Résoudre un crime dans le Microvers ! [Patty]

Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Lun 26 Fév 2018 - 23:35
Patty soupira, ils n'avançaient pas. Peut-être fallait-il mieux assommer Annie le temps de sortir d'ici et de trouver un moyen de regagner leur monde. Là-bas au moins, ils ne seraient plus poursuivis par une horde d'Andyrsn en furie. Là elle ne pouvait que secouer la tête pour signifier son refus à l'ordre que la furie lui lançait. Dans cet état, il n'était pas prudent de la libérer pour qu'elle puisse une nouvelle fois se déchaîner et tenter de les tuer. Mais une petite piste s'était ouverte, néanmoins.

-Vous avez raison, je ne sais rien. Mis à part que vous agissez par vengeance...

Vengeance à cause d'un adultère. Le plus dur dans ce genre d'affaire, c'était quand la personne trahie se vengeait à cause de la souffrance que l'autre lui a causé. Car en général, on pouvait difficilement considéré la personne qui a tué comme responsable. La victime n'était-elle pas celle qui avait commencé en trompant l'autre ? Certes, ça enlevait rien à l’horreur du meurtre et Patty pensait qu'il valait mieux arrêter le coupable plutôt que de laisser ce crime impuni. Mais elle ne pouvait s'empêcher d'avoir pitié de cette pauvre femme. Et d'avoir envie de la secouer également pour qu'elle se calme...

Son attention fut attirée par Atom, ou plutôt Ray Palmer en mode Indigo Lantern et visiblement de nouveau capable de parler une langue qui était plus coutumière aux habitants de la Terre. Et de ce qu'elle compris, le Ray qu'elles avaient vu tout à l'heure était Atom complètement sous l'emprise de sa nature d'Indigo. Mais c'était toujours le même héros qui s'excusait dés qu'il pensait avoir fait une erreur et prenait le temps de tout expliquer. Peut-être était-il plus déterminé puisque la fureur d'Annie Andrews ne parvenait plus à le faire taire.

-Attendez qu'est-ce que vous...

Encore une fois, elle fut interrompue par un flash violet qui ne fut pas aussi aveuglant que le précédent. Alors qu'Atom expliquait, après coup comme d'habitude, ce qui arrivait Patty observa les scènes qui se déroulaient devant ses yeux. Des scènes intimes, des souvenirs d'Annie qui résumaient son parcours, ce qu'elle avait été et ce qui l'avait forgée. C'était plus que le témoignage d'une vie, c'était en être témoin en accéléré. Patty avait l'impression d'avoir violé un sanctuaire sans y être invitée. Et pendant ce temps, la vie d'Annie Andrews se déroulait.

-Cette femme avait tout pour être heureuse...

Jusqu'à là elle s'était bien débrouillée, malgré ses échecs et ses peines la vie lui avait pourtant sourit. Patty s'était sentie un peu amusée en voyant que les scientifiques avaient été aussi déstabilisés qu'elle en arrivant dans ce monde. Puis, tout bascula. Matt Andrews avait cédé à la tentation et avait en plus engendré un enfant. Une horreur selon Annie. Une étrangeté dans tous les cas. L'enfant lien entre deux peuples dont l'existence risquait de créer un conflit entre ces deux civilisations.

-C'est désolant...

Patty avait souvent été touchée par les personnes victimes d'adultères. Mais cette histoire parvenait à la toucher plus encore, alors que la femme en question les avaient menacés Atom et elle, et avait déclenché un conflit inter-race. Peut-être étais-ce le fait d'assister à tout ça en visuel. De savoir comment tout cela s'était réellement passé. D'ailleurs, ils approchaient du dénouement de cette terrible histoire. Ils arrivaient au moment où Matt Andrews avait été tué.

Et pendant ce temps là, dans le souterrain et tandis que les Andyrsns vengeurs approchaient, les analyses avaient suivies leur court. Plus qu'une heure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mar 27 Fév 2018 - 9:43
La plongée dans la psyché d’Annie Andrews continue.
Après avoir découvert son enfance. Après avoir découvert son adolescence. Après avoir découvert sa carrière, ses joies, ses peines – ses victoires, ses défaites, mais aussi ses douleurs ; et ses joies, ses amours. Après avoir plongé dans l’intimité d’une femme désormais enragée, car blessée au-delà du compréhensible et de l’acceptable.
Ils approchent de la fin.

Patty et Ray approchent des événements les plus récents… ceux qui les intéressent le plus.
La mort de Matt Andrews.
La résolution de ce crime, qui justifie leur présence ici, et dont la révélation pourrait mettre fin aux troubles intenses qui règnent dans le Microvers ; enfin.


« L’on ne se rend compte de notre bonheur qu’au moment de sa perte. »

Plongés dans l’esprit d’Annie Andrews, la criminologue et le micro-Héros ne sont plus que des essences, des auras – mais qui se reconnaissent, et peuvent échanger ; sans vraiment savoir comment ou pourquoi. L’énergie Indigo a bien des mystères, que le scientifique n’a pas encore réussi à percer.

« En tout cas, pour la plupart d’entre nous. »

Une perle d’émotion, de regret glisse dans sa voix ; il sait de quoi il parle.
Trop souvent, Ray Palmer a couru après un bonheur factice, irréel, sans se rendre compte de ce qu’il avait – de ce qui lui faisait plaisir, le mettait en joie ; sauf quand il le perdait, dans cette quête effrénée et stupide.
Heureusement, il a changé. Mais les pertes demeurent. Et font toujours mal.


« Elle sera soignée, Miss Spivot. J’y veillerais. »

Il sent, clairement, les sentiments de la jeune femme, et notamment sa compassion.
L’énergie Indigo lui permet de repérer, relever cette puissance émotionnelle, ce qui confirme encore son à-priori si positif envers elle ; il a eu raison de la solliciter. Et Barry a eu raison de lui conseiller de venir la voir… même si Ray espérait que tout cela se passe avec moins de rebondissement.


« Nous approchons de la révélation. Attention. »

Les images s’intensifient, s’éclaircissent.
Et le moment arrive.
Patty et Ray parviennent aux souvenirs précis. La colère d’Annie. Sa fureur, sa douleur, sa honte, son refus ; l’arme, dont elle s’empare. La détermination, qui l’habite. La rage, qui l’anime. L’envie, de le faire payer, définitivement.
Elle approche de la tente, elle y rentre ; elle lève l’arme, pour tirer – pour tuer. Mais elle ne le fait pas.
Car il est déjà trop tard.


« Oh. »

Une expression de surprise s’échappe du micro-Héros – alors que les images s’évaporent, disparaissent.
Le duo revient dans l’étrange souterrain, dans la zone en sous-sol. A leurs côtés, Annie Andrews est inconsciente – plongée dans un coma, du fait des douleurs, des troubles et des souffrances.
L’énergie violette disparaît d’elle, alors qu’elle a déconnecté le système d’auto-destruction. Et Ray lui-même commence à changer.


« Je ne peux conserver cette forme et ce pouvoir longtemps… »

Un petit flash lumineux intervient, mais moins intense ; et le bâton et l’anneau Indigo s’échappent alors de Palmer, et filent directement vers les hauteurs – puis disparaissent, directement, dans l’infini.

« … sinon, j’en deviens l’esclave. Et ça n’a rien de joyeux. »

Il esquisse un petit sourire, et se redresse – avant de pousser un grand soupir, en posant les yeux sur Annie Andrews.

« Elle ne l’a pas tué, donc. Qui, alors ? »

Ray est perdu, car il a perdu son meilleur suspect.
Qui, donc, a tué Matt Andrews ?
Et alors qu’Atom réfléchit, perplexe, il ignore que douze Andysn les ont rejoint… et se cachent, dans un creux d’une colline souterraine ; à quelques mètres. Ils font frapper. Ils vont les frapper, dans une poignée d’instants…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Mar 27 Fév 2018 - 14:35
Après la découverte et l'horreur de la trahison, Annie avait aussi cédé à une pulsion. Une pulsion meurtrière exclusivement portée vers son mari. Selon le psychanalyste Siegmund Freud l'homme était soumis à deux sortes de pulsions dirigeant toute leur vie, les pulsions de plaisir et les pulsions de meurtre. Et les deux époux Andrews avaient chacun cédé à l'une d'elles. Alors que le moment fatidique s'approchait à grands pas, Atom avait repris la parole. Dans sa voix on pouvait y percevoir de la tristesse. La même qui devait habiter ceux qui avaient perdu leur joie sans avoir conscience qu'ils la possédait et ne se réveillait que trop tard.

-Je ne comprends pas, Annie possède son pistolet... Alors comment expliquer l'arme Andyrsn recouverte de sang ?

Annie voulait se servir de cette arme à feu, ça se voyait, ça se sentait. Elle se dirigeait vers la tente où se trouvait Matt avec une fureur et une détermination qui ne laissait aucun doute quant à la suite des événements. Les deux assistèrent à l'arrivée de la femme vengeresse dans la tente et au moment où elle pointa son arme... Avant de découvrir le corps inanimé de Matt Andrews. Déjà mort depuis un moment. Patty ne pût retenir une exclamation de surprise.

-Mais...

Mais tous les événements s'étaient enchaînés pour laisser croire que la mort de Matt avait été provoquée par sa femme bafouée et trahie. Et pourtant, au moment où elle pensait que le drame allait avoir lieu, il ne s'était pas produit. Ou plutôt, quelqu'un d'autre avait précédé Annie dans son acte. Mais qui ? Toute à son incompréhension, Patty n'avait pas remarqué qu'ils avaient quittés l'esprit d'Annie pour revenir dans la caverne. C'est quand Atom parla qu'elle réalisa.

-Je dois avouer que je pensais aussi que c'était elle qui l'avait tué... Mais il était déjà mort. Et l'arme était déjà présente sur...

Elle se tût sur le champ alors qu'une autre hypothèse venait de voir le jour dans son esprit. Elle n'y avait pas pensé tout de suite car le comportement d'Annie dès qu'elle l'avait vu avait fait qu'elle s'était peu à peu concentrée sur elle. Mais maintenant qu'elle savait qu'elle était innocente... Elle se demandait si au final ce n'était pas la solution. Si quelqu'un d'autre qu'Annie avait découvert la relation entre Matt et l'Andyrsn ? Et pas nécessairement un être humain... Elle jeta un coup d’œil aux analyses. Plus qu'une demie-heure.

-Il ne reste plus beaucoup de temps avant de savoir si un autre sang était présent sur les lieux du crime. Peut-être ferions-nous mieux de bouger, pendant qu'elle est inconsciente. Les Andyrsn pourraient finir par arriver.

[Prochain post on aura enfin la réponse Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mar 27 Fév 2018 - 15:17
Atom acquiesce doucement aux paroles de Patty Spivot. Une nouvelle fois, celles-ci sont pleines de sagesse, et confirment les pensées que lui-même a déjà formées.

« Il apparaît, en effet, que la découverte de l’innocence d’Annie Andrews me surprend – mais c’est cohérent avec les éléments. »

Debout, à taille normale, Ray croise les bras et se gratte légèrement le menton, dans un habituel et universel geste accompagnant ses réflexions.

« L’arme n’est pas la bonne – et même si elle aurait rêvé le tuer, elle n’est pas la meurtrière de son mari. C’est donc quelqu’un d’autre, ce qui rend vos analyses encore plus intéressantes et fondamentales pour la suite. »

Il se tourne vers Patty, et acquiesce quand elle propose de partir, notamment au regard de la menace des locaux, qui ne devraient pas tarder à les retrouver.

« Je n’aime pas l’idée de la laisser ici… mais il est clair que nous devons avancer, et qu’elle ne pourrait pas poser trop de problèmes, si nous assurons les arrières. »

Palmer s’accroupit, et appuie sur quelques boutons du costume de la jeune femme inconsciente.
Plusieurs bruits mécaniques se font entendre, et un micro-dôme l’entoure soudain. Il se tourne vers Patty, mais demeure à bas niveau.


« Le dispositif de défense est activé : elle ne pourra rien faire, mais rien ne pourra lui arriver non plus. Nous allons pouvoir continuer notre enqu… »

C’enEstTerminéDeVotreFuite.

La communication mentale bloque directement la phrase du micro-Héros, qui se tourne sur sa droite – et blêmit, littéralement, en découvrant douze Andyrsn qui foncent directement vers eu.

VosCrimesSerontChâtiésDèsMaintenant,Criminels.

« Bon sang. »

Il se relève, se redresse et serre les dents, tandis que ses muscles se crispent.

« Patty, fuyez… et fuyez vraiment, cette fois-ci. »

Sa voix est sèche et directe ; c’est un ordre. Un de ceux qui ne souffrent aucune contestation, en général.

« Je les occupe. Filez d’ici, filez de ce sous-sol, et retrouvez les autres chercheurs. L’armure est limitée, mais vous devriez accéder au radar en sollicitant l’intelligence artificielle – le mot de passe est Laëthwen.
Trouvez-les. Finissez les analyses. Et trouvez le tueur. »


Les Andyrsn sont presque sur eux – mais Atom se tourne, malgré tout, vers elle, et esquisse un sourire courageux, qui se veut rassurant.

« Je les occupe. Et je vous retrouverais. Promis. »

Un petit signe de tête… et Ray active ses pouvoirs, pour rapetisser, puis filer vers les douze Andyrsn.
Il frappe ensuite le sol, en densifiant au maximum ses poings. Une onde de choc est ainsi provoquée, et les locaux sont déséquilibrés – mais se remettent vite.
Le combat commence ; et le micro-Héros espère, sincèrement, que Patty est déjà loin…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Mar 27 Fév 2018 - 17:11
L'arme autochtone était donc donc l'arme du crime la plus évidente maintenant que celle d'Annie avait été exclue de l'équation. Mais n'importe qui à part Annie pouvait l'avoir utilisé que se soit un humain ou un Andrysn. Mais se n'était pas en restant ici qu'ils allaient pouvoir trouver d'autres réponses. Ils avaient plus de chance de se faire attaquer par ceux qui les pourchassaient. Elle avait plutôt eut dans l'idée d'emmener Annie avec eux. Mais l'idée d'Atom permettait à la fois de l'immobiliser, de l'empêcher de nuire et de la protéger.

-Que... Déjà ?

Patty senti la crainte s'insinuer en elle. Combien de temps étaient-ils donc rester dans ce souterrain ? Trop apparemment puisque les Andyrsn étaient finalement parvenus à les retrouver. Ils étaient nombreux et furieux, eux aussi ne laissaient aucun doute sur le châtiment qu'ils voulaient leur infliger. Lorsqu'Atom lui redonna l'ordre de fuir, elle senti que cette fois il valait mieux qu'elle obéisse. Parce que la situation était plus dramatique encore que lorsqu'Annie avait failli tous les tuer dans une explosion. Et aussi parce que cette fois, elle ne ferait que le gêner en restant ici. Elle soupira.

-Je dois me rendre à l'évidence Mr Palmer, Flash et vous êtes semblables. En beaucoup de choses. Fit-elle sur le ton de la constatation.

Le même caractère gentil, la même manie de vouloir protéger toutes les personnes autour d'eux quitte parfois à oublier la leur... Et surtout comme elle pouvait l'observer depuis l'arrivée des Andyrsns au campement quelques heures plus tôt, la même tendance à se fourrer dans des ennuis inextricables, même si cette tendance devait aussi s'étendre aux autres métas-humains. Oui, ces deux supers-héros se ressemblaient pas mal. Elle activa les jets sous ses bottes et commença à s'élever dans les airs tandis Palmer lui promettait de la retrouver.

-Je vous fait confiance comme j'aurais fait confiance à Barry s'il était ici. Alors vous avez vraiment intérêt à survivre et à revenir.

Ce n'était pas une menace, plus une parole encourageante et une incitation à ne pas se laisser tuer. Et alors que le Micro-Héros attaquait, Patty filait vers la sortie du tunnel. Abandonnant derrière elle Atom, Annie et une douzaine de créatures en furie. Une fois suffisamment haut et éloignée de l'ouverture, elle chercha à activer l'intelligence artificielle en répétant tout haut le mot de passe fournit par Ray. Une voix métallique se manifesta pour signaler "l’enclenchement du système".

-Très bien, elle répond. Qu'est-ce que je dois dire ? Hum... Détection de formes de vies humanoïdes à proximité ?

-Détection. Détection. 14 formes humanoïdes repérées. Deux humaines dont une microscopique. Et douze Andyrsn.

-Au moins ils sont toujours en vie... Et plus loin ?

-Détection. Détection. Forme humaine détectée faiblement. A 10 kilomètres d'ici en direction du Nord.

Il devait s'agir de l'un des scientifiques. Elle espérait que la faiblesse du signal était uniquement due à l'éloignement de la cible et non pas au fait qu'il était en difficulté. Elle ne savait pas si elle arriverait à temps. Et d'ailleurs, les jets avaient combien de temps d'autonomie ? Pendant le vol, elle jeta un autre coup d’œil à ses analyses. Deux types de sang avaient été trouvé. L'un appartenait à Matth Andrews et le deuxième était bien sûr inconnu.

-Il y a donc bien eut une autre personne dans la tente au moment du meurtre.

-Détection. Détection. Nous nous rapprochons de la destination choisie. Plus que 5 kilomètres à parcourir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 8:40
Alors qu’il donne son ordre à Patty Spivot, et lui promet de la rejoindre, Atom fixe les Andyrsn qui approchent – mais il jette, quand même, un coup d’œil vers la jeune femme quand elle lui répond. Un léger sourire glisse sur son visage.

« Je ferais au mieux, Miss Spivot. »

Ses poings se serrent, tandis qu’il active ses pouvoirs, mais il continue de conserver, pendant un temps au moins, le contact visuel avec son alliée.

« Autant pour survivre – que pour être digne du parallèle avec l’un des meilleurs Héros qui soient, et un ami sincère. »

Les paroles sont justes : Ray valorise énormément son amitié avec Barry Allen, qu’il considère comme un exemple réel et puissant.
Flash est un Héros, un vrai, un pur.
Si Patty les compare, il en est touché – mais il doit l’assumer, aussi. Et suivre la voie, difficile mais glorieuse, de l’Héroïsme.

Après un dernier signe, la criminologue s’en va enfin… et laisse Palmer mener son terrible combat contre les Andyrsn.
Un contre douze, donc. Définitivement déséquilibré.
Ils n’ont, hélas, aucune chance.


**
*
**

Plus loin.
Grâce à l’armure A.T.O.M., Patty Spivot a pu s’échapper et rejoindre les quatorze chercheurs, réunis à quelques kilomètres des tentes de recherches. Ils la voient approcher et s’avancent, avant que l’un d’entre eux ne s’approche pour prendre le premier contact.


« Bonjour. Je suis Josh Anderson. Je suppose que vous êtes la spécialiste que Ray devait amener ? Quelles sont les nouvelles ? »

« Est-ce que vous avez vu Annie ? »

« Et les Andyrsn ? Ils nous ont mené ici, et… »

« Et vous ça va ? »

« Assez. »

La réplique d’Anderson n’est pas sèche, mais pleine d’autorité. S’il fallait une confirmation de son statut hiérarchique, le silence qui suit son ordre serait une preuve suffisante.

« Nous sommes inquiets, je vous présente nos excuses pour ces manières. Nous travaillions à quelques pas, quand les Andyrsn nous ont placé ici ; parqués, plutôt. Nous n’avons rien eu, mais nous avons peur. Des suites, du statut de Ray, et bien sûr de ce qu’il s’est passé. »

Il soupire, et le casque de sa combinaison bouge légèrement. Une lassitude absolue glisse sur son visage.

« Savez-vous ce qu’il se passe ? Savez-vous où est Ray ? Savez-vous où est Annie ? Savez-vous qui a… tué Matt ? Et savez-vous ce que veulent faire les Andyrsn ? »

La succession de questions est lourde, et il le regrette ; mais il n’a pas le choix.
Il doit savoir. Il doit savoir ce qu’elle sait, et vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 13:01
En continuant d'approcher, le radar avait signalé à Patty la présence d'autres formes de vie humanoïdes non loin de la première, et ce n'était pas des Andyrsn. Ainsi les autres chercheurs n'avaient pas été séparés. Ils auraient pu faire des proies faciles pour les Andyrsn en restant ainsi groupés, mais elle n'aurait pas à voler d'un bout à l'autre du Microvers pour tous les retrouver. Mais un détail la frappa soudain. Ray lui avait parlé de 13 chercheurs présents dans ce monde, en enlevant le défunt et sa femme, il ne devrait en rester que 11. Alors qu'elle était arrivée au-dessus de l'endroit où se trouvait la présence elle s'arrêta.

-Ordinateur ?

-Détection. Détection. Repérage de 14 formes de vies humanoïdes.

-Mais ce n'est pas possible !

-Détection. Détection. Confirmation des données transmises précédemment.


La voix métallique et légèrement féminine, maintenant la même discours et Patty soupira en se rendant à l'évidence. Il y avait bien d'autres formes humanoïdes là, juste en-dessous d'elle. Elle demanda à l'intelligence artificielle d'effectuer un scan dès que possible afin d'identifier précisément chaque personne présentes. Et aussi de la prévenir à la moindre approche d'une forme vivante, quelque qu'elle soit. Comme elle le pressentait, l'IA lui appris que seule onze de ces présences étaient humaines. Et compte tenu de la situation, ce n'était pas forcément une bonne nouvelle. Elle allait devoir gérer ça alors que les scientifiques approchaient. Et qu'un déluge de questions s’abattit soudainement sur elle. Patty tenta de les calmer d'une voix posée

-Pas tous en même temps je vous prie. Oui je suis bien la personne que Mr Palmer est allé chercher.

Heureusement, un certain Josh Anderson parvint à calmer toutes ces personnes paniquées par la situation qui la pressaient de questions. Anderson lui apprit ensuite que c'étaient les Andyrsn qui les avaient amenés ici, parqués comme il disait. Ça c'était sans doute produit avant que les Andyrsn ne viennent les chercher Palmer et elle. et Après le meurtre commis par Annie, les autochtones avaient dû se concentrer sur eux trois en oubliant les scientifiques.

-Merci Mr Anderson, je m'appelle Patricia Spivot. Les Andyrns sont en colère. Ils disent que certains d'entre vous les accusent du meurtre de Matt Andrews. Ils voulaient que vous retourniez dans notre monde.

Les chasser, pas les tuer. Enfin pas quand ils avaient tous été réunis ici en effet. Patty pouvait-elle vraiment leur annoncer de but en blanc que les choses avaient changées et qu'ils étaient tous en danger de mort ? Si au moins Annie n'avaient pas désactivées leurs ceintures, elle aurait pu leur dire de vite les activer pour pouvoir fuir. La criminologue détailla un à un les visages qu'elle voyait. Observant leurs réactions diverses et tâchant de déterminer où se trouvaient les intrus.

-Ils sont vivants tous les deux, et ils vont bien. Malheureusement nous ne pouvons pas les rejoindre, pas tout de suite. Les Andyrns sont devenus furieux à notre égard.Je ne vous cache pas qu'en ce moment, la situation n'est au beau fixe... Mais paniquer ne servirait à rien.

Elle n'allait pas lancer des scientifiques sans défense au milieu d'Andyrsns déchaînés. Le mieux qu'elle pouvait faire pour l'instant, c'était protéger les scientifiques et les rassurer. Consultant le radar, elle vit que les 12 Andyrns n'étaient pas encore en approche.

-Quant au mystère de la mort de Matt Andrews, il n'est pas encore élucidé. Je suis désolée, mais j'aurais des questions procédurières à vous poser... Plus tard. Pour l'instant, il vaut mieux que nous nous déplacions...

Elle se tût instantanément alors que l'IA lui annonçait les résultats de son analyse. Deux Andyrsns étaient présents dans le groupe. Deux Andyrns femelles. Oh joie... Mais celles-ci ne semblaient pas agressives et les scientifiques ne semblaient pas dérangés outre mesure par leur présence. Alliées ? Peut-être, et Patty n'aimait pas les peut-être dans ce genre de situation.

-Mais avant puis-je savoir à qui j'ai affaire exactement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 13:46
Un silence de plomb s’est imposé dans l’assemblée, après le rappel à l’ordre de Josh Anderson, mais surtout dès que Patty a commencé à parler.
Là, dans cet espace désolé, dans cette étrange zone exotique du Microvers, qui défie les lois de la logique mais aussi les connaissances de la jeune femme, le petit groupe est littéralement suspendu à ses lèvres ; mais, loin d’être impressionnée, elle prend sur elle et parvient à chasser toute forme de tension – et, même, à en imposer à ces extraordinaires aventuriers de la Science.


« Je… vois. »

Le meneur a acquiescé à plusieurs reprises, lors des réponses de la jeune femme, et reprend la parole d’une voix très calme, qui tente de rassurer ses camarades, eux bien plus terrifiés que lui.

« D’abord, enchanté et merci de votre venue, Madame Spivot. J’ai bien noté que les Andyrsn étaient troublés, je ne pensais pas à ce point… je suppose que Ray tente de les calmer ? Il a l’habitude, espérons que son expérience paye.
Quant au reste… c’est régulier, que les Andyrsn tentent de nous chasser. Il existe différents peuples ici, et les Andyrsn sont ceux qui nous acceptent le moins. A vrai dire, il s’agit aussi de ceux que nous connaissons le moins… j’ai bien proposé de les éviter au maximum, mais la majorité des découvertes se font ici. Il faut donc composer avec ça. »


« Avec eux, Josh. Eux. »

« Hum ? Oui, oui, tu as raison. Eux. »

Le moment est discret et rapide, mais Anderson adresse un regard sombre au jeune scientifique, avant de refixer son attention sur Patty.

« Nous allons partir, oui. Je propose même de retrouver notre monde, et… ha. Je vois. »

Un voile glisse sur son visage, alors qu’il comprend que Patty a découvert la présence de deux étrangers dans leurs rangs. La criminologue concentre son regard sur les deux jeunes femmes, à l’allure humaine mais que son armure n’a pas reconnu.
Josh reste silencieux quelques instants, puis parle – d’une voix plus lourde que précédemment.


« Ce sont des sujets d’étude. Des Andyrsn qui se sont portées volontaires pour être étudiées en profondeur. Nous comptions demander à Ray de nous donner des ceintures, pour elles… pour les emmener. Pour pouvoir les étudier, plus calmement, de manière plus sereine. Chez nous. »

« Ca évitera les tensions, ici. »

« Ca permettra d’en apprendre plus, sans la présence de leur communauté. »

« C’est mieux. »

« Bien mieux. »

Le torrent de réactions qui a suivi le discours de Josh surprend, notamment après l’épais silence jusque-là. Le meneur enchaîne, néanmoins, et pose une main qui se veut amicale sur le bras de Patty.

« Je pense que votre armure peut les faire grandir – sans Ray.
Nous devrions partir, Madame Spivot. Cela me semble plus prudent, et cela nous permettra de nous mettre en sécurité. Tous. »


Un grand sourire accompagne ces quelques mots, qui sonnent comme une logique pure.
Mais.
Mais si Patty l’entend, l’a entendu… elle a aussi été destinataire d’une communication ; télépathique. Juste pour elle.


AidezNous. IlsNousOntEnlevé. IlsNousOntForcé. IlsVeulentToutNousPrendre. IlsVeulentContinuerLesAbus. IlsVeulentPrendreL’enfantDeL’amour, CarIlsNeL’acceptentPas. AidezNous.

La main d’Anderson se fait plus pressante, sur le bras de Patty.
Il veut partir, vite.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Mer 28 Fév 2018 - 15:08
"Un peu troublé" ? Patty espérait que Josh utilise cette expression uniquement pour calmer ses collègues scientifiques? Parce que les Andyrsns étaient bien plus que "troublés". Ils était plutôt sous l'emprise d'une folie meurtrière qui les pousseraient à tous les tuer s'ils les trouvaient. Atom serait plus obligé de les mettre KO que de les raisonner au point où ils en étaient, elle le craignait. La suite était plus intéressante. Il y avait d'autres espèces vivants ici. Et toutes n'étaient pas aussi belliqueuses que leurs poursuivants... A part une.

-Qui ça "Eux" ?

Y aurait-il d’autres créatures à prendre en compte dans leur fuite ? Tout ce qu'elle espérait alors, c'est qu'elles ne les prennent pas en chasse à leur tour. Patty ne se sentait pas capable de devoir faire face aux Andyrns sans devoir les tuer, et donc empirer la situation, alors si d'autres ennemis s'y mettaient. Elle regarda ensuite les deux femmes non-humaines jusqu'à ce que le docteur Anderson lui explique la raison de leur présence ici. Sur un ton bien différent que précédemment. Plus... Lourd. Et pour une fois les scientifiques prirent la parole. Après un temps de latence, la jeune femme répondit.

-Je vois.

Elle voyait que ce Josh était décidément le chef ici et qu'il était capable de leur imposer le silence mais aussi les sujets qu'ils pouvaient aborder. Il avait fait taire le jeune scientifique qui avait parlé précédemment et il avait fallu qu'elle le mentionne pour qu'il lui signale la présence des deux Andyrns femelles. Des... Sujets d'étude ? C'était comme ça qu'ils les voyaient ? Tout ça commençait à être bien étrange... Même si elle pouvait comprendre l'envie des scientifiques de quitter ce monde hostile. Elle répondit aux paroles de Josh.

-Tout d'abord nous allons partir d'ici. Éloignons-nous de cet endroit avant que les Andyrns reviennent, se sera plus prudent. Nous verrons ce qu'il est possible de faire avec cette armure une fois que nous serons plus en sécurité.

Ils n'avaient que trop traînés dans les environs, il fallait partir. Elle allait se dégager de la poigne de Josh quand un message lui parvint. Un message d'appel à l'aide. Un message qui lui faisait voir la situation d'une toute autre manière qu'auparavant.Si ce qu'elle venait d'entendre dans sa tête était vrai, alors d'autres éléments changeaient. Beaucoup. Mais comment en être sûr ? En posant les bonnes questions sans doute.

-Le radar ne repère pas de forme de vie Andyrns à l'ouest d'ici. Avançons si vous le voulez bien et une fois là-bas je voudrais que vous m'en disiez plus... Que vous me parliez de ce qu'il s'est passé avant que Matt Andrews ne meure. Mais avant cela avançons. Ouvrez la marche, je resterais en arrière au cas où et vous préviendrait au cas où un danger se présente à l'avant.

Elle balaya l'assemblée en prenant le temps de poser son regard plus longuement sur les deux Andyrns. Pour donner l'impression qu'elle les jaugeaient, elles, les représentantes de la race ennemie dans ce monde. Mais aussi pour les inciter à davantage s'ouvrir à elle. Puis elle reposa son regard sur Josh Anderson en attendant sa réplique. Dans le cas où il n'aurait rien à redire, ils avanceraient donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Jeu 1 Mar 2018 - 12:01
Josh Anderson fronce les sourcils, quand Patty relève son lapsus et la micro-information qu’il a révélée par erreur ; cela ne lui plaît guère, ça se voit. Mais il décide de prendre sur lui, et parle d’une voix calme, bien que froide et sèche.

« Eux, les… bref. Il y a les Andyrsn, sur ce monde, sur cet espace du Microvers, mais pas uniquement. Ils demeurent l’espèce dominante, mais d’autres formes de vie évoluent autour.
L’on pourrait comparer à notre fonctionnement, avec l’Humain qui est devenu le sommet de la chaîne alimentaire, mais les Andyrsn sont différents : ils vivent en cohabitation avec les autres espèces, même s’ils sont régulièrement frappés par leurs déboires. »


Le scientifique soupire, puis laisse son regard couler sur l’horizon. Ses dents se serrent, alors que quelques mots s’échappent à voix basse de ses lèvres.

« Même pas capable de dominer leur monde… incapables. »

Il s’arrête et se tourne, cependant, quand Patty évoque un départ – même s’il grimace, rapidement, quand elle préfère un déplacement géographique plutôt qu’un changement de taille ; et cette expression désagréable s’intensifie, quand elle commence à vouloir les interroger sur des éléments précis.

« Non. »

La réplique est sèche et brutale.
Elle n’a d’égale que le positionnement, unanime et figé, de toute l’assemblée, qui n’affiche désormais que des visages fermés.


« Nous ne partirons pas ailleurs – nous voulons retourner chez nous. Il est temps pour nous de quitter cet endroit abominable, pour soigner nos plaies et nos douleurs. »

Josh Anderson s’avance, les poings serrés dans sa combinaison.

« Nous avons perdu l’un des nôtres. Nous avons vécu dans un autre monde, auprès de peuples différents, et nous sommes maltraités ; nous ne le supportons plus. »

Il s’arrête, à quelques centimètres d’elle.
La tension est maximale.


« Nous partons.
Et s’il faut s’emparer de votre ceinture pour ramener un cobaye chez nous, je le ferais. »


Son ton est devenu brutal, autoritaire. Mauvais.

« J’ai perdu trop de temps et d’énergie ici. Je rentre chez moi.
Et personne, ni ce connard de Palmer et ses rêves débiles, ni une connasse de votre genre, ni même les âmes faibles qui nourrissent une affection impie envers les sous-races de ce monde, ne m’empêcheront. »


Josh pose, violemment, la main sur l’épaule de Patty – avec une menace claire, qui se retrouve dans le regard sec qu’il lui envoie.

« Ou vous êtes avec moi, ou vous êtes contre moi… et je vous briserais. »

Le reste de la communauté s’approche, et entoure soudain Patty, comme une foule en colère.

IlVaLeFaire. IlNh’ésiteraPas. IlS’ePrendACeuxQuiS’opposent. MêmeASesAmis. MêmeAuPèreDeMonEnfant.

Les deux Andyrsn, sous le joug d’Anderson, suivent la masse.
Mais l’Andyrsn qui communique avec Patty continue, néanmoins, ses échanges… et vient peut-être de révéler un élément capital, dans le mystère devenu une situation d’une tension abominable !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Jeu 1 Mar 2018 - 13:39
Un vieil adage affirme que c'est dans les situations les plus délicates que les êtres humains révèlent leur fond véritable. Perdus au milieu d'un monde qu'ils ne connaissaient pas, à la merci d'une espèce hostile, voilà le cadre parfait pour que cela se produise. Et Patty Spivot ne va pas tarder à observer à quel point l'adage dit vrai. A quel point les personnalités peuvent se dévoiler et présenter beaucoup de surprises... Mauvaises dans ce cas précis. Car maintenant la scientifique voyait quelles genres de personnes Atom avait emmené dans ce monde.

"Si Annie peut avoir explosé à cause de la trahison de son époux, ceux-là peuvent-ils avoir tant changé à cause de ce qu'ils ont vécus ici ?" Se questionna-t-elle intérieurement.

La phrase prononcée à mi-voix qu'elle avait entendu avait rajouté de son point de vue davantage de poids à ce que les Andyrns avaient dit. Elles étaient en danger au milieu de ces hommes, si elle acceptait de les ramener dans leur monde qui sait ce qu'il pourrait se passer. Et le ton s’intensifia, plus menaçant, plus dangereux. Obéissant au vieux proverbe, Josh Anderson dévoilait sa véritable identité. Celle d'un homme qui était prêt à tout pour atteindre son but. Et tous ceux qui l'entouraient était parfaitement d'accord avec lui semble-t-il.

Que faire ? Elle avait toujours l'avantage avec son arme et sa ceinture qui lui permettrait de voler et de fuir, les laissant là à la merci de tous. Mais elle ne le pouvait pas. Elle ne pouvait pas abandonner les femmes Andyrns. Ces fous seraient capable de leur faire du mal rien que pour la forcer à redescendre s'ils y étaient obligés. Elle ne pouvait pas laisser faire ça. Elle soutint un petit temps le regard terrible du meneur et répondit froidement.

-A ce que je vois le ton monte vite avec vous.

Elle pensa à ce qu'aurait fait Barry à sa place. Oh lui avec sa super-vitesse il aurait sans doute vite fait de les mettre à terre ou d'emmener les Andyrns à l'abri. Malheureusement elle n'avait pas la super-vitesse du Flash ou les pouvoirs de l'Atom. Elle n'était qu'une civile sans capacités exceptionnelles qui devait gérer une situation de crise qui empirait de minutes en minutes. A croire que lorsqu'elle avait abandonné Ray et Annie dans la caverne, elle avait embarqué un peu de la poisse du Micro-Héros avec elle. Et vu qu'elle ne savait pas du tout quand est-ce qu'il allait arriver, il allait revenir il le faut, elle allait devoir faire avec. Elle fini par baisser les yeux.

-Mais inutile d'en venir aux mains, je vais vous aider à rentrer chez vous. Tous. Après tout, je n'ai aucune raison de mettre vos vies en danger.

Elle voyait les deux Andyrns qui avaient suivi le groupe telles deux pantins. Elles aussi obéissaient à Josh et feraient tout ce qu'il dirait. Il avait une maîtrise totale sur tous ceux qui l'entouraient. Le meneur avait dû réussir à faire plier leurs esprits sous son contrôle comme il l'avait fait avec les autres personnes présentent. Pourtant un espoir subsiste car la voix de tout à l'heure se répercuta une nouvelle fois dans son esprit. Confirmant ses pensées. Ce type n'hésitera pas à tuer. A tuer n'importe qui...
Attendez n'importe qui ? Même à... Une illumination vint à son esprit. Elle prit une inspiration.

- Allez-y. Si vous avez une idée de comment cette ceinture peut vous ramener chez vous dites le moi. Après tout

Pour l'instant elle allait écouter ce type qui n'avait que haine et dégoût envers ceux qui ne partageaient pas ses opinions et coopérer avec lui, pour en apprendre plus sur la ceinture qu'elle portait autour de la taille. Et puis elle ne mentait pas, au fond. Elle voulait effectivement qu'ils rentrent tous dans leur monde. Mais elle avait d'autres missions également qu'elle devoir effectuer seule tant que Ray ne serait pas là. Trouver un moyen de séparer les Andyrns du reste de la troupe.
Et également mettre sous les verrous le meurtrier du Microvers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Jeu 1 Mar 2018 - 16:17
La tension demeure, dans cette petite communauté à priori unie autour d’un chef d’apparence sympathique, mais au ton rapidement sec et à l’attitude brutale.
Si Patty Spivot est entourée par tous les chercheurs, mais également les deux Andyrsn qui acceptent actuellement de les suivre, par la peur, son attention demeure fixée sur Josh Anderson ; elle a raison.
Le groupe le suit, et lui le mène – s’il tombe, l’unité cédera aussi. Mais encore faut-il qu’il tombe.


« Je suis un scientifique plongé dans un autre pan de la Réalité depuis des semaines, loin des miens, et forcé de vivre comme un spartiate au sein de peuplades inconnues qui me dégoûtent, Mademoiselle Spivot.
Mon ton montera aussi haut qu’il le faudra pour obtenir ce que je veux – ce qui m’est dû. »


La réplique, longue, est prononcée sur un ton rapide, et encore une fois très sec.
Josh Anderson raffermit sa poigne sur son épaule, et intensifie son regard ; il ne lâchera pas. Il ne la laissera pas partir. Pas sans avoir eu ce qu’il veut.


« Mais je suis heureux de voir que vous vous rendez à l’évidence. »

Un sourire accompagne ses mots et glisse sur son visage, quand Patty annonce qu’elle cède ; cependant, ce sourire n’a rien de bon ou de sympathique, il apparaît brutal et cruel… comme celui d’un conquérant, d’un prédateur qui obtient enfin ce qu’il veut. Par la force.

« Et, en effet, vous n’avez rien à faire ici… aucun Humain ne devrait être dans ce lieu oublié de dieu et de la logique. »

« Bien dit ! »

« Rentrons chez nous ! »

Quelques réactions positives accompagnent l’avancée de la situation, mais la criminologue peut sentir que la tension demeure… notamment parce que Josh Anderson continue de la tenir par l’épaule, ce qui n’a rien d’agréable symboliquement parlant.
Le meneur, néanmoins, finit par couper le lien visuel avec le regard de Patty, pour baisser son attention sur la ceinture qu’elle porte, sur l’armure.


« Je ne suis pas spécialiste mécanique, mais les ceintures données par Palmer à mon équipe n’avaient de puissance que pour une personne. La vôtre n’est pas comme les nôtres, elle ressemble à celle que Ryan Choi utilisait quand il était Atom aussi… avec plus de puissance. »

Le scientifique finit par lâcher l’épaule de Patty, et commence à ouvrir la ceinture, pour découvrir le mécanisme et trifouiller dedans.

« Je dois pouvoir réussir à augment… »

« JOSH ! »

« OH MON DIEU ! »

Plusieurs chercheurs se sont détournés de Patty et de l’armure, pour fixer leurs attentions mais aussi leurs index au loin… sur les collines.
Sur les masses qui filent dessus. Sur les troupes qui courent.
Sur les Andyrsn qui se précipitent, tous, vers le petit groupe parqué dans cet endroit.


« Bordel… »

« ILS ATTAQUENT ! LES ANDYRSN ATTAQUENT ! »

« ON VA TOUS MOURIR ! »

« Calmez-vous ! Je… je… »

« ILS SONT TROP NOMBREUX ! »

Cinquante Andyrsn, au moins, courent comme une horde vers eux, les visages recouverts de grimaces, les yeux emplis de haine.
Et alors que les Humains reculent, que les chercheurs paniquent, que Josh Anderson perd pied et lâche Patty… les deux Andyrsn font disparaître leurs apparences humaines, retrouvent leurs allures initiales, et se placent sur le côté ; en souriant.
Un massacre semble se profiler – et elles s’en réjouissent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Jeu 1 Mar 2018 - 17:19
Patty en était arrivé à maudire. Elle maudissait Josh et les scientifiques pour leurs craintes, pour leurs bêtises, pour ne pas l'avoir écouté. Elle maudissait Josh en particulier, qui lui était apparut comme le coupable du meurtre de Matt Andrews et par extension, le responsable de tout ceci. Elle en voulait également à Annie qui, en tuant les Andyrns sous la tente avait déclenché les hostilités. Aux Andyrns qui ne semblaient pas être capable de communiquer autrement que par la violence en cas de soucis. Et elle s'en voulait également à elle pour ne pas savoir comment bien gérer cette situation. Elle arrivait même à en vouloir un peu à Atom mais uniquement pour ne pas lui en avoir dit plus sur la ceinture.

Pour le reste, il y avait déjà suffisamment de personne pour fournir une liste détaillée de ses griefs dans l'histoire pour qu'elle en rajoute une couche. Et qui, si ça se trouve d'autres personnes avaient d'autre chose à reprocher à Palmer dans cette histoire.

Pendant que Josh s'occupait de sa ceinture, Patty avait jeté un regard aux Andyrns. D'une part pour oublier son envie d'en coller une au scientifique, mais aussi pour voir ce qu'elles faisaient. Si elles avaient quelque chose à lui dire qui pourrait l'aider. Mais une voix voix métallique puissante hurla dans ses oreilles pendant que les cris des scientifiques s'était fait entendre.

-ALERTE ! ALERTE ! 50 FORMES DE VIE ANDYRNS EN APPROCHE ! ALERTE !

Et... Et voilà où ils en étaient au moment présent. Les Andyrns les avaient finalement trouvé, merci professeur Anderson, et ils avaient visiblement envie de tous les tuer. Les êtres du Microvers s'approchaient vite, et les scientifiques paniquaient. Fini la morgue et la haine devant les autres êtres vivants. Il n'y avait plus que des êtres humains terrifiés face à la menace qui arrivait vers eux. Alors qu'ils étaient persuadés de rentrer à la maison, ils se retrouvaient de nouveau en danger de mort. Et cruelle ironie, même notre fier conquérant perdait les pédales. Il ne savait plus que faire.

-C'est donc tout se dont vous êtes capables ? Vous menacer une personne quand vous savez que vous avez le dessus, mais vous tremblez face au danger ? Vous accusez Ray mais pour l’instant de ce que j'ai vu, il vaut mieux que vous. Reculez maintenant !

Elle fit signe à tous les scientifiques de rester derrière elle et donna un coup dans le ventre d'Anderson pour l'obliger à reculer également. Elle évalua la situation rapidement, une cinquantaine d'Andyrns fous furieux contre 11 scientifiques paniqués et elle. Ah et les deux femmes Andyrns quittaient les rangs et semblaient très peu désireuses de les aider. Oh joie... Mais au fond, on pouvait les comprendre. Elle pointa l'arme d'Annie vers leurs assaillants fous furieux.

-Stop ! Arrêtez-vous !

Puis elle tira une rafale mais à distance suffisante pour que les créatures se stoppent sans qu'aucune d'elle ne soient touchées.

-Nous allons rentrer, les humains vont rentrer dans leur dimension. Il ne nous faut que quelques instants de plus pour y parvenir, et après tous ces gens vont rentrer chez eux. Et nous n'emporterons rien d'ici. Chacun restera dans son monde.

Se disant, elle tourna son regard sur les deux femelles Andyrns et leur lança un message visuel significatif. Elles lui avait demandé son aide, mais elles devaient l'aider en retour. Si elles empêchaient les Andyrns de tuer les scientifiques, alors elle veillerait à ce qu'aucun d'eux n'emmène avec eux le moindre Andyrns mâle, femelle ou encore en gestation.
Si elles ne faisaient rien, elle serait dans l’obligation de tirer. De prendre des vies dans l'espoir de permettre aux chercheurs de fuir.
Même si certains diraient sans doute qu'ils ne le mériteraient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Ven 2 Mar 2018 - 16:42
Cinquante Andyrsn courent vers la petite troupe entourant Josh Anderson.
Et personne ne réagit.

Tous terrifiés, tous rongés par une tension absolue, et surtout une peur abominable, ils ne peuvent rien faire. Ils sont figés, et attendent... ils attendent le pire. Ils attendent, comme des proies face à des prédateurs ; ils attendent, comme des vaches à l'abattoir.
Ils attendent, car ils sont persuadés de ne pouvoir rien faire - ils attendent, car ils ont perdu espoir.
Mais pas Patty Spivot.

La criminologue réagit, elle, et utilise une arme, autant pour stopper les Andyrsn que pour démontrer sa détermination aux autres Humains. Elle ne se laissera pas faire. Elle ne se laissera pas tuer. Elle ne se laissera pas abattre.
Quoi qu'il en coûte, elle se battra... et elle a, déjà, des résultats.
Car les Andyrsn se sont arrêtés.

Une tension terrible s'installe, alors que la petite communauté de chercheurs n'est séparée que par une dizaine de mètres des cinquante Andyrsn.
Chaque camp se regarde, s'observe, s'étudie ; se jauge. Se prépare.
Un silence de plomb règne.
Avant qu'une communication télépathique générale ne vienne le briser...


Non. IlEstTropTard.

... et briser, surtout, les espoirs et efforts de Patty.

VousNousAvezAccusé. VousNousAvezInsulté. VousAvezEnlevéLesNôtres. VousAvezPilléNosTerres.
VousNeRentrerezPasChezVous. VousMourrezIci.


Le chef des Andyrsn a communiqué, en gardant son attention enragée fixée sur Josh Anderson et les siens.
Mais son regard glisse lentement, et vient se poser sur les deux Andyrsn retenues par les Humains ; elles s'échappent du groupe, et viennent se placer entre les deux camps.


PourCeQueVousAvezFait. AMattAndrews. AMonAmour.
VousMourrez. Tous.


Une grimace de pure haine glisse sur le visage de la jeune Andyrsn.
Avant que ses camarades ne s'animent, et se précipitent à nouveau vers les Humains - avec une idée claire.
Les exterminer. Jusqu'au dernier.


"Non... non..."

Josh Anderson tombe à genoux, terrifié ; les autres font de même, certains tentent de s'enfuir. En vain.
Les Andyrsn sont rapides. Les Andyrsn sont sur eux. Les Andyrsn vont frapper, mais...


"ÇA SUFFIT !!!"

Une voix terriblement puissante se fait entendre, avant qu'une petite forme file directement au milieu de la foule - puis grandit, grandit, grandit encore...
... avant de former un véritable géant, de plus de vingt mètres de haut !

"TOUT LE MONDE S’ARRÊTE !"

Ray Palmer, en forme de géant, lève puis abat son poing ; un tremblement de terre suit, et vient propulser au sol toutes les personnes présentes.

"C'EST TOUJOURS LE PLUS GRAND OU LES PLUS NOMBREUX QUI COMMANDENT. ON DIRAIT QUE C'EST MOI, MAINTENANT."

Un léger sourire glisse sur son visage, alors que son regard coule sur Patty ; il lui adresse un petit clin d'oeil, avant de serrer les poings. Les Andyrsn et Humains se remettent, mais plus personne ne bouge - l'atout d'un géant, définitivement.

"JE SUIS VENU CAR MATT ANDREWS EST MORT. SA FEMME NE L'A PAS TUÉ, NI LA COMPAGNE QU'IL A TROUVÉE ICI. VOUS ÉTIEZ SUR LE POINT DE VOUS ENTRE-TUER À CAUSE DE CELA, MAIS ÇA SUFFIT.
MISS SPIVOT, OÙ EN SONT LES ANALYSES ? PEUT-ON ENFIN SAVOIR QUI A TUÉ MATT... ET RENTRER CHEZ NOUS ?"


Peu avant, Atom a affronté plusieurs Andyrsn... ceux-là qu'il retrouve ici, et d'autres. Le combat fut difficile et brutal, mais il a pu en réchapper - et régler quelques détails, avant de venir ici ; pour régler cette fois-ci le gros du problème, le coeur du Crime dans le Microvers. Enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Ven 2 Mar 2018 - 19:01
Sa tentative avait payé, du moins un peu. Patty avait réussi à instaurer quelques instants de calmes, mais ce qu'elle avait dit serait-il suffisant pour éviter le carnage qui s'annonçait à l’horizon. Après tout les Andyrns étaient plus forts, plus nombreux, et mieux armés... Ils n'avaient aucune chance. Surtout que tous les hommes présents étaient morts de trouille. Et Patty aurait pu l'être aussi. Elle avait peur également parce qu'elle savait que si les Andyrns refusaient de l'écouter dans l'état actuel des choses, ils mourraient tous. Elle aurait peut-être une chance de survivre en activant sa ceinture à temps, mais les pauvres chercheurs derrière elle n'auraient aucune chance.

Enfin, la réponse vint, et elle fut terrible. Terrible car elle anéantissait tout espoir et mettait à bat toute tentative de conciliation. Les Andyrns avaient soupé des humains et voulait leur faire payer. Ils voulaient tout leur faire payer. Il n'y avait plus rien à faire pour renverser la situation. Et la réplique des deux Andyrns ne fit que renforcer un peu plus le poids de la sentence.

-Cette fois, je crois que c'est fini...

Certains scientifiques tentaient quand même de fuir. Avec son arme, elle aurait peut-être pu les couvrir pendant un moment en prenant de la hauteur. Et Patty ne savait plus quoi faire. Toutes les options qu'elle envisageaient, hormis celle de reprendre sa taille normale, lui paraissaient vaines. Et les Andyrns étaient tellement rapides qu'ils étaient déjà prêt à les tuer avec leurs armes. Et ceux qui avaient fuis étaient déjà presque rattrapés par les Andyrns. Mais les coups vengeurs ne vinrent pas. Car un certain Micro-Héros était arrivé à la rescousse, en projetant tout le monde à terre. Patty compris.

Mais l'arrivée inespérée du héros avait soulagée la criminologue. Il avait tenu sa promesse était revenu pile au bon moment. Répondant à son sourire, Patty fut la première parmi les humains à oser se relever. Peut-être parce qu'elle lui faisait entièrement confiance et savait ne rien risquer de lui. Patty regarda une dernière fois les analyses. Une sale habitude qu'elle avait. Il fallait toujours qu'elle vérifie les détails avant de donner ses conclusions.

-Les analyses sont terminées, en effet. Et elles montrent qu'un autre sang a été versé dans la tente au moment de la mort de Matt Andrews. Quelqu'un est entré dans la tente avec la ferme intention de tuer la personne qui s'y trouvait. Matt Andrews l'a remarquée et a dû tenter de se défendre. Pas suffisamment hélas pour lui échapper, mais il est parvenu à blesser son adversaire suffisamment pour que du sang coule. Le sang qui a été retrouvé.

-Allez-y dites le ! Dites le que c'est un Andyrn qui l'a tué !

-Le sang qui a été retrouvé est spécifiquement humain, les Andyrns sont donc tous innocentés. Annie Andrews l'est également, Mr Palmer et moi pouvons en témoigner. Le coupable ne peut donc être que l'un des chercheurs ici présent.

Elle fit glisser son regard sur les scientifiques, en s'arrêtant plus particulièrement sur celui qui avait osé la menacer. Celui qui avait bien failli tous les faire tuer, et ce depuis le début de cette histoire. La loi voudrait qu'il y a une preuve, mais la preuve serait très facile à avoir dés à présent. Elle se tourna vers Atom.

-Mr Palmer, ce que je vais vous dire va peut-être vous surprendre, mais nos amis chercheurs ne sont pas tous blancs dans cet affaire. Ce que je vais vous dire va peut-être vous blesser, mais je cache rarement la vérité lorsque j'enquête une affaire. Le meurtre de Matt mis à part, ils comptaient ramener sur Terre deux Andyrns femmes. Elle se trouvaient parmi eux au moment où je suis arrivée. Mais sans le scanner qui m'a permis de les détecter, je crains qu'ils ne m'en aient jamais parlé de leur propre chef. Et si elles ne m'en avaient pas parlé un peu plus tard, je n'aurais pas réussi à deviner ce qu'il se tramait.

Ce disant, elle s'était retourné une nouvelle fois vers les scientifiques pour guetter leur réaction. Elle ne se faisait pas beaucoup d'illusions sur ce qu'ils auraient fait aux deux femmes. D'ailleurs le terme qu'ils avaient utilisés pour les désigner était évocateur. Des cobayes. Des souris de laboratoires.

-Je ne sais pas comment cela est arrivé exactement, je l'avoue. Je ne sais pas comment les Andyrns se sont retrouvées prisonnières ni depuis combien de temps. Mais d'une manière ou d'une autre, Matt Andrews y a été mêlé. Peut-être savait-il tout depuis le début et était-il d'accord au départ. Ou peut-être ignorait-il la vérité, mais il n'est plus là pour répondre à ces questions. Il est par contre sûr qu'il est tombé sous le charme d'une Andyrsn. Et il l'a aimé, suffisamment pour trahir cette pauvre Annie. Et elle l'a aimé également, suffisamment également pour avoir envie de le venger. N'est-ce pas, madame l'Andyrsn ?

Il était bientôt temps de clore le discours. Et elle fixait les scientifiques.

-Et c'est à partir de là que débute le drame. Matt a sans doute refusé le plan, refusé de se servir des Andyrsn. Peut-être simplement pour protéger la mère de son enfant ou parce qu'il avait changé d'avis sur ce peuple. Mais ça ne vous a pas plût, non. Un humain qui se liait à des cobayes ? Pis, il avait engendré le premier représentant issu des deux espèces, le symbole qu'une entente était possible ! Et en plus de cela, il s'opposait à vos projets. S'en était trop pour vous, et pour l'un d'entre vous particulièrement. Il s'est emparé d'une arme d'Andyrsn et est allé rejoindre Matth Andrews. Peut-être a-t-il essayé de le raisonner une dernière fois, mais si c'est le cas, ça n'a pas fonctionné. Alors, il ne restait plus qu'une seule solution. Le tuer. Le tuer pour qu'il n'empiète pas sur votre projet. Pour ne pas qu'il les libère, ou révèle toute la vérité à Ray. Car vous comptiez peut-être le duper en lui disant qu'elles étaient volontaires pour vous suivre.

Patty avait la gorge sèche à force de parler. Mais ce n'était pas fini. Après avoir jeté un regard désolé à Atom, consciente qu'elle ne le ménageait pas avec toutes ses explications, elle se tourna vers Josh Anderson en le regardant droit dans les yeux.

-N'importe lequel des scientifiques aurait pu le tuer, mais pour l'instant mon principal suspect c'est vous, Mr Anderson ! Vous qui dirigiez le groupe depuis le début ! Vous avez osé me menacer car je ne vous obéissait pas et qui, d'après les dires de deux témoins que j'aurais tendance à croire, seriez capable de tout pour atteindre votre but ! De tout même de tuer des gens que vous connaissez ! Vous ne vouliez pas voir votre petit plan exploser, alors vous avez fait au mieux pour couvrir vos arrières. Pour vous donner une chance de revenir dans notre monde sans crainte et avec ce que vous vouliez : Deux cobayes. Et personne sans vous dénoncer.

Vous allez me dire que je n'ai pas de preuve peut-être ? Et je vous donne raison. Mais ne vous inquiétez pas, j'ai les moyens de me la fournir. Je vous rappelle qu'un autre sang a été retrouvé sur la scène de crime. Et je trouverais un moyen d'obtenir votre ADN pour le comparer à celui que j'ai en ce moment, même si je dois courir après votre fichier médical pour cela ! Et si enfin il s'avère que se sang n'est pas le votre, je passerais en revue les fichiers ADN de tous les autres scientifiques ici présents et les compareraient à mes relevés. Votre complice sera démasqué, et je dis bien complice, car vous êtes bien le cerveau de tout ça ! Vous êtes celui qui exercé une influence mentale sur le reste du groupe.


Puis, elle pris une dernière inspiration et pointa le doigt vers le scientifique.

-Vous êtes coincé Mr Anderson. Vous n'avez peut-être pas voulu tous les événements qui se sont produits jusqu'à là. Mais c'est bien vous qui avez porté le premier coup. Alors avouez, avouez que vous êtes le responsable du Meurtre du Microvers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Lun 5 Mar 2018 - 10:50
Toujours géant, toujours dominant, Ray Palmer tient en respect autant les Andyrsn que les chercheurs humains. S’il est intervenu essentiellement pour empêcher la population locale de s’en prendre aux chercheurs, l’exposé dans lequel Patty Spivot se lance confirme ses craintes les plus sombres, ses doutes les plus terribles.

Les Humains ont commis des horreurs, ici.
Et son rêve, celui d’une coexistence pacifique entre le Microvers et son monde, commence à exploser en éclats, au fil des arguments développés par la jeune femme.

Plusieurs émotions glissent ainsi sur son visage, alors qu’il suit le discours de la criminologue.
Celle-ci explique d’abord que le sang retrouvé sur la scène de crime n’est pas Andyrsn, mais Humain ; il grimace, mais lève une main pour apaiser de suite les réactions des deux camps.
Ce même membre se crispe et se serre quand il entend la vérité sur les enlèvements, sur les deux Andyrsn que les chercheurs voulaient ramener de force. Cela déclenche une vague de colère en lui, tant cela est éloigné de ses rêves, de ses valeurs, de ses principes… mais il prend sur lui.

Il prend sur lui, car Patty continue et explique – elle explique tout.
Comment Matt Andrews a pu rencontrer l’Andyrsn avec qui une romance est née, ce que la créature confirme en acquiesçant aux mots de Patty, un air triste sur son visage. Comment Matt Andrews a, alors, pu décider de renier le plan des chercheurs d’enlever les Andyrsn. Comment un conflit a pu naître. Comment la situation s’est envenimée. Comment le pire a pu devenir une solution viable.
Comment Josh Anderson a pu décider de tuer Matt Andrews – le même Josh qui, apparemment, a menacé et molesté Patty, ce qui provoque encore de nombreuses crispations chez le Héros sous forme de géant.

Patty Spivot finit, alors, par une accusation terrible. Après un argumentaire que Sherlock Holmes ou Hercule Poirot n’auraient pas renié, elle accuse directement le meneur des chercheurs humains… et tous le fixent, maintenant.
Un silence de plomb s’installe. La tension est maximale.
Et, finalement, la voix puissante de Ray Palmer se fait entendre.


« Parle, Josh. Défends-toi, ou admets.
Prouve-moi que je ne me suis pas trompé en te confiant cette recherche – ou assume ce que tu as fait. Agis en homme, Josh. Ne me force pas à intervenir. »


Sa voix est lourde, et beaucoup peuvent y lire une profonde tristesse ; il est choqué et déçu. Ses rêves sont anéantis, et il sent sur lui une pression terrible.
Ray se sent responsable de tout ceci. Mais il est quand même temps d’avoir le fin mot de cette sombre histoire.


« Je… Ray, quand même, tu ne vas pas… »

« Pas de ça, Josh. Tu vaux mieux que ça – en tout cas, je pensais que tu vaux mieux que ça. »

Le géant adresse un regard sombre au chercheur, à genoux et brisé.
Ses yeux, affolés, glissent sur tous ceux qui l’entourent – les Andyrsn, figés et agressifs ; ses chercheurs, terrifiés et vaincus ; Patty, accusatrice mais calme ; et Palmer, surtout, qui le juge déjà et le condamne sûrement.
Josh veut parler, se défendre, répliquer, se battre… mais… mais…


« Je… ha… mais… »

… il sait, au fond, que cela ne sert à rien.
Il a perdu.


« C’est… c’est vrai. Tout est vrai. »

Il a tout perdu.

« J’ai… tué Matt Andrews. »

Un frisson de stupeur s’empare des Humains, alors que les Andyrsn se figent un peu plus.

« On… on avait décidé de ramener… des sujets d’étude… mais… mais Matt s’en occupait, souvent, et il… il a fini par se lier avec… et… bon sang, il a tout voulu arrêter… je ne pouvais pas le laisser… pas alors qu’on était sur le point de TELLEMENT avancer, Ray… »

Anderson relève un regard vaincu et brisé vers Ray, qui s’est figé et exprime toute sa déception et son dégoût sur son visage. Une partie de lui espérait que Patty ait tort, même s’il savait au fond que ce n’était pas le cas ; faire face à la réalité, crue et cruelle, est terrible.

« On… on ne pouvait pas tout tester, ici… il… il ne voulait plus comprendre… il voulait les laisser… il parlait de droits… alors que ces choses ne sont pas comme nous, bon sang ! Notre recherche était plus importante, et… »

MonEnfantN’aPlusDePère. RienN’estPlusImportantQueMaVengeance!

La communication mentale de l’Andyrsn vient couper directement les aveux de Josh. La créature bondit et lève une étrange lame vers le crâne de l’Humain – mais Atom a soudain rapetissé, pour venir se mettre devant le coupable ; il bloque la main de l’Andyrsn, et parle d’une voix plus adaptée.

« Trop de sang a déjà été versé. Josh Anderson répondra de ses crimes, tout comme ses camarades… tout comme moi. Mais pas comme ça. Pas ici. »

CommentAlors.

« Un Humain a tué un autre Humain : un tribunal des Hommes doit alors décider de la suite. »

EtMonEnfantSansPère? EtL’enlèvementEtLesTorturesEvoqués?

Ray grimace, mais il continue de fixer l’Andyrsn dans les yeux ; déterminé à mettre un terme à tout ceci.

« Les chercheurs vont rentrer et être incarcérés. Toute recherche ici sera arrêtée. Et je viendrais, avec des délégués de la Justice des Hommes, pour convenir d’une peine appropriée – pour en convenir avec vous. »

QuiNousDitQueVousReviendrez?

« Moi, je le dis. Et ma parole devrait suffire. »

Un silence puissant s’installe, alors que Palmer fixe l’Andyrsn.
L’issue de ce duel est incertaine.
Du moins, jusqu’à ce qu’une autre communication mentale intervienne.


RayPalmerDitAtomEstUnAmiDesAndyrsn. LaCommunautéLeCroit.

Les Andyrsn s’apaisent, et viennent récupérer leur camarade encore troublée.
Rapidement, la peuplade s’évapore, disparaît, laisse les Humains seuls – et un Ray soulagé soupire, avant de se tourner vers les chercheurs ; à qui il adresse un regard sombre et terrible.


« Profitons de la grandeur d’âme de ceux que vous considériez comme inférieurs, et qui prouvent en fait qu’ils vaillent mieux que vous. Et partons. »

Ses rêves sont brisés. Ses idéaux sont piétinés. Et il en est accablé.
Mais il se tourne, quand même, vers Patty et esquisse un petit sourire, bien que triste.


« Si ça vous va. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Lun 5 Mar 2018 - 15:10
Quiconque connaissait un temps soit peu son histoire, savait que l'esclavage avait longtemps, longtemps eut court dans le monde. Les Etats-Unis, patrie de la Liberté, avait été pendant plusieurs siècles l'un des points centraux de ce qu'on appelle le commerce triangulaire. Et il y a quelques décennies encore, et sans entrer dans les détails, ces mêmes Etats-Unis vouaient un mépris tout particulier aux noirs... Mépris qui ne s'était pas encore éteint dans certains coins de ce pays. Mépris que l'on pouvait retrouver partout ailleurs même.

Tout ça pour dire que l'homme, l'homme blanc plus particulièrement, a été pendant longtemps un champion du mépris de ce qui n'était pas comme lui. Le considérant comme méprisable, plus bas que lui, moins que lui. Beaucoup d'êtres humains avaient soufferts de cela, jusqu'à une date très récente.

Et aujourd'hui alors que les mentalités avaient changé, que des lois affirmaient haut et fort le respect de tout un chacun, et que la Terre était maintenant habitée par des êtres tous plus variés les uns que les autres, on aurait pu croire que des scientifiques triés sur le volet sauraient montrer un minimum de respect envers d'autres créatures. Après tout, ça aurait été possible non ? L'Histoire et les lois suffisaient pour nous ouvrir les yeux, non ?

Non.
Et il avait fallu que Patty soit celle qui démontre à quel point l'homme pouvait resté ce dont il accusait les autres d'être. Des barbares. Lorsqu'Atom avait pris la parole, Patty s'était tût, se contentant de laisser son regard fixé sur Anderson. Si elle restait calme et ne bougeait pas, c'était encore pour se retenir d'en coller une à chacun des scientifiques présents ici. Ces derniers ressemblaient d'ailleurs à des enfants terrorisés dont la grosse bêtise venait d'être mise au jour. Et comme le leader était mis au pied du mur et devenu incapable de diriger, ils restaient muets, inactifs, confirmant leur statut de suiveurs dans cette histoire terrible.

Le leader lui n'avait pas tenté de fuir, de se défendre, il avait tout avoué. Il avait essayé de se justifier, mais ça ne tenait pas. Il y aurait eut tellement d'autres moyens de faire avancer leurs fichues recherches. Même si les résultats auraient été plus longs à venir. Patty était dégoûtée et triste. Triste que son travail ait servi à prouver une telle chose. Elle ne voulait même pas entendre la fin.

-L'homme ne changera donc jamais ? Vos recherches auraient pu avancer, si seulement vous aviez montré plus de respect envers eux. Murmura-t-elle.

Et puis, l'Andyrsn voulu une dernière fois se venger. Mais Atom parvint une dernière fois à les raisonner et même à faire partir tout le groupe d’autochtones. Les Andyrsn abandonnaient les humains là, face leurs propres faiblesses. Et Patty n'en fut que plus dépitée et dégoûtée par tout ça. Et elle était aussi très peinée pour Atom dont elle avait pu sentir la déception et la tristesse. Tout ce qu'il avait construit ici avait été détruit en l'espace de quelques heures.

-Oui, ça me va. Les questions qui resteraient à poser le seront plus tard. Nous avons assez importuné ce monde.

Importuné, oui. Patty ne mâchait plus ses mots et avait le ton dur et froid tandis qu'elle regardait les scientifiques, cette fois sans faire de différence entre le meneur et ses pantins. Puis tout le monde pu enfin rentrer sur Terre, mettant un terme à cette histoire... Enfin pour l'instant, car les conséquences n'avaient pas finies de tomber. Que se soit dans un monde ou dans l'autre. Il était temps de retourner chez eux, où Annie les avaient précédés.

Après le retour sur Terre et une fois les chercheurs confiés aux bons soins de l'ARGUS, Patty et Ray se retrouvèrent seuls. Comme les coupables n'étaient plus là, la colère de Patty s'estompa. Ne laissant plus que la déception et la tristesse. Elle soupira et se tourna vers Atom.

-Je tenais à m'excusez pour tout à l'heure. Je me suis laissée emporter et ait déballé la vérité crûe.

Les affaires de meurtre laissaient toujours un arrière goût amère lorsqu'elles obligeaient les enquêteurs à mettre à jour de terribles réalités dans un groupe. Celle-ci n'était pas en reste, et avait même brisé un projet en supplément.

-Peut-être que tout n'es pas perdu. Des relations pourront peut-être s'établir à nouveau avec les Andyrsn ou d'autres peuples de ce Microvers. De meilleures relations je l'espère.

Une petite dose d'espoir pour alléger l'atmosphère et essayer de remonter le moral d'Atom. Une reconstruction était peut-être possible. Pas maintenant, mais un jour peut-être. Quand les tensions seront plus apaisées. Après la réponse d'Atom, le son caractéristique de l'arrivée d'un speedster se fit entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/11/2015
Messages : 1011
DC : Mister Miracle ; The Bat ; Fate ; Lex Luthor.
Localisations : Ivy Town


MessagePosté le: Lun 5 Mar 2018 - 15:57
La tension s’apaise, donc, une fois que Josh Anderson a avoué ses crimes, puis que Ray Palmer a réussi à offrir des solutions pérennes pour rendre la Justice à tous ceux qui ont été impactés par cette terrible affaire.
Alors que les Andyrsn se retirent, les chercheurs humains se replient sur eux-mêmes, de honte ; autant de leurs actes, que face au regard plein de jugement et de dégoût de leur ami, le scientifique qui les a fait venir et est hanté par une culpabilité rampante.

Patty Spivot, géniale alliée dans cette abominable enquête, émet quelques nouvelles observations, très justes – mais qui ne bénéficient d’aucune réponse.
D’une part, Anderson et les siens sont trop brisés, hantés par le poids de ce qu’ils subissent après avoir accepté leurs torts pour réagir ; de l’autre, Atom est trop enragé, trop en colère, trop attristé par les événements pour pouvoir dire le moindre mot.

Un silence pesant, donc, s’installe.
Avant que des bruits mécaniques, aigus, ceux de gestes automatiques et sûrs ne se fassent entendre ; ceux du micro-Héros qui, à taille humaine, va et vient autour de tous les chercheurs, pour vérifier leurs ceintures et préparer leur retour au monde.

Après quelques minutes, et notamment après avoir ramené aussi le corps de Matt Andrews mais également l’inanimée Annie Andrews, il en termine – et jette un dernier regard sur les chercheurs, puis sur ce pan du Microvers.
Un soupir terrible, plein de lassitude et de tristesse, s’échappe de ses lèvres ; avant qu’il n’appuie sur un bouton de son costume, et active la même commande chez tous les chercheurs, y compris celui décédé.

Tous leurs mécanismes se lancent, donc.
Ils grandissent.
Ils quittent le Microvers, et retournent chez eux – dans leur Réalité. Dans leur triste et terrible Réalité.


**
*
**

La suite est rapide, et automatisée.
Les soldats de l’A.R.G.U.S. sont rapidement prévenus, dès l’arrivée du groupe, et tous les chercheurs sont immédiatement placés sous menottes. Le cadavre de Matt Andrews est évacué en chambre froide, Annie Andrews est menée dans l’assistance psychologique ; sa culpabilité dans cette affaire n’est pas totale, mais elle paiera pour ses crimes. Après, cependant, avoir été soignée de sa démence passagère.

En peu de temps, tous les chercheurs sont évacués, et ne demeurent alors que Patty Spivot et Ray Palmer ; seuls.
Seuls, dans un couloir de la Citadelle de l’A.R.G.U.S., ils sont les survivants de ce drame affreux – les vainqueurs, pourrait-on dire ; pourtant, nulle joie ne se lit sur leurs visages, et surtout sur celui du scientifique.


« Venez, Miss Spivot… je vais vous aider à vous débarrasser de l’armure. »

Un sourire triste glisse sur son visage, alors qu’il mène la jeune femme dans une aile dédiée à ses propres recherches. Il ne faut que quelques instants pour enlever les éléments de la combinaison, mais cela permet à la criminologue de parler, et surtout prononcer quelques mots qui font chaud au cœur.

« Oh, ne vous excusez pas… vous avez été formidable, Miss Spivot, et c’est à moi de vous présenter mes excuses, pour vous avoir menée dans cette folie. J’ignorais que cela arriverait à de telles extrémités, et jamais je… bref.
Je suis désolé de vous avoir tant mise en danger, mais je vous remercie pour tout. Vous avez réussi à empêcher bien des drames, et la Justice pourra être rendue grâce à vous. Je vous en serais éternellement reconnaissant. »


Atom récupère l’armure, recule et esquisse toujours son petit sourire triste.

« Et… c’est gentil de dire ça, vraiment. Mais je crains que mon rêve d’établir des relations réelles et puissantes entre nous et le Microvers ne se réalisera pas tout de suite – et pas de mon vivant, je pense.
J’ai voulu aller trop vite, je crois. J’ai voulu croire que d’autres partageaient mon rêve et mes valeurs… et si c’est vrai, s’il y en a d’autres, ils sont bien moins nombreux que je l’espérais. Ou, alors, j’ai sous-estimé l’influence d’un séjour prolongé dans le Microvers… »


Il soupire, puis se détourne de Patty. Son regard glisse sur les vitres, et sur le soleil couchant ; ils ont passé finalement beaucoup de temps, là en bas.

« Je… vais prendre du recul, avec tout cela. Conserver un lien avec le Microvers, mais m’en occuper moi ; et reprendre les cours, je pense. Les cours que je donne.
Pour former les jeunes, les étudiants ; la nouvelle génération. Pour créer chez eux l’envie de découvrir le Microvers, mais aussi d’y travailler, selon des valeurs qui permettront de réaliser cette coexistence partagée.
J’ai cru pouvoir imposer cela – alors que, comme pour tout, j’aurais dû le faire apprendre. J’ai été stupide… »


Palmer baisse les yeux, et secoue la tête, rongé par la culpabilité.

« … et un homme en est mort, un enfant vivra sans père, une femme a perdu la raison, et un peuple hait les Humains. Bravo. »

Il soupire, lourdement, puis se retourne vers Patty, et tente encore de sourire.

« Mais bref… je verrais cela. Merci encore pour tout, Miss Spivot, et toutes mes excuses pour cette folie. L’A.R.G.U.S. a prévenu de notre retour, Flash ne devrait pas tarder… je ne veux pas vous déranger plus longtemps, mais sachez que je serais toujours disponible en cas de difficulté. Toujours. »

Les yeux brillants, le cœur lourd, sincèrement attaché et reconnaissant envers Patty, mais rongé par les événements, il lui adresse un petit signe de tête et s’avance vers la sortie – vers la fin de cette aventure ; et de ses rêves, aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 19/12/2017
Messages : 280
DC : Garfield Logan/Stéphanie Brown/Carter Hall
Situation : Essaie de survivre aux dangers attirés par les héros
Localisations : Central, Coast ou Ivy en général
Groupes : ARGUS
MessagePosté le: Lun 5 Mar 2018 - 22:46
Pendant que tous les scientifiques étaient préparés pour le retour puis confiés aux soins de l'ARGUS aucun d'eux n'avaient parlés. Même les scientifiques n'avaient pas essayé de s’expliquer, de se justifier... Peut-être avaient-ils simplement trop honte de ce qu'ils avaient fait après avoir compris à quelle point leur conduite était déplorable. Mais la honte ne servirait à rien, et c'était finalement une bonne chose qu'ils n'aient rien dit car tout ce qu'ils auraient pu dire n'auraient servit à rien . Dans le lot celle qui était la plus à plaindre après Matt Andrews, c'était Annie selon la criminologue. Même si peut-être elle avait participé à la combine.

La suite fut morne et triste. En rendant la ceinture et l'armure à Atom, Patty en avait profité pour s'excuser et tenter de lui remonter le moral. Même s'il était difficile de savoir ce qu'il fallait dire exactement dans ce genre de situation. En fait c'était impossible. Mais Patty avait essayé quand même. Peut-être avait-elle totalement échoué ou réussi un peu. En tout cas quand Atom rouvrit la bouche, se fut pour s'excuser à son tour. Ce qui la fit un peu sourire.

-Oh vous savez, pour ce qui est du danger... Quand on vit dans l'entourage d'un super-héros, on en voit des vertes et des pas mûres quand les criminels s'y mettent... Je ne vous en veux pas, sincèrement. Je n'ai fait que mon travail.

La première partie de sa phrase avait été dite un peu sur le ton de la plaisanterie, mais la fin était vrai. La suite lui brisa le cœur, parce que c'était vrai. Les blessures infligées aux Andyrsn mettraient du temps à se résorber et cette expérience prouvait que les hommes n'étaient pas réellement prêts à accepter les êtres totalement différents d'eux. Malheureusement. Il allait falloir attendre. Attendre encore et toujours. Combien de temps encore ? Après qu'il ait parlé de la situation, parfaitement résumée malheureusement, Patty s'avança vers lui pour lui poser les mains sur les épaules.

-Je comprends ce que vous ressentez Atom, même si je n'étais pas autant attachée à cette installation provisoire que vous. Mais un jour, un jour peut-être cela sera possible car les choses auront changées grâce à vous et grâce à d'autres peut-être qui auront appris à mieux connaître le Microvers par votre intermédiaire. Ça ne réparera jamais les crimes qui auront été commis, mais peut-être que cela empêchera des drames futurs.

Peut-être oui, peut-être. Toujours ce mot. Mais il fallait espérer, essayer de s'accrocher à quelque chose pour ne pas sombrer. Pour ne pas totalement désespérer face à la folie. Mais elle devait bien l'avouer, c'était très dur. Lorsqu'Atom voulu s'en aller, elle le laissa partir, tout en lui précisant qu'il pouvait revenir s'il en avait envie. Flash serait sans doute heureux de le voir.

-Vous aussi si un jour vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas.

Puis, elle attendit d'être sur que le Micro-Héros soit parti pour enfin se permettre quelques larmes qu'elle avait retenu en sa présence. Flash se posa sans doute des questions lorsqu'il fini par arriver, mais elle avait besoin de cela après les terribles découvertes faites à cause d'un simple crime dans le Microvers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Résoudre un crime dans le Microvers ! [Patty]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Agatha Christie en BD
» De Nergys
» [Barbey d'Aurevilly, Jules] Le bonheur dans le crime
» Dostoievski : Crime et châtiment ...
» Le Panthéon du Crime; éditions Walter Beckers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Coast City-