[4ML] Canadian Mystery [Daniel Crow]

Inscription : 21/11/2015
Messages : 1037
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mer 13 Sep 2017 - 14:42
Pour beaucoup, l’agitation mondiale de ces derniers mois est exceptionnelle : assassinat du Président des Etats-Unis d’Amérique, nomination de Deathstroke à sa place du fait du jeu gouvernemental, attaque de Brainiac sur Metropolis, nomination d’Amanda Waller à la place d’un Deathstroke disparu, repli diplomatique international envers l’Amérique, tournant autoritaire de la Présidence, révolte… naissance d’une nouvelle place forte géopolitique avec le Rheelasia, crainte de génocide au Kahndaq…
Le monde va mal et subit de multiples rebondissements haletants ; du moins, c’est ce que pense une partie des habitants de la planète – les Humains.
Tel n’est pas le cas des autres.

Au niveau du règne animal et végétal, ces événements ont autant d’importance qu’en ont les luttes de pouvoir dans une fourmilière pour les Hommes.
La Nature subit le contrecoup de la folie humaine – mais laisse passer les événements qui impactent le quotidien de l’Humanité. Si la faune et la flore, dans leur individualité, vit moins longtemps que ces frêles Humains, ces ensembles n’a aucun intérêt pour les débats et bagarres dignes de la cour de récréation des Hommes.



En ce sens, la forêt boréale canadienne, située sur la quasi-totalité du territoire du Canada et notamment son versant Nord, apparaît bien loin des difficultés des Héros ou Vilains qui peuplent son voisin, et même parfois le pays de la feuille d’érable.
Mais ce n’est qu’une apparence.

Car, au-delà des quelques métahumains qui peuplent le Grand Nord, ce pays est depuis toujours une terre de mythes… de légendes… de pouvoirs.
Et si les Amérindiens ne dominent plus, si leurs divinités n’ont plus les mêmes capacités qu’avant, cette zone n’est pas pour autant libérée de l’influence du surnaturel – et même du cosmique.

En effet, depuis trois jours, une partie de cette forêt, globalement trois kilomètres carrés, est englobée par… une lueur.
Une lueur bleutée, constante et qui impacte la vision et l’atmosphère.



Cependant, au-delà même de cette lueur, cet événement surprend et inquiète pour une autre raison…
Il n’y a plus de vie dans cette zone.
Les animaux ont fui. Les plantations se dessèchent et semblent vieillir de manière accélérée. Et les relevés effectués à la hâte font état d’un lien entre cette lueur et une énergie dite cosmique… une énergie relevée une seule fois, lorsque la créature appelée Nekron a appelé la Terre avec des Black Lanterns, et qu’une énergie dite White Lantern les a chassés.

C’est avec cette énergie White que cette lueur, pourtant bleutée, semble liée.

Et si le Canada entend rester discret sur cet événement, ses dirigeants ne sont pas fous ou égocentriques pour autant – pas comme leurs voisins, au moins.
Un de leurs agents spéciaux, métahumain pour simplifier, a été dépêché sur place… mais il n’est pas le seul. Toronto a en effet fait appel à un Héros américain ayant une expertise dans la gestion cosmique, notamment Lantern, mais aussi une discrétion appréciable – même si sa nomination fut polémique.

Atom, le scientifique Ray Palmer, est en effet une sommité dans le domaine de la Physique et du Temps, avec même une expérience du statut d’Indigo Lantern durant l’attaque de Nekron. Cependant, il est censé être mort, après un sacrifice héroïque à Gotham City lors d’une attaque du Joker…
Et, pourtant, il est réapparu quatre mois plus tôt, encore à Gotham, durant la révolte contre la Présidente Waller ; il est revenu, vivant… et avec un anneau Indigo au doigt.

Depuis, il s’est réinstallé à Ivy Town, a repris son poste de professeur et son occupation d’Atom – mais sans l’anneau Indigo, et en se refusant clairement à expliquer les raisons de son retour et la spécificité de l’anneau.
Une aura de mystère l’entoure, donc, et le rend suspect ; mais le Canada étant dépassé, et clairement suspicieux à l’idée de solliciter les Green Lanterns et notamment l’A.R.G.U.S. de John Stewart, clairement militariste dans son approche, le choix fut difficile mais rapide.

Ray Palmer a donc été contacté pour son expertise, et a répondu favorablement à la demande.
Arrivé à proximité de la zone de la lueur via un transport personnel, il flotte devant les cordons installés par les autorités…

… sous sa forme d’Atom, avec la taille d’une paume de main environ, et son nouveau costume – compose de sa combinaison habituelle, d’une veste rouge et d’un masque plus ouvert.

« Hello ? »

Ray flotte, et tourne la tête pour tenter de trouver ce qu’il recherche – son contact, celui évoqué par les Canadiens pour enquêter avec lui ici.

« Il y a quelqu’un ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Mar 19 Sep 2017 - 18:23
Des corps déchiquetés, des cris de souffrance, des pleurs, des hurlements, puis le silence… Voilà quatre mois que chaque nuit, chaque instant où j'ai le malheur de fermer les yeux pour tenter de dormir, je les vois, je les entends et je revis ce massacre à Rheelasia. Puis le jugement, la disparition de l'assassin, l'envie de vengeance qui gronde en moi n'a de cesse de me rendre de plus en plus furieux. Quatre mois sans avoir pu fermer l'œil convenablement. Cette nuit encore je me réveille en sueur, et torse nu je m'assoie sur le rebord de mon lit. Crow est là, dormant paisiblement, la tête sous son aile et semblant ronfler comme un bienheureux. Je ne peux que l'envier, lui qui n'est pas touché par les aléas des sentiments humains, de mes sentiments. M'approchant de ma fenêtre je fini par l'ouvrir et jette un regard vide vers l'horizon. Le temps qui s'est écoulé depuis mon retour au Canada a vu de nombreuses choses. Waller s'est faite emprisonnée et elle attend d'être jugée, le monde a reprit ses droits et les USA paraissent retrouver un calme apparent. Néanmoins, en ce qui me concerne… Je fus mis à pied depuis plusieurs semaines. Le psy m'ayant diagnostiqué un "violent traumatisme dut à la perte de mon équipe", ainsi qu'une "instabilité psychologique pouvant donner lieu à des actes d'une rare violence". En un mot, arrêter un tueur en série à grands coups de poutre en bois dans la tête, ça ne se fait pas ! Que devais-je faire ? Le laisser continuer son petit jeu du chat et de la souris ? Il décapitait ses victimes avant de salir leurs corps…

Calme, je me devais de rester calme. Plume-de-Serpent m'avait donné un remède contre mes crises de panique et je dus me forcer à avaler sa mixture faite de je ne sais trop quoi pour réussir à dormir. Après l'avoir avalé je m'allongeais, les bras derrière la tête et, fixant le plafond, j'attendais que le sommeil parvienne jusqu'à moi. Ce qu'il ne fit pas avant l'aube… Ou tout du moins je cru que c'était l'aube… Aveuglante, une lumière diaphane et bleutée berça la pièce de sa clarté magnifique. Levant la tête, Crow me fixa avant de replonger son bec sous son aile, relativement dérangé par cette lueur qui l'avait – semble t'il – réveillé. Demain j'irais voir de quoi il en retournait. Même si j'étais mis à pied, mon rôle en tant que membre des forces spéciales, et plus précisément de la section du "paranormal" tenait toujours. Puis les heures passèrent tandis que le sommeil parvint enfin jusqu'à moi, me faisant m'affaler sur mon fauteuil.

Ce fut mon portable qui me réveilla. La sonnerie tonitruante me tira d'un sommeil dénué de rêves et alors que je m'apprêtais à y répondre, il s'arrêta. Un appel du bureau… Quelques minutes plus tard et les salutations oubliées au passage, ma volonté d'aller voir ce qu'était cette lueur et les ordres se retrouvèrent mués en un seul et même point. D'après mes supérieurs, il en allait de la possibilité de "racheter" mes fautes auprès de l'état-major. Tout n'était qu'une manière d'observer les choses. Jamais de ma vie je n'avais considéré que cette ligne rouge, ce point de non retour fût traversé. Enfilant ma tenue de la police montée, je préférais pourtant laisser mon chapeau de côté. Passant la porte, je croisais Plume-de-Serpent qui fumait le calumet, assis sur le tronc que nous avions transformé ne banc il y a bien des années. Il ne fit même pas attention à moi, se contentant de faire des cercles de fumées. Les symboles qu'il dessina dans l'air semblaient vouloir signifier quelque chose, mais quoi… Je n'aurais su le dire. Depuis toutes ces années, il avait toujours été très… Mystique dans ses propos, passant souvent pour un illuminé auprès de nombreuses personnes. Mais la sagesse des Anciens coulait dans ses veines, et je ne pouvais que le respecter.

Il ne me fallu guère longtemps avant de prendre la route ; mon portable sonna une nouvelle fois, le message que je reçu me fis part des informations relatives à cette mission de reconnaissance. Une lueur étrange éclairait la forêt depuis plusieurs jours, la faune évitait les lieux, tandis que la flore périssait à vue d'œil. Un second message envoyé par mon supérieur direct me fit hausser un sourcil. J'allais avoir de la "compagnie"… Un expert en énergie cosmique et spatiale devait se trouver lui aussi sur place. Envoyé par les USA… Génial… Mais en tant que professionnel, j'agirais en conséquences. Il était sur mon territoire, dans mon pays, et non pas chez lui… Les lois n'étaient pas les mêmes. Loin de là. A quelques pieds au dessus de moi volait Crow, les ailes étendues, il s'amusait comme un enfant, zigzaguant entre les branches et les feuillages. Toutefois, une réaction de sa part, tout autant que celle de ma jument me poussa à m'arrêter. Un hennissement de peur la fit reculer, alors que Crow, pour sa part se stoppa net et faisant volte-face alla se poser sur une branche plus loin. J'étais arrivé à proximité de la zone lumineuse. Rejetant la bride, je descendis de mon cheval ; je savais qu'elle ne bougerait pas, ce n'était pas dans ses habitudes. Tant que Crow restait à ses côtés, il ne se passerait rien. Après avoir fait quelques pas, je pliais les genoux et constatait les dégâts. Les arbres mourraient à petit feu, les pétales d'une fleur se brisèrent entre mes doigts et tombèrent en poussière alors que je l'avais à peine effleurée. Soudain, une voix relativement lointaine me poussa à me relever.


- Ici… Police montée du Canada. Veuillez décliner votre identité. Cette zone est interdite aux personnes non autorisés.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1037
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mer 20 Sep 2017 - 10:51
Atom n’a pas à souffrir trop longtemps de la solitude et de l’inconnu.
Très vite, un agent de la Police Montée s’approche à cheval – et doit s’arrêter quand l’animal se stoppe de lui-même, apeuré par la zone. L’officier en descend, procède à quelques vérifications, puis répond à l’appel du micro-Héros, dont la voix résonne comme un écho autour de lui du fait de sa petite taille.


« J’arrive. »

Ray manipule sa masse pour voler et s’approcher de l’agent. Il arrive sur lui quand il accentue son avancée pour descendre, et se poser directement au sol, à proximité des plantes et racines déclinant à une vitesse définitivement anormale.

« Attention… »

Il utilize encore une fois ses pouvoirs, cette fois-ci pour changer son corps…
… et adopter une taille normale, adulte.

« … cela peut surprendre, parfois. »

Il se trouve juste devant l’officier, et arbore un visage calme mais déterminé.

« Je suis Raymond Palmer. Professeur à l’Université d’Ivy Town. Ancien membre de la Justice League, membre de la Justice Society of America et de la Task Force X sous l’identité d’Atom. »

Les éléments sont déclinés sur un ton calme, posé. Récemment revenu d’entre les morts, une nouvelle fois, le scientifique est apparu bien plus blasé, bien plus froid et déconnecté des émotions depuis quatre mois ; cela inquiète une partie de ses proches, dont Daniel Crow ne fait néanmoins pas partie.

« Votre Gouvernement m’a sollicité directement pour procéder à une reconnaissance de la zone et à une analyse du phénomène qui l’impacte. J’ai, en effet, une expérience dans les événements cosmiques, en plus de plusieurs doctorats en Physique.
Surtout, il semble que le phénomène soit lié à l’énergie White Lantern, uniquement vue et ressentie lors de l’attaque de Nekron… et j’ai, moi-même, été lié à cet événement, en étant impacté par une autre énergie Lantern. »


Palmer tend sa main, et esquisse un sourire sobre mais sympathique et surtout sincère.

« J’ai bien conscience qu’il ne doit être guère agréable de voir un étranger, encore plus un Américain, encore plus un Justicier, venir chez vous, enquêter sur quelque chose qui touche votre sol.
Je n’ai aucune envie de jouer au Héros ou de tirer la couverture à moi ou de mener les choses… je viens ici analyser ce qu’il se passe, et essayer de trouver une solution car je m’y connais.
Mais, de mon point de vue, vous êtes ici chez vous et vous menez la danse – sauf si vous entendez vous emparer de l’énergie White Lantern pour modifier la Réalité. Là, je vous informe d’ores et déjà que vous arrêterais. »


A nouveau, tout est prononcé sur un ton posé, sans alternance, sans entrain ni agressivité ; ce sont des faits, tout simplement, pour Ray. Rien d’autre que des faits, immuables et définitifs.

« Par où voulez-vous commencer ? »

Mais, alors que la rencontre entre Atom et Daniel Crow se déroule dans ces conditions si spécifiques, le phénomène d’énergie et de lueur bleutées continue de s’épandre – grignotant, peu à peu, la forêt, et repoussant la faune tout en vieillissant et tuant rapidement la flore.
Et, si cette rencontre a pour objet de gérer cette crise et d’y mettre fin, elle est surtout observée par une forme, petite, presque naine, qui évolue dans les ombres et fixe, mystérieusement, ces deux hommes qui viennent d’arriver dans ce que cette forme considère désormais comme son domaine sur cette planète.

La créature ne dit rien, demeure immobile et silencieuse – pour l’instant.
Cela ne durera pas.
Il y a trop en jeu ici pour qu’elle laisse faire ; il y a trop en jeu ici pour qu’elle n’anéantisse pas au plus vite ceux qui pourraient la gêner…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 18:01
A peine avais-je posé ma question après décliné ma propre identité qu'une fluctuation dans l'air se fit sentir. Tout ce qui se passait ici n'était en rien logique ou aisément explicable. Sauf peut-être la présence d'un héros Américain sur nos terres. Je n'avais pas pour habitude de leur manquer de respect, toutefois, leurs manières de faire ne me plaisaient que très peu. Ils étaient pour la plupart violents, et ne respectaient que très sommairement les civils. Jamais personne n'avait vu Superman combattre un adversaire dans une zone hors de danger pour les innocents… Devant mes yeux, et toujours aussi stoïque, j'observais l'homme qui se mit à grandir pour parvenir à une taille plus que convenable. Il se trouvait enfin devant moi le héros américain par excellence, celui-là même qui avait été envoyé ici pour "observer" les évènements. Sans tomber dans la paranoïa aiguë la plus simpliste, je connaissais assez bien nos voisins du Sud pour connaître leurs véritables objectifs. Il me salua, se présenta sous toutes ses coutures, usant d'une multitude de qualificatifs qui ne tardèrent pas à m'échapper, sous couvert d'une voix passablement monocorde et dénuée de sentiments quelconques. Un super héros impassible et inexpressif, voilà qui changeait des costumes et des effets de lumières clinquants. Etais-je un peu trop acerbe avec eux ? Peut-être bien que oui… Où étaient-ils lorsque mon groupe fut décimé en Rheelasia ? Chez eux, bien au chaud devant un feu, ou en train de sauver un chat coincé dans un arbre… A quoi pouvaient bien servir les héros s'ils se contentaient de n'agir que là où ils se trouvaient ? J'étais devenu un membre du GOD, et nous agissions là où eux ne posaient pas le pied. Nous étions… Une force de protection des civils en Asie. Ironie du sort pour un Canadien tel que moi.

Bien, alors comme ça c'était les bureaucrates du gouvernement qui en avaient décidé ainsi. Je me devais donc de faire avec. Non pas que cela m'enchantait vraiment, toutefois, si je souhaitais pouvoir retourner un jour sur le terrain d'une manière plus "officielle" je me devais de me tenir à carreau. Toutes ces histoires de "White Lantern", de "Green Lantern" et compagnie ne m'intéressait pas. Lors de cet affrontement, je m'étais retrouvé dans une sorte de mutisme total qui m'empêchais de percevoir le monde dans son ensemble. J'avais néanmoins entendu les cris de souffrance des âmes qui se trouvaient être rappelé des Grandes Plaines, invoquées par une force cosmique hors du commun. Cela étant, si ce qu'il disait était vrai… La nature ne tarderait pas à perdre la vie, et avec elle, la Terre entière serait mise à mal. Ma tribu avait protégée ses terres depuis des siècles, nous étions les enfants de Mère Nature et le flux qui coulait entre mes mains lorsque j'usais de mes pouvoirs… Provenaient de la vie qu'elle m'avait offerte. En parlant d'offrir : il m'avait tendu la main, en signe de salut, et malgré ma platitude habituelle, je la serrais en me présentant à mon tour.


- Daniel Crow, membre des Forces Spéciales de la Police Montée du Canada.

Je me retenais de lui faire part de mon point de vue. Il venait dans mon pays, se présentait comme le "sauveur", celui qui "connaissait tout ou presque", et alors qu'il pavanait comme un coq dans une basse-cour, il m'intima du fait que si j'aurais eu l'idée de réagir aussi stupidement, sa seule réaction aurait été de m'arrêter ? Vraiment ? Il fallait que je me calme, qu'en avais-je à faire de leurs idioties ? La seule raison, autre que l'ordre reçu, qui m'avait fait venir ici fut la réaction de Crow durant la nuit. Quelque chose n'allait pas dans la forêt, et même si j'ignorais de quoi il en retournait, je me devais d'en démêler les fils. De plus, tirer un quelconque profit plus ou moins intéressant de cette mission se trouvait être une réaction bien américaine… Toujours faire les choses dans l'optique d'une récompense. La seule que je souhaitais… Ne se trouvait pas ici, au Canada ; mais loin, très loin de mon foyer. Il me posa une question qui me fit sourire. Que devions-nous faire ? Très certainement pas rester ici à bavasser inutilement. Levant la main, lui intimant de se taire une minute, je tentais d'écouter les bruits de la nature. Durant mon enfance, j'avais appris à observer le monde, à ressentir les choses bien au-delà de ce que les humains semblaient être capable de faire. Rien. Le silence le plus mortel s'offrait à mes oreilles. Un peu plus loin, je percevais Crow qui battait frénétiquement des ailes. La présence de l'homme ne lui plaisait apparemment pas, à moins que la lumière ne soit des plus désagréables pour un Corbeau provenant des Darklands. Quelque peu déçu, je m'adressais à cet homme, Raymond Palmer.

- Nous devons trouver la source de cette énergie "White Lantern", au vu de ce que j'ai pu observer cette nuit, elle semble rester immobile. De plus, si vous vous retournez, on distingue très clairement que l'épicentre se situe dans cette direction. (Je lui indiquais une zone vers le Nord-Est.) La faune et la flore me paraissent comme… Mortes… Que ce soit cette lumière ou autre chose qui a fait cela, le temps presse. Si la forêt est décimée trop rapidement, les pertes seront énormes. Et je ne parle pas qu'en terme de faune, les humains aussi seront potentiellement touchés.

Sans rien ajouter de plus, je pressais le pas et m'enfonçais dans les bois. Les branches se brisaient alors que je les frôlais à peine. L'impression d'être épiée me parvint alors, ne réagissant pas, j'attendais le moment opportun pour attraper cet observateur silencieux… D'esprit à esprit, je fis comprendre à Crow qu'il serait bon pour lui de retourner auprès de Plume-de-Serpent. Mon aïeul serait capable de le protéger s'il m'arrivait quoique ce soit. Cette mission ne serait pas de tout repos. Encore moins avec un Américain à mes côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1037
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 8:38
Atom reste silencieux durant les réactions de son interlocuteur, qu’il apprend être Daniel Crow, membre des Forces Spéciales de la Police Montée du Canada.
S’il a eu l’impression de faire un effort louable pour que sa présence soit acceptée par son camarade officier local, il sent bien qu’un froid, qu’une tension réels s’installent entre eux ; son effort n’a pas dû être suffisant. Sûrement a-t-il péché par un excès inconscient d’orgueil ou d’arrogance, un tort bien souvent rappelé par les Héros non-Américains… dommage. Il aurait souhaité que cela se passe bien, entre eux.
Mais si ce n’est pas le cas, ça ne changera rien à cette mission.


« Enchanté. »

Après cette réplique de pure politesse, Ray retrouve le silence – d’abord, de surprise, quand un corbeau à proximité croasse d’une manière étrange ; ensuite, quand Daniel Crow reprend la parole, pour donner sa vision des choses et des actes à réaliser.
Bien. Au moins accepte-t-il la proposition de prendre le contrôle des opérations, c’est déjà ça.


« Je ne peux qu’être d’accord avec vous… tant sur les observations locales que sur le danger que représente ce phénomène. »

Il se tourne dans la direction visée par le Canadien, et acquiesce lentement tout en sortant d’une des multiples poches de sa veste rouge un petit appareil – un détecteur, faisant office de scanner.

« Je lance une analyse électronique de la zone… mais je doute que cela fonctionne, l’énergie White Lantern a tendance à dérégler entièrement tout type d’engin. Mais on peut essayer. »

Daniel Crow, qui l’écoute sûrement d’une oreille sûrement, a déjà décidé de s’enfoncer à l’intérieur du phénomène pour en connaître l’origine.
Soit. Une décision dangereuse, mais la seule qui vaille face à une telle énergie.


« Je vous suis. »

Palmer finit de calibrer quelques éléments de son appareil, puis le range dans une poche – et se lance à la suite de son camarade.
Cependant, il décide d’utiliser ses pouvoirs pour modifier sa masse, rapetisser et voler ; il prend une taille médium, globalement celle d’un avant-bras, et flotte aux côtés de Daniel Crow tout en essayant de reconnaître quelque chose autour de lui.
Sans grand résultat.

Les minutes s’écoulent, donc, alors que les deux métahumains s’enfoncent à l’intérieur de la zone concernée. Plus ils marchent, plus ils découvrent une flore ravagée, touchée, comme si elle avait été atteinte d’une maladie dégénérative depuis des années… ce qui n’est absolument pas le cas, bien sûr.
Il n’y a guère d’animaux, autour d’eux, et l’atmosphère elle-même qui les entoure devient… oppressante, désagréable. Etouffante.


« Est-ce que… »

Le scientifique se tourne vers son allié, et parle d’une voix inconsciemment basse, au regard de l’ambiance dangereuse du lieu.

« Est-ce que vous voyez quelque chose d’inhabituel, en plus de ce phénomène ? »

Mais, à peine a-t-il terminé sa phrase qu’une brume s’élève devant eux – âpre, puissante, quasiment solide. Le phénomène ne dure que quelques instants, car elle accouche bientôt de silhouettes qui s’avancent et se font voir…
… celles d’une troupe de Vikings fantomatiques, qui s’approchent l’air déterminé et violent.

« Et… en plus de revenants nordiques, bien sûr. »

Atom s’arrête et serre les poings, lévitant au-dessus du sol.
Cela ne sent pas bon, définitivement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Oct 2017 - 19:17
N'étant déjà pas d'une nature très loquace, je le suis encore moins depuis son arrivée. Il n'y a rien de personnel dans ma manière de faire ou de lui parler. Ou tout du moins, rien de conscient. Toutefois, et je ne peux le nier, il est le représentant de deux choses qui m'agacent le plus. Les USA et les Super-héros. Mon habitude de rester le plus silencieux possible doit contrevenir à ses habituels compagnons de missions. La bagarre, les explosions, les tirs de laser avec les yeux… Tout le toutim en soi. Non, j'observe, et je n'agis que si le besoin s'en fait ressentir. Ni plus, ni moins. Une fois encore, il démontre le fait que les gadgets sont l'adage de bon nombre d'eux. Quoi de mieux que ses sens pour observer et ressentir le monde ? L'être humain dans son ensemble a perdu cette manière de voir, de penser, d'être. Il n'entre désormais plus en communion avec la nature qui l'entoure, mais avec celle qu'il a créé de toutes pièces. Ce qui me paraît être un détecteur d'énergie – comme ceux utilisés par les services du COMFOSCAN – lui sera passablement inutile ici. Même sans cette énergie qu'il appelle "White Lantern", la forêt qui se trouve tout autour de nous est connue pour être le berceau d'apparitions magiques et autres joyeusetés dans le genre. Parfois, je me dis que si Plume-de-Serpent à choisi cet endroit pour ma formation ce n'est pas innocemment.

Le laissant avec sa technologie passablement inutile, et ma décision étant prise, je m'enfonce dans la nature qui se meurt un peu plus à chacun de mes pas. La source d'une telle puissance ne peut pas être fondamentalement bénéfique. En deçà du fait que, d'après le peu d'informations glanées, les White Lantern sont des êtres de Vie, et non de Mort. Et si, à la manière de certaines créatures nocturnes, ils ne peuvent vivrent qu'en se "nourrissant" de la Vie elle-même. Le Green, le Red, le Blue sont donc visés eux aussi. Indirectement peut-être pour ce dernier, certes, la faune aquatique se trouvant encore assez loin de notre point de rencontre, ne doit pas avoir encore de craintes. Ou tout du moins, pas dans le proche immédiat. Mes pas s'enfoncent dans la terre gelée. Mes bottes font craquer plusieurs brindilles sous mon poids et je m'aperçois que la nature, les feuilles, la plus petite branche semble gelée dans son évolution. La Vie elle-même me parait avoir quitté ce lieu. Des Ombres, des Ténèbres, et Lui… Voilà ce que je ressens alors qu'un épais brouillard tombe soudainement sur nous.

Il n'est pas encore temps pour moi d'user de mes pouvoirs, tout autant que je ne les utilise qu'assez peu pour "éclairer" mon chemin lorsqu'il y a du brouillard. Mes yeux étant assez bien habitués à ce genre de choses. Afin de lui signifier que je suis toujours près de lui, mon esprit flotte jusque Crow, resté en arrière. Tout aussi Mystique et magique soit-il, il reste un être doté de sentiments et d'un esprit aiguisé. Pourtant quelque chose lui avait fait peur, une chose qui ne tarderait pas à nous apparaître. J'ignorais encore quoi, mais les réponses à mes questions nous apparurent alors que, le super héros Américain ne vienne à me parler. Non, rien n'était étrange… Ironie quand tu nous tiens. La nature est endormie, un peu plus, et nous aurions trouvés des ronces, une sorcière qui se transformait en dragon et une belle endormie. Sauf qu'à défaut d'une belle blonde aux joues rouges… Nous avions désormais à faire face à une chose qui n'avait pas lieu d'être ici.

Navigateurs hors pair, pilleurs, combattants puissants et craints, ils furent connus durant des siècles par leurs Drakkars, ces bateaux puissants qui leur permirent de découvrir le nouveau monde bien avant Colomb. Eux, les Vikings. Soldats d'un autre monde qui s'avançaient vers nous, le regard sombre, le visage à demi caché par leurs casques de métal, l'arme au poing, le bouclier au bras… Vêtus de peaux de bêtes et de cuir, je doutais du fait que tout cela n'était qu'une mise en scène créée dans l'optique de nous faire peur, voir même de nous faire reculer. Un test ? Loin de là. L'énergie White Lantern était celle de la Vie, alors quoi de mieux que de faire revenir dans notre monde une armée de Vikings… La prochaine étape serait quoi ? Des dinosaures ? Des Reptiliens ? Je connaissais le Royaume des Ombres, celui de la Magie, de l'Occulte… Et maintenant, celui qui semblait provenir des Lantern…


- Avez-vous une brillante idée à suggérer ? Car je doute que mon arme de service ne soit d'une quelconque utilité face à eux…

J'aurais très bien pu faire appel aux ténèbres et au Red mais… Quelque chose m'intimais que le mieux était de l'éviter au maximum. Faire appel aux Ombres ici, alors que cette énergie de Vie semblait si proche… Ne devait guère être la meilleure idée qui soit.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1037
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Jeu 5 Oct 2017 - 11:34
Atom, à petite taille, demeure d’abord interdit et stupéfait par l’apparition devant lui et Daniel Crow.
Une troupe de vikings, qui semblent littéralement échappés d’un Passé violent et agressif, s’avance vers eux, le regard vide mais les bras bien armés. Cependant, son expérience et surtout ses réflexes le reprennent très vite – et il sort de sa léthargie, notamment pour se tourner vers son compagnon et répondre à son interrogation.


« Ha. »

Par instinct, il serre les poings et se prépare au combat.
Mais peut-être y a-t-il une autre voie.


« Je… n’ai aucune idée de ce qu’ils sont, je l’avoue. Mon premier réflexe serait de foncer dans le tas pour les frapper, mais… »

Il soupire, et se tourne directement vers Daniel.

« … je suis parfois lent à comprendre, mais la violence n’est pas toujours une solution. »

Ray esquisse un petit sourire triste et hausse les épaules.
Il sait, bien sûr, que ce réflexe est dicté autant par la crainte de voir des vikings fantomatiques approcher que par l’habitude prise et copiée auprès de ses camarades Héros – taper d’abord, interroger après. Cette technique a ses intérêts, ses avantages, mais trop souvent elle cause des difficultés et des incompréhensions…
Lui-même, d’ailleurs, en a trop souvent payé le prix – il a, après tout, été considéré mort à juste titre pour avoir foncé tête première dans le combat. Un mauvais choix, à l’époque, qu’il entend ne pas refaire… même si sa nouvelle idée n’est pas forcément moins dangereuse.


« Les combattre ne servirait à rien : nous ne savons pas s’ils sont agressifs, ou même s’ils peuvent être touchés. »

Lévitant toujours au-dessus du sol, il glisse un coup d’œil rapide vers les vikings, qui sont désormais à quelques mètres ; il va falloir se décider, et vite.

« Restez en arrière, pour me couvrir – je vais voir ce qu’ils sont, et ce qu’est la brume qui les entoure. »

Et, sans attendre la réaction de son camarade, Palmer se tourne directement vers la troupe de vikings qui sont presque sur eux.
Il active ses pouvoirs, manipule sa masse et vole directement… vers eux. Il ne lui faut qu’une poignée d’instants pour les rejoindre, et venir toucher l’un de ses guerriers – mais sans réussir.
Ils sont intangibles ; de véritables fantômes.


« Oh. »

Le micro-Héros se tourne vers Daniel, à quelques mètres, et hausse les épaules.
Définitivement étrange.


« Peut-être s’agit-il d’ill… »

Atom, néanmoins, ne peut aller au bout de sa phrase – car il est, soudain, attiré irrémédiablement vers la brume, happé par une force inconnue. Il tente de se débattre, d’utiliser ses pouvoirs pour accroître sa masse et résister à l’attraction ; en vain.
Incapable de résister, Ray disparaît dans la brume, alors que les vikings en viennent à passer autour de Daniel Crow… avec cette satanée brume qui approche, aussi, même s’il peut encore la fuir.

Palmer, lui, n’en a plus l’opportunité et atterrit directement dans ce phénomène, qui semble le transporter ailleurs…

… dans ce qui ressemble à une autre Dimension, ou à un autre plan d’existence, avec des dizaines d’ombres terrifiantes ! Le micro-Héros y atterrit brutalement, et relève la tête en grimaçant pour découvrir le phénomène.

« Oh bravo. »

Il est, définitivement, dans de beaux draps.

(HJ/ J’espère que ces rebondissements ne te gênent pas, n’hésite pas si besoin. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Ven 20 Oct 2017 - 16:49
Réflexe tout aussi désuet que stupide. Mais tellement représentatif de la manière de faire des Super-héros américains… Toutefois, à la différence des autres, lui n'avait pas mit en place cette stupide idée. Foncer dans le tas et parler après. A quoi bon si cela n'apportait rien de concret ? Ces êtres, tout aussi menaçants soient-ils, ne semblaient pas plus tangibles que Crow lorsque nous nous rendions dans le Royaume des Ombres. Sans compter qu'aucune vie ne paraissait tenir dans les environs. Lui et moi n'étions pas réellement des êtres doté de cette vie qui se devait de couler dans nos veines. J'ignorais pourquoi, mais quelque chose en lui m'apparaissait alors comme une once d'obscurité, ou plutôt – paradoxe ultime – de lumière obscure. Comme si, à sa manière, il éclairait la Mort par sa seule présence en ces lieux. Une fois de plus, il jugeait bon de se considérer comme le "gentil" dans cette histoire. Sans que je ne puisse lui faire part de mon refus, Atom me quitta et prit les devants. Si j'avais eu tort concernant leur tangibilité, il serait transformé en pâté pour chats ; la seule chose qui m'agaçait était le fait que si j'avais raison, je devrais l'expliquer à mes supérieurs et aux membres du Parlement Américain. Encore un nid à problèmes…

Décrochant l'attache de mon arme de service, je gardais une main sur cette dernière. Bien que je doutais toujours de son efficacité sur eux, j'ignorais surtout la manière dont la nature pouvait bien réagir face à l'utilisation des Ombres que je créais autour de moi. Que ce soit bénéfique ou non, je restais toutefois dans l'inquiétude. Atom avançait alors, et, comme je le pensais, les Vikings se trouvaient bel et bien totalement intangibles. De véritables fantômes qui, alors qu'à mon tour je m'avançais vers eux, ils me traversèrent. Un des leurs glissa à travers mon corps, et en dehors de cette sensation de froid et de malaise, ce fut ses sentiments qui me firent frémir. Non pas de la haine et de la colère, mais une tristesse presque palpable, des images de femmes et d'enfants brûlés vif dans des maisons de pierre et de chaume… Pillards sanguinaires peut-être… Mais pères de familles, guerriers, amis… Avant tout. Ces hommes, dont les visages ne signifiaient que haine et rage, gardaient au fond d'eux l'affliction de leurs derniers jours. Mais ce fut la brume qui les entourait qui me fit renaître là où jamais je n'aurais cru un jour retourner…

Enlaçant mon corps dans ses bras opaques, les ténèbres m'envahirent et je me relevais péniblement. Mon corps tout entier me paraissait lourd et mes muscles endoloris. Que pouvais-je encore faire face à Lui ? Il était partout, ou tout du moins, me le faisait-il croire. Car ce n'était pas de Lui dont il s'agissait, mais d'autre chose. Cela se trouvait être plus ancien, plus lointain aussi et surtout… Plus dangereux que tout ce que j'avais connu jusqu'à lors. Non loin de moi se trouvait le Super-héros. Impassible devant les Âmes Sombres, je m'approchais de lui et, d'un geste étrangement amical de ma part, posais une main sur son épaule. Je connaissais ces créatures. Ces âmes errantes. Les Anciens m'en avait fait voir un jour ; perdues dans les limbes, elles cherchaient en vain le chemin de la sortie. La plupart se trouvaient être dociles et inoffensives… La plupart seulement…


- Il serait plus judicieux d'éviter de faire du bruit. Si je ne me trompe pas, ces êtres de Ténèbres réagissent à l'oreille et à l'instinct…

Je me baissais, tâtant le sol à la recherche d'une pierre ou d'une chose que je pourrais jeter au loin… Au bout de quelques secondes, mes recherches furent fructueuses. Un cailloux, pas plus gros que la paume de ma main. Le jetant à bonne distance, je tentais d'attirer leur attention… Maintenant, il ne me restait plus qu'à les observer. Où pouvait donc bien nous mener ce chemin ? Cette histoire de "White Lantern", cette sensation d'être observé… Et si, sans que nous nous en rendions compte, nous n'étions rien d'autre que deux pièces d'un jeu savamment orchestré par quelqu'un ?
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1037
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor ; Tempest.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Lun 23 Oct 2017 - 14:16
L’atmosphère est étrange – étouffante.
Elle le met définitivement mal à l’aise, et l’oblige même à trembler. Son corps, ponctué de spasmes, réagit plutôt mal à cette arrivée dans ce qui semble être une autre Dimension… ou un autre plan d’existence ; quoi qu’il en soit, cela n’a rien de bon – et rien de rassurant.


« Ha. »

Toujours à petite taille, Atom se relève puis manipule sa masse. Il s’élève dans les airs, en luttant contre la gravité, et tente de poser les yeux sur tout ce qui l’entoure, sur les étranges ombres qui règnent dans cette ambiance pleine d’obscurité et de dangers.

« Bien vu. »

Daniel Crow, jusque-là dans une constante réserve, a pris sur lui et a franchi l’étrange et étroite frontière séparant le territoire du Canada à cet autre monde – et à rejoindre l’Américain, qui se tourne vers lui et esquisse un tout petit sourire, en le découvrant à ses côtés.

« Hem… merci d’avoir suivi. »

Palmer sent que l’autre ne le porte pas dans son coeur… il peut le comprendre, en soi, mais apprécie surtout que Daniel Crow aille de l’avant et mette en priorité la mission.
Tous deux veulent régler rapidement cette affaire – autant pour faire cesser le phénomène que pour se quitter, et quitter les lieux.


« Je n’ai aucune idée d’où nous sommes… et je doute que mes appareils puissent aider… »

Un coup d’œil rapide à ses engins d’analyse lui confirment qu’ils sont inopérants : certains sont bloqués, là où d’autres sont absolument dérangés, offrant des données incompréhensibles ou chaotiques.
Il soupire, puis s’avance un peu, en flottant toujours à taille minime.


« Est-ce que… est-ce que vous avez déjà en lien avec ce type de phénomène ? »

Ray est un homme de Science.
Mais ceci n’a absolument rien de scientifique.
Démuni, il se tourne vers Daniel.


« Est-ce que c’est déjà arr… »

Le micro-Héros est, hélas, interrompu dans sa phrase.
Car une onde de choc le projette en arrière, puis les propulse tous deux au sol.
Une terrible rafale de vent les agresse, en effet, et les gêne pendant de nombreuses secondes – avant que le phénomène ne s’achève, aussi brutalement et soudainement qu’il était apparu.


« Hughn. »

Atom grogne, tente de se relever.
Dans le choc, il a repris une taille normale – mais sent que tout son corps est douloureux, perclus de crampes.


« Mais qu’est-ce que… »

[color=cyan] « Assez. »[/b]

Une nouvelle onde de choc le projette au sol – mais elle dure moins longtemps.
En rouvrant les yeux, Ray peut alors découvrir qu’une forme approche d’eux… une petite forme.


« Vous avez pénétré un Lieu Saint, celui de la Résurrection. Vous n’en aviez pas le droit. Vous en serez châtiés. »

La forme s’arrête à quelques mètres, et affiche un air menaçant et terrible…
… mais surtout définitivement inhumain.

« Ainsi a parlé Krona ! »

Un étrange halo d’énergie entoure soudain le nouveau, sûrement prélude à une attaque… et Palmer ne peut rien faire, encore bloqué mais surtout touché par la douleur.
Cela s’annonce définitivement mal.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML] Canadian Mystery [Daniel Crow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Pennac, Daniel] Comme un roman
» Apicitou de Daniel Sebban
» un mystery sal chez pelintezer
» 2 Centimes DANIEL-Dupuis
» Présentation Daniel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-