[4ML] Les productions cinématographiques Marzena présentent: Mister Miracle, détective des mystères (PV Mister Miracle)

Inscription : 20/11/2016
Messages : 168
DC : Tsaritsa et Cir-El / Mia Kent
Localisations : New York
MessagePosté le: Mer 13 Sep - 15:43
Vous connaissez le film « Basil, détective privé »? Non? Pourtant c’est un classique, vous devriez le voir! Enfin bon, ce n’est pas grave, laissez-moi vous expliquer la référence. Une jeune femme (une jeune fille dans le film, une jeune fille souris de surcroit mais c’est un détail), chercher à trouver le plus grand détective privé de Londres pour retrouver son père. Mignon, non? Dans mon cas, une jeune femme cherche un détective spécialisé dans les trucs mystérieux pour trouver la raison pour laquelle elle ne peut plus se téléporter directement à la maison, qu’elle doit passer par une planète voisine pour ce faire. Si ça vous fait rigoler, pas moi. Un embargo localisé contre la Cinquième Dimension. On aura tout vu. Et mon père, notre leader, n’y est pour rien. Quant à ma mère, elle peut dire oui et vouloir dire non et personne n’en saura rien.

Je ne crains pas pour les miens. La Cinquième Dimension n’est pas en danger et très franchement, même si quelque chose venait à se produire… Je suis l’héritière directe de notre culture et comme j’ai le tempérament explosif de mon père et l’attitude calculatrice de ma mère, le premier à vouloir nous chercher des emmerdes va se rendre compte que je peux être très, très, très désagréable lorsque je suis contrariée. Non je pense plus pour un phénomène localisé, une mesure de protection contre une invasion, peut-être. Ce serait logique, en un sens. Tous ne sont pas stables au sein de la Cinquième Dimension. Pas méchants à proprement parler mais très certainement excentriques et trop curieux pour leur bien. Quand on peut manipuler la réalité à sa guise et annuler les gaffes qu’on a fait… Qui se prive d’expérimenter, dans ce cas? Spoiler alert : personne. Eh non.

Donc… Comme je peux encore me téléporter sur Terre puisque je ne cherche pas à rejoindre ma patrie, je pars de New York pour Ivy Town, bien décidée à éclaircir ce mystère et pour ce faire, allons chercher parmi les plus hautes autorités en matière d’investigation. Un type qui s’appelle Mister Miracle. C’est marrant, on dirait le nom d’un prestidigitateur plus que d’un enquêteur. Mesdames et messieurs, Mister Miracle va maintenant faire disparaitre sous vos yeux ébahis cet éléphant! Mais quoi, vous n’allez pas me tenir rigueur d’avoir un sens de l’humour développé! Et si oui, je vous dis zut! Tout simplement! Vous ne savez pas rigoler et ça, c’est vraiment très, très, très triste. Enfin bref. Me voilà devant le bâtiment où se trouve un expert pouvant m’aider avec ce curieux problème. Ma curiosité naturelle est piquée et pas qu’un peu. Loin de là.

J’entre et je me dirige vers ce qui semble être la réception et j’explique qui je suis et qui je viens voir. Bon, sortir du « Maggie Mxyztplk Gsptlsnz, fille de Mr. Mxyzptlk et sa femme, Miss Gsptlsnz, héritière de la Cinquième Dimensions », ce n’est pas un truc que je fais souvent mais parfois, pour donner du poids à sa requête, il faut sortir la grosse artillerie. Je ne suis pas là pour moi. Je suis là pour les miens. Pour essayer de comprendre ce qui se passe. Alors je vais prendre cette histoire avec sérieux… Et un grain d’humour car c’est plus fort que moi. Prenez bien note mesdames et messieurs : quelque part dans toute cette épopée, ma nature chaotique va ressortir et je fais jouer un tour à quelqu’un. La question, pour le moment, c’est encore de savoir qui. Pour l’instant, en tout cas, j’attends que Mister Miracle vienne me rencontrer. Il faut commencer par le commencement.


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6316
DC : Ch'al Andar - The Bat - Garth - The Atom
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Jeu 14 Sep - 13:48
Ivy Town est, à bien des égards, une ville anonyme des Etats-Unis d’Amérique : cité moyenne, ayant basée son évolution sur son Université, studieuse, avec peu de personnalités marquantes et peu de découvertes ; bien loin de l’ampleur des Metropolis, Gotham City ou même Central City, même via sa défense par des Héros qui n’attirent pas autant les foules et les attentions qu’un Homme d’Acier ou un Chevalier Noir.
Pourtant, en parallèle, Ivy Town est, paradoxalement, atypique – car elle dispose d’une Time Pool, un vortex débouchant sur le Temps lui-même ; car elle bénéficie d’un pont direct avec le Futur ; car elle supporte des drames terribles mieux que d’autres ; et car elle est désormais le siège d’une organisation longtemps discrète, mais qui s’est récemment fait connaître au grand jour.

A l’origine, les Challengers of the Unknown étaient un groupe improvisé, composé par le pilote Kyle Morgan dit Ace, le trompe-la-mort Matthew Ryan dit Red, le bourru Leslie Davis dit Rocky et le scientifique Walter Mark Haley dit Prof.
Tous quatre survécurent à un crash d’avion mystérieux, et décidèrent de tester leurs chances en s’enfonçant dans la recherche et l’exploration de l’inconnu, accompagnés par la jeune June Robbins. Ils affrontèrent de nombreux dangers et réussirent d’énormes défis, avant de se ranger peu à peu en fondant Challengerville, à proximité de leur base dans une montagne.
D’autres, néanmoins, prirent le relais : le designer Kenn Kawa, le chauffeur Clay Brody, la physicienne Brenda Ruskin et le pilote Marlon Corbet subirent un crash similaire, et se réunirent pour mener des aventures mystérieuses. Idem pour Zach Dyamond, Tessa Crowne, Rydell Starr, Kendra Harte et Holden Crosse, survivants d’une attaque terroriste quant à eux.

Trois groupes, trois générations proches de Challengers se firent donc connaître – avant de disparaître, peu à peu. Les membres ne moururent pas, mais la fougue de l’aventure se tassa et ils se retirèrent, sans jamais s’être vraiment rencontrés.
Jusque-là.
Jusqu’à ce que, quatre mois plus tôt, le groupe se fasse mondialement connaître en établissant un quartier-général à Ivy Town, et en annonçant que les Challengers étaient désormais une organisation opérant dans le monde entier, et gracieusement, pour aider quiconque a besoin d’aide – et rencontre un mystère.

Si, initialement, les réactions furent basées sur la surprise puis la moquerie, la présence et l’efficacité des Challs se sont rapidement fait connaître – et plus personne ne rit, maintenant.
Les Challs agissent partout et tout le temps pour aider quiconque est dans l’embarras et face à l’inconnu ; de préférer étrange et bizarre.
Les Challs sont donc une force de bien, positive – et menée par un Héros membre de la Justice League, mondialement connu pour ses tours d’évasion. Mister Miracle.

Celui que Maggie Marzena vient rencontrer aujourd’hui.
Celui qui justifie le déplacement de la jeune femme devant l’étonnant repaire des Challs.


Après avoir pénétré à l’intérieur du surprenant immeuble, Maggie se dirige vers la réception et annonce sa vue dans son style inimitable – ce qui ne provoque, en soi, que peu de réaction chez Betty, la standardiste.
Betty est une jeune femme de vingt-six ans, qui envisageait petite de devenir vétérinaire avant de devoir, l’âme brisée, comprendre que cette voie serait trop chère pour ses parents. Elle se dirigea donc vers une carrière de serveuse, ce qui provoqua la rencontre avec Josh, qui affecta à la fois positivement et négativement son existence. Positivement, Josh lui donna Andy, son petit garçon qui fait sa joie ; négativement, Josh lui donna aussi bien des coups, ce qui provoqua son départ et sa fuite.
Errant de ville en ville, Betty s’est finalement échouée à Gotham City, la ville de tous les vices… où elle s’adonna, pour quelques soirs, au commerce de son corps, en désespoir de cause ; cette période, terrible, fut néanmoins le creuset de son renouveau. En effet, elle y fut obligée, un soir, de se diriger dans les marais à proximité de la ville, localisation imposée par un client glauque ; là, elle fut le témoin du meurtre dudit client par un colosse concentré sur la terrible semaine qu’il semblait vivre, malgré sa naissance un lundi.
Betty faillit elle-même périr – avant qu’un éclair rouge, jaune et vert ne vienne parlementer avec ledit colosse, qui revint à de meilleures dispositions et laissa Betty partir. Elle ne fut néanmoins pas longtemps seule, car rattrapée par son sauveur… qui prit le temps de lui parler, de la laisser parler. Avant de lui proposer un poste ici, comme standardiste.

Betty, donc, accueille les nouveaux venus – et note, disciplinée, les éléments indiqués par Maggie. Reconnaissante envers son Héros, elle s’astreint un rythme parfait, pour être digne de ce poste.
Après avoir vérifié ses notes, tellement concentrée qu’elle n’y réfléchit même pas, Betty fait signe à la jeune femme de s’asseoir pour patienter… et transmet, immédiatement, les éléments à la Cellule de Crise.
La réponse ne se fait pas attendre – car, à peine quatre minutes et vingt-deux secondes après avoir fini de parler, Maggie voit apparaître devant elle quelqu’un.

« Bonjour Mademoiselle Mxy… ah, désolé. Mademoiselle, si vous acceptez cette simplicité. »

Un homme, grand, charmant et roux lui fait face dans une combinaison pourpre…
… ce qui peut toujours faire son effet. Il offre un sourire idéal en lui proposant son bras.

« Red Ryan, Mademoiselle. Betty m’a indiqué que vous souhaitez voir le Boss… mais je peux peut-être vous aider, avant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 20/11/2016
Messages : 168
DC : Tsaritsa et Cir-El / Mia Kent
Localisations : New York
MessagePosté le: Jeu 14 Sep - 16:28
Alors? Sommes-nous rendus dans « les douze travaux d’Astérix », dans la maison des fous? Je demande à parler à Mister Miracle à la réceptionniste et on m’envoie une autre personne. Et si je parle à ce Red Ryan, qui va-t-on m’envoyer ensuite? Je ne suis pas ici pour rigoler. Quelque chose d’extrêmement anormal s’est produit, quelque chose qui dans la théorie ne devrait pas être possible et je saute dans des cerceaux plutôt que de me pencher sur le problème avec l’aide d’experts de cette dimension. C’est que la moutarde va commencer à me monter au nez et je… Et rien, en fait. Vous avez vraiment cru à ce que je suis en train de raconter? HA HA HA! Mais non je plaisante! Oui, la situation est inquiétante. Mais pas dramatique. Après tout, je dois juste quitter la Terre pour rentrer chez moi. Ce n’est pas la fin du monde.

Alors donc, comme je suis gentille et sympathique, je vais collaborer. Donnons suffisamment de détails pour satisfaire ce subordonné et ensuite je pourrai parler à Mister Miracle. J’ai donné un peu de détails à la réceptionniste, moyennement de détails à Red Ryan et donc, en toute logique, un tas de détails au patron de cette organisation. Comme ça, tout le monde est content. Enfin. Tout le monde sauf ceux qui sont contents qu’on ne puisse plus se téléporter directement sur Terre, nous, êtres de la Cinquième Dimension. En un sens je peux comprendre les réticences de certains. Tous ne sont pas… Comment dire… Aussi stables ou sains d’esprit que moi, pour donner une mesure étalon. Ça peut faire peur, surtout avec les pouvoirs dont disposent les miens. En fait si nos positions étaient inversées, moi aussi, je suppose, je serais inquiète. Eh oui. Bref.


« Maggie M. fera parfaitement l’affaire. Marzena, s’il faut donner un nom de famille plus simple. Pour donner plus de détails qu’à la réceptionniste que voilà, il semblerait que nous, soit mon peuple, avons un problème de téléportation, de notre Dimension à la Terre. Considérant la nature particulière du problème, à commencer par son impossibilité théorique… Je suis venue voir un expert en mystères. »

Maintenant que c’est dit, peut-être, je dis bien peut-être qu’on va m’amener voir Mister Miracle. Ce problème se doit d’être pris en charge et je ne compte pas trop attendre, en fait. Nous avons aidé à reconstruire Metropolis. Oolong Island. Plusieurs des miens veulent revenir sur Terre et aider. Il y a au quotidien des villes touchées par des catastrophes. Des actes terroristes. De la négligence humaine. Je ne dis pas que tous les miens sont généreux et altruistes. Simplement, mon initiative a mis en branle… Quelque chose. Un intérêt soudain pour cette planète et les gens de cette dimension. C’est la moindre des choses alors que de tenter de concrétiser ce qui a été commencé. Je donne quelques détails supplémentaires à Red Ryan, juste pour être sûr, notamment sur le fait que de notre côté de dimension, aucune anomalie n’est à déclarer.

J’ajoute que d’après nos analyses préliminaires, l’anomalie se concentre uniquement mais alors uniquement sur Terre. Le reste du système solaire? Pas de problème. Il faudrait essayer avec la lune mais dans la théorie, il ne devrait pas y avoir d’anicroche. Après il faudrait tester mais si nous faisons tout nous-même, à quoi bon consulter les spécialistes locaux? Je sens que sans aide de la troisième dimension, nous allons passer à côté de quelque chose. Pensez-y : nous, êtres de la Cinquième Dimension, vivons avec peu de limitations. Ce qui nous apparait comme trivial peut vouloir dire beaucoup pour vous. C’est trop cool, en fait, c’est comme un crossover de série télé, deux dimensions qui travaillent ensemble sur le même problème. Tout dans mon attitude suggère l’ouverture et l’excitation de s’attaquer à un mystère. J’adore ce genre de trucs, c’est plus fort que moi!


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6316
DC : Ch'al Andar - The Bat - Garth - The Atom
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Ven 15 Sep - 13:45
Alors que la jeune femme venue de la Cinquième Dimension explique, une nouvelle fois, mais de manière un peu plus importante ici, l’objet de ses difficultés et de sa venue ici, Red Ryan acquiesce, calmement.
Il est posé, fixe, ses yeux pétillants figés sur Maggie. Si son charme est fort connu et régulièrement à l’origine de nombreuses conquêtes de sa part, il ne l’utilise pas ici, néanmoins ; il est pleinement concentré sur l’exposé ainsi proposé, et son esprit tente de faire des liens avec ce qu’il connaît… et, surtout, ce qu’il ne connaît pas.

« Ah. »

Lentement, sa main gantée se lève et glisse dans ses cheveux couleur citrouille. Il laisse son regard figé sur la jeune femme, avant de pousser un léger soupir… puis d’esquisser un petit sourire complexe.

« Vous faites bien de venir ici, Mademoiselle M, et de solliciter le Boss. Betty m’a appelé car, trop souvent, la popularité du Boss amène des gens et des cas dont il n’a pas forcément à s’occuper… non pas que ça le désintéresse, mais plutôt que nos agents peuvent gérer sans son intervention. Ce n’est cependant pas le cas ici. »

Son sourire demeure, alors qu’il se tourne sur le côté et fait signe à la standardiste d’activer quelque chose.
La jeune femme acquiesce, appuie sur un bouton que le duo ne peut voir – et une porte, à proximité, s’ouvre dans un mur qui ne possédait pas, jusque-là, d’ouverture.

« Je vous emmène. Si vous voulez bien me suivre… »

Red Ryan précède Maggie, la menant directement dans un petit couloir, qui débouche sur une douzaine de marches métalliques ; tout l’ensemble, d’ailleurs, est en métal et relativement froid. Ils arrivent sur une porte, en fer, qu’ils ouvrent pour arriver…
Dans une sorte de gare futuriste et pleinement impressionnante.


Plusieurs dizaines de techniciens, vêtus soit de combinaisons similaires à celle du guide de Maggie, soit d’uniformes blancs, vont et viennent partout pour organiser ce qui semble être de nombreux transports, dans le cadre d’un réseau souterrain de navigation d’apparence futuriste…
Evidemment, pour une échappée de la Cinquième Dimension, cela ne choque sûrement pas, et impressionne vraisemblablement peu ; néanmoins, pour tout Humain typique, une telle vision ne peut que stupéfaire, et Red Ryan attend quelques secondes que l’effet passe – si ledit effet a lieu, bien sûr.

« Un transporteur va nous mener directement au Boss. »

Une nouvelle fois, le Chall précède Maggie, directement dans un des wagons autonomes. Ils s’y installent, avant qu’il ne parte rapidement – à une vitesse hallucinante, filant sur des rails issus d’une imagination débordante.
Red Ryan, d’ailleurs, n’a même pas le temps d’évoquer ce système car ils arrivent très vite à destination… mais il tente, malgré tout, de divertir la jeune femme.

« Le Boss a construit en quelques mois ce réseau, en se basant sur des éléments issus de sa propre technologie. J’avoue que c’est plus Prof qui a suivi, mais il me semble que tout est lié par les Boîtes-Mères, et… ha, mais nous y sommes. »

Red Ryan se lève, ouvre la porte et laisse passer Maggie qui débouche… directement dans un intérieur, dans un bureau à l’apparence bien chargée.
Véritable capharnaüm, la pièce impressionne tant elle dispose d’une multitude d’éléments qui attirent l’œil, créent l’excitation et sollicitent la curiosité. Cependant, fait étonnant, au milieu de ces dizaines de documents, bibelots et engins, on ne trouve… aucun élément personnel. Aucune photographie. Aucun aspect individuel.

« Ha, le Boss devrait pourtant être l… »

« Veuillez excuser mon retard. »

Une voix, chaude et rassurante, se fait entendre sur leur flanc gauche.

« Betty m’a averti de votre venue, mais j’ai voulu finaliser une étude avant de vous accueillir. »

En se tournant, l’étonnant duo peut alors, d’abord, être aveuglé par une forte lumière issue d’une porte ouverte, lumière rapidement couverte par une forme…
… celle de Mister Miracle, dont le masque sensible reproduit fidèlement le sourire sincère.

« Bonjour, Red. Bienvenue, Mademoiselle Mxyztplk Gsptlsnz. J’ai ouï dire que les allées et venues entre ce monde et la Cinquième Dimension étaient rendues plus difficiles… quel dommage, Zrfff peut être un endroit charmant, qu’il convient de visiter au moins une fois dans son existence. J’en parlais encore à Yz, le Thunderbolt, pas plus tard qu’hier.
Je serais ravi de vous aider, selon les éléments que vous avez pu relever. Je serais ravi de pouvoir revoir Gwsp et Bat-Mite. »


Scott Free, calme, croise les bras et s’assoit pour partie sur un coin d’un bureau à proximité.
Passée sa logorrhée verbale, révélant qu’il connaît plus le foyer de Maggie que la majorité de ceux qu’elle a rencontré jusque-là, il se tait – et attend. Avide de pouvoir affronter un nouveau mystère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 20/11/2016
Messages : 168
DC : Tsaritsa et Cir-El / Mia Kent
Localisations : New York
MessagePosté le: Ven 15 Sep - 16:49
Étant naturellement curieuse, je regarde partout et mon envie de fouiner est grande pendant la courte visite de ces installations au demeurant futuriste. Oh quoi. Je viens de la Cinquième Dimension, c’est vrai. Mais je suis aussi naturellement curieuse. Une des plus grandes curieuses de mon peuple même et j’en suis fière! Je trouve ça super intéressant en tout cas. Esthétiquement parlant, technologiquement parlant, tout ça. J’aime les gens créatifs. Imaginatifs. Il n’y a rien de plus fascinant que ce qu’on peut sortir de notre tête et rendre réel. Les civilisations humaines sont remplies d’exemples captivants. Toutes ces inventions qui leur ont permis de dépasser leurs propres limites… C’est si inspirant d’observer des espèces ne disposant pas d’un pouvoir comme le mien! Et je dis ça en tout respect de leurs capacités d’adaptation.

Mais je pense que ce qui me surprend le plus, c’est le bureau de Mister Miracle. L’absence d’éléments personnels ne me touche en rien. Moi-même, dans mon domicile « terrien », je n’ai rien qui indique quelque chose de personnel. Le bâtiment est à moi, les meubles également mais la décoration fait plus… Catalogue de meubles que vraiment une initiative personnelle. Ma bulle dimensionnelle, par contre, c’est complètement autre chose! Là toute ma créativité et mes envies artistiques s’expriment. Et puis du reste, il est vraiment cool ce bureau. Ce chaos contrôlé est du plus bel effet d’ailleurs. Ça donne envie de toucher à tout! Et vous me connaissez, je vais vouloir tout voir, tout lire, tout examiner… Donc mauvaise idée. Très mauvaise idée. Je risque de déclencher quelque chose par accident qui n’aurait pas dû être déclenché. Vous oubliez qui je suis…

Et tiens, je suis sauvée par le gong. Ou plutôt par le propriétaire des lieux qui débarque pratiquement avec un flash de lumière. Mouais. Pas impressionnée. Pour un meilleur effet, il faut aussi le son. Son et lumière. La musique, c’est bien. La photographie aussi. Mais le cinéma, qui les unis tous les deux, c’est mieux. Après bon, peut-être est-ce même accidentel. Je veux dire, à moi de disposer d’un ego surdimensionné, où serait le besoin d’une telle entrée en scène? J’ai fait mes devoirs, je n’ai pas juste choisi un nom au hasard avant de me pointer ici. En tout cas c’est sympa qu’il en sache plus sur ma dimension que le commun des mortels. Je dois toujours tout expliquer, autrement, à la longue ça devient pénible. Et je suis contente : sa prononciation de mon nom est presque parfaite. Il ne s’est pas étranglé en essayant de le dire ou s’est foulé la langue.


« Trop cool! Enfin quelqu’un qui connait son sujet! On va faire du super travail ensemble alors! Et si tu connais une partie des miens, tant mieux. Je ne sais pas ce que tu as observé de ton côté mais nous, on s’est rendu compte du problème peut après avoir terminé notre gros projet de réparation. Tu sais, Metropolis, Oolong Island, tout ça… Ce qui est vraiment, vraiment curieux c’est le timing, tu comprends?

Nous avons des raisons de croire que quelqu’un ou quelque chose veut nous empêcher de venir aider la Terre en cas de pépin majeur. La position de la Cinquième Dimension a toujours été la neutralité mais il semblerait que notre initiative altruiste a défait un certain ordre établi duquel nous n’avions pas connaissance. Ce qui est encore plus curieux c’est que Brainiac et Darkseid ont pu causer dévastation sans subir cette anomalie.

Nous avons théorisé qu’il est possible qu’un des nôtres ait commis un acte de haute trahison et qu’il soit derrière tout ceci. Comme les lois de la troisième dimension peuvent être supplantées par celles de la Cinquième Dimension… C’est une hypothèse aussi probable que dérangeante. Le qui est plus perturbant que le pourquoi. Mais je parle, je parle… De ton côté, qu’est-ce que tu as remarqué qui sorte de l’ordinaire? »


Mais Maggie, tu tutoies Mister Miracle! Et alors? Je tutoie tout le monde. Je n’ai jamais vouvoyé qui que ce soit et je ne vais pas commencer à le faire aujourd’hui. Le vouvoiement c’est tellement impersonnel. Le tutoiement exprime un degré de confiance et de « je suis confortable de te parler parce que tu es quelqu’un de sympa ». Enfin, la plupart du temps c’est ce que ça veut dire. Ceux qui me connaissent, de nom ou de réputation, savent que je suis comme ça. Et pour être franche, je n’ai pas rencontré grand monde qui soit offusqué de la chose. À ce qu’il parait, j’ai une binette trop sympathique pour qu’on m’en veule. Et puis bon, il a l’air ouvert d’esprit, Mister Miracle. Je doute qu’il le prenne mal. Qui est contre l’esprit de camaraderie de toute façon? Le respect prend bien des formes et moi, c’est avec une attitude ouverte et un sourire.


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6316
DC : Ch'al Andar - The Bat - Garth - The Atom
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 16 Sep - 21:43
Mister Miracle demeure silencieux durant tout l'exposé de Maggie.
Calme, posé, immobile, figé comme une statue, il reste les bras croisés, son regard fixé sur la jeune femme. Son esprit analyse chaque élément, chaque pièce du puzzle qu'elle lui offre ; sa concentration est extrême, et sa détermination fait de même.

"Je vois."

Lentement, son attention se fixe sur Red Ryan. Sa voix, calme mais autoritaire, s'élève encore, en direction cette fois-ci de l'aventurier.

"J'aurais besoin de ma navette."

"Bien reçu. Départ programmé ?"

"Dès que possible."

"Enregistré, Boss. Je m'en occupe."

Un signe de tête à Mister Miracle, un autre à leur invitée, et Red Ryan se précipite à l'extérieur du bureau - même si le Néo-Dieu tente de le rattraper, en levant sa main et en essayant de l'interpeller.

"Red, encore une fois, je ne suis pas ton B... bah, trop tard."

Il se retourne vers Maggie, sourit et secoue les épaules de dépit.

"Pardon, j'ai préféré gérer l'urgence en premier. J'ai bien tout enregistré, Miss Mxyztplk Gsptlsnz, et j'ai conscience de l'étrangeté du problème. J'ai suivi, de loin, l'arrivée de vos compatriotes sur ce monde pour reconstruire Metropolis et Oolong Island - un acte noble, honorable, et fort appréciable vu la situation de ce monde."

Le Néo-Dieu se lève, et montre des bras tendus l'ampleur des écrans réunis dans son bureau.

"Via les systèmes hérités de ma technologie, je tente de suivre l'ensemble des phénomènes extraordinaires qui surviennent dans ce monde... et si je me suis rendu compte que, malgré toute ma bonne volonté, je ne peux pas tout suivre, tout apprendre, tout empêcher.
Sauf pour les gros événements, bien sûr - comme l'impossibilité du transport entre la 5e Dimension et ce monde."


Scott Free esquisse un petit sourire, puis s'approche pour s'emparer d'un clavier d'ordinateur, ranimer un écran en veille, et montrer à Maggie divers graphiques qui montent des courbes sans contrôle, totalement chaotiques.

"J'ai identifié une forme de... barrière, dont l'origine m'est encore inconnue, ainsi que la nature. J'ai conscience de la spécificité de votre peuple, Miss Mxyztplk Gsptlsnz, et je sais que je n'ai pas une connaissance complète de votre nature - mais vous êtes, quand même, proches de la Magie de ce monde. Or, si cette barrière a une part mystique... ce n'est pas sa seule spécificité, et mes capteurs n'ont pas encore tout trouvé. Ce qui me gêne, me frustre, et me titille."

Il se retourne, et plonge son regard dans celui de Maggie.
Le Néo-Dieu a bien noté le tutoiement - mais choisit de conserver le vouvoiement. Lui non plus ne vient pas de ce monde, lui aussi a eu des difficultés à comprendre les moeurs de l'Humanité... mais il y est parvenu, et tient à cette forme de respect un peu bourgeois mais doux à ses oreilles. Un peu de distance, légitime, ne fait pas de mal à celui qui a tant souffert, ces derniers mois, et a besoin de se couper des émotions pour moins se peiner.

"Je vous propose de nous rendre directement au contact de cette barrière, Miss Mxyztplk Gsptlsnz, pour découvrir ce qu'elle est - et comment la faire tomber. Et, pour cela, nous utiliserons mon vaisseau, qui peut passer outre les défenses de cette barrière, qui empêchent les téléportations."

Mister Miracle appuie sur un bouton, un autre écran s'allume et montre l'appareil qu'il évoque...
... une fusée d'un style ancien, vintage, dont il a copié le principe et les designs d'un de ses auteurs préférés.

"Le voyage devrait être rapide... et la navette devrait être prête. Si vous l'êtes aussi, nous pouvons bientôt décoller..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 20/11/2016
Messages : 168
DC : Tsaritsa et Cir-El / Mia Kent
Localisations : New York
MessagePosté le: Dim 17 Sep - 0:59
« Oh allez, appelles moi Maggie, ce sera plus simple. Et si c’est effectivement un truc magique, c’est encore plus curieux. Est-ce que d’autres peuples, d’autres espèces se retrouvent privés de voyage directe vers leur plan respectif? Parce que peut-être qu’on regarde un problème bien plus vaste et que nous avons remarqué la chose en premier. Nous n’avons pas considéré la question sous cet angle… »

Une explication magique aurait en effet beaucoup de sens. Technologiquement parlant, il serait impossible de dissimuler efficacement quelque chose d’aussi gros. Ce n’est pas un truc de la taille d’un dé à coudre qui va réussir à générer un tel champ. Bon, il faudrait que je regarde dans mon petit carnet des « gens ayant une dent contre la Cinquième Dimension » et que j’essaie de déduire un suspect potentiel. Après bon hein, des gens jaloux ou juste mal intentionnés, il y en a plus en ce monde qu’on pourrait le croire. Peut-être est-ce un « nouveau joueur » sur l’échiquier ou alors quelque chose d’obscur et de méconnu. Dans un cas comme dans l’autre, la ligne de la Cinquième Dimension est très claire : nous ne sommes pas inquiets. Nous sommes curieux. Nous ne prendrons part à aucune offensive d’aucun type. Point final.

Nous, êtres de la Cinquième Dimension, n’aimons pas nous battre par définition. Certains individus, certains spécimens, oui. Il y a des exceptions partout, de toute façon. Comme je l’ai souvent dis, nous sommes plus curieux que méchants, du coup c’est notre nature espiègle et chaotique qui choque. Après, une piste un peu plus tangible bien que possiblement erronée est une bien meilleure chose que pas de piste du tout. Si Mister Miracle n’est pas embêté par le fait de mener l’enquête avec moi, tant mieux. Je suis qui je suis et contrairement à d’autres, je ne fais pas d’efforts particuliers pour m’adapter aux autres. Pourquoi se forcer à être ce que nous ne sommes pas? Bon là, c’est vrai, tout d’un coup et sans prévenir me voilà en version féminine de Dick Tracy, le chapeau, l’imper et tout mais c’est uniquement pour la thématique globale. Détective Maggie, au rapport!

Maintenant pour ce qui est de la navette qu’on me présente. Bof. Très, très bof. Autant le graphique précédent était fort intéressant, autant le choix esthétique de cet appareil me laisse de marbre. Ça manque de… Wow. Tu regardes cet engin, ce n’est pas un truc qui impose le respect ou qui attire le regard de la bonne façon. Ce n’est pas assez science-fiction quoi! Après, ce n’est pas ma navette (ça ressemble plus à une fusée mais bon : il a dit navette) et j’aurais pu simplement me téléporter à proximité de la barrière mais ça semble lui faire tellement plaisir… Je serais bien impolie de le priver de son petit plaisir. Il a l’air sympa le mec. Je n’ai pas vraiment de raison d’être désagréable. Je vais dire comme disait Wander « un étranger est un ami que tu n’as pas encore rencontré ». Enfin, il dit plus souvent « un ennemi est simplement un ami qu’on ne s’est pas encore fait »…

Mais je suis convaincue qu’il a dit cette réplique au moins une fois. J’hoche donc la tête avec enthousiasme et s’il faut se mettre en route, je me mets en route et s’il faut boucler sa ceinture, je bouclerai ma ceinture! Bah quoi, l’imprudence ne mène à rien de bon que je sache. J’en sais quelque chose, je suis une farceuse professionnelle… Et je ne prétends pas toujours faire les meilleurs choix non plus. Après tout, quand on y pense, s’il fallait constamment faire la bonne chose, une bonne partie des problèmes, dont celui qui m’intéresse actuellement, n’auraient pas lui d’être. Voilà la réalité des choses, mesdames et messieurs. Tiens ça me fait vaguement penser à une autre enquête que j’ai menée par le passé, avec John Constantine… Je me retrouve plus impliquée dans les affaires de cette planète que je ne l’aurais cru un jour possible. Quant à savoir si c’est une bonne chose ou non…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6316
DC : Ch'al Andar - The Bat - Garth - The Atom
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 18 Sep - 12:54
Mister Miracle esquisse un sourire sincère quand la jeune femme lui propose d’utiliser directement son prénom pour échanger.

« Merci. »

Son expression, parfaitement reproduite par son masque sensible, deviant néanmoins légèrement moins joyeuse quand il réplique réellement à la proposition.

« Mais je préfère Miss Mxyztplk Gsptlsnz. Je suis plutôt old school, comme diraient certains, et j’apprécie une légitime distance entre mes clients et moi-même. »

Nulle insulte, nulle agressivité ne doivent être ressenties ici.
Il s’agit tout simplement d’un processus de défense, de protection de la part du Néo-Dieu, qui a tant perdu et souffert récemment qu’il ne peut plus se projeter autant envers les autres ; mieux vaut, donc, se renfermer, et éviter toute socialisation excessive.

« Quant au reste… non, à priori, aucun autre peuple ne semble atteint par une telle difficulté. Mon propre système de téléportation n’est pas gêné, les autres modèles non plus… après, je ne suis guère proche du milieu Magique sur Terre.
J’ai bien quelques liens avec le Détective Chimp, qui fit partie du Shadowpact, mais cela s’arrête là. Si les Magiciens ont des difficultés de transport, je n’en ai rien entendu – mais il s’agit, après tout, d’une caste plutôt secrète et renfermée, comme tu le sais. »


Scott Free passe lentement sa main gantée sur son masque, et esquisse une petite grimace en réfléchissant quelques instants.

« Hum… ça vaut quand même le coup de demander. Bonne idée, Miss Mxyztplk Gsptlsnz. »

Il se replonge dans son clavier, tape sur quelques touches, et envoie directement à Bobo, le chimpanzé intelligent versé dans la Magie – et constamment en lien avec sa boîte électronique.

« Nous devrions avoir la réponse pendant le voyage. Si vous voulez bien me suivre… »

Un sourire d’invitation, et le nouveau leader des Challengers of the Unknown guide rapidement Maggie en dehors de son bureau.
Tous deux reprennent le module de transport rapide, et se dirigent en quelques minutes dans la zone d’envol. Là, ils pénètrent directement dans la navette préparée à leur attention par les agents des Challs, s’installent – et se lancent.

« Hum… je n’aime pas copier, mais je crois qu’une certaine déclaration pourrait être indiquée, en l’espèce. »

Son sourire s’agrandit, comme un enfant, alors qu’il appuie sur les boutons de décollage – et hurle, à pleins poumons, quelques mots porteurs.

« VERS L’INFINI… ET AU-DELA !!! »

La fusée décolle, donc.
Et les deux métahumains quittent le quartier-général d’Ivy Town – pour pénétrer directement la zone entre les Dimensions !

**
*
**

Le voyage est rapide, mais étrange.
Mister Miracle est initialement pleinement absorbé par la conduite de la fusée, et ne se préoccupe guère de la jeune femme à ses côtés. Le trajet les mène d’abord dans l’atmosphère terrestre, puis dans l’Espace… puis ailleurs.
Grâce aux propriétés de la navette, ils se déplacent entre les Dimensions et filent directement dans la Plaie
… la zone entourant les Dimensions et permettant le passage entre elles.

« Hum. »

Le Néo-Dieu finalise quelques réglages, avant de se tourner vers son invitée, en souriant.

« Nous approchons. »

Le passage dans la Plaie est relativement court, tous deux débouchent rapidement ailleurs…
… dans la zone où devrait se trouver le bouclier empêchant le transport entre le monde humain et la 5e Dimension.

« Nous devrions arriver dans quelques minutes à la zone concernée, pour découvrir la forme de cette défense ou de ce blocage.
En attendant… comment ressentez-vous cette impossibilité de vous déplacer ? Y a-t-il un phénomène physique, une gêne, une absence ? »


Scott Free lance le pilote automatique, et se tourne vers Maggie – curieux et attentif.
Comme toujours, face à un mystère qu’il entend résoudre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 20/11/2016
Messages : 168
DC : Tsaritsa et Cir-El / Mia Kent
Localisations : New York
MessagePosté le: Lun 18 Sep - 14:40
À chacun son truc, je dirais. S’il est plus confortable d’utiliser un titre plus formel, qu’il le fasse. Franchement, je sais que je peux être capricieuse par nature mais je ne suis jamais offusquée (et ne serai probablement jamais offusquée) par quelqu’un préférant utiliser mon nom à mon prénom. Je peux comprendre une éthique professionnelle de sa part, plus encore, je respecte ça. Il y a une raison pour laquelle je ne fais pas ce qu’il fait. Cela demande un sérieux et un détachement face à l’autre que je doute de pouvoir avoir. Je n’ai pas de problème à reconnaitre mes propres limites et je sais apprécier un professionnel compétent quand j’en rencontre un. Petit détail qui me fait sourire : une petite fente dans le masque de détachement de Mister Miracle. Il a dit et je cite : mais il s’agit, après tout, d’une caste plutôt secrète et renfermée, comme tu le sais.

Notez l’usage du tutoiement bien involontaire de sa part car il repasse immédiatement au vouvoiement par la suite. Ses conclusions préliminaires, en tout cas, me rendent encore plus curieuse. Ainsi, les sociétés axées sur la science ne semblent pas subir le même type de problématiques, encore que la plupart de ces espèces n’ont pas leur planète dans une autre dimension. Je le note malgré tout parce qu’effectivement, si le problème est magique, j’aurais dû consulter un spécialiste de cette branche. Je vais envoyer un texto à John Constantine, tiens, on a bien travaillé ensemble au carnaval démoniaque et je suis sûr que si je lui promets une quantité appréciable de cigarettes et d’alcools de qualité, il va accepter. À chacun ses contacts dans le monde magique. Quand je vous disais que Mister Miracle connaissait son affaire. Il sait aller plus loin que ses propres limites.

Évidemment, tout ce processus de réflexion se fait pendant que nous évoluons vers la navette et si je ne suis pas forcément des plus bavardes, je reste alerte à ce qui se passe, répondant avec un hochement de tête, un sourire ou des phrases courtes quand des explications détaillées ne sont pas requises. Moi aussi je suis concentrée et en train de réfléchir au problème. Je rigole même un peu quand il cite histoire de jouets ou plutôt quand il beugle une citation de ce film bien connu et j’en profite pour renchérir avec une citation de Star Wars : « I have a bad feeling abou this » ou si vous préférez, j’ai un mauvais pressentiment. C’est un classique! Tant mieux si toute cette histoire va s’avérer amusante. Je déteste le tragique, ce qui est triste ou encore négatif. La vie, c’est fait pour sourire, pour s’amuser! Je suis tiré de ma rêverie par une question pertinente.


« Ce qu’on ressent… Rien, en fait. C’est comme se retrouver face à une porte barrée, en fait. Tu mets la clé, tu tournes la clé, ça ne fonctionne pas, tu réessaies deux ou trois fois et tu te rends compte que la serrure a été changée. Aucun mal ou malaise, aucun ressenti négatif, oppressant ou autre. Après, peut-être est-ce parce que nous ne sommes pas forcément affectés de la même façon par les choses. »

La comparaison ne vient pas de moi en fait, c’est mon père qui l’a fait et j’ai trouvé ça rigolo. C’est parfaitement à propos car même là, en essayant à nouveau de me téléporter directement, je ne ressens rien d’hostile ou de désagréable. C’est juste comme ça. Et c’est tant mieux je suppose car s’il y avait eu des effets néfastes… Certains d’entre nous montent facilement aux créneaux et je redoute de savoir ce qu’ils auraient été en mesure de faire, tenant la Terre pour responsable de leurs malheurs. Enfin bon, la plupart des miens ne viennent pas souvent sur cette planète pour ne pas dire jamais. Ceux qui sont affectés par ce problème se comptent probablement sur les doigts de deux mains. Nous avons des univers, des lignes temporelles, des dimensions et un tas d’autres trucs que nous pouvons explorer. Je suis allé voir Mister Miracle parce que je suis une grande curieuse, certainement pas parce que c’est une urgence cataclysmique…


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6316
DC : Ch'al Andar - The Bat - Garth - The Atom
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Hier à 14:00
Mister Miracle acquiesce lentement aux paroles de Maggie. Il enregistre tous les éléments qu’elle peut lui rapporter, il intègre ces indices au grand plan général qu’il tente de mettre en place par rapport à la situation ; à ce jour, ils n’ont pas encore beaucoup d’indices, mais il ne doute pas que cela viendra – et que cela viendra vite.
Bientôt, il pourra trouver la raison de tout cela, et il pourra s’intéresser aux moyens pour mettre fin à ce blocage ; et bientôt, aussi, il pourra reprendre ses visites de la 5e Dimension, même s’il doit bien avouer qu’il s’agit d’une zone dans laquelle il est peu à l’aise.

« Je vois. »

A vrai dire, pas tant que ça, mais Scott Free ne dispose pas d’une capacité naturelle de téléportation : il est dépendant des Tunnels-Boum, la technologie mise en place jadis par Metron pour faciliter les déplacements des Néo-Dieux.
Il ne peut donc pleinement comprendre le blocage ressenti par la jeune femme – mais il peut l’imaginer, et tirer des conclusions dessus.

« Il est également vrai que votre peuple dispose de spécificités qui le séparent, par principe, des Humains mais aussi des autres races magiques. Vous êtes originaux parmi l’originalité, bravo. »

Il esquisse un petit sourire, sincère.
Au fil de ses voyages dans l’Univers, il n’a jamais cessé d’être impressionné et émerveillé par la diversité des lieux, des planètes, des civilisations et des êtres vivants qu’il pouvait croiser ; la 5e Dimension fait clairement partie de ses rencontres les plus surprenantes et, même s’il n’en fait pas sa destination favorite, il ne peut s’empêcher d’admirer la folie créatrice de la Nature, qui a à un jour procédé à la création de sa population.

« Ha, je crois que nous recevons quelque chose… »

Une communication, en effet, est en passe d’être transmise à la fusée. Mister Miracle appuie sur quelques boutons pour l’accepter, un écran s’allume…
… et révèle le visage du Détective Chimp, allié et ami du propriétaire du présent vaisseau.

« Hello, Scott. Va bien ? »

« Salut, Bobo. Et bien… un mystère étrange, un voyage dans l’inconnu, une bonne compagnie, une aventure en perspective… je vais mieux que bien, comme tu l’imagines. »

« Je vois ça. J’ai bien eu ton message, j’ai activé quelques sources… on n’a rien, vieux. Les téléporteurs mystiques ne semblent empêchés en rien, et ne sont gênés en rien. S’il y a quelque chose, ça n’est pas évoqué, et on n’en parle pas à l’Oblivion Bar… »

« Hum. »

Scott Free écoute avec attention son camarade, et se frotte le menton dans un geste habituel de réflexion. Ses sourcils se froncent par réflexe – il n’aime pas ça.

« Merci, Bobo. Tiens-moi au courant si tu trouves autre chose. »

« Pas d’prob'. A plus ! »

La communication s’achève, et le Néo-Dieu ne tarde pas à se tourner vers sa passagère.

« Et bien, il semble que vous soyez directement vis… »

BANG

Un bruit lourd coupe Scott Free dans son élan.
Quelque chose vient d’impacter la fusée – quelque chose de gros, et quelque chose de dangereux à n’en pas douter !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 20/11/2016
Messages : 168
DC : Tsaritsa et Cir-El / Mia Kent
Localisations : New York
MessagePosté le: Hier à 17:33
Alors là c’est plus fort que moi. J’éclate de rire. C’est cristallin, mélodieux même. Il m’a bien amusé là. Vous êtes originaux parmi l’originalité, bravo. Ah ça c’est bien trop vrai. Nous sommes spéciaux et c’est ce qui fait notre force. C’est ce qui fait toute la beauté de la chose. Je ne vois pas mon peuple autrement que comme une bande de joyeux marginaux. L’espièglerie, la camaraderie, ce goût pour l’aventure, l’exploration et la découverte, c’est tout à fait nous ça. Et ça va continuer encore longtemps d’ailleurs parce que franchement, vous nous voyez devenir sérieux et froids, distants, exempts d’émotions? Ah d’accord, certes, ma mère est un cas à part mais ma mère a tout un historique qui justifie la chose. Dans l’ensemble, nous sommes une bande de joyeux dingues. Qui pourrait nous en vouloir, cela n’a aucun sens… Non. Aucun.

J’ajoute par-dessus le marché que si les espèces technologiques ne sont pas touchées c’est que ce qui nous gêne en ce moment est très sélectif. Pourquoi et dans quel but, mystère. J’ai hâte d’entendre la réponse de l’ami spécialiste de la magie de Mister Miracle qui pourra sans doute nous éclairer davantage sur… Ah mais quand on parle du loup… En fait là c’est plus un chimpanzé qui nous parle mais… Bref, le principal concerné par nos questions magiques offre une réponse qui fait que pendant un moment, je suis la fière propriétaire d’un mono sourcil. Ai-je bien entendu? Nous sommes les seuls affectés par cette restriction visiblement sortit de nulle part? Mais bon sang, qui avons-nous pu froisser au point de se voir imposer cette contrainte ridicule? J’ai beau me torturer les méninges, je ne vois pas qui ou quoi. Surtout qu’en plus nous avons été sages…

Enfin. Aussi sage que quelqu’un de la Cinquième Dimension puisse être. Nous n’avons fait aucun mauvais coup pendant l’effort de reconstruction et ces quatre derniers mois, à part moi, aucun membre de la Cinquième Dimension n’est venu ici à part moi. Vous savez, le temps que les choses se tassent, comme on dit. Et si quelqu’un est venu de chez nous à ici, il n’a causé aucun chaos. Papa le saurait sinon, en tant que notre leader bien aimé. Ce sera quand même toujours papa pour moi. Est-ce que c’est vraiment parce que nous avons aidé à reconstruire Metropolis et Oolong Island? Parce que sans déconner, pourquoi une sentence aussi démesurée pour un coup de main offert en toute bonne foi? Nous n’avons tué personne ni demandé quoi que ce soit en échange et je ne vois pas en quoi aider est un crime ou même quelque chose qui dérange surtout que je sais que…

Ah bah une chance que j’étais assise quand même! C’est quoi ça? Pour frapper une astronef en vol et ce sans que les détecteurs n’avertissent de quoi que ce soit, il faut que ce soit balèze, quand même. Malchance pour Mister Miracle : je ne me bats pas. Je ne blesse ni ne tue. Certes, depuis… L’incident, on va dire, je sens en moi un désir de poser des gestes plus agressifs pour triompher des obstacles mais jusqu’à présent, je réussi à gérer malgré tout. Je ne compte pas piétiner des années de valeurs assidument cultivés pour une nature impulsive et violente. Raven désapprouverait très fortement d’ailleurs. Et je suis convaincue que Libby serait déçue aussi. Je ne veux pas décevoir les gens. Enfin. Disons plus précisément que je n’aime pas décevoir les gens à qui je tiens. Pour en revenir à la présente situation, là, il va falloir être prudente et rester concentrée.


« Précision rapide : je ne blesse pas et je ne tue pas. Tu veux un bouclier, pas de problème. Que je te soigne, c’est tout bon. Je fais la cuisine et le ménage si tu veux. Je peux distraire l’ennemi. Mais taper dessus, c’est ta pleine et entière responsabilité. Je ne sais pas c’est quoi ta doctrine de combat mais j’espère que toi tu sais y faire sinon on est mal foutus, il n’y a pas trente-six façons de la dire, pas vrai? »


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6316
DC : Ch'al Andar - The Bat - Garth - The Atom
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Aujourd'hui à 9:49
Mister Miracle sourit de bon cœur quand son mot d’esprit provoque un éclat de rire chez Maggie ; il apprécie de pouvoir contenter et toucher ceux qui l’entourent, et préfère provoquer une telle expression joyeuse que l’inquiétude ou la gravité.
Trop souvent, ces derniers temps, ces dernières semaines, ces derniers mois, il a été confronté à la Mort, à l’horreur, au désespoir et à l’abandon ; trop souvent, il a dû faire souffrir autrui, toucher dans les zones les plus terribles de leurs âmes, et les abandonner après avoir mal fait – même s’il avait tenté de faire au mieux.
Il est donc satisfait de la voir ainsi… même si les rebondissements de leur aventure semblent désormais lancés, car quelque chose a heurté la fusée, alors que cette Dimension ne devrait connaître aucune autre âme qui vive qu’eux – et ceux responsables du blocage de l’accès au monde de la jeune femme.

« Ha. »

Il vérifie plusieurs éléments du tableau de bord, lance quelques analyses de la navette pour être sûr qu’elle n’a rien de grave – et, heureusement, c’est le cas.
La structure n’a pas été endommagée, et ils pourront reprendre leur route… une fois qu’ils auront identifié celui ou celle qui les a touchés.
Cependant, alors que le Néo-Dieu envisage divers scénarios, Maggie se lance dans une déclaration à cœur ouvert – qu’il entend bien, et qui provoque un sourire sincère mais surtout amusé sur son visage, que son masque sensible reproduit fidèlement.

« Je vois. »

Il se lève, après avoir détaché sa ceinture, et quitte le poste de commande pour s’approcher du couloir de l’appareil, et donc d’une porte de sortie.

« J’apprécie une telle honnêteté, Miss Mxyztplk Gsptlsnz. Elle est rare, mais bienvenue. Cependant… »

Scott Free appuie sur quelques boutons, avant de se tourner une nouvelle fois vers elle, toujours amusé.

« … je suis au regret de vous informer que je suis pacifiste et non-violent par nature et destination. Si, comme tout membre de ma race, j’ai des dispositions à la violence et au combat, j’ai fait le choix de les taire et de chercher constamment une solution d’apaisement et de dialogue. »

La porte s’ouvre, et il hausse les épaules en lui lançant un dernier regard.

« Voyons comment nos nouveaux camarades apprécieront nos positions ! »

Et, sans prévenir, il se projette en avant – vers l’extérieur.
Dehors.

Mister Miracle débouche dans cette autre Dimension, ayant été informé au préalable qu’il pourrait y respirer grâce aux scanners de la fusée ; surprenant, mais il est après tout dans un monde du mystère et de la magie, où les règles sont faites pour être violées.
Cet élément, néanmoins, disparaît très vite de son esprit – quand son regard se pose sur l’entité qui a touché la fusée.

« Oh. »

Une forte expression de surprise glisse sur son visage quand il aperçoit et reconnaît cet inopportun.

« Bonjour. »

« Salut, Scotty. »

Flottant dans cette Dimension, Mister Miracle fait face à son interlocuteur…
… le Space Cabby, le Taxi de l’Espace, bien au chaud dans son habitacle !

« Je ne pensais pas que tu avais étendu tes courses à l’extra-dimensionnel, mon vieux. »

« J’aime pas ça, mais… on r’fuse jamais une course bien payée. »

« Et puis-je te demander qui te l’a payée, vieil ami ? »

« Ouaip. Tu peux. »

Scott Free sourit. Le Space Cabby est quelqu’un de bien, mais qui conserve les clichés de sa profession.

« Qui est-ce, donc ? Qui t’a demandé de le mener ici ? »

« Tim Hunter. »

Mister Miracle est surprise – une nouvelle fois.
Il n’est pas sûr de continuer à apprécier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 20/11/2016
Messages : 168
DC : Tsaritsa et Cir-El / Mia Kent
Localisations : New York
MessagePosté le: Aujourd'hui à 16:04
Donc… On est foutus, en fait. Parce que si moi je ne me bats pas, Mister Miracle ne se bat pas, que ce vaisseau ne semble pas doté d’une volonté propre et qu’on rencontre quelque chose de belliqueux responsable de cette barrière… C’est clair que ça va mal finir! Je veux trouver une solution à ce problème et pour ce faire il va falloir nécessairement se débarrasser de ce qui bloque ou trouver un moyen de le contourner. Du coup, quiconque a installé cette chose ne l’a pas fait par bonté d’âme ou avec de nobles intentions. Ce qui nous ramène à la question de si on se fait attaquer, comment allons-nous riposter? Se défendre, aucun problème, ça je sais faire. Il n’y même pas à s’en faire ou à discuter sur ce point. Négocier, dans la théorie, c’est bien. Ça dépend encore de ce que votre interlocuteur en face demande en échange. C’est logique, quoi.

Après, bon, il ne semble pas inquiet outre mesure et il semblerait que le vaisseau ne soit pas réellement amoché. Parfait alors. Je ne suis pas un droïde de type astromech comme dans Star Wars moi alors faire des réparations sur la coque pendant qu’on se fait tirer dessus, je vais passer mon tour. Rajouter un bouclier protecteur semble plus dans mes cordes, en fait. Et je ne quitterai pas l’intérieur de ce vaisseau pour aller me jeter dans l’espace pour découvrir qui nous en veut. Ce n’est pas par couardise, c’est par logique : si je refuse de poser des actions offensives, vous pensez vraiment que c’est intelligent que d’aller se placer au-devant du danger? Cet appareil dispose d’un système de communications : qu’on s’en serve! Vous n’avez jamais vu Star Trek? Quand donc Kirk ou Picard sortent du vaisseau pour aller discuter dans l’espace avec un vaisseau inconnu!

Que faire en attendant que Mister Miracle revienne? Excellente question. Comme il dirige l’enquête, c’est lui qui va me briefer au fur et à mesure. Il doit bien y avoir un hublot, un espace transparent donnant sur l’extérieur qui va me permettre de voir le vaisseau ennemi ou pire, la créature qui nous a attaqué. Je me demande quel genre de danger est là, dehors, défendant cette barrière avec férocité. La curiosité l’emporte sur la prudence et… Attendez c’est une blague? Ce qui nous a attaqué ou percuté c’est… Un taxi de l’espace? CHAUFFARD! Non mais tu as appris à conduire où espèce de menace sur… Euh… Propulseurs? Quand on ne sait pas respecter le code de la route… Spatiale… On reste chez soi! Enfin Miracle arrête de perdre du temps, appelle la police spatiale et fait embarquer ce chauffard! Je suppose qu’on paie ces gens avec nos taxes… Spatiales…

Attendez voir, est-ce que je paie ce genre de taxes? Ah non, c’est vrai, je suis ici illégalement. Changement de plan. Miracle, n’appelle pas la police de l’espace, je ne veux pas me faire embarquer! Et de toute façon, c’est super suspect toute cette histoire. Un taxi de l’espace qui débarque par hasard là où on va inspecter une barrière empêchant le passage entre la Terre et ma dimension. Ah bah oui, les chances statistiques frisent le cent pourcent, c’est évident! Je ne sais pas ce qu’il fait ici ni ce qu’il transporte mais je suis super méfiante. Ça ne peut être rien de bon. Qui croit encore aux coïncidences? Pas moi en tout cas. Rien n’arrive jamais par hasard. Certainement pas autour d’une mauvaise surprise comme cette stupide barrière qui ne contribue à rien de positif si ce n’est de me donner envie de faire des choses désagréables à la personne responsable de tout ceci!


"Tu as dit: quand les cochons voleront. Ils volent maintenant. Alors paie."

 Fiche RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 

[4ML] Les productions cinématographiques Marzena présentent: Mister Miracle, détective des mystères (PV Mister Miracle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Collection] Films et Romans/Beaux Romans Cinématographiques
» [Débat] Les adaptations cinématographiques : Consécration ou Sacrilège?
» top 10 des saga au cinéma
» Adaptations cinématographiques... Qu'en pensez-vous ?
» Match Point de Woody Allen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town-