Rise & Fall of Lex Luthor [Mission Rebelle]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 19 Juin 2017 - 10:50
Jadis, Metropolis était considérée comme la Ville de Demain.
Fière, massive, à la pointe de la technologie et des avancées, elle faisait l’admiration et la jalousie de tous. La cité était, à juste titre, considérée comme le pinacle de l’évolution humaine – l’écrin duquel le Futur allait naître.



Mais les choses ont changé.
Depuis que Brainiac, le conquérant venu des étoiles, a tenté de s’emparer de Metropolis, cette dernière a changé. Lourdement impactée par les attaques de l’extraterrestre, fortement touchée par les tentatives de défense des Héros locaux et du Gouvernement, la cité a payé un lourd tribut.
Elle a été sauvée, certes ; mais le prix à payer fut terrible.



Les deux tiers de Metropolis sont en ruines.
Des milliers de vies ont été perdues, des dégâts extraordinaires et monstrueux ont été occasionnés, et la cité est anéantie, souffrant de nombreuses et terribles cicatrices physiques, qui lézardent toute sa structure.

Metropolis est en ruines, oui.
Mais elle n’est pas encore morte.

Dans l’un des quartiers les moins impactés trône encore un bâtiment qui interpelle et gonfle d’espoir le cœur de ses habitants ; une tour qui, si elle n’a pas toujours eue bonne réputation, incarne maintenant une forme de fierté, au vu de sa nouvelle destination ; un building qui impressionne, notamment par sa résistance aux attaques.



La Tour Lexcorp.
Siège de l’entreprise Lexcorp. Quartier général de la majorité des opérations de la Legion of Doom, l’organisation menée par Lex Luthor pour protéger le pays, avant son transfert dans le Hall de Justice à Washington.
La Tour Lexcorp – la nouvelle fierté de Metropolis, la zone qui a résisté et a participé à la rébellion et à repousser Brainiac.

Un symbole terrible et puissant, qui impressionne et attire l’attention.
Mais, aussi, une cible.

Depuis Metropolis, le monde a changé – et s’est obscurci.
La Vice-présidente Amanda Waller est devenue Présidente des Etats-Unis d’Amérique. Profitant de l’échec des lignes de défense Héroïques lors de cette crise, elle impose aux Héros de s’enregistrer pour organiser et discipliner la protection de la Nation ; les Vilains peuvent faire de même, pour racheter leurs fautes.
Ceux qui s’y opposent deviennent des Rebelles – et sont poursuivis, pourchassés, appréhendés et emprisonnés par les Recrues, agressives et brutales.

En ce sens, Amanda Waller a mis en place et entamé de nombreuses mesures contre ces Rebelles… mais pas uniquement.
Elle a, notamment, tenté de s’emparer des armes et des proches du Batman, envoyant son Suicide Squad dans la Batcave – et anéantissant cette dernière et le Manoir Wayne.
Faisant croire que Bruce Wayne et son majordome avaient été tués par des Héros membres de la Justice League International, piégeant ainsi le Chevalier Noir qui ne peut contester sans révéler sa double identité, Amanda Waller pense avoir réussi ici un joli coup… mais elle se trompe.

La Présidente vient de se faire un ennemi mortel.
Qui entend anéantir le château de cartes sur lequel elle a basé son régime – dès maintenant.

Il y a peu, le Batman a contacté tous les Rebelles pour leur demander… de l’aide.
Il entend s’en prendre directement à Lex Luthor, le conseiller et bras droit de Waller, en attaquant Lexcorp – pour y trouver des preuves de ses illégalités, et ainsi provoquer un scandale qui affaiblira le régime ; surtout, il veut le déposséder de ses armes, et le faire tomber.
Il a donc demandé de l’aide – et a eu des réponses.

Aujourd’hui est le jour prévu pour l’attaque.
Le rendez-vous a été donné dans les égouts, à proximité de la Tour Lexcorp. Même si la ville est en ruines, le réseau souterrain a été préservé – et permet ainsi à une terrible réunion de s’organiser.


« Bonjour. »

Une voix lourde et autoritaire se fait entendre, tandis que les premiers invités arrivent dans ce conduit sale, malodorant et sombre. Une nouvelle venue, étrange, apparaît sans avoir été prévenu. Une forme émerge ainsi des ténèbres…
… révélant la nouvelle allure du Batman, adoptant un look proche de la guérilla urbaine. Il laisse son regard s'attarder sur la nouvelle venue, mais il la voit proche de Raven ; il choisit donc de lui faire confiance. Pour l'instant.

« Je vous remercie de votre présence, et du courage que cela demande. La tactique sera simple : nous attaquons Lexcorp avec différentes équipes, pour obtenir des informations sur les scandales de l’entreprise, et pour s’emparer des armes de Luthor.
Nous devons nous attendre à des défenses acharnées, donc veillez à couvrir vos arrières.
Trois équipes, donc : Osiris, Metallo et Green Lantern iront provoquer une diversion à l’extérieur ; Red Hood, Raven et Poison Ivy vont récupérer les armes ; et la nouvelle [Maggie], Outsider, Green Arrow et Catwoman récupéreront les fichiers.
Des questions ? »


Le ton est militaire, sec. Autoritaire et déterminé.
La guerre est terrible – et il est temps que les Rebelles répliquent.


(HJ/ Nous débutons par une introduction : vous arrivez, vous vous présentez, vous réagissez. Nous lancerons l’attaque au prochain tour.
Le prochain tour est lancé dans une semaine, le lundi 26 juin 2017 : ceux qui n’auront pas posté en seront pour leurs frais. Wink Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 19 Juin 2017 - 11:45

Z
FALL

Bald assault

Aujourd'hui était le jour J.

Un jour marqué dans l'infamie, un jour qui dévoilerait les précipices de la folie au monde entier, un jour où sang, larmes et salives seront répandus sur le béton. Un jour où des centaines de millions connaîtront une nouvelle illumination qui les guidera très certainement vers un nouveau monde de folie et d'illusions brisées.

Aujourd'hui était le jour où Metallo vendait Mexicain.

BURRITOS. BURRITOS. QUI VEUT DU BURRITOS ? Y'A AUSSI PLEINS DE TACOS !
MA BOUTIQUE A LES MEILLEURS TACOS, AUCUN DES AUTRES VENDEURS NE DIRA LE CONTRAIRE PARCE QU'ILS NE PEUVENT RIEN DIRE !


Grâce à des manoeuvres habiles et des trahisons éclairs, Metallo s'était trouvé l'identité de Juen Cuerben, vendeur de nourriture Mexicaine dans les quartiers encore intacts de la ville. Le Balkan n'avait pas approuvé l'idée mais Corben avait gagné l'argument en proposant de contacter les autres Metallos pour faire exploser l'Australie. Ainsi, il était donc devenu un vendeur dans sa ville "natale", où toute son aventure avait débutée.

Son empire du Nachos, atteignant l'immense superficie de la rue, n'était toutefois qu'une façade pour un complot machiavélique. Slade s'imaginait peut être qu'il ne s'agissait que d'innocents Nachos,
mais ce qu'il ne savait pas, c'est que Corben avait mis le virus de la rage dans la nourriture. D'ici quelques jours, les habitants de Métropolis se déchireront la gorge dans les rues ! Le sang coulera dans les ruines alors que la nourriture Mexicaine provoquera la perte de la ville de demain, où ce qui en reste.


Ce qui faisait chier Metallo, c'est que Brainiac avait détruit Métropolis. Metallo Prime s'en foutait bien, mais Corben avait un honneur de vilain. C'était sa ville et lui seule pouvait la détruire. Qu'imaginait donc Brainiac avec ces conneries de fins du monde ? Gotham était déjà remplie de villains et aucun autre héros n'était suspectible à la kryptonite. Son identité serait compromise ! Il ne serait pas "le robot à la Kryptonite menaçante", il serait "le robot avec une gemme verte collector" ! Horreur !

Son désir de tuer Luthor tenait vraiment du désir de causer du chaos dans sa ville natale, en fait. Arrêter le gouvernement était un objectif mais il n'avait accepté de rejoindre Batman que pour faire chier le chauve et infliger des souffrances au Métropolitien ordinaire. Pour cette raison, ll traîna légèrement des pieds quand sa montre miracle lui annonça que l'heure du rendez vous était venu dans les égouts.

Il avait quoi avec les égouts Batman ? Ils étaient dégeulasses comme lui maintenant, avec son vieux costume ? Ou il aime simplement les endroits tout noirs, dégeux et vides ? Metallo ne pouvait pas vraiment "sentir" l'odeur ou l'eau visqueuse mais il aurait préféré un rendez vous dans un jet privé, avec des filles qui dansent près de lui. Un endroit plus commode pour échanger de stratégies, mais passons.

GRINGO VIENS PRENDRE MA PLACE ! tonna t-il dans un accent Mexicain, attrapant un sbire de Slade déployé avec lui pour prendre sa place. Surpris, le pauvre sbire ne put qu'enfiler l'uniforme alors que Metallo, muni d'un poncho, d'un immense chapeau mexicain et d'une moustache plus épaisse qu'un bras, entreprit de descendre dans les égouts. Ses capteurs lui permirent de retrouver aisément le Batman, et il ne prit pas la peine de saluer ses camarades.

Un tacos en main, il se contenta seulement de "manger" alors que Batman faisait son speech. La moustache et le chapeau étaient vraiment chiants mais il s'adaptait bien. Il lança un vague regard agressif vers Osiris et Green Lantern. Il aurait aimer être un drone de NTH Metal, vu que la magie lui ferait rien, mais ce n'est pas comme s'il avait à craindre quoi que ce soit de la part de l'héritier de Black Adam avec son Promethium.

Il remarqua l'apparence de Batman mais qu'il soit en ballerine ou en guérilla urbaine, il en avait rien à cirer. C'était moins efficace de se grimer avec des manteaux et tout en infiltration mais il était pas Batman.

Se demandant vaguement pourquoi Batman demanderait à des villains de faire la diversion, sachant que ces derniers tueraient sans aucun doute, il entreprit d'essuyer ses doigts sales sur son poncho.

Ha bah Hola, yé suis Juen Cuerben, cyborg. fit t-il, observant ses deux compagnons d'infortunes. Il n'avait rien à carrer des autres, et ne leur lancera même pas un regard s'ils font quoi que ce soit pour lui adresser la parole. Son accent mexicain était étrangement bien fait. Allons liquider ces gringos, aye aye aye !

Se faisant, il sortit un lance-roquette de son chapeau, puis un énorme revolver, souriant de façon aigre à l'idée d'infliger un carnage gigantesque.

J'ai pas de questions. Ha si, c'est qui le mec en armure ? Tu t'es chopé un nouvel orphelin ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 19 Juin 2017 - 18:27
Lorsque Bruce à envoyé son message à tout les rebelles la question pour moi ne s'est même pas poser car il était clair que je voulais détruire tout ce que Waller avait construit et même plus. Après plusieurs tentatives d'assassinat et d'enlevement j'ai décidé de rester dans l'ombre et j'ai même du demander auX membres de la Team Arrow de quitter Star City car on ne pouvait combattre les criminels et le gouvernement a la fois du moins pas de cette manière.
Le lieu de rendez vous se situait au pied de la tour Lex Corp à Metropolis ou plutôt ce qu'il en restait, mon équipement n'étais pas comme d'habitude le vert était plus foncé et il ne s'agissait plus du cuir renforcer mais d'une armure plus résistante par ailleur pour la circonstance la capuche avait laisser place à un casque me permettant une meilleure visé et une meilleur réaction visuelle. En clair j'étais vraiment prêt pour en faire baver à Luthor.

Les alentours de la tour était fortement garder c'était pour cette raison que Bruce avait décidé de nous donner rendez vous dans les égouts sous la tour. Après un moment à patauger dans les odeurs et les rats, j'ai atteins le lieu de rendez vous ou plusieurs personnes étaient déjà presente des ex-heros comme des criminels... Mais comme on dit l'ennemi de mon ennemi est mon ami !

- Dis donc en voilà une belle bande de joyeux drille !! Merci pour l'invitation Bat, j'espère que tes nouveaux copains douteux on fini par s'acheter des cerveau sinon on est mal barrer.

J'ai lancé un sourire à l'assemblée puis j'ai attrapé mon arc lorsque des regards hostiles se sont tournés dans ma direction, je ne leur faisait pas confiance et au moindre geste suspect je n'hésiterai pas.

- Tout douX les affreux ! Sinon vous allez finir en porc épique ! Sinon Bat par rapport à ton discours une question. Eux vont forcément couper des gorges, j'imagine que nous aussi ?
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Lun 19 Juin 2017 - 18:56

On peut dire ça, répondit le premier intéressé aux paroles du génocidaire.

Le jeune homme n'avait jamais été un boute-en-train, mais travailler avec Batman n'avait fait que l'assombrir encore davantage. S'il y était réfractaire au départ, le Chevalier Noir avait fini par accepter sa présence à ses côtés. Sans lui avoir coupé les ailes, Waller avait drastiquement réduit sa liberté de mouvement : avoir sous la main un agent qu'il pourrait déployer sur le terrain - quelqu'un d'autre que ses alliés habituels - pourrait se révéler être un précieux atout. C'est ainsi qu'il s'était retrouvé dans cette armure, qu'il n'avait pas l'intention de quitter de sitôt.

Il était orphelin, oui. Avant d'être un mentor, Clark était ce qu'il avait de plus proche d'une famille : un père, un frère, un cousin... Même pour eux, ça n'avait jamais été très clair - mais même si les Kent avaient eu la gentillesse de le recueillir sous leur toit, c'était avec lui et lui seul qu'il partageait le même ADN. Et Superman l'avait trahi. Il était passé à l'ennemi, cautionnant les actes de ceux contre qui il avait juré de lutter, quelle que soit leur atrocité. Et s'il brûlait d'envie de le confronter à ce sujet, ce n'était pas pour ça qu'il était là aujourd'hui. Que ce soit pour rendre visite à son « autre père » ne manquait pas d'ironie.

C'était la première fois qu'il revenait à Metropolis depuis les événements qui s'y étaient déroulés - depuis sa chute. Voir la Ville de Demain dans cet état était un coup au coeur, même si ce n'était que le temps d'en gagner les profondeurs, et plus encore de savoir que Superman - que Kal-El - s'était rangé du côté des responsables de son état. N'était-ce pas sa ville ? N'était-il pas censé la protéger ? Non que Conner soit le mieux placé pour émettre un jugement, ayant lui-même failli à sa mission. Et s'il avait certes contribué à sauver le Batman du piège mortel dans lequel il s'était lui-même enfermé, c'était un bien maigre accomplissement.

Ça ne ramènerait pas les morts à la vie.

Mais ils pourraient toujours les venger.

Ne t'en fais pas, je ne compte pas te voler ton look. reprit-il, toujours à l'égard de Metallo.

S'il avait insisté pour y aller seul, Bruce avait tenu à monter une équipe - et en voyant le ramassis de brigands qu'il avait rassemblé, il se demandait ce qu'il pouvait avoir dans la tête. Bien sûr, il avait toute confiance en Batman - d'autant que celui-ci n'avait aucun intérêt à saborder la mission -, il ne pouvait s'empêcher d'éprouver un certain mal-être à l'idée de collaborer avec eux.
Si la présence de Selina Kyle pouvait encore s'expliquer - bien que criminelle, sa relation ambiguë avec le Chevalier Noir la plaçait souvent de son côté, et ses « talents » spécifiques pourraient s'avérer utile -, celles de Metallo ou de Poison Ivy le laissaient plus sceptique. Fort heureusement, leur nombre était contrebalancé par celui encore plus grands de héros qui avaient répondu à son appel. Le Justicier Masqué devait savoir ce qu'il faisait - Conner ne pouvait que l'espérer.

Au moins n'aurait-il pas à travailler directement avec eux, la femme-chat escomptée - et si elle ne manquerait sans doute pas d'en tirer un bénéfice si elle le pouvait, au moins était-elle moins instable que ses homologues super-vilains. L'arme que Corben venait de dégainer ne faisait que le confirmer. Batman avait-il une autre idée en tête, ou était-il vraiment prêt à de telles extrémités ?
L'énigmatique nouvelle recrue de la Bat-Family était restée en retrait, écoutant en silence un discours qu'elle devait déjà connaître en grande partie. C'était ce que l'on pouvait attendre de sa part - de la part de celui qu'il était censé être. Bruce mis à part, son identité était un secret pour chacun d'eux, et il entendait que cela reste le cas. Pour la première fois, il comprenait ce que c'était de vouloir conserver son anonymat - même si ses raisons n'étaient peut-être pas celles généralement évoquées.


Aucune question. Les yeux laiteux, sans pupilles de son masque se tournèrent vers ceux qui seraient ses partenaires une fois à l'intérieur. Il ne connaissait personnellement aucun d'entre eux, et ne risquait donc pas de se trahir... Mais devrait tout de même rester vigilant au cas où. Notre mission est peut-être la plus risquée d'entre toutes, répondit-il à Green Arrow tout en décroisant les bras. Si vous pensiez que la Forteresse de Solitude était bien gardée, vous n'avez encore jamais vu les dossiers de Lex Luthor. Heureusement... - il échangea un regard avec Batman - ...Nous avons les moyens de déjouer une partie de sa sécurité. Pour le reste... C'est cette fois vers Catwoman que se tourna son attention alors qu'il s'efforçait de mettre sa défiance de côté. ...Ce sera à vous de jouer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Invité

MessagePosté le: Mar 20 Juin 2017 - 2:37
Hal Jordan n'hésita pas une seconde a répondre présent a l'appel de Batman. Il y a quelques semaines, il a rencontré le Chevalier Noir a Coast City, et bien que brève, leur conversation fut enrichissante et profonde, pour l'un comme pour l'autre. Déjà il savait que Batman devait faire cavalier seul, mais qu'il n'hésiterais pas a appeler s'il avait besoin d'assistance. Et comme promis, Green Lantern avait répondu présent a l'appel, laissant pour le temps de cette mission la JLI entre les mains capables d'Aquaman et des autres.

Parce qu'ici et maintenant, ils pouvaient vraiment faire du tort a l'administration Waller et étaler dans la rue, aux yeux de tous, des secrets que la Présidente et son précieux Bras Droit préféraient garder sous clés.

Bien.

Il était temps que les choses bougent. Hal avait fait de son mieux avec l'image publique de la JLI et des héros rebelle à l'administration Waller et ses ordres anti-démocratiques, mais parfois... une action plus sale, plus directe et dans l'ombre obtiendrait de meilleurs résultats, plus rapidement.

Il arriva a Metropolis discrètement. Il se posa a quelques kilomètres de l'endroit où le rendez-vous devait avoir lieux et, en civil, fit le reste du chemin a pied. Étant un Leader Rebelle, et le chef et fondateur connu et reconnu de la JLI, il ne serait pas très sage de se montrer en uniforme, brillant et bien visible comme un phare, dans la ville de Lex Luthor. Alors il avait opté pour la discrétion. Vieilles bottes de cowboy, veste de cuir, une casquette neutre et des lunettes noire, il ressemblait a n'importe quel passant dans les rues de cette grande métropole.

Une fois dans les égouts, il se rendit assez facilement vers le lieu de rendez-vous et eut un léger froncement de sourcil quand il vit la compagnie qui s'y trouvait. Il avait reprit son apparence de Green Lantern avant de se montrer, puisqu'il ne savait pas qui serait là, et tenait a garder au moins un semblant d'anonymat. Ce n'est pas tout le monde qui connaissait son identité civile, heureusement. Et il préférait garder ça ainsi.

Et en voyant la compagnie qui attendait, il se félicita d'avoir eu cette présence d'esprit. Metallo, Osiris, Poison Ivy et Catwoman entre autre... Les deux dernières étaient moins préoccupante pour lui, bien qu'encore assez dangereuses en elles-mêmes. Metallo cependant était une vraie menace, et il décida de la garder a l'œil. S'Il pouvait éviter des morts inutile, il le ferait... Et cette... machine était un véritable psychopathe.

"Batman." Salua-t-il son vieil ami quand il apparut. "Content de te revoir."

EN entendant les noms de ses 'Coéquipiers, Green Lantern savait qu'il devrait être encore plus sur ses gardes. Il devrait les garder tous les deux a l'œil... Mais Metallo encore davantage. Il était un monstre, un vrai, et devait être gardé sous surveillance. Il hocha la tête et son expression se fit sérieuse et dure.

"Très bien. Devons-nous nous attendre a de la résistance a l'extérieur? Des défenses qui sont connues? Y a-t-il des troupes qui garde les alentour de la LexCorps?"

Ces questions étaient importante, et il prenait de facto la tête de son petit groupe en les posant. Quelqu'un le devait, devait prendre cette mission au sérieux, et devait s'assurer qu'aucune autre tragédie ne frappe Metropolis. Cette villa avait assez souffert déjà...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 20/11/2016
Messages : 196
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Mar 20 Juin 2017 - 4:02
Apparemment, Batman n’était pas mort. Tant mieux, je suppose? Il avait envoyé un message à tous les rebelles pour l’inviter à se joindre à sa vendetta, guérilla ou je ne sais trop. Enfin. Presque tous les rebelles. Certains d’entre nous ne sont pas connus comme disposant de pouvoirs (moi), d’adresse fixe (encore moi) ou d’un moyen de contact de type téléphone portable (toujours moi, une fois sur deux). Du coup comment je me suis retrouvée embarquée dans cette histoire? Mais grâce à Raven, qui d’autre! Nous partageons une vie ensemble, vivons ensemble et nous disputons aussi ensemble. Parce que moi, je ne voulais pas qu’on s’en mêle. C’est une chose de combattre Waller et ses sbires, s’en est une autre d’attaquer, littéralement, une des places fortes de son régime. Dites donc, il a pété les plombs, Batman, ou quoi? Ça va pas non?

Aucune campagne de désinformation ne va empêcher Waller de nous dépeindre comme des terroristes et des radicaux et d’exacerber la vague d’hostilité contre nous. Aucune finesse, aucune stratégie discrète, non, du « bourrinisme » pur et dur. Et je l’ai dit à Raven. J’ai argumenté et argumenté et encore argumenté comme quoi c’était un plan horriblement foireux et que c’était de la folie que d’y prendre part. Pensez-y : du côté des rebelles, il y a des super criminels. Pensez-y deux minutes. Tout ce qui ne bosse pas pour Waller est un rebelle, un ennemi de l’état. Faites le calcul rapide suivant le nombre de super criminels connus et vous verrez que j’ai raison. Il va y avoir des morts! Des blessés! Des dégâts terribles! J’ai tenté par tous les moyens possibles de la convaincre de ne pas se lancer là-dedans… Et mes parents ont tout fait foirer en une visite surprise.

Mon père, l’écume aux lèvres et hurlant à la vengeance, a dit que personne n’avait le droit de faire de la peine à SON Superman et que la destruction de Metropolis lui avait porté un coup terrible. Il fallait que je venge l’honneur familial et que je fasse payer les salauds qui avaient fait ça. J’ai eu beau lui expliquer que c’était Brainiac, rien à faire. Selon mon père, Waller est complice, point final. Je pensais que ma mère serait de mon côté mais elle m’a lancé un regard désapprobateur en disait qu’elle appréciait Raven et qu’il serait dommage que je déçoive ma propre mère en laissant Raven risquer sa peau toute seule. Je ne veux pas qu’elle risque sa peau toute seule, je ne veux PAS qu’elle risque sa peau, POINT. Essayez d’argumenter avec d’un côté la folie et de l’autre la raison, chacun avec des arguments catégoriques n’acceptant aucune discussion.

Au moins, la famille de Raven n’est pas entrée dans le débat donc je me suis évité les commentaires de son père mais au final, on ne m’a pas donné le choix. Maggie, ma vieille, il va falloir que tu t’y colles. J’ai finalement capitulé. Après tout, je suis aussi un peu l’assistante et la faire valoir de Raven. Une sorte de… Robin quoi. Bien que la comparaison ne me plaise pas du tout. J’espère juste qu’on va s’en sortir en évitant un Détroit deux ou ce qui est arrivé à Raven après Metropolis. Moi je dis que c’est trop tôt pour l’exposer au lieu où elle a subi tout un choc traumatique. Ceci dit, une promesse est une promesse. J’irai avec elle, je serai un pas derrière elle, comme une ombre et je la protégerai du mieux que je peux. Oh évidemment, une transformation physique s’impose au vu de ce que nous allons affronter. Pas le choix je dirais, sécurité oblige.



Jane Smith, Mon identité d’emprunt parce que de nos jours, il y a toujours une caméra quelque part pour vous filmer.

Parce que bon, quand on peut manipuler la réalité comme moi, on ne fait pas exprès de se présenter « tel quel » dans un endroit bourré de caméras de sécurité ou de témoins potentiels. Yeux bruns, cheveux blonds, une cicatrice sur la joue, des vêtements avec capuche, du vernis à ongles noir… Je suis absolument méconnaissable. Disparu l’air jovial et sympathique. J’ai l’ai taciturne et un poil malcommode. Oh quoi. Le moins de points en commun avec ma nature habituelle, le mieux ce sera. Je ne suis même pas sur la liste des gens convoqués, c’est Raven qui a dit « qu’elle amènerait Jane avec elle ». Jane Smith, pour être exacte, un classique de nom générique dans les pays anglophones. On ne prend jamais trop de risques. On ne va quand même pas donner mon vrai nom. Les gens sont tellement imprudents avec la manipulation d’informations importantes…

Enfin bref. Abrégeons la phase de préparation et concentrons-nous plutôt sur la rencontre avec nos… Euh… Alliés, faute de meilleur terme. Je ne les connais pas tous, évidemment même que j’en « découvre » certains. Il y en a peu dans le lot qui ont l’air sympathique. On dirait qu’on s’en va à un enterrement. Je ne veux pas jouer les pessimistes mais ça ressemble quand même un peu à ça. J’écoute ce qui se dit. Mais avant toute chose, « mode fangirl on » : OH BON SANG! C’EST BATMAN! Le vrai de vrai, le chevalier noir, le héros de Gotham! Pas le type le plus souriant au monde mais le mec, c’est une légende! Mon père m’a souvent dit qu’il avait considéré aller troller Batman en plus de Superman. Enfin… « Mode fangirl off ». Alors que dit Batman? Comment on va attaquer la tâche qui se présente à nous? Parce que bon, j’espère qu’on a un plan parce que sinon...

« Osiris, Metallo et Green Lantern iront provoquer une diversion à l’extérieur ; Red Hood, Raven et Poison Ivy vont récupérer les armes ; et Jane, Outsider, Green Arrow et Catwoman récupéreront les fichiers. » Vous remarquerez, amis lecteurs, que j’ai souligné mon nom désigné pour cette mission pour indiquer une anomalie flagrante. Je ne suis PAS dans le même groupe que Raven. On va remédier à la situation car je peux vous assurer d’une chose. Je refuse catégoriquement de participer à cette opération si je ne travaille pas avec ma sorcière bien aimée. « Là où Raven va, je la suis. Je viens aussi! » C’est ce que j’ai demandé qu’elle réponde pour moi à ce message de recrutement. Alors une question, non. Mais une correction des faits, très certainement. S’il arrive quelque chose à Raven, mes parents ET son père vont me tuer!


« Pour ma part, une question, non. Une correction des faits, oui. Jane Smith, assistante et faire valoir de Raven pour cette opération. J’ai remarqué une petite erreur dans la répartition des tâches, je me permets donc de la mettre en évidence. Là où Raven va, je la suis. Traduction : je vais récupérer des armes avec elle ou elle vient récupérer des fichiers avec moi. Et ce n’est pas ouvert à la négociation. »

Pas la plus diplomatique des approches, certes mais ça cadre avec le personnage que je me suis construit pour cette mission qui, même si elle ne se réalise pas à 100% comme prévu sera au moins un pas dans la bonne direction pour nuire à la folle assise dans le bureau ovale. Moi, je me moque de savoir avec qui d’autre on travaille. Je ne les connais pas personnellement donc je n’ai pas de jugement à porter. N’étant pas une super héroïne à la base, je ne pars pas avec un préjugé négatif contre les super criminels présents. De toute façon, le chaos est mon élément, je peux être autant une gentille qu’une méchante alors pourquoi je jugerais les autres sur des critères si arbitraires? S’ils sont ici, même si certains prévoient de tuer, nous avons dans le grand ordre des choses le même objectif. Enfin j’espère parce que sinon on est mal barrés, c’est sûr…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 21 Juin 2017 - 10:35

Rise & Fall of Lex Luthor
Mission Rebelle
Nous ne pouvons pas revenir en arrière, nous ne pouvons pas changer le passé ... J'étais revenue à la vie quand Pamela était morte dans les bras de Bruce Wayne. Non pas que ça ne me fasse pas plaisir mais j'avoue avoir ses foutus sentiments en moi. Ils sont encré dans mon coeur, dans ma peau ... J'étais rester dans ma boutique et c'est d'ici que j'avais appris la mort de Bruce et Alfred. J'étais resté interdite, ce n'était pas possible, ça ne pouvait pas être vrai. La partie humaine au fond de moi hurla de douleur, ça fait comme-ci on m'arracher les muscles, les veines ... Puis quelques semaines plus tard, ce message audio me parvenu alors que je chassais des militaires de ma boutique: "Bonjour à tous. Ici Batman" Personne ne pouvait savoir pourquoi j'avais un sourire et des larmes aux yeux, personne ne pouvait savoir le bien que cette voix m'apporter. IL était vivant. IL n'était pas mort ! Il voulait s'en prendre à Walker, j'allais le suivre les yeux fermés ! Sans perdre un seul instant, je rentre dans une de mes Plantes et nous allons directement à Metropolis, au rendez-vous donner par Batman.

J'avais jamais eu l'occasion de découvrir cette ville et la voir en ruine me divise: une partie est heureuse car la flore va pouvoir reprendre ses droits, l'autre partie pense aux enfants morts à cause de cette guerre ... Mais pas le temps de pleurer pour eux. Je me dirige dans les égouts, à présent seule. J'ai renvoyer ma plante à la maison ... Trop de morts ont eu lieu ici ... Je ne semble pas seule à avoir répondu à son appel mais qu'importe. Une voix grave se fait entendre et réveil en moi des souvenirs, des sensations ... Je me tourne vers la voix alors qu'il approche. Il explique rapidement le plan: Attaquer LexCorp. Il fait les équipes, je dois aller avec Red Hood et Raven récupérer les armes ? Pas de problème. Je reste silencieuse pour le moment alors que j'entend Queen demander à Bat' si ils vont couper des gorges car nous, on risque de le faire. Je soupire, exaspérée avant de tourner le dos alors qu'une jeune femme semble contredire le plan de Batman. Ma voix se fait sèche alors que je la fixe de mes prunelles émeraudes.

« Prend la avec toi si ça te chantes, nous pourrons très bien nous débrouiller sans vous deux. Mes plantes protégerons les armes et les ramènerons à ma boutique ... Tu pourras venir les chercher quand voudras, je n'y toucherais pas. »     
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 21 Juin 2017 - 21:25
Arrivée en même temps que Maggie, j'écoutais le tout en silence. On avait tous reçu le message de Batman... Héros et criminels apparemment.
Maggie s'était présentée sous une fausse identité, heureusement... Mais ...
Déjà que le fait que Maggie soit là me gênait... Je veux dire... J'aimais bien nos excursions à deux à St-Roch. Elle qui faisait la rigolote et moi qui agissait comme la sérieuse de la bande.
Mais là, on allait se colleter à Luthor. Un homme qui possédait la plus grande intelligence de l'univers et le plus petit sens moral. Une dangereuse combinaison qu'il fallait tacler si on voulait éviter qu'Amanda se retrouve avec trop de pouvoir...

Toutefois, la situation menaçait déjà de partir en couille. Les héros et les vilains manquaient de s'étriper et ce n'était pas le moment. Pas le moment du tout même !

"... Je peux empêcher Red Hood et Poison Ivy d'exécuter les gens. "

Poison Ivy... Sa venue était un cadeau venu des cieux. Cela m'assurait un atout précieux pour cette mission... Et une agréable récompense si jamais tout se passait comme prévu. Il faudrait juste lui en toucher deux mots pour éviter un épic fail. De même pour Conner. Réabsorber deux péchés... C'était énorme. D'un autre côté je ne sais pas si j'aurais une autre occasion de le faire. C'était quelque chose qu'il faudrait tenter de toute manière.

"Deuxièmement. Batman ? Personne ne peut forcer Jane à quoique ce soit. Pas même moi. Mieux vaut qu'elle reste avec moi. Elle viendra de toute façon, autant que je la garde là où je peux la surveiller."

Ce qui était la stricte vérité. Je connaissais suffisamment ma Maggie pour savoir que je n'arriverais pas à l'arrêter une fois lancée... Et qu'elle viendrait mettre son grain de sel, peu importe la situation.

"Cela assurera aussi le fait qu'aucune personne dans mon équipe ne puisse tuer. Non je ne dévoilerais pas la nature des pouvoirs de Jane. Mais à titre indicatif, elle est capable de tordre Metallo comme du caoutchou si elle le souhaite."

Toujours garder les pouvoirs secrets, mais si Batman devait changer de plan, autant qu'il le fasse avec autant de cartes en main que possible...

#S'il te plait chérie... Rassied toi. Et evite de faire trop d'esclandre. On va attaquer Luthor quand même.#

Je me resta silencieuse un instant, avant de reprendre la parole.

"... Je peux m'occuper du transport des armes. Jane et Ivy de la neutralisation des gardes... Red Hood ? Quand ca dégénèrera, tes talents seront salvateurs."

Et comme ça on pouvait mettre un soupçon d'organisation dans ce chaos... Tout en absorbant l'hostilité ambiante à vitesse grand V. Tout le monde ou presque connaissait cette capacité chez moi. Cela ne servait à rien de la cacher, surtout si cela permettait une meilleure coopération.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 22 Juin 2017 - 14:46
Osiris était arrivé sur place en compagnie de son ancien supérieur Red Hood. En effet, quelques jours plutôt, le chevalier noir donna de nouveau signes de vie avec pour objectifs une invitation gratuite à venir faire tomber Lex luthor de son trône de vice-président. Bien qu’il ne se sentît pas concerné par cela à la base, sa dette envers les Titan l’avait quelque peu incité à y participer sur la demande de Lilith qui voulait le voir accompagner Raven et Red Hood sur cette opération.

Suivant également de près Raven et Maggie (déguisé en Jane Smith), Osiris s’avança vers le groupe de choc monté d’arrache-pied par le chevalier noir (avec l’assistance de Lillith côté Titan). Cependant, l’élu de black adam prit tout de même soin de venir lui aussi déguisé, revêtu de vêtements amples aux traits ésotériques qu’il portait par-dessus son collant mystique habituel avec le visage grandement dissimulé par une capuche aux motifs runiques.




La raison à cet accoutrement ? C'était celle-ci : éviter d'être reconnu sous peine de voir Amanda Waller tirer profit de cette intervention pour s'en prendre au Kandhaq et à sa famille, voir pire... utiliser de nouveau l’opinion publique contre eux, au point d'inciter sa famille et le peuple qu'ils gouvernent à déclencher une guerre ouverte contre les état-unis.

On y avait donc un cyborg mexicain, un type vêtu d’un vert fluorescent, un mec fringué en combinaison techno-latex de la mort qui déchire, une terroriste écologiste à l’extrême, une demi-démone et son pot de colle, un casqué rouge, une voleuse fringuée en chatte et un demi-dieu anti-héro tous sous la tutelle de la chauve-souris là moins drôle de la terre…

Si dans un premier temps Osiris se contre-foutait totalement de ce détail, il commença à rigoler de cynisme dans sa barbe tellement il trouvait les exigences de Maggie totalement inconsidéré, la répartie de Poison Ivy très « fait ce que tu veux je m’en fou globalement » et les propos de Raven sur les cas de Red Hood et l’écolo-terroriste ici présente totalement bancale. Pour Osiris c’était un petit peu plus simple et il se permis donc de balancer une petite répartie cryptique non pas seulement sur les propos de Raven et de Maggie ho non, mais sur la globalité de la situation.

« Quand tu fixes ton regard trop longtemps dans les abîmes, l’abîme fini par y fixer son regard en toi… Hun, hun, c’est tellement vrai… ».


Dit-t-il de manière cryptique alors qu’il se tenait les bras croisés sans bouger d’un pouce. Pour Osiris, la société de aujourd’hui était plus du genre à mettre en échec le développement des hommes qu’autre chose et que le statut de "héro" et "criminel" n'étaient que deux facettes superflues.

Parce que la population compte de façon dépendante sur les héro pour régler leur propre problème parce qu’ils en sont incapables de s'en donner les moyens fautes de ne pas chercher à surmonter cette faiblesse.

Le pire dans tout cela, était que cette faiblesse "handicapante" rendait les gens hypocrites. Faute de ne pas euent les résultats tant attendu par leur "héros", ils balancent la faute sur eux, eux qui ont échoués alors qu'ils avaient tout donné, plutôt que d’assumer la faute à leurs propres faiblesses à n'avoirs rien fait d'autre que de fuir au lieu de les aider un minimum à l’accomplissement de l'exploit.

De ce fait, pour Osiris, chaque "super" était aussi bien le protagoniste que l’antagoniste de sa propre histoire car tôt ou tard (selon lui) on devient inévitablement aux yeux des autres l'incarnation de ce que contre quoi l'on se bat : une peur, une menace, quelque chose qui est redouté parce qu'elle à était incomprise.

Ce qui ironiquement (et toujours selon lui), des gens tel que Superman avaient besoin de cette dépendance de toujours connaître la victoire et de ne jamais subir l'échec pour se faire accepter par la société, car si ce n’était pas le cas, la situation de maintenant serait exactement la même, moins tendue que maintenant certes, mais sur le fond de la toile cela revenait tout comme.

Après tout qu’on fait les gouvernements, les peuples et les religions de ce monde ? De cette question, Osiris pouvait y répondre. Parce que la roue de l'histoire a à toujours eut des martyr pour occuper ce rôle appelé "victimes", la peur et la dépendance non assumé d’une vie soumettaient les faibles à ceux qui étaient capables de gouverner ce monde d’une main de fer provoquait ce genre d’incident que les justicier appellent "meurtre"…

Laissant derrière ces mots l’espace d’une seconde de silence, Osiris reprit la parole sur ton plus autoritaire qui démasqué son impatience devant cette scène qu’il jugeait comme étant une mauvaise blague.

« Bon si on en a fini avec vos querelles de gosses j’ouvre une faille trans-dimensionnelle pour envoyer l’équipe de récupération des documents sur le toit du bâtiment de la Lexcorps c’est-à-dire Outsider, Batman, Catwoman et Red Hood. Ensuite moi, métallo et green lantern on fait diversion et à ce moment-là, Raven emmène le reste du groupe à l’armurerie de Lex.

Vu que tu l’as formé par le passé, Red Hood devrait être plus apte à vous aider à voler les documents qui me semble être d’avantage prioritaire, plutôt que de voler l’armurerie de la légion de Luthor. Enfin bon, c’est au chevalier noir de décider en espérant qu’il aura des coup d’avances sur la situation cette fois-ci ».


Osiris était très curieux, curieux de savoir si le batman avait aménagé cette opération comme une version à la « sucide squad », ou s’il avait quelques atouts en poches comme…un plan de secours si les choses tournaient mal par exemple…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 26 Juin 2017 - 12:22
Rassembler et mener une équipe aussi nombreuse et hétéroclite n’avait rien de simple – surtout dans ces conditions, et dans l’optique d’un tel affrontement.
Le Batman reste de ce fait silencieux durant toutes les réactions, questions et répliques. Mutique, silencieux et immobile, il fixe l’assemblée ; il attend le moment où les voix se taisent, où toute l’attention revient sur lui pour reprendre lentement la parole.


« L’identité de l’Outsider n’a aucun intérêt à ce stade. Chacun dispose d’une intimité – justifiant ses choix, et notamment son allure vestimentaire. »

Sa voix lourde s’élève d’abord envers Metallo, pour lui rappeler que ce n’est pas le lieu pour les plaisanteries ou les provocations.

« Le meurtre est exclu, Green Arrow. Mais nous pouvons, et nous devons, tout faire pour réussir cette mission. »

Un petit signe vers son allié, et le message est clair : fais au mieux – mais ne va pas trop loin.
Il ne répond rien à Conner, idéal dans son rôle de bras droit, mais se concentre directement sur Hal Jordan, qui pose des questions pertinentes et directes.


« Nous devons nous attendre à une défense extraordinaire – mais inconnue. Mes sources ne me permettent pas de connaître l’étendue des forces locales. Nous faisons face à l’inconnu… nous devons nous préparer pour le pire, et espérer le moins-pire. »

Un débat s’enclenche ensuite sur Jane, l’assistante de Raven, Poison Ivy et Raven elle-même. La première n’accepte guère d’être mise dans un autre groupe, son amie non plus ; elles décident donc de parasiter son plan, et d’imposer leurs vues.
Osiris tente bien d’apaiser les tensions pour recentrer les choses sur la mission – mais le Batman n’entend pas régler les choses aussi facilement.
Il reste silencieux de longues secondes, sentant la tentative d’absorption de ses émotions par Raven ; peine perdue. Le Chevalier Noir a depuis longtemps réussi à maîtriser ses sentiments, à les cacher ou à les conserver.


« Je vois. »

Sa voix est soudain plus lourde – plus terrible encore que précédemment.

« Je comprends les liens et les impératifs que cela entraîne. »

Il s’avance, et va se fixer directement devant Jane et Raven, les dominant par sa masse puissante.

« Cela est néanmoins inconciliable avec l’organisation de cette opération. »

Il soupire, et se penche en avant.

« Vous n’en ferez donc pas partie. »

La réplique est terrible et inattendue.
Il ne les laisse néanmoins pas réagir, et se retourne directement vers les autres.


« Ce n’est pas une plaisanterie – ce n’est pas une aventure joyeuse. Nous menons une guerre, ici. Nous affrontons des légions et des monstres qui voudront nous anéantir.
Si vous n’acceptez pas le plan… vous ne faites pas partie de l’opération. Point. »


Il jette un regard derrière lui, offrant une expression d’une dureté à toute épreuve.

« Et gare à ceux qui voudront s’immiscer sans mon accord. »

Il finit ensuite de donner ses ordres – et les groupes se lancent, alors.
L’opération débute. Enfin.


**
*
**

Osiris/Metallo/Green Lantern.
Les trois membres du groupe de diversion ne tardent pas à arriver directement devant l’immeuble de Lexcorp. Au-delà de leurs allures – un Mexicain, un Green Lantern et un homme arborant le look par le jeune homme attirent irrémédiablement l’attention – les systèmes de la tour relèvent rapidement la présence de leurs énergies… et elle réagit par principe à une telle arrivée.
En organisant offensivement sa défense.

Ainsi, alors que le jour s’achève, que les salariés ont déjà pour partie quitté leurs bureaux, les trois combattants débouchent à l’extérieur – mais les systèmes de protection sont déjà avertis, et déclenchent la première vague de défense.
Une voix anonyme et informatique se fait soudain entendre…


« PRESENCE DE SURHUMAINS NON AUTORISES A PROXIMITE DU BÂTIMENT LEXCORP. VEUILLEZ DECLINER VOS IDENTITES ET L’OBJET DE VOTRE VENUE. »

… mais ce n’est pas tout. Trois gigantesques formes apparaissent soudain dans l’embrasure des trois entrées principales…
… trois gigantesques robots qui se tiennent prêts – prêts à intervenir au moindre signe d’agressivité !

**
*
**

Red Hood/Poison Ivy.
Le trio devenu duo ayant pour objectif de s’emparer des armes parvient à se téléporter via les pouvoirs d’Osiris mais aussi la technologie du Batman.
Ils pénètrent donc dans l’un des niveaux anonymes de la tour Lexcorp – bien conscients que les systèmes de sécurité ne tarderont pas à les repérer. Le Chevalier Noir leur a confié des dispositifs sensés cacher leurs présences… mais cela ne durera pas.
Ils doivent agir vite – et bien.

Cependant, alors qu’ils débouchent initialement dans un couloir anonyme, ils ne tardent pas à arriver devant des portes vitrées… qui offrent un panorama surprenant et saisissant.



Des armes.
Des dizaines, des centaines d’armes de toutes sortes, de toutes origines, localisées dans ce qui semble être une dimension nulle, implantée à l’intérieur de la tour Lexcorp.
S’ils sont logiquement surpris par une telle vision, ils savent qu’ils ne doivent pas tarder à agir : l’agent qui évolue à l’intérieur va bientôt les identifier et donner l’alerte. Ils doivent donc pénétrer dans la zone, qui n’est accessible que par un sas d’entrée qui semble demander une carte et une reconnaissance vocale et visuelle…

Le vol des armes ne semble pas bien engagé.


**
*
**

Outsider/Green Arrow/Catwoman.
Le trio chargé de récupérer les fichiers actant la responsabilité de Lex Luthor dans des malversations et manipulations est téléporté dans les mêmes conditions que ses camarades. Ils disposent eux aussi d’un brouilleur, qui hélas ne durera pas longtemps.
Ils débouchent également dans une zone spécifique de la tour Lexcorp, une zone qu’ils s’attendaient à découvrir – mais pas forcément ainsi.



Il s’agit d’une data-room classique et basique.
Rien d’impressionnant. Rien de menaçant. Rien de spécifique.

Cependant, les trois peuvent très bien s’attendre à des pièges… et devront donc choisir intelligemment la suite des opérations.
Comment avancer ? Comment chercher ? Comment ne pas se faire repérer ?
Des questions auxquelles ils vont devoir répondre rapidement – car deux agents sont en train de travailler dans la salle d’à côté, et entendront tout bruit suspect dans cette salle normalement vide et silencieuse !


(HJ/ Résumé rapide :
- Raven et Maggie ne sont pas retenues pour la mission par Batman ;
- La présence d’Osiris/Green Lantern/Metallo a été relevée, sans les identifier. Ils sont interpellés par le système informatique, qui a déjà prévu trois robots au cas où ;
- Red Hood/Poison Ivy découvrent une salle d’armes avec un agent à l’intérieur. Ils peuvent y accéder via un sas, mais la zone semble hostile aux humains – et l’accès nécessite un badge et une reconnaissance vocale et visuelle ;
- Outsider/Green Arrow/Catwoman arrivent dans une data-room classique, mais doivent choisir intelligemment leurs prochains mouvements ;
- Vous avez jusqu’au lundi 3 juillet 2017 pour répondre. Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 26 Juin 2017 - 13:06

Z
FALL

Bald assault

Les gens passaient et se faufilaient dans les égouts, formant leurs propres avis et petites réflexions inutiles. Metallo était un client régulier de LexCorp, qui savait très bien toutes les saloperies qui s'y cachaient, il était bien le mieux placé pour informer tout le monde de ce qui se cachait, une information que le Batman ne prit pas la peine d'exploiter, probablement conscient que Cuerben, comme il se faisait désormais appeler, ne risquait pas de l'aider.

De tout les villains présents, il était le plus méchant, le plus fort, le plus résistant et le plus immoral. Poison Ivy n'est qu'une chaudasse écologique, Catwoman est simplement une petite voleuse, Red Hood n'est même pas un vilain et Osiris passe son temps à osciller entre les deux. Ils n'ont pas les ambitions de Corben, ou sa puissance gagnée grâce aux nombreux combats qu'il a réussi à mener. Seul Osiris est "digne" de pouvoir lui parler : tout le reste, c'est bien que des petits poissons qui ne peuvent qu'observer le sommet du mal majestueux qu'il est.

Les héros ne sont pas en reste. Green Lantern se méfie évidemment, Green Arrow menace dès les premières secondes, l'autre imbécile en chauve-souris lui fournit des réponses vagues et Osiris récite son baccalauréat de Philo. Batman est complètement étouffé en arrière plan alors que le bordel s'installe, Metallo dégustant un taco gras en se faisant. Heureusement qu'il n'était pas organique, où les égouts auraient risqués de gagner en puanteur. 

Pas de meurtre ? C'est que qu'ils vont voir.


Mais le clou de la débâcle, c'est le couple. Jane Smith, qui expose rapidement son intelligence en prenant le nom le plus évident possible : tu pouvais pas t'asseoir et choisir un nom au hasard ? Quelque chose pour mieux te fondre ? Ha, et en parlant de ça, voilà qu'elle nuit au groupe en refusant d'être séparée de sa Butt-Buddy, démontrant un égoïsme plutôt hallucinant : c'est une mission importante, elles pourraient pas faire un effort ? Metallo à dû se séparer de son business lucratif pour y aller, il sait faire des sacrifices, lui !

Raven le mentionne d'ailleurs en disant que Jane peut le tordre comme du caoutchouc. Se préparant déjà a massacrer horriblement la sorcière pour cette provocation, Corben fut pris de vitesse quand Ivy prit la parole pour dire aux deux donzelles qu'elles n'étaient pas utiles, un geste que l'autre super-vilain accompagna promptement, toujours désireux de faire chier tout le monde.


Prenait t-il au sérieux la situation ? Non.

Pourquoi tu te ramènes dans le groupe si t'es pas prête pour une séparation ? Pourquoi vous voulez tout foutre en l'air avec vos conneries romantiques ? Le nombre de personnes réunis dans cette salle est plus grand que votre IQ combiné ou quoi ? RÉFLÉCHISSEZ SALES DEMEURÉES ! RÉFLÉCHISSEZ !!!! RRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRRREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !

Le dernier clou est Batman, qui leur dit de partir après avoir critiqué sa tenue. Jalousie, Bruce ? En attendant, un énième speech sur LexCorp est envoyé, et le groupe re-part avec deux membres en moins, chapeaux.

BEGONE THOTS ! Hurle le robot Mexicain, crachant de la sauce "Ketchup" qui asperge une partie de débris et la fait promptement fondre.

--

Le groupe héroïque, composé d'un génocidaire grimé en rêve raciste, d'un demi dieu Egyptien et d'un pilote avec un anneau magique arrive devant LexCorps. Metallo agrippe un Nachso Gigantesque, aussi grand et épais qu'Osiris lui même, mais il ne bouge pas alors que le building identifie les invités. Remarquant le trio, le building déploie promptement des robots géants pour leur poser des questions.

Il s'attendait à des forces humaines, dommage... quoi, vous croyez qu'il allait écouter Batman ? Metallo allait tuer, aujourd'hui, et il n'avait rien à carrer de qui était sa cible.

BONJOUR ! JE SUIS JUEN CUERBEN, GÉRANT DU DÉLICIEUX TACO DREAM EN BAS DE LA RUE ! JE VIENS DANS CE BÂTIMENT POUR VOLER LE TRAVAIL D'UN HONNÊTE TRAVAILLEUR AMÉRICAIN ! LAISSEZ MOI ENTREZ AMIGOS ! 

Corben glousse comme une petite fille devant sa blague puis sort promptement un épais Bazooka hors de son nachos.

BRÛLEZ TOUS EN ENFER PETITES SALOPERIES ! Hurle t-il, lançant un missile suffisamment puissant pour faire exploser un des robots et perturber le reste, permettant aux alliés d'attaquer en second !

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 30 Juin 2017 - 2:38
Cette mission n'avait même pas encore commencé que déjà tout partait en couille. Une véritable catastrophe, et Hal aurait dut s'en douter. Premièrement, le groupe. La mission n'avait pas encore débuté proprement que déjà il y avait dissension dans les rangs. Tout le monde semblait avoir son mot a dire et sa petite exigence, en particulier Raven et sa copine au nom si anodin mais bien trop évident comme pseudonyme.

Elles refusaient d'être dans des groupes différent.

Sérieusement? Elles se plaignaient parce qu'elles devaient se joindre a des groupes différents pour cette mission? Elles avaient quel âge? C'était une affaire sérieuse et elles traitaient ça comme une marche dans le parc! C'est pas un rendez-vous galant, bon Dieu! Hal était peut-être arrogant, peut-être une tête brûlé et un dragueur sans repenti quand il était en civil, mais ici... Il fallait se comporter en adulte responsable! Il n'était pas impresionné par la jeune Titan et sa copine et il croisa les bras sur sa poitrine pour les fusiller d'un regard noir.

Mais avant qu'il ne puisse joindre le geste à la parole, Batman les remis promptement à leur place et les renvoya de sa mission. Bien, elles n'auraient fait que les retarder avec leurs enfantillages. Maintenant... les choses sérieuses. Une fois la réunion terminée, ils se séparèrent pour se charger de leurs missions respectives. Et bien sure, les choses ne pouvaient pas bien se passer avec quelqu'un comme Metallo dans son groupe...

Les gardes à l'extérieur se composaient de 3 robots géants qui gardaient les portes. Rien de bien méchant aux yeux du Green Lantern, mais ils devaient rester prudents. Ils devaient être stratégiques, et user d'un peu de tactique. Ils devaient-...

BOUM!!!!!!

Se faire immédiatement repérer parce qu'un fou dangereux avait décider d'attaquer avec un foutu BAZOOKA sans prendre la peine de penser à ce qu'il allait faire pendant 3 secondes!

Hal sent sa mâchoire se décrocher quand un des murs de la façade est impactée par un missile qui n'a RIEN DE DISCRET et son facepalm, à ce moment, pouvait être entendu a des kilomêtres à la ronde.

"Est-tu malade, Metallo?!?!" Demandes-t-il alors qu'il doit lui aussi jeter aux quatre vents toute prétention de tactique pour tenter au moins de limiter les dégâts. "Il s'agit de DIVERSION, pas de DESTRUCTION!"

Quoi qu'il doutait que le cyborg soit capable de comprendre la différence entre les deux. Bon... Les robots les avaient définitivement repéré, et l'un d'entre eux se tournait vers lui. Son unique œil rouge se fixe sur lui et il émet quelques sons électroniques et cliquetis métalliques.

"Cible identifié. Green Lantern. Niveau de danger: maximum. Statut: Hors-la-loi. A appréhender vivant. Déclenchement protocole d'attaque maximale."

"Et Merde!"

Hal n'a que le temps de se pousser hors du chemin quand un missile lui fonce dessus, mais le missile explose en fait derrière lui... et un filet électrifié lui tombe dessus, et il se sent soudainement très au courant. Des centaine de milliers de volts le traverse mais heureusement, son anneau le protège du plus gros des dégâts que la décharge aurait put lui infliger autrement. Mais il chute quand même comme une pierre et s'écrase au sol laissant un gros trou là où il est tombé, passant a travers l'asphalte et le béton, pour atterrir sur une voiture dans le stationnement souterrain... la seule voiture qui y était encore stationnée, bien sur.

Le filet est ruiné, et Hal souffle une mèche de cheveux rebelle de ses yeux, avant de grogner un mot que je ne répéterai pas ici. Cette mission, comme mentionnée plus haut, est une catastrophe et est aussi partie pour être une véritable farce, avec quelqu'un comme Métallo dans l'équipe. Mais bien sur, notre Green Lantern préféré - et très mignon - n'a pas le temps de souffler, Une pluie de balles lui tombe dessus, et pas du petit calibres, on dirait des balles a éléphants. Une bulle verte le protège automatiquement, et il voit le gueule affreuse de Monsieur Robot #1 qui le regarde depuis le bord du trou qu'il a fait. Et lui tire dessus avec les deux énormes canons montés sur ses 'bras' robotiques.

"Tu veux ma photo?" Hal lui demande dans un grognement avant de s'envoler hors du trou à la vitesse du son, démolissant le monstre mécanique en lui passant a travers de la 'tête' par la même occasion. "Boite de conserve."

Une fois de nouveau dehors, il ne peut que constater que ses compagnons sont dans la même situation que lui, et ne peut alors qu'espérer que les deux autres groupes s'en tirent mieux... Pour leur salut a tous.

//HJ: Mon Dieu ça fait du bien d'être autre chose que MÉGA SÉRIEUX avec Hal pour une fois! J'ADORE!
Résumé:
-Un des robots identifie Hal positivement comme Green Lantern et l'engage en combat.
-Hal se retrouve emmêlé dans un filet électrique et fait un trou dans le sol en tombant, dans le stationnement souterrain.
-Hal détruit une voiture. Celle de Lex j'espère XD
-Hal se fait tirer dessus puis démoli un des robots.//
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 2 Juil 2017 - 13:37
Approuvant les propos du Batman, Osiris en rajouta une couche aux deux dévergondées ici présentes d’une façon totalement neutre et surtout froide pour dire seulement ceci en validant les décisions du chevalier noir…

« Si ça peut nous éviter d'être ralentit par ces deux-là, je n'est rien contre ça. Comme on le dit si bien : La vitesse d’un cheval de course (fait allusion à l’équipe) dépend du talent de son jockey (fait allusion à batman). Très bien, je respecte tes décisions Batman, garantit nous seulement que tu auras un coup d’avance sur la situation si ça vient à mal tourner… ».

Avant de finir sur un ton ferme en ouvrant une brèche dimensionnelle…

« Cette faille mène à l’intérieur du bâtiment, je n’ai jamais visité la Lex corps de l’intérieur, donc je ne sais pas trop ou vous aller tous atterrir, mais Zetui me garantit que le chevalier noir à un gadget qui vous permettra de contourner ce problème… ».

Une fois cela fait, Osiris se rendit avec son équipe devant l’entrée du bâtiment afin de lancer une diversion…

Une diversion hein ? …Super manquait plus que ça…

Toujours est-t-il qu’il fallait s’y coller et ça…Osiris en était plus que conscient. Aussi commença à proposer un plan d’action à son groupe avec un ton à dire « faites pas les cons, je suis déjà assez exaspéré comme ça d’avoir dû me coltiner les deux fichues gamines en arrivant ici » en lui donnant les informations qu’il avait sur la légion de Lex…

« Au fait, il faut que vous sachiez que Cha’al fait partie des troupes de la LOD, ce qui veux dire que Lex à forcément des effectifs détenant des équipements fait de composants anti-magie comme le métal Nth. Du coup si on rencontre ce genre d’unité, je pense que Metallo devrait s’en… ».

…Mais…

BOUM !!!

« …charger… ».

La scène d’assaut de métallo avait rapidement fait passé la vocalise du demi-dieu de « sérieux » à « désespérément choqué ». Voyant la violence de metallo inciter le green lantern qui venait d’en tirer un gros faceplam à se rejoindre au carnage. Toujours spectateur, Osiris tirait un air à dire « putain…dans quel merdier j’ai encore accepté de venir me fourrer moi… ».

Cependant, son regard fut rapidement tourné vers deux gros mecha qui l’interpelèrent.

« Halte ! rester ou vous êtes ! Veuillez-vous identifier !!! ».

Alors que deux gros robots foncèrent sur lui pour tenter un atterrissage d’appréhension, Osiris ouvrit une faille dimensionnelle sous le sol au dernier moment, ce qui fit déplacé « involontairement » les deux robots géants au-dessus d’un camion-citerne mal garé de la Lex corp (situé à quelques mètres derrière Osiris) qui explosa avec les robots l’ayant écrasé avec leur poids. Pour de peu que Osiris enfile une paire de lunettes de soleil, cette scène ferait un véritable cliché du genre film d’action des années 70.

Toutefois, la réaction d’Osiris fut différente ou plutôt indifférente à l’explosion qu’il avait provoquée et continua d’avancer vers le bâtiment en marchant, en résumant la situation en seul mot avec un ton et une indifférence des plus exaspéré…

« Pfff…Finalement, tout ceci n’était rien de plus qu’une vulgaire blague…Il va falloir tout faire sauter maintenant… ».
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Lun 3 Juil 2017 - 16:15
Que Raven soit en couple était une chose ; que sa vie conjugale menace le bon déroulement de cette mission en était une autre. Il ne s'était pas attendu à l'apprendre - encore moins de cette façon - mais ce n'était pas comme si c'était ce à quoi il prêtait le plus d'attention dans la vie de ses coéquipiers. Même si elle était à peu près la dernière personne de leur équipe qu'il aurait pensé voir se caser (lui-même étant aussi bien classé en queue de peloton), il fallait admettre que bien des choses peuvent changer en deux ans.
Cependant, il y avait une marge considérable entre « trouver l'âme sœur » et « l'emmener avec soi lors d'une opération décisive » - d'autant plus lorsque la personne en question n'était, selon toute vraisemblance, aucunement au fait de leurs affaires. Pourvu qu'elle soient ensemble depuis un moment, Raven avait dû s'ouvrir à elle de ce qu'elle faisait ; sa... Nature n'était de toute façon pas de ces secrets qu'on peut cacher bien longtemps, du moins pas dans l'intimité. Mais jusqu'à preuve du contraire, sa partenaire était une civile - et, en tant que telle, n'avait rien à faire ici ; encore moins imposer sa loi. Ou se croyait-elle ? Et surtout, pourquoi Raven soutenait-elle sa décision ?

Cette mission revêtait pour Conner une importance particulière. Même si la dernière fois il s'était retrouvé du côté de Luthor par la force des choses, ça ne changeait rien en général ; appelons cela un cas de force majeure - Metropolis brûlait. Si cela avait pu améliorer le moins du monde l'opinion qu'il avait de son deuxième père, celui-ci n'aurait pas été long à la ramener à son niveau habituel en s'alliant avec Waller... Non que ce soit étonnant de sa part.
Pour Conner, s'introduire dans ses installations, lui porter un coup dur revenait en quelque sorte à prendre sa revanche sur la vie - sur son créateur, auquel il n'avait au final que rarement eu la chance de s'opposer directement. C'était le moment où jamais. Aussi était-il particulièrement sensible à tout ce qui pouvait en entraver le succès. S'il avait pleine confiance dans les plans du Batman, habitué aux manœuvres délicates, le facteur humain demeurait le plus enclin à tout faire capoter... Et ils venaient d'en avoir la preuve.

À peine la réplique acerbe eut-elle le temps de lui monter aux lèvres que le Chevalier Noir en personne se chargea de mettre un terme à leurs enfantillages - avec autant de pragmatisme qu'on pouvait en attendre de sa part. Tout bien réfléchi, c'était préférable : il aurait difficilement pu tenir un tel discours sans dévoiler son identité - du moins pas sous le coup de la colère. Une colère qu'il devait apprendre à maîtriser ; et si Bruce avait été d'une grande aide en ce sens, le fait était qu'il avait encore beaucoup à apprendre.
Clark avait bien essayé avant lui ; tenté de lui apprendre à se maîtriser, à canaliser ses émotions plutôt que d'en être le jouet. Mais le fait est que la discipline à laquelle l'avait astreint le Batman depuis qu'il avait mis les pieds dans le costume se révélait bien plus efficace. Puisqu'il était humain jusqu'à nouvel ordre et par conséquent son ire bien moins dangereuse, c'était l'occasion rêvée de suivre une thérapie un peu plus efficace... D'autant plus s'il était voué à prendre part à des assauts aussi millimétrés.

La tension passée, il ne leur fallut que quelques instants pour se retrouver dans les locaux de LexCorp. Si le processus lui était relativement désagréable depuis qu'il avait perdu ses pouvoirs - la constitution supérieure des kryptoniens lui épargnant jusque là les inconvénients -, il ne se laissa pas ralentir pour si peu. Ainsi donc, il devrait faire équipe avec Green Arrow et Catwoman. S'il restait sceptique au sujet de cette dernière, le Justicier Masqué devait avoir ses raisons pour l'avoir choisie - et qui était-il pour les remettre en cause ? Prenant connaissance de son environnement, il les intima au silence d'un geste. S'il se doutait que la voleuse avait coutume de ne pas faire de bruit quand elle rentrait quelque part, ce n'était pas nécessairement le cas de l'archer.

Je vais me charger des gardes, dit-il à voix basse. Occupez-vous de la sécurité.

Il n'avait pas encore suffisamment confiance en ses capacités de tir pour viser précisément les caméras ; et s'il ne savait qu'une chose au sujet de Green Arrow, c'était qu'il savait ce qu'il faisait avec un arc et une flèche. Quant à la femme-chat, l'on pouvait attendre de sa part qu'elle s'y connaisse pour neutraliser un système de défense... Même si celui de la LexCorp était peut-être un peu au-delà de ses moyens. Il fallait essayer pour le savoir ; il avait encore un atout dans sa manche, mais ne sachant pas si celui-ci marcherait, mieux valait le garder en dernier recours.

Conner n'aimait pas donner des ordres. Mais il n'était pas Conner : il était l'Outsider, bras droit de Batman pour cette mission. On pouvait attendre de sa part qu'il prenne - au moins pour son groupe - le commandement des opérations. S'il fallait en passer par là pour maintenir son anonymat... Tâchant de se remémorer comment le costume fonctionnait, le nouvel élève de la chauve-souris finit par se rendre parfaitement indétectable, sa silhouette comme absorbée par le décor hautement technologique - presque futuriste - de la pièce qui avait accueilli leur étrange trio. Attendant quelques secondes que ses alliés de fortune se mettent à l'oeuvre, il entreprit de remplir son propre rôle.

Traversant la pièce en quelques foulées, s'efforçant de faire le moins de bruit possible - fort heureusement, le ronronnement des machines, si doux soit-il, l'aidait dans cette optique -, il saisit le premier garde par derrière. Passant un bras autour de sa gorge, il raffermit sa prise jusqu'à sentir son corps se ramollir entre ses bras. Le second, se rendant compte que quelque chose n'allait pas, n'eut que le temps de se retourner vers lui, arme à la main...
Pour mieux sentir un poing le frapper dans la gorge avant qu'il n'ait pu crier quoi que ce soit. Un coup de genou à l'estomac acheva ensuite de le terrasser. Autant de gestes qu'il n'aurait pu se permettre s'il avait encore eu sa force « naturelle » ; le risque de les tuer sur le coup était beaucoup trop grand... Mais à présent, il était presque sûr qu'il pourrait y arriver sans que ça dérape.

Avec Superman, il avait appris la clémence, le sens de la mesure ; avec Batman, il apprenait le contrôle, ce qui lui avait toujours cruellement fait défaut. S'assurant qu'ils soient tout deux hors d'état de nuire, mais en parfaite santé, il les traîna dans un coin de la pièce avant de se retourner vers ses camarades. Avaient-ils réussi à éviter que le vigile, quelques étages plus bas, assiste en direct au charmant spectacle d'un homme invisible mettant à terre deux de ses collègues dans une zone de haute sécurité ? Ce serait en tout cas dans leur intérêt...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 20/11/2016
Messages : 196
DC : Tsaritsa, Cir-El / Mia Kent et Gemini De Mille
Localisations : New York
MessagePosté le: Lun 3 Juil 2017 - 19:01
Ah, les jugements faciles, les commentaires insipides et cette tendance à penser tout savoir mieux que tout le monde. « Oh non, elles veulent travailler ensemble! Voyons, personne ne doit contredire Batman, faites un effort! » Mignon. Vraiment. Sauf que je n’ai de leçon à recevoir de personne. Vous avez déjà fait des études? Parce que si oui, on dirait bien que non. Vous savez ce que le mot synergie veut dire? Visiblement non. Est-ce que vous avez déjà lu sur l’importance du lien de confiance dans une équipe? On dirait toujours que non. Vous pouvez nous juger, Raven et moi. Sauf que regardez la super équipe constituée par Batman. Une partie est tarée, l’autre psychopathe et l’autre veut se la jouer « je me prends pour un autre ». Au moins, moi, j’ai le cran d’assumer qui je suis et comment je fonctionne. Je suis qui je suis, point final.

Et si vous ne voulez pas accepter ça, tant pis pour vous. Il me fait marrer, Batman. Il appelle à l’aide tous les rebelles pour sa petite vendetta personnelle, car vous pouvez mettre deux tonnes de sucre et coller le mot justice partout, ça reste une petite vengeance mesquine et quand on décide de ne pas faire les petits soldats obéissant aveuglément, on se fait montrer la porte. Oh, excuses moi, est-ce que je devais courber l’échine, me jeter par terre et supplier que tu me pardonnes pour réintégrer l’équipe? Peut-être argumenter avec toi sur le bien-fondé de ma démarche dans le vain espoir de te faire changer d’avis? Ou pourquoi pas le rôle ingrat de « bah tu sais, on va t’aider à les aider quand la merde va arriver »? Je ne fais pas dans les unités de réserve. Je suis au front ou en soutient. Point. Je ne vais pas me faire mener par le bout du nez par un être de la troisième dimension.

Du coup, comme établir des plans super rapidement c’est mon style, je sais ce qu’on va faire et je sais que Raven sera d’accord avec moi. Nous avons une occasion en or. Un groupe va voler des informations, un autre va voler des armes et un autre fait une méga distraction. Mais Lex Corp, c’est bien plus gros que deux objectifs et un écran de fumée. Tout méchant qui se respecte doit avoir une belle grosse voute pleine de trucs intéressants à piller et rien ne nous indique que l’ami Luthor n’a pas entre ses mains quelques artefacts magiques dont il faudrait le soulager. Batman et ses moutons font leur truc dans leur coin, on fait notre mission en parallèle et tout le bordel qu’ils vont causer sont autant de problèmes en moins pour nous. Maggie, des fois, je me demande où tu vas chercher tout ça. Ah ouais. Carrément. On fait comme ça et advienne que pourra, je dis.


« Allez Raven, on y va! »

Quoi, la grande gueule que je suis qui ne sort pas de répartie ou assimilable? À quoi bon? Donner des munitions à Batman et aux autres faux culs qui se donnent des grands airs? Non merci. Ils peuvent juger tant qu’ils veulent : ce qu’ils voient n’existe pas. Ce n’est pas Maggie qui est là. C’est Jane. Et ils peuvent juger Raven. Quand ils se feront bouffer la tête par son père, on verra qui aura le dernier mot, le dernier rire. Je me rapproche de Raven, je nous enveloppe d’une bulle et je nous téléporte. Une aventure rien que pour nous deux. Ça va être fun! De l’action, du danger, des mystères! Et qui sait hein. Peut-être des prisonniers à libérer dans le processus. Quelque chose de vraiment héroïque. On ne me fera pas croire qu’un type comme Luthor n’a pas de prisonniers ou de cobayes. Mais tout ça, c’est une autre histoire…



"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 3 Juil 2017 - 20:52
Osiris/Metallo/Green Lantern.
La diversion est un carnage. Si le Batman pouvait penser que Hal Jordan pourrait canaliser la folie furieuse de Metallo et la nervosité brutale d’Osiris, il peut se rendre compte combien il se trompait.

C’est un carnage, littéralement.
Les trois robots présentés à l’entrée par l’intelligence artificielle qui dirige Lexcorps sont rapidement interpellés par les trois guerriers… puis détruits.
S’il est clair qu’ils ne faisaient pas le poids face aux trois combattants chargés de la diversion, la rapidité de leurs destructions interpelle ; et les identifie directement comme des menaces d’ampleur de la part des systèmes de sécurité – ce qui est loin d’être une bonne nouvelle.

Très vite, trop vite même, les monstres informatiques sont anéantis, et l’entrée de Lexcorps est pleinement ouverte.
Une invitation idéale, donc, à rentrer – et à y poursuivre la diversion, qui se transforme peu à peu en boucherie de métal et d’huile.

Cependant, alors que Green Lantern, Metallo et Osiris pénètrent à l’intérieur, l’intelligence artificielle qui défend cette zone s’active… et décide de passer à la deuxième phase de la protection des lieux.
La phase agressive.

Trois ascenseurs s’ouvrent, dans un TING sonore, révélant trois silhouettes massives – trois silhouettes qui se précipitent vers les trois guerriers, dans des styles différents mais diablement violents et efficaces.

Le premier déclenche de suite une tempête de balles et de tirs…

… avec une allure indiquant clairement son aspect blindé, mais aussi sa lenteur.

Le second tire aussi, en étant moins lourdement armé…

… mais sûrement plus mobile et souple que son prédécesseur.

Le dernier, enfin, pousse un hurlement animal en bondissant…

… filant vers les nouveaux venus avec une vitesse et une férocité exceptionnelles.

Trois ennemis, donc. Trois robots.
Trois réminiscences du Passé – et trois preuves que, définitivement, Lex Luthor est un fan des années 80 !


**
*
**

Red Hood/Poison Ivy.
Le duo fait face à la vitre, les séparant d’un sas mais surtout d’une pièce remplie d’armes et d’engins de destruction massive. Leurs observations leur permettent de comprendre que la zone de stockage de tous ces équipements doit disposer d’une atmosphère agressive, d’où la combinaison de l’homme qui s’y trouve.

S’ils réfléchissent, bien sûr, à la manière d’agir pour s’y rendre et récupérer l’objet de leurs visites… ils ne sont hélas pas assez rapides.
Car, alors qu’ils tentent de trouver une stratégie, l’homme se retourne – et plonge son regard terrible dans leurs deux visages.


« Bonjour. »

La voix et le visage sont rapidement reconnus…
… car c’est bien Lex Luthor, le maître des lieux, qui leur fait face.

« Vous n’avez rien à faire ici – et vous le savez. Mais ce sera un plaisir de vous chasser. »

Une alarme est alors activée – et les lumières tamisées des couloirs se colorent de rouge, et une sirène stridente se fait entendre.
L’alarme est donnée. Les choses sérieuses commencent.


**
*
**

Outsider/Green Arrow/Catwoman.
Le trio chargé du vol des données est d’abord silencieux et calme, bien sûr forcé à cette attitude discrète par la présence à proximité de quelques agents de sécurité.
Cependant, s’ils n’ont pas identifié de menace directe, ils sont dans un data-center – plus spécifiquement celui de Lexcorps. Par principe, la zone est protégée ; par principe, une défense est prévue quand l’intelligence artificielle remarque une présence inconnue… surtout après qu’une alarme ait été lancée.

L'Outsider est parvenu à frapper et immobiliser les gardes avant que la sécurité s'active - mais il était moins une. Et il est également évident que, lors d'une attaque contre la Tour, les agents viennent vérifier que le data-center soit sous contrôle... et protégé.

Alors que la sirène stridente résonne même ici, les trois agents du Batman découvrent soudain… un nuage devant eux.
Un nuage de poussière, un nuage de petites particules – un nuage qui ne tarde pas à se rassembler devant leurs yeux. Un nuage qui construit rapidement une forme… une silhouette.



Des nanites.
Des nanites, échappées des murs, se sont constituées en une forme humanoïde – un gardien, qui semble bien agressif et violent.
Le gardien ne tarde pas à se mettre en branle… et file vers ses adversaires, usant de lames constituées en nanites également. Sans un bruit, sans un mot, sans un remords, la créature fonce vers eux – et entend les anéantir, tout simplement !


(HJ/ Résumé rapide :
- Le sujet sera relancé le lundi 10 juillet 2017 ;
- Hal/Metallo/Osiris rentrent dans l’entrée de Lexcorps et font face à trois robots dérivés des figures mythiques des années 80. Ces derniers disposent d’une forte carapace, et ont les caractéristiques de leurs modèles ;
- Red Hood/Poison Ivy découvrent que l’homme est Lex Luthor, qui active une alarme ;
- Tout le bâtiment est maintenant en alerte générale ;
- Outsider/Catwoman/Green Arrow font face à un soldat de nanites qui, s’il est blessé, se reforme et est donc virtuellement invincible. Il leur est conseillé d’être discrets, pour ne pas attirer l’attention des agents qui ne vont pas tarder à venir ;
- Le Batman demeure silencieux pour l’instant. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 3 Juil 2017 - 22:10

Z
FALL

Bald assault

Dans la vie, il y'avait deux types de personnes. Celles qui étaient prêtes aux pires atrocités pour réussir, et qui agissaient durement et fermement, et les petites tapettes. Metallo faisait partie de la première catégorie, tout le reste de son groupe faisait partie de la seconde. Sauf peut être Osiris, qui semblait être relativement patient avec les bêtises du cyborg.


Bêtises qui allaient bientot devenir plus sérieuses, mais il s'en fichait bien. Il avait une raison derrière sa venue dans la tour, quelque chose qui l'avait convaincu d'accepter l'offre d'un ancien ennemi pour revenir dans la tour d'un ancien allié. Quelque chose qui avancerait ses plans et que personne ne risquerait de soupçonner de sa petite part, après tout, il était déguisé en mexicain et tuait des robots géants avec des nachos bazookas. Contrairement au sérieux de l'Outsider, de Batman, de Green Lantern et de... tout le monde, il faisait tâche.


Mais il voulait ça. Il voulait être sous-estimé, être pris pour une brute. Il voulait atteindre l'occasion de lancer son gros coup pour que rien, ni la préparation de Batman, ni l'anneau de pouvoir, ni le pouvoir divin, ne puisse l'arrêter. Quoi que, il reste agréablement surpris alors que son robot meurt, un autre approchant Green Lantern et Osiris, qui gèrent facilement les robots. Jordan l'engeule, peu satisfait de son approche.


AAYYYYEEEEEEEEEE SIGNOR JO-GREEN LANTERN ! FERMEZ DONC VOTRE PETITE GEULE DE PUTE CAR J'AI UN BESOIN URGENT D'Y ENFONCER MON PIED ! AYE AYE AYE !


Bien hurler Green Lantern, et bien montrer qu'on est méchants. Le but était de renverse Waller mais il se fichait bien de ce qui arrivait aux autres, la réputation de la JLI avait de quoi être endommagée vu la réputation des deux individus, surtout qu'Osiris avait téléporté un des robots vers un camion citerne, en dehors de la zone, un acte qui mettait en danger des "civils".

Il aimait bien sa façon de penser remarque. Cuerben, comme il se faisait appeler, sortit une flasque de sauce piment pour la boire, observant Jordan avec un air faussement amical, posant ses deux bras autour des épaules de ses compagnons, formant une poigne solide pour les maintenir en place.

TU VOIS LI SIGNOR OSIRIS DIT DES BONNES CHOSES ! C'EST UN CON AMUSANT MAIS TOI T'ES JUSTE UN POV CON ! AYE AYE AYE !

Il les laissa s'échapper, les bousculant presque alors qu'il se dirigea vers le lobby principal. Immense, blanc, et bien vide. "Cuerben" observe son environnement avec un certain manque d'intérêt, détruisant de façon casuelle chaises, bureaux et autres espaces.

Batman à bien choisi son heure, personne a se mettre sous la main. 

Les grands ascenseurs s'ouvrent, Metallo les observant avec un certain manque d'intérêt. Il y'a donc trois individus, le premier est un cyborg, le second est une machine, le troisième ressemble à une poupée vivante. Le second, en particulier, possède un air de famille plus que notable. De façon dramatique, Metallo lève la main (baffant Hal au passage si ce dernier n'est pas précautionneux) et pointe le robot du doigt.

GRINGOS... C'EST MON HIJO !

Et il bondit !

Le second robot tire sur lui, utilisant des armes bien incapables de percer son Prométhium. Le puissant robot repousse son homologue au sol, mais sourit agréablement quand ce dernier se relève promptement et le frappe, provoquant une onde de choc qui manque de fracasser la salle.

Il ressemble au Terminator mais il voit bien qu'il est en partie basé sur ses anciens corps, le détruire serait difficile mais on dirait que Luthor venait d'oublier un certain pouvoir de sa part. Qu'il n'utilisait pas trop, mais qui avait son importance. Hilare, Metallo sortit de la pièce dans laquelle il avait été éjectée, rajustant son poncho et chapeau.

Les deux bondissent en même temps, atterrissant au centre de la salle, et se battent. Corben lance un puissant crochet du droit, mais son homologue maléfique le frappe avec un uppercut. Le robot original rabat sa tête pour frapper, et son adversaire riposte avec un crochet de la gauche. 

Corben réagit en frappant son ennemi dans les épaules, avant de s'emparer de lui pour lui faire un suplex dévastateur. Le supplexé saisit le suplexxeur après l'assaut, toutefois, et fait la même manoeuvre, provoquant des dégâts similaires. Mais le suplexxeur désormais suplexxé saisit les bras de son ennemi pour le jeter vers le sol, provoquant des fissures alors que le suplexxé devenu suplexxeur atterrit et provoque un cratère.

Atterrissant sur le visage de son ennemi pour creuser un nouveau cratère, l'abomination de métal est renversé en arrière par son ennemi, qui lève le genou pour le heurter. Se relevant plus vite que le Terminator, Corben le frappe comme un ballon de foot vers un écran télé, détruisant l'appareil dans un mini feu d'artifice. Perçant le mur, la copie revient pour faire un double coup de pied qui renverse encore la copie.

Bon, il se passe quoi quand tu envoies deux objets essentiellement invulnérables se taper ? De la merde.

Bondissant, le cyborg se dresse vers son homologue. Il ment un peu. Il est plus résistant et fort que son ennemi, qui possède un métal bien has been. Toutefois, l'affronter à pleine puissance risquerait de détruire la Tour, et il avait besoin de cette dernière. Aussi, le puissant cyborg s'élance de nouveau et crée une lame de Promethium pour déchirer la boîte crânienne du cyborg.

DONNE MOI TON VISAGE AMIGO !

Utilisant ensuite une hache, le sinistre robot tape et tape sur la tête de son ennemi pour détruire son processeur crânien, l'abomination s'écroulant au sol après quelques secondes de répit. Il faut viser ça. Si tu vises autre chose que la tête, tu obtiens un robot toujours actif... qui se relève promptement, d'ailleurs, alors que Metallo utilise ses pouvoirs sur le métal pour former une sorte de poupée grotesque de métal.

Sortant un autre chapeau hors de sa zone inférieure, le psychopathe chapeaute la nouvelle Recrue, qui teste son arme en tirant en direction d'Osiris. Bingo ! Et heureusement que ce dernier est immunisé aux balles !

Les amis, je vous présente... Juennz Cuerben ! Mon heu hijo perdu ! C'est si émouvant !

Essuyant une fausse larme, il se dirige vers l'ascensceur d'où vient sa nouvelle recrue, qui agrippe silencieusement un flingue.

SUIVEZ MOI LES AMIGOS ! AYE AYE ! 

Et il presse un bouton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 9 Juil 2017 - 23:56
Hal serre les dents et les poings quand cette brute de Corben - ou Cuerben, peu importe - l'insulte de manière très crasse, et il se retiens de séparer sa tête de son corps de justesse. Mais ce type pourrait bien faire échouer la mission en entier a lui tout seul, et Hal, en qui Batman a placé sa confiance pour gérer cette équipe, se dit de faire quelques chose. Il repousse assez violement Corben avec un contruct qui ressemble a une main géante squelettique et verte et l'écrase brièvement contre un mur avant qu'ils ne continuent leur route.

"Je ne sais pas pourquoi tu es ici, et pourquoi tu as accepté cette mission Metallo, mais ce n'est de toute évidence pas pour nous aider!"
Il le relâche et la main squelettique disparais le laissant libre de ses mouvements. "Mais je vais mener a bien cette tâche, avec ou sans ton aide!"

Il ,arche d'un pas ferme et sans doute plus fortement qu'il n'est strictement nécessaire, son irritation perceptible par les éclairs verts qui remplissent ses yeux et volent de son anneau. à l'intérieur, il n'y a rien... jusqu'à ce que les portes des trois grands ascenseurs ne s'ouvrent et ne déversent leur contenu maléfique!

Dans le lobby de la LexCorps, leur intrusion a attiré l'intervention de forces robotiques plus féroces et plus destructrices... et aussi pas mal plus rétro. Aaah les années 80... La belle époque des films d'action, de science-fiction et d'horreur!

Dont trois spécimens bien représentatifs venaient d'apparaitre et leur fonçaient dessus a bras raccourcis, toutes griffes/fusils/armes dehors! Les balles pleuvaient déjà et le bouclier vert du Green Lantern les arrêtaient toutes! Elles n'étaient donc pas un problèmes... mais ce qui peut l'être c'est Metallo qui devient balistique et s'élance vers la réplique du Terminator - après avoir manqué d'en coller une a Hal par la même occasion mais le Green Lantern a promptement évadé le coup potentiel.

Et les deux procède a une destruction quasi totale de la grande salle, laisant trous, cratères, fissures et un désastre total derrière eux! Cependant Hal n'a guère le temps de s'y attarder, car un autre des trois robots - la réplique de Robocop - s'est avançée vers lui avec un feu nourri de balles qui ne le touche pas... jusqu'à ce qu'un projectile explosif ne frappe son bouclier et ne provoque une onde de choc terrible propre a assourdir n'importe qui.

Une grenade a concussion.

La tête du Green Lantern tourne et il n'est plus capable de se concentrer pendant quelques minutes. Tout ce qu'il entends est un sifflement perçant qui ne donne aucun signe d'affaiblissement. Il cligne des yeux et secoue la tête... et puis s’étouffe quelques peu quand une énorme main métallique enserre sa gorge et le lève de terre comme une poupée de chiffon! Ses propres mains se lève pour tenter de faire lâcher prise a son assaillant. Sa vision commence a se brouiller, puis dans un effort de volonté, Green Lantern produit un construct entre son cou et la main qui le tiens et puis le force a lâcher prise.

Il retombe sur ses pieds et se frotte la gorge pendant une seconde... et cligne des yeux quand le faux Robocop est écrasé par d'énormes blocs de béton qui tombent du plafond et il lève promptement un bouclier pour s'en protéger lui-même. Et il doit évader plusieurs autres explosions et chutes de débris et/ou de corps pour ne pas finir comme son précédent adversaire!

"Stop!" Dit-il en tentant de s'approcher des deux combattants qui ne semblant plus vraiment voir qu'ils ne sont pas seuls. "Vous allez détruire l'immeuble! Vous-..."

Mais avant qu'il ne puisse ajouter quoi que ce soit, c'est terminé, et il y a maintenant deux Metallo devant lui. Il cligne des yeux, puis se pince l'arrête du nez avec un grognement irrité. Cette mission est un véritable désastre, et il commence a regretter de s'y être impliqué... mais les enjeux sont trop énormes pour reculer maintenant. Avec un soupir, il décide de suivre LES Metallo pour voir où ils se rendent et essayer de contenir leur folie.

Ce ne sera pas chose aisée.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 17/01/2017
Messages : 505
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 10 Juil 2017 - 21:43
Red Hood/Poison Ivy.
Les alarmes ne cessent de sonner. Toujours dans la pièce vide, dotée d’une non-atmosphère, Lex Luthor fixe l’ancien Robin et l’ancienne Humaine, figé dans une posture d’autorité et d’arrogance.
Il sourit. Et ce sourire donne affreusement envie de lui briser les dents.


« Ah, je vois… vous n’êtes pas les seuls à avoir pénétré chez moi. C’est une action conjuguée. Soit. »

Le génie maléfique lève son bras, et appuie sur un bouton de son costume.
Tout change, alors.
Red Hood et Poison Ivy, jusque-là bloqués par leurs réflexions sur la suite, se sentent soudain entourés d’une aura lumineuse – qui s’empare de tous leurs corps.

Lex Luthor affiche un sourire entendu, alors que leur horizon s’assombrit.
Ils sont téléportés – amenés ailleurs.
Et pleinement sous le contrôle du maître des lieux, qui entend se défendre le mieux possible !


**
*
**

Outsider/Green Arrow/Catwoman.
Le combat est âpre et terrible. La créature faite de nanites se défend du mieux possible, même si elle affronte des forces extraordinaires. Le trio ainsi rassemblé par le Chevalier Noir tente le maximum pour se battre sans bruit, mais quelques machines sont troublées, quelques éléments sont gênés.
Ils parviennent à faire reculer le monstre électronique – mais cela ne se fait pas sans heurt, et sans bruit.

En ce sens, les systèmes relèvent donc leurs présences, et réagissent directement aux ordres donnés par leur créateur.
Les trois guerriers sont soudain entourés d’une aura blanche – et disparaissent, eux aussi, téléportés depuis cette data-room vers une destination inconnue… mais certainement dangereuse !


**
*
**

Hal Jordan/Kyle Rayner/Osiris + Red Hood/Poison Ivy + Outsider/Green Arrow/Catwoman.
L’instant est terrible. Les trois cyborgs-symboles des années 80 sont violemment attaqués par le trio assemblé par le Batman – mais les choses ne tournent définitivement pas comme prévues.
L’un des robots est en effet récupéré par Metallo, dont les capacités semblent n’avoir définitivement aucune limite ; les deux autres subissent un sort terrible et brutal, et sont violemment repoussés par les pouvoirs conjugués des agents de la chauve-souris.

Alors que John Corben fonce dans un ascenseur, avec le robot contrôlé, et qu’il est suivi par Hal Jordan qui tente de garder le contrôle de cet enfer… une terrible explosion a lieu dans la cage d’ascenseur.
Tous sont violemment repoussés et renvoyés directement dans l’entrée du bâtiment Lexcorp ; si cette dernière est brutalement impactée par les attaques précédentes, elle tient encore à peine debout.

S’ils parviennent à se relever, tous se rendent compte que le cyborg contrôlé par Metallo a pris le gros de l’explosion : il arrive encore à se mettre debout, mais ne tiendra pas longtemps. Les autres sont blessés et brûlés, mais se remettront.
A leurs côtés apparaissent soudain les deux autres groupés envoyés par le Batman, mais téléportés par Lex Luthor : d’un côté, Red Hood & Poison Ivy ; de l’autre, Green Arrow, Outsider & Catwoman arrivent ici contre leurs grés.

Ils n’ont néanmoins pas le temps de se remettre – car une voix pleine d’autorité se fait soudain entendre dans cette entrée chaotique.


« Je n’ai aucune idée de ce que vous souhaitez faire ici. »

Le sol s’ouvre alors, révélant soudain une silhouette qui s’élève et vole…
… celle de Lex Luthor, portant une armure puissante et exhibant un symbole bien connu, avec même une cape rouge qui ressemble à celle de Superman – le Héros bien connu, mais aux abonnés absents depuis des semaines !

« Mais vous allez regretter votre venue. »

Luthor utilise alors son armure pour tirer de terribles rafales d’énergie vers ses ennemis – mais il n’est pas seul.
Apparaissent, venant également du sol, deux autres silhouettes.

La première grogne et bat des paupières, visiblement troublée et gênée par son existence même…

… une évidence, tant le Bizarro semble sur le point d’exploser et de s’acharner sur tout ce qui l’entoure.

A ses côtés, une autre forme s’élève et s’approche, attirée par les ennemis les plus puissants…

… le Parasite a faim, et entend se sustenter dans les meilleurs délais.

Les groupes du Batman ont échoué et sont rassemblés au même endroit.
Lex Luthor a lâché ses troupes de troisième niveau.
La Bataille de Lexcorp peut pleinement commencer !


(HJ/ Résumé rapide :
- Les groupes sont tous réunis dans le hall ;
- Le robot contrôlé par Metallo est lourdement touché ;
- Luthor est vêtu d’une armure type Iron Man et est extrêmement difficile à toucher, d’autant que ses coups sont terribles ;
- Bizarro et le Parasite sont aussi dangereux que vous pouvez le penser ;
- Dans le cadre de mon absence d’été, un autre Animateur prendra la suite d’ici une dizaine de jours : merci de répondre au plus vite, pour simplifier sa tâche ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 11 Juil 2017 - 17:18

Z
FALL

Bald assault

Poutre-dieu, quel désastre. Voilà pourquoi la Suicide Squad avait besoin d'une grosse épée de Damoclès pour réussir quoi que ce soit. Sans la surveillance constante de Waller, le petit truc dans la tête ou même la menace constante de l'environnement autour, le groupe s'effondrait dans des petits conflits intestinaux qui chamboulaient la cohésion et diminuaient l'efficacité du nombre.

Batman avait formé une équipe hétéroclite pour tenter d'assaillir Lex Corp pour récupérer des informations compromettantes. Luthor retrouverait bien rapidement sa réputation mais il serait chassé de son quasi-statut de complice de Waller et cette dernière serait affaiblie et trempée dans des scandales supplémentaires. Une bonne idée qui assénerait un nouveau coup au gouvernement déjà affaibli par les évènements de Gotham et les agissements de la JLI.

Sauf que des criminels et tout formaient l'escouade qui s'était séparée de deux membres puis qui avait pour but de courir un peu partout dans le bâtiment jusque à ce qu'un ennemi apparaisse, alors que Batman adoptait un silence radio. Résultat : explosion dans le lobby, bordel total dans les groupes, et une téléportation prompte de plus de la moitié des individus, seul le groupe d'assaut semblait apte à mener la mission.

Une explosion secoua toutefois leurs ascenseurs, les poussant en arrière. Grâce au Promethium et la protection du cyborg, Metallo fut plus surpris qu'autre chose mais il resta légèrement cloué au sol dans une salle qui devenait de plus en plus dévastée. Son cyborg semblait blessé mais il n'avait plus envie de faire sa facade de Mexicain, ennuyé qu'il était par la situation : trois ancien alliés s'approchaient.

Luthor, déguisé en Superman, avec les abilités qui venaient avec, qui assaillaient les gens avec de puissants rayons. Metallo fut avalé par l'un des dits lasers et recula, son habit humain et autres vêtements entièrement vaporisés pour donner place au robot de Promethium, qui encaissa ensuite un coup de Bizarro, utilisant sa propre force pour faire valdinguer le super-clone raté avec un uppercut puissant.

Un autre ennemi du niveau de Superman, sans l'intelligence pour utiliser ses pouvoirs mais il n'y avait bien que trois personnes capables de l'affronter. Et il y'allait bientôt avoir trois Superman-level si jamais Parasite met ses mains sur Osiris ou Green Lantern, irrité, le robot se dirige vers son partenaire endommagé, sortant des sortes de tubes blancs hors de sa bouche.

C'est du silence radio chez Batman, qu'est sans doute coincé dans le donjon BDSM de Luthor. Je prends les commandes ! Les normaux !

Il pointa en particulier Outsider, plus réactif que le reste.

Attaquez Parasite pendant qu'il a rien absorbé, attendez le signal puis bourrinez le jusque à ce que y'ait plus de rouge que de rose sur sa peau !

Des grenades flash sont déployés sur les blessures du cyborg, qui s'élance vers Parasite pour faire exploser les dites grenades flash. Le choc qui suit propulse le robot déjà endommagé au sol. C'est au tour d'Outsider et compagnies de frapper, le signal ayant été donné, en espérant qu'il n'ait pas préalablement agrippé Bizarro.

Osiris, va taper sur du retardé et utilise ton éclair ! Il est complètement teubé alors te fais pas toucher ou tu vas prendre cher !

Bizarro manquait d'intelligence mais il avait la force de Superman sans les retenues. Osiris était fort mais un coup à pleine puissance le ferait souffrir, et il risquait d'en avoir une pluie. Satisfait, Corben bondit ensuite et utilise un jetpack pour voler dans les airs, balançant des rayons de Kryptonite pour contrer les attaques de Luthor et tenter de le frapper, se rapprochant rapidement en se faisant.

J'ai toujours su que t'étais un peu obsédé, mais là, tu vas carrément écrire une lettre d'amour a Superman, Luthor ! Sale chauve !

Un coup de poing part pour tenter de propulser Luthor vers Green Lantern et former une combination d'attaque.. en espérant que Hal soit assez réactif ou que Luthor n'esquive pas, tiens.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Ven 14 Juil 2017 - 20:05
La créature de nanites n'était pas un type d'ennemi qu'il avait l'habitude de combattre. Conner était un cogneur : ses adversaires de prédilection étaient ceux que l'on peut frapper jusqu'à ce qu'ils arrêtent de bouger. Contre un adversaire pratiquement intangible, il était pris au dépourvu - et ne pas connaître entièrement l'arsenal à sa disposition n'était plus pour arranger quoi que ce soit. Et il allait sans dire que se battre contre du vent aurait tôt fait de le mener aux limites d'une patience qu'il avait en quantités limitées.
Mais en perdant ses pouvoirs, Conner avait dû apprendre à faire autrement ; à développer un style autre que le sien. À s'adapter. Oh, il ne se faisait pas d'illusions : il ne serait jamais Batman - et n'en avait pas l'intention ; aussi reconnaissant qu'il soit envers la chauve-souris de l'avoir pris sous son aile, il n'était pas de sa noire portée. Tout ça n'était que très temporaire.

S'il était loin d'être stupide à la base, il fallait bien avouer qu'avoir la puissance d'un kryptonien au bout de ses doigts n'est pas ce qui prête le plus à la réflexion, sinon peut-être pour limiter les dégâts. Maintenant que son seul « talent » était de profiter de la richesse de Bruce Wayne et des gadgets qu'elle mettait à sa disposition, il allait falloir apprendre à l'exploiter - à réfléchir durant ses combats pour ne pas se faire tuer. À chercher les points faibles, la faille dans la cuirasse.
À frapper où ça fait mal.

Ce costume regorgeait d'options de combat qu'il n'avait pas encore découvert ; il avait été assemblé selon les besoins de Batman, son équipement façonné par l'expérience d'années de combat contre le crime. En d'autres termes, tout ce dont aurait eu besoin Batman pour vaincre quelqu'un était caché entre ses plaques d'armures. C'était à lui de trouver la bonne arme contre le bon adversaire. D'une certaine manière, le porter faisait de lui un combattant plus polyvalent qu'il ne l'avait jamais été - mais encore fallait-il apprendre à s'en servir correctement.

Dans l'immédiat, la meilleure contre-mesure lui parut être de recourir aux décharges électriques que le costume était capable de produire. Ainsi Conner prit-il soin de se jeter sur - ou plutôt au travers - de la « mesure défensive » que LexCorp avait cru bon de lui envoyer avant de laisser parler la foudre. S'il serra les dents un instant de crainte d'être lui-même électrocuté, il réalisa rapidement qu'il ne risquait rien ; Batman avait pensé à tout. Se redécouvrir aussi faible - aussi fragile - que n'importe quel humain n'avait rien d'agréable, mais il n'avait d'autre choix que de se mettre dans le crâne qu'il devait être prudent s'il voulait rester en un seul morceau.

Son camouflage - de toute façon inutile puisqu'ils avaient été repérés - s'abolit de lui-même pour compenser le tribut gourmand que chaque choc puisant dans ses réserves. Même si ce n'était que temporaire, son action apparut capable de briser la cohésion des nanites ; si la plupart ne mirent qu'une poignée de secondes à reprendre une formation, une partie s'échouèrent au sol, après avoir été court-circuitées.

Vite, pendant qu'elles sont déréglées ! lança-t-il aux deux autres - qui, au vu de leur temps de réaction, prenaient tout ça un peu trop à la légère. S'il pouvait comprendre que Green Arrow n'était pas nécessairement dans son élément, ce ne devait pas être la première fois que la femme-chat se retrouvait aux prises avec un système de défense ; n'avait-elle aucun tour dans sa manche ? Et Batman qui avait cru s'entourer uniquement de professionnels...

Alors qu'il puisait lui-même dans son équipement de quoi continuer à combattre l'essaim, il eut la surprise d'être téléporté. Quelque chose s'était-il mal passé au point que Batman soit obligé de les rappeler ? En était-il seulement capable ? Il lui semblait que l'extraction était censée être de leur propre responsabilité.
Mais non ; ce n'était pas le Chevalier Noir qui les avait convoqués. Le responsable n'était autre que Lex Luthor, le maître des lieux, flottant au-dessus d'eux... En armure de Superman, ayant même pris la peine d'enjoliver le logo de quelques néons pour s'assurer que personne ne puisse le rater. Comment osait-il ? Une vague de rage passa à travers Conner, qui eut besoin de tout son self-control pour ne pas lui sauter à la gorge.

Comme pour ajouter l'insulte à l'outrage, à peine les avait-il accueillis qu'il fit apparaître deux nouveaux invités... Dont un portait lui aussi les couleurs de Superman - mais inversées. Bizarro. Même si ça faisait très longtemps qu'il ne l'avait plus croisé, l'apparence de ce dernier semblait différente de celui qu'il avait déjà combattu. Avait-il continué à dégénérer ou était-ce simplement un nouveau modèle ? Ses poings se serrèrent au poing d'en faire blanchir ses phalanges, et il sentit sa raison s'effriter peu à peu. Il pouvait sentir la sombre masse de cette colère qui l'avait toujours habité, là, tapie en lui, n'attendant que de prendre le pouvoir.

Il ne pouvait pas se le permettre. Il ne pouvait pas basculer maintenant. Une partie de cette opération reposait sur ses épaules - sur ce dont il était capable. Il était peut-être la seule chose à pouvoir encore tourner la situation à leur avantage. S'il cédait à ses émotions et se jetait dans la bataille sans plus y réfléchir, tout ce qu'ils avaient fait pour en arriver là n'aurait servi à rien. Autant de ressources gâchées - d'alliés précieux attrapés blesseraient grièvement la résistance ; lui porteraient peut-être le coup de grâce. Et s'il se laissait aller maintenant, s'il laissait plier sa volonté, ce serait entièrement de sa faute. Non. Il n'en avait pas le droit.

Le cyborg se mit à aboyer des ordres alors qu'il mordait sur sa chique. Outre le fait qu'il ne se soit pas attendu à voir Metallo prendre le commandement, celui-ci commettait une légère erreur en le considérant comme « normal ». S'il n'avait certes aucune faculté parahumaine pour l'heure, son ADN était toujours là ; aussi, partir du principe que Parasite ne pourrait pas se nourrir de sa personne était peut-être un peu trop optimiste.
Ne voulant pas prendre le risque de vérifier, les choses allant déjà suffisamment mal comme ça, il esquiva le monstre quand celui-ci vint vers lui, lui sautant sur la tête d'un contact trop bref pour lui laisser le temps d'absorber quoi que ce soit. Tenant néanmoins à apporter sa pierre à l'édifice, il en profita pour planter sur sa nuque une charge explosive ; si cela ne suffirait pas à le neutraliser, l'écran de fumée qui enveloppa sa tête devrait l'empêcher de choisir sa prochaine cible.

Se frayant un passage parmi les différents participants à cette mêlée générale à grands renforts de cabrioles - c'était tout de même plus simple quand il savait voler -, il se faufila jusqu'à un périphérique de contrôle... Et y apposa la main. Sur son ordre, le costume modifia l'extrémité de ses gants pour présenter les empreintes de Lex Luthor en personne ; ne restait qu'à espérer que ça marche aussi bien qu'escompté. S'il était évidemment impossible de connaître en détail les défenses de LexCorp à l'avance, ils avaient collecté suffisamment de bribes d'information pour déterminer un angle d'approche ; encore fallait-il que ce soit efficace.

Je vois qu'on continue de jouer au savant fou, adressa-t-il à Luthor tandis que les capteurs menaient leur analyse, le regard porté sur Bizarro. Il est grand temps que ça s'arrête. Il retourna la tête vers le panneau de commandes devant lequel il était affairé - et, tandis qu'il réglait quelque chose au niveau de son gantelet, adopta une voix qui n'était pas la sienne. Ordinateur, donne-moi le contrôle des systèmes de défense.

Luthor sourit ; bien qu'il ignore qui occupait cet énième costume de Batman - il n'était pas en position de juger -, s'il pensait qu'il suffisait de si peu pour franchir ses barrières de sécurité, il se trompait lourdement. S'il pouvait usurper sa voix, s'il pouvait s'approprier ses empreintes digitales, l'analyse ADN qu'allaient conduire les capteurs trahirait inévitablement la supercherie. Son air arrogant s'évapora toutefois quand il entendit la voix mécanique et vaguement féminine déclarer : Identité confirmée : Luthor, Alexander. Quelle est votre requête ?
Le héros costumé, bien que surpris par sa propre réussite, ne s'en laissa pas déconcerter et proclama : Des lasers. Pleine puissance. Son regard se durcit tandis qu'il le portait sur Luthor, tout carapaçonné qu'il était dans cette armure aux couleurs qu'il n'avait pas mérité ; il était temps de couper tout lien qu'il avait un jour pu avoir avec cet héritage vicié. Et visez le symbole de Superman.
Demande enregistrée. Traitement en cours... annonça l'hôtesse incorporelle alors que des canons et des tourelles se mettaient à jaillir de toutes parts, tournant dans leur axe pour placer l'emblème de la maison de El en ligne en mire. Si certains d'entre eux parurent hésiter à s'en prendre à Bizarro, qui portait une version inversée du même motif, le soin du détail pour lequel avait opté Luthor en s'appropriant l'authentique serait sa perte. Si la cuirasse dont il était si fier était aussi ingénieusement conçue qu'il le pensait - si vraiment elle le rendait capable d'égaler Superman, y résister ne devrait pas lui poser de problème ; autrement...
Feu, fit la voix de Luthor dans la bouche de Conner.

Et la lumière envahit la pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Invité

MessagePosté le: Dim 23 Juil 2017 - 16:36
Les choses bougeait maintenant très vite, et a peine avaient-ils terminé de démolir les robots précédemment envoyés par Luthor pour les stopper qu'une nouvelle menace apparaissait. Hal était pour le moins... irrité et vraiment accablé par le manque de sérieux de tout le monde durant cette mission, et avait l'impression que tenter quoi que ce soit qui soit le moindrement stratégique serait d'une complète inutilité.

Bref, Hal Jordan était en colère et se demandais ce que Batman avait put penser en acceptant cette bande pour mener a bien cette mission! Ils étaient tout sauf professionnels et la mission se montrait déjà comme un échec total... et l'opinion du Green Lantern ne fut que renforçée quand tout a coup les membres des deux autres équipes furent téléportés dans la Hall où il se trouvait en compagnie de Metallo et d'Osiris.

Ce qui signifiait qu'ils avaient échoués, et qu'a partir de maintenant, ils devaient se concentrer a sauver leur peau et oublier la récupération d'informations sensibles, a moins d'un miracle.

Cependant, leurs troubles étaient loin d'être terminés parce que de nouveaux joueurs arrivèrent sur la scène et Hal serra les dents en les voyant.

Lex Luthor dans une armure construite pour ressembler au costume de Superman, et sans doute équipée de toute une panoplie d'armes toutes plus destructrices les aunes que les autres. Hal se demanda brièvement pourquoi Luthor s'acharnait toujours autant a prendre la place de Superman et/ou à la détruire, mais là, il poussait vraiment le bouchon trop loin. Sérieusement? C'était incroyablement egocentrique et immature de sa part... Du moins selon l'opinion du Green Lantern.

Puis vinrent Parasite, une créature qui peut drainer les énergies vitales de ses ennemis juste en les touchants, et enfin Bizarro, un clone difforme et distordu de Superman, mais tout aussi puissant. Seulement avec des pouvoirs qui sont inversés et une manière de parler des plus bizarre. Et très violent et sans la morale rigide su Héros de Metropolis.

Hal retourne son attention vers Luthor et dit avec une pointe de colère et détermination.

"Tu ne t'en sortiras pas aussi facilement Luthor! Et tu devrais vraiment laisser tomber le costume... Tu n'est pas et ne seras jamais Superman! C'est une insulte!"

Metallo attaque en premier... et se permet de s'autoproclamer leader de leur petit groupe, aussi, ce qui fait tiquer Hal fortement, mais pour le moment, il y a plus important a faire que de geindre sur des détails. Il esquive une attaque de Bizarro qui semble l'avoir directement prit pour cible et fait apparaitre une sorte de machine d'artillerie assez complexe qui tire sur le clone raté de Suuperman et l'envoie a travers un mur avant qu'il ne puisse l'attaquer de nouveau. Cependant, il est conscient que la créature ne restera pas a terre très longtemps, et continue de l'accabler d'attaques et d'une pluie presque ininterrompue de balles, causant un cratère de plus en plus grand.

Quand il stoppe enfin, il y a une cratère fumant et un gros trou dans un mur... et Bizarro, plutôt enragé, sort des décombre comme un diable de sa boite et fonce de nouveau sur lui. Hal l'évite encore mais avant qu'il n'ait le temps de l'attaquer de nouveau, Metallo a frappé Luthor et l'envoie vers lui faisant en sorte que Hal doivent lever a toute vitesse un bouclier et frappe Luthor de plein fouet avec un uppercut propulsé a l'énergie verte. Évidement, il y a des chances que la milliardaire n'esquive le coup mais s'il le touche, il pourrait faire d'énorme dégâts a son armure.

C'est alors que la salle explose de lumière et Hal se couvre les yeux avec une exclamation de surprises.

Une rafale de lasers foncent à la fois vers Luthor et quelques uns vers Bizarro, et le fumée et la lumière créée ne lui permet pas de voir ce qui se passe clairement! Mais il entende la 'THUMP' clair de quelques chose de lourd frappant une surface solide et des exclamation de colère et peut-être de douleur aussi se font clairement entendre.

Le Green Lantern tente de percer la fumée avec un faisceau de son anneau pour voir ce qui se passe...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Mer 26 Juil 2017 - 1:33
Un vrombissement retentit dans l'air, les lentilles s'imprégnèrent d'une lueur devenant rapidement aveuglante, puis les coups partirent. Des dizaines de rayons d'énergie sortirent des canons de la salle et fusèrent vers le simulacre de Superman. Sous l'initiative du nouvel initié de la chauve-souris, les armes de Luthor se retournaient contre lui, faisant subitement monter la température du lieu jusqu'à 3 chiffres.

" Astucieux. " ne manqua pas de noter le génie chauve à l'adresse de la bat-armure.

Une réaction simple mais surprenante, après une telle décharge d'artillerie. Alexander Luthor était encore en vie. Il était encore bien portant et le plus gros dégât qui semblait lui avoir été occasionné était moral : si le propre génie du Batman ne semblait pas avare en inventions subtiles, il ne le pensait pas en mesure de pouvoir passer aussi facilement les protections de ses systèmes informatiques.

Quand la fumée se dissipe, Bizarro est encastré dans un mur. Luthor, lui, a une armure encore étincelante, bien que de nombreux volets s'y soient ouverts, révélant ses propres systèmes de contremesures contre les attaques les plus élaborées - les siennes, évidemment -.

On entendit un petit soufflement pneumatique, et les volets se refermèrent alors que des paillettes retombait lentement vers le sol : sûrement ce qui l'avait gardé des effets les plus néfastes des rayons lasers.

" Une remarque intéressante s'il en est ... " rétorque le chauve à la lanterne avant d'orienter d'un geste de la main nonchalant ses hôtes vers les caméras qui contemplent l'intégralité de la pièce, " Mais permettez-moi de vous retourner la platitude : vous ne vous en sortirez pas si facilement. Vos actions vont être connues de tous, et tous ces indécis vont être confrontés à une réalité simple : Vous êtes dangereux, irresponsables, incontrôlables.
Vous n'êtes pas des héros. Vous n'êtes que des brutes joliment habillées à la solde d'un fétichiste des chiroptères.
"

Alors qu'il parlait, le Bizarro grognait, s'arrachant tant bien que mal de sa prison de béton armé. Le Parasite, lui, fume encore et semble comme tirer sur une laisse inexistante, comme si il ne pouvait pas bouger sans l'autorisation du propriétaire des lieux, sûrement pour ne pas interrompre son monologue mégalomane.

" Les autorités sont d'ores et déjà prévenues et elles sont en route. Le réseau du bâtiment est prévu pour être purgé en cas d'intrusion. Voilà quelques points de détails qui me semblent oubliés par votre stratège de terrain. " Il se tourna vers le mexicain mécanique, " Toute la verve du monde ne vous sauvera pas des contingences de votre instinct primitif. " Puis vers le reste du groupe, " De vos instincts, à tous. "

Déjà, au loin, on pouvait commencer à entendre les sirènes. Attaquer Lex Luthor et combattre ses sbires était une chose ... Mais est-ce que les "vrais héros" pousseraient-ils jusqu'à devoir affronter d'innocents gardiens de la paix ?

" Fuyez. Ne prenez pas la peine de vous ridiculiser, car tout ne va aller qu'en s'empirant, à partir de maintenant. "

Joignant le geste à la parole, Luthor lâcha le Parasite sur sa seule cible valide : Green Lantern. Il n'aurait de cesse de le traquer jusqu'à ce que toute sa force vitale soit sienne, comme le chien de garde particulièrement mal nourri qu'il était. Le Bizarro, lui, geignit de plaisir alors qu'il sembla être contraint de se lancer sur l'intrus en bat-combinaison. Il n'avait qu'une poignée de groupes nominaux pataud à la bouche, s'articulant à peu près ainsi : " GROS COPAIN ! GROS CÂLIN ! "

Lex Luthor, quant à lui, irait affronter le génie sortit de sa bouteille en personne, la machine de pénitence, le mexicain renégat, la mauvaise blague.

" Il est temps que ce chauve s'occupe d'opérer la tumeur. " souffla-t-il avec dédain, en lévitation.

L'instant d'après, sans attendre de réponse, il ouvrit le feu avec les propres lasers de son armure, bien semblables à ceux des Kryptoniens mais certainement pas bloqués par cette navrante frontière qu'était la kryptonite.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Aoû 2017 - 19:16
Une catastrophe.

Voilà ce que cette opération est devenue.

C'est une véritable hécatombe pour les héros qui ont tenté de s'en prendre à l'homme le plus puissant de Metropolis et maintenant, il leur faut ramasser les pots cassés et se tirer avant qu'il ne soit trop tard, avant qu'ils n'aggravent encore leur situation. Mais y a-t-il encore quelques chose a sauvegarder? Les autorités sont en route, et a en croire Luthor, toute la débâcle a déjà été diffusé aux Médias et aux Autorités. Donnant une raison cette fois légitime de poursuivre et d'arrêter les 'criminels' qui ont attaqués le Siège Social d'une grande compagnie bien connue. Si jusqu'à maintenant, tout n'avait été que fabrication et mensonges de la part du Gouvernement Waller, maintenant, ils étaient coupables de quelques chose de grave... et lui, Green Lantern, considéré un des Leaders de la Rébellion contre la dictature de Waller, était au centre de cet assaut raté et ridiculement mené.

A quoi Batman avait-il pensé?! Et plus important, a quoi Hal avait-il pensé en acceptant de ce joindre a cette mission qui fut foireuse dès l'abord?! Mais en cet instant, alors que les lasers se taisaient enfin et que la fumée retombait, le Chevalier d'Émeraude serrait les poings et les dents, réalisant a quel point il avait échoué et a quel point il avait été un imbécile a ne faire que suivre sans réagir!

La fumée se dissipe et Luthor monologue, leur exposant les actions déjà effectués et en fin de comptes enfonçant les derniers clou de leur cercueil lui même. Et il n'y a rien qu'Hal ne puisse faire pour ne serait-ce que sauvegarder la situation en partie, a part tenter de sauver les meubles. Le Green Lantern fume et la rage fait briller son aura et ses yeux d'une lueur presque aveuglante.

"Bien joué, Luthor." Dit-il finalement, et sa voix est très calme et posée, de manière assez surprenante. Green Lantern fait preuve d'un remarquable self-control étant donné la situation. "Tu as gagné cette bataille, mais tu sais ce qu'on dit. On a peut-être perdu cette bataille, mais pas la guerre!"

Et sur ces mots, il évite de justesse la première attaque du parasite qui tente de l'attraper pour le drainer de son énergie vitale et le tuer dans le processus. Il repousse la créature avec un bouclier d'énergie verte puis des chaines apparaissent autour des bras et des jambes du Parasite pour le retenir alors que Green Lantern pense vite a moyen de terminer ce combat aussi rapidement que possible. Il ne doit pas laisser le Parasite le toucher... où ce sera la fin pour lui! Malheureusement, la créature qui se nourrit d'énergie est plus intelligente qu'il ne l'avait pensé et avec un sourire mauvais, tire de toute ses forces sur les chaines ce qui force Hal a atterrir pour maintenir ses entraves en place.

"Pas si vite! J'ai faim, et t'as l'air appétissant!"

Hal laisse échapper un grognement et n'a pas le choix que de laisser aller les chaines qui entravaient le Parasite, qui n'attends pas une seconde de plus pour lui sauter dessus. Quand il le touche, c'est comme un choc électrique et une horrible sensation de tiraillement dans chaque cellule de son corps.

"AAAAH!"

Le cri est primaire et assourdissant malgré les bruits de combat environnants, et l'aura verte autour d'Hal semble exploser de manière aveuglante avant de disparaitre soudainement au bout de quelques minutes. Pendant ces quelques minutes, les formes des deux combattants au milieu de la bulle d'énergie verte pouvait difficilement être détectée et il était impossible de voir qui avait le dessus. Jusqu'à ce que la lumière verte ne faiblisse avant de s'étteindre complètement, et la forme du Parasite réapparait tenant Green Lantern par la gorge avec un air triomphant.

Et Hal est de toute évidence inconscient. Et très pâle. IL respire encore, mais difficilement et superficiellement. Si le Parasite ne lâche pas prise vite, il pourrait le tuer. Chaque seconde comptes maintenant... parce que c'est sa seule volonté qui retiens les dernières onces de son énergie vitale bien attachées a ses cellules.

La situation est certainement critique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Aoû 2017 - 19:31

Z
FALL

Bald assault

Il avait très longtemps travaillé avec Luthor, avec Parasite, avec Bizarro. Parfois ils s'unissaient, parfois ils s'affrontaient dans une guerre civile pour s'approprier l'honneur de tuer Superman. Il ne prétendait pas être un "ami" de Lex, les deux hommes ne s'étaient jamais vus que comme des partenaires de crimes avec deux compétences clés. 

La force brute de Metallo pour palier l'Humanité rampante de Lex. L'intelligence vicieuse de Luthor pour combler la brutalité simple du cyborg. Un combo efficace, qui avait maintes fois amené l'homme d'acier aux pires difficultés, mais qui était toujours brisé via des conflits internes ou de l'ingéniosité de la part de Superman. Maintenant qu'ils avaient tout deux acquéris ce qui leurs manquaient, les deux hommes étaient forcés de se battre pour leurs idéaux, auquels ils croyaient sans doute à peine.

Corben souriait alors qu'il encaissait, déviait ou esquivait les lasers. Il avait toujours été l'ennemi le plus fort de Superman. Le muscle, le titan d'acier, le cuirassé de l'Enfer. Luthor n'était jamais qu'un petit maniaque qui cachait ses pensées jalouses derrière un écran de protecteur de l'Humanité. Tuer Superman était avant tout un moyen de satisfaire sa jalousie et redevenir le plus grand de Métropolis. Un prétendu philanthrope ne serait pas en train de jeter des personnes à pourrir dans des camps de la mort, n'est-ce pas ?

C'est pour ça que Metallo l'écoute alors que Batmec frappe avec un laser, envoyant une onde dévastatrice dans la salle. Le Promethium tient, mais le programme de Corben est chamboulé, et ce dernier se tient en place un long moment. La police arrive, la supercherie va être révélée. Il ne craint pas de tirer sur la police, et ne craint pas d'être tiré dessus par cette dernière, mais il sait que les petites chochottes dans son groupe refuseront de le faire, il fallait frapper maintenant !

Luthor part l'affronter, lançant un grand rayon d'énergie sur lui. Metallo pose les bras en avant et recule, apparaissant fumant dans le long cratère qui suit, son métal illuminé dans quelques endroits. Plus il st touché, plus Luthor peut accéder à une invention pour le vaincre, Corben le sait, et c'est pour ça qu'il riposte promptement avec un rayon de Kryptonite à but offensif, tentant d'engloutir le chauve dans une explosion de jade.

Une tumeur ? Je suis plus que ça, Lex !

Il bondit en avant et tente de frapper Luthor avec un puissant uppercut, son poing fendant les airs avec suffisamment de puissance pour endommager Superman, une onde de choc partant de son poing pour creuser un trou sur le plafond.

Et toi, tu te vois comme la solution ? Le héraut de l'Humanité contre le supernaturel ? Un seul humain qui se dresse contre l'avenir cruel ? Le protagoniste d'une sorte de Bible morderne ? Haha ! C'est pour ça que tu portes son "S" que tu maudissais tant ?

Il continue de frapper ou attaquer avec ses lasers, il encaisse aussi les coups, conscient que ces derniers sont capable de le ralentir, et permettent à Lex de sortir une EMP s'il en à le temps.

Pour ça que tu voles, frappe, et lance des lasers ? Que tu mènes la Justice League de Waller ? Haha ! La disparition de Superman t'as permis de déterrer un complexe bizarre ! Tu dois en connaître le nom !

Ses mots n'avaient pour but que de distraire ou agacer Lex... et il était juste amusé par le fait que Lex soit le nouveau Superman. Finalement lassé, Metallo ferme le poing et tente de lancer un puissant crochet du droit pour finir sa joute ! Le poing sera lancé droit sur Parasite !

TU VEUX QU'ON ECRIVE KAL-EL SUR LA TOMBE QUE TU VAS AVOIR TRÈS PROCHAINEMENT ? HAHA !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Rise & Fall of Lex Luthor [Mission Rebelle]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rise & Fall of Lex Luthor [Mission Rebelle]
» Rise to Honour:
» Rise : Blood Hunter
» COMICS PLACE : la petite émission
» Fall of the Hulk - RED HULK

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis :: Lex Corps-