[4ML] Justice League Rebirth [JL]

Inscription : 17/01/2017
Messages : 390
DC : Mister Miracle - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 13:53
Etats-Unis d'Amérique... le Maryland.
Opal City.
Centre d'architecture baroque. Coeur de l'art et de la culture divergente. Foyer d'une population dense et hétéroclite... foyer des Starmen, longtemps.



Mais plus maintenant.
La ville ne dispose plus de la lignée des Knight pour la protéger - mais d'autres forces, plus obscures, veillent. Opal City est donc sûre, et éloignée de la super-criminalité ; elle est apaisée, plus sereine, plus posée que ses consoeurs que sont Metropolis ou Gotham City.
Sauf aujourd'hui.

Aujourd'hui, une alerte générale a été lancée... comme exercice, selon les autorités. En cas d'attaque globale. En cas de conflit généralisé. En cas d'événement similaire à l'attaque de Brainiac ou à la révolte contre Waller. Les récents événements ont marqué les collectivités, et si Gateway City a fait sécession de l'Amérique, Opal City préfère se préparer au pire. Apparemment.

L'exercice est lancé, donc.
La ville est évacuée. Les rues se vident. Les maisons se referment, sans habitant... ou presque. Comme toujours, il y a de la résistance - ou des distraits.
Arthur, notamment. Arthur est un étudiant en architecture de 23 ans. Arthur s'ennuie. Arthur doit s'occuper de Percy et Justinia, son neveu et sa nièce, confiés par des parents en voyage. Arthur préférait être avec sa copine, Gwen, partie depuis deux jours à une fête en plein désert. Arthur passe son temps sur ses jeux vidéos, et limite au maximum les contacts avec les deux gamins de dix et douze ans.
Arthur n'écoute pas les alertes de Percy sur les rappels constants des autorités. Il ne répond pas à Justinia quand elle le supplie d'appeler leurs parents. Il ne sort pas de sa chambre, qu'il occupe quand il vient chez sa soeur... du moins, jusqu'à ce qu'un bruit de fin du monde se fasse entendre. Comme si une bombe venait d'être lâchée.
Alors, Arthur sort de la pièce. Alors, il cherche son neveu et sa nièce. Alors, il parcourt la maison et découvre...

... un monstre. Rentré par un trou dans le mur.
Un monstre, qui le frappe et le projette vers le haut - vers le premier étage, vient l'escalier. Arthur file, et chute à ce premier niveau, aux côtés de la bibliothèque donnant sur le vide.
Arthur s'écrase. Arthur est blessé. Arthur n'a rien compris... et Arthur s'enfonce dans l'inconscience.


**
*
**

L'Espace - vide et sans âme. Dangereux. Triste. Solitaire.
Ils attendent, depuis des mois. Ils attendent, un signe, un ordre, une instruction - et rien ne vient.
Le Maître a disparu. Le Maître ne vient plus. Le Maître les a abandonnés... et ils attendent, alors.
Jusqu'au signal. Jusqu'à l'appel. Jusqu'à l'information transmise à leurs combinaisons, révélant une communication - vers eux, depuis ailleurs. Depuis une planète obscure, mais que les plus anciens connaissent. La Terre.
Le signal vient de la Terre. Ils iront donc sur Terre.


**
*
**

Le monstre soulève Percy, qui a voulu protéger sa soeur. Justinia hurle. Les meubles sont brisés, le monstre beugle.
Et Arthur rouvre les yeux.

Accompagnement musical:
 
Arthur ne pourra jamais décrire ce qu'il s'est passé à cet instant précis - pourquoi et comment il s'est relevé, malgré les douleurs ; pourquoi et comment il s'est redressé et a serré les poings ; mais il l'a fait. Il s'est remis debout, s'est approché du vide... et il a vu.
Percy, Justinia. Son neveu, sa nièce. Sa famille, son sang. Ses proches. Les enfants de sa soeur... qui l'a aidé, l'a élevé plus que leur mère. A toujours été là pour lui. A toujours veillé sur lui. Lui a toujours fait confiance, malgré les échecs, les déceptions, les trahisons d'un gamin égocentrique.
Percy, Justinia. Menacés par un monstre. Quelque chose se brise en lui quand il les aperçoit ainsi - et l'enfant disparaît quand l'homme émerge.
Arthur ne saura jamais comment il a fait - mais il l'a fait. Le monstre a étonnamment lâché Percy, son attention concentrée sur... quelque chose. Une ombre, n'importe quoi ; mais Arthur s'en fiche.
Arthur pousse la bibliothèque donnant sur le vide - elle tombe. Sur le monstre.
La bibliothèque se brise, le verre se casse... et pénètre la chair, le crâne du monstre ; il meurt.

Arthur descend, alors. Il découvre, d'un oeil extérieur, que son bras est ensanglanté, que son torse est rempli d'échardes ; les doigts de sa main droite craquent douloureusement. Mais ce n'est pas grave.
Il récupère Percy et Justinia, et sort.
La maison de sa soeur est sur les hauteurs d'Opal City - une vue parfaite sur la ville, mais une seule route vers l'extérieur, qui passe par le centre-ville. Une vue parfaite, oui... qui permet de tout voir.
Et notamment l'horreur du nuage qui s'abat sur Opal City.



Arthur serre dans ses mains celles de Percy et Justinia.
Il a peur - ils ont peur.
Mais il ne se fige pas. Il ne s'écroule pas. Il file vers le parking - et ordonne aux enfants de monter dans la voiture de son beau-frère.
Fuir... vite. Maintenant. Les sauver, quoi qu'il en coûte.


**
*
**

Le signal a été suivi, mais fut source de déception.
Ils ont cru retrouver ici le Maître - ils ont été déçus. Le Maître n'est pas là, ses proches non plus.
Ils ont débattu, hurlé, se sont affrontés... avant de décider. Attaquer. Attaquer la source du signal. Attaquer ce monde. Faire ce pour quoi ils sont créés.
Détruire. Briser. Anéantir. Conquérir.
Pour Darkseid.


**
*
**

Arthur roule. Difficilement, car sa main le fait souffrir, mais il continue.
La voiture file sur l'unique route menant des hauteurs à la ville, évitant... les monstres. De plus en plus nombreux. De plus en plus fous.
Il n'y a personne - personne sauf eux, et quelques trop rares imbéciles qui n'ont pas non plus suivi l'alerte ou l'exercice. Prévue ou non, l'expérience des autorités d'Opal City est pertinente et maligne... mais pas lui.
Arthur n'a pas écouté, pas suivi les ordres. Arthur risque de le payer - et les petits aussi, ce qui le rend fou.
Il roule, encore. Il roule aussi vite qu'il peut, mais des monstres le suivent. Des monstres volent derrière lui. Des monstres vont le rattraper, mais...

... non. Une traînée rouge, aveuglante, repousse les monstres - et passe juste à côté de la voiture, qui en tremble mais reste sur la route.
Arthur ne regarde pas et ne s'y attarde pas. Il accélère.
Pour s'en sortir.


**
*
**

Il y a peu.
A Central City, un homme bon mais constamment en retard est rentré chez lui, usé par une journée fatigante mais satisfait d'avoir pu aider autrui ; aider, quoi qu'il arrive, quoi qu'il en coûte, son mantra.
En poussant la porte de chez lui, l'homme bon a découvert... quelqu'un. Un opposé, un homme sombre et rongé par une perte similaire à la sienne, mais dont l'autre ne s'est jamais relevé ; ils sont amis, pourtant.
L'homme sombre a demandé de l'aide à l'homme bon - pour un projet. Une résurrection. Un retour, celui d'une idée, dont le monde a terriblement besoin.
Et l'homme a dit oui... vite. Comme d'habitude.


**
*
**

Arthur roule, accélère comme un dément.
Les monstres sont partout. Les monstres s'en prennent à tout. Les monstres ont déjà arraché la porte du coffre. Percy et Justinia hurlent, terrifiés, mais Arthur serre les dents.
Il continue. Il ne s'arrêtera pas. Il n'a pas le droit.
Mais alors qu'il débouche sur un axe principal d'Opal City, il découvre... autre chose. Une autre menace. Un autre monstre.

Mais si ce dernier fonce sur la voiture - il la dépasse, et bloque les créatures de cauchemar qui poursuivaient Arthur et les siens.
Ils approchent du pont, celui qui sépare Opal City de l'autoroute et donc de la survie... ils y sont presque. Mais alors qu'il file vers ce rêve, Arthur voit quelque chose. Quelqu'un.
Une femme attaquée par des monstres. Il l'entrevoit du coin de l'oeil, mais la voiture va trop vite.
Ils sont déjà loin. Elle est déjà seule face aux monstres.


**
*
**

Il y a peu.
Un voyageur étranger usé, un chasseur brisé, a été retrouvé... par l'homme sombre. Malgré ses tours, malgré ses pièges, le survivant a été repéré - mais a initialement refusé l'offre de l'homme sombre, qui a dû insister. Rappeler leur histoire, l'Histoire ; en appeler aux responsabilités. A la dignité. A l'honneur.
Le chasseur a accepté, alors. Parce qu'il n'a pas le choix. Parce qu'il ne peut plus se voir comme ça.
Parce que ce monde a besoin d'être protégé - et qu'il peut encore l'aider, malgré tout.


**
*
**

Les pneus de la voiture crissent, quand Arthur effectue un demi-tour brutal. Il ordonne à Percy de tenir sa soeur, alors que tous les occupants sont bousculés par le mouvement. Le moteur hurle quand il accélère ; il n'en tient pas compte.
Accompagnement musical:
 
Il revient en arrière, il tourne - et fonce vers les monstres qui attaquent l'innocente, folle d'être restée malgré les alertes ; comme lui. Une âme-sœur de stupidité. Ca n'est pas une raison pour la laisser mourir.
Arthur ne pense pas... il agit. Et fonce.
Il écrase les monstres - mais le poids et la force de ces derniers le bloquent. La voiture se soulève face à cette masse, les enfants crient et il se voit déjà écrasé par la carcasse qui se retourne... mais non.
La voiture se bloque, dans les airs - car quelqu'un la tient.

La voiture est reposée. Les monstres sont expulsés. La femme rentre dans le véhicule - quelqu'un les pousse pour les renvoyer à bon port.
Percy et Justinia ne disent rien... mais, dans le rétroviseur, Arthur les voit. Le voit en eux.
L'espoir.
Il accélère encore.


**
*
**

Il y a peu.
Dans une Ville de Demain, un garçon de chair et d'acier rentre dans une zone sûre, discrète, une rue méconnue et oubliée... une rue qui l'accueille, ce qui est rare ; car cette rue est sélective et n'accepte pas tout le monde. Le garçon s'y sent chez lui, et peut s'y détendre - délaisser le poids de cette cape, de ce symbole, de cette lignée.
Il y trouve quelqu'un - l'homme sombre.
Qui se présente. Qui le présente. Et lui rappelle que cette cape, ce symbole, cette lignée vont avec des responsabilités... et une participation à quelque chose qui demande tellement, et les dépasse ; mais offre tant aux autres.
Le garçon acquiesce. Le garçon le rejoint.
Il sait qu'il ne pouvait en être autrement.


**
*
**

Arthur fonce. Il approche du pont... mais découvre que celui-ci est endommagé ; ils pourraient ne pas passer, même s'il n'y a pas d'alternative possible.
Arthur accélère, donc. Il serre les dents, et espère. Il voit, bien sûr, les monstres qui émergent des eaux et se préparent à bondir. Il sent, évidemment, qu'ils seront bientôt sur lui - et qu'il ne pourra rien contre eux.
Mais l'espoir est revenu - et entretenu.
Les monstres émergent des eaux, oui ; mais ils ne sont pas les seuls, et sont rapidement fauchés par... une présence. Une aura. Une puissance.

Royales.
Arthur l'entrevoit, donc, et accélère. Il file sur le pont, priant pour qu'il tienne - pour qu'ils tiennent.


**
*
**

Il y a peu.
Un roi rongé par la culpabilité s'est réfugié dans un village perdu, pour aider des pêcheurs affamés ; aider, protéger, nourrir, revenir aux valeurs simples - et recommencer.
L'homme sombre l'a retrouvé. L'homme sombre l'a provoqué, par une pique sur ses capacités. Mais l'homme sombre, surtout, lui a rappelé ses fondamentaux... l'autre est un roi, cela implique de subir et d'encaisser. L'autre est aussi un Héros, cela implique d'aller de l'avant et de continuer. Et l'autre est indispensable, cela implique de se reprendre.
Et l'autre a compris - s'est repris. Et l'a rejoint.
Car c'est ce que font les rois et les Héros.


**
*
**

Arthur est sur le pont - mais le pont s'écroule, fragilisé par les monstres.
Il va tomber. Ils vont tomber.
Arthur jette un oeil sur la femme terrorisée, puis sur les petits... il aurait voulu réussir. Plus faire. Mieux faire. Bien faire.
Mais Arthur découvre qu'il le pourra encore - car si le pont tremble, il ne s'écroule pas. Il tient.

Renforcé. Amélioré. Par une énergie verte, créée par une fée d'émeraude qui prend le temps de lui adresser, dans ce chaos dément, un signe rassurant.
Arthur ne répond pas - mais il apprécie. Et accélère.
La fin est proche ; la liberté aussi.


**
*
**

Il y a peu.
Une princesse verte a visité l'homme sombre dans sa tanière, sur sa demande. Ils ont parlé. Ils ont échangé. Il s'est excusé. Il s'est confié, à celle qui, par ses actes et ses valeurs, symbolisent l'initiative qu'il veut relancer. Il lui a demandé de l'aide, pour la rebâtir.
Elle lui a dit que la période récente a fait croire que l'âge des Héros était révolu, que trop avait été fait ; il a répliqué que cet âge devait revenir, et que pas assez avait été réalisé par eux.
Elle a réfléchi. Elle a acquiescé. Et elle a accepté.
Car elle n'est pas de ceux qui renoncent.


**
*
**

La voiture roule sur l'autoroute. Elle s'approche des checkpoints, des zones contrôlées et surveillées par l'Armée ; ils y sont presque.
Mais presque, c'est encore trop.
Un monstre est accroché à la voiture. Un monstre approche de Percy et Justinia. Un monstre va les briser, et briser tout espoir en Arthur qui a tant tenté pour les sauver...
Mais Percy montre quelque chose, dans le ciel. Justinia le voit, et rappelle que c'est ça... ça qui est apparu dans la maison, ça qui a fait peur au monstre, chez eux, avant qu'Arthur ne l'écrase. Ca qui fait maintenant peur à ce monstre, qui se fige.
Et Arthur le voit.

La chose s'écrase sur le monstre et le repousse, libérant la voiture... qui rejoint le checkpoint.
Qui se sauve. Qui les sauve.
Et Arthur, alors, sourit - mais pas seulement parce qu'ils sont saufs, pas seulement parce qu'il a réussi.
Parce qu'il sait, maintenant. Les monstres sont horribles, destructeurs et font peur ; mais quelque chose les terrorise. Quelque chose qui intervient pour les sauver. Quelque chose qui les protège.
Et quelque chose ne va pas laisser Opal City tomber, aujourd'hui.


**
*
**

Il y a peu.
L'homme sombre a visité un repaire dans une montagne, jadis abandonné et repris par une partie de ses proches, qui ont décidé de poursuivre leur lutte pour la justice en dehors de leur pays, qui les repoussait ; ils ont été exceptionnels, protégeant le monde entier par de multiples exploits.
L'homme sombre n'y a pas participé - mais sait que cette lutte doit reprendre ; chez eux.
Mais, en parcourant ce repaire, il a trouvé la trace d'une machine... d'une boîte, merveilleuse, confiée et offerte par un artiste de l'évasion. Cachée à Opal City, où il l'a retrouvée - où il l'a touchée.
Et il a eu... une vision. Celle d'un avenir sombre. Celle d'une attaque, désespérée. Celle d'une invasion, abominable. Apocalyptique.
L'homme sombre a compris, alors. La boîte lançait un signal - et des monstres y répondraient.
Il devait s'y préparer. Il devait les préparer.


**
*
**

"Situation ?"

"Les civils ont été évacués. L'excuse de l'exercice a fonctionné pour les trois-quarts de la ville - le reste vient d'être géré. L'A.R.G.U.S. nous autorise à agir, ils sont là en soutien. Opal City est vide, hormis les Parademons qui viennent de l'envahir."

Le Batman se redresse, écrasant de sa botte le crâne du Parademon inconscient. A ses côtés, un jeune Héros mi-homme, mi-robot, mais pleinement généreux, apparaît dans un bang sonique - les Tunnels-Boum fonctionnent encore, heureusement.

"Bien. Nous allons pouvoir commencer."

Les autres arrivent, les rejoignent.
Flash. Martian Manhunter. Superman. Aquaman. Jade.


Accompagnement musical:
 

"Allons sauver notre monde."

La Justice League.
Qui avance vers l'ennemi, déterminée et invincible.
La légende revit.


(HJ/ Après cette longue introduction, qui j'espère vous aura plu pour vous mettre dans le bain, bienvenue dans cette relance de la Justice League ! Smile Vous connaissez maintenant le système, vous avez jusqu'au mercredi 25 septembre 2017 pour poster.
Opal City est vide, seule demeure une gigantesque armée de Parademons, attirés ici en l'absence de Darkseid par la MotherBox confiée par Mister Miracle à la J.L.I., et cachée à Opal City. La mission est simple : stoppez-les, quoi qu'il en coûte ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 18/01/2017
Messages : 148
DC : Jason Todd
Situation : Roi en exile.
Localisations : Chez lui
Groupes : Justice League International.
Justice League
MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 15:40
Aquaman était il y à peu un homme totalement brisé, cette histoire avec que qu'il à fait sur l'île des amazones ainsi que son éxile forcé n'ont pas vraiment aidé. Déjà bien marqué par le départ de la femme de sa vie s'en était trop, une dernière bataille aux côté d'un allié qui ne l'as jamais laissé tomber, Batman. Afin d'aider son fils Arthur avait accepté de venir combattre, car il savait que cet homme serais également venu l'aidé en cas de besoin, c'est ce que font des héros, non c'est ce que font des amis. La bataille fût bien compliquée mais gagnée, Waller ainsi que Strange sont actuellement emprisonné dans un endroit tenu secret. Tout allait pouvoir redevenir calme, c'est ce qui permis à Arthur de recrée une paix entre le monde de la surface et Atlantis. Une fois cette tâche faite il donnait ces directives et annonçait un long voyage durant le quel il alternerais entre son royaume et une petite ville côtière.


Cette petite ville perdue dans le froid et le nord, où la nourriture terrestre à du mal à survire forçant ainsi les habitant à s'aventuré en mer. Cependant, même si la mer est riche en espèces ces gens sont vraiment mal placé, à son arrivé sur l'île aucun de ces humains ne le prenait pour un monstre sortit de l'océan. Arthur avait décider d'aider cette population, grâce à ces pouvoirs il attirait beaucoup de poisson dans la baie pour les chalutier. Quand une tempête avait lieu, il calmait les éléments offrant ainsi une forte abondance de proie ainsi qu'un temps clément aux pêcheurs. Ces gens ne méritaient pas resté ainsi pauvre toutes leur vies, de temps à autre quelques petite pièces d'or atlantes s'échouaient sur leur rivage pour leur offrir de quoi rebâtir une île et des bateaux dignes de ce nom.


Cette activité ne lui déplaisait pas, mais il avait conscience que tout ce qu'il faisait était simplement pour se racheter une conduite au fond de lui. Non pas par pur générosité mais bien comme une rédemption, bien sur beaucoup d'autres petites archipelles dans ce genre en auraient besoin. Seulement il fallait bien commencer par quelque part. Au vu des derniers événement il avait prévu une aide de masse pour tout ces peuples dépendant de la pêche qui n'est jamais là. Cela prendrais du temps à mettre en place, mais en tant que roi des océans tel est sa mission, il faut protéger les océans mais aussi les humains qui en dépendent. Un jour alors qu'il revenait sur terre un homme sombre venait le voir, cet homme était venu rappelé les valeurs qu'Arthur avait. Arthur ne comprenait pas qui était cet étranger, mais il disait vrai, pourquoi n'aider qu'une petite ville. Son devoir de héros lui ordonnait de partir aidé toute cette planète, ainsi de rejoindre la Ligue.

Répondant à l'appel, ensemble les héros partaient direction Opal City. Là ou une invasion de Parademon avait lieu, avec leur travail d'équipe la Ligue venait d'aider les quelques dernier civils à évacué leur ville et leur habitations. Pour combattre une armée démoniaque il leur fallait de l'espace, et surtout il fallait qu'ils puissent combattre sans se soucier des vies qui les entouraient. Arthur ordonnait à toutes ces créatures de détruire tout démon s'approchant de la mer ou encore qui tenterait de passé sous l'eau. Pendant ce temps il était sur terre et combattait l'ennemi de toutes ces forces. Sa main magique prenais la forme d'une épée et il s'en servait pour découpé tout les monstres qui arrivaient à son niveau. Voilà leur vrai travail qui reprenait, sauvé ce monde coûte que coûte.


De grosses vagues contrôlées par le roi des mers venaient frappé tout les démons présent aux bords de mers. En ville profitant qu'aucun civil ne sois présent il déchaînait les éléments contre l'ennemis, toutes ces attaques étaient bien contrôlée de façon à ne pas trop détruire d'habitation et surtout de ne pas toucher ces camarades qui eux aussi sont en plein combat. De violent courant d'eau passaient à travers les bâtiments de la vile emportant sur leur passage tout les parademon présent. Tant pis pour les voitures, Arthur s'assurait simplement de ne toucher aucun civil avant de lancé une attaque et puis voir qui aurait besoin d'être escorté vers le checkpoint crée par l'armée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 17/11/2016
Messages : 954
DC : A venir (sans doute)
Situation : En remise en forme, mentale et physique
Localisations : Mars et la Terre!
Justice League
Justice Society of America
MessagePosté le: Sam 16 Sep 2017 - 21:43
Les quatres derniers mois furent difficile pour J’Onn.

De prime abord, il a disparu de la circulation et s’est retiré pour être aussi loin que possible su regard scrutateur du public. Pendant presque quatre mois… il fut tout simplement incapable de se convaincre de reprendre son rôle de protecteur, de Gardien de cette planète qu’il avait appris à appeler sa maison. Il ne se sentais pas digne de reprendre ce rôle. Il avait l’impression qu’il ne serait pas le bienvenu s’il s’y risquait, qui plus est.

Sans compter… qu’il avait besoin de temps pour guérir les blessures psychologiques et spirituelles que son bref mais terrible passage chez les Red Lanterns avaient laissé. Physiquement, J’Onn était parfaitement remis. Il n’y avait plus aucune trace qu’il ait jamais porté un anneau écarlate de la Rage. Mais c’est les blessures de l’âme qui, comme on le sait, prennent le plus de temps à guérir.

Mais J’Onn J’Onzz est un survivant. Le Dernier Fils de Mars a survécu à la Grande Peste qui anéantis son peuple. Il a survécu et en est sorti… plus fort, plus déterminé a ne plus voir une telle catastrophe se reproduire. C’est l’une des principales raisons qui l’ont poussé à vouloir protéger l’humanité, cette race jeune mais pleine de potentiel, qu’il a embrassé et accepté comme sienne après son arrivé houleux sur ce monde, il y a bien des décennies.

Il a survécu… mais pas sans séquelles.

La rage est peut-être dissipée, contrôlée et bien rangée telle qu’elle se doit, mais elle demeure une part de lui et… il ne se faisait pas confiance pour ne pas y7 succomber encore. Du moins… jusqu’à ce qu’une ombre ne lui murmure qu’il pouvait, et devait, apprendre a gérer cette anxiété.

Le monde était en danger.

Le monde était CONSTAMMENT en danger, mais certains de ces danger étaient trop grand pour être vaincu par des moyens simples, classiques, même par l’armée qui se retrouvait impuissante. Des menaces tels que les Red Lanterns et Atrocitus par exemple, ou encore des forces démoniaques du fin fond de l’enfer… Les forces de l’ordre ne pouvaient pas lutter contre ce genre de menaces, alors…

La Justice League était là pour le faire.

Malgré les derniers mois qui avaient malmené le groupe et ses idéaux, la Ligue se devait de renaitre de ses cendres et se porter de nouveau en rempart contre les forces obscures et terrifiantes qui menaçaient constamment le monde. Et Batman voulait qu’il en fasse partie.

Lui, et malgré les évènements des derniers mois… Il croyait qu’il pouvait se porter de nouveau en protecteur de la Terre, au sein de la Ligue, et il avait… il avait raison. J’Onn ne pouvait pas continuer à se cacher la tête dans le sable. Le martien ne se croyait pas absout de toute culpabilité face aux évènements de Gotham mais il était maintenant capable de les mettre en perspective et si jamais on lui demandait, sincèrement, de répondre de ses actes…

Il le ferait. Sans hésiter. C’était de sa responsabilité que d’accepter les conséquences de ses actes. Et puis… il ne croyait toujours pas avoir expié pour ce qui était arrivé.

Alors… il avait accepté la proposition de Batman, avec réticence au départ, croyant fermement que par ses actes a venir, il pourrait s’amender, enfin, des actes passés.

Et donc il répondit à l’appel quand l’alerte fut lancé. Des paradémons, par centaines, attaquaient la petite ville d’Opal City. La Ligue avait été convoquée. La Ligue marchait de nouveau droit vers le danger pour protéger l’humanité…

Sans rien demander en retour.

Et J’Onn ferait sa part. Le Martian Manhunter, le Chasseur venu de Mars, se montrerais de nouveau digne de son statut de héros, et n’hésitât pas à s’élancer a l’attaque des hordes de Paradémons qui infestaient la ville.

Dans un immeuble, il trouva une femme coincée dans un congélateur en sous-sol où elle s’était enfermée pour échapper aux monstres. Il l’Emmena rapidement vers la zone de checkpoint et la laisse entre les mains de paramedics qui vont s’occuper d’elle.

Une autre vie de sauvée, et la bataille ne fait que commencer. Se tenant aux côtés de ses camarades, ses frères d’armes, le Martien ne peut s’empêcher de le ressentir pour la première fois depuis des mois.

Il est à sa place, là où il toujours été bienvenue.

Il n’aurait jamais dû oublier cette leçon.

Aujourd’hui… la Justice League et vraiment revenue plus forte que jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4939-taste-the-wrath-of-mars
Inscription : 05/12/2016
Messages : 1963
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Dim 24 Sep 2017 - 21:38
Superman est mort ; vive Superman.

C'est le gros titre qu'avaient affiché pléthore de journaux de par le monde dans les jours suivant la bataille finale. Malgré l'ordre d'évacuation des civils et le chaos général, les images de cette dernière n'avaient pas été longues à se propager sur les réseaux, laissant dans leur sillage bon nombre de questions.
Le nouvel Homme d'Acier ne semblant guère décidé à s'ouvrir à la presse, la plupart d'entre elles restaient jusqu'alors sans réponse...

Si certains n'avaient que faire de son identité tant qu'ils étaient protégés, une part importante de la population nourrissait de l'appréhension à l'idée qu'il ne soit plus celui qu'ils avaient toujours connu.
En effet, les exactions commises par Faora, alors aux ordres du gouvernement, avaient instillé la méfiance envers quiconque démontrait des pouvoirs similaires sans être Superman - le « vrai » Superman.
Qui plus est, une situation similaire ne s'était-elle pas déjà produite lors de la mort prétendue de ce dernier, il y a de ça quelques années ?

Tout cela pesait sur Conner plus qu'il ne le laissait paraître.
Oh, bien sûr, il aurait dû s'y attendre - mais c'était toujours différent d'y être confronté.
Le poids de la cape - cette cape qu'il n'avait jamais voulu porter - semblait s'accroître jour après jour... Mais cela ne l'empêchait pas de fendre les cieux - d'accomplir sa mission.
Car c'est ce que Superman aurait fait ; ce qu'il devait faire à présent.
Il n'y avait aucun moyen de savoir quand Clark reviendrait, ou même s'il finirait par revenir. En attendant, c'était à lui de prendre la relève.
Et puis, après ce qu'il avait fait, pourraient-ils vraiment le laisser reprendre sa place comme si de rien n'était ? Il n'avait pas attendu de disparaître pour cesser d'être Superman, après tout.
Il avait abandonné ce droit - en même temps qu'il avait abandonné tous ceux qui croyaient en lui. Non ; même s'il se sentait comme une doublure propulsée au rang d'acteur principal, Conner n'avait pas l'intention de laisser ce rôle à qui que ce soit.

Ce pourquoi il n'avait pas hésité une seule seconde quand Batman était venu le chercher. C'était la suite logique ; il savait que ça finirait par arriver. S'il voulait être Superman, il devait être prêt à faire tout ce que l'on pouvait attendre de ce dernier.
Il avait fait de Metropolis sa base d'opération, mais ne pouvait pas s'y cantonner ; la planète entière était sous sa protection.
Cet écusson qu'il portait à la poitrine faisait de lui l'ultime sentinelle, l'obligeait à monter la garde à tout moment. Et maintenant qu'il pouvait le faire, qu'il avait récupéré tous ses pouvoirs, c'était bien son intention.

Voilà pourquoi il se retrouvait à jouer les chasseurs de démon en plein ciel d'Opal City. Et alors qu'il fendait à la force de ses poings des hordes venues d'un autre monde pour ravager le leur, il ne put s'empêcher de ressentir un étrange sentiment de progression - celui d'être plus proche, ne serait-ce que d'un pas, de ce qu'il était censé devenir.

Que serait la Justice League sans Superman ?
Et surtout, que serait Superman sans la Justice League ?
De la même manière que lorsqu'il avait pris ses quartiers à Metropolis, il se sentait curieusement à sa place ; avait l'impression d'évoluer dans la bonne direction.
Bien entendu, il se doutait que ce devait être troublant pour les autres membres ; qu'il faudrait un moment pour qu'ils s'habituent à le voir là où était autrefois leur ami et allié.

Hormis Batman, ils ne le connaissaient pas, ou que très peu ; ils devraient apprendre à le faire, à passer outre la barrière des générations. Car il était là pour rester - et comptait bien tout mettre en oeuvre pour que personne ne conteste sa légitimité.
Car aujourd'hui, Superman, c'était lui - et que c'était parti pour durer.

* * *

Sa main se referma sur l'aile d'une des créatures, qu'il envoya s'écraser sur l'un de ses compères ; à peine eurent-ils disparu de son champ de vision qu'il remodela de ses phalanges la mâchoire d'un troisième. Le feu jaillit de ses yeux et en consuma une dizaine d'autres...
Et pourtant, leur nombre ne semblait pas diminuer.
Si la Ligue était le panthéon des temps modernes, ils trouvaient ici leur hydre de Lerne : pour chacune de ces choses réduite en cendres, dix autres semblaient prendre sa place. Et lui qui voulait jouer dans la cour des grands... Il en avait pour son argent.

Saisissant deux de ces horreurs par la gorge, il se laissa tomber vers le sol à toute allure pour les y écraser tête la première, creusant dans le sol un profond cratère.
Laissant le temps à la poussière de se dissiper, il leva les yeux pour observer la nuée, qui déjà fondait sur lui comme une colonie d'hideux frelons. Sur eux, puisque son attaque lui avait permis de rejoindre ses camarades ; ceux à côté desquels il se tiendrait désormais en première ligne.
Ceux avec qui il partagerait la plus lourde des charges, la plus sacrée des missions.

Combien y'a-t-il de ces choses, exactement ? maugréa-t-il en se retournant vers eux. Est-ce qu'ils ont un chef qu'on peut abattre pour les calmer ?

Il y a de cela bien longtemps, les dieux ont façonné le monde.
Aujourd'hui, c'est à d'autres dieux qu'il appartient de le défendre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman En ligne
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 26 Sep 2017 - 13:49
Flash fact : Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir.

Flash n'avait jamais arrêter de se battre. Avec la JLI mise en place lors du désaveu de son gouvernement, avec la Flash Family, avec le CCPD, avec tous ceux qui veulent un monde juste. Envers et contre tous, il n'a jamais cessé de courir. Il est un homme juste, un homme de conviction et de valeur profondes. Il n'a jamais répondu non, il n'a jamais ignoré un appel à l'aide, il n'a jamais tourné les talons quand quelqu'un avait besoin d'aide et il allait continuer ainsi. Car ce n'est pas la speedforce qui l'a choisi, c'est lui qui a choisi la speedforce. Bien avant même d'être un speedster, il était cet homme qui se tient face à l'injustice et qui frappe du mieux qu'il peut pour tenir le monde dans la droiture et la justice. Si l'éclair l'a choisi, c'est lui qui a choisi la voie du héros.

En passant près de la camionnette de Percy, celui-ci l'ignore, mais il changea son pneu. Dans la panique, celui-ci avait probablement percé la chambre à l'air à l'intérieur, mais avec ce véhicule endommager, jamais il ne pourrait fuir la ville et les paradémons n'auraient n'aurait qu'à le cueillir.

Il faut sécuriser une zone de combat et évacuer les civils. On ne peux pas leur permettre d'envahir toute la ville.

Dis simplement Flash sans plus de fioriture aux côtés de ses alliers de la justice league. Il était temps pour la ligue de se former et d'agir c'était leur devoir. Il partit alors rapidement, sans attendre la réponse. Les paradémons étaient trop nombreux et la ville sans protection. Il aurait aimer voir Jack Knight sortir de l'ombre pour venir les aider, mais personne ne se présenta, il n'y avait qu'eu.

Certaines personnes voyaient le rôle de Flash comme "un soutient" plus qu'un vrai combattant dans la ligue. Flash lui ne se voyait pas comme ça. Le devoir du héros est de protéger la population, et bien que le fait qu'il soit souvent celui qui doivent s'occuper de gérer les civils, il y voit la noblesse de leur ordre dans ce geste. Certes, on doit s'occuper des vilains qui menace le monde et les brisés, mais s'il ne restait plus de "monde" à sauvé, car il a été emporté dans le sillon brûlant de la bataille entre le bien et le mal, à quoi bon ?

Que les dieux protègent les cieux, les hommes protégeront le monde.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2707
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 12:49
La crise d'Opal City permettait à Jade de retrouver confiance en elle. Elle s'était trompée sur toute la ligne avec Waller. Elle avait voulu servir et défendre la constitution du pays, elle n'avait en fait qu'était l'idiote utile, la bouffonne d'une Présidente pour qui libertés et droits individuels étaient des notions superflues.

Elle se serait faite ermite pour moins que ça. Après tout, sa vie était un désastre, sentimentalement elle était naufragée, psychologiquement fragilisée...

Elle se sentait comme la dernière feuille du rouleau. Isolée et prête à être oubliée. Alors pourquoi ne pas choisir... la disparition ?

Aussi quand on lui permit de rejoindre la Ligue de Justice Unifiée, celle qui n'aurait jamais du être brisée, pour repousser une invasion de Paradémons sur Opal City, elle répondit à l'appel.

Car ils n'étaient pas des Dieux, ils l'avaient prouvé à Metropolis.

Mais ils étaient des héros, c'est à dire des hommes et des femmes qui décidaient de faire passer la vie d'autrui avant les leurs, qui prenaient des risques qui les impliquaient d'abord eux dans l'intérêt du plus grand nombre... et ça, ceux qui avaient lutté contre Waller avaient réussi à le prouver.

Leur amateurisme était contrebalancé par leur altruisme : son compte en banque tirait la tronche et son conseiller bancaire était à deux doigts de lui couper en deux sa carte de paiement. Elle n'avait pour ainsi dire (à l'exception de quelques malheureuses publicités à la télé, en tant que "mannequin de détail") jamais gagné le moindre centime de ses activités héroïques.

Sur place, le chaos. Des paradémons en tout sens et des vies innocentes à protéger. Les habitants avaient fui pour l'immense majorité mais il restait à craindre que des habitants aient choisi de demeurer en ville et puissent être pris au piège...

Elle frissonna. Un nouveau dilemme s'offrait à elle. Fallait-il balancer tout ce qu'ils avaient en stock contre les Paradémons, au mépris des destructions de matériel ? Ou agir plus finement ?

Elle était perdue. Elle...

"Je pars en vol de reconnaissance" lança-t-elle à ses camarades. Et elle s'élança dans la ville, virevoltant entre les immeubles à la recherche d'un détail qui pourrait attirer son attention... Notamment, ce qui l'intéressait - en plus des civils qui pourraient demeurer piégés dans la ville - c'était l'existence - ou non - d'une logique dans les déplacements des Paradémons. Que cherchaient-ils ? Convergeaient-ils vers un point particulier ?

Elle soupira : ils avaient du pain sur la planche !

[HJ :

- Jade part en reconnaissance dans la ville, en volant, pour tenter de comprendre le but des Paradémons]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 17/01/2017
Messages : 390
DC : Mister Miracle - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Mer 27 Sep 2017 - 18:17
Opal City est en état de siège : les Parademons, attirés par le signal d’une Boîte-Mère laissée par Mister Miracle à la Justice League International, se sont précipités ici, à la recherche de leur maître Darkseid ou de sa Cour ; en vain.
Darkseid est mort. Sa Cour aussi. Les Néo-Dieux ont disparu – seule demeure l’armée d’Apokolips, perdue et enragée.
Avec donc un fort besoin de détruire, qu’elle dirige directement sur la Terre.

Cependant, alors que l’invasion est nourrie par des milliers de soldats enfiévrés et surpuissants… quelque chose se dresse devant eux. Quelque chose entend les arrêter – quelque chose les arrête.
La Justice League.

Après avoir prévenu l’A.R.G.U.S. de l’attaque, grâce à une étrange vision subie par le Batman au contact de la Boîte-Mère, l’évacuation d’Opal City a été organisée et réussie ; les pertes sont minimes, et toute la ville est désormais vidée.
Elle peut devenir le terrain de guerre entre les Parademons et la Justice League.
La Justice League peut déclencher entièrement tous ses pouvoirs.


« Le nombre de Parademons est indéterminé… Superman. »

Cyborg, Victor Stone, répond à l’interrogation de Conner Kent après que l’équipe se soit rassemblée.
Les deux Héros se sont croisés et connus au sein des Titans, et si le premier est ravi de retrouver le second ici, il demeure perturbé de le voir assumer désormais le S à la poitrine et la cape.
Même s’il ne l’avouera pas… Clark lui manque. Et même si Conner fait clairement au mieux, il serait plus à l’aise avec le Dernier Fils de Krypton qu’avec son héritier, tout aussi digne soit-il.


« Il y en a trop – trop à Opal City, trop dans l’Espace. Nous faisons face à l’ensemble de l’Armée d’Apkolips, ce qui semble un réservoir ininterrompu d’ennemis. Nous devons les stopper et, en effet, identifier leur chef pour les déposséder de tout esprit d’initiative. Cependant… »

« Cependant, ils n’ont plus de chef. »

Le Batman se tourne vers ses camarades, une expression dure sur le visage.
Depuis que la Justice League a cessé d’exister, que la J.L.I. a pris le relais avant d’être dissoute par son créateur Hal Jordan, qui a lui-même renoncé à tout leadership, il a été obligé de prendre le relais et de mener le groupe – mais ce n’est pas naturel, pour lui.
Le Batman n’est pas un chef, ni un meneur ; il est un stratège, un tacticien, un combattant. Mais pas un inspirateur ou un leader. Il faudra régler ce problème… plus tard, quand cette crise sera passée.


« Flash a raison : sécuriser la zone et éviter la propagation des Parademons est une priorité. »

Barry n’attend pas cette confirmation pour agir – et Bruce ne lui en tient pas rigueur. Idem pour Jade, qui file en reconnaissance.
Ils sont professionnels, expérimentés et surtout amis ; il est temps de se faire pleinement confiance, et de ne pas abuser d’une autorité inutile en la matière.


« Flash gère le gros de la surveillance, mais il ne peut agir seul – et nous ne pouvons nous concentrer dessus, car il faut repousser l’invasion et tenter d’identifier le leader. Cyborg ? »

« Oui ? »

« Enclenche le Protocole Métal. »

Cyborg acquiesce.
Un vide glisse temporairement dans son œil humain – avant qu’un choc sonique ne se fasse soudain entendre, prélude à un vortex de téléportation.
Un Tunnel-Boum, le moyen de transport des Néo-Dieux et donc, jadis, des Parademons. Cela devrait occuper et divertir pendant quelques minutes l’armée ennemie, mais ce n’est pas le seul intérêt de cette manœuvre…


Accompagnement musical:
 

« La Justice League défend le monde, les amis. »

Des formes apparaissent dans le Tunnel-Boum, et apparaissent de plus en plus aux yeux de tous.

« Mais la Justice League n’est pas seule pour autant. »

Six formes sont alors découvertes et filent directement vers Opal City…
… les six formes des Metal Men, les fameux androïdes créés par le Docteur Will Magnus ! Mais ces derniers ne sont pas seuls, et sont rapidement rejoints par un souffle puissant…
… celui de Red Tornado, le robot récemment endommagé par Amanda Waller mais recréé et plein de fougue !

« Cyborg mène le Protocole Métal : les Metal Men & Red Tornado vont assister Flash au sol, tandis que nous allons affronter les Parademons pour les faire tomber. »

Le Chevalier Noir prend une grande inspiration, puis se retourne directement vers la nuée ennemie, qui se rapproche et se fait de plus en plus menaçante.
Sa voix prend alors un accent fort, terrible – épique.


Accompagnement musical:
 

« Jade, coupe les sorties des Parademons et tente d’en rejeter une partie vers l’eau – rien ne sort, et tout retombe vers le bas.
Aquaman, utilise ta communication aquatique pour demander à tes amis de s’occuper des Parademons – ceux qui s’approchent de l’eau ne doivent pas s’en relever.
Martian Manhunter, tente de brouiller leurs pensées et communications pour qu’ils s’en prennent l’un à l’autre – ils ne sont déjà pas capable de grand discours, ils ne doivent même plus contrôler leurs vessies.
Et, Superman… »


Bruce se tourne vers Conner, et esquisse un sourire en se préparant à bondir et à foncer vers l’ennemi.

« … sois super. »

« OH, NON. »

Le Batman est surprise par ce son tonitruant qui vient à leurs oreilles – et a pour origine le coeur de l’armée d’Apokolips, qui s’ouvre pour laisser révéler une silhouette…

« NON, “KAL”. TU NE LE SERAS PAS. »
… celle de Steppenwolf, oncle de Darkseid, général des Parademons. Normalement mort, comme tous les Néo-Dieux.

« Ha. Je vois. »

Le Chevalier Noir le fixe, puis soupire et se tourne vers ses camarades.

« Le plan reste le même. Superman et moi allons juste rabattre Steppenwolf vers les eaux… »

Il se détourne, s’empare de son lance-grappin et se précipite dans les airs.

« … pour rappeler aux morts qu’ils doivent le rester. »

(HJ/ Résumé rapide :
- Vous avez jusqu’au dimanche 8 octobre 2017 pour répondre ;
- Veillez, svp, à inclure votre résumé à la fin de vos messages ;
- Cyborg ne parvient pas à déterminer l’ampleur des Parademons ;
- Flash file sécuriser la zone ;
- Cyborg active le Protocole Métal et fait venir les Metal Men et Red Tornado pour assister Flash ;
- Batman distribue les ordres : Jade doit bloquer les Parademons et les rabattre vers l’eau ; Aquaman doit organiser l’anéantissement des Parademons près de l’eau ; Martian Manhunter doit troubler les pensées des Parademons ;
- Steppenwolf arrive, alors qu’il est censé être mort ;
- Superman et Batman vont rabattre Steppenwolf vers l’eau – enfin, c’est la théorie.
J’incarnerais les réactions de Steppenwolf. Vous pouvez suivre le plan ou non. Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2707
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Ven 6 Oct 2017 - 14:31
Jade opina en silence aux ordres donnés par Batman. Il était globalement leur tête et elle, de la cervelle, elle en manquait un petit peu...

Elle vira de bord et tournoya en direction des colonnes de paradémons qui tentaient de s'abattre sur Opal City. Elle allait devoir les attirer à elle. Elle allait devoir tous les attirer à elle. Servir d'appât vivant. De victime sacrificiel. Bref de faire en sorte que quelle que soit la chose qui les intéressait ici bas, à Opal City, elle devienne plus intéressante à leurs yeux.

Mais comment fasciner une armada apparemment sans limite quand on était juste une fille - certes verte - qui volait ?

Elle réfléchit en tournant autour des paradémons comme la fée Clochette.

Elle n'était peut-être pas une flèche et on ne lui décernerait jamais un prix d'intelligence pour quoi qu'elle ait pu accomplir dans sa vie.

Néanmoins, elle était peut être un peu plus (af)futée que les paradémons, la horde décérébrée et quasi-insectoïde de feu Darkseid.

Elle eut une idée. Une idée certainement stupide. Mais une idée.

Ses projections étaient sa force. Eux, les paradémons ils se seraient jetés dans un précipice pour faire plaisir à leur âme damnée. Et ils n'étaient pas très futés.

Elle fit une petite prière et se concentra, faisant apparaître une représentation verdâtre de l'abomination qu'avait été Darkseid.

Elle anima sa création pour qu'il fasse signe aux paradémons de la suivre, vers le rivage, vers l'océan.

Et elle fila dans sa direction, traînant derrière elle sa grosse projection du gros Darkseid (vert), en espérant que les paradémons ne voyaient pas les couleurs (ou ne trouvent pas bizarre que feu-leur-chef soit non seulement muet mais aussi vert !)...

Elle était la joueuse de flûte de Hamelin, emmenant au loin ces rats grouillants qu'étaient les paradémons... vers la flotte, vers Aquaman et ses potes les dauphins et les baleines, pour que les sbires de Darkseid retournent au plus vite vers l'Enfer dont ils n'auraient jamais du s'échapper... et quant à elle, elle s'apprètait à plonger avec ses pouvoirs au fin fond des eaux...

[HJ]

- Jade s'occupe des paradémons en volant autour d'eux pour attirer leur attention
- Pour s'assurer de leur attention, elle matérialise un Darkseid vert avec ses pouvoirs (au pire, ça les intriguera / énervera ?)
- Elle file en direction de l'eau de manière à attirer les paradémons sous l'eau, pour les laisser entre les mains d'Aquaman[/HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 18/01/2017
Messages : 148
DC : Jason Todd
Situation : Roi en exile.
Localisations : Chez lui
Groupes : Justice League International.
Justice League
MessagePosté le: Dim 8 Oct 2017 - 12:49
Pendant qu'il combattait dans la ville Arthur reçue l'ordre d'aller s'occupé des mers, pendant que Batman et le nouveau Superman allait s'occupé de l'ennemi le plus intéressant. Pourquoi c'était encore à lui d'avoir le rôle le moins important ? Après tout ce qu'il à accomplis en dépit de ses erreurs passé, il ne mérite pas sa place de héro dans ce groupe. Ce n'était pas le moment de faire des histoires ils réglerais ces comptes une fois la mission finie, être pris pour un vulgaire renfort a le dont de l'énerver. Plongeant dans l'eau Arthur déchaînait la mer, de grandes vagues venaient claquée sur la côte balayant tout les paradémon présent.

Des requins, ainsi que des calmars géants venaient l'aider en attrapant tout les démon qui volait trop prêt de l'eau. Il ne savait pas d'où venait ces monstres, mais une chose est sure ils ne devaient pas survivre à cet affrontement. Sans perdre plus de temps Arthur ordonnais l'arrivé de plusieurs espèces marine pour l'aider à combattre. En tournant sa tête vers la ville il voyait Jade qui arrivait avec des paradémon à ses trousses, bien joué. D'un bond hors de l'eau il transperça le premier qui la suivait, des requins attrapaient les autres sans grande difficulté.

Tout les démons qui arrivaient sous l'eau étaient balayé rapidement, aucun de ces trucs n'allait en réchapper. En levant son trident en direction du ciel, Arthur appelait les éclairs, il les manipulait, les faisaient tombé sur les démon présent hors de l'eau et dans son secteur pour ne pas risqué la vie des innocents probablement resté cloîtré chez eux par peur de sortir et mourir. Au large il voyait quelque chose qui n'était pas prévu, une bande d'inconscient venaient de tenter de fuir par la mer à bord d'un chalutier à peine bon pour le ramassage de thon hebdomadaire. Evidemment le navire ne mis pas longtemps avant de devenir la cible des monstres.

Et merde les imbéciles !!

Batman des civils ce sont enfuis par la mer et son pris à partie par les monstes je m'en occupe.


Arthur nageais d'un coup à grande vitesse dans leur direction, accompagné de deux orques et trois grand requin blanc pour faire le ménage. Arrivé à proximité de la coque du navire, il bondit hors de l'eau pour aterrire sur le pont principal, devant lui il voyait une famille désepérée qui venait de tenter le tout pour le tout avec un bateau qui ne tiendrais pas longtemps en mer dans ces conditions. Une femme terrorisée, aggripée à son mari qui pointait un fusil sur le roi des mers et leurs deux enfants mort de peur collé à eux. Pour ne pas les effrayé il changeais de visage, se montrant plus sympathique et joviale.

N'ayez pas peur, je ne suis pas l'un d'entre eux je suis venu pour vous sauvez. Baissez votre arme je vais m'occuper de vous sortir de là.

L'homme lui rendait le fusil, Arthur le posa à côté de lui puis plongeait en mer. Il attrapait les chaînes qui permettent au navire de resté amarré en mer, les passaient sur ses épaules et se mis à nager en tirant de toutes ces forces. Des démons l'attaquait, il ne pouvait pas se défendre, il avait ordonné à la famille de se cacher dans les cabine présentes au niveau de la coque. Une morsure de démon venait le touché au niveau de son bras gauche, la douleur était bien présente mais un requin venait l'aider et attrapait le démon en question.

Malgré les vagues déchaînée il devait les ammenés à bon port sans tarder. Il tirait autant qu'il pouvait, le navire avançais, son but était de les rammenés sur la côtes où l'armée pourrait les prendre en charge. Deux baleines à bosses venaient se posée sous la coque et poussaient, sans qu'Arthur n'ai eu besoin de leur demander. Au début il était surpris mais pas le temps de s'arrêter. Arrivé sur la côte il sortait de l'eau et allait à la rencontre des civils.

Vous avez peur du vide ? Accrochez-vous bien à moi je vous emmène en lieux sur.


Arthur bondit depuis le bateau en tenant toute la famille accrochée à lui, puis arrivait directement dans la base militaire. Maintenant arrivé il les déposaient vérifiant que tout le monde aille bien, d'un sourire il leur dit au revoir et repartait au combat.

(Hrp/ - Arthur n'as pas trop apprécier son rôle.

-Il débarrasse la mer de tout ces monstres sans trop de difficulté.

-Arthur tue les démons qui poursuivaient Jade.

-Il sauve une famille qui avait désésperement tentée de fuir par la mer.

-Arthur retourne au combat sans se plaindre et continu de balayer tout les démons s'approchant de l'eau. /Hrp )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/12/2016
Messages : 1963
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Dim 8 Oct 2017 - 20:09
Sa mâchoire se serra.
S'il s'était attendu à la réponse de Cyborg, celle-ci ne le frustrait que davantage. Affronter des ennemis en sous-nombre était une chose ; faire face à une armée apparemment illimitée en était une autre. Ce n'était pas qu'il en ait peur, bien au contraire : il était prêt à jeter toutes ses forces dans la bataille, à emporter autant d'entre eux qu'il le pouvait avant d'enfin être submergé, et il savait qu'il ne serait pas le seul - mais ça ne préserverait pas la Terre.
Il devait y avoir quelque chose de plus constructif à faire que de simplement foncer dans le tas comme il en avait l'habitude en espérant les avoir à l'usure. Il était presque invulnérable, mais il n'était pas immortel ; les quelques mois qu'il avait passé en tant qu'humain ordinaire l'avaient rendu trop conscient de ce fait pour qu'il l'oublie, même après avoir récupéré ses pouvoirs. Et s'il était un habitué des comportements téméraires - voire suicidaires -, c'était ici une approche qu'il ne pouvait plus se permettre, pour le bien de l'équipe.

Ils avaient déjà perdu un Superman.

S'il s'efforçait de ne pas trop y penser, il lui était difficile de ne pas remarquer les moindres petits détails - comme l'hésitation dans la voix de Cyborg au moment de l'appeler par ce nom auquel il n'arrivait pas encore à l'identifier, si tant est qu'il y parvienne un jour. En tant qu'héros, ils créaient des symboles qui leur survivraient après avoir fait leur temps - ils étaient les étendards des causes qu'ils avaient choisi de défendre. C'était une torche ; la personne qui la portait n'avait que peu d'importance, tant qu'on ne laissait pas la flamme s'éteindre.

Du moins pour ceux qui n'avaient pas connu la personne sous le masque.

S'il paraissait sincèrement fier de le voir porter ses couleurs, Batman aussi - surtout lui - avait dû avoir besoin d'un temps d'adaptation ; et s'ils étaient moins expansifs que Victor à ce sujet, il se doutait que les autres membres de la Ligue étaient dans les mêmes dispositions.
Oui serait toujours comparé à celui dont il suivait les traces ; mais ce n'était pas comme s'il n'en avait pas l'habitude. Non, il n'était peut-être pas leur Superman - celui d'origine, celui aux côtés duquel ils avaient si souvent combattu ; mais il était le seul qu'ils avaient - et l'autre n'était pas pressé de revenir. Alors ils avaient intérêt à s'y faire, et rapidement.
Ils avaient une planète à sauver.

Superman menait d'ordinaire la Justice League quand elle partait au front - mais ce Superman n'était plus là ; c'était comme ça. Il ne se sentait pas de taille à le remplacer - pas encore, pas alors qu'il était le dernier arrivé dans l'équipe, quand bien même elle venait de renaître de ses cendres. Le Chevalier Noir, ayant toujours un coup d'avance, avait dû s'y attendre - et avait bâti un plan en conséquence.

Sans ambages, celui-ci distribua les ordres, confiant à chaque la tâche qui lui conviendrait le mieux, éparpillant leurs confrères et consœurs sur ce qui n'allait pas tarder à devenir l'Enfer sur Terre - les démons étaient déjà là. Cela faisait-il d'eux des anges, l'armée céleste venue les arrêter ?
Quand vint son tour de recevoir ses attributions, à la place, il eut droit à une pointe d'humour qu'il n'attendait pas, surtout de la part du Batman ; cette légèreté par essence très éphémère - et donc d'autant plus précieuse - allégea quelque peu son humeur, l'aidant à relativiser la gravité de la situation - et, finalement, l'incitant à lui renvoyer un sourire équivalent.

Je ne sais pas comment faire autrement.

N'était-il pas né pour être super, justement ? C'était un haut-fait dont même Clark ne pouvait se vanter : nul n'aurait pu prévoir ce qu'il allait devenir quand, à peine quelques secondes avant que Krypton n'existe plus que dans les mémoires, ses parents l'avaient mis dans la navette qui l'emmènerait sur Terre. Lui, en revanche... On l'avait conçu dans ce but ; taillé sur mesure pour qu'il remplisse ce rôle. Et c'était bien ce qu'il avait l'intention de faire. En dépit de la gratitude qu'il devait à Lex Luthor pour cet état de faits, il ne pouvait qu'espérer que celui-ci soit en train de s'en étouffer.

S'ils avaient bel et bien affaire à une armée - celle d'Apokolips, rien de moins -, ils avaient toutefois espéré que celle-ci soit dépourvue de général.
Ils se trompaient.
Car de la horde émergea la silhouette massive de Steppenwolf - l'un des Néo-Dieux, pourtant censés avoir tous péri, à l'exception notable de Mister Miracle. Le visage de Conner se ferma en conséquence : pour l'avoir affronté sur Oa dans les derniers instants d'une guerre qui n'était pas la sienne, il savait combien sa présence compliquait leur mission.

C'est impossible. souffla Conner à l'intention du justicier de Gotham. Je l'ai vu mourir.

Lui comme tous les autres.
Non qu'il soit le premier à franchir à contresens les portes de la mort - mais pour avoir assisté en personne à la Godwave, à la puissance déployée lorsqu'elle avait traversé la réalité, il ne voyait pas comment qui que ce soit aurait pu y survivre. Ce qui ne changeait rien au fait qu'il soit debout devant eux - et ait visiblement besoin de goûter une fois de plus aux affres de la défaite. Superman regretta presque de n'avoir pas gardé sur lui le Batarang qu'avait trafiqué Orion, mais ce n'était pas comme s'il avait besoin de ça pour lui faire regretter d'être venu jusqu'ici.

Il y a erreur sur la personne, répondit-il, s'efforçant de garder son calme ; à la seule vue de sa hache, il se rappelait Steppenwolf la passant en travers des corps, tentant de l'assassiner lui - pour finalement échouer, car anéanti sans avoir pu aller au bout de ses ambitions. Et alors qu'il ressassait les bribes de cet affrontement inégal, il sentait croître en lui le désir féroce de prendre sa revanche.

Je ne suis pas Kal-El de Krypton. continua-t-il, s'étonnant lui-même d'être capable d'aborder la situation sans céder à la colère. Fut un temps où il lui aurait sauté à la gorge sans y réfléchir à deux fois pour le frapper jusqu'à ce qu'il arrête de bouger ; plus maintenant. Alors que reposait sur lui de tels enjeux, ce genre de frasque n'avait plus sa place.
L'avenir du monde en dépendait.

Avoir Batman à ses côtés était rassurant pour Conner. Il savait que ce ne serait pas toujours le cas ; qu'il allait devoir apprendre à travailler avec les autres, que ça allait demander des efforts d'acclimatation. Mais il avait opéré sous la sévère tutelle de l'alter ego de Bruce Wayne pendant de longs mois qui lui avaient semblé durer des années, avait appris de lui : ils savaient comment travailler en équipe.
Même s'il n'était alors plus doté de ses pouvoirs kryptoniens, il se doutait que le justicier masqué avait suffisamment côtoyé ces derniers pour y adapter sa stratégie. Ensemble, ils étaient forts - assez pour que même des rebuts du Pandémonium aient des soucis à se faire.
Il posa les mains à terre avec brusquerie.

JE SUIS CONNER KENT DE LA TERRE !

Le sol s'ébranla sous leurs pieds, se mit à trembler - et soudain, Steppenwolf et les créatures qui l'entouraient furent au coeur d'un déluge d'acier et de béton, exprimant leur fureur à son égard à la place du jeune homme qui lui avait donné la vie. Il n'était pas Kal-El, et il ne le serait jamais ; il avait pu le vouloir un jour, mais ce n'était plus le cas désormais.
Ainsi n'avait-il plus aucune raison de se retenir d'utiliser sa télékinésie tactile, qui pouvait plier son environnement à sa volonté - par exemple pour ouvrir la terre et renvoyer ces monstres vers la Géhenne qu'ils n'auraient jamais dû quitter. Mais contrairement à une époque, ce n'était plus son seul talent - et la partie ne faisait que commencer.
Il en était encore loin d'en avoir terminé.

Animé d'une vitesse prodigieuse, il fusa dans les airs - et, avant que les Paradémons aient pu venir au secours de leur meneur, projeta sur eux toute l'ardeur du feu qu'il avait dans son regard en guise de tir de barrage. Ce combat était celui de leur chef, et le sien seul ; s'il ne pouvait les ignorer totalement, il comptait bien leur faire comprendre qu'ils n'y avaient pas leur place.
Pivotant sans perdre de son allure, il fonça cette fois vers un Steppenwolf qu'il espérait privé de ses appuis avec la puissance d'un météore - et tenta de lui écraser son poing dans le creux du ventre, de lui couper le souffle avant qu'il ait pu pousser ne serait-ce que la première syllabe d'un cri de ralliement, tandis que son autre main se refermait sur son bras en un violent étau, tentant de lui arracher la hache dont il était si fier.
Il était la racine du mal, la tête du serpent.
Personne à part eux ne pourrait l'arracher.

Batman, maintenant !

récapitulatif des actions:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman En ligne
Inscription : 17/01/2017
Messages : 390
DC : Mister Miracle - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 9 Oct 2017 - 10:09
Opal City est attaquée par une armée de Parademons, menée par un général terrifiant qui devrait être mort.
Mais Opal City est aussi défendue – par une poignée de Héros, qui semblent bien peu face à une telle menace. Ce ne sont cependant pas n’importe quels Héros… il s’agit de la Justice League.
Ils ont vaincu des démons, brisé des mondes, fait tomber des dieux. Ils l’ont juré : Opal City ne tombera pas, aujourd’hui ; et Opal City ne tombera pas, donc, quoi qu’il arrive.

Après la distribution d’ordres par le Batman, l’équipe s’est mise en route.
Flash, trop occupé à filer autour et dans la ville, n’a pas pris la peine de répondre mais s’active à pleine vitesse. Il a finalisé l’étude des lieux, et créé une zone de sécurité autour de la cité pour empêcher que les Parademons ne se déploient. Assisté par Red Tornado et les Metal Men, le Bolide Ecarlate est une tempête à lui tout seul, brisant quiconque tente de l’arrêter ou de s’en prendre à lui.
Jade, dans les airs, a tenté de suivre les instructions de Bruce – et y a réussi brillamment, en créant une construction émeraude de Darkseid. Si, bien sûr, les généraux et alliés habituels du Maître d’Apokolips auraient vu la différence, les Parademons sont conçus pour être… bêtes, stupides ; la simple vision de leur créateur les a rendus fous, et les deux tiers de l’armée s’est lancée à la poursuite de la jeune femme.
Si cette dernière pourrait paniquer, son sang-froid n’est plus à démontrer – et elle attire les ennemis vers l’eau, comme convenu. Cependant, si elle espérait y découvrir Aquaman, ce dernier ne semble pas avoir apprécié les propositions du Chevalier Noir, et a choisi de gérer seul ; il a repoussé les Parademons présents à la surface, s’en est pris aux troupes suivant Jade – mais a rapidement décidé d’aller sauver des civils, sur la mer. Si l’acte est noble, il n’a ainsi pas pu bloquer entièrement l’armée derrière Jade… qui se retrouve avec un tiers des Parademons à sa suite !

L’armée ennemie est donc affaiblie, et la Justice League marque des points – mais le pire est à venir, et tous le savent.
Steppenwolf, l’oncle de Darkseid, mène l’armée et semble vouloir en découdre, particulièrement avec Superman – ou celui qu’il identifie comme Kal-El.


Accompagnement musical:
 

« Conner… ? Ha, ce n’est même pas l’original ? »


Steppenwolf lève sa hache et y accumule de l’énergie, alors que le nouveau Superman et le Batman filent vers lui. Un sourire mauvais glisse sur son visage.

« C’est parfait, alors. L’attaque sera parfaite. »

Steppenwolf lève sa hache et se prépare à frapper – mais est perturbé par l’utilisation de la télékinésie tactile de Conner, qu’il n’avait pas anticipée.
Troublé, il ne peut frapper comme il le souhaitait, et assiste d’abord impuissant à l’utilisation de sa vision-chaude par le jeune homme pour repousser les Parademons… puis serre les dents et se prépare à l’impact.


« PERSONNE NE L’EMPÊCHERA !!! »

Steppenwolf lève sa hache à l’horizontale, pour bloquer l’impact d’un Conner filant directement vers lui ; cela ne fonctionne qu’à moitié, car le Néo-Dieu est brutalement propulsé en arrière… mais il conserve le contrôle de lui, même si la super-force du semi-kryptonien est terrible.
Il serre les poings et tente de se reprendre alors que Superman essaye de s’emparer de sa hache ; Steppenwolf le repousse d’une gifle terrible, puis enchaîne avec un coup de genou monstrueux dans les côtes – mais il perd, alors, quelques secondes. Il offre une chance, un créneau pour agir.
Exactement ce que le Chevalier Noir attendait.

Sans prévenir, sans un mot, il s’est placé autour des deux combattants, évoluant dans la fureur de l’affrontement et dans l’ombre des Parademons, qu’il a évités ; face à des dieux qui s’entredéchirent, il ne peut rien. Mais face à un dieu qui commet une erreur… il peut tenter quelque chose.

Il bondit, donc, s’extirpant de la masse au moment où Steppenwolf gifle Superman.
Il saute littéralement au-dessus du Néo-Dieu, le frappant violemment au visage ; le coup ne fera pas mal, mais l’occupera quelques secondes. Suffisamment pour que le Batman puisse se réceptionner, se tourner et lever ce qu’il a récupéré dans sa cape…

… son lance-grappin, qu’il utilise pour tirer vers la hache en espérant que l’attaque de Conner aura suffi à déconcentrer suffisamment l’ennemi.
C’est un pari – un pari dangereux, mais indispensable pour reprendre l’avantage. Un pari trop risqué, hélas.


« Grrr… frêles insectes, vous osez… VOUS OSEZ !!! »

Le grappin file et vient s’enrouler autour de la hache.
Mais Steppenwolf n’est pas aussi atteint qu’on pouvait l’espérer – et s’empare, littéralement, du grappin pour attirer à lui le Chevalier Noir. Ce dernier ne peut rien faire, et se prépare à subir un terrible coup de tête…
Mais il est sauvé par Cyborg, qui s’échappe de la foule pour venir s’emparer du Batman et le protéger de la terrible attaque de Steppenwolf – qui en est alors extrêmement frustré.


« Insectes… vous n’êtes que des insectes, qui me faites perdre mon temps. »

Steppenwolf se débarrasse du grappin, prend une grande inspiration et maximise ses pouvoirs dans sa hache.

« Ce monde… est perdu.
Pas de protecteurs, ici. Pas de Lantern. Pas de Kryptonien. Ce monde tombera… »

Steppenwolf lève sa hache et l’abat brutalement au sol…
… provoquant un terrible cratère dans Opal City, et formant rapidement un immense signe enflammé qui vient impacter toute la ville !

« … COMME TOUS LES AUTRES !!! »

Les cieux changent, alors.
Les nuages s’accumulent. L’obscurité s’impose. Les ténèbres règnent. Des éclairs orange s’abattent.
Et les Parademons s’excitent – car c’est le signe de la destruction, de l’anéantissement. De la conquête.


« A MORT !!! »

Steppenwolf et les Parademons foncent alors uniquement sur la Justice League – pour les tuer.
Et si le tiers de Parademons derrière Jade se concentre sur elle, l’autre tiers encore debout (le dernier a été fauché par Aquaman) file vers Cyborg, Batman et Martian Manhunter, ce dernier étant rapidement perdu sous la masse. Flash, lui, est désormais poursuivi par une horde dense, qui commence à prendre de l’avance sur Red Tornado et les Metal Men.
Surtout, Steppenwolf lui-même décide de combattre, et lance sa hache vers Superman pour lui briser le crâne… avant de bondir vers Aquaman, pour un combat à mains nues.

La Justice League a vaincu des démons, brisé des mondes, fait tomber des dieux.
Mais elle doit aujourd’hui affronter une Apocalypse… et le défi semble peut-être trop grand pour elle !


(HJ/ Résumé rapide :
- vous avez jusqu’au mercredi 18 octobre 2017 pour répondre ;
- Flash ne répond pas mais s’active : il créé une zone de sécurité et, avec Red Tornado et les Metal Men, contient entièrement les Parademons en brisant leurs flancs ;
- L’idée de Jade a fonctionné et deux tiers des Parademons se sont précipités à sa poursuite ;
- Aquaman a pu repousser les ennemis sur l’eau et sauver les civils, mais n’a pu stopper qu’un tiers des Parademons : un tiers entier demeure à la poursuite de Jade ;
- Steppenwolf moque l’absence de Superman, mais est perturbé par la télékinésie tactile de Conner ;
- Steppenwolf encaisse la percée de Conner, le repousse avec une gifle titanesque mais perd son attention à protéger sa hache ;
- Batman tente de s’emparer de la hache après un bond au-dessus de Steppenwolf et avec son grappin, mais l’ennemi n’est pas assez affaibli et l’attire à lui pour le frapper ;
- Cyborg sauve Batman ;
- Steppenwolf s’énerve et frappe le sol avec sa hache, provoquant un cratère enflammé dans Opal City qui change la météo : les cieux s’assombrissent, des éclairs orange tombent ;
- Steppenwolf lance la mise à mort de la Justice League : le tiers de Parademons suivant Jade accélère, Batman/Cyborg sont pris à partie, Martian Manhunter est perdu sous la masse, une horde suit Flash et se rapproche des Metal Men et Red Tornado, et Steppenwolf envoie sa hache vers Superman pour briser son crâne, et fonce vers Aquaman pour un combat à mains nues.
Bon jeu ! /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3959
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 10 Oct 2017 - 17:18
Les choses allaient bien puis tout bascula. Si Flash et ses alliés avaient réussie a délimité un périmètre sécurisèrent pour les civils, c'étaient maintenant eux qui était enfermé dans cette cage avec leurs ennemis. Une fois bien installés, ils se lancèrent à la poursuite de Flash. Une horde dense et violente se jeta à la poursuite du scarlet speedster. S'ils n'avaient aucune chance de le rattraper à pleine vitesse, ils pourraient utiliser le terrain escarpé et toutes les choses qui leur tomberait sous la main pour le ralentir. Les paradémons pourraient éventuellement le coincer. La mission de Flash était claire, évitée qu'ils s'en prennent aux metal men et à Red Tornado afin que ceux-ci continue à maintenir le périmètre. Puis une secousse frappa faisant perdre pied à Flash.

La hache de Steppenwolf avait frapper le sol et Flash surpris s'écrasa par terre et se brisa un bras dans le contact avec le sol. Rien que sa speedforce ne pourrait pas régler, mais cela allait prendre un peu de temps. Il devait cependant recommencer à courir, ce qu'il fit sans perdre une seconde. Si Aquaman avait réussi à noyer tous les paradémons dans l'eau, la tactique pourrait être répétée. Du moins, c'est se que Flash croyait ne sachant pas dans quelle posture se trouvait Arthur.

Arthur, j'amène les Paradémons vers l'eau, il faudra répéter l'exploit de tout à l'heure. J'espère que tes bêtes sont toujours là.

Arriver au bord de l'eau Barry continua ne coulant pas dans la Chesapeake Bay. Il courait sur l'eau, voyant des cadavres de Paradémons flotter sur l'eau et d'autres bêtes bouger sous le sol. Il courait pour éviter tout danger immédiat, car il ne savait pas si les bêtes sous-marines feraient la différence entre lui et les paradémons. Une fois bien enfoncé dans la baie, il cria à Arthur dans leur canal de communication.

ARTHUR MAINTENANT! MAINTENANT!...


La panique était palpable dans la voie de Flash. Il commençait à se rendre compte que ce n’était peut-être pas une si bonne idée. Les vagues et les tumultes des eaux "surhabités" en ce moment, lui offraient un terrain particulièrement difficile pour la course. Il sentait qu'il perdait de la vitesse. Cela n'était évidemment absolument pas bon, car les deux options dans ce cas étaient, soit de se faire prendre par les paradémons, soit couler a pic dans une eau infestée de danger.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2017
Messages : 148
DC : Jason Todd
Situation : Roi en exile.
Localisations : Chez lui
Groupes : Justice League International.
Justice League
MessagePosté le: Mer 11 Oct 2017 - 1:29
Après avoir déposé les ciivils sur la terre ferme et repris son combat contre l'armée ennemi, Arthur relevais al tête voyant que Jade avait toujours un bon nombre de ces monstres à ses trousses. Sans perdre plus de temps Arthur envoyait un signal télépathique à plusieurs espèces relativement grosses et puissantes des océans pour venir prendre sa place le temps d'aller aider sa co-équipière qui allait avoir besoin de renfort. Sans perdre plus de temps il contactais Jade avec son oreillette pour lui indiqué qu'il seras derrière elle.

Je suis désolé jade. J'ai dut sauvé des civils, je vais t'envoyé du renfort sur le champs vol au niveau de l'eau et surtout évite les mâchoires qui vont te tomber dessus.

Je vais rattraper la situation dans laquelle je t'ai mise, Aquaman terminé.


Jade était rapide au vol, la rattrapée ne serais pas simple c'est pourquoi ces animaux resterons à un endroit pour détruire tout ce qui passeras à leur portée. Tout de suite après, Arthur recevais un contact de Flash en se tournant vers lui il le voyait arrivé sur la côte avec une horde assez imposante à ses trousses. Le seul moyen qu'il avait était de courir sur l'eau, seulement autant de vague lui poserais problème, dans ce cas Arthur soulevait son trident au dessus de l'eau calmant les vagues sous les pieds de son camarades. Ainsi il lui offrait une piste de course calme et plate, ce qui lui faciliterait la tâche.

J'ai calmé les océans, ne t'en fais pas mes animaux marins sauront faire la différence entre toi et les démons.

J'arrive Barry !


Instantanément Arthur rejoignait la position de Barry, vu que son ami Speedster perdait de la vitesse il pouvait le rattraper à la nage. Maintenant que les eaux son calme Barry n'avait qu'à faire ce qu'il savait faire de mieux, courir.

Cours retourne sur terre quand tu seras passer un typhon viendras balayé cette horde.


Son camarade semblait avoir compris, après le passage de Flash qui aurait sans aucun doute réussi à reprendre sa course, un typhon venait frappé la horde que Flash tenait suffisament à distance pour ne pas que lui sois impacté. Arthur se trouvait sur cette immense vague qui formait un rouleau, depuis sa place il envoyait des éclairs sur tout les monstres qui par miracle pouvaient évité les eaux. Il gardait toujours un oeil sur ces alliés proches de l'eau manipulant l'eau pour les arrangé chacun leur tours.

Ils avaient déjà beaucoup à faire, c'était son rôle de leur offrir une zone de largage d'ennemis. Arthur regrettait toutes ces actions précédentes comme Thémyscira, c'est pourquoi aujourd'hui il observait bien la situation avant d'agir. Il ne pouvait pas se permettre de mettre en danger la vie de ces camarades, chacun d'eux se donnaient à fond il devait les aidés.

Aquaman à la ligue, envoyez tout vos monstres dans la baie je m'en occupe.

Cependant, il n'avait pas eu le temps de se retourné que derrière lui il voyait au dernier moment Steppenwolf qui venait sur lui. Il était à main nue et plein de rage, si il voulait un combat il allait en avoir un surtout dans l'eau Arthur comptait bien lui faire passer l'envie de s'en prendre aux humains. Le poing d'Arthur venait se collé contre celui de son nouvel ennemi, créant ainsi une onde assez forte pour repoussé l'eau autour d'eux. La force de l'ennemi était grande, Arthur fut repoussé en arrière, sa main droite prenait alors la forme d'un fouet pour tenter de la balayer et de l'envoyé sous l'eau.

Sous l'eau Steppenwolf aurait un comité d'accueil relativement sympathique, sinon Arthur foncerais droit sur lui avec son trident pointé vers l'avant prêt à lui faire comprendre qu'il n'as pas choisi le bon adversaire. Le regard du roi des mers était plein de colère et de rage, il était déterminé à lui faire comprendre contre qui il se battait.


( Hrp/ -Arthur envoie des animaux aidés Jade.

-Il calme l'eau sous les pieds de Flash pour qu'il puisse continuer sa course, tout en balayant les ennemis qui le suivait d'une immense vague.

- Steppenwolf venait pour un combat à main nue, il essayait de le faire coulé pour engagé un combat sous-marins qui lui donnerait un net avantage ; au cas ou la première méthode ne fonctionnerais pas il envoyait son trident pour l'empalé, voilà son plan / Hrp )


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 18/01/2016
Messages : 2707
DC : Razorsharp, Liberty Belle & Tara Markov
Localisations : Ivy Town
Shadowpact
Justice League
MessagePosté le: Jeu 12 Oct 2017 - 11:02
Jaillissant hors des eaux, trempée mais heureuse, Jade avait accompli sa part du deal : les Paradémons poursuivaient son Darkseid vert et dans leur course idiote s'étaient faits - pour une partie d'entre eux - boulottés par les monstres marins d'Aquaman ou malmenés par le monarque atlante lui-même.

Elle se serait presque arrêtée en vol stationnaire pour reprendre son souffle quand... il s'avéra que le plan n'avait qu'à moitié fonctionné. Des poursuivants continuaient à être lancés à ses trousses et il était évident qu'ils allaient faire d'elle leur quatre-heure si elle ne filait pas sur le champ.

Aussi, comme si ses pieds la démangeait, Jade donna un coup de collier supplémentaire et s'envola, ne sachant trop que faire de la masse de Paradémons qui se précipitaient sur elle.

Quand Steppenwolf fendit la Terre et ouvrit les yeux, Jade comprit que le chaos ambiant prenait des proportions bibliques. Opal City souffre. Opal City prend un visage apokoliptique. Et Steppenwolf, revenu du néant, prépare le retour de son monarque.

Des gouttes de sueur perlèrent sur son front quand elle comprit que cette ambiance toute particulière avait réveillé un regain d'énergie chez les Paradémons. Ces créatures de l'obscurité et du mal, ces insectes funestes, allaient bien finir par la rattraper tant l'appétence pour le mal était forte chez elles.

Recevant la communication d'Aquaman dans son oreillette, Jade reprit espoir.

"Bien reçu, Arthur, je te rejoins" lança-t-elle, alors qu'elle descendait en piqué vers l'océan. Elle allait refaire un tour sous l'eau, avec son Darkseid de pacotille, pour attirer à nouveau les Paradémons vers les requins, orques, calamars géants et autres horreurs des profondeurs...

Elle fila sous l'eau et ressortit non loin de la baie d'Opal City. Elle fit disparaître "Darkseid" et fit "feu" en direction de Steppenwolf... le tir le plus fin qu'elle pouvait se permettre destiné à atteindre le visage et si possible l'un des yeux du terrible adversaire.

Elle comprenait bien qu'elle n'était qu'une guêpe sur un champ de bataille, insignifiante et ne pouvant briller par la force pure. Néanmoins, une piqûre de guêpe au bon moment pouvait désarçonner un cavalier ou faire perdre son duel, même au bretteur le plus aguerri...

[HJ]

- Jade fait demi-tour et replonge dans l'océan avec son faux-Darkseid-vert qu'elle projette derrière elle à l'aide de ses pouvoirs
- Jade croise les monstres marins d'Aquaman sous les eaux en espérant qu'ils finissent de boulotter les Paradémons à ses trousses
- En ressortant à la surface, Jade fait disparaître son "Darkseid" et tire un fin jet d'énergie en direction des yeux de Steppenwolf

[/HJ]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
 

[4ML] Justice League Rebirth [JL]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JUSTICE LEAGUE : CRISIS ON TWO EARTHS
» Justice league dark de Pete Milligan et Mike Janin (trailer)
» Urban Comics va réediter Justice League: La Tour de Babel
» JUSTICE LEAGUE OF AMERICA LITHOGRAPH BY ED BENES
» Justice League : Crise d'Identité (Identity Crisis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-