« Portes Ouvertes » ft. The Atom

Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mer 28 Mar 2018 - 9:07

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____La timidité de Tim Drake n’est pas nouvelle. Loin de jouer carte sur table, l’adolescent n’avait pas cherché à en parler à qui que ce soit dans sa famille adoptive. Il craignait les réactions, il craignait les jugements et il n’avait pas besoin de cela en plus au risque de culpabiliser davantage sur ces actes.
Pourtant, il ne faisait rien de méchant pour un adolescent de son âge. Dotée d’une intelligente nettement supérieure à la moyenne, ces résultats scolaires attirent rapidement l’attention, si on exclut les quelques appréciations des professeurs reprochant à l’adolescent de ne pas être suffisamment attentif en plus de se permettre quelques siestes pendant leurs cours pour rattraper ces heures de sommeil. Malgré ces défauts, les résultats de Tim sont plutôt brillants, promis à un grand avenir. Pour le directeur de Gotham Academy, il n’était pas question de gâcher un tel potentiel.

Il s'était déjà entretenu avec l'adolescent une ou deux fois. Ce dernier était toujours vague dans ses réponses quant à son avenir, ses projets futurs. Quelque chose semblait le retenir, l'empêcher de s'épanouir professionnellement, une raison que le jeune garçon cachait aux yeux de tous. Un comportement plutôt curieux pour quelqu'un qui ne doute pourtant pas de ses compétences et de ses capacités. À défaut de pouvoir tirer les vers du nez de cet étudiant, le directeur s'était permis de lui glisser les noms et adresses des universités les plus réputés et les plus adaptées aux hobbies et talents de l'adolescent.

Au début, Tim n'y avait pas réellement prêté attention, il se contentait de se voiler la face, laissant les prospectus trainer entre deux classeurs de cours, piétiner par les livres de sciences. Le jeune justicier fuyait le problème et esquivait toute mention du sujet. Cela sonnait comme un tabou au manoir Wayne. Qu'en est-il de l'avenir du garçon ? Arrivera-t-il à gérer une vie d'étudiant et une vie de justicier aux risques de provoquer des dégâts irréversibles sur sa santé ? Ou devait-il faire un choix ? Plus l'adolescent tentait tant bien que mal de fuir le problème et plus ce dernier revenait au galop.

Les récents évènements ont poussé Tim à ne plus fuir ses responsabilités et à prendre une décision. Cette dernière n’est pas évidente à suivre et même s’il veut croire qu’il sera en capacité d’assumer une double-vie, il a conscience que cette mission est impossible à accomplir. Le temps était compté et l’hésitation toujours présent. Mais qu’a-t-il à perdre en jetant un simple petit coup d’œil ? Celle qui titilla le plus sa curiosité était l’université de Ivy Town, la célèbre Ivy University dont on affirme l’excellente réputation. Un monde scientifique lui ouvrait ses portes, il ne pouvait se permettre de refuser encore d’y jeter un rapide coup d’œil.
L’adolescent avait hésité avant de quitter le manoir. Il avait organisé son départ pour ne pas attirer l’attention, notamment celui de son mentor. Il prenait ces précautions, falsification de dossier, de ses dépenses cachées, de quoi brouiller les pistes pour que son départ ne sonne pas trop suspect. Il n’avait pas envie de décevoir, ni même qu’on pense qu’il cherche à abandonner qui que ce soit, à fuir de nouveau le sujet pour ne pas être influencé par qui que ce soit.

Une courte visite, laissé le costume de Red Robin au placard pour quelques jours, c’est tout ce dont il avait besoin pour réfléchir, mesurer le pour et le contre, prendre une réelle décision. Alors que les responsables de l’établissement supervisaient la visite guidée, le jeune homme légèrement en retrait se détacha doucement du groupe pour s’improviser sa propre visite des lieux sans craindre de se perdre dans cet endroit. Trainant dans les couleurs, perdu dans ses pensées, noyé dans les questions et l’inquiétude de prendre la mauvaise décision, le jeune ne calculait pas les quelques étudiants qui circulaient dans les couloirs, l’esquivant sans prêter davantage attention à lui.
Le regard de Tim s’arrêta sur un homme qui lui était étrangement familier. L’adolescent ralentit doucement le pas avant de trouver la réelle identité de cet homme. Il le connaissait, il l’avait côtoyé, pour le meilleur et surtout pour le pire, celui que l’on surnomme Ray Palmer. Comment n’a-t-il pas pensé une seule seconde qu’il ne le croisera pas ? Lui qui enseigne dans ces lieux. L’adolescent se crispe, laissa échapper une grimace, espérant qu’il n’avait pas remarqué sa présence ici. Personne ne devait le savoir. Encore à bonne distance de Ray, l’adolescent déposa la capuche de son sweat sur le haut de son crâne, histoire de tenter une esquive, mais il avait réagi trop tard.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mer 28 Mar 2018 - 12:32
Ivy Town est une ville moyenne de Nouvelle-Angleterre qui ne brille pas par son originalité.
Classique dans son architecture, de taille anodine pour une structure de cette ampleur, disposant de quartiers eux aussi assez caméléons, la cité n’attire pas l’attention, et peut même plutôt lasser, ou désintéresser ; ce serait une mauvaise idée.
Car, au-delà de la spécificité de disposer de quatre Héros, deux partageant les mêmes pouvoirs, deux autres ayant des capacités proches, Ivy Town a notamment un élément – un atout principal.

L’Ivy Université.



Extraordinaire structure tournée vers l’apprentissage, spécialisée notamment dans les études de Physique, elle est connue dans le pays et même dans le monde entier pour l’excellence de ses cours, et pour la réussite de ses élèves ; et la réputation est justifiée.

Bénéficiant de dizaines d’esprits brillants, avec notamment Alpheus V. Hyatt qui a révolutionné l’approche du Temps en créant une Time Pool – littéralement, un trou dans la structure du Temps, permettant d’y pêcher des éléments, ou d’envoyer des petites formes ; son amitié avec Atom a ainsi permis au micro-Héros de profiter de cette machine, et donc offert à Raymond Palmer l’opportunité d’augmenter son savoir… déjà conséquent.

Les professeurs Palmer et Ryan Choi ont ainsi pris le relais de Hyatt, et sont considérés comme des sommités dans leurs domaines ; en plus d’être des Héros, ce que le public ignore pour le second, mais connaît pour le premier. Et ça se passe bien.

Malgré quatre disparitions, dont deux morts annoncées, Ray Palmer demeure professeur à l’Ivy University, et assure avec plaisir ses nombreux cours – mais aussi des conseils aux étudiants, entre deux sessions générales.
C’est dans l’un de ces moments, lors de divers conseils à quelques étudiants avides de réponses, que le trentenaire a capté, du coin de l’œil, un visage qu’il connaît… mais qu’il n’identifie pas ; pas de suite.

Il faut l’attitude de cet étrange élève, qui découvre que Palmer l’a vu et tente, un peu gauchement, de cacher son visage, pour que le scientifique fasse le lien.
Sa mémoire n’a rien d’extraordinaire – mais certains visages, certaines personnes le marquent ; surtout quand il a combattu à leurs côtés, surtout quand il se sent responsable d’une partie de leurs drames.

Donnant d’ultimes conseils à ses étudiants, il se détourne d’eux en souriant… et profite de son extrême connaissance des lieux pour prendre un raccourci, et rejoindre directement le nouveau venu mystérieux, en débouchant par un couloir parallèle.


« Bonjour, Monsieur Drake. »

S’il l’a entraperçu avant, Tim peut désormais découvrir pleinement son interlocuteur…
… Ray Palmer, en tenue civile et détachée, avec une expression calme sur le visage.

« J’ignorais votre venue ici… et si je n’en connais pas la cause, peut-être qu’un tour des lieux vous intéresserait ? »

Le scientifique n’est pas à l’aise – d’une part, parce que la présence de Red Robin l’interroge, surtout sans message au préalable de ce dernier ou de Bruce ; mais, surtout, parce que le père du jeune homme a été tué dans le cadre d’un plan dément organisé par Jean Loring, son ex-femme, afin de le récupérer.
S’il sait, au fond, qu’il ne peut être responsable des actes fous de celle qu’il a aimée, il ne peut s’empêcher de se dire que s’il avait agi différemment… s’il avait vu les signes… il aurait pu comprendre, et agir ; et empêcher que Sue Dibny, Jack Drake, Digger Harkness meurent, et que tous leurs proches soient dévorés par le chagrin.

Il aurait pu, oui ; il aurait dû.
Et ce manquement, cette faute qu’il s’impose le hantent… et risquent d’impacter sa relation avec ce jeune homme, à qui il sourit – mais dont il ne comprend guère la présence, et donc qui l’inquiète.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Ven 6 Avr 2018 - 8:58

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____Cette fois-ci, la discrétion ne le sauvera pas. Les chances de fuir cette situation était infimes, à part si le garçon jouait sur la froideur et décidait de passer son chemin sans prendre en compte les interpellations de Ray Palmer. Cependant, Tim n'était pas comme cela et rien, à ses yeux, ne justifiait pas un comportement aussi froid vis-à-vis d'un homme aussi respectable.

Assumant ses erreurs et son manque cruel de discrétion, le jeune justicier sous couverture retira la capuche qui cachait une partie de son visage, confirmant son identité par la suite. Il s'arrêta lorsqu'il fut assez proche de Ray. Si ce dernier semblait plutôt mal à l'aise par la présence du garçon, c'était aussi le cas de Tim, gêné. Il n'avait pas revu l'homme depuis leur mission au Kahndaq et celui-ci lui avait pratiquement sauvé la vie. Il lui devait beaucoup, mais en a fait tellement peu pour se montrer reconnaissant.

L'adolescent laissa échapper un sourire à la fois timide et sincère. Il salua d'un mouvement de tête le professeur avant de regarder aux alentours, comme ci, au fond de lui, il s'attendait à ce que quelqu'un d'autre le reconnaisse et le pousse à s'éloigner de Ray, un comportement bien lâche qu'il essaye d'oublier pour faire face à la réalité.

« Oh. Bonjour, Ray. Je ne m'attendais pas à te voir là... » lança timidement le jeune héros, lui qui avait oublié, en acceptant de mettre les pieds ici, que quelques super-héros se cachaient dans la ville, plutôt familier. Aurait-il fait demi-tour s'il s'était rappelé que Ray travaillait là-bas ? Peut-être. « Pour tout te dire... Cette petite visite n'était pas réellement prévue. »

Tim se mordit légèrement la lèvre supérieure suite à sa dernière parole. Il se rappelait ce qu’il avait fait, de son mensonge qu’il avait élaboré pour qu’aucun membre de sa famille ne soit au courant de cette petite visite en dehors de Gotham City, de ce secret. Bruce ne supportait pas les secrets, encore moins quand il s’agissait de ces alliés, pas sûr que le jeune homme apprécie ces prochaines conversations avec son mentor si jamais il apprenait cela. C’est bien ce qui lui fait peur chez Ray, peur qu’il ne dévoile tout à la chauve-souris, lui qui le côtoie régulièrement à la Justice League. Une raison simple justifiant le côté distant du garçon.
Ray semblait également surpris de la présence de Tim. Etait-il un messager de la chauve-souris venu porter un message de la plus haute importance ? Il en serait sûrement capable, mais actuellement, c’était loin d’être le cas. Le jeune homme finit par attraper un élan de courage suffisant pour sortir à nouveau du silence.

« Je ne suis envoyé par personne, Ray. Pour tout avouer… PERSONNE n’est réellement au courant de ma présence ici... appart toi, bien sûr. Et… en toute honnêteté… Je souhaiterai que ça le reste » L’adolescent se frotte l’arrière du crâne, extrêmement gêné de devoir demander le silence à son aîné et ancien collègue. « Tu sais comment il est… » tenta de se justifier l’adolescent. « Je ne veux pas qu’il… enfin… J’aimerais simplement… réfléchir… seul. »

C'est une décision que le jeune justicier ne souhaite pas prendre à la légère et il ne veut surtout pas entendre l'avis de sa famille car il a le pressentiment que si son avis diverge du leur, ils chercheront à imposer le leur, lui qui est si jeune et qui a encore tant de choses à découvrir, et beaucoup à offrir. Il sait que sa vie de justicier n'est pas toujours adaptée à la vie d'un adolescent, qu'accumuler des nuits blanches n'endommagera à loin terme sa croissance et sa santé. Il en connait les risques et les assume. Mais il est possible que certains membres de sa famille ne supportent pas de le voir autant se détruire pour une cause qu'il juge nécessaire. Toutefois, il y a pourtant mille et une autre manière de venir en aide à ces gens et il ne peut se permettre de laisser cette intelligence surdéveloppée servir uniquement à renforcer son nid, la Batcave.

« Heum... J'ai besoin de ton aide... » affirma l'adolescent avant de redresser la tête et d'observer les environs si vastes. « Tu veux bien... me faire visiter ? »

Un sourire illumina son visage désormais plus ouvert. Un sourire plus assuré, essayant d'oublier Gotham et ce qui l'entourait pendant un instant, profitant au maximum du moment présent et de retrouvailles, avec un peu de recul, plutôt agréable. Une présence extérieure à la Batfamily pourrait surement l'aider à prendre la bonne décision.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Ven 6 Avr 2018 - 10:55
Ray attend, devant le jeune homme, sa réaction.
Un léger silence s’impose, avant que Tim Drake n’enlève sa capuche, esquisse un petit sourire, même s’il est tout autant gêné que le scientifique.
Un dialogue s’enclenche, alors. Lentement mais sûrement.


« Hem, c’est vrai que je suis souvent occupé à l’A.R.G.U.S., ou avec la Justice League, mais mon emploi principal demeure ici. J’essaye de mener une vie Héroïque et en même temps la charge d’éduquer les pauvres étudiants dont je me charge. »

Il sourit, et tente de cacher sa nervosité derrière l’humour.
Il n’est pas à l’aise, non ; autant parce qu’il craint toujours une manipulation de Bruce, un ami dont il se méfie, que parce que Tim ne cesse de lui rappeler Jean… et donc l’abominable culpabilité qui s’empare si régulièrement de lui.

Palmer ne dit rien, cependant, quand le jeune homme avoue que cette visite est imprévue ; il le laisse continuer et, s’il n’a rien d’un grand détective, profite de son expérience, afin d’observer les réactions du jeune Héros.
Elles sont nombreuses : sa gêne s’amplifie quand il évoque cette venue improvisée, puis le débat intérieur qui s’empare de lui ; quelque chose cloche, définitivement.
Quelque chose qui gêne Red Robin – quelque chose qui le pousse à craindre d’être vu, découvert.

Cependant, si le micro-Héros a des doutes, ceux-ci s’envolent quand Drake reprend.
Il comprend, alors.
Tim n’est pas envoyé ici, il est venu incognito ; sans prévenir personne. Et s’il n’a rien d’un détecteur de mensonges, Atom connaît assez les gens pour se rendre compte que le petit ne triche pas, ici. Il est sincère, surtout dans sa demande pour que son passage reste secret.


« Ouais… je vois très bien comment il est. »

Ray acquiesce et esquisse un léger signe.
Il connaît Bruce, oui. Et ce n’est vraiment pas pour rien qu’il s’en méfie, malgré leur amitié.


« Je ne dirais rien, Tim. Je ne le contacterais pas pour lui dire, et je ne dirais rien s’il m’interroge. Pour tout te dire, je pense que mon existence si compliquée, entre toutes mes tâches, m’impose une… amnésie régulière, un oubli profond des événements accessoires ; alors, franchement, me souvenir que l’un des nombreux assistants de Bruce soit venu ici… sincèrement, je ne vois pas comment j’aurais pu m’en apercevoir. N’est-ce pas ? »

Il esquisse un sourire, sincère et amusé, et espère ainsi pouvoir détendre le jeune Héros, en créant un lien entre eux.
Et cela semble pouvoir être le cas, car Tim ne tarde pas à évoquer un besoin – une demande d’aide, qui surprend mais réjouit rapidement Palmer.


« Oh… mais bien sûr ! Avec plaisir ! »

Son visage s’illumine, et le scientifique ne tarde pas à se tourner vers l’un des couloirs de l’Université.

« Suis-moi ! Quel département veux-tu voir ? Que veux-tu regarder en premier ? Oh, mais viens par ici ! »

Palmer, soudain excité, amène Tim dans l’un des couloirs, et le guide directement dans ce qui s’avère rapidement être un immense amphithéâtre.
Doté de toute la technologie la plus récente, avec des bancs forts agréables, des prises partout, mais aussi tout le luxe le plus agréable. Le scientifique ne s’y attarde pas, néanmoins, et guide rapidement le jeune homme vers le point le plus bas, le bureau du professeur.


« Il s’agit de l’un de nos amphithéâtres les plus basiques, mais ce n’est pas ça le plus intéressant. »

Il fait signe à Red Robin, et l’amène via une porte discrète qui débouche sur un couloir sombre.
Quelques mètres leur suffisent pour rejoindre une autre porte, qui les fait arriver…

… dans ce qui semble être une salle de jeux, même si certains étudiants sont concentrés sur leurs écrans !

« Voici l’un de nos espaces de travail. L’Université en a une trentaine, disséminés partout dans le bâtiment ; le principe est de les chercher, de les trouver. Nous avons fait de grands travaux pour exciter l’imagination et l’esprit des étudiants – en surfant, aussi, sur la popularité d’éléments comme Harry Potter, et donc Poudlard.
L’idée est que les étudiants puissent, constamment, trouver quelque chose : une salle comme ça, des ressources, etc. Le but est que les étudiants soient constamment attentifs, et cela permet alors d’améliorer leurs compétences ; ils deviennent plus vifs, plus fins, plus attentifs… mais, franchement, leur vrai objectif est surtout de s’amuser. »


Ray sourit et croise les bras, fier de lui.
C’est son idée, après tout, et cela participe à sa popularité. Même s’il n’en dira rien, par modestie.


« Que veux-tu voir d’autre, en fait ? En priorité ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 8 Avr 2018 - 21:19

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____Un sentiment de soulagement envahi l'adolescent. Rien que l'idée de savoir que la chauve-souris était au courant de sa petite escapade suffisait à lui en faire faire des cauchemars. Maintenant qu'il était sûr que Ray ne dirait pas un mot à son mentor. Le jeune héros pouvait donc passer une journée tranquille sans se soucier à quelle sauce il allait être cuisiné en rentrant de Gotham.

Cette fois-ci, c'est un regard et un sourire plus que sincère qui illumine le visage du jeune garçon, un sourire qu'il n'était pas apparu sur son visage depuis un long moment, voir depuis plusieurs mois. L'adolescent était particulièrement distant avec sa famille. Il échangea quelques regards avec Ray avant de laisser porter par son enthousiasme de lui faire visiter l'établissement. Tim semble plutôt amusé par cet élan d'enthousiasme vis-à-vis de Ray. Il ne tarda pas pour lui emboiter le pas après avoir échangé avec lui, il en oublia la visite guidée de groupe qu'il avait abandonné sans aucun scrupule.

« Oh heummm... Je n'en sais trop rien... Je suis partie sur un coup de tête, je n'ai pas tellement réfléchi. C'est... mon directeur, surtout qui m'a conseillé cette école. Il a affirmé qu'elle était faite pour moi. Honnêtement, je ne sais plus trop ce qui est vraiment fait pour moi. »

Un moment d'incertitude, que l'adolescent oublia immédiatement lorsqu'il aperçut le jardin secret pour les étudiants, une idée de Ray qui mit des étoiles dans les yeux de l'adolescent. Tout le confort y était, cela lui changera de la chambre qu'on lui accordait au pensionnat au lycée de Gotham. Il n'y passait que très peu de temps et le lit lui servait plus à étendre son bordel qu'à y dormir, mais lorsqu'il avait besoin de calme et de solitude pour travailler sur son armure, il aimait passer dans cette dernière. Elle lui manquera probablement, mais toute cette technologie, ces jeux donnaient l'eau à la bouche de Timothy et lui fit presque oublier cette chambre miteuse dont l'isolation sonore était parfois douteuse. Le sourire sur son visage voulait déjà tout dire.

« C'est le genre d'endroit où je pourrais rester pendant des heures, jusqu'à en oublier ma promenade du soir. » lança Tim, amusé, heureux, cela ne s'était pas produit depuis un long moment et son père adoptif aurait rêvé voir ça.

Puis vient la dernière question de Ray, le sourire de Tim s'évapora doucement pour laisser place à un sérieux et un regard pensif. Tirailler entre son envie d'en apprendre davantage dans un cadre éducatif luxueux ou celui de rester proche de la chauve-souris, toujours à ses côtés pour l'aider à combattre le crime. Tim voulait aider, il voulait rendre le monde meilleur, mais à quel prix ? Au prix de ses études ou au prix de sa famille qu'il laissera à Gotham City en laissant derrière lui Red Robin.
Il ne pouvait prendre cette décision seule, même avec toutes les visites guidées du monde, cela ne l'aiderait pas. Il avait besoin d'une aide extérieure. Et la seule personne qui pouvait un minimum le comprendre dans cette situation se trouvait en face de lui. Il hésita, pendant un bref instant. Ce n'est pas dans ces habitudes de se confier, mais là il se retrouve dans une impasse.

« Tout ça, c'est si beau... J'en meurs d'envie, Ray. Toutefois, je ne sais pas si j'y arriverais. Il a besoin de moi, je le sens. J'aurais l'impression de l'abandonner. Mon père m'a toujours dit que je pouvais aider les gens... D'une autre manière, sans avoir à risquer ma vie chaque soir avec lui. J'étais jeune à l'époque et j'avais envie de le suivre, de lui venir en aide. Ces idéologies, sa volonté de rendre justice aux criminels de Gotham City, ça me paraissait être la seule façon de rendre ce monde meilleur. Pourtant... je sais que j'ai des capacités qui dépassent la norme, que je pourrais faire tant de choses pour utiliser tout cela à bon escient sans mettre ma vie en danger. Mais il y a tant de choses que je laisserai de côté en faisant ce choix, tant de personnes que je vais laisser derrière moi... Pour tout te dire, si je n'avais pas été un peu forcé par le directeur de mon école, je ne serais peut-être pas là, à l'heure actuelle. J'aurais probablement cherché à éviter le problème, attendre la fin de mes examens pour négocier un job à Wayne Enterprise. Mais si je fais ça, j'ai peur de gâcher un potentiel qui pourrait servir et aider les gens dans le besoin. » un ange passa, le coeur de Tim semblait plus léger après avoir trouvé un confident, mais le sourire avait complètement disparu. « Je ne sais pas quoi faire... Quelle décision prendre. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Lun 9 Avr 2018 - 9:07
Ray apprécie de voir le soulagement sur le visage de Tim, quand il lui confirme que Bruce ne sera pas informé de sa démarche ; à priori, le Batman dispose encore d’une influence énorme sur ses apprentis, et le scientifique n’est pas sûr que cela soit une si bonne chose que cela.
Ils échangent, ensuite, sur l’objet de la venue du jeune homme, qui semble avoir improvisé sa visite à l’Université d’Ivy Town, sur proposition de son directeur d’études.


« Ce qui est fait pour toi… c’est de faire ce qui te plaît. »

Un sourire sincère glisse lentement sur le visage du professeur.

« Notre Université est généraliste, mais dispose d’une spécialité dans le domaine de la Science, encore plus dans la Physique. Nous avons évidemment des départements de Chimie, de Robotique, d’Informatique, mais notre domaine principal, notre domaine d’excellence, est la Physique.
Si l’enceinte te plaît, nous pouvons en discuter plus… mais tu dois, avant, trouver ce qui est fait pour toi. Qu’est-ce qui te plaît, Timothy ? Qu’est-ce qui te plaît vraiment, au-delà des balades nocturnes, du cuir, des rouges-gorges et du tabassage de malfrats ? »


Un petit gloussement s’échappe de sa gorge, alors qu’il a parlé doucement, suffisamment pour ne pas se faire entendre par les autres, au fil de leur marche.

« Qu’est-ce que tu aimes faire ? »

La question paraît simple – mais elle est profonde et terrible, il le sait.
Son expérience d’enseignant lui permet de comprendre que Red Robin est perdu, à un moment charnière de son existence ; il doit choisir son avenir, alors qu’il ne sait rien de ce qu’il veut ou attend. Il est paumé, littéralement, et personne ne peut prendre la décision à sa place.
Le moment est brutal, violent et abominable ; mais ça ira. Car tout le monde passe par là, et si certains tombent, échouent ou n’y arrivent pas… aucun de ceux qu’il suit n’a été abandonné.
Et il est clair, maintenant, que Ray Palmer va suivre Tim Drake, s’il le souhaite.


« Ha, ravi de voir que nos petites salles secrètes te plaisent… il y en a d’autres, comme je l’ai dit. Avec, toujours, des surprises. »

Atom est sincèrement satisfait de voir que l’adolescent apprécie ces zones. Il salue quelques étudiants, puis guide son invité dans d’autres couloirs.
Il demeure silencieux, alors que Tim devient grave et pensif, avant de se confier ; longuement.
Palmer ne dit rien, respectant le besoin du jeune homme de se livrer. Il apprécie que celui-ci le choisisse pour se confier, et hoche régulièrement la tête en suivant ses paroles ; il comprend. Il comprend très bien les débats qui l’habitent.


« Je me doute, Timothy, que tu es perdu. On l’est toujours, à ton âge, quand on doit choisir la suite de sa vie… le chemin à prendre. C’est cependant un passage obligé, même si le tien est particulièrement difficile – car ton mode de vie t’a mené sur une voie difficile, mais héroïque, et tu dois maintenant choisir entre continuer à combattre le crime, ou tenter de changer le monde différemment.
Sache, déjà, que les deux voies sont bonnes – et je suis persuadé que tu brilleras dans chacune d’elles ; mais elles ne peuvent coexister. C’est soit l’une, soit l’autre… mais ça ne veut pas dire que ça ne puisse pas être l’une puis l’autre, et inversement. »


Ils marchent toujours, dans les couloirs souterrains si étranges mais excitants du bâtiment. Sa voix est calme, douce, posée ; rassurante.

« Jusque-là, tu as suivi la voie de Bruce… mais il est clair que tu ne te sens pas complet. Et il est clair, aussi, que tes capacités intellectuelles peuvent te permettre d’agir à un niveau plus élevé que la gestion des rues d’une grande ville.
Peut-être… peut-être pourrais-tu organiser une retraite héroïque pour quelques années, afin de creuser ta destinée intellectuelle ? Pour te permettre d’améliorer le monde, la gestion du monde, et peut-être permettre de limiter les causes, des phénomènes que tu combats dans les rues ? Et, aussi, appuyer l’action héroïque, via des inventions et des systèmes ? »


Ray s’arrête devant une nouvelle porte, et se tourne vers l’adolescent en esquissant un sourire sincère.

« Un choix n’est jamais définitif, et un échec n’est jamais que relatif. Tu peux tenter une voie, puis l’autre, puis des années après revenir à la première. La vie est pleine d’opportunités, de possibilités ; il n’y a jamais de cul-de-sac… on peut toujours faire machine arrière. Toujours. »

Il hoche la tête, puis pose la main sur la poignée de la porte.

« Oh, et tu sais… même une Université dispose d’espaces pour… relâcher la pression. »

Palmer ouvre la porte, et fait pénétrer Tim dans…
… une salle de sport high-tech, qui semble pouvoir même concurrencer une partie de la Batcave !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Lun 9 Avr 2018 - 20:09

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____Ce sont des mots que l'adolescent aurait été incapable de sortir en face de son mentor. Atom a vu juste, la chauve-souris a une énorme influence sur l'adolescent encore jeune. Le fait qu'il est enfin donné des mots à ces angoisses commençait doucement à le libérer d'un terrible fardeau qu'il portait déjà sur son dos depuis un moment, en se contentant d'ignorer son existence.

Tim ne jouait jamais carte sur table. Si on ne le forçait pas à cracher le morceau en le menaçant de mille mots, il aurait toujours tendance à garder le mal pour lui, sans chercher à en informer qui que ce soit, encore moins son père adoptif.

« Tu as surement raison, je me tracasse beaucoup trop la tête avec cette histoire. » lança l'adolescent après les quelques paroles réconfortantes. « Je ne veux pas décevoir les gens qui m'ont fait confiance. Je me mets probablement des idées noires dans la tête quant à leur réaction pour une situation qui peut leur sembler normal pour un adolescent de mon âge... »

Le regard de l'adolescent s'égare, il semblait presque s'adresser à lui-même. Il détourna les pupilles pour observer des nouveaux les alentours, tout aussi attractifs, attirant la curiosité de l'adolescent qui ne manquait que de remplir le formulaire d'inscription pour foncer tête baissée dans chacune des salles qu'on lui présentait.
Et la visite ne faisait que commencer. Atom reprit la marche et l'adolescent lui emboîta machinalement le pas pour finir avec les étoiles dans les yeux, fasciné par cette salle de sport qui attira immédiatement son oeil. En quelques secondes, il décida de passer devant Ray pour réaliser quelques petites cabrioles et tester immédiatement l'équipement pendant que la salle était encore déserte. Le gamin frimait un peu, il se laissait prendre par son enthousiaste, il était heureux, comme ci cela faisait des semaines qu'il ne s'était pas entraîné et qu'il n'attendait que ça depuis le début de la visite.

Alors que l'adolescent finit par descendre du mur d'escalade avec un petit salto pour rendre la descente plus festive, il fut pris d'une légère douleur à la poitrine lorsque ces deux pieds touchèrent enfin le sol. Une légère grimace fit irruption sur le visage angélique du jeune garçon. Il avait sans doute oublié cette vilaine cicatrice qui tailladait le haut de sa poitrine. Sous l'engouement, Tim en a oublié de se ménager, revenant d'une mission particulièrement périlleuse qui a faillit lui coûter la vie à lui et à son mentor.

« Ce n'est rien. » affirma l'adolescent en se redressant doucement, comme ci de rien n'était. « Une mission périlleuse... celle qui a fait le déclic. J'ai vraiment cru que celle-ci serait la dernière. Un psychopathe s'est joué de moi... Il jouait avec ma vie et celle de mon mentor. À ce moment-là... alors qu'il faisait tout pour me sortir de là et limiter mes souffrances, j'ai finis par me rendre compte que, si je m'en sortais vivant de cette histoire, il ne valait mieux pas que je laisse ce fardeau peser sur mes épaules, une fois encore... C'est un peu glauque de se dire que c'est grâce à un psychopathe que je suis là... Très glauque. » Il se retourna vers Atom, légèrement gêné de lui avoir dit ça. « Je me sens comme à la maison, ici... C'est plutôt agréable. Il ne manquerait plus que tu es besoin d'un Robin comme partenaire... » il s'interrompit et rit. « Je plaisante. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mar 10 Avr 2018 - 8:28
Ray esquisse un sourire sincère, devant la réaction de Tim.

« Se tracasser, et craindre de décevoir en anticipant les réactions de ses proches, c’est la spécialité des adolescents ; avec les bêtises. »

Un léger gloussement s’échappe de sa gorge.

« J’en suis désolé, alors, mais ça veut dire que… tu as, aussi, des aspects bien normaux, dans ta personnalité. Bienvenue dans le monde merveilleux de l’adolescence – et bon courage pour tenter de décoder le monde qui t’entoure ! »

Il sourit, encore, puis croise les bras alors que le jeune homme s’avance dans la salle de sport.
Le scientifique le laisse faire, alors.
A vrai dire, il en vient à, rapidement, être impressionné par les prouesses de son invité… jusqu’à ce qu’une grimace le bloque, et le fasse cesser ces cabrioles impressionnantes.


« Même si ce n’est rien, selon toi, tu vérifieras quand même cette blessure. »

Sa voix est calme, mais autoritaire.
Celle d’un professeur qui n’entend recevoir aucun refus à son ordre.


« Hors de question que tu saignes. Hors de question qu’un étudiant en visite saigne ici. »

Son inquiétude n’est pas uniquement pour les apparences – mais il n’en dit rien. Red Robin est un Héros chevronné, il sait ce qu’il fait ; normalement.

« Pour ton déclic… l’important n’est pas la cause, mais le phénomène ; pas le but, mais le chemin. Certains d’entre nous subissent des événements abominables, qui les changent – qui les forcent à changer.
Il ne faut pas s’attacher à ce qui est arrivé… mais à ce que tu peux en faire, pour l’avenir. »


Il sourit, puis s’empare d’une serviette propre et l’envoie vers Drake.

« Par contre… je suis désolé, mais je n’ai pas besoin de Robin. »

Son expression se fait moqueuse, provocante.

« Je n’ai pas besoin de faire-valoir, moi. »

Palmer glousse, encore, avant de redevenir sérieux.

« Blague à part, je… n’ai jamais eu d’apprenti, et je n’en souhaite pas. Par contre, Ivy Town dispose de protecteurs : Jade, fille du premier Green Lantern, et membre de la Justice League ; mais aussi ce que j’appelle affectueusement la… TeamAtom.
La Green Lantern de la Terre ; Ryan Choi, mon prédécesseur ; Molécule, jeune Héros membre temporaire des Titans ; Preon, une envoyée du Microvers ; et Patty Spivot, criminologue de Central City. Nous agissons en commun pour protéger la ville. »


Il fait signe au jeune homme de le suivre, et le duo replonge dans les profondeurs du bâtiment.

« Si tu viens ici – si tu souhaites venir ici – tu n’auras pas besoin de protéger la ville ; elle est protégée. Tu pourras, si tu veux, mais sans en être forcé. Tu pourras faire ce que tu veux… selon ton choix. »

Ray le guide, et des effluves de nourriture ne tardent pas à se faire sentir.

« Sinon… tu as faim ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 11:55

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____L’adolescent avait surement poussé un peu trop sur sa blessure. Ray l’avait remarqué et avait demandé au garçon de ralentir. Ce dernier stoppa immédiatement ce court entrainement. Il se redressa doucement, observa le regard plutôt autoritaire de Ray et rétorqua par un maigre sourire.

« Je ne saignerai pas. » affirma l’adolescent en regardant Ray, histoire de rassurer ce dernier qui n’avait pas envie de dire à la chauve-souris qu’il avait retrouvé l’un de ces héritiers en morceau.

Tim attrapa la serviette pour essuyer les quelques gouttes de sueurs qui étaient apparu sur le haut de son front. Même s’il n’avait que très peu dormit la nuit dernière, tracassé par ce que pouvait penser son mentor lorsqu’il apprendra qu’il est parti sans demander son accord. Pourtant, ce dernier débordait encore d’énergie, pas sûr que ça serait encore le cas dans la soirée.
L’adolescent reste attentif aux bons conseils de Ray, l’aidant à oublier tout ce qui s’était passé avec ce psychopathe et à laisser de côté les traumatismes liés à cela pour remettre en question. Il laissa échapper un léger rire lorsque Atom refusa la proposition de l’acolyte de la chauve-souris.

« Tu n’as pas besoin de faire-valeur ? C’est cela ? » se moqua Tim alors qu’il s’amusait à tenir en équilibre sur une des poutres à proximité du professeur, histoire de s’amuser un peu. « Je me souviens de quelqu’un qui m’avait dit la même chose. Je devais avoir 13ans. Il commençait à sombrer dans la violence et la solitude. Il était atteint par la mort d’un de ses fils. Il ne voulait pas non plus d’un nouveau faire-valoir. Pourtant… Je suis parvenu à le convaincre alors que je n’étais qu’un enfant. » Il s’interrompit et rit. « Alors imagine quel enfer je peux te faire subir à l’âge de seize ans, maintenant. »

Bien sûr que Timothy plaisantait. Son objectif principal n’était pas de changer de ville pour faire régner sa justice, mais bien de trouver une alternative à la vie de justicier. L’adolescent voulait juste détendre un peu l’atmosphère et rappeler à Ray qu’il était plus qu’un simple faire-valoir, un acolyte. Il était mieux que cela.

L’adolescent fit un bon pour descendre de la poutre et rejoindre Ray avec toujours cette énergie qui débordait et ce sourire au coin des lèvres. Cela faisait des mois qu’il n’avait pas été aussi apaisé et heureux.

« Bien sûr. J’espère qu’il y a une cafetière pas loin. J’aurais bien besoin d’un café. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Jeu 19 Avr 2018 - 13:49
Ray acquiesce lentement, quand Tim arrête ses cabrioles et se calme un peu ; c’est bien plus prudent. Même s’il aurait été mieux de faire attention, dès le début, pour éviter des douleurs et des complications.

« Le saignement que tu évoques, et que tu réfutes, a sûrement déjà eu lieu ; en interne. Les hémorragies externes ne sont que les signes les plus graves des infections et des difficultés. »

Sa voix est calme, mais professorale ; autoritaire, et directrice.

« L’Université dispose d’une bonne infirmerie. La visiter te permettra de connaître entièrement le bâtiment, et de faire vérifier ça. Okay ? »

Il sourit, et interroge Tim – mais ce n’est en rien une question, et ils le savent tous deux.
Palmer le laisse, néanmoins, se sécher et utiliser la serviette, sans en rajouter ; beaucoup d’adolescents n’apprécient guère de subir des remontrances ou des ordres, et il faut leur laisser le temps. D’accepter, et de se rendre compte qu’ils ont tort.
Ha, pense-t-il en soupirant, les jeunes.


« Un enfer ? »

Le scientifique esquisse un sourire, après le petit discours provocant du jeune homme, qui l’accompagne d’une énième acrobatie.
Sale gamin, pense-t-il de suite ; mais attachant, définitivement.


« P’tit… je ne suis pas un type qui se fait passer pour un solitaire, alors qu’il n’a de cesse de recueillir des enfants perdus, comme un Peter Pan moderne, trop axé sur l’armement et le cuir. Bruce peut bien dire ce qu’il veut, son cœur est d’or, et il ne refusera jamais de s’occuper de gamins… surtout pour en faire des soldats, dans son combat.
Nous sommes différents. »


Il sourit – mais son expression se fait plus sombre, plus dure.

« Bruce est un Héros, un homme bon et droit, constamment en besoin d’aider autrui. Moi… »

Une perle de vice glisse dans son œil, alors qu’il plante son regard dans celui de Tim.

« Moi, je n’ai jamais eu d’assistant ; et il y a une raison pour cela. Que tu ne veux pas connaître. »

Du bluff, évidemment ; mais pas entièrement.
Et il est hors de question de laisser Red Robin emporter cette manche… surtout quand il se trompe autant.
Cependant, Ray n’entend pas demeurer ainsi longtemps – et il esquisse, très vite, un sourire sincère, pour chasser cette expression ; avant de hocher la tête, calmement, à la proposition du jeune homme.


« Okay. Va pour du café. Mais n’en abuse pas, ce n’est pas bon pour ce que tu as. »

**
*
**

Quelques instants plus tard.
Ray a mené Tim dans l’un des nombreux couloirs de l’Université – et l’a mené finalement à destination…

… l’une des nombreuses zones de travail et de détente, cachées, dans les bâtiments.

« Et, du coup, tu comptes rester ici jusqu’à quand ? »

Ray sourit, et fixe Tim pendant qu’il tourne sa culière dans son café ; un sucre, toujours.
Le scientifique est calme, et patiente. Même s’il a la répartie facile, et l’imprévisibilité de son âge, Red Robin est sympathique… et il parvient, même, à mettre de côté sa culpabilité, celle d’avoir été lié au décès malheureux de son père.
Evidemment que Palmer n’est pas responsable directement de sa mort – mais son comportement a mené Jean à la folie ; enfin, c’est surtout Chronos le bourreau, mais qu’importe. Le sentiment demeure, même s’il peut le repousser par moments.

Cependant, son attente est troublée par une vibration… celle de [url= https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSNvsDKhcE1btq5Y9KoKPnBmdM0JqbJkqhh5YO2lJAQLXXL5Qic]son téléphone portable nouvelle génération[/url], qu’il sort et vérifie.
Alors que ses doigts glissent dessus, il se rend compte de l’intérêt de Tim pour l’objet – et sourit, tandis qu’il parvient à l’objectif.


« Technologie Kord, développée ici. Une de nos exclusivités. »

Cependant, le sourire né de cette petite arrogance s’évapore… quand il se rend compte qu’il s’agit d’une alerte du système mis en place pour accompagner la TeamAtom, le groupe improvisé de mutualisation des forces et des informations dans la défense d’Ivy Town.
Les nombreux systèmes installés dans la ville viennent de repérer une menace, qui évolue à proximité du quartier de l’Université – une menace qui a été reconnue et identifiée…

… comme Deathstroke, le Terminator !

« Ho. »

Ray blêmit.
Deahtstroke ; Slade Wilson. Soldat. Mercenaire. Tueur. Professionnel.
Tueur de Ryan Choi, sur ordre de Dwarfstar. Lui et Palmer se sont affrontés, il y a presque deux ans, et ça… ça s’est mal passé. Le scientifique a failli mourir.
Et le voir de retour ; ici. Près de lui.
Cela ne sent pas bon – cela ne sent vraiment pas bon !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 22 Avr 2018 - 12:46

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____Ray ignorait combien de dose de caféine l’adolescent pouvait s’enfiler en moins d’une heure. Il ne craignait pas vraiment pour sa santé, c’était une boisson qui lui permettait de tenir aussi bien la journée que la nuit sans risquer de s’endormir en pleine conversation. C’est grâce à cela qu’il parvenait à multiplier les nuits blanches et à battre des records. Ses agissements ne sont pas sans conséquences, il y aura forcément des dégâts, mais l’adolescent ne le remarquera uniquement quand il sera déjà trop tard.
Un café, sans sucre, une tasse entière. Le garçon avait déjà avalé la moitié. C’était mécanique, il ne s’en rendait même pas compte. Le garçon s’installe à proximité de Ray, avale une énième gorgée sans prendre en compte la température de sa boisson. Il lève les yeux au ciel en cherchant la réponse.

« Je ne suis que de passage. » souligna l’adolescent. « Peut-être… un ou deux jours maximums. Je ne veux pas que Bruce remarque ma disparition. Tu sais comment il est, il s’inquiète très vite… Et il comprend encore plus vite. »

Encore une gorgée de café, et voilà une grande tasse désormais vide, avalée en moins de dix minutes. Le garçon localisa la cafetière, se demandant s’il pouvait en prendre un autre, un petit dernier pour tenir le reste de la journée avant de piquer une ou deux barres de chocolats dans le distributeur.
Le téléphone, plutôt étrange, de Ray le coupa dans son élan. Doucement, l’adolescent se retrouva de nouveau cloué sur sa chaise en baladant son regard curieux en direction de l’appareil, de petites étoiles dans les pupilles, fasciné par cette technologie qui le dépassait encore. Tim a bien envie de lui arracher des mains pour pouvoir l’analyser de plus près, mais il se contient.

Le sourire de Ray s’évapore, et celui de Tim Drake également. Il ne savait pas encore ce qu’il se passait, mais il savait que ce n’était rien de bon. Il hésitait à lui poser la question, est ce que tout allait bien ? La question pouvait paraître indiscrète. L’étudiant ne connaissait pas la vie du héros et il n’avait pas réellement envie de s’y mêler et de jouer la commère de service. Il essaye de prononcer quelques mots, lui poser une question, un simple « tout va bien ? » mais il n’y arrive pas. Il finit par se redresser doucement.

« Je… Je dérange peut-être. » supposa Tim. « Je vais te laisser, si tu as besoin de passer un coup de fil, ou je ne sais quoi. » il pointa du doigt la sortie. « Je serais juste là si tu as envie de poursuivre la visi… »

Son regard se tourna vers les grandes baies vitrées qui donnaient une vue imprenable sur l’extérieur. Juste en face, il y avait un second bâtiment et sur le toit de ce même bâtiment, quelque chose attira immédiatement l’attention du garçon. Pour être plus précis, ce n’était pas quelque chose mais bien une personne qui se trouvait sur le toit. Les couleurs de cet individu, le canon de son sniper pointé sur Ray, Tim les reconnait. Le laser glissa doucement sur la table pour remonter jusqu’à Ray et par instinct de survie, l’adolescent saisit Atom par les épaules avant de l’envoyer sous la table pour le protéger de la balle qui brisa la baie vitrée et la tasse à proximité. Repose en paix, petit café.

« A TERRE. » hurla Tim alors que ses paroles étaient pratiquement inaudibles dans cette foule qui paniqua et se jeta en direction des portes de sortie les plus proche. « Je ne savais pas qu’il serait lui aussi de la partie. »

L’adolescent se permit un rapide coup d’œil à l’extérieur, Slade s’était évaporé de sa place initiale pour disparaitre du champ de vision du gamin. Même si ce dernier ignorait qu’il avait également à faire à l’un des morveux de la chauve-souris, deux pour le prix d’un.

« S’il avait réellement voulu te tuer, maintenant, je pense qu’il l’aurait fait. » commenta Tim alors qu’il essayait de retrouver le mercenaire. « Ce n’était qu’une diversion pour faire fuir les quelques témoins. Il joue, nous devons avoir un coup d’avance sur lui. » L’adolescent se retourna, trop tard, il avait déjà la lame de Deathstroke sous la gorge.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Dim 22 Avr 2018 - 16:59
Attablé dans l'un des coins cachés et agréables de l'Université d'Ivy Town, après avoir commandé une consommation au bar, et forcé le paiement alors que l'étudiante en poste voulait le lui offrir, Ray s'est installé et a attendu Tim ; qui n'a pas tardé à le rejoindre, avec lui aussi un café.
Mais ce dernier le boit bien plus vite que son aîné, qui fronce les sourcils devant le geste.


 « Prudence avec ça, Tim. Vraiment. »

Il esquisse un petit sourire, très professoral une fois de plus.

 « Ne me force pas à t'envoyer les alertes sur la surconsommation de caféine. »

Palmer se tait, ensuite, pour laisser le jeune homme enchaîner, et répondre à ses interrogations sur la durée de sa présence ; il comprend sa réponse. Et il comprend, surtout, combien Red Robin est attaché à Bruce – et à son avis.
Extraordinaire, pense-t-il, de voir combien cet homme si dur et solitaire, peut provoquer tant de passion et de fougue chez ceux qu'il entraîne.


 « Je vois... et je vois très bien pourquoi tu veux rester si peu. Mais, attention. »

Il recule, légèrement, sur son siège, et parle d'une voix calme et posée.

 « Attention de ne pas être trop frustré en découvrant l'Université... mais attention, aussi, de ne pas attirer son œil sur toi. Où vas-tu dormir ? Comment paies-tu tout cela ? Tu as dû prendre tes précautions, mais... tu sais très bien que cela peut ne pas suffire. »

Le scientifique secoue la tête, plonge sa main dans sa veste – puis lance quelque chose sur la table.
Une carte. Une carte magnétique.


 « Voici un pass, pour accéder à une chambre réservée aux invités de l'Université. Tu as aussi deux cents dollars à dépenser... notamment en transports, pour rentrer. Discrétion assurée. »

Ray sourit, content et satisfait de pouvoir ainsi aider.
Mais cet aspect positif s'évapore, quand le smartphone issu de Kord Industries lui révèle l'alerte... la présence d'un danger en ville.
Deathstroke.

Naturellement, le scientifique encaisse la nouvelle pour quelques instants. Et ne réagit pas, quand Tim se rend compte de la gêne, et envisage de le laisser.
Palmer parvient uniquement à sortir de sa rêverie, quand le cri quitte les lèvres de Red Robin – juste avant qu'il ne plonge, pour joindre le geste à la parole.
Propulsé sur le côté, le scientifique est littéralement sauvé par le jeune homme. Une tasse de café est brisée, des étudiants sont terrorisés et s'enfuient... laissant, donc, les deux Héros seuls face à la menace ; une bonne chose, pour éviter un désastre.


 « Bon sang. Merci, Tim. »

L'ancien Atom se redresse, et acquiesce aux paroles du jeune homme ; pleines de sagesse, mais aussi d'expérience.
Mais ça ne sent quand même pas bon.


 « L'Université doit être évacuée. Je dois... ho. »

Ray s'est redressé – et se fige, quand il découvre Tim menacée par la lame de Deathstroke ; terrible tueur mutique et efficace, qui s'est glissé ici avec une vitesse extraordinaire, pour faire un coup d'éclat.
Pour l'instant, ça fonctionne clairement.


 « Slade. »

 « Raymond. »

Une tension terrible s'installe.
Et si la présence du tueur rappelle certains souvenirs parmi les pires de son existence... Ray Palmer n'en demeure pas moins un esprit vif, et puissant ; et expérimenté.


 « C'est... moi que tu veux. »

 « Oui. »

La lame demeure sous la gorge de Tim, mais le scientifique ne le regarde pas ; jamais.
Ses yeux restent fixés sur Slade ; toujours.


 « Pour... Ryan. Qui est revenu à la vie. »

 « Oui. »

 « Alors que tu l'avais tué. »

 « Oui. »

 « Et ton honneur est bafoué. »

Un silence suit. Profond et lourd.
Avant que Deathstroke ne réagisse – en lâchant Tim, puis en effectuant un mouvement rapide, pour glisser sa lame sous la gorge de Ray.
La vitesse a été si rapide que personne n'aurait pu l'en empêcher ; personne d'Humain.


 « Pars, gamin. C'est une histoire entre nous. »

Palmer acquiesce lentement.
Il n'a pas réagi ; et ne réagit toujours pas. Hors de question d'offrir quelque chose à ce tueur.


 « Pars, Tim. Laisse-nous. »

Tout, plutôt que de mettre un autre danger.
Tout, plutôt que voir une autre personne mourir par sa faute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Dim 22 Avr 2018 - 20:31

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____Par simple instinct de survie, l’adolescent était resté immobile en sentant cette lame tranchante sous son menton. Ses poings étaient serré, il n’attendait qu’une simple seconde d’inattention de la part du mercenaire pour contrer ce dernier et lui envoyer son poing au visage. Aucune ouverture n’était offerte au jeune garçon et quand bien même il aurait réussi à en trouver une, ces chances de succès face à Deathstroke était infime.
Impuissant, le garçon finit par observer la scène. Le regard de Slade était davantage poussé en direction de Ray. Il n’avait pas encore identifié le garçon malgré que ce dernier avait fait preuve de reflex particulièrement impressionnante pour un adolescent de son âge. Le mercenaire se posait sans doute des questions sans prêter davantage d’intérêt pour le garçon. Il n’était pas sa cible.

« Pars, gamin. C’est une histoire entre nous. »

Un rapide coup d’œil en direction de Palmer alors que la lame changea de cible pour s’orienter machinalement vers le principal concerné dans cette affaire. Inutile pour le garçon de tenter d’interrompre ou de tenter quoi que ce soit, il finira au tapis avant même d’y avoir penser. Il connait le mercenaire. Il ne l’avait jamais réellement affronté directement, mais il savait qu’il n’était pas encore à la hauteur pour le dernier. Attendant un simple geste de la part de Ray, il finit par quitter la pièce, à son tour, non sans avoir un plan derrière la tête.

Deathstroke était désormais seul avec Ray et la pression qu’il exerçait sur son katana s’accentua. La pointe de la lame commença doucement à percer la peau de son adversaire, laissant échapper un filet de sang qui s’écoula le long de l’arme et de son cou. Ce n’était que de la provocation pure et dure. Sous ce masque, on ne pouvait distinguer s’il éprouvait réellement de la satisfaction à provoquer son adversaire ou si par sadisme.

« Honneur bafoué ? Pas vraiment. Je suis venu remettre certaine chose en ordre… »

Il ne parle que très peu. Il économisait sa salive et finit par passer à l’acte. Le pommeau de son arme s’écrasa sur le visage de son adversaire. Sans attendre que Ray ne pense à répliquer, il enchaina directement par un coup de boule, histoire de lui casser le nez et une rotule en pleine poitrine pour couper de souffle de son adversaire.
Très vite, il fait comprendre à son ennemi qu’il n’est pas venu là pour parler affaire, encore moins pour prendre des nouvelles. Il est venu pour faire couler le sang, et pas le sien. Il saisit Ray par la gorge avant de l’envoyer faire un petit tour, lui et sa carcasse de l’autre compter du comptoir de la cafeteria. Il se rapprocha doucement de sa proie.

« … Et tu fais tâche dans ma quête. Alors je vais faire en sorte que tu ne souffres pas trop. Juste un peu. » Slade jouait avec son katana tandis qu’il se rapprochait doucement de Ray, posant la semelle de sa botte sur sa gorge pour l’immobiliser. « Une dernière chose à me dire avant le trépas ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Lun 23 Avr 2018 - 9:06
Après en avoir reçu l’ordre de la part de Deathstroke et de Ray, Tim part.
Dieu merci, pense le scientifique ; ce gamin est moins buté qu’il ne le pensait.

Alors que Red Robin quitte la pièce, seuls demeurent à l’intérieur le Terminator et l’ancien Atom. Qui se fixent, figés, dans une tension réelle et abominable ; mortelle, même, vu la menace claire de la lame, juste sous la gorge du savant.
Ce dernier sait que les étudiants ont fui – et que les services de sécurité ne vont pas tarder. Ivy Town n’est pas Gotham City ou Metropolis, mais plusieurs Vilains ont déjà attaqué la ville… et des plans de défense ont été prévus.

Hélas, Palmer doute que cela suffise contre Deathstroke.
Et il refuse que des innocents soient blessés, ou même pire, par sa faute.

Alors que Slade intensifie la présence de sa lame contre sa peau, l’écorchant même, l’ancien Atom ne lui offre rien ; pas un cri, pas une larme, rien qu’une légère grimace, instinctive, suite au choc.
La lutte sera terrible, ici. Autant physique que morale.


« En ord… »

Si Ray a commencé à répliquer, il est interrompu par l’autre, qui écrase le pommeau sur son crâne, puis enchaîne avec un coup de tête, avant une autre attaque ; imparable.
La victime grogne, tente de lutter, mais ne peut objectivement rien contre cela… et finit donc à terre, maltraité violemment, puis propulsé de l’autre côté du comptoir de la cafétéria.

Cela n’a duré qu’une minute, pense-t-il.
Et il est déjà vaincu, et en sang. Cette journée ne va définitivement pas bien se finir.


« Hurfl… »

Il grogne, et respire difficilement ; une côte a été touchée. Cela ne se remettra pas bien, il le sent déjà.
Cependant, alors qu’il tente de se remettre, de se reprendre, Slade revient déjà… et joue avec lui, autant qu’avec son damné katana.
Palmer essaye de se relever, mais la botte de Wilson s’abat sur sa gorge, et le repousse en arrière ; il grogne, tremble – mais lance un regard de pure rage vers l’ennemi, qui envisage déjà sa mise à mort. Comme un chasseur.


« Ou… ouais… »

Sa voix n’est qu’un grognement, rauque et désagréable.

« Sha… SHAZAM ! »

Il hurle – comme un possédé. Il hurle – comme un miraculé. Il hurle – à s’en faire exploser la gorge.
Il hurle – comme s’il était persuadé de pouvoir déclencher quelque chose ainsi ; mais rien ne se passe.
Et Slade Wilson, le Terminator, est surpris par ce cri… par ce mot… et, pour une seconde, craint que l’impossible ne se réalise ; il craint de s’être trompé.

Cela n’arrive pas : Ray Palmer ne se transforme pas.
Mais Deathstroke a perdu une seconde.
Qui est directement utilisée par son ennemi – qui a hurlé, certes, mais a surtout mobilisé ses forces pour densifier ses poings… et frapper, par terre.

Le sol cède, alors, sous les coups, et tous deux tombent directement dans un sous-sol de l’Université ; enfin, Slade tombe.
Car Ray manipule encore sa densité, pour s’alléger, ne pas tomber – et rapetisser, pour disparaître de la vue de l’ennemi.

Alors que Wilson s’écroule, en compagnie de plusieurs gravats de la cafétéria, et parvient dans un endroit sombre et sale…

… qui ne peut lui faire peur, évidemment.
Cependant, au loin, ses sens surdéveloppés font état de l’arrivée d’une douzaine d’hommes armés – mais, aussi, de l’odeur caractéristique de la douleur et de l’excitation d’un ennemi ; Ray.

Ray Palmer rôde toujours, à petite taille et dans les airs ; et des gardes arrivent.
Slade est seul, donc. Dans un sous-sol. Peut-être blessé.
En mauvaise posture.
Et définitivement l’homme le plus dangereux de tous…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Mar 24 Avr 2018 - 10:21

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____Un coup de poker pour Ray, il est vrai que Slade ne l’avait pas vu venir. Un movement de recul, le mercenaire relâche rapidement la pression que sa lame exerçait sur la peau de son adversaire et recula d’un pas. Il ne voulait pas prendre le risque de se prendre une puissante décharge électrique et être mis hors d’état de nuire. Une humiliation qu’il ne laissera pas passer.
Une supercherie, bien entendu, pourquoi ne s’y entendait-il pas ? Une seconde d’inattention, une seconde a suffit pour que sa proie se libère de son emprise. Le mercenaire baisse la tête en finit par sentir le sol trembler avant de s’affaisser sous ces pieds. Sa seconde d’inattention ne lui permet pas de se rattraper.

Slade se laisse tomber pendant plusieurs mètres mais se rattrapa en vol et atterrit au sol en roulade pour amortir le choc. Le mercenaire ne perd pas une seconde pour se redresser et observer les alentours. Pas de traces de Ray, il était pourtant sûr de l’avoir entrainer dans sa chute. Le mercenaire grogna, il n’avait pas vraiment de temps à perdre avec une partie de cache-cache. L’exterminateur n’était pas du genre très joueur, sauf lorsqu’il s’agissait de jouer avec la vie de ses victimes.
Il observa les alentours. Rapidement, il se sentit encercler par plusieurs gardes armés, une douzaine. Slade est plutôt confiant, son katana ne l’avait pas lâché depuis tout ce temps et il avait soif de sang. Ils tombent à pic.

Le mercenaire leva les yeux, les premiers coups de feu retentirent, mais Slade était protégé par une armure high-tech qui ne laissait passer aucunes balles, du moins pas celle-là. C’est un jeu d’enfant pour lui, une simple distraction qui sera très vite résolu. Quelques coups de katana, une tête détachée du corps, un bras en moins, bientôt il ne restera plus que des morceaux.
Une vraie boucherie, et Slade n’avait pas broncher, il enjamba les morceaux de cadavres qui trainaient sous ses pieds, laissant derrière lui des traces de sang. Il savait que sa cible n’était pas loin et il n’allait pas tarder à subir le même sort.

Il surveillait les alentours, soulevant légèrement son katana tout en se permettant une courte visite des lieux. L’endroit était assez glauque, mais Slade avait probablement vu pire. Il attendait que sa cible veuille bien se manifester et tenter en vain de vaincre le mercenaire.

« Je sais que tu te caches. Alors c’est ça un héros ? Ne me fais pas perdre mon temps. Je te promets que tu ne sentiras rien. » lança Slade d’un ton plutôt condescendant.

Il ne prenait pas au sérieux Ray. Il ne considérait presque comme une cible facile. Il avait déjà été blessé par la mercenaire. Il avait surement le nez brisé et une ou deux côtes endommagées et bientôt plus. Slade continue sa marche, ne craignant pas l’arrivée des renforts. Son pas était lent et ses sens étaient en alerte, le moindre petit faux pas de Ray suffira pour l’alerter.
Un bruit de pas, un geste, Slade se retourna vivement derrière lui et aperçu derrière ses talons, une bombe fumigène et pas n’importe laquelle. Il reconnaitrait entre mille le matériel de la chauve-souris. Alors il y avait un des batmômes dans cette université ? Il aurait dû se douter que les reflex du gamin qu’il avait croisé avec Ray n’était pas aussi anodin, mais il n’avait pas souhaité se laisser distraire par un morveux. Slade recula et se protégea de la fumée.

« Tu aurais dû écouter ton professeur, morveux. Maintenant je n’ai plus aucune raison de te laisser la vie sauve. »

L’adolescent restait caché, noyé dans la pénombre, pas question pour lui d’être localiser par Slade. Les gestes de Tim était minutieux et il essayait d’avoir un peu d’avance sur son adversaire, tout en gardant ses distances avec le mercenaire. Heureusement pour lui, l’acolyte du justicier voyageait peut-être sans son costume, mais jamais sans son matériel. Slade commençait à perdre patience, ce n’est pas de la simple fumée qui le perturbera, mais Tim avait ramené toute l’attention de Slade, ou presque, sur lui, laissant le champ libre à Atom pendant que son cœur s’accélère et son regard ne quitte pas les semelles du mercenaire qui se rapproche lentement mais surement.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mar 24 Avr 2018 - 11:25
Le plan a fonctionné.
Le coup de poker, la tentative de la dernière chance, l’ultime baroud d’honneur… a fonctionné ; par chance, surtout, mais cela ne comptera pas à la fin de la journée.
Ray a échappé à la lame ; il a échappé à Deathstroke, qu’il a surpris et plongé dans le sous-sol, lui coupant sa merveilleuse maîtrise de la situation, et le plongeant dans une succession d’événements bien plus désagréables.

Parfait ; la partie va vraiment commencer.
Et le Terminator va comprendre qu’il est loin d’être le seul à pouvoir et savoir se battre, ici.


« Ne. Bouge. Pas. »

Plusieurs agents sont descendus dans le sous-sol, mais deux néanmoins s’approchent de Slade…
… et menacent, directement, le tueur.
Hélas, ce fut loin d’être une bonne idée – car si les tirs se déclenchent très vite, l’autre réagit encore plus rapidement, et trouve une solution définitive à ses adversaires ; et mortelles.

Les deux gardes s’écroulent, morts. Et si leurs camarades approchent, Wilson est suffisamment doué et intelligent pour savoir se cacher, agir au mieux dans les ombres.
Il choisit, néanmoins, de parler – de provoquer son adversaire.

En vain.
Ray Palmer n’est pas stupide, et il a assez combattu d’ennemi pour ne pas réagir. Il envisage déjà plusieurs moyens d’action, se prépare à se lancer et à tenter une action commune avec les gardes qui approchent… mais il est pris de vitesse.
Par une ombre, dont il reconnaît bien vite les armes ; et Deathstroke aussi.


« Bon sang. »

Il grogne, alors qu’il découvre que Tim Drake avait emmené quelques éléments de combat dans son voyage à Ivy Town – et qu’il les utilise, malgré les ordres donnés.
Slade se concentre désormais sur Red Robin, qui évolue dans les ombres… mais sera trouvé, indubitablement ; et sera frappé, violemment, au mieux. Le scientifique refuse d’envisager une alternative, tout comme il ne supporterait pas que d’autres gardes subissent la brutalité de son ennemi.

Cela doit s’arrêter.
Il doit l’arrêter.

Sans un mot de plus, Ray rapetisse encore plus, manipule sa masse – et file vers Deathstroke.
Ce dernier avance vers Tim, tandis que des gardes approchent ; mais si le tueur envisage une double attaque, souhaite faire d’une pierre deux coups, il sera déçu… car le micro-Héros entend venir gêner ses plans !

Sans prévenir, Palmer effectue un virage à quelques mètres, puis change encore sa densité pour bondir vers Deathstroke – à trop petite taille pour être vu.
Son poing, densifié à l’extrême, frappe donc le casque ennemi… qui explose, littéralement, sous le choc !
Slade est propulsé à plusieurs mètres, et roule sur le choc ; l’impact a été terrible, et si Ray a besoin de quelques instants pour se remettre, Wilson aussi.


« FEU A VOLONTE ! »

Hélas, le tueur n’en a pas l’occasion – car quatre gardes apparaissent, et tirent à bâtons rompus sur lui.
Son armure pourra encaisser les chocs… mais pas tous ; et fuir, dos à un mur, le casque brisé, surpris et touché, cela semble difficile. Pas impossible, évidemment, pour le Terminator – mais définitivement difficile, et douloureux !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 26 Avr 2018 - 12:12

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____Les gardes ne sont pas loin, mais Slade avait préféré se concentrer sur sa cible principale. Très vite, un des morveux de la chauve-souris avait décidé de prendre la défense de Ray, réalisant une diversion pour orienter la concentration du mercenaire sur sa petite personne.
Tim ne bougeait pas d’un pouce. Sa respiration était lente et contrôlée. Il se noyait dans la pénombre, devenu presque invisible et quand il estimait son adversaire trop proche de lui, il tentait de changer de cachette jusqu’à ce que Slade finisse par se lasser ou qu’Atom décide de contre-attaquer. L’adolescent n’attendra pas longtemps pour cela, il entendit le casque du mercenaire se briser sous le coup invisible de Ray. Toujours avec discrétion, l’adolescent jette un coup d’œil à la situation.

Slade est projeté contre le mur, le casque brisé, le visage à découvert. Le jeune garçon détourna rapidement la tête pour la dissimuler derrière le meuble où il était caché, évitant toujours de se faire repérer par le mercenaire, même si ce dernier avait parfaitement conscience de l’identité du garçon, plus ou moins. Néanmoins, Tim veut rester discret jusqu’au bout.
Le soldat se redressa, cherchant du coin de son œil la présence d’un petit homme, pas plus grand qu’un millimètre pour pouvoir l’écraser sous la semelle de sa botte. Malheureusement, il n’en aura pas l’occasion, les gardes présents dans le sous-sol commence à attaquer le mercenaire et à faire feu sur lui.

Les premiers coups de feu retentissent, Slade ne ressent pas la douleur et son armure absorbe le choc pendant un instant, mais son visage est à découvert. La moindre balle logée dans son crâne pourrait lui être fatal et ce n’est pas aujourd’hui qu’il compte mourir. Il poussa un grognement, foudroyant du regard chaque garde qui se rapprochait et l’encerclait au fur et à mesure. Malheureusement, il était temps pour le mercenaire d’anticiper une retraite, il redressa son regard, fusillant du regard chaque garde qui pensait pouvoir mettre hors d’état de nuire un homme tel que lui avec de simple balle ? Pathétique.

« Tu penses être le seul à avoir ce genre de p’tits gadgets sous la main ? » demanda le mercenaire, s’adressant probablement à Tim qui l’avait distrait. « Je n’en ai pas finit avec toi, encore moins avec ton professeur. On se retrouvera. »

Une bombe fumigène glissa sous les pieds des gardes les plus proches de Slade. La fumée était épaisse, assez pour brûler les yeux des soldats. Durant ces quelques secondes de répit, Slade posa une bombe derrière le mur. L’explosion envoya valser deux des gardes encore sonné par la bombe fumigène. Le mur détruit, Slade parvient à se frayer un chemin dans les débris et à anticiper sa retraite avant l’arrivée de nouveau renfort. Le mercenaire avait désormais disparu des radars.

L’adolescent avait également disparu, à son tour. En toute discrétion, il était parvenu à quitter les lieux pour retrouver le reste des étudiants, à l’extérieur, complètement effrayés, comme si rien ne s’était passé. Il est clair que Ray était parfaitement au courant que Tim lui était venu en aide. Il se fera probablement tirer les oreilles, le jeune héros s’en moque. Ce dernier estimait qu’il avait bien agit, peu importe ce qu’il dirait.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Jeu 26 Avr 2018 - 14:17
Ray a tout donné, dans son coup au visage de Deathstroke.
Et cela a porté ses fruits.

Le casque du mercenaire explose, le propulsant en arrière ; et si Slade Wilson se reprend, tente de se remettre, les soldats se précipitent et s’acharnent sur lui, permettant même à Palmer de souffler lui-même.
Hélas, ce dernier se rend compte bien vite que vaincre le Terminator n’est pas aussi facile.

En effet, alors que le scientifique reprend des forces, qu’il tente même de localiser ce damné adolescent qui, évidemment, ne sait pas respecter les ordres et fonce, stupidement, dans l’action… l’ennemi se relève.
Et le Vilain prouve, clairement, sa supériorité martiale sur ses adversaires.

Se débarrassant des tireurs, glissant une pique à Tim, lançant une bombe fumigène, posant une bombe conventionnelle pour faciliter sa fuite et blesser les gardes… Deathstroke réussit, oui.
Il réussit tout cela ; en moins d’une minute et trente secondes.

Impressionnant, définitivement.
Mais terrifiant, aussi, vu l’ampleur des dégâts et des conséquences.

Après que quelques gardiens supplémentaires soient arrivés, et aient confirmé avec leurs appareils la disparition de l’ennemi, Ray Palmer reprend sa taille normale ; et vient, directement, aider les hommes et femmes à terre, en priant pour trouver le moins de victime possible.

Le temps passe, alors.
Slade Wilson a disparu ; l’Université d’Ivy Town a été lourdement endommagée ; des blessures lourdes ont été causées ; et le motif de cette attaque demeure inconnu.
La foule s’est amassée, évidemment, en s’inquiétant. Elle a été repoussée, gérée par les forces du commissaire Dean Mayland, jamais le dernier pour accuser les Héros de tous les maux. Cependant, le type de menace le force à se taire, et à ronger son frein ; il est déjà exceptionnel que si peu aient péri, face au Terminator.

Cependant, alors que le temps a passé, alors que les secours sont là et interviennent… un jeune homme tente de passer inaperçu ; de disparaître, dans la foule.
En vain.
Car alors que ledit jeune homme avance, zigzague, il sent soudain une main sur son épaule – et entend une voix, qu’il reconnaît.


« Hey. »

Celle de Ray Palmer.
Qui, cependant, n’a plus rien de doux et d’agréable – tout comme son visage, grave et fermé.


« Nous devons parler. »

Ce qui n’a rien d’une question, définitivement.

« Par ici. »

Du pouce, le scientifique vise un coin reculé de l’Université, et amène le jeune homme dans… un des espaces de la salle des professeurs.
Il y accède avec son pass, fait rentrer Tim, et l’invite à s’installer sur une chaise, dans un local simple, spartiate, avec des sièges en métal et une table rectangulaire.
Lentement, il colle son dos à la porte, bloquant ainsi la sortie, et croise les bras ; pour attendre.

A Tim de parler.
A Tim de faire le premier pas.
A Tim de s’excuser.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Jeu 26 Avr 2018 - 15:20

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____Tim se faufilait dans la foule, comme ci de rien n’était, comme s’il n’avait jamais bougé depuis tout ce temps. L’adolescent ne connait personne, il est probablement le plus jeune dans la foule. Son regard se balade dans les alentours avant de s’arrêter en direction d’une ombre humaine, sur le toit d’un des bâtiments qui constituait l’Université.
Cette silhouette humaine n’était autre que celle du mercenaire qui observait cette foule d’étudiant en panique, au téléphone en train de rassurer tant bien que mal leurs parents, soigner leurs plaies et témoigner auprès des agents de police les plus proches. Cependant, Tim se sent observer par cette même ombre, Slade le regardait, le foudroyait du regard quelques secondes avant de s’évaporer dans la nature, tournant le dos à l’université et à ses chances de mettre Ray hors d’état de nuire.

Une main vient se poser sur son épaule alors qu’il a le dos tourné. Surpris, l’adolescent fit un bond avant de se retourner vivement, légèrement à l’écart de la foule. Il ne s’agissait que de Ray, l’adolescent soupira de soulagement, ou presque. Lorsqu’il aperçut son regard sévère, Tim n’allait pas aimer ça. Il grimaça, croisa les bras et détourna le regard. Il n’allait probablement pas aimer ça, mais il est contraint d’assumer et suivre Ray jusqu’au coin reculé.
Le jeune homme resta au milieu de la pièce, sans s’asseoir, sans s’installer confortablement, il n’était pas d’humeur. Ray n’engage pas la conversation, il bloque la sortie pour ne laisser aucune chance à l’adolescent de fuir. Tim n’aimait pas cela, et le simple regard de Ray suffit à lui faire perdre son humeur joyeuse. Son regard se refroidit également, il croisa les bras. Machinalement, l’adolescent se renferma sur lui-même, une nouvelle fois.

« Quoi ? » demanda l’adolescent, d’une manière légèrement irritée par le regard sévère de Ray. « Tu t’attendais à quoi ? Que j’allais rester planté là ? Sérieusement ? Est-ce que je ne suis qu’un gamin comme les autres selon toi ? Tu veux que je m’excuse d’être intervenu ? JE NE SUIS PLUS UN ENFANT. Ne me fait pas un sermon digne de la chauve-souris. Je savais ce que je faisais, je savais à qui j’avais à faire et comment il agirait. »

Tim est complètement irrité, presque agacé. Derrière ses bras croisés, ses poings se serrent pour contrôler la colère qui grimaçait son visage. Il détournait le regard de temps en temps, tapait du pied avant de se redresser vers Atom.

« Si tu as un truc à me dire, vas-y. Je ne te retiens pas. Mais sache que si ça venait à se reproduire, j’aurais fait exactement la même chose. Je ne suis pas venu ici pour recevoir des leçons de moral digne de la chauve-souris. J’ai été suffisamment protéger comme cela. Laissez-moi grandir, tous autant que vous êtes. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Jeu 26 Avr 2018 - 15:34
Ray Palmer n’a pas vu Deathstroke, sur le toit.
Ni Superman, ni Batman, il dispose de grandes capacités, mais n’a pas la possibilité de sentir son environnement, de s’y plonger ; il ne l’a pas vu, donc. Et même s’il aurait pu, son attention entière était concentrée sur Tim Drake, le jeune homme croisé par hasard, et qui a inutilement mis sa vie en danger. Pour lui.

Une démarche Héroïque, et salvatrice.
Mais qui venait en contradiction de ses ordres, de sa prudence ; et le scientifique ne peut l’accepter.

Un silence de plomb s’installe, alors, tandis que l’ancien Atom fixe Red Robin.
Il ne dit rien ; il attend que le jeune homme se lance.
Et la nervosité et la tension deviennent trop fortes – et oui, Tim se lance, irrité par la situation, mais aussi par les derniers moments avant l’évacuation du sous-sol.

Le jeune Héros parle, donc.
Il se défend, agressivement. Il évoque sa situation, sa réputation, son statut ; il s’énerve.
Ray ne dit rien.
Et demeure silencieux, aussi, quand Tim évoque le Batman, puis quand son corps se crispe, discrètement mais littéralement. Son pied tape sur le sol, la nervosité s’accroît… et il explose, en exigeant un mot, une réplique, quelque chose de la part du professeur.

Mais Ray Palmer ne dit rien.
Pendant un long moment.


« Pour grandir, il faut vivre. »

Avant de reprendre la parole – après trois longues minutes.
Et d’une voix plus froide et sèche que jamais.


« Je pensais, en effet, que tu n’étais plus un enfant, mais un jeune homme mature et responsable ; ce n’est pas le cas. »

Les bras croisés, immobile, le scientifique ne fait pas un geste ; mais ses mots sont comme des gifles.

« Un enfant aurait compris l’intérêt de mes ordres. Un enfant aurait compris qu’agir ainsi a mis en danger les gardes et les civils. Un enfant aurait compris que, même s’il a déjà croisé Deathstroke, l’affronter est autre chose. »

Il pousse un profond soupir.

« Slade Wilson est un tueur. Qui a vaincu les Titans. Qui a vaincu la Justice League. Qui a affronté Batman et Nightwing, et fait au minimum match nul. Qui a tué, notamment, Ryan Choi, mon successeur comme Atom.
Et toi… tu es Red Robin, oui. Un Héros. Un jeune Héros. »


Ses paupières se plissent, son corps se crispe aussi.

« Es-tu meilleur que Ryan Choi ? Es-tu meilleur que Nightwing ? Es-tu meilleur que Batman ? Es-tu meilleur que les Titans ? Que la Justice League ?
Non.
Sans te faire injure, non. Pourtant, tu as foncé tête baissée – tu as mis des vies en danger, et des blessures ont été causées. Tu m’as aidé, et je t’en remercie… mais ce fut une erreur. »


Ray secoue la tête.

« Pour grandir, il faut survivre… et agir ainsi va te mener à la mort. Mais, tu as raison : tu as besoin de grandir.
Car un jeune homme mature et intelligent n’aurait pas agi ainsi. »


Il se décolle de la porte, et décroise les bras, avant de se placer de profil, en regardant toujours Tim.

« Je ne suis pas Bruce : je n’ai pas de leçon de donner… et je n’ai pas de patience ; c’est pour ça que je n’ai pas d’apprenti.
Alors, soyons clairs : tu as foiré. Tu as voulu bien faire, mais en agissant ainsi, tu vas te faire tuer, et tuer des gens. Et je ne l’accepte pas. »


Palmer ouvre la porte, et fait un pas de côté, pour laisser assez de place à Tim pour sortir.

« Tu es un enfant, et tu dois grandir. Mais je ne suis ni un père, ni un mentor ; je suis un professeur, et je n’enseigne qu’aux gens matures et intelligents. »

Il désigne, du pouce, la sortie.

« Sors, si tu considères avoir raison. Sors, et retourne chez ton père, chez ton mentor, chez celui qui veut te donner des leçons. Moi, j’enseigne.
Aux matures. »


Et, après un regard d’une dureté terrible, Ray Palmer se détourne et prend la porte – car il a des dizaines de problèmes à régler ; même s’il a voulu, avant, s’occuper de Tim.
Car il tient à lui, car il le respecte… mais, aussi, car il s’inquiète pour lui.
Red Robin a failli mourir, en voulant l’aider ; inacceptable. Pas après Ryan, Adam, et tous les autres. Mieux vaut maltraiter et repousser, plutôt que souffrir encore en perdant des proches…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 22/03/2017
Messages : 797
DC : Slade Wilson
Situation : Corrompu
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
New Titans
MessagePosté le: Lun 30 Avr 2018 - 1:13

« Portes Ouvertes »
ft. The Atom
_____L’adolescent laissa parler sa colère. Il n’était pas venu ici pour recevoir des leçons de moral sur sa manière de venir en aide à des personnes en danger. Bien sûr qu’il a risqué sa vie, comme il le fait à chaque fois qu’il accompagnait la chauve-souris dans ses missions. Ce sont des choses avec lequel il a apprit à vivre et avec lequel il ne craignait plus rien.
Tim était remonté, mais il pouvait comprendre que Ray le soit tout autant. Il n’avait sûrement pas l’habitude des adolescents aussi borné. Un Robin finit toujours par désobéir à Batman, d’une manière ou d’une autre. Le jeune héros était pourtant l’un des plus calmes dans cette fine équipe. Pourtant, cela n’a pas empêché Ray de lui remonter les bretelles.

Tim avait laissé son aîné s’exprimer, mais la colère était toujours présente en lui. En plus de cela, elle s’intensifiait. Si l’adolescent n’avait pas été capable de la contenir au fond de lui, il est probable que les meubles de la pièce auraient souffert pour que Timothy tente de faire disparaître toute cette rage qui s’accumulait en lui. Il avait la sensation d’être en face de Batman après que ce dernier est appris la petite fugue improvisée de l’un de ses plus jeunes fils. Il avait sûrement tort de penser de cette manière-là, mais c’est bel et bien ce qu’il craignait le plus.
C’est une belle claque que l’adolescent se prit dans la gueule. Une claque de la part de Ray qui avait remit à sa place l’égo du jeune garçon. Il se sent mal à l’aise, à la limite oppressée par ces remarques plus que blessante. L’action du garçon ne partait pas d’un mauvais fond, même s’il commettait des erreurs dû à son manque d’expérience. On ignore si le nombre de victime aurait été plus faible si le jeune homme n’était pas intervenu. Personne ne pourrait le savoir, appart Ray, qui semblait savoir mieux que quiconque ce qui aurait dû se passer, comme s’il voyageait dans la timeline.

Pendant tout ce temps, il n’avait pas rétorqué, il n’avait même pas cherché à se justifier ou même à contredire Ray. Même si l’adolescent est rongé par la colère et qu’après le départ de ce dernier, la chaise qui se trouvait à proximité du garçon se prit un violent coup de pied et chuta.
Même si Timothy avait un égo, il savait aussi reconnaître ses tords et prendre du recul sur la situation. Son regard se porte sur la carte que lui a laissé Ray juste avant que Slade ne fasse son entrée pour tout gâcher. Tim est hésitant, va-t-il oublier toute ses questions sur son avenir, retourner en arrière et faire comme ci rien ne s’était passé en maudissant Atom ? Ou allait-il comprendre ses tord et se remettre en question, tout en se laissant la nuit pour réfléchir ? L’adolescent ne semble avoir aucune envie d’affronter son mentor si tôt, en étant si prêt à exploser de rage, bouillonnant de l’intérieur.

Timothy saisit ses affaires et disparait de la pièce. La carte est restée dans sa poche, et l’adolescent se rend dans la chambre universitaire la plus proche pour rester seul. Il claque la porte assez violemment, manquant d’abîmé le matériel de l’établissement sans réellement s’en préoccuper. Il passa un rapide coup de fil avec Alfred, jouant avec la carte de Ray. Automatiquement, le majordome, au courant de l’histoire chercha à savoir comment se passait sa vie à Ivy Town. Malheureusement, Tim esquiva la question, se renfermant et détournant la conversation, rien de bon lorsque le jeune homme agit dela sorte. Ce dernier cherchait juste à dire à son associé qu’il prolongeait encore son séjour pour un ou deux jours supplémentaires, le temps pour lui de réfléchir un peu plus. Il coupa rapidement la discussion et se laissa allonger sur le lit, l’appétit coupé et le sommeil aussi. Le moral du garçon était détruit pour la soirée.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1130
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Lun 30 Avr 2018 - 18:24
La catastrophe a été évitée ; difficilement.
Mais elle l'a été.

Les forces de police du commissaire Dean Mayland investissent les locaux de l'Université d'Ivy Town, plus spécifiquement l'aile qui a été lourdement endommagée par l'attaque de Deathstroke ; mais elle en a vu d'autres, et le pire n'a pas eu lieu.
Même si la ville n'a pas l'affluence en Vilains et Héros de Metropolis ou Gotham City, les habitants savent gérer ce type d'événement – et tous sont suffisamment disciplinés et appliqués pour s'investir, à fond, dans leurs tâches.

Les blessés sont évacués, et aucun garde n'est même mort. Les gravats sont sécurisés. Les témoins sont interrogés, les traumatisés sont écoutés.
La catastrophe a été évitée – et la scène du combat est pacifiée.

Et les heures passent, ensuite.
Pour permettre à cette journée terrible de disparaître, au profit d'une nuit calme et sans rêve... reposante, surtout.

Tim Drake en avait, d'ailleurs, bien besoin, lui qui s'est caché dans une chambre d'étudiant anonyme et a réglé quelques éléments de sa vie avec un simple appel, avant de sombrer dans un sommeil troublé mais réparateur.
L'aube s'annonce, donc, et les rayons du soleil viennent éveiller le jeune homme, qui n'avait pas pris le soin de fermer les volets.

Groggy, sûrement encore mal à l'aise, il va sûrement vouloir fuir ou disparaître, dans cette chambre ou ailleurs... mais sa fuite dans cette pièce semble ne pas avoir été autant anonyme qu'il le pensait.
Car, en se levant, Tim Drake découvre... un des téléphones si avancés de Kord Industries ; qui clignote, et s'allume au moindre toucher.


 « Hey. »

Une voix s'élève de l'appareil – celle d'un message pré-enregistré, avec un visage qui apparaît...
... celui de Ray Palmer, dans une étrange combinaison bleutée.

 « Je t'avais dit de partir... et je pensais même que tu étais parti, jusqu'à ce que je te retrouve ici. Cette fois-ci, je ne suis pas mécontent que tu ais refusé de suivre mes ordres. »

Un léger sourire glisse sur son visage.

 « Bref. Tout ça pour dire que, même si je ne retire rien de ce que j'ai dit hier, j'ai été... dur, avec toi. Trop, sûrement, alors que tu m'as sauvé la vie – mais les faits demeurent, tu as eu une attitude trop dangereuse pour que ça soit acceptable. Cependant... merci. Quand même. »

Palmer lui adresse un hochement de tête, puis enchaîne.

 « Ce téléphone est à toi – et il a, déjà, une boîte e-mail pleine. Je me suis permis de te la créer, avec un mot de passe que tu trouveras rapidement ; ha, cette boîte est timothy.drake@ivyuniversity.com...
Elle est pleine de documents d'inscription et d'éléments pour préparer tes futurs cours – mais ce n'est pas une obligation, petit. Juste, pour moi, une évidence.
Tu es jeune, tu es sûr de toi, tu es trop impulsif, et tu commets des erreurs... mais tu es fier, courageux, tu fais de bons choix, et tu es brillant. Grosso-modo, tu es un gamin génial mais insupportable – et c'est exactement ce dont on a besoin, ici. »


Un petit rire s'échappe de l'enregistrement.

 « Fais ton choix, et contacte-moi si besoin. »

La communication s'achève, alors.
Laissant, définitivement, Tim seul – mais non plus face à ses doutes et regrets, mais face à un océan de possibilités qui s'ouvrent à lui !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

« Portes Ouvertes » ft. The Atom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Week-end Portes ouvertes chez l'artisan d'art
» Les journées portes ouvertes de l'armée néerlandaise
» portes ouvertes dans l'Orne
» Journée Portes Ouvertes à tous dim 10 juillet, à Reignier 74 Hte Savoie Fr
» Journées portes ouvertes 28 et 29 Avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town :: Ivy University-