Le Deal du moment : -25%
Adhérents Fnac : Smartphone Honor 200 Pro ...
Voir le deal
599 €

Partagez

Le Spectre Jaune d'Ivy Town

Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Inscription : 26/04/2021
Messages : 53
DC : Per Degaton - Power Girl
Localisations : Le Monde
Secret Society
Le Spectre Jaune d'Ivy Town Mer 28 Avr 2021 - 9:53

Ivy Town.

Cité avec fronton océanique via un estuaire commercial dont le tonnage commercial est stable mais le mouillage de plaisance en hausse. Tissu industriel de pointe en accord avec une politique éducative basée sur les hautes technologies. Creuset d'expérimentation et d'innovation clairement en concurrence avec la non moins dynamique Silicon Valley.

Ciel dégagé, pression atmosphérique de 1130 hPa. Marais barométrique. Beau Soleil. Absense de vent malgré l'étendue océanique. Hausse des températures prévisible. Bulle de convection à prévoir avec l'estuaire dont la température reste encore basse en cette saison. Supercellule à prévoir. Orage dans moins d'un heure. Pas plus de vingt minutes après l'apparition du premier monocellulaire.

Plus de temps qu'il ne lui en fallait.

146.020 habitants au dernier recensement, mouvement de population important, à près de 50 pourcents étudiante, fait quasiment unique dans cette partie des Etats-Unis. Durant la période estivale, les cafés s'offrent des vacances dont sont jaloux d'autres établissements. Transports en commun dernier cri, pollution réduite. Trafic de drogue en hausse malgré les efforts de la police. Consommation énergétique de la ville au sommet. Data Center, Université, Kord Industries... gourmandise électrique alimenté par différntes innovations. Usage d'énergie hydroélectrique, photovoltaïque et, en partie, via des centrale aux charbons proches. Bilan carbone légèrement en dessous de la moyenne du pays et de l'État.

Ce n'était toutefois pas l'empreinte énergétique de cette ville ou ses statistiques les plus remarquables qui attiraient à elle le fléau jaune. C'était au contraire une chose que les habitants faisaient semblants de ne pas voir, qu'ils oubliaient volontairement. Un élément incompréhensible et, à plus forte raison, dangereux. Quiconque vivait dans cette ville ne jetait plus un regard aux panneaux, barrièreS et autreS banderoles de sécurité qui jalonnaient les environs de cette incongruité. Certains éléments de la jeunesse impétueuse s'adonnaient parfois à des poussée d'adrénaline en bravant les interdits mais revenaient rapidement et assez penaud de leur audace déplacée.

La Time Pool.

Un dégagement énergétique important se produisit dans un nuage d'éclairs rouges. Fumant de sa course, Eobard Thawne observa les alentours.

La montre intégrée à sa tenue et directement connectée à Gidéon affichait 14h37 précédée de la data précise du jour.

Son masque projetait une fumée blanchâtre de vapeur d'eau que son corps encore soumis aux résidus de la néga-speedforce évacuait d'une respiration parfaitement maitrisée. Autour de lui, des bâtiments de la zone industrielle. A cette heure-ci, les usines et entreprises tournaient à plein régime. Le Soleil printanier illuminait les surfaces lisses des bâtiments, renvoyant une luminosité blanc pâle. La végétation, plantée avec maniaquerie par le génie civil de la ville sous les ordres d'un urbaniste armé d'une règle et d'un compas, donnait des airs de ville fantôme tant elle paraissait à l'abandon dans tout ce béton.

Un regard vers le ciel. Quelques nuages. Monocellulaire en formation.

Une lueur rouge fugace irradia le paysage, Reverse-Flash courrait de nouveau.

La Time Pool était un lieu dangereux, non pas à cause de la fracture espace-temps qu'elle représentait mais des défenses qui en interdisaient l'accès. Technologie du XXIIIème siècle, autant dire des antiquités pour celui qui était né près de deux siècles plus tard et pouvait à loisir s'élancer dans le temps. Machines de défense offensives, barrières de protection, tourelles à sensibilité thermique et kinétique. Rien n'était épargné pour décourager les curieux et les intéressés. Des systèmes plus qu'utiles lorsque l'on mettait en perspective l'attachement des entreprises de hautes technologies à exploiter la moindre nouveauté.

Les lieux étaient à l'écart, encore plus loin que cette zone industrielle déjà excentrée. Les routes qui y menaient étaient surveillées. Des policiers patrouillaient fréquemment même si avec une indolence honteuse. Les agents Kauff et Bathers qui avaient présentement hérité de la "route fantôme" pour leur ronde étaient plutôt contents, la voiture était climatisée et ici on pouvait à l'aise regarder une émission sur son portable sans être dérangé.

Chose remarquable, Kauf aurait prochainement une fille nommée Eva qui se montrerait précieuse par ses déductions sur la matérialisation magmatique de la matière noire et son utilisation dans la production d'une énergie de dernière génération. Individu utile.

Quant à Bathers, célibataire endurci, il s'adonnait à de profondes lectures sur la Terre plate et les théories conspirationnistes les plus folles. Pour lui le président était un atlante sous couverture. Individu dispensable.

Ils ne virent rien passer devant eux et n'eut été le destin d'un membre de leur progéniture, ils seraient probablement tous les deux morts. A la place Eobard se contenta de détruire le module de climatisation de leur véhicule en vibrant à haute vitesse. Cela les obligerait à repartir au poste dans moins de trois minutes. Il aurait une fenêtre pour agir pendant leur retour au poste et l'arrivée de la patrouille de remplacement. Gain d'une demi-heure. Couplé à l'orage en formation, il n'aurait aucune gêne avant que son travail ne soit terminé.

Sa super-vitesse lui permit de passer outre les premiers dispositifs de sécurité. Les machines et les technologies du XXIIIème siècle n'étaient pas équipées pour détecter ou suivre la speedforce. Jusqu'à ce qu'une grille énergétique vienne couper la course d'Eobard. Malin.

Il se stoppa à trois millimètres du piège.

Aussitôt l'alarme retentit dans les infrastructures. Le criminel se mit à vibrer pour entrer en résonance avec la herse électrique et passa de l'autre coté, non sans laisser un traînée d'énergie résiduelle derrière lui. Les machines de défense se mirent en quête de l'intrus qui s'élança à pleine vitesse pour faire naître des illusions résiduelles de sa présence et pousser les machines à se tirer les unes sur les autres.

Lorsqu'il ne resta plus que des carcasses fumantes, il fonça vers une nouvelle aile du bâtiment. L'aile où se trouvait le sublime coeur technologique des lieux. Une surface bleutée fluctuante qui reliait le passé et le présent.

14h42.

Eobard s'autorisa une courte pause pour observer cette machinerie dont on ne pouvait qu'admirer la beauté, la précision et le miracle qu'elle représentait. Pas mal pour des singes tailleurs de pierre.

- Gidéon, fit sa voix affreusement déformée par son masque, prépares le protocole. Connectes-toi au réseau local. Trouves-moi le modulateur fréquentiel.

L'intelligence artificielle confirma les commandes et se mit à effectuer les opérations qu'il avait soigneusement programmé pour elle. Des outils préparés avec soin pour pirater cette porte et la reprogrammer.

Pendant ce temps, tout en étant statique, il tournait la tête pour observer le reste des installations, notant d'infimes détails qui lui serviraient plus tard. Cette Time Pool vivait ses derniers instants de tranquillité...
Ray Palmer
Super-Héros
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 3952
DC : Superman - Reverse-Flash.
Situation : Ray n'est plus un super-héros du quotidien, qui lutte contre le crime chaque jour. Il assume cependant une vocation d'aventurier, de super-scientifique... et même de super-héros, mais orienté sur la science et les mystères. Il retrouve ses super-pouvoirs, après avoir réutilisé la bio-ceinture. Habitué au "petit", il entend désormais lever toutes les interrogations sur les détails troublants du monde et de l'Histoire, notamment après avoir découvert des volumes de l'étonnant Guide Planetary. En parallèle, il dirige toujours la Justice Academy, renommée Titans Academy, qui forme des super-héros novices, et aide ceux qui le demandent.
Localisations : Ivy Town.
Inventaire : Vêtements souples de technicien scientifique. Veste bleue, avec nombreuses poches contenant des objets miniaturisés, qu'il peut agrandir selon les besoins. Bracelet au bras, donnant accès à des systèmes informatiques mais aussi à des portails du Microvers (pour voyager plus aisément sur Terre) et de la Time Pool (permettant de voyager dans le Temps).
Combinaison d'Atom, avec micro-ordinateur intégré et relié aux systèmes de la Titans Academy et des logiciels de Ray Palmer. Bio-ceinture intégrée, gadgets divers rapetissés pour qu'il les agrandisse via la technologie d'étoile naine blanche. Masque de protection, défenses et armes essentiellement non-mortelles.
Justice Academy
Team Atom
Le Spectre Jaune d'Ivy Town 386562Rien
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Mer 28 Avr 2021 - 14:01

Ivy Town.
Ses avenues de ville moyenne. Son ambiance de Nouvelle-Angleterre. Son économie moyenne.
Son Université formidable.
Son succès dans l’éducation et l’accompagnement des esprits de demain.
Sa nouvelle Justice Academy.
Ses super-héros et leurs adversaires surprenants, presque sympathiques malgré plusieurs catastrophes rudes.

Et… sa Time Pool.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Horizon-Center-Coral-Springs1

Perdue, cachée, protégée dans un entrepôt en apparence moyen, basique, anonyme.
Qui ne joue plus son rôle, maintenant que toute la population connaît la localisation de ce vortex temporel, ce trou dans le Temps créé par Alpheus V. Hyatt.
Jadis l’un des plus grands esprits du monde.
Désormais un homme rongé par une maladie du cerveau, et une lente agonie de la brillance.

Son élève, cependant, a pris le relais pour protéger la Time Pool – devenue trop grosse, trop forte, trop puissante pour être fermée.
La rançon du succès.
Le risque du métier, et de catastrophes à venir.

La Time Pool est donc sécurisée, via plusieurs technologies venues du futur mais aussi d’autres mondes.
Eobard Thawne a pu détourner certains systèmes qu’il juge anciens et rétrogrades – mais il n’a pas forcément vu, et surtout bloqué, des éléments venus de Thanagar ou de Krypton.

Il a été identifié avant même que l’alarme ne retentisse, après la terrible bastonnade contre la sécurité automatique des lieux.
Il a été identifié – et l’information a été transmise au premier interlocuteur, au premier relais à solliciter pour la Time Pool.

Reverse-Flash l’ignore encore, alors qu’il fixe l’immense vortex temporel devant lui.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Maxresdefault_6wng

Une surface bleutée, étrange, qui ne cesse d’attirer le regard – de le happer, de le conserver même pour quelqu’un d’aussi crispé et pressé que le visiteur du futur.

Eobard glisse quelques mots à son intelligence artificielle, alors qu’il détourne le regard… et sent sûrement ses nerfs se crisper, en entendant une voix.


« J’ai… pensé à ce que je te dirais, je t’avoue. Une part de moi a envie de répliquer et s’il-te-plaît, tu ne connais pas ?, mais… nan, hein ? »

Une voix qu’il entend. Une voix proche de lui.
Une voix… certainement bien trop proche, pour ses préférences d’obsédé du contrôle.


« Salut Eo… bard. Je peux t’appeler Eo’, ou Babard ?
Haaa… je crois que ma préférence va définitivement au deuxième, mec. Salut Babard, donc. »


Une forme apparaît, juste après. Entre deux machines installées autour de la Time Pool.
Une forme attendue, ici.


Le Spectre Jaune d'Ivy Town Vjbt

Ray Palmer.
Ancien Atom. Ancien super-héros. Ancien élève d’Alpheus V. Hyatt – et responsable principal de la Time Pool.


« Tu sais que… je peux pas te laisser continuer, hein ? »

Ray Palmer qui, cependant, n’est pas vraiment là… en tout cas, est présent uniquement en hologramme.
Pour l’instant.


« Je te demanderais bien ce que tu fais là… mais on sait que tu ne vas pas répondre. Comme je sais, aussi, que tu refuseras de te laisser arrêter facilement.
Et… bon, il y a autre chose aussi.
Tout ça, prendre des gants – c’est un truc de super-héros, ça. Et… je ne le suis plus vraiment. Tu viens de passer chez moi, dans la zone dont j’ai la charge.
La Constitution me permet de te dégager… et pour tout ce que tu as déjà fait ici, Babard, j’peux te confirmer que ça va me faire plaisir ! »


L’hologramme s’évapore – soudain remplacé par quatre formes, qui se projettent directement vers Reverse-Flash.
Quatre drones.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Images?q=tbn:ANd9GcS_5fXGk1vcAYuIayvOjfz2xTKYVLDZ-dUr6cLs8-vK56GHXqfmcOuHQ-OkGQPhK3_E1kI&usqp=CAU

Quatre drones qui se précipitent vers le super-vilain, et se préparent à tirer… même si leurs chances de réussite sont minimes, voire nulles.
Voire complètement nulles.

Cela ne vise cependant qu’à gagner du temps – quelques minutes, au moins. Quelques secondes.
Quelques instants, à peine.

Des instants suffisants pour permettre au véritable Ray Palmer d’arriver, à bord d’un de ses propres vaisseaux. L’Atomobile.
Surnom ridicule pour un appareil qui demeure à petite taille, et pénètre au cœur de l’installation de la Time Pool – pour rejoindre rapidement Eobard Thawne, en espérant l’attaque comme une mouche, avec une puissance bien supérieure !


Le Spectre Jaune d'Ivy Town Atommo10
Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Inscription : 26/04/2021
Messages : 53
DC : Per Degaton - Power Girl
Localisations : Le Monde
Secret Society
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Ven 30 Avr 2021 - 10:12

Surprise désagréable.

Les muscles d'Eobard se contractèrent lorsque résonna cette voix, assurément trop proche, hélas trop bien connue. Ray Palmer alias Atom. Justicier qui défiait les lois de la physiques pour très précisément ne rien en faire ou si peu que ça en devenait un gâchis assez remarquable. Désormais directeur d'une académie, héros soi-disant en retrait mais dont l'insolence et la décontraction ne révélaient rien de moins qu'une hypocrisie latente.

Homme marié. Pas de descendance connue.

Dispensable.

Il parlait beaucoup, mélangeant de puériles attaques qui fonctionnaient sur le trop vaniteux Thawne avec une assurance qui le rendait similaire à un adolescent goguenard. Reverse-flash était encore différent de celui qu'il avait été lorsqu'il tenta de voler cette technologie, ses raisons avaient évolué. Pourquoi voler ce qui était déjà si bien installé et dont il suffisait de refaire les réglages ?

Le masque d'Eobard bougea à peine pour regarder la silhouette apparaître à taille normale, si tant est qu'il existait encore une échelle de normalité pour cet homme, tout comme l'on pouvait s'interroger sur la notion de "marche" chez les speedsters.

- Tu diffères ton échec, répliqua-t-il aux premières sommations du justicier. Il est logique qu'entre deux lourdes conséquences, tu choisisses celle que tu penses pouvoir maîtriser.

Puis Plamer continua avec son assurance présomptueuse à se prétendre autre chose qu'un super-héros. Il lâcha la Constitution et la loi pour justifier son action au passage. Il n'y eut aucune réponse à formuler. Ses déclarations étaient si creuses pour son interlocuteur qu'il ne concevait pas de perdre du temps à leur donner de l'importance. A la place, Reverse Flash se tenait prêt à utiliser sa super-vitesse, laissant l'opportunité à son adversaire de frapper le premier. Il lui falait mesurer la force de frappe que ce spectre du passé comptait déployer pour l'arrêter. L'hologramme disparut. Logique. Manoeuvre tactique habile. Quatre drones prirent le relais. Distraction.

A super-vitesse Eobard activa un compteur de temps.

- Mon temps est précieux, lança-t-il au travers des modulateur de voix de sa tenue pendant une courte pause dans sa course. Une seconde, une vie.

Les drones se mirent à l'attaquer... mais trop lentement, comme l'était l'essentiel de ce monde. Les drones étaient réactifs et pour laisser le temps à Gidéon d'analyser les alentours, le speedster devait s'aménager des pauses dans sa course, esquivant finalement plus les attaques qu'il ne cherchait fondamentalement à les arrêter.

Leurs tirs touchaient les infrastructures et cela ne paraissait pas inquiéter le professeur Zoom. Jamais un scientifique comme Atom, malgré sa verve et sa décontraction n'aurait mis en danger les installations temporelles. C'eut été inconséquent.

La sous-estimation des moyens de détection présents fut une erreur qu'Eobard ne comptait pas reproduire. Ce ralentissement de planning exigeait de lui de l'improvisation et il n'aimait pas cela, tout comme il n'aimait fondamentalement pas les affrontements mais savait les préparer et les mener sans pitié. Ray Palmer devait assurément garder dans ses manches quelques atouts, la plus grande vigilance était de mise. Les drones deviendraient prochainement une gêne si cumulé avec d'autres obstacles.

- Programme prêt à l'usage, lui lança Gidéon.

Le speedster courut alors qu'une nouvelle salve ennemie tenait de l'atteindre.

- Réseau local protégé. Treizième tentative d'attaque.

Eobard s'impatientait. Ce qui n'aurait dû être qu'une simple infiltration tournait au ridicule.

Il se mit alors à courir autour de la pièce à super-vitesse. Si l'intelligence artificielle avait été capable de réagir et agir à la même vitesse que son propriétaire, elle aurait certainement indiqué l'aspect risqué d'une telle déferlante d'énergie. Risque calculé. les drones volants ne purent bientôt plus se stabiliser dans le déplacement d'air confiné que générait le super-criminel. Ils commencèrent à faire des pirouettes avant de s'écraser au sol, taper dans les murs ou se mettre en position de sécurité. Dès lors il n'eut plus qu'à les saisir à super-vitesse et les projeter sans viser contre des parois pour les réduire en miettes.

- Modulateur fréquentiel détecté. Projection de l'estimation.

Un bourdonnement empêcha Eobard d'admirer l'hologramme que son bras projetait. Atom revenait avec un nouveau gadget. Un gadget qui fit particulièrement mal au premier contact. Son véhicule était sans doute miniaturisé mais il gardait une densité particulièrement douloureuse. Le génie scientifique tomba au sol. Son amour-propre commençait à ne plus supporter ce petit jeu.

- Pour quelqu'un qui a tout à perdre, tu es bien téméraire, lança-t-il.

Moins une menace qu'une analyse. Palmer avait définitivement tout de l'insecte, surtout l'inconscience du danger. Restait à voir s'il tenait la distance...

Eobard courut alors hors de cette pièce maîtresse pour rejoindre une autre aile du bâtiment. A 223 mètres de la pièce principale, dont 30 marches et trois portes coupe-feu. Il lui fallait mesurer le temps de réaction du justicier et de son ridicule vaisseau. Il regarda Gidéon pour avoir les relevés barométriques et lança un nouveau compteur.

Il allait devoir faire vite et jouer avec ce justicier dont il ne pourrait pas se débarrasser aussi facilement qu'espéré. Il avait déjà perdu 240 secondes sur son planning, 240 âmes qui subiraient sa colère...

Au dehors, le vent se levait alors que plusieurs nuages monocellulaires commençaient à se rencontrer.

Plus que dix-huit minutes, soit 1080 secondes.
Ray Palmer
Super-Héros
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 3952
DC : Superman - Reverse-Flash.
Situation : Ray n'est plus un super-héros du quotidien, qui lutte contre le crime chaque jour. Il assume cependant une vocation d'aventurier, de super-scientifique... et même de super-héros, mais orienté sur la science et les mystères. Il retrouve ses super-pouvoirs, après avoir réutilisé la bio-ceinture. Habitué au "petit", il entend désormais lever toutes les interrogations sur les détails troublants du monde et de l'Histoire, notamment après avoir découvert des volumes de l'étonnant Guide Planetary. En parallèle, il dirige toujours la Justice Academy, renommée Titans Academy, qui forme des super-héros novices, et aide ceux qui le demandent.
Localisations : Ivy Town.
Inventaire : Vêtements souples de technicien scientifique. Veste bleue, avec nombreuses poches contenant des objets miniaturisés, qu'il peut agrandir selon les besoins. Bracelet au bras, donnant accès à des systèmes informatiques mais aussi à des portails du Microvers (pour voyager plus aisément sur Terre) et de la Time Pool (permettant de voyager dans le Temps).
Combinaison d'Atom, avec micro-ordinateur intégré et relié aux systèmes de la Titans Academy et des logiciels de Ray Palmer. Bio-ceinture intégrée, gadgets divers rapetissés pour qu'il les agrandisse via la technologie d'étoile naine blanche. Masque de protection, défenses et armes essentiellement non-mortelles.
Justice Academy
Team Atom
Le Spectre Jaune d'Ivy Town 386562Rien
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Ven 30 Avr 2021 - 13:26

« Hrm. »

Ray Palmer grimace, alors qu’il manœuvre l’Atomobile au cœur du complexe de la Time Pool.
Ça ne se passe pas bien.

Il pensait pouvoir suffisamment énerver Reverse-Flash avec son discours puis l’occuper avec les drones, pour arriver dans son dos et l’attaquer avec l’Atomobile.
Ça, ça a fonctionné.
Mais… ça n’a pas donné le résultat pleinement escompté.


« Bordel. »

Il voit, du coin de l’œil, les carcasses des drones alors que les relevés de l’Atomobile confirment ce qu’il pense – ce qu’il sait déjà.
Eobard Thawne est trop rapide.
Il est trop direct, trop puissant ; trop efficace, dans sa malveillance.

Il faut changer de plan, et agir autrement.
Vite.


« Activation du protocole d’urgence, maintenant ! »

Ray n’a rien des compétences de pilote de son vieil ami, Carter Hall – mais il sait se débrouiller.
Un peu.
Surtout dans un engin de sa conception.


« Allez, redresse ! »

Il grimace, parvient à remettre en avant son appareil… et lance directement une vitesse supplémentaire.
Il veut rejoindre Eobard Thawne.

Maintenant !


Le Spectre Jaune d'Ivy Town RecklessSecondaryGalah-max-1mb

« Fermeture de toutes les portes. Mise sous cloche électronique du complexe. Signal d’alerte au Microvers. Contacte Ryan Choi.
Allez ! »


L’Atomobile file au cœur du complexe à très grande vitesse, manquant souvent de s’écraser contre un mur ou une porte.
Il tient, pour le moment. Pourvu que ça dure.


« Et ça vient, ce protocole d’urgence ?! »

« Protocole d’urgence activé. Mode de visée automatique ? »

« Mais oui ! »

L’ordinateur de l’Atomobile transfère l’ordre au complexe de la Time Pool… et le protocole d’urgence s’enclenche.
Le système s’active.

Et arrive alors… l’Atom-Army.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town 1705131-atom1000000

L’Atom-Army, oui.

Quantité de micro-créatures, pas plus hautes qu’un pouce. Des centaines, des milliers de robots, basés sur l’apparence d’Atom et animés par une intelligence artificielle basique, ou la main de son constructeur.
Qui est occupé, là, et délègue, donc.


« Allumez-moi cet enfoiré, le temps que j’arrive ! »

L’Atom-Army s’exécute, alors.

La masse de créatures, qui ressemble à une nuée agressive, s’échappe des grilles d’aération et des murs – et fond littéralement sur Eobard Thawne.
Chacune armée de lasers aux mains.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Aysi

Reverse-Flash a peut-être lancé Gidéon pour ses propres projets… mais Ray Palmer et le complexe de la Time Pool ne comptent pas se laisser faire aussi facilement !

Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Inscription : 26/04/2021
Messages : 53
DC : Per Degaton - Power Girl
Localisations : Le Monde
Secret Society
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Mar 4 Mai 2021 - 8:38

Les dents d'Eobard ne se desserraient pas. Son retrait de la principale zone d'intérêt de la Time Pool conséquent d'une hausse de sa fréquence cardiaque et de son besoin de réévaluer la situation lui pesait. Désormais statique, ce qui était pour ajouter à son agacement, il attendait le retour de son adversaire. Pendant ce temps, il observait les galeries techniques qui courraient au plafond. Il se trouvait dans une zone sans grand intérêt autre qu'être assez éloignée pour représenter une diversion intéressante.

Il regarda son deuxième chronomètre tandis qu'un vrombissement se fit entendre. Une nuée de choses non identifiables à sa distance arrivèrent. Le professeur Zoom tiqua en émettait un claquement de bouche quasi inaudible. Drones miniaturisés ? Flottille venue du microvers ?

Des lumières rouges commencèrent à surgir de ces petits objets. Laser ou plasma ? Détail d'importance, les différences matières ne vibraient pas à la même fréquence. Et pour qu'ils puissent le traverser sans douleur, il fallait vibrer juste... Le speedster, incapable de pouvoir distinguer nettement ses adversaires ne savait pas d'avantage si Atom était dans cette masse. Gagner du temps...

980 secondes

Le professeur entra en vitesse plutôt moyenne - selon son référentiel personnel - afin d'esquiver les premiers tirs et observer leur réaction contre les obstacles qu'ils rencontraient mais ne sut identifier exactement la nature des projectiles. Rayon d'action trop localisés pour que le scientifique pût émettre la moindre théorie utilisable. Il slaloma donc pour tenter de s'approcher de ce fronton, mais sa densité rendait toute traversée impossible. Incapable de vibrer pour traverser à la fois les projectiles et les entités, il dut faire un détour.

Il stoppa son chronomètre. La mesure n'avait plus d'intérêt maintenant qu'il lui fallait changer de parcours. Son demi-tour manqua de le faire jurer. A l'autre bout du couloir, la même nuée l'attendait et des tirs, beaucoup trop proches, touchèrent sa tenue.

Douleur. Brûlure, dégagement de chaleur en zone. Propagation de l'énergie en surface sans pénétration. Conclusion : tir de plasma. La vitesse avait cependant atténué l'effet des premiers tirs. Sa déconcentration le fit a contrario quitter la néga-speedforce. Bousculé par le choc à haute vélocité, il plaqua un genoux au sol qui laissa une marque noire sur au moins dix centimètres. Bientôt de nouveaux tirs vinrent lui agresser le dos.

De rage, Eobard vibra et traversa le plancher pour tomber de toute sa hauteur dans la salle qui se trouvait sous lui. Son dos percuta une sorte de chaudière, il renversa un armoire et atterrit au sol.

Cela se paierait. Il l'ajoutait mentalement à la liste, juste derrière "Babard". Foutriquet. Son poing se ferma alors que son système nerveux transmettait de trop nombreux messages de souffrance.

900 secondes

Dehors, l'orage en formation soulevait des bourrasques. Les terrasses se vidaient lentement et la population, indolente, allait paisiblement se protéger de l'ondée prochaine. Les plaisanciers assuraient l'amarrage de leur navire et bâchaient tranquillement leur propriété nautique.

Un craquement accompagna le mouvement de tête que fit Eobard en se relevant. Contusions. Léger mal de tête. Brûlures superficielles. Ses capacités de régénération mettraient quelques minutes à faire leur office. Il n'allait pas attendre. Palmer avait l'avantage stratégique et tactique des lieux, lui avait la rage.

Ne restait qu'à être efficace. La Time Pool était un miracle physique de par la stabilité de sa fenêtre temporelle. Deux choix s'offraient donc à lui : la déstabiliser pour gagner quelques secondes précieuses ou...

Le bourdonnement. Un regard rapide vers les angles de la pièce et il découvrit un système de surveillance.

Pourquoi n'avait-il pas vérifié ce détail... L'émotion et l'improvisation lui faisaient commettre des erreurs.

Il partit en pleine vitesse en traversant un mur. Toutes les portes étaient verrouillées. Il prit un couloir à haute vitesse et courut au travers du dédale pour rejoindre une sortie et... Reverse-flash percuta une grille électromagnétique qui le propulsa en arrière par réaction à son incroyable vélocité. Coffrage magnétique... Il roula sur le sol jusqu'à se stabiliser dos contre le revêtement. Impossible de partir pour gagner une vitesse suffisante et revenir... Il allait donc devoir le faire à l'"ancienne". Il se releva en émettant un grognement de douleur.

Eobard, de plus en plus en rage, s'accroupit et posa ses dix doigts contre l'asphalte. Il prit une profonde inspiration en regardant le ciel. Puis, plantant son regard devant lui, il s'élança. La poussée initiale était primordiale pour les courses de ce genre, elle impulsait l'énergie de départ et laissait derrière elle une traînée que le courreur allait pouvoir réutiliser lors de votre prochain passage. Premier tour. Moins d'un centième de seconde. Il sentit les éclairs rouges de son départ se magnétiser et alimenter sa vitesse. Les coups qu'il avait reçu lui interdiraient de trop en faire mais il devrait pouvoir arriver à un premier "pallier". Deuxième tour... troisième. A chacun il allait de plus en plus vite et bientôt...

Une faille. Instable, mais suffisante. Il plongea dedans et en revint aussitôt après... avec un double de lui-même. Durée de la capacité à faire cohabiter cette double existence dans cet environnement : 340 secondes. Largement suffisant.

Les deux se regardèrent et foncèrent dans l'installation. L'un allait faire diversion pour l'Atom-Army, si douleureuse et efficace tandis que l'autre s'élança vers tous les boîtiers électriques qu'il trouvait. En faisant vibrer ses bras, il traversait les armoires et les éventrait méthodiquement, coupant l'électricité de façon méthodique dans le bâtiment. Il perdait hélas trop de temps à traverser la matière, portes ou murs. Il allait devoir tailler dans la vif et ne plus faire dans le détail.

800 secondes

- Gidéon, analyse les rayonnements électromagnétiques et trouves-moi les sources d'électricité à proximité, fit-il en arrachant un nouveau disjoncteur.

Son plan était limpide pour un génie comme Atom. Eobard n'avait pas les plans des lieux, il n'avait pas le câblage électrique et s'il voulait déstabiliser la Time pool il devait commencer par s'attaquer à toutes les sources d'énergie qu'il trouverait. De saut de puce en saut de puce, il démolirait ainsi les sources qu'il trouverait...

790 secondes

Inconnu hélas : où donc se trouvait Ray Palmer ? Gidéon était trop accaparée par ses calculs pour lui permettre de tracer le justicier et de cette réponse dépendrait certainement la réussite de son assaut.

La logique aurait dû lui faire conclure que le retrait et une infiltration future seraient largement préférables à un entêtement dans cette opération, mais Eobard avait un plan qu'il refusait de différer et une querelle personnelle à vider en cet instant.

Mais si dans 780 secondes il n'arrivait pas mettre ses projets à exécution, la retraite serait la seule option qui lui resterait...
Ray Palmer
Super-Héros
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 3952
DC : Superman - Reverse-Flash.
Situation : Ray n'est plus un super-héros du quotidien, qui lutte contre le crime chaque jour. Il assume cependant une vocation d'aventurier, de super-scientifique... et même de super-héros, mais orienté sur la science et les mystères. Il retrouve ses super-pouvoirs, après avoir réutilisé la bio-ceinture. Habitué au "petit", il entend désormais lever toutes les interrogations sur les détails troublants du monde et de l'Histoire, notamment après avoir découvert des volumes de l'étonnant Guide Planetary. En parallèle, il dirige toujours la Justice Academy, renommée Titans Academy, qui forme des super-héros novices, et aide ceux qui le demandent.
Localisations : Ivy Town.
Inventaire : Vêtements souples de technicien scientifique. Veste bleue, avec nombreuses poches contenant des objets miniaturisés, qu'il peut agrandir selon les besoins. Bracelet au bras, donnant accès à des systèmes informatiques mais aussi à des portails du Microvers (pour voyager plus aisément sur Terre) et de la Time Pool (permettant de voyager dans le Temps).
Combinaison d'Atom, avec micro-ordinateur intégré et relié aux systèmes de la Titans Academy et des logiciels de Ray Palmer. Bio-ceinture intégrée, gadgets divers rapetissés pour qu'il les agrandisse via la technologie d'étoile naine blanche. Masque de protection, défenses et armes essentiellement non-mortelles.
Justice Academy
Team Atom
Le Spectre Jaune d'Ivy Town 386562Rien
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Mar 4 Mai 2021 - 12:16

Eobard Thawne est un homme dangereux.
Notamment parce qu’il est intelligent.

Le voyageur du futur n’est pas uniquement un Speedster négatif, qui maîtrise sa super-vitesse et a une expérience terrible dans l’utilisation brutale de ses super-pouvoirs.
C’est un génie, ou presque.

C’est un homme éminemment intelligent, dont l’esprit est fin et analytique.
Quelle tristesse que tout cela soit dévoué à lui permettre de faire assouvir ses pires instincts – ses plus mauvaises pensées.
Quelle tristesse, surtout, que ces dernières soient si nombreuses.

Reverse-Flash enclenche une réplique aux actions de Ray Palmer – alors que la situation se complique, à l’extérieur.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Images?q=tbn:ANd9GcRJTqkEyaecKScITELNvu5XCULzcvsXJd3cBlxcoxfUsQoBsRhmws1OsoJqZDPNuc0QYf4&usqp=CAU

Une tempête couve.

Quelque chose se prépare. Quelque chose de sombre. Quelque chose de puissant.
Quelque chose de mauvais.

Les systèmes de sécurité d’Ivy Town s’activent – alors que Reverse-Flash continue de faire de même.
Il s’active.
Il lance des ordres à Gideon… et libère un double, pour attirer l’Atom-Army.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town G2N4a

La créature répond aux ordres de son maître, et agit dans la violence et la vitesse.
Rien ne peut différencier Eobard de cet autre lui-même.
Rien.

Hormis une intelligence artificielle forgée par l’un des brillants esprits de ce siècle – avec la technologie d’autres mondes, et d’autres temps.


« Détection de phénomènes divergents nés de Speed Force. Contre-mesure activée. »

Le double d’Eobard se débarrasse de la nuée… du moins, le pense-t-il.
Ces micro-créatures ne sont pas seulement nombreuses.

Elles sont légion, en fait.

Et, en soi, elles… se reproduisent.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Sk11

L’Atom-Army se multiplie, et retourne combattre le double d’Eobard. Qui, s’il détruit un ennemi, en découvre deux autres derrière.
L’hydre minuscule.

Une Atom-Army qui, en soi, tente surtout d’introduire un des siens dans le double – qui tente de rapetisser un agent, pour le faire pénétrer dans la structure atomique du double.
Pour l’envoyer au cœur des atomes.

Pour y causer des dégâts.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Nfdd

Et, si possible, anéantir entièrement la structure atomique et donc moléculaire du double.
Pas de pitié, a dit Ray Palmer.
Pas de pitié, applique l’Atom-Army.

Eobard Thawne en prendra sûrement conscience, même s’il tente surtout d’agir et de prendre la main sur les équipements qui l’entourent, dans cet autre niveau du complexe.
Une salle sobre, mais bien équipée.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Sci_fi_lab_by_jimmyjimjim_d4yyfvo-fullview.jpg?token=eyJ0eXAiOiJKV1QiLCJhbGciOiJIUzI1NiJ9.eyJzdWIiOiJ1cm46YXBwOjdlMGQxODg5ODIyNjQzNzNhNWYwZDQxNWVhMGQyNmUwIiwiaXNzIjoidXJuOmFwcDo3ZTBkMTg4OTgyMjY0MzczYTVmMGQ0MTVlYTBkMjZlMCIsIm9iaiI6W1t7ImhlaWdodCI6Ijw9NTA3IiwicGF0aCI6IlwvZlwvYzFjMTAwZDAtZmQ0My00YTRjLTg3NDAtYjY4ZmY0N2E4NmY5XC9kNHl5ZnZvLTliYWE4NDFkLWZlODctNDdkNC05ZTdiLTU4MjNkOWYxN2YwNy5qcGciLCJ3aWR0aCI6Ijw9OTAwIn1dXSwiYXVkIjpbInVybjpzZXJ2aWNlOmltYWdlLm9wZXJhdGlvbnMiXX0

Où Gideon peut commencer à détecter plusieurs commandes – plusieurs accès, pour accéder aux systèmes principaux du complexe.
La maîtrise est encore lointaine, mais la piste se rapproche.

Enfin… si Eobard a le temps de s’en occuper.


« Humf. »

S’il disposait d’une super-ouïe, Thawne pourrait en effet entendre un soupir, presque un grognement ; de douleur.
Mais prononcé si bas qu’il peut passer inaperçu, du moins si l’on ne cherche pas un bruit.

Ray Palmer n’a pu le retenir, en effet.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Sf2g

Car il grogne. Car il souffre.

Il est parvenu à retrouver Reverse-Flash, et vient de sortir de l’Atomobile ; à petite taille.
Ce que son corps ne supporte plus, maintenant qu’il a perdu ses super-pouvoirs.

Il utilise le rayonnement de rapetissement de l’Atomobile, et préfère ne pas utiliser de ceinture d’Atom pour le moment ; même s’il souffre.
Il ne veut pas replonger là-dedans.
Il ne veut pas regoûter au super-héroïsme… pas comme ça. Pas maintenant.

Ray prend donc sur lui, subit la douleur de cette taille imposée à son corps – et se place sur un rebord haut.
Il fixe Eobard. Il active son engin lourd, dont l’intelligence artificielle calcule les probabilités d’avancée des Speedsters.
Merci la paranoïa de Bruce, qui lui a donné cette idée.

Palmer grimace, tremble – mais trouve la bonne visée. Il la confirme. Il prend une inspiration silencieuse.
Et tire… sur Eobard, pour qu’il le sente passer !


Le Spectre Jaune d'Ivy Town Am6h
Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Inscription : 26/04/2021
Messages : 53
DC : Per Degaton - Power Girl
Localisations : Le Monde
Secret Society
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Jeu 6 Mai 2021 - 10:03

Le clone temporel d'Eobard ne fit pas long feu. De ses 340 secondes, il n'en utilisa au mieux que 138. Ce ne fut pas sans douleur. Au travers d'une très complexe intrication quantique, le "chrono-miroir" était connecté à Thawne qui ressentit, en certes atténuées, les nombreuses attaques qu'il subissait à des mètres de là. La désintégration de son illusion lui fit ressentir une profonde décharge qui lui arracha un gémissement désagréable. Mais l'heure n'était pas au ralentissement.

L'"authentique" Reverse-flash avait mis à profit ce laps de temps pour remonter jusqu'à une gigantesque salle qui aurait arraché un "Bingo" à quiconque avait l'enthousiasme et la joie de vivre suffisante. Le Professeur Zoom se contenta d'un sourire en coin sous son masque chauffé à la néga-speedforce. C'était parfait. Il pianota sur l'interface holographique de son bras gauche pour remettre en mémoire son programme de piratage. Il sentait qu'il était dans le saint des saints. Il en fit rapidement le tour, lança un scan avec Gidéon et lut avec avidité les relevés.

490 secondes

Dehors, la nuit s'invitait en pleine journée. Un nouvel éclair illumina l'imposante supercellulle de Cumulo Nimbus qui nappait d'une noirceur insondable le ciel d'Ivy Town. Elle n'aurait pas dépareillé avec celle du coeur d'Eobard. Dans quelques poignées de secondes, le professeur pourrait se satisfaire d'une première étape exécutée sans perfection mais avec un maximum d'efficacité.

- Console de répartition énergétique dans cette pièce, probabilité 79 pourcent, lui fit Gidéon .

Excellent.

Dommage que Palmer soit absent, pensa le génie.

Le bruit d'une détonation énergétique le fit instantanément rentrer dans la force véloce pour tenter d'esquiver le projectile. Les probabilités calculées par l'arme furent parfaitement exactes. Elle avait logiquement déduit qu'il avait 89 pourcent de chance de partir à droite à une vitesse de pointe de 100 mètres par seconde et s'était ajustée à la perfection pour toucher le point visé initialement par Atom.

La décharge énergétique frappa Eobard. Sa combinaison s'arracha au point de contact, sa chair se carbonisa et une hémorragie forma un arc de couleur rouge dans sa trajectoire. Il hurla de douleur en quittant sa super-vitesse, laquelle, combinée à l'impact du tir, le projeta par dessus les équipements électroniques et l'envoya dans une armoire qui se déforma.

Côté cassée, brûlure au dernier degré, multiples hémorragies internes. Poumons en difficulté, réflexe respiratoire temporairement bloqués par le choc. Douleur intense. Mal de tête. Désorientation. Vue trouble. Sifflements.

380 secondes

Lorsqu'il se releva, un fin filet écarlate coulait de son évacuation d'air, lui donnant un air abominable. Douleur musculaire à la jambe droite, les os étaient encore intacts. Il pourrait s'enfuir au besoin.

- Atom, exhala sa voix déformée par les épreuves. Le monde de demain ne peut se satisfaire de sa trajectoire...

A super-vitesse il changea d'endroit à la recherche de son adversaire minature.

- Les sociétés sont au bord de l'effrondrement...

Pas derrière les ordinateurs. Nouvel endroit.

- ... Ivy Town est la vitrine ostentatoire d'un mode de vie à l'agonie.

Pas sous les sièges.

- Tu es le reliquat superhéroïque d'un temps révolu.

Pas sur les machines...

- J'aurais ces installations tôt ou tard. La question est : combien de mort acceptera cette ville avant de me la céder ?

280 secondes

Le temps pressait. Atom devait s'être caché mais les consoles étaient à portée de main... Eobard abandonna donc ses recherches pour finalement se plonger sur une machine et télécharger le programme de piratage.

270 secondes.
Téléchargement à 10 pourcent...
Ray Palmer
Super-Héros
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 3952
DC : Superman - Reverse-Flash.
Situation : Ray n'est plus un super-héros du quotidien, qui lutte contre le crime chaque jour. Il assume cependant une vocation d'aventurier, de super-scientifique... et même de super-héros, mais orienté sur la science et les mystères. Il retrouve ses super-pouvoirs, après avoir réutilisé la bio-ceinture. Habitué au "petit", il entend désormais lever toutes les interrogations sur les détails troublants du monde et de l'Histoire, notamment après avoir découvert des volumes de l'étonnant Guide Planetary. En parallèle, il dirige toujours la Justice Academy, renommée Titans Academy, qui forme des super-héros novices, et aide ceux qui le demandent.
Localisations : Ivy Town.
Inventaire : Vêtements souples de technicien scientifique. Veste bleue, avec nombreuses poches contenant des objets miniaturisés, qu'il peut agrandir selon les besoins. Bracelet au bras, donnant accès à des systèmes informatiques mais aussi à des portails du Microvers (pour voyager plus aisément sur Terre) et de la Time Pool (permettant de voyager dans le Temps).
Combinaison d'Atom, avec micro-ordinateur intégré et relié aux systèmes de la Titans Academy et des logiciels de Ray Palmer. Bio-ceinture intégrée, gadgets divers rapetissés pour qu'il les agrandisse via la technologie d'étoile naine blanche. Masque de protection, défenses et armes essentiellement non-mortelles.
Justice Academy
Team Atom
Le Spectre Jaune d'Ivy Town 386562Rien
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Jeu 6 Mai 2021 - 11:17

« Hrm. »

Ray Palmer grogne – et souffre.
Beaucoup.

Il est satisfait de voir que le tir de son arme a pu toucher Eobard Thawne, et il s’est même laissé aller à un léger sourire.
Fugace.

Parce que la douleur a pris rapidement le relais.

Parce que, aussi, Reverse-Flash est encore debout – et se projette dans toute la pièce, pour le trouver ; pour le retrouver.
Pour l’anéantir.


« Humf. »

Eobard Thawne finit par renoncer, alors que le scientifique roule et se cache.
Il peine, vraiment.

Ses mains tremblent. Sa vue se brouille. Sa gorge est sèche. Sa respiration siffle.
Mais… il doit tenir.
Il va tenir.

L’adversaire se concentre sur un ordinateur, alors que la situation explose à l’extérieur – encore plus.
La tempête éclate.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Storm-in-the-city

Ivy Town commence à le sentir… sans savoir que le pire n’est pas arrivé.
Sans savoir, surtout, qu’elle n’est pas sans défense.


« Détection de menace météorologique anormale. Confirmation de la suppression de la menace identifiée par Raymond Palmer.
Redirection de l’Atom-Army.
Recherche de solution immédiate et pérenne. »


La voix froide de l’intelligence artificielle du complexe de la Time Pool se fait entendre, alors que les directives sont reçues et entendues.
L’Atom-Army se replie, se redéploie.

Les petites créatures filent vers la tempête – mais certaines se posent, pour réfléchir en commun.
Pour trouver ce qu’ils peuvent récupérer ici pour stopper la tempête.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town Tigu


« Ack. »

Plus loin, la souffrance devient trop forte pour Ray – trop intense.
Il doit agir.
Il doit… grandir.


« Sympa’… ta question. Mais j’en ai… une meilleure. »

Un son léger se fait entendre aux oreilles de Thawne, alors que son ennemi se rapproche.
En tremblant, toujours.


« Combien accepteras-tu… de côtes fêlées, avant de te barrer ?! »

La voix reprend son niveau normal – quand Ray Palmer retrouve sa taille normale, en coupant l’effet réducteur de l’Atomobile, encore à proximité.
En grandissant derrière Eobard, et en le frappant directement.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town 4sfz

Avec une lame d’énergie, issue du boîtier sur son poignet.

Une attaque dans le dos.
On a vu plus noble – mais Ray doit admettre qu’il vise ici l’efficacité, avant tout !

Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Ex-Reverse-Flash
Super-Vilains
Inscription : 26/04/2021
Messages : 53
DC : Per Degaton - Power Girl
Localisations : Le Monde
Secret Society
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Jeu 6 Mai 2021 - 14:34

260 secondes.
Téléchargement à 50 pourcent.

Des perles de sueurs recouvraient le corps meurtri du Professeur Zoom. Sa régénération lui permettait de supporter des chocs importants mais au prix d'énergie. Une énergie précieuse dans laquelle il avait jusqu'à présent beaucoup puisé. Beaucoup trop. Il ne s'était pas préparé, erreur d'arrogance, pour affronter une telle résistance.

Atom avait déployé une flotille de robots, utilisé son arsenal dans ce qu'il avait de plus violent.

Et devant cette console dans laquelle il chargeait son virus, Eobard ne bougeait pas ou presque pas pour récupérer le plus efficacement possible. Sa respiration était douloureuse, le goût de sang dans sa bouche se superposait à la douleur. Sa migraine paraissait lui hurler son inconséquence. Sa température était élevée et son corps lui intimait un repos complet qu'il lui refusait. Lorsqu'il entendit la voix synthétique des lieux, il leva une tête intéressée. Ainsi la formation météorologique était presque à son summum. Il regarda son chronomètre.

255 secondes
Téléchargement à 65 pourcent

Il était dans les temps et Atom devait s'être terré. L'arme qu'il avait employé devait assurément ne pas avoir une grande autonomie. Il se concentra sur les consoles alors qu'un léger voile noir passait devant ses yeux. Baisse de tension. Probable hypoglycémie couplée à une anémie légère. Il posa ses deux mains sur une console et respira en toussant légèrement.

Son état ne lui permit pas de connecter le son dont le volume augmentait pour passer du bourdonnement à une voix avec la présence de son adversaire. Il se retourne légèrement, mais trop tard... une demi seconde trop tard.

La lame à énergie pénètra sa peau. Un hurlement de douleur sortit en retour tandis que l'énergie lui carbonisait le corps et diffusait des décharges électriques dans ses organes. Des larmes qui ne pouvaient se voir au travers des vitres de son casque ruisselèrent instinctivement. Il porta ses mains sur la plaie alors que la question de son adversaire résonnait en lui.

Reverse-flash, sous la douleur, se laissa tomber contre les ordinateurs, laissant une large trace de sang sur leurs claviers et leurs moniteurs.

245 secondes.
Téléchargement interrompu.

Dehors, un puissant éclair qui aurait dû frapper le complexe fut dévié par les forces de l'Atom Army.

Les gémissements de douleurs filtrés par le vocalisateur de sa tenue n'étaient plus que des grognements rauques. La vue d'Eobard se troubla légèrement avant qu'il vibre pour traverser les équipements électroniques et gagner de la distance avec son adversaire. Il tomba de l'autre côté et s'élança avec difficulté dans la speedforce. Une nuée d'éclairs accompagna ses premiers mètres qu'il dut interrompre. Un flash blanc passa devant ses yeux. Problème de tension. Il agita ses bras dans un effort désespéré pour expédier son adversaire loin de lui avec des bourrasques de vent.

Une main toujours sur sa dernière blessure dont il tentait de résorber l'hémorragie, il ne pouvait s'autoriser à partir sans une dernière menace.

- 1360 secondes... 1360 personnes, souffla-t-il. Regardes bien la rubrique nécrologique de ta ville...

Il s'élança ensuite par sprints successifs, traversant avec difficulté les obstacles, laissant de son sang régulièrement dans ces couloirs qui paraissaient le narguer de leur invulnérabilité à la recherche de la sortie.

150 secondes.

L'orage battait son plein et une pluie diluvienne accompagnait une foudre déchaînée. Il fut fouetté par l'air chaud et l'eau glacée de cette tempête alors qu'il traversait un mur de l'enceinte. Il tomba à genoux dans cette démonstration de colère naturelle.

100 secondes.

Il s'approcha de la barrière électromagnétique qui coffrait l'installation et vibra encore pour la traverser.

Cette dernière muraille passée, il s'élança en puisant dans ses dernières forces pour rejoindre le toit d'un immeuble en périphérie. De là, il se laissa tomber et observa la tempête dont la puissance s'intensifiait.

10 secondes.

Il sentit son coeur battre dans ses plaies.

5 secondes.

Eobard fit glisser son masque en arrière pour profiter du spectacle de sa défaite, les dents serrées.

0 seconde.

Fait assez rare dans l'histoire de cette région, l'orage libéra trois coups de foudre localisés spécifiquement sur la Time Pool, déployant assez d'énergie pour soutenir un reparamétrage du flux temporel de façon définitive. Une source d'énergie dont ne disposait pas artificiellement le professeur Zoom et dont il aurait pu faire un usage dévastateur.

Mais cela n'arriverait pas aujourd'hui...

La faute à un minuscule super-héros...

La faute à une ville qui se reposait sur lui...

Une ville qui allait payer...

- Atom... murmura-t-il dans les hurlements du vents.

[HRP]
Merci à toi pour ce super sujet d'introduction de Reverse-Flash !
[/HRP]
Ray Palmer
Super-Héros
Ray Palmer
Super-Héros
Inscription : 21/11/2015
Messages : 3952
DC : Superman - Reverse-Flash.
Situation : Ray n'est plus un super-héros du quotidien, qui lutte contre le crime chaque jour. Il assume cependant une vocation d'aventurier, de super-scientifique... et même de super-héros, mais orienté sur la science et les mystères. Il retrouve ses super-pouvoirs, après avoir réutilisé la bio-ceinture. Habitué au "petit", il entend désormais lever toutes les interrogations sur les détails troublants du monde et de l'Histoire, notamment après avoir découvert des volumes de l'étonnant Guide Planetary. En parallèle, il dirige toujours la Justice Academy, renommée Titans Academy, qui forme des super-héros novices, et aide ceux qui le demandent.
Localisations : Ivy Town.
Inventaire : Vêtements souples de technicien scientifique. Veste bleue, avec nombreuses poches contenant des objets miniaturisés, qu'il peut agrandir selon les besoins. Bracelet au bras, donnant accès à des systèmes informatiques mais aussi à des portails du Microvers (pour voyager plus aisément sur Terre) et de la Time Pool (permettant de voyager dans le Temps).
Combinaison d'Atom, avec micro-ordinateur intégré et relié aux systèmes de la Titans Academy et des logiciels de Ray Palmer. Bio-ceinture intégrée, gadgets divers rapetissés pour qu'il les agrandisse via la technologie d'étoile naine blanche. Masque de protection, défenses et armes essentiellement non-mortelles.
Justice Academy
Team Atom
Le Spectre Jaune d'Ivy Town 386562Rien
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town Jeu 6 Mai 2021 - 15:35

« Humf. »

Un soupir lourd s’échappe des lèvres de Ray Palmer, alors qu’un souffle violent pénètre au cœur du complexe de la Time Pool.
Un vent – une véritable bourrasque, en fait.

Celle provoquée par le départ rapide et crispé de Reverse-Flash.


« Hrm. »

Il grogne, en se tenant difficilement contre le rebord d’un meuble – qui le sauve, en fait. Qui l’empêche de s’effondrer.
Parce que ses jambes n’arrivent plus à le tenir.

Parce que son corps n’a plus de force, plus d’énergie.


« Bor… del… »

L’impact de la miniaturisation est douloureux – très douloureux. Lui qui a été si longtemps habitué à changer la masse, à rapetisser voire même grandir, cela sonne presque cocasse de le voir souffrir autant.
Il en rigolerait, en fait, si ce n’est pas aussi désagréable.


« Bon… sang. »

Il tremble, et redresse la tête alors que les paroles d’Eobard Thawne résonnent à ses oreilles.
1360 secondes.
1360… victimes potentielles.


« Pff. »

La tempête s’évacue, lentement. Les dégâts sont nombreux, et resteront longtemps – s’il les laisse faire. S’il ne fait rien.
Cela n’arrivera pas.

L’intelligence artificielle du complexe de la Time Pool se lance déjà pour rediriger ce qui reste de l’Atom-Army pour gérer les dommages.
Ce sera déjà ça.

Même si… même si…


« Bordel… pourquoi ça a mal tourné ? »

Il sait pourquoi – mais Ray a besoin de le dire, en se cachant le visage pour espérer souffler un moment.

Le Spectre Jaune d'Ivy Town 264893-175925-hank-pym

Eobard Thawne.

Eobard Thawne est la raison pour laquelle tout ça a si mal tourné – encore une fois.
Une grimace passe sur son visage.

C’en est assez. C’en est trop.
Les dégâts ici. Les meurtres précédents. Les crimes, si nombreux, dans le Passé et le Futur.
Les menaces, maintenant.

C’en est assez. Ray Palmer en a assez.

Eobard Thawne se prend pour un génie immortel, dont l’intellect dépasse autrui et justifie une domination générale ?
Imbécile.

Le gant est jeté. Le défi est relevé.
Ray répond présent.
Et il entend bien sortir victorieux de ce duel de super-scientifiques… voire de savants fous.


(HJ/ Ca m’a beaucoup plu, merci à toi ! Very Happy /HJ)
Contenu sponsorisé
Re: Le Spectre Jaune d'Ivy Town

Le Spectre Jaune d'Ivy Town
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ivy Town :: Time Pool-
Sauter vers: