[NWO-CW] « Le calme avant la tempête » ft. The Bat


Inscription : 22/03/2017
Messages : 59
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mar 23 Mai - 13:57
ft.
Tim Drake
« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat

_____Le temps filait et les blessures commençaient à cicatriser. Neuf longues journées s’étaient écoulées depuis l’attaque de la Batcave par la Suicide Squad. L’adolescent avait été contraint de fuir, incapable de se battre en vue de son état critique. Jason l’avait aidé à fuir, et ils s’étaient retrouvés ici, à Gateway City. Il y avait reçu les meilleurs soins et certaines blessures superficielles s’étaient déjà envolées. La seule plaie, toujours en alerte restait la même. Il faut dire que cette blessure avait bien failli lui coûter la vie, un organe vital qui peinait à cicatriser.

Cela ne l’empêchait pas de tenir sur ses deux jambes. Malgré la douleur, l’adolescent n’en faisait qu’à sa tête, impossible pour lui de rester en place, allongé dans un lit en attendant que le reste de la famille s’occupe du reste. La situation était tendue depuis Brainiac, Tim en avait conscience, même avec un violent trou de mémoire qui ne s’était jamais reformé. Jason lui avait déjà fait un récapitulatif, mais l’adolescent était encore incapable de comprendre comment il s’était fait ces blessures et encore moins capable de mettre un visage sur son sauveur. Tout était flou dans son esprit. Waller avait joué son coup et s’était imposée dans tout le pays. La désorganisation des héros avaient provoqué tout cela, et l’adolescent se sentait aussi responsable de cela. Il avait fait preuve d’imprudence et il en paye le prix encore aujourd’hui.
Un geste brusque de sa part, il grimaça de douleur. Le justicier s’était installé dans un coin de l’ambassade, installant son bureau là-bas à contrecœur. Impossible pour lui de remettre les pieds dans la Batcave, cette dernière s’était effondrée et il était désormais considéré comme une cible. Il ne lui restait plus que le matériel qu’il avait embarqué sur lui dans sa chute avec Red Hood, cela lui suffisait largement.

Il s’était pas mal renfermé sur lui-même ces derniers jours, peu bavard, concentré sur son matériel qui avait été endommagé suite à l’attaque. Son regard était plutôt distant et froid, il semblait remonté, dominé par une colère qu’il essayait de garder pour lui. Son attention était focalisée sur la technologie présente dans l’un des avant-bras de son costume, il activa l’ordinateur et constatait que ce dernier avait été endommagé. Il lui faudra plusieurs heures pour réparer sa technologie, et quelques minutes supplémentaires pour le connecter à un serveur autre que la Batcave, désormais condamné.
Il finit par avoir accès aux allocutions de cette chère Amanda Waller, comme s’il ne les avait pas déjà entendues. Tim serra les dents sous la rage et éteint l’écran avec cette même colère dans ces gestes. Il se massa le crâne reposant ses affaires, soufflant quelques minutes. Il n’avait pas eu de nouvelle du reste de la Batfamily depuis son réveil à Gateway City. Il s’inquiétait de la situation de Barbara, Dick qui avait été capturé sans oublier cette histoire au sujet de la mort de Bruce Wayne et de son majordome Alfred, certifiée par cette chère présidente.

« Mensonge… Que des mensonges. » marmonna Tim entre ses dents, plantant ses ongles dans le métal froid de l’armure de son costume. « Je n’ai pas dit mon dernier mot… Elle va payer. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 17/01/2017
Messages : 232
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Mer 24 Mai - 12:01
Le monde a changé.
Depuis que Brainiac a tenté de s’en prendre à Metropolis, et que seule Amanda Waller est parvenue à l’arrêter, cette dernière est devenue Présidente des Etats-Unis d’Amérique – et a lancé un gigantesque recrutement, forçant les Héros à l’accompagner, ou à s’opposer à elle comme Rebelles.
Elle a également tenté de récupérer les proches du Batman et sa technologie ; son refus a mené à une confrontation terrible et totale, débouchant sur l’anéantissement de la Batcave, l’embrasement du Manoir Wayne puis, plus d’une semaine après, l’annonce faite par la Présidente Waller des décès de Bruce Wayne et d’Alfred Pennyworth… des mains de Héros Rebelles.

L’allocution présidentielle vient de s’achever, délivrant un message agressif pour menacer ces Héros de la Justice League International de représailles s’ils ne se livrent pas dans les meilleurs délais ; le voile sombre qui s’est posé sur le monde vient de s’obscurcir un peu plus, touchant dans leurs âmes et leurs cœurs tous ceux qui envisagent d’affronter Amanda Waller.

Tous… y compris le jeune homme réfugié au sein de l’Ambassade amazone à Gateway City. Dénommée Maison de Themyscira, cette dernière a vocation à étendre le message et les valeurs des Amazones, mais également de recueillir toutes celles, mais aussi tous ceux, qui seraient en danger ou menacés.



Téléporté ici par son père adoptif lors de la terrible attaque de la Batcave, Timothy Drake se remet difficilement des lourdes blessures infligées lors de la protection de Metropolis.
Ne disposant d’aucune arme, d’aucun équipement spécifique, il doit se contenter des éléments présents ici… or, même si elles s’ouvrent au monde, les Amazones demeurent quelque peu réfractaires à l’informatique.
Un comble, donc, pour un génie des ordinateurs d’être caché ici ; un comble qui pourrait avoir la forme d’une blague… si celui qui l’avait envoyé en ce lieu avait de l’humour. Ce qui est loin d’être acté.

Red Robin maugréé devant son écran, maudit Amanda Waller et se croit seul.
Il se trompe.


« En effet. »

Une voix puissante et autoritaire s’élève derrière lui. Des ténèbres se dégage lentement une forme massive, qui a ses entrées partout et notamment dans l’Ambassade d’une alliée.
Le jeune homme à ses côtés découvre le Batman, qui a néanmoins troqué sa cape pour une allure plus proche de la guérilla urbaine.


« Timothy. Heureux de te revoir. »

Un sourire timide glisse sur le visage du Chevalier Noir alors qu’il s’approche.
Et, si déjà cette expression positive et chaleureuse surprend, son fils adoptif n’est pas au bout de ses surprises – car Bruce lui adresse alors une étreinte amicale, pleine d’affection.
Pendant quelques secondes, il le serre contre lui, comme un père le ferait pour un fils… un père normal, et un fils normal ; ce qu’ils ne sont pas et ne seront jamais. D’où, certainement la surprise pour Red Robin de bénéficier d’une telle accolade.


« Je n’ai pu venir plus tôt du fait des… événements. »

Il lâche Tim, et laisse son regard dériver sur les écrans pour faire le lien.

« Je suis bien sûr satisfait et soulagé de te savoir debout – mais je dois déjà t’informer de quelque chose, Tim. »

Son regard se fait plus dur, plus autoritaire ; plus habituel, après quelques échanges empreints d’une douceur surprenante.

« En effet, la Présidente Waller va payer… mais tu ne t’en occuperas guère. Ni toi, ni aucun membre de la Famille. Waller est mon problème – je vous interdis de vous approcher d’elle ou de ses troupes. »

L’ordre est clair et direct, et prononcé avec un ton qui ne souffre aucune contestation.
A voir maintenant si l’un de ses héritiers voudra s’y conformer… ou, comme d’habitude, si de nouveaux ennuis se profilent…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 22/03/2017
Messages : 59
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 25 Mai - 14:13
ft.
Tim Drake
« La calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat

_____Les apparitions surprises, il en avait malheureusement l’habitude. L’adolescent s’était vivement retourné, le poing serré. Sous ce climat de tension, il fallait s’attendre à tout, et surtout à une nouvelle attaque surprise. En quelques millisecondes, il comprend qu’il n’y a aucun danger, et qu’il ne s’agissait que de Bruce. Il desserre automatiquement son poing, son regard s’adoucit. Se serait mentir s’il disait qu’il s’attendait à le voir. Il abandonna son matériel sur la table, le laissant fonctionner tout seul sans y prêter davantage attention pour se rapprocher de son mentor.

« Bruce. Je suis soulagé de te savoir indemne. » affirma le jeune garçon.

Sa voix semblait sous-entendre une certaine distance chez Tim. Un sentiment qui fut rapidement écarté lorsque Bruce fut pris d’un élan d’affection envers son fils adoptif. Il ne le repoussa pas, mais ne cacha pas sa surprise en restant immobile pendant les premières secondes sans trop savoir comment réagir. Il finit par répondre à cet élan d’affection pendant les dernières secondes. Son père adoptif se détacha ensuite. Tim calcule chaque mouvements de la chauve-souris, ainsi que son regard qui vint se poser sur les écrans électroniques instables et endommagés du garçon.

Il s’attendait bien à ce genre de discours de la part de Bruce, après ce qu’il venait d’arriver. Les intentions du justicier étaient loin de correspondre aux attentes de son mentor. Tim voulait se battre, Bruce voulait qu’il reste à l’écart de ses histoires bien trop dangereuses pour un adolescent de son âge qui a encore beaucoup à apprendre. Mais peut-être en avait-il assez qu’on le sous-estime ? Il observa quelques secondes ses écrans, saisit sa technologie pour venir l’éteindre, ses yeux concentrés sur ses écrans, ses oreilles focalisées sur les paroles de Bruce. Il n’aimait pas ce qu’il entendait, et pourtant ce n’est pas la première qu’il entendait ces mêmes paroles. L’adolescent prenait sur lui et gardait un calme assez surprenant, le reste de la famille aurait surement levé le ton après ces mots, mais pas Tim.

« Bruce… Tu ne peux pas dire ça après tout ce qu’il vient de se passer. Je sais que tu essayes de nous protéger, mais on ne peut pas… enfin je ne peux pas te laisser te battre tout seul. Je ne peux pas rester les bras croisés après ce qu’on a vu. Dick… Barbara, je ne peux pas me permettre de les abandonner. Et toi, tu ne peux pas te permettre de te battre seul. Ce n’est pas qu’à toi qu’elle s’en ai pris Bruce, et ça tu n’as pas l’air de le comprendre. En détruisant la Batcave, en nous expulsant complètement de Gotham, c’est aussi à nous tous qu’elle s’en est prit. Tu ne peux pas me demander une chose pareille, je ne peux pas rester là à rien faire en attendant qu’il retrouve gentiment ma position. Je… je me sens piéger ici. » Un ange passa, il avait l’impression que ces paroles n’auraient aucun effet chez une personne aussi borné qu’était son mentor, mais il insistait. « Bruce, tu as besoin de moi. J’ai les moyens pour affaiblir Waller. Je peux le faire. Je peux me battre. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 17/01/2017
Messages : 232
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Ven 26 Mai - 10:37
Le Batman s’attendait à de telles réactions de la part de Red Robin, et n’en est donc ni affecté, ni choqué.
Il est évident qu’une telle étreinte, pleine d’affection, n’est pas dans ses habitudes et peut légitimement troubler quelqu’un qui le côtoie depuis longtemps ; et il est également évident que tous ses proches, tous ceux qui ont subi la terrible attaque du Suicide Squad, nourrissent de légitimes projets de revanche, et de sauvetage de leurs proches enlevés.
C’est évident, oui ; mais ça ne changera pas grand-chose.


« Hem. »

Il grogne, légèrement – mais pas car cela le trouble ou l’énerve, mais pour cacher un léger sourire qui voudrait naître sur ses lèvres.
En un sens, il est fier de la réaction de Tim… fier de le voir si combatif, si acharné, si prêt à tout risquer pour sauver Barbara et Dick, et châtier celle qui le mérite autant. Cela ne changera pas grand-chose, non, mais il demeure fier de son fils adoptif.


« Ha… je mentirais si je te disais que j’envisageais une autre réponse de ta part. »

Si son regard sombre a suivi le jeune homme pendant qu’il éteignait ses écrans et ses ordinateurs, lui-même se met en mouvement et commence à marcher dans la petite pièce qu’il occupe au sein de la Maison de Themyscira.
Les mains jointes dans le dos, il tourne comme une âme en peine, sa voix modifiée et lourde s’élevant dans le silence de la pièce.


« Je sais que tu as les moyens d’affronter Amanda Waller – je sais que tu peux le faire. Je sais que tu peux te battre. »

Il soupire, puis tourne son visage vers son jeune protégé, devenu maintenant si grand… si vite.

« Je sais aussi que, en agissant ainsi, tu peux mourir – ou pire encore. »

Le souvenir des enlèvements de Barbara et de Dick rôde constamment dans son esprit, hantant le peu de repos qu’il s’accorde ; il n’aura de cesse de les chercher, les pister et les retrouver pour les libérer… il accorde la majorité de ses forces à cette quête, et ne cessera pas tant qu’il n’aura pas réussi.
Après… après viendra le temps de la contre-attaque. De la revanche. De la vengeance.


« Nous faisons face au Gouvernement, Tim. Même si elle s’en est prise à nous agressivement, et si nous avons souffert, elle n’a pas agi illégalement – car elle nous considère comme des terroristes.
Les dispositifs légaux instaurés après le 11 septembre ont grandement augmenté les pouvoirs d’arrestation sans contrainte de l’Exécutif… et nous sommes des terroristes pour elle, Tim.
Pour elle, et pour l’opinion publique, nous avons échoué à Metropolis et, en ne rejoignant pas ses initiatives, nous sommes similaires à des cellules djihadistes… elle avait le droit, légalement, de s’en prendre à nous. »


Il soupire, puis s’arrête.
Evoquer ces éléments, affirmer cela est difficile ; mais indispensable pour la suite.


« Nous sommes des criminels, donc. Des terroristes, dans un pays qui dispose d’une des politiques les plus agressives contre les terroristes. Si je comprends et conçois que tu veux l’affronter – les risques sont grands. Trop, pour que je te laisse, pour que je vous laisse agir. »

L’armure mentale se fissure, légèrement. Il est réellement inquiet, réellement concerné, réellement affecté par les récents événements, et leur impact sur cette Famille qu’il s’était constituée – et qui vient de voler en éclats.

« Je… ne pourrais pas supporter de perdre l’un d’entre vous, Tim. Pas un autre. Pas un de plus. »

Un long échange visuel s’instaure, alors.
Durant lequel Bruce comprend, pleinement, que le jeune homme ne cédera pas – ne s’arrêtera pas. Même s’il lui ordonne le contraire, Tim se débrouillera pour agir… et se mettra encore plus en danger.
Il le sait – il l’a toujours su. Il ne l’aurait pas choisi comme Robin sinon.


« Mais tu ne feras quand même qu’à ta tête, non ? »

Le Chevalier Noir soupire. Lentement, avec des gestes précis, il enlève son masque, et libère ainsi son visage fatigué et marqué par les épreuves.
Il se déplace et s’assoit sur un canapé à proximité, nonchalant. Son regard glisse encore sur les ordinateurs éteints, puis revient directement sur Tim. Sa voix, non modifiée désormais, s’élève à nouveau dans la pièce.


« … d’accord. D’accord. Je ne peux pas t’empêcher d’agir – ni aucun d’entre vous, d’ailleurs. Alors autant faire ça au mieux. »

Bruce place une jambe en équilibre sur l’autre, à l’horizontale, et esquisse le sourire triste de l’homme qui a perdu – mais qui savait qu’il allait perdre, et ne nourrit finalement que peu de déception après cette défaite évidente.

« Je te propose un marché : tu t’en prends au Gouvernement à distance, via tes systèmes ; jamais de contact direct, et j’exige de valider tes proxy et systèmes de sécurité avant. Tu attaques à distance – et tu protèges Gateway City, pour te dégourdir les jambes.
Mais jamais d’initiative physique contre Waller ou le Suicide Squad… et jamais de retour à Gotham. C’est là tout ce que je peux te proposer, Tim… »


Il soupire et attend.
Il espère que le jeune homme comprendra l’énorme effort qu’il réalise ici – et l’énorme confiance qu’il tente d’instituer désormais entre eux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 22/03/2017
Messages : 59
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Ven 26 Mai - 20:56
ft.
Tim Drake
« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat

_____Les paroles de Bruce sont assez surprenantes. Il n’insistait pas pour tenter de raisonner un adolescent assoiffé de vengeance. Elle s’en était directement prise à sa dernière famille. Cette dernière était tout ce qui lui restait après les tragiques évènements de la famille Drake. Il ne laissera plus personne mourir autour de lui. Mais c’est aussi le cas pour son mentor et il comprenait parfaitement ces demandes. Il laissa échapper un sourire plutôt timide, ignorant si c’était vraiment le moment pour lancer quelques plaisanteries suite aux premières paroles de Bruce.

Tim est tout aussi borné que son mentor, c’est normal pour un adolescent de son âge. La chauve-souris avait parfaitement compris que cette discussion ne mènera à rien, même s’il insistait. Le sourire du garçon s’évapora lorsque le discours fut beaucoup plus sérieux et poussé sur la situation actuelle du pays. Il avait parfaitement compris que la Batfamily était considéré comme des criminels, ou pire, comme des terroristes. Et malgré son jeune âge, Tim restait une cible pour Waller et elle ne prendra aucun remord à l’éliminer s’il cause trop d’ennuis. Il en a conscience, mais cela ne le freine pas dans ces plans. Il s’avança vers la chauve-souris qui s’était installé sur le canapé le plus proche pour y dévoiler son visage meurtri par les évènements et la fatigue. Tim laissa échapper une grimace en voyant son mentor dans cet état. Il n’avait pas envie d’être une source d’inquiétude pour lui.

« Tu me connais bien Bruce. » lança Tim avec un autre petit sourire très rapide. « Quand Waller a attaqué la Cave, elle a tout détruit. Je n’ai plus rien à perdre. Je ne peux même plus me permettre de vivre une vie d’étudiant normal, de faire profil bas à Gotham. Nos identités risquent d’être corrompues, elle a probablement détruit toute ma vie sans le savoir. »

L’adolescent laissa échapper de nouveau un soupir, pour accompagner son mentor dans cet état un peu désespéré par la situation. Il leva les yeux vers son mentor pour écouter ces dernières paroles, ces dernières conditions. Il essayait de négocier pour tenir l’adolescent en sécurité et il comprenait cela. Heureusement pour Bruce, Tim n’était pas un individu qui aimait prendre des risques inutiles. De plus, son état ne lui permettait absolument pas de se battre en première ligne et d’affronter directement Waller. Les blessures le pousseront à faire profil bas et à ne pas trop chercher le contact direct.

« J’apprécie ton geste. Tu n’aurais pas réagi de la même manière quand je portais encore le costume de Robin. Tu aurais probablement levé la voix, menacé de me renvoyer si je désobéissais. » Tim posa sa main sur une des épaules de Bruce. « En vue de mon état, il serait stupide, pour ma part, d’attaquer Waller en première ligne. Je sais parfaitement que je ne serais pas à la hauteur et je n’ai pas vraiment envie de me retrouver bêtement à aérer dans ces geôles. J’accepte de te donner accès à mes serveurs, systèmes de sécurité et également à mes proxys, si ça te rassure. Toutefois, je ne peux pas te promettre que je ne remettrais pas les pieds à Gotham ou que je resterais toujours à Gateway City. J’aurais surement besoin d’information ou de trouver un point d’accès pour pirater les serveurs de Madame La Présidente. Toutefois, je n’agirais jamais seul, et sans t’en informer. Je suis sûr que Jason sera d’accord pour me donner un coup de main… Enfin je l’espère. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 17/01/2017
Messages : 232
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Lun 29 Mai - 10:45
Le Batman, démasqué, reste silencieux durant les réponses de son protégé.
Il sourit, tristement, en l’entendant.
S’il est fondamentalement fier du jeune homme que Tim Drake est devenu, il ne peut s’empêcher de nourrir une inquiétude terrible face aux menaces qui s’ouvrent à lui. Même s’il entend être prudent et faire attention, son mentor sait très bien que Red Robin va se mettre en danger… mais le monde a changé.

Ce n’est plus uniquement Gotham City – ce n’est plus uniquement les Vilains habituels.
C’est au Gouvernement qu’ils font face… au Gouvernement d’Amanda Waller.
Personne n’est en sécurité. Plus rien n’est sûr. Et tout relève désormais d’un danger mortel.

Même s’il fera au mieux… le simple fait que Tim se lance dans la lutte va impliquer des risques pour lui ; et s’il est prêt à tout pour l’empêcher, pour le protéger, il sait très bien que c’est inutile – que Tim, comme les autres, fera ce qu’il veut.
Telle est sa nature. Telle est raison d’être. Telle est la raison qui en fait le Héros qu’il est en train de devenir.


« En effet… j’aurais sûrement usé de toute mon autorité pour t’empêcher d’agir, si tu étais encore Robin. »

Une expression plus douce glisse sur son visage, alors que le jeune homme adapte son discours et pose sa main sur son épaule.

« J’aurais hurlé, j’aurais tenté de t’enfermer – mais tu aurais quand même agi comme tu le souhaites, comme à chaque fois. »

Un petit sourire sincère apparaît sur ses lèvres, tandis que les souvenirs de ces temps précédents glissent dans son esprit.

« Mais nous n’en sommes plus là, cependant. »

Son expression redevient sérieuse et appliquée, comme son ton.

« Je me doute que tu retourneras à Gotham, Tim… mais, sincèrement, limite tes déplacements là-bas. Depuis longtemps, la ville est un symbole du crime et des criminels costumés ; Amanda Waller ne pourra passer à côté de ce symbole, et voudra mater Gotham pour prouver son efficacité et sa grandeur.
Les rues vont sûrement devenir plus sûres pendant quelques temps – mais je pense qu’elle va imposer un régime dictatorial, que les Vilains voudront faire voler en éclats. Si nous devrons intervenir pour protéger les civils et les innocents, nous allons devoir attendre notre heure… et faire profil bas. »


Il soupire, puis secoue légèrement la tête.

« Nous allons être ses cibles privilégiées. Ses symboles de réussite, autant que Gotham. Si je sais bien que tu y retourneras, veille à te faire discret – et à agir le moins possible.
J’apprécie que tu envisages de solliciter Jason, car je préfère mes proches ensemble… mais tempère-le, Tim. De tous, il est le plus fougueux et le plus imprévisible – même Damian peut être plus raisonné et calme que lui, par moments. Je n’ai pas encore eu l’opportunité de croiser Jason depuis les événements, mais je me doute qu’il ressent une fureur absolue contre Waller et Suicide Squad… et il est sûrement prêt à commettre des actes stupides, pour se venger ou leur faire du mal. »


Bruce se relève, et esquisse une grimace grave.

« Veillez l’un sur l’autre, Tim. Et veillez à ne vous compromettre nulle part, et à vous préserver… nous aurons notre vengeance, Tim. »

Son regard devient alors farouche et intense, ses poings se serrent, sa posture se redresse et sa respiration se fait plus forte.

« La Présidente Waller tombera – nous la ferons chuter, autant nous que la nouvelle Justice League International ou les Titans. Ses crimes seront révélés, et nous la mettrons en prison… quand notre heure sera venue.
Elle approche, mais nous n’y sommes pas encore. Patience, donc. Patience et stratégie seront nos seules et meilleures armes contre elle – et je compte sur mon meilleur tacticien pour mener à bien cette partie. »


Il esquisse un petit sourire, puis passe sa main dans les cheveux de Tim pour troubler sa coiffure parfaite.
Un instant tendre. Un instant paternel. Un instant de pure affection.
Qui ne peut durer, hélas.


« Batman. Red Robin . »

Une voix féminine se fait entendre à proximité, derrière la porte de la pièce.
Par réflexe, Bruce remet son masque et s’approche, pour ouvrir la porte – et découvrir une Amazone, vêtue traditionnellement, arborant un visage grave.


« Oui ? »

« Une alerte vient d’être lancée sur les chaînes d’information de Gateway City. Des disparitions inquiétantes ont été signalées près des égouts. Nos contacts avec la police locale nous ont permis d’apprendre des éléments encore considérés comme secrets – et faisant état de traces de morsures et de griffes, qui correspondent à des pièces présentes dans les bases de données nationales.
Killer Croc semble avoir décidé de s’établir ici, Batman. Au regard de vos… liens, nous considérons qu’il vous revient de gérer cette crise – mais nous prendrons le relais, pour établir la Justice Amazone, si vous ne menez pas cette quête à bien. »


Bruce acquiesce lentement.
Il sait très bien que les Amazones n’ont pas le droit de se battre ici – mais qu’elles passent outre, adoptant des comportements discrets pour protéger ceux qui sont trop faibles pour se défendre eux-mêmes. Elles font ici preuve d’un respect immense envers lui en lui laissant l’opportunité d’agir… mais il sait que l’heure est grave.
La dernière fois que Killer Croc a été vu, c’était à Metropolis, lors de l’attaque de Brainiac : il s’était rangé de son côté, mais avait été lourdement blessé par Rose Wilson puis par Grendel, le fils de Vandal Savage… il a survécu, donc. Et tente maintenant de s’établir ailleurs.


« Nous nous en chargeons. »

Il se tourne vers Tim, et lui adresse un petit signe de tête.

« N’est-ce pas ? »

(HJ/ Je me permets d’inclure un peu d’action potentielle, n’hésite pas si ça te gêne. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 22/03/2017
Messages : 59
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 11 Juin - 15:38

« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat

_____Les souvenirs d’un passé bien lointain désormais, et en plus de cela détruit lors de tragique évènement. Tim avait bien grandis, mais se rappeler de ces débuts en tant que Robin semblait l’amuser. Cela n’avait pas été une grande partie de plaisir constant pour lui. Il n’avait pas vraiment souhaité le devenir, à croire qu’il se sous-estimait par rapport à Dick Grayson, premier Robin du nom. Il avait tort, il avait sa place dans la Batfamily et maintenant le voilà au côté de Bruce, surpassant chaque épreuve en famille. Tim souriait, un sourire sincère, amusé. Ces souvenirs n’étaient pas forcément les meilleures à ses yeux, les entrainements étaient difficiles et douloureux et le côté surprotecteur de Batman restait tout de même très oppressant. Toutefois, il ne regrette absolument pas tout ce qu’il a vécu pour en arriver là.

Son sourire restera quelques minutes, il se laissa ébouriffer les cheveux avant de secouer de nouveau la tête pour essayer de remettre tout en ordre. Ce n’est pas la première fois qu’on lui fait ce coup-là. Ces cheveux ont l’habitude et se remette en place bien rapidement. Son sourire se perd lentement après cela, les paroles de Bruce n’ont rien de rassurant, Tim devait prendre conscience qu’il n’était pas à l’abri, ni dans cette ambassade, ni à Gotham. S’il voulait faire partie du combat contre Amanda Waller, il allait devoir oublier tous ces projets futurs.

« Oui, Jason veut se venger, c’est certain. Il est en colère, tout le monde est en colère après ce que Waller nous a fait subir. Je ferais de mon mieux Bruce pour le tempéré, je sais qu’il m’écoute, mais je ne peux pas l’empêcher d’agir complètement. Mais tu peux toujours compter sur moi pour veiller sur lui et l’empêcher de faire une connerie. » Tim laisse échapper un sourire plutôt discret, il semble soudain préoccupé par quelque choses, sa tête se détourne de Bruce, ces mains se baladent et ses poings se resserrent. Il lève la tête. « Bruce je dois te parler de quelque cho… »

Tim se retourna, cela attendra. L’Amazone est là, se dressant fièrement devant la porte pour venir observer les deux justiciers et leur expliquer la situation. L’adolescent observa quelques secondes sa blessure qui avait déjà commencé à se refermer doucement. Affronter Croc ne sera pas une tâche facile pour lui mais avec Bruce à ces côtés, c’est comme s’il n’avait peur de rien. Il leva le regard sur son mentor suite à sa dernière phrase et laissa échapper un petit sourire.

« Bien sûr... »

L’adolescent avait revêtit son costume qu’il avait essayé de réparer avec le peu de moyen qu’il avait à disposition. Sur son armure se trouvait toujours le trou qui avait traversé de part en part la chair du justicier. La blessure était donc à découvert, on pouvait remarquer, lorsqu’on avait l’œil, les bandages recouvrant sa peau. Ils avaient parcouru la ville de Gateway City à l’ancienne, utilisant leur grappin pour finalement s’arrêter sur le toit d’un immeuble. Du moins, Tim avait besoin d’une pause. Il se laissa lourdement retomber sur ces deux jambes pliées et grimaça de douleur à l’atterrissage douloureux. Il observa la blessure quelques minutes. Pas de saignement, elle tenait le coup, mais semblait le ralentir pas mal. Il ne se plaignait pas, il prenait sur lui, ne voulant pas paraître pour un poids aux yeux de Bruce. Il activa son ordinateur pour déclencher la vision thermique sous les rues de Gateway City à la recherche d’une potentielle source de chaleur se déplaçant dans les égouts de la ville.

« Il y a une anomalie à quelques mètres de là, vers l’Ouest de la ville. Elle semble se déplacer… Elle est plutôt calme pour l’instant. Je suggère une approche furtive pour éviter toute précipitation. Je ne peux pas me fier entièrement à mon ordinateur tant que je ne l’aurais pas complètement réparé. » lança Tim sans laisser l’occasion à la chauve-souris de répliquer au sujet de son état qu’il tentait médiocrement de dissimuler. « Et toi ? Qu’en penses-tu ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 17/01/2017
Messages : 232
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Mar 13 Juin - 11:32
Le départ est organisé et rapide.
Sitôt l'accord de Red Robin acquis, le Batman prend quelques informations supplémentaires auprès des Amazones, puis quitte leur Ambassade avec son fils adoptif. Il a bien noté les dommages encore présents sur la combinaison du jeune homme, ainsi que ses grimaces discrètes quand sa blessure le tire encore ; il a des dizaines de réflexion ou d'ordre sur le bout de la langue, mais il se retient.
Il fait confiance - ou, du moins, il apprend. Même si c'est difficile.

Depuis qu'Amanda Waller s'en est pris à leur groupe ainsi qu'à la Batcave, il ne dispose quasiment plus d'équipement ; Bruce Wayne venant d'être annoncé mort, il n'a pas de fonds nécessaires pour retrouver toutes leurs armes.
Ils sont seuls, donc ; et quasiment désarmés, sans ressource. Cela ne les rend qu'encore plus dangereux.

Au bout de quelques minutes, le Dynamique Duo parvient sur un toit dans Gateway City.
La nuit est sombre, la visibilité faible. Accroupi, calme, il fixe l'horizon mais sent, sait que Tim est déjà en train de chercher une trace ennemie sur son ordinateur, ou ce qu'il en reste ; les vieilles habitudes ont la vie dure.


"Je pense que nous ne pouvons pas le laisser continuer à agir ainsi. Je pense que nous devons intervenir, même si nous ne sommes pas prêts."

Il se tourne lentement vers son protégé, et lui adresse un petit signe de tête tout en récupérant son lance-grappin.

"Mais pas de risque inconsidéré - tu restes en retrait, pour la partie physique. Tu n'es définitivement pas en forme pour ça."

Et, sans lui laisser le temps de réagir, il se précipite dans le vide - pour se rattraper à son grappin, et ainsi filer dans les airs.
Le trajet vers l'Ouest de Gateway City ne dure pas longtemps, mais il se rend rapidement compte que, malgré leur vitesse et leur expérience, ils n'ont pas été assez rapides... Killer Croc a encore frappé. Et il rôde encore sur le lieu du crime.


"Non."

Il bondit dans les airs, puis atterrit au sol.
Devant lui se trouve un bâtiment correspondant à l'une des entrées des égouts de la ville - une entrée qui a été fracturée par d'immenses pattes griffues ; Killer Croc est passé par là. Mais, surtout, il avise le célèbre ruban jaune de la police ; un membre du Gateway City Police Department est donc passé par là, et a voulu en savoir plus.
Mauvaise idée. Très, très mauvaise idée.


"Couvre-moi."

S'emparant d'un de ses derniers Batarangs, il pénètre doucement à l'intérieur du bâtiment, dont l'entrée mène directement à un gigantesque escalier destiné à s'enfoncer dans les profondeurs de Gateway City.
Si la luminosité est faible, son masque et surtout ses habitudes lui permettent de voir dans le noir - même s'il aurait préféré éviter, vu ce qu'il est en train de découvrir.


"Non."

L'odeur devance la vision, mais cette dernière amplifie l'horreur du phénomène.
Des membres. Des tripes. Du sang. L'horreur à l'état pur - le policier a été désossé, démembré, et anéanti. Un travail de boucher. Un travail de monstre.


"Hey, Batsie..."

Une silhouette massive et terrible remonte l'escalier, chaque pas faisant trembler la structure même du bâtiment.

"... t'es loin d'chez toi, nan ?"

La créature apparaît et esquisse un sourire mauvais...
... le visage barbouillé du sang de sa victime.
Killer Croc remonte et est prêt à se battre ; après tout, il a encore faim !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 22/03/2017
Messages : 59
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 18 Juin - 23:30
ft.
Tim Drake
« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat

_____L’adolescent était toujours à genoux, frustré de voir l’état de son précieux ordinateur se détériorer d’heure en heure sans avoir les moyens nécessaire pour le réparer. Il serrait les dents, pour cacher la douleur qu’il le lançait encore et toujours et laissa bien évidemment la chauve-souris passer devant. Sa blessure ne lui permettait pas d’être une grande aide pour son mentor, une situation qui le frustrait davantage. Il se sentait comme un poids. Affronter une bête aussi immense tout en restant loin de se porter était pratiquement mission impossible. L’adolescent devra tout faire pour ne pas être inutile aux yeux de la chauve-souris et montrer qu’il est à la hauteur.

Il patienta quelques secondes, le temps que Batman descende du toit, le justicier éteigna son ordinateur, désormais plus bon à grand-chose en cette triste période et rejoigna son mentor à quelques mètres de distances. Il atterrit quelques secondes plus tard derrière lui, grimaçant de nouveau de douleur lorsqu’il tomba sur ces deux jambes. La vision d’horreur qui s’offrait à lui ne lui fit pas oublier cette grimace qu’il avait sur le visage. Il observa quelques secondes la chauve-souris, attendant ces instructions, lui qui était également perturbé par cette vision. Red Robin suivit à la lettre ces instructions, lui laissant toujours l’honneur de passer devant.

Tim attrapa son bõ, s’approcha doucement de l’entrée des égouts, imitant son mentor tout en gardant une distance entre eux pour fermer correctement la marche. Pour garder ses distances avec cette créature, l’adolescent ne doit pas se faire voir. Il comprit rapidement qu’il ne devait pas suivre trop longtemps la chauve-souris et le couvrir de plus loin. Il change de chemin, empruntant le premier couloir à droite, laissant la pénombre l’envahir pour le faire disparaître du champ de vision de son mentor.

Si le jeune garçon ne pouvait pas utiliser ses poings face à ce reptile, il devait utiliser sa tête pour protéger son mentor et lui garantir de ressortir la vie sauve, lui qui allait probablement devoir se battre contre la créature seul à seul. La blessure de son acolyte est encore fragile, le moindre coup peut rouvrir cette plaie qui a mis des jours à se refermer correctement.
L’adolescent observa les alentours, entendant la voix de Croc résonner dans les couloirs des égouts, il s’y enfonça davantage pour fouiller le matériel qui lui restait sous la main.

« Réfléchis Red Robin… Réfléchis. » murmura-t-il en observant les environs, attendant qu’une idée lumineuse lui traverse l’esprit.

Le matériel venait à manquer, l’adolescent devait faire preuve de créativité pour créer ces pièges qu’il disposera de manière stratégique pour coincer la créature. Il s’arma de deux batarang explosif. Il plaça au-dessus de sa tête, le collant aux vieilles briques instables. Le second, il le plaça à quelques mètres du premier, collée un peu plus bas, contre le mur et relié au câble de son lance-grappin qu’il avait dû dépecer. Lorsque la bête touchera ce câble situé à hauteur de ces chevilles, le premier batarang explosera et provoquera une réaction en chaine, correctement calculé par l’adolescent, provoquant l’explosion du second batarang qui fera tomber une pluie de brique sur la tête du reptile histoire de le sonner et de le distraire un minimum. Ce n’était pas grand-chose, mais cela permettra à la chauve-souris de gagner du temps.

Une fois le premier piège prêt à l’usage, l’adolescent se concentra sur un plan B. Il ne pouvait pas se permettre de se reposer sur ces lauriers. Son grappin, désormais dépecer devrait lui servir à quelque chose. Mais d’abord, il fallait se mettre à l’abri de la fureur de Croc qui avait dû sentir la présence de Batman, mais également l’odeur d’un petit oiseau qui se promenait dans les égouts pendant que personne ne prêtait attention à lui. Tim grimpa pour se faufiler dans un trou un oeu en hauteur formé par la vieillesse de ses égouts. Il saisit son bõ et commença à le dépecer à son tour pour attraper les composants qui constituait son taser pour les relier à son grappin et le transformer en un pseudo lance-taser, assez puissant pour ne pas rendre la créature indifférente face à l’intensité de la décharge.

« Batman, ici Red Robin. Je suis en position, amène donc notre copain dans le couloir Est, j’ai préparé quelques petites surprises pour lui. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 17/01/2017
Messages : 232
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Mer 21 Juin - 10:11
Les poings serrés, fier et redressé, le Batman fixe Killer Croc devant lui.
Sans un mot. Sans un bruit. Sans une expression.

Il est telle une statue, une statue de pure détermination – et de pure colère, d’ailleurs. L’odeur, la vision du massacre réalisé par son adversaire le révulsent, et l’arrogance de la créature de venir directement vers lui provoque une fureur qui sera difficile à contrôler ; d’ailleurs, il n’a pas réellement envie de la contrôler.
Waylon Jones doit être châtié pour ces crimes… et pour tous les autres.


« Je suis là où je dois être. »

Sa voix, modifiée, est lourde et puissante.

« Je suis là pour repousser les monstres tels que toi, dans les ténèbres qu’ils n’auraient jamais dû quitter. »

Il ne lance pas de Batarang. Il n’envoie pas de bombe. Il n’utilise pas de gant électrifié.
Car il ne dispose plus de ses gadgets.
Le Chevalier Noir n’a plus que ses poings, son intelligence et sa volonté inflexible ; ça suffira. Ça doit suffire.

Enragé par un tel discours, Killer Croc ne réplique même pas.
Il pousse un beuglement animal, et se précipite directement vers son ennemi. Martelant le sol comme un éléphant, il fait trembler la structure même du bâtiment, et court comme un possédé ; au fond, c’est d’ailleurs ce qu’il est – possédé, rongé par une bestialité qu’il ne peut contrôler.
Waylon Jones est malade… cela explique ses penchants. Cela ne justifie en rien qu’il s’y adonne, et avec cette jouissance cruelle inacceptable.

Cependant, si le Vilain impressionne et terrifie, il affronte aujourd’hui le Batman – un ennemi habituel. Qui l’a souvent affronté, et toujours vaincu.
Le Chevalier Noir demeure immobile, longtemps. Ce n’est qu’un instant avant que les bras de Killer Croc ne l’attrapent qu’il bouge, et se baisse pour effectuer… une roulade en avant. Se recroquevillant sur lui-même, il se transforme en boule de bowling, qui vient se nicher directement dans les jambes du monstre.
Ce dernier, surpris, perd ses moyens – puis bientôt l’équilibre.

Jones tombe, et s’étale de tout son long.
Bruce se relève et bondit, refusant de lui laisser la moindre opportunité pour se reprendre. Il saute, donc, et atterrit brutalement sur le bas du dos de son adversaire. La peau de son dernier est dense, l’impact n’est donc pas aussi terrible que pour un Humain normal – mais il le sent passer.


« ENFOIRE !!! »

Waylon se retourne, rue, et parvient à repousser son cavalier.
Il se relève, et envoie un furieux crochet du droit vers le Batman – qui ne l’évite que par chance. Il recule, lève les poings et se prépare à un combat terrible… qui n’aura finalement pas lieu.
Red Robin lui parle, évoque son plan, et provoque l’ombre d’un sourire sur le visage de son mentor ; brave petit, pense-t-il. Brave et intelligent petit.

Le Chevalier Noir recule encore, et évite les nombreux coups de son adversaire. Un jeu du chat et de la souris s’enclenche alors, provoquant la fureur de Killer Croc.
Très vite, Bruce ne tardera pas à rejoindre la zone préparée par Tim – et réussit à placer son ennemi juste au bon endroit. La suite est superbe.

Les pièges mis en place par le jeune homme fonctionnent à la perfection.
Dans un hurlement de frustration et de douleur, Waylon Jones est touché, blessé et recouvert de gravats et de ruines ; il pourra sûrement se libérer – mais pas tout de suite. Et ce délai permettra aux deux Héros de s’organiser, et de le vaincre.


« Hem. »

Il grogne, en se plaçant juste devant son adversaire.
Dans son dos, il sent Red Robin approcher.


« Bien joué. »

Wayne est sur le point d’enchaîner… quand il entend quelque chose.
Quelque chose d’improbable. Quelque chose de stupéfiant. Quelque chose de terrifiant.
Un cri d’enfant.

Un enfant hurle à la mort… plus loin. Dans les profondeurs des égouts.
Un enfant hurle à la mort – et Killer Croc n’a peut-être pas encore révélé l’ampleur de son vice…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 22/03/2017
Messages : 59
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mer 21 Juin - 15:46

« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat

_____Red Robin avait laissé son mentor attiré la bestiole jusqu’à son piège. C’était un piège bien classique, mais le reptile était tombé dans le panneau. Lorsqu’il entendit les grognements se rapprocher davantage de sa cachette, un sourire amusé illumina le visage de l’adolescent justicier qui finit par laisser apparaître une partie de son corps, sa tête. Il pinça ses lèvres pour échapper un petit sifflement résonnant dans le couloir où il se trouvait. La créature s’arrêta, attirer par le bruit suspect, son regard et ses grognements était focalisé sur le jeune garçon, ne s’attendant pas immédiatement à ce que le ciel lui tombe sur la tête.

L’ancien Robin laissa échapper un sourire satisfait, observant son piège se refermer sur la créature, il laissa ses jambes doucement retomber dans les eaux sales des égouts avant de se rapprocher de son mentor. Il rangea son plan B, sa machine artisanale sur sa ceinture, elle pouvait toujours servir, car ce n’est pas un tas de brique qui va mettre au tapis ce reptile. Un sourire plus grand illumina son visage lorsqu’il reçut le compliment de son mentor. C’était bien rare d’en recevoir, alors il en profitait. Mais il n’en restait pas moins prudent, toujours derrière la chauve-souris, gardant ces distances avec le monstre assoiffé de sang et bien rancunier envers le petit malin qui l’avait fait passé pour un crétin.

« Batman je… » commença le garçon avant d’être interrompu.

Un cri, les cris d’un enfant était parvenu jusqu’à Tim. Sa main se referma davantage sur son b 5, il sentit sa haine le dominer plus que son sens de la réflexion. Il serra les dents, pour essayer de contenir toute cette rage. Il aurait pu courir tête baissée vers cet enfant probablement en danger quelques part dans ce labyrinthe puant. Cependant, il y avait comme un puissant reptile qui barrait la route des deux justiciers. L’esprit chevaleresque de Tim prenait le dessus sur sa sagesse.

« On ne peut pas laisser cet enfant. » affirma l’adolescent.

Il espérait que la créature soit assez sonnée pour ne pas prêter attention à son adversaire qui décida de passer devant son mentor pour escalader les gravats et la bestiole qui se trouvait sur son chemin. Les premiers pas furent facile, la créature étaient immobile, sonnée, blessée. Le jeune homme commença à redescendre lentement cette petite montagne. Cependant, sa cheville gauche fut soudain paralysée par une puissante force. La main du reptile s’enroula sur la jambe du justicier qui se retourna vivement et se retrouva la tête à l’envers, à quelques mètres de cette eau sale.

« Pas si vite petit oiseau… » murmura la créature.

L’adolescent ne perd pas le Nord, c’est à ce moment précis qu’un plan B serait le bienvenu, et il disposait bien d’un plan de secours. En plein vol, il sortit de sa ceinture son grappin devenu un bon vieux lance-taser. Il visa rapidement le crâne de son ennemi qui commençait à s’extirper des gravats pour laisser apparaître son imposante silhouette. Le justicier n’attendit pas une seconde de plus, de peur de finir comme une vieille poupée de chiffon projeté violemment contre le mur et tira. Une violente décharge se fit ressentir dans la face de ce reptile. Sous la douleur, il lâcha le jeune justicier qui effectua une cabriole pour retomber sur ces deux jambes.

« Bas les pattes gros tas… » grogna Tim, peinant à retomber sur ces deux jambes.

Il avait forcé sur la blessure, laissant échapper des gémissements de douleurs bien audible. Son corps se plia bizarrement, ces jambes prirent le relais pour se maintenir en équilibre dans cette eau boueuse. Tim agrippa sa blessure, sentant ces muscles se tirés et provoquer de vives douleurs à son propriétaire. Il eut le souffle couper pendant une fraction de secondes, avant de redresser son regard pour laisser voir, juste en face de lui une créature prêt à s’en prendre à un oisillon qu’il savait maintenant déjà endommagé.

« Me regarde pas comme ça. Je ne suis pas comestible. » rétorqua Tim en serrant les dents, agrippant fermement son bõ en position défensif, prêt à esquiver les coups. La créature s’était complètement désintéressée de la chauve-souris pour s’en prendre à son petit protégé qui était loin de ressembler à un petit oisillon inoffensif.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 17/01/2017
Messages : 232
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 22 Juin - 11:44
D’abord figé en entendant des cris d’enfant, le Batman ne tarde pas à réagir.
Sans un mot, il se tourne vers Timothy – et lui adresse un regard direct, qui exprime bien plus que les mots n’auraient pu le faire. Le message est clair : il doit agir… ils doivent agir. Mais pas forcément en même temps, au même moment.

L’esprit analytique de Bruce va vite : il sait que son élève est blessé, et ne pourra pas aller aussi rapidement que lui le pourrait ; mais il est également conscient que, même en pleine forme, Red Robin aurait de légitimes difficultés, comme tout le monde, face à Killer Croc.
Il y a débat, donc.
Soit lui demeure ici et affronte Waylon Jones, et laisse Tim chercher l’enfant… avec le risque que ce dernier ne soit pas assez rapide pour le retrouver et l’aider ; soit lui file à la recherche de l’enfant, et laisse Tim contre le monstre… avec le risque que ça tourne mal pour son fils adoptif.

Il y a débat, oui.
Mais il y a surtout un enfant en danger.

Même s’il déteste faire cela, il a conscience que la priorité est de sauver la victime innocente. Il adresse donc un signe de tête spécifique à Red Robin, et disparaît rapidement dans les profondeurs des égouts.
Il va chercher l’enfant – et il laisse Tim face à un monstre. Pourvu qu’il ne le regrette pas…


**
*
**

Red Robin fait donc face à Killer Croc.
Seul.

Si le jeune homme fait preuve d’un courage extraordinaire, il est clair que sa blessure et la puissance de son adversaire sont des handicaps sérieux pour la réussite de son combat ; en clair, il ne pourra plus durer longtemps.
Tim lance une petite réplique bien sentie, mais ne peut s’empêcher de grimacer et de souffrir. Ce qui provoque un sourire mauvais chez son adversaire, qui se remet lentement des premiers coups échangés.


« Tout est comestible, p’tit zoiseau… suffit d’avoir assez les crocs… »

Killer Croc se débarrasse des gravats qui restaient sur lui – puis fait claquer ses dents, comme un prédateur devant sa proie.

« ET J’LES AI, P’TIT ! »

La créature pousse un beuglement animal… et se précipite en avant.
Il bondit, littéralement, et vient brutalement s’écraser devant Red Robin. Le sol se dérobe sous leurs pieds, et Killer Croc s’empare d’un pied du jeune homme, et tente de l’emmener avec lui dans sa chute… vers les profondeurs de Gateway City.
Et les horreurs qui y rôdent.


**
*
**

Plus loin. Plus bas.

Bruce s’est précipité dans l’escalier menant à l’étage inférieur des égouts. Il ne tarde pas à déboucher sur une plateforme, placée au-dessus d’un des nombreux réseaux de tunnel de l’installation.
Il ne voit rien – mais les cris continuent. Et s’amplifient.

Les poings serrés, le cœur battant, il file encore, utilisant ses forces et sa vitesse pour aller au mieux, essayant de se diriger à l’instinct, lui qui n’a désormais plus de gadget pour faciliter la tâche.
Heureusement, ça fonctionne ; malheureusement, il n’aime pas ce qu’il découvre.

Le Chevalier Noir débouche en effet dans un tunnel sombre et glauque, mais ce n’est pas ça qui lui glace le sang. Ce phénomène est provoqué par la découverte…

… d’un alligator dans le tunnel – mais ce n’est pas le pire.
Le pire est que l’alligator est juste en face, à quelques centimètres… d’un bébé. D’un bambin. D’un nouveau-né. Qui pleure et hurle de terreur.

Le Batman reste d’abord interdit devant cette scène.
Un alligator. Un bébé. Et lui à quelques mètres – si près, mais si loin aussi.
Et, soudain, un bruit terrible et un impact violent font trembler le bâtiment… l’écroulement vient d’avoir lieu, et amène les deux autres combattants à une dizaine de mètres ; Bruce l’ignore, cependant.

Il demeure concentré sur l’enfant et l’alligator.
Et sur le terrible défi auquel il doit désormais faire face…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 22/03/2017
Messages : 59
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 22 Juin - 19:25

« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat

_____Toujours en position de défense, à une distance raisonnable de la bête qui ne voulait qu’une chose : déchiqueter la chair de ce petit malin devant les yeux de son mentor. Mais ce dernier semblait avoir un autre plan en tête. Cet enfant que les deux partenaires avaient entendu, c’était une priorité, une âme innocente dans un endroit bien malsain pour un bambin. L’adolescent restait immobile face à cette bête qui devait faire le double de sa petite taille.

Soudain, il voit son mentor bouger et venir vers lui, non pas pour lui venir en aide, mais pour partir à la rescousse de la petite âme qui pleurait toutes les larmes de son corps. Ces pleurs, ces cris résonnaient dans les tunnels. Un échange de regard rapide de la part du mentor et de son acolyte, Red Robin hocha la tête. Il ne faut pas grand-chose pour qu’il comprenne les intentions de la chauve-souris. Il était bien plus rapide que Tim, actuellement blessé. La blessure se réveillait, une intense douleur commençait à se faire ressentir chez lui. Il aurait vraiment dû emmener ces antidouleurs. Les effets n’auraient pas été immédiats, mais ils auraient permis au jeune garçon de supporter la douleur pendant le combat.

Tim resserra davantage la pression que ces puissants doigts avaient sur son bâton métallique désormais dépourvu de son taser qui s’était laissé retomber contre les gravats. Il devait le récupérer, c’était une certitude, mais il était distrait. Il surveillait la bestiole, il essayait de supporter cette douleur. Il avait mal, très mal et la situation n’allait pas s’améliorer. Toutefois, il n’allait pas fuir le combat, il voulait que son mentor le prenne comme un puissant allié et non un handicap, un fardeau. Un sourire malsain illumina le visage écœurant de Croc, il semblait avoir compris que le petit oisillon n’était pas en bonne santé, et cela semblait l’amuser. Il allait déchiqueter ce petit malin, lui faire payer pour ces mauvais tours loin d’être divertissant. Sa mauvaise haleine laissa échapper une grimace déjà présente sur la face de Red Robin.

Tim recula vivement pour éviter de se faire écraser violemment par un gros reptile affamé. Il sentit la secousse manqué de lui faire perdre l’équilibre, les fissures se former sous les pieds de la créature. L’adolescent restait immobile, le moindre mouvement était source de douleur pour lui, il préférait limiter les efforts inutiles pour ne pas rouvrir cette plaie déjà fragile.

Cependant, la créature en avait décidé autrement. Ces puissants doigts attrapèrent la jambe la plus proche de Red Robin pour le précipiter avec lui dans sa chute. Incapable de s’accrocher pour lutter face à un monstre qui devait faire le quadruple de son poids, l’adolescent cria de douleur, sa blessure était soudainement beaucoup trop solliciter. Il tomba, se laissant glisser sur le ventre, il eut l’occasion de saisir son taser en chemin avant de sombrer plusieurs mètres plus bas dans les bas-fonds de Gateway City.

Il ne parvient pas à adoucir sa chute. Son grappin était dépecé, inutilisable donc et la main de Killer Croc tenait fermement la jambe du héros. Le jeune homme tomba lourdement au sol, allongé dans l’eau boueuse, à croire qu’il avait perdu connaissance. Le reptile est plus rapide pour se redresser, sa lourde carapace avait minimisé les dégâts de cette chute. Son regard perçant se tourna lentement vers son adversaire au tapis. Un sourire toujours aussi malsain au visage, il se rapprocha de l’adolescent, toujours immobile, ne donnant aucun signe de vie.

« Trop facile… »

Lorsqu’il fut trop près de Timothy, ce dernier se redressa d’un bon, revenu d’entre les morts. Il leva son bras armé de son bõ. De puissants éclairs jaillissaient de cette même arme. Il avait profité de cette pseudo perte de connaissance pour rafistoler son arme dans le dos de son ennemi. L’effet de surprise était garanti, et la créature se prit une décharge électrique beaucoup plus intense que la première, renforcée par la technologie présente dans cette arme.
Le héros en profita pour reculer vivement de nouveaux, histoire de se tenir à distance de la créature. Il observa sous ces chevilles, cette eau boueuse se teindre en rouge. Il fronça les sourcils, est-ce sa tenue qui déteint ? Non, bien sûr que non, il s’agit de sa blessure qui vient de se rouvrir. Il ne s’agissait pas d’une petite entaille de rien du tout, mais bien le début d’une hémorragie.

« Merde… » pesta Tim, sa main agrippant sa blessure pour calmer le sang qui s’échappait de son organisme.

« Ma viande… Je l’aime saignante ! » grogna la créature.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 17/01/2017
Messages : 232
DC : Mister Miracle - The Atom - Ch'al Andar
Localisations : Gotham City.

Shadowpact
MessagePosté le: Ven 23 Juin - 17:08
L'écroulement a eu lieu.
Killer Croc a bondi vers Red Robin, et l'impact de sa chute a été tel que le sol s'est dérobé sous eux.

Si le monstre humain a pris le gros du choc, il a happé la jambe de sa cible, et l'a amené avec lui ; rouvrant définitivement les blessures du jeune homme, et le plaçant désormais dans une position très difficile.
Tim est parvenu à feindre la défaite pour frapper l'ennemi - et ce dernier a été repoussé, pour quelques instants ; et blessé, à la mâchoire.
Ce n'est cependant pas une bonne nouvelle : Waylon Jones n'est pas tombé... il n'a été qu'enragé par ce coup, qui l'a touché mais pas suffisamment pour l'allonger. Sa colère et sa fureur ne sont que décuplées... ainsi que sa faim, terrible et insatiable.


"Ma viande..."

Killer-Croc se relève, développant sa terrible et massive silhouette...
... celle d'un monstre terrifiant, propre à hanter les esprits de tous ceux qui commettront l'erreur de le croiser un jour.

"... je l'aime saignante !"

Il bondit, encore.
La créature se précipite en avant, et attrape directement le jeune homme. Il s'en empare comme s'il n'était qu'un colis, un objet à prendre en courant pour sortir et attraper le bus à temps ; il s'en empare, et dépasse les gravats jonchant le sol - pour brutalement le bloquer contre un mur.

Pesant de toute sa masse contre Tim Drake, Killer Croc l'enfonce dans un mur de briques, et appuie aussi fort que possible ; il veut le bloquer, il veut lui faire mal.
Gardant son bras contre le torse du Héros, appuyant comme un dément, il libère son autre membre - et le lève, prêt à frapper. Prêt à trancher. Prêt à arracher la peau, les vaisseaux sanguins, les organes, pour trouver... la viande.
La viande. Toujours la viande.


"T'ES À MOI !"

Red Robin tente de se défendre - en vain.
Il utilise son expérience, ses talents et son entraînement pour essayer de se dégager, mais il n'y arrive pas. Il donne des coups de poings, de pieds, sans succès ; Killer Croc demeure de marbre, et laisse son regard fixé sur le visage du jeune homme.
Waylon Jones a perdu toute humanité. Waylon Jones tient désormais plus de l'animal que de l'Humain. Et Waylon Jones a faim... terriblement faim. Abominablement faim.

Et il va passer à table.


"T'ES RIEN QU'À MOI !!!"

Sa main file pour égorger Red Robin - en vain, là aussi.
Car les doigts griffus de Killer Croc sont arrêtés en plein mouvement, à sa grande surprise. Il tente d'avancer, de bouger, mais son membre demeure arrêté. Bloqué. Figé.


"Mais..."

"Tu as tort."

Une voix profonde et puissante s'élève derrière la créature - qui sait déjà ce qu'il se passe.
Et, surtout, ce qu'il va se passer.


"Non..."

"Tu es à moi."

Le bras de Killer Croc est alors violemment repoussé en arrière, tiré grâce au filin qui a entouré sa main. La créature tente de se défendre, mais sa position est trop mauvaise - il n'a aucun appui.
Le Vilain est donc forcé à lâcher Red Robin... et se retrouve juste en face de son nouvel adversaire. Qui s'empare directement de sa gueule, pour la tirer vers les extrémités et tenter de briser sa mâchoire.



Sans prévenir, sans hésiter, et surtout sans parler... il agit.
Il frappe, les genoux dans les jambes et les parties intimes de son ennemi. Il frappe, encore et encore.
Il frappe, et il étire sa gueule - pour le faire souffrir. Pour exprimer sa colère, née de la situation actuelle horrible, mais aussi provoquée par la découverte du bébé ; il a heureusement réussi à le sauver et à mater l'alligator. Mais ça ne change rien.

Killer Croc doit payer.
Et le Batman est amplement disposer à s'acharner pour y réussir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Inscription : 22/03/2017
Messages : 59
Situation : En voie de guérison
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Hier à 17:13

« Le calme avant la tempête »
[ NWO-CW ] ft. The Bat
_____Comment esquiver une masse aussi puissante que celle de Killer Croc ? En rouvrant cette blessure, Timothy avait perdu une partie de sa rapidité. La douleur le ralentissait et permis à la créature de se venger des affronts de ce petit morveux. Il le saisit d’une main, Red Robin sentit la pression de ses doigts se refermer autour de sa taille jusqu’à ses cuisses. Il sentit son organisme se contracter, sa blessure s’ouvrir de plus en plus. Ces bandages étaient déjà inondés de son sang. Pressé comme une éponge, le monstre affamé pu sentir l’odeur du sang s’échapper de sa puissante poigne avant de passer à l’action.

Red Robin hurlait de douleur, elle était insupportable. Encore plus insupportable lorsque la créature décida d’enfoncer le justicier contre un de ces murs de briques, le plus possible pour l’immobiliser et le faire souffrir. A ces yeux, ce n’était qu’un misérable insecte blessé, un insecte aux os fragiles. Il a bien dû lui briser une ou deux côtes avec ces agissements. L’adolescent a mal, très mal, il sent ses poumons se compresser lentement par la pression du bras de Croc. Il arrivait à ressentir le sang lui remonter jusqu’à la gorge et l’étouffer davantage. Ces forces se vidaient au fur et à mesure que le temps passait et ses tentatives d’évasions étaient vaines. L’adolescent ne parvenait même plus à retrouver un souffle correct, un manque d’oxygène commençait à se faire sentir dans tout son organisme. Sa vision se troublait, son corps s’affaiblissait. Il finit par lâcher définitivement son arme sur le sol, n’arrivant plus à le maintenir contre sa poigne. Il lâcha prise, son regard se redressa vers le visage de son agresseur qui s’apprêtait à égorger sa proie pour mieux la dévorer ensuite.

« Va…en enfer… » pesta le héros une dernière fois.

Son heure était loin d’être venu, la chauve-souris veillait sur son protégé et voilà qu’elle répliquait. L’adolescent était à peine lucide, mais il comprit que son mentor était venu à son aide. La force que Croc exerçait sur le jeune garçon disparu soudainement. Il s’écroula sur le sol une fois complètement libéré.

La bête était enragée, on venait de lui priver de son dîner. Il allait faire payer la chauve-souris. Sa mâchoire est bloquée, elle s’élargit à vue d’œil grâce à l’incroyable force du justicier. Mais Croc n’a pas dit son dernier mot. Sous le regard impuissant de l’acolyte sévèrement touché, le monstre répliqua en saisissant le corps de son adversaire par la taille. Il la souleva à quelques mètres du sol, essayant de la forcer à lâcher son imposante mâchoire, manquant de lui découper les doigts avec ces puissants crocs. La créature envoie la chauve-souris valser contre le mur d’en face, loin de son petit protégé qui peinait à reprendre sa respiration. Il était bruyant, crachait les caillots qui se formaient dans sa gorge pour laisser passer le peu d’oxygène qu’il pouvait avaler dans ces poumons.

Killer Croc, une fois avoir chassé Batman, ne prêta nullement attention à l’adolescent. Il ne le considérait plus comme une menace, lui qui peinait à rester conscient. Il devait d’abord s’occuper de la chauve-souris encore vivante avant de s’attaquer au dessert qui lui, attendrait bien sagement. Du moins, c’est ce que cet idiot croyait.
Il galopa en direction du justicier, prenant de l’élan pour venir frapper violement son épaule écailleuse contre la poitrine de son adversaire sans aucune forme de pitié, exerçant toute sa force pour essayer de lui briser les os. Il envoya son poing sur son visage, puis le second de l’autre côté, il s’acharnait sur son ennemi, ne lui laissant un quelconque moment de répit. Il finit par écraser son poing sur le ventre de la chauve-souris pour le plaquer contre le mur et le surélever grâce à la seule force de ses jointures.

« Tu ne seras pas toujours là pour protéger tes oisillons. » se moqua Croc entre ces dents affamées, recouvertes de baves, assoiffées de chair fraîche. « Je les boufferai… un par un… » Alors que sa gueule se rapprochait dangereusement de la tête du justicier, prêt à le décapiter d’un simple mouvement de crâne.

« Bouffe déjà ça. » lança l’adolescent qui avait profité du désintéressement complet de la créature pour préparer un petit piège dans leur dos.

Il ne perdit pas une seconde et lança dans la gueule de la bête une bombe fumigène, l’une de ces dernières bombes fumigènes caché dans sa ceinture, de petite boule métallique. Une épaisse fumée s’échappa de ses narines ainsi que de sa gorge, provoquant une sensation désagréable à l’intérieur sa gorge. Une sensation qui perturba la concentration de la bête et qui permettra au justicier de se défaire de son emprise.

Tim peinait à rester debout, sa respiration était bruyante, ses lèvres et son menton baignaient dans son propre sang. L’une de ses mains agrippait sa blessure qui n’arrivait pas à se calmer, l’autre tenait fermement son bõ qu’il avait ramassé et dépecé une nouvelle fois pendant qu’on ne prêtait pas attention à lui. Il aurait dû perdre connaissance depuis longtemps, il aurait dû s’étouffer avec son propre sang, agonisé devant le regard impuissant de son mentor. Mais il n’en est rien, il est debout face au reptile qui ne savait plus où donner de la tête, à qui s’en prendre.
L’adolescent laissa échapper un maigre sourire derrière tout ce sang qu’il perdait abondement. Il avait quelque derrière la tête. Il avait toujours une solution de secours. Accroché à la peau écailleuse de ce cher Killer Croc, une bombe artisanale était amorcée. Red Robin l’avait construite en dépeçant aussi bien son bõ que le reste de ses affaires. Il n’avait pas réfléchit à comment il allait retrouver ces pièces détachés, il s’en moquait bien pour l’instant. Il trouvait toujours une solution à ces problèmes, il était assez intelligent pour ça.

La bête grognait et s’impatientait. Red Robin reculait de nouveau, se tenant à une distance raisonnable de la créature. En plus de tenir son bõ, il tenait, bien cacher derrière ces doigts le détonateur de la bombe accrochée à la colonne vertébrale de ce monstre. Il espérait que l’explosion lui brûlera au moins les écailles et leur permettrait d’attaquer la chair de cet individu pour le mettre à terre une bonne fois pour toute. Ce n’était pas le moment d’agir pour l’adolescent, il devait garder les cartes en mains, ce dispositif ralentira la créature en cas d’urgence. Red Robin laissait l’occasion à Bruce de terminer la raclée qu’il avait à donner à Croc.

« Je vais bien, Batman. » mentit le garçon. Sa voix était tremblante et sa vue était troublée, mais il gardait sous le coude un minimum de lucidité. « Occupe-toi de lui ! »

Killer Croc avait fini par oublier le petit adolescent qui, à ces yeux, ne tarderaient pas à s’affaiblir de lui-même et à perdre connaissance. Il en fera qu’une bouchée, mais tant que la chauve-souris veillera, rien de tout cela ne se passera. Alors, il se jeta de nouveau sur elle, crocs en avant, prêt à lui mordre violemment le bras, laissant échapper un violent grognement à en exploser les tympans de nos deux héros.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[NWO-CW] « Le calme avant la tempête » ft. The Bat

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le calme avant la tempête...
» grand calme avant l'orage....
» Le calme avant la tempête [Chap. 2 en ligne]
» Avant la tempête, de Nicolas Cluzeau
» 1/72ème : Le calme avant la tempête

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City-