SVM - Brainiac Attacks [OUVERT À TOUS]

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 10/12/2012
Messages : 426
MessagePosté le: Ven 31 Mar - 20:27
Metropolis est la Ville de Demain.
Si la majorité des grandes villes dispose de surnoms sympathiques, supposés décrire directement son mode de vie, aucun ne représente aussi bien sa cité que celui-ci. Certes, New-York a la forme d'une Grosse Pomme, Paris est tellement éclairée qu'elle justifie le titre de Ville-Lumière, mais... Metropolis est véritablement la Ville de Demain.
Par son architecture, par sa technologie, par son environnement, par ses habitants, Metropolis incarne l'avenir de l'Humanité, et souvent le meilleur qu'elle peut espérer devenir.



Au-delà de son protecteur, le fantastique Superman qui représente la synthèse des plus beaux aspects de la Terre, Metropolis dispose de dizaines de symboles puissants : le Daily Planet ; S.T.A.R. Labs ; LexCorp ; et tant et tant d'autres.
Metropolis est une ville merveilleuse - la Ville de Demain.
C'est pour cela qu'elle doit être prise.

Récemment, la Justice League a découvert l'Ennemi à l'origine de leurs récents troubles : Brainiac.
Ce dernier manipule depuis des mois dans l'ombre, provoquant le trouble à Gorilla City, tentant d'annexer la nouvelle Morlaidh en Amérique du Sud ou s'alliant avec le Senseï après son échec d'invasion à Nanda Parbat. Il a révélé à l'équipe son projet : s'emparer de quatre cités terrestres - une humaine et trois "divergentes".
Or, Brainiac n'arrive guère à choisir entre quatre "divergentes" : Gorilla City, Nanda Parbat, Morlaidh et Themyscira ; voulant forcer le destin, il a annoncé au groupe qu'il allait envahir Paradise-Island pour forcer les Amazones à choisir.

La Bataille de Themyscira a donc commencé, une semaine après cette annonce.
Une semaine est passée, donc, depuis que Brainiac a révélé son identité, mais a aussi expulsé la Justice League de la Tour de Garde. Suite à une alliance ancienne, Metallo avait discrètement infecté Cyborg lors d'une précédente rencontre, et l'entité Grid a pris le contrôle de Victor Stone.
La Justice League n'a plus accès à la Tour de Garde - et a perdu Atom, Martian Manhunter, Green Arrow et Cyborg. Touchée, elle n'a pas communiqué avec ses alliés, et personne ne sait donc ce qui est arrivé - et ce qui menace Themyscira.

La Justice League, blessée, s'est repliée sur elle-même.
C'est là sa plus grande erreur - car Brainiac entend les piéger, définitivement.

A Themyscira, la Justice League et quelques alliés "lourds" s'acharnent contre les premières vagues de Brainiac. Ce dernier veut s'emparer de la Ville des Amazones... mais pas uniquement.
Il veut aussi la Ville de Demain.

Dans les cieux, aux premières heures du matin, un bruit terrible se fait entendre...

... et un Tunnel-Boum s'ouvre, grâce à Grid qui contrôle les capacités de Cyborg. Le Tunnel-Boum s'ouvre, oui, et attire immédiatement l'attention des piétons et des badauds.

"Metropolis - l'heure est venue. Votre cité a été choisie pour entrer dans ma collection. J'ai conscience que vos esprits étriqués ne pourront guère comprendre votre intérêt et l'importance de ce choix - je m'attends donc à une résistance de votre part, et j'ai conscience que raisonner serait inutile.
Soit. Que le combat commence. Rendez vos proches fiers. Et limitez les dommages à ma cité."


La voix de Brainiac s'est élevée dans toute la ville, via tous les systèmes de communication. Le Tunnel-Boum luit de plus belle, et un nouveau craquement sonore se fait entendre. Un flash lumineux aveugle tout le monde, avant que la vue ne revienne pour découvrir...
... l'horreur. L'enfer. L'abomination.
Des dizaines, des centaines de robots terribles, aux looks proches de ceux jadis utilisés par Metallo, sont désormais téléportés en plein coeur de Metropolis.

Pendant dix secondes, ces robots restent immobiles - puis se lancent.
Dans un massacre. Dans la destruction des forces vives et des défenses locales. Dans l'annexion de la Ville de Demain.

La Bataille de Metropolis vient de débuter. La police se mobilise, se dépêche : les officiels sont contactés, et les technologies secrètes sont sorties. Les autorités utilisent des téléporteurs pour permettre à tous les Héros, Vilains ou combattants motivés de rejoindre directement Metropolis ; le combat est global, toutes les volontés sont les bienvenues - et demandées !
Le pire est à venir !


(HJ/ Et voici, l'attente est terminée... le Super-Villain Month est relancé, et va être terrible ! Very Happy
Quelques indications :
1. pas de tour, pas d'attente : vous postez quand vous voulez.
2. les relances par Animateur interviendront selon des "quartiers" ou des "groupes" personnages (les téléporteurs ne doivent pas tous vous ramener au même endroit) : Metropolis est une grosse ville, l'attaque est globale mais n'interviendra que dans ce sujet. Si X attaque l'envahisseur dans un tel endroit, Y qui est loin peut ne pas en tenir compte ; et donc, les relances peuvent ne concerner que X, et une relance le lendemain ne concernera que Y.
3. les relances pour les personnages rassemblés dans tel endroit et les relances pour d'autres personnages se feront par des couleurs différentes.
4. aucun personnage intervenant dans la Bataille de Themyscira ne peut intervenir ici : les deux attaques sont simultanées.
5. le pire est à venir, protéger la ville ! La justification de votre arrivée par téléporteurs permet de lever vos difficultés de transport, utilisez-les !
6. il est grandement conseillé/demandé à tous les joueurs de s'impliquer ici, il s'agit d'un événement concernant tout le forum. Wink /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 1:06
"Bon... Donc, les légumes, c'est bon... La viande, aussi... Les produits laitiers ? Check !"

Je fouillais les divers coin du Supermarché de Metropolis. L'avantage du voyage par téléportation, c'est que cela permettait de choper les promos des meilleurs magasins aux 4 coins du pays. Autant de gain pour le porte monnaie ! Je sais que certains disent que c'est un mauvais usage de mes pouvoirs, mais je ne cause de mal à personne. Je pense même que j'en fais une utilisation citoyenne et responsa...

"Metropolis - l'heure est venue. Votre cité a été choisie pour entrer dans ma collection. J'ai conscience que vos esprits étriqués ne pourront guère comprendre votre intérêt et l'importance de ce choix - je m'attends donc à une résistance de votre part, et j'ai conscience que raisonner serait inutile.
Soit. Que le combat commence. Rendez vos proches fiers. Et limitez les dommages à ma cité.
"

Je leva le regard, lâchant les oeufs que je tenais à la main... Oh bordel de mon père... Une invasion de robots tueurs ?!
Pas le temps de parler me dis-je alors que certains robots commençaient déjà à viser le magasin... S'ils avaient l'intention de vider la ville de toute vie, alors je n'allais pas les laisser faire ! Pas quand j'étais dans le coin !
Alors que tout le monde se jetait au sol pour éviter la salve prochaine de tir, je murmurais... Ces trois mots qui faisaient ma force et ma renommée.

"Azarath Mentryon ZINTHOS !"

... Et là rien.
Je regardais mes mains, incapable de comprendre. Pas... Pas la moindre étincelle de magie ? C'était quoi ce merdier ?!
Alors que les robots se mirent à tirer, un jeune garçon eut le réflexe de me tacler les genoux pour me faire tomber au sol. Autant pour ma dignité, mais il n'empêchait que j'étais dans la me... sans pouvoir magique ! C'est mon truc à moi pour me défendre face à ses brutes ! Et je devais protéger les gens dans le magasin, pas l'inverse ...
Ils devaient être terrifiés par la situation !
Je m'arrêtai alors un instant. "Devaient"
Je n'étais pas certaine. Je ne sentais rien. Plus d'émotion. Plus de personnes en qui taper de la puissance pour un blast magique... OH BORDEL ! Comment allais-je faire ? Je ne pouvais contacter personne en plus !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 3:42
"*Alors nous sommes d'accord, Mr. Yamamoto?*" Lex Luthor dit dans un japonais impeccable à son interloccuteur de par le vidéophone qui se trouvait sur son bureau devant lui.

"*Oui, Mr. Luthor. Dix millions d'exemplaires devraient suffire?*"

Lex allait répondre par l'affirmative quand tout a coup, la communication fut coupée et l'image de son interlocutteur fut remplacée par la figure bien moins amicale d'une entité alien bien connu, qui fit bondir Lex de son siège, plantant les mains solidement sur la surface de bois poli de son bureau.

"Brainiac!" Dit-il dans un souffle à la fois surpris et tenté de colère.

"Metropolis - l'heure est venue. Votre cité a été choisie pour entrer dans ma collection. J'ai conscience que vos esprits étriqués ne pourront guère comprendre votre intérêt et l'importance de ce choix - je m'attends donc à une résistance de votre part, et j'ai conscience que raisonner serait inutile.
Soit. Que le combat commence. Rendez vos proches fiers. Et limitez les dommages à ma cité."


ALors que l'alien parlait, l'expression du businessman de Metropolis s'assombrit jusqu'à ressembler a une tempête a peine contenue. Ses poings s'étaient serrées sur la surface du bureau et puis, une fois le discours de l'alien terminé, il tourna la regard vers le mur vitré qui formait l'un des côté du bureau.

Plusieurs vaisseaux en forme de crânes ornés de tentacules étaient apparus au-dessus de la ville et des centaines de robots s'en échappaient pour semer chaos et destruction. A ses côtés ses poings s'étaient serrés si fort qu'ils tremblaient, autant de rage que de stupafaction, et de dégoûté. Déjà des panaches de fumée commençaient à s'élever tout autour de la LexCorps Tower, et un contingent de machines tueuses se dirigeaient directement ver lui.

Bientôt, une explosion intense secoua la building entier et il put difficilement garder son équilibre, se retenant sur sur un coin de son massif bureau. Il toucha un bouton sur l'intercom de son bureau et dit promptement.

"Mercy, contactez la Légion! Nous avons une situation d'urgence."

Pas de réponse, même pas de statique pour indiquer une ligne ouverte. Lex fronça les sourcils et réessaya.

"Mercy! Répondez!"

Toujours rien. Les communications étaient mortes. Lex n'étaient pas à cours de moyens par contre, et il pressa le bouton de sa 'montre' ce qui ouvrit une trappe dans la sol de son bureau et fit se déployer son armure. Un instant plus tard, il avait enfilé l'habit de combat hyper-technologique et utilisait un système de communication interne personalisé pour contacter ses troupes.

"Mercy! Rassemblez la Légion! Metropolis est attaquée et il est temps de montrer au monde ce dont nous sommes capable!"


Il avait déjà quitté la tour dans son armure et derrière lui, des dizaines de Troupes de CHoc de la Lexcorps avaient fait de même.

La bataille serait dure, mais la ville de devait pas tomber!
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/11/2015
Messages : 567
DC : Mister Miracle - The Bat - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Sam 1 Avr - 11:50
Une journée douce débute à Ivy Town.
Depuis son retour dans le Présent, après plus de deux ans à combattre pour survivre dans une autre Dimension, Ray Palmer a subi beaucoup d'épreuves. Il a d'abord dû affronter Airstryke pour sauver ses étudiants, a été enlevé par ce qui semble être la nouvelle Présidence Wilson pour être "recruté de force", a donné sa démission de la Justice League, protégé sa ville de Martiens Blancs et a tenté de renouer avec Jade... oui, il fut pris, surtout en ramenant Ryan Choi des morts et en parvenant, enfin, à faire la paix avec toutes les facettes de sa personnalité.
Mais c'est terminé - il avance. Il va bien. Il est pleinement Atom, il protège Ivy Town, participe à la Justice Society of America, et tout est pour le mieux.

Cela ne va pas durer.

Après avoir rejoint son nouveau quartier-général, le scientifique découvre, terrifié, l'horreur de l'attaque de Brainiac sur Metropolis via les réseaux qu'il surveille constamment.
Il tente d'avertir la Justice League, mais les canaux de communication sont coupés - et aucun de ses anciens camarades ne répond directement, même Batman. Pire encore, est-ce bien un Tunnel-Boum qu'utilise Brainiac pour attaquer... ? Qu'est-ce que ça veut dire ?
Il n'a, hélas, guère le temps d'y penser plus - il doit agir. Vite.

Heureusement, les récentes crises traversées par la Terre ont poussé les autorités à mutualiser leurs intérêts et leurs communications. La police d'Ivy Town, comme toutes les polices de toutes les villes d'Amérique, est contactée par celle de Metropolis, afin de lancer le plan d'alerte générale.
Les officiels ont ainsi décidé de faciliter la venue des forces spéciales mais aussi des Héros et de toute personne intéressée (l'affaire de l'Alliance Alien avec des Vilains protégeant la Lune a marqué), notamment par la mise en place de moyens techniques extraordinaires.

Atom se rend donc très vite au commissariat, et découvre...

... un portail de téléportation, similaire dans son design à la Time Pool. Le vieux Alpheus V. Hyatt doit être lié à ça, mais il doit se presser - Metropolis est en danger. Le monde est en danger.
Il faut agir.


**
*
**

Débouchant directement dans l'un des nombreux quartiers de Metropolis attaqués par Brainiac, et où la police a mis en place des portails de téléportation, Atom découvre l'ampleur de l'attaque - et est frappé par l'horreur.

"Non... non..."

Des dégâts, par centaines. Des victimes, par dizaines. Des abominations, par milliers.
Déjà.
Cela n'a débuté qu'il y a quelques minutes, mais... déjà. L'horreur est déjà là. L'ennemi va jusque-là, déjà. Et la colère, la rage, la fureur explosent dans les tripes de Ray Palmer qui, vêtu de son nouveau costume, rapetisse d'une pensée et serre les poings.


"Ça ne se passera pas comme ça... pas comme ça !!!"

Il se trouve à une rue du magasin où tente de survivre Raven, mais il n'a pas conscience de leur proximité. Alors que la foule hurle, meurt, tente de fuir, lui file directement vers les robots en volant grâce à la manipulation de sa masse - et fonce au combat.
Ses poings, ayant le poids et la résistance du béton, s'écrasent sur les premiers robots.
Seul, il n'arrivera pas à empêcher le pire - mais il sait déjà qu'il ne sera pas seul. Le pire arrive... mais le meilleur aussi. Les Héros vont venir, il en est certain ; les Héros vont venir, et vont l'emporter.

Il ne peut y avoir d'autre issue.
Il ne supporterait pas une autre issue.


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Avr - 14:57
"... Ton rôle t'a été donné, John Con...
- Ok, ta gueule.
- John?
- J'ai dit: ta gueule."

Madame Xanadu reste interdite, face au mur d'indifférence que je lui offre. Il faut dire qu'il est difficile d'insister face à des paroles aussi dures -bien que courtes- quand son interlocuteur ne lui montre rien d'autre que son dos. J'ai pas le temps pour ses conneries, je bois un verre de whisky dans mon bar préféré de New- York. Le comptoir est propre, le barman est sympa et j'ai pas à supporter les états d'âme d'une manipulatrice dans son genre. La Justice League Dark... Une grosse blague de son cru, elle croit peut- être que j'ai oublié. Combien de fois croit- elle que je vais me faire avoir? Même une cruche peut être pleine à l'occasion. La voyante fait alors quelque chose d'étrange: elle soupire et vient s'asseoir sur le tabouret surélevé à côté de moi. Dans un élan gentleman, je pousse mon verre vers elle sans lui jeter le moindre regard, lui laissant la moitié de ce que j'ai déjà bu. Xanadu le boit cul sec, avant de le reposer et de le repousser sous mes yeux.

"Constantine, les morts se lèvent...
- Un petit somnifère pour chacun et c'est réglé. On a tous nos problèmes.
-... Je ne saurais dire, mais... une bataille va avoir lieu... Ou a lieu... Je ne sais plus si ce que je vois vient du passé, du présent ou du futur... Tout se mélange, se transforme... Evolue."

Elle sait attiser la curiosité, je tourne vers elle avec un visage moins hostile.

"Le moins qu'on puisse dire, c'est que tu sais te montrer claire comme de l'eau de roche.
- Je suis désolé, mais le destin de ce monde est encore plus incertain que d'habitude... C'est comme si... Comme..."

Les yeux de Xanadu s'illuminent soudainement, elle en profite pour poser la paume de sa main gauche sur mon front, le pressant de toute ses forces. Je me fige malgré moi, me sentant comme happé vers l'avant et l'arrière en même temps. Une sorte de vertige spirituel s'empare de moi, alors que la vision de la voyante m'apparaît. Je vois le monde brûler, les héros vaincus, le ciel déchiré... Au centre de ce chaos: Metropolis. Plus au centre encore, un ennemi que je croyais ne plus jamais revoir... Pas un homme mais un... La vision cesse brutalement, je reprends difficilement ma respiration. Je dois y aller... Le Shadowpact doit bouger! J'utilise un simple sort de télépathie pour contacter tout le monde, en espérant que quelques uns au moins répondront à l'appel. Je ne gagnerai jamais ce combat seul. Un portail apparaît en plein milieu du bar, générant une dépression qui crée des courants d'airs qui envoient les cheveux de Xanadu voler dans tous les sens. Elle ne dit rien, moi non plus. On se contente de se regarder quelques secondes, avant que je ne me précipite vers le portail pour me jeter dedans.

Suicide Slum. C'est la fin du monde, des cadavres jonchent le sol, les robots dominent. Et moi? Je me cache, bien sûr. Je ne veux pas être l'un de ces cadavres, je ne suis pas un costumé. Je suis un mage, venu accomplir mon devoir. Je n'ai aucun moyen de survivre à ces terminators.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 22/01/2017
Messages : 94
DC : Jade, Liberty Belle & Razorsharp
Localisations : St Roch
MessagePosté le: Sam 1 Avr - 15:26
Agente de Lex Luthor et véritable apocalypse sur pattes, Tara errait sans but aucun dans les rues de Metropolis. Il devait exister quelque chose, quelque part qui ferait rebattre son cœur sec et qui lui arracherait des larmes autres que de rage.

La colère. La haine. Ces émotions la dévoraient. La dominaient.

Suicide Slums. Jamais quartier n'avait autant mérité son nom. Jamais quartier n'avait autant reflété l'humeur maussade de Tara. Son âme était en ruines. Et le suicide, elle voulait le pratiquer à une échelle planétaire.

Pourtant...

... quand la voix retentit dans les airs et qu'elle annonça son sombre message, Tara leva les yeux au ciel.

Quel était ce Dieu qui avait décidé de leur sort ? Quel était ce Dieu qui les observait à la manière d'insectes insignifiants rampants sans raison aucune dans le fatras qu'était la simple existence ? Quel était ce Dieu qui - par ces paroles noires - venait de leur démontrer le caractère abject et absurde de leurs propres existences ?

Dieu existait finalement. Et il les vomissait tous.

Tara trembla et remonta le col de son blouson. C'était maintenant le moment venu. De l'affronter. Une fois de plus. La mort.

La Mort aux yeux rougeoyants d'un robot armé. La Mort au rictus d'un androïde sanguinaire. La Mort qui se déversait dans les rues. Sur les femmesleshommeslesenfantslesjustesetlesinjustes...

Tara, instinctivement, leva une barrière rocheuse qui eut pour effet d'empêcher qu'un petit groupe d'êtres humains dont elle faisait partie ne soit fauché par une nouvelle salve mortelle.

La mort, elle y aspirait mais pas comme ça.

Ou plutôt elle aspirait à la paix. Ne pas avoir mal. Ne pas souffrir. Ne plus être en colère.

Et pas tomber sous les tirs d'une froide mécanique qui avait décidé de l'exterminer, elle et tous les humains présents, simplement par pure commodité.

Tara était une fin en soit et certainement pas un obstacle à aplanir sur la route d'une pseudo-divinité.

Ses yeux brûlèrent d'un feu rageur. Elle hurla, non loin du blond à la mine défaite qui se trouvait être - mais elle l'ignorait - John Constantine.

Elle hurla. Mais il n'y avait pas de paroles. C'était un cri primal. Un cri de haine. La Mort Mécanique allait devoir la craindre. Car elle faisait trembler le sol sous le pied des machines qui avaient voulu la tuer. Et si elle pouvait ouvrir une faille pour les y faire choir, elle le fera.

Car elle était Terra la terrible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3372-fiches-rp-de-jade-liberty-belle-ani
Inscription : 10/12/2012
Messages : 426
MessagePosté le: Dim 2 Avr - 0:03
//Groupe concerné: Atom/Raven//

Des dizaines de robots se déversaient des vaisseaux qui flottaient au-dessus de la ville. C'était la chaos le plus total. Des explosions et des cris de terreur de de doulaur flottaient dans les rues et jusque dans une petite épicerie où se terraient une douzaine de personnes. Une épicerie dont, bientôt, les baie vitrées explosèrent sous l'assaut d'armes puissantes, et deux douzaines de robots de taille humaine, ressemblant vaguement au modèle qu'on peut voir dans le film Terminator.

Sans attendre ils se mirent a tirer sur les clients éparpillés dans tous le magasin. Ils tiraient juste sur les comptoirs, les étagères, les caisses et tout ce qui se trouvait devant eux. Ils bloquaient entièrement la façade avant du magasin et laissaient un déluge de feu s'échapper de leurs armes. Leur apparence terrifiante n'ajoutait qu'un degré de plus de frayeur pour les civils prit au pièges.

La première vague seule tua la moitié des gens qui restaient dans l'épicerie de quartier, et quelques autres étaient blessés et mourraient si des soins ne leur étaient pas rapidement apportés. Les râles de douleurs, cris de terreur et gémissements de ceux qui sont encore conscients et pas trop endommagés remplissent l'espace clos.

L'un des robots a tiré directement dans la direction où se trouve Raven. Les lasers mortels explosent et volent autour d'elle comme dans un cauchemar, alors que dehors, le cauchemar n'est pas moindre.

Les robots écrasés par Atom sont vite remplacés par d'autres, et il y en a quelques-uns plus gros, comme des tanks marchant sur deux jambes épaisses et solides, qui sont apparus derrière les premières lignes. L'armée robotique semble agir d'un seul mouvement, animée par un seule esprit, bien que les unités qui la composent soient autonomes. Un groupe de dix robots-Terminator ciblent l'endroit où Atom doit se trouver, et ouvrent le feu de toute leur puissance. Un des robot-tank est en pleine avance vers sa position également, et au-dessus de la rue, a un dizaine de mêtres, flotte une sorte de drone qui fait pleuvoir des bombes dans la rue pas très loin de lui.

La situation est désespérée, et aucun secours n'est a attendre...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/12/2016
Messages : 2002
DC : Deadshot.
Situation : Revendique son héritage.
Localisations : Metropolis.
Justice League

MessagePosté le: Dim 2 Avr - 7:50
La Légion ? Je serais curieux d'en entendre davantage.

À peine Luthor a-t-il fini de prononcer ces mots que la voix de Conner résonne à puissance équivalente - sans doute pas celle qu'il attendait en retour. Une voix que le milliardaire n'avait probablement plus entendue depuis deux ans - depuis qu'il s'était retiré. Depuis qu'il connait son terrible secret, celui qui les lie par le sang - et encore ; si ce n'était que ça. À moins bien sûr que l'esprit brillant (et malsain) n'ait disposé des micros là où il pouvait l'entendre - ce qui ne serait pas si étonnant de sa part. Pour surveiller un investissement. Si ce n'était pas ça qu'il lui avait dit lorsqu'il lui avait remis ces patchs qu'il gardait encore aujourd'hui dans sa poche, c'en était suffisamment près pour ne faire aucune différence.

L'armée privée de Luthor réagit au quart de tour, pointant comme un seul homme leurs armes dans sa direction, attendant l'ordre de tirer comme les dociles cerbères qu'ils sont. Sans se laisser impressionner, Conner continue d'avancer - traînant derrière lui le corps d'un des soldats de Brainiac, ou plutôt ce qu'il en reste. Celui-ci avait eu le malheur de se trouver près de son point d'arrivée, et d'avoir fait les frais de son état de nerfs. Il était « mort » avant même que son bourreau s'aperçoive qu'il se trouvait dans l'ombre d'un bâtiment - qu'il ne relève les yeux et grimace en découvrant l'emblème de LexCorp. Ça ne pouvait pas être un hasard.

Luthor. salua-t-il froidement.

Père. Même s'il ne l'appellerait jamais comme tel, même s'il se refusait à le considérer de la sorte... Ce n'en était pas moins vrai, du moins en partie. Lex Luthor était responsable de son existence - et propriétaire de la moitié du matériel génétique qui avait mené à sa création. Si la manière de faire est peu conventionnelle, cela fait de lui son géniteur, au même titre que Superman - et ce qu'importe à quel point Conner répugne à les placer sur ce pied d'égalité. S'il a quitté les Titans peu après l'avoir découvert, ce n'est pas anodin.
Clark incarne son rêve, tout ce qu'il espère devenir un jour ; Luthor incarne son cauchemar, tout ce qu'il ne veut jamais devenir. Pour autant, il n'est pas dit que ça n'arrive pas, quels que soient ses efforts pour l'éviter : c'est dans les gênes, après tout. Mais l'heure n'est pas au drame familial - d'autant que le jour où il considérera Luthor comme un membre de sa famille n'a pas encore sonné. Ne sonnerait jamais, tant qu'il aurait voix au chapitre ; reste à espérer que ce soit toujours le cas. « La Légion » ? Qu'était-il encore en train de magouiller ?

Conner avait été surpris de voir un passage apparaître à Smallville. Soit il y avait d'autres héros en ville dont il n'avait pas connaissance (ce qui était plutôt improbable, surtout avec ses sens surdéveloppés) soi la personne à l'origine avait souhaité lui lancer une invitation... À moins que ce soit dans l'espoir d'y trouver Superman, mais n'était-il pas déjà sur place ? Le délai indiqué par Batman n'était pas encore écoulé - mais Superboy n'avait pas hésité. Quoi qu'encore empli de doutes sur le sens à donner à sa vie, ce n'est pas le genre de choses qu'il pouvait se permettre d'ignorer.
Alors, il avait sauté dans le portail... Et seulement quelques instants plus tard, le voilà devant Luthor, attendant qu'il se tourne pour le regarder en face - pour se rappeler à quel point le simple fait de voir son visage pouvait suffire à le répugner. Qu'il ait ou non à voir avec sa présence ici... Ce n'était pas un hasard. À se tenir si près de la tour, il avait évidemment eu à faire au système de sécurité - et avait réagi en conséquence. Ce n'était pas comme si Luthor n'avait pas de l'argent à jeter - et qu'y pouvait-il si les défenses ne voulaient pas collaborer ?

Il jetta la carcasse à ses pieds - ou plutôt de ceux dans l'engin de guerre dans lequel il est monté pour se rassurer. Car c'est en guerre qu'ils partaient, il n'y avait plus moyen d'en douter. Une offrande ? Une menace ? À Luthor de l'interpréter à son gré. Mais ce qui est sûr, c'est que Kon-El n'avait pas l'air d'humeur à palabrer (l'est-il jamais vraiment ?) - et quoi de plus normal avec des robots tueurs dans les rues. N'a-t-il sauvé Metropolis que pour la voir succomber à une autre menace ? N'a-t-elle été reconstruite que pour mieux leur être arrachée ? Il ne laissera pas ça arriver - même s'il lui en coûte son dernier souffle de vie. Il y a de pire manière de mourir qu'en faisant ravaler à Brainiac son cyber-égo surdimensionné.

Ce n'est pas de gaieté de coeur, mais je crois qu'on va devoir collaborer.

Citation :
Lex ▬ Je me suis permis d'entendre tes dernières paroles pour lancer mon post (et puisque ça n'a pas grand sens pour Conner à défaut d'informations), mais dis-le moi si ça te dérange.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4444-superboy-rebirth http://dc-earth.fra.co/t4287-superboy-i-m-no-superman
Inscription : 10/12/2012
Messages : 426
MessagePosté le: Dim 2 Avr - 13:37
Groupe : Terra/Constantine.

Deux individus particuliers venaient d'être pris dans l'assaut mécanique sur Métropolis. Deux personnes qui n'avaient franchement rien demandées, et qui se retrouvaient soudainement à se battre pour leurs vies dans le Suicide Slum.

La première était Terra, une terrakinétiste aux moeurs définitivement sombres. Interrompue dans ses méditations morbides, la blonde réagit à l'assaut métallique qui frappe la ville de Superman en se servant de ses puissants pouvoirs sur la roche pour attaquer l'armée d'acier. Et si Brainiac s'attendait bien évidemment à de la résistance méta-humaine, la présence d'une entité à pouvoirs au sein d'un petit quartier minable le surprend.

Les roches s'envolent et bondissent dans tout les sens, frappant les hordes froides. Ces modèles ont peut être l'apparence de Metallo, mais par leurs résistances : plusieurs dizaines de robots sont écrasés et les phalanges spatiales se disloquent un peu devant l'assaut surprenant, permettant aux nombreux habitants du quartier de fuir sans être brutalement tué par un quelconque robot meurtrier. Aucun ne la remercie, l'instinct de survie dominant toute politesse.

Et de plus, si elle en avait l'occasion, Terra aurait sans aucun doute cherchée à tous les massacrer, aussi.

Les hordes de robots marchent sur les débris de leurs camarades et parmi les rochers, faisant fi des dégâts commis à l'armée. Terra fait un très bon travail, mais l'armée est nombreuse, et rapidement, un robot spécial fait son entrée devant la horde.

Grand et équipé d'une sorte de cape qui recouvre tout son corps, les seules parties du corps qui sont visibles sont bien sa tête, en forme de masque à gaz avec des yeux jaunes, son bras, aussi large que griffu et une partie de ses jambes, qui ressemblent plus à des serres qu'autre chose. Sa cape n'a pas de design spécifique, elle semble être fait dans une sorte de matériel alien, ceci dit.

Un rocher particulièrement gros est envoyé contre le robot, mais il le brise d'un seul coup de poing, envoyant des tonnes de débris autour de lui sans pour autant en être blessé. Plusieurs robots apparaissent sur des hauteurs, tenant des armes futuristiques. Certains sont équipés de Jetpacks.

D'autres, eux, portent des sortes de bâtons jaunes qu'il disséminent au sol. Il serait précautionneux de les éliminer.

Oui, petite humaine, hurle ta rage ! Hurle ta colère ! Soulève autant de poussière que tu peux ! Manifeste toute ta frustration !

Les robots ouvrent le feu, avec l'intention de liquider Terra. Les tirs sont faibles, mais il y'a beaucoup de robots, et les tirs énergétiques sont rapides. A elle de voir comment elle compte réagir à tout ça.

Chante ! Chante pour l'Humanité ! tonne le robot, levant un bras en observant l'assaut de la horde, transformant le membre en un lance-grenade beaucoup plus puissant que l'armement de ses sbires, ouvrant le feu sur la blonde.
--

Constantine fait ce qu'il fait de mieux devant un problème qui n'est pas magique : il se cache. Les robots, les explosions, les lasers... pas le truc du Shadowpact, pas son truc.

La horde de Brainiac ne compte toutefois pas l'épargner : tout le monde dans Métropolis doit mourir. Pour cette raison, d'immenses bruits de pas s'approchent promptement de sa position, facilement entendus même dans le chaos total. Ils sont accompagnés par un bruit similaire à celui d'une tronçonneuse énorme et démoniaque.

Non ! Non ! NON !

Le bruit de la chair pressée contre des centaines de lames est désagréable, particulièrement quand il est accompagné par des éclaboussements de sang : quoi qui se passe derrière la porte, c'est bien pire que de simples lasers ou même un Terminator. Et d'après le bruit qui se rapproche, elle à repérée une autre victime.

Et cette victime est un fumeur notoire Anglais.

Une grande main s'abat à travers le mur, envoyant des tonnes de débris dans la salle alors qu'un robot grotesque pénètre dans le sanctuaire temporaire du fourbe magicien. L'énorme robot, au design rond, est immense, mesurant dans les deux mètres, et possède des jambes et des bras affreusement "maigres" (qui peuvent toutefois démolir des murs). La machine est dénudée de visage : il n'y a qu'une bouche, où se trouvent plusieurs dizaines de rangées de lames perçantes.

Des lames qui sont couvertes de sang ou d'autres... choses peu plaisantes, comme le reste du corps du robot, qui observe Constantine avec curiosité avant d'essayer de l'attraper.

A lui d'échapper à un sort aussi brutal que tragique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 15/02/2015
Messages : 421
DC : Maxima d'Almerac
Situation : Do you feel like a Hero yet ?
Localisations : ...


MessagePosté le: Dim 2 Avr - 14:14
" ... Négatif, mon colonel. On a perdu la colonne de McKnight et celle de Rodriguez sur l'Interstate à l'entrée de la ville. "

Normalement, on était sur un terrain de basketball.

Par la force des choses, le terrain de basketball avait été reconverti en poste de commandement avancé pour coordonner les efforts de la police, des agences fédérales, des secours et de la Garde Nationale. Pas d'US Army, pas d'US Marines, tout juste un brin d'US Air Force. On était encore au début de la catastrophe, et si les téléporteurs permettaient aussi d'apporter beaucoup de matériel beaucoup plus vite qu'à Coast City, on en restait pas moins face à un cas d'invasion subite et inattendue.

Alors on faisait avec ce qu'on avait.

" Et la périphérie, comment ça se présente ? " demanda le colonel en regardant les différents écrans.

" On se bat à cent contre un, mais ça joue contre l'ennemi. Ils se marchent dessus comme des lemmings ... On a des barricades dans les principales artères et on se contente de faire du tir au pigeon. L'infanterie avance en se servant des ... piles de "cadavres" comme couverture, mais à ce rythme, il nous faudra des jours pour atteindre le centre-ville ... "

Le colonel se masse le menton, avant d'écarquiller les yeux sur un seul contact. En plein milieu de la ville, derrière les lignes ennemies. Un seul indicatif d'appel perdu au milieu d'un océan de points rouge, marqué "Sierra Bravo 1-8-7".

" Sierra Bravo, c'était pas l'indicatif des Rangers ? " demanda l'officier.

" Si, on les avait placé à l'Observatoire de l'Université avec les types de l'Air Force pour coordonner les frappes ... Attendez ... "

Au milieu de l'Enfer. De passage dans les Suicide Slums

[ Sur l'Autoradio, allègrement piraté par Cassandra. ]

" Sierra Bravo ... Sierra Bravo 1-8-7, ici Eagle Nest, répondez. "

La voix était parasitée, et difficile à entendre dans le "bonk, bonk, bonk" incessant du blindé qui se frayait un chemin dans les rues comme une moissonneuse batteuse folle en haute saison, fauchant des machines par grappes entières.

Et Cassandra, éclairée par une lumière fade, lâcha le volant un instant pour appuyer sur les transmissions.

Et, alors qu'elle lâcha un laconique "Morts." à destination du QG des forces armées, l'un des pouvoirs les plus terrifiants du Magicien Moqueur entra en action, détruisant dans un terrible fracas métallique son assaillant rondelet au sourire carnassier.

Ou, pour être moins sibyllin, une vague de synchronicité de vingt tonnes d'acier militaire américain venait d'embrasser le corps de l'assaillant de John Constantine, de le faire passer de l'état "rond" à l'état "plat" - non sans l'assistance d'un autre mur que son corps perfora, et non pas son bras -, puis de continuer son petit bonhomme de chemin comme une tondeuse à gazon perdue dans une cour de maternelle, droit vers le centre-ville de Metropolis. Le bolide avait laissé l'Anglais facétieux sur place, un bras orphelin au cou, comme dans un dessin animé pour enfants.

Oui, Cassandra Cain avait délibérément volé un véhicule de l'armée. Oui, elle l'avait envoyé dans le terrain le plus dangereux du monde à l'heure actuelle et oui ... Elle allait sauver des gens.

Direction, le Centre-Ville !

HRP pour Constantine:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 24/08/2016
Messages : 2004
DC : Red Devil
Situation : Légende porté disparu - Consultant Spéciale de Rheelasia - Mercenaire
Localisations : Rheelasia - Canada - International
Groupes : Wilson family - G.O.D

MessagePosté le: Dim 2 Avr - 16:11

WASHINGTON

Le président Wilson s'était levé tôt ce matin, très tôt, pour des raisons relativement obscur, un mauvais rêve, prémonitoire peut-être, son instinct qui lui crie de ne plus dormir, quelque chose n'allait pas. Pourtant il n'y avait,à son réveil, aucun signe de malheur, pour le moment. Comme à son habitude il prit son petit déjeuné dans le petit salon présidentiel. Oeufs, bacon, smoothie de fruits mixé, le petit-dej des champions. Le soleil pointait timidement le bout de son nez et Slade de son seul oeil valide regarde l'horizon à travers les grandes vitres de la battisse. Quelque chose ne va pas.
Il jeta un oeil sur son journal, les gros titres parlant notamment d'une pluie de feu à Gotham, rien qu'il ne le surprenne vraiment. Ses sens pourtant étaient étrangement aiguisé, surtout sa vision précognitive qui lui offrit un premier flash visuel, celui de son assistante qui court dans les couloirs de la maison blanche à peine fringué ainsi que son smartphone qui sonne.
Quatre seconde plus tard La sonnerie de son téléphone retentit et Rachel Green pénétra dans le petit salon, essoufflée et habillé à la va vite :

- Monsieur le Président ! Reprenant son souffle .

Slade regarda l'écran de son mobile et y vu le nom de Noxx dessus avec en fond une image de ligne de codage verdâtre rappelant sans nul doute le film Matrix.

- Monsieur ne décrochez pas c'est Toby, pour vous dire ce que je m'apprête à vous dire ...

- Que ce passe t-il Rachel ?

Slade décrocha quand même le téléphone, vu que son assistante avait du mal à reprendre son souffle et dit simplement c'est quelque mots sans même savoir ce qu'il se passait vraiment :

- Noxx prend le max d'infos que tu peux envoie les moi sur mon smartphone et on s'appel plus tard . avant de raccrocher.

- Monsieur Métropolis est attaqué par une entité alien de type robotique. Si je suis au courant avant vous c'est parce que Toby à eut l'info en premier il a de ça à peine quelques secondes ... j'étais en route pour venir vous réveillé... mais vous l'êtes déjà c'est bien, quand j'ai reçu son message d'alerte... et du coup ... je me suis empressé de venir vous le dire...

Slade alluma sa télé et zappa très rapidement de chaîne en chaîne pour trouver des infos lorsque Rachel lui tendit une tablette tactile avec les première images. L'oeil de Slade s'ouvrit, sa pupille se dilata et Slade enregistré chaque nanoseconde de ce qu'il voyait et entendait en vidéo. De son autre main Rachel était au téléphone en train de préparé le terrain avant de prendre en compte les grandes directives du président.

- Ho ... mon ... dieu ... Brainiac ...

Le cerveau de Slade brûle, les connections se firent à une vitesse extra-ordinaire les plans, les idées, les stratégies, tout ce mit en place avec une rapidité hors du commun. En moins de cinq secondes Slade planifia absolument tout ce qu'il fallait faire pour les soixante-douze prochaines heures.

Conscient de ce qu'il se passait à ce moment là, Slade commença à faire pleuvoir les ordres et les plans d'action. L'équipe présidentielle qui l'entoure accouru à peine quelques minute plus tard pour prendre les nouvelles directives.
Tous les corps d'armées en activités mais aussi les réservistes furent déployé sur le territoire à grand échelle ainsi que la totalité de la section ravager, chaque manquement à l'appel étant vu comme de la désertion Tandis que le président, dans son costume officiel faisant une allocution en direct et sur tous les médias possible :

- Chères concitoyennes, chers concitoyens, l'heure est grave. Une entité alien vient de prendre en otage notre chère ville de Métropolis, qui est en ce moment même assaillit par des milliers de robots qui sèment la terreur dans la cité. Je ne resterais pas les bras croisés et je compte lutter avec détermination et violence s'il le faut contre cet envahisseur, afin de protéger Métropolis , tous ses habitants et toute l'Amérique. Je place donc immédiatement le pays en alerte maximum DEFCON 1 et j'ai d'or et déjà pris toutes les mesures nécessaires en déployant nos corps d'armée sur Métropolis.

Il baissa la tête puis la releva :

- Mes très chères concitoyennes et concitoyens, Je ne peux rester loin des combats car mon devoir est de vous protéger. Après avoir transmit mes directives à l'ensemble du gouvernement ainsi qu'à la table directrice du Pentagone j'ai pris la décision de me rendre sur place en mobilisant la totalité de la section Ravager afin de combattre l'entité qui nous attaque aujourd'hui. Aussi j'appel solennellement toutes les personnes, tous les méta-humains, toutes celles et ceux qui ont une quelconque super capacités ou un quelconque super pouvoirs, qu'ils soient bons ou mauvais, héros ou criminels, ayant un minimum de patriotisme, à venir me rejoindre à Metropolis pour contrer la menace alien.

Très chères habitantes et habitants de Metropolis, je m'adresse à vous. Je sais que la situation est périlleuse mais je vous conjure de garder votre calme, de vous entraider les uns les autres pour surmonter cette épreuve. Je fais tout ce qui est en mon pouvoirs pour vous secourir, car je ne vous laisserais pas, vous n'êtes pas seuls !

Mes amis Métropolis ne tombera pas, l'Amérique ne tombera pas, nous allons nous battre, nous allons résister et nous allons renvoyer notre ennemis de là d'où il vient car dieu à bénit notre beau pays ! Contre cette attaque nous allons vivre , nous allons survivre et demain nous regarderons le ciel en nous disant une fois de plus, que les Etats-Unis d'Amérique ne sont pas tombé !

Le président finit par se mettre au garde à vous et le regard droit quitta l'estrade avant de laisser place au secrétaire d'état à la défense puis ensuite au générale en chef des armées afin d'informer des prochaines actions menées et des procédures à suivre.

A peine hors du champ de caméra Slade retira son costume pour enfiler sa tenue de combat bi-color et s'armer. Tout était absolument prêt pour son départ de Washington.

______________________________________________________________________
METROPOLIS


Deathstroke survolait la ville à bord d'un hélicoptère de transport militaire armée, entouré de ses meilleurs hommes. Il regarda en contre bas l'horreur de l'attaque mis en place par Brainiac et comprit que le combat allait être extrêmement difficile.
La ville tout entière est un véritable champ de bataille, des milliers de robot saccageaient absolument tout, détruisait absolument tout faisant preuve d'aucune retenue. Deathstroke avait donné des instructions à tout le monde depuis son départ de la maison blanche, autant à l'armée , qu'à la section ravageur qu'aux secours. Sa priorité était de minimiser les pertes civiles et cela se voyait tant l'armée travaillait plus à la protection plutôt qu'au combat direct .

Il atterrit sur le camp d'appoint fait au niveau du Superman Mémorial un grand espace entouré de hauts buldings, que l'armée et la section ravager avait totalement cloisonné pour déployer ses forces.
En tant que chef suprême il prit connaissance des lieux, de la situation et donna encore des instructions et des ordres afin que les différents commandants sachent ce qu'il y avait à faire ou pas. Une fois les directives donner il repartit en hélico vers ce qui semblait être le front du combat le Daily planet .

Un peu partout dans la ville des combat faisaient rage, on pouvait entendre des coups de feu, des obus et des explosions de toute part. Accompagné d'une petite escouade formé des meilleurs éléments recrutés et entrainés Deathstroke posa le pied à terre au plus près du gigantesque bulding du journal national et prit part au combat, prenant les armes et dérouillant un maximum de tas de conserve tout en protégeant au mieux les citoyens.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4044-mercenaire-nu   http://dc-e
Invité

MessagePosté le: Dim 2 Avr - 16:55

◈ aujourd’hui il faisait plutôt beau j’etais comme à mon habitude au Daily Planet, toujours un peu secouée de ce qui m’était arrivée lors de ma possession heureusement que je pouvais compter sur les justiciers pour m’aider à sortir de ce mauvais pas. Je leur serais toujours reconnaissante de ne pas m’avoir laissée tomber. Heureusement je n’étais peut-être pas maitre de mes mouvements mais je savais très bien tout ce qui s’était passé et ça n’avait que pour effet des regrets et une culpabilité que j’enfouie en moi. Je me devais d’aller vers l’avant surtout que désormais je n’étais plus seule.

◈ Nous étions partis à deux et revenus à trois car Jonathan Samuel Lane Kent avait vu le jour. Je ne pouvais pas me séparer de mon petit bout même si l’adolescence commence à pointer le bout de son nez et qu’il commence à s’en accommoder… je l’avais donc emmené avec moi sur mon lieu de travail, il tournait sur le fauteuil du bureau de Clark à côté du mien… mais la journée allait se passer autrement, car le chaos se fait vite sentir dans tout Métropolis. Je le savais pas où était mon mari il me fallait donc me débrouiller par moi-même et c’est une chose dont j’avais l’habitude.

◈ L’invasion était claire nette et précise, tout le journal était en dessus de sous, je pouvais voir que ça courait dans tout les sens. Perry était complètement paniqué, J’attrape Jonathan avec moi pour ne pas qui me lache d’une semelle, heureusement pour moi il était encore en âge d’être sage. Des robots investissaient les rues sans aucune limite, ils ne tardent pas à faire éruption dans les locaux tirant sur tout ce qui bouge. Sortir par la porte principale n’était plus du tout d’actualité j’essaye de déambuler dans le chaos qui s’était installé dans la pièce essayons d’éviter les bousculades paniquées de mes collègues.


◈ Je me dirige donc vers la porte de secours essayant de la débloquer tapant dessus avec mon pied elle s’entrouve mais apparemment quelque chose semblait bloquer derrière. Je regarde mon fils, je savais très bien qu’il ne maîtrisait pas la totalité de ses pouvoirs. Mais la force ça il en avait. Sans se parler il compris très vite qu’il fallait qui pousse, chose de faite on se précipite alors dans l’escalier nous dirigeant vers le toit où l’hélicoptère de la presse était stocké sur la plate-forme. Je constate alors que le pilote avait commencé à démarrer les moteurs pour prendre la fuite. « Attendez !!!! ». Par chance il nous a entendu malgré le brouhaha a que l’appareil faisait nous laissant monter à bord avant de décoller.


◈ On peut dire que c’était un timing parfait car des robots commençaient à s’agglutiner sur le toit et j’espérais sincèrement qu’ils ne visent pas l'appareil dans lequel on était, évidemment je pouvais toujours rêver. Je nous attache fermement gardant mon sac en bandoulière dont je ne me séparerais jamais. Je pensais que nous serions à l’abri mais le souci c’est qu'une secousse vient percuter l’hélicoptère. Le pilote ne prend même pas la peine de lancer un appel de détresse car il savait très bien que personne n’y répondrait.

◈ L’appareil titube droit à gauche tout en descendant en perdant de l’altitude je pouvais voir non loin l’enseigne de LexCorp. Je voyais le sol arriver droit sur nous. « Maman !!!! ». Le choc fut rude, des alarmes silfflaient à mes oreilles, j’etais comme on pouvait dire sonnée, la voix lointaine de mon fils me parvient aux oreilles avant de voir la vue se deflouter lentement… il fallait impérativement que l’on sorte je jette un coup d’œil au pilote qui était inerte aux commandes, je pouvais alors constater l’écoulement de sang au niveau de sa tête et le regard vide sur le côté gauche… je ne pouvais plus rien faire pour lui mais je pouvais toujours faire quelque chose pour mon fils. C’était tout notre vie et je décide de me donner un coup de pied aux fesses pour nous détacher et sortir.


◈ J’avais deux options qui se tenaient devant moi, soit à fuir pour nous mettre à l’abri mais mon instinct de journaliste ne pouvait me pousser que vers le danger. Il fallait absolument que je sois témoin de ce qui se passe. Après s’être mis à l’abri dans une petite ruelle je fouille dans mon sac pour voir ce qu’il y avait dedans et heureusement j’avais encore mon dictaphone et mon oreillette. Je les synchronise tous les deux à fin de pouvoir parler et enregistrer tout en ayant les mains libres... « Ne traînons pas ici…suis moi »

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Dim 2 Avr - 19:31

BRAINIAC
Humanité

Jinx était tout calmement assise sur son banc, les genoux croisées alors qu'elle dégustait un croissant quelconque, ses yeux perdus dans le ciel. Son apparence étrange était remarquée parmi les Métropoliciens, mais elle ne se souçiait guère de leurs avis, trop plongée dans ses contemplations sur... hé bien, Beast Boy.

Elle avait été assurée que l'état de Beast Boy et ses compères était stable mais elle craignait toujours pour la santé de ces anciens amis. Les Ravagers n'étaient pas des enfants de coeurs : s'approprier un clone de Superman et un ancien Teen Titan était le genre d'acte qui risquait bien de coûter à pratiquement tout le monde, et c'était bien sa faute si des innocents finissaient par pâtir de ses actes.

Et puis, elle avait dû changer la mémoire des deux Outlaws, un acte qui lui déplaisait : la mémoire, c'est sacrée. Elle venait d'entrée dans la personnalité même du jeune homme pour tout changer, et ce dernier n'allait pas être content au retour. Sans parler d'Artémis : si cette dernière la détestait avant, cette récente trahison risquait bien de l'enrager de façon supplémentaire. Une ennemie aussi forte que Wonder Woman, perdue elle ne sait pas où, qui lui vaut une haine fatale. La vie de sorcière, tiens.

Enfonçant ses petits crocs dans la pâte, la sorcière jeta un regard lasse quand certains habitants se mirent à fuir, sans y prêter gare : elle était habituée aux rejections. Mais les immenses discours aliens, aussi inquiétants que classes, elle n'y était pas habituée, surtout quand ils étaient accompagnés par des armées de robot tueurs, qui ouvrirent le feu, dépassant rapidement les forces de l'ordre mobilisées.

Bondissant au sol, Jinx prit couverture derrière quelques voitures de police, même si ces dernières ne semblaient pas faire long feu : soulevées par d'immenses drones de métal ou détruites, Jinx dut rapidement changer de location pour éviter de finir tuée. Nullement désireuse d'être simplement une spectatrice, la petite sorcière matérialisa des disques magiques sur ses mains et les envoya devant quelques robots, les coupant en deux de façon nette.

Hehe !

D'autres dizaines apparurent et ouvrirent le feu, la forçant à se dissimuler derrière un champ protecteur. Ramassant plusieurs débris avec un pouvoir télékinétique, la petite grise propulsa une boule démolissante sur la horde, renversant des dizaines de robots sans toutefois diminuer le nombre de l'armée méchanique. Un robot en particulier sortit un lance-grenade, lançant une sorte de boule rose.

Utilisant ses pouvoirs de probabilité, la petite sorcière rose renvoya la grenade sur les robots quand cette dernière rebondit contre une voiture, dispersant une nouvelle fois les robots mais ne cessant jamais le flot, désemparée, la jeune fille se téléporta sur un toit : ils n'avaient pas encore déployés de robot volants, heureusement pour elle.

Levant les yeux au ciel, Jinx crut percevoir un hélicoptère qui s'écrasait vers une rue. Fatiguée de ses exploits récents, la petite sorcière observa seulement paisiblement le crash, et se décida à sortir après quelques minutes supplémentaires : elle pouvait se téléporter ailleurs que dans Métropolis, mais elle souhaitait encore aider quelqu'un pour compenser pour ses méfaits récents... et puis, c'était la fin du monde : autant essayer d'aller au Paradis. avec une bonne action.

Se téléportant sur l'engin, la petite sorcière observa ses alentours : pas encore de robots, bien ! Elle se pencha donc vers la cabine, où se trouvait une femme et un gosse, une belle femme, en plus. Elle avait déjà vue son visage quelque part mais elle s'en souvenait pas.

En attendant, voilà qu'elle venait d'apparaître de façon soudaine devant eux : pour cette raison, elle leva la tête.

Criez pas, suis humaine !... enfin, je crois. Heu, y'a le chaos dans toute la ville, z'avez besoin d'aide pour sortir miss... journaliste ?

Elle aurait levé un sourcil si elle en avait. La femme était équipée d'affaires de reportage, ne semblant pas se soucier de sa propre santé. Bizarre, mais bon. Elle entreprit de tendre la main pour se servir de sa magie afin de les sortir de l'appareil.

Il est où, Superman ? C'est son genre de trucs, les armées de robot, non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Dim 2 Avr - 19:50
Je... Je tremblais. Je ne ressentais plus rien. Plus aucune onde, plus aucune émotion. Rien que le vide total. Jusqu'à maintenant, je comptais de tels endroits sur les doigts d'une main : Ma maison, ma chambre à la Titan Tower, et la dimension de Maggie.
Là, c'était en plein Métropolis ! En pleine attaque ! Comment était-ce possible ?

Je me mis à haleter. Merde... Merde ! Une crise de panique ?! Mon coeur s'emballait alors que les tirs retentissaient... Qu'un robot me braquait.
Mes tremblements restèrent un instant, puis le rayon partit...
Puis quelqu'un me poussa sur le coté. Un enfant, à peine 8 ans. Je sentis son corps s'effondrer sur moi alors que le sang de sa blessure ne coulait même pas sur moi, la chaleur intense du laser ayant cautérisée la plaie.
Ses yeux étaient ouverts et me regardaient.
Je couvris ma bouche, alors que mes larmes coulaient...
Le robot rebraquait sur moi son arme... Puis le temps se figea. Le monde devint gris et en face de moi se tint mon père... Enfin, une projection astrale, qui ne pouvait rien faire d'autre que ....

#BOUGE TOI ! Arrête d'analyser ce que tu vois et contre attaque !#

"Mais j'ai accès à aucun de mes pouv..."

#TE FOUT PAS DE MOI ! T'AS DEUX PECHES EN TOI ACTUELLEMENT ! La paresse, et là tu vas pouvoir taper en plein dedans vu que tout le monde autour de toi est mort ou va l'être puisque tu refuses de taper dedans !#

"C'est... Trop..."

#Ecoute. Là, actuellement t'as trois choix. Soit, tu restes prostrée et le robot te dézingue. Pas de problème. J'attrape ton âme, on te refait un corps dans mes Limbes et tu reviens, fraîche comme un gardon. Les gens autour de toi ? Ils ne peuvent pas faire cela..."

Je serrais les dents. Quand votre démon de père, qui engloutissait des âmes pour le déjeuner, se mettait à vous engueuler et qu'il a en plus RAISON...

#Soit tu prononces les mots et je débarque dans cette dimension et...#

Mon regard fut éloquent. Père pourrait arrêter cette invasion en claquant des doigts... Mais ce serait du Charybde en Scylla. On arriverait pas à repousser Père...

#Ou tu arrêtes de faire la chieuse et tu puises au plus profond de toi l'énergie négative des péchés."

... Je regarda mon père... Puis le gamin que je tenais dans les bras...
J'étais la sorcière des ténèbres, oui ou merde ?

Le temps reprit son cours. La discussion s'était déroulée dans ma tête, d'où la sensation de temps ralenti... Mais je m'en fichais.

"GO TO HELL !"

La magie noire coula dans mes veines. J'étais une, voire la sorcière la plus puissante de la Terre et j'échouais à vaincre de simples robots ?!
Ma Fierté le refusait.
Mon sang démoniaque s'emporta alors que mon Orgueil se réveillait à pleine puissance. J'avais un devoir envers ces gens et je devais m'en acquitter. J'allais m'en acquitter... Peu importait le prix. Peu importait mon âme...
Le Magasin explosa, laissant les humains sans blessures aucune. Les éléments structurant la structure volaient autour de moi...
Le robot sembla analyser la situation un instant... Ainsi que ses congénères... Qui se firent aplatir par le magasin, comprimé en quelques pilier seulement.
Je regardais les humains, qui observaient mes yeux de démones... Je soupirais, envahie par la Paresse...

"Bla bla... Oui je suis une démone et je suis votre seule porte de sortie. Alors on se bouge car je ne pourrais pas rester sous cette forme longtemps... ET TOI DEGAGE !"

J'étais furieuse contre ces robots ! Maggie allait m'en vouloir de m'en vouloir et cela M'ENERVAIT ENCORE DAVANTAGE !
Avant que je ne sente une douleur monter de mon ventre... Me faisant cracher du sang. Merde. Mon corps ne supportait pas tant de puissance. Si cela se trouvait, mon corps lâcherait avant mon âme...
Je vis les gens autour de moi... Pas besoin de lire leur esprit pour savoir qu'ils étaient effrayés.
Je souris avant d'agiter la main et qu'un trou noir les engloutisse...

***

Pour qu'ils réapparaissent hors de Métropolis... Non pas que cela soit un spectacle moins terrifiant, mais au moins, ils étaient en sécurité...

***

Je fus forcée de reprendre forme humaine juste ensuite. Avantage, je ne crachais plus de sang, et j'avais de nouveau accès à de la magie.
Désavantage ? Pour téléporter autant de personnes, je devrais me retransformer... J'allais avoir besoin d'alliés dans ce cas là... Comme Atom que je voyais au loin.
Condensant la magie dans mes mains, je sentis mes organes qui étaient déjà entrain de crier souffrance. Oui j'avais mal. Non je ne fléchirais... Pas tout de suite.
Ma boule atteint un des cyborgs qui essaya de frapper Atom par derrière. Il fallait fuir. Trouver les survivants. Répéter la manoeuvre...
Pour moi, je ne me faisais aucune illusion. A moins d'un miracle, de Superman ou de mon père, rien ne pourrait stopper une telle destruction... Quant à moi, mes restes de mon boost ne durerait pas... Chier. J'espère que quelqu'un se laissera vampiriser un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 12/11/2016
Messages : 250
DC : Aquaman / Lightning Lad
Situation : En pleine redemption
Localisations : Mobile - Gotham City
Groupes : Outlaws


MessagePosté le: Dim 2 Avr - 21:01
Jason avait été contacté comme toute la section, un attaque massive avait lieux en ce moment même à Métropolis. Brainiac un des grand ennemis de la JLA et de l'homme d'acier avait décider de s'en prendre à la planète une fois pour toute, tout semblait que chaos dans cette ville qui habituellement est réputée pour son calme. Jason préparer au combat sérieux c'était équiper de sa tenue spéciale pour ce genre d'occasion, sous son blouson en cuir se trouvait deux dagues accrochés à sa ceinture. Ses armes à feu présente sur chacune de ses cuisses, et des chargeur sur la ceinture de devant .

Dans l'hélicoptère Jason écoutait les instructions donné par Slade, les ordres étaient simple on assure d'abord la sécurité des civils avant d'engager le combat. Il fallait donc coordoné les mouvements de la section Ravager avec ceux des secours déjà en place, Jason n'avait pas l'habitude d'une telle mission. Son rôle maintenant était de sauver les gens et il prendrait cette mission à coeur, en étant en route pour se déployer au Superman Memorial Jason appellait tout les ravager de son unité spéciale.

---Contacte de Roy Harper----------------------------------------------------------------------
Les membres n'avaient pas vraiment le choix de venir on ne leur demandait pas leur avis, de la liste Jason était sur qu'un seul nom répondrait présent à coup sur ! Son ami et vieux partenaire Roy Harper/Arsenal ce dernier ne dirais pas non pour venir aidé Jason surtout si il n'y avait rien d'illégale. Au contraire leur mission était de sauver les gens et malgré ce qu'il pensait Roy était relativement doué pour ça , c'était surtout celui en qui Jason avait le plus confiance de cette liste.

Le téléphone sonnais quand soudains une voix répondait, c'était Roy qui semblait en plein effort ce qui fit sourire Jason :

Roy ici Jason, comment tu vas ? Arrête ce que tu fais et viens immédiatement à Metropolis. Les ravagers doivent se déployer et sécurisé la zone. Fais vite tout manquement au poste seras punis, je compte sur toi.



Ouais t'inquiète vieux frère je me prépare et je te rejoind à Metropolis aussitôt. D'ici une vingtaine de minutes j'y suis.

Jason savait qu'il pouvait compter sur l'aide de Roy pour ce coup. Maintenant il ne lui restait plus qu'à convoquer tout les autres.

----Contacte Reste de l'unité--------------------------------------------------------------------

Avis à tout les ravagers, j'émet sur le canal d'urgence car justement nous avons une urgence. Metropolis est actuellement attaquer, Deatstroke nous à tous convoquer notre mission est d'investir le Superman Memorial où je vous donnerais toutes les explication nécessaire au bon déroulement de cette mission. Je tiens à préciser pour les plus rebels d'entre vous si vous n'êtes pas présent aujourd'hui vous êtes considérer comme traître moi-même et Deathstroke arrangeraient une punition digne de cette trahison. Ravager Terminé.


Le message de Jason était clair et dit sur un tont assez stricte et dur, il n'était pas là pour rigoler avec eux. L'heure était grave un enfoiré de cyborg alien pensait pouvoir venir sur cette planète et nous la prendre, les forces Ravagers comptaient bien lui prouver que les humains ne le craignaient pas. Une fois ses ordres donné Jason arrivait sur place, pendant que les hommes déscendaient le matériel des appareils et allaient prendre position Jason attribuait les rôles aux informaticiens etc.

Chacun savait parfaitement ce qu'il avait à faire et c'est avec une équipe bien organisé qu'on résous ce genre de menace. Deathstroke lui faisait confiance sur ce coup là il ne fallait pas le décevoir, il fallait surtout sauver toutes ses personnes. Tout le monde était présent il les appellait donc dans le grand hall du mémorial. Positionner au dessus d'eux le jeune homme gardait son sang-froid et attendait le silence.

Bien messieurs, aujourd'hui comme vous avez put le voir dehors en arrivant ce n'est pas un excercice. Notre mission est claire nous devons venir en aide à la population, c'est pourquoi je vous demanderais de prendre part au combat qu'en cas d'extrême nécessiter. Si vous avez besoin d'appuis et de renfort utilisez le canal mis à votre disposition que toute la section entendra.

Deuxième point, face à nous aujourd'hui ce ne sont pas être vivant mais bel et bien des machines programmés pour tuer tout ce quelles verront. En cas de conflit favorisé l'extraction des civil au combat, faites donc travaillé votre travail d'équipe. Ramenez les civils jusqu'ici où ils seront pris en charge par les secours. En parlant des secours je veux que vous leur portiez assistance si possible certaines unités seront envoyés pour escorter les convois médicaux des pompiers et des ambulances.

Je posterais également l'équipe spéciale dans la zone de l'hôpital, votre mission est simple empêcher ces tats de feraille de venir s'en prendre aux patient. Aucune sommation n'est donné, une machine approche vous la détruisez sur le champ ! Je ne veux pas non plus de dommage colatéreaux. Sur ce messieurs je n'ai qu'un mot à vous dire. Bonne chance, je suis fière d'avoir été votre commandant.


A présent voici la répartition des équipes, comme je viens de le dire sur nos quatre membres de l'unité Spéciale je veux Power Boy et Osiris posté prêt de l'hôpital. Messieurs détruisez tout ce qui n'est pas humain et qui s'en approche pas de cadeaux.

Dans le quartiers des bureau je veux deux escouades qui partiront fouiller les environs à la recherche de survivants. Si vous voyez quelqu'un de mort ne perdez pas votre temps avec son corps et continuez votre recherche. Pour ce travail je veux les unités C et B. Prenez un médecin avec vous et ne tentez rien de stupides.

Pour escorter les pompiers je veux une unité composée de 10 hommes dont 2 médecins. Votre rôle est d'empêcher que nos secours ne se fassent prendre pour cible, ne quittez sous aucun prétexte le convois en cas de renfort vous savez quoi faire. Prenez 2 blindés avec vous un en tête et l'autre en queue du convois.

Ici vont rester deux unités armés, plus celle avec les ingénieurs, infirmier et médecins. Une cellule de soins intensifs va être mise en place je veux que tout sois fait correctement pour sauver le plus de personnes possibles.

Bonne chance.



Tout le monde s'executait après les ordres d'organisation donné par Jason, tout semblait roulé comme sur des roulettes. Avec lui il restait Arsenal et Artémis pour le couvrir en cas de gros besoins ce qui n'était clairement pas négligeable, maintenant il fallait montré à ses carcasses métalliques ce qu'on faisait aux envahisseurs imprudent.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 426
MessagePosté le: Dim 2 Avr - 22:11
Metropolis est assiégée, il n'y a aucun doute là- dessus. Des corps étendus au sol, à perte de vue. Qu'ils soient mécaniques ou biologiques, le sol en est jonchés. Beaucoup de gens perdent espoir, ils se demandent comment ils en sont arrivés là. Comment les choses ont pu tourner aussi mal, avec tous ces soi- disant héros qui se baladent partout en paradant comme des paons en pleine saison des amours? C'est toujours la même chose: que l'on ait foi en Dieu, l'homme ou entre les deux, la déception est la même. La déception finit toujours pas venir, les hommes finissent toujours pas être abandonnés à leur sort. Une mère pleure, les yeux levés au ciel, tenant son bébé décédé dans les mains. Elle ne supplie pas un quelconque seigneur de la sauver, ni même de prendre soin de l'âme de son enfant. Non. Elle gémit et insulte la haute puissance qui a osé laissé cela arriver. Qui a laissé Metropolis sombrer dans le massacre pur et simple. Elle crache sa haine et sa rage, son impuissance.

Juste derrière elle, une troupe de robots s'approchent en marche militaire. Ils parfaitement alignés, les bras chargés de leurs mitraillettes. Ils avancent inlassablement, l'un d'eux se détache de ses camarades qui continuent leur chemin. L'engin de mort pose la canon de son arme derrière la tête de sa prochaine victime, cette mère épleurée qui ne trouve plus aucun goût à la vie, à part pour trouver le responsable de toute cette folie -de la mort de son bébé- pour lui mettre son poing à la figure. Il tire sans aucune pitié ni émotion, transperçant la chaire et l'os sans aucune résistance. Ce n'est pas une guerre, mais des exécutions massives. Et personne n'est là pour l'empêcher, personne ne se préoccupe des innocents. La femme s'effondre au sol, le robot continue son chemin sans dire un mot. Que pourrait- il dire, à part qu'il a bien accompli son travail? L'âme de cette mère se prépare à quitter son corps, quand elle se sent happée par quelque chose.

L'âme entend quelqu'un ou quelque chose lui murmurer que ce n'est pas fini, que ce n'est que le commencement... De sa vie de servitude. L'esprit quitte le corps en prenant la forme qu'elle possédait avant.

Spoiler:
 

Le fantôme, désorienté, fonce à travers les innocents aux alentours, et leur faire payer sa haine. Les victimes s'écroulent, perdent leurs forces, avant de mourir à l'acharnement de leur bourreau qui n'était qu'une mère de famille ordinaire il y a peu. Elle ne pense à rien, sauf que quelqu'un doit payer. Plus la chose tue, plus elle se sent puissante et multiplie les passe- murailles humaines. D'autres cas similaires commencent à se dérouler un peu partout dans la ville. Tous les morts donnent naissance à des fantômes courant et sautant, qui viennent grossir les rangs des robots. Cet enfer semble devenir pire, au lieu de s'améliorer. Ces esprits, dont les attaques physiques ne peuvent rien faire, sont faits d'énergie. Il leur suffit de passer à travers un vivant assez souvent pour le tuer, en absorbant son énergie vitale aussi souvent qu'il le faut, devenant plus fort par cet acte. La question est celle- ci: jusqu'à quand deviendront-ils plus fort? Et que donnera leur apogée de puissance? Pour le moment, les citoyens fuient devant ces choses qui les poursuivent. Fuir, c'est tout ce qu'ils savent faire. Tout ce qu'il y a à faire. Face aux morts qui se lèvent, en criant vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 22/03/2017
Messages : 153
Situation : Concentré
Localisations : Gotham City
Groupes : Batfamily
Suicide Squad
MessagePosté le: Lun 3 Avr - 0:50
Il s’attendait naïvement à une journée normale, l’équivalent d’un adolescent qui passe ses journées en cours et ses nuits à patrouiller les rues calmes de Gotham en l’absence de la chauve-souris. Timothy reprennait doucement sa vie de justicier, semblant retrouver ses repaires peu à peu ainsi que ces mauvaises habitudes. Une dépendance à la caféine qui se faisait bien remarqué et un manque de sommeil alertant, Tim était têtu. Toutefois les membres de sa famille l’étaient encore plus.
Cette semaine devait être synonyme de repos pour le garçon, diminuer sa consommation de caféine, faire acte de présence en cours sans s’endormir devant le professeur en plein monologue barbant et surtout limiter les sorties sous le costume de Red Robin. Timothy était prêt à faire quelques efforts pour eux. Malheureusement, le destin en avait décidé autrement.
Il s’était retrouvé scotché devant le journal télé. L’invasion, le chaos régnait dans Métropolis et même des promesses aussi importantes soient-elles, devaient être suspendu. Et même s’il se retrouvait piéger dans le manoir Wayne, il ne pourrait dormir sur ces deux oreilles. Pas de repos cette fois, Tim attrape son costume, son armure et s’équipa. Il attrapa son arme, ses batarangs, son grappin, bombes fumigènes, remplis sa ceinture et se retrouva sur sa moto. Pas un mot à Alfred, lui-même avait compris la situation, mais ignorait si c’était sage pour le garçon de se rendre là-bas. Le majordome n’intervenu pas, il fallait du monde pour protéger la ville de l’invasion et Maitre Drake n’est pas seul dans cette bataille.

Il ne pouvait aller bien loin avec son véhicule. L’armée de ravageur et la foule en panique l’obligea à s’arrêter non loin du Superman Memorial. D’après son ordinateur greffé sur l’armure de son bras droit, il y avait un de ses coéquipiers non loin de là. Il abandonne sa moto dans un coin sans s’en préoccuper davantage. D’un calme olympien, il observe les ravages, les cadavres sous ses pieds et la foule en panique qui manque de lui foncer dessus. Il laisse échapper un souffle pour extérioriser toute la haine, toute la rage qu’ils éprouvent. Ces gens ne méritaient pas tout cela, et il va leur faire comprendre.

Il aide les premiers civils qu’ils croisent à fuir, les relèvent, mais il peine à s’en sortir avec tout ce monde. L’armée se rapproche et Tim manque de temps. Etat parfaitement conscient qu’il ne pouvait agir seul, il activa son communicateur pour essayer de rentrer en contact avec le membre de la batfamily le plus proche de lui. Par chance, il s’agissait de Jason, celui avec lequel il semblait avoir le plus d’affinité.

« Ici Red Robin. Je vois que tu as eu le droit à une promotion Hood. Bien joué. Avant que tu ne dises quoi que ce soit, je tiens à te dire qu’il est hors de question que je vous laisse vous battre. Tu as besoin de mon aide, tout comme j’ai besoin de toi. » souligna Tim, espèront qu’il n’en fasse pas tout un plat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t4664-fiche-de-rp-tim-drake-red-robin http://dc-earth.fra.co/t4651-timothy-drake-alias-red-robin
Inscription : 02/11/2016
Messages : 80
Localisations : Gotham
MessagePosté le: Lun 3 Avr - 4:24
J'étais dans la salle d'entrainement lorsque j'entendis la fameuse nouvelle. Je ne peux pas laisser Métropolis sans aide. Je n'ai pas eu de nouvelle de Père depuis deux jours et Alfred non plus alors ce n'est pas bon signe. Je cours vers mon costume et m'habille en vitesse. Tim était au manoir, ce matin alors il va pouvoir venir. J'essaye de l'appeller sur son portable. Aucune réponse.. Merde. Je vais vers le Bat-ordinateur et vérifie sa localisation. Métropolis. Ce con est partie sans moi vers des centaines de robots tueurs, je dois le rejoindre au plus vite. Comme mon Katana à été brisé lors de mon affrontement avec l'usurpateur d'identité qui se prenait pour Hawkman, je prends un Bo électrifié comme celui qu'utilise Dick et Tim. En esperant que l'électricité fera court-circuité ces tas de ferailles.


Je sautes dans le Batwing nouvellement réparé, Encore un souvenir du combat contre Ch'al Andar, et part à plein gaz. Je n'ai pas vu Alfred. Il doit être devant la télévision comme tout le reste du pays. Je trouves, le téléporteur le plus près et passe à travers. Pendant une seconde, on se serait cru à bord du Millennium Falcon qui part en hyper-espace. En arrivant à Métropolis, je vois les ravages et les cadavres partout. Ce n'est vraiment pas beau à voir. Je regardes sur l'ordinateur de bord pour repéré Tim et vole en vitesse jusqu'à sa position. Je vois que Jason et Cassandra sont aussi en ville. La batfamily presque entière va défendre cette ville !


Je le vis alors. Il aide les civils à s'enfuir devant l'armée de robots qui s'approches. Je passes comme une fusée au dessus de lui tout en tirant sur l'armée ennemis. J'en ai dégommé une dizaine mais je vois bien que ce n'est pas assez. J'entre alors en contact avec mon frère adoptif.


"Robin à Red Robin, tu m'entends ? Tu n'aurais pas du partir sans moi ! Ou du moins seul. Continue à aider les civils, je vais les occupés."


J'ouvre ma radio pour rejoindre les autres membres de la famille.

"Batfamily, içi Robin. Allez rejoindre Red Robin. On doit rester ensemble. Seuls, on ne pourra rien contre ces robots !"


Je repasses au dessus de l'armée en tirant de nouveau. Je dois faire gagner du temps à Tim pour que les civils soit sains et saufs. Ils sont trop nombreux. Je tires encore et encore sans jamais voir la fin de cette file de Terminators. Ils me tirent également dessus et malgré les boucliers, je vois plusieurs trous sur la coque du véhicule. Nous allons devoir retraité pour mieux attaquer, même si je détestes faire cela.


"Red Robin, fait vite, je ne pourrai pas les retenir longtemps. Ils sont trop nombreux, nous devons retrait.......*Grésillement puissant de la radio*



Quelque chose venait de frapper l'aile droite de la Batwing et je vis que c'étais une de ces machines qui avait sauté dessus. Il avait arraché un panneau et détruisait tout ce qui avait à l'intérieur. Je perdis le controle du bat véhicule et je fonces vers le Superman Memorial, arrachant la tête de bronze du Kryptonien avant de m'écraser au sol. En touchant la terre, quelque chose me frappa la tête et je perdis connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Inscription : 21/11/2015
Messages : 567
DC : Mister Miracle - The Bat - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Localisations : Ivy Town
Justice Society of America
Suicide Squad
MessagePosté le: Lun 3 Avr - 9:26
Brainiac vient de déclarer la guerre à la Terre – et Metropolis est la mère de toutes les batailles.
Hélas, les Humains sont en train de la perdre.

Alors que les officiels ont réagi très rapidement en organisant la défense et la téléportation des hommes et femmes de bonne volonté, l’ennemi dispose d’une stratégie bien établie et de troupes suffisantes pour la soutenir ; en clair, Brainiac ne s’en laisse pas compter et agit avec une détermination et une efficacité toutes mécaniques.
Les défenseurs reculent, donc. Et les morts sont déjà légion.


« Maintenant, DEGAGE !!! »

Atom, à taille minuscule, s’empare du crâne d’un robot de Brainiac, et arrache violemment sa tête pour l’envoyer directement sur un autre ennemi.
S’il a, initialement, été marqué par l’allure de ces monstres, similaires aux pires cauchemars informatiques de l’Humanité, il est très rapidement passé à autre chose – et à des objectifs clairs, directs, basiques.
Survivre. Avancer. Repousser. Sauver. Anéantir. Et survivre, surtout.

S’il parvient, jusque-là, à rester en vie, tel n’est malheureusement pas le cas des très nombreux innocents qui tombent sous les coups ennemis… et décuplent sa colère.
Plus aventureux, plus incisif, plus direct et plus agressif qu’avant, Ray Palmer a grandement changé depuis qu’il a dû passer plus de deux ans dans une autre Dimension. L’homme jadis calme et posé le demeure, sauf en condition de stress – où il se transforme en trompe-la-mort, régulièrement poussé dans ses retranchements par la moindre contrariété.
Et l’assassinat d’innocents pour conquérir une cité humaine n’est, hélas, pas une petite contrariété ; sa fureur est donc intensifiée, et fait glisser un voile rouge devant ses yeux.


« DEGAGEZ ! DEGAGEZ TOUS ! »

La majorité des gens considère que les pouvoirs d’Atom sont défensifs, ou essentiellement tournés vers l’infiltration ; rien d’agressif ou d’offensif, donc.
Ils se trompent.
Enfiévré par la situation, il utilise à la perfection toutes ses capacités : s’il peut rapetisser et voler, c’est parce qu’il contrôle parfaitement sa masse – mais cela implique d’autres conséquences. Filant tout autour de lui, il utilise ses pouvoirs pour donner à ses poings la densité du béton, ou pour offrir à ses pieds le poids d’une ville, ou pour faire s’envoler ses ennemis avant que la gravité reprenne ses droits.

Il réalise un véritable massacre dans les rangs adverses… mais cela ne change, hélas, pas grand-chose au déroulé général de la Bataille.
Il entend, à quelques mètres, des cris, des détonations et des beuglements abominables, provenant directement d’un magasin. Une grimace d’horreur glisse sur son visage alors qu’il comprend ce qu’il se passe – une tuerie, une véritable tuerie d’innocents a lieu là-bas.
Il ne peut pas laisser faire ça, il ne peut pas…


« Oh. »

Atom est sur le point de se lancer à leurs secours – quand une dizaine de Robots-Terminators s’approchent pour lui tirer dessus, accompagnés d’une sorte de tank sur deux pattes, qui tire une batterie de missiles dans sa direction.
Un ennemi est anéanti derrière lui, par une énergie étrange... mystique, qui semble être liée au magasin lui-même. Quelqu'un est-il en train de se battre ? Comment va-t-il, ou elle ? Il n'en sait rien... et le pire arrive.
Les yeux écarquillés devant l’horreur, Ray sait qu’il ne pourra pas y échapper : même à petite taille, l’explosion et son impact seront trop forts… et il ne pourra pas voler assez vite, ou s’échapper assez efficacement.
Il est condamné. Il est condamné, sauf…

Sauf s’il fait une connerie.
Sauf s’il tente le tout pour le tout, et fait une véritable connerie, qui le tuera sous peu.

Mais… Metropolis agonise, des gens meurent, lui-même va mourir.
Faire une connerie – ça implique de gagner quelques minutes, et de faire la différence. De sauver des vies.
Rien d’autre ne compte.

Les dents serrés, les mains crispées, Ray prend une grande inspiration et active ses pouvoirs, mais différemment…

… et grandit, jusqu’à devenir un géant qui a la taille des plus haut immeubles de Metropolis !
Il parvient, ainsi, à supporter les tirs, sa peau étant suffisamment dure pour les encaisser. D’un geste de footballeur, il shoote directement dans les robots et même le tank sur pattes, les brisant avec sa force.
Sans attendre, Palmer se tourne ensuite vers le magasin et s’approche, pour écraser les robots et venir en aide aux otages.

C’est une connerie, oui – efficace, mais une connerie quand même.
Si son corps supporte idéalement de rapetisser et de changer de masse, tel n’est pas le cas de l’agrandissement : ce dernier endommage sérieusement son corps, et le met en danger mortel ; s’il maintient longtemps ce statut, il mourra en moins d’une heure. Et même maintenant, il risque de très lourdes blessures internes…
Il ne s’y intéresse pas, cependant. Seule Metropolis compte. Seuls les autres comptent.


Présentation. - Fiche RP. - Demandes de RP. - Présentation des PNJs.
Tor lorek san, bor nakka mur, Natromo faan tornek wot ur.
Ter Lantern ker lo Abin Sur, Taan lek lek nok--Formorrow Sur!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t3185-atom-sa-petite-histoire-dans-la-gra
Inscription : 10/12/2012
Messages : 426
MessagePosté le: Lun 3 Avr - 10:34
Groupe Deathstroke/Red Hood.

Metropolis est attaquée – les troupes de Brainiac s’abattent sur la ville, et l’enfer règne partout.
Les corps jonchent les rues. Les hurlements se succèdent aux explosions. La terreur rôde. Les actes abominables sont continus et abondent, l’horreur est absolue et marquera longtemps les esprits des survivants et de ceux qui observent, terrorisés, l’avancée de la situation.

Heureusement, quelques défenseurs sont déjà sur place et tentent de faire au mieux… et notamment le Président Wilson et ses Ravagers.
Si son allocution a énoncé clairement la réalité des faits à la population, l’information de sa venue sur place a ravivé le patriotisme et la soif guerrière de toute une Nation ; leur Commandant en Chef assume pleinement son statut, et va mener le combat au plus près du feu ennemi, sur le front.
Les Etats-Unis d’Amérique n’ont pas débuté cette guerre… mais ils entendent bien la finir !

Animés d’une motivation sans faille, les Ravagers suivent donc leur meneur, et posent le pied à proximité du Superman Memorial.
Slade donne quelques ordres, Red Hood fait de même à proximité. Les premiers robots ennemis sont anéantis, les premières forces adverses sont repoussées… les troupes sont en marche, et ne s’arrêteront pas.
En principe.

Car, alors qu’ils avancent, une série d’explosions fait trembler toute la zone, les impacts emportant quelques soldats alors que Slade, fin tacticien, découvre que ces bombes forment un cercle – un cercle autour de la statue de Superman. Un cercle autour de lui.


« Hé bien, hé bien, hé bien… »

Une voix lourde et puissante s’élève dans le dos des troupes. Une silhouette s’échappe lentement des ombres derrière la statue de Superman, tandis qu’un discours continue de glisser dans les oreilles de tous les combattants présents.

« Quelle jolie petite assemblée, Slade. Une vraie… comment dit-on déjà ? Ah, oui. Une vraie petite collection de figurines G.I. Joe, idéale pour un petit garçon en mal de testostérone et de copains… quelque chose qui te correspond bien, non ? Au fond, tu n’es qu’un grand enfant dans un costume beaucoup trop impressionnant pour toi… »

La silhouette apparaît finalement aux yeux de tous…
… et se révèle être Vandal Savage, vêtu d’un manteau d’hiver et apparemment désarmé, arborant un sourire plein de suffisance et de provocation.

« Hello, Président Wilson. J’avoue que, quand j’ai fait sauter ton prédécesseur, je ne pensais pas avoir l’opportunité d’assassiner aussi vite un autre Commandant en Chef… mais cette perspective m’excite, je dois bien l’avouer. »

Au vu et au su de tous, Vandal Savage vient d’avouer être derrière l’assassinat du prédécesseur de Slade Wilson et de quasiment tous les membres du Gouvernement.
Lentement, il s’approche, les bras toujours ouverts, le regard mauvais concentré sur Deathstroke.


« Allez, petit garçon… je te laisse le premier coup, le premier sang. Vas-y, je ne ferais rien… promis, je te laisserais faire. Je dois bien ça à ta fonction, hein – je ne peux pas constamment tuer facilement des Présidents, ça commencera à déranger, non ? »

Un rire sonore et désagréable se fait entendre, alors que Vandal s’arrête et attend.
Autour de lui, les explosions ont cessé, les corps sont ramassés – et tout le monde retient son souffle. Le défi lancé à Slade Wilson est terrible… comment va-t-il réagir ? En Président, ou en Deathstroke ?

**
*
**

Un peu plus loin.
Jason Todd n’a pas pu ignorer les multiples explosions et l’arrivée impromptue de Vandal Savage. Accompagné d’Artemis et d’Arsenal, il a lui-même distribué les ordres auprès de ses Ravagers et prépare la contre-attaque… mais cela ne se passera pas aussi bien qu’il l’envisage.

Alors que le trio s’avance, l’Amazone et l’archer sont soudain touchés par deux projectiles, au niveau du coup – qui les plongent soudain dans l’inconscience.
En se retournant, Red Hood peut découvrir qu’ils viennent d’être touchés par deux fléchettes remplies de poison… leurs constitutions leur permettront de se remettre, mais seulement dans quelques minutes. En attendant, il sera seul – seul face à son adversaire.

Silencieusement, une forme apparaît alors à proximité, s’échappant d’un immeuble déjà en ruines…

… pour révéler Scandal Savage, la fille de Vandal qui a déjà échangé violemment avec les Ravagers quelques semaines plus tôt.
La jeune femme ne dit rien, et se contente de se mettre en position de combat – le message est clair. Les Savage ont décidé de s’en prendre aux têtes des Ravagers, et ça commence dès maintenant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 12/11/2016
Messages : 250
DC : Aquaman / Lightning Lad
Situation : En pleine redemption
Localisations : Mobile - Gotham City
Groupes : Outlaws


MessagePosté le: Lun 3 Avr - 11:09
Jason donnait ses ordres à toutes les unités déployer des Ravagers, il ne fallait pas perdre de temps cette crise est suffisament dangereuse comme ça. Dans le QG improvisé Jason observait ses troupes qui s'en sortaient plutôt bien, ils avaient réussi à repoussé l'ennemi ce n'est pas encore un signe de victoire bien au contraire. Les ravager on sécurisé une zone de quelques kilomètres autour du memorial mais ce n'est pas pour longtemps, bientôt ils allaient devoir gérer un état de siège et défendre cet endroit.

Deathstroke était partit au combat en effet notre président avait décider de s'équiper de son armure et de ses armes pour montré ce qu'il en coûtait à qui voudrais s'en prendre à ce pays. Pour le moment rien n'obligeait Jason à bouger Arsenal et Artémis étaient sur leur gardes et prêt à dégômer la première machine aux alentours. Puis Jason reçois un appelle sur la fréquence réservée à la Bat-family, au son de la voix c'était Drake ce dernier l'informait de sa venue, quel idiot !

Ici Red Hood, je ne sais pas ce que tu es venu faire ici c'est complètement idiot. Mais si tu es là c'est que tu es prêt à combattre dans ce cas rejoins-moi au mémorial. Mes hommes te laisseront passer.

Pourquoi Tim avait décider de venir ? C'est trop dangereux mais bon avant d'être son petit-frère Red Robin est un justicier qualifié. Capable de faire face sans le moindre problème face à cette menace, son intelligence supérieur pourrait nous être grandement utile, et puis tout les renforts son bon à prendre. A peine raccrocher avec Drake qu'un autre message arrivait sur la fréquence de la Bat-family voilà Damian. Ce dernier invitait les membres de la famille à rester groupé, seulement Jason ne peux pas quitté son poste sans raison valable.

Damian ? Ici Jason, je suis implanté au Superman memorial, je ne peux pas venir au front pour le moment je m'occupe de mettre à l'abris les civils qu'on trouve. Tim n'est pas loin mettez-vous ensemble et rejoignez-moi.

Cependant, en pleine discussion la radio coupait avec un affreux grésillement, quelque chose venait d'attaquer Damian.

DAMIAN ! Robin répond! Qu'est-ce qu'il viens de ce passer ?

Car oui même si ce gosse est insupportable il reste son frère adoptif Jason ne pouvait pas se permettre de le laisser mourir. Alors qu'il venait de finir sa discussion une série d'explosion se faisait entendre là où Slade était partit combattre. Quelque chose n'allait pas, malgré son rôle de commandant des opérations il devait aller voir ce qu'il ce passais. En chemin accompagner d'Arsenal et Artémis, Jason allait tomber sur une connaissance.

Ses deux équipier mis à terre son maintenant inconscient, devant lui se montre une silhouette qu'il connais, il l'a déjà vue quelque part. En effet cette mission durant laquelle ils avaient croisé le chemin de Prometheus un ennemi difficile à battre. C'était elle qui l'engageait comment s'appellait-elle déjà ? Ah oui ! Scandal Savage la fille de Vandal Savage, et visiblement elle n'avait pas aimer leur échange de mots tendres.

Bien joué pour avoir assomer ses deux-là, je vois que tu n'as pas aimée notre petite discussion de la dernière fois ? Bien dans ce cas je suis prêt à me battre si c'est ce que tu veux tu n'est pas venue pour rien.

Jason dégainait ses armes à feu en visant la femme devant lui, il ouvrirait le feu au moindre geste de sa part ce qu'elle ne tardait pas à faire. La femme était agile ses déplacements n'était pas facilement prévisible et étaient même plutôt rapide. Jason n'eu pas le temps de tiré qu'elle était déjà au corps à corps en jettant son arme il répondait aux attaques par des esquives et des coups.


---------------------------------- Hôpital de Metropolis -----------------------------------------


Power boy venait d'attraper trois robot les pliant comme de simples bout de bois, le super-homme était entrain de percer une brèche dans les forces ennemis à lui seul. Demi-New God le garçon avait largement de quoi faire peur à brainiac en terme de puissance brute. Et cette fois il n'était pas seul Oiris, ennemis de Captain Marvel et son groupe, il possède les mêmes capacité ce qui fait de lui un atout majeur durant cette attaque.

A eux deux les deux jeunes-hommes ont réussi à repoussé une dizaines d'attaques et ainsi permettre à des civils de pouvoir être soigner sans danger.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 12:37
Tout le monde pense que je suis chanceux de nature, que tout me sourit, que la vie m'aime bien. Des conneries. Si c'était le cas, je n'aurais jamais été attiré par la magie, j'aurais vécu une vie ennuyante et merdique en Angleterre et j'aurais fait pondre à une quelconque femme un chapelet de petits -petites- Constantine qui proliféreraient comme les rats dans les égouts de Paris. J'aurais une vie qu'un type à ma place en ce moment envierait plus que tout. Mais c'est pas le cas. Je dois faire avec ma malchance légendaire, faire avec les malédictions de dieux et démons qui se sont ligués contre moi. Ce que je sais par contre, c'est que tout ce qui se trouve autour de moi fini toujours par être touché par cette malchance. Certains disent que ce n'est pas vrai, que c'est seulement ma détermination à tout gâcher. C'est peut- être vrai au fond, mais avouez que les circonstances aident pas mal.

Et si quelqu'un en doutait encore, le tank qui vient de destroy un robot sans aucune explication, sous mes yeux, devraient le convaincre. Tout ce qui est autour de moi subi ma malchance, ce terminator vintage vient de l'apprendre amèrement. Ma cigarette faillit m'en tomber de la bouche, je ne m'habituerai jamais à ce genre d'événements improbables qui me sortent du pétrin à chaque fois. Je tire une tafe pour calmer les battement de mon coeur, regardant le cadavre mécanique en réfléchissant un peu. Cette machine bougeait, on est d'accord. ça veut forcément dire qu'elle était alimentée par quelque chose, une source d'énergie. J'aime l'énergie.

J'invoque un sort qui désassemble la carcasse sous mes yeux, faisant léviter les pièces. Je n'y connais rien, je suis obligé de passer mes mains sur chacune d'elles, afin d'en repérer le conteneur. Je le saisis et en extrait l'énergie contenue dans sa totalité, avant de la glisser dans ma poche sous forme de bille brillante que le tissus de mon imper masque parfaitement.

"ça peut toujours servir."

Je reprends la route en mode furtif, en espérant ne plus tomber sur de mauvaises surprises. N'empêche, d'où venait ce tank au juste?

Quelques minutes à ratisser la zone plus tard, je monte sur un toit pour avoir une vision globale de la bataille, sur un haut immeuble délabré. C'est un massacre, qu'est- ce que je fous là? Soudain, un type que je reconnais très bien domine maintenant en taille tout Metropolis. Atom peut devenir intéressant de temps en temps, alors? J'observe le grand homme qu'il est devenu, mains dans les poches de mon manteau, se faire attaquer de toute part. Bien qu'il ne soit pas dans le même quartier que moi, il est impossible de le rater.

"Qu'est- ce que je dois faire maintenant?"

Dis- je, avant de me rendre compte que je suis entouré par une dizaine de fantômes. Ils sautent d'immeuble en immeuble pour me rejoindre, laissant une traînée énergétique dans leurs dos.

"Enfin. Bon les cocos, où est votre maître?"

Je sors la bille d'énergie de ma poche qui est en fait de l'énergie concentrée et la place aussi haut que possible, lévitant sur la paume de ma main. Je libère sa puissance au dernier moment, créant une explosion de lumière. Les esprits essaient de s'en protéger avec les bras, poussant des hurlements de terreur, mais finissent par disparaître. Je ferme les yeux en me concentrant pour suivre la signature énergétique la plus sombre de cette ville, celle du type que j'ai vu dans la vision que Xanadu m'a montrée. Je suis seul, mais ce n'est pas pour ça que je vais le laisser s'en tirer. Je quitte le toit pour suivre la trace à travers Metropolis. Survivre à des robots impitoyables et des fantômes tueurs, du gateau quand on s'appelle John Constantine.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 426
MessagePosté le: Lun 3 Avr - 13:15
Groupe: Jinx, Raven et Atom.
Dans fantômes en pagaille commencent à apparaître un peu partout dans Metropolis, sur l'impulsion d'un être qu'on ne soupçonne pas encore. Les âmes humaines, sous forme humanoïde dans sa version la plus légère et transparente sans être invisible, poursuivent les vivants pour étancher deux soifs: la vengeance et l'énergie. La vengeance est satisfaite en tuant, l'énergie en commettant le même acte de manière inhabituelle: en passant à travers les corps pour en absorber la vie. Plus le corps est en bonne santé et vigoureux, plus il faut de passage en lui pour le tuer. Mais ce n'est pas un problème pour ces êtres inconscients, ils peuvent faire et refaire cet acte à l'infini, et devenir plus fort par la même occasion.

A travers la ville, des êtres luminescents laissant des traînés dans leur dos telles des comètes recherchent en priorité les plus à même d'étancher leur soif d'énergie, avant de s'attaquer au menu fretin. Ne vous y trompez pas: ils n'hésitent pas à s'en prendre à une personne se trouvant sur leur chemin. Mais ils dévient pas de leur route. Un groupe d'esprits frappeurs se dirigent vers le bâtiment de Lexcorp, venant de tous les côtés, attirés comme des papillons par une force mauve qui les fait saliver. Un enfant plus précisément qui semble posséder une énergie vitale illimitée. Mais ce n'est qu'une impression, elle est aussi mortelle que vous et moi. Bien plus que les êtres qui l'ont prise pour cible, en tout cas. Alors que Jinx sort Lois Lane de son piège, trois fantômes la frappent de plein fouet sur son flanc gauche. L'adolescente peut sentir une petite faiblesse, elle se fait emporter par le mouvement.

Les choses passent cependant à travers elle, après l'avoir tout de même éloignée de quelques centaines de mètres de son point de départ. C'est qu'il y a beaucoup à siphonner en elle, ils n'ont pas pu résisté à l'envie d'en profiter encore un peu. Trois esprits qui sont entrés en elle en même temps, n'importe qui serait mort sur le coup. Pas Jinx la petite sorcière, dont les pouvoirs dépassent de loin l'imagination. Les esprits reviennent à la chargent, sautant de mur en mur pour venir la frapper de leurs propres corps. Ils ont goûté et en veulent plus, beaucoup plus.

Un peu plus loin, Atom a pris en importance, au sens littéral du terme. Sa taille gigantesque l'a transformé en une lanterne vers laquelle des dizaines de fantômes peuvent se diriger. Ils s'attaquent au héros que se retrouvent assailli de tous les côtés par d'anciens hommes et femmes affamés.

Juste à côté du grand homme, une jeune femme au regard sombre voit ses ennemis mécaniques êtres balayés par d'énormes bottes rageuses. Cependant, elle est bientôt entourée par des esprits qui ont faim de sa force vitale démoniaque. Ils se sentent irrépressiblement attirés vers Raven. La faim est leur moteur, mais aussi la rage à l'état pure. Celle qu'aucun homme ne pourrait jamais ressentir, à moins de devenir un Red Lantern. Ils s'approchent d'elle en courant, utilisant leurs légèretés pour aller de plus en plus vite. Raven s'est affaiblie, ils le savent et veulent en profiter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 05/02/2017
Messages : 169
DC : METALLO >:)/ FAORA >:/
Situation : Cherche de nouveaux Red Lanterns pour ses plans
Localisations : L'espace.
MessagePosté le: Lun 3 Avr - 16:42

BRAINIAC
Humanité

Elle ne savait pas si Lois Lane et son enfant allaient s'en sortir, dans le champ de bataille immense qu'était devenue la ville de demain, mais elle savait que la journaliste était probablement sûre de ce qu'elle faisait, si elle avait de l'équipement de presse sur elle. Bon, pas sure pour le gosse mais son travail n'était pas de faire du babysitting.

Elle jeta un oeil rose vers LexCorp, bâtiment puissant de la ville, où affluait une foule immense, ainsi que les nombreux hélicoptères au dessus de la ville. Certains étaient les Ravagers, mais d'autres étaient des unités normales de l'armée. Les hélicoptères bondissaient vers le Superman Memorial, un parc avec plus trop d'utilité qui était censé honorer la mémoire du héros bien absent. Slade était t-il symbolique ?

En tout cas, elle devait s'y rendre, autant pour se réunir avec Jason et compagnie que pour se trouver un endroit sau

Un vent froid la traversa, non, plusieurs.

Elle ne pouvait pas décrire la sensation mais c'était... comme si elle venait de plongée dans le fond de la mer : une sorte de froid glacial l'entourait, et elle sentait comme si elle nageait dans une sorte de tare noire infinie, déprivée de toute sensation sinon une douleur piquante au niveau de son coeur. Elle crut être morte pendant quelques secondes, mais un dur retour à la réalité, sous la forme d'une chute peu agréable dans la poussière, lui permit de constater qu'elle était encore bien vivante.

Se posant brièvement sur ses genoux, la sorcière prit de grandes bouffées d'air, des larmes de peur lui coulant quelque peu des yeux, avant de finalement relever la tête. Il ne s'agissait pas de simples robots ou d'autres entités de métal, là : un trio d'ectoplasmes lui faisait face. Ils avaient aspirés une partie de son énergie vitale, et ils revenaient, comptant la pomper jusque à ce qu'elle ne soit plus qu'un corps maigre et sans vie.

Elle grimaça : Brainiac avait déployé ça ?

Le fantôme ls plus rapide s'écrasa contre elle, mais Jinx fit un salto acrobatique pour rejoindre une barre de fer accrochée à un mur quasiment écoulée. Un autre fantôme vint derrière elle pour essayer de percuter son dos, mais la vilaine en elle fit d'autres acrobaties pour tourner autour du tuyau, esquivant le fantôme qui vint paître dans un autre mur.

Le troisième, plus malin, s'envola pour mordre le tube lui même mais Jinx fit une énième acrobatie pour atteindre un grand trou dans l'un des murs. Se retournant brièvement, toute fière, la petite sorcière entreprit de monter les marches, profitant de son bref répit pour essayer d'atteindre le toit et voir qui avait besoin d'aide.

Deux des fantômes la suivirent, volant à travers les escaliers pour essayer de la déstabiliser. Elle fit de même en utilisant ses propres pouvoirs pour jeter les entités dans des murs ou vitres, rien qui ne puisse les retenir, mais ça lui gagnait du temps.<

Le troisième des vampires transparents vint du haut, mais elle se servit encore de ses pouvoirs pour dévier juste un peu son chemin, l'envoyant bouler pile au fond de l'escalier, dans le hall détruit. Satisfaite, Jinx rejoignit finalement le top de l'appartement, lui permettant de voir la vision impressionnante de Atom et de Raven, utilisant leurs puissances pour contrer l'envahisseur méchanique.

Cependant, Atom fut châtié pour son acte quand plusieurs fantômes vinrent absorber son énergie vitale. Quand à Raven, elle fut également entourée par les ectoplasmes. Jinx, spectatrice, ne pouvait bien en aider qu'un... et son choix se porta sur Atom, moins apte à gérer la menace invisible que la sorcière. Et puis, la fille de Trigon l'avait bien emmerdée avec les Frightful Five. Une bonne fessée ectoplasmique, ça ne pourrait qu'aider l'autre sorcière.

Des bruits attirèrent son attention : les fantômes s'élevaient vers le sommet de l'immeuble, en gros trio bien réuni. Jinx sourit seulement, toutefois, et marcha vers le bord, agitant un bras de haut en bas de façon lente, alors que les entités s'élancèrent à pleine vitesse vers elle, ne remarquant pas la large ombre qui se formait pile au centre de la structure, et sur laquelle ils étaient.

Un projectile de magie pure sortit des cieux et entreprit de frapper les trois fantômes, pulvérisant les entités tout en perçant le centre de l'immeuble. Jinx prit une bouteille de verre qui traînait par là et leva deux doigts en signe de victoire, toute fière.

Seyonore... heu... Asto la Vitale... nan... heu, allez vous faire mettre !

Rageuse, la jeune fille entoura ses mains et son visage avec un écran protecteur (au cas où on exploserait la bouteille) et entreprit de faire léviter l'objet devant son oeil droit, articulant ses mains pour faire un carré devant elle, une mince boule rose apparaissant dans l'espace entre ses mains. Un projectile rose sortit de la dite boule pour frapper un fantôme qui assaillait Atom, le renvoyant dans son royaume.

Visant de nouveau, Jinx entreprit de tirer sur un fantôme mais rata légèrement son coup, la petite balle ricochant contre le grand corps du héros. S'excusant brièvement, la sorcière entreprit un autre tir, réussi, et entreprit de chasser les fantômes hors du corps d'Atom pour essayer de le sauver.

Ce dernier pouvait t-il la voir ? Pouvait t-il même l'entendre, alors qu'elle s'excusait quand les balles rataient ? Peut être pas, mais bon, les sauveurs mystérieux, c'est cool, non ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Invité

MessagePosté le: Lun 3 Avr - 22:42
En me levant ce matin, je savais que les cours ne me tentais aucunement. J'avais pas le gout de passé des heures à écouter un adulte parler de philosophie pendant 4 heures de temps alors qu'il faisait si beau dehors ! Je regardais le fameux classique de 1952 "Singing In The Rain" quand on sonna à la porte de mon petit appartement d'étudiant. C'étais mon voisin d'en haut. Un asiatique très timide de 21 ans étudiant en génie civil. Je ne me rappelle jamais de son nom mais bon. Je lui répond en souriant comme toujours.


"Bonjour monsieur Walker... j'ai reçu votre courrier par erreur"

Il me tend une pile de lettre tout en évitant de me regarder dans les yeux mais je ne la prend pas tout de suite. Il doit apprendre à parler aux autres. Je lui fait mon plus grand sourire.

"Combien de fois, je t'ai dit de m'appeler Axel et de me tutoyer ? Monsieur Walker était mon père et c'était un idiot ! Ça te dit d'entrer ? Je regardais "Singing in the rain". Je peux faire du Popcorn"

"No.. Non, je dois retourner étudier."

"Comme tu veux"


Il me tend toujours mes lettres en m'implorant du regard de les prendre. Je me décide enfin à lui enlever ce fardeau et il s'enfuit presque en courant vers chez lui. Je lui cris un "Bonne journée" et refermes la porte en rigolant. J'aime lui faire ça chaque fois. Je jettes mes lettres une par une derrière moi en murmurant "Dette, Dette, Dette, Oh journal". Je prend mon édition du Daily Planet et une idée me vient ! Je cours enfilé mon costume et prend un sac remplis d'explosifs. Cette journée sera mémorable !


Je montes sur le toit de mon immeuble et grâce à mes bottes, je cours dans les airs en direction de la grande tour surmonté d'une planète de bronze géante. Arrivé au pied de la dite planète, je me met au travail. Pas de temps à perdre sinon je vais reçevoir la visite d'un gentil Alien. Pas le genre qui à un doigt qui illumine en disant "E.T téléphone maison" non. Le genre qui peux te lancer sur une autre planète et pour être franc, la terre me convient pour l'instant ! J'installe mes explosifs sur le poteau qui retient le globe en chantonnant. Ce travail terminé, je m'attelle à la deuxième partie de mon plan. Je sors une cannette de peinture en aérosol bleu bébé et commence mon chef d'oeuvre. Un grand smiley sur la surface Nord de la tour. Pour partager ma joie avec tout les habitants de Métropolis qui seront au fameux Superman Mémorial.



Tout cela terminé, je m'éloignes plus loin et sors un détonateur dont le gros bouton rouge à été remplacer par un smiley jaune. Je cliques sur dessus et lâche un grand cris.


"AYOUUUUH"


C'est au moment ou la planète tombe que la voix de Brainiac résonne dans la ville et que des milliers de robots sortent de téléporteurs. Ce n'étais pas prévu ça ! Ils gâchent ma journée !! JE devais être la personne dont les gens allaient parler aujourd'hui mais celui la, gâche TOUT. Je courus vers le Superman Memorial et regardes les combats des airs. De mon sac, je sors 20 petites bombes attaché à un parachute et les laissent tombé sur les robots. Ils vont payer pour ce qu'ils me font ! Je ne les laisserai pas gâché ma journée en plus de détruire ma maison ! Je prend mon fusil à morve et me met à tirer sur tout les machins robotiques qui s'approche de moi, les faisant fondre et tomber au sol.


"JE VOUS DÉTESTENT"


Je vois alors l'avion de Batman s'écrasé contre la statue de Superman et éclate de rire. Bien fait ! En regardant au sol, je reconnu aussi Red Robin qui aidait des civils. Je crois que c'est lui qui m'a enfermé dans ce centre pour jeune délinquant ! J'oublie les robots pendant un instant et commence à lui tirer dessus avec cette Slime acide qui pourrait faire fondre de l'acier .


"ROBIN ROOOOOOBIN PREND ÇA PETIT OISEAU !!!!!"
Revenir en haut Aller en bas
 

SVM - Brainiac Attacks [OUVERT À TOUS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» SVM - Brainiac Attacks [OUVERT À TOUS]
» Chorus One-Winged Angel Casting ouvert à tous
» ROXANNE (le fil ouvert a tous)
» Les montages photos***Grille-Mystére-N°10*** ouvert à Tous.
» L'espace est un non lieu ouvert à tous les vents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis-