[SVM II : Hommage] CATACLYSME [Libre]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Inscription : 10/12/2012
Messages : 412
MessagePosté le: Mar 1 Déc - 0:07
HRP : Il s'agit de mon avant dernier post. Mon dernier post conclusif sera écrit à 17h demain.


CATACLYSME


Le silence qui suivit la défaite des Paradémons n'échappa pas à T.O Morrow faisant face à la porte, prêt à faire feu. Il n'était pas stupide et savait que la fenêtre était tout autant une ouverture potentielle, mais il n'était qu'humain et ne pouvait concentré son attention partout. D'autant que Red Elemento commençait à être en difficulté. Malgré le fait qu'il augmentait sans cesse sa température, à l'extérieure des héroïnes s'acharnaient à la faire redescendre et le métal qui l'enrobait empêchait tout contrôle de ce vent froid. Les moniteurs ç ses cotés commençaient à s'affoler et il devait porter un instant son attention pour donner un nouvel ordre à sa précieuse création. C'est ce qu'il fit au moment même où la vitre se brisa et laissa tomber une grenade flash. Le scientifique canarda le plafond de son arme laser avant d'être pris dans un bang retentissant qui lui fit perdre l'usage de ses sens. Il tomba à la renverse de sa chaise, à la merci des héros, tandis que Red Elemento restait bloqué sur son dernier ordre, celui de chauffer son corps jusqu'à ce qu'il soit à cours d'énergie, ce qui n'était cependant pas pour tout de suite, même si cela mis un terme au climat déchainé et à l'éruption volcanique.


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Le Cyborg Superman avait commencé à imprimer une force suffisante pour donner du mouvement au satellite terrestre, mais il fut stoppé par l'attaque rapide du Red Lantern au sommet de sa haine. Celui-ci se déchaina contre le corps de métal indestructible de Hank Henshaw qui répliquait, mais pas avec autant de fougue qu'auparavant, ayant investi énormément d'énergie à pousser la Lune.

Il fut alors malmené par la rage d'Atrocitus tout au long de leur course de retour sur Terre, mais cela lui importait peu, il avait réussi à faire autant de dégât qu'il le pouvait. Des dégâts qui furent rapidement pris en charge par les Green Lanterns appelés à la rescousse, même si cet évènement ne laisserait pas la planète intacte.

Il s'écrasa violemment contre un bâtiment non loin du Dr Polaris, le building s’effondra sur lui même et sur le Cyborg dans un nuage de cendres et de poussières.
Sous les décombres, plus rien ne bougea, mais le vœux de Hank était loin d'être exaucé, il était toujours bel et bien vivant, mais lassé par cette bataille...


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Le Trône et le Dr Polaris avait fort à faire, les attaques se multipliaient avec l'arrivée de superman qui le frappait avec la puissance d'une bombe contre le champ de force de protection. Ça ne perçait pas, mais les vibrations provoquées étaient énormes autant à l'extérieure de celui-ci, brisant le peu de vitrage alentour qui tenait encore debout, qu'a l'intérieur. Si le Nth metal poussé à son maximum n'avait pas un effet curatif immédiat, les organes internes du Dr ne tiendraient pas un seul choc.

Finalement Superman se stoppa sur le conseil de STRIPE et entreprit d'attaquer au laser. En effet, le jeune héros en armure avait remarqué que depuis le début de ce combat seul les Red Lanterns avaient su mettre le Trône en difficulté par des attaques uniquement luminescente.
La lumière chaude traversa la protection et chauffa aussitôt le Nth metal, cela fut accompagné par le rayon froid de Docteur Freeze. Toutefois l'alliage thanagarien était capable d'absorber les plus grands froids, comme les plus grandes chaleurs. Mais il ne pouvait être mobilisé à tous ces usages en même temps. Soignant le docteur meurtris, absorbant la chaleur de Superman, le froid de Freeze, mais aussi la radioactivité du Dr Phophorus, contrôlant la gravité pour maintenir le trône en lévitation et toujours poussé à moduler le magnétisme terrestre par l'unique suggestion présente à l'esprit du Dr Polaris... le métal n'en pouvait plus... et il finit par céder.

Sans prévenir, le Trône s'écrasa lourdement au sol, le champ de force disparu et le Dr toujours en armure fut éjecté comme un pantin désarticulé, s'aplatissant au sol sans un tressaillement. Son cœur s'était stoppé net...

Autour de lui, les corps robotiques encore présents même après les assauts, animés par la toute puissante conscience de Bedlam se stoppèrent également comme s'ils n'avaient plus aucun jus. Nombreux tombèrent alors immédiatement sous les tirs des Red Lanterns furieux et profitant de ce moment de pause.
L'un deux qui n'était autre que Hal Jordan fraichement arrivé qui s'en pris à son tour aux combattants de la Terre.

Et c'est alors que l'aube pointa depuis le continent, derrière les pelotons de soldats embrigadé par Terra qui secouraient comme ils pouvaient les survivants restants.
L'aube état tel que l'avait annoncé Bedlam à Kalibak, pourtant toute menace semblait être arrêtée, même les nuées de Paradémons avaient disparus.

Les premières lumières révélèrent un paysage apocalyptique, une ville ravagée...



TAUX DE DESTRUCTION : 20%
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 211
DC : Godspeed
Localisations : Métropolis Slums


MessagePosté le: Mar 1 Déc - 1:07
Sandman savait ce qu'il devait faire, et la jeune héroïne qui répondait au nom de Batgirl, il continuait à foncer, détruisant plusieurs pans de murs et écrasant aussi plusieurs Parademons. Le bruit de leur os craquait sous la force de la charge de Sandy. Alors que la jeune femme faisait feu avec l'arme apokolyptienne sur son dos, Sandy continuait à hurler sa rage, alors que plusieurs Parademons tentaient désespérément de faire feu sur lui.

Il avait d'abord sauté de l'immeuble, alors que Batgirl avait activé une espèce de gadgets qui avait attiré diverses nuées de chauve-souris, et avait crée un espèce de brouillard, permettant à nos deux héros de s'évader sans trop d'accrochages.

Atterrissant dans un grand fracas, Sandy regarda tout de même si la jeune femme se trouvait toujours accroché sur son dos, et commença à suivre ses directives. Cette dernière cherchait la localisation de TO Morrow, et sembla trouver la localisation de ce dernier. Un bunker non loin, où le scientifique, bien à l'abri, semblait prendre bien de plaisir à voir sa dernière création détruire la ville des Lantern. Sandman continua à foncer, avec l'héroïne sur son dos, comme un cavalier et sa monture improvisée.


- HORS DE MON CHEMIN !

Sandman enfonça alors un mur, et envoya valser plusieurs Parademons, alors que Batgirl semblait être en communication avec Batman, son mentor. Ce dernier avait l'air de l'exhorter à ne pas agir, mais il n'avait plus le temps pour ces futilités. Il devait agir, maintenant, ou jamais. S'ils ne faisaient rien, la ville allait mourir. La destruction avait englobé une partie de la ville, mais cette dernière restait limitée comparé aux moyens déployés, et cela, Sandman le savait. Mais il fallait faire encore mieux, et trouver un moyen de la stopper de manière claire et précise.

Suivant les indications de la justicière, Sandman et Batgirl finirent par arriver près d'un grand bâtiment, une sorte de bunker fortifié, protégé par bons nombres de guerriers Apokolyptiens. Il fallait tailler le passage, alors que cette dernière était en communication avec Batman. Sandy allongea alors ses bras et frappa les deux gardes devant lui, et il les balaya par la suite, projetant le sable alentour sur ces ennemis, ce qui les aveugla temporairement.

Avant même qu'ils puissent réagir, Sandy effectua un saut et atterrit au milieu du groupe de Parademons, ultime défense entre TO Morrow et nos héros. Il les balaya encore et encore, créant des minis vents de sable, aveuglant ses adversaires, ou endommageant leurs ailes mécaniques, ce qui les firent s'écraser. Il finit par envoyer dans l'inconscience le dernier guerrier, et puis, il se retourna vers la guerrière, qui lui annonça le plan.


"J'ai une idée... Sandman, reste ici et lorsque je te le dirait, tu entre là dedans comme une tempête et tu arrête T.O Morrow, ça marche ? On se retrouve à l'intérieur."


Sandy acquiesça, alors qu'il se rendait compte qu'il prenait peu à peu le contrôle de son corps. La bête semblait être satisfaite, et il put à nouveau maîtriser ses transformations. Mais pour l'instant, il devait rester un colosse, du moins, encore quelques temps. Il attendit quelque instant, alors que la jeune femme fit plusieurs acrobaties en l'air, et finit par disparaître sur le toit de la structure. Il finit par entendre, quelques instants après :

"SANDMAN, MAINTENANT !"

Sandy fonça alors contre la porte principale du bunker, qui se plia en deux au moment du premier impact. Sandy, quelque peu sonné par cette première tentative, reprit de l'élan et fonça contre la porte, passant littéralement au travers cette fois-ci. Il vit alors au loin le scientifique, alors étendu au sol. Sandy ne perdit pas un seul instant, et lui rentra dedans, l'empêchant ainsi de se relever, et fit voler au loin son arme. Il l'attrapa alors au col, et le souleva du sol. Il le regarda, alors que la terreur se dessinait sur le visage du criminel. Sandy pu alors aligner quelques mots :


- Tu vas pouvoir me dire .... tout ce que je souhaite.


Il porte sa main libre vers son corps, et l'enfonça à l'intérieur, pour récupérer une des grenades à gaz qu'il avait stocké dans son corps lors de sa transformation, ainsi que son matériel. Il sortir une grenade de "vérité", et la plaça à côté de TO Morrow, et libéra le précieux gaz à côté. Le scientifique ne pourrait résister à ce gaz, et se transformerait en pantin dans quelques secondes. Sandy posa alors une question simple, alors qu'il lui le reposa violemment sur son fauteuil.

- Dit moi le code pour éteindre Red Elemento. Et si il y a une authentification vocale, parle.


La jeune héroïne allait sûrement prendre place sur l'ordinateur pour éteindre le robot. Sandy en profita pour soulever à nouveau le scientifique, avant de lui hurler dessus :


- LE CODE POUR ETEINDRE CETTE CHOSE ! TOUT DE SUITE !


Tout en lui hurlant dessus, Sandman écrasa une autre grenade, celle remplie du gaz de terreur. TO Morrow allait voir le colosse de sable prendre la forme de sa pire phobie ...


"Suckas Needs Bodyguards."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 3:52
Un « pat pat » de Superman, la cape de Power Girl pour la couvrir… Que pouvait-on demander de plus? Atlee se calma presque immédiatement avec une expression béate sur le visage. Le robot était en voie d’être neutralisé. Il y avait encore des gens à aider. Et… Elle était une super héroïne donc elle pouvait le faire! Elle ne commandait pas aux soldats qu’elle avait amenés avec elle, oh non, elle n’avait aucune expérience dans le commandement des troupes. Elle avait bien compris que la ville était évacuée ou en train d’être évacuée et elle décida de se mettre à la recherche de survivants, tenter de mitiger les dégâts (les incendies par exemple) bref… Se rendre le plus utile possible. Neutraliser la menace immédiate était important mais en même temps, perdre de vue tout ce qu’il y avait autour pouvait avoir des conséquences catastrophiques.

Par exemple, elle entendait des bruits de combat. Quelqu’un qui se battait. Elle décida d’aller prêter main forte et elle découvrit… Plusieurs fois la même personne, ce personnage étrange de la campagne présidentielle, aux prises avec un autre « clone » blond… Mais de sexe féminin. Dans une tenue du SWAT. GCPD, pouvait-elle lire. Peut-être que ce n’était pas un « clone » parce qu’elle semblait plus occupée à matraquer les personnages identiques tout en beuglant (et c’était le terme consacré) des ordres dans son casque. Apparemment, elle était en train de faire évacuer les derniers civils du secteur avec d’autres forces de police et cette « commissaire Sawyer » avait l’air de se moquer éperdument de se mettre au cœur du danger. Stupéfaite par ce curieux spectacle, elle resta pendant plusieurs secondes sans bouger. Ce n’était pas une femme, c’était une furie!

Un des drôle de bonshommes blonds se jeta sur elle en disant « Je suis le futur président, tu travailles pour moi! » et il se prit un coup de bouclier anti-émeute avec une telle force qu’il fit trois tours sur lui-même avant de s’effondrer. Un autre cria quelque chose de tout aussi grotesque « Les femmes à la cuisine! Les femmes à la cuisine! » Et elle lui mit un coup de matraque en plein visage avec suffisamment de force pour lui faire voir la galaxie d’Andromède au complet. Pas une seule fois elle ne se servit d’une arme létale. Il y avait beaucoup à admirer en tout cas. Devait-elle s’approcher pour lui prêter main forte? À voir la pile de clones assommés ou amochés à ses pieds, probablement pas. Elle s’approcha néanmoins pour voir si elle pouvait aider avec l’évacuation des retardataires. Quand elle l’aperçu, elle ouvrit des yeux ronds avant de la dévisager.


« Dis donc, je sais que c’est l’apocalypse et tout ça mais est-ce que c’est vraiment une raison pour se promener à poil? Allez, suis-moi, je te ramène au point d’évacuation. On est en train de sortir les derniers civils. Ce qui m’emmerde c’est qu’il y en a coincés dans le métro et à moins de trouver des explosifs, on ne sera jamais capable de les sortir de là. Et gare à tes fesses il se passe des trucs pas nets ici… »

Terra essaya d’expliquer qui elle était à la policière qui se contenta de soupirer en l’attrapant par le bras et en la trainant presque de force, l’éloignant de Power Girl. Elle en resta surprise quand elle se retrouva en vol sur une roche avec la nudiste à la cape comme conductrice. Pendant le cours trajet vers la bouche de métro bloqué, les deux femmes firent plus amples connaissance. Commissaire Margaret Ellen Sawyer (mais tu m’appelles Maggie ou je t’explose la tronche), commissaire du GCPD, en visite à Coast City pour rendre visite à un ancien collègue. Terra apprit que ledit collègue était policier dans cette ville et qu’ils avaient à deux organisé cette mission quasiment suicide de retourner dans la ville pour les survivants oubliés derrière. C’était une civile vraiment très courageuse en tout cas! Il y avait beaucoup à apprécier chez une telle personne.

Une fois arrivée sur place, Terra pu voir une demi-douzaine de policiers en tenue du SWAT s’acharner sur d’énormes débris. Terra leur demanda gentiment de s’écarter et utilisant ses pouvoirs, elle fit bouger les décombres pour permettre aux citoyens de sortir sans trop de mal. Ils furent immédiatement pris en charge par les policiers et les quelques secouristes assez braves pour les avoir accompagnés. On lui donna une radio, au cas où elle trouve d’autres survivants pour pouvoir les diriger vers un lieu sûr. L’armée avait décrété l’évacuation générale et il fallait faire vite avant que d’éventuels bombardements ne commencent. Après avoir salué la commissaire Sawyer, Terra décida descendre dans le dédale de tunnels de métro pour trouver d’autres survivants. Avec toute cette agitation, plusieurs sections s’étaient effondrées et La Stratanne commença à s’inquiéter.

Selon le plan de la ville qu’elle a pu voir, il y a une plateforme de forage DANS la ville. C’est là que le danger, inévitablement, sera le plus grand. Direction la plateforme et à toute vitesse qui plus est. Elle n’avait pas trop le temps de dire aux autres ce qu’elle allait faire. S’il y avait accumulation puis explosion de ce qui était extrait, c’est toute la ville qui était en danger! On n’aurait même pas besoin des méchants pour faire le travail. La question à se poser : comment allait-elle faire, au juste? Elle n’était pas employée par une firme faisant dans ce type de production. Elle était super héroïne, pas spécialiste en extraction du gaz de schiste ou autre! Pire, du pétrole! En plein cœur d’une ville! Les gens de la surface n'avaient-ils aucun sens commun, aucune logique? En quoi cette initiative était-elle sécuritaire? Le mystère restait entier pour elle. Enfin… Au travail!


Spoiler:
 


Elle se posa sur la plateforme et remarqua immédiatement quelque chose d'anormal.Des cadavres. Les corps des ouvriers, des travailleurs. Pourtant, selon toute vraisemblance, l'installation était intacte… Alors comment étaient-ils morts? L'absence de sang ou de trace de lutte laissait à penser qu'ils avaient tous été pris par surprise. Il fallait mener l'enquête parce que si c'était encore un plan de méchants, il fallait intervenir. Décidant d'entrer malgré tout, elle commença à se diriger vers le cœur des installation, lentement, prudemment. Hors de question de se faire prendre par surprise par un ennemi en embuscade. Le seul bruit ambiant était celui de la machinerie. Pas un cri, pas une bribe de discussion… Rien de rien. Elle décida de continuer. Elle devait en avoir le cœur net. Peut-être qu'en réalité il n'y avait pas de danger et qu'elle perdait son temps mais…

AH! Encore des cadavres! Cela voulait dire que l'ennemi n'était pas loin et qu'il était peut-être encore sur les lieux. Non. Probablement. Non. Sûrement. Une super héroïne sent ces choses là. L'ennemi désirait quelques chose dans ces installations et le but c'était encore de trouver quoi. Règle élémentaire quand on combat le mal : si l'Ennemi le veut, soit c'est précieux, soit c'est dangereux et plus souvent qu'autrement, les deux. Elle avait l'impression que ce n'était pas le baril de pétrole brut qui intéressait ces mystérieux assaillants. Elle n'avait vu aucun véhicule pour faire le transport de quantité importantes de marchandises… Les installations étaient essentiellement automatisées, capables d'opérer avec une toute petite équipe. Était-ce cette technologie qui les intéressait? Tout aussi improbable que sa première théorie, non ce n'était pas ça. Quoi, alors?

Finalement elle arriva dans la salle de contrôle pour y découvrir une unique personne. Une femme. Et quelle femme! Si elle pensait que Power Girl était grande… Cette inconnue était bâtie comme un char d'assaut et faisait passer pour chétive sa meilleure amie au monde pourtant fort gâtée par la nature. Plus étrange encore, c'était la tenue de combat de l'autre. Elle ne ressemblait à aucune forme de protection qu'elle connaissait ou qu'elle avait vu. L'inconnue la regardait d'un  air parfaitement inexpressif, comme si au fond la venue d'une femme (qui avait pour tout vêtement une cape, rappelons le) était parfaitement normal. Ce qui n'était pas le cas, bien sûr. Mais quand même. Mesure défensive : ériger un mur de roche et avertir la gentille policière blonde du danger pour qu'elle puisse à son tour avertir un autre super héros. Ou une super héroïne.

Égalité homme femme quoi. Elle eut à peine le temps de lancer ce cri d'alarme quand le mur explosa. En fait, l'inconnue était passée au travers de l'obstacle comme s'il n'existait pas. C'était nouveau ça. Elle n'eut même pas le temps de réagir, de se défendre qu'elle se faisait soulever de terre par une force prodigieuse puis lancer avec force contre le mur le plus proche. Une paroi de métal qui fit un bel imprimé de son corps sous l'impact. Autant clarifier les choses : la négociation ne faisait pas partie des attributs du bulldozer avec une tête humaine. À demi consciente, elle réalisa quelque chose : l’intérieur du centre névralgique de la plateforme de forage était rempli d’explosif. Elle n’en reconnaissait pas le type mais il était très certain que quand cela exploserait, avec les ramifications des conduites et tout, Coast City dans sa globalité serait affectée. La belle affaire.

Il fallait faire quelque chose et vite. Elle entendit vaguement l’inconnue s’exprimer dans une langue qu’elle ne connaissait pas et l’hologramme d’une femme (encore une blonde) fut visible. Les détails étaient flous à cause du fait qu’elle était sérieusement sonnée mais il ne faisait aucun doute que la blonde était la patronne du tank sur pattes. Pas besoin d’être polyglotte pour comprendre que pour l’inconnue, c’était limite une mission suicide. L’autre arma les explosifs et Atlee décida de jouer son ultime carte : un petit séisme qui détruisit les canalisations serpentant vers et sous Coast City. L’explosion serait considérablement plus forte mais concentrée en un seul point. La femme de l’hologramme sembla comprendre ce qu’elle avait fait et elle demanda : pourquoi. Juste avant de perdre connaissance, peu avant que le compteur arrive à zéro, Atlee répondit ceci : « Je me sacrifies pour qu’elle puisse vivre. Parce que je l’aime. J’aime… »

Elle ne terminerait jamais cette phrase. Quelques instants plus tard, la plateforme de forage explosa, dévastant tout, absolument tout, dans un rayon de plusieurs dizaines de mètres. Mais comme Atlee l’avait prévu, le gros de la ville fut épargné. Les premiers sur les lieux furent Maggie Sawyer, ses hommes et une nouvelle venue, Cameron Chase du DEO (ENCORE une blonde). De Terra ils ne trouvèrent aucune trace. En revanche, l’Agent Chase ramena à Power Girl un lambeau de sa cape, partiellement carbonisé et fumant. Et ces quelques mots. « Désolée. Nous n’avons rien trouvé d’autre. » Ce qui n’était pas faute d’avoir essayé. La zone était un véritable brasier et aucun détecteur n’était en mesure de donner quelque mesure utile ou précise. C’était même carrément un miracle d’avoir trouvé un fragment de cape. Dans tout ce bordel. Dans cet enfer.

Après quoi, Chase, Sawyer et le reste des humains combattants durent évacuer rapidement parce que l’armée n’attendrait pas éternellement pour finir le travail. En revanche, un observateur invisible avait assisté à l’échange en cet endroit. En plusieurs points de Coast City, un tas d’autres spectateurs invisibles retransmettaient en temps réel tout ce qui se passait. Visiblement, quelqu’un avait porté un grand intérêt à ce qui se passait à Coast City. Quelqu’un qui avait tenu à mettre sa petite touche de chaos. Quelqu’un qui avait assisté aux derniers moments avant que la plateforme n’explose. Quelqu’un qui était en train de faire télécharger des dizaines de téraoctets de données sur les événements de Coast City. Et cette personne se cala confortablement contre son trône avant de répéter sa devise. « Kaan, Kokari, Kogoru, Habas, Harraku, Hanakuum… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 10:39

"nuclear"
FEAT people


Polaris lâcha finalement, hum, ce trône de métal l'avait rendu sacrément coriace mais rien qu'une alliance de supers, héros ou vilains, ne pouvaient surmonter. Il semblerait bien que le grand robot du coin aussi s'était fait stoppé net, avoir ce grand cocon de fer dans les parages allait rendre la réparation difficile, vu le danger que ça se réactive à tout moment, mais ça faisait une statue qui déchirait sa race.

Puis, le soleil se leva. Phosphorus n'avait jamais vraiment fait attention à la nuit durant la bataille, même si ça lui permettait de mieux distinguer une sorte de bataille qu'il y'avait, vu les explosions et la forte lumière verte qui s'en était dégagée, enfin, les batailles astrales, tant que Coast City ne se prenait pas la lune, n'était pas vraiment de son ressort, après tout, il pouvait pas voler et n'était probablement pas apte à affronter ceux en haut, pour l'instant.

Enfin, la ville était.... hé bien, abandonnée, déserte, choquée. Un peu plus d'un quart était en ruine après tout. L'on pourrait dire qu'une tel invasion, avec des séismes, des météores, les pôles qui changent et des joutes lunaires aurait du faire plus mais le nombre de corps, paradémons, civils, militaires ou androïdes (ou les bouts de corps, heu) confirmaient que l'envahisseur avait réussi à choquer la planète, déjà, bien des hélicoptères de journaliste étaient sur les lieux et des médias se disputaient le droit de reporter devant la statue de Red Elemento ou les nombreuses ruines, gênant les militaires.

Il regarda ensuite un autre building : quelqu'un s'y était écrasé à une vitesse incroyable avec un autre, il avait mieux à faire quand c'était arrivé mais il se demandait si c'était un allié qui venait de lancer son ennemi sur un building ou l'inverse, s'ils étaient morts, inconscients ou toujours en train de se battre... bah, ce genre de pensées. Un autre flash vert eut lieu et Hal Jordan apparut, manipulant un anneau vert... et rouge.

Merde.

Même pas fatigué, Phosphorus créa un puissant bouclier radioactif, le laser était suffisamment puissant pour le faire reculer mais il avait évité des dégâts potentiellement importants. Enfin, les militaires locaux avaient déjà leurs flingues pointés sur le nouvel envahisseur, et ces espèces d'atrocités avec des moumoutes aussi se concentraient sur Hal, même si militaires et Phosphorus, dans un geste commun, s'empressèrent de les canarder.

Humpf. Le héros de Coast City se révèle quand tout est fini.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 12:26
Les événements c'étaient déroulés à un rythme fou. Le duo de l'Injustice demeurant un bref moment à l'écart. Puis soudainement, Parasite ne fût plus capable de résister. Se tournant vers sa compagne, il lui lança quelques mots à peine audible, car il fonçait en direction des hangars et de docteur Polaris. En fait, il fonçait en direction de Superman. L'attente ayant usé du peu de patience dont il avait encore.

-on se rejoint au QG de l'Injustice.

Le colosse boosté à l'énergie Quantum arriva au moment même où Polaris était terrasé par ses adversaires. Le trône s'écrasant presque à ses pieds. Le Nnth métal, il pouvait le sentir, une source d'énergie qui le dévia du Kryptonnien. Encore une fois, il allait devoir abandonner sa cible principale. Encore une fois Clark Kent aurait la vie sauve. Le destin avait choisi autrement aujourd'hui pour Rudy Jones. Le parasite savait pertinemment que plusieurs convoiterait le morceau de trône, mais très peu possédait sa force et sa rapidité en ce moment. Parlons d'opportunisme.

Soulèvent l'énorme pièce de métal rare, il observa un instant autour de lui. Non personne d'autre que l'injustice League mettrai leur main sur l'objet. Utilisant de la vitesse du Major Force, il effectua ce qu'il considéra comme un remplit stratégique. Disons plutôt le vol de la journée, au nez et à la barbe des héros, mais surtout des vilains qui avait tant convoité l'objet. De toute façon, qui aurait pu réellement le mettre à mal en ce moment. Le trône serait bientôt en sûreté dans leur QG. Une petite surprise pour Maxwell.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 17:53
Le choc se fit entre les différent rayons prenant pour cible le trône de Polaris, même Freeze nous avait rejoins, j'ignore si ses intentions sont juste ou non, mais pour l'heure je ne crache absolument pas sur l'aide car le métal dont semble composer ce trône est particulièrement résistant et peut être que le choc de température le fera céder la ou le reste a échoué.
Sous mes yeux je peux voir les constantes de S.T.R.I.P.E.  diminuer a vu d’œil, tirer ce rayons sera donc clairement son chant du cygne sur cette bataille, mais je m'en doutais, le Star-Rocket Racer est en chemin donc je vais pouvoir récupérer la carcasse de mon ami et être partie pour une nouvelle séance de réparation, ben j'ais pas fini d'avoir les mains pleine de graisse et de revoir la lumière du jour.
Je pensais sincère que avec cela, Polaris vaincu et la retraite des robot/être qui le défendait les choses serait plus calme ici, mais ce fut un grossière erreur de ma part.
raprocheraproche
Dans un toit voisin s’écrasa une lumière rouge, je m'attendais a voir un Red Lanterne après tout ils nous ont prêter main forte durant la bataille, mais je fut surpris de voir partir du cratère des rayons de deux couleur, vert et rouge et soudain hors de la fume le visage du Green Lanterne de Coast City crachant une espèce de bile rouge ressemblant a de la lave ou a du sang.

Voyant que les tirs se rapproche de plus en plus de ma position actuelle, j'ouvre le torse de S.T.R.I.P.E. en débloquant les verrous et en poussant a l'aide de mes deux pieds contre le sas, l'ouvrant tout en quittant le colosse de métal en un seul mouvement, qui fut assez rapidement pour que je soit déjà dehors lorsque le tir l'atteignit de plein fouet, le couchant sur le sol par la même occasion.
Mais pas le temps de réfléchir, je bondit une nouvelle fois faisant demi tour afin de me mettre a couvert derrière l'obstacle inerte que représente a présent mon armure.

Afin d’éviter de prendre un tir perdu et au bout de quelques instant, la montre a mon poignet se met a clignoter, je me redresse rapidement espérant pouvoir courir assez librement dans mon jean, mais la peur et l'adrénaline me donne des ailes bien que j'ai des courbatures a cause des coups qu'a pris S.T.R.I.P.E. quand j’étais dedans.
j'arrive au bord du toit et saute sans hésite, ne tombant que de quelque mettre pour atterrir sur le siège passagers et prends les commandes afin de faire le tour du building et tirer sur S.T.R.I.P.E. avec le grappin afin de le récupérer et de le faire ramener en lieu sur.
La dessus je fais passer le bolide prés du sol et saute du Star-Rocket et laisse le véhicule repartir, je sais ainsi que l'armure sera amener en lieu sur et récupérer part mon père qui aura tous le loisir de voir dans quel état ou elle se trouve sans que je soit la pour qu'il hurle.

En attendant que le véhicule fasse l'aller et le retour, j'ai encore quelques petite choses a faire, je place la Stripe watch devant moi et presse un des bouton sur le cote qui me sort un petit appareille de la taille d'un petit écouteur, je le saisit et le place dans mon oreille gauche avant d'utiliser la montre pour atteindre les systèmes de communications en place dans le secteur a l’exception de ceux des militaires.

Ici Stripesy a tous les héros dans la zone de Coast City et ses alentours, répondez si vous me recevez et faites moi un bilan de votre situation.

L'avantage de ce système c'est que je peux écouter ceux qui ont des informations a transmettre et éventuellement les relayer a d'autre qui pourraient intervenir, mais de on observatoire je peux constater que la bataille est sur la fin, il serait bon sa voir si quelqu'un ne serait pas tomber sur un dernier cadeau de notre ennemis.
Nous ne somme jamais trop prudent.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 412
MessagePosté le: Mar 1 Déc - 20:06
CATACLYSME


En banlieue de la cité, T.O. Morrow n'avait pas le temps de se remettre du choc de la grenade flash qu'il fut violemment agrippé et soumis à toutes sortes de gaz. Il n'en fallait pas d'avantage pour briser sa résistance et qu'il ne bredouille entre plusieurs sanglots ce qui lui était ordonné.
Les androïdes avaient en effet une commande de désactivation, intégré à sa propre télécommande au cas où ses créations ne se retournent contre lui. Avec Bedlam et Apokolips on était jamais trop prudent.

A l'intérieur de la ville, bien que les menaces misent en place par le lieutenant de Darkseid semblaient toutes stoppées et que la lumière solaire comme un signe salutaire se diffusait doucement dans l'air, la paix n'était pas revenue. Les Red lanterns n'étaient pas calmés et les criminels devenus alliés temporaires avaient tôt fait de tirer parti de la situation pour s'échapper avec un avantage, Parasite fut le premier, en dérobant le trône brisé du Dr Polaris en un clin d’œil grâce à sa super-vitesse récemment acquise.

Une explosion secoua alors à nouveau les ruines. Les souffles se retinrent, les soupirs de soulagement laissèrent à nouveau place aux crispations et à un sentiment d'angoisse générale. Une nouvelle attaque, un deuxième round ?
Il n'en était rien, mais personne n'était capable de le savoir. Et comme pour confirmer cette hypothèse, les débris de l'immeuble proche commencèrent à se soulever au fur et à mesure que le Cyborg Superman sortit à la manière d'un zombie d'un mauvais film de série Z.
Sans attitude belliqueuse, il se releva et tourna la tête en direction de l'aurore. Même si sa face métallique demeurait impénétrable, un spectateur extérieur pouvait bien croire qu'il ressentait un sentiment de sérénité lui aussi après toute cette bataille.


Soudainement, un rayon de lumière traversa le macadam en miette de part en part, jaillissant du sol en direction des nuages suivit d'un énorme :

BOOM !

Un tunnel lumineux déchira le ciel et un immense vaisseau en sortit doucement, accompagné de milliers de Paradémons qui le ceinturait, décourageant toute attaque. Tous descendirent doucement et se stabilisèrent au dessus des immeubles encore debout.



Un silhouette petite en comparaison avec le vaisseau et pourtant des plus imposantes en sortit par une trappe et commença une descente rapide.

Même ceux qui ne disposaient pas de super vision n'avaient aucuns doutes sur son identité, a peine avait-il quitté son vaisseau.

Darkseid est sur Terre.



Là où le rayon avait fendu le sol, ce dernier éclata et un colosse bondit en dehors du trou accompagné de dizaines de Paradémons qui mirent en joue tous les individus à leur porté afin que personne ne commettent la folie irrespectueuse de s'en prendre à leur Dieu.
Mais rien n'était capable de tenir en respect les Red lantern dévorés par leur rage si bien qu'après un instant de stupéfaction, les civils aux anneaux rouges se jetèrent à l'unisson.
Les Paradémons n'eurent pas le temps de tirer cependant, car les yeux de leur maitre rouge et un effroyable rayon en sortit et frappa chaque Red lantern en une seconde. Tous tombèrent au sol. Ils n'étaient pas mort mais resteraient tranquille un moment.

« Père, père, moi Kalibak ais réussis !
Tandis Bedlam a détourné l'attention de tous, j'ai été capable de créer un passage pour ton arrivé ! »


« Tu as réussi mais eux, ont tous échoués. »


Le ton grave de Darkseid résonna dans le cœur de chacun à la manière d'un coup de tambour, stoppant net l'allégresse de Kalibak, pris d'un doute.

« Vous parlez des Terriens? »

« Non. »


Le visage simiesque de rejeton d'Apokolips se décomposa.

« Mais à présent que vous êtes arrivé, mon seigneur, vous pouvez tuer vous ennemis, réduire ce peuple en esclavage, incendier ce monde... »

« Évidemment que je le peux ? Remettrais-tu en cause mes pouvoirs ? »


Son regard rougit à nouveau et Kalibak s'inclina immédiatement en présentant ses excuses, mais il fut tout de même frappé par les rayons Omega ainsi que tous les Paradémons présent à ses cotés. Tous se volatilisèrent.

« Superman. »

« Vous avez gagné cette bataille, mais pas la guerre. »

« Darkseid hantera vos esprits et dévorera vos espoirs, car un jour futur, je reviendrais et m'occuperais moi même de ton monde d'adoption. Aucuns n'y survivra. »


Darkseid lévita lentement en direction de son vaisseau alors que sous lui, un voix s'écria :

« Et moi ?! » cria le Cyborg Superman.

« Et votre promesse ? »

Un rayon le frappa à son tour. Alors qu'il disparut le Cyborg ferma les yeux comme s'il embrassait un repos mérité.

Le vaisseau repris le chemin du tunnel boom et s'évanouit dans un éclat plus puissant que le premier.


Héros, criminels et soldats avaient combattus et avaient vaincus cette nuit.
Malgré leurs différentes moralités, la Terre fut sauvée d'un effort commun même si les cicatrices étaient nombreuses, marquants aussi bien le sol que les esprits.

Auraient-t-elle le temps de se refermer avant que l'ombre d'Apokolips ne frappe à nouveau ?... Nul ne pouvait répondre à cette question, mais dans l'immédiat il était bien plus nécessaire de fêter cette victoire et de penser ses blessures que de craindre l'avenir.

Doucement un premier flocon scintilla dans le ciel bariolé entre le orange et le bleu, suivit de millions d'autres. La première neige de l'hiver pour les habitants de Coast City qui tenaient encore debout.

Les fêtes de Noël approchaient...




FIN


[HRP : Encore une fois bravo pour vos participations inspirées, surprenantes, intelligente et actives. Un bilan HRP sera effectué dans les jours à venir. Bien que ce post est le dernier pour l'animateur, il reste possible de poster la réaction de vos personnages si vous le désirez.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 21:42
Quelques secondes à peine après que l'interrogatoire forcée de T.O. Morrow ait débuté, le hangar vit à nouveau son activité augmenter drastiquement. On entendit d'abord des rotors d'hélicoptères, puis des bruits de bottes. Puis des bruits d'articulations mécaniques. Puis des coups de feu à répétitions ; des coups de feu auxquels s'ajoutaient de curieux bruits que l'on aurait pu qualifier d'"énergétiques", de par le curieux grésillement qui accompagnait les détonations. Visiblement, les Paradémons restants, ceux que Sandman et Batgirl n'avaient pas neutralisés, voyaient les ennuis leur tomber dessus, eux aussi.

Puis les sons se rapprochèrent et aux tirs se mêlèrent des voix rauques elles aussi ponctuées de grésillements, comme si leurs possesseurs avaient trouvé malin de parler depuis derrière une porte.

Ou un casque.

Oui, car c'était bien de casques que les nouveaux venus étaient dotés.

Spoiler:
 

" D.E.O. ! " beugla le premier en entrant par la porte défoncée, " Déposez vos armes et placez-vous face contre terre ! "

Rapidement, il fut suivi par un, deux, quatre, puis une bonne quinzaine d'opérateurs solidement équipés, braquant leurs armes indistinctement tant sur les Justiciers que sur le Génie du Mal.

Puis ce fut au tour d'un colosse métallique de plusieurs mètres de haut de les toiser depuis l'entrée, une énorme mitrailleuse calée entre ses mains simiesques.

Spoiler:
 

" Bonsoir, Citoyens. " entonna la machine de sa voix cybernétique monotone et désespérément courtoise, " Veuillez obéir aux instructions qui vous ont été données. En vertu du paragraphe 2339 de la section 803 du Patriot Act, ainsi que de l'article 981 paragraphe A alinéa 1 de la Constitution des Etats-Unis d'Amérique, tout refus d'obtempérer et de vous en remettre aux personnels assermentés du Département des Opérations Extranormales sera assimilé à un acte terroriste et sera jugé adéquatement. Les personnels assermentés ainsi que les Unités Terrestres Autonomes de Combat du Département des Opérations Extranormales ont autorisation d'employer la force létale après une sommation. "

L'énorme robot de combat pointa son arme sur chacun des trois protagonistes, à tour de rôle.

" Veuillez obtempérer. S'il-vous-plaît ... Ceci était une sommation. Nous allons maintenant  procéder à une identification. Merci de votre coopération. "

Une tranche de lumière azure fut projetée de l'oeil de la machine et scanna la salle de part en part pendant une dizaine de secondes en la balayant, puis il disparut aussi subitement qu'il était apparu, alors que la machine reprenait la parole.

" Identification. Identité classifiée, nom de code : Batgirl. Niveau de menace minimal. Personnel allié ... Identification. Identité classifiée, nom de code : Sandman. Niveau de menace mineur. Personnel allié ... Merci de votre collaboration dans la libération de cette zone de combat, citoyens. Le gouvernement des Etats-Unis d'Amérique vous remercie ! "

Les agents du D.E.O. dirigèrent leurs armes d'un seul geste des deux Justiciers vers T.O. Morrow, comme si ils étaient tout aussi mécaniques que leur comparse.

" Identification. Thomas Oscar Morrow. Niveau de menace prioritaire. Personnel ennemi. Neutralisation et traitement adéquat requis. "

Avant même que le génie du mal ne put se remettre de ses émotions, un commando lui asséna un solide coup de crosse au visage pour l'assommer. Visiblement, cela ne suffit pas, car il releva la tête. Mal lui en pris, puisqu'il reçut immédiatement une décharge de taser qui le fit gigoter comme un poisson hors de l'eau, alors qu'on lui passait les menotes et qu'on l'enfonçait dans un espèce de bodybag gris austère et, semblait-il, couvert de dispositifs métalliques le coupant du monde extérieur.

T.O. Morrow fut traîné dans son sac vers l'extérieur sans aucune considération pour sa dignité humaine, alors que les soldats saluaient les deux Justiciers et les remerciaient d'avoir neutralisé le savant fou.

" Arrestation terminée. Merci de votre coopération. " reprit la machine sur le même ton policé, " Passez une bonne soirée ... Batgirl et ... Sandman ... "

Et la machine suivit les opérateurs, laissant à leur sort les deux Justiciers ...


Plus loin, en ville, Power Girl ne riait pas. Elle n'était pas heureuse. Elle ne pleurait pas, non plus.

En fait, elle était immobile, dévastée. Terra, c'était sa responsabilité. Elle rigolait bien avec cette histoire de "Meilleure amie au monde", mais c'était sûrement vrai.

Et là ben, on la lui avait enlevé. Ca faisait mal, forcément. Il n'y avait pas de mot pour le décrire.

L'agent Chase avait dû s'en rendre compte, quand elle avait été soulevé du sol avec un "C'est une blague ?!" tonitruant. C'était, sur le moment, à se demander si on aurait pas une Kryptonienne méchante de plus sur les bras, car il avait bien semblé, l'espace d'un instant, que les yeux de Karen auraient transformé la tête de l'agente en bouillon de viande humaine.

Il lui fallait une preuve de la mort de Terra. La cape n'en était pas une. Il lui fallait un coupable de la disparition de Terra. Il lui fallait au moins un meurtrier, fut-il présumé.

Et là. Et bien, elle lui ferait des trucs que Superman ne cautionnerait pas. Des choses du genre de celles que seuls les Kara Zor-El ont le secret.

Mais on connaissait Kal, hein. Il suffirait de toucher à un cheveux de Lois pour le transformer en foutu meurtrier psychopathe, non ? Il suffirait de lui retourner la tête pour en faire un foutu dictateur !

Et bah Kara, c'est la même chose, en moins extrêmiste. Kara, vous touchez à Terra, vous lui faites mal, vous ... la tuez. Elle va vous trouver, elle va vous faire souffrir, et puis elle vous tuera. Elle vous tuera lentement, avec des supplices absurdes tout droit tirés de films d'horreur dégueulasses de série Z ... Mais elle le fera.

Parce qu'ils ont trouvé, là. Ils ont trouvé comment on neutralisait Power Girl. Comment on rentrait sous sa peau. Comment vous lui faisiez dépasser les bornes ... La question était surtout, est-ce qu'en touchant à Atlee, son meurtrier savait ce qu'il faisait ? Est-ce qu'il espérait même seulement s'en sortir ?

Ce pouvait être Darkseid, évidemment ... Mais ça serait trop simple, et Darkseid s'en serait vanté, gaussé. Darkseid n'était pas du genre à faire des manigances discrètes ...

Non, là, on parlait d'un fieffé salopard. D'un fieffé salopard qui allait morfler. D'un fieffé salopard qui allait se prendre un Power coup de poing si profond dans le fondement qu'il pourrait servir de marionnette pour ventriloque de stand-up comedy ... Si il n'était pas déchiré en deux par le choc.

Vous vouliez jouer ? Et bah voilà. C'était bon. Karen veut jouer, aussi, et elle est très, très mauvaise perdante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 1 Déc - 22:35
Une fois qu'il baissa son arme, Mr Freeze ne s'attendait pas à cette suite d'événements. Il ne put savourer la chute de Polaris autant qu'il l'espérait. Le champ de force n'avait pas pu résister aux attaques multiples et le trône s'était écrasé lourdement, plusieurs petites parties se brisant sous le poids de la chute. Alors que le Cold Gun fumait encore, un morceau roula jusqu'à ses pieds. Lentement, Victor le ramassa. La pièce faisait la taille d'un melon et malgré son apparence minéral, il était léger comme une plume. Stupéfiant. Il leva les yeux vers les personnes l'entourant. Personne n'avait fait attention, trop focalisés sur les quelques combats qui restaient. L'amoncellement de Red Lantern lui rappela la vulnérabilité de sa condition hors de son armure et Freeze se dirigea rapidement vers elle. Elle avait tenu le choc, seuls les jambes étaient enfoncés jusqu'au niveau du mollet dans le sol, les bras s'étaient verrouillés en position verticale, les laissant intactes.

Freeze s'engouffra dans sa carapace qui émit plusieurs bips d'activation. Une fois verrouillée, l'armure lui fournit un supplément d'air qui lui donna une bonne dose de sérénité. Ce dont il avait besoin. Car à peine eut il le temps de stocker son butin dans un recoin de son costume que le Parasite apparut à toute vitesse devant lui. Le criminel s'empara du trône avec aisance et fonça aussi vite qu'il était apparu loin des combats. Encore une prise pour l'Injustice League pensa t'il.

Il dégagea ses jambes péniblement, épuisé par les combats. C'est légèrement essoufflé qu'il vit un vaisseau énorme fendre l'aube. Coast City n'avait elle pas assez souffert? Il chargea son arme et jeta un coup d’œil à Phosphorus, non loin de là. Il ne l'avait pas reconnu dans l'intensité de la bataille, mais c'était bien l'homme radioactif qui avait combattu à ses côtés et qui maintenant créait une barrière radioactive pour la suite. Alors que Darkseid apparut et que sa voix résonnait aussi fort que les explosions de ces dernières heures, Mr Freeze s'adressa à Phosphorus:


Les combats sont terminés Phosphorus. Je te conseille de partir avant qu'ils se souviennent que nous ne sommes pas du bon côté de la loi. Peut être serons nous amener à nous revoir... Bonne chance

Sans attendre de réponse, Mr. Freeze lui tourna le dos et s'en alla à grandes enjambées parmi les ruines de Coast City, à l'opposé de l'arrivée des forces armées. La neige commença à tomber et les flocons commencèrent à glisser sur sa visière. Il ne savait pas quel était le message envoyé par l'univers, mais de "Dr Zero" avait maintenant ce pourquoi il était venu. Il restait maintenant à passer à la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/10/2014
Messages : 1373
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mer 2 Déc - 17:44
Tout allait mieux...
Petit à petit, la vague apokolyptienne se retira, vaincue ou en fuite, jusqu'à l'apparition finale du maître des marionnettes en personne, Darkseid. Tous les principaux adversaires disparurent, ne laissant plus que les alliés de circonstance et ceux de toujours. Héros et criminels, soldats et forces d'élite, eux seuls foulaient encore le sol ravagé d'une Coast City brisée, en miettes. Avec un de ces légers sourires, le Blue Lantern Saint Walker aurait exprimé calmement le fond de ses pensées, comme à son habitude:

- Tout ira bien.

Seulement Saint Walker n'était pas présent.
Les ruines restaient des ruines, les morts, des souvenirs dans l'esprit de ceux qui les avaient connus, et malgré la fin de la crise, tout n'allait pas pour le mieux, malheureusement. La Terre avait subi des dommages faramineux. La Lune avait été bougée, l'activité sismique relancée et le champ magnétique affaibli. Pour les forces humaines concentrées sur la côte ouest des États-Unis, de nombreuses choses avaient pu leur échapper. Irradiation solaire massive, séismes imprévisibles et meurtriers, raz-de-marées, éruptions, destructions, désolation, encore, toujours. Et, sans doute pire que tout cela, la Terre venait de perdre l'un de ses plus grands gardiens. Hal Jordan avait basculé et plongé dans la rage. Exit le beau jeune homme fringant, dragueur, blagueur et amusant. Bonjour la bête sans cesse affamée et jamais repue, bonjour la créature incontrôlable, aveugle et violente. Bonjour à l'un des plus brillants Red Lanterns.
Dans cet entrepôt désormais pacifié, où cohabitaient Superman, Stripesy, Dr Phosphorus et des militaires, rien n'allait plus aller. Le super-vilain radioactif avait réussi à parer et dévier les rayons d'énergie, créant de nouvelles ouvertures dans le toit de tôle. Toujours sans se mouvoir, Hal serra les poings et projeta un jet écarlate de son nouvel anneau pour renverser l'espèce de boite de conserve dont venait d'émerger un jeune homme. Sans faire plus de distinctions, le Rouge tenta de le broyer avec un rai de pure rage, en vain: ayant plus d'un tour dans son sac, Stripesy réussit à s'enfuir avec son armure de combat. Tant pis, il paierait plus tard... D'autres personnes se tenaient encore debout dans la salle, des grosses menaces, et d'autres, bien moins impressionnantes.

Décidant instinctivement de se déplacer, Jordan bondit, forçant sur ses jambes, et atterrit en écrasant littéralement sous lui un militaire. Puis, projetant rapidement son bras à sa droite, il en attrapa un autre et, agrippant son crâne entre ses deux mains, lui explosa la tête. Un troisième subit aussi le courroux de l'ancien Green Lantern: saisie par les pieds et les cheveux, la soldate s'était vue déchirée en deux. Couvert de sang et de napalm, Hal décolla ensuite pour prendre à la gorge le dernier simple humain encore debout et lui vomit en plein visage un napalm décapant. Enfin cessèrent les hurlements de souffrance et de peur, ne laissant plus place qu'à un affrontement contre les êtres supérieurs.
Il les jaugea du regard comme le ferait un grand félin, fit quelques pas à droite, quelque pas à gauche, et finalement, sans crier gare, généra et envoya deux nouveaux boulets de canon énergétiques en plein Phosphorus. Le pauvre était le plus prêt, malheureusement pour lui. Cependant, une fois cela fait, Hal se concentra sur l'autre, là, à la cape flottante. Sans plus attendre une seconde, le nouveau Red Lantern se propulsa dans les airs et s'accrocha au costume de l'Homme de Demain, pour le mordre au cou et lui vomir un magma sanglant au visage.

L'ennemi avait changé, le champ de bataille aussi.
La rage bouillonnait dans le sang brûlant de Jordan, et rien au monde ne l'arrêterait dans sa volonté d'exterminer tous ceux qui avaient causé du tort à sa ville. Ils mourraient tous, les uns après les autres, jusqu'au dernier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 18:13

"nuclear"
FEAT people


Il ne fit pas attention à Darkseid... enfin si, un peu, mais il comprit rapidement que le seigneur infernal ne comptait pas aller se battre de si tôt, il imposait son effet mais contrairement à Hal Jordan ici présent, il n'avait pas l'intention de déchirer les gorges de tout le monde et les manger, nan, il allait le faire plus tard lui. Ainsi, Darkseid se permit d'aller reconnaître la victoire de Superman mais signala, comme tout bon cliché, qu'il allait revenir, bla bla. Phosphorus ne comptait pas se battre contre ce mec et ses alliés sans quelques alliés en stock en tout cas.

Après son caméo, Darkseid entreprit de partir, n'ayant tué que des paradémons et une sorte de gros singe autiste. Phosphorus aurait apprécié qu'il tue toutes les lantern mais le seigneur de la planète en ruine avait sans aucun doute vu que ces derniers pourraient répandre un peu plus de chaos, le simple fait qu'Hal n'était pas allé attaquer Darkseid pour se prendre une dérouillé était d'une malchance inouïe.

Alors que la carcasse de Cyborg Superman, frappée par son propre maître (même si jamais ce gros maso semblait apprécier cette mort), s'écroulait au sol. Phosphorus concentra son énergie, afin de mettre son plan en marche. En effet, après l'intervention du Parasite, ce fut au tour de Freeze de se barrer, même s'il remarqua son homologue de Gotham et lui signala de se casser avant que tout le monde se ne rappelle de leur allégeance au mal, et s'exécuta promptement.

Phosphorus, confiant qu'Hal pourrait distraire les troupes et les héros, se prépara lui aussi à partir mais le red lantern, frustré par la fuite du gamin a l'armure, agressa les militaires avec une force et une vitesse inouïe, s'arrêtant d'ailleurs près du bon docteur. Voyons voir, il y'avait Superman, qui pourrait sans aucun doute retenir Hal le temps que d'autres arrivent, même s'il allait falloir tout les kryptoniens possibles pour ça. Aussi, il y'eut une autre explosion, le radioactiviste espérait bien que ce n'était que le Red Elemento mais il en avait plus rien à foutre de cette ville, il allait se barrer maintenant.

L'attaque d'Hal fut rapide, puissante mais prévisible. Phosphorus eut le temps de sauter pour en esquiver un et former un rayon pour parer l'autre mais l'explosion fut trop close et le docteur fut quand même propulsé vers un mur, s'écrasant lourdement sur ce dernier. Sans son énergie radioactive, il aurait été mort, et Hal était trop puissant et rapide pour lui dans cet état.

Mais... les deux "héros" entrèrent en conflit. Phosphorus ricana et se releva, l'énergie radioactive crépitant de façon dangereuse autour de lui.

Ha ! SAYONARA !

Une large explosion, c'était ça qu'il avait chargé. Il ne savait pas si l'attaque allait toucher, ou même blesser les deux héros mais en tout cas, la fumée, le flash et le bruit qui en sortirent furent suffisantes pour que le bon docteur ne soit plus visible, et la fumée toxique qui se répandit rapidement dans les rues proches rendit la recherche, et le futur combat, encore plus difficile.

Phosphorus lui même était bien loin, s'étant rapidement carapaté et marchant dans les ruines, des civils survivants, des Trumps et autres mourant autour de lui alors qu'il continuait sa marche. Il avait pu tester ses nouveaux pouvoirs, donc tout n'était pas perdu... enfin, au lieu de se plaindre, il ferait mieux de s'éloigner. Rien ne disait que les deux resteraient au hanger après tout.

Les survivants proches du chemin de sortie du docteur dirent avoir vu une sorte de flash vert apparaître de temps à autres, et un rire des plus froids, mais quand la fumée se dissipa finalement, il n'y avait rien que des cadavres et des ruines.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 19:02
Polaris était tombé de son foutu trône, on pouvait enfin respirer. Malheureusement, on ne pourra pas le ramener devant la justice, il était mort. Tuer des vilains n'étaient pas quelque chose que j'aimais faire, mais c'était un accident... J'essayais tout du moins de m'en convaincre, pour ne pas avoir à accepter de tels actes dans l'avenir comme une norme. Les robots qui attaquaient nos alliés Lanterns cessèrent leurs activités, comme si la mort de notre ennemi avait vidé leur batterie. Soudain, une masse rouge traversa le plafond pour tomber au milieu de la salle, formant un cratère de taille modeste dégageant de la fumée. J'eus beaucoup de mal à reconnaître cette personne -car s'en était bien une- malgré ma vue à rayon X pour voir à travers l'épaisse brume. Celle- ci se dissipa bien vite lorsque l'intrus tira ses rayons sans distinction de cible. Ça ne pouvait pas être Hal Jordan, dans mon esprit. Je ne pouvais y croire, même après avoir clairement vu son visage et reconnu son anneau vert. Dans quel genre de monde un héros de son calibre deviendrait un monstre pareil? Je détruisis son rayon d'un bon mouvement circulaire du bras avant qu'il ne me touche.

"Green Lantern, calme- toi! Ne me force pas à te combattre! Nous sommes amis! Souviens- toi bon sang!"

L'appeler ainsi était légèrement hors propos vue sa couleur, mais pour moi, il restera un Green. Son comportement avait forcément une bonne explication, il était impossible que Hal tombe dans une telle démence de son propre gré. Je voulais croire en lui, malgré ses actes de violences qui se multipliaient. Même après l'avoir vu mettre à mort tous les humains de la pièce avec une sauvagerie sans nom. Ce ne pouvait pas être lui... Jamais. Et pendant ce massacre, tonna la voix puissante de l'instigateur de cette attaque: Darkseid en personne. Ses paroles m'atteignirent aussi durement que ses coups le feraient, j'étais certain que ses menaces finiraient pas devenir une réalité. Et ce jour-là, serais- je prêt à l'affronter et le vaincre? Aujourd'hui, j'avais cru assister à l’Armageddon, mais avec l'aide de mes amis et mes ennemis, j'avais réussis à le repousser. Seulement repousser. Ce n'était définitivement pas suffisant, il faudrait qu'on se prépare mieux que ça, moins d'improvisation. Pour cela, j'allais devoir faire appelle à tout le monde, qu'on s'unisse pour cette bataille qui ne saurait tarder. Pour le moment, un problème immédiat requérait mon attention. Hal me lança un regard hostile, il voulait m'attaquer.

"Hal ne me dit pas que... Tu nous crois responsable pour la destruction de coast...?"

Ses yeux disaient oui, très largement. Son esprit était perdu, mais je le pensais encore récupérable. Pour se faire, j'allais devoir y aller mollo avec lui pour ne pas le briser. Ainsi, dès qu'il me sauta dessus pour me mordre le cou, je le laissai faire en réfléchissant à un moyen de le garder sous contrôle, pour le ramener avec moi à la forteresse de solitude et l'enfermer dans une cellule jusqu'à trouver une solution. Il se mit soudainement à cracher un liquide brûlant qui me fit lâcher un grognement de douleur. Mais rapidement, la souffrance fut remplacée par une autre sensation... Des picotements. C'était le même effet qu'une téléportation forcée, mais avec l'effet toboggan en plus. ça ne voulait dire qu'une chose: je quittais ce temps pour un autre.

"La légion des..."

Je disparus du présent pour rejoindre un futur très éloigné, mais que je connaissais bien depuis ma jeunesse, en laissant Hal dans ce hangar.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Déc - 21:17
Ma Batcopine !
Tant d'inquiétude pour toi, Steph !


Piégé et attaqué dans tous les sens, le Red Elemento allait avoir énormément de mal pour s'en sortir cette fois-ci. Son corps commençait à se réchauffer dangereusement, mais les Kryptonnienne faisaient en sorte d'abaisser la température avec leur souffle glacial. Une équipe était partie retrouver le créateur de ce cyborg géant, il fallait qu'ils réussissent sinon le combat allait s'éterniser en faisant pas mal de dégâts sur Coast City. Kara avait réussi à sauver Superman en l'emmenant près du soleil jaune et à faire couler ce métal extraterrestre, mais ce n'était pas encore fini. La jeune blonde se donnait à fond pour vaincre son ennemi ainsi que Power Girl et Terra qui était venu en renfort, mais toute nue. La Girl of Steel ne connaissait pas trop la jeune nudiste, mais elle aimerait bien devenir amie au vu de sa relation avec Karen. Soudain, un appel venant de Stephanie, le cyborg avait été déconnecté après plusieurs tentatives et que Terra était partie avec une femme aux cheveux dorés. Il n'y avait plus rien à faire à présent, la blonde attendait un peu en restant pas trop loin de Power Girl. Kal allait sans doute revenir pour lui parler ou bien, attendre après le retour de Batgirl pour voir comment elle allait.

Au loin, Kara pouvait voir que Karen discuta avec une femme, utilisant sa super ouïe et en observant quelques détails, ce n'était pas bon du tout. La cape, Atlee l'avait porté avant de partir et le tissu était en mauvais état. Rien que la phrase de l'agent était dure à entendre et facile à comprendre. Apparemment, Terra était morte et l'arrivée de Darkseid était plutôt suspecte, mais il n'en s'était pas vanté avant de partir. Oui, le Maître d'Apokolis avait fait un passage rapide en déclarant que Superman avait gagné cette bataille, mais pas la guerre. La jeune blonde repensait encore à ce monstre qui se disait d'être un Dieu, elle se souvenait de la fois où elle avait été capturé par ce dernier. La jeune femme se sentait plus forte qu'avant et malgré les airs de Darkseid, elle se sentait tout de même capable de l'affronter sans peur. Kara ne sera pas la seule à l'affronter, mais la Justice League, les titans et autres organisations de justicier seront là pour le stopper. Kara s'approcha de sa double et posa sa main sur son épaule.

« Power Girl, je suis désolée de ce qui est arrivé à Terra. Tu es une grande soeur pour moi, si tu as besoin de parler, je serais toujours là pour toi. Et comme je te connais vu que tu es moi, inutile de faire la têtue ou la forte, je le saurais et je viendrai à toi. Courage et garde la tête haute, un jour, tu la vengeras, mais de façon intelligente. J'ai confiance en toi, grande soeur. » Dit-elle avec un petit sourire. « Je dois te laisser, je vais voir si Batgirl va bien, je n'ai pas de nouvelle d'elle et ça m'inquiète. »

Kara se mit à partir en survolant les ruines de Coast City, cette bataille était une victoire, mais également une défaite. La perte de Terra, des innocents morts et un futur incertain à cause de pas mal d'ennemis qui semblait être plus redoutable que jamais. Inutile de perdre du temps à penser à tout cela, Kara devait garder son sang-froid et sa concentration. Elle aida quelques innocents ayant survécu et étant bloquée sous des décombres. Des militaires étaient présents et s'occuper de quelques trucs top sécrète, mais Supergirl ne s'en préoccupait pas trop pour le moment. Utilisant ses pouvoirs sensoriels, la justicière retrouva assez facilement son amie et volait à toute vitesse en sa direction. Stephanie était vivante et elle ne semblait pas avoir trop de blessure grave à première vue, c'était rassurant. Sans même lui demander l'autorisation et abandonnant son côté de vouloir rester forte, Supergirl prit son amie dans ses bras.

« Batgirl ! J'ai eu peur qu'il t'était arrivé malheur...je n'avais plus eu de nouvelle depuis l'apparition de Darkseid. » La blonde la gardait près d'elle. « Je voudrais m'excuser...Désolée d'avoir essayé de te mettre de côté face à Red Elemento, mais j'avais peur qu'il t'arrive quelque chose de mal. Je tiens fort à toi et je m'aurais sentie tellement mal si je te perdais. Je sais que tu es forte et intelligente pour te protéger seule, je ne ferai plus cela, promis. » Quelques larmes coulaient de ses joues. « Terra....est morte comme beaucoup d'innocents...Steph, je veux rentrer avec toi. »

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Déc - 18:00

La Fin de Coast City
Le plan de Stephanie avait marché à merveille. Au moment où Sandman s'était jeté sur les portes du hangar, Stephanie s'était elle aussi glisser à l'intérieur en passant par le puits de lumière par lequel elle avait lancé sa grenade aveuglante. Le temps qu'elle touche le sol, son allié de circonstance, Sandman, était déjà sur T.O Morrow et lui soutirait les informations voulues. Bien que l'intimidation était une méthode que la jeune Batgirl n'hésitait pas à employer, les méthodes de l'Homme de Sable étaient peut-être un peu trop expéditives et violentes, toutefois, elle ne fit pas la remarque, à vrai dire, elle s'en moquait, l'important, s'était d'arrêter Red Elemento avant qu'il ne cause plus de dégâts et de morts. Le temps d'obtenir le moyen d'arrêter le robot, Stephanie s'était précipitée sur l'ordinateur qui le commandait et envoya toutes les données qu'il contenait à Oracle, avant d'effacer l'intégralité de son contenu, si il y avait des informations sur le mode de conception d'un tel engin de destruction, mieux valait-il s'assurer que ça ne tombe pas entre de mauvaises mains. Puis, lorsque T.O Morrow passa aux aveux, Stephanie se précipita sur la télécommande du robot et l'éteignit sans préavis, puis prévint Kara et Karen, qui s’efforçaient de maintenir l'androïde dans sa chrysalide de métal extraterrestre.

Pile au moment où elle terminait son annonce quant à la désactivation du robot, la D.E.O fit son apparition et ils ordonnèrent à Sandman et Stephanie d’obtempérer. Cela fit tiquer la jeune femme, ils débarquaient après la bataille et s'attendaient réellement à ce qu'ils coopèrent ? Et puis pour qui se prenaient-ils, à menacer ceux qui, à défaut d'avoir sauver la ville, avait sans doute sauver le monde ? Mais elle ne broncha pas et les laissa emporter T.O Morrow, en espérant ne pas le revoir de si tôt. Une fois qu'ils furent partis, Stephanie répondit à Stripesy via le communicateur de son casque.

"Ici Batgirl, T.O Morrow est neutralisé, Red Elemento désactivé, Sandman et moi allons bien, terminé. Répondit-elle à l'appel de son collègue, avant de poser une main sur l'épaule de Sandman, qui se tenait encore dans le hangar, avec elle. "Merci du coup de main, Sandman, je n'y serai pas arrivée seule... Lui dit-elle, avec un sourire, avant de dépasser l'homme et de sortir du hangar, au moment où une explosion secoua les ruines de Coast-City. "Qu'est-ce qui se passe encore ?... S'interrogea-elle, plus inquiète qu'elle ne voulait bien l'admettre. Il y avait déjà eu tellement de dégâts, aujourd'hui, il fallait que ça s'arrête...

Et puis, au loin, Stephanie vit le vaisseau de Darkseid arrivé de nul part, perçant le ciel, et assista au discours du tyran. C'était sérieux ? Combien d'autres surprises de ce genre les attendaient-ils ? Par chance, Darkseid ne s'attarda pas, mais les menaces qu'il laissa planer sur le monde n'était pas de meilleure augure.

C'est à ce moment précis que Kara fit son entrée, se posant prêt de Stephanie avant de la prendre dans ses bras avec la vigueur d'une kryptonienne inquiète. Stephanie grimaça légèrement sous la force de son amie, mais au fond, elle était heureuse de la retrouver et, surtout, de savoir qu'elle allait bien. Elle se laissa aller à un bref moment d'affection en appuyant son menton sur l'épaule de Supergirl et de l'enlacer à son tour, puis, doucement, elle se décolla de la jeune femme pour pouvoir la regarder.

"Je vais bien, ne t'inquiète pas... Et toi, tu n'as rien ?!" Répondit-elle, ce qui était la vérité, malgré les quelques côtes fêlées qui la faisait souffrir, elle se sentait bien, épuisée, autant physiquement que mentalement, mais bien. Pourtant, son costume, malgré sa composition en kevlar, avait souffert durant la bataille, à plusieurs endroits, il présentait des traces de brûlures, à d'autres, des marques du combat qu'avait mené Stephanie contre les paradémons. De certains trous, du sang coulait, sur certains autres, la peau de Stephanie, en dessous du costume, était brûlée, à vif, mais elle ne sentait pas la douleur, peut-être à cause de l'adrénaline, peut-être parce qu'elle avait connue bien pire souffrance sous les mains de Black Mask. Elle examinait Kara sous toutes les coutures pour s'assurer qu'elle n'avait rien, mais la jeune femme était impeccable, son costume kryptonien n'était même pas abîmé. Au final, c'était assez ironique de voir Stephanie s'inquiéter de l'état de son amie alors qu'elle-même était dans un tel état.

Puis Kara reprit la parole et ce fut la douche froide. Atlee était morte. C'était une amie, une bonne amie, Stephanie se souvenait du temps passé avec elle, particulièrement de cette soirée, à la tour des Titans, où elles avaient fait une soirée pyjama, Atlee, Kara et elle-même. Stephanie retint difficilement un sanglot, puis releva la tête vers Kara, avant de hocher la tête à son tour.

"Partons d'ici, Kara... Lâcha-elle simplement, glissant sa main dans celle de Kara avant de quitter la ville en ruine. Coast-City n'était plus et avec elle, beaucoup de vies s'étaient éteintes.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
 

[SVM II : Hommage] CATACLYSME [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [SVM II : Hommage] CATACLYSME [Libre]
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» Hommage aux vieux jouets
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Coast City-