[4ML] Justice League Rebirth [JL]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 17/01/2017
Messages : 502
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 13:53
Etats-Unis d'Amérique... le Maryland.
Opal City.
Centre d'architecture baroque. Coeur de l'art et de la culture divergente. Foyer d'une population dense et hétéroclite... foyer des Starmen, longtemps.



Mais plus maintenant.
La ville ne dispose plus de la lignée des Knight pour la protéger - mais d'autres forces, plus obscures, veillent. Opal City est donc sûre, et éloignée de la super-criminalité ; elle est apaisée, plus sereine, plus posée que ses consoeurs que sont Metropolis ou Gotham City.
Sauf aujourd'hui.

Aujourd'hui, une alerte générale a été lancée... comme exercice, selon les autorités. En cas d'attaque globale. En cas de conflit généralisé. En cas d'événement similaire à l'attaque de Brainiac ou à la révolte contre Waller. Les récents événements ont marqué les collectivités, et si Gateway City a fait sécession de l'Amérique, Opal City préfère se préparer au pire. Apparemment.

L'exercice est lancé, donc.
La ville est évacuée. Les rues se vident. Les maisons se referment, sans habitant... ou presque. Comme toujours, il y a de la résistance - ou des distraits.
Arthur, notamment. Arthur est un étudiant en architecture de 23 ans. Arthur s'ennuie. Arthur doit s'occuper de Percy et Justinia, son neveu et sa nièce, confiés par des parents en voyage. Arthur préférait être avec sa copine, Gwen, partie depuis deux jours à une fête en plein désert. Arthur passe son temps sur ses jeux vidéos, et limite au maximum les contacts avec les deux gamins de dix et douze ans.
Arthur n'écoute pas les alertes de Percy sur les rappels constants des autorités. Il ne répond pas à Justinia quand elle le supplie d'appeler leurs parents. Il ne sort pas de sa chambre, qu'il occupe quand il vient chez sa soeur... du moins, jusqu'à ce qu'un bruit de fin du monde se fasse entendre. Comme si une bombe venait d'être lâchée.
Alors, Arthur sort de la pièce. Alors, il cherche son neveu et sa nièce. Alors, il parcourt la maison et découvre...

... un monstre. Rentré par un trou dans le mur.
Un monstre, qui le frappe et le projette vers le haut - vers le premier étage, vient l'escalier. Arthur file, et chute à ce premier niveau, aux côtés de la bibliothèque donnant sur le vide.
Arthur s'écrase. Arthur est blessé. Arthur n'a rien compris... et Arthur s'enfonce dans l'inconscience.


**
*
**

L'Espace - vide et sans âme. Dangereux. Triste. Solitaire.
Ils attendent, depuis des mois. Ils attendent, un signe, un ordre, une instruction - et rien ne vient.
Le Maître a disparu. Le Maître ne vient plus. Le Maître les a abandonnés... et ils attendent, alors.
Jusqu'au signal. Jusqu'à l'appel. Jusqu'à l'information transmise à leurs combinaisons, révélant une communication - vers eux, depuis ailleurs. Depuis une planète obscure, mais que les plus anciens connaissent. La Terre.
Le signal vient de la Terre. Ils iront donc sur Terre.


**
*
**

Le monstre soulève Percy, qui a voulu protéger sa soeur. Justinia hurle. Les meubles sont brisés, le monstre beugle.
Et Arthur rouvre les yeux.

Accompagnement musical:
 
Arthur ne pourra jamais décrire ce qu'il s'est passé à cet instant précis - pourquoi et comment il s'est relevé, malgré les douleurs ; pourquoi et comment il s'est redressé et a serré les poings ; mais il l'a fait. Il s'est remis debout, s'est approché du vide... et il a vu.
Percy, Justinia. Son neveu, sa nièce. Sa famille, son sang. Ses proches. Les enfants de sa soeur... qui l'a aidé, l'a élevé plus que leur mère. A toujours été là pour lui. A toujours veillé sur lui. Lui a toujours fait confiance, malgré les échecs, les déceptions, les trahisons d'un gamin égocentrique.
Percy, Justinia. Menacés par un monstre. Quelque chose se brise en lui quand il les aperçoit ainsi - et l'enfant disparaît quand l'homme émerge.
Arthur ne saura jamais comment il a fait - mais il l'a fait. Le monstre a étonnamment lâché Percy, son attention concentrée sur... quelque chose. Une ombre, n'importe quoi ; mais Arthur s'en fiche.
Arthur pousse la bibliothèque donnant sur le vide - elle tombe. Sur le monstre.
La bibliothèque se brise, le verre se casse... et pénètre la chair, le crâne du monstre ; il meurt.

Arthur descend, alors. Il découvre, d'un oeil extérieur, que son bras est ensanglanté, que son torse est rempli d'échardes ; les doigts de sa main droite craquent douloureusement. Mais ce n'est pas grave.
Il récupère Percy et Justinia, et sort.
La maison de sa soeur est sur les hauteurs d'Opal City - une vue parfaite sur la ville, mais une seule route vers l'extérieur, qui passe par le centre-ville. Une vue parfaite, oui... qui permet de tout voir.
Et notamment l'horreur du nuage qui s'abat sur Opal City.



Arthur serre dans ses mains celles de Percy et Justinia.
Il a peur - ils ont peur.
Mais il ne se fige pas. Il ne s'écroule pas. Il file vers le parking - et ordonne aux enfants de monter dans la voiture de son beau-frère.
Fuir... vite. Maintenant. Les sauver, quoi qu'il en coûte.


**
*
**

Le signal a été suivi, mais fut source de déception.
Ils ont cru retrouver ici le Maître - ils ont été déçus. Le Maître n'est pas là, ses proches non plus.
Ils ont débattu, hurlé, se sont affrontés... avant de décider. Attaquer. Attaquer la source du signal. Attaquer ce monde. Faire ce pour quoi ils sont créés.
Détruire. Briser. Anéantir. Conquérir.
Pour Darkseid.


**
*
**

Arthur roule. Difficilement, car sa main le fait souffrir, mais il continue.
La voiture file sur l'unique route menant des hauteurs à la ville, évitant... les monstres. De plus en plus nombreux. De plus en plus fous.
Il n'y a personne - personne sauf eux, et quelques trop rares imbéciles qui n'ont pas non plus suivi l'alerte ou l'exercice. Prévue ou non, l'expérience des autorités d'Opal City est pertinente et maligne... mais pas lui.
Arthur n'a pas écouté, pas suivi les ordres. Arthur risque de le payer - et les petits aussi, ce qui le rend fou.
Il roule, encore. Il roule aussi vite qu'il peut, mais des monstres le suivent. Des monstres volent derrière lui. Des monstres vont le rattraper, mais...

... non. Une traînée rouge, aveuglante, repousse les monstres - et passe juste à côté de la voiture, qui en tremble mais reste sur la route.
Arthur ne regarde pas et ne s'y attarde pas. Il accélère.
Pour s'en sortir.


**
*
**

Il y a peu.
A Central City, un homme bon mais constamment en retard est rentré chez lui, usé par une journée fatigante mais satisfait d'avoir pu aider autrui ; aider, quoi qu'il arrive, quoi qu'il en coûte, son mantra.
En poussant la porte de chez lui, l'homme bon a découvert... quelqu'un. Un opposé, un homme sombre et rongé par une perte similaire à la sienne, mais dont l'autre ne s'est jamais relevé ; ils sont amis, pourtant.
L'homme sombre a demandé de l'aide à l'homme bon - pour un projet. Une résurrection. Un retour, celui d'une idée, dont le monde a terriblement besoin.
Et l'homme a dit oui... vite. Comme d'habitude.


**
*
**

Arthur roule, accélère comme un dément.
Les monstres sont partout. Les monstres s'en prennent à tout. Les monstres ont déjà arraché la porte du coffre. Percy et Justinia hurlent, terrifiés, mais Arthur serre les dents.
Il continue. Il ne s'arrêtera pas. Il n'a pas le droit.
Mais alors qu'il débouche sur un axe principal d'Opal City, il découvre... autre chose. Une autre menace. Un autre monstre.

Mais si ce dernier fonce sur la voiture - il la dépasse, et bloque les créatures de cauchemar qui poursuivaient Arthur et les siens.
Ils approchent du pont, celui qui sépare Opal City de l'autoroute et donc de la survie... ils y sont presque. Mais alors qu'il file vers ce rêve, Arthur voit quelque chose. Quelqu'un.
Une femme attaquée par des monstres. Il l'entrevoit du coin de l'oeil, mais la voiture va trop vite.
Ils sont déjà loin. Elle est déjà seule face aux monstres.


**
*
**

Il y a peu.
Un voyageur étranger usé, un chasseur brisé, a été retrouvé... par l'homme sombre. Malgré ses tours, malgré ses pièges, le survivant a été repéré - mais a initialement refusé l'offre de l'homme sombre, qui a dû insister. Rappeler leur histoire, l'Histoire ; en appeler aux responsabilités. A la dignité. A l'honneur.
Le chasseur a accepté, alors. Parce qu'il n'a pas le choix. Parce qu'il ne peut plus se voir comme ça.
Parce que ce monde a besoin d'être protégé - et qu'il peut encore l'aider, malgré tout.


**
*
**

Les pneus de la voiture crissent, quand Arthur effectue un demi-tour brutal. Il ordonne à Percy de tenir sa soeur, alors que tous les occupants sont bousculés par le mouvement. Le moteur hurle quand il accélère ; il n'en tient pas compte.
Accompagnement musical:
 
Il revient en arrière, il tourne - et fonce vers les monstres qui attaquent l'innocente, folle d'être restée malgré les alertes ; comme lui. Une âme-sœur de stupidité. Ca n'est pas une raison pour la laisser mourir.
Arthur ne pense pas... il agit. Et fonce.
Il écrase les monstres - mais le poids et la force de ces derniers le bloquent. La voiture se soulève face à cette masse, les enfants crient et il se voit déjà écrasé par la carcasse qui se retourne... mais non.
La voiture se bloque, dans les airs - car quelqu'un la tient.

La voiture est reposée. Les monstres sont expulsés. La femme rentre dans le véhicule - quelqu'un les pousse pour les renvoyer à bon port.
Percy et Justinia ne disent rien... mais, dans le rétroviseur, Arthur les voit. Le voit en eux.
L'espoir.
Il accélère encore.


**
*
**

Il y a peu.
Dans une Ville de Demain, un garçon de chair et d'acier rentre dans une zone sûre, discrète, une rue méconnue et oubliée... une rue qui l'accueille, ce qui est rare ; car cette rue est sélective et n'accepte pas tout le monde. Le garçon s'y sent chez lui, et peut s'y détendre - délaisser le poids de cette cape, de ce symbole, de cette lignée.
Il y trouve quelqu'un - l'homme sombre.
Qui se présente. Qui le présente. Et lui rappelle que cette cape, ce symbole, cette lignée vont avec des responsabilités... et une participation à quelque chose qui demande tellement, et les dépasse ; mais offre tant aux autres.
Le garçon acquiesce. Le garçon le rejoint.
Il sait qu'il ne pouvait en être autrement.


**
*
**

Arthur fonce. Il approche du pont... mais découvre que celui-ci est endommagé ; ils pourraient ne pas passer, même s'il n'y a pas d'alternative possible.
Arthur accélère, donc. Il serre les dents, et espère. Il voit, bien sûr, les monstres qui émergent des eaux et se préparent à bondir. Il sent, évidemment, qu'ils seront bientôt sur lui - et qu'il ne pourra rien contre eux.
Mais l'espoir est revenu - et entretenu.
Les monstres émergent des eaux, oui ; mais ils ne sont pas les seuls, et sont rapidement fauchés par... une présence. Une aura. Une puissance.

Royales.
Arthur l'entrevoit, donc, et accélère. Il file sur le pont, priant pour qu'il tienne - pour qu'ils tiennent.


**
*
**

Il y a peu.
Un roi rongé par la culpabilité s'est réfugié dans un village perdu, pour aider des pêcheurs affamés ; aider, protéger, nourrir, revenir aux valeurs simples - et recommencer.
L'homme sombre l'a retrouvé. L'homme sombre l'a provoqué, par une pique sur ses capacités. Mais l'homme sombre, surtout, lui a rappelé ses fondamentaux... l'autre est un roi, cela implique de subir et d'encaisser. L'autre est aussi un Héros, cela implique d'aller de l'avant et de continuer. Et l'autre est indispensable, cela implique de se reprendre.
Et l'autre a compris - s'est repris. Et l'a rejoint.
Car c'est ce que font les rois et les Héros.


**
*
**

Arthur est sur le pont - mais le pont s'écroule, fragilisé par les monstres.
Il va tomber. Ils vont tomber.
Arthur jette un oeil sur la femme terrorisée, puis sur les petits... il aurait voulu réussir. Plus faire. Mieux faire. Bien faire.
Mais Arthur découvre qu'il le pourra encore - car si le pont tremble, il ne s'écroule pas. Il tient.

Renforcé. Amélioré. Par une énergie verte, créée par une fée d'émeraude qui prend le temps de lui adresser, dans ce chaos dément, un signe rassurant.
Arthur ne répond pas - mais il apprécie. Et accélère.
La fin est proche ; la liberté aussi.


**
*
**

Il y a peu.
Une princesse verte a visité l'homme sombre dans sa tanière, sur sa demande. Ils ont parlé. Ils ont échangé. Il s'est excusé. Il s'est confié, à celle qui, par ses actes et ses valeurs, symbolisent l'initiative qu'il veut relancer. Il lui a demandé de l'aide, pour la rebâtir.
Elle lui a dit que la période récente a fait croire que l'âge des Héros était révolu, que trop avait été fait ; il a répliqué que cet âge devait revenir, et que pas assez avait été réalisé par eux.
Elle a réfléchi. Elle a acquiescé. Et elle a accepté.
Car elle n'est pas de ceux qui renoncent.


**
*
**

La voiture roule sur l'autoroute. Elle s'approche des checkpoints, des zones contrôlées et surveillées par l'Armée ; ils y sont presque.
Mais presque, c'est encore trop.
Un monstre est accroché à la voiture. Un monstre approche de Percy et Justinia. Un monstre va les briser, et briser tout espoir en Arthur qui a tant tenté pour les sauver...
Mais Percy montre quelque chose, dans le ciel. Justinia le voit, et rappelle que c'est ça... ça qui est apparu dans la maison, ça qui a fait peur au monstre, chez eux, avant qu'Arthur ne l'écrase. Ca qui fait maintenant peur à ce monstre, qui se fige.
Et Arthur le voit.

La chose s'écrase sur le monstre et le repousse, libérant la voiture... qui rejoint le checkpoint.
Qui se sauve. Qui les sauve.
Et Arthur, alors, sourit - mais pas seulement parce qu'ils sont saufs, pas seulement parce qu'il a réussi.
Parce qu'il sait, maintenant. Les monstres sont horribles, destructeurs et font peur ; mais quelque chose les terrorise. Quelque chose qui intervient pour les sauver. Quelque chose qui les protège.
Et quelque chose ne va pas laisser Opal City tomber, aujourd'hui.


**
*
**

Il y a peu.
L'homme sombre a visité un repaire dans une montagne, jadis abandonné et repris par une partie de ses proches, qui ont décidé de poursuivre leur lutte pour la justice en dehors de leur pays, qui les repoussait ; ils ont été exceptionnels, protégeant le monde entier par de multiples exploits.
L'homme sombre n'y a pas participé - mais sait que cette lutte doit reprendre ; chez eux.
Mais, en parcourant ce repaire, il a trouvé la trace d'une machine... d'une boîte, merveilleuse, confiée et offerte par un artiste de l'évasion. Cachée à Opal City, où il l'a retrouvée - où il l'a touchée.
Et il a eu... une vision. Celle d'un avenir sombre. Celle d'une attaque, désespérée. Celle d'une invasion, abominable. Apocalyptique.
L'homme sombre a compris, alors. La boîte lançait un signal - et des monstres y répondraient.
Il devait s'y préparer. Il devait les préparer.


**
*
**

"Situation ?"

"Les civils ont été évacués. L'excuse de l'exercice a fonctionné pour les trois-quarts de la ville - le reste vient d'être géré. L'A.R.G.U.S. nous autorise à agir, ils sont là en soutien. Opal City est vide, hormis les Parademons qui viennent de l'envahir."

Le Batman se redresse, écrasant de sa botte le crâne du Parademon inconscient. A ses côtés, un jeune Héros mi-homme, mi-robot, mais pleinement généreux, apparaît dans un bang sonique - les Tunnels-Boum fonctionnent encore, heureusement.

"Bien. Nous allons pouvoir commencer."

Les autres arrivent, les rejoignent.
Flash. Martian Manhunter. Superman. Aquaman. Jade.


Accompagnement musical:
 

"Allons sauver notre monde."

La Justice League.
Qui avance vers l'ennemi, déterminée et invincible.
La légende revit.


(HJ/ Après cette longue introduction, qui j'espère vous aura plu pour vous mettre dans le bain, bienvenue dans cette relance de la Justice League ! Smile Vous connaissez maintenant le système, vous avez jusqu'au mercredi 25 septembre 2017 pour poster.
Opal City est vide, seule demeure une gigantesque armée de Parademons, attirés ici en l'absence de Darkseid par la MotherBox confiée par Mister Miracle à la J.L.I., et cachée à Opal City. La mission est simple : stoppez-les, quoi qu'il en coûte ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 15:40
Aquaman était il y à peu un homme totalement brisé, cette histoire avec que qu'il à fait sur l'île des amazones ainsi que son éxile forcé n'ont pas vraiment aidé. Déjà bien marqué par le départ de la femme de sa vie s'en était trop, une dernière bataille aux côté d'un allié qui ne l'as jamais laissé tomber, Batman. Afin d'aider son fils Arthur avait accepté de venir combattre, car il savait que cet homme serais également venu l'aidé en cas de besoin, c'est ce que font des héros, non c'est ce que font des amis. La bataille fût bien compliquée mais gagnée, Waller ainsi que Strange sont actuellement emprisonné dans un endroit tenu secret. Tout allait pouvoir redevenir calme, c'est ce qui permis à Arthur de recrée une paix entre le monde de la surface et Atlantis. Une fois cette tâche faite il donnait ces directives et annonçait un long voyage durant le quel il alternerais entre son royaume et une petite ville côtière.


Cette petite ville perdue dans le froid et le nord, où la nourriture terrestre à du mal à survire forçant ainsi les habitant à s'aventuré en mer. Cependant, même si la mer est riche en espèces ces gens sont vraiment mal placé, à son arrivé sur l'île aucun de ces humains ne le prenait pour un monstre sortit de l'océan. Arthur avait décider d'aider cette population, grâce à ces pouvoirs il attirait beaucoup de poisson dans la baie pour les chalutier. Quand une tempête avait lieu, il calmait les éléments offrant ainsi une forte abondance de proie ainsi qu'un temps clément aux pêcheurs. Ces gens ne méritaient pas resté ainsi pauvre toutes leur vies, de temps à autre quelques petite pièces d'or atlantes s'échouaient sur leur rivage pour leur offrir de quoi rebâtir une île et des bateaux dignes de ce nom.


Cette activité ne lui déplaisait pas, mais il avait conscience que tout ce qu'il faisait était simplement pour se racheter une conduite au fond de lui. Non pas par pur générosité mais bien comme une rédemption, bien sur beaucoup d'autres petites archipelles dans ce genre en auraient besoin. Seulement il fallait bien commencer par quelque part. Au vu des derniers événement il avait prévu une aide de masse pour tout ces peuples dépendant de la pêche qui n'est jamais là. Cela prendrais du temps à mettre en place, mais en tant que roi des océans tel est sa mission, il faut protéger les océans mais aussi les humains qui en dépendent. Un jour alors qu'il revenait sur terre un homme sombre venait le voir, cet homme était venu rappelé les valeurs qu'Arthur avait. Arthur ne comprenait pas qui était cet étranger, mais il disait vrai, pourquoi n'aider qu'une petite ville. Son devoir de héros lui ordonnait de partir aidé toute cette planète, ainsi de rejoindre la Ligue.

Répondant à l'appel, ensemble les héros partaient direction Opal City. Là ou une invasion de Parademon avait lieu, avec leur travail d'équipe la Ligue venait d'aider les quelques dernier civils à évacué leur ville et leur habitations. Pour combattre une armée démoniaque il leur fallait de l'espace, et surtout il fallait qu'ils puissent combattre sans se soucier des vies qui les entouraient. Arthur ordonnait à toutes ces créatures de détruire tout démon s'approchant de la mer ou encore qui tenterait de passé sous l'eau. Pendant ce temps il était sur terre et combattait l'ennemi de toutes ces forces. Sa main magique prenais la forme d'une épée et il s'en servait pour découpé tout les monstres qui arrivaient à son niveau. Voilà leur vrai travail qui reprenait, sauvé ce monde coûte que coûte.


De grosses vagues contrôlées par le roi des mers venaient frappé tout les démons présent aux bords de mers. En ville profitant qu'aucun civil ne sois présent il déchaînait les éléments contre l'ennemis, toutes ces attaques étaient bien contrôlée de façon à ne pas trop détruire d'habitation et surtout de ne pas toucher ces camarades qui eux aussi sont en plein combat. De violent courant d'eau passaient à travers les bâtiments de la vile emportant sur leur passage tout les parademon présent. Tant pis pour les voitures, Arthur s'assurait simplement de ne toucher aucun civil avant de lancé une attaque et puis voir qui aurait besoin d'être escorté vers le checkpoint crée par l'armée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 21:43
Les quatres derniers mois furent difficile pour J’Onn.

De prime abord, il a disparu de la circulation et s’est retiré pour être aussi loin que possible su regard scrutateur du public. Pendant presque quatre mois… il fut tout simplement incapable de se convaincre de reprendre son rôle de protecteur, de Gardien de cette planète qu’il avait appris à appeler sa maison. Il ne se sentais pas digne de reprendre ce rôle. Il avait l’impression qu’il ne serait pas le bienvenu s’il s’y risquait, qui plus est.

Sans compter… qu’il avait besoin de temps pour guérir les blessures psychologiques et spirituelles que son bref mais terrible passage chez les Red Lanterns avaient laissé. Physiquement, J’Onn était parfaitement remis. Il n’y avait plus aucune trace qu’il ait jamais porté un anneau écarlate de la Rage. Mais c’est les blessures de l’âme qui, comme on le sait, prennent le plus de temps à guérir.

Mais J’Onn J’Onzz est un survivant. Le Dernier Fils de Mars a survécu à la Grande Peste qui anéantis son peuple. Il a survécu et en est sorti… plus fort, plus déterminé a ne plus voir une telle catastrophe se reproduire. C’est l’une des principales raisons qui l’ont poussé à vouloir protéger l’humanité, cette race jeune mais pleine de potentiel, qu’il a embrassé et accepté comme sienne après son arrivé houleux sur ce monde, il y a bien des décennies.

Il a survécu… mais pas sans séquelles.

La rage est peut-être dissipée, contrôlée et bien rangée telle qu’elle se doit, mais elle demeure une part de lui et… il ne se faisait pas confiance pour ne pas y7 succomber encore. Du moins… jusqu’à ce qu’une ombre ne lui murmure qu’il pouvait, et devait, apprendre a gérer cette anxiété.

Le monde était en danger.

Le monde était CONSTAMMENT en danger, mais certains de ces danger étaient trop grand pour être vaincu par des moyens simples, classiques, même par l’armée qui se retrouvait impuissante. Des menaces tels que les Red Lanterns et Atrocitus par exemple, ou encore des forces démoniaques du fin fond de l’enfer… Les forces de l’ordre ne pouvaient pas lutter contre ce genre de menaces, alors…

La Justice League était là pour le faire.

Malgré les derniers mois qui avaient malmené le groupe et ses idéaux, la Ligue se devait de renaitre de ses cendres et se porter de nouveau en rempart contre les forces obscures et terrifiantes qui menaçaient constamment le monde. Et Batman voulait qu’il en fasse partie.

Lui, et malgré les évènements des derniers mois… Il croyait qu’il pouvait se porter de nouveau en protecteur de la Terre, au sein de la Ligue, et il avait… il avait raison. J’Onn ne pouvait pas continuer à se cacher la tête dans le sable. Le martien ne se croyait pas absout de toute culpabilité face aux évènements de Gotham mais il était maintenant capable de les mettre en perspective et si jamais on lui demandait, sincèrement, de répondre de ses actes…

Il le ferait. Sans hésiter. C’était de sa responsabilité que d’accepter les conséquences de ses actes. Et puis… il ne croyait toujours pas avoir expié pour ce qui était arrivé.

Alors… il avait accepté la proposition de Batman, avec réticence au départ, croyant fermement que par ses actes a venir, il pourrait s’amender, enfin, des actes passés.

Et donc il répondit à l’appel quand l’alerte fut lancé. Des paradémons, par centaines, attaquaient la petite ville d’Opal City. La Ligue avait été convoquée. La Ligue marchait de nouveau droit vers le danger pour protéger l’humanité…

Sans rien demander en retour.

Et J’Onn ferait sa part. Le Martian Manhunter, le Chasseur venu de Mars, se montrerais de nouveau digne de son statut de héros, et n’hésitât pas à s’élancer a l’attaque des hordes de Paradémons qui infestaient la ville.

Dans un immeuble, il trouva une femme coincée dans un congélateur en sous-sol où elle s’était enfermée pour échapper aux monstres. Il l’Emmena rapidement vers la zone de checkpoint et la laisse entre les mains de paramedics qui vont s’occuper d’elle.

Une autre vie de sauvée, et la bataille ne fait que commencer. Se tenant aux côtés de ses camarades, ses frères d’armes, le Martien ne peut s’empêcher de le ressentir pour la première fois depuis des mois.

Il est à sa place, là où il toujours été bienvenue.

Il n’aurait jamais dû oublier cette leçon.

Aujourd’hui… la Justice League et vraiment revenue plus forte que jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Dim 24 Sep 2017 - 21:38
Superman est mort ; vive Superman.

C'est le gros titre qu'avaient affiché pléthore de journaux de par le monde dans les jours suivant la bataille finale. Malgré l'ordre d'évacuation des civils et le chaos général, les images de cette dernière n'avaient pas été longues à se propager sur les réseaux, laissant dans leur sillage bon nombre de questions.
Le nouvel Homme d'Acier ne semblant guère décidé à s'ouvrir à la presse, la plupart d'entre elles restaient jusqu'alors sans réponse...

Si certains n'avaient que faire de son identité tant qu'ils étaient protégés, une part importante de la population nourrissait de l'appréhension à l'idée qu'il ne soit plus celui qu'ils avaient toujours connu.
En effet, les exactions commises par Faora, alors aux ordres du gouvernement, avaient instillé la méfiance envers quiconque démontrait des pouvoirs similaires sans être Superman - le « vrai » Superman.
Qui plus est, une situation similaire ne s'était-elle pas déjà produite lors de la mort prétendue de ce dernier, il y a de ça quelques années ?

Tout cela pesait sur Conner plus qu'il ne le laissait paraître.
Oh, bien sûr, il aurait dû s'y attendre - mais c'était toujours différent d'y être confronté.
Le poids de la cape - cette cape qu'il n'avait jamais voulu porter - semblait s'accroître jour après jour... Mais cela ne l'empêchait pas de fendre les cieux - d'accomplir sa mission.
Car c'est ce que Superman aurait fait ; ce qu'il devait faire à présent.
Il n'y avait aucun moyen de savoir quand Clark reviendrait, ou même s'il finirait par revenir. En attendant, c'était à lui de prendre la relève.
Et puis, après ce qu'il avait fait, pourraient-ils vraiment le laisser reprendre sa place comme si de rien n'était ? Il n'avait pas attendu de disparaître pour cesser d'être Superman, après tout.
Il avait abandonné ce droit - en même temps qu'il avait abandonné tous ceux qui croyaient en lui. Non ; même s'il se sentait comme une doublure propulsée au rang d'acteur principal, Conner n'avait pas l'intention de laisser ce rôle à qui que ce soit.

Ce pourquoi il n'avait pas hésité une seule seconde quand Batman était venu le chercher. C'était la suite logique ; il savait que ça finirait par arriver. S'il voulait être Superman, il devait être prêt à faire tout ce que l'on pouvait attendre de ce dernier.
Il avait fait de Metropolis sa base d'opération, mais ne pouvait pas s'y cantonner ; la planète entière était sous sa protection.
Cet écusson qu'il portait à la poitrine faisait de lui l'ultime sentinelle, l'obligeait à monter la garde à tout moment. Et maintenant qu'il pouvait le faire, qu'il avait récupéré tous ses pouvoirs, c'était bien son intention.

Voilà pourquoi il se retrouvait à jouer les chasseurs de démon en plein ciel d'Opal City. Et alors qu'il fendait à la force de ses poings des hordes venues d'un autre monde pour ravager le leur, il ne put s'empêcher de ressentir un étrange sentiment de progression - celui d'être plus proche, ne serait-ce que d'un pas, de ce qu'il était censé devenir.

Que serait la Justice League sans Superman ?
Et surtout, que serait Superman sans la Justice League ?
De la même manière que lorsqu'il avait pris ses quartiers à Metropolis, il se sentait curieusement à sa place ; avait l'impression d'évoluer dans la bonne direction.
Bien entendu, il se doutait que ce devait être troublant pour les autres membres ; qu'il faudrait un moment pour qu'ils s'habituent à le voir là où était autrefois leur ami et allié.

Hormis Batman, ils ne le connaissaient pas, ou que très peu ; ils devraient apprendre à le faire, à passer outre la barrière des générations. Car il était là pour rester - et comptait bien tout mettre en oeuvre pour que personne ne conteste sa légitimité.
Car aujourd'hui, Superman, c'était lui - et que c'était parti pour durer.

* * *

Sa main se referma sur l'aile d'une des créatures, qu'il envoya s'écraser sur l'un de ses compères ; à peine eurent-ils disparu de son champ de vision qu'il remodela de ses phalanges la mâchoire d'un troisième. Le feu jaillit de ses yeux et en consuma une dizaine d'autres...
Et pourtant, leur nombre ne semblait pas diminuer.
Si la Ligue était le panthéon des temps modernes, ils trouvaient ici leur hydre de Lerne : pour chacune de ces choses réduite en cendres, dix autres semblaient prendre sa place. Et lui qui voulait jouer dans la cour des grands... Il en avait pour son argent.

Saisissant deux de ces horreurs par la gorge, il se laissa tomber vers le sol à toute allure pour les y écraser tête la première, creusant dans le sol un profond cratère.
Laissant le temps à la poussière de se dissiper, il leva les yeux pour observer la nuée, qui déjà fondait sur lui comme une colonie d'hideux frelons. Sur eux, puisque son attaque lui avait permis de rejoindre ses camarades ; ceux à côté desquels il se tiendrait désormais en première ligne.
Ceux avec qui il partagerait la plus lourde des charges, la plus sacrée des missions.

Combien y'a-t-il de ces choses, exactement ? maugréa-t-il en se retournant vers eux. Est-ce qu'ils ont un chef qu'on peut abattre pour les calmer ?

Il y a de cela bien longtemps, les dieux ont façonné le monde.
Aujourd'hui, c'est à d'autres dieux qu'il appartient de le défendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 13:49
Flash fact : Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Flash n'avait jamais arrêter de se battre. Avec la JLI mise en place lors du désaveu de son gouvernement, avec la Flash Family, avec le CCPD, avec tous ceux qui veulent un monde juste. Envers et contre tous, il n'a jamais cessé de courir. Il est un homme juste, un homme de conviction et de valeur profondes. Il n'a jamais répondu non, il n'a jamais ignoré un appel à l'aide, il n'a jamais tourné les talons quand quelqu'un avait besoin d'aide et il allait continuer ainsi. Car ce n'est pas la speedforce qui l'a choisi, c'est lui qui a choisi la speedforce. Bien avant même d'être un speedster, il était cet homme qui se tient face à l'injustice et qui frappe du mieux qu'il peut pour tenir le monde dans la droiture et la justice. Si l'éclair l'a choisi, c'est lui qui a choisi la voie du héros.

En passant près de la camionnette de Percy, celui-ci l'ignore, mais il changea son pneu. Dans la panique, celui-ci avait probablement percé la chambre à l'air à l'intérieur, mais avec ce véhicule endommager, jamais il ne pourrait fuir la ville et les paradémons n'auraient n'aurait qu'à le cueillir.

Il faut sécuriser une zone de combat et évacuer les civils. On ne peux pas leur permettre d'envahir toute la ville.

Dis simplement Flash sans plus de fioriture aux côtés de ses alliers de la justice league. Il était temps pour la ligue de se former et d'agir c'était leur devoir. Il partit alors rapidement, sans attendre la réponse. Les paradémons étaient trop nombreux et la ville sans protection. Il aurait aimer voir Jack Knight sortir de l'ombre pour venir les aider, mais personne ne se présenta, il n'y avait qu'eu.

Certaines personnes voyaient le rôle de Flash comme "un soutient" plus qu'un vrai combattant dans la ligue. Flash lui ne se voyait pas comme ça. Le devoir du héros est de protéger la population, et bien que le fait qu'il soit souvent celui qui doivent s'occuper de gérer les civils, il y voit la noblesse de leur ordre dans ce geste. Certes, on doit s'occuper des vilains qui menace le monde et les brisés, mais s'il ne restait plus de "monde" à sauvé, car il a été emporté dans le sillon brûlant de la bataille entre le bien et le mal, à quoi bon ?

Que les dieux protègent les cieux, les hommes protégeront le monde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2919
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 12:49
La crise d'Opal City permettait à Jade de retrouver confiance en elle. Elle s'était trompée sur toute la ligne avec Waller. Elle avait voulu servir et défendre la constitution du pays, elle n'avait en fait qu'était l'idiote utile, la bouffonne d'une Présidente pour qui libertés et droits individuels étaient des notions superflues.

Elle se serait faite ermite pour moins que ça. Après tout, sa vie était un désastre, sentimentalement elle était naufragée, psychologiquement fragilisée...

Elle se sentait comme la dernière feuille du rouleau. Isolée et prête à être oubliée. Alors pourquoi ne pas choisir... la disparition ?

Aussi quand on lui permit de rejoindre la Ligue de Justice Unifiée, celle qui n'aurait jamais du être brisée, pour repousser une invasion de Paradémons sur Opal City, elle répondit à l'appel.

Car ils n'étaient pas des Dieux, ils l'avaient prouvé à Metropolis.

Mais ils étaient des héros, c'est à dire des hommes et des femmes qui décidaient de faire passer la vie d'autrui avant les leurs, qui prenaient des risques qui les impliquaient d'abord eux dans l'intérêt du plus grand nombre... et ça, ceux qui avaient lutté contre Waller avaient réussi à le prouver.

Leur amateurisme était contrebalancé par leur altruisme : son compte en banque tirait la tronche et son conseiller bancaire était à deux doigts de lui couper en deux sa carte de paiement. Elle n'avait pour ainsi dire (à l'exception de quelques malheureuses publicités à la télé, en tant que "mannequin de détail") jamais gagné le moindre centime de ses activités héroïques.

Sur place, le chaos. Des paradémons en tout sens et des vies innocentes à protéger. Les habitants avaient fui pour l'immense majorité mais il restait à craindre que des habitants aient choisi de demeurer en ville et puissent être pris au piège...

Elle frissonna. Un nouveau dilemme s'offrait à elle. Fallait-il balancer tout ce qu'ils avaient en stock contre les Paradémons, au mépris des destructions de matériel ? Ou agir plus finement ?

Elle était perdue. Elle...

"Je pars en vol de reconnaissance" lança-t-elle à ses camarades. Et elle s'élança dans la ville, virevoltant entre les immeubles à la recherche d'un détail qui pourrait attirer son attention... Notamment, ce qui l'intéressait - en plus des civils qui pourraient demeurer piégés dans la ville - c'était l'existence - ou non - d'une logique dans les déplacements des Paradémons. Que cherchaient-ils ? Convergeaient-ils vers un point particulier ?

Elle soupira : ils avaient du pain sur la planche !

[HJ :

- Jade part en reconnaissance dans la ville, en volant, pour tenter de comprendre le but des Paradémons]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 17/01/2017
Messages : 502
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 18:17
Opal City est en état de siège : les Parademons, attirés par le signal d’une Boîte-Mère laissée par Mister Miracle à la Justice League International, se sont précipités ici, à la recherche de leur maître Darkseid ou de sa Cour ; en vain.
Darkseid est mort. Sa Cour aussi. Les Néo-Dieux ont disparu – seule demeure l’armée d’Apokolips, perdue et enragée.
Avec donc un fort besoin de détruire, qu’elle dirige directement sur la Terre.

Cependant, alors que l’invasion est nourrie par des milliers de soldats enfiévrés et surpuissants… quelque chose se dresse devant eux. Quelque chose entend les arrêter – quelque chose les arrête.
La Justice League.

Après avoir prévenu l’A.R.G.U.S. de l’attaque, grâce à une étrange vision subie par le Batman au contact de la Boîte-Mère, l’évacuation d’Opal City a été organisée et réussie ; les pertes sont minimes, et toute la ville est désormais vidée.
Elle peut devenir le terrain de guerre entre les Parademons et la Justice League.
La Justice League peut déclencher entièrement tous ses pouvoirs.


« Le nombre de Parademons est indéterminé… Superman. »

Cyborg, Victor Stone, répond à l’interrogation de Conner Kent après que l’équipe se soit rassemblée.
Les deux Héros se sont croisés et connus au sein des Titans, et si le premier est ravi de retrouver le second ici, il demeure perturbé de le voir assumer désormais le S à la poitrine et la cape.
Même s’il ne l’avouera pas… Clark lui manque. Et même si Conner fait clairement au mieux, il serait plus à l’aise avec le Dernier Fils de Krypton qu’avec son héritier, tout aussi digne soit-il.


« Il y en a trop – trop à Opal City, trop dans l’Espace. Nous faisons face à l’ensemble de l’Armée d’Apkolips, ce qui semble un réservoir ininterrompu d’ennemis. Nous devons les stopper et, en effet, identifier leur chef pour les déposséder de tout esprit d’initiative. Cependant… »

« Cependant, ils n’ont plus de chef. »

Le Batman se tourne vers ses camarades, une expression dure sur le visage.
Depuis que la Justice League a cessé d’exister, que la J.L.I. a pris le relais avant d’être dissoute par son créateur Hal Jordan, qui a lui-même renoncé à tout leadership, il a été obligé de prendre le relais et de mener le groupe – mais ce n’est pas naturel, pour lui.
Le Batman n’est pas un chef, ni un meneur ; il est un stratège, un tacticien, un combattant. Mais pas un inspirateur ou un leader. Il faudra régler ce problème… plus tard, quand cette crise sera passée.


« Flash a raison : sécuriser la zone et éviter la propagation des Parademons est une priorité. »

Barry n’attend pas cette confirmation pour agir – et Bruce ne lui en tient pas rigueur. Idem pour Jade, qui file en reconnaissance.
Ils sont professionnels, expérimentés et surtout amis ; il est temps de se faire pleinement confiance, et de ne pas abuser d’une autorité inutile en la matière.


« Flash gère le gros de la surveillance, mais il ne peut agir seul – et nous ne pouvons nous concentrer dessus, car il faut repousser l’invasion et tenter d’identifier le leader. Cyborg ? »

« Oui ? »

« Enclenche le Protocole Métal. »

Cyborg acquiesce.
Un vide glisse temporairement dans son œil humain – avant qu’un choc sonique ne se fasse soudain entendre, prélude à un vortex de téléportation.
Un Tunnel-Boum, le moyen de transport des Néo-Dieux et donc, jadis, des Parademons. Cela devrait occuper et divertir pendant quelques minutes l’armée ennemie, mais ce n’est pas le seul intérêt de cette manœuvre…


Accompagnement musical:
 

« La Justice League défend le monde, les amis. »

Des formes apparaissent dans le Tunnel-Boum, et apparaissent de plus en plus aux yeux de tous.

« Mais la Justice League n’est pas seule pour autant. »

Six formes sont alors découvertes et filent directement vers Opal City…
… les six formes des Metal Men, les fameux androïdes créés par le Docteur Will Magnus ! Mais ces derniers ne sont pas seuls, et sont rapidement rejoints par un souffle puissant…
… celui de Red Tornado, le robot récemment endommagé par Amanda Waller mais recréé et plein de fougue !

« Cyborg mène le Protocole Métal : les Metal Men & Red Tornado vont assister Flash au sol, tandis que nous allons affronter les Parademons pour les faire tomber. »

Le Chevalier Noir prend une grande inspiration, puis se retourne directement vers la nuée ennemie, qui se rapproche et se fait de plus en plus menaçante.
Sa voix prend alors un accent fort, terrible – épique.


Accompagnement musical:
 

« Jade, coupe les sorties des Parademons et tente d’en rejeter une partie vers l’eau – rien ne sort, et tout retombe vers le bas.
Aquaman, utilise ta communication aquatique pour demander à tes amis de s’occuper des Parademons – ceux qui s’approchent de l’eau ne doivent pas s’en relever.
Martian Manhunter, tente de brouiller leurs pensées et communications pour qu’ils s’en prennent l’un à l’autre – ils ne sont déjà pas capable de grand discours, ils ne doivent même plus contrôler leurs vessies.
Et, Superman… »


Bruce se tourne vers Conner, et esquisse un sourire en se préparant à bondir et à foncer vers l’ennemi.

« … sois super. »

« OH, NON. »

Le Batman est surprise par ce son tonitruant qui vient à leurs oreilles – et a pour origine le coeur de l’armée d’Apokolips, qui s’ouvre pour laisser révéler une silhouette…

« NON, “KAL”. TU NE LE SERAS PAS. »
… celle de Steppenwolf, oncle de Darkseid, général des Parademons. Normalement mort, comme tous les Néo-Dieux.

« Ha. Je vois. »

Le Chevalier Noir le fixe, puis soupire et se tourne vers ses camarades.

« Le plan reste le même. Superman et moi allons juste rabattre Steppenwolf vers les eaux… »

Il se détourne, s’empare de son lance-grappin et se précipite dans les airs.

« … pour rappeler aux morts qu’ils doivent le rester. »

(HJ/ Résumé rapide :
- Vous avez jusqu’au dimanche 8 octobre 2017 pour répondre ;
- Veillez, svp, à inclure votre résumé à la fin de vos messages ;
- Cyborg ne parvient pas à déterminer l’ampleur des Parademons ;
- Flash file sécuriser la zone ;
- Cyborg active le Protocole Métal et fait venir les Metal Men et Red Tornado pour assister Flash ;
- Batman distribue les ordres : Jade doit bloquer les Parademons et les rabattre vers l’eau ; Aquaman doit organiser l’anéantissement des Parademons près de l’eau ; Martian Manhunter doit troubler les pensées des Parademons ;
- Steppenwolf arrive, alors qu’il est censé être mort ;
- Superman et Batman vont rabattre Steppenwolf vers l’eau – enfin, c’est la théorie.
J’incarnerais les réactions de Steppenwolf. Vous pouvez suivre le plan ou non. Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2919
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Ven 6 Oct 2017 - 14:31
Jade opina en silence aux ordres donnés par Batman. Il était globalement leur tête et elle, de la cervelle, elle en manquait un petit peu...

Elle vira de bord et tournoya en direction des colonnes de paradémons qui tentaient de s'abattre sur Opal City. Elle allait devoir les attirer à elle. Elle allait devoir tous les attirer à elle. Servir d'appât vivant. De victime sacrificiel. Bref de faire en sorte que quelle que soit la chose qui les intéressait ici bas, à Opal City, elle devienne plus intéressante à leurs yeux.

Mais comment fasciner une armada apparemment sans limite quand on était juste une fille - certes verte - qui volait ?

Elle réfléchit en tournant autour des paradémons comme la fée Clochette.

Elle n'était peut-être pas une flèche et on ne lui décernerait jamais un prix d'intelligence pour quoi qu'elle ait pu accomplir dans sa vie.

Néanmoins, elle était peut être un peu plus (af)futée que les paradémons, la horde décérébrée et quasi-insectoïde de feu Darkseid.

Elle eut une idée. Une idée certainement stupide. Mais une idée.

Ses projections étaient sa force. Eux, les paradémons ils se seraient jetés dans un précipice pour faire plaisir à leur âme damnée. Et ils n'étaient pas très futés.

Elle fit une petite prière et se concentra, faisant apparaître une représentation verdâtre de l'abomination qu'avait été Darkseid.

Elle anima sa création pour qu'il fasse signe aux paradémons de la suivre, vers le rivage, vers l'océan.

Et elle fila dans sa direction, traînant derrière elle sa grosse projection du gros Darkseid (vert), en espérant que les paradémons ne voyaient pas les couleurs (ou ne trouvent pas bizarre que feu-leur-chef soit non seulement muet mais aussi vert !)...

Elle était la joueuse de flûte de Hamelin, emmenant au loin ces rats grouillants qu'étaient les paradémons... vers la flotte, vers Aquaman et ses potes les dauphins et les baleines, pour que les sbires de Darkseid retournent au plus vite vers l'Enfer dont ils n'auraient jamais du s'échapper... et quant à elle, elle s'apprètait à plonger avec ses pouvoirs au fin fond des eaux...

[HJ]

- Jade s'occupe des paradémons en volant autour d'eux pour attirer leur attention
- Pour s'assurer de leur attention, elle matérialise un Darkseid vert avec ses pouvoirs (au pire, ça les intriguera / énervera ?)
- Elle file en direction de l'eau de manière à attirer les paradémons sous l'eau, pour les laisser entre les mains d'Aquaman[/HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Oct 2017 - 12:49
Pendant qu'il combattait dans la ville Arthur reçue l'ordre d'aller s'occupé des mers, pendant que Batman et le nouveau Superman allait s'occupé de l'ennemi le plus intéressant. Pourquoi c'était encore à lui d'avoir le rôle le moins important ? Après tout ce qu'il à accomplis en dépit de ses erreurs passé, il ne mérite pas sa place de héro dans ce groupe. Ce n'était pas le moment de faire des histoires ils réglerais ces comptes une fois la mission finie, être pris pour un vulgaire renfort a le dont de l'énerver. Plongeant dans l'eau Arthur déchaînait la mer, de grandes vagues venaient claquée sur la côte balayant tout les paradémon présent.

Des requins, ainsi que des calmars géants venaient l'aider en attrapant tout les démon qui volait trop prêt de l'eau. Il ne savait pas d'où venait ces monstres, mais une chose est sure ils ne devaient pas survivre à cet affrontement. Sans perdre plus de temps Arthur ordonnais l'arrivé de plusieurs espèces marine pour l'aider à combattre. En tournant sa tête vers la ville il voyait Jade qui arrivait avec des paradémon à ses trousses, bien joué. D'un bond hors de l'eau il transperça le premier qui la suivait, des requins attrapaient les autres sans grande difficulté.

Tout les démons qui arrivaient sous l'eau étaient balayé rapidement, aucun de ces trucs n'allait en réchapper. En levant son trident en direction du ciel, Arthur appelait les éclairs, il les manipulait, les faisaient tombé sur les démon présent hors de l'eau et dans son secteur pour ne pas risqué la vie des innocents probablement resté cloîtré chez eux par peur de sortir et mourir. Au large il voyait quelque chose qui n'était pas prévu, une bande d'inconscient venaient de tenter de fuir par la mer à bord d'un chalutier à peine bon pour le ramassage de thon hebdomadaire. Evidemment le navire ne mis pas longtemps avant de devenir la cible des monstres.

Et merde les imbéciles !!

Batman des civils ce sont enfuis par la mer et son pris à partie par les monstes je m'en occupe.


Arthur nageais d'un coup à grande vitesse dans leur direction, accompagné de deux orques et trois grand requin blanc pour faire le ménage. Arrivé à proximité de la coque du navire, il bondit hors de l'eau pour aterrire sur le pont principal, devant lui il voyait une famille désepérée qui venait de tenter le tout pour le tout avec un bateau qui ne tiendrais pas longtemps en mer dans ces conditions. Une femme terrorisée, aggripée à son mari qui pointait un fusil sur le roi des mers et leurs deux enfants mort de peur collé à eux. Pour ne pas les effrayé il changeais de visage, se montrant plus sympathique et joviale.

N'ayez pas peur, je ne suis pas l'un d'entre eux je suis venu pour vous sauvez. Baissez votre arme je vais m'occuper de vous sortir de là.

L'homme lui rendait le fusil, Arthur le posa à côté de lui puis plongeait en mer. Il attrapait les chaînes qui permettent au navire de resté amarré en mer, les passaient sur ses épaules et se mis à nager en tirant de toutes ces forces. Des démons l'attaquait, il ne pouvait pas se défendre, il avait ordonné à la famille de se cacher dans les cabine présentes au niveau de la coque. Une morsure de démon venait le touché au niveau de son bras gauche, la douleur était bien présente mais un requin venait l'aider et attrapait le démon en question.

Malgré les vagues déchaînée il devait les ammenés à bon port sans tarder. Il tirait autant qu'il pouvait, le navire avançais, son but était de les rammenés sur la côtes où l'armée pourrait les prendre en charge. Deux baleines à bosses venaient se posée sous la coque et poussaient, sans qu'Arthur n'ai eu besoin de leur demander. Au début il était surpris mais pas le temps de s'arrêter. Arrivé sur la côte il sortait de l'eau et allait à la rencontre des civils.

Vous avez peur du vide ? Accrochez-vous bien à moi je vous emmène en lieux sur.


Arthur bondit depuis le bateau en tenant toute la famille accrochée à lui, puis arrivait directement dans la base militaire. Maintenant arrivé il les déposaient vérifiant que tout le monde aille bien, d'un sourire il leur dit au revoir et repartait au combat.

(Hrp/ - Arthur n'as pas trop apprécier son rôle.

-Il débarrasse la mer de tout ces monstres sans trop de difficulté.

-Arthur tue les démons qui poursuivaient Jade.

-Il sauve une famille qui avait désésperement tentée de fuir par la mer.

-Arthur retourne au combat sans se plaindre et continu de balayer tout les démons s'approchant de l'eau. /Hrp )
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Dim 8 Oct 2017 - 20:09
Sa mâchoire se serra.
S'il s'était attendu à la réponse de Cyborg, celle-ci ne le frustrait que davantage. Affronter des ennemis en sous-nombre était une chose ; faire face à une armée apparemment illimitée en était une autre. Ce n'était pas qu'il en ait peur, bien au contraire : il était prêt à jeter toutes ses forces dans la bataille, à emporter autant d'entre eux qu'il le pouvait avant d'enfin être submergé, et il savait qu'il ne serait pas le seul - mais ça ne préserverait pas la Terre.
Il devait y avoir quelque chose de plus constructif à faire que de simplement foncer dans le tas comme il en avait l'habitude en espérant les avoir à l'usure. Il était presque invulnérable, mais il n'était pas immortel ; les quelques mois qu'il avait passé en tant qu'humain ordinaire l'avaient rendu trop conscient de ce fait pour qu'il l'oublie, même après avoir récupéré ses pouvoirs. Et s'il était un habitué des comportements téméraires - voire suicidaires -, c'était ici une approche qu'il ne pouvait plus se permettre, pour le bien de l'équipe.

Ils avaient déjà perdu un Superman.

S'il s'efforçait de ne pas trop y penser, il lui était difficile de ne pas remarquer les moindres petits détails - comme l'hésitation dans la voix de Cyborg au moment de l'appeler par ce nom auquel il n'arrivait pas encore à l'identifier, si tant est qu'il y parvienne un jour. En tant qu'héros, ils créaient des symboles qui leur survivraient après avoir fait leur temps - ils étaient les étendards des causes qu'ils avaient choisi de défendre. C'était une torche ; la personne qui la portait n'avait que peu d'importance, tant qu'on ne laissait pas la flamme s'éteindre.

Du moins pour ceux qui n'avaient pas connu la personne sous le masque.

S'il paraissait sincèrement fier de le voir porter ses couleurs, Batman aussi - surtout lui - avait dû avoir besoin d'un temps d'adaptation ; et s'ils étaient moins expansifs que Victor à ce sujet, il se doutait que les autres membres de la Ligue étaient dans les mêmes dispositions.
Oui serait toujours comparé à celui dont il suivait les traces ; mais ce n'était pas comme s'il n'en avait pas l'habitude. Non, il n'était peut-être pas leur Superman - celui d'origine, celui aux côtés duquel ils avaient si souvent combattu ; mais il était le seul qu'ils avaient - et l'autre n'était pas pressé de revenir. Alors ils avaient intérêt à s'y faire, et rapidement.
Ils avaient une planète à sauver.

Superman menait d'ordinaire la Justice League quand elle partait au front - mais ce Superman n'était plus là ; c'était comme ça. Il ne se sentait pas de taille à le remplacer - pas encore, pas alors qu'il était le dernier arrivé dans l'équipe, quand bien même elle venait de renaître de ses cendres. Le Chevalier Noir, ayant toujours un coup d'avance, avait dû s'y attendre - et avait bâti un plan en conséquence.

Sans ambages, celui-ci distribua les ordres, confiant à chaque la tâche qui lui conviendrait le mieux, éparpillant leurs confrères et consœurs sur ce qui n'allait pas tarder à devenir l'Enfer sur Terre - les démons étaient déjà là. Cela faisait-il d'eux des anges, l'armée céleste venue les arrêter ?
Quand vint son tour de recevoir ses attributions, à la place, il eut droit à une pointe d'humour qu'il n'attendait pas, surtout de la part du Batman ; cette légèreté par essence très éphémère - et donc d'autant plus précieuse - allégea quelque peu son humeur, l'aidant à relativiser la gravité de la situation - et, finalement, l'incitant à lui renvoyer un sourire équivalent.

Je ne sais pas comment faire autrement.

N'était-il pas né pour être super, justement ? C'était un haut-fait dont même Clark ne pouvait se vanter : nul n'aurait pu prévoir ce qu'il allait devenir quand, à peine quelques secondes avant que Krypton n'existe plus que dans les mémoires, ses parents l'avaient mis dans la navette qui l'emmènerait sur Terre. Lui, en revanche... On l'avait conçu dans ce but ; taillé sur mesure pour qu'il remplisse ce rôle. Et c'était bien ce qu'il avait l'intention de faire. En dépit de la gratitude qu'il devait à Lex Luthor pour cet état de faits, il ne pouvait qu'espérer que celui-ci soit en train de s'en étouffer.

S'ils avaient bel et bien affaire à une armée - celle d'Apokolips, rien de moins -, ils avaient toutefois espéré que celle-ci soit dépourvue de général.
Ils se trompaient.
Car de la horde émergea la silhouette massive de Steppenwolf - l'un des Néo-Dieux, pourtant censés avoir tous péri, à l'exception notable de Mister Miracle. Le visage de Conner se ferma en conséquence : pour l'avoir affronté sur Oa dans les derniers instants d'une guerre qui n'était pas la sienne, il savait combien sa présence compliquait leur mission.

C'est impossible. souffla Conner à l'intention du justicier de Gotham. Je l'ai vu mourir.

Lui comme tous les autres.
Non qu'il soit le premier à franchir à contresens les portes de la mort - mais pour avoir assisté en personne à la Godwave, à la puissance déployée lorsqu'elle avait traversé la réalité, il ne voyait pas comment qui que ce soit aurait pu y survivre. Ce qui ne changeait rien au fait qu'il soit debout devant eux - et ait visiblement besoin de goûter une fois de plus aux affres de la défaite. Superman regretta presque de n'avoir pas gardé sur lui le Batarang qu'avait trafiqué Orion, mais ce n'était pas comme s'il avait besoin de ça pour lui faire regretter d'être venu jusqu'ici.

Il y a erreur sur la personne, répondit-il, s'efforçant de garder son calme ; à la seule vue de sa hache, il se rappelait Steppenwolf la passant en travers des corps, tentant de l'assassiner lui - pour finalement échouer, car anéanti sans avoir pu aller au bout de ses ambitions. Et alors qu'il ressassait les bribes de cet affrontement inégal, il sentait croître en lui le désir féroce de prendre sa revanche.

Je ne suis pas Kal-El de Krypton. continua-t-il, s'étonnant lui-même d'être capable d'aborder la situation sans céder à la colère. Fut un temps où il lui aurait sauté à la gorge sans y réfléchir à deux fois pour le frapper jusqu'à ce qu'il arrête de bouger ; plus maintenant. Alors que reposait sur lui de tels enjeux, ce genre de frasque n'avait plus sa place.
L'avenir du monde en dépendait.

Avoir Batman à ses côtés était rassurant pour Conner. Il savait que ce ne serait pas toujours le cas ; qu'il allait devoir apprendre à travailler avec les autres, que ça allait demander des efforts d'acclimatation. Mais il avait opéré sous la sévère tutelle de l'alter ego de Bruce Wayne pendant de longs mois qui lui avaient semblé durer des années, avait appris de lui : ils savaient comment travailler en équipe.
Même s'il n'était alors plus doté de ses pouvoirs kryptoniens, il se doutait que le justicier masqué avait suffisamment côtoyé ces derniers pour y adapter sa stratégie. Ensemble, ils étaient forts - assez pour que même des rebuts du Pandémonium aient des soucis à se faire.
Il posa les mains à terre avec brusquerie.

JE SUIS CONNER KENT DE LA TERRE !

Le sol s'ébranla sous leurs pieds, se mit à trembler - et soudain, Steppenwolf et les créatures qui l'entouraient furent au coeur d'un déluge d'acier et de béton, exprimant leur fureur à son égard à la place du jeune homme qui lui avait donné la vie. Il n'était pas Kal-El, et il ne le serait jamais ; il avait pu le vouloir un jour, mais ce n'était plus le cas désormais.
Ainsi n'avait-il plus aucune raison de se retenir d'utiliser sa télékinésie tactile, qui pouvait plier son environnement à sa volonté - par exemple pour ouvrir la terre et renvoyer ces monstres vers la Géhenne qu'ils n'auraient jamais dû quitter. Mais contrairement à une époque, ce n'était plus son seul talent - et la partie ne faisait que commencer.
Il en était encore loin d'en avoir terminé.

Animé d'une vitesse prodigieuse, il fusa dans les airs - et, avant que les Paradémons aient pu venir au secours de leur meneur, projeta sur eux toute l'ardeur du feu qu'il avait dans son regard en guise de tir de barrage. Ce combat était celui de leur chef, et le sien seul ; s'il ne pouvait les ignorer totalement, il comptait bien leur faire comprendre qu'ils n'y avaient pas leur place.
Pivotant sans perdre de son allure, il fonça cette fois vers un Steppenwolf qu'il espérait privé de ses appuis avec la puissance d'un météore - et tenta de lui écraser son poing dans le creux du ventre, de lui couper le souffle avant qu'il ait pu pousser ne serait-ce que la première syllabe d'un cri de ralliement, tandis que son autre main se refermait sur son bras en un violent étau, tentant de lui arracher la hache dont il était si fier.
Il était la racine du mal, la tête du serpent.
Personne à part eux ne pourrait l'arracher.

Batman, maintenant !

récapitulatif des actions:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 17/01/2017
Messages : 502
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 9 Oct 2017 - 10:09
Opal City est attaquée par une armée de Parademons, menée par un général terrifiant qui devrait être mort.
Mais Opal City est aussi défendue – par une poignée de Héros, qui semblent bien peu face à une telle menace. Ce ne sont cependant pas n’importe quels Héros… il s’agit de la Justice League.
Ils ont vaincu des démons, brisé des mondes, fait tomber des dieux. Ils l’ont juré : Opal City ne tombera pas, aujourd’hui ; et Opal City ne tombera pas, donc, quoi qu’il arrive.

Après la distribution d’ordres par le Batman, l’équipe s’est mise en route.
Flash, trop occupé à filer autour et dans la ville, n’a pas pris la peine de répondre mais s’active à pleine vitesse. Il a finalisé l’étude des lieux, et créé une zone de sécurité autour de la cité pour empêcher que les Parademons ne se déploient. Assisté par Red Tornado et les Metal Men, le Bolide Ecarlate est une tempête à lui tout seul, brisant quiconque tente de l’arrêter ou de s’en prendre à lui.
Jade, dans les airs, a tenté de suivre les instructions de Bruce – et y a réussi brillamment, en créant une construction émeraude de Darkseid. Si, bien sûr, les généraux et alliés habituels du Maître d’Apokolips auraient vu la différence, les Parademons sont conçus pour être… bêtes, stupides ; la simple vision de leur créateur les a rendus fous, et les deux tiers de l’armée s’est lancée à la poursuite de la jeune femme.
Si cette dernière pourrait paniquer, son sang-froid n’est plus à démontrer – et elle attire les ennemis vers l’eau, comme convenu. Cependant, si elle espérait y découvrir Aquaman, ce dernier ne semble pas avoir apprécié les propositions du Chevalier Noir, et a choisi de gérer seul ; il a repoussé les Parademons présents à la surface, s’en est pris aux troupes suivant Jade – mais a rapidement décidé d’aller sauver des civils, sur la mer. Si l’acte est noble, il n’a ainsi pas pu bloquer entièrement l’armée derrière Jade… qui se retrouve avec un tiers des Parademons à sa suite !

L’armée ennemie est donc affaiblie, et la Justice League marque des points – mais le pire est à venir, et tous le savent.
Steppenwolf, l’oncle de Darkseid, mène l’armée et semble vouloir en découdre, particulièrement avec Superman – ou celui qu’il identifie comme Kal-El.


Accompagnement musical:
 

« Conner… ? Ha, ce n’est même pas l’original ? »


Steppenwolf lève sa hache et y accumule de l’énergie, alors que le nouveau Superman et le Batman filent vers lui. Un sourire mauvais glisse sur son visage.

« C’est parfait, alors. L’attaque sera parfaite. »

Steppenwolf lève sa hache et se prépare à frapper – mais est perturbé par l’utilisation de la télékinésie tactile de Conner, qu’il n’avait pas anticipée.
Troublé, il ne peut frapper comme il le souhaitait, et assiste d’abord impuissant à l’utilisation de sa vision-chaude par le jeune homme pour repousser les Parademons… puis serre les dents et se prépare à l’impact.


« PERSONNE NE L’EMPÊCHERA !!! »

Steppenwolf lève sa hache à l’horizontale, pour bloquer l’impact d’un Conner filant directement vers lui ; cela ne fonctionne qu’à moitié, car le Néo-Dieu est brutalement propulsé en arrière… mais il conserve le contrôle de lui, même si la super-force du semi-kryptonien est terrible.
Il serre les poings et tente de se reprendre alors que Superman essaye de s’emparer de sa hache ; Steppenwolf le repousse d’une gifle terrible, puis enchaîne avec un coup de genou monstrueux dans les côtes – mais il perd, alors, quelques secondes. Il offre une chance, un créneau pour agir.
Exactement ce que le Chevalier Noir attendait.

Sans prévenir, sans un mot, il s’est placé autour des deux combattants, évoluant dans la fureur de l’affrontement et dans l’ombre des Parademons, qu’il a évités ; face à des dieux qui s’entredéchirent, il ne peut rien. Mais face à un dieu qui commet une erreur… il peut tenter quelque chose.

Il bondit, donc, s’extirpant de la masse au moment où Steppenwolf gifle Superman.
Il saute littéralement au-dessus du Néo-Dieu, le frappant violemment au visage ; le coup ne fera pas mal, mais l’occupera quelques secondes. Suffisamment pour que le Batman puisse se réceptionner, se tourner et lever ce qu’il a récupéré dans sa cape…

… son lance-grappin, qu’il utilise pour tirer vers la hache en espérant que l’attaque de Conner aura suffi à déconcentrer suffisamment l’ennemi.
C’est un pari – un pari dangereux, mais indispensable pour reprendre l’avantage. Un pari trop risqué, hélas.


« Grrr… frêles insectes, vous osez… VOUS OSEZ !!! »

Le grappin file et vient s’enrouler autour de la hache.
Mais Steppenwolf n’est pas aussi atteint qu’on pouvait l’espérer – et s’empare, littéralement, du grappin pour attirer à lui le Chevalier Noir. Ce dernier ne peut rien faire, et se prépare à subir un terrible coup de tête…
Mais il est sauvé par Cyborg, qui s’échappe de la foule pour venir s’emparer du Batman et le protéger de la terrible attaque de Steppenwolf – qui en est alors extrêmement frustré.


« Insectes… vous n’êtes que des insectes, qui me faites perdre mon temps. »

Steppenwolf se débarrasse du grappin, prend une grande inspiration et maximise ses pouvoirs dans sa hache.

« Ce monde… est perdu.
Pas de protecteurs, ici. Pas de Lantern. Pas de Kryptonien. Ce monde tombera… »

Steppenwolf lève sa hache et l’abat brutalement au sol…
… provoquant un terrible cratère dans Opal City, et formant rapidement un immense signe enflammé qui vient impacter toute la ville !

« … COMME TOUS LES AUTRES !!! »

Les cieux changent, alors.
Les nuages s’accumulent. L’obscurité s’impose. Les ténèbres règnent. Des éclairs orange s’abattent.
Et les Parademons s’excitent – car c’est le signe de la destruction, de l’anéantissement. De la conquête.


« A MORT !!! »

Steppenwolf et les Parademons foncent alors uniquement sur la Justice League – pour les tuer.
Et si le tiers de Parademons derrière Jade se concentre sur elle, l’autre tiers encore debout (le dernier a été fauché par Aquaman) file vers Cyborg, Batman et Martian Manhunter, ce dernier étant rapidement perdu sous la masse. Flash, lui, est désormais poursuivi par une horde dense, qui commence à prendre de l’avance sur Red Tornado et les Metal Men.
Surtout, Steppenwolf lui-même décide de combattre, et lance sa hache vers Superman pour lui briser le crâne… avant de bondir vers Aquaman, pour un combat à mains nues.

La Justice League a vaincu des démons, brisé des mondes, fait tomber des dieux.
Mais elle doit aujourd’hui affronter une Apocalypse… et le défi semble peut-être trop grand pour elle !


(HJ/ Résumé rapide :
- vous avez jusqu’au mercredi 18 octobre 2017 pour répondre ;
- Flash ne répond pas mais s’active : il créé une zone de sécurité et, avec Red Tornado et les Metal Men, contient entièrement les Parademons en brisant leurs flancs ;
- L’idée de Jade a fonctionné et deux tiers des Parademons se sont précipités à sa poursuite ;
- Aquaman a pu repousser les ennemis sur l’eau et sauver les civils, mais n’a pu stopper qu’un tiers des Parademons : un tiers entier demeure à la poursuite de Jade ;
- Steppenwolf moque l’absence de Superman, mais est perturbé par la télékinésie tactile de Conner ;
- Steppenwolf encaisse la percée de Conner, le repousse avec une gifle titanesque mais perd son attention à protéger sa hache ;
- Batman tente de s’emparer de la hache après un bond au-dessus de Steppenwolf et avec son grappin, mais l’ennemi n’est pas assez affaibli et l’attire à lui pour le frapper ;
- Cyborg sauve Batman ;
- Steppenwolf s’énerve et frappe le sol avec sa hache, provoquant un cratère enflammé dans Opal City qui change la météo : les cieux s’assombrissent, des éclairs orange tombent ;
- Steppenwolf lance la mise à mort de la Justice League : le tiers de Parademons suivant Jade accélère, Batman/Cyborg sont pris à partie, Martian Manhunter est perdu sous la masse, une horde suit Flash et se rapproche des Metal Men et Red Tornado, et Steppenwolf envoie sa hache vers Superman pour briser son crâne, et fonce vers Aquaman pour un combat à mains nues.
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 17:18
Les choses allaient bien puis tout bascula. Si Flash et ses alliés avaient réussie a délimité un périmètre sécurisèrent pour les civils, c'étaient maintenant eux qui était enfermé dans cette cage avec leurs ennemis. Une fois bien installés, ils se lancèrent à la poursuite de Flash. Une horde dense et violente se jeta à la poursuite du scarlet speedster. S'ils n'avaient aucune chance de le rattraper à pleine vitesse, ils pourraient utiliser le terrain escarpé et toutes les choses qui leur tomberait sous la main pour le ralentir. Les paradémons pourraient éventuellement le coincer. La mission de Flash était claire, évitée qu'ils s'en prennent aux metal men et à Red Tornado afin que ceux-ci continue à maintenir le périmètre. Puis une secousse frappa faisant perdre pied à Flash.

La hache de Steppenwolf avait frapper le sol et Flash surpris s'écrasa par terre et se brisa un bras dans le contact avec le sol. Rien que sa speedforce ne pourrait pas régler, mais cela allait prendre un peu de temps. Il devait cependant recommencer à courir, ce qu'il fit sans perdre une seconde. Si Aquaman avait réussi à noyer tous les paradémons dans l'eau, la tactique pourrait être répétée. Du moins, c'est se que Flash croyait ne sachant pas dans quelle posture se trouvait Arthur.

Arthur, j'amène les Paradémons vers l'eau, il faudra répéter l'exploit de tout à l'heure. J'espère que tes bêtes sont toujours là.

Arriver au bord de l'eau Barry continua ne coulant pas dans la Chesapeake Bay. Il courait sur l'eau, voyant des cadavres de Paradémons flotter sur l'eau et d'autres bêtes bouger sous le sol. Il courait pour éviter tout danger immédiat, car il ne savait pas si les bêtes sous-marines feraient la différence entre lui et les paradémons. Une fois bien enfoncé dans la baie, il cria à Arthur dans leur canal de communication.

ARTHUR MAINTENANT! MAINTENANT!...


La panique était palpable dans la voie de Flash. Il commençait à se rendre compte que ce n’était peut-être pas une si bonne idée. Les vagues et les tumultes des eaux "surhabités" en ce moment, lui offraient un terrain particulièrement difficile pour la course. Il sentait qu'il perdait de la vitesse. Cela n'était évidemment absolument pas bon, car les deux options dans ce cas étaient, soit de se faire prendre par les paradémons, soit couler a pic dans une eau infestée de danger.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Oct 2017 - 1:29
Après avoir déposé les ciivils sur la terre ferme et repris son combat contre l'armée ennemi, Arthur relevais al tête voyant que Jade avait toujours un bon nombre de ces monstres à ses trousses. Sans perdre plus de temps Arthur envoyait un signal télépathique à plusieurs espèces relativement grosses et puissantes des océans pour venir prendre sa place le temps d'aller aider sa co-équipière qui allait avoir besoin de renfort. Sans perdre plus de temps il contactais Jade avec son oreillette pour lui indiqué qu'il seras derrière elle.

Je suis désolé jade. J'ai dut sauvé des civils, je vais t'envoyé du renfort sur le champs vol au niveau de l'eau et surtout évite les mâchoires qui vont te tomber dessus.

Je vais rattraper la situation dans laquelle je t'ai mise, Aquaman terminé.


Jade était rapide au vol, la rattrapée ne serais pas simple c'est pourquoi ces animaux resterons à un endroit pour détruire tout ce qui passeras à leur portée. Tout de suite après, Arthur recevais un contact de Flash en se tournant vers lui il le voyait arrivé sur la côte avec une horde assez imposante à ses trousses. Le seul moyen qu'il avait était de courir sur l'eau, seulement autant de vague lui poserais problème, dans ce cas Arthur soulevait son trident au dessus de l'eau calmant les vagues sous les pieds de son camarades. Ainsi il lui offrait une piste de course calme et plate, ce qui lui faciliterait la tâche.

J'ai calmé les océans, ne t'en fais pas mes animaux marins sauront faire la différence entre toi et les démons.

J'arrive Barry !


Instantanément Arthur rejoignait la position de Barry, vu que son ami Speedster perdait de la vitesse il pouvait le rattraper à la nage. Maintenant que les eaux son calme Barry n'avait qu'à faire ce qu'il savait faire de mieux, courir.

Cours retourne sur terre quand tu seras passer un typhon viendras balayé cette horde.


Son camarade semblait avoir compris, après le passage de Flash qui aurait sans aucun doute réussi à reprendre sa course, un typhon venait frappé la horde que Flash tenait suffisament à distance pour ne pas que lui sois impacté. Arthur se trouvait sur cette immense vague qui formait un rouleau, depuis sa place il envoyait des éclairs sur tout les monstres qui par miracle pouvaient évité les eaux. Il gardait toujours un oeil sur ces alliés proches de l'eau manipulant l'eau pour les arrangé chacun leur tours.

Ils avaient déjà beaucoup à faire, c'était son rôle de leur offrir une zone de largage d'ennemis. Arthur regrettait toutes ces actions précédentes comme Thémyscira, c'est pourquoi aujourd'hui il observait bien la situation avant d'agir. Il ne pouvait pas se permettre de mettre en danger la vie de ces camarades, chacun d'eux se donnaient à fond il devait les aidés.

Aquaman à la ligue, envoyez tout vos monstres dans la baie je m'en occupe.

Cependant, il n'avait pas eu le temps de se retourné que derrière lui il voyait au dernier moment Steppenwolf qui venait sur lui. Il était à main nue et plein de rage, si il voulait un combat il allait en avoir un surtout dans l'eau Arthur comptait bien lui faire passer l'envie de s'en prendre aux humains. Le poing d'Arthur venait se collé contre celui de son nouvel ennemi, créant ainsi une onde assez forte pour repoussé l'eau autour d'eux. La force de l'ennemi était grande, Arthur fut repoussé en arrière, sa main droite prenait alors la forme d'un fouet pour tenter de la balayer et de l'envoyé sous l'eau.

Sous l'eau Steppenwolf aurait un comité d'accueil relativement sympathique, sinon Arthur foncerais droit sur lui avec son trident pointé vers l'avant prêt à lui faire comprendre qu'il n'as pas choisi le bon adversaire. Le regard du roi des mers était plein de colère et de rage, il était déterminé à lui faire comprendre contre qui il se battait.


( Hrp/ -Arthur envoie des animaux aidés Jade.

-Il calme l'eau sous les pieds de Flash pour qu'il puisse continuer sa course, tout en balayant les ennemis qui le suivait d'une immense vague.

- Steppenwolf venait pour un combat à main nue, il essayait de le faire coulé pour engagé un combat sous-marins qui lui donnerait un net avantage ; au cas ou la première méthode ne fonctionnerais pas il envoyait son trident pour l'empalé, voilà son plan / Hrp )
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2919
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 12 Oct 2017 - 11:02
Jaillissant hors des eaux, trempée mais heureuse, Jade avait accompli sa part du deal : les Paradémons poursuivaient son Darkseid vert et dans leur course idiote s'étaient faits - pour une partie d'entre eux - boulottés par les monstres marins d'Aquaman ou malmenés par le monarque atlante lui-même.

Elle se serait presque arrêtée en vol stationnaire pour reprendre son souffle quand... il s'avéra que le plan n'avait qu'à moitié fonctionné. Des poursuivants continuaient à être lancés à ses trousses et il était évident qu'ils allaient faire d'elle leur quatre-heure si elle ne filait pas sur le champ.

Aussi, comme si ses pieds la démangeait, Jade donna un coup de collier supplémentaire et s'envola, ne sachant trop que faire de la masse de Paradémons qui se précipitaient sur elle.

Quand Steppenwolf fendit la Terre et ouvrit les yeux, Jade comprit que le chaos ambiant prenait des proportions bibliques. Opal City souffre. Opal City prend un visage apokoliptique. Et Steppenwolf, revenu du néant, prépare le retour de son monarque.

Des gouttes de sueur perlèrent sur son front quand elle comprit que cette ambiance toute particulière avait réveillé un regain d'énergie chez les Paradémons. Ces créatures de l'obscurité et du mal, ces insectes funestes, allaient bien finir par la rattraper tant l'appétence pour le mal était forte chez elles.

Recevant la communication d'Aquaman dans son oreillette, Jade reprit espoir.

"Bien reçu, Arthur, je te rejoins" lança-t-elle, alors qu'elle descendait en piqué vers l'océan. Elle allait refaire un tour sous l'eau, avec son Darkseid de pacotille, pour attirer à nouveau les Paradémons vers les requins, orques, calamars géants et autres horreurs des profondeurs...

Elle fila sous l'eau et ressortit non loin de la baie d'Opal City. Elle fit disparaître "Darkseid" et fit "feu" en direction de Steppenwolf... le tir le plus fin qu'elle pouvait se permettre destiné à atteindre le visage et si possible l'un des yeux du terrible adversaire.

Elle comprenait bien qu'elle n'était qu'une guêpe sur un champ de bataille, insignifiante et ne pouvant briller par la force pure. Néanmoins, une piqûre de guêpe au bon moment pouvait désarçonner un cavalier ou faire perdre son duel, même au bretteur le plus aguerri...

[HJ]

- Jade fait demi-tour et replonge dans l'océan avec son faux-Darkseid-vert qu'elle projette derrière elle à l'aide de ses pouvoirs
- Jade croise les monstres marins d'Aquaman sous les eaux en espérant qu'ils finissent de boulotter les Paradémons à ses trousses
- En ressortant à la surface, Jade fait disparaître son "Darkseid" et tire un fin jet d'énergie en direction des yeux de Steppenwolf

[/HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Ven 20 Oct 2017 - 21:46
Steppenwolf avait beau faire de l'esbroufe, il n'était pas préparé à affronter un kryptonien autre que Clark. Si prompt qu'il soit à se remettre, voir le sol éclater sous ses pieds ne faisait de toute évidence pas partie de ses plans. S'il jouait habilement son coup, c'était une faille que Conner pourrait exploiter - à supposer qu'il ne soit pas aveuglé par la rage.
Retrouver l'un de ses bourreaux avait ravivé le souvenir du massacre perpétré sur Oa, et avec lui les flammes de sa colère. La Godwave avait peut-être tout effacé, mais pas sa mémoire ; pas la frustration de n'avoir alors pas pu combattre au sommet de ses forces - pas pu empêcher le Néo-Dieu de pourfendre les Green Lanterns. Il était une menace qui devait être arrêtée. Lui qui en avait les moyens, avait-il seulement le droit de ne pas le faire ?

Non, je ne suis pas le Superman que tu connais. répondit-il sans une note d'hésitation dans la voix. Il avait cessé de vouloir être comme ça - de vouloir être comme Clark. C'était peut-être sa raison d'être fut un temps - mais depuis, il avait pu contempler toute sa faiblesse et ses failles ; depuis, il s'était senti trahi. Il avait peut-être grandi dans son ombre, mais il était temps pour lui de créer sa propre lumière. Son expression se fit résolue : Je suis meilleur que lui.

Du moins avait-il le potentiel pour l'être. Et il y travaillait chaque jour un peu plus pour au plus vite atteindre le pinacle de ses capacités - pour enfin remplir pleinement ce costume un peu trop grand pour lui.
Les coups de Steppenwolf le frappèrent avec dureté ; il les dévia comme il le put - juste assez pour ne pas être étourdi - mais ce n'était rien qu'il ne puisse encaisser ; d'autant qu'à ce stade, il n'était rien de plus qu'une diversion pour le Chevalier Noir.
Batman avait toujours un tour dans son sac. Il ne doutait pas qu'à compter du jour où celui-ci avait eu vent de l'existence de la race des Néo-Dieux, il avait commencé à réfléchir à un moyen de les neutraliser - juste au cas où. Le tout était de savoir ce dont il pouvait s'agir - et de quelle manière il pouvait l'aider à s'en servir.

Malgré leurs efforts conjugués, ils ne furent pas en mesure de désarmer Steppenwolf ; si cela ne dura qu'un instant, Superman eut l'étrange sentiment que sa hache était une extension de son corps ; qu'elle faisait partie de lui, et que l'en séparer leur serait aussi difficile que de lui arracher un membre - non que l'idée le dérange.
Par chance, Cyborg fut en mesure d'empêcher que Batman fasse les frais de cette tentative, Conner étant trop occupé à analyser la situation pour mesurer les conséquences - ce pourquoi il ne fut pas long à se fustiger mentalement.
Il devait garder à l'esprit qu'il n'était pas seul à mener ce combat. Qu'on comptait sur lui pour couvrir leurs arrières, si peu préparé qu'il y soit. Que s'il n'y prenait pas garde, il serait une gêne pour ses alliés autant que ses ennemis - tout Homme d'Acier qu'il soit.

Ce n'était pas qu'il ne croie pas en la Justice League - mais en tant que Superman, il se savait le mieux placé pour tenir tête à un suppôt de Darkseid. Ce n'était pas de l'arrogance : déjà alors qu'il se battait contre Faora, il avait senti que pour chaque excès de sa part, la ville en payait le prix.
Il avait appris très tôt que sa puissance devait être utilisée avec sagesse, justement parce qu'elle était de celles à pouvoir faire la différence, ce qui pouvait terriblement mal finir s'il l'employait à mauvais escient ; qu'elle pouvait faire du mal au monde - mais s'il retenait ses coups alors qu'il avait le pouvoir de changer les choses, peut-être n'y aurait-il plus de monde à sauver.

Ne s'en sortirait-il pas mieux par lui-même ?

Il s'en voulut aussitôt de l'avoir pensé - mais plutôt que de laisser sa fureur s'accroître encore de quelques degrés, il passa sa frustration sur les Paradémons. Il leur fit connaître l'Enfer, le vrai - incinéra autant d'eux qu'il le pouvait dans un faisceau incendiaire, les réduisant en cendres si vite qu'elles semblaient encore hurler dans les airs, son propre cri faisant trembler le sol sous les pieds de ceux qui le foulaient encore.
C'était vain, il le savait - savait que chacun d'eux serait remplacé dans un moment à peine, que leurs légions ne connaissaient pas de fin. Mais pour ne serait-ce qu'une poignée de secondes, il seraient libres de leurs mouvements. C'était plus qu'il n'en fallait.

Les yeux encore flamboyants, il se retourna, ayant senti venir la hache - et opposa son souffle à son élan, juste assez pour la repousser d'un vif revers de la main, ne lui laissant labourer guère plus que son épaule sur son passage. Son tranchant était à craindre même pour lui ; il n'aurait pas voulu qu'il en soit autrement.
Car à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire - et quand il jetterait au sol le chien de guerre de Darkseid pour anéantir le reste de son armée, il voulait que sa victoire soit éclatante. Qu'ils retiennent, pour toujours et à jamais, que la Terre leur était interdite d'accès.

Mais ce ne serait pas assez. Pas comme ça.
Même en combinant toutes leurs forces, ils ne pouvaient pas être sur tous les fronts à la fois. Il allait devoir faire plus - transcender des limites qu'il avait déjà dépassées au moment d'enfiler la cape. Ses doigts allèrent chercher un étui dans un pan de sa tenue ; il s'était promis de ne plus jamais s'en servir, sauf en cas d'urgence. Le risque que son échec condamne toute l'humanité lui parut être une bonne occasion. Au diable les conséquences.

Dans la confusion générale, il sentit la force l'envahir ; ses rares pouvoirs manquants éclore et ceux qu'il possédait déjà atteindre leur paroxysme. Il ne serait jamais plus fort qu'à cet instant : à lui d'en profiter. Tant qu'il pouvait encore être un héros - avant que la colère le prenne et fasse de lui le monstre qu'il avait toujours redouté.
Revigoré, il se propulsa dans la direction du souverain d'Atlantis et du New God avec lequel il était aux prises. Il ne pouvait le priver de son arme ? Qu'importe : il avait d'autres solutions. Comme celle de chauffer son heaume d'acier à blanc d'un simple regard, par exemple, écrasant son épaule entre ses omoplates avec toute la violence dont il était capable - du moins sans que le monde se brise.

Je suis à demi Kryptonien. déclara-t-il, austère, à l'attention de Steppenwolf. C'est plus qu'il n'en faut pour t'empêcher de nuire.

récapitulatif des actions:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 17/01/2017
Messages : 502
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Ven 20 Oct 2017 - 21:58
Les Parademons ont envahi Opal City.
La Justice League s’est positionnée pour les stopper – et seul un cinquième de l’armée ennemie demeure debout, désormais, le reste ayant été entièrement brisé, vaincu ou pire encore, grâce aux diversions de Jade, à la vitesse de Flash, et surtout aux alliés d’Aquaman.
Cependant, l’heure n’est pas à la joie… mais plutôt à la désolation.


« Bon sang. »

Le Batman repousse des gravats, qui gênaient sa vision.
Une impression d’apocalypse se dégage d’Opal City, alors qu’un semblant de calme s’impose autour d’eux… mais il sait déjà que cela ne durera pas.
Les Parademons sont contrôlés, oui – mais pas Steppenwolf. De loin pas.


« Ca se passe mal, Bruce. »

Cyborg apparaît à ses côtés. Quelques instants plus tôt, le jeune homme l’a sauvé d’un contact direct et mortel avec le Néo-Dieu, et tous deux se sont écrasés à quelques mètres ; ils viennent de se relever, mais beaucoup s’est passé entretemps… et pas grand-chose de bon.

Certes, les manœuvres de Jade, Flash et Aquaman ont fonctionné.
La grande majorité des Parademons sont stoppés, et si un cinquième demeure actif, il s’agit de petites cellules fractionnées, perdues ou blessées ; la menace est moindre, donc. Mais leur général, lui, est bien actif – et le prouve de la pire des façons, alors que Bruce et Victor découvrent, horrifiés, le sort réservé à deux de leurs camarades.

Steppenwolf a décidé de s’en prendre directement à Aquaman, qu’il a identifié comme une menace d’importance.
Après s’être débarrassé des adversaires les plus directs, l’oncle de Darkseid a littéralement fondu sur Arthur – qui a tenté de s’échapper dans l’eau, pour y gagner la force et la puissance nécessaires pour affronter l’ennemi.
C’est un bon plan, définitivement… mais il combat Steppenwolf ; un Néo-Dieu ivre de violence, et sans aucun remords ou sans morale.

Le nouveau Superman lui lance une réplique sèche, puis tente de le frapper dans le dos après avoir fait chauffer son casque ; s'il le pouvait, Steppenwolf rirait, sous l'eau.
Il fait le dos rond et encaisse le coup, puis se redresse et abat brutalement son coude sur le visage ennemi. Il enchaîne avec sa double hache, qu'il fait soudain briller... et qui projette une terrible rafale d'énergie sur Conner.
Ce dernier, qui a peut-être commis une erreur en se forçant à débloquer ses pouvoirs, est propulsé vers la surface, sonné par l'attaque de pure puissance.

Usant de sa super-vitesse et de sa super-force, proches de celle des Kryptoniens, et de ses terribles pouvoirs, Steppenwolf a littéralement anéanti les monstres qui se sont présentés – et a esquissé un sourire moqueur, en retenant sa respiration, quand Aquaman lui a envoyé son Trident.
Sans attendre, le général récupère le Trident après l’avoir évité, et le renvoie vers Arthur – mais suit immédiatement le mouvement !
Le Roi évite ainsi sa propre arme, mais est fauché par l’ennemi… qui le frappe à sa super vitesse, puis le projette à la surface.

L’Atlante s’écrase dans la baie, blessé et incapable de se remettre pour les prochaines minutes – hélas.
Car Steppenwolf bondit lui-même des flots, et vient s’écraser à côté d’Arthur… pour enfoncer le propre Trident d’Aquaman dans le bras gauche du monarque !
Un gigantesque hurlement de douleur est arraché de la bouche d’Aquaman, qui subit un violent coup de botte de son agresseur. Cela ne s'arrête pas là, hélas.

Arthur, de rage, parvient à repousser Steppenwolf dans un geste de désespoir. Il parvient à arracher le Trident et se relève - essaye, en tout cas.
Il se redresse ; il se bat, il lutte. Il ne veut pas abandonner. Il ne veut pas perdre.
Pas comme ça. Pas contre lui.

Il se relève, donc. Il tremble, mais... il se relève. Et se prépare à se battre, continuer.
Mais il n'en aura pas l'occasion.
Car Steppenwolf l'a suivi, et abat violemment sa hache avec un sourire sadique - sur le bras d'Aquaman,
qui hurle encore de douleur...

... car il vient de perdre son bras gauche !

« CE MONDE TOMBERA !!! »

Son hurlement est terrible, alors qu'Aquaman s'écroule, vaincu et inconscient.

« COMME TOUS LES AUTRES !!! »

Steppenwolf se prépare à l'achever, mais s’arrête, soudain – et bondit dans les airs, en tenant sa hache. Il la sépare, soudain, pour former deux petites haches, et se dirige vers un allié qui approchait d’Arthur…
… et vise désormais le Martian Manhunter, venu en secours !
Hélas, J’Onn ne peut arrêter suffisamment sa course, et Steppenwolf abat violemment ses deux petites haches sur le Martien – puis active un dispositif secret de ces armes, qui s’enflamment et viennent brûler le Héros !


« JE ME GORGE DU SANG DE TA RACE DEPUIS DES SIECLES ! J’AI CRU CE DOUX NECTAR DISPARU, JE SUIS RAVI DE POUVOIR ENCORE M’ADONNER AU PLAISIR DE LA DEGUSTATION ! »

« Il y a des plaisirs interdits, enfoiré ! »

Cyborg apparaît aux côtés de Steppenwolf, et utilise ses systèmes pour produire un choc sonique intense – suffisant pour détruire une montagne.
Steppenwolf ne semble pas blessé réellement, mais est assez touché pour libérer J’Onn… et subir directement la suite de ce qui est prévu pour lui.


« MANGE CA, PLUTÔT ! »

Victor Stone transforme ses bras en un seul et unique canon, qui tire une gigantesque salve d’énergie.
Steppenwolf souriait devant ce coup – mais son expression disparaît, quand l’impact est si fort qu’il le propulse au sol, en le faisant enfin reculer.
Il s’écrase donc au milieu des ruines… à quelques mètres du Batman, qui le fixe silencieusement.


« Justice League. »

Accompagnement musical:
 

Le Chevalier Noir s’approche lentement du Néo-Dieu, qui se redresse.
Sa colère est si forte qu’elle semble palpable.
Bruce, lui, appuie sur un bouton étrange et secret de son équipement – et lance un signal. En espérant que la réponse vienne vite.


« Aquaman est blesse, récupérez-le. Abandonnez les Parademons, ils ne sont plus une menace immédiate. Steppenwolf est notre priorité. »

« CE MONDE TOMBERA !!! COMME TOUS LES AUTRES !!! »

« Tu l’as déjà dit. Le répéter n’en fera pas une réalité. »

Le ton de Bruce est calme – terriblement calme.
Bien trop calme, pour quelqu’un qui s’approche d’un équivalent divin ivre de rage.
Même pour lui, cela cache quelque chose.


« Récupérez Aquaman, soignez-le et rejoignez-moi. Manœuvre Alpha. »

La manœuvre Alpha a été répétée, le principe est simple : Flash vient provoquer l’ennemi, Jade emprisonne les bras et jambes de l’adversaire, Cyborg agresse son ouïe, et Superman vient le pilonner.
Cependant… tous savent qu’ils ne pourront pas être là à temps, avant que Steppenwolf ne s’en prenne à Bruce. Il n’y a plus que deux mètres entre eux, et ils doivent encore aider Arthur… ils n’arriveront pas à temps, définitivement.


« Je le retiens. »

« TU NE PEUX ME RETENIR, INSECTE ! TU NE PEUX RETENIR UNE FORCE DE LA NATURE ! TU NE PEUX RETENIR UN ELEMENT PRIMAIRE ! »

« Un élément, hein ? Un seul ? »

Le Batman serre les poings et lève sa garde, comme un boxeur.
Il sourit, alors que Steppenwolf bondit et lève ses deux haches pour le frapper.


« Pathétique.
Il faudra faire mieux contre moi… contre nous. »


Beuglant de fureur, Steppenwolf abat ses deux haches sur les bras du Chevalier Noir – qui encaissent le choc, dans un tintement… métallique.
Le Néo-Dieu découvre alors qu’il n’y a pas que le Batman devant lui – celui-ci est, en effet, entouré d’une carcasse métallique qui épouse entièrement son corps, de plusieurs couleurs. Cette carcasse a des reflets d’Or, de Platine, de Fer, de Mercure, d’Etain…

Les Metal Men.
Les Metal Men se sont mués en métaux liquides et entourent désormais Bruce, comme une coque de protection qui lui permet d’encaisser ce premier coup, voire quelques autres… mais cela ne durera pas plus de quelques secondes, voire minutes.
Il gagne du temps, donc. Mais la Justice League a intérêt à venir vite !


(HJ/ Désolé du retard, dû à des impératifs personnels.
Résumé rapide :
- La technique de Jade, Flash et Aquaman a fonctionné : seul 1/5e des Parademons demeurent debout, mais éclatés et perdus ;
- Steppenwolf encaisse l'attaque de Conner, puis le frappe au nez et le projette au loin avec une énergie puissante de sa double hache ;
- Steppenwolf a poursuivi Aquaman sous l’eau : il a anéanti les monstres, évité le Trident grâce à ses pouvoirs, passé Arthur à tabac, puis l’a projeté à la surface – et le mutile, en lui coupant le bras gauche ;
- Steppenwolf s’en prend à Martian Manhunter (châtié du fait de son absence de réponse sur deux tours), découpe sa double hache en deux petites haches, les enfonce dans la peau de J’Onn, et active l’inflammation des haches en lui promettant de boire son sang ;
- Cyborg vient à la rescousse et libère J’Onn, puis projette Steppenwolf au sol ;
- Batman s’approche de Steppenwolf et demande à la J.L. de récupérer Aquaman, puis d’appliquer la manœuvre Alpha : Flash vient provoquer l’ennemi, Jade emprisonne les bras et jambes de l’adversaire, Cyborg agresse son ouïe, et Superman vient le pilonner ;
- Batman encaisse le premier coup de Steppenwolf, car il est protégé par une carcasse créée par les Metal Men autour de lui. Il gagne ainsi un peu de temps, mais cela ne durera pas ;
- Batman a envoyé un mystérieux signal, et espère un retour rapide.

Indications :
=> Aquaman est mis hors-jeu du fait du départ du joueur ;
=> Martian Manhunter est sanctionné du fait d’un silence de deux tours ;
=> pour rappel, Steppenwolf est un New God - et ce sont potentiellement de sales brutes, qui ont toujours pris sur eux pour l'instant, mais Stepp' est en pure fureur, et il a le potentiel d'anéantir, seul, une planète...
=> vous avez jusqu’au lundi 30 octobre 2017 pour répondre. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 2:51
J’Onn n’avait pas réagit assez vite et en payait maintenant le p^rix.

Bien que les paradémons se soient fait repousser et ne soient plus une menace immédiate, il n’en demeure pas moins qu’ils font maintenant face à un ennemi bien plus puissant et dangereux. Un ennemi qui a une rage puissante et une folie tout aussi démesurée.

Steppenwolf.

L’un des Néo-DIeux qui sont supposé être tous mort.

Mais il est bien ici, et bien vivant…

Et il veut leur mort à tous et la destruction de la Terre.

Ce que la Justice League ne peut pas permettre, et fera tout pour stopper. Mais J’Onn n’a pas été assez rapide. Ils n’ont pas été assez rapide. Et ils en paient tous le prix. Tous… mais en particulier Aquaman et lui-même, qui sont les plus touchés par les attaques du Néo-Dieu fou.

IL voit d’abord avec horreur le bras gauche d’Arthur être tranché dans un geyser de sang et n’est pas capable de stopper l’attaque dévastatrice. Étant télépathiquement connecté a tous ses alliés il ressent un choc de douleur intense et de choc provenant de son camarade de combat qui est tombé à genoux et semble incapable de réagir. Ce qui donne a Steppenwolf l’ouverture dont il a besoin pour l’attaquer…

Et il lui plante dans le torse, profondément, ses deux haches qui dès l’impact s’enflamment et se mettent immédiatement a le drainer de son sang et l’aveugle de douleur !

J’Onn hurle alors que le feu le dévore et tombe à genou, entourés de flammes, une agonie intense remplissant chaque cellule de son corps. Pendant plusieurs secondes interminables, il sent sa peau, sa chair et ses os fondre et se tordre et sa forme semble vaciller et se contorsionner dans une réaction purement instinctive à la chaleur intense et la douleur.

Puis aussi soudainement qu’elle a commencé, l’attaque stoppe grâce a l’intervention de Cyborg, et Martian est libéré des haches qui sont arrachées de son corps. Pantelant, sous le choc momentanément, il tombe tombe a genoux les mains contre le sol et sa forme est noircie et fumante, de la fumée s’Échappant de son corps et sa peau presque entièrement carbonisée. Tellement que les os de son visage, sur le front, les pommettes et le menton entre autres, sont visibles et tout aussi noircis que le reste. Il lui faudra quelques temps pour régénérer les dommages…

Par un intense effort de volonté, J’Onn se remet sur ses pieds, et son allure est plus effrayante que jamais. Mais il a survécu a pire. Il a encore un combat à mener!

Batman, celui qui l’a sorti de sa retraite, l’a poussé a reprendre du service, lui a montré qu’il y avait encore une place pour lui dans ce monde, affronte maintenant seul Steppenwolf avec les Métal Men lui servant d’armure.

« Non… » Le Martien murmurre entre ses dents serrées, ses phalanges osseuses, pour le moment dépourvu de peau et parcourues de tendons à moitié carbonisés, sérrées en des poings rigides.

« Non! » Répête-t-il, plus fort, et il fonce alors vers Steppenwolf et lui rentre dedans de toutes ses forces, créant une onde de choc autour d’eux qui pourrait faire voler ses camarades s’ils ne prennent pas garde.

« NON ! C’EST ASSEZ! » Rugit-t-il enfin, enfonçant ses doigts osseux et noircis dans les tempes de l’ennemi et attaquant son esprit avec le sien, son but le mettre en pièces pour l’empêcher de nuire pour de bon.

IL met toute sa puissance mentale derrière l’attaque, espérant pour le mieux et enfonçant le bout dur et osseux de ses doigts dans la peau du Néo-Dieu, y mettant toute sa volonté.

RÉSUMÉ:
-J'Onn est salement brûlé par le feu provoqué par les haches de Stenwolf et corbonisé en partie. Des os noircis sont visibles en certains endroits, dont les mains, le visage et la pointrine...
- J'Onn fonce vers Steppenwolf et lui rentre dedans, l'attaquant mentalement et physioquement, de toute ses forces, provoquant une onde de choc autour d'eux.
- J'Onn déploie toute sa force mentale pour attaquer Steppenwolf...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2324
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Mer 25 Oct 2017 - 14:18
Conner mit quelques secondes à recouvrer ses esprits. L'attaque du Néo-Dieu l'avait renvoyé à l'air libre, par chance sans qu'il ne percute quoi ou qui que ce soit sur sa trajectoire - recevoir son corps invincible lancé à pleine vitesse aurait causé du tort à plus d'un de ses coéquipiers.
Hélas, invincible n'était pas synonyme d'insensible à la douleur, et celle-ci continuait d'irradier là où l'impact de l'arme l'avait atteint - au milieu du torse, au niveau du symbole, comme pour le moquer. Pour lui faire comprendre qu'il n'avait aucune valeur aux yeux du suppôt de Darkseid ; qu'il tomberait comme les autres. Ce qui suscita en lui assez de rage pour lui éclaircir les idées - le faire repartir au combat.

Malgré leurs assauts combinés, Steppenwolf ne cédait pas un pouce de terrain. Aquaman avait peut-être réussi à l'entraîner sur son terrain, mais même ça ne semblait pas suffire à l'affaiblir. Pire encore, le roi des profondeurs, se sentant en sûreté dans son élément, avait baissé sa garde - juste assez pour permettre à l'ennemi de le mutiler affreusement.
Son cri faillit percer les tympans de Conner - qui n'en fut pas moins prompt à réagir, s'emparant de son allié pour l'éloigner avant que le général d'Apokolips n'en profite pour finir ce qu'il avait si bien commencé. Malgré la violence des combats auxquels ils avaient l'habitude de prendre part, il était rare de voir une telle blessure, surtout d'aussi près, surtout sur quelqu'un d'aussi fort. Le clone sentit son estomac se soulever, mais lutta pour garder contenance.
Il devait faire quelque chose, et n'avait pas beaucoup de temps pour le faire devant lui - tant parce qu'Aquaman ne mettrait que quelques instants à se vider de son sang sans aide médicale que parce que le Néo-Dieu n'attendrait pas sagement qu'il en ait terminé. Hélas, s'il était doté de nombreux talents, l'expertise médicale n'était pas du nombre, et ce n'était de toute façon pas comme s'ils aurait pu les mettre à profit dans ces conditions ; aussi, la seule solution à sa portée était extrême - mais avait-il vraiment le choix ?

Attention, ça va faire mal. prévint-il - avant d'ouvrir le feu de sa vision calorifère sur le bras d'Aquaman pour cautériser la plaie. En réguler la puissance pour ne pas faire plus de mal que de bien n'était pas une mince affaire - d'autant que même ramené aux limites de l'humainement supportable, la brûlure serait terrible - mais il n'avait pas d'autre choix.

Qui plus est, le monarque des mers était sensible aux effusions de chaleur ; même avec un point d'eau à portée, il lui faudrait sans doute encore quelques instants pour reprendre des forces. Un temps qu'ils n'avaient pas à leur disposition - que même les efforts du Chevalier Noir pour tenir leur cible occupée ne suffiraient pas à leur offrir.
L'idée que les hommes et les femmes les plus puissants de cette planète soient mis en déroute par un seul homme, tout dieu qu'il soit, était rageante - mais que pouvaient-ils faire d'autre, à part continuer de lutter ? Ce n'était pas comme s'ils allaient renoncer. Comme s'ils pouvaient renoncer. Un monde - leur monde - comptait sur eux, et tant que vivrait l'un d'entre eux, c'était une confiance qu'ils n'avaient pas l'intention de décevoir. Lui en particulier.
Car il était Superman. Il n'avait pas le droit de se laisser abattre.

Il devait être meilleur - meilleur que tout le monde, même ceux qui se tenaient à ses côtés pour défendre l'humanité. Plus fort, supérieur.
Il n'avait droit ni à l'échec, ni à l'erreur ; la défaite n'était pas permise, pas même en pensée, s'il voulait correspondre à cet idéal. Il devait gagner - même contre les anges et démons, les dieux et les diables.
D'où qu'ils viennent et quoi qu'ils veulent, il était la dernière défense, l'ultime rempart ; la Terre ne tomberait pas sous sa garde, même si cela voulait dire mettre en jeu sa vie - se sacrifier pour tous ces ingrats qui refusaient de croire en lui.

Cette pensée finale alluma pour de bon la mèche de son irritation alors qu'il finissait de se mettre en place pour la manoeuvre Alpha. Il ne devait pas raisonner comme ça, il le savait - mais c'était plus fort que lui.
Les patchs donnés par Lex Luthor avaient l'effet fantastique de débloquer ses pouvoirs, oui, de le rendre plus fort qu'il n'avait jamais été - mais le rendaient également plus enclin à céder à ses pulsions néfastes, à laisser les recoins les plus sombres de la personnalité grandir et prendre de la place. Le rapprocher un peu de l'arme vivante qu'il était destiné à devenir.

Il n'était pas sans le savoir, et s'en était servi en connaissance de cause, pensait qu'il pourrait les contrôler - se contrôler - mais c'était oublier toute la frustration des dernières semaines ; celle ressentie en voyant la réaction des gens alors qu'il ne demandait qu'à combler le vide laissé par le précédent Superman.
Cette déception s'était lentement muée en ressentiment - en rancœur pour tous ceux qui avaient été incapables de comprendre qu'il avait leurs intérêts à coeur, le bien qu'il était capable de faire.
Superman les avait abandonnés, tout comme il avait abandonné ses amis et ses alliés... Mais ils continuaient, malgré tout, de ne vouloir que lui - de le rejeter. En dépit de ses efforts constants pour être à la hauteur, pour redorer le blason que Clark avait lui-même souillé, ils continuaient de le voir comme une imitation, un usurpateur.
Ils ne le méritaient pas.

Cette réflexion continua de pulser dans sa tête au même rythme que le sang qui lui battait les tempes, comme une migraine naissante - comme une vérité lancinante. La Manoeuvre Alpha ordonnée par Batman requérait une totale coordination des différents membres de la League ; il suffisait qu'un seul d'entre eux faillisse à la tâche et non seulement la tactique se solderait par un échec, mais les autres seraient en plus vulnérables à une contre-attaque qui en laisserait plus d'un sur le carreau.

En bref, cela requerrait une symbiose, une totale confiance.
En cela, c'était presque une bonne chose que Conner ne soit pas maître de ses émotions : il aurait certainement eu du mal à se fier à ses alliés de la sorte alors que c'était la première fois qu'il luttait aux côtés de la plupart d'entre eux. Ce qui ne l'empêcha toutefois pas de prendre arbitrairement une mesure supplémentaire - et ce en projetant en direction de Steppenwolf un nuage de givre avant que quiconque ait pu s'en approcher.
Il n'avait pas l'habitude de faire au souffle arctique - le seul pouvoir de Clark, à sa connaissance, qu'il n'ait pas encore acquis, du moins naturellement. Se retenir n'avait jusque là rien apporté de bon ; aussi ne prit-il pas même la peine d'essayer d'en modérer les effets de quelque façon que ce soit, laissant tout juste le temps à Martian Manhunter de s'ôter de sa trajectoire - les autres devraient s'en accommoder.
C'était à peine s'il était encore conscient de leur présence non loin, possédé par une ire qui n'en finissait plus de croître. Débordant d'une force à nulle autre pareille, sa silhouette, suivie de près par sa cape opaline, émergea des brumes glacées pour faire face à Steppenwolf - pour lui faire face, et le briser.

Je ne vais pas te retenir. gronda-t-il envers son adversaire. Ses poings craquèrent - et leur craquement n'était pas sans rappeler celui de l'orage qui s'annonce. Je vais te détruire.

Et il frappa.
Il frappa et il frappa encore, chaque coup succédant au précédent avant qu'il ait pu sembler se terminer. Ses mouvements devinrent un flou incompréhensible pour quiconque n'était pas assez vif pour les suivre du regard, libérant en tous sens des ondes de choc dévastatrices. Et chaque impact, qu'il ait ou non atteint son objectif, faisait retenir dans le lointain un rugissement semblable à celui d'un coup de tonnerre - l'écho de son propre cri, qui gagna en intensité alors qu'il menait toujours plus loin ce déchaînement de violence.
Le sol craqua et explosa sous ses pieds sans qu'il paraisse seulement le remarquer, nullement déstabilisé. Il n'y avait plus que la colère ; plus qu'un désir primal de voir son ennemi - sa proie - tomber à ses pieds, réduit en charpie, quand il en aurait terminé, ne pouvant que supposer que les autres feraient le nécessaire pour l'y aider.
Malgré ce rythme démentiel, il put entendre le bruit des os qui se brisent parvenir à ses oreilles, sans qu'il sache si c'étaient les siens ou ceux du New God - mais cela n'avait pour lui aucune espèce d'importance, pas plus que n'en auraient les gerbes de sang à la provenance tout aussi incertaine qui fusaient de cette collision fatale.
Il hurla, hurla toute sa rage et toute sa haine - et il fut entendu.
Et c'était peut-être la pire chose qui aurait pu lui arriver.

Qu'est-ce que... entendit-on Cyborg s'exclamer.

Sortant à peine une seconde de sa transe, Conner n'eut que le temps de tourner la tête pour voir un trait de lumière écarlate foncer vers lui depuis les cieux.

CONNER KENT DE LA TERRE.
TU AS UNE GRANDE COLÈRE EN TOI.


récapitulatif des actions:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 26 Oct 2017 - 14:46
Flash grâce à Aquaman peu retourné sur la terre ferme sans trop de soucis. Il fut heureux de voir que son plan avait fonctionné et que grâce à Arthur les paradémons n'étaient plus une menace. Cependant, la situation tourna rapidement mal, lorsque le roi des mers se fit arracher un bras. Il était donc temps de s'occuper de Steppenwolf. Flash se tourna donc vers les nombreux débris prêts de lui et regarda Steppenwolf.

Flash fact : la vitesse du son est de 340 mètres par seconde... mais flash est beaucoup plus rapide que cela. La vitesse d'une balle tirée d'une mitrailleuse est de 1100 mètres par seconde... mais flash est beaucoup plus rapide que cela. La force gravitationnelle de la terre est de 6.674 mètres par seconde... mais Flash est beaucoup plus rapide que cela. La troisième vitesse cosmique, qui sert entre autres a envoyé des objets hors du système solaire est de 16 640 mètres par seconde.... Mais flash est plus rapide que cela. La vitesse de la lumière est de 299 792 458 mètres par seconde... et en situation de panique, la vitesse de Flash se rapproche de cela.

Voici la formule pour calculer la puissance de l'énergie cinétique d'une masse








Pour faire rapide... Si un corps n°1 possède une énergie cinétique Ec1, une masse m et une vitesse v1 et qu’un corps n°2 possède une énergie cinétique Ec2, une masse m et une vitesse v2 deux fois plus élevée que v1 (v2 = v1 x 2) alors : L’énergie cinétique du deuxième corps est donc 4 fois plus élevée que celle du premier. De même on peut montrer que si la vitesse d’un corps et multipliée par 3 son énergie cinétique est multipliée par 32 c’est à dire par 9, si la vitesse est multipliée par 4 alors l’énergie cinétique est multipliée par 42 c’est à dire par 16 etc…

DONC, si on prend la vitesse d'un corps et que la vitesse est multiplié par 299 792 458. On peut calculer que son impact aura une force de 299 792 458 exposant 2...

Flash s'attaqua donc au débris telle une mitraillette luminique il lança tous les gravats, objets, ou autres "choses" qui se trouvait à ça porté vers Steppenwolf. Si une mitraillette ordinaire ne faisait qu’agacer un néodieu, des projectiles de lumière allaient avoir un tout autre impact sur l'armure de Steppenwolf.

Bien que la situation ne se portait pas à la rigolade, la nature enjouée de Barry lui fit entrevoir un concept ironique et cocasse dans son attaque. C'était la ville d'Opal qui lui servait de projectile... c'était la ville qui se vengeait contre l'oncle de Darkseid. Chaque particule, de se qu'il avait détruit était en mesure de le blessé. C'était comme si avec l'aide de Flash, la ville s'animait pour répondre à l'Apokolips.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2919
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Lun 30 Oct 2017 - 18:46
L'impensable se produisit quand le bras d'Arthur fut tranché. Le temps de leurs exploits de collégiens était révolu ! Ils avaient affaire à un monstre, un vrai de vrai, qui n'aspirait qu'à une chose : leur mort.

Jade frissonna. Leurrer et accompagner à leur perte des hordes décérébrées de Paradémons avait été facile. Ou tout du moins à sa portée, dans ses cordes. Mais là ?

Employer la manœuvre Alpha contre cette horreur cosmique ? Qui d'un coup de hache pouvait fendre la Terre en deux ? Qui avait réussi à retourner sa propre arme magique contre Arthur ?

Interdite d'émotion, muette de peur, Jade ne sut que dire. Que faire. Elle était perdue et désespérée. Mais dans les ténèbres de son esprit, les combattants de la Ligue évoluaient tels des phares, lui montrant la voix.

Aucun d'entre eux n'était de taille à se confronter à Steppenwolf. Pourtant l'action commune de Flash, de Batman, de Martian Manhunter, de Superman et des Metal Men... allait avoir raison une fois de plus de leur adversaire. Car ils étaient la Ligue. Car leur union faisait leur force. Car les valeurs bidons de haine, de destruction, véhiculées par leurs innombrables opposants n'étaient rien face à l'amitié qui les unissait. Face au désintéressement dont ils faisaient preuve.

Leur volonté alimenta la force de Jade. Reflet vivant de la Starheart, la jeune femme ferma les yeux et se laissa galvaniser par le courage d'un Batman, la détermination d'un Superman, la grandeur d'âme d'un Martian Manhunter, l'intelligence d'un Flash et l'humanité des Metal Men.

Les bras, les jambes ?

Jade ferma les yeux et matérialisa 4 poings gigantesques et verts pour enserrer - avec toute la force de sa volonté - les membres de Steppenwolf. Tant qu'elle respirera, tant qu'elle espérera, l'Oncle de Darkseid ne pourra se dégager de son emprise... plutôt mourir !

[HJ :

- Jade a peur mais est "ressourcée" par le courage de ses amis qui lui donne de la volonté
- Elle accomplit son rôle quant à la manoeuvre Alpha en matérialisant 4 poings gigantesques pour immobiliser les bras et les jambes de Steppenwolf

/HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 17/01/2017
Messages : 502
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 30 Oct 2017 - 21:39
L'horreur s'est produite : Steppenwolf, à la tête d'une armée de Parademons, attaque la Terre.
Mais la Justice League se place sur son chemin, pour l'arrêter.
Cependant, si elle est parvenue à stopper son avancée - la victoire semble encore éloignée. Seul 1/5e des Parademons demeure debout, mais Aquaman a été mutilé et est désormais inconscient ; si le nouveau Superman a cautérisé la plaie avec les moyens du bord, le Roi des Mers ne peut aller plus loin, et s'enfonce dans un sommeil agité.

Plus loin, ses camarades se battent - avec l'énergie du désespoir.
Ils affrontent un Néo-Dieu, après tout.
Mais ils en ont vus d'autres... et sont encore là pour en parler ; leurs ennemis, beaucoup moins.


"Batman ?"

"On suit le plan. Metal Men, allez gérer les secours."

"OK, boss ! Merci !"

Les Metal Men, affaiblis par les coups de Steppenwolf, s'évacuent, blessés et affaiblis, sous le regard reconnaissant du Chevalier Noir ; la manoeuvre Alpha a été suivie et respectée... grosso modo.
Si Flash a utilisé sa super-vitesse pour faire des débris des projectiles, et frapper avec une puissance extraordinaire Steppenwolf ; si Jade a créé de terribles coups de poings, qui ont achevé une terrible bastonnade ; et si, avant, Conner a pris la suite d'un Martian Manhunter déchaîné, tentant de geler Steppenwolf après que J'Onn ait usé de sa puissance tant physique que mentale contre l'ennemi ; bref, si la manoeuvre Alpha a été globalement suivie... le Batman doute que cela suffise.
Et ses craintes se confirment.


"Ha."


Une fumée terrible s'est imposée après l'avalanche de coups.
Ils ont tout donné - ils se sont donnés à fond.
Et, fatigués, exténués, perturbés, ils s'arrêtent... et attendent. De voir ce que ça donne. De voir s'ils ont réussi. De voir si l'ennemi est tombé, enfin.


"Intéressant."


La voix, lourde et menaçante, s'élève dans les ruines d'une ville jadis prospère. Une silhouette ne tarde pas à s'échapper du brouillard, et s'avance pour faire voir son visage...
... celui sûr, souriant et arrogant de Steppenwolf - qui semble n'avoir rien eu ! Il est sauf, sans aucune blessure !

"Il se peut que vous puissiez m'occuper, finalement."


Le Néo-Dieu se redresse, puis craque légèrement sa nuque en affichant un sourire suffisant.

"Au moins pour quelques minutes."


Steppenwolf relève sa double-hache, qu'il a à nouveau fusionnée, avant de se placer en position de combat.
En soi, il a été blessé, il a été touché, et il est très affaibli par la manoeuvre Alpha - mais il n'en montre rien. Il prend sur lui. Même s'il ne saurait tenir encore longtemps...


"ALLEZ, ON S'Y REMET !"


Le Néo-Dieu relève la double-hache - puis l'écrase, brutalement, sur le sol.
Un gigantesque choc sonique et physique s'en suit, provoquant un tremblement de terre absolu... mais pas uniquement.
L'attaque de la double-hache vise aussi les esprits de la Justice League, qui sont agressés par une attaque de sa Boîte-Mère, présente dans son arme ; elle tente de briser les cerveaux de ses ennemis, comme elle l'a protégée de l'attaque psychique de J'Onn.


"MONTREZ-MOI CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE !"


"Victor - la hache."

Le Chevalier Noir, placé sur un bâtiment pour observer, a bondi quand la hache a frappé le sol - et s'est jeté dans les airs pour planer. Les systèmes de sa cagoule ont bloqué l'attaque psychique, ou au moins une grosse partie ; un terrible mal de crâne l'emporte, et cela ne durera qu'une fois.

"Je... oui, Batman. J'ai vu."

Cyborg a bloqué sa partie humaine pour encaisser le coup, et switche directement dans sa partie androïde. Il utilise son corps bionique, pour activer ses jet-boots et filer vers Steppenwolf.

"Je m'en occupe !"

"HA, UN AUTRE CANDIDAT !"


Victor Stone transforme ses bras en canons et tire directement sur le Néo-Dieu... sans résultat, hélas.
Cela ne provoque qu'un gigantesque éclat de rire, avant que Steppenwolf ne bondisse aussi, pour écraser le pommeau de sa double-hache sur le crâne de Cyborg - qui est brutalement projeté en arrière, touché et blessé.


"C'EST TOUT ? C'EST TOUT CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE FACE À UN DIEU ?!"


"Non."

Le Batman réapparaît soudain derrière Steppenwolf, et replie sa cape pour se projeter en avant... et s'accrocher à sa double-hache !

"EST-CE AINSI QUE TU T'ADRESSES À UN DIEU ?! EST-CE AINSI QUE TU TRAITES UN DIEU ?!"


"Non."

Le Chevalier Noir s'accroche, alors que le Néo-Dieu tente de le repousser. Il use de sa souplesse et de son agilité pour éviter les coups, même si sa classe en prend un coup.

"Nous sommes la Justice League - nous avons croisé beaucoup de dieux."

Un craquement sonique sinistre se fait entendre dans les cieux, avant que le tissu de la Réalité ne s'ouvre...
... révélant un Tunnel-Boum, le vortex de téléportation des Néo-Dieux.
En voyant cela, Bruce... sourit, tandis que Steppenwolf se retourne, surpris.


"MAIS..."


"J'ai bien noté tout ce que tu dis, Steppenwolf. Tu es un dieu."

Profitant de la surprise du Néo-Dieu, le Batman effectue une prise de judo, puis parvient à arracher la double-hache de l'ennemi.
Ce dernier, stupéfait, s'en rend compte pour lui lancer un regard noir - avant de se retourner, encore, en entendant quelque chose. Un bruit. Un bruit insistant. Un bruit de... chevaux ?!


"TU PÉRIRAS LONGUEMENT POUR CELA. TRÈS LONGUEMENT."


"Oui, oui... car j'ai énervé un dieu, c'est ça ? Un dieu de l'espace ? Parfait."

"Un Néo-Dieu, en l'espèce. Mais oui, Steppenwolf se prend pour un dieu de l'espace, Batman."

Une forme apparaît dans le Tunnel-Boum...
... celle de Mister Miracle, étonnamment souriant vu la situation.

"Parfait.
Steppenwolf, tu te demandes comment nous traitons un dieu ?
Demande à nos dieux, très cher. Ou, plutôt..."


Accompagnement musical:
 

Un nouveau craquement sonique, et le bruit de chevaux se fait soudain plus clair, plus direct...
... car une véritable charge de cavalières vient de déboucher dans les restes d'Opal City, et fond littéralement sur le 1/5e de Parademons encore restant !

"... demande à notre déesse."

Mister Miracle se déplace, et une autre forme apparaît soudain dans le Tunnel-Boum...
... Wonder Woman, armée pour la guerre - et suivie par plusieurs armes, qui lévitent dans les airs !

"VOUS... VOUS AVEZ LA FOLIE DE ME DÉF..."


"Non, Steppenwolf."

Le Batman se redresse, puis envoie la double-hache vers Cyborg, qui s'est remis et se prépare à fuir loin, pour éloigner Steppenwolf de son arme.

"C'est toi, qui as eu la folie de nous défier."

Il serre lentement les bras, et pousse un profond soupir.
Ça fonctionne. Le plan fonctionne.
La Justice League a beaucoup souffert - mais Diana est finalement arrivée, comme demandé, comme il l'avait suggéré à l'équipe. En cas d'ultime danger, en dernier recours... ils l'appelleraient ; et elle ramènerait les armes qu'elle devait chercher, pour elle.

Le combat continue - la Terre est défendue.
Par la Justice League, oui.
Mais pas uniquement !


"Justice League... protégez la double-hache, et concentrez-vous sur Steppenwolf.
Enfin, si elle vous en laisse le temps..."


Bruce sourit, très légèrement, en voyant Diana arriver - si belle, si forte, si puissante, si impressionnante.
Leur arme secrète - leur arme ultime. Le pari est risqué, mais il va fonctionner... il doit fonctionner. Il n'y a plus d'alternative !


(HJ/ Résumé rapide :
- Aquaman est inconscient après avoir été cautérisé par Conner ;
- Steppenwolf semble n'avoir strictement rien eu de vos coups, qui ont pourtant tous portés. En vérité, il est très affaibli mais ne le montre pas ;
- Steppenwolf a survécu grâce à sa condition de Néo-Dieu, mais surtout grâce à la MotherBox dans sa hache, qui a bloqué l'attaque psychique de J'Onn ;
- Steppenwolf frappe le sol, provoquant un gigantesque tremblement de terre qui vous pousse au sol, mais tente aussi de briser vos esprits ;
- Cyborg tente de frapper Steppenwolf, tandis que les autres se remettent, mais l'ennemi le repousse violemment ;
- Batman s'accroche à la double-hache pour l'arracher ;
- Un Tunnel-Boum s'ouvre ;
- Batman profite de la surprise de Steppenwolf pour prendre la hache ;
- Mister Miracle arrive, souriant ;
- Des cavalières Amazones fondent comme des furies sur le 1/5e de Parademons restant ;
- Batman baratine Steppenwolf ;
- Wonder Woman arrive, avec d'étranges armes qui lévitent derrière elle ;
- Batman envoie la double-hache vers Cyborg, et provoque encore Steppenwolf ;
- Batman soupire, le plan qu'il avait présenté en ultime recours fonctionne, et Diana a dû ramener des armes pour les aider ;
- Batman ordonne à l'équipe de protéger la double-hache et de "finir" Steppenwolf, même si Wonder Woman risque de vouloir sa part.
Vous avez jusqu'au jeudi 9 novembre 2017 pour répondre ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 25/09/2017
Messages : 142
DC : Jason Todd ; Jessica Cruz
Localisations : Gateway City
Justice League
MessagePosté le: Mar 31 Oct 2017 - 21:56
Les Dieux s’étaient montrés détachés, presque indifférents, et Diana avait réalisé combien les choses avaient changées.

Indifférents ou pas, ils avaient fini par se rallier à sa cause. Elle était leur championne, après tout, et ils lui avaient fait confiance jusqu’ici. Sa foi, son courage, avaient été récompensés, et Héra l’avait accueillie avec un sourire compréhensif, presque maternel aux lèvres. Les Dieux étaient grands, immensurables, inimaginables. Le monde tournait en dehors de leur réalité et les choses leur paraissaient si infimes qu’elles en perdaient toute signification. Mais ils avaient baissé la tête vers elle et ils l’avaient écoutée. Le Mont Olympe lui coupait toujours le souffle.

Themyscira était une expérience toute aussi religieuse pour elle, surtout depuis qu’elle était partie pour le monde des hommes. Les montagnes, les vallées, la verdure et les graviers d’un blanc cassé. L’architecture lui manquait, la sensation du soleil sur sa peau, la brise dans ses cheveux ; ses sœurs lui manquaient, le bruit de ses semelles contre le sol de la salle du trône quand elle allait voir sa mère. Le regard de sa mère. Compréhensif et sans aucun doute maternel.

Si l’Olympe l’avait écoutée, c’était parce qu’Hippolyta l’avait fait d’abord. Ses sourcils s’étaient froncés, elle avait détourné le regard et plissé le nez. Elle n’aimait pas ce que sa fille lui disait, Diana le voyait bien. Elle détestait même. Et pourtant, elle avait répondu à l’appel.

Il était temps, avait-elle dit alors, presque tristement, de faire de nouveau partie de ce monde.

Diana baissa les yeux vers l’épée très spéciale qu’elle tenait en main. Il était temps, en effet. Mais les Dieux et sa mère avaient tort. Il ne s’agissait pas de faire de nouveau partie d’un monde ou d’une réalité depuis longtemps effacé ou oublié. Themyscira et le Mont Olympe étaient peut-être cachés du reste du monde, mais ils étaient indéniablement sur la surface de cette Terre. Et la Terre était attaquée. Leur monde. Le monde de Diana.

Elle releva les yeux, ses doigts serrés sur la garde et le regard déterminé. Derrière elle, ses sœurs dégainèrent leurs épées à l’unisson et le son de l’acier chanta à ses oreilles. Mister Miracle déclencherait son tunnel boum d’un instant à l’autre, et Diana n’aurait plus qu’à montrer, à ses sœurs comme aux Dieux ou à ceux qui osaient lever la main sur cette planète que ce monde était le sien, le leur. La Justice League ne tomberait pas.

Pas devant un Dieu de pacotille venu d’un autre monde et habitué aux esclaves flanchant et affaiblis par des années de maltraitance.

Le bruit des sabots des chevaux des Amazones remplissait déjà les rues d’Opal City quand Diana émergea du tunnel boum, à la suite de Mister Miracle. Les flèches volaient, les épées cliquetaient et les têtes tombaient. La ville s’était changée en champ de bataille : débris et éclats de verre volaient dans tous les sens et aussi loin que puisse voir Diana, aucun bâtiment n’était resté entier. Ils venaient à peine de sortir d’une période de crise intense, certaines villes se relevaient à peine du chaos laissé par Amanda Waller, et voilà que maintenant, le monde devait faire face à une tentative d’invasion sournoise et ville. La colère que Diana ressentait déjà ne fit que prendre de l’ampleur face à cette vision apocalyptique et quand ses yeux se posèrent froidement sur Steppenwolf, ils brillaient d’une lueur glacée.

« Tu es loin de chez toi, Steppenwolf, » lança-t-elle avec animosité. « Bien trop loin. »

En prononçant ses derniers mots, son regard avait fait le tour de ses coéquipiers, et elle nota alors le sang, les blessures et les bleus avec une colère grandissante. Elle avait détesté le fait que Bruce l’écarte de ce combat qu’il avait vu venir, elle avait détesté l’idée que ses partenaires – ses amis ne fassent face à une telle menace sans elle, elle avait détesté mais elle avait compris. Elle était là maintenant, et elle avait du temps à rattraper.

« Il est temps de rentrer, » souffla-t-elle en se dirigeant vers lui, le pas déterminé.

Elle n’attendit pas de l’atteindre pour décocher le premier coup, ceci dit. De sa main libre, l’autre brandissant toujours l’épée que les Dieux lui avait offerte, elle s’empara de son bouclier dans son dos et, banda les muscles de son bras à leur maximum, le lança de toutes ses forces sur le Dieu déchu. La force du choc l’envoya valdinguer à plusieurs mètres, et bien qu’il ne perdît pas connaissance, elle avait le temps, largement le temps, de faire ce pour quoi Bruce l’avait écartée.

Elle rengaina rapidement son épée et récupéra deux des armes qui flottaient derrière elles : il s’agissait, à première vue, d’une simple lance dont la pointe métallique était finement taillée et semblait être faite de bronze, ainsi qu’un bouclier dont la seule particularité semblait être le tissu qui le recouvrait entièrement.

Elle lança la première à Jade, la deuxième à J’onn.

« Un petit cadeau des Dieux, » leur expliqua-t-elle avec un sourire en coin presque carnier. « Jade, tu hérites de la Lance d’Achille. Personne ne pourra te la prendre, et tu réaliseras vite qu’elle est plus rapide et qu’elle va plus loin qu’une lance normale. Et ne t’inquiète pas pour l’armure des paradémons. Le métal n’a aucune chance face à cette lance. » Son regard se tourna vers J’onn. « Athéna a fixé la tête de Méduse au bouclier que je te donne. Il est indestructible et détruira tous ceux qui croiseront le regard hanté de Méduse. » Elle marqua une pause puis sourit. « Retire le tissu au bon moment. »

Aussi rapidement que la première fois, elle s’empara ensuite de deux autres armes qu’elle lança à Bruce et Conner.

« Un cadeau d’Hadès pour toi, Batman, » expliqua-t-elle au premier en désignant d’un geste de la main le bident qu’il tenait désormais. Les formes torturées de ses dents pointues et aux côtés tranchants n’étaient qu’un des nombreux indices quant à l’identité du propriétaire du bident ; un autre signe évident était sa couleur noire, si sombre en réalité qu’elle semblait aspirer toute lumière. « Il réduit en poussière au moindre contact. Son pouvoir est destructeur. »

Elle se tourna ensuite vers Conner et l’arc qu’il tenait, l’air un peu perdu. Au moment où ses yeux se posèrent sur lui, un carquois se dessina dans le dos du nouveau Superman.

« L’arc d’Hercule ne manque jamais de flèches, et peu importe où les flèches se planteront, elles se révèleront fatales. Elles sont puissantes et volent plus loin que n’importe quelle autre flèche. Il faut être fort pour pouvoir le bander, mais je sais que ça ne sera pas un problème. »

Elle conclut sa phrase avec un nouveau sourire, bien plus humain cette fois-ci, presque… rassurant. C’était une arme précieuse qu’elle confiait au jeune homme, mais elle le savait être à la hauteur, peu importe ce que lui semblait penser.

La dernière arme qu’elle attrapa était spéciale. Son halo aveuglant empêchait quiconque de réellement en distinguer les contours, mais à la façon dont elle la tenait précieusement dans le creux de ses mains, sa valeur, elle, était des plus évidentes. Diana en détacha son regard presque avec mal pour diriger son attention sur Barry. Elle lui lança la forme lumineuse avec cérémonie mais confiance. A l’instant même où les Dieux lui avaient confié ce cadeau, elle avait su que seul Barry pourrait en hériter pour ce combat. Au contraire de Zeus, Barry Allen était tout sauf détaché et distant. Ce monde était le sien tout autant qu’il était celui de Diana. Il brandirait ce cadeau avec une passion sans égale.

« L’Eclair de Zeus, » dit-elle, tout aussi respectueusement. « Tu peux le contrôler avec ton esprit lorsque tu le lances, et il ne te quittera pas. C’est une arme puissante, n’en perds pas le contrôle. »

Sa main se referma ensuite sur la dernière arme qui flottait dans son dos : il s’agissait d’un marteau imposant dont le manche était finement orné de lignes sans aucun doute grecques. Le regard de Diana se posa sur le corps inconscient d’Aquaman, et s’emplit de douleur et d’inquiétude. Malgré ce qu’ils avaient vécu ces derniers temps, Arthur avait été un ami proche. Il restait un défenseur de ce monde, un homme aux côtés duquel elle s’était battue à maintes reprises avec foi.

« Le marteau d’Héphaïstos, » murmura-t-elle.

Elle marqua un très court moment de pause avant de se tourner vers Mister Miracle et de lui tendre l’arme, le regard sérieux.

Les Dieux l’avaient bénie de nombreux cadeaux, et elle en était reconnaissante. Elle-même avait délaissé son épée habituelle, pourtant déjà des plus impressionnante, pour un tout autre modèle, offert par Thémis elle-même. L’Epée de la Justice était longue et immaculée, comme si elle n’avait jamais été utilisée auparavant. La Justice était sans tâche, toujours propre et parfaitement ajustée aux crimes commis. Mais elle était aussi affamée et désireuse de rétablir tout tort commis. Il était temps, disait-elle, entre les doigts de Diana, de leur apprendre que tout acte appelle une réaction, et que tout tort crée une punition.

Diana attrapa son lasso avec sa main libre et se retourna vers Steppenwolf qui se préparait à son nouvel assaut, fureur et égo personnifié. Elle avait de la colère à revendre elle aussi. Elle allait lui montrer.

« Vous n’êtes plus seuls désormais, » dit-elle au reste de ses amis. Elle éleva ensuite la voix. « Je suis Diana de Themyscira, Princesse des Amazones, et ta tentative d’invasion s’achève ici, Steppenwolf. »

Sur ce dernier mot, elle s’élança en avant, ses pieds quittant immédiatement le sol alors qu’elle se propulsait avec force vers l’objet de sa fureur. L’épée levée et son lasso prêt à immobiliser, bloquer et contrer, elle était prête pour ce combat rapproché. Elle allait l’attaquer au corps à corps, canaliser toute son attention sur ses attaques qui s’enchaîneraient sans pause et servir ainsi de distraction et d’offensive en même temps. Si Steppenwolf était trop occupé à éviter qu’elle ne lui passe son épée à travers le corps, il ne pourrait contrer les attaques des autres membres de la League aussi efficacement.

Comme elle l’avait déjà dit, c’était leur monde. Et il était temps qu’il reparte.



résumé:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5194-diana-prince-princesse-des-amazones-ambassadrice-de-themyscira-et-wonder-woman
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 1 Nov 2017 - 18:47
L'éclair de Zeus ?!?

Si Barry ne connaissait pas aussi bien Diana, il aurait pu douter de la parole de l'amazone. L'éclair de Zeus ça semblait surréaliste et pourtant il ne doutait en aucun cas de ce que venait de lui dire l'amazone. Barry la voyait, parfaitement coupé et dessiné. Tout le monde n'y voyait que lumière et absence de forme, lui il la distinguait parfaitement. En mouvance constante, qui rendrait n'importe qui fou, mais pour lui, c'était la foudre à l'état pur, comme celle qui l'avait frapper pour le faire devenir THE FLASH.

L'éclair se mit à parcourir son corps et a tournoyé avec sur son costume. Sans le brûler, il la sentait se déverser en lui et se promener sur son tenu de speeforce. Il la sentait c'était comme un picotement agressif, mais pas douloureux. Il y avait une douceur et une violence en même temps c'était comme contenir la puissance nucléaire dans une fleur.

Il se mit alors à courir vers Steppenwolf, le temps de la distance était terminé, il se sentait prêt à frapper, prêt au corps à corps. Il se rua donc vers le néo-dieu et frappa aussi souvent qu'il put dans un court laps de temps. Chaque coup provoquait un retentissant coup de tonnerre. Il relâchait juste avant l'éclair pour qu'elle frappe en même temps que lui. Cela demandait beaucoup de concentration, mais il n'y avait pas que ses jambes qui fonctionnaient à la speeforce. Il y avait aussi son coeur, son corps et surtout, son cerveau. Capable d'analyser des milliers d'informations en quelques secondes, il se rapprochait plus de l'ordinateur que de l'humain dans sa concentration, sans pour autant évacuer les réponses émotionnelles. Il réussissait sans trop de mal à contrôler le cadeau de Diana avec une violence surprenante et enivrante.

Il savait par contre que ses coups bien que beaucoup plus dangereux qu’auparavant ne suffirait pas a mettre en échec Steppenwolf, mais ce n’était pas là son rôle. Il devait simplement être suffisamment ennuyant et dérangeant pour empêcher Steppenwolf d’avancer vers sa double-hache, son arme de prédilection. Il aurait pu la prendre et partir avec elle loin, mais il ne connaissait que trop peu la technologie apokolypsienne et il avait toutes les raisons de croire qu’une Father Box ou Mother box soit impliquer dans la création de cette arme mortelle. Le cas échéant, l’éloigner du généralissime apokolypsien, serait une perte de temps. La cible devait être lui et pas la hache. Attaquer l’archer et non la flèche.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 7391
DC : The Bat ; The Atom ; Sportsmaster ; Ch'al Andar/Hawkman ; Orin - The Aquaman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 6 Nov 2017 - 15:00
Coast City est en ruines.
Et en feu.

Les Parademons, troupes d'élite et de destruction de Darkseid qui errent sans but dans l'Univers depuis que leur maître et les siens ont disparu, ont attaqué ; avec, à leur tête, le général Steppenwolf, étonnant survivant du mystérieux fléau qui a affecté tous les Néo-Dieux.
Ou presque.
Alors que la Justice League s'oppose au terrible militaire et oncle de Darkseid, le Batman vient de sortir un as de sa manche - Wonder Woman, menant une troupe d'Amazones et ramenant surtout des armes divines pour ses alliés ; mais elle ne vient pas seul.

Scott Free, Mister Miracle l'accompagne.
Le dernier Néo-Dieu du Quatrième Monde - le dernier entier, car son cousin Orion a survécu, mais en a été changé.
A priori, personne d'autre n'a pu survivre à l'anéantissement des Néo-Dieux - personne n'aurait dû y survivre. Scott y avait veillé.
Or, Steppenwolf est là... comme avant. Ce qui n'a pas de sens. Ce qui doit être expliqué, très vite.

Mais discrètement ; hors de question de l'interroger devant la Justice League, à qui Mister Miracle n'a toujours pas révélé tous ses secrets... il s'en occupera, plus tard.
D'abord, gérer l'urgence.
D'abord, stopper Steppenwolf et les Parademons - la League s'occupe du premier, les Amazones gèrent les seconds mais elles auront du mal ; il ne peut les laisser. Il doit les aider.

Délaissant les premiers rôles, le Néo-Dieu abandonne sa cape et se projette directement vers les Parademons et la mêlée. Il serre les poings, monopolise ses forces...
... et se bat, hurlant, rageant, combattant comme un fou. Comme un possédé.

La mêlée est violente, absolue. Il est enragé, plongé dans une brutalité rare.
Il frappe, malgré son pacifisme. Il se bat, malgré sa non-violence.
Il combat, parce qu'il n'a pas le choix - parce que la Terre et ses proches en ont besoin.

Cependant, ce moment de pure furie ne peut durer... il ne dure pas, en fait.
Car Diana l'appelle - Diana lui confie l'arme qui devait revenir à Aquaman, honteusement mutilé.

"Je..."

Le Marteau d'Héphaïstos lui revient.
Il ne sait que dire.
Surpris, stupéfait, tiré de la fureur du combat, il s'empare de l'arme - et la fixe, stupéfait.

Il ne veut pas l'utiliser. Il ne veut pas s'en servir car il sait ce qu'il fait : il provoque une longue traînée de flammes lorsqu'il est frappé contre le sol, revient toujours vers son propriétaire, aucune armure ne lui résistant.
Faisant jouer le Marteau entre ses doigts, Mister Miracle semble happé par l'arme - mais en sort, quand il entrevoit une énergie rouge qui file dans les ruines.
En direction de Conner.

"Oh. Bon sang."

Un anneau - un anneau Red Lantern.
Qui se dirige directement vers Superman, qui se laisse ronger par sa colère... par la Rage.
Il y cède. Et l'anneau file vers lui.

"Ooooh... non."

Scott Free connaît Conner - ils se sont croisés, ils se sont entraidés, le jeune homme a récupéré ses pouvoirs grâce à lui, mais connaît surtout la vérité sur la disparition des Néo-Dieux.
Conner est un ami.
Mister Miracle ne laisse jamais un ami dans la difficulté... et face à l'horreur.

"CONNER !!!"

Il agit par réflexe - et envoie le Marteau d'Héphaïstos vers l'anneau, usant de la Boîte-Mère et de son intelligence pour essayer de réussir un tir parfait... détruire la bague avant qu'elle ne touche Superman.
Avant qu'elle ne rende cette situation encore plus folle.

(HJ/ Résumé rapide :
- Mister Miracle se détourne de Steppenwolf et va combattre les Parademons ;
- Mister Miracle sort de sa fureur de combat quand Diana lui donne le Marteau ;
- Mister Miracle voit l'anneau rouge filant vers Conner ;
- Mister Miracle envoie le Marteau vers l'anneau, pour réaliser un tir parfait, en espérant l'anéantir avant qu'il n'atteigne son ami. /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2919
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 9 Nov 2017 - 10:52
Steppenwolf est un monstre. C'est un monstre pour être encore debout après tout ce que la Ligue lui a envoyé. C'est un monstre pour vouloir encore en découdre et détruire tout sur son passage. C'est un monstre car il paraît impossible de l'abattre.

Mais la Ligue de Justice a une force que les séides de Darkseid n'auront jamais : elle travaille en équipe et se bat avec son cœur, animée uniquement par la furieuse volonté de protéger les innocents des tarés comme Steppenwolf. Il est évident que ce dernier finira par perdre, du moins c'est que se dit Jade tout en le maintenant de ses puissants liens, conçus avec l'énergie de la Starheart, l'énergie de sa volonté.

Pourtant, la riposte de l'oncle de Darkseid est terrible. Il utilise sa hache pour fendre à nouveau le sol et faire trembler la Terre. L'impact n'est pas que physique : se combinant avec une action mentale, l'onde de choc vrille le cerveau de Jade, tout comme elle la fait vaciller sur ses pieds. Comme si quelque chose qu'elle ne pouvait pas comprendre ni appréhender essayer de glacer son esprit, de déconnecter ses fonctions mentales. Impuissante elle était, demeurer consciente allait s'avérer plus compliqué que prévu... Elle posa un genou à terre, des larmes d'impuissance perlant au coin de ses yeux. Un genou puis bientôt l'autre... et après le KO puis la mort prochaine...

Heureusement Victor intervint. Heureusement Batman avait encore un tour dans son escarcelle. Bondissant tel un cabri autour de Steppenwolf, ridiculisant celui-ci à l'aide d'une prise de judo - l'arme des faibles contre les puissants arrogants...

Heureusement qu'il y eut le Tunnel-Boom, les Amazones, Wonder Woman et Mister Miracle.

L'équilibre des forces s'inversa. Steppenwolf perdit sa hache et Diana leur fit le présent de nombreux artefacts amazones, tandis que ses sœurs faisaient passer de vie à trépas les Paradémons encore debout.

Jade, en attrapant la Lance d'Achille, se sentit revivre. Elle se releva, presque honteuse d'avoir plié quelques instants auparavant. Galvanisée par le souvenir mythologique du héros grec, elle garde dans sa main droite la mythique Lance.

Elle espérait juste ne pas connaître le sort d'Achille et en tremblait même dans ses bottes. Aucune invulnérabilité était jamais totale. Steppenwolf allait s'en rendre compte, amèrement.

Protéger la hache ? Jade se campa sur ses pieds à la manière du gardien d'une cage de hockey, la lance tenue devant elle, comme s'il s'agissait d'une crosse. Elle se concentra et matérialisa un dôme vert au-dessus de la hache, la "protégeant" comme la cloche protège le fromage. Celui qui voudra s'en emparer devra lutter contre la force de sa volonté à elle.

Sa concentration fut troublée par le cri de Miracle. Depuis longtemps, elle prêtait attention à tout ce que disait le Néo-Dieu. Ils avaient vécu ensemble une aventure onirique, une aventure futuriste et l'anéantissement du 4ème Monde. Elle lui faisait confiance pour ne pas gaspiller ses mots. L'avertissement qu'il adressait à Conner... ne pouvait que signifier quelque chose de funeste.

Quelque chose de funeste qui la démangeait au plus haut point.

"Mon Dieu..." marmonna-t-elle en réalisant le problème.

L'anneau. Rouge. Cherchant un doigt pour s'exprimer. Le doigt de Conner.

Sans plus y réfléchir, elle projeta la lance en direction de l'anneau, espérant que l'outil du puissant Achille bénéficiait en plus d'un système de verrouillage de la cible... et il ne restait plus qu'à faire une petite prière.

[HJ :

- Bien qu'affectée par le coup de Steppenwolf, notamment sur le plan mental
- L'arrivée de Diana et de Miracle et des Amazones redonne du courage à Jade
- Elle créé un dôme d'énergie verte au dessus de la hache pour empêcher quiconque de s'en emparer
- Constatant le trouble de Mister Miracle et l'apparition de l'anneau rouge filant vers Conner, Jade projette sa lance en direction de l'anneau dans le but de le détruire, ou tout du moins de le dévier (sans forcément trop y croire)

/HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[4ML] Justice League Rebirth [JL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» JUSTICE LEAGUE : CRISIS ON TWO EARTHS
» Justice league dark de Pete Milligan et Mike Janin (trailer)
» Urban Comics va réediter Justice League: La Tour de Babel
» JUSTICE LEAGUE OF AMERICA LITHOGRAPH BY ED BENES
» Justice League : Crise d'Identité (Identity Crisis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-