La Bataille de Themyscira [Brainiac : WotFC]

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Sam 15 Avr 2017 - 14:45
Aquaman était perdu persuadé d'être partit du champs de bataille, le roi atlante venait d'être contrôlé par une illusion plus que bien foutue. En effet tout ce qu'il venait de se passer depuis l'arriver de Diana avait été que du vent, son trident n'était plus en état de lui servir en terme de magie. Soudain alors qu'il était plongé dans son cauchemar une voie familière résonnait dans sa tête. Cette voie il la connaissait bien qu'il ne l'aimait pas vraiment, c'était celle du Batman, qui lui sortait un tas de conneries qu'un enfant de cinq ans ne croirait pas. Cependant, malgré les paroles en lesquels il ne croyait pas Arthur se réveillait et face à lui se trouvait un ennemis qu'il avait déjà combattu.


Lord Havok était là et combattait Diana, son armée et elle semblait en grandes difficulté sans perdre de temps l'atlante bondit en direction de Wonder Woman. Peux importe l'ordre qu'elle lui avait donner il ne comptait pas abandonné une amie à une mort certaine. Alors que Lord Havok envoyait un de ses sorts en direction de l'amazone une masse orange et verte se dressait entre elle et son ennemi. Arthur venait d'encaisser l'attaque, cette dernière était tellement forte qu'elle avait brisé son armure Atlante, mais peux importe la douleur il la supporterais pour sauver sa camarade.

Je sais que tu m'as donné un ordre Diana, que tu m'en veux pour ce que je viens de faire mais je ne peux pas vous abandonner ici à votre sort. Tu ne vas surement pas être d'accord mais ce combat tu ne le finira pas seule, je serais ton renfort que tu le veuille ou non. Nous discuterons de ce que j'ai fait avec le reste du groupe une fois la bataille finie.

C'est peut-être déplacer de ma part mais je ne partirait pas d'ici sans toi.


Arthur était dos à la princesse amazone, mais on pouvait sentir dans sa voix et le ton qu'il employait sa détermination. Et même une guerrière de la trampe de Diana ne le forcerait pas à partir d'ici. Voilà qu'Aquaman sautait en direction de Lord Havock pour lui coller son poing dans le visage avec une force digne de surperman en colère. Une onde de choc se propageait au point de l'enfoncer dans le sol, mais l'ennemi faisait payer aussi sec son attaque à Aquaman aidé par sa hache violente. Lord havock envoyait une attaque verticale sur Aquaman, son seul moyen de se protéger était de croisé les bras devant son torse déjà découvert.

Une profonde entaille se trouvait maintenant sur les avant-bras de l'atlante ce qui le forcait à reculer avec pas mal de sang qui coulait au sol. En tombant sur un genoux Arthur tournait la tête et voyait Jade prise à partie par l'ennemi. Comment lui venir en aide tout en aidant à la fois Diana ? D'un geste avec sa main il maniait à distance son trident difficilement qui n'en faisait qu'à sa tête, avec beaucoup de difficulté il envoyait la relique soutenir Jade par un bouclier anti-magie. L'héroïne avait maintenant un instant de répis, l'attaque envoyé par Batman aidait beaucoup aussi.

Ce combat s'annoncait difficile, mais un message arrivait ainsi que les renfort. Malgré le fait que ce sois la Suicide Squad un groupe de vilain, tout renfort est bon à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 16 Avr 2017 - 1:56
Chacuns de ses alliés, amis, tombés au combat est un coup de poignard. Chacun des Green Lanterns qui tombent ne fait que renforcer sa volonté de se battre jusqu'au bout. Chaque goutte de sang versée est une goutte de trop.

Il faut terminer cette bataille, et vite.

Trop de vies ont déjà été perdues.

Maintenant, il ne reste plus que lui et Kilowog, tous les autres sont tombés, et Hal Jordan ignore si ses compagnons d'armes, la majorité de bons amis, sont encore en vie. Les manhunters et Cyborg-Superman ont d.cimés leurs rangs dans les dernières minutes de la bataille et les deux survivants se tiennent coude a coude, amis, frères d'armes, soudés par le feu de la bataille et un lien plus fort que la simple amitié.

Des frères, rien de moins.

La différence de race n'a aucune importance. Humain ou alien, leur sang coule de la même manière, et leurs blessure raconte la même histoire. Il ne reste plus que la fureur du combat et les liens qu'elle crée. Mais Hal et Kilowog n'en ont pas terminé. L'énorme alien tourne brièvement le regard vers son vieil ami et l'une de ses meilleure recrue a vie.

"Jordan, c'est la moment ou jamais de prouver que j'me suis pas casser la tête avec toi pour rien, et que t'as appris quelques chose avec moi." Dit-il simplement, alors que la bataille autour d'eux est sur le point de se revigorer. "C'est pas encore fini, alors on va finir cette bataille, ensemble, p'tit!"

"Ouais..." Hal réponds, mâchoire serrée et yeux étrécit, remplis de furie et d'une volotée de fer. "Finissons-en!"

C'est alors qu'il reçoit le message de Batman et il penche la tête, écoutant avec attention avant de répondre. Sa voix est ferme, et il n'est vraiment pas d'humeur a lancer des vannes, c'est évident.

"Bien reçu, Batman! On s'occupe du Cyborg-SUperman et des Manhunters qui reste." Puis, il tente de joindre Firestorm, qu'il sait être dans les parages. "Firestorm! Rejoins le combat à mes coordonnées! On pourrait utiliser tes pouvoirs pour repousser le Cyborg-Superman!"

Il n'a pas de réponses, mais il n'a pas le temps d'en attendre une. Il a déjà le bras gauche inutilisable, mais ça ne l'a jamais empêché de se battre par le passé. Leur ennemi repart a l'assaut et une volée d'énergie jaune leur fait soudainement barrage. Le Cyborg-Superman est certes puissant, mais peu habitué a utiliser le pouvoir d'un anneau. Il est maladroit et peu inventif. Hal évade cette attaque aisément, et fait signe a Kilowog de prendre a revers le vilain.

Les deux Manhunters qui reste attaquent aussi, presque simultanément, et ce qui s'ensuit est une énorme explosion de puissance verte et jaune qui se rencontre en plein ciel, aveuglant tout le monde et baignant le champ de bataille d'une étrange lumière bicolore. Pendant un moment, il est impossible de voir ce qui se passe, mais quand le ciel redeviens clair, des débris en pleuvent comme pluie au printemps, et aussi... une forme en vert tombe comme une pierre vers le sol.

Hal Jordan frappe le sol de pleins fouet, laissant un cratère de bonne taille, et le silence retombe, en même temps que la poussière. Dans le ciel, il n'y a aucun signe ni de Kilowog, ni du Cyborg-Superman, et les deux Manhunters sont en pièce au sol.

Le Green Lantern n'entends donc pas le message comme quoi de l'aide arrive. Hal Jordan n'est pas encore réapparu, et son état reste indéterminé.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2919
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 19 Avr 2017 - 14:21
Finalement, ça ne se réglerait pas avec des robots et des machines de guerre. Alors que la dernière cochonnerie à roulettes venait de rendre l'âme et qu'une lourde odeur de sang et de larmes empuantissait l'atmosphère et que le ressac ramenait contre les côtes de Themyscira les corps suppliciés des amazones tombées au combat, l'affrontement final allait opposer méta-humains et méta-humains. Les gentils contre les méchants. Contre les Extrémistes, ce groupe de tarés qui avaient déjà fait le ménage chez eux avant de débarquer dans notre monde.

Et les amazones encore debout, Wonder Woman et elle-même allaient les affronter. Ces méchants sans conscience qui n'avaient pas hésité à forger une alliance avec l'abject Brainiac.

Elle aurait du se sentir flattée, Jade, que d'être opposée à deux membres de ce groupe : Docteur Diehard, Gorgon... elle ne les connaissait pas mais se doutait bien de leur puissance. Après tout, cet assaut avait été depuis le début extrêmement meurtrier.

Un maître du magnétisme et une créature aux cheveux dont ils pouvaient se servir à la manière de tentacules. Charmant. Elle tenta de s'élever dans les airs pour opposer à leur puissance sa vitesse. Et elle se rendit compte de ce qu'elle portait : une armure métallique.

Elle se trimbalait dans une boite de conserve métallique et elle espérait survivre aux prochaines secondes ? Sa volonté de faire comme ses camarades amazones allait sceller sa perte. Docteur Diehard n'avait qu'à se concentrer une demi-seconde et lui pulvériser la cage thoracique avec ce qu'elle portait. Quelle façon idiote d'en terminer avec la vie !

Heureusement la Ligue de Justice, c'était avant tout une équipe. Les tirs de Batman, l'intervention d'Aquaman, cela lui permit de s'offrir de précieuses secondes pendant lesquelles le Docteur Diehard put oublier sa présence, à elle.

Trop tard pour enlever l'armure. Elle se concentra et - avec ses pouvoirs - la fit exploser en direction de Gorgon. Lui, c'était les cheveux fous. Pas le métal. Alors on allait voir comment il allait se débrouiller en en mangeant un peu.

Dégagée de l'armure, elle entreprit de retirer toute pièce métallique de son habillage avec l'énergie du désespoir puis observa le Docteur Diehard : si c'était le magnétisme qu'il contrôlait alors ses efforts étaient vains... pouvait-il intervenir sur le fer qui était dans son sang, à elle ? Elle n'en savait rien. Ce qu'elle savait c'était que Diehard et ses alliés avaient fait tout ce chemin, jusqu'ici, pour tuer des amazones. Et ils l'avaient fait. Et rien que pour ça, ils allaient devoir payer.

Les yeux de Jade brillèrent d'une étrange lueur et elle matérialisa quatre poings verdâtres qui vinrent saisir Diehard par les chevilles et les poignets et qui tentèrent de le tirer brutalement vers l'arrière et de l'entraîner au fond de l'eau... jusqu'à ce que l'inconscience vienne le prendre... à défaut de la mort.

Jade avait juré de ne pas enlever la vie. Mais aujourd'hui, il était évident qu'il allait mieux falloir éviter de la tenter !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 02/05/2014
Messages : 208
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Jeu 20 Avr 2017 - 13:15
La Bataille de Themyscira est sur le point de s’achever – mais nul ne sait encore qui l’emportera.
Désormais, l’essentiel des combats se concentre sur Lord Havok et les Extrémistes, ainsi que Cyborg-Superman et ses deux Manhunters. Les membres de la Justice League encore debout tentent le tout pour le tout pour réaliser l’impossible, et assister les Amazones dans la défense de leur île mythique.

Lord Havok s’en prend à la Princesse Diana, guerrière terrible et acharnée, qui réalise une prestation extraordinaire et furieuse contre son adversaire.
Assistée par Aquaman, qui a décidé de reprendre pied dans cet affrontement et d’assister son alliée qui lui avait pourtant interdit d’intervenir, Wonder Woman se bat – et parvient à repousser son ennemi, qui recule.
Devant la foule de ses sœurs, elle réalise l’impossible avec le Roi des Océans : elle fait reculer le monstre qui mène le siège. Elle l’affaiblit, et prouve qu’il n’est pas invincible. Un souffle d’espoir anime leurs cœurs, et toutes redoublent de courage et de violence… tout comme les Atlantes, qui ont rejoint leur Roi dans le combat.

En parallèle, Jade s’en prend au Docteur Diehard et Gorgon, et Hal Jordan et Kilowog affrontent Cyborg-Superman et les deux Manhunters.
Clairement, l’affrontement est déséquilibré – mais pas dans le sens où tout un chacun pourrait le penser.

Jade est la fille du premier Green Lantern, l’hôte du Starheart. Hal Jordan est le plus grand des Green Lanterns, concurrencé par la fureur et l’efficacité de Kilowog.
Et, en parallèle, le Batman, armé par son armure volante, file dans les airs et s’en prend directement à tous ceux qu’il croise – et notamment les deux Extrémistes encore qui agressent Jade, ou encore Dreamslayer qui rôde dangereusement.

La situation est terrible, oui.
Mais ils sont la Justice League… ils ont maté des empires, et des dieux baissent les yeux en leur présence.
Ils ne failliront pas.

Avec une efficacité décuplée par la fatigue, la douleur, la fureur et la fatigue, tous s’en prennent directement à leurs adversaires… et ces derniers tombent. L’un après l’autre.
Lord Havok, affaibli par Aquaman, est brutalement frappé par Wonder Woman, qui l’éventre et le laisse s’écrouler au sol – vaincu et lourdement blessé. Dreamslayer est plongé dans l’inconscience par de terribles bombes du Batman. Gorgon et le Docteur Diehard sont brisés par Jade, mais aussi par des gravats de l’affrontement dans les airs. Et si les deux Manhunters sont détruits, tel est aussi le cas du Cyborg-Superman, vaincu par la déferlante de pouvoir.

Les Amazones, aidées des Atlantes et de la Justice League, ont vaincu.
Le prix est lourd, certes. Des dizaines de vies ont été prises – et si les Almeraciens sont parvenus à stopper le dispositif du Warworld, beaucoup ont péri dans l’entreprise. Cependant, Themyscira a survécu.
Brainiac a échoué à s’emparer de l’île… mais la victoire sera de courte durée.


« Hey, les gonzes… ça s’touche au soleil ou quoi ? »

Une voix nasillarde s’élève dans toute la zone, pas dans les récepteurs de la Justice League mais bien sur toute l’île ; un hélicoptère ne tarde pas à émerger de l’horizon et à s’approcher de la plage, révélant dans l’habitacle l’origine de ces quelques mots…
… Captain Boomerang, le Vilain australien habituellement lié à Flash mais aussi… au Suicide Squad.

« Bah alors… faut qu’l’Squad vienne vous tirer d’là ? Qu’es’qu’vous auriez fait sans nous, hein ? Sans Papy Diggle ? »

« Cesse tes enfantillages, Diggle. L’heure est grave. »

Une voix féminine, grave et dure, s’élève derrière Captain Boomerang et la demi-douzaine de militaires qui l’entourent dans l’habitacle de l’hélicoptère. Ce dernier se positionne devant l’essentiel des Amazones, Atlantes et de la Justice League, et tous peuvent alors découvrir la femme qui glisse derrière l’Australien…
… l’Enchanteresse, la sorcière elle aussi très liée à la Task Force X d’Amanda Waller.

« Justice League, nous avons été envoyés par la Vice-présidente Waller pour vous exfiltrer du piège de Brainiac. Ce dernier vous a attiré ici, mais l’essentiel de son attaque est ailleurs : il s’en prend à Metropolis… et les nouvelles ne sont pas bonnes. »

L’Enchanteresse ouvre sa paume, et tous peuvent alors découvrir une vision montrant l’état actuel de Metropolis – des dizaines d’immeubles anéantis, un terrible nuage de poussière coupant toute visibilité et asphyxiant quiconque se trouve ici, des victimes par centaines, des robots terrifiants qui arpentent chaque rue, des gorilles de Gorilla City qui s’en prennent aux civils, le Senseï qui détruit tout sur son passage, des Katarthans en pleine mission directe, des Héros et Vilains tentant une défense impossible…
L’horreur. L’horreur à l’état pur.


« Le Président Wilson est sur place, et affronte Vandal Savage avec les Ravagers… et il semble que Savage soit responsable de l’attentat contre son prédécesseur. Nous sommes, hélas, sans nouvelle du Président, et la Vice-présidente a décidé de prendre les devants.
Une contre-attaque est en cours – mais Metropolis a besoin de vous. Nous avons donc été envoyés pour vous… libérer. »


Le dédain dans sa voix en dit beaucoup sur son interprétation de la Bataille de Themyscira. L’Enchanteresse lève cependant ces mains, et plusieurs portails de téléportation apparaissent devant les Héros.

« Ma magie a réussi à vaincre le dôme de protection de Brainiac, et elle peut téléporter une partie d’entre vous – mais pas les armées Amazones ou Atlantes.
Metropolis a besoin de vous, Héros… il serait temps d’être dignes de votre réputation. »


L’Enchanteresse se tait, alors que Captain Boomerang glousse discrètement.
Usés, fatigués, exténués, les membres de la Justice League découvrent l’ampleur du piège posé par Brainiac… dans lequel ils ont foncé tête baissée.
Themyscira est sauve, oui ; mais Metropolis tombe.
La Bataille de Themyscira n’était qu’une escarmouche – la véritable guerre commence maintenant !


(HJ/ Et voici que finit ce sujet ! Smile Merci de votre participation ! Je vous invite tous à rejoindre le SVM, et à tenter l’impossible ! Vous pouvez débarquer où vous voulez, et vous serez récupérés directement par un Animateur.
Evidemment, vous êtes fatigués et blessés… et cette Bataille laissera des traces. Mais la journée n’est pas finie, haut les cœurs ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 20 Avr 2017 - 19:17
Le Batman se bat.
Après avoir sacrifié un Batplane, un Batboat, il s’en remet maintenant à une Batarmor, qui lui permet de filer dans les airs grâce à un astucieux jet-pack. Utilisant des canons, qu’il n’apprécie guère mais qu’il sait être indispensables dans ce type d’affrontement, il s’en prend à Gorgon et au Docteur Diehard, en tentant de donner un peu d’air à Jade.
Surtout, il s’acharne sur Dreamslayer à proximité, et parvient à le mettre hors d’état de nuire. Très rapidement, les autres Héros encore présents et les guerriers ainsi rassemblés parviennent aux mêmes résultats.

La situation est catastrophique, terrible.
Mais ils s’en sortent.

Crispé, enragé même par la situation, le Chevalier Noir use de toute sa dextérité pour s’en prendre à ses adversaires, et en dispose avec une efficacité terrible.
Lentement, doucement, il en vient à se poser sur la plage, à proximité des Amazones, des Atlantes et de ses collègues… mais aussi des corps, blessés et inconscients, de leurs adversaires.
Lord Havok et les Extrémistes sont vaincus. Plus haut, les Manhunters aussi. Themyscira est sauve – mais ce n’est pas une victoire pour autant.

Des dizaines d’Amazones et d’Atlantes sont morts. Les eaux autour de l’Île du Paradis sont colorées de sang, et d’huile des robots vaincus.
Ils ont stoppé l’invasion… mais il sent, il sait que le pire est à venir. C’est, en un sens, trop facile – un conquérant comme Brainiac ne leur aurait pas permis de réussir ainsi. Il y a quelque chose. Il y a un piège.
Et, encore une fois, il découvre qu’il a raison.


« Hem. »

Il grogne, alors que ses systèmes reprennent enfin contact avec les différents réseaux du Batcomputer. Un flot de données s’écrase sur lui, et il tente de les suivre alors que son cœur se serre en découvrant que, oui, il se passe quelque chose ailleurs ; et, oui, c’est une chose bien terrible qui se déroule en leur absence.

« Non… »

Le Batman découvre les événements lors de l’arrivée de l’hélicoptère du Suicide Squad.
Légèrement en retrait, il écoute d’une oreille tandis que toute son attention est centrée sur… Metropolis. L’attaque. Les agressions. Les monstres. Les attaques. Les morts. Les morts, encore et encore.
Metropolis est attaquée – Metropolis est sur le point de céder. Et Superman n’est pas là. Et la Justice League… la Justice League a failli, et…


« Batcomputer, statut des collaborateurs. Immédiatement. »

Sa voix est calme, mais il ne l’est pas.
Les informations ne cessent d’apparaître devant son visage, à l’intérieur de la Batarmor, où il découvre l’ampleur des dégâts. Il a peur… il a vraiment peur.
Pour Metropolis. Pour le monde. Pour le civil. Pour les siens.
Il a pleinement conscience d’avoir demandé à Batgirl de prendre en charge le Protocole Nuit Noire en cas d’absence… mais il espère qu’elle ne l’a pas fait. Il espère qu’aucun d’entre eux n’est allé là-bas. Il espère qu’ils ne se sont pas comportés comme il a appris à le faire…
Il espère qu’ils ne se sont pas comportés en Héros ; et bien sûr que si.


« Non. »

Les relevés arrivent : Barbara est sur place, avec une Batmobile et le Protocole Nuit Noire. Damian aussi, blessé au poignet selon les capteurs de son costume. Jason est agressé psioniquement par Grid. Cassandra est... amputée. Et Tim… Tim est gravement blessé. Tous deux sont dans un état critique.
Barbara. Jason. Damian. Cassandra. Tim.
Ses élèves. Ses proches. Ses héritiers. Sa famille. En danger – en danger de mort.

Une grimace de fureur glisse sur son visage, sous le masque. Une boule de peur, de colère, de rage, de douleur et d’impuissance explose en lui.
Et il s’y perd.


« RAAAAAAH !!! »

Un cri de haine pure s’échappe de sa gorge, alors qu’il relance son jet-pack et file dans les airs.
Faisant fi des portails ouverts par l’Enchanteresse, il active ses propres systèmes – et lance son propre dispositif de téléportation, qui s'applique et fait apparaître, dans les cieux, un vortex qui crépite dans l'atmosphère.


« ALFRED ! »

« Maître Bruce ! Enfin ! Vous étiez inj... »

« Alfred, plus tard. Je passe par le tunnel de secours. »

« Le tunnel de s... »

« Alfred. Activez la Batcave Orbitale. »

« Je... bien, Maître Bruce. »

Le Batman n'a ni mot, ni regard en arrière pour ses camarades.
Il est tout à sa rage, à son inquiétude.
Il file dans le vortex, et disparaît dans l'étonnant portail de téléportation - sans indiquer où il va, et ce qu'il compte faire. Il abandonne la Justice League derrière lui...


**
*
**

... et débouche directement ailleurs. Loin, très loin de Themyscira - et de la Terre.
Il arrive dans une station spatiale située à proximité du Soleil.



Une Batcave orbitale.
Sa démesure n'a d'égale que sa richesse.


« Alfred, j'y suis. »

« Maître Bruce, la situation est grave. Cassandra et Tim sont blessés, et... »

« Alfred, je... sais. »

Après avoir vérifié que tous les systèmes étaient opérationnels, Bruce active un élément de son armure - qui le libère, et s'écroule en lambeaux derrière lui. Il ne s'en préoccupe guère, et s'avance d'un pas décidé à l'intérieur de la station orbitale.
Son regard est terrible, la mâchoire serrée ; il est au-delà de la crispation. Il est au-delà de la fureur.


« Je sais. J'ai conscience de la situation. Activez le Protocole Enfer Ecarlate. »

« Le... grands dieux. Non, Maître Bruce. Non ! Non ! Je refuse ! C'est... c'est complètement inapproprié, et... »

« Alfred. »

Sa voix est calme, mais il la contrôle difficilement. Il s'avance devant une paroi immense, et prend une grande inspiration.

« Barbara est sur place et tente de mener le Protocole Nuit Noire en plein chaos. Damian est blessé. Jason est agressé. Cassandra est amputée. Tim est inconscient et ne se réveillera peut-être pas.
Brainiac a défié et s'est joué de la Justice League. Des Amazones sont mortes, des Atlantes sont morts... pour son plan, pour enlever Metropolis. Nous avons été défaits, et il vient maintenant récolter son prix - il vient récupérer Metropolis, et il détruit et tue pour cela. Nous sommes humiliés, mis à terre.
Je pourrais rester calme... je pourrais me contrôler s'il n'y avait pas que cela. Mais ce n'est pas le cas. »


La paroi s'ouvre, lentement. Il prend une grande inspiration et bande ses muscles.

« Ils sont ma famille, Alfred. Mes héritiers. Mes proches. Mes descendants. Mes successeurs. Mes... enfants.
Ils sont en danger, blessés, agressés car je n'étais pas là. Brainiac leur fait mal car il s'est joué de moi - car j'ai échoué. Brainiac triomphe de moi sur mon monde, et agresse et tue les miens.
Le Protocole Enfer Ecarlate est justifié, Alfred. »


« Il n'a... il n'a jamais été testé... »

« En effet. »

La paroi a disparu, et les attaches disparaissent - signe qu'Alfred a activé le Protocole.
Bruce soupire, et laisse ses doigts glisser sur le métal.

Il peut presque sentir la puissance, la violence inhérente à sa création la plus terrible.

« La fin du monde et l'agonie des miens me semble la meilleure occasion de le faire, Alfred. La seule. »

Bruce a déjà pris sa décision - et s'empare des éléments, pour s'en vêtir.
Brainiac a défié la Justice League et le Batman pour la dernière fois. Il a passé la ligne pour la dernière fois.
L'heure de la sanction a sonné.
Arrow SVM.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 30 Avr 2017 - 23:00
Le dédain de l'impératrice d'Almerac pour les "sauveurs" de Themyscira, cette "escadron suicide" mené par un déchet génétique à l'outrecuidance sans bornes, était facilement lisible sur son visage. Dans d'autres circonstances, il n'aurait pas été trop absurde de penser qu'elle lui aurait effacé le cerveau par principe, car il était insupportable à ce niveau.

Son acolyte n'était guère plus engageante, mais elle avait au moins pour elle d'essayer de tempérer son camarade impotent.

" Repos. " formula aux commandos Almeraciens qui avaient pris position autour de l'aéronef de ces nouveaux venus, qui baissèrent leurs armes, avant de s'adresser cette fois-ci à l'ensorceleuse, " Nous n'avons nul besoin de vos artifices primitifs pour nous "libérer" des griffes de Brainiac. Les Almeraciens sauront ... "

Elle s'interrompit, car la fraction de son esprit qu'elle avait dédié à rechercher les échos de ses forces en orbite avait reçu une réponse.

Et elle n'était pas bonne.

Sans attendre, sans finir sa phrase, l'impératrice d'Almerac se volatilisa. Il n'y eût aucun artifice lumineux, aucune détonation grandiloquente. Ce fut comme si elle n'avait jamais existé. Seuls restaient sur place les guerriers d'Almerac, les blessés et ceux occupés à les soigner, tandis qu'une poignée d'autres rassemblaient les armes et alignaient les cadavres sans se soucier de ce qui venait tout juste d'arriver à leur impératrice. Eux savaient ce que sous-tendait ce curieux phénomène.

En orbite, la partie était mal engagée. Les Almeraciens avaient beau être des guerriers, ils combattaient avec un désavantage numérique écrasant et face à des robots réplicateurs contre lesquels la plupart de leurs armes n'avaient aucun effet. Ces êtres étaient de métal, capable d'absorber la totalité des frappes à radion des armes Alméraciennes. Dans les couloirs, la mort se répandait à une vitesse effroyable, et quand la souveraine d'Almerac apparut sur le Pont du Rédemption, au milieu des cadavres encore fumant de ses hommes, elle ne prenait même plus de précautions pour cacher cette rage sourde et aveugle qui l'avait envahi sur la plage déjà. Cette rage insensible, elle n'apparaissait pas sur le visage de la géante rousse, pas encore ... mais elle suintait dans ses gestes, dans ses réactions ... Et puis tout céda. Elle avait failli. Elle n'était pas digne. Elle avait mené ses hommes à la mort sur les conseils d'un humain, sur un monde perdu au fin de la galaxie ... Et tout cela pour les mener à la défaite ... Tout cela pour voir ce qu'elle avait accepté - juré - de protéger disparaître. Elle avait joué selon leurs règles, elle avait obéi à leurs lois, et si cela ne l'avait pas perdu, cela avait tué des Almeraciens ... Cela avait tué beaucoup d'Almeraciens.

Où avait été Superman ? Où avait été celui qu'elle avait admiré pour sa droiture et sa soif de justice inextinguible ? Qu'avait donné Batman de bon, avec son complexe d'infériorité d'une vacuité effarante ? Qu'avaient été en mesure d'accomplir tout les soit-disants "héros" de cette Terre, sinon de la jeter stupidement en pâture à un prédateur galactique ? Elle avait suivi, elle avait aidé ... Elle avait joué "en équipe" ... Elle avait eu espoir ...

Et si, au fond d'elle-même, dans un coin reculé qu'elle n'aurait jamais pu laisser épanouir au grand jour au risque de perdre la face, elle avait encore espoir, elle demeurait dévastée. De cette dévastation résulta un cri déchirant face à l'impuissance qui avait été la sienne. Un cri puissant, féral, chthonien. Un cri à la mesure de la puissance débridée d'une Impératrice galactique qui, après tout, n'avait pas d'ordre à recevoir des primates qui régnaient sur cette orbe de boue et d'eau pitoyable.

Le cri se répercuta dans toutes les cursives du vaisseau, comme l'écho terrifiant de la créature venant de perdre son enfant. Comme cet avant-goût de terreur venant caresser les entrailles des aventuriers au moment de réaliser que ce qu'ils venaient d'accomplir était mal. Une telle réalisation n'effleurait pas même les robots réplicateurs, qui ne vivaient que pour tuer. Rien, en fait, ne les effleura, mais toute cette populace métallique fut porté progressivement au rouge, leur température augmentant exponentiellement et inexorablement vers des extrémités absurdes, jusqu'à les rendre inopérants ... Jusqu'à les faire fondre. Au bout de quelque minutes, les envahisseurs du vaisseau n'étaient plus que des flaques inertes dont tout les principes de fonctionnement avaient été pulvérisés avec une brutalité maniaque.

Ce n'était que le début du jeu de massacre auquel Maxima allait se livrer.

D'autres cadavres pullulaient à l'endroit où un abordage avait été tenté par les Almeraciens sur la Tour de Garde, où guerriers et robots plus conventionnels se mêlaient comme autant de témoins de la lutte désespérée qui avait eu lieu ici pour libérer le bastion de la Justice sur Terre... Maxima n'était pas ici pour libérer, ce moment était passé. Elle était là pour mettre fin à la mascarade.

Deux colossales machines de guerre frappées du logo de Wayne Enterprises gardaient le charnier, comme deux cerbères imperturbables et impitoyables. Des robots de cinq mètres de haut chargés de canons, de missiles et de tout un tas de friandises autrement plus élaborées à même de se défaire des assaillants les plus technologiquement avancés. L'irruption de Maxima ne les étonna pas, eux non plus, et ils s'attelèrent à accomplir leur tâche, au mieux de leurs capacités. Le premier partit dans l'espace quand l'Almeracienne usa de ses rayons optiques à pleine puissance pour vaporiser tout un pan du couloir, entraînant une partie du blindage extérieur de la Tour de Garde. Le second ne laissa pas la dépressurisation se défaire de lui et s'ancra dans le sol en lançant tout son arsenal à la rencontre de l'intruse. Il se détruisit tout seul avec l'explosion de toute ses ogives à l'intérieur de la bulle diaphane que l'extraterrestre furibonde avait déployé autour de lui par la pensée.

La même scène se répéta sur tout le trajet le lieu de l'abordage du cœur du réacteur de la Tour de Garde. Maxima était délibérément lente et implacable : elle massacrait chacun des défenseurs, démolissait un à un tout les systèmes de protection et ruinait au-delà de toute réparation envisageable tout les lieux qu'elle arpentait. Avec sa force, ses yeux ou son esprit - qui demeurait son arme la plus terrible -.

Et finalement, il arriva un moment où un flash lumineux privé de tout son illumina le ciel.

L'explosion de la Tour de Garde, visible depuis la Terre, à l’œil nu. Le refuge des plus grand défenseurs de la Terre, récupéré par un seul conquérant galactique et réduit à néant par ce qui n'était finalement qu'une autre. Un rappel éclatant de la puissance des terreurs à forme humaine qui peuplaient le cosmos et de la totale impunité avec laquelle ils évoluaient dans la sphère humaine.

Maxima, seule, pleine de rage, venait de démolir un édifice qui avait nécessité les efforts combinés de la Ligue des Justiciers. Un ouvrage qui n'aurait pas été difficile pour n'importe quel Kryptonien, mais qui n'en demeurait pas moins terrifiant, quand on pensait qu'il était là question d'une femme qui avait été considérée pour intégrer la Ligue. Une autocrate authoritaire disposant d'une puissance divine dévastant des propriétés vitales sur un coup de tête...
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

La Bataille de Themyscira [Brainiac : WotFC]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» La Bataille de Themyscira [Brainiac : WotFC]
» [Rapport de bataille-1500pts] U'zhul vs Gotrek
» Nouveaut tapis de bataille Citadel
» Petit rapport de bataille entre amis Mordor VS Numenor (SDA)
» CEREMONIE GENERAL BATAILLE, COL DU BONHOMME, les photos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-