Stay on the Outside [Conner - Batman]

Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Ven 15 Juin 2018 - 17:48
Il pressa un bouton et la vitre commença à se refermer, enfermant en son sein un costume qui devait ne plus servir. À l'origine issu d'un voyage de la League dans une autre dimension - rien que ça -, il était dans celle-ci devenu représentatif d'un second Superman après que le premier ait eu l'air de les avoir quittés.
Par bonheur, c'était une fausse alerte - et le fils prodige était finalement de retour, sillonnant les cieux de Métropolis dans son habituelle tenue rouge et bleu. Son retour avait été tant acclamé que personne - ou si peu - ne semblait se poser la question de savoir ce qu'il était advenu de son successeur... Et au fond, quelle importance, maintenant que l'original veillait à nouveau sur eux ?

Conner fit un pas en arrière et glissa les mains dans les poches de son jean, observant la capsule alors qu'elle se remettait en place comme tant d'autres choses étaient en train de le faire. Il ne savait trop comment, mais Kelex était parvenu à raccommoder l'uniforme, à le sauver de tous les outrages qu'il lui avait fait subir ; à le voir ainsi exposé, sans la moindre trace ni accroc, c'était comme s'il n'avait jamais été porté - comme si jamais personne ne l'avait sorti de cette pseudo-chambre des trophées. Comme cela aurait dû être.

Songeur, le clone resta immobile un instant, fixant l'écusson écarlate qui, désormais, ne décorait plus son plastron mais bien celui d'un simple mannequin. Certes, son tee-shirt l'arborait tout autant, mais ça n'avait pas autant de sens, pas autant d'importance. Durant quelques mois, ce symbole, il avait été seul à le porter - à devoir en supporter le poids ; ce n'est qu'à présent qu'il n'avait plus à le faire qu'il réalisait combien ça l'avait éreinté.

L'ombre de Darkseid planait toujours sur la galaxie, oui ; mais pour les habitants de la Terre - bénie soit leur ignorance -, tout semblait rentrer dans l'ordre. Et de son côté ? Et bien, il n'était plus Superman ; la rancoeur qu'il portait encore à Clark n'allait pas jusqu'à continuer d'utiliser ce nom alors qu'il était venu le reprendre, et sa place avec lui. Il ne redeviendrait pas Superboy non plus : il avait pour ainsi dire passé l'âge. Avec tout ce qu'il avait vu et vécu depuis qu'il avait repris du service, qui oserait lui refuser de s'asseoir à la table des grandes personnes ?
Mais alors... Quoi ?

Tandis qu'il se posait cette question, il eut soudain l'impression de ne plus être seul. Ce n'était pas Kelex : celui-ci lui avait demandé la permission de se retirer pour recharger ses batteries dès qu'il avait fini ses travaux d'aiguille, et il était peu probable qu'il se remette en marche avant le lendemain.
Par ailleurs, Conner n'avait ni vu, ni entendu qui que ce soit - ce qui, aussi absorbé qu'il soit par sa contemplation, n'était pas normal. En fait, c'était la seule indication dont il ait besoin quant à l'identité de l'intrus : combien de personnes sont capables d'échapper aux sens prodigieux d'un kryptonien ? Et, par la même occasion, de passer les portes de ce sanctuaire sans finir à l'état de cendres fumantes ?

Ah, c'est toi. salua-t-il le visiteur, tournant la tête vers lui quand il daigna sortir des ombres - et lumineuses comme l'était la Forteresse, avoir su en trouver était déjà un exploit. Si c'est Clark que tu cherches, il n'est pas encore là. Je suis juste passé récupérer quelques affaires avant qu'il rentre... D'un index plié, il tapota la vitre derrière laquelle était rangé son uniforme délaissé - le seul qu'il porterait jamais - et eut un sourire ténu. ...Et en déposer d'autres.


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 18 Juin 2018 - 11:05
La Forteresse de Solitude.
Située dans un territoire quasi mortel pour l’Homme, éloigné de toute forme de vie consciente, de toute civilisation, elle est connue par le monde – mais comme un mythe, une rumeur. Celle d’un repaire, d’un foyer, d’une zone nécessaire à l’Homme d’Acier pour se ressourcer, se reconstruire, se poser après avoir sauvé le monde… des centaines de fois.

Mais, si la Forteresse n’a jamais cessé d’attirer les attentions, les envies et les intrigues, par sa puissance et les trésors supposés y résider, bien peu ont connaissance du véritable but du bâtiment… de son essence fondamentale.
Elle est un foyer – mais, aussi, un musée.

Un musée sur Krypton, bien sûr, mais aussi sur les exploits de Superman… et sur ceux de ses proches.
S’il a été élevé au Kansas, dans une famille amante, Clark Kent a toujours été seul dans son existence – seul parmi la foule ; jusqu’à ce qu’il se révèle comme Superman. Jusqu’à ce qu’il assume son héritage et ses valeurs. Jusqu’à ce qu’il soit le Héros qu’il était destiné à devenir.
Ainsi, il a alors pu être lui-même, comme il le souhaitait… et il en tire une grande fierté, d’où l’étalage de ses réussites et de ses conquêtes ; mais, aussi, celles de ses proches – de ses proches parmi les proches, même.

D’où la présence, en ce jour, de Conner Kent au cœur de la Forteresse de Solitude.



Le jeune homme, qui souffre d’une relation éminemment compliquée avec Superman, qui le considère désormais comme un frère mais a longtemps rejeté le principe de son existence, a assumé le rôle de l’Homme d’Acier durant l’absence de Clark ; qui vient de revenir.
Se considérant désormais inutile dans le rôle, il abandonne le costume arboré jusque-là – et s’interroge, bien sûr, quant à la suite de son existence, et son rôle dans l’Univers ; une fois de plus, d’ailleurs, car le clone a, hélas, une habitude dans cette quête de repères et de sens.

Il n’est, cependant, pas le sens à penser à cela… et pas le seul à s’être rendu dans la Forteresse de Solitude, tandis que Superman compense sa longue absence par une extrême présence de par le monde.


« Je ne cherche jamais Clark. »

Une voix lourde et puissante s’élève au sein de la Forteresse de Solitude, tandis qu’une forme émerge des ombres, depuis les hauteurs de l’étage au-dessus.

« Je sais toujours où le trouver… et il continue de l’ignorer, et d’ignorer comment. »

Ladite forme finit par bondir, effectue un salto, et atterrit idéalement sur les hauteurs d’une des étagères, révélant son identité…
… celle du Batman, comme toujours sombre et terrible.

« Ce n’est cependant pas lui que je cherchais. »

Il redresse lentement son visage, et plonge les pupilles blanchâtres de son masque sur le visage du jeune homme… qui demeure de profil, fixant toujours la vitre et le costume si spécial.

« C’est toi. »

Accroupi, il reste de marbre pendant plusieurs secondes – avant d’esquisser un petit sourire, puis d’effectuer un autre salto pour arriver directement au sol, au même niveau que son interlocuteur.

« J’ai évidemment vu ce que tu as fait, sur Warworld. Avant et après l’arrivée de Clark. Avant et après la révélation sur Primus. Avant et après que le monde soit sauvé. »

Lentement, Bruce s’avance vers son camarade ; sa voix se fait alors plus douce, plus sympathique, même si elle demeure modifiée par son masque.
Si Conner a noué une relation difficile avec Clark, ils ont tous deux formé un lien compliqué – mais réel ; ils s’apprécient, s’estiment, se respectent, et le Chevalier Noir n’a ni honte, ni regret de considérer Conner comme une sorte de filleul. Il l’a aidé quand son existence a été révélée, il l’a aidé quand il perdait ses pouvoirs, il l’a aidé quand il les a perdus ; il a toujours souhaité être là pour le clone, même si ce dernier n’a cessé de se replier sur lui-même, et de cacher ses sentiments.
Ce n’est, en soi, pas lié à la relation sentimentale liée avec Cassandra Cain… mais cela joue, bien sûr. La jeune femme est importante pour Bruce, et ce dernier tient à son bonheur ; ce qui lui permet de justifier, sans trop avouer ses sentiments d’affection réelle, son intérêt appuyé pour Conner. Et dire qu’il est réputé solitaire et bourru…


« Tu as été héroïque, Conner. Tu as sauvé la galaxie de Warworld, et tu as réussi à tenir tête à Primus – un exploit, vu son identité.
Tu as été héroïque. Je… suis fier de toi. »


Il n’est guère habitué à se livrer, à parler ; mais il en a compris l’importance, pour ses proches et pour lui, et essaye alors. Il se lance. En tâtonnant, mais avec une vraie volonté de changer – et de le faire comprendre.

« Je suis fier de te connaître. »

Bruce lève sa main droite, pour la proposer à Conner, dans un geste ancien et universel de paix et de confiance.

« Et je suis… curieux de savoir ce que tu comptes faire, à l’avenir. »

Son visage paraît calme, posé, serein, attentif ; mais il a, évidemment, une idée dans le crâne – comme toujours. Il préfère néanmoins attendre, évaluer les réactions de Conner, avant d’orienter la conversation dans le sens qui lui convient – comme toujours.
Bruce avance, oui ; il évolue, s’ouvre aux autres, se construit une part sociale… mais il demeure lui-même. Il demeure le Batman.
Certains réflexes ont la vie dure ; surtout quand on ne veut pas les faire disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Mer 25 Juil 2018 - 5:20
Et bien on dirait que cette fois-ci, je l'ai trouvé avant toi. plaisanta-t-il en s'adossant à la vitrine, passant la main sur sa mâchoire. Même si cela remontait à plusieurs jours maintenant, les coups échangés avec Clark - en tant que Primus - le faisaient encore souffrir par endroits.
Ce n'était toutefois qu'un maigre prix à payer pour avoir ramené Superman sur cette Terre, ce monde d'accueil où il manquait depuis déjà trop longtemps - même si cela impliquait également de faire face au fait qu'il n'y avait pas de place pour deux.

Conner ne se faisait pas d'illusion : Clark faisait un meilleur Superman que lui.
Il avait l'expérience de son côté, et l'opinion publique aussi. C'était pour cela qu'il avait pris de lui-même l'initiative de se retirer, de la League et du reste ; alors que les choses pouvaient enfin rentrer dans l'ordre, qui était-il pour les en empêcher ? Il n'avait pas de raison de se cramponner à un flambeau qu'il n'était toujours pas sûr d'avoir mérité.

Que Batman puisse aller et venir librement dans la Forteresse ne le surprenait pas outre-mesure, même s'il le voyait faire pour la première fois : il était assez proche de Clark pour que celui-ci lui y donne accès - et, même si ça n'avait pas été le cas, si quelqu'un était capable d'en déjouer la sécurité, c'était bien lui, toute alien soit-elle.

Tu aurais pu appeler, ça t'aurait évité un voyage au Pôle Nord. continua-t-il sur le ton de la plaisanterie, bien qu'il eut été difficile - pour quelqu'un d'aussi observateur que le Batman - de ne pas se rendre compte que c'était un rien forcé. Qu'est-ce que je peux faire pour toi ?

La chauve-souris quitta alors son perchoir pour venir vers lui, évoquant les récents événements dans lesquels ils avaient - l'un comme l'autre - joué un rôle déterminant. Son temps en tant que Superman était peut-être controversé, mais il n'était pas mécontent de pouvoir se dire que grâce à son concours, l'ombre de Warworld ne planerait plus jamais sur la galaxie.

J'ai fait ce que tout héros aurait fait, dit-il en haussant les épaules. Ce que tu t'apprêtais à faire. Mais... Merci. Il jeta un regard vers le mannequin exposé dans le tube en verre. J'aurai au moins réussi ça.

Il devait s'en être mieux sorti qu'il l'aurait cru, néanmoins - car recevoir les éloges du Batman n'était pas donné à tout le monde ; il doutait même que tous les Robin y aient eu droit. D'autant plus surpris qu'il n'était guère habitué aux compliments, Conner se contenta de lui saisir la main et de la serrer avec fermement - comme pour le rassurer sur son état de santé, sa bienportance depuis qu'il avait quitté sa protection.

Merci, répéta-t-il simplement en se fendant d'un sourire plus naturel cette fois, incapable de voir quoi ajouter.

Si le Chevalier Noir l'impressionnait toujours - qui n'impressionnait-il pas ? -, il ne l'intimidait plus en revanche... Enfin, plus autant ; plus aussi facilement.
Ils avaient après tout passé de longs mois à travailler en équipe, que ce soit en binôme dans l'enceinte d'une Bat-Cave ou, plus tard et avec d'autres, dans celle de la Tour de Justice.
Malgré leurs difficultés relationnelles respectives, ça les avait rapprochés - et si Conner gardait un profond respect pour le justicier masqué, cela lui avait permis de démythifier l'image qu'il s'en faisait, de le découvrir sous un jour plus humain. C'était pour le mieux.
Et cette proximité lui valait à présent de voir le Batman s'enquérir de ses projets. C'était une bonne question, oui ; et maintenant ?

Je ne sais pas vraiment, admit-il en se passant une main sur la nuque, gêné par son propre manque d'éloquence. Qu'est-ce qu'on fait après avoir été Superman ?

Il fit quelques pas pour rejoindre son interlocuteur et, une fois côte à côte avec ce dernier, scruta une nouvelle fois le costume qu'il venait de mettre sous verre comme s'il était en mesure de lui offrir quelque forme de réponse.

J'ai passé toute ma vie à attendre le jour où je deviendrais Superman, et maintenant que je l'ai été... Je ne suis plus sûr de le vouloir. fit-il, un peu piteux ; il s'en était déjà fait la réflexion, mais le dire à voix haute lui semblait rendre la chose plus risible encore. Mais si je dois l'être à nouveau un jour... Ses mains plongèrent dans ses poches. Je sais que ça doit être à ma manière, et à celle de personne d'autre. Je ne suis pas Clark, je ne le serai jamais - et je n'en ai pas envie.


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Jeu 26 Juil 2018 - 10:23
Calme, serein, presque figé, le Batman ne laisse que peu d’informations à Conner, dans son allure et sa stature ; à dessein.
Même s’il est en confiance et qu’il apprécie sincèrement le jeune homme, le naturel n’est jamais loin, et sa prudence extrême ne cesse de le hanter et de s’imposer à lui. Il préfère observer et enregistrer plutôt que donner, malgré la proximité relationnelle qu’il a forgée et qu’il entend entretenir avec son allié.


« Le Batman n’appelle pas, Conner. Jamais. »

Un léger sourire glisse sur ses lèvres, fugace mais sincère ; il s’ouvre à l’humour, même si ça n’est pas toujours une réussite.
Ayant, déjà, esquissé une expression amusée à la remarque initiale du jeune homme, il entend poursuivre sur cette note positive, afin de simplifier leurs échanges… mais aussi pour rejeter la pression et la noirceur des récents événements ; ils en ont besoin.
Tous deux ont été en proie à des difficultés exceptionnelles, et ont failli tout perdre, littéralement. Ils ont survécu, mais ce fut dur – et les conséquences se font encore sentir, rôdant autour d’eux à chaque instant, prêtes à les hanter.


« Hrm. »

Bruce grogne, légèrement, quand ils enchaînent directement sur ces souvenirs difficiles – sur ces moments où tous deux, alternativement, ont voulu se sacrifier.
Alors que son regard glissait autour d’eux, sur cette merveilleuse Forteresse de Solitude, il fixe finalement son attention sur Conner. Et esquisse un sourire doux, tendre, empreint d’une fierté sincère mais timide.


« J’ai… agi sans réfléchir, même si je continue de penser qu’il s’agissait de la seule solution ; mais je suis… ravi que je n’ai pas eu à aller plus loin. Comme je suis ravi qu’il t’ait ramené à temps. »

Bruce a failli se tuer ; Conner aussi.
Certes, pour le bien commun. Certes, héroïquement – mais ils l’ont fait naturellement, directement ; comme mus par une pulsion de sacrifice, de mort qui les hante inconsciemment du fait de leurs natures.
Le Chevalier Noir a conscience de souffrir de tels maux, et craignait que Conner fasse de même ; la conclusion devient évidente. Hélas.


« Tu as réussi bien plus que cela, Conner. Je sais ce qu’il t’a dit… ce qu’il t’a dit, pour te remercier et te valoriser ; je sais aussi que tu ne le crois pas. »

En revenant, en reprenant le contrôle, Clark, dont le nom n’est jamais évoqué, a tenu à s’ouvrir entièrement à Conner, se lançant directement dans des remerciements et des mots agréables, mais justes ; mais il l’a fait trop vite.
Sous bien des aspects, Conner est plus proche de Bruce que de son inspirateur génétique, dans le cadre des relations humaines ; il n’y croit pas. Il ne croit pas qu’il a mérité le titre de Superman, et qu’il a fait réellement des choses exceptionnelles.
Il n’y croit pas, car il se considère toujours défaillant et inadéquat ; Bruce connaît ça. Il comprend. Mais il refuse que le jeune homme en souffre.


« Je sais, aussi, que tu as tort. »

Il n’en dit pas plus, néanmoins. Il a conscience que Conner a besoin de temps pour accepter, avancer, se construire – et, déjà, il le fait, en le remerciant et en ne contestant pas plus loin les compliments ; une bonne chose.
Heureusement qu’il y a vraiment un peu de Clark en lui.

Le Batman reprend légèrement sa marche, puis s’arrête pour permettre au jeune homme de se placer à ses côtés. Ce dernier exprime clairement ses doutes, ses peurs, et surtout les inconnus de son futur ; il est perdu, définitivement, et on le comprendrait à moins.
Volontairement, Bruce laisse passer un silence, pour que les paroles se figent et que l’émotion passe – avant de reprendre, doucement.


« Que faire après avoir été Superman ? »

Il se tourne légèrement vers lui, et esquisse un petit sourire.

« On fait mieux encore. »

Bruce hoche quelque peu la tête, puis reprend.

« Tu n’es pas lui, et tu n’as pas vocation à l’être ; mais tu es un Héros, oui, et tu as légitimement et dignement tenu la place du plus grand d’entre nous… à ce jour.
Tu le dépasseras, Conner ; j’en suis persuadé. Mais cela ne veut pas dire que tu dois te coller à sa manière – que tu dois être lui, ou suivre toutes ses méthodes. Tu n’es pas lui, tu n’as pas à le devenir.
Tu es toi. Tu es l’héritier d’un Kryptonien… et d’un Humain qui, s’il s’égare, demeure l’un des esprits les plus brillants de tous les temps ; tu l’es aussi. »


Lex Luthor est l’un des hommes les plus dangereux au monde – mais qui aurait pu être un sauveur ; hélas, ce n’est pas le cas. Mais ce fut son choix, sa décision, sa vocation ; Conner peut être différent, et user de ce matériel génétique si riche afin de le sublimer.

« Tu dois définir ta manière et ta méthode, Conner. Tu dois t’accepter, et définir ce que tu comptes faire – et comment tu comptes le faire.
Tu sais déjà que tu es et seras un Héros ; maintenant, comment veux-tu l’être ? Seule l’expérience te permettra de le définir clairement… »


Lentement, Bruce se tourne vers Conner – et enclenche la suite, préparée à l’avance et qui a motivé une partie de sa venue ici.

« … et je pourrais t’aider pour cela. J’ai… une idée, qui pourrait t’intéresser. »

Son regard se fige dans celui du jeune homme, et il enchaîne avec sérieux et application.

« Tu sais que la Justice League a désormais vocation et mission de protéger non plus le pays, non plus le monde… mais l’Univers entier, face à Darkseid. Tu sais aussi que la charge est immense. Et tu as connaissance, j’en suis sûr, que des rumeurs se font entendre sur des mouvements criminels, discrets mais efficaces.
Très clairement, nous ne pouvons pas nous en occuper. Très clairement, il faut s’en occuper. »


La Justice League avait échangé, lors de réunions précédentes, sur les bruits de couloir, quant à la présence de Vilains dans une manifestation agressive devant LexCorps, dans les locaux de l’A.R.G.U.S., et sur quelques zones asiatiques ; mais nul ne sait rien, et Bruce ne l’accepte guère.

« La Justice League ne peut agir directement – elle est occupée. Mais, surtout, la Justice League a désormais un statut, une mission… une aura qui lui interdit certaines… activités ; certains choix, discutables mais justifiés par les crises et les solutions à y apporter. »

Il y a peu, Bruce a manipulé et trompé l’équipe, en piégeant Desaad pour retrouver Darkseid ; beaucoup lui en veulent encore. Lui ne regrette rien.

« Certains moments justifient des actions en marge de la Loi, encore plus que notre activité quotidienne. Certaines crises justifient des actes discrets, secrets et sombres. Certains problèmes ont besoin de réponses… en dehors de nos méthodes habituelles. »

Il croise, doucement, les bras, et soupire légèrement.

« Je… pense que gérer ce genre d’événement pourrait te convenir – et, surtout, te permettrait de connaître ta méthode, ta manière d’agir.
Ce que tu aimes. Ce que tu n’aimes pas. Et jusqu’où tu es prêt à aller. »


Le Batman n’entend pas forcer Conner à aller au-delà de sa nature ; mais il entend l’aider, l’accompagner, et lui permettre de se découvrir… en l’utilisant dans ces missions spécifiques, dont il ne peut plus se charger.
L’Univers est en péril cosmique – mais d’autres dangers demeurent ; des dangers sombres, qui demandent des réponses également moins lumineuses.
Des Extérieurs à la Justice League sont demandés, pour cela. Et Bruce ne voit pas mieux que Conner, par son historique et sa nature, pour s’en charger…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Dim 19 Aoû 2018 - 3:14
Ah, oui. J'oubliais. fit Conner en réponse à son trait d'humour, se satisfaisant d'être l'une des rares personnes avec qui Bruce pouvait abaisser le masque de dureté qui l'accompagnait dans sa carrière nocturne.

Le demi-kryptonien était curieux de savoir la manière dont il s'y serait pris pour le (re)joindre s'il s'était trouvé chez lui « dans » Danny, mais évita de poser la question - tout en étant persuadé qu'il en aurait déjà la réponse.
Son incroyable prévoyance était après tout l'un des atouts inestimables permettant au Chevalier Noir de s'asseoir à la table des dieux et des monstres - et d'y projeter une ombre plus grande et plus sombre qu'aucune des leurs.

Le Batman ne parut guère apprécier qu'il lui rappelle les derniers événements - qui, bien qu'ils l'aient échappé belle à maintes reprises, se soldaient sur un bilan plus optimistes que beaucoup de leurs récentes aventures.
Ils ne s'en étaient certes pas sortis indemnes, mais en plus de n'avoir aucune perte à déplorer - Saint-Walker serait apparemment capable de se reconstruire pourvu qu'on lui en laisse le temps -, ils avaient également récupéré Clark après l'avoir cherché tous ces mois durant.
Si amères que soient leurs relations, Conner n'en était pas au point de nier qu'il s'agissait d'une bonne nouvelle - même s'il était celui pour qui elle avait le plus de conséquences négatives.

Je ne lui ai pas encore pardonné, déclara-t-il posément - mais il ne put empêcher sa mine de s'assombrir quelque peu. Même avec du temps... Je ne suis pas sûr d'y arriver. En fait, je ne suis pas sûr de le vouloir. Je pense... Que ce n'est pas forcément une mauvaise chose que je garde mes distances.

Il releva les yeux pour croiser ceux du Batman, comme cherchant une réaction avant qu'il ait pu la formuler - sans grand espoir : si quelqu'un savait se rendre illisible, c'était bien lui.

C'était triste à dire, mais il y avait longuement réfléchi - et l'absence de Clark était peut-être la meilleure chose qui lui soit arrivée ces dernières années.
Sans plus l'idéaliser, libéré de son influence, il avait enfin pu exister par lui-même, sans se sentir obligé de marcher dans ses traces ou de tout faire pour lui ressembler. Pourquoi aurait-il encore éprouvé l'envie de se mettre à son niveau après qu'il soit tombé de son piédestal ?
Il n'était pas Superman, ni Superboy. Il était Kon-El, Conner Kent - et son avenir lui appartenait. Pour l'avoir fait toute sa vie, il n'avait pas l'habitude de marcher sur un chemin qui n'ait pas été balisé, et le monde de possibilités qui s'ouvrait devant lui lui donnait le vertige - mais ce n'était pas forcément une mauvaise chose, tout bien réfléchi.
Il tira sur la chaîne du pendentif qu'il portait autour du cou, et un bijou émergea de son col - un anneau couleur d'espoir.

Les Blue Lanterns m'ont proposé de les rejoindre pour de bon... Mais je pense qu'ils sont un peu trop pacifiques à mon goût. dit-il au Batman tout en lorgnant l'objet, avant de le laisser disparaître derrière le tissu. Ils m'ont laissé l'anneau en souvenir, mais... Je ne sais pas si c'est parce qu'ils l'ont mal pris, mais je n'ai pas eu droit à la Lanterne qui va avec. Il se fendit d'un timide sourire. Je suppose qu'il servira quand on aura le plus besoin d'espoir.

Ses yeux suivirent Bruce tandis qu'il déambulait dans la Forteresse avec assurance, visiblement habitué des lieux, non sans en éprouver une pointe d'envie. Pendant les quelques mois qu'avait duré son remplacement, jamais Conner n'avait réussi à se sentir aussi à l'aise entre ces murs de cristal - à les considérer comme sien.

Je sais, répondit-il, et tu sais que tu peux compter sur moi. Je n'ai pas besoin de collants pour combattre Darkseid.

Il avait certes quitté la Justice League pour laisser Superman y reprendre sa place légitime, mais ça ne voulait pas dire qu'il refuserait de joindre ses forces aux leurs au moment où ils en avaient plus que jamais besoin.
Tout démissionnaire qu'il soit, celui qui était l'Homme de Demain hier encore était incapable de fermer les yeux sur les agissements sordides du maître d'Apokolips - d'autant qu'il était, par le biais de Mister Miracle, plus englué dans les histoires des New Gods qu'il aurait pu le vouloir.
Mais Batman avait, de toute évidence, une autre idée en tête - qu'il ne tarda pas à lui exposer.

S'il faisait partie de ceux qui avaient le mieux vécu sa petite mise en scène vis-à-vis de Desaad, le clone avait compris qu'elle ne lui permette plus de tenir la barre de la Justice League, pour les questions de confiance qui en avaient naturellement découlé.
Mais il était aussi de ceux à savoir qu'il était dans le tempérament de Bruce d'agir ainsi quand il le pensait nécessaire - et que cette habitude avait une peau encore plus dure que la sienne. Qu'il y aurait toujours une partie de lui qui préférerait œuvrer dans l'ombre, aussi honnête qu'il essaie d'être envers ses proches - ne serait-ce que pour les épargner.

Moins candide que Superman, Conner n'avait eu aucun mal à y adhérer : la « super-guerre civile » qui avait ébranlé le pays tout entier pas plus tard que l'an dernier les avait obligés à recourir à des méthodes discutables plus souvent qu'à leur tour. Sans ça, is ne s'en seraient peut-être pas sortis - ou du moins la rébellion aurait-elle rapidement tourné court.

Mais effectivement, avec toute l'attention qu'avaient su s'attirer la League et ses membres, cette fois plus seulement à l'échelle de la planète mais bien de tout l'univers, il n'était tout simplement plus possible pour le justicier masqué d'échapper aux regards - malgré le don quasi-surnaturel qui était le sien en la matière. Et donc, il lui demandait de le faire à sa place ?

Quoi, tu veux que je redevienne l'Outsider ? questionna Conner, interloqué, en se grattant l'arrière du crâne. Je veux dire, je ne suis pas contre, j'ai toujours l'armure même si elle aurait sans doute besoin d'un ou deux réglages pour supporter mes pouvoirs, mais... Seul, je ne risque pas d'aller bien loin. À moins que tu aies autre chose en tête ? Il ferma les yeux un instant pour mettre de l'ordre dans ses idées. Quoi qu'il en soit, j'ai bien vu au cours des derniers mois que je n'étais pas fait pour être sur le devant de la scène, alors... Je suppose qu'un rôle un peu plus discret ne peut pas me faire de mal.


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 20 Aoû 2018 - 10:43
La relation entre Conner et Bruce est plus étrange et intime qu’on ne pourrait le penser.
Entre le clone, mi-Humain et mi-Kryptonien, et le mortel paranoïaque s’est, en effet, nouée une affection presque paternelle, plutôt filiale d’ailleurs. Alors que Clark Kent n’a pas réagi avec la grâce et la brillance qu’on lui connaît à la découverte de ce produit de lui-même, le Batman a étonnamment pris la main ; littéralement.

Agissant comme un parrain, dans ce monde et dans la communauté Héroïque, Bruce s’est pris d’intérêt pour celui qui, légitimement, est amené à porter le symbole de l’espoir dans l’avenir ; et il n’en a pas été déçu.

Au-delà de les liens créés quand Conner a perdu ses pouvoirs, le Chevalier Noir n’hésite pas à considérer le jeune homme comme l’un de ses proches – l’un des membres de son cercle fermé, restreint.
Conner est comme un filleul, pour lui ; et il est fier de pouvoir l’aider à avancer, grandir, se construire, et forger le Héros qu’il sera demain.
Même si, bon sang, il doit bien avouer qu’il commence à s’inspirer de son fameux caractère.


« Il est légitime de garder ses distances avec lui – vu votre historique. Je ne suis pas le plus à même de préconiser le pardon et l’ouverture, par principe… mais je ne m’empêcherais pas de te rappeler des évidences. »

Sa voix est calme, posée, tout comme son attitude ; il est serein, avec Conner, même dans ce temple de l’étrange et de l’étranger.

« Tu viens de lui, Conner. De lui, et de Lex. Je ne te demande pas de les suivre, de t’en inspirer – mais je te rappelle que tu viens d’eux.
Profite de leur présence, pour les connaître et avancer sur qui tu es ; qui tu veux être. Il… est trop difficile, et douloureux, de vouloir découvrir ses proches, ses parents, quand ils ne sont plus là. »


Les pupilles blanchâtres de son masque se figent sur le visage de l’ancien Superboy ; son attitude, instinctive, se crispe légèrement.

« Je souhaite t’éviter cela. »

Nul besoin d’en dire plus : Conner sait, et il sait pourquoi Bruce dit cela.
Ils sont tous deux assez intelligents, et renfermés, pour ne pas épiloguer. Le message a été passé ; qu’il soit entendu, alors.

Le jeune homme enchaîne, alors, et évoque l’anneau Blue qu’il a porté, et qui lui a permis de sauver le monde ; littéralement.
Bruce se surprend à esquisser l’ombre d’un sourire, à la remarque légèrement humoristique du jeune homme.


« Les Blue Lanterns sont connus comme les êtres les plus sages de l’Univers. Donner un anneau de pouvoir absolu à un quasi adolescent, rempli d’hormones contraires, mais sans lanterne… oui, ça me paraît sage, en effet. Je tiens à empêcher toute explosion de couleur, surtout en présence d’une certaine jeune fille. »

Conner Kent est en couple avec Cassandra Cain, quasiment une fille adoptive de Bruce ; évidemment qu’il sait. Evidemment qu’il veille.
Evidemment qu’il est rassuré que le jeune homme, déjà puissant, ne puisse pas perdre le contrôle avec un tel anneau.


« Mais je sais que tu feras au mieux ; tu l’as toujours fait. Avec ou sans anneau. Avec ou sans collant. »

Evoluant dans la Forteresse, il s’arrête devant l’une des vitres, portant l’un des premiers costumes de Clark ; impressionnant, définitivement.
Même si Bruce avait organisé ses vieux costumes, sous verre, avant Clark ; copieur.


« Avec ou sans pouvoir, même. »

Il se tourne, et lui adresse un hochement de tête ; une validation. Une appréciation.
Un bon point, clairement. Que beaucoup de Robin auraient espéré avoir, jadis.


« Et non, je ne souhaite pas que tu redeviennes l’Outsider. Ce fut une étape dans ton existence, un moment ; certes important, mais passé. »

Lentement, Bruce se tourne, et s’avance vers le clone ; les mains dans le dos, les bottes qui claquent sur le sol étranger. Une attitude professorale, indubitablement.

« Les temps sont troublés et dangereux. Darkseid va attaquer, et la Justice League, même de l’Univers, ne pourra pas le gérer ; pas seule. Nous aurons besoin de toutes les forces vives pour l’empêcher d’agir, et je ne suis pas sûr que cela suffira.
Il est évident que tu y participeras, Conner. C’est la guerre entre l’Anti-Vie et la Vie, elle-même. »


Il s’arrête devant l’ancien Superboy, et esquisse l’ombre d’un sourire, en posant une main sur son épaule.

« Tu incarnes la Vie – une Vie créée par l’Homme, mais une Vie qui s’est arrachée du Néant pour exister. A bien des égards, tu es la Vie ; et tu ne pourras pas échapper à ton instinct, nous le savons, quand Darkseid viendra. »

Conner jouera au Héros, alors ; comme d’habitude.
Comme c’est écrit, dans son cœur et son âme.


« Et ta place dans la Justice League ne se discute même pas. »

Bruce sort son autre main de son dos, et pose dans la paume de Conner un objet spécifique ; une carte de membre.
De la Justice League.


« Mais… ce n’est pas le seul endroit où j’ai besoin de toi. »

Son ton, doux et enjoué, se fait alors plus sérieux, plus direct ; plus Batman, finalement.

« Tu l’as dit : tu peux agir dans les ombres, et la lumière ne te correspond pas forcément. La Justice League protège l’Univers, mais nous évoluons désormais à un niveau très haut – trop haut, pour avoir tout sous contrôle ; et nos adversaires le savent.
Durant toute crise, les nuisibles profitent des diversions pour agir, et gagner en fortune et contrôle. Toute guerre a montré combien les criminels en profitaient. Et je crains… non, je sais que nos adversaires locaux, sur Terre, entendent profiter de la situation Darkseid.
Et je refuse qu’ils puissent préparer le pire, quand nous tentons de gagner leur survie. »


Bruce se décale, légèrement, puis lève son index vers l’un des écrans, éteints, de la Forteresse ; et il s’allume, révélant plusieurs éléments.
Batman contrôle la Forteresse de Solitude. Il serait étonnant de s’en étonner.


« J’ai appris, il y a peu, que l’hôtel particulier de la J.S.A. a cambriolé par un commando de criminels, ultra-organisé. Je sais, aussi, que LexCorp a fait l’objet d’une manifestion brutale, menant à des vols. Black Mask a été aidé par Sportsmaster, qui a collaboré avec le Docteur Alchemy, puis a aidé Mister Freeze à fuir l’Asile d’Arkham. Des rumeurs font état d’une rencontre entre Sportsmaster et Prometheus, d’une entrevue avec Deadshot et d’une rixe entre surhumains, dont lui.
Clairement, Sportsmaster apparaît beaucoup, en ce moment ; clairement, il s’agit d’un Vilain de seconde zone, mais qui a participé à l’attaque de la J.S.A., et semble recruter. Ce ne peut être une coïncidence. »


De nombreuses images d’archives illustrent les paroles de Bruce.

« Quelque chose se trame, Conner. Quelque chose qui s’organise.
Sandman, récemment ressuscité, oriente ce qui reste de la J.S.A. sur la disparition de son ancien apprenti, et entend enquêter sur ce mouvement ; mais les méthodes de la J.S.A. ne sont pas les miennes – et je crains que ceci ne soit qu’une initiative parmi beaucoup d’autres, qui se trament dans les ténèbres. »


Il soupire, puis se tourne vers le jeune homme. Ses pupilles se figent sur lui, et une intense concentration se détache de son attitude.

« Je ne veux pas que tu sois l’Outsider à nouveau, Conner. »

Derrière lui, les écrans changent, et une seule image finit par apparaître…
… un logo, en fait ; un logo, qui épouse les paroles de Bruce.

« Je veux que tu plonges dans les ombres, pour en chaser les monstres et y apporter la lumière ; mais uniquement celle qu’il faut.
Je veux que tu agisses en parallèle de la J.L. et de la J.S.A., avec nos règles ; tes règles. Tes alliés. Tes hommes et femmes de confiance. Tes troupes. Tes codes.
Ton équipe.
Je veux que tu mènes les Outsiders, Conner. Pour protéger ce monde, sans qu’il le sache ; sans qu’il ait à le savoir. »


Les mots sont lâchés ; la proposition est faite.
Au jeune homme, désormais, d’encaisser tout ça – et de décider, ce qu’il entend faire de sa vie. Et quelle voie il souhaite suivre, entre la lumière brillante de son père génétique où il est mal à l’aise, et les ombres rassurantes de ce parrain duquel il paraît si proche !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 05/12/2016
Messages : 3709
DC : Ra's Al Ghul.
Situation : Cherche sa propre voie.
Localisations : Metropolis.


MessagePosté le: Ven 21 Sep 2018 - 18:32
Je sais, dit Conner en se passant la main dans les cheveux. J'ai passé assez de temps à me demander combien j'avais en commun avec eux pour ne pas en douter. Mais j'ai besoin de trouver mes propres repères au moins pour un temps. Il projeta son regard azur sur le caisson en face de lui. Jusqu'à ce que je sois sûr de ce que je veux devenir.

Ses deux « créateurs » - si peu volontaire qu'ait été la participation de Clark à sa conception - projetaient une ombre gigantesque, chacun à leur façon ; de celles dans lesquelles il serait facile de rester à tout jamais.
Mais Conner n'en avait pas l'intention, et comptait bien se donner les moyens d'en sortir.
D'oublier un tant soit peu son illustre lignage et de partir à la recherche de sa propre voie, sans se sentir obligé de suivre celles que d'autres avaient empruntées avant lui - parents ou pas.

Oui, peut-être qu'il avait encore à apprendre d'eux - même de Lex, aussi dérangé soit-il -, mais estimait qu'il ne serait pas sain de le faire, de s'en imprégner avant de s'être mieux défini en tant que personne. Il avait passé suffisamment de nuits d'insomnie à se demander de quel côté ses gênes étaient les plus susceptibles de le faire pencher pour ne pas vouloir réitérer l'expérience.

Ses liens avec le Batman étaient toutefois assez étroits pour qu'il sache ce que recevoir un tel conseil de sa part représentait, et le prendre sérieusement en considération.

Merci. Je le ferai... En temps utile.

Quand il serait sûr de pouvoir les aborder avec une sérénité relative. Ce ne serait sans doute pas pour tout de suite - le clone était connu pour avoir la dent dure, et Clark avait fait fort s'agissant de se mettre les collègues à dos -, mais il saurait se rappeler de ces bonnes paroles le moment venu.

Coinçant l'anneau bleu entre ses doigts, Conner le fit pivoter de manière à pouvoir en scruter le logo. Bien que cela se joue à peu de choses, l'anneau n'était pas entièrement déchargé ; il savait pouvoir faire appel à lui si besoin, ne serait-ce que pour s'en servir comme source d'informations - mais se garderait de le faire sauf en cas de nécessité absolue.
Son expérience avec celui-ci, bien que brève, avait été incroyable ; mais il ne voulait pas courir le risque de dépendre à nouveau d'un objet quel qu'il soit, pas après l'effet que les patchs offerts par son « père » avaient eu sur lui. Cela ne voulait bien sûr pas dire qu'il n'y aurait plus jamais recours, mais il lui faudrait choisir avec soin son moment.

Tu as sans doute raison, fit-il avec un faible sourire en remettant l'anneau à sa place sous son vêtement. Il avait songé s'en séparer, le ranger quelque part pour éviter qu'il ne tombe entre de mauvaises mains - mais était finalement venu à penser qu'il ne serait nulle part plus à l'abri que sous la vigilance d'un kryptonien. Concernant Cass et moi... Je suis désolé de ne pas t'en avoir parlé davantage, mais comme tu le sais j'ai été très pris et ses rapports avec toi restent... Compliqués.

Leur relation n'était pas un secret, loin de là - et même s'il le voulait, il doutait pouvoir cacher quoi que ce soit au Chevalier Noir. Mais ni Cassandra ni lui n'étaient d'un naturel expansif, si bien que seuls une poignée d'élus étaient réellement au fait de la situation. Ce n'était pas forcément un mal, étant donné leur maladresse à l'un comme à tous les deux dans l'épineux domaine des sentiments ; ainsi pouvaient-ils faire les choses à leur rythme, si peu commun soit-il.
Ils ne leur en fallait pas plus.

Mais oui, la relation entre Bruce et Cassandra était pour le moins complexe : membre de longue date de sa « famille », ancienne Bat-Girl, elle n'en était pas moins venue à se retourner contre lui et à désavouer ses méthodes.
En outre, elle lui tenait rigueur d'avoir armé Conner pour qu'il prenne part à la guerre déclenchée par Amanda Waller - et ce malgré les efforts de celui-ci pour la convaincre qu'il l'avait fait de son plein gré.

Si ça peut te rassurer, ajouta-t-il après un moment de silence, je suis presque sûr qu'elle te préfère encore à son père biologique.

Il ne jugea pas utile de s'appesantir sur le sujet - qui, en plus d'être sensible, n'avait pas grand chose à voir avec ce pourquoi le Chevalier Noir était venu le chercher. Celui-ci lui signifia ne pas attendre de sa part qu'il rendosse le costume de l'Outsider. Mais alors, quoi ? Son regard suivit machinalement la main de la chauve-souris tandis qu'elle se posait sur son épaule, chacune de ses paroles bénéficiant de toute son attention.
Par réflexe, il s'empara de l'objet que Bruce lui tendait - qui s'avéra être une carte de membre de la League, qu'il venait pourtant de quitter. Son interlocuteur ne lui laissa cependant pas le temps de protester - et on ne coupe pas la parole au Batman.

À mesure que celui-ci poursuivait son monologue, l'expression de l'ex-Superman se modifia pour lui donner un air grave de circonstance. Il ne fallait évidemment pas s'attendre à ce qu'il reste en retrait quand sonnerait l'heure du combat final contre Darkseid.
Il ne l'aurait déjà pas fait en temps normal, par principe - mais le fait d'avoir personnellement pris part aux premières passes d'armes contre le Dieu du Mal ajoutait à cela une volonté d'être du voyage jusqu'au bout, si funeste que puisse en être le terminus.

Conner se déplaça légèrement pour mieux voir l'écran que Bruce venait d'allumer - et n'aima pas ce qu'il y vit. L'heure était grave, et la League s'était arrangée pour que nul dans le cosmos ne l'ignore. L'idée que certains profitent de ce chaos à leur propre avantage le révoltait au plus haut point, sans pour autant le surprendre : il en avait trop vu pour encore oser croire que ce genre de choses ne se produirait pas.
Arrivé au terme de ses explications, l'ange gardien de Gotham fit apparaître un emblème sur le moniteur, arrachant un bref sourire à Conner par la même occasion.

Outsiders, hein ? fit-il, les yeux rivés sur le blason - il avait déjà entendu parler de l'existence passée de cette équipe, mais la coïncidence était trop belle pour ne pas être soulignée. Il ne tarda cependant pas à reprendre tout son sérieux pour répondre à cette proposition. Tu sais que je vais dire oui. Tu le savais en venant ici. Mais tu sais aussi que je n'ai pas l'étoffe d'un leader. Il ne jugea pas utile d'expliciter plus avant : Bruce l'avait côtoyé suffisamment pour savoir à quoi s'en tenir. Je suis toujours partant pour aider, mais je n'ai jamais mené une équipe, et je ne suis pas sûr que ce soit le bon moment pour commencer. Les bras croisés, il s'adossa au mur le plus proche, observant plus en détails le motif que le Batman avait partagé avec lui. Et puis, j'imagine que tu as quand même des noms à proposer ? Il n'y a personne de plus qualifié ?


« No cape. No tights. No offense. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 17/01/2017
Messages : 1141
DC : Mister Miracle ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Gotham City.
Justice League

MessagePosté le: Lun 24 Sep 2018 - 10:15
Le Batman hoche la tête, au fil des paroles de Conner.
Il n’a rien à ajouter, et sait valoriser le poids du silence ; en ayant conscience que le jeune homme fait de même. Son influence peut être finalement plus grande qu’il ne le pensait.

Il est évident que l’hybride est perdu entre ses deux géniteurs, entre les deux pôles de son existence ; Lex et Clark, Superman et Luthor.
On ne pouvait plus grande dichotomie, trouble plus important.
En un sens, Bruce compatit grandement, et plaint le jeune homme – mais il ne peut s’empêcher d’être fier, sincèrement, de la manière dont il mène son existence, malgré cela. C’est noble, réellement. Et courageux.

C’est pour cela, c’est en comprenant cela que le Chevalier Noir n’insiste pas, et lui laisse du temps.
Il ne lui rappelle pas, les manques que des géniteurs peuvent incarner quand ils ont disparu ; il n’évoque pas les risques, qui sont ceux de Conner de perdre un jour l’un ou l’autre. Il ne lui fait pas la leçon, non ; pour une fois.

Mais esquisse, malgré tout, une expression plus dure, plus sèche quand Conner évoque Cassandra.
Même si ce n’est que pour la façade.


« La complexité des rapports entre un père et une fille, ne sont rien face à ceux d’un mentor et d’une élève ; quand l’on assemble tout cela, et que l’on place cela au sein d’esprits aussi troublés que sont celui de Cassandra et le mien… oui, cela peut se comprendre. Ton silence peut se comprendre.
Mais l’accepter… »


Ses pupilles brillent d’un éclat étrange, alors qu’il forme un sourire ironique – et presque prédateur.

« … cela dépendra de ton comportement avec elle. »

Batman en papa-poule et menaçant.
L’on aura tout vu.


« Et… je suis ravi d’être mieux apprécié d’elle que David Cain. Je suis persuadé que mon goût vestimentaire, et les crédits alloués pour ses fournitures de combat, ont joué dans la balance. »

Un trait d’humour, encore.
Toujours inhabituel, mais… il essaye, au moins ; il essaye.

Mais ces échanges cordiaux, presque sympathiques, presque empreints d’une forme de légèreté et de douceur, disparaissent quand le cœur de la conversation est abordé.
Les Outsiders.
L’ancienne équipe du Batman, formée lors d’un conflit avec la Justice League, et qui a ensuite eu plusieurs itérations ; avec, cependant, toujours le même objectif, même voie.
Agir dans l’ombre – et efficacement. Sans violer les Lois, mais en les contournant encore plus.


« Je savais que tu dirais oui, en effet. »

La voix lourde et puissante de Bruce s’élève encore, et confirme les premières réflexions de Conner ; évidemment. Il ne laisse jamais rien au hasard, encore moins dans de telles situations.

« Je savais également que tu ne te considérerais pas apte à mener… et que tu exprimerais encore une information erronée. »

Un léger sourire, provocant, glisse sur le bas de son visage.

« Je te l’ai dit : tu brilleras, à l’avenir, et tu mèneras ; tu pourrais déjà le faire, mais… je comprends tes doutes, et réserves.
J’entends que tu diriges ces Outsiders. Mais pas seul. »


Une autre image glisse sur l’écran, et révèle un nouveau visage…
… celui de Black Lightning, l’un des membres fondateurs et fondamentaux de l’équipe.

« Jefferson Pierce te guidera et t’assistera. Il a déjà plusieurs idées – et j’en ai également certaines, pour les membres. »

Sans prévenir, Bruce récupère un élément à sa ceinture, et l’envoie vers Conner ; une clé USB.

« Noms. Pouvoirs. Eléments principaux. Localisations.
Le necessaire pour les analyser, les retrouver, les persuader ; mais tu agis comme tu le souhaites, ce ne sont que des propositions. »


Il s’avance, et pose une main amicale sur l’épaule de Conner.

« Le monde est menacé, et je crains que certains n’en profitent déjà ; cela ne peut continuer. Agis, Conner. Agis en dehors des Lois, pour les servir – définitivement.
Jefferson te guidera… mais ce sera ton équipe ; tu en seras l’âme. Et je te fais pleinement confiance pour la mener, là où elle doit aller. »


Un léger sourire, mais plein de fierté, glisse alors sur son visage.

« Ho, évidemment… si je nierais complètement avoir connaissance de vos activités, si vous êtes appréhendés, vous n’aurez pas de crainte à avoir pour les équipements et la base. Tu trouveras sa localisation sur la clé USB, également. »

Bruce le lâche, et recule lentement en laissant sa cape retomber sur lui, théâtralement.

« Ais confiance en toi – c’est mon cas. Et ais confiance en Jefferson… il ne te laissera pas tomber ; ni échouer. »

Il hoche la tête, légèrement.
Puis, soudain, l’écran à proximité s’éteint – et plusieurs machines se relancent, comme si la Forteresse de Solitude reprenait vie ; surprenant.
Mais, en reposant le regard vers le Batman… Conner a la désagréable surprise de le voir disparu. Evidemment.

Le Chevalier Noir a suivi sa méthode habituelle, et laisse le jeune homme seul dans ces murs.
Seul – ici, oui.
Mais, en manipulant la clé USB, il peut se rendre compte que cette solitude semble sur le point de disparaître dans son existence…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Stay on the Outside [Conner - Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BATMAN - MINUIT A GOTHAM
» THE DARK KNIGHT : BATMAN - 1/4 BUST SCALE
» Batman : Gotham Knight 08/07/08 z1
» RIEN QUE... BATMAN !
» BATMAN BLACK & WHITE VILLAINS #04 : MAN-BAT / NEAL ADAMS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Forteresse de solitude-