui est à portée : satellites, installations orbitales, surface de la planète. "

Tout le personnel amassé sur le pont regarda le commandant, insensible à tout cela, branché qu'il était à l'interface de contrôle. Il y avait une abnégation curieuse. Ils savaient tous ce qui leur restait à faire, et personne ne craignait de se sacrifier pour la cause. On pouvait au moins reconnaître cela aux Alméraciens : ils savaient mourir avec panache.

" Programmez les téléporteurs pour un contre-abordage. Je lance les réacteurs à pleine puissance. Déflecteurs principaux à pleine puissance et contre-mesures actives. Préparez-vous pour un choc frontal. "

Tout les personnels présents se levèrent pour aller revêtir des tenues de protection spatiale et des armes, en préparation du combat, alors que le Rédemption accélérait en crachant des bordées de rayons, de missiles et de projectiles en tout genre, démolissant une bonne partie des satellites civils et militaires qui couvrait l'hémisphère nord, tandis que la Tour de Garde était en passe de se prendre un choc frontal, des bordées de missiles anti-vaisseaux, des faisceaux de particules exotiques et un contre-abordage d'Alméraciens acculés qui n'avaient plus rien à perdre et démoliraient le dernier rempart de la Terre à tout prix pour libérer leur impératrice des mains de ces primates qui l'avaient capturé.

Les derniers mots du Contrôle avant de percuter la Tour de Garde et alors que les Alméraciens utilisaient leur propre technologie de téléportation - psionique - pour se projeter à l'intérieur de l'installation ennemie étaient évocateurs :

" L'Impératrice veille. "

Et les envahisseurs pouvaient enfin pénétrer sur le pont pour se rendre compte que l'endroit d'où les Boom Tubes les avaient envoyés se rapprocher à grande vitesse, par la grande baie d'observation.


_______________


Au sol, l'Impératrice demeurait furieuse. Furieuse d'avoir été amenée sur une telle planète, dans un tel traquenard, mais furieuse également d'avoir vu le Roi d'Atlantis commettre une bévue aussi magistrale : le déferlement des éléments avait causé certainement plus de mal que de bien.

Et puis il y avait le cas d'Orion, le Néo-Dieu, et ses frasques verbales.

" Il n'y a aucun risque pour que j'interprète différemment ton message, Néo-Dieu " proféra-t-elle alors que ses pouvoirs maintenaient la machine, " Tu es bien trop limité. "

Mais elle voyait déjà le plan se former, et changea radicalement de méthode, élevant la machine dans les airs, lentement et précautionneusement, dans un grincement affreux ... Avant d'étendre ses bras, comme pour ordonner aux pattes de la machine de suivre Orion dans le cœur de la bête. Le Néo-Dieu ne se contenta pas de réapparaître seul, mais bien suivi par une flopée de pattes qui avaient empalé leur support cyclopéen en dépit de toute leur volonté conservatrice, confrontés par les pouvoirs magnétiques de l'Impératrice d'Almerac.

Puis la carcasse s'élève, et Maxima la projette vers le dernier robot restant, à l'horizon, à très grande vitesse, comme un boulet de canon de plusieurs dizaines de mètres de diamètre, arrachant arbres et dômes sur son passage et fauchant des combattants par l'appel d'air...

Au sol, les commandos restants, ceux qui n'avaient pas quitté la clairière, s'étaient retranchés dans des cratères et dans les carcasses, ripostant comme ils pouvaient face à des menaces qui les surclassaient petit à petit, à mesure que la piétaille se clairsemait. Leurs unités médicales avaient péri en tentant d'aider les indigènes, et ils se battaient maintenant sans perspective de rentrer, la rage au ventre et avec un désir de vengeance proprement terrifiant : ceux qui étaient condamnés en était à dégainer des grenades pour essayer de se jeter sur l'adversaire et de l'emporter avec lui. C'était tout bonnement comme si la rage de leur impératrice s'était communiqué à tout ses hommes, et cela n'aurait pas été totalement faux, tant son lien mental avec eux était fort - pour la communication et les ordres -.

Les ordres, elle les donna d'ailleurs, mentalement : L'ordre à une équipe de techniciens d'utiliser leur matériel pour déterminer la source de ces envahisseurs, et où ces Boom Tubes menaient, afin de préparer une contre-offensive.

Si les défenseurs de la Terre n'étaient pas capables de repousser cette menace, alors l'Impératrice d'Almerac irait la trouver elle-même et l'annihilerait de ses mains !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 236
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Jeu 13 Avr 2017 - 13:25
L’enfer s’est abattu sur Themyscira.
Alors que les cadavres flottent, projetés sur le sable par les vagues ; alors que les robots rouillent dans l’eau et le sang ; alors que les monstres s’écroulent mais que les Héros s’affaiblissent ; l’horreur s’amoncelle et menace constamment.
L’apocalypse règne. L’honneur a disparu. La mort est ici comme en son royaume.

Si la Princesse Amazone a pris la tête de l’armée de ses sœurs, des Almeraciens et de quelques Atlantes renégats à l’ordre de retraite de leur Roi, les troupes de Brainiac ne cessent d’avancer et de causer des dommages.
Certes, les gigantesques robots sont tombés ; certes, les tanks-robots sont tombés ; certes, les troupes mécaniques ont cessé. Certes, les deux premières vagues ont disparu, et des tonnes de métal reposent au fond de l’eau ou sur la plage.
Mais rien n’est gagné – et la souffrance est encore grande.

Wonder Woman et ses troupes affrontent directement Lord Havok et les Extrémistes.
Et cela se passe mal.
Des dizaines d’Amazones sont déjà tuées par les terribles monstres et leurs pouvoirs. C’est un carnage, un massacre ; Jade, vêtue d’une armure rutilante, est prise à parti le Docteur Diehard, le Maître du Magnétisme, et par Gorgon, et ses cheveux tentaculaires. Tracer, le fauve, et Dreamslayer, revenu d’avoir attaqué Aquaman, s’en prennent directement aux Amazones.
Diana, elle, attaque directement à Lord Havok, mais le combat est difficile. Elle le perd.
Elle est menacée ; elle peut mourir, sous peu. Mais personne ne semble pouvoir l’aider.

En parallèle, s’il ne reste plus que deux Manhunters et si Cyborg-Superman a perdu un bras grâce à Orion, qui a aussi grandement anéanti les troupes au sol, la situation n’est guère optimiste dans les hauteurs.
Seuls Hal Jordan et Kilowog sont encore debout, leurs collègues sont tombés, inconscients et blessés. Et Orion a disparu, avalé par un Tunnel-Boum. Abandonnant un champ de bataille qu’il venait d’éclairer de sa fureur et de sa réussite.

Plus loin, Maxima et ses troupes ont réussi à anéantir la machine de Warworld, mais les deux-tiers de ses soldats sont tombés – blessés, ou pire.
L’Impératrice a réussi, mais le prix pour Almerac est lourd. Et aura sûrement un impact long et difficile pour elle.

Certes, si elle le savait, si elle pouvait communiquer avec son vaisseau dans l’Espace, elle serait fière de savoir que les siens ont trouvé la Tour de Garde et l’attaquent – mais cela ne se passe pas aussi bien qu’ils l’espéraient.
S’ils sont parvenus à identifier la source des Tunnels-Boum, et s’ils filent directement contre la structure, leurs téléportations échouent. Grid, la créature ayant pris le contrôle du corps de Cyborg, les renvoie directement dans leur vaisseau – qui vient s’écraser contre les boucliers de la Tour de Garde.
L’appareil s’écroule à la base de la Tour de Garde ; ils ont percé les boucliers et pourront tenter de l’envahir… s’ils parviennent à stopper les nombreuses défenses locales. Et s’ils ont survécu, alors que les monstrueux réplicateurs continuent leur travail de sape.

L’enfer s’est abattu, oui.
Mais l’espoir n’est pas entièrement mort.

Les deux premières vagues de Brainiac sont brisées. Seuls demeurent Lord Havok et les Extrémistes, adversaires formidables mais limités en nombre. Seuls demeurent deux Manhunters et un Cyborg-Superman affaibli.
L’espoir n’est pas mort. Il se ravive même, quand le Batman reçoit soudain des signaux en morse… en provenance de l’extérieur du dôme de protection. En provenance de quelqu’un qui entend communiquer, et le prévenir que quelque chose est en cours.
Qu’un sauvetage est en cours.

La communication en morse est, immédiatement, transmise par le Batboat à tous les membres de la Justice League.
Le message est clair :
Nous. Arrivons. Tenez. Vous. Prêts.
Le message est clair, oui, et même signé : Une. Vraie. Mission. Suicide. Hein.

Le message est plutôt clair, donc.
Le Suicide Squad est proche et tente de les sortir de là. Les Héros sauvés par les Vilains.
Plus grand-chose n’a de sens, aujourd’hui.


(HJ/ Et voici, tour relancé ! Quelques indications rapides :
1. le tour sera relancé le jeudi 20 avril 2017.
2. Orion a disparu, son sort sera réglé dans le cadre du SVM.
3. il n’y a plus aucun robot. Il n’y a plus que les Extrémistes. Et, vu la teneur du SVM et de ce que vous avez vécu, il serait plutôt intelligent de se dire qu’un tel calme ne précède rien de bon…
4. les cadavres sont partout, et vous êtes clairement fatigués par tout ça.
5. on approche clairement de la fin du sujet, encore un peu d’effort et vous risquez d’avoir (quand même) une bonne surprise. Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1083
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 13 Avr 2017 - 22:07
Il ne l'avouera pas - mais Bruce n'est pas en contrôle, face à cette situation infernale.
Alors qu'il effectue un virage brutal pour se détourner d'Aquaman, qu'il a tenté de remotiver après l'avoir débarrassé de l'influence mentale de Dreamslayer, il augmente au maximum les capacités du moteur du Batboat en espérant arriver rapidement près des Extrémistes et de ses alliés.
Au passage, le Batman lance le système de tirs automatiques de l'appareil, et des dizaines de balles et de missiles s'échappent de ses canons, et s'en prennent directement aux quelques robots qui sont encore debout, mais surtout aux monstres géants qui tentent de prendre pied sur l'île ; ils n'y parviendront pas.

Cependant, alors que la terre et même l'eau tremblent sous l'impact des énormes créatures de métal qui s'écroulent au sol, lui n'esquisse ni soulagement, ni satisfaction.
Le pire est encore à venir.


"A toute l'équipe : je préconise de se concentrer sur Lord Havok et les Extrémistes. Jordan, essaye de vaincre Cyborg-Superman et ce qu'il y a là-haut... prends Firestorm, s'il est encore debout, et Maxima, si elle est prête à écouter. Nous avons perdu Orion, mais je refuse de laisser d'autres tomber."

Il accélère encore, et ses moteurs vrombissent sous l'effort.
Il approche, mais il est encore loin de la ligne de front, et des combats directs entre les Amazones - dont Diana et Jade - et leurs adversaires.


"Lord Havok et les Extrémistes sont des Vilains issus d'une autre Dimension... et ont anéanti leurs Héros. Ce sont des monstres, à ne pas sous-estimer et à stopper au plus vite. Soyez prudents."

Le Batman arrive finalement sur place, et avise Wonder Woman en mauvaise posture face à Lord Havok - et Jade en difficulté face à Gorgon et Docteur Diehard. Ses armes tirent encore, tentent de repousser leurs adversaires... mais il a bientôt des problèmes bien à lui.

"HUGHN !"

Il grimace, alors qu'un choc violent fait trembler le Batboat.
Ses systèmes hurlent, les alarmes ne cessent de vibrer, et il avise alors ce qui vient d'arriver - ou plutôt celui qui vient d'arriver.


"Oh."

Le Batman grimace, en découvrant que le Batboat est attaqué...
... par Tracer, le fauve (équivalent de Dents-de-Sabre/l'ennemi de Wolverine chez Marvel). Qui est en train de s'acharner sur la mécanique, les systèmes et les défenses du Batboat.

"Non. Non. Non. Non."

Il tente de repousser l'adversaire, de se défendre, mais... il comprend vite, bien vite, que cela ne servira à rien. Tracer est un fauve, une monstruosité qui ne s'arrêtera pas avant de l'avoir trouvé et éviscéré.
Il ne peut pas l'arrêter - pas sans un choix important.
Un choix qu'il est prêt à faire.


"Amuse-toi, la bête."

Le Batman appuie sur un bouton... et le Batboat explose.
Une gigantesque gerbe de flammes et de destruction s'abat sur l'appareil, et propulse violemment Tracer au loin, le blessant lourdement dans l'opération.
Cependant, certains peuvent s'inquiéter du sort du pilote...



... qui s'échappe des flammes, dans une combinaison de protection et muni d'ailes ainsi que d'un jet-pack. Il file dans les airs, et prend un peu de hauteur, tandis que ses systèmes récupèrent les éléments transmis au Batboat - et notamment la communication en morse, qui lui a été adressée et a été répercutée à toute la Justice League.

"Ici Batman - Tracer est out, mais le Batboat aussi. Vous avez tous eu les mêmes informations : le Suicide Squad serait à proximité, et tenterait de nous aider. Si j'émets des doutes légitimes sur leur bonne volonté, aucune aide ne peut être refusée... et nous devons savoir ce que Brainiac prépare."

Le Batman modifie sa trajectoire, et descend en piqué vers Jade, toujours attaquée par Gorgon et Docteur Diehard.
Des canons positionnés sur ses ailes tirent, et font office de diversion - cela peut offrir quelques secondes à la jeune femme. C'est, hélas, tout ce qu'il peut faire pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

La Bataille de Themyscira [Brainiac : WotFC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» La Bataille de Themyscira [Brainiac : WotFC]
» [Rapport de bataille-1500pts] U'zhul vs Gotrek
» Nouveaut tapis de bataille Citadel
» Petit rapport de bataille entre amis Mordor VS Numenor (SDA)
» CEREMONIE GENERAL BATAILLE, COL DU BONHOMME, les photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-